Audition de Marie-Anne DUJARIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Audition de Marie-Anne DUJARIER"

Transcription

1 Audition de Marie-Anne DUJARIER Marie-Anne DUJARIER est sociologue du travail et des organisations. Elle a publié des recherches sur l organisation contemporaine des services de masse (L idéal au travail, PUF, 2006), sur les nouvelles formes de la coproduction (La mise au travail du consommateur, La Découverte, 2008) et sur le travail social (Travailleurs sociaux en recherche-action. Education, insertion coopération. L Harmattan, «Recherche-Action en pratiques sociales». 2010). Bien que sociologue, elle entretient un dialogue étroit avec le courant d ergonomie psychologique de langue française. Elle a analysé, au cours de ses recherches dans des hôpitaux, entreprises et ministères, les caractéristiques propres aux organisations contemporaines (idéalisation des prescriptions, délégation du travail d organisation, instrumentalisation du consommateur pour produire et pour surveiller le salarié ) qui affectent les sujets, qu ils soient salariés ou consommateurs. A propos des «risques psychosociaux», elle propose de situer la réflexion dans l histoire sociale des concepts. Sans exhaustivité, elle indique quelques étapes importantes de la description de l état des travailleurs. Au XIXè siècle, les premières monographies (Le Play, Villermé ) ont formulé un problème hygiéniste et moral à propos des ouvriers de cette nouvelle civilisation industrielle et ouvrière naissante. Marx, observant l évolution de la société toute entière, a parlé d «exploitation» et, dans une moindre mesure, d «aliénation» au travail, lorsque celui-ci est déterminé par la dynamique du capital. La critique porte sur l économie capitaliste et embrasse des collectifs larges, définis moins par leur activité ou leur profession que par leur place dans les rapports de production. Durkheim montre l apparition d une nouvelle forme de suicide, dans le contexte d industrialisation et de développement de la consommation à la fin du XIXè siècle. Il pointe les effets néfastes, sur l individu, de l apparition d une norme sociale d illimitation. Il souligne les effets délétères de la division du travail lorsqu elle est «anormale» c est-à-dire non solidaire. Ici encore, le sociologue prend un point de vue macro et cherche des déterminants sociaux aux phénomènes vécus. Les sociologues américains des années 1930 et 40 ont enquêté sur l attitude des travailleurs et son impact sur la productivité. E. Mayo et son équipe, notamment évoquent les questions de «satisfaction», de «fatigue» au travail. Le regard sur ces problématiques est alors resserré à un petit groupe d ouvrières, dans l usine et place les déterminants des comportements dans l usine et même au sein de ce petit groupe, plus qu en dehors d eux. La sociologie du travail après-guerre, avec la figure centrale de G. Friedmann, porte sur les effets de la rationalisation industrielle sur l activité et les travailleurs. Elle fait la critique de ce «travail en miettes» et de son pendant, la société de consommation qui ne tient pas ses promesses compensatrices. Les études empiriques portent alors essentiellement sur les ateliers. Elles dénoncent «l insatisfaction», «l aliénation» et la «soif de culture» des ouvriers. Dans les années 1980, après l effacement des grandes théories (structuralisme, marxisme, fonctionnalisme), la focale se resserre sur les interactions entre individus.

