La prise en compte de la construction durable dans les projets de réhabilitation. Réunion #9 (année 2) du 20 avril 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La prise en compte de la construction durable dans les projets de réhabilitation. Réunion #9 (année 2) du 20 avril 2006"

Transcription

1 La prise en compte de la construction durable dans les projets de réhabilitation Réunion #9 (année 2) du 20 avril 2006

2 Ordre du jour 14h 14h30 : Introduction d Utopies 14h30 15h30 : Olivier Sidler (Négawatt) 15h30 16h00 : Dominique Sellier (Arene Idf) 16h00 16h15 : Pause 16h15 16h45 : Emmanuelle Patte (cabinet Méandre) 16h45 17h15 : Pascal Gontier (architecte) 17h15 18h00 : Visite du site du WWF

3 I - Introduction / Utopies «La réhabilitation durable : contexte & exemples de pratiques»

4 Importance du parc ancien Importance en valeur absolue Près de 2 Mds m2 dans le résidentiel (parc ancien : 29,3 M logements vs logements neufs/an) et 814 M m2 dans le tertiaire 2/3 du parc en 2050 (ce qui est construit avant 2020 devra être réhabilité avant 2050) Résidentiel : renouvellement du parc en 500 ans au taux annuel de déconstruction ( logements par an sur 29,3M soit 0,1% vs 0,8% nécessaire pour inverser la tendance sur l énergie/co2) Importance pour le développement durable Energie (les bâtiments d avant 1975 sont très énergivores : environ 375 kwh/m2/an d énergie primaire) Santé (insalubrité, plomb, mauvaise qualité de l air) et sécurité des personnes (incendie)

5 Le cadre réglementaire Absence de réglementation spécifique à la réhabilitation : obligation de faire appel à des professionnels (architectes, bureaux d études, programmistes ) Néanmoins obligation de mise en conformité obligeant à retoucher les bâtiments existants Sécurité incendie, accessibilité pour les handicapés, et à venir la réglementation thermique sur les bâtiments existants (étiquettes énergétiques des bâtiments et diagnostic de performance énergétique) Pour le logement social, PNRU (1er août 2003) : obligation de réhabiliter logements locatifs sociaux ( )

6 Les principaux freins Absence de réglementation Focalisation des efforts sur le neuf alors que l existant représente l essentiel du parc Déficit d entreprises et de professionnels formés sur le sujet Coût important d une réhabilitation lourde (similaire voire supérieur au coût d un bâtiment neuf) & syndrome de la «boîte de Pandore» lorsque l on rénove un élément isolément (ex. nouvelle isolation a un effet sur la ventilation) Facteur psychologique : acceptation de mauvaises conditions L ensemble du parc existant représente un chantier «pharaonique» Manque d initiatives pilotes et de «bonnes pratiques» créant la dynamique

7 Des opportunités pour le marché de la construction Economique : gisement important d emplois & de débouchés (plus de emplois pérennes pendant 40 ans) Réglementaire : anticipation - ex. diagnostic de la performance énergétique des bâtiments Patrimonial : permet de redonner de la valeur à un bâtiment (gain estimé de 8 /m2 sur le tertiaire après un investissement d efficacité énergétique - source Arene) Santé : lutte contre le syndrome du bâtiment malsain et meilleur qualité de vie pour les habitants, de travail pour les employés

8 Réhabilitation & construction durable : l importance du diagnostic en amont 1. Identifier les contraintes liées au bâtiment existant : emplacement, orientation, structure, 2. Diagnostic du bâtiment en tenant compte des cibles HQE, hiérarchiser ensuite les cibles (arbitrage entre possible et cibles prioritaires), 3. Etude de faisabilité : prise de décision entre déconstruction/ reconstruction et rénovation, (liste disponible sur le site autrichien Et en aval, si l option «réhabilitation» est choisie : Importance du chantier «vert» car zones habitées à proximité, ce qui engendre des nuisances pour les riverains, Sensibilisation des utilisateurs à la bonne utilisation du nouveau bâtiment avec mise en place d outils pour faire évoluer leurs comportements,

