Répondants et non-répondants dans les enquêtes. Analyse des séquences de contact

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Répondants et non-répondants dans les enquêtes. Analyse des séquences de contact"

Transcription

1 Répondants et non-répondants dans les enquêtes Analyse des séquences de contact 7 ème colloque francophone sur les sondages Alexandre Pollien (FORS), Dominique Joye (ISS), Michèle Ernst Stähli (FORS et Marlène Sapin (FORS)

2 Les non-réponses dans les enquêtes Comprendre pour prévenir Rectifier les biais 2

3 Mesure des biais de non-réponse Registre d échantillonnage Enquête non-réponse Eléments liés à l adresse Données de la procédure de contact 3

4 Facteurs de participation aux enquêtes Distinction non-contact et refus 1 : mode de vie vs. positionnement «politique» Théorie des coût/intérêt 2 1. P. Lynn et al. (2002) «Separating refusal bias and non contact bias: evidence from UK national surveys» Journal of the Royal Statistical Society. 2. R. Groves et al. (2000) «Leverage-saliency theory of survey participation», Public Opinion Quarterly. 4

5 Participation comme processus social Lien sociologique entre l accessibilité et le positionnement «politique» Consentement à participer à une interaction publique dans un temps propice (Kairos) de la vie quotidienne: accessibilité sociale Intérêt et légitimation de la prise de parole dans une série d interactions de contact (aspect processuel) 5

6 Analyse des séquences de contact d enquête Fichier des données contact de ESS 2010 et MOSAiCH 2011 Données du registre d échantillonnage Enquête non-réponse 6

7 Interview Non contact Rendez-vous manqué Refus répondant Refus ménage Indisponibilité Inéligible Total ESS 2010 MOSAiCH 2011 Total % 50.4% 51.7% % 5.7% 6.4% % 2.1% 2.5% % 24.7% 24.9% % 2.1% 2.4% % 10.0% 9.2% % 5.1% 2.9% % 100.0% 100.0%

8

9 Réduction de la complexité Interaction Participant Abréviation Non-contact NC RDV avec proxy Refus proxy Ménage ou proxy AP RP RDV avec répondant Refus répondant Interview Répondant AR RR IN Invalide, indisponible UN

10 Variables de test (échantillon complet): Localisation (registre) Centre-agglomération Région rurale Type d habitation (évaluation de l enquêteur) Maison détachée Appartement Maison neuve Expérience de l enquêteur Enquêteur inexpérimenté

11 «Type familial» (registre) < 22 ans Tous 22 à 38 ans Célibataire Marié 38 à 64 ans Célibataire Marié > 64 ans Tous

12 Position sociale (évaluation de l enquêteur) Niveau économique bas Niveau économique élevé Nationalité (registre) Suisse né en Suisse Pays voisins de la Suisse (IT, FR, AT, DE) Pays non-voisin de la Suisse 12

13 Les différents types de répondants Enquête principale Contact 42,6% Conversion 9,1% Enquête non-réponse 20,3% Non-atteint 28,0% ESS MOSAiCH 2011 n=

14 1ère phase Conversion Maison détachée Suisse moins de 21 ans Commune rurale Excellent état de l'habitation Ménage aisé marié de 38 à 64 ans plus de 64 ans Jeune célibataire Ménage modeste Jeune marié célibataire de 38 à 64 ans Ville-centre d'une agglomération Pays voisin Enquêteur inexpérimenté Appartement Pays étranger non voisin

15 Répondant Non-réponse Maison détachée Suisse moins de 21 ans Commune rurale Excellent état de l'habitation Ménage aisé marié de 38 à 64 ans plus de 64 ans Jeune célibataire Ménage modeste Jeune marié célibataire de 38 à 64 ans Ville-centre d'une agglomération Pays voisin Enquêteur inexpérimenté Appartement Pays étranger non voisin

16 Création d une typologie des processus de contact Optimal matching analysis: matrice de distance Cluster agglomération hiérarchique (agnes): ward 16

17 Répondant différé Maison détachée Excellent état de l'habitation Ménage aisé Suisse Commune rurale plus de 64 ans marié de 38 à 64 ans Jeune marié moins de 21 ans Pays voisin célibataire de 38 à 64 ans Ménage modeste Enquêteur inexpérimenté Ville-centre d'une agglomération Jeune célibataire Appartement Pays étranger non voisin

