Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM"

Transcription

1 Forum Financier, Namur 25 Novembre 2009 Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

2 700 Subprimes USA : issuance of private-label RMBS Subprime Source : Rapport AMF 2007 sur les agences de notation, p 30 & Standard and Poor s 2

3 Titrisation Titrisation globale par Pays (milliards USD) Source : Basel Committeeon Banking Supervision - The Joint Forum Report on Special Purpose Entities - September 2009 page 64 // IMF 3

4 Derivés Total Produits Dérivés 0 Source : Comptroller of the Currency Administrator of National Banks Q

5 5

6 Population mondiale Evolution depuis l an 1 A.D POPULATION ( en mia) Année Source : Bruce Thomson Eco Tracs 6

7 Global Fosil Carbon Emissions 7

8 DEBITEURS / CREDIT AGENTS DE TRANSPORT (BANQUES et NON-BANQUES) LIQUIDITÉ Environnement favorable 8

9 Banques centrales Epargnes privées Liquidité Source : NATEXIS Flash Economics 10 June 2009 page 4 Source : IMF - WEO 2009 April page 31 : Global Saving, Investment, and Current Accounts (Percent of world GDP) 9

10 Accumulation des réserves de change Croissances des actifs - pays pétroliers - Liquidité Sources: ECB - Occasional Paper No February 2006 page 27 Sources: Mckinsey Global Institute - July The new power brokers - How oil, Asia, hedge funds, and private equity are faring in the financial crisis 10

11 DECAVI 28 octobre 2009 Estimation des actifs américains détenus par la Chine Liquidité Croissance des actifs - Fonds souverains asiatiques - Sources: Mckinsey Global Institute - July The new power brokers - How oil, Asia, hedge funds, and private equity are faring in the financial crisis 11

12 DECAVI 28 octobre 2009 Liquidité Les principaux exportateurs et importateurs nets de capitaux en 2008 Sources: IMF - Global Financial Stability Report April 2009 page

13 Liquidité Qui finance qui? Balance des paiements : pays OCDE (30) et pays émergents (160) 700 USD billions EMCs OECD -700 Source: CERAM Business School - MH BOUCHET - International Finance September 2008 The Balance of Payments I Current account 13

14 Agents de transport Institutions de dépôt «Système bancaire de l ombre» Ratios de levier des banques (Actifs exprimés en multiple des capitaux) «Shadow banking system» Deposit institutions Source : Government of Canada : Canada s Economic Action Plan - A Second Report to Canadians June 2009 page Source : Globalised finance and its collapse Anton Brender & Florence Pisani Dexia 2009 page 14 14

15 Agents de transport «Système bancaire de l ombre» Source : The McKinsey Global Institute - Mapping global capital markets - Sixth annual report - September 2009 page 23 15

16 Subprimes Emissions de RMBS d origine privée aux Etats-Unis (hors RMBS émis par les agences fédérales, flux en milliards de dollars) 140 Bulle d actifs Bulle des crédits américains 11/9/09 10 Household debt as % of disposableincome Croissance des crédits à la consommation -- 2 Dette des ménages américains G7V Croissance des crédits en % des revevenus disponibles Source : Rapport AMF 2007 sur les agences de notation, p 30 & Standard and Poor s 16

17 Bulle d actifs Fusions-acquisitions Value of global cross-border M&As and MSCI World Index, a Opérations de Private Equity Leveraged buyout assets under management 1, ($ Billion) Source : UNCTAD cross-border M&A database; and Morgan Stanley Capital International, MSCI World Index. - a For 2009, January June only. Source : Mckinsey Global Institute - July The new power brokers - How oil, Asia, hedge funds, and private equity are faring in the financial crisis 1) Assets under management are defined as the sum of funds raised in the current year plus the four previous years 2) Compound annual growth rate. 17

18 LBO Immobilier Bulle d actifs Source : BIS Annual Report 2009 page 46 (1) Leveraged buyout (LBO) issuance, number of loans. Source : McKinsey Global Institute - Mapping global capital markets - Sixth annual report - September 2009 page 11 18

19 Environnement favorable Taux directeur américain Source : Source: Arthur D Little Demystifying the Credit Crunch July 2008 & The Federal Reserve, Standard & Poor s 19