9 Les aides disponibles pour la réhabilitation Aides de l ANAH (Agence Nationale d Amélioration de l Habitat) : subventions aux propriétaires (bailleurs ou occupants) pour les travaux améliorant la performance énergétique globale (440 M en 2005 et logements réhabilités), Aides de l ADEME pour les maîtres d ouvrage : prise de décision (étude de faisabilité, diagnostic) et réalisation d opérations, Aides des régions : variables en fonction des orientations politiques (énergie, rénovation, ), des conditions climatiques, du patrimoine culturel, etc. Crédits d impôts entre 15 et 40% pour des chaudières plus performantes, du double vitrage, un chauffe-eau solaire

10 Prise en compte de l existant dans les certifications

11 Exemples de bonnes pratiques

12 1- Exemples de réhabilitations de bâtiments

13 Bâtiment «E» Logirep (fin 2006) Rénovation énergétique d une maison de début de XXe siècle

14 Bibliothèque médiathèque à Strasbourg (fin 2007) Réhabilitation d un entrepôt à grains en bibliothèque-médiathèque en conservant la structure du premier bâtiment

15 Exemples issus du site Chicago Center for green Technology ( EU) : Projet de rénovation écologique d un bâtiment datant des années 50 : Énergie renouvelable, toiture végétalisée, matériaux recyclés, collecte des eaux de pluie Klosterenga ( Norvège) : 35 habitations rénovées en adoptant des critères environnementaux : isolations thermiques améliorée, traitement des eaux usées sur le site, contrôle individuel des consommations, matériaux, chauffe-eau solaire

16 Exemples issus de l initiative Leed The California Environmental Protection Agency National Geographic Headquarters

17 2- Exemples de réhabilitation de quartiers

18 Quartier Vauban (Freiburg - Allemagne)

19 Grand Projet de Ville à Mulhouse Actions de rénovation et d embellissement de l habitat situé dans les anciens quartiers de la ville (Franklin-Fridolin, Vauban-Neppert, Briand-Cité et Nordfeld-Bâle) : opérations portant sur 2000 logements.

20 Opérations «Lille Soleil Intérieur» En échange de la cession de terrains - à prix symbolique - par la communauté urbaine, la société «Maisons en ville», formée autour de dix promoteurs, s est engagée à: Faire appel à un concours d architecte Suivre un cahier des charges environnemental S aligner sur les prix du bâti Réserver une part de l habitat au secteur social

21 II - Olivier Sidler / Negawatt

22 III - Dominique Sellier / Arene Ile de France

23 IV - Emmanuel Patte / Cabinet Méandre

24 V - Pascal Gontier / Cabinet Pascal Gontier

25 VI - Marie-Laurence Castin / WWF

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

OPERATION PROGRAMMEE. Suivi-animation D AMELIORATION DE L HABITAT DE REIMS METROPOLE. Réunion publique 16 juin 2016

OPERATION PROGRAMMEE. Suivi-animation D AMELIORATION DE L HABITAT DE REIMS METROPOLE. Réunion publique 16 juin 2016 OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT DE REIMS METROPOLE Suivi-animation Réunion publique 16 juin 2016 Qu est-ce qu une OPAH? L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat est un dispositif

Plus en détail

Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne

Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne Le financement de l amélioration énergétique du parc privé et les actions du Programme local de l habitat de l agglomération chambérienne Atelier réhabilitation : «financement et montage d opération» 20

Plus en détail

La Charte Qualité Habitat du Sicoval

La Charte Qualité Habitat du Sicoval Préserver l environnement et le cadre de vie Garantir l équité sociale Assurer l équilibre financier des opérations La Charte Qualité Habitat du Sicoval Février 2006 Le Sicoval, petit historique 1975 1983

Plus en détail

Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum

Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum Feuille de route sur les bâtiments et îlots à énergie positive et bilan carbone minimum François MOISAN Directeur exécutif Stratégie, Recherche, International ADEME Fonds démonstrateur de recherche et

Plus en détail

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE pour un aménagement DURABLE Syndicat Départemental d'energie et d'equipement de la Vendée Avril I 2009 HABITAT ET CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Le contexte La

Plus en détail

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION?

