CULTURES SOLIDAIRES TOUS BÉNÉVOLES! tour d horizon des parcours de l engagement. le bénévolat de compétences. Pour un diplôme solidaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CULTURES SOLIDAIRES TOUS BÉNÉVOLES! tour d horizon des parcours de l engagement. le bénévolat de compétences. Pour un diplôme solidaire"

Transcription

1 ENVIRONNEMENT DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DROITS DE L HOMME PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPE- MENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOCIAL MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPE- MENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSERTION la GENRE revue CULTURE MICRO-FINANCE ASILE des RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES URGENCES CATASTROPHES ONG FORMATION ORIENTATION COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE ENVIRONNEMENT DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DROITS DE L HOMME PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE CULTURES SOCIAL MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSERTION GENRE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES URGENCES CATASTROPHES ONG FORMATION ORIENTATION COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE PLAIDOYER ÉDUCA- TION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOCIAL MÉDICO- SOCIAL SOLIDAIRES DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME RÉINSERTION GENRE CULTURE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES URGENCES CATASTROPHES ONG FORMATION ORIENTATION COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOCIAL MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSER- TION GENRE CULTURE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ #08-JUIN 2013 tous les deux mois TOUS BÉNÉVOLES! tour d horizon des parcours de l engagement ENVIRONNEMENT DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DROITS DE L HOMME PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE + LES SOCIAL ENTRETIENS MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSERTION GENRE Isabelle Galloni d Istria + INTERCORDIA + L AGENDA CULTURE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES URGENCES CATASTROPHES ONG + L EDITO le bénévolat de compétences Pour un diplôme solidaire

2 Se rendre utile Pourquoi s engager à titre bénévole? Envie d aider, transmettre son savoir-faire, diversifier ses compétences, découvrir un autre domaine d action, s investir dans des projets «porteurs de sens» Autant de raisons qui expliquent l intérêt pour le bénévolat des jeunes et des moins jeunes, de toute catégorie socioprofessionnelle. Si la motivation et la disponibilité restent les 2 piliers fondamentaux de l engagement bénévole, aujourd hui quelques heures par semaine ou par mois suffisent pour s impliquer dans des actions très variées. Après avoir abordé en 2012 l engagement professionnel dans le secteur solidaire, nous vous proposons dans ce numéro un tour d horizon des formes d engagement bénévole qui s offrent à vous! FOCUS Suivez le guide Planet NGO! Bientôt 6 ans que PLANET NGO est très active dans le domaine de la solidarité! Son objectif? Promouvoir les actions des petites ONG locales du monde entier et permettre à ceux qui veulent aider d entrer en contact, via son portail internet, avec celles qui ont besoin de soutiens. PLANET NGO agit comme un service de communication mutualisé pour les petites associations qui disposent de peu de moyens pour se faire connaître et obtenir des soutiens. Grâce à un site internet, des newsletters, un blog et une présence sur les réseaux sociaux, PLANET NGO se charge de faire connaître leurs projets et leurs besoins à un large public. Particuliers, autres associations et entreprises peuvent ainsi les aider concrètement (temps, matériel, fonds, savoir-faire ) à réaliser leurs objectifs. Surtout, PLANET NGO garantit le sérieux des ONG présentées et se propose de vous guider dans le pêle-mêle des ONG du monde! Cette petite ONG s est étoffée et internationalisée au fil des ans. Elle compte aujourd hui une quinzaine de bénévoles en France et à l étranger, un fort réseau de partenaires dans tous les domaines et des utilisateurs de la plateforme virtuelle toujours plus nombreux, tant du côté des ONG que des entreprises et des bénévoles donateurs. Rendez-vous sur et sur Facebook! tous les deux mois l essentiel de l info des acteurs de la solidarité Transformez votre engagement solidaire en diplôme universitaire Depuis 2000, Intercordia propose à des jeunes une formation pratique, intellectuelle et humaine à la paix, validée par une certification : une idée ingénieuse pour transformer une année d engagement solidaire en parcours aboutissant à l obtention d un diplôme universitaire. Une fois formés et accompagnés dans la construction de leur projet, c est le départ pour 6 à 12 mois dans une ONG ou une association à l étranger. Au retour, le mémoire présenté permettra de partager les découvertes faites sur le terrain et les transformations personnelles qu elles appellent. Il reste 2 places pour la promo ! Inscrivez-vous avant le 15 juin! Plus d infos sur Des projets pour cet été? Participez à un chantier international avec Solidarités Jeunesses! Les chantiers internationaux réunissent pendant 2 ou 3 semaines une vingtaine de volontaires de différents pays pour réaliser un projet utile pour la communauté locale. C est l opportunité d apprendre, de partager des expériences en France ou à l étranger, et aussi de découvrir un pays du Sud (Burundi, Tanzanie, Afrique du Sud, Bolivie ). Pour la première fois cette année, Solidarités Jeunesses propose des chantiers en Chine! Retrouvez la brochure sur 2

