1/ La pollinisation APICULTURE & AGRICULTURE. Salon AgoBioPro La pollinisation. Les insectes pollinisateurs une grande famille.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1/ La pollinisation APICULTURE & AGRICULTURE. Salon AgoBioPro La pollinisation. Les insectes pollinisateurs une grande famille."

Transcription

1 Salon AgoBioPro 2012 APICULTURE & AGRICULTURE 1/ La pollinisation I. La pollinisation II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé en 20 ans Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Octobre 2012 Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d Alsace La pollinisation Les insectes pollinisateurs une grande famille. Les insectes sont des «missiles à têtes chercheuses», capables de visiter plusieurs dizaines de fleurs par heures. mouches, coléoptères, papillons, syrphes, bourdons et surtout, les abeilles. plus de espèces d abeilles en France Beaucoup sont solitaires : osmies, mégachiles plus de espèces dans le monde (Une seule est connue : l abeille mellifère) L osmie, une abeille solitaire Dolichovespula maculata Aglais urticae Osmia rufa Sphinx colibri Source : Les pages entomologiques d'andré Lequet 1

2 Les insectes pollinisateurs Abeille et bourdon sont les principaux pollinisateurs Un large spectre alimentaire (capacité de visiter un grand nombre de fleurs différentes) Moins sensibles à la détérioration de l environnement (ne dépendent pas de la floraison d une flore spécifique), Ce sont les derniers soldats de la pollinisation! L abeille est une espèce «clé de voûte» de nos écosystème. Le sort de l abeille est lié aux fleurs 100% de son alimentation provient des végétaux : - le NECTAR : transformé en miel, - le POLLEN : sa seule source de protéines. Glandes nectarifères et inversement!! Les fleurs pollinisées par les insectes se reproduisent plus facilement que les autres! Les plantes sont en compétition pour attirer les insectes : Invention du nectar : attirer les insectes et les détourner du pollen Invention de la fleur : rôle de «panneau publicitaire». Adaptation des pollens Le sort de l abeille est lié aux fleurs En retour, les insectes se sont spécialisés : Dépendance alimentaire complète Adaptation de leur corps : Poils branchus «Corbeilles à pollen» Fidélité du butinage à une espèce donnée Viabilité de plusieurs heures de grains de pollen sur le corps des abeilles Une patte arrière Le pollen est collé aux poils de la «corbeille» Grains de pollen vu au microscope 2

3 Abeille collecteuse de pollen Abeille collecteuse de nectar Corbeilles à pollen remplies. Poils branchus = quantités énormes de pollens! Pollen «séquestré» Pollen «disponible» Le sort de l abeille est lié aux fleurs et inversement!! espèces de plantes à fleur sont pollinisées par les abeilles ( qui se porteraient mal sans leur visite) Seules les butineuse de nectar ont une action pollinique! 84% des cultures en Europe dépendent fortement ou totalement d'une pollinisation animale essentiellement : fruits, légumes, oléagineux et protéagineux. soit 35 % du tonnage de ce que nous mangeons 25 % des cultures pourraient s'en passer, mais il s'agit essentiellement de blé, maïs et riz. Au plan mondial, un «travail» estimé à 150 milliards d euros. (et 4 milliards de francs En France) Pollinisation et Agriculture La pollinisation améliore la quantité et la qualité des récoltes! Pollinisation et Agriculture La pollinisation améliore la quantité et la qualité des récoltes! L oignon (étude INRA) =70% de la production de semences +10% de qualité germinative des graines! Abeille Vent Le Colza = 95 % de la production de semences = 30% de la production colza de consommation +10% de rendement en optimisant leur présence sur la parcelle. => des fruits plus gros, mieux formés. 3

4 Pollinisation et Agriculture => des fruits plus gros, mieux formés. Assurer une bonne pollinisation des fruits plus gros, mieux formés. Cela améliore aussi : le nombre de pépins par fruits, la conformation du fruit, l uniformité des grappes, la nouaison, la résistance des fruits à la chute leur dimension leur goût, texture (peau plus ferme) leur capacité de conservation Pour quelles cultures? Pour quelles cultures? Certaines cultures sont tributaires à des degrés variables de l'activité des insectes : depuis 10 % de la pollinisation (vigne, betterave ) jusqu'à une dépendance totale vis-à-vis des insectes pollinisateurs (amandier, pommier, cerisier...). Pollinisation et Agriculture Pour une pollinisation de qualité, un certain nombre de règles sont incontournables Seule une relation étroite entre apiculteur et le multiplicateur permettra de connaître les besoins et les contraintes de chacun. Conseiller Technique Apicole - Alexis BALLIS Chambre d Agriculture Régionale d Alsace Des ruches de quelle taille? Bien nourries ou pas? Combien, où, quand et comment?? Trouver un apiculteur fiable en mesure de fournir des colonies vigoureuses et saines! Et au bon moment!! 4

5 Combien de ruches/ ha? Ou les placer? accessibilité, risque d arrosages, vents Les placer selon les règles de l art La période effective de pollinisation est brève : elle peut varier de quelques heures (courgette et melon) à quelques jours (fraise). La date de mise en place est primordiale!! Le nombre de colonies / ha aussi!! Trouver un apiculteur fiable réactif à votre appel Tarifs? : environ par ruche Pour des ruches «prêtes» et disposées où et quand il faut! C est une compensation des coûts, liés aux déplacements et à la main d œuvre et à l affaiblissement des colonies (peu de nectar & pollen) L abeille ne produit de miel (sauf sur colza, tournesol ) L apiculteur prend des risques (traitements) En pratique, les abeilles se révèlent au moins 100 fois plus utiles à l'arboriculteur qu'à l'apiculteur. Et sous abris? Le transport du pollen se fait difficilement (peu de flux d'air, faible présence des insectes pollinisateurs, notamment en culture précoce). 1 ruche à bourdons par serre Renouveler toutes les 4 à 6 semaines Préférer les bourdons 1 boite / serre, à l extrémités du tunnel, côté soleil couchant, Trouer la paroi plastique au niveau de la colonie afin de permettre une libre circulation vers l'extérieur 5