1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 1 SOMMAIRE 1. QUE DIT LA RÈGLEMENTATION EN MATIÈRE DE RÉNOVATION? 2. DIAGNOSTIQUER LE NIVEAU DE PERFORMANCE INITIAL 3. QUELS SONT MES OBJECTIFS DE RÉNOVATION? 4. QUELQUES SOLUTIONS POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional Pour répondre aux besoins du marché et aux nouvelles normes réglementaires

Plus en détail

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone?

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Sommaire I. Introduction. Cédric le Forestier (consultant sénior) / Utopies II. Les émissions de CO2

Plus en détail

Une approche sociologique de la rénovation énergétique et de la vision long terme dans l habitat

Une approche sociologique de la rénovation énergétique et de la vision long terme dans l habitat Une approche sociologique de la rénovation énergétique et de la vision long terme dans l habitat enseignements issus d une enquête sociologique menée en 2015 1 CONFÉRENCE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DU PARC

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction du Logement et de l Habitat 2016 DLH 217 Réalisation 91-101, rue Vercingétorix et 2 et 5, rue Fernand Holweck (14e) d un programme de réhabilitation Plan Climat Énergie par la RIVP. Mesdames,

Plus en détail

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt IDEES Séquence n 4 HQE (QEB) Démarche bâtiment HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Initiation à la QEB Démarche HQE bâtiment Séq quence n 4 Enjeux HQE Qualité Environnementale Bâtiment (QEB) Haute Qualité Environnementale

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités?

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE 2014-2020 Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PO FEDER-FSE-IEJ 2014-2010 Languedoc-Roussillon pour la

Plus en détail

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME

La production locale des Énergies Renouvelables. 1 Des exemples régionaux. 2 Intérêts des énergies renouvelables locales. 3 Accompagnement par l ADEME La production locale des Énergies Renouvelables 1 Des exemples régionaux 2 Intérêts des énergies renouvelables locales 3 Accompagnement par l ADEME 1 1/ DES EXEMPLES RÉGIONAUX 2 Méthanisation Qui sont

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Programme : Connaître son patrimoine : suivi des consommations,

Plus en détail

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016

Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte. Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Rencontre avec les territoires à énergie positive pour la croissance verte Présentation du programme «Habiter Mieux» Mardi 19 janvier 2016 Définition de la précarité énergétique La précarité énergétique

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs

Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs 7 novembre 2016 Soléo à Carquefou Vilogia livre ses premiers logements passifs Vilogia vient de mettre en service ses premiers logements labellisés PassivHaus*. A Carquefou, au sein de la ZAC La Fleuriaye

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Quels outils pour financer les objectifs «Grenelle» pour les bâtiments publics?

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Quels outils pour financer les objectifs «Grenelle» pour les bâtiments publics? Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Quels outils pour financer les objectifs «Grenelle» pour les bâtiments publics? RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS 2 LA

Plus en détail

opatb19.paris.fr PRÉFET DE LA RÉGION

opatb19.paris.fr PRÉFET DE LA RÉGION opatb19.paris.fr PRÉFET 1 DE LA RÉGION 1 La rénovation thermique globale en copropriété 2 Le diagnostic global en synthèse 3 Faire réaliser le diagnostic global, étape par étape 4 Et après? 2 3 ETAPE 1

Plus en détail

Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique. CRANSAC 11 octobre 2016

Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique. CRANSAC 11 octobre 2016 Le Bois : un matériau d avenir pour les collectivités Rénovation et sobriété énergétique CRANSAC 11 octobre 2016 L ADIL de l Aveyron - Espace Info Energie Rôle et missions Information et conseil sur toutes

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Limiter les consommations énergétiques. Inciter et promouvoir la maîtrise de la demande énergétique

Enjeux du développement durable. Limiter les consommations énergétiques. Inciter et promouvoir la maîtrise de la demande énergétique Quelles sont les vulnérabilités du territoire liées au changement climatique? 2 Fiche Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements énergie et climat

Plus en détail

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN La politique immobilière de l Etat Titre organisation, stratégie, outils et méthodes Paul GROSSEIN Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) Toulouse, le 25 septembre 2014

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

Rénovateur BBC Normandie Cahier des charges

Rénovateur BBC Normandie Cahier des charges Rénovateur BBC Normandie Cahier des charges dans le cadre du dispositif chèque éco-énergie Normandie Objectifs Dans le cadre de la mise en place en 2016 du «chèque éco-énergie Normandie», la Région souhaite