18 Répondant difficile à atteindre Suisse Maison détachée Excellent état de l'habitation moins de 21 ans marié de 38 à 64 ans Commune rurale Ménage aisé Jeune célibataire Ménage modeste plus de 64 ans Ville-centre d'une agglomération célibataire de 38 à 64 ans Enquêteur inexpérimenté Pays voisin Jeune marié Appartement Pays étranger non voisin

19 Répondant très difficile à atteindre Ville-centre d'une agglomération Ménage aisé Appartement Pays voisin moins de 21 ans célibataire de 38 à 64 ans Jeune marié Maison détachée Excellent état de l'habitation marié de 38 à 64 ans plus de 64 ans Jeune célibataire Suisse Ménage modeste Pays étranger non voisin Commune rurale Enquêteur inexpérimenté

20 Personne cible réfractaire Commune rurale moins de 21 ans Suisse célibataire de 38 à 64 ans Enquêteur inexpérimenté marié de 38 à 64 ans Ménage aisé Excellent état de l'habitation Appartement Ville-centre d'une agglomération Maison détachée Pays étranger non voisin Pays voisin plus de 64 ans Jeune célibataire Ménage modeste Jeune marié

21 Non-contact Jeune marié Appartement Pays étranger non voisin plus de 64 ans Pays voisin Jeune célibataire Enquêteur inexpérimenté Ville-centre d'une agglomération célibataire de 38 à 64 ans Ménage modeste Excellent état de l'habitation moins de 21 ans Maison détachée marié de 38 à 64 ans Ménage aisé Commune rurale Suisse

22 Non-contact long Jeune marié Ville-centre d'une agglomération Pays voisin Enquêteur inexpérimenté plus de 64 ans Appartement Pays étranger non voisin Excellent état de l'habitation Jeune célibataire Ménage aisé célibataire de 38 à 64 ans Maison détachée moins de 21 ans marié de 38 à 64 ans Ménage modeste Suisse Commune rurale 0 1 2

23 Réticents difficiles à atteindre Commune rurale Appartement moins de 21 ans Ménage aisé Enquêteur inexpérimenté Jeune célibataire Ville-centre d'une agglomération célibataire de 38 à 64 ans Pays voisin Maison détachée plus de 64 ans Excellent état de l'habitation marié de 38 à 64 ans Suisse Pays étranger non voisin Jeune marié Ménage modeste

24 Indisponibilité immédiate Pays étranger non voisin Appartement plus de 64 ans célibataire de 38 à 64 ans Jeune marié Enquêteur inexpérimenté Pays voisin Jeune célibataire Commune rurale Ménage modeste Ville-centre d'une agglomération Maison détachée marié de 38 à 64 ans Ménage aisé Excellent état de l'habitation Suisse moins de 21 ans

25 Indisponibilité longue à constater Pays étranger non voisin célibataire de 38 à 64 ans Appartement Pays voisin Enquêteur inexpérimenté plus de 64 ans Jeune célibataire Commune rurale Jeune marié Ville-centre d'une agglomération Ménage aisé marié de 38 à 64 ans Maison détachée Ménage modeste Excellent état de l'habitation Suisse moins de 21 ans

26 Blocage proxy Maison détachée Ménage modeste Commune rurale Jeune célibataire Enquêteur inexpérimenté Appartement plus de 64 ans moins de 21 ans célibataire de 38 à 64 ans marié de 38 à 64 ans Jeune marié Pays étranger non voisin Ville-centre d'une agglomération Suisse Ménage aisé Excellent état de l'habitation Pays voisin

27 Interview direct marié de 38 à 64 ans Commune rurale Ménage modeste moins de 21 ans Suisse Excellent état de l'habitation Enquêteur inexpérimenté Maison détachée Ménage aisé Jeune marié Ville-centre d'une agglomération Appartement célibataire de 38 à 64 ans Pays voisin Jeune célibataire Pays étranger non voisin plus de 64 ans

28 Proxy coopératif Ménage modeste marié de 38 à 64 ans Jeune célibataire Suisse Maison détachée moins de 21 ans Ménage aisé Excellent état de l'habitation Pays étranger non voisin Jeune marié célibataire de 38 à 64 ans Appartement Enquêteur inexpérimenté Pays voisin Commune rurale plus de 64 ans Ville-centre d'une agglomération

29 Tentative de rectification de l échantillon plus de 64 ans Ménage aisé Ménage modeste marié de 38 à 64 ans moins de 21 ans Excellent état de l'habitation Pays étranger non voisin Jeune célibataire Jeune marié célibataire de 38 à 64 ans Commune rurale Enquêteur inexpérimenté Appartement Suisse Ville-centre d'une agglomération Maison détachée Pays voisin Pondération Brut 29

30 Conclusion Données de contact Typologie (métrique) Variables de contrôle (attitudes, styles de vie) 30

31 Mais merci de votre attention Contact:

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone?