2 Le terme de «stress» se banalise pour parler du vécu des cadres, puis des autres travailleurs, notamment dans les services. Il qualifie le plus souvent ce qui se joue dans la relation entre deux personnes (chef / subordonné, ou consommateur / salarié ou encore usager / fonctionnaire, typiquement). Le terme de «souffrance» a pris le devant de la scène dans les années 1990 : la réception sociale des ouvrages employant ce terme montre un glissement notoire vers l expression d une plainte subjective individuelle à propos de la manière de vivre le travail. Enfin, ce n est que depuis récemment qu est apparue l expression de «risques psychosociaux», comme invention sémantique mobilisée pour les négociations entre employeurs, employés et Etat (et leurs représentants). Il désigne un ensemble flou de symptômes individuels tels que le stress, le harcèlement moral, violence, souffrance, suicides, dépressions, TMS. Comme l a montré Marc Loriol, les désignations sociales et sociologiques de ces phénomènes au travail, comportent des enjeux importants, que la sociologie peut repérer et analyser. En l occurrence, ces différents moments historiques indiquent un resserrement de la focale (allant de la civilisation au sujet isolé), une psychologisation des discours et le retour d une critique morale, débouchant sur des préconisations d actions centrées sur la réparation et la responsabilité individuelles plus que sur de la lutte collective. A propos de l expression «Risques psychosociaux», Marie-Anne DUJARIER relève les ambigüités du terme. Tout d abord, «RPS» n indique pas si le «psychosocial» est la cause ou l objet du risque. La dimension «psychosociale» du travail fait-elle courir des risques à certains acteurs de l entreprise (il faudrait alors savoir de quels acteurs il est question, et quels risques ils encourent)? Ou bien le travail génère-t-il des symptômes délétères, de nature psychosociale? L expression ouvre les deux possibilités d interprétation, pourtant fort différentes. Surtout, elle invite à clarifier le rapport entre «facteur» et «symptôme», si l on fait l hypothèse que la dimension psychosociale est à la fois requise et produite dans l activité. Ensuite, cette expression laisse entendre qu il existerait des risques non psychosociaux 1. Selon la réponse donnée à la première question nous pouvons faire des hypothèses sur ce que serait le risque non psychosocial. Sans doute s agit-il, dans cette représentation, des risques causés par les machines (mais celles-ci ne sont-elles pas conçues, construites et maniées par des hommes?) ou des risques causant des dégâts matériels et corporels. Dans cette représentation implicite de l homme et de son action sur le monde, affleure l idée que le monde matériel (des objets, des techniques etc.) comme le corps sont des catégories séparées et étanches à la «psyché» et au «social». Cette représentation est fort discutable d un point de vue sociologique comme épistémologique. Enfin, le risque est une notion qui renvoie au lexique gestionnaire. Parler de risque, c est induire l idée que l on peut le connaître, l anticiper, le «gérer». Que l on doit et que l on peut contrôler l incertitude et l ampleur de ses effets, en renforçant les règles ou les dispositifs autour du travailleur, tout en lui donnant des consignes précises et normées de comportement. Cette approche bien connue du risque, que les experts nomment «bureaucratique», produit plus de prescriptions et tend à la désignation de 1 Le rapport Nasse-Legeron de 2008, par exemple, définit explicitement les RPS comme étant «à côté des risques physiques, biologiques et chimiques».