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

LES PETITS DÉJ DE L AGENCE QUAND LA VILLE SE RENOUVELLE SUR ELLE-MEME

LES PETITS DÉJ DE L AGENCE QUAND LA VILLE SE RENOUVELLE SUR ELLE-MEME LES PETITS DÉJ DE L AGENCE QUAND LA VILLE SE RENOUVELLE SUR ELLE-MEME Nîmes, Hôtel l Orangerie 26 mars 2013 PROGRAMME Accueil Introduction du sujet Clément FELDIS, Chargé d études AUDRNA «Les Hauts d Argence»

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDES. «Energies renouvelables» «Amélioration de la performance énergétique du bâti»

DOSSIER DE DEMANDE D AIDES. «Energies renouvelables» «Amélioration de la performance énergétique du bâti» DOSSIER DE DEMANDE D AIDES «Energies renouvelables» ou «Amélioration de la performance énergétique du bâti» Pour tout renseignement, vous pouvez contacter : L Espace Info Energie de la Communauté d Agglomération

Plus en détail

La Poste au cœur de la rénovation énergétique. Le contexte. La Poste dispose de nombreux atouts

La Poste au cœur de la rénovation énergétique. Le contexte. La Poste dispose de nombreux atouts www.laposte.fr Le contexte Le secteur du bâtiment représente 43% de la consommation d énergie inale du pays. Les 2/3 sont consommés par le secteur résidentiel. La loi du 17 août 2015, relative à la transition

Plus en détail

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +»

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +» Service de l Energie, du Climat et de l Air (SECA) & Service Habitat Foncier Urbanisme (SHFU) Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et

Plus en détail

LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES

LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES 1. Meuse Energies Nouvelles LES DIAGNOSTICS ENERGETIQUES DES BATIMENTS PUBLICS Assistance Technique du Conseil Général CG55 Diagnostics Hôtel du département énergétiques - des BP 514 bâtiments - Place

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

PARIS.HAUTS DE SEINE.VAL D OISE. L accompagnement des ménages modestes et la rénovation énergétique en copropriété

PARIS.HAUTS DE SEINE.VAL D OISE. L accompagnement des ménages modestes et la rénovation énergétique en copropriété PARIS.HAUTS DE SEINE.VAL D OISE L accompagnement des ménages modestes et la rénovation énergétique en copropriété MAI 2016 1 Qui sommes-nous? SOLIHA, un Mouvement d entreprises associatives 1 er RESEAU

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE A l origine de la charte éco-quartiers... Des enjeux globaux et locaux inscrits dans l Agenda 21 de LMCU : «la ville durable, économe des ressources, agréable

Plus en détail

Le Siéml acteur de la transition énergétique en Maine-et-Loire

Le Siéml acteur de la transition énergétique en Maine-et-Loire Le acteur de la transition énergétique en Maine-et-Loire Des aides au service de la rénovation énergétique de vos bâtiments publics et du développement des ENR. FIPEE 21 Fond d intervention pour les économies

Plus en détail

Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle

Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle Mise à jour du 21 avril 2010 Mise à jour du 21/04/10 Plan Bâtiment Grenelle 1/24 Contexte & Activité Mise à jour du 21/04/10 Plan Bâtiment Grenelle 2/24 Pourcentage

Plus en détail

Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales

Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales Schéma territorial de l habitat et du paysage : La mobilisation de l habitat existant les problématiques énergétiques et patrimoniales Atelier de travail n 3 26 octobre 2010 - Saint Jean Lasseille - Poursuite

Plus en détail

OÏKOS informe, forme et éduque à l'éco-construction en Rhône-Alpes

OÏKOS informe, forme et éduque à l'éco-construction en Rhône-Alpes Association loi 1901 - N Siret : 41749575100071 - Organisme de formation enregistré sous le n 82.69.09010.69 - Membre de la Fédération Eco-construire - Membre du réseau FécoRA (Formation Eco-Construction

Plus en détail

Le bois dans le logement collectif et social

Le bois dans le logement collectif et social Le bois dans le logement collectif et social Bois et Habitats de demain Carrefour international du bois 2 juin 2010 Introduction Grande diversité et hétérogénéité de la filière bois et de ses métiers Volonté