20 Bulle d actifs Financements structurés U.S. & European Structured Credit Product Issuance ($billions) Emissions d'actifs titrisés Source : Basel Committeeon Banking Supervision - The Joint Forum Report on Special Purpose Entities - September 2009 // European Securitization Forum, Inside Mortgage Finance, JP Morgan, SIFMA, and Merrill Lynch 20

21 Dispersion du risque Titrisation Complexité accrue du modèle du crédit titrisé SIV s Croissance des SIVs (Special Investment Vehicles): avoirs totaux Source : FSA - The Turner Review - March 2009 page 17 Source : FSA - The Turner Review - March 2009 page 22 and Standard & Poor s 21

22 Titrisation Titrisation globale par Type (milliards USD) Dispersion du risque Titrisation Titrisation globale par Pays (milliards USD) Source : Basel Committeeon Banking Supervision - The Joint Forum Report on Special Purpose Entities - September 2009 page 64 // IMF Source : Basel Committeeon Banking Supervision - The Joint Forum Report on Special Purpose Entities - September 2009 page 64 // IMF 22

23 Dérivés Innovations financières CDS «Dérivés sur événement de crédit» Source : Comptroller of the Currency Administrator of National Banks Q

24 Volatilité et impact sur l économie réelle Pétrole Matières premières* /10/ Crude Oil-Brent Cur. Month FOB U$/BBL 20 G8PT Source : BIS Annual Report 2009 page 69 (*) Commodity price inflation. 24

25 Eléments de volatilité REGLES COMPTABLES AGENCES DE NOTATION POLITIQUE DE REMUNERATION FONCTIONNEMENT DES MARCHES 25

26 Conclusions OPTIMISTE PESSIMISTE JOUEURS STABILITÉ vs VOLATILITÉ PRODUITS MARCHÉS CHANGEMENT PROFOND DE L ENVIRONNEMENT? 26

27 Forum Financier, Namur Novembre Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM 27

Globalisation des marchés et crise financière globale 2009-2015

Globalisation des marchés et crise financière globale 2009-2015 Globalisation des marchés et crise financière globale 2009-2015 1. Impact de la crise globale et du «printemps arabe» sur l économie tunisienne Dr. Michel Henry Bouchet ESC-Sfax Février 2015 2. Impact

Plus en détail

07/05/2013. Partie I: Les crises bancaires 3. Les causes des crises bancaires. b. Crédit «boom» et autres indicateurs avancés:

07/05/2013. Partie I: Les crises bancaires 3. Les causes des crises bancaires. b. Crédit «boom» et autres indicateurs avancés: 3. Les causes des crises bancaires b. Crédit «boom» et autres indicateurs avancés: Indicateurs 3 ans avant et 3 ans après la crise (76 épisodes pour 40 pays) S: IMF (2011), figure 3.3, chapter 3 17 3.

Plus en détail

Forum ESSEC «Questionner la crise»

Forum ESSEC «Questionner la crise» Forum ESSEC «Questionner la crise» Changement du business model des banques : une explication de la crise actuelle Mer cr edi 17 décembr e 2008 Changement de business model des banques Quel est le business

Plus en détail

L INDUSTRIE DES FONDS DE COUVERTURE

L INDUSTRIE DES FONDS DE COUVERTURE L INDUSTRIE DES FONDS DE COUVERTURE B.C. ET A.D. LEHMAN Présenté à CFA Québec Par Mario Therrien, CFA, Vice-président principal, Gestion de fonds 30 MARS 2010 TABLE DES SECTIONS 1 2 3 Les fonds de couverture

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

Monnaie, finance et économie réelle

Monnaie, finance et économie réelle Monnaie, finance et économie réelle Anton Brender, Florence Pisani et Émile Gagna Paris, 5 juin 15 TABLE DES MATIÈRES 1. La contrainte monétaire. Impulsion monétaire et réponse de l économie 3. Information

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008

Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008 La crise des subprimes Henri Houben Université marxiste d été 20 août 2008 La crise des subprimes 1. Qu est-ce qu un subprime? 2. Le mécanisme de la crise 3. La gravité de la crise 4. Conclusions 2 La

Plus en détail

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale JOURNEES DE L ECONOMIE DE LYON UNE CRISE À FACETTES MULTIPLES Session Histoire des crises financières 21 novembre 28 Comment caractériser la crise financière internationale de 27-28?! Crise immobilière

Plus en détail

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée?

