[CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "[CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE"

Transcription

1 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE DE MICROBIOLOGIE [CAHIER MODULE MICROBIOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module : les objectifs d enseignement, les intitulés des cours, les modalités d enseignement, et d évaluation, les références bibliographiques, le programme des cours.

2 Durée une année 1. Objectifs pédagogiques Objectifs généraux 1) Acquérir les concepts nécessaires pour le diagnostic des infections bactériennes et virales 2) Acquérir les bases nécessaires pour le traitement antibactérien et antiviral 3) Acquérir les connaissances nécessaires pour la mise en place de la prévention primaire et secondaire des infections bactériennes et virales. 4) Appliquer certaines techniques de base de diagnostic bactériologique et virologique au laboratoire BACTERIOLOGIE Objectifs intermédiaires Acquérir les concepts nécessaires pour le diagnostic des infections bactériennes 1. Définir les bases fondamentales de la structure et de la physiologie des bactéries 2. Décrire Les bactéries d intérêt médical et leur pouvoir pathogène. 3. Décrire le diagnostic bactériologique (prélèvements, méthodes et interprétation). Objectifs spécifiques Définir les bases fondamentales de la structure et de la physiologie des bactéries 1) Définir les bactéries 2) Classer les bactéries 3) Décrire les bases de la physiologie bactérienne 4) Définir les principaux éléments génétiques des bactéries. 5) Décrire les principaux mécanismes génétiques des bactéries. 6) Décrire les différents types de relation hôte/bactérie. Décrire les bactéries d intérêt médical et leur pouvoir pathogène. 1) Reconnaitre les caractéristiques morphologiques, culturales et biochimiques spécifiques des bactéries. 2) Décrire les critères de classification des bactéries d intérêt médical en famille, genre et espèce. 1

3 3) Décrire la physiopathologie des infections bactériennes : porte d entrée, modes de contamination et mécanisme physiopathologique. 4) Décrire le pouvoir pathogène des bactéries. 5) Corréler les bactéries à l infection en cause. Décrire le diagnostic bactériologique 1) Indiquer les différents prélèvements à effectuer, en fonction de l infection et de l agent étiologique suspecté. 2) Décrire les modalités de prélèvement, de transport et de conservation 3) Rappeler l importance de la fiche de renseignement qui doit accompagner le prélèvement 4) Enumérer les différentes étapes du diagnostic bactériologiques direct : microscopie, culture, identification biochimique, identification moléculaire, tests rapides, tests de sensibilité aux antibiotiques. 5) Enumérer les différentes étapes du diagnostic bactériologiques indirect : sérologie, test rapide 6) Indiquer la démarche diagnostic bactériologique à suivre en fonction de l infection et de l agent suspecté, en respectant la hiérarchisation des examens 7) Interpréter les résultats d analyses bactériologiques Objectifs intermédiaires Acquérir les bases nécessaires pour le traitement antibactérien Définir les antibiotiques - Classer les antibiotiques - Définir les modes et spectre d action. - Décrire les principaux mécanismes de résistance aux antibiotiques. - Décrire et Interpréter les résultats des tests de sensibilité des bactéries aux antibiotiques. III - Acquérir les connaissances nécessaires pour la mise en place de la prévention primaire et secondaire des infections bactériennes. 1. Définir les moyens de prévention primaire 2. Définir les moyens de prévention secondaire : sérothérapie 3. Définir les infections associées aux soins et les moyens de prévention 1- Définir les moyens de prévention primaire - Définir les différentes mesures de prévention des infections bactériennes - Définir la vaccination - Décrire les bases immunologiques de la vaccination - Indiquer les différents types de vaccinsbactériens - Lister les indications des différents vaccins - Lister les contres indications des différents vaccins 2

4 - Lister les effets secondaires des différents vaccins - Décrire le calendrier vaccinal en Algérie 2- Définir les moyens de prévention secondaire : sérothérapie - Définir les différentes mesures de prévention des infections bactériennes - Rappeler les bases immunologiques de la sérothérapie - Lister les indications de la sérothérapie. 3- Définir les infections associées aux soins et les moyens de prévention - Acquérir les concepts d hygiène générale de base : hygiène des mains, hygiène d environnement, les isolements protecteurs et sources - Définir les antiseptiques et leurs indications - Définir les désinfectants et leurs indications - Définir les différentes méthodes de stérilisation IV. Appliquer certaines techniques de base de diagnostic bactériologique au laboratoire. 1. Appliquer des techniques bactériologiques - Effectuer un examen microscopique : lire au microscope optique, mise au point, lecture de lame, état frais, les colorations (Bleu de méthylène, Gram). - Effectuer un isolement sur milieux de culture bactérienne - Reconnaitre les caractéristiques d une culture bactérienne - Reconnaitre les caractéristiques biochimiques d une culture bactérienne - Identifier les bactéries selon leurs caractéristiques culturales et biochimiques. - Lire et interpréter les tests de sensibilité : antibiogramme. OBJECTIFS DE LA VIROLOGIE I- Acquérir les concepts nécessaires pour le diagnostic des infections virales 1- Définir les bases fondamentales de la structure et de la physiologie des virus 2- Décrire Les virus d intérêt médical et leur pouvoir pathogène. 3- Décrire le diagnostic virologique (prélèvements, méthodes et interprétation). 1. Définir les bases fondamentalesde la structure et de la physiologie des virus - Définir les virus. - Classer les virus - Décrire les bases de la physiologie virale. - Définir les principaux éléments génétiques des virus. - Décrire les principaux mécanismes génétiques des virus. 3

