Fonctions cognitives (et APS) 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fonctions cognitives (et APS) 1"

Transcription

1 Fonctions cognitives (et APS) 1 COM 50 Licence 1 STAPS Laure Fernandez CM : 14h (L. Fernandez & C. Bourdin) TD : 8h Exam final : 5 novembre

2 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 2

3 Plan du cours F. Naissance du cognitivisme a. Les origines b. Introduction à la notion de traitement de lʼinformation II Méthode expérimentale et modélisation en psychologie cognitive III Problématique du traitement de lʼinformation 3

4 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 4

5 Les différents modes dʼapproche du comportement humain Cursus PLURIDISCIPLINAIRE But : Comprendre le comportement moteur et la performance motrice Plusieurs approches Physiologique Biomécanique Psycho-sociologique Psychologie clinique Neuroscientifique Psychologie cognitive 5

6 Psychologie cognitive Elle va permettre de comprendre: Quelles sont les informations prélevées et traitement de ces informations Stockage en mémoire de ces informations Niveau dʼanalyse Macroscopique Opérations mentales = activités cognitives 6

7 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 7

8 Définitions Processus cognitifs = Opérations mentales Psychologie cognitive Étude scientifique des processus mentaux qui sous-tendent le comportement. 8

9 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 9

10 Un peu dʼhistoire Etymologie Psyche en grec signifie âme Psychologie est la science de lʼesprit Branche de la philosophie jusquʼau XIXème siècle Science Les phénomènes mentaux sont mesurables 10

11 Origines de la psychologie cognitive 1er labo fondé à Leipzig en 1879 par Wundt Distinction entre Philosophie et Psychologie: Psychologie expérimentale Méthode de lʼintrospection pour étudier les processus mentaux 11

12 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 12

13 Lʼintrospection Définition Objet dʼétude selon Binet: Etats psychologiques intérieurs: sentiments, souvenirs, images mentales 13

14 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 14

15 Lʼintrospection 2 limites à lʼintrospection: Manque de rigueur: Différences inter et intra sujets Non accès aux processus non-conscients Donc psychologie ne sʼappuie pas sur une démarche scientifique 15

16 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 16

17 Le béhaviorisme Manifeste de Watson, 1913 Objet dʼétude: Comportement observable Exclusion de ce qui se passe dans la boîte noire Stimulus Réponse 17

18 Le béhaviorisme 3 changements par rapport à lʼintrospection 18

19 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 19

20 Le béhaviorisme Phénomènes observables et reproductibles Concept de boîte noire Fondé sur le système Stimulus-réponse Stimulus Réponse Le comportement = réaction à un stimulus R 20

21 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 21

22 Le béhaviorisme Conditionnement classique Pavlov Expérience avec les chiens 22

23 Miroir d observation Cloche Collecteur de salive Nourriture 23

24 Le conditionnement classique une cloche = Stimulus neutre (SN) Nourriture du chien = Stimulus Inconditionnel (SI) SN + SI Réponse inconditionnelle(ri) cloche nourriture Salivation Stimulus conditionnel (SC) cloche Réponse conditionnelle (RC) salivation 24

25 Le conditionnement classique Résultats dʼun apprentissage dû à lʼassociation entre des S et les Réponses des sujets Apprentissage Pavlovien contient 5 variables Avant le conditionnement Stimulus neutre Stimulus inconditionnel Réponse inconditionnelle Après le conditionnement Stimulus conditionnel Réponse conditionnelle 25

26 Le conditionnement classique Limites Discrimination RC obtenue quʼavec des stimuli spécifiques Extinction RC peut disparaître si le SC est présenté trop souvent sans le SI Récupération spontanée Une RC réapparaît après une période dʼextinction 26

27 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection a. Définition b. Problèmes rencontrés par lʼintrospection E. Le béhaviorisme a. Définitions et origines b. Postulats de base c. Notion de conditionnement classique - Pavlov - d. Notion de conditionnement opérant - Skinner - 27

28 Dispositif expérimental Lumières Son Distributeur de nourriture Levier Réceptacle Grille à décharges électriques 28

29 Renforcement positif R S Renforcement = de la fréquence du comportement Positif (+) = par ajout d un stimulus Exemple: Le rat est dans la boîte de Skinner Il appuie sur le levier = réponse (R) Il reçoit de la nourriture = stimulus (S) Ajout = + Il augmentera la fréquence de son comportement Renforcement 29

30 Renforcement négatif R S Renforcement = de la fréquence du comportement Négatif (-) = par retrait d un stimulus Exemple: Le rat est dans la boîte de Skinner et il reçoit des chocs électriques venant du plancher. Il appuie sur le levier = réponse (R) Les chocs arrêtent (S) Retrait = - Il augmentera la fréquence de son comportement Renforcement 30