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Résumé En période de crise, les entreprises et les ménages endettés auraient pour priorité de rembourser leur stock de dettes pour renforcer

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Groupe CIC 31 décembre 2008. 26 Février 2009. Résultats 2008 :

Groupe CIC 31 décembre 2008. 26 Février 2009. Résultats 2008 : 26 Février 2009 Résultats 2008 : Informations financières spécifiques (basées sur les recommandations du Forum de Stabilité Financière en matière de transparence financière) Expositions sensibles basées

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT ESILV UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT Vivien BRUNEL 05/12/2014 1 AGENDA INTRODUCTION LE TRANSFERT DU RISQUE DE CREDIT A. DERIVES DE CREDIT B. TITRISATION LA CRISE DES SUBPRIMES ET SES PROLONGEMENTS

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

1 les mécanismes de la crise financière

1 les mécanismes de la crise financière De la crise financière à la crise économique Michel Husson, 2009 1. Les mécanismes de la crise financière 2. les canaux de transmission à l économie réelle 3. les deux racines de la crise 4. les perspectives

Plus en détail

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision.

United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. SOURCES SOURCE Data Sources Population : Labour Force: Production: Social Indicators: United Nations, World Population Prospects, CD ROM; The 2008 Revision. International Labour Organisation (ILO). LaborStat

Plus en détail

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Caisse de retraite Université de Sherbrooke Rendements au 31 décembre 2008 Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Plan de la présentation Rétrospective 2008 Contexte économique

Plus en détail

Investir dans les marchés émergents?

Investir dans les marchés émergents? Investir dans les marchés émergents? Hortense Bioy, CFA Analyste ETF senior 3 février 2011 2010, Morningstar, Inc. All rights reserved. Accélération des entrée de capitaux depuis la crise financière

Plus en détail

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière

Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière Les grandes étapes de la crise financière Ce chapitre est une synthèse de Documents et débats n 2 : la crise financière (Banque de France, février 2009), qui a pour objet d expliquer le passage d une crise

Plus en détail

Qui détient les dettes dangereuses?

Qui détient les dettes dangereuses? 23 mars 21 N. 118 Qui détient les dettes dangereuses? Il est important de savoir qui détient les dettes à risque : pour savoir qui sera affecté en cas de défaut sur ces dettes, et si la structure de détention

Plus en détail

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010????

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010???? Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 15 novembre, 2011 Thèmes Séquence des événements Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012)

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012) Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 20 janvier, 2012 Prix du pétrole (US$ 1/brl. à la fin de 2012) 2 2 Prix du pétrole WTI: moy. mobile 2 jours Prix journalier

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : BiscayneAmericas Funds plc BiscayneAmericas Enhanced Yield Fund BiscayneAmericas Funds plc BiscayneAmericas

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Capital @ Work Umbrella Fund - Bonds @ Work Capital @ Work Umbrella Fund - Inflation @ Work CENTRALE ACTIONS (EURO)

Plus en détail

Perspectives pour la Chine

Perspectives pour la Chine Perspectives pour la Chine Christian Déséglise Responsable des Marchés Emergents, HSBC USA Septembre 212 Dcument Public. Chine : Une croissance au ralenti, en particulier dans le secteur de l industrie

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015

Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Comment investir aujourd hui? Jan Vergote Head of Investment Strategy Belfius Banque 19-05-2015 Portefeuille de référence Obligations sous-pondérées Obligations d'état pay s non inv estment grade 7% Obligations

Plus en détail

Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière

Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière Taux d'intérêts historiquement bas: défis pour la stabilité financière Robert Bichsel Directeur, Système Bancaire BNS Journée d économie politique, Iconomix, Lausanne, 20 novembre 2015 Taux d'intérêts

Plus en détail

Définition des leveraged loans

Définition des leveraged loans Les leveraged loans Une présentation du marché des leveraged loans Dans le contexte actuel marqué par des taux d intérêt peu élevés associés à un risque de pressions inflationnistes et/ou de remontée des

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : ACMBernstein SICAV - Asian Technology Portfolio ACMBernstein SICAV - International Health Care Portfolio

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

Une crise du crédit. La crise financière: Les causes et les implications. Conférence ASDEQ. Ottawa Le 27 octobre 2008

Une crise du crédit. La crise financière: Les causes et les implications. Conférence ASDEQ. Ottawa Le 27 octobre 2008 La crise financière: Les causes et les implications Conférence ASDEQ Ottawa Le 27 octobre 2008 Clément Gignac Économiste en chef, Banque Nationale Premier Vice-président et stratège, FBN Une crise du crédit