3 victimes émissaires aux dépens d une analyse des processus réels. En outre, cette expression peut récupérer et donc occulter la réalité du risque tel qu il est vu du métier (risque acceptable, risque comme ressource, jeu avec le risque etc ), vu des consommateurs et vu des citoyens et qui ont un tout autre aspect. La conception de Marie-Anne DUJARIER à propos du lien entre travail, organisation et santé, part d un présupposé que tout travail est une activité. Celle-ci peut être définie comme ce qui consiste à sentir les situations, à élaborer des réponses et à produire des significations. L activité est alors à la fois le lieu de construction du sens et de production de la santé. De ce point de vue, elle est toujours «risquée» puisqu elle peut échouer, être empêchée, altérée, détournée. Le plus grand des risques serait alors le déni de ce risque-là. Le risque serait donc d oublier (ou feindre d oublier) que se joue dans l activité, à la fois le sens de ce que nous faisons au monde et la santé des sujets. Il apparaît chaque fois que l activité est réduite à ce qu elle produit (plus qu à ce qu elle est), c est-à-dire à sa dimension abstraite, comptable (son coût et sa productivité) et, conséquemment, lorsque celui qui la fait n est socialement saisi que comme «ressource humaine». Ce risque a été identifié dès les débuts du salariat. Entre la conception abstraite du travail par l employeur et celle, concrète du travailleur, il existe une inévitable différence d attentes et de perceptions. Dans bien des cas, elles sont en tension, voire en contradiction. Le premier cherche des gains de productivité qui passent le plus souvent par une dégradation du travail. Tâches parcellaires, répétitives, standardisées, sous pression temporelle, avec isolement produisent en effet le plus souvent des sensations désagréables, réduisent les occasions d élaboration et les possibilités de produire des significations collectives. Diminuer le «risque» pour le travailleur, consiste donc essentiellement à pouvoir opposer à la conception abstraite et quantitative du travail, celle de l activité. Or les déterminants de ce rapport de force sont aussi extra-organisationnels. La législation portant sur l état du marché du travail et la protection du salarié contre l asymétrie salariale, notamment, ont une influence sur la qualité, l intérêt et la dangerosité de l activité. Les normes sociales, notamment en matière de risques acceptables selon les pays, les âges et les statuts, jouent également. La règlementation portant sur la circulation des capitaux, des produits et du travail est enfin décisive puisqu elle induit une certaine division (sociale, géographique et organisationnelle) des activités productives. Les institutions expriment et concrétisent la manière dont le travail est situé dans une société donnée. Plus que la «moralisation» des employeurs, comme le suggèrent des rapports récents, c est donc la règlementation de l emploi, des conditions de travail, du capital et du marché des biens et services qui peuvent jouer significativement sur les conditions de vie au travail, dans un contexte de mondialisation. A un niveau plus méso, le rapport de force est également à l œuvre avec les employeurs. Il porte sur les conditions de travail et la nature des tâches, ce que Marie-Anne DUJARIER appelle le «travail d organisation» et qui se réalise à de nombreux niveaux et moments : entre l employeur et le salarié, dans les instances (CE, CHSCT ), dans une équipe ou un métier et même dans l interaction avec l usager ou consommateur. Pascale MOLINIER demande s il n y a pas d autres leviers de l action que ceux qui portent sur les déterminants extra-organisationnels, ou que ceux qui sont au niveau de l employeur : les salariés peuvent aussi mettre collectivement en place des aménagements efficaces au point de vue de la santé.

4 Marie-Anne DUJARIER en convient : la théorie sociologique de la régulation, a bien montré l importance de la «régulation autonome», des arrangements et renormalisations locales. Ils sont précisément le moment de l activité telle que définie précédemment. Mais elle observe que les conditions sociales à cette régulation sont aujourd hui fragiles, notamment du fait de l accroissement continu du chômage de masse qui instaure un rapport social pesant. Mais les marges de manœuvre sont aussi dépendantes des interactions et relations. Or une forte individualisation (des emplois, parcours, formations, tâches, horaires, primes ) et la mise en concurrence entre travailleurs comme l intensification des contrôles, fragilisent les conditions de formation d un acteur collectif. Il arrive souvent que le rapport de force amène à «prendre sur soi» plutôt qu à produire de nouveaux arrangements vivables avec les autres employés. La difficulté de produire une régulation autonome est l un des principaux facteurs de dégradation de l activité et donc d accroissement des «Risques psychosociaux» aujourd hui. Marie-Anne DUJARIER revient sur l ambigüité du terme risque. Il peut être compris de deux manières. Il peut, dans un premier sens, concerner la santé des salariés. Mais le terme «RPS» peut être entendu autrement. Il peut également désigner le risque pénal, financier et commercial pour l employeur. Vu de ce coté-ci de la relation salariale, le mot «risque», signifie que l employeur pourrait être taxé (moralement et financièrement) de n avoir pas mené des actions préventives suffisantes. Le risque, pour lui, est surtout de se voir accuser (justement ou non) par un juge, les médias ou les consommateurs de symptômes visibles, tels que, par exemple, un fort taux de suicides ou de maladies dans l entreprise. Les employeurs et leurs représentants (cadres supérieurs salariés) se voient donc incités à se «couvrir» en montrant qu ils prennent des mesures concrètes contre ces risques. Ils deviennent alors acheteurs de solutions leur permettant de réduire les coûts économiques des «risques psychosociaux». Toute une série de nouveaux «experts» (autoproclamés) des RPS vont s empresser de leur fournir ces moyens, sous forme de méthodes, formations, communication, certifications, audits, notations, assurances, etc. Marie-Anne DUJARIER établit une comparaison avec les phénomènes qu elle a étudiés dans son livre L idéal au travail (PUF, 2006) à propos des procédures dites de «Qualité». La «qualité vitrine» et la «qualité réelle» peuvent diverger considérablement et mener à ce qu une entreprise couverte de labels de qualité et de certifications, produise malgré tout des processus et des produits jugés défaillants par d autres évaluateurs (la direction, les travailleurs eux-mêmes, les consommateurs, ). Bien des salariés aujourd hui sont obligés de «se couvrir» en laissant des traces d une activité conforme, et ce même s ils jugent, au même moment, qu ils font un travail de mauvaise qualité. L obligation de moyens sur les RPS peut mener au même phénomène de simulation gestionnaire et de dissimulation du réel. Nous assistons donc à la construction sociale d un marché où les offres de conseil, de mesure, d audit, de certification, notation, rencontrent les demandes des employeurs incités à se «couvrir» contre ce nouveau risque légal. Devenu un produit sur un marché et donc un enjeu de développement commercial, il est logique que les RPS augmentent. Dans ce contexte, au moment de bâtir des enquêtes statistiques, une question essentielle à se poser serait celle de savoir à l attention de quels acteurs sociaux elles sont produites et dans quel but. En outre, il serait intéressant, si cela est possible, de mesurer la part des RPS qui sont liés de leur marchandisation, indépendamment de l évolution des conditions de travail elles-mêmes. Il pourrait être intéressant de mesurer une éventuelle corrélation entre niveau de concurrence entre travailleurs et la santé au travail. Si l on confirme statistiquement ce que les cliniciens observent, à savoir que la concurrence entre les salariés dégrade leur santé, alors nous aurions