31 Punition positive R S Punition = de la fréquence du comportement Positive (+) = par ajout d un stimulus Exemple: Le rat est dans la boîte de Skinner. Il court dans tous les sens Il reçoit une décharge électrique (S) Ajout = + Il diminuera la fréquence de son comportement Punition 31

32 Punition négative R S Punition = de la fréquence du comportement Négative (-) = par retrait d un stimulus Exemple: Le rat est dans la boîte de Skinner. Il court dans tous les sens Sa nourriture disparaît (S) Retrait = - Il diminuera la fréquence de son comportement Punition 32

33 Quizz Un enfant pleure (R), sa mère le prend dans ses bras (S+), alors il arrête de pleurer. Il aura ensuite tendance à pleurer plus souvent. Renforcement positif Renforcement négatif Punition positive Punition négative 33

34 Quizz Des enfants crient et cherchent à attirer lʼattention de leurs parents alors ceux-ci les ignorent. Ils arrêteront de crier. Renforcement positif Renforcement négatif Punition positive Punition négative 34

35 Le conditionnement opérant Problèmes liés au conditionnement Comment expliquer les comportements spontanés? Considérer lʼorganisme comme une boîte noire pose problème S O R 35

36 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection E. Le béhaviorisme F. Naissance du cognitivisme a. Les origines b. Introduction à la notion de traitement de lʼinformation c. Définition de la psychologie cognitive et objet dʼétude d. Relations sport et Psychologie cognitive 36

37 Origines du cognitivisme Origines Faiblesse du behaviorisme: besoin de réintroduire la boîte noire S Boîte noire R Apparition de lʼordinateur et de lʼinformatique 37

38 Origines du cognitivisme Naissance de lʼintelligence artificielle 1er ordinateur : Von Neuman 1950 Notion dʼinformation et de traitement de lʼinformation Théorie de lʼinformation, Shannon et Weaver,

39 Origines du cognitivisme Analogies avec lʼordinateur Données Entrées Sorties Impression Power point. Entrées sensorielles Entrées Sorties Production motrice 39

40 Les origines du cognitivisme Psychologie cognitive science de lʼesprit basée sur une démarche scientifique Rôle du psychologue cognitiviste Identifier les mécanismes qui sous-tendent les activités intellectuelles 40

41 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection E. Le béhaviorisme F. Naissance du cognitivisme a. Les origines b. Introduction à la notion de traitement de lʼinformation c. Définition de la psychologie cognitive et objet dʼétude d. Relations sport et Psychologie cognitive 41

42 Traitement de lʼinformation Homme est un Système de traitement de lʼinformation (STI) Influence des sciences de la communication Théorie de lʼinformation (Shannon et Weaver, 1949) 42

43 Traitement de lʼinformation Dispositif de transmission de lʼinformation (Shannon et Weaver) Emission Dispositif de codage Canal de transmission Dispositif de décodage Réception Opérations de codage Opérations de transmission Opérations de décodage 43

44 Traitement de lʼinformation Broadbent, 1958 Cognition: (1) Séries dʼétapes de traitement des informations Codées Décodées Filtrées (2) Transmission des informations aux effecteurs 44

45 Traitement de lʼinformation Lille-OM (Saison ) But de Mamadou Niang 45

46 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection E. Le béhaviorisme F. Naissance du cognitivisme a. Les origines b. Introduction à la notion de traitement de lʼinformation c. Définition de la psychologie cognitive et objet dʼétude d. Relations sport et Psychologie cognitive 46

47 Définitions Neisser, 1967 Définition Objet dʼétude : Le comportement 47

48 Définitions Processus cognitif Événements, étapes Opérations mentales: perception, mémoire, langage 48

49 Plan du cours I. Les origines de la psychologie expérimentale A. Introduction B. Définitions et objectifs de la psychologie cognitive C. Origines de la psychologie cognitive D. Lʼintrospection E. Le béhaviorisme F. Naissance du cognitivisme a. Les origines b. Introduction à la notion de traitement de lʼinformation c. Définition de la psychologie cognitive et objet dʼétude d. Relations sport et Psychologie cognitive 49

50 Sport et Psychologie cognitive Informations prélevées par un sportif en situation 50

51 Sport et Psychologie cognitive Informations prélevées par un sportif en situation Abernethy 51

52 Sport et Psychologie cognitive Comment et sous quelle forme les informations sont-elles stockées en mémoire? 52

53 Sport et Psychologie cognitive Informations sensorielles, notion de filtre, traitement de lʼinformation 53

54 Sport et Psychologie cognitive Comportements en situations réelles Difficilement analysables!! Simplifiés et reproduits en laboratoire Méthode expérimentale 54