3 Etudiants de l Institut Bioforce lors du forum de la solidarité locale PARCOURS BÉNÉVOLES VALORISER MON ENGAGEMENT Le bénévolat, une affaire de retraités? Activité privilégiée des fêtes de fin d année? Pas seulement! Avec plus de 18 millions de bénévoles en France, dont 11 millions dans le secteur associatif 1, les missions et les profils sont très variés. Petit tour d horizon des parcours bénévoles. Associé à la notion d engagement désintéressé, le bénévolat est au cœur du secteur associatif. 85% des associations ne fonctionnent qu avec des bénévoles et elles sont d ailleurs de plus en plus nombreuses à mettre en place des dispositifs d accueil, de formation et d accompagnement de ces ressources humaines bénévoles. Mais qu entend-on précisément par bénévolat? Activité libre, le propre du bénévolat est l absence d encadrement par un statut juridique particulier, à la différence du salariat ou du volontariat. La définition donnée par le Conseil Economique et Social est souvent retenue : «est bénévole toute personne qui s engage librement pour mener une action non salariée en direction d autrui, en dehors de son temps professionnel et familial» 2. Cette définition recouvre donc des situations très hétérogènes. Toute personne peut s engager comme bénévole, pour des missions ou des durées différentes, sans conditions liées à l âge ou à l activité professionnelle. Ponctuellement ou sur le long terme, quelques heures par mois ou par semaine, les associations font rythme des évolutions du secteur associatif et, plus généralement, de la société. De nouvelles formes apparaissent, comme le bénévolat en ligne ou le bénévolat de compéet si la motivation prela répartition des bénévoles tences. mière des bénévoles reste le désir en fonction de l âge de se rendre utiles et d apporter du sens à leur vie, le bénévolat est aussi perçu comme un moyen d acquérir de nouvelles compétences, de travailler en équipe ou d exercer une responsabilité. Quelles sont les portes d entrée dans le bénévolat? Comment valoriser ses expériences bénévoles? Quelles formes d engagement sont possibles? Au travers Source : Enquête IFOP-France Bénévolat 2010, France Bénévolat d entretiens avec des acteurs clés, découvrez dans ce dossier les dynamiques actuelles du bénévolat. appel à de multiples compétences 1 pour des missions événementielles, Chiffres tirés de l enquête IFOP-France Bénévolat A noter que le bénévolat ne s exerce pas uniquede gestion, de conseil, de documenment au sein d associations, mais aussi dans des syntation, de communication ou encore dicats, des partis politiques, des clubs sportifs, etc. de transport 2 Avis du 24 février 1993 Le paysage du bénévolat bouge au 3

4 ENTRETIENS PARCOURS BÉNÉVOLES : VALORISER MON ENGAGEMENT Devenir bénévole : enjeux et dynamiques «Tout le monde développe des compétences à travers le bénévolat» Déléguée générale adjointe de France Bénévolat, Anne Poitrenaud décrypte les parcours d engagement bénévole et revient sur la question de la valorisation des compétences acquises à travers le bénévolat. Quand on veut s engager, comment trouver la mission de bénévolat qui nous correspond? Tout dépend de sa motivation initiale. En général il y a deux portes d entrées dans le bénévolat. La première est la cause : les personnes sont touchées par une cause en particulier. Il leur est ensuite facile d identifier les associations en lien avec cette cause et de les contacter via les moyens qu elles mettent en place pour recruter leurs bénévoles. Il y a aussi des personnes dont la motivation est clairement présente, mais non précise : elle n est pas en relation avec une cause en particulier, mais découle simplement d une envie d aider au sens large. Il faut alors déterminer quelle mission va correspondre à cette envie d aider. Sur tout le territoire, France Bénévolat a des conseillers qui reçoivent les personnes pour faire émerger les grands axes et les thèmes qui les intéressent. En fonction de ce qui ressort de l entretien, la recherche d une mission bénévole se fera soit par l entrée des compétences, soit par celle du type d action. Il faut aussi tenir compte de la proximité géographique entre le bénévole et l association. Le bénévolat doit rester un engagement sans contrainte pour que les bénévoles puissent le tenir dans la durée. Suffit-il d être motivé, d avoir envie d aider, pour être bénévole? Il y a plusieurs facteurs dans le choix d un bénévolat. Il y a clairement la motivation, mais aussi les compétences dont dispose la personne, qu elles soient académiques ou humaines. Enfin, il y a la disponibilité. France Bénévolat aide les bénévoles à prendre conscience de cet aspect. Il est important de définir de manière raisonnable ses disponibilités et de pouvoir tenir ses engagements. L équation de ces trois facteurs nous permet de proposer des missions adéquates. En quoi le bénévolat peut-il être un moyen d acquérir ou de développer de nouvelles compétences? Tout le monde développe des compétences à travers le bénévolat : capacité à s adapter, à travailler en équipe, à se mobiliser, à s engager et à proposer des solutions. Ces compétences peuvent être identifiées grâce au Passeport Bénévole. Cet outil permet aux gens de se projeter dans ce qu ils font de manière informelle à travers leur bénévolat et de se rendre compte qu ils ont pu développer de réelles compétences. Souvent, ils ne réalisent pas cette dimension. France Bénévolat L association France Bénévolat a pour objectif de développer le bénévolat en mettant en relation de futurs bénévoles avec des associations, en accompagnant ces dernières dans la gestion de leurs bénévoles et en valorisant la place du bénévolat dans la société. Cette association agit à travers 250 points d accueil en France et une plateforme internet : La professionnalisation accrue des associations et des ONG a-t-elle un impact sur les bénévoles? C est effectivement une zone de vigilance. Pour un bénévole, il est important de sentir que son action contribue au projet associatif 3. La professionnalisation peut, au contraire, entraîner la perte d implication dans le projet associatif. A ce niveau, l équilibre que chaque association doit trouver peut être fragile. Le risque serait que les bénévoles se perçoivent comme des salariés non payés. D où toute l importance, pour les associations, d animer leurs groupes comme des bénévoles et non de les gérer comme des salariés. Cela n empêche pas que les bénévoles puissent avoir besoin de structures, d une mission avec des objectifs clairement définis, etc. Le passeport bénévole Créé en 2007 par France Bénévolat, le Passeport Bénévole est un livret personnel qui permet l identification, la reconnaissance et la validation des compétences bénévoles. Rempli par le bénévole et un responsable associatif, il retrace l expérience bénévole et les compétences mobilisées. Le Passeport Bénévole offre une trace objective qui peut être valorisée dans une perspective professionnelle en rapprochant les acquis du bénévolat et le parcours professionnel des individus. 4