6 Abeilles ou bourdons? Préférer les bourdons pour : Les tomates (ses fleurs n'attirent pas les abeilles!) Les aubergines, les fraises Pour les cultures précoces Un contrôle de l'activité est nécessaire : les fleurs butinées sont "marquées" (présence de "griffures" sur les étamines) A renouveler toutes les 4 à 6 semaines selon leur activité. Puis je traiter? Uniquement si «mention abeille» (certains ttt BIO ne l ont pas!! Ex : spinosad ) proscrire tout traitement en journée éviter les traitements insecticides généralisés, même le soir (ainsi que le soufre poudrage) éviter de vider les restes de bouillie à proximité des ruches REGLEMENTATION Arrêté du 28 novembre 2003 «Les traitements insecticides et acaricides sont interdits pendant la période de floraison et de production d exsudats» C est-à-dire : Lors de la floraison des cultures (colza, fruitiers, légumineuses ) Lorsqu il y a des fleurs sur la parcelle (pissenlits ou autres adventices attractives) ou en bordure (noisetiers, églantiers ) En présence d exsudats d insectes sur la parcelle ou en bordure (pucerons ) Seuls les traitements «mention abeille» sont autorisés, par dérogation, en dehors de la présence des abeilles! La mention «abeilles» 3 mentions peuvent figurer sur l étiquette 1. emploi autorisé durant la floraisonen dehors de la présence des abeilles 2. emploi autorisé au cours des périodes de production d exsudats, en dehors de la présence d abeilles 3. emploi autorisé durant la floraison et au cours des périodes de production d exsudats, en dehors de la présence d abeilles Cela ne signifie pas que le produit est inoffensif!!! mais il a une toxicité moindre! il faut traiter le soir après 20h jamais en journée, et jamais le matin! Résumé «Produits phytosanitaires» 2/ L apiculture en Alsace Il n y a pas de relations claires entre mortalité et proximité avec des zones agricoles ou encore avec l utilisation d un traitement en particulier. Une ruche «échantillonne l environnement» Sont retrouvés fréquemment - Les acaricides «apicoles». - puis les fongicides - puis les herbicides, insecticides (dans 2 à 20% des analyses) Certains usages ou mésusages de produits phytosanitaires sont mis en cause. Eric Tourneret 6

7 2/ L apiculture en Alsace Même si vous ne les voyez pas, il y a forcément des abeilles qui visitent vos parcelles! Il y a plus de ruches! Soit de 4 à 5 ruche par km²!! Une abeille butine dans un rayon de 3 à 4 km autour de sa ruche Même si vous ne les voyez pas, il y a forcément des abeilles qui visitent vos parcelles! recherche de pollen de maïs Abeille sur une vigne Enquête «PERTES HIVERNALES» Enquête «PERTES HIVERNALES» Niveau de perte considéré «normal» (en % du cheptel hiverné) 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 50% 34% 30% 26% 15% Conclusions Forte influence de l infestation Varroa (et des traitements anti-varroa réalisés)! Influence de la «force des colonies» à l automne D où l intérêt des jachères fleuries et des CIPAN pour améliorer l alimentation des insectes! Les ruches font bien fasse à une «surmortalité» Cet hiver, il y a eu moins de pertes! Il existe de forts écarts entre les ruchers! Les intercultures (CIPAN) (moutarde blanche) Un apport de pollen en automne Avec de telles mortalités du cheptel (parfois plus de 25%, aussi chez les pros!), les objectifs du métier ont changé!! 1 er soucis : reconstituer le cheptel «Faire plus d essaims et faire moins de miel» 2 e soucis : maîtriser Varroa «Cela prend du temps et de l argent» 3 e soucis : baisse de fertilité des mâles, baisse de la durée de vie des reines! 7

8 Avant 1950 : Semi de légumineuses pour enrichir le sol en azote Flore sauvage en bords de culture Depuis 1950 : Ce qui à changé depuis 20 ans Plantes méssicoles, milieux à évolution naturelle = beaucoup de fleurs Ce qui à changé depuis 20 ans Disparition des fleurs (champs, prairies ) Raréfaction des milieux sauvages Raréfaction des cultures mellifères Traitements Insecticides, Herbicides, Fongicides Urbanisation L alimentation de l abeille est en danger! Cultures non-mellifères Engrais + Désherbage Talus fauchés : plantes pionnières (orties, graminées) Les fleurs ne sont pas adaptées aux sols enrichis. Les graminées prolifèrent Développement des transhumances Développement des transhumances Ce qui à changé depuis 20 ans Origine multi-factorielle du déclin des pollinisateurs Complexification des problèmes sanitaires L apiculture des «cueilleurs de miel» n existe plus! Les apiculteurs doivent être de plus en plus techniques! Pathologies Stress énergétique Changements environnementaux Carences et affaiblissements Pollution et produits phytosanitaires Troubles et affaiblissements 8

9 Améliorer la situation? Évolution des pratiques phytosanitaires Plan Ecophyto 2018 Réglementation «Mention Abeille» Évolution de l agriculture Retour des cultures de légumineuses? bords de champs cultivés Réfléchir sur l aspect globale : La lutte contre Varroa expose les abeilles aux résidus... Les cultures sont d autant plus visitées qu il n existe plus de biodiversité autour d elles (exposition aux résidus). Pour plus d information Des bords de champs cultivés? Pour le maintient des pollinisateurs. une flore pérenne = éviter les famines apicoles Veiller à la flore présentes (par des semis). Ne pas trop nettoyer ces espaces recrées (fauche ou broyages répétés). Contactez votre conseiller Consultez les BSV et la note spécifique «abeilles» MERCI POUR VOTRE ATTENTION!