Plus en détail

Journée technique «Rénovation Energétique des Maisons Individuelles», DIJON, le 11 juin 2015

Journée technique «Rénovation Energétique des Maisons Individuelles», DIJON, le 11 juin 2015 Estimation de la «valeur verte» des logements Claude Taffin (DINAMIC) Bourgogne Bâtiment Durable Journée technique «Rénovation Energétique des Maisons Individuelles», DIJON, le 11 juin 2015 L Association

Plus en détail

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/12/2003 Date livraison fin 2005 Distribution des logements 10 log. ind. PLUS SH : 1021 m² SU : 1116 m² Label ou certification

Plus en détail

Bilan général : principaux éléments

Bilan général : principaux éléments PIG d Amélioration de l Habitat Communauté de Communes du Canton de Quillebeuf-sur-Seine Bilan général : principaux éléments en partenariat avec Le PIG : une action incitative pour agir sur l amélioration

Plus en détail

La réutilisation de bâtiments existants en Martinique : une alternative à la production de logements sociaux. durables.

La réutilisation de bâtiments existants en Martinique : une alternative à la production de logements sociaux. durables. La réutilisation de bâtiments existants en Martinique : une alternative à la production de logements sociaux durables. Un constat Un fort besoin en logements sociaux (env. 7000 logements)-source rapport

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse. Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse. Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008 Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Estelle CHENU, ALME 10 juin 2008 Les Quartiers Anciens à Mulhouse L intégration de la basse énergie s inscrit dans une

Plus en détail

CONCOURS INTERNE DE RÉDACTEUR TERRITORIAL Spécialité administration générale SESSION 2011

CONCOURS INTERNE DE RÉDACTEUR TERRITORIAL Spécialité administration générale SESSION 2011 CONCOURS INTERNE DE RÉDACTEUR TERRITORIAL Spécialité administration générale SESSION 2011 NOTE ADMINISTRATIVE à partir d un dossier portant sur l ACTION SOCIALE des collectivités territoriales Durée :

Plus en détail

HAUT-RHIN (68) MULHOUSE Briand Franklin (ZUS, quartier supplémentaire Anru) AVENUE ARISTIDE BRIAND

HAUT-RHIN (68) MULHOUSE Briand Franklin (ZUS, quartier supplémentaire Anru) AVENUE ARISTIDE BRIAND HAUT-RHIN (68) MULHOUSE (ZUS, quartier supplémentaire Anru) Le dispositif commercial existant Nature et composition Avenue commerçante dynamique composée de 67 commerces (dont 14 vacants et une supérette

Plus en détail

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 373 Réalisation par Paris Habitat-OPH d un programme de réhabilitation Plan Climat de 57 logements, sur le groupe Liard (14e). PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

Habitat économe en énergie. La Région aide les particuliers

Habitat économe en énergie. La Région aide les particuliers Habitat économe en énergie La Région aide les particuliers Isoler sa maison Le conseil régional de Bourgogne propose un prêt à taux zéro le Prêt Écologement Bourgogne pour aider les particuliers à mieux

Plus en détail

Qualité Environnementale

Qualité Environnementale La Haute Qualité Environnementale Un enjeu majeur pour le développement durable EB 03/12/04 Le développement durable : Définition : Un mode de développement qui satisfait les besoins des populations d

Plus en détail

PLENIERE #1. Renforcer la compétitivité des structures touristiques régionales par le développement durable

PLENIERE #1. Renforcer la compétitivité des structures touristiques régionales par le développement durable PLENIERE #1 Renforcer la compétitivité des structures touristiques régionales par le développement durable Yohann ROBERT et Guillaume BÉREAU Cabinet François Tourisme Consultants Objectifs PLÉNIÈRE # 1

Plus en détail

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A.