5 Ces aspects ne sont pas antinomiques avec le bénévolat. La frontière est cependant difficile à trouver : jusqu où structurer pour que les bénévoles se sentent engagés toujours libres de leurs choix et de leur temps? L important est que le projet associatif reste toujours au cœur de la mission et que la marge de manœuvre, la liberté du bénévole, soit toujours présente et clairement explicitée. Dans plusieurs études menées par France Bénévolat, on remarque que seule une faible proportion des personnes interrogées sait valoriser le bénévolat sur un CV. Comment l expliquez-vous? Ces résultats mettent en lumière la difficulté qu ont les gens à s approprier leur parcours bénévole dans un cadre professionnel. Il y a plusieurs explications. Pour commencer, on constate encore un certain déficit d information sur le bénévolat. En France, il est toujours considéré comme relevant de la vie privée, à la différence des cultures anglo-saxonnes où il existe davantage de passerelles entre domaines privés et publics. Vient ensuite l idée répandue qu il ne faut pas tirer quelque chose à titre personnel du bénévolat, puisque c est une activité «noble». Enfin, bien souvent, nous analysons notre parcours sous l angle de l expérience et non de la compétence. Il y a plusieurs années, France Bénévolat a travaillé avec Pôle Emploi lors de la création du Passeport Bénévole, dans le cadre de la dynamique initiée par Pôle Emploi de refonte du schéma des CV par compétences et non plus par expérience professionnelle : la logique de la compétence est au cœur de ces deux démarches. Ce CV est présenté et expliqué dans les ateliers pédagogiques de Pôle Emploi. Mais cette approche n est pas encore dans les mœurs. Il faut un certain temps d appropriation de ce mode de pensée par l ensemble des acteurs concernés. 3 Le projet associatif est un document qui présente les objectifs, les missions, les ambitions d une association ainsi que l ensemble des moyens qu elle va mettre en œuvre pour se développer. Il permet de donner du sens à l engagement associatif en suivant un fil conducteur et de mettre en place une dynamique Retrouvez sur le Portail de la Solidarité plus d infos sur l engagement bénévole! Favoriser l engagement des jeunes Les jeunes sont près d un sur trois à donner de leur temps dans un engagement, associatif ou autre 4. C est pour eux un véritable moyen de développer des compétences ou de mettre en pratique ce qu ils ont appris au cours de leurs études. C est aussi l occasion d avoir une première expérience dans le secteur de la solidarité, dans une perspective d engagement à titre professionnel par exemple. «Les bénévoles humanisent le visage de l UNICEF» Organisme de référence dans le domaine de la protection de l enfant, l Unicef encourage le bénévolat des jeunes à travers plusieurs dispositifs. Nathalen PLUME est responsable du Pôle Animation Réseau d Unicef France Quelles sont les missions de bénévolat proposées aux jeunes par l Unicef? Il y a différents programmes d implication pour les jeunes dans l association, en fonction de leur âge. Les collégiens peuvent rejoindre un Club Unicef, géré par un enseignant, pour travailler sur un projet de terrain de l Unicef. Au lycée, nous avons les Jeunes Ambassadeurs, qui sont rattachés à un Comité départemental, lui-même composé de bénévoles adultes. Ils participent aux différentes activités de ces comités (plaidoyer, collecte de fonds, évènements ) et développent leurs propres initiatives. Enfin, depuis un an, nous avons mis en place le programme Campus pour les étudiants. On leur propose de s associer aux bénévoles des Comités départementaux pour monter des projets dans le cadre des missions de l Unicef. Cela permet aux jeunes d être porteurs de projets et d être accompagnés. Retrouvez le témoignage de Théo Dumez, Jeune Ambassadeur, dans la Revue des Cultures Solidaires n 2 «Mon premier engagement» 4 Chez les ans. D après l enquête IFOP-France Bénévolat #02 - MARS 2012 BIMESTRIEL MON PREMIER ENGAGEMENT + L ACTU SOLIDAIRE + LES ENTRETIENS + L AGENDA ENVIRONNEMENT DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DROITS DE L HOMME PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOCIAL MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSER- TION GENRE CULTURE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES Jeunes ambassadeurs à UNICEF Être animateur de chantier Du local à l international : quelles possibilités?