55 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 55

56 La méthode expérimentale Variable indépendante Poids Taille Distance Variable dépendante 56

57 La méthode expérimentale Définition 57

58 La méthode expérimentale Les étapes de la méthode expérimentale Recherche bibliographique Formulation des hypothèses Choix des variables Choix des sujets Passation de lʼexpérience et receuil de données Analyse et interprétation des résultats Publication des résultats 58

59 La méthode expérimentale Trois types de situations, Reuchlin, 1992 Expériences en situations naturelles Expériences de terrain Exemple: Keller (1979) Situations expérimentales aménagées 59

60 La méthode expérimentale 60

61 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 61

62 La méthode expérimentale Les variables essentielles Variables indépendantes Sous le contrôle de lʼexpérimentateur Variables dépendantes Valeurs enregistrées 62

63 La méthode expérimentale Mesure de la stabilité posturale Variable Indépendante Vision : - yeux ouverts - yeux fermés Variable Dépendante Déplacement du centre de pression 63

64 La méthode expérimentale Groupe contrôle Groupe expérimental Effets sur la performance Différences Groupe contrôle/expérimental Sujets sous traitement EPO 64

65 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 65

66 La méthode expérimentale Variable Indépendante Effet Variable Dépendante Effets perturbateurs Effet de diffusion Effet dʼhawthorne Effet dʼordre 66

67 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 67

68 Différentes mesures Différentes mesures Temps de réaction Temps de Réaction 68

69 Différentes mesures Différentes mesures Temps de réaction Pourcentages dʼerreurs 69

70 Différentes mesures Différentes mesures Temps de réaction Pourcentages dʼerreurs Mouvements oculaires Oculomètre 70

71 Différentes mesures Différentes mesures Activations cérébrales Electroencéphalographie (EEG) Imagerie par résonnance Magnétique (IRMf) 71

72 Différentes mesures Différentes mesures Analyse du mouvement 72

73 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 73

74 La méthode expérimentale Les opérations mentales Stimulus Opération mentale 1 Opération mentale 2 Opération mentale 3 etc Comportement 74

75 La méthode expérimentale Evaluation des opérations mentales Inobservables directement Temps très court Inconscientes Plusieurs processus mentaux Procédés Chronométrie mentale 75

76 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 76

77 La méthode expérimentale Chronométrie mentale Définition 77

78 La chronométrie mentale Temps de réaction Boîte noire Opérations mentales 78

79 La chronométrie mentale Temps de réaction simple 79

80 La chronométrie mentale Exemples en sport N = 0 N = 3 80

81 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 81

82 Le temps de réaction (1) Temps de réaction simple Boîte noire 82

83 Le temps de réaction (2) Temps de réaction de choix Boîte noire 83

84 Le temps de réaction (2) Temps de réaction de choix 84

85 Plan du cours II. Méthode expérimentale en psychologie cognitive A. Le paradigme expérimental B. La détermination des effets C. Les différentes mesures D. Evaluation des opérations mentales en psychologie cognitive a. La chronométrie mentale b. Principe général des méthodes de TR c. Variations du TR 85

86 Le temps de réaction Trois facteurs influencent le TR: 1. la période préparatoire 86

87 Le temps de réaction Trois facteurs influencent le TR: 1. la période préparatoire 2. exactitude de la réponse Echange vitesse-précision Devinement Echange Sans échange Nb Erreurs Temps de réaction 87

88 Le temps de réaction Trois facteurs influencent le TR: 1. la période préparatoire 2. exactitude de la réponse 3. le temps de mouvement Expérience de Henry et Rogers (1960) 88

La persuasion dans la publicité

La persuasion dans la publicité La persuasion dans la publicité Argumenter, c est chercher à convaincre une personne, à lui faire adopter une opinion, une conduite, en lui présentant des arguments capables de modifier son comportement

Plus en détail

INTRODUCTION ET ÉVOLUTION DES SCIENCES HUMAINES

INTRODUCTION ET ÉVOLUTION DES SCIENCES HUMAINES INTRODUCTION ET ÉVOLUTION DES SCIENCES HUMAINES Objectifs globaux - découvrir l évolution de la vie et de l homme dans ses dimensions biologiques, psychologiques et sociologiques - identifier et comprendre

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives Projet de programme de formation pour l obtention du mastère en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ENSEIGNEMENTS COMMUNS Epistémologie Epistémologie des sciences du sport et de

Plus en détail

ECOLE DE BOUMERDES (EBM) LANGUAGES & COMMUNICATION

ECOLE DE BOUMERDES (EBM) LANGUAGES & COMMUNICATION ECOLE DE BOUMERDES (EBM) LANGUAGES & COMMUNICATION IAP-CU ECOLE DE BOUMERDES PROGRAMME FORMATION CONTINUE 2012 LANGUAGES & COMMUNICATION INDEX THEMES DUREE PERIODE _COM01 _COM02 _COM03 GÉRER ET PRE'VENIR