1/ L abeille LES ABEILLES : TOUR D HORIZON. Eric Tourneret. I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé

1/ L abeille LES ABEILLES : TOUR D HORIZON. Eric Tourneret. I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé LES ABEILLES : TOUR D HORIZON I. L abeille II. L apiculture en Alsace III. Ce qui a changé Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d Alsace 1/ L abeille

Plus en détail

Grandes Cultures Productions fourragères

Grandes Cultures Productions fourragères Évolution des ressources mellifères et des pratiques culturales dans le paysage agricole français - Période 1950-2010 - Grandes Cultures Productions fourragères Ressources mellifères? Une plante mellifère

Plus en détail

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures

Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Mieux prendre en compte les pollinisateurs dans nos cultures Pole3_Int-n1 Respectez les pollinisateurs Particulièrement attractives pendant la floraison, les cultures oléoprotéagineuses sont très visitées

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

Interviews : Bernard Vaissière s exprime à propos des conséquences de la disparition des abeilles

Interviews : Bernard Vaissière s exprime à propos des conséquences de la disparition des abeilles Retour au format normal LE MONDE, 14 OCTOBRE 2007 Interviews : Bernard Vaissière s exprime à propos des conséquences de la disparition des abeilles 14 octobre 2007 par Catherine VINCENT Question : "Sur

Plus en détail

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs

Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Protection des abeilles et des insectes pollinisateurs Des alliées pour nos cultures La pollinisation améliore quantité et qualité des récoltes, Elle concerne 70% des espèces cultivées pour la consommation

Plus en détail

NUIT DES IUT Déclin des pollinisateurs. Déclin des pollinisateurs. Déclin des pollinisateurs DECLIN DES INSECTES POLLINISATEURS

NUIT DES IUT Déclin des pollinisateurs. Déclin des pollinisateurs. Déclin des pollinisateurs DECLIN DES INSECTES POLLINISATEURS NUIT DES IUT 2011 Le déclin des insectes pollinisateurs DECLIN DES INSECTES POLLINISATEURS I. Des causes multifactorielles? II. État des lieux du cheptel apicole en Alsace Alexis BALLIS 24/11/2011 Alexis

Plus en détail

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et

. Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, par an et . Une abeille pèse à vide 80 à 100 mg ; charge maximum d'une abeille : 70 mg!. Une reine pond jusqu'à 2000 oeufs par jour, 130 000 par an et 500 000 dans sa vie. L'abeille d'été vit en moyenne 20 à 35

Plus en détail

Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace

Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace Infestation Varroa en Présentation d ADA Intervention à l AG d ADA Franche Comté 1. Infestation Varroa en 2. Enquête sur les pertes hivernales 3. Tests de médicaments anti-varroa Alexis BALLIS - Conseiller

Plus en détail

Interactions apiculture et agricultures

Interactions apiculture et agricultures Interactions apiculture et agricultures Fabrice ALLIER ITSAP Fabrice.allier@itsap.asso.fr Formation Chambre d agriculture du Cher, Saint Doulchard Le 16 juin 2015 1 RMT Biodiversité & agriculture, le mercredi

Plus en détail

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles

Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Notions sur la pollinisation des cultures par les abeilles Présentée par : Dr MBAIKOUA OUAIMON Marie Noël Yaoundé du 17 au 19 Aout 2015 Définition suite C est la fécondation indispensable à la reproduction

Plus en détail

Guide Productions Apicoles

Guide Productions Apicoles Guide Productions Apicoles 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

Rucher Associatif du Fort Ducrot

Rucher Associatif du Fort Ducrot Rucher Associatif du Fort Ducrot Annick KOERNER, Dominique PIERRE, Jean-Carles WILLM Mars 2016 Asapistra 1 Agenda proposé pour ce premier contact ü Introduction et contexte ü Le projet de Rucher Associatif

Plus en détail

Découvrez la biodiversité en zone de grandes cultures!

Découvrez la biodiversité en zone de grandes cultures! Nos partenaires : La fédération des chasseurs de la Somme est une association de type Loi 1901 qui a des missions de service public tel que la formation des nouveaux chasseurs, l indemnisation des dégâts

Plus en détail

CIAg Abeilles. Impacts des pesticides chez l abeille Performances des colonies Relations «Abeilles et plantes» Mardi 15 novembre 2016

CIAg Abeilles. Impacts des pesticides chez l abeille Performances des colonies Relations «Abeilles et plantes» Mardi 15 novembre 2016 CIAg Abeilles Impacts des pesticides chez l abeille Performances des colonies Relations «Abeilles et plantes» Mardi 15 novembre 2016 Co-concevoir des solutions techniques entre apiculteurs et cultivateurs

Plus en détail

Comment se portent nos. pollinisateurs? Problématique de surmortalité des colonies d abeilles

Comment se portent nos. pollinisateurs? Problématique de surmortalité des colonies d abeilles Comment se portent nos pollinisateurs? Problématique de surmortalité des colonies d abeilles Dr Claude Boucher mv. Direction de la santé animale. MAPAQ 31 janvier 2013 La production apicole au Québec près