En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone? En 2014, comment mener à bien une enquête aléatoire en population générale par téléphone? Prémila Choolun 1, François Beck 2, Christophe David 1, Valérie Blineau 1, Romain Guignard 3, Arnaud Gautier 3,

Plus en détail

ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview

ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview ESS 6ème édition Règles de base pour mener une interview Ce document présente les règles de base pour mener une interview ainsi que des explications concernant les questions les plus difficiles. Veuillez

Plus en détail

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7

Table des matières. PREMIÈRE PARTIE Étapes initiales des études marketing 7 Table des matières Préface Public 1 Structure de l ouvrage 1 Caractéristiques de l ouvrage 3 Contenu 3 Pédagogie 4 Remarques sur l adaptation française 4 Ressources numériques 5 Biographie 6 PREMIÈRE PARTIE

Plus en détail

L analyse de séquence dans R avec la librairie TraMineR

L analyse de séquence dans R avec la librairie TraMineR L analyse de séquence dans R avec la librairie TraMineR Alexis Gabadinho, Gilbert Ritschard Nicolas S. Müller, Matthias Studer Institut d études démographiques et du parcours de vie Université de Genève

Plus en détail

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+

VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ Février 2015 VOUS ACHETEZ AVEC LE PRÊT À TAUX ZÉRO - PTZ+ LES CONDITIONS LIÉES À L'EMPRUNTEUR Le PTZ+ est accessible au primo-accédant candidat à l'acquisition de sa résidence principale, dont le montant

Plus en détail

Enquête Médecine prédictive

Enquête Médecine prédictive Enquête Médecine prédictive Mars 2015 Version n 1-BJ11234 Date : 12 mars 2015 From: Nadia AUZANNEAU/ Claire URBAN To: Karim OULD-KACI OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français?

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? ét udes et résultats N o 866 février 14 Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? Les Français sont plutôt satisfaits de la qualité générale des soins de santé, par rapport

Plus en détail

PRESENTATION DE L ECAM4

PRESENTATION DE L ECAM4 ATELIER DE RESTITUTION DES RESULTATS DE L APPROCHE MODELISATION POUR INFORMER SUR L ETABLISSEMENT DES STRATEGIES ET POLITIQUES REDD+ AU CAMEROUN Yaoundé, Falaise Hôtel 21 et 22 mai 2015 PRESENTATION DE

Plus en détail

Article. L influence de la méthode d échantillonnage et des intervieweurs sur la réalisation de l échantillon dans l Enquête sociale européenne

Article. L influence de la méthode d échantillonnage et des intervieweurs sur la réalisation de l échantillon dans l Enquête sociale européenne Composante du produit n o 12-001-X Division des méthodes d enquêtes auprès des entreprises Article L influence de la méthode d échantillonnage et des intervieweurs sur la réalisation de l échantillon dans

Plus en détail

Promouvoir l identité coopérative via la RSE? Quelques premiers résultats sur données européennes et françaises

Promouvoir l identité coopérative via la RSE? Quelques premiers résultats sur données européennes et françaises Promouvoir l identité coopérative via la RSE? Quelques premiers résultats sur données européennes et françaises Nadine Richez-Battesti (Lest et Université de la Méditerranée) nrichezbattesti@wanadoo.fr

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Enquête sur les indicateurs du paludisme

Enquête sur les indicateurs du paludisme Enquête sur les indicateurs du paludisme Questionnaire Femme ICF Macro Calverton, Maryland Janvier 200 ENQUÊTE SUR LES INDICATEURS DU PALUDISME QUESTIONNAIRE FEMME STANDARD [NOM DU PAYS] [NOM DE L ORGANISATION]

Plus en détail

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R

Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Les simulations dans l enseignement des sondages Avec le logiciel GENESIS sous SAS et la bibliothèque Sondages sous R Yves Aragon, David Haziza & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, UMR CNRS 5604, Université des Sciences

Plus en détail

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos»)

Sommaire. Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Sommaire Rentabilité du retour d une franchise de baseball de la Ligue majeure de baseball à Montréal (les «Expos») Novembre 2013 Table des matières 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS... 3 2. MÉTHODES DE RECHERCHE...