5 un argument quantitatif supplémentaire à opposer à ceux qui, dans le champ social ou sociologique, postulent et pratiquent l inverse. Mais d une façon plus générale, selon Pascale MOLINIER, il faut tenir compte de la question de l acceptabilité des risques, qui varie d une société à l autre. Marie-Anne DUJARIER en convient et rappelle que la sociologie du travail et des professions a amplement étudié cette division et répartition sociales des tâches, la distribution du «sale boulot» (Hugues) et des risques. Elle cite également les travaux d Annie Thébaud-Mony. Celle-ci montre que nous assistons à une division internationale de la morbidité du travail. Les consommateurs occidentaux acceptent finalement assez bien l idée que des activités risquées (intoxications, accidents du travail, précarité, cadences et horaires éreintants ) jugées inacceptables ici, soient délocalisées.

Engager une action de prévention des RPS

Engager une action de prévention des RPS Que sont les RPS (Risques Psycho Sociaux)? Les risques psycho sociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress», qui n est en fait qu une manifestation de ce risque en entreprise. Ils

Plus en détail

Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE

Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE Etude menée dans 18 entreprises de la région Nord-Pas de Calais FRANCE La santé au travail : une obligation de résultat L employeur est tenu d assurer la santé physique et mentale des salariés de son

Plus en détail

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions C. Benoist, Chef du personnel FAI D. Pouchard, Chargé de Mission Afpa Transitions Les étapes de la mise en œuvre de la

Plus en détail

La prévention des facteurs de risques psychosociaux

La prévention des facteurs de risques psychosociaux La prévention des facteurs de risques psychosociaux ETSUP Marina Pietri, Psychologue du travail / Entrelacs Janvier 2011 La prévention des facteurs de risques psychosociaux : trois types d interventions

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI

LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU CŒUR DES DÉCISIONS EXPERTISE CHSCT : MODE D EMPLOI Dans quels domaines le CHSCT peut-il avoir recours à l expert? Les représentants du personnel peuvent se faire assister par

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux Livret 5 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 5 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une liste non exhaustive d indicateurs

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

La réforme sur les retraites

La réforme sur les retraites Pénibilité au travail Tous concernés! Pascal Eugène et Vivian Dumond, intervenants en prévention des risques professionnels De nouveaux repères Au 31 janvier 2012, la réglementation a mis en place un nouveau

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une

Plus en détail

SYNDICAT CFTC AIRBUS TOULOUSE - 316 Route de Bayonne - 31060 Toulouse Cedex 9- Tél. 05 61 93 62 98 - Fax 05 61 93 08 36 E-mail :