Plus en détail

CONVOCATION AUX EXAMENS SESSION 2 - JUIN 2015 ORGANISÉS PAR L'ADMINISTRATION

CONVOCATION AUX EXAMENS SESSION 2 - JUIN 2015 ORGANISÉS PAR L'ADMINISTRATION Mis à jour le 22/06/2015 CONVOCATION AUX EXAMENS SESSION 2 - JUIN 2015 ORGANISÉS PAR L'ADMINISTRATION DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE Parcours Intitulé de l UE Intitulé de l'ec Type Durée Horaire et localisation

Plus en détail

Année de campagne : 2015 N appel à candidatures : 1520 Publication : Publication prévue le : 21/04/2015

Année de campagne : 2015 N appel à candidatures : 1520 Publication : Publication prévue le : 21/04/2015 Appel à candidatures : Année de campagne : 2015 N appel à candidatures : 1520 Publication : Publication prévue le : 21/04/2015 Etablissement : UNIVERSITE DE PAU Lieu d'exercice des fonctions : Tarbes Section1

Plus en détail

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE

ISO/CEI 11172-3 NORME INTERNATIONALE NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 11172-3 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ Ii5 Mbit/s

Plus en détail

Le système didactique

Le système didactique Le système didactique Introduction à la didactique Karine Robinault Master Didactiques et Interactions Octobre 2006 «didactique» En tant qu adjectif, désigne ce qui a rapport à l enseignement, ou qui vise

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Électrophysiologie de la cognition

Électrophysiologie de la cognition Électrophysiologie de la cognition p s y c h o s u p Sous la direction de Pascal Hot Sylvain Delplanque Électrophysiologie de la cognition Conseiller éditorial : Francis Eustache Illustration de couverture

Plus en détail

8 rue Daubenton 21000 Dijon 03 80 45 11 34. Ouvert les lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 12 h de 13h à 17h30 mercredi de 9 à 12h et de 13 à 19 h

8 rue Daubenton 21000 Dijon 03 80 45 11 34. Ouvert les lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 12 h de 13h à 17h30 mercredi de 9 à 12h et de 13 à 19 h 8 rue Daubenton 21000 Dijon 03 80 45 11 34 Ouvert les lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 12 h de 13h à 17h30 mercredi de 9 à 12h et de 13 à 19 h POUR VOUS AIDER - Brochure régionale «Après le Bac» 2013

Plus en détail

REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012

REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012 F.F.A.A.A. 11, rue Jules Vallès 75011 PARIS 01.43.48.22.22 01.43.48.87.91 REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012 Livret de formation BF UFA 2012-2013 1 Qu est ce que le Brevet Fédéral UFA?

Plus en détail

Version courte. Dernière mise à jour 12/10/2009. Septembre 2009

Version courte. Dernière mise à jour 12/10/2009. Septembre 2009 Version courte Dernière mise à jour 12/10/2009 Septembre 2009 Après le Bac ES mais commence aussi à se profiler choix d un domaine d activité, d un environnement professionnel, d un contexte de travail,

Plus en détail

183 h 183 h 240 h h 606 h

183 h 183 h 240 h h 606 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Volume horaire étudiant : S.T.A.P.S. Mention : S.T.A.P.S. L1 60 ES 183 h 183 h 240 h h 606 h cours magistraux travaux dirigés travaux pratiques cours intégrés stage ou

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE

LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE LES DIFFERENTS TYPES DE MESURE Licence - Statistiques 2004/2005 REALITE ET DONNEES CHIFFREES Recherche = - mesure. - traduction d une réalité en chiffre - abouti à des tableaux, des calculs 1) Qu est-ce

Plus en détail

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance?

Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Test de terrain ou test de laboratoire pour la performance en endurance? Ajaccio 12 mai 2012 F. Carré Université Rennes 1 Hopital Pontchaillou Inserm UMR 1099 Les «tests» chez le sportif Exploration performance

Plus en détail

Université IUT Lycée

Université IUT Lycée DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle Doctorat Diplôme d école IEP, Archi, Arts, Vente 3/ 6

Plus en détail

HISTOIRE DE LA PSYCHOLOGIE

HISTOIRE DE LA PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA PSYCHOLOGIE Rachel FERRERE Psychologue clinicienne CHU de Fort de France Doctorante Institut de psychologie Laboratoire Psychopathologie et Processus de Santé Université Paris Descartes

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

144 174 237 30h + 120h 555 h

144 174 237 30h + 120h 555 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : Spécialité : S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. MANAGEMENT DU SPORT L2 120 ES Volume horaire étudiant : 144 174 237 30h + 120h 555 h cours magistraux travaux dirigés travaux