6 ENTRETIENS «Le bénévolat de compétences permet d initier une nouvelle dynamique d engagement solidaire» Quelle place occupent les bénévoles au sein de l Unicef? Nous avons environ 6000 bénévoles, dont 300 étudiants et 700 lycéens. Il existe aussi 90 Clubs Unicef. Cette base associative est essentielle pour incarner les missions de l Unicef auprès du public français. En France, l Unicef est une association loi 1901, ce n est pas une agence des Nations Unies pouvant paraître lointaine. Les bénévoles déploient des actions qu on ne pourrait pas mener autrement. Ils humanisent le visage de l Unicef. Ce sont nos collaborateurs, au même titre que les salariés. Quelle place occupent les bénévoles au sein de l Unicef? Nous avons environ 6000 bénévoles, dont 300 étudiants et 700 lycéens. Il existe aussi 90 Clubs Unicef. Cette base associative est essentielle pour incarner les missions de l Unicef auprès du public français. En France, l Unicef est une association loi 1901, ce n est pas une agence des Nations Unies pouvant paraître lointaine. Les bénévoles déploient des actions qu on ne pourrait pas mener autrement. Ils humanisent le visage de l Unicef. Ce sont nos collaborateurs, au même titre que les salariés. E-Bénévolat Les formes du bénévolat évoluent, dans le souci continu de faciliter l engagement des personnes. Les associations s adaptent pour pouvoir recruter un maximum de bénévoles. Elles sont par exemple de plus en plus nombreuses à proposer des missions d e-bénévolat, ou bénévolat «en ligne» ou encore «virtuel». Il existe plusieurs plateformes de missions, dont celles des Nations Unies (www.onlinevolunteering.org/fr/vol/) et du réseau BETOBE (www.betobe.org). L Unicef France a également mis en place le bénévolat en ligne depuis septembre «Il y a une certaine forme d engouement pour ce programme puisque chacun peut s engager à sa mesure, ce qui n est pas forcément facile avec le bénévolat classique», précise Nathalen Plume. «Ce peut être aussi une porte d entrée dans le bénévolat, en le rendant plus accessible et en démystifiant les clichés qui existent à ce sujet (œuvre de charité, activité réservée à ceux qui ne sont plus actifs ). Beaucoup d études montrent que si une personne devient bénévole, même si sa disponibilité et son implication varient selon les périodes de sa vie, elle conserve ce type d activités. Quand on a mis un doigt dans le bénévolat, on se rend compte de l intérêt que ça peut avoir!». Pour découvrir les possibilités d e-bénévolat avec l Unicef selon le temps dont vous disposez, d une minute à plus d une heure, rendez-vous sur PARCOURS BÉNÉVOLES : VALORISER MON ENGAGEMENT Du côté des actifs : le bénévolat de compétences Qu est-ce que le bénévolat de compétences? C est mettre ses compétences professionnelles à disposition d une association le temps d une mission bénévole, pour répondre à un besoin préalablement identifié de l association. Passerelles & Compétences L association met en relation des actifs et des associations, de manière à ce qu elles puissent bénéficier de l expertise pointue dont elles ont besoin sur certains sujets mais qu elles n ont pas les moyens de rémunérer. P&C définit les missions avec les associations, puis diffuse les annonces auprès des personnes ayant proposé leurs compétences. Les besoins sont divers et touchent de nombreux domaines : ressources humaines, marketing, informatique, finance, communication Entretien avec Isabelle Galloni d Istria, Responsable Communication, Passerelles & Compétences Quels avantages du bénévolat de compétences pour les actifs par rapport à un bénévolat classique? Le bénévolat de compétences et le bénévolat classique ne s opposent pas, ils sont complémentaires. La différence, pour les actifs qui ne s engageraient pas autrement, est qu ils se sentent en terrain connu avec le bénévolat de compétences : ils utilisent leurs savoirfaire professionnels dans un cadre différent de celui de l entreprise. Certaines personnes craignent de s engager dans le milieu associatif par le bénévolat parce qu elles n en voient pas les limites ou ne souhaitent pas prendre de responsabilités sur le long terme. Le bénévolat de compétences ressemble à une mission de consultant et cela peut rassurer des actifs qui voient aussi un autre avantage dans le fonctionnement de Passerelles & Compétences : ils peuvent choisir les missions qui leur conviennent aussi bien au niveau de l action de l association que de l organisation concrète au moment où ils s engagent. Cette idée d arrangement individuel est assez nouvelle et elle se développe aussi dans le bénévolat dit classique. D autres apprécient le bénévolat de compétences parce que les missions les forcent à être ingénieux et novateurs dans leur domaine de savoir-faire. Les associations ont souvent des moyens limités et ne peuvent pas mettre en place les mêmes solutions que les entreprises. Faire, bien voire mieux, avec moins est ressenti comme un défi personnel, mais aussi comme une ouverture pour régler des problèmes de société. Plus d informations dans la Revue des Cultures Solidaires «Les passerelles entre humanitaire et entreprise» 6

7 ENTRETIENS PARCOURS BÉNÉVOLES : VALORISER MON ENGAGEMENT Renouveler l implication des seniors «Être bénévole retraité, c est conserver un lien social en restant dans un environnement actif» Responsable de projet bénévolat chez AGIRabcd, Raymond GOBE revient sur le fonctionnement de cette association spécialisée dans le recrutement de bénévoles retraités. AGIRabcd fête cette année son 30ème anniversaire : quelques mots de présentation de l association? Nous rassemblons aujourd hui 3500 bénévoles répartis dans 120 sites géographiques en France, avec près de 60 délégations départementales et autant d antennes rattachées aux délégations. La moitié des missions bénévoles sont réalisées hors de France, dans des pays d Afrique, d Asie et d Amérique latine, et dans les domaines de l enseignement, de la santé, du développement économique, culturel et humanitaire. Les missions réalisées en France sont regroupées autour de grands thèmes : emploi et insertion professionnelle (parrainage de jeunes inscrits dans une mission locale, accompagnement des seniors vers l emploi, accompagnement à la création d entreprise ) ; accompagnement des seniors (visites à domicile, animation ) ; insertion sociale (programme Agiroute pour la prévention des accidents de la route, parcours de sociabilisation auprès des jeunes en situation difficile ) ; ou encore soutien scolaire. L ensemble de ces missions, en France et à l international, représente, chaque année, jours de travail!. Pourquoi privilégier un recours aux retraités? Les retraités sont disponibles et ils ont des compétences dans des domaines très divers en fonction de leur origine professionnelle. C est ainsi qu AGIRabcd a été créée en 1983 par un groupe de cadres, partis tôt à la retraite dans le cadre des «mesures d âge» prises à l époque, et souhaitant mettre leur savoirfaire au service de missions de solidarité. Ils avaient pour objectif d offrir aux retraités une structure d accueil pour poursuivre une activité dans le bénévolat. Comment se déroule le recrutement de vos bénévoles? Si vous souhaitez adhérer à l association, nous vous pro- poserons un entretien avec le Délégué Départemental dont dépend votre domicile pour déterminer vos centres d intérêt et domaines de compétence. Vous serez ensuite intégré à une équipe départementale susceptible de vous procurer une activité conforme à vos attentes ou, au siège parisien, à une équipe nationale chargée d animer des activités «thématiques» ou géographiques. Ainsi nous pouvons mettre à la disposition de nos partenaires des équipes de bénévoles pour des missions précises. En France, ces partenaires sont très divers (collectivités locales, missions locales, associations d insertion, protection judiciaire de la jeunesse, organismes à but non lucratif..). Pour l international, il s agit de structures locales ou d entreprises françaises. Les missions des bénévoles retraités sont-elles nécessairement en lien avec leur activité professionnelle antérieure? On rencontre les deux situations. Certaines personnes souhaitent poursuivre dans le domaine qu elles maîtrisent, d autres préfèrent découvrir un nouveau domaine, acquérir de nouvelles compétences et sortir du cadre professionnel qu elles ont, jusqu alors, connu. Quelles sont les principales motivations des personnes retraitées à la recherche d une mission de bénévolat? Deux types de motivation animent nos bénévoles. D une part, le souhait d opérer une transition entre la vie professionnelle et la vie de retraité, de conserver un lien social en restant dans un environnement actif. D autre part, la volonté d exercer des activités au service des autres. Est-ce aussi un moyen de transmettre ses compétences et ses savoirs à d autres générations? Beaucoup de nos activités font appel à des seniors pour accompagner des jeunes (aide à la recherche d emploi, illettrisme, création d entreprise). Donc oui, il y a clairement un travail de transmission intergénérationnelle! Dossier réalisé par Jeanne Salomé et Sandrine Prévot 7