5 - Décrire les différents types de relation hôte/virus. 2. Décrire les virus d intérêt médical et leur pouvoir pathogène. - Reconnaitre les bases morphologiques spécifiques des virus. - Décrire les critères de classification des virus d intérêt médicale - Décrire la physiopathologie des infections virales : porte d entrée, modes de contamination et mécanisme physiopathologique. - Décrire le pouvoir pathogène des virus. - Corréler les virus à l infection en cause. 3. Décrire le diagnostic virologique - Indiquer les différents prélèvements à effectuer, en fonction de l infection et de l agent étiologique suspecté. - Décrire les modalités de prélèvement, de transport et de conservation. - rappeler l importance de la fiche de renseignement qui doit accompagner le prélèvement - Enumérer les différentes étapes du diagnostic virologique direct : recherche d antigène viraux, culture cellulaire, isolement, tests rapides et techniques de biologie moléculaire. - Enumérer les différentes étapes du diagnostic virologique indirect : tests immunoenzymatiques, tests d agglutination, tests rapides. - Indiquer la démarche du diagnostic virologique à suivre en fonction de l infection et de l agent suspecté, en respectant la hiérarchisation des examens - Interpréter les résultats d analyses virologiques II -Acquérir les bases nécessaires pour le traitement antiviral 1. Définir les antiviraux - Classer les antiviraux - Définir le mode d action et les cibles des antiviraux - Identifierles limites des antiviraux. - Reconnaitre les indications thérapeutiques des antiviraux. III - Acquérir les connaissances nécessaires pour la mise en place de la prévention primaire et secondaire des infections virales. 1. Définir les moyens de prévention primaire 2. Définir les moyens de prévention secondaire : sérothérapie 3. Définir les infections associées aux soins et les moyens de prévention 1. Définir les moyens de prévention primaire - Définir les différentes mesures de prévention des infections virales - Définir la vaccination - Décrire les bases immunologiques de la vaccination - Indiquer les différents types de vaccins viraux - Lister les indications des différents vaccins - Lister les contres indications des différents vaccins - Lister les effets secondaires des différents vaccins - Décrire le calendrier vaccinal en Algérie 4

6 2- Définir les moyens de prévention secondaire : sérothérapie - Définir les différentes mesures de prévention des infections virales - Rappeler les bases immunologiques de la sérothérapie - Lister les indications de la sérothérapie. 3- Définir les infections associées aux soins et les moyens de prévention - Acquérir les concepts d hygiène générale de base : hygiène des mains, hygiène d environnement, les isolements protecteurs et sources - Définir les antiseptiques et leurs indications - Définir les désinfectants et leurs indications - Définir les différentes méthodes de stérilisation V. Appliquer certaines techniques de base de diagnostic virologique au laboratoire. 1. Appliquer des techniques virologiques - Lire et interpréter les tests immunoenzymatiques : Elisa, western Blot - Lire et interpréter les tests d agglutination - Lire et interpréter les tests rapides - Décrire les différents types de cultures cellulaires - Identifier les virus selon l Effet cytopathogène (ECP) sur 5

7 2. INTITULES DES COURS 1 TRIMESTRE 1. Le Monde Microbien 2. Généralités classification et structure bactérienne 3. Physiologie bactérienne 4. Génétique bactérienne 5. Relation hôte bactérie, flore normale 6. Manifestations du conflit hôte bactérie 7. Les Antibiotiques : Classification 8. Les Antibiotiques : Les résistances 9. Rôle du laboratoire. dans le suivi du TRT antibiotique 10. Antiseptiques, désinfectants et stérilisation 11. Les vaccins bactériens 12. Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (cocci à Gram(+) et Gram (-) 13. Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (bactéries à Gram négatif : entérobactéries, pseudo, vibrio) 2 TRIMESTRE 1. Bactéries Gram(-): haemophilus, bordetella, brucella, campylo, hélico, legionnelle 2. Les bactéries anaérobies 3. Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (bacilles à gram(+) :listéria, coryné, bacillus et mycobactéries) 4. Diagnostic bactériologique : les prélèvements et les méthodes de diagnostic 5. Les Virus : Définition, Structure et Classification 6. Multiplication des Virus des Animaux 7. Physiopathologie des Infections virales (1) 8. Physiopathologie des infections virales (2) 3 TRIMESTRE 1. Virus à ADN : Herpesviridae 2. Autres virus à ADN : Adenovirus, Papillomavirus, Papovavirus 3. Virus à ARN : Picornaviridae, Rétroviridae 4. Diagnostic Virologique 5. Traitement et Prévention des Infections Virales (1) 6. Traitement et Prévention des Infections Virales (2) 6

8 3. MODALITES D ENSEIGNEMENT Cours magistraux, Travaux Dirigés 4. MODALITES D EVALUATION Epreuve sous forme de QCM 5. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Berche P, Gaillard JL, Simonet M. Bactériologie. Bactéries des infections humaines. Collection de la biologie à la clinique. Médecine-Sciences Flammarion pages. Avril JL, Dabernat H, Denis F et Monteil H. Bactériologie clinique. Edition Marketing pages. Nauciel C, Vilde JL. Bactériologie médicale. Collection «Abrégés connaissances et pratique». Editions Elsevier/ Masson pages Site WEB :www.microbes-edu.org/etudiant/sombacterio.htm RESPONSABLE DU MODULE : Pr S.BOUZEGHOUB 7