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : AIG MULTILABEL SICAV - AIT Europe Value Equity AIG MULTILABEL SICAV - AIT Switzerland Value Equity AIG MULTILABEL

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Sommaire I - La mutation permanente du secteur bancaire français 1.1 - Le poids économique du secteur bancaire et financier 1.2 - L indispensable

Plus en détail

Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse

Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines 2010/2011. I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse CHAPITRE 6 : LES NON BANQUES, NOUVEAUX ACTEURS DE LA FINANCE MONDIALE I- Des acteurs aux contours mal définis et à l origine diverse A. La Comptabilité Nationale française : Au sein des institutions financières

Plus en détail

L acceptabilité des fonds souverains

L acceptabilité des fonds souverains L acceptabilité des fonds souverains Pierre-Ignace Bernard Directeur Associé, McKinsey Ce rapport est exclusivement réservé au personnel de notre client. Il ne peut être diffusé, cité ni reproduit, intégralement

Plus en détail

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas

L allocation d actifs dans un environnement de taux bas L allocation d actifs dans un environnement de taux bas Novembre 2015 Christophe Belhomme, Head of Investment Office Sandra Craignou, Head of Investments (France) Aberdeen Asset Management Réservé aux

Plus en détail

Obligations et resserrements monétaires

Obligations et resserrements monétaires Schroders Réservé aux professionnels de l investissement et aux conseillers fi nanciers Obligations et resserrements monétaires Lorsqu une récession s achève, les investisseurs se posent souvent la question

Plus en détail

Confirmation de la reprise en Europe en 2014?

Confirmation de la reprise en Europe en 2014? Confirmation de la reprise en Europe en 2014? Janvier 2014 Vue d ensemble sur la situation économique mondiale Marchés Monde US Zone Euro La Fed a amorcé en décembre la sortie graduelle de sa politique

Plus en détail

La politique monétaire dans la zone euro

La politique monétaire dans la zone euro Rubric Benoît Cœuré Membre du directoire de la Banque centrale européenne La politique monétaire dans la zone euro Paris, le 12 mars 2015 Plan Rubric Situation économique dans la zone euro Réponse de la

Plus en détail

NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES

NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES NOTES POUR LA PRÉSENTATION DE M. CLAUDE BERGERON DEVANT LA COMMISSION DES FINANCES PUBLIQUES Québec, le 12 mai 2009 Seul le texte prononcé fait foi Monsieur le président, madame et messieurs les députés,

Plus en détail

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux

La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux OCP Policy Center Seminar series La politique monétaire après la crise financière mondiale : Nouveaux enjeux Pierre-Richard Agénor, Hallsworth Professor, University of Manchester and Senior Fellow, OCP

Plus en détail

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 T T A M Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 Malgré les guerres et la grande crise de 1930, un patrimoine investi en actions dans le monde a augmenté 249 fois en valeur réelle (après inflation)

Plus en détail

PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA

PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA Plusieurs investisseurs nous demandent à juste titre quelle est la véritable situation du crédit

Plus en détail

SAF GBMN 300 USD Classe G

SAF GBMN 300 USD Classe G Reporting mensuel juin 2010 Valeur liquidative Performances Global Bond Market Neutral Millions USD Encours du fonds 487 Capit. : 16245.41 USD Sur 1 mois : 0.26% Fonds luxembourgeois 364 Depuis le 28/06/01

Plus en détail

Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI. Les accords de Bâle II & III. Bâle II, Mac Donough. Les nouveaux accords de Bâle II.

Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI. Les accords de Bâle II & III. Bâle II, Mac Donough. Les nouveaux accords de Bâle II. Régulation bancaire globale: le rôle de la BRI Les nouveaux accords de Bâle II Les 3 piliers Les accords de Bâle II & III ESC SFAX Février 2015 Besoin de Capital minimum Supervision des Processus Réglementation

Plus en détail

ANNEXE C * Liste des produits de gestion

ANNEXE C * Liste des produits de gestion Mise à jour le 1 er octobre 2008 Mise à jour le 1 er mars 2009 Mise à jour le 1er décembre 2009 Mise à jour le 1er décembre 2010 Mise à jour le 1 er mars 2011 Mise à jour le 1 er juin 2011 Mise à jour