Plus en détail

La ville et ses abeilles

La ville et ses abeilles La ville et ses abeilles Les abeilles jouent un rôle capital dans la vie des plantes. Elles assurent la pollinisation d'un très grand nombre de plantes. Quand une abeille pénètre à l'intérieur d'une fleur,

Plus en détail

Dephy-Abeille : des systèmes de cultures favorables aux abeilles

Dephy-Abeille : des systèmes de cultures favorables aux abeilles Dephy-Abeille : des systèmes de cultures favorables aux abeilles F. Allier, M. Gourrat, A. Barbottin, J-F Odoux, M. Henry, G. Chaigne, V. Bretagnolle, A. Decourtye, C. Vidau Journée d échanges Bourgogne-Franche-Comté

Plus en détail

Créer une terre d'accueil. pour nos pollinisateurs dans notre jardin

Créer une terre d'accueil. pour nos pollinisateurs dans notre jardin Créer une terre d'accueil pour nos pollinisateurs dans notre jardin Pourquoi? Déclin des abeilles Systèmes agricoles en cause, uniformisation des milieux, produits phytosanitaires et engrais chimiques

Plus en détail

Les Bonnes pratiques de. Dans les 3 cas, l application doit se faire en dehors de la présence d abeilles. Périodes de floraison des céréales à paille

Les Bonnes pratiques de. Dans les 3 cas, l application doit se faire en dehors de la présence d abeilles. Périodes de floraison des céréales à paille FICHE Céréales à paille Les Bonnes pratiques de traitement en floraison pour protéger les abeilles Depuis 2003, s applique un arrêté qui interdit les traitements insecticides et acaricides en floraison

Plus en détail

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine?

Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Quelle apiculture urbaine pour quelle agriculture urbaine? Apis Bruoc Sella Bruxelles Pour la Nature, par les Abeilles Éducation à l environnement Sensibilisation à la nature urbaine Verdurisation raisonnée

Plus en détail

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI)

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) Présenté par Didier Brick Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) 1) L abeille, une merveille de la nature 2) L abeille et l homme, une vieille histoire

Plus en détail

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques.

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Les ruchers... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 4 6. Mixité... 5 1. Origine des animaux et conversion

Plus en détail

LA POLLINISATION DES CULTURES A L'ECHELLE NATIONALE

LA POLLINISATION DES CULTURES A L'ECHELLE NATIONALE LA POLLINISATION DES CULTURES A L'ECHELLE NATIONALE 17 et 18 septembre 2013, Valence La pollinisation des cultures à l échelle nationale Besoins et disponibilité en insectes pollinisateurs et valeur monétaire

Plus en détail

La Pollinisation des plantes par les. Abeilles Domestiques

La Pollinisation des plantes par les. Abeilles Domestiques Abeille. L abeille au service de l Agriculture itelv INSTITUT TECHNIQUE DES ELEVAGES www.itelv.dz Auteur : ZITOUNI ghania; Ingénieur spécialisée en Apiculture Mars 2014 La Pollinisation des plantes par

Plus en détail

LES A BEILLES BUTINENT PROTÉGEONS-LES! VOUS RÉCOLTEZ. AGRICULTEURS, APICULTEURS, PROFESSIONNELS de L AGRICULTURE,

LES A BEILLES BUTINENT PROTÉGEONS-LES! VOUS RÉCOLTEZ. AGRICULTEURS, APICULTEURS, PROFESSIONNELS de L AGRICULTURE, LES A BEILLES BUTINENT AGRICULTEURS, APICULTEURS, PROFESSIONNELS de L AGRICULTURE, VOUS RÉCOLTEZ. PROTÉGEONS-LES! L ABEILLE ET LES PLANTES En butinant de fleur en fleur, l abeille ne produit pas que du

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture. Résumé

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture. Résumé PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L apiculture Résumé Février 2013 Photos Photothèque/Min.Agri.Fr. 2 Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt / Résumé du plan de développement durable

Plus en détail

Les pollinisateurs en danger

Les pollinisateurs en danger Les pollinisateurs en danger L importance de la pollinisation par les abeilles n est plus à démontrer Sans elles, de nombreux aliments disparaîtraient de nos assiettes: - les fruits-légumes: aubergine,

Plus en détail

Le Plan MAYA et l apiculture en Wallonie

Le Plan MAYA et l apiculture en Wallonie Le Plan MAYA et l apiculture en Wallonie Actions suivies par la Direction de la Qualité du Département du Développement de la DGARNE Jean-Marc CHEVAL, Attaché L apiculture en Wallonie Les APICULTEURS 2007

Plus en détail

Le jardin des abeilles. Commune d'argeles-gazost

Le jardin des abeilles. Commune d'argeles-gazost Le jardin des abeilles Commune d'argeles-gazost Localisation du projet «Jardin des abeilles» dans la commune N Jardin des abeilles Page 2 Situation du projet «Jardin des abeilles» Situé sur le site de

Plus en détail

Sur la piste de l ABEILLE

Sur la piste de l ABEILLE Pour une cohabitation harmonieuse des hommes et des abeilles Sur la piste de l ABEILLE Support pédagogique pour les enfants (6-12 ans) Getty Image www.sauvonslesabeilles.com www.maisondesabeilles.fr LA

Plus en détail

Le changement. climatique sur la filière apicole APIGUA. Association des Apiculteurs de la Guadeloupe APIGUA

Le changement. climatique sur la filière apicole APIGUA. Association des Apiculteurs de la Guadeloupe APIGUA Association des Apiculteurs de la Guadeloupe Le changement APIGUA climatique sur la filière apicole APIGUA Rond-point de Destrellan / Morne Bernard/ 97122 BAIE-MAHAULT Présentation de la filière apicole

Plus en détail

Le problème sanitaire

Le problème sanitaire Le problème sanitaire Bien soigner ses abeilles contre les maladies et les protéger des ennemis Page 1 Le problème Pertes de colonies et mortalités hivernales - mortalité accrue - déclin des insectes pollinisateurs

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment?