8 #02 - MARS 2012 BIMESTRIEL AGENDA DES MAINTENANT Abonnez vous à la revue! Envoyez-nous votre adresse mail à 20 juin Journée mondiale des réfugiés. Marche des parapluies organisée par Forum réfugiés 29 juin MON PREMIER ENGAGEMENT + L ACTU SOLIDAIRE + LES ENTRETIENS + L AGENDA ENVIRONNEMENT DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE DROITS DE L HOMME PLAIDOYER ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT NUTRITION SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOCIAL MÉDICO-SOCIAL DÉVELOPPEMENT RURAL CHANTIERS INTERNATIONAUX COMMUNICATION MÉDIAS EAU ASSAINISSEMENT TOURISME SOLIDAIRE RÉINSER- TION GENRE CULTURE MICRO-FINANCE ASILE RÉFUGIÉS SOLIDARITÉ COMMERCE ÉQUITABLE HUMANITAIRE SANTÉ MÉDICAL PARA MÉDICAL RESSOURCES HUMAINES CRISES Jeunes ambassadeurs à UNICEF Être animateur de chantier Du local à l international : quelles possibilités? 2 juin Course des Héros Avec APF, PU-AMI, Solidarités International... Plus d info 20 juin Jeudi de l info de la Délégation Catholique pour la Coopération à Paris l Institut Bioforce fête ses 30ans! Découvrez «A l école de l humanitaire», le numéro spécial Bioforce de la Revue des Cultures Solidaires 12 juin Journée Portes Ouvertes à Solidarités Jeunesse à Paris 29 juin Etape du Tour de France Humanitaire et Solidaire Hôtel de Ville LYON Écrivez-nous! Envoyez-nous vos événements à La Revue des Cultures Solidaires est une publication numérique bimestrielle éditée par l Institut Bioforce. Directeur de la publication : Benoît Silve Coordination : Marion Chardon, Marie Perroudon Rédaction : Jeanne Salomé et Sandrine Prévot. Institut Bioforce 41, avenue du 8 Mai Vénissieux Cedex. Crédit photo : Institut BIoforce - Georges Saillard ASMAE - Ils ont participé à ce numéro : La Revue des Cultures Solidaires revient bientôt! Bel été à tous!

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

La SENIORESCENCE ACTIVE

La SENIORESCENCE ACTIVE CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO 69120 Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX

Plus en détail

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/19 1 er novembre 2015 Original anglais Point 4.5 de l ordre du jour provisoire CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES Du 26 au 28 octobre 2015, environ 500 jeunes femmes et

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung

L'Autonomie des Jeunes en question. Youg People's autonomy / Junge leute autonomie. Contact / Contact / Berührung Ján Figel Commissaire européen en charge de l Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme Bruxelles p. 2 L'Autonomie des Jeunes en question Youg People's autonomy / Junge leute autonomie

Plus en détail

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011 2 e table ronde : savoirs professionnels savoirs académiques «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau La circulaire de la DGAS du 6 mars

Plus en détail

SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT

SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT SENSIBILISER LES RETRAITÉS AU BÉNÉVOLAT GUIDE PRATIQUE À DESTINATION DES INTERVENANTS AUPRÈS DES RETRAITÉS Valoriser et sensibiliser au bénévolat Les personnes concernées Les outils à votre disposition

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Gestion territoriale du développement durable Former des cadres à la conception et la gestion de projets sur le territoire Le master intégre les critères de durabilité

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION?

LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE LE BENEVOLAT : QUELLES SOLUTIONS POUR UN SECTEUR ASSOCIATIF EN PLEINE MUTATION? AVIS N 10.01 Présenté par la Commission «Citoyenneté, solidarité, mobilité» du CONSEIL

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

février à juin 2014 Programme pour une nouvelle CITOYENNETÉ ÉCONOMIQUE en Pays Terres de Lorraine L économie c est l affaire de tous!

février à juin 2014 Programme pour une nouvelle CITOYENNETÉ ÉCONOMIQUE en Pays Terres de Lorraine L économie c est l affaire de tous! février à juin 2014 Programme pour une nouvelle CITOYENNETÉ ÉCONOMIQUE en Pays Terres de Lorraine L économie c est l affaire de tous! ÉDITO Consommateurs, épargnants, entrepreneurs et salariés, nous sommes

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement

Dossier de presse. AGIRabcd. Association Générale des Intervenants Retraités. actions de bénévoles pour la coopération et le développement Dossier de presse AGIRabcd Association Générale des Intervenants Retraités actions de bénévoles pour la coopération et le développement Des seniors offrent leur savoir-faire en France et dans le monde