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : BELMONT (LUX) - Asia Fund (un fonds étranger présentant un BELMONT (LUX) - Europe Fund (un fonds étranger présentant

Plus en détail

Economie monétaire et système financier européens. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016

Economie monétaire et système financier européens. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016 Economie monétaire et système financier européens Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016 http://www.nikolaynenovsky.com/ Economie monétaire et Système financier européens Plan des séminaires Séminaire 1 L intégration

Plus en détail

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Janvier 2011 Notation du fonds : Standard & Poor s Fund Management Rating Source : Standard & Poor s,

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Au deuxième trimestre

Plus en détail

2Q 2009 Informations financières spécifiques Selon les recommandations du Forum de Stabilité Financière

2Q 2009 Informations financières spécifiques Selon les recommandations du Forum de Stabilité Financière Dexia Crédit Local 2Q 2009 Informations financières spécifiques Selon les recommandations du Forum de Stabilité Financière 27 août 2009 Dexia Crédit Local Dexia Crédit Local (incluant Financial Products)

Plus en détail

Communication sur nos fonds monétaires

Communication sur nos fonds monétaires Les marchés financiers ont reculé la semaine dernière sous l effet des publications de bénéfices de grandes banques américaines. Merrill Lynch a déprécié des actifs hypothécaires pour un montant de 7,9mds

Plus en détail

Microéconomie vs Macroéconomie

Microéconomie vs Macroéconomie CONCLUSION Microéconomie vs Macroéconomie Concept commun de base des ressources limitées pour satisfaire des besoins illimités Microéconomie Macroéconomie But : comprendre le processus de décision des

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque . Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque Après une année 9 encore impactée par la crise pour certains établissements, l amélioration en 1 de

Plus en détail

Association PME & Créateurs d Entreprise

Association PME & Créateurs d Entreprise Association PME & Créateurs d Entreprise Lausanne 27 mai 2011 1 De 1990 à 1996 1990: Démarrage enthousiaste avec un capital de CHF 160k 1991: Première restructuration 1992: Vente des deux premières licences

Plus en détail

RETAIL BANKING SERVICES

RETAIL BANKING SERVICES LENDING SERVICES Interest rate Medium and Long term Investment Taux d intérêt Investissement à Moyen et Long Terme Between 14% and 16% Interest Rate Working Capital Taux d intérêt pour Fonds de Roulement

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Risk Management: TP1

Risk Management: TP1 Risk Management: TP1 Q 1) FRA: Forward Rate Agreement Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/forward_rate_agreement C est un contrat de gré à gré sur un taux d intérêt ou sur des devises, avec un montant

Plus en détail

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures

Coninco Master Class. Les investissements en infrastructures Coninco Master Class Les investissements en infrastructures Emmanuel Lejay, CFA, Executive Director, Swiss Life Asset Managers Vevey, 4-5 Novembre 2013 Agenda Définition de la classe d actifs Risques et

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

La titrisation : après l ascension et le déclin, la renaissance?

La titrisation : après l ascension et le déclin, la renaissance? La titrisation : après l ascension et le déclin, la renaissance? Résumé : - La titrisation fait référence au processus qui sous-tend, notamment, la création de titres sans risque à partir d'actifs risqués

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu

J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs. Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu J.P. Morgan Asset Management : solutions multi-actifs Restez investi, restez diversifié Maintenir le cap, même en cas d imprévu Dans un monde incertain, les dépôts bancaires peuvent constituer une solution

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 1 Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 2 Groupe ARCO : Groupe coopératif Holding Financier + Holding

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Réformes européennes et stabilité financière

Réformes européennes et stabilité financière Réformes européennes et stabilité financière 3/04/2012 Martin MERLIN Chef d'unité DG Marché intérieur et services Causes de la crise financière de 2007-2008 Déséquilibres macro-économiques Lacunes réglementaires

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N O 1

TRAVAUX PRATIQUES N O 1 FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAUX PRATIQUES N O 1 Introduction aux produits dérivés Par : GHLAM Karim Professeur responsable : MORESINO Francesco Assistant : RIBON Stéphane Genève, 05.10.2012 Haute École

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

L he b d o Finan c e de la

L he b d o Finan c e de la - DU 24 Novembre AU 1 Décembre 2007 - Numéro 17 Dossier : Dossier : LES CO U R S Simulation d un prêt immobilier Titrisation p1-3 p-3-4 p-5-7 L he b d o Finan c e de la M A C S Ce bulletin d informations

Plus en détail

L état connu de la recherche en gestion des risques. Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal

L état connu de la recherche en gestion des risques. Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal L état connu de la recherche en gestion des risques Georges Dionne professeur de finance à HEC Montréal Table des matières Histoire et définition de la gestion des risques Recherche 1. Gouvernance de la

Plus en détail

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National.