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Rotation classique des systèmes céréaliers lorrains : rotation triennale fondée sur

Plus en détail

Dossier S.O.S Abeilles

Dossier S.O.S Abeilles Dossier S.O.S Abeilles Présentation de l association Selva L'association Selva créée en 1992, développe des projets de sensibilisation à l environnement et au patrimoine culturel dans le cadre scolaire

Plus en détail

Abeilles domestiques et production d oléagineux

Abeilles domestiques et production d oléagineux Abeilles domestiques et production d oléagineux Nicolas CERRUTTI Chargé d études CETIOM, centre de Grignon 1 Contexte Les cultures oléagineuses sont nectarifères et pollinifères Les abeilles domestiques

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE POLLINISATION DES CULTURES PORTE-GRAINE REGION CENTRE

CAHIER DES CHARGES DE POLLINISATION DES CULTURES PORTE-GRAINE REGION CENTRE Mise à jour : avril 2012 CAHIER DES CHARGES DE POLLINISATION DES CULTURES PORTE-GRAINE REGION CENTRE Le présent cahier des charges a été défini dans le but de faciliter le déroulement et la réussite de

Plus en détail

Regard d'une ferme apicole sur le service de pollinisation des cultures

Regard d'une ferme apicole sur le service de pollinisation des cultures Regard d'une ferme apicole sur le service de pollinisation des cultures Thomas Mollet Académie d Agriculture 18 mai 2016 Activité professionnelle exploitant agricole (élevage de colonies d'abeilles) de

Plus en détail

Couverts fleuris AMÉNAGEMENTS. Définition générale de l aménagement. Quel est l impact sur la biodiversité? N 4

Couverts fleuris AMÉNAGEMENTS. Définition générale de l aménagement. Quel est l impact sur la biodiversité? N 4 AMÉNAGEMENTS N 4 Couverts fleuris Définition générale de l aménagement. Afin d embellir le paysage, il peut être envisagé d implanter des couverts fleuris. Selon les espèces implantées, ces couverts favoriseront

Plus en détail

Journée nationale du développement apicole. Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier)

Journée nationale du développement apicole. Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier) A Paris, le 16 décembre 2014 Journée nationale du développement apicole Le 21 janvier 2015 à Fabrègues (près de Montpellier) Thème de la journée : Appréhender les ressources mellifères aujourd'hui pour

Plus en détail

CHARTE de bonnes pratiques agricoles et apicoles en POLLINISATION

CHARTE de bonnes pratiques agricoles et apicoles en POLLINISATION CHARTE de bonnes pratiques agricoles et apicoles en POLLINISATION Paris, le 28 avril 2014 CHARTE de bonnes pratiques agricoles et apicoles en POLLINISATION Préambule Les études menées ces dernières années

Plus en détail

Fiche activité n 2. Pour le 05 janvier Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie)

Fiche activité n 2. Pour le 05 janvier Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie) Fiche activité n 2 Pour le 05 janvier 2015 Angélique Lacroix & Lauriane Moll TS1 (Absente le jour de la sortie) I. Des pollinisateurs dans le Lauragais 1) Le territoire du Lauragais 2) Rôles du pollinisateur

Plus en détail

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com La pollinisation www.sauvonslesabeilles.com Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la

Plus en détail

LA RUCHE NICHOIR

LA RUCHE NICHOIR LA RUCHE NICHOIR www.apicool.org La ruche nichoir, une ruche conceptualisée par Gilbert Veuille pour la sauvegarde des abeilles mellifères à l état sauvage et pour la pollinisation. Photo : ruche sur l

Plus en détail

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011

Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Test d acquisition de compétences en Sciences et Technologie Académie de Toulouse - Groupe PRESTE Mars/Avril 2011 Nom / prénom :. Cours suivi : Ecole :. Département :.. * à renseigner par le professeur

Plus en détail

Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux

Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux Planète Jardin Annexe 4 : Récapitulatif des différents parcours des animaux Une journée de coccinelle Dès les premiers rayons du soleil, la coccinelle sort de l hôtel à insectes où elle passe la nuit,

Plus en détail

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière apicole à l horizon 2025

Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière apicole à l horizon 2025 Réflexion stratégique sur les perspectives de la filière apicole à l horizon 2025 INTRODUCTION L apiculture est un secteur important de l économie agricole, tant par le rôle joué par les populations d

Plus en détail

Bordures de champs. et biodiversité (1)

Bordures de champs. et biodiversité (1) Bordures de champs et biodiversité (1) Une richesse insoupçonnée Sur un territoire, les haies hébergent : 30 % des plantes sauvages 75 % espèces de mammifères pour leur mise bas 70 % espèces de passereaux

Plus en détail

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base Formation en apiculture Appel à projets 2016 Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base 1/12 Objectif Le présent référentiel de compétences définit les compétences minimales nécessaires

Plus en détail

Présentation tournesol RTR 2013

Présentation tournesol RTR 2013 Présentation tournesol RTR 2013 l ANAMSO La production de semences oléagineuses en 2011 Les productions de semences de tournesol Réglementation technique de la production de semences de tournesol Conditions

Plus en détail

Effets des éléments boisés sur les populations d'abeilles sauvages dans différents paysages agricoles

Effets des éléments boisés sur les populations d'abeilles sauvages dans différents paysages agricoles Effets des éléments boisés sur les populations d'abeilles sauvages dans différents paysages agricoles Samantha Bailey 2010/2013 Directeur de thèse : Philip Roche (Aix-en-Provence) Encadrant : Christophe

Plus en détail

DANS LA RUCHE. La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles

DANS LA RUCHE. La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles DANS LA RUCHE Naissance d une reine La floraison du tilleul, source de nectar et pollen pour les abeilles Actuellement dans votre rucher... Comme vous pouvez l imaginer, la saison apicole est très difficile.