Plus en détail

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr

Le nouveau programme 2014-2020. Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe. www.erasmusplus.fr Le nouveau programme 2014-2020 Investir dans l éducation, la formation et la jeunesse en Europe www.erasmusplus.fr 2014-2020 Un programme plus efficace pour l emploi des jeunes Un programme plus simple

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives

Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Parrainage Citoyen : Bilan et Perspectives Point d étape n 12.04 Présenté par le groupe de travail «Parrainage Citoyen» du CONSEIL LILLOIS DE LA JEUNESSE à l Assemblée Plénière du 23 JUIN 2012 1- Introduction

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32 SUR LES SEJOURS LINGUISTIQUES DOSSIER DE PRESSE Mercredi 15 février de 13 h à 17 h Ancienne caserne des pompiers rue Carreterie Avignon Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON

Plus en détail

Comment valoriser les engagements solidaires des jeunes à l international? Quelques pratiques d accompagnement au retour en Nord-Pas-de-Calais

Comment valoriser les engagements solidaires des jeunes à l international? Quelques pratiques d accompagnement au retour en Nord-Pas-de-Calais Comment valoriser les engagements solidaires des jeunes à l international? Quelques pratiques d accompagnement au retour en Nord-Pas-de-Calais sommaire Préambule page 2 Les pratiques d accompagnement au

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Programme de La Quinzaine de l emploi

Programme de La Quinzaine de l emploi Programme de La Quinzaine de l emploi Lundi 11 février 2013 À 9 h 30 / Hôtel de ville (salon jaune). Conférence : Comment trouver un emploi? Présentation des différents outils et des différentes structures

Plus en détail

L Engagement Bénévole et Volontaire

L Engagement Bénévole et Volontaire L Engagement Bénévole et Volontaire en Seine-et-Marne et à l International Sommaire Qu est-ce Qu être bénévole? 1 Où être bénévole en Seine-et-Marne?...5 2 Zoom sur les chantiers jeunes bénévoles...6 Qu

Plus en détail

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité,

DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ. Permettre aux jeunes de développer leur potentiel et d améliorer leur employabilité, DEVENEZ CONSEILLER BÉNÉVOLE D INJAZ AGHRIB Pour développer l esprit d entreprise des jeunes et améliorer leur insertion professionnelle 10 BONNES RAISONS DE DEVENIR CONSEILLER BÉNÉVOLE Entrepreneurs, cadres

Plus en détail

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES

BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES BAROMETRE D OPINION DES BENEVOLES LE BENEVOLAT DANS LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET LE SOUTIEN SCOLAIRE Cahier n 13 - Septembre 2013 La lutte contre l illettrisme, grande cause nationale en 2013, se construit

Plus en détail

REVUE DE PRESSE BENEVOLAT

REVUE DE PRESSE BENEVOLAT REVUE DE PRESSE BENEVOLAT Philippe Geluck, extrait de la bande dessinée Le Chat à Malibu «Si on payait mieux les bénévoles, ça donnerait peut-être envie à plus de gens de travailler gratuitement.» Assiociathèque

Plus en détail

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales HUMAN AIX Institut d Etudes Humanitaires Internationales MASTER 2 Action et Droit Humanitaires - Parcours Juriste Internationaliste de Terrain pour le Développement Institutionnel et la Consolidation de

Plus en détail

FORMATIONS DES BENEVOLES

FORMATIONS DES BENEVOLES 2015 Agir pour la Solidarité FORMATIONS DES BENEVOLES Administrateurs et bénévoles des associations du secteur de l insertion sociale et professionnelle 2015 Sommaire Le paysage institutionnel du secteur

Plus en détail

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre

Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Les jeunes et la création d activité dans l Economie Sociale et Solidaire en région Centre Synthèse de l étude-action Entreprendre dans l ESS : une opportunité pour les jeunes Derrière le terme d Economie

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Chiffres clés Les engagements volontaires et solidaires à l international en 2014

Chiffres clés Les engagements volontaires et solidaires à l international en 2014 Chiffres clés Les engagements volontaires et solidaires à l international en 2014 1 L année 2014 a été marquée par une avancée historique en matière de reconnaissance du volontariat et de sa contribution

Plus en détail

Dossier de synthèse. Enquête par questionnaire. Existe-t-il un secteur solidaire?

Dossier de synthèse. Enquête par questionnaire. Existe-t-il un secteur solidaire? Dossier de synthèse Enquête par questionnaire Existe-t-il un secteur solidaire? Modalités Personnes interrogées : Le questionnaire a été administré à 50 personnes par entretien téléphonique. En termes

Plus en détail

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable? Deuxième enquête destinée aux professionnels du Développement Durable dans les Collectivités Collectivités, que faites-vous avec les entreprises de votre territoire en faveur du Développement Durable?

Plus en détail

Projet associatif d Action Contre la Faim

Projet associatif d Action Contre la Faim Projet associatif d Action Contre la Faim Adopté par l Assemblée Générale du 18 juin 2011 PREAMBULE Ce projet est un cadre de référence ordonnant nos valeurs et les principes directeurs de notre action,

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Management des Ressources Humaines master 1 - master 2 objectifs

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Mes Chers Collègues, Durant l année 2010, les effets, hélas encore perceptibles de la crise mondiale, destructeurs d emplois et pourvoyeurs de précarité, nous ont

Plus en détail

S évaluer. pour progresser dans sa mise en œuvre. du SERVICE CIVIQUE

S évaluer. pour progresser dans sa mise en œuvre. du SERVICE CIVIQUE S évaluer pour progresser dans sa mise en œuvre du SERVICE CIVIQUE 1 2 LE MOT DU PRÉSIDENT Entrer dans une démarche d évaluation c est entrer dans une dynamique positive, questionnant les différents mécanismes