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. FORMATIONS en efficacité énergétique et bâtiments durables Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Enjeux du Développement durable: objectifs 2017/2020 L Union Européenne

Plus en détail

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse

Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Rénovations «basse énergie» au sein du renouvellement urbain de la Ville de Mulhouse Une démarche expérimentale lancée sur l agglomération de Mulhouse en 2004 dans le cadre du programme Energivie Objectif

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 Votre Empreinte Carbone Energétique

Plus en détail

Fiche action n 1. Traduire au niveau communal les objectifs quantitatifs et qualitatifs du PLH

Fiche action n 1. Traduire au niveau communal les objectifs quantitatifs et qualitatifs du PLH 12 Fiche action n 1 Traduire au niveau communal les objectifs quantitatifs et qualitatifs du PLH Décliner avec chaque commune, les objectifs de production du PLH et leur faisabilité opérationnelle : rythme,

Plus en détail

Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie

Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie Les bases de la planification énergétique territoriale Formation Cordinateurs/trices Cité de l énergie et délégué à l énergie 15 septembre 2015 Jérôme Attinger, SuisseEnergie pour les communes Contenu

Plus en détail

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER)

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER) La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an Une pompe à chaleur est un équipement frigorifique qui fournit chaud côté condenseur et froid côté évaporateur. Par inversion de cycle, la

Plus en détail

Politique énergétique de la Région ALSACE. Philippe JORDAN - Région Alsace

Politique énergétique de la Région ALSACE. Philippe JORDAN - Région Alsace 6ème salon des énergies renouvelables - Paris Conférence «Le rôle incitatif des collectivités dans le développement de l énergie solaire» Politique énergétique de la Région ALSACE Philippe JORDAN - Région

Plus en détail

Devenir un professionnel

Devenir un professionnel Devenir un professionnel MODE D EMploi ETUDES / professionnels DE LA MAITRISE D ŒUVRE La mention Reconnu Garant de l Environnement délivrée aux professionnels qualifiés réalisant des prestations intellectuelles

Plus en détail

Circulaire de programmation du logement social à Paris pour l année 2011

Circulaire de programmation du logement social à Paris pour l année 2011 Avril 2011 Circulaire de programmation du logement social à Paris pour l année 2011 Les opérations de logement social seront financées en 2011 par la Ville et le Département de Paris selon les conditions

Plus en détail

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Mardi 20 janvier 2009 Source : CHSF- Eiffage Bâtiment et environnement Le bâtiment, c est chaque année en France : 25% des émissions

Plus en détail

Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016

Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016 SIPHEM-Maison de l'habitat et de l Énergie Structure locale innovante en matière de LOGEMENT, HABITAT et d ÉNERGIE Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016 Observatoire de l'offre et de la demande

Plus en détail

Conseil en Energie Partagé

Conseil en Energie Partagé Présentation du Conseil en Energie Partagé à Dreux Agglomération Retour d expériences 03/12/2013 1. Présentation 2.Au quotidien, les missions, la méthodologie 3. Retour d expériences. Situation Géographique

Plus en détail

Logement. Domaine d'intervention

Logement. Domaine d'intervention Domaine d'intervention Bénéficiaires Objectifs de l'action et rappel de la stratégie départementale Critères de sélection des dossiers Logement Les aides à la construction sont destinées aux bailleurs

Plus en détail

Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat

Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat Présentation du réseau de chaleur bois de Lanester Philippe Le Strat 1 Ville de Lanester Agglomération de Lorient 3 e ville du Morbihan, 8 e ville de Bretagne 23 100 habitants Budget: 30 M Surface des

Plus en détail

I. Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession

I. Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2016 ARCHITECTES 7111 Z I. Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession Prise en charge annuelle par plafonnée à 1 000 dans la limite du budget de

Plus en détail

PCET et PLH. Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat. Des démarches coordonnées et complémentaires au sein du Pôle Aménagement

PCET et PLH. Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat. Des démarches coordonnées et complémentaires au sein du Pôle Aménagement Observatoire régional de l habitat et du logement en Rhône-Alpes Atelier habitat et développement durable - Lyon, 27 avril 2012 Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat Histoire d une co-construction

Plus en détail

Les plateformes de la rénovation

Les plateformes de la rénovation Les plateformes de la rénovation Etat des lieux et objectifs Auvergne Rhône-Alpes Objectifs annuels des SRCAE (Schémas Régionaux Climat Air Energie) à l horizon 2017 85 000 logements rénovés BBC (ex Rhône-Alpes)

Plus en détail

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU PRET PARTICIPATIF POUR LA RENOVATION HOTELIERE Pour chaque «domaine», décrire