Plus en détail

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit.

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit. L abeille L abeille fait partie de la grande famille des insectes L espèce la plus connue est l Apis Mellifera, c'est à dire l'abeille à miel. Elle peut vivre à l état sauvage ou être élevée pour produire

Plus en détail

Quelle est l origine de la graine? Séance 1 : Organisation d une fleur document 1 (à découper)

Quelle est l origine de la graine? Séance 1 : Organisation d une fleur document 1 (à découper) Séance 1 : Organisation d une fleur document 1 (à découper) Séance 2 : Que devient la fleur? photographies La courgette Fleur mâle fanée de courgette. Le kiwi On observe les étamines dans la corolle fanée

Plus en détail

Couverts pollinisateurs

Couverts pollinisateurs AMÉNAGEMENTS N 3 Couverts pollinisateurs Définition générale de l aménagement. Parmi les couverts, certains peuvent être ciblés plus particulièrement vers certains groupes d espèces. C est le cas des couverts

Plus en détail

Les Insectes au jardin potager

Les Insectes au jardin potager Les Insectes au jardin potager Avec le printemps, les Insectes reviennent au potager. Mais que viennent-ils y chercher? Sont-ils des ravageurs de cultures ou de précieux auxiliaires? Menons l enquête...

Plus en détail

La pollinisation le jeu des assiettes

La pollinisation le jeu des assiettes Fiche pour l enseignant La pollinisation le jeu des assiettes Description Le jeu des assiettes tend à répondre à la question suivante : «Qu'est-ce qui, dans notre pique-nique, dans notre nourriture quotidienne

Plus en détail

Protégeons nos insectes pollinisateurs pour l augmentation de la production agricole

Protégeons nos insectes pollinisateurs pour l augmentation de la production agricole REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L EAU, DE L ENVIRONNEMENT, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L URBANISME OFFICE BURUNDAIS POUR LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT (OBPE) Protégeons nos insectes pollinisateurs

Plus en détail

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES N constat ADARA : 2013/RI Date de constat Date de déclaration Date de la visite Bulletin météorologique disponible oui non ADARA DD(CS)PP SRAL

Plus en détail

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel :

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : LES ATELIERS Eveil des sens au jardin Découvrir le jardin par des approches sensorielles Acquérir des connaissances sur les plantes S exprimer sur un vécu d animation La biodiversité au jardin Découverte

Plus en détail

L'Abeille Pollinisante Gildas GOUET ST-NAUPHARY /6

L'Abeille Pollinisante Gildas GOUET ST-NAUPHARY /6 L'Abeille Pollinisante Gildas GOUET 82370 ST-NAUPHARY 07 82 82 62 94 1/6 Contrat de pollinisation & location de ruches Le présent contrat est conclu entre : Nom du producteur ou nom de la société : Adresse

Plus en détail

2016 DEVE 41 - Stratégie de développement des ruchers sur le territoire parisien - Adoption d un Plan «Ruches et Pollinisateurs» pour Paris

2016 DEVE 41 - Stratégie de développement des ruchers sur le territoire parisien - Adoption d un Plan «Ruches et Pollinisateurs» pour Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d Ecologie Urbaine 2016 DEVE 41 - Stratégie de développement des ruchers sur le territoire parisien - Adoption d un Plan «Ruches et Pollinisateurs»

Plus en détail

Choix d un site pour optimiser votre réussite. Présenté par Louis LaTerreur D.t.a Rendez-vous agroalimentaire Outaouais 2013

Choix d un site pour optimiser votre réussite. Présenté par Louis LaTerreur D.t.a Rendez-vous agroalimentaire Outaouais 2013 Choix d un site pour optimiser votre réussite Présenté par Louis LaTerreur D.t.a Rendez-vous agroalimentaire Outaouais 2013 Avant tout! Identifier le ou les produits que l on veut cultiver Le mode de mise

Plus en détail

POUR UNE GESTION DE L AMÉNAGEMENT RURAL ALLIÉE DES ABEILLES

POUR UNE GESTION DE L AMÉNAGEMENT RURAL ALLIÉE DES ABEILLES POUR UNE GESTION DE L AMÉNAGEMENT RURAL ALLIÉE DES ABEILLES par Axel Decourtye 1, Jean-Louis Bernard 2, Philippe Lecompte 3, Bernard Vaissière 4 Problématique : des ressources trophiques trop variables

Plus en détail

Laboratoire de Toxicologie Environnementale, INRA Avignon

Laboratoire de Toxicologie Environnementale, INRA Avignon Dr.Faten Ben Abdelkader Laboratoire de Zoologie et d Apiculture,INAT,Tunis Laboratoire de Toxicologie Environnementale, INRA Avignon VIII ème Forum de l Apiculture de la Méditérrannée Chefchaouene, 2222-23

Plus en détail

Plan stratégique européen

Plan stratégique européen Copa-Cogeca Plan stratégique européen Groupe de travail Miel L apiculture européenne est en crise aujourd hui : dépérissement, vieillissement des apiculteurs, manque de disponibilité des produits de traitement

Plus en détail

Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles.

Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Défi EDD 2014/15 : Expliquer pourquoi des fleurs vont être plantées le long des routes de France pour les abeilles. Démarche 1) Lancement du projet Lecture, explication et discussion autour de l extrait

Plus en détail

Contribution des abeilles aux rendements agricoles

Contribution des abeilles aux rendements agricoles Contribution des abeilles aux rendements agricoles Fabrice Allier - ITSAP Journée d échanges Bourgogne-Franche-Comté 1 SYSTÉMATIQUE DES APOÏDES Source: Sciences et Avenir, Hors série Juillet 2013 2 ABEILLES

Plus en détail

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure

PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de printemps Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure PE-NH-27-A-13 SdC à rotation Colza Blé Féverole de Blé Maïs grain Blé très économe (45 % IFT ref) sur sols profonds de l Eure Sols Limons profonds et moyens Potentiel de Atouts / rendement et/ou RU Contraintes

Plus en détail

FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES"

FICHE N 13 PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES FICHE N 13 "PLANTES ATTRACTIVES DES AUXILIAIRES" Les auxiliaires Dans le milieu naturel, tous les animaux et végétaux possèdent des parasites et des prédateurs. Les populations des différents organismes

Plus en détail

Les Végétaux. Evolution des plantes

Les Végétaux. Evolution des plantes Les Végétaux Evolution des plantes Sommaire Histoire de la vie Evolution des plantes Les fleurs Plantes mellifères La vie résumé en une année 1 janvier minuit - 4,6 milliards d années Création de la terre

Plus en détail

Les Végétaux. Evolution des plantes

Les Végétaux. Evolution des plantes Les Végétaux Evolution des plantes Sommaire Histoire de la vie Evolution des plantes Les fleurs Plantes mellifères La vie résumé en une année 1 janvier minuit - 4,6 milliards d années Création de la terre

Plus en détail

Sauvons la Reine oeuvre pour sauvegarder cet animal, ô combien indispensable pour notre propre survie!

Sauvons la Reine oeuvre pour sauvegarder cet animal, ô combien indispensable pour notre propre survie! L'abeille Mieux la connaître pour mieux la sauvegarder! Sauvons la Reine oeuvre pour sauvegarder cet animal, ô combien indispensable pour notre propre survie! L abeille contribue à la pollinisation (reproduction)

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Partie 2a : Liste des normes auxquelles des dérogations peuvent être accordées pour l appellation

Plus en détail

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité

Introduction : Les abeilles : statut et importance au sein de la biodiversité Les abeilles à l ENS Jonathan Locqueville Février 2014 Table des matières 1 Des abeilles à l ENS? 2 1.1 La pollinisation........................................ 2 1.2 La pédagogie et la découverte du monde

Plus en détail

I - les utilisations actuelles en France et les alternatives à l usage des néonicotinoïdes

I - les utilisations actuelles en France et les alternatives à l usage des néonicotinoïdes NOTE sur les utilisations actuelles des néonicotinoïdes, les alternatives à ces produits, et proposition de rédaction de l article 51 quaterdecies du projet de la loi relatif à la reconquête de la biodiversité,

Plus en détail

Défi scientifique : Si les abeilles disparaissaient...

Défi scientifique : Si les abeilles disparaissaient... Défi scientifique 2014-2015 : Si les abeilles disparaissaient... CM2B - EE LA PLAINE Un jour la maîtresse nous a demandé «et s'il n'y avait plus d'abeilles, que se passerait- il?». On a cherché chacun

Plus en détail

Découvrir le rôle des abeilles

Découvrir le rôle des abeilles Découvrir le rôle des abeilles dans notre environnement Présentation pour Ateliers-Rencontres Grez-Doiceau, le 17 février 2017 Réalisation: Michel Fraiteur, v170123 Images & photos: SP Wallonie, DGARNE,

Plus en détail

OIGNON : CREATION VARIETALE Utilisation de l abeille pour la pollinisation de fleurs d oignons en milieu confiné

OIGNON : CREATION VARIETALE Utilisation de l abeille pour la pollinisation de fleurs d oignons en milieu confiné OIGNON : CREATION VARIETALE Utilisation de l abeille pour la pollinisation de fleurs d oignons en milieu confiné ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

LES PLANTES QUE NOS ABEILLES PREFERENT AU FIL DES SAISONS

LES PLANTES QUE NOS ABEILLES PREFERENT AU FIL DES SAISONS LES PLANTES QUE NOS ABEILLES PREFERENT AU FIL DES SAISONS Page 1 A LA FIN DE L HIVER Apiculteur.wordpress.com Lejardindenanny2.overblog.com Abeilles et Fleurs N 734 Par temps doux, Le pollen du noisetier

Plus en détail

«Toute action en faveur de l abeille mellifère, et de l apiculture, l est également pour les abeilles sauvages.»

«Toute action en faveur de l abeille mellifère, et de l apiculture, l est également pour les abeilles sauvages.» Concilier productions apicoles, service de pollinisation et productions végétales et animales dans le cadre d un GIEE* *Groupement d intérêt économique et environnemental La démarche présentée ici permet

Plus en détail

La Politique de développement de la filière apicole au niveau National, Régional et local

La Politique de développement de la filière apicole au niveau National, Régional et local REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DU DÉVELOPPEMENT RURAL ET DE LA PECHE La Politique de développement de la filière apicole au niveau National, Régional et local

Plus en détail

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne

Rallye des abeilles. Dès 7 ans. Fleurs d Abeilles. Fleurs d abeilles. avril. octobre. Exposition. en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs d abeilles Rallye des abeilles A l aide Une de ce exposition plan, pars du à la Jardin recherche botanique d indices de Neuchâtel sur les abeilles! en collaboration avec la Ville de Lausanne Fleurs

Plus en détail

Quel intérêt ai-je à laisser des terres en jachère?