Plus en détail

L Étudiant en Psychologie

L Étudiant en Psychologie L Étudiant en Psychologie Peu de débouchés, trop de candidats : la psychologie est l une des filières universitaires les plus embouteillées! Les études se déroulent généralement à l université, mais il

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien

Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien Martine Evraud Sarah le Hardy Dresser son chien Groupe Eyrolles, 2007. ISBN 10 : 2-7081-3803-0 ISBN 13 : 978-2-7081-3803-2 Chapitre 1 Le chien : comment ça marche? Pendant très longtemps, l animal a été

Plus en détail

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé

lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page I Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 Les concepts fondamentaux de la psychologie de la santé lim Fischer Page II Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 lim Fischer Page III Mardi, 20. mai 2014 1:56 13 P

Plus en détail

APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION

APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION MLH 2004/2005 CAPEPS 1) D OU VIENT L UTILISATION DE CE CONCEPT EN EPS? «INFORMATION EST PARFOIS ASSOCIÉE À LA NOTION DE CONNAISSANCE, À CAUSE DE L USAGE COURANT,

Plus en détail

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES IED PARIS 8 A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES La procédure d équivalence permet de dispenser les étudiants de certains enseignements dans la mesure où ils peuvent justifier de l acquisition

Plus en détail

LICENCES, LICENCES PROFESSIONNELLES MASTERS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE 2014 >> 2015 SECTEUR SANTÉ

LICENCES, LICENCES PROFESSIONNELLES MASTERS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE 2014 >> 2015 SECTEUR SANTÉ LICENCES, LICENCES & PROFESSIONNELLES MASTERS DE L UNIVERSITÉ DE LORRAINE 2014 >> 2015 SECTEUR SANTÉ CE CATALOGUE VOUS PRÉSENTE L OFFRE DE LICENCES, LICENCES PROFESSIONNELLES ET MASTERS DANS LE SECTEUR

Plus en détail

APRES LE BAC S 2012-20133

APRES LE BAC S 2012-20133 APRES LE BAC S 2012-20133 2012-2013 Après le Bac ES acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel Quelle que soit la durée des études envisagées ne pas interrompre ses

Plus en détail

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise.

Introduction. Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Introduction Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise. Recruter présente un enjeu stratégique et sociétal pour l entreprise en termes de 2 : 1. Productivité : le choix

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES. Psychologie. Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale. 0h 200h 604 ou (selon 2012-201 Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Psychologie Clinique/Psychopathologie Cognitive de la santé Développement Sociale M1 0 ES Volume horaire étudiant

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE ES SCIENCES EN SCIENCES DU MOUVEMENT ET DU SPORT

MAITRISE UNIVERSITAIRE ES SCIENCES EN SCIENCES DU MOUVEMENT ET DU SPORT Institut des sciences du mouvement et de la médecine du sport ISMMS PLAN D ETUDES MAITRISE UNIVERSITAIRE ES SCIENCES EN SCIENCES DU MOUVEMENT ET DU SPORT MASTER OF SCIENCE (MSC) IN HUMAN MOVEMENT AND SPORTS

Plus en détail

Equipe ACCES Neurosciences

Equipe ACCES Neurosciences Equipe ACCES Neurosciences Programme de 1 ère S : Référentiel : Le cortex sensoriel et la plasticité du système nerveux central (illustration grâce { des images d activation du cortex somesthésique ou

Plus en détail

COMPTE RENDU DU SEMINAIRE. «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010

COMPTE RENDU DU SEMINAIRE. «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010 La vie du club de Mohammedia COMPTE RENDU DU SEMINAIRE «Développer son relationnel avec la PNL» Vincent Devianne, mardi 9 Mars 2010 Nous avions le plaisir de recevoir Saad Berrechid, de BeMarketing, Grégory

Plus en détail

EFFETS DE L EFFORT PHYSIQUE SUR LES PROCESSUS COGNITIFS MLH 2004-2005 MLH - PTP - UAG - 2004

EFFETS DE L EFFORT PHYSIQUE SUR LES PROCESSUS COGNITIFS MLH 2004-2005 MLH - PTP - UAG - 2004 EFFETS DE L EFFORT PHYSIQUE SUR LES PROCESSUS COGNITIFS MLH - 2005 Introduction : L effort physique comme stresseur LE CONCEPT DE STRESS DÉFINITION DE SEYLE : «Etat de l organisme en train de réagir à

Plus en détail

contemporaine 19 3. Observation et explication en psychologie cognitive 24 4. Théorie du traitement de l information et psychologie cognitive 40

contemporaine 19 3. Observation et explication en psychologie cognitive 24 4. Théorie du traitement de l information et psychologie cognitive 40 cognitive1 CHAPITRE La psychologie présentation générale Sommaire 1. La psychologie cognitive et les sciences cognitives 13 2. Les racines de la psychologie cognitive contemporaine 19 3. Observation et

Plus en détail

La mémoire (en bref)

La mémoire (en bref) Lamémoire(enbref) Les modèles développés en psychologie cognitive conçoivent l individu comme une «entité»quitraitedel information.danscestraitements,lamémorisationtientuneplace particulièrement importante

Plus en détail

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation?