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

Communauté des parrains. Livret d accueil

Communauté des parrains. Livret d accueil Communauté des parrains Livret d accueil Contexte Un programme égalité des chances Pour incarner sa démarche de mécénat sociétal, La Banque Postale a créé une association Loi 1901 : «L Envol, le campus

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Management de la Communication dans les Organisations de Services aux Publics master

Plus en détail

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE

FICHE EXPERIENCE N 7 PARTENARIAT ENTRE UNE ASSOCIATION D INSERTION «LANCEMENT» ET UN CENTRE D ACCUEIL POUR DEMANDEURS D ASILE EN ESSONNE Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Reloref N/REF : DIEL/RELOREF/FM/FG/PEG/2010-406 Date : Décembre 2010 * Avec le soutien du Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité

Plus en détail

Le métier de Credit Manager

Le métier de Credit Manager Le métier de Credit Manager 2012 2 Enquête 2012 SUR LE METIER DE CREDIT MANAGER Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du recrutement temporaire

Plus en détail

MARAGNANI Alain, inspecteur de l enseignement agricole (Ministère de l Agriculture, l Alimentation, la Pêche et des Affaires Rurales) RESUME

MARAGNANI Alain, inspecteur de l enseignement agricole (Ministère de l Agriculture, l Alimentation, la Pêche et des Affaires Rurales) RESUME 1 6060 MARAGNANI Alain, inspecteur de l enseignement agricole (Ministère de l Agriculture, l Alimentation, la Pêche et des Affaires Rurales) RESUME FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE ET COOPERATION INTERNATIONALE

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Bureau des étudiants VERSION IFP

Bureau des étudiants VERSION IFP Bureau des étudiants VI VERSION IFP l Institut Français de Presse & Version IFP L Institut Français de Presse est une institution pionnière dans la formation au monde des médias. Depuis près de 80 ans,

Plus en détail

Règlement du prix OCTOBRE 2014

Règlement du prix OCTOBRE 2014 Règlement du prix OCTOBRE 2014 Avec l'ambition de faire progresser la qualité de l emploi associatif et dans le cadre de la Grande cause nationale 2014, Le Mouvement associatif en partenariat avec l UDES,

Plus en détail

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais

BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-FranÇais 20/05/2015 BTS Communication Trilingue Breton-Anglais-Français 1 20/05/15 BTS COMMUNICATION Trilingue en alternance Breton/Anglais/Français à Vannes

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DÉVELOPPEMENT"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DÉVELOPPEMENT MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "COOPÉRATION INTERNATIONALE ET DÉVELOPPEMENT" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Majeure : Affaires internationales

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés?

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? by Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? «Accompagner quelqu un, c est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C est

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

Présentation des activités Juillet 2011

Présentation des activités Juillet 2011 Association Présentation des activités Juillet Fiche d identité L Association Les ressources humaines Contacts Activités Evènementiel Communication Etudes et travaux Formations Projets permanents Soutien

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

forum partir à l étranger jeudi 2 décembre 2010

forum partir à l étranger jeudi 2 décembre 2010 forum partir à l étranger jeudi 2 décembre 2010 Pôle Langues Université Rennes 2 / Campus villejean organisation : Pôle formation emploi SUIO-IP www.univ-rennes2.fr édito Fidèle aux éditions précédentes,

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Une formation d adaptation à l emploi. Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité internationale

Une formation d adaptation à l emploi. Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité internationale Centre Régional d Education Populaire et Sportive de la Réunion Etablissement Public de Formation Une formation d adaptation à l emploi Cycle de préparation aux engagements humanitaires et à la solidarité

Plus en détail

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ Le Département de Seine-et-Marne recrute et forme des assistants familiaux, un vrai métier au service des enfants et des adolescents. Édito L enfance est une période cruciale pour l épanouissement de l

Plus en détail

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l intervention de Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal «Enjeux de l internationalisation de l enseignement supérieur» Les soirées regards croisés

Plus en détail

Qu allez-vous Entreprendre avec

Qu allez-vous Entreprendre avec Educating Entrepreneurs for the World Qu allez-vous Entreprendre avec EMLYON en 2012 B + C de plein droit + A par cumul soit 100% du barème au 29 Février 2012 Taxe d Apprentissage 2012 Programme Grande

Plus en détail

CCI RHÔNE-ALPES. Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement ÉDITOS SOMMAIRE P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT

CCI RHÔNE-ALPES. Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement ÉDITOS SOMMAIRE P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT CCI RHÔNE-ALPES Mai 2015 N 1 LA LETTRE D INFORMATION INTERNE DES CCI DE RHÔNE-ALPES P.2/3 LE RÉSEAU EN MOUVEMENT Les CCI de Rhône-Alpes face aux défis du changement SOMMAIRE P.4/5 Ressources humaines P.6/7

Plus en détail

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO

Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Les objectifs, les orientations et les actions de la FAO Assemblée générale Ensemble Contre la Faim et la Malnutrition 6 mai 2015, Paris Cristina Petracchi Chargée du renforcement des capacités (E-Learning)

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40

Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40 Contacts presse : Cabinet de la ministre Anais Davezac 07 86 28 76 69 anais.davezac@education.gouv.fr Bureau de communication : Karine Marcot 01 40 45 99 68 karine.marcot@jeunesse-sports.gouv.fr 2011,

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue!

21 janvier 2015 de 13h30 à 17h. Bienvenue! 21 janvier 2015 de 13h30 à 17h Bienvenue! 19 CENTRE D INFORMATION INTERNATIONALE Accompagnement des scolaires, étudiants et adultes ayant un projet de mobilité internationale dans le cadre d études, de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 SALON DES SEJOURS LINGUISTIQUES ET DES VOYAGES SCOLAIRES Lycée Henri IV L UNIQUE POINT DE RALLIEMENT DES PROFESSIONNELS DU SEJOUR LINGUISTIQUE UE ET EDUCATIF Salon placé sous le

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

catalogue de formations ARTISANS DU MONDE

catalogue de formations ARTISANS DU MONDE catalogue de formations ARTISANS DU MONDE Découvrir et comprendre le commerce équitable. Renforcer ses capacités d animation en éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. 2015 Benjamin

Plus en détail

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi.

Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Vivre, travailler, partager d autres modes de vie culturels permet d apprendre à respecter ce qui est inconnu et différent de soi. Mais Attention Les places sont rares et les critères de recrutement très

Plus en détail

Charte «NetPublic» Il est convenu ce qui suit : PRÉAMBULE. Réduire les inégalités numériques entre les citoyens

Charte «NetPublic» Il est convenu ce qui suit : PRÉAMBULE. Réduire les inégalités numériques entre les citoyens Charte «NetPublic» Entre l État, représenté par Bernard BENHAMOU, Délégué aux Usages de l Internet, Délégation aux usages de l Internet, Ministère chargé de l Innovation, des PME et de l Économie numérique

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention

Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Enquête sur les habitudes de consommation d alcool des étudiants et leurs rapports aux actions de prévention Etude réalisée par la FAGE entre mars et mai 2014 auprès de 3086 étudiants 1 Eléments de contexte

Plus en détail

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE EN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Titre certifié par l Etat de niveau II - Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE DANS LE MONDE DES POSSIBLES LA FORMATION EN GESTION DES

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale. Résumé MAEE

Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale. Résumé MAEE MAEE RAPPORT FINAL Evaluation du dispositif de Volontariat de Solidarité Internationale Résumé Agnès Lambert, Raphaël Beaujeu, Helena Stucky de Quay, Didier Beaufort, Moctar Ahmed, Riad Bensouiah, Ralison

Plus en détail

Document de consultation des entreprises

Document de consultation des entreprises Achat de prestations de formation par le GIP Corse Compétences dans le cadre de sa mission d appui aux politiques publiques dans le domaine de l emploi et de la formation Document de consultation des entreprises

Plus en détail

L ESSENTIEL 2014. Notre mission, nos actions. Le parrainage en France. Le parrainage International

L ESSENTIEL 2014. Notre mission, nos actions. Le parrainage en France. Le parrainage International 1 Notre mission, nos actions Créée en 1947, France Parrainages met en place des parrainages, en France et dans 16 pays, sous différentes formes adaptées aux besoins des enfants. Notre mission : aider des

Plus en détail

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation

Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Contrat de génération: Comment l articuler avec les dispositifs emploi/formation Valérie Blanchard Coordinatrice Régionale de la Formation Professionnelle 21/2013 1 Le contrat de génération Un engagement

Plus en détail

Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport. l éducation. des adultes en europe!

Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport. l éducation. des adultes en europe! Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport Faisons grandir l éducation et la formation des adultes en europe! European Plateform for Adult Learning in Europe (EPALE),

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

SOLIDAIRE. Dossier de presse. Forum de l emploi. Des centaines d emplois POUR UN MONDE QUI CHANGE! en Rhône-Alpes

SOLIDAIRE. Dossier de presse. Forum de l emploi. Des centaines d emplois POUR UN MONDE QUI CHANGE! en Rhône-Alpes Forum de l emploi SOLIDAIRE en Rhône-Alpes SAMEDI 30 NOVEMBRE 2013 LYON CONFLUENCE Hôtel de Région > 10h-18h Economie sociale & solidaire Entrepreneuriat social Inscription a gratuite Des centaines d emplois

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER?

TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER? LE GUIDE EAU, ASSAINISSEMENT, DÉCHETS, ÉNERGIE, MOBILITÉ DANS LES VILLES DU SUD : TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER? RENCONTRES RDV PRO SPEED NETWORKING DÉBATS QUIZZ EXPO Viens débattre et découvrir ton futur

Plus en détail

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012

Observatoire. de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 Observatoire de la Responsabilité Sociétale de l Entreprise (RSE) EDITION 2012 ÉDITORIAL En 1987, la commission Bruntland donne la définition du développement durable «le développement durable répondrait

Plus en détail

Quelles pistes explorer pour mes recherches de financement?

Quelles pistes explorer pour mes recherches de financement? Avec le soutien de Quelles pistes explorer pour mes recherches de financement? De nombreuses pistes de financement (frais de formation et/ou frais de vie pendant la formation) existent qu il vous appartient

Plus en détail

LE VOLONTARIAT INTERNATIONAL

LE VOLONTARIAT INTERNATIONAL ACTUEL NORD-PAS DE CALAIS Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas de Calais 2, rue Nicolas Leblanc - Tél. : 03.20.12.87.30 - Fax : 03.20.12.87.31 - www.crij-npdc.fr LE VOLONTARIAT INTERNATIONAL Cette

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

regards sur les métiers de l assistanat

regards sur les métiers de l assistanat regards sur les métiers de l assistanat good to know you* Le centre expert métiers de l assistanat, étudie les grandes tendances relatives à ces métiers pour vous apporter son regard d expert. À ce titre,

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Dossier de partenariat

Dossier de partenariat Dossier de partenariat Les 20 ans de l ONG ESSOR : Quel avenir pour la solidarité internationale? Contact : L équipe d ESSOR est à votre disposition pour tout renseignement à l adresse suivante : essor.contact@free.fr

Plus en détail

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors

Sommaire. Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Bonnes pratiques des entreprises en matière de maintien et de retour en activité professionnelle des seniors. Guide pour l action Recruter et intégrer des seniors Recruter des seniors, c est d

Plus en détail

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2

Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Déclaration des jeunes à la Conférence Apprendre ensemble à changer notre monde! 2 Nous, étudiantes et étudiants du réseau des Écoles associées de l UNESCO du Québec, réunis dans le cadre de la Conférence

Plus en détail