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant. II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les ADIL

I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant. II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les ADIL LA REFORME DE L AIDE A L ACCESSION Un premier bilan Résumé I. Les dossiers de prêt à la fin de l année 1995 : un premier bilan encourageant II. Élargissement du public et fréquentation en hausse dans les

Plus en détail

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 2008 Genworth Financial, Inc. Tous droits réservés. Commentaire de spécialiste Les résultats du sondage suivant indiquent

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des personnes vivant à domicile

Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des personnes vivant à domicile I.n.s.e.e. République Française Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques 18, Bd Adolphe Pinard, 75675 PARIS Cédex 14 Enquête Handicaps-Incapacités-Dépendance de fin 1999 auprès des

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

Homosexualité et milieu de travail

Homosexualité et milieu de travail Sondage d opinion auprès des Canadiens GAI ÉCOUTE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Homosexualité et milieu de travail Mai 2006 Dossier : 12717-008 507, place d Armes, bureau 700, Montréal, Québec H2Y 2W8 Téléphone

Plus en détail

Note d information Assurance décès invalidité Contrat Allianz 909.478

Note d information Assurance décès invalidité Contrat Allianz 909.478 Afiliatys Note d information Assurance décès invalidité Contrat Allianz 909.478 La couverture statutaire prévue par votre employeur garantit un capital décès et invalidité permanente mais se limite au

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour

FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com. pour FM N 18076 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Internautes et la protection des informations personnelles sur les réseaux sociaux Résultats détaillés

Plus en détail

Chapitre 11 METHODOLOGIE D ENQUÊTES

Chapitre 11 METHODOLOGIE D ENQUÊTES Chapitre 11 METHODOLOGIE D ENQUÊTES PLAN DU CHAPITRE 11 11.1 LE QUESTIONNAIRE 11.1.1 Qu est-ce qu un questionnaire? 11.1.2 Etapes de la construction d un questionnaire 11.1.3 Règles de base pour l élaboration

Plus en détail

Minimum de 5 contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end!

Minimum de 5 contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end! 00 RAPPORT DES CONTACTS (Contact = chaque tentative effectuée afin de contacter le répondant/ ménage) Minimum de contacts repartis sur deux semaines, dont au moins un le soir et un pendant un week-end!

Plus en détail

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes

En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 373 - Octobre 211 Territoire En Seine-Saint-Denis, un parc de logements diversifié pour des ménages souvent modestes Le parc de logements de Seine-Saint-Denis est diversifié.

Plus en détail

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 Session 2 : Méthodes Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Et le

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

DISTINGUER LES EFFETS DE SELECTION ET DE MESURE. Céreq, 10 Place de la Joliette, BP 21321, 13567 Marseille cedex 02, dzikowski@cereq.

DISTINGUER LES EFFETS DE SELECTION ET DE MESURE. Céreq, 10 Place de la Joliette, BP 21321, 13567 Marseille cedex 02, dzikowski@cereq. COMPARAISON DES MODES DE COLLECTE PAR TELEPHONE ET PAR INTERNET DANS LE CADRE DE L ENQUETE GENERATION DU CEREQ. ANALYSE DES ABANDONS EN COURS ET TENTATIVE POUR DISTINGUER LES EFFETS DE SELECTION ET DE

Plus en détail

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité

Title Text. Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Title Text Outil intégré de collecte, d'analyse et de visualisation de données de mobilité Contenu de la présentation Schéma général et avancement Suivi et administration Validation des entrevues Enrichissement

Plus en détail

L arbre de décision d achat des Français

L arbre de décision d achat des Français L arbre de décision d achat des Français Avril 2014 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

Modes de recueil, avec et sans enquêteur

Modes de recueil, avec et sans enquêteur Modes de recueil, avec et sans enquêteur Enquêtes en face à face, par téléphone, par voie postale Les études on-line Oliviero Marchese, janvier 2008 1 Enquêtes en face à face, par téléphone, par voie postale

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM Questions sur le tabagisme à utiliser dans les enquêtes Sous-ensemble de questions essentielles tirées de l enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS)

Plus en détail

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants n 0900922 V3 Juillet 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009 Revenu mensuel en Autriche ans d expérience, a) célibataire et b) marié et père de 2 enfants c) et d) sans revenir chaque jour à la maison et preste 5 heures supplémentaires Tableau: Revenu mensuel en