Question N : 1- Comment un individu devient-il acteur dans une organisation? THÈME DE L INDIVIDU À L ACTEUR L organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination

Plus en détail

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1 Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012 «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» (Intervention de M. Jean- Marc LOUIS, IEN ASH) Une bibliographie "Mémoire et apprentissages" a été

Plus en détail

licences licences professionnelles

licences licences professionnelles licences licences professionnelles Rentrée 2012 La Région Centre : un partenaire de l'information et de l'orientation des jeunes à consulter sur onisep.fr /Mes-infos-regionales/Centre Délégation régionale

Plus en détail

REUNION DE RENTREE 2014-2015 L1 STAPS. l Université Paul Sabatier

REUNION DE RENTREE 2014-2015 L1 STAPS. l Université Paul Sabatier REUNION DE RENTREE 2014-2015 L1 STAPS La Direction de la F2SMH et son personnel vous souhaitent à tous la bienvenue au sein de l Université Paul Sabatier 1/09/2015 Amphis Curie et Langevin l Université

Plus en détail

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1

Première année, 1 er semestre : 14 semaines Semestre commun avec la Licence fondamentale de psychologie 1 Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (9 avril Licence Appliquée en Psychomotricité (LAP) Domaine de formation : Sciences Humaines et sociales Mention : Psychomotricité / Parcours : Psychomotricité

Plus en détail

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

LICENCE. Parcours Santé Soins Infirmiers. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine LICENCE 2013-2014 Mention Administration économique et sociale (AES) Parcours Santé Soins Infirmiers BAC + 1 2 3 4 5 Domaine 1. Editorial du responsable La licence AES-santé s'inscrit dans la perspective

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES LICENCE Psychologie Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type de diplôme : Durée des études : Licence Niveau de

Plus en détail

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t

Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Partenaires: w w w. c o g m a s t e r. n e t Une approche interdisciplinaire et intégrative neuropsychologie psychologie neuroanatomie linguistique philosophie SCIENCES COGNITIVES logique/probas neurosciences

Plus en détail

Les études en STAPS à l UFRAPS de Grenoble (Sites de Grenoble et de Valence)

Les études en STAPS à l UFRAPS de Grenoble (Sites de Grenoble et de Valence) Les études en STAPS à l UFRAPS de Grenoble (Sites de Grenoble et de Valence) La Licence STAPS : quel projet professionnel? Les études en STAPS sont organisées sur le format LMD : Licence (3 ans) Master

Plus en détail

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires sélectives à l entrée STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) Études non sélectives à l entrée Certaines filières universitaires Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires Certaines filières

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

La gestion de portefeuilles privés après la crise

La gestion de portefeuilles privés après la crise La gestion de portefeuilles privés après la crise P. Dardart, Director of Investments, BGL BNP PARIBAS BGL BNP PARIBAS Société Anonyme, 50 av. J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg; R.C.S. Luxembourg : B6481

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Laboratoire eevision 2

Laboratoire eevision 2 Laboratoire eevision 2 Guide utilisateur naotic SAS au capital de 125.000 RCS NANTES 752 946 723 APE 9201Z SIRET 752 946 723 00018 TVA intracommunautaire FR 17 752 946 723 www.naotic.fr Mail : contact@naotic.fr

Plus en détail

Définitions Approches managériales Approches psychologiques

Définitions Approches managériales Approches psychologiques Séminaire [CID] : Créativité, Innovation, Décision Partie B : DECISION Définitions Approches managériales Approches psychologiques www.evoreg.eu M2i : Management International de l Innovation Emmanuel

Plus en détail

COURS DE LICENCE SUR LE CONDITIONNEMENT

COURS DE LICENCE SUR LE CONDITIONNEMENT COURS DE LICENCE SUR LE CONDITIONNEMENT Ce cours va durer 25 heures. Il a deux objectifs majeurs également ambitieux. Le premier est de vous dispenser les éléments de base qui vous permettront d'analyser,

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3

COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 COURSE D ORIENTATION Construction de savoirs du cycle 1 vers le cycle 3 1. La course d orientation A la manière de SOMMAIRE 2. Spécificité et traitement didactique de l activité 2.1.Définition Essence---

Plus en détail

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien,

avec le responsable de la cellule auquel il/elle rend compte de son travail, avec la secrétaire de la cellule au quotidien, Direction des Ressources Humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE A LA CELLULE ACCUEIL FAMILIAL ET MISSION ADOPTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction

Plus en détail

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Unité de guidance infantile Consultation multidisciplinaire du psycho-développement Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Pour qui? En âge préscolaire La consultation multidisciplinaire du psycho-développement

Plus en détail

Les poursuites d études après la classe de seconde

Les poursuites d études après la classe de seconde Les poursuites d études après la classe de seconde Le CIO, Centre d Information et d Orientation : son rôle l C est un lieu d information et de documentation sur les métiers et les formations scolaires

Plus en détail

Licence STAPS - Spécialité activités physiques adaptées et santé

Licence STAPS - Spécialité activités physiques adaptées et santé Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 21/10/2015. Fiche formation Licence - STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) - Spécialité activités physiques

Plus en détail

Praticien PNL Certifié

Praticien PNL Certifié Praticien PNL Certifié 2014 Standards NLPNL Formation certifiée Animée par Pascale-Sophie ROUSSARIE Maître Praticien & Formatrice Certifiée NLPNL AIX et NICE Tel : 01 64 23 42 20 www.comcpnl.vpweb.fr Durée

Plus en détail

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit Partie 1: La relation psyche-soma Illustrations de la place des interactions corps-esprit A. L APPROCHE PSYCHOSOMATIQUE 1. Origines de l approche psychosomatique Le terme psychosomatique est développé

Plus en détail

Lycée Français Mermoz Dakar Septembre 2012

Lycée Français Mermoz Dakar Septembre 2012 Lycée Français Mermoz Dakar Septembre 2012 Sommaire L orientation c est quoi? faire des choix : d études... professionnel de vie objectif : qualification professionnelle S orienter, mais que choisir? choisir

Plus en détail

Le rôle des émotions et de la motivation dans la stratégie de régulation de l allure:

Le rôle des émotions et de la motivation dans la stratégie de régulation de l allure: Le rôle des émotions et de la motivation dans la stratégie de régulation de l allure: Les auteurs emploient parfois le terme de sensation, parfois d émotion. Les nuances entre ces notions sont subtiles

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : MARKETING ( applicable à

Plus en détail

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES

Sommaire. Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES Sommaire Partie I HISTOIRE ET PHILOSOPHIE DE LA SANTÉ, DES SOINS ET DES SCIENCES 1. Une longue introduction en trois mots.............................. 3 Autour du mot «santé» (et maladie)................................

Plus en détail

Interfaces cerveau-machine

Interfaces cerveau-machine Interfaces cerveau-machine Introduction - plan I. Pourquoi des interfaces cerveau machine (BCI)? II. La chaîne mise en jeu Pourquoi des BCI? Moyen de communication Pourquoi des BCI? Moyen de communication

Plus en détail

T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé)

T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé) T.P. 1 Exercice 1 Pourquoi les statistiques? (Corrigé) Connaissances préalables : Buts spécifiques : Outils nécessaires : Consignes : Notions d hypothèse et d échantillon aléatoire Évaluer la compréhension

Plus en détail

Version courte. Novembre 2009

Version courte. Novembre 2009 Version courte Novembre 2009 Après le Bac ES mais commence aussi à se profiler choix d un domaine d activité, d un environnement professionnel, d un contexte de travail, à court terme : choix de vie étudiante

Plus en détail

Lecture et mouvement

Lecture et mouvement Lecture et mouvement Un paradoxe Rien de plus statique en apparence que la lecture. On est contraint de s immobiliser pour lire. On peut assis, debout ou couché mais il est impossible de se déplacer en

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG

POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG POLE EXPERTISE ET ET PERFORMANCE POLE EXPERTISE ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG FORMATION CONTINUE DES ENTRAINEURS ET DES EDUCATEURS SPORTIFS 2011/2012 www.creps-strasbourg.sports.gouv.fr Sommaire

Plus en détail

L3 STAPS - EM / Liste de métiers

L3 STAPS - EM / Liste de métiers L3 STAPS - EM / Liste de métiers Nombre de diplômés 136 Nombre de répondants 121 42 48 % 20 23 % 7 8 % 4 3 3 % 3 3 % Agriculture-agronomie-agroalimentaire 2 2 % 2 2 % Economie-gestion-comptabilité-finance

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES ET TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES STAPS 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / STAPS Sous réserve d accréditation PRÉSENTATION DE LA LICENCE EN

Plus en détail

Lutin Laboratoire des Usages en Technologies

Lutin Laboratoire des Usages en Technologies Lutin Laboratoire des Usages en Technologies d Information Numérique (à la Cité des Sciences) Offres à destination des entreprises (club d entreprises) Le principe de la plate-forme RNRT Le laboratoire

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

un nouvel œil pour l analyse de mouvement

un nouvel œil pour l analyse de mouvement un nouvel œil pour l analyse de mouvement L entreprise EyeNetics La S.A.R.L. EyeNetics a pour objectif de simplifier l utilisation des systèmes d analyse de mouvement. Dans cette optique nous avons conçu

Plus en détail

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Octobre 2011 1 Raisonnement et démarche clinique L infirmier(ère) comprend le problème de santé d un patient et

Plus en détail

Tous les M1 en sciences sociales font l objet d un examen par les équipes de recrutement en M2.