SYNDICAT CFTC AIRBUS TOULOUSE - 316 Route de Bayonne - 31060 Toulouse Cedex 9- Tél. 05 61 93 62 98 - Fax 05 61 93 08 36 E-mail : SYNDICAT CFTC AIRBUS TOULOUSE - 316 Route de Bayonne - 31060 Toulouse Cedex 9- Tél. 05 61 93 62 98 - Fax 05 61 93 08 36 E-mail : syndicat.cftc-toulouse@airbus.com Obligation de sécurité de résultat, Missions

Plus en détail

Penser les difficultés de mise en œuvre des méthodes d évaluation des RPS : le cas d un établissement public de

Penser les difficultés de mise en œuvre des méthodes d évaluation des RPS : le cas d un établissement public de Penser les difficultés de mise en œuvre des méthodes d évaluation des RPS : le cas d un établissement public de m u s é o l o g i e s c i e n t i f i q u e Anne Jacquelin Doctorante sociologie CRESPPA-GTM

Plus en détail

Le mobbing au travail. Viviane Gonik Sept. 08

Le mobbing au travail. Viviane Gonik Sept. 08 Le mobbing au travail Viviane Gonik Sept. 08 1 Le mobbing représente une forme de violence Plusieurs formes de violence La violence dans les relations au travail (mobbing, harcèlement sexuel...) La violence

Plus en détail

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets»

«Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» «Mettre en Synergie nos compétences pour faire émerger vos projets» Santé et bien- être au travail Risques psychosociaux du travail- Handicap- Gestion des âges Diversité. SynergenceA propose aux entreprises

Plus en détail

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible

Du concept de métier lourd à celui de métier pénible Le 6 février 2007. Du concept de métier lourd à celui de métier pénible - Réflexion sur l évolution - Sandra Invernizzi Métier lourd et métier pénible La notion de métier lourd reconnaît qu un métier comporte

Plus en détail

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX 8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX DE QUOI PARLE T ON? (source : guide DGAFP) La définition de référence des risques psychosociaux (RPS) retenue ici est celle du rapport du collège d experts présidé par Michel Gollac

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France

L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France L emploi atypique n est pas forcément synonyme de mal-être accru au travail. L exemple du type de contrat de travail en France Baggio, S. & Sutter, PE. Résumé de la communication orale présentée au colloque

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. dans le monde de l entreprise LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX dans le monde de l entreprise PREAMBULE Contexte Les évolutions du travail Nouvelles logiques commerciales ; logique de services Nouvelles organisations Des évolutions technologiques

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Plan de déplacementsd au Cœur de la Stratégie des Entreprises Démarche globale de mise en œuvre d un d P.D.E. 25 janvier 2006 Document 7ème SenS libre d utilisation sous réserve d en citer la source

Plus en détail

Le droit français confronté au risque de la souffrance au travail. STIVALA Aurélien 20 juin 2012

Le droit français confronté au risque de la souffrance au travail. STIVALA Aurélien 20 juin 2012 Le droit français confronté au risque de la souffrance au travail STIVALA Aurélien 20 juin 2012 Propos introductifs (1) La santé au travail est devenue une question de société La valeur travail est importante

Plus en détail

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE

PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE PROBLEMATIQUE DE L ASSURANCE Août 2003 80, rue Paradis 13006 Marseille 04 91 33 39 86 : 04 91 54 15 09 v.c.m@wanadoo.fr CONTEXTE DU DEBAT En premier lieu, il faut procéder à un certain nombres de rappels

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE

EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE CAROLY SANDRINE (1) (1) PACTE-CRISTO- Université Pierre Mendès France- BP 47-38 040 Grenoble cedex 09 Résumé

Plus en détail

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr

17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00. Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr & 17, bd Poissonnière. 75002 Paris Tél. 01 70 64 93 00 Site : www.isast.fr Mel : contact@isast.fr 1 Prévenir les risques psychosociaux : le rôle des représentants du personnel Risques psychosociaux : de

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

Notion de pénibilité : entre impact sur la santé physique et l espérance de vie et pénibilité subjective

Notion de pénibilité : entre impact sur la santé physique et l espérance de vie et pénibilité subjective Notion de pénibilité : entre impact sur la santé physique et l espérance de vie et pénibilité subjective Marc LORIOL, IDHES Paris 1 Maison des Sciences de l Homme en Bretagne Rennes, le vendredi 28 novembre

Plus en détail

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon CARSAT Club RPS Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon Mardi 18 Nombre de contrôles et d'interventions en entreprise sur l'évaluation

Plus en détail

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer?

Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Le CHSCT, le devoir de prévention et la santé mentale au travail, comment se préparer? Les élus qui nous contactent sont souvent démunis face à cette situation nouvelle que représente pour eux la multiplication

Plus en détail

Les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux Les risques psychosociaux démystifier et agir en entreprise Laurence Weibel " depuis 2002, l'entreprise doit prendre soin de la santé physique et mentale de ses salariés. Les risques psychosociaux sont

Plus en détail

Le stress au travail à travers la réglementation

Le stress au travail à travers la réglementation Le stress au travail à travers la réglementation 1 Depuis l Accord National Interprofessionnel du 2 juillet 2008, le stress est reconnu comme faisant partie des risques professionnels que l employeur a

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

CONDUITE DE CHANGEMENT ET PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dans le secteur des maisons de retraite. Action collective inter-entreprises

CONDUITE DE CHANGEMENT ET PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dans le secteur des maisons de retraite. Action collective inter-entreprises CONDUITE DE CHANGEMENT ET PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dans le secteur des maisons de retraite Action collective inter-entreprises Fiche méthodologique du groupe de ARACT Bourgogne -2009 1 Étapes

Plus en détail

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Comprendre, Repérer, Evaluer les Risques Psychosociaux Atelier Séminaire MSA DAL www.msa-idf.fr Déroulement de l intervention Buts de l intervention

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination Issy-les-Moulineaux, le 20 juillet 2007 2 e édition de l enquête Cegos sur la diversité et la discrimination en entreprise Comment favoriser la diversité en entreprise? Réponses croisées des responsables

Plus en détail

Bien-être et performance au travail

Bien-être et performance au travail Bien-être et performance au travail Synthèse des résultats de l enquête «Parlons bienêtre au travail» en Suisse romande Cette enquête porte sur 723 employés de Suisse romande. Elle s est déroulée sous

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation RÉSUMÉ 9 Résumé Le concept de la «demande» appliqué à l éducation La demande est rapidement devenue une partie importante du discours sur la réforme éducative dans le monde entier. C est un concept controversé.

Plus en détail

SOUFFRANCE AU TRAVAIL

SOUFFRANCE AU TRAVAIL Page 1 sur 8 SOUFFRANCE AU TRAVAIL «Un état de stress survient lorsqu il y a déséquilibre entre la perception qu une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu elle

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges

Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail. 27 et 28 novembre 2014 Limoges Les Rencontres Territoriales de la santé et de la sécurité au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges ATELIER 3 Le collectif, facteur de qualité de vie au travail 27 et 28 novembre 2014 Limoges INTRODUCTION

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux!

Les!évolutions!législatives!et!réglementaires!! dans!le!domaine!des!risques!psychosociaux! Lesévolutionslégislativesetréglementaires dansledomainedesrisquespsychosociaux Documentistnf.frRéalisation:CélineCZUBA,juriste,mars2010 29juin1989:Directive"cadreeuropéennen 89/391CEE,JOL183du29.06.1989.

Plus en détail

Conciliation en matière d équité salariale

Conciliation en matière d équité salariale Conciliation en matière d équité salariale Colloque international CRIMT La négociation au travail Le travail de négociation 25-26 avril 2013 NÉGOCIATION? «L équité salariale ne se négocie pas, elle est

Plus en détail

Article L.4612-1 du Code du travail

Article L.4612-1 du Code du travail Jean-Louis CALDERONI tel: 36 309 Frédéric NOTTA tel: 34 446 Jean-michel MOURASSE-MARLACQ tel: 36 817 Jean-Michel BALEIX tel: 35 467 Jacques CHARDONNET tel: 35 693 Jean-Marc DUFAU tel: 34 131 Jean-Yves

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411)

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon. Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 10 e et 12 e année Matières : Français (10231-10232), Géographie - Enjeux du monde contemporain (41411) Titre de la leçon : Prendre position