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

POUR LE LOGEMENT SOCIAL ET LA COPROPRIÉTÉ

POUR LE LOGEMENT SOCIAL ET LA COPROPRIÉTÉ L EXTRANET POUR LE LOGEMENT SOCIAL ET LA COPROPRIÉTÉ COLLECTIVITÉS LOCALES ET AMÉNAGEURS Les 5 ambitions de GISELE : Accompagner au bon usage du logement et à la maîtrise des consommations Anticiper la

Plus en détail

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE

PROJET. sarl l'avis du menuisier Richard TESSIER 8 impasse du petit bois ST LOUP CAMMAS. Mr M. - Page 1/ TOULOUSE Evaluation thermique réalisée avec PROJET Mr M 31000 TOULOUSE Date de l'étude : ENTREPRISE 25.02.2013 CLIENT sarl l'avis du menuisier Mr MULLER Richard TESSIER 8 impasse du petit bois 31140 ST LOUP CAMMAS

Plus en détail

L habitat en Isère PDH LA PRODUCTION NEUVE LE PARC EXISTANT LE LOGEMENT SOCIAL. Conférence du PLAN DÉPARTEMENTAL DE L HABITAT 2016.

L habitat en Isère PDH LA PRODUCTION NEUVE LE PARC EXISTANT LE LOGEMENT SOCIAL. Conférence du PLAN DÉPARTEMENTAL DE L HABITAT 2016. L habitat en Isère Conférence du PLAN DÉPARTEMENTAL DE L HABITAT 2016 LE PARC EXISTANT Observatoire du PDH LE LOGEMENT SOCIAL 6 334 logements mis en chantier en Isère en 2015 Logements mis en chantier

Plus en détail

ANNEXE 5. Cahier des charges de l Appel A Projets. Efficacité énergétique des bâtiments Volet 1 : constructions neuves bepos ou passives

ANNEXE 5. Cahier des charges de l Appel A Projets. Efficacité énergétique des bâtiments Volet 1 : constructions neuves bepos ou passives ANNEXE 5 Cahier des charges de l Appel A Projets Efficacité énergétique des bâtiments Volet 1 : constructions neuves bepos ou passives APPEL A PROJET: EFFICATITE ENERGETIQUE DES BATIMENTS VOLET 1 : CONSTRUCTIONS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Programme "Habiter mieux" 14 septembre 2016

DOSSIER DE PRESSE. Programme Habiter mieux 14 septembre 2016 DOSSIER DE PRESSE Programme "Habiter mieux" 14 septembre 2016 CONTACT PRESSE Préfecture de la région Pays de la Loire, Préfecture de la Loire-Atlantique Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Garantie de performance énergétique. Séminaire du 22 mai 2012 Bruno MAROTTE - BOUYGUES BATIMENT IDF

Garantie de performance énergétique. Séminaire du 22 mai 2012 Bruno MAROTTE - BOUYGUES BATIMENT IDF Le Montage des Offres de Garantie de Performance Energétique Séminaire du 22 mai 2012 Bruno MAROTTE - BOUYGUES BATIMENT IDF Contexte : Grenelle de l environnement Nouvelles réglementations Introduction

Plus en détail

DORéMI. Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles

DORéMI. Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles DORéMI Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles Origine DORéMI est un outil de formation action développé depuis 2011 par Enertech et l Institut négawatt «afin de dynamiser

Plus en détail

Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38

Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38 Sébastien Lota, Directeur promotion et Rémi Lepesant, architecte agence Totem PRESENTATION DE L OPAC 38 PRESENTATION DE L OPAC 38 Gestionnaire de 23 065 logements (dont 201 en gestion pour tiers) répartis

Plus en détail

EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE ( ) : En 2012 : Autorisations Mises en chantier

EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE ( ) : En 2012 : Autorisations Mises en chantier EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE (2001-2012) : En 2012 : 29 731 Autorisations 21 413 Mises en chantier 200 180 160 140 120 100 80 185 157 174 178 180 166 162 156 123 148 126 135 139 107 142 116 125 109

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS

DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX GRILLE DEVELOPPEMENT DURABLE D'ANALYSE DES PROJETS DIRECTION DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES INTERVENTIONS DE L'ETAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES (liste des correspondants ci-jointe) DOTATION D'EQUIPEMENT DES TERRITOIRES