Tous les M1 en sciences sociales font l objet d un examen par les équipes de recrutement en M2. MASTER MENTION ADMINISTRATION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 4 semestres - 120 ECTS Description de la formation Le Master mention Administration Économique et Sociale (AES) est composé de deux parcours en M2 :

Plus en détail

Après le bac général CIO LYON RIVE GAUCHE. Lycée Colbert Lyon 8 ème K. TINI Conseillère d Orientation Psychologue

Après le bac général CIO LYON RIVE GAUCHE. Lycée Colbert Lyon 8 ème K. TINI Conseillère d Orientation Psychologue Après le bac général CIO LYON RIVE GAUCHE Lycée Colbert Lyon 8 ème K. TINI Conseillère d Orientation Psychologue Le mercredi après-midi et certains jours pendant les vacances scolaires C.I.O. Lyon-Rive-Gauche

Plus en détail

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE Par Marc Barakat, PhD, neuropsychologue Introduction : Adolexie est une batterie qui sert à évaluer les processus de lecture et d écriture en se basant sur

Plus en détail

Le comportement verbal

Le comportement verbal Le comportement verbal Charlotte GAMARD Orthophoniste - Formatrice Colloque Autisme Dijon 1-2 - 3 avril 2015 Plan Historique et définition de l ABA Le courant ABA-VB Les opérants verbaux : définitions

Plus en détail

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE

10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE 10/10/2014 LES METIERS ET FILIERES DE FORMATION EN LOGISTIQUE La LOGISTIQUE, c est prévoir et organiser : - l approvisionnement en fonction de la production, - la manutention et le stockage des produits

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

DEMANDES A COMPTER DU 1 er SEPTEMBRE 2013

DEMANDES A COMPTER DU 1 er SEPTEMBRE 2013 DEMANDES A COMPTER DU 1 er SEPTEMBRE 2013 De nombreuses demandes de contrats complémentaires (du type VTM, ACT, RAT, ) ou d établissement d attestations d assurances sont transmises au Service Adhésion

Plus en détail

Un exemple de transcription et annotation vidéo

Un exemple de transcription et annotation vidéo Un exemple de transcription et annotation vidéo Pourquoi utiliser la vidéo? Quelles possibilités offre le codage vidéo? Comment peut-on réaliser ces codages? Quels outils existent et pour quels usages?

Plus en détail

MASTER 2. Spécialité PSYCHOLOGIE COGNITIVE FONDAMENTALE ET APPLIQUEE (PCFA)

MASTER 2. Spécialité PSYCHOLOGIE COGNITIVE FONDAMENTALE ET APPLIQUEE (PCFA) BROCHURE PROVISOIRE Master Mention Psychologie MASTER 2 Spécialité PSYCHOLOGIE COGNITIVE FONDAMENTALE ET APPLIQUEE (PCFA) Dorine Vergilino-Perez - Responsable de la spécialité dorine.vergilino-perez@parisdescartes.fr

Plus en détail

III) ENTRE POUVOIRS PUBLICS, OPINION PUBLIQUE ET ASSOCIATIONS DE DEFENSE DE LA FEMME, OUVRONS LE DEBAT.

III) ENTRE POUVOIRS PUBLICS, OPINION PUBLIQUE ET ASSOCIATIONS DE DEFENSE DE LA FEMME, OUVRONS LE DEBAT. III) ENTRE POUVOIRS PUBLICS, OPINION PUBLIQUE ET ASSOCIATIONS DE DEFENSE DE LA FEMME, OUVRONS LE DEBAT. Les pouvoirs publics qui mènent, en étroite collaboration avec le secteur associatif, une politique

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE

- MANIP 2 - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - MANIP 2 - - COÏNCIDENCES ET MESURES DE TEMPS - APPLICATION À LA MESURE DE LA VITESSE DE LA LUMIÈRE L objectif de cette manipulation est d effectuer une mesure de la vitesse de la lumière sur une «base

Plus en détail

La communication. La communication. La communication. Communication marketing: objectifs. La communication dans une entreprise/organisation 08/11/2014

La communication. La communication. La communication. Communication marketing: objectifs. La communication dans une entreprise/organisation 08/11/2014 Fondamentaux des théories de la communication A) L école classique : la communication mécanique Modèle de Shannon et Weaver B) La prise en compte de l interaction et la cybernétique C) La stratégie de

Plus en détail