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

La prévention du stress et des risques psychosociaux

La prévention du stress et des risques psychosociaux Le point sur La prévention du stress et des risques psychosociaux Avec plus de 20% de salariés se déclarant stressés au travail, les entreprises doivent faire face à un enjeu majeur de santé, mais aussi

Plus en détail

Les conditions de travail dans l économie sociale

Les conditions de travail dans l économie sociale Participation aux processus de gestion Gestion démocratique de l entreprise: «une personne = une voix». Certaines ASBL ont développé cette pratique, avec plus ou moins de succès. Les sociétés à finalité

Plus en détail

Classement et identification des grandes Écoles de pensée

Classement et identification des grandes Écoles de pensée Classement et identification des grandes Écoles de pensée De 1900 à nos jours, de nombreuses écoles de pensée se sont succédées avec des périodes de recouvrement. Si les écoles de pensée sont bien identifiées,

Plus en détail

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte)

LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) LE MODELE GESTIONNAIRE DE LA PERFORMANCE (boucle courte) Les gestionnaires, à l instar de Philippe Lorino, qualifient la performance comme «tout ce qui dans l entreprise contribue à atteindre les objectifs

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels

S5 - MANAGEMENT. 511 L organisation notion d organisation modèles organisationnels S5 - MANAGEMENT Le Management est un élément central de la formation. C est d ailleurs la fonction n 1 du référentiel des activités professionnelles. Il mobilise non seulement des savoirs issus de la psychologie,

Plus en détail

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS

ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS Améliorer Mobiliser Maîtriser ENGAGER UNE DÉMARCHE DE PRÉVENTION RPS OUTILS et METHODES Lesquels? A quel moment? Diapo N 1 Améliorer Mobiliser Profusion des OUTILS ET METHODES Maîtriser Sensibilisation

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail

Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail RÉF. : PS14 PRÉVENTION GÉNÉRALE Prévention des risques psychosociaux : bien-être et efficacité au travail Définir les risques psychosociaux et comprendre leurs mécanismes Identifier l impact des RPS sur

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux

Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Note de la CSL Pour une politique de prévention des risques psychosociaux Luxembourg, le 25.05.2016 1/6 Situation actuelle et constats : Les pays européens assistent depuis une quinzaine d années à une

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

Du taylorisme à la lean production

Du taylorisme à la lean production Du taylorisme à la lean production Réussir l organisation du travail Colloque de la FSSS, CSN 7 et 8 juin 2011 Paul-André LAPOINTE Relations industrielles, Université Laval ARUC-Innovations, travail et

Plus en détail

Le management du travail

Le management du travail Le management du travail Un modèle de compréhension et d action!! Eléments de cadrage! Actions engagées par le réseau! Et du côtés de la formation des managers (FI et FC)? qui concerne l ensemble de la

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

L éthique dans la société contemporaine

L éthique dans la société contemporaine L éthique dans les entreprises en contexte de gestion de crise dans le secteur agroalimentaire Horizon Marketing agroalimentaire 2009 Jeudi15 octobre 2009 M e Manon Beaumier, DSG-UQTR L éthique dans la

Plus en détail

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE CHAPITRE 1 GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE RÉPONSES OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de ce chapitre, l étudiant doit être en mesure de faire ce qui suit : 1. Comprendre la gouvernance d entreprise

Plus en détail

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION

L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION L ENTRETIEN ANNUEL D EVALUATION Toute personne en situation de mener des entretiens annuels 2 jours 1150 HT/jour Rappeler les enjeux institutionnels, organisationnels, individuels et collectifs des entretiens

Plus en détail

Repères sur les risques psychosociaux

Repères sur les risques psychosociaux Repères sur les risques psychosociaux «EN PARLER, C EST DÉJÀ LES PRÉVENIR» Octobre 2010 Données chiffrées Appréciation de l ampleur du stress QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES 3ème enjeu de santé au travail avec

Plus en détail

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise

Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise B I E N - Ê T R E S T R E S S R I S Q U E S P S Y C H O S O C I A U X Établir un diagnostic du climat social de l entreprise Questionnaire de Climat d entreprise 14 échelles fondamentales pour rendre compte