La BDP. Système financier International. La Balance des Paiements I- Le Compte courant. Identité du Revenu National. La BDP Système financier International La Balance des Paiements I- Le Compte courant ESC-Février 2015 Balance des paiements = relevé statistique annuel de toutes les transactions de biens, services et

Plus en détail

CEPII. L économie mondiale 2009

CEPII. L économie mondiale 2009 CEPII L économie mondiale 2009 PREMIÈRE PARTIE L état de l économie mondiale I / La croissance a trouvé ses limites Agnès Chevallier* La poursuite de la croissance mondiale a buté, en 2007, sur deux limites.

Plus en détail

La fin de la dictature des marchés?

La fin de la dictature des marchés? Université Paris Dauphine PARIS, le 16 février 2012 La fin de la dictature des marchés? Intervention de M. Jacques de Larosière, lors du débat organisé par NYSE Euronext et le Cercle des économistes On

Plus en détail

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale.

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale. 2012 annual results 14 March 2013 2012 highlights Rafale selection by India In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of

Plus en détail

Des évolutions favorables à la concentration des banques

Des évolutions favorables à la concentration des banques 8 février 8 - N 57 Des évolutions favorables à la concentration des banques RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS Nous pensons que les évolutions récentes, étant favorables aux banques de grande

Plus en détail

POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS. Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire

POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS. Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire POSITION PAPER NAVIGUER PAR TOUS LES TEMPS Intégrer les cycles économique, financier et monétaire pour optimiser l allocation obligataire SOMMAIRE NOTE DE SYNTHÈSE 2 UNE ALLOCATION OBLIGATAIRE AJUSTÉE

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Activest GlobalDepot - Offensiv Activest Investmentgesellschaft Schweiz AG, Bern AQUILA CAPITAL FONDS - China

Plus en détail

Actualité de la Fondation du risque

Actualité de la Fondation du risque Actualité de la Fondation du risque La politique d investissement des fonds de pension canadiens 1 Najat El Mekkaoui de Freitas 2 Katarzyna Romaniuk 3 Face au choc démographique et à l'allongement de l'espérance

Plus en détail

Gouvernance et Contrôle Interne dans un contexte mouvant

Gouvernance et Contrôle Interne dans un contexte mouvant HOULIHAN LOKEY HOWARD& ZUKIN I N V E S T M E N T B A N K I N G S E R V I C E S Gouvernance et Contrôle Interne dans un contexte mouvant Fusions, Acquisitions, Délocalisations 23 novembre 2007 Los Angeles

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008 Emetteur Société Générale Date d'émission 10 mars 2008 Preneur ferme SG Option Europe Taux de Change EUR/JPY - Prix de référence : le taux

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Licence d Economie et de Gestion Licence MASS Cours de Manon Domingues Dos Santos. Introduction Générale

Licence d Economie et de Gestion Licence MASS Cours de Manon Domingues Dos Santos. Introduction Générale Licence d Economie et de Gestion Licence MASS Cours de Manon Domingues Dos Santos Politique Economique Introduction Générale 1. Crise des «subprimes» et politique économique 1.1.Une explosion des crédits

Plus en détail

La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes

La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes La crise des subprimes, résultat d un interventionnisme monétaire aux multiples facettes Université d automne en économie autrichienne Troyes, 30 septembre-2 octobre 2011 Renaud Fillieule Robert LUCAS

Plus en détail

Perspectives d investissement 2015

Perspectives d investissement 2015 Perspectives d investissement 2015 Henri Ghosn Président Club Finance HEC Laurent Geronimi Directeur de la Gestion taux SwissLife Banque Privée Auditorium de SCOR 12 décembre 2014 Perspectives d investissement

Plus en détail

Croissance et financement de long terme

Croissance et financement de long terme Croissance et financement de long terme Conférence LEFI 17-18 décembre, Lyon Michel Aglietta Université Paris Ouest (EconomiX), CEPII et Groupama-AM Qui prend en charge le long terme et comment? Les perspectives

Plus en détail