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

WILAYA D ORAN POLE DE PROMOTION DE L ECO CONSTRUCTION D ORAN

WILAYA D ORAN POLE DE PROMOTION DE L ECO CONSTRUCTION D ORAN WILAYA D ORAN POLE DE PROMOTION DE L ECO CONSTRUCTION D ORAN POURQUOI UN POLE SUR L ECO CONSTRUCTION Eco construction Efficacité energetique Ecologie Environnement Matériaux efficients Bâtiment durable

Plus en détail

la rénovation énergétique de l habitat ancien :

la rénovation énergétique de l habitat ancien : la rénovation énergétique de l habitat ancien : 1. Quelques chiffres et quelques dates 2. Objectifs du Grenelle de l environnement 3. L approche globale et l évolution de la réglementation thermique du

Plus en détail

La gestion énergétique du patrimoine communal

La gestion énergétique du patrimoine communal La gestion énergétique du patrimoine communal Témoignage de la Ville d Illkirch-Graffenstaden 14 juin 2012 SOMMAIRE 1 - Présentation de la ville d Illkirch-Graffenstaden 2 - La politique globale de maîtrise

Plus en détail

Présentation du 14 juillet KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House

Présentation du 14 juillet KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House Présentation du 14 juillet 2016 - KlimaBank - LENOZ - Guichet unique - PRIMe House KlimaBank 2 KlimaBank Avant assainissement énergétique Après assainissement énergétique Préfinancement des travaux de

Plus en détail

Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur

Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur Éclairage non résidentiel des espaces intérieur et extérieur Règlementation efficacité énergétique Dominique OUVRARD Délégué général adjoint du Syndicat de l éclairage Paris 29 septembre 2009 Efficacité

Plus en détail

RÉHABILITATION DURABLE DU PARC DE LOGEMENTS ANCIENS PRIVÉS

RÉHABILITATION DURABLE DU PARC DE LOGEMENTS ANCIENS PRIVÉS REHABILITATION DURABLE DU PARC DE LOGEMENTS RÉHABILITATION DURABLE DU PARC DE LOGEMENTS ANCIENS PRIVÉS ANCIENS PRIVES DANS LE NPDC: DANS LENORDPAS DECALAIS Création d un outils d aide à la décision et

Plus en détail

I- LE BILAN POSITIF DE LA CONVENTION DU 20 AVRIL 2005

I- LE BILAN POSITIF DE LA CONVENTION DU 20 AVRIL 2005 Direction du Logement et de l Habitat Sous-Direction de la Politique du Logement Service du Logement et de son Financement 2011 DLH 2G Signature des conventions renouvelant la délégation de compétence

Plus en détail

Un chantier réceptionné ce mois... Quelle règlementation thermique pour les bâtiments existants? Le Tableau de bord de l activité

Un chantier réceptionné ce mois... Quelle règlementation thermique pour les bâtiments existants? Le Tableau de bord de l activité N 58 Octobre 2012 La Lettre AIM Objectif de la lettre : Transmettre à nos partenaires une information régulière sur nos activités et notre actualité, les services que nous sommes à même de leur proposer

Plus en détail

Les CHIFFRES CLÉS de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE & DU BÂTIMENT DURABLE

Les CHIFFRES CLÉS de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE & DU BÂTIMENT DURABLE Les CHIFFRES CLÉS de la TRANSITION ÉNERGÉTIQUE & DU BÂTIMENT DURABLE Edition 2015 Rhône-Alpes Des membres de la CERA : Plaquette réalisée avec le concours : FFB Région Rhône-Alpes Fédérations du Bâtiment

Plus en détail

1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM

1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM 1. GreenWay : Une démarche pionnière entreprise par UFG REM 2. Une réponse globale aux évolutions du marché 3. Un avantage concurrentiel déterminant pour le groupe UFG-LFP 2 1. GreenWay : Une démarche

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

Phase de test. Méthode I3E Rénovation. Informations préalables

Phase de test. Méthode I3E Rénovation. Informations préalables Phase de test Méthode I3E Rénovation Informations préalables Sommaire 1. Quel est l objectif de l analyse conduite pendant le test?... 2 2. Quels bâtiments sont concernés?... 2 3. Quels types de projets

Plus en détail