Plus en détail

Recherche sur le Burnout en Belgique

Recherche sur le Burnout en Belgique Recherche sur le Burnout en Belgique Outil de détection précoce STRAETMANS Mélanie, psychologue melanie.straetmans@emploi.belgique.be SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale Humanisation

Plus en détail

INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE. Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE

INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE. Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE INTERVENTION CLIMAT SCOLAIRE Pierre Roques, IA-IPR EVS, Bernard Pallec, IA-IPR EVS, Jérôme Coutellier, CPE ESPE QUELQUES PREALABLES LE CLIMAT SCOLAIRE N EST PAS UNE MANIÈRE DE PENSER LA REGULATION DES

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Table des matières. Première partie. La santé au travail

Table des matières. Première partie. La santé au travail Introduction générale.............................................................. 7 Première partie La santé au travail CHAPITRE I La Santé à l épreuve du travail...15 La notion de travail..................................................................15

Plus en détail

Bulletin officiel n 12 du 22 mars 2012 Annexe 4 SCIENCES DE GESTION - CLASSE TERMINALE SPÉCIALITÉ : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION

Bulletin officiel n 12 du 22 mars 2012 Annexe 4 SCIENCES DE GESTION - CLASSE TERMINALE SPÉCIALITÉ : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Annexe 4 SCIENCES DE GESTION - CLASSE TERMINALE SPÉCIALITÉ : RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Présentation générale 1. La spécialité «Ressources humaines et communication» L appellation «Ressources

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal

Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Risques psychosociaux (RPS) Présentation générale et cadre légal Plan de la présentation Introduction - Définition Cadre légal Facteurs de risques psychosociaux et atteinte à la santé Prévention et gestion

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX BIEN ÊTRE AU TRAVAIL ET PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Vous accompagner dans votre projet Contexte Pourquoi s intéresser aux Risques PsychoSociaux (RPS) et au bien être (bien vivre) au travail à

Plus en détail

L ANALYSE COUT-EFFICACITE

L ANALYSE COUT-EFFICACITE L ANALYSE COUT-EFFICACITE 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L analyse coût-efficacité est un outil d aide à la décision. Il a pour but d identifier la voie la plus efficace, du point de vue

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION

Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention DU MEDECIN DE PREVENTION Annexe 12: Référentiel de formation de médecin de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU MEDECIN DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006) NB : Ne pas oublier la médecine statutaire dans la

Plus en détail

La confiance joue un rôle prépondérant en économie ; c est un fait avéré et il n est point nécessaire de produire un recensement exhaustif pour s en convaincre. Une seule référence peut suffire : celle

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Gestion des ressources humaines et stratégie d entreprise

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Gestion des ressources humaines et stratégie d entreprise Présentation 3 PARTIE 1 Gestion des ressources humaines et stratégie d entreprise Chapitre 1 Qu est-ce que la GRH? 17 1 Qu est-ce que la GRH 17 2 Les activités rattachées à la GRH 18 3 Les modèles de GRH

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX RISQUES PSYCHOSOCIAUX ET STRESS AU TRAVAIL CORA FRANCE DEMOTIVATION, FATIGUES DES EQUIPES, TURN-OVER IMPORTANT, TAUX D ABSENTEISME EN CONSTANTE AUGMENTATION LE STRESS AU TRAVAIL FAIT PARTIE DES RISQUES

Plus en détail

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel?

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? Siège social : 20/24,

Plus en détail

Comment améliorer la performance de la paie?

Comment améliorer la performance de la paie? Comment améliorer la performance de la paie? La performance est aujourd hui un enjeu majeur des cabinets Le 67 e Congrès de l ordre des experts-comptables, qui s est tenu à Paris début octobre, a mis en

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS)

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS) Page1 Flash Info N 1 Mars 2016 Service Hygiène & Sécurité Pôle Santé et Sécurité au Travail Les Risques psychosociaux (RPS) Introduction Prévenir les RPS, c'est conjuguer au bénéfice commun des agents

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 1 Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique 1 RÔLES DE LA COMPTABILITÉ DE GESTION INFORMER

Plus en détail