9 PROGRAMME DES COURS Dimanche- Mercredi : ANNEXE MAHERZI. Amphi B INTITULE DES COURS Groupe A Dimanche Groupe B Mercredi Enseignants 15h15-16h30 13h30-15h Le Monde Microbien 04 Oct Oct 2015 Pr. AMHIS Généralités classification et structure bactérienne 11 Oct Oct 2015 Pr. YALA Physiologie bactérienne 18 Oct Oct 2015 Pr. BENSLIMANI Génétique bactérienne 25 Oct Oct 2015 Dr. NAIT KACI Relation hôte bactérie, flore normale Manifestations du conflit hôte bactérie 01 Nov Nov 2015 Dr MECHOUET 08 Nov Nov 2015 Dr. FERRAD Les Antibiotiques : Classification 15 Nov Nov 2015 Dr. MECHOUET Les Antibiotiques : Les résistances 22 Nov Nov 2015 Dr. ZIANE Rôle du laboratoire. dans le suivi du TRT antibiotique Antiseptiques, désinfectants et stérilisation 29 Nov Dec 2015 Dr. BENAMROUCHE 06 Dec Dec 2015 Pr. AMHIS Les vaccins bactériens 13 Dec Dec 2015 Pr. BENSLIMANI VACANCES D HIVER Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (cocci à Gram(+) et Gram (-) Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (bactéries à Gram négatif : entérobactéries, pseudo, vibrio) Dr. FERRAD Pr. AMHIS 8

10 Bactéries Gram(-): haemophilus, bordetella, brucella, campylo, hélico, legionnelle Les bactéries anaérobies Les principaux groupes de germes en pathologie humaine (bacilles à gram(+) :listéria, coryné, bacillus et mycobactéries) Diagnostic bactériologique : les prélèvements et les méthodes de diagnostic Les Virus : Définition, Structure et Classification Multiplication des Virus des Animaux Physiopathologie des Infections virales Dr. NAIT KACI Pr. BENSLIMANI Dr.BENAMROUCHE Dr. AMMARI Dr. BOUZEGHOUB Dr. GOURARI Dr. BENSALEM Virus à ADN : Herpesviridae Dr. DERRAR Vacances de printemps Virus à ADN : Adenovirus, Papillomavirus, Hepadnavirus Virus à ARN : Virus des Hépatites C, A et E Virus à ARN : Picornaviridae, Rétroviridae Dr. YEDDOU Dr BENSALEM Dr. BOUZEGHOUB Virus à ARN : Paramyxoviridae Orthomyxoviridae Diagnostic Virologique Traitement et Prévention des Infections Virales Dr DERRAR Pr. SEGHIER Dr. YEDDOU 9

Diagnostic Biologique en Microbiologie

Diagnostic Biologique en Microbiologie Diagnostic Biologique en Microbiologie Pourquoi avoir recours au diagnostic biologique? Etiologie Dépistage Evaluation pronostique, suivi thérapeutique Optimisation thérapeutique Epidémiologie. Diagnostic

Plus en détail

[CAHIER MODULE GENETIQUE ] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE COMITE PEDAGOGIQUE GENETIQUE

[CAHIER MODULE GENETIQUE ] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE COMITE PEDAGOGIQUE GENETIQUE 1ére ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE COMITE PEDAGOGIQUE GENETIQUE [CAHIER MODULE GENETIQUE ] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module :

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS

PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS PLACE DU LABORATOIRE DE MICROBIOLOGIE DANS LE DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE ET LA SURVEILLANCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE DES DIARRHÉES AIGUËS CHU HASSAN II FES : G.YAHYAOUI; M. MAHMOUD CHU MOHAMED VI MARRAKECH : N.SORAA

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR

Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR Syndrome méningé fébrile : Hémocultures et analyse bactériologique du LCR Dr Frédérique Gouriet Fédération de bactériologie virologie et hygiène hospitalière JNI le 5 juin 2008 Réalisation des hémocultures

Plus en détail

Savoirs associés proposition de progression en Bac Pro 3 ans

Savoirs associés proposition de progression en Bac Pro 3 ans Savoirs associés proposition de progression en Bac Pro 3 ans S1 Sciences appliquées, nous avons conservé une partie de la répartition proposée dans le document d accompagnement des Académies de DIJON et

Plus en détail

UE Agent infectieux : enseignement

UE Agent infectieux : enseignement UE Agent infectieux : enseignement 2013-14 Date Intitulé du cours Cours Magistraux Amphi Fac de Méd 10- mars 08h- 09h Cours commun d'introduction 09h- 10h Le monde des parasites et champignons 10h- 11h

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

Arrêté de 2007: impact sur l organisation des laboratoires pour le diagnostic de la tuberculose

Arrêté de 2007: impact sur l organisation des laboratoires pour le diagnostic de la tuberculose Arrêté de 2007: impact sur l organisation des laboratoires pour le diagnostic de la tuberculose Vincent Jarlier Laboratoire de Bactériologie-Hygiène, Pitié-Salpêtrière Centre National de Référence des

Plus en détail

Branches propédeutiques

Branches propédeutiques Extrait du plan d études pour les Branches propédeutiques et les Branches complémentaires offertes par la Faculté des sciences dans le cadre du Bachelor of Science ou d autres formations universitaires

Plus en détail

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE

[CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE 3éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE IMMUNOLOGIE [CAHIER MODULE IMMUNOLOGIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

DFGSM 3 Parcours biologique Microbiologie S3 Microbiologie générale S4 Pathologies infectieuses

DFGSM 3 Parcours biologique Microbiologie S3 Microbiologie générale S4 Pathologies infectieuses DFGSM 3 Parcours biologique Microbiologie S3 Microbiologie générale S4 Pathologies infectieuses Les cours ont lieu le mardi soir à 18h et le samedi matin à 9h. S3 Microbiologie générale (35h) Virologie

Plus en détail

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures?

DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse. Ponction articulaire : intérêt, procédures? DIU IOA : Bactériologie Cas clinique N 1 : infection sur prothèse Monsieur B., 66 ans à 8 mois d une première pose de prothèse de hanche pour coxarthrose Depuis deux semaines Douleur à la marche Fièvre

Plus en détail

Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES. Dr. N. BENAMROUCHE

Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES. Dr. N. BENAMROUCHE Faculté de médecine d Alger Cours de Microbiologie pour les étudiants de 3 eme année LES MYCOBACTERIES Dr. N. BENAMROUCHE Objectifs Citer les espèces impliquées Décrire les principaux caractères morphologiques

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL FACULTÉ DE MÉDECINE DÉPARTEMENT DE MICROBIOLOGIE, INFECTIOLOGIE ET IMMUNOLOGIE MCB2956

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL FACULTÉ DE MÉDECINE DÉPARTEMENT DE MICROBIOLOGIE, INFECTIOLOGIE ET IMMUNOLOGIE MCB2956 UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL FACULTÉ DE MÉDECINE DÉPARTEMENT DE MICROBIOLOGIE, INFECTIOLOGIE ET IMMUNOLOGIE MCB2956 MICROBIOLOGIE GÉNÉRALE (3 crédits) Pour les étudiants en nutrition HIVER 2017 COURS THÉORIQUES

Plus en détail

Branches complémentaires en biochimie

Branches complémentaires en biochimie UNIVERSITÉ DE FRIBOURG FACULTÉ DES SCIENCES Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires offertes par la Faculté des sciences dans le cadre des certificats

Plus en détail

Introduction. Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828.

Introduction. Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828. Introduction Le mot «bactérie» apparaît pour la première fois avec le microbiologiste allemand Christian Gottfried Ehrenberg en 1828. Les bactéries sont des organismes unicellulaires microscopiques, présents

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Paul Lambin Cursus de Bachelier en biologie médicale Intitulé Microbiologie

Plus en détail

MANUEL DE TRAVAUX PRATIQUES

MANUEL DE TRAVAUX PRATIQUES Université Mohammed Premier Faculté de médecine et de pharmacie Oujda داول اطبواد ودة Laboratoire de Microbiologie MANUEL DE TRAVAUX PRATIQUES 2 è ème année médecine AU : 2015/2016 Pr. Adil MALEB Page

Plus en détail

TEXTES GÉNÉRAUX NOR : SASP A. Texte abrogé

TEXTES GÉNÉRAUX NOR : SASP A. Texte abrogé Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 24 novembre 2009 modifiant la liste des centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies transmissibles

Plus en détail

Universitarisation des IFSI: contexte et impact sur la formation initiale en hygiène. A propos de l expérience franc-comtoise. X.

Universitarisation des IFSI: contexte et impact sur la formation initiale en hygiène. A propos de l expérience franc-comtoise. X. Universitarisation des IFSI: contexte et impact sur la formation initiale en hygiène. A propos de l expérience franc-comtoise X. Bertrand Contexte Accords de Bologne signés en 1999 Concernent l enseignement

Plus en détail

Branches complémentaires en biologie

Branches complémentaires en biologie UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires

Plus en détail

Diagnostic bactériologique et moléculaire d Helicobacter pylori

Diagnostic bactériologique et moléculaire d Helicobacter pylori Diagnostic bactériologique et moléculaire d Helicobacter pylori M.N Korichi-Ouar 6 e Séminaire de Formation Continue de Pathologie Digestive Introduction L infection à Helicobacter pylori : infection bactérienne

Plus en détail

D.U. Pathologies Infectieuses de la Femme, de la Mère et du Nouveau-Né

D.U. Pathologies Infectieuses de la Femme, de la Mère et du Nouveau-Né D.U. Pathologies Infectieuses de la Femme, de la Mère et du Nouveau-Né Faculté de Médecine de Lille, Université Lille 2 Année 2016-2017 Pr Karine Faure Dr Rodrigue Dessein Dr Bruno Grandbastien Pr Damien

Plus en détail

Méthodes dʼisolement dʼune bactérie, Antibiogramme

Méthodes dʼisolement dʼune bactérie, Antibiogramme Méthodes dʼisolement dʼune bactérie, Antibiogramme Emilie Bessède, Laboratoire de Bactériologie, CHU Pellegrin Etapes classiques du diagnostic bactériologique Examen macroscopique Examen microscopique

Plus en détail

Parcours : Médecine Personnalisée en Transplantation Humaine

Parcours : Médecine Personnalisée en Transplantation Humaine Mention Sciences du Vivant Spécialité de Master : Physiopathologie : de la Molécule à l'homme Parcours : Médecine Personnalisée en Transplantation Humaine Responsables: Pr. Seiamak BAHRAM Dr. Raphael CARAPITO

Plus en détail

SYLLABUS MASTER. Mention Biologie-Santé

SYLLABUS MASTER. Mention Biologie-Santé PÉRIODE D ACCRÉDITATION : 2016 / 2021 UNIVERSITÉ PAUL SABATIER SYLLABUS MASTER Mention Biologie-Santé M2 vectorologie, thérapie génique et vaccinologie http://www.fsi.univ-tlse3.fr/ http://www.masterbiosante.ups-tlse.fr/

Plus en détail

Université de Bordeaux DFGSM 2. UE De l agent infectieux à l hôte. Enseignement complémentaire optionnel. 1ère session. 07 Mai 2015.