Quel intérêt ai-je à laisser des terres en jachère? Dans cette fiche, nous nous intéresserons uniquement aux couverts herbacés ou assimilés, non destinés à la production agricole. En outre, nous aborderons l intérêt de la jachère en terme de biodiversité

Plus en détail

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017

Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 www.sebastiendelaunay.fr Lutte contre le développement du Frelon Asiatique en Cap-Sizun --- Réunion d information publique --- Plogoff le 06 mars 2017 Document réalisé grâce aux éléments de la Fédération

Plus en détail

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en Pays de la Loire Expérimentation St Fort Action systèmes de cultures innovants Précédemment

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil R 831. Proposition de résolution pour la protection des abeilles

Secrétariat du Grand Conseil R 831. Proposition de résolution pour la protection des abeilles Secrétariat du Grand Conseil R 831 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Delphine Klopfenstein Broggini, François Lefort, Sarah Klopmann, Jean-Michel Bugnion, Frédérique Perler, Boris Calame,

Plus en détail

L alimentation est la. première des médecines.

L alimentation est la. première des médecines. La nutrition des abeilles L alimentation est la première des médecines. L alimentation de l abeille La tête de l'abeille est pourvue d'un appareil buccal incluant les mandibules et une trompe (proboscis),

Plus en détail

Principes généraux d agronomie. 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC

Principes généraux d agronomie. 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC Principes généraux d agronomie 27 septembre 2016 Tiphaine AUDIC PLAN I. Les bases de l agronomie II. Quelques repères III. Les systèmes de culture 25/09/2015 BP REA 2015-2016 Agronomie 2 I. Les bases de

Plus en détail

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES

ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Indice de biodiversité abeille ETUDE DE LA BIODIVERSITE GENETIQUE DES ABEILLES MELLIFERES Une action concrète afin de répondre au besoin de sauvegarde de la biodiversité 1 Les abeilles sont des acteurs

Plus en détail

GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS

GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS GESTION DES INSECTES ET DES ACARIENS DES CULTURES MARAICHERES SOUS ABRIS Philippe RYCKEWAERT CIRAD / PRAM CONTEXTE insectes et acariens ravageurs (+ viroses transmises) : frein au rendement des cultures

Plus en détail

Abeilles et produits phytosanitaires

Abeilles et produits phytosanitaires Abeilles et produits phytosanitaires dans l agriculture Notice à l usage des agriculteurs, des services de conseil et des centres de formation agricole Les abeilles sont importantes Les abeilles domestiques

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 Qu est-ce que l apiculture? 1 Régions où est pratiquée l apiculture 2 Ressources nécessaires 2 Apiculture et foresterie 3 Biens créés par l apiculture 4 2. DESCRIPTION

Plus en détail

Exposition. Dossier de présentation

Exposition. Dossier de présentation Exposition Dossier de présentation Centre Vétérinaire de la Faune Sauvage et des Ecosystèmes des Pays de la Loire Oniris La Chantrerie - CS40706 44307 Nantes cedex 03 Contact : Olivier Lambert : 02 40

Plus en détail

CHARTE DE L AGRICULTURE DURABLE

CHARTE DE L AGRICULTURE DURABLE POURQUOI UNE CHARTE? La charte de l agriculture durable a été élaborée par les Groupes d Action Locale (GAL) LEADER Les Herbiers Saint-Fulgent et Yon et Vie. L objectif de nos collectivités est d accompagner

Plus en détail

Description de l exploitation SAU : 73 ha UTH : 1 Ateliers : Grande culture en AB. Potentiel de rendement Atouts / Sols Argilo-calcaire superficiel

Description de l exploitation SAU : 73 ha UTH : 1 Ateliers : Grande culture en AB. Potentiel de rendement Atouts / Sols Argilo-calcaire superficiel PE-PO-86-A-7 Rotation Luzerne (2 ans) Maïs grain Tournesol Blé Blé Maïs grain Tournesol Blé Blé en agriculture biologique sur sols superficiels de la Vienne Sols Argilo-calcaire superficiel Potentiel de

Plus en détail

Couverts faunistiques et floristiques

Couverts faunistiques et floristiques AMÉNAGEMENTS N 2 Couverts faunistiques et floristiques Définition générale de l aménagement. L implantation de couverts végétaux faunistiques et floristiques offre à la faune des zones de refuge, de reproduction

Plus en détail

La démarche Demain la Terre dans les fruits & légumes Marc DE NALE Directeur Général. Club Génération Responsable Jeudi 11 mai 2017

La démarche Demain la Terre dans les fruits & légumes Marc DE NALE Directeur Général. Club Génération Responsable Jeudi 11 mai 2017 La démarche Demain la Terre dans les fruits & légumes Marc DE NALE Directeur Général Club Génération Responsable Jeudi 11 mai 2017 Demain la Terre: historique et philosophie Historique de Demain la Terre

Plus en détail

LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT

LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT LA REDUCTION DES INTRANTS ET LA DIVERSIFICATION DE L ASSOLEMENT Bockstaller Christian INRA UMR LAE Nancy-Colmar SOMMAIRE Problématique et enjeux de l agro-écologie Leviers pour réduire les intrants Opportunités

Plus en détail