Université de Bordeaux DFGSM 2. UE De l agent infectieux à l hôte. Enseignement complémentaire optionnel. 1ère session. 07 Mai 2015. Université de Bordeaux DFGSM 2 UE De l agent infectieux à l hôte Enseignement complémentaire optionnel 1ère session 07 Mai 2015 7 pages / 9 QROC 1 QROC 1 Décrivez brièvement les éléments transférables

Plus en détail

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild sylvie.meaume@rth.aphp.fr Pourquoi faire un prélèvement bactériologique? Pour faire le diagnostic

Plus en détail

Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie. Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5

Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie. Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5 Qu attendre de la Biologie Moléculaire en Bactériologie Florence DOUCET-POPULAIRE Centre Hospitalier de Versailles Université Paris 5 Particularités liées à la Bactériologie Majorité des bactéries d intérêt

Plus en détail

Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016

Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 Dr J.P. Rasigade Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Septembre 2016 Clinique et grands syndromes Pathogènes et physiopathologie : syndrome cholériforme syndrome dysentérique Principes de prise

Plus en détail

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE

1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE DIRECTE ET INDIRECTE ADENOVIRUS 1 GENERALITES... 2 1.1 AGENT PATHOGENE... 2 1.2 RESERVOIRE, SOURCE... 2 1.3 EPIDEMIOLOGIE GENERALE... 2 1.4 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE... 2 1.5 MODE DE TRANSMISSION INTERHUMAINE

Plus en détail

Programme de microbiologie générale et appliquée

Programme de microbiologie générale et appliquée Programme de microbiologie générale et appliquée Connaissances Indicateurs d'évaluation 1. STRUCTURE ET MULTIPLICATION DES MICRO-ORGANISMES 1.1 Diversité du monde microbien : Algues, protozoaires, champignons

Plus en détail

Les Entérobactéries. Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes

Les Entérobactéries. Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes Les Entérobactéries Généralité : le nom d Entérobactérie fait référence aux Entérocytes (cellules intestinale) car les bactéries appartenant à cette famille sont en général des hôtes normaux ou pathologiques

Plus en détail

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Plaies chroniques Prélèvements, interprétation Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Quelques définitions Plaie: rupture de la continuité de l enveloppe corporelle généralement associée

Plus en détail

Gastroentérites virales Infections à Norovirus. Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016

Gastroentérites virales Infections à Norovirus. Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016 Gastroentérites virales Infections à Norovirus Pr BM Imbert-Marcille Service de Virologie, CHU de Nantes Journée Hygiène 29/11/2016 1 Gastro-entérites Les agents responsables des gastro-entérites peuvent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 105 du 5 mai 2002 page 8673 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Arrêté du 26 avril 2002 fixant la liste des centres nationaux de référence pour

Plus en détail

BACTERIE A GRAM POSITIF BACTERIE A GRAM NEGATIF. Employé pour

BACTERIE A GRAM POSITIF BACTERIE A GRAM NEGATIF. Employé pour B BACILLE A GRAM POSITIF ANTHRACIS CEREUS SUBTILIS BACTERICIDIE BGN ACINETOBACTER AEROMONAS BACTEROIDES CAMPYLOBACTER CHLAMYDIA ENTERO HAEMOPHILUS HELICOBACTER LEGIONELLA PROVIDENCIA PSEUDOMONAS RALSTONIA

Plus en détail

Bactériologie générale

Bactériologie générale Bactériologie générale I- Qu est ce qu une bactérie? C est un micro-organisme (0,5 à 5 microm) unicellelulaire C est un procaryote puisqu elle n a pas de noyau, le matériel génétique est libre dans le

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES. branches propédeutiques. Branches complémentaire

UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES. branches propédeutiques. Branches complémentaire UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires

Plus en détail

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes

Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Cours PCEM 2 Infections nosocomiales ou Infections associées aux soins et bactéries multirésistantes Anne-Laure Michon, AHU Laboratoire de Bactériologie, CHU de Montpellier, Université Montpellier I Objectifs

Plus en détail

MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP

MALADIES TRANSMISSIBLES 0 Ph. MEERT & M. VANHERP NETWORK OF HUMANITARIAN ASSISTANCE SANTE DANS LES OPERATIONS DE SECOURS SOS - HUMA 3880 MALADIES TRANSMISSIBLES "0" Ph. MEERT & M. VANHERP UCL SOS NOHA MALADIES TRANSMISSIBLES INTRO Ph. MEERT & M. VANHERP

Plus en détail

[CAHIER MODULE BIOPHYSIQUE ] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE BIOPHYSIQUE

[CAHIER MODULE BIOPHYSIQUE ] FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE BIOPHYSIQUE 2éme ANNEE FACULTE DE MEDECINE D ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE BIOPHYSIQUE [CAHIER MODULE BIOPHYSIQUE ] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module

Plus en détail

Les endocardites à hémocultures négatives et à germes rares Diagnostic. Olivia Peuchant

Les endocardites à hémocultures négatives et à germes rares Diagnostic. Olivia Peuchant Les endocardites à hémocultures négatives et à germes rares Diagnostic Olivia Peuchant Endocardites à hémocultures négatives 2,5 à 31% des endocardites infectieuses (EI) * Facteurs épidémiologiques spécifiques

Plus en détail

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE MICROBIOLOGIE Diagnostic des infections respiratoires d origine virale Dr Salma MHALLA Laboratoire de Microbiologie CHU F. Bourguiba Monastir Monastir le 16/02/2012 Pourquoi

Plus en détail

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse

Virologie. Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse Virologie Dr. Florence ABRAVANEL, MCU-PH Laboratoire de Virologie, CHU de Toulouse 06/09/2006 Qu est-ce qu un virus? Aspect fonctionnel : entité qui se caractérise par : un seul type d acide nucléique

Plus en détail

UE2-1 : BIOLOGIE CELLULAIRE ET TISSUS

UE2-1 : BIOLOGIE CELLULAIRE ET TISSUS UE2-1 : BIOLOGIE CELLULAIRE ET TISSUS Plan du document : Fiche descriptive de l UE.. P 1 Programme détaillé de l UE P4 Descriptif des séquences d apprentissage de l UE...P8 EQUIPE PEDAGOGIQUE RESPONSABLE

Plus en détail

Branches propédeutiques

Branches propédeutiques Plan d études pour les Branches propédeutiques et les Branches complémentaires offertes par la Faculté des sciences dans le cadre du Bachelor of Science ou d autres formations universitaires dans lesquelles

Plus en détail

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose EVALUATIONS Collégiale des enseignants de bactériologie-virologie-hygiène 2013 1 QUESTION 1/12 : Parmi les affirmations suivantes concernant Mycobacterium

Plus en détail

Antibiotiques in vitro : quelles sont les propriétés à considérer pour optimiser le choix thérapeutique?

Antibiotiques in vitro : quelles sont les propriétés à considérer pour optimiser le choix thérapeutique? Antibiotiques in vitro : quelles sont les propriétés à considérer pour optimiser le choix thérapeutique? 1-1 Evaluation in vitro de l activité d un antibiotique : antibiogramme évaluation semi-quantitative

Plus en détail

Diagnostic de Laboratoire des Pathologies Respiratoires Bovines (BPIE)

Diagnostic de Laboratoire des Pathologies Respiratoires Bovines (BPIE) Diagnostic de Laboratoire des Pathologies Respiratoires Bovines (BPIE) Avantages et Limites des différentes Méthodes d analyses Interprétation des Résultats Données d utilisation en routine au LDA71 Diagnostic

Plus en détail

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie

Web-mémoire LES FONDAMENTAUX. de la gestion du risque infectieux associé aux soins en établissements médico-sociaux. Le risque spécifique en gériatrie Le risque spécifique en gériatrie CONTEXTE ALTÉRATION DES CAPACITÉS Personnes âgées de plus de 85 ans - En 2005 : un million - En 2015 : deux millions Motrices Intellectuelles Secteur médico-social - Création

Plus en détail

L offre de formation Professionnelle en Visio-conférence de l Université Paris 7

L offre de formation Professionnelle en Visio-conférence de l Université Paris 7 SERVICE COMMUN DE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION CONTINUE ET PROFESSIONNELLE (SCDFCP) L offre de formation Professionnelle 2005-2006 en Visio-conférence de l Université Paris 7 L Université Paris 7 Denis

Plus en détail

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016 Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL-Biomnis du 28 janvier 2016 Virus Papillomavirus : HPV Herpes simplex virus : HSV Virus de l hépatite B : VHB Virus de l immunodéficience

Plus en détail

En microbiologie et immunologie

En microbiologie et immunologie En microbiologie et immunologie! BSc Microbiologie et Immunologie Projet inter- facultaire: - Faculté des arts et sciences (FAS) - Faculté de médecine (FM) Deux départements: Sciences biologiques Microbiologie

Plus en détail

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR)

Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Le risque infectieux La colonisation, l infection Bactéries multirésistantes aux antibiotiques (BMR) Corinne FREMOND-LEJEUNE Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009

Plus en détail

[CAHIER MODULE DE PEDIATRIE]

[CAHIER MODULE DE PEDIATRIE] 5 Année FACULTE DE MEDECINED ALGER.DEPARTEMENT DE MEDECINE.CYCLE GRADUE. COMITE PEDAGOGIQUE PEDIATRIE [CAHIER MODULE DE PEDIATRIE] Dans ce cahier vous trouverez les informations relatives au module : les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 26 décembre 2011 fixant la liste des centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies

Plus en détail

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Virus Papillomavirus HPV Herpes simplex virus 1 et 2 HSV Virus de l hépatite B et C Virus de l

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET SUIVI BIOLOGIQUES DE L'INFECTION HIV

DIAGNOSTIC ET SUIVI BIOLOGIQUES DE L'INFECTION HIV La contribution de la biologie au diagnostic et au suivi de l'infection par le HIV est essentielle. Les différents outils utilisés ont récemment évolués et un point sur leur actualisation permet d'en faire

Plus en détail

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme

Généralités. Nombreuses espèces commensales, certaines seulement sont pathogènes pour l Homme Mycoplasma Bactéries ubiquitaires, fragiles Classe des Mollicutes Généralités Dépourvues de paroi => Ne prennent pas la coloration de Gram => Résistance naturelle aux ß-lactamines Grande affinité pour

Plus en détail

maladies_infectieuses 2006/5/19 14:04 page xv #15 Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Composition du groupe de travail

maladies_infectieuses 2006/5/19 14:04 page xv #15 Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Composition du groupe de travail maladies_infectieuses 2006/5/19 14:04 page xv #15 Rapport Science et Technologie Composition du Comité RST Avant-propos Composition du groupe de travail Introduction iii v ix xi xxv PARTIE I La situation

Plus en détail

3 ème ANNEE. Responsable : Pr. C. LAVAUD Tél. :

3 ème ANNEE. Responsable : Pr. C. LAVAUD Tél. : 3 ème ANNEE Responsable : Pr. C. LAVAUD Tél. : 03 26 91 35 95 FORMATION COMMUNE DE BASE : ENSEIGNEMENT THEORIQUE CM TD Modalités de Contrôle Disciplines Heures Note sur Durée Biochimie métabolique et pathologique

Plus en détail

Branches complémentaires en biochimie

Branches complémentaires en biochimie UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE FACULTÉ DES SCIENCES UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ MATHEMATISCH-NATURWISSENSCHAFTLICHE FAKULTÄT Extrait du plan d'études pour les branches propédeutiques et les branches complémentaires

Plus en détail

Les 3 èmes journées SNV, Béjaia les 11 et 12 Novembre 2014

Les 3 èmes journées SNV, Béjaia les 11 et 12 Novembre 2014 Identification des souches cliniques de Klebsiella pneumoniae et étude de leur profil de résistance aux différentes familles d antibiotiques au CHU de Batna Houfani Aicha Asma 1*, Ghodbane Imene 2 et Benmehidi

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA PRÉPARATION À

PRÉSENTATION DE LA PRÉPARATION À PRÉSENTATION DE LA PRÉPARATION À L AGRÉGATION BIOCHIMIE GÉNIE BIOLOGIQUE V. Peris-Delacroix, E. Guillaume, P. Rialland-Le Fèvre 1- Programme de l agrégation BGB 2- Epreuves du concours et École normale

Plus en détail

Les métiers et les études de pharmacie

Les métiers et les études de pharmacie Les métiers et les études de pharmacie Journée Portes Ouvertes 28 janvier 2012 Pr A PINEAU Doyen Pr V FERRE vice-doyen Pédagogie La pharmacie : la science du médicament des études fondées sur des disciplines

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE La mission d un laboratoire de virologie - Le diagnostic par isolement des virus et leur identification (grippe, entérovirus) - Suivre l évolution biologique de l infection - Prévenir

Plus en détail

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS. 3 ème Année des Etudes de Pharmacie (DFGSP3) Enseignant référent : C. Pouget. Année universitaire

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS. 3 ème Année des Etudes de Pharmacie (DFGSP3) Enseignant référent : C. Pouget. Année universitaire DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS 3 ème Année des Etudes de Pharmacie (DFGSP3) Enseignant référent : C. Pouget Année universitaire 2015-2016 C. Fagnère J.L. Duroux U. E. S5-1 = 48 h - Sources de Substances

Plus en détail

Evaluation de l impact médico-économique

Evaluation de l impact médico-économique CAS GROUPES de COQUELUCHE observés parmi le personnel d un établissement de santé entre le 1 er juin et le 1er novembre 2006 : Evaluation de l impact médico-économique Dr Lionel SCTRICK SST 43èmes journées

Plus en détail

CAPET CONCOURS EXTERNE. Section : BIOTECHNOLOGIES Option : Biochimie-Génie biologique TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE

CAPET CONCOURS EXTERNE. Section : BIOTECHNOLOGIES Option : Biochimie-Génie biologique TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE Session 2002 CAPET CONCOURS EXTERNE Section : BIOTECHNOLOGIES Option : Biochimie-Génie biologique TRAVAUX PRATIQUES DE MICROBIOLOGIE VALIDATION DU CHOIX D UNE SOUCHE-TEST POUR LE SUIVI DE PRODUCTION DE

Plus en détail

Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC)

Adenovirus. Salmonelloses(non typhiques) Escherichia coli entéropathogènes (EPEC) Escherichia colientéro-hémorragiques (EHEC) GASTRO-ENTERITES VIRALES Affections fréquentes, de courte durée Troubles digestifs aigus Multiplication virale au niveau des entérocytesde l intestin grêle Baisse de l activité enzymatique des cellules

Plus en détail

Introduction Rôle du laboratoire fondamental dans le choix d'une thérapeutique antibiotique Condition: isolement et identification de la bactérie incr

Introduction Rôle du laboratoire fondamental dans le choix d'une thérapeutique antibiotique Condition: isolement et identification de la bactérie incr REALISATION DE L ANTIBIOGRAMME Dr Roughyatou Ka Introduction Rôle du laboratoire fondamental dans le choix d'une thérapeutique antibiotique Condition: isolement et identification de la bactérie incriminée

Plus en détail

Comité National Français de Microbiologie

Comité National Français de Microbiologie Association reconnue d Utilité Publique Décret du 17 Mai 1993 (J.O. n 119) Comité National Français de Microbiologie Académie des Sciences Audition du Mardi 19 mai 2015 Composition du Bureau Péid Président

Plus en détail

HORAIRES, LIEU. Lieu Cours Besançon = Faculté de médecine, les Hauts de Chazal Lieu Cours Dijon =

HORAIRES, LIEU. Lieu Cours Besançon = Faculté de médecine, les Hauts de Chazal Lieu Cours Dijon = HORAIRES, LIEU Lieu Cours Besançon = Faculté de médecine, les Hauts de Chazal Lieu Cours Dijon = Première journée (vendredi 22 septembre 2017 Besançon) Thème = principes généraux microbiologie 1h30 Rappels

Plus en détail

IMMUNITE. Leçon 1 : le SIDA

IMMUNITE. Leçon 1 : le SIDA IMMUNITE Leçon 1 : le SIDA Le système immunitaire est capable de distinguer les molécules et les cellules étrangères d'un organisme, ou qui le sont devenues, et de les éliminer. Comment peut-on expliquer

Plus en détail

Certificat en biotechnologie

Certificat en biotechnologie Immunologie MCB-20964 1 Certificat en biotechnologie Faculté des sciences et génie Département de biochimie, de microbiologie et de bioinformatique Laboratoire d immunologie appliquée MCB-1701 1-0-4-4

Plus en détail

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA

ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE. Dr.HENNICHE HCA ROLE DU LABORATOIRE DANS LE SUIVI DU TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE Dr.HENNICHE HCA INTRODUCTION Les principaux critères de choix d un antibiotique sont: -le premier critère est son activité propre par rapport

Plus en détail

L endocardite : aspects bactériologiques. J. Maugein

L endocardite : aspects bactériologiques. J. Maugein L endocardite : aspects bactériologiques J. Maugein Introduction Changement du profil épidémiologique Diminution de l endocardite du sujet jeune Augmentation des infections associées aux bioprothèses Augmentation

Plus en détail

Partie A : Diversité et unité des êtres humains

Partie A : Diversité et unité des êtres humains Partie A : Diversité et unité des êtres humains Dates Titres & problèmes & activités Travail pour le... Tous semblables et tous différents Comment expliquer les ressemblances et les différences qui existent

Plus en détail

API La galerie de référence. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic

API La galerie de référence. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic API La galerie de référence à la source de la santé, la pertinence du diagnostic L innovation Créée en 1970, la gamme API, a représenté une vraie révolution dans le domaine de la bactériologie en miniaturisant

Plus en détail

Résistance aux antibiotiques : des chiffres de l ONERBA au bon usage

Résistance aux antibiotiques : des chiffres de l ONERBA au bon usage Résistance aux antibiotiques : des chiffres de l ONERBA au bon usage Résistance aux antibiotiques : des chiffres de l ONERBA au bon usage Bacilles à Gram négatifs isolés en ville Bacilles à Gram négatifs

Plus en détail

COURS DE MICROBIOLOGIE MEDICALE ETUDES MEDICALES, PHARMACEUTIQUES ET MEDECINE BUCCO DENTAIRE

COURS DE MICROBIOLOGIE MEDICALE ETUDES MEDICALES, PHARMACEUTIQUES ET MEDECINE BUCCO DENTAIRE COURS DE MICROBIOLOGIE MEDICALE ETUDES MEDICALES, PHARMACEUTIQUES ET MEDECINE BUCCO DENTAIRE Cibles : Etudiants du niveau L1/ L2/L3, M1, M2 d Etudes Médicales, Pharmaceutiques et Médecine Buccodentaire,

Plus en détail

Certificat en biotechnologie

Certificat en biotechnologie Immunologie MCB-20964 1 Certificat en biotechnologie Faculté des sciences et génie Département de biochimie, microbiologie et bioinformatique Laboratoire d immunologie appliquée MCB-1701 1-0-4-4 3 crédits

Plus en détail

Epidémiologie du pneumocoque en France

Epidémiologie du pneumocoque en France Epidémiologie du pneumocoque en France Jacques Croizé MCU-PH Unités de microbiovigilance et de bactériologie Département des Agents Infectieux DU Thérapeutiques anti-infectieuses 1 er mars 2007 Définition

Plus en détail

Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies. Dr Sophie Arista CH Auch

Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies. Dr Sophie Arista CH Auch Indications des prélèvements et de l antibiothérapie dans la prise en charge des plaies Dr Sophie Arista CH Auch Différents types de plaies(1) Plaies aigues Traumatiques Post opératoires Piqûres et morsures

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 12 mars 2007 fixant la liste des centres nationaux de référence pour la lutte contre les maladies transmissibles

Plus en détail

«Maladies infectieuses»

«Maladies infectieuses» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Maladies infectieuses» 1. Informations de base - Matière d enseignement: maladies infectieuses - Public cible : 3 ème année médecine -

Plus en détail

TOME I LE DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE

TOME I LE DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE Les articles en gras sont disponibles Sommaire TOME I SECTION I SECTION II LE DIAGNOSTIC BACTÉRIOLOGIQUE 1 Prélèvements en bactériologie clinique 2 Métabolisme des micro-organismes d intérêt médical 3

Plus en détail

FACULTES DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES

FACULTES DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES FACULTES DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES 35 chemin des Maraîchers - Campus Rangueil UPS-Toulouse III Site Web : www.pharmacie.ups-tlse.fr CURSUS DES ETUDES DE PHARMACIE Bac + 6 Bac + 9 1ère année (concours

Plus en détail

Aspects microbiologiques des pneumopathies nosocomiales

Aspects microbiologiques des pneumopathies nosocomiales Aspects microbiologiques des pneumopathies nosocomiales Pauline Floch AHU Laboratoire de Bactériologie GHS Pr F. Mégraud CHU de Bordeaux 5 ème journée d Infectiologie en Aquitaine 6 ème journée Régionale

Plus en détail

Certificat en biotechnologie

Certificat en biotechnologie Certificat en biotechnologie Faculté des sciences et génie Département de biochimie, microbiologie et bio-informatique Techniques de culture cellulaire animale et végétale MCB-3100 1-0-4-4 3 crédits Trimestre

Plus en détail

ADMISSION SUR CONCOURS

ADMISSION SUR CONCOURS ADMISSION SUR CONCOURS Date : 22 mai 2018 Formation en 3 ans Conduisant au diplôme d Etat INSTITUT DE FORMATION DE TECHNICIENS DE LABORATOIRE MEDICAL UFR DE SANTÉ 3, rue des LOUVELS - CS 13602 80036 AMIENS

Plus en détail

RISQUES SANITAIRES LIES A L EAU ET A L ALIMENTATION. TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES

RISQUES SANITAIRES LIES A L EAU ET A L ALIMENTATION. TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES DCEM2 Module 7 - Item n 73 2013 2014 RISQUES SANITAIRES LIES A L EAU ET A L ALIMENTATION. TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES Professeur Michel Drancourt Faculté de Médecine Aix-Marseille Université http://www.mediterranee-infection.com/

Plus en détail

ADENOVIRUS. Réseau inter-chu CNRACL

ADENOVIRUS. Réseau inter-chu CNRACL ADENOVIRUS Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail des services

Plus en détail

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales.

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales. TITRE : TOGAVIRIDAE : LE VIRUS DE LA RUBEOLE Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU A la fin du cours, l étudiant doit être capable de : Définir les caracteristiques virologiques,

Plus en détail

MASTER 1 MEEF PARCOURS BIOTECHNOLOGIES - BIOCHIMIE GÉNIE BIOLOGIQUE

MASTER 1 MEEF PARCOURS BIOTECHNOLOGIES - BIOCHIMIE GÉNIE BIOLOGIQUE MASTER 1 MEEF PARCOURS BIOTECHNOLOGIES - BIOCHIMIE GÉNIE BIOLOGIQUE PRÉSENTATION DE LA FORMATION Le parcours Biotechnologies - Biochimie Génie Biologique (BGB) a pour objectif la formation des futurs enseignants

Plus en détail