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario Lignes directrices de 2004 pour des sondages sur la satisfaction des demandeurs dans le cadre de l assurance-automobile

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

TELEALARME DOSSIER D'ABONNEMENT 1

TELEALARME DOSSIER D'ABONNEMENT 1 Cachet de l Administration Identité du Bénéficiaire Date Arrivée Service : Contact téléphonique pour rendez-vous d installation : TELEALARME DOSSIER D'ABONNEMENT 1 I Conditions d'utilisation du matériel

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE Prêts complémentaires en vue de l achat / la construction / la réalisation de travaux visant à augmenter l efficacité énergétique d un logement / l installation d un système d épuration individuelle /

Plus en détail

Réf PPM : C32 Méthode de Sélection : SFQC à priori

Réf PPM : C32 Méthode de Sélection : SFQC à priori TERMES DE RÉFÉRENCES Recrutement d un cabinet assurant la gestion des agents nécessaires pour la réalisation des enquêtes Composante 3 Produit 3A2 Activité 3A2d Ressource 3A2d2 Ressource 3A2d3 Renforcement

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 381 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RAPPORT Terrain : décembre 2011 Publication : juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

Echantillonnage Non uniforme

Echantillonnage Non uniforme Echantillonnage Non uniforme Marie CHABERT IRIT/INP-ENSEEIHT/ ENSEEIHT/TéSASA Patrice MICHEL et Bernard LACAZE TéSA 1 Plan Introduction Echantillonnage uniforme Echantillonnage irrégulier Comparaison Cas

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes

STA108 Enquêtes et sondages. Sondages àplusieurs degrés et par grappes STA108 Enquêtes et sondages Sondages àplusieurs degrés et par grappes Philippe Périé, novembre 2011 Sondages àplusieurs degrés et par grappes Introduction Sondages à plusieurs degrés Tirage des unités

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Le plan sectoriel logement PSL Sommaire Considérations générales Le PSL, ses éléments réglementaires et la mise en conformité des PAG 3 Considérations

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Le sous-secteur 722 du SCIAN se subdivise ainsi :

Le sous-secteur 722 du SCIAN se subdivise ainsi : Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée sur les entreprises Industrie des services de restauration et de débits de boissons Année de référence 1999 Les statistiques financières de l industrie

Plus en détail

La nouvelle planification de l échantillonnage

La nouvelle planification de l échantillonnage La nouvelle planification de l échantillonnage Pierre-Arnaud Pendoli Division Sondages Plan de la présentation Rappel sur le Recensement de la population (RP) en continu Description de la base de sondage

Plus en détail

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect?

Compte bancaire ou assurance vie? 5. Amortissement direct ou indirect? 92 LE GUIDE FINANCIER DU PROPRIÉTAIRE Compte bancaire ou assurance vie? La décision de prendre un compte bancaire dépendra du profil du client et de ses besoins. Par exemple, si l emprunteur est célibataire

Plus en détail

Votre déclaration de situation familiale et de ressources sur 12 mois pour ASI ou ASPA

Votre déclaration de situation familiale et de ressources sur 12 mois pour ASI ou ASPA 50637#03 Cette notice a été réalisée pour vous air à mieux compléter votre déclaration. En effet, pour l attribution certaines nos prestations : l allocation supplémentaire d invalidité, l allocation solidarité

Plus en détail

Les perspectives du portage salarial

Les perspectives du portage salarial Une étude TNS Sofres réalisée pour UMALIS Group Rappel de la méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1052 individus interviewés dont : 952 salariés du privé représentatif de cette population

Plus en détail

Les Français et le stockage de données numériques

Les Français et le stockage de données numériques Les Français et le stockage de données numériques Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com Mai 2015 1 La méthodologie opinionway La

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE PRÉFECTURE DE LA LOZERE CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE Date de la saisine : Organisme à l'origine de la saisine : Nature de la saisine : Origine de la saisine : Bailleur Organisme payeur aides au logement

Plus en détail

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH Rendez-vous de Insee «Des projections de ménages aux besoins en logement» Mardi 11 décembre 2012 Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH SOMMAIRE 1. L'évaluation des besoins en logements menée en Pays de la Loire Contexte

Plus en détail

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING

CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING CALCUL D UN SCORE ( SCORING) Application de techniques de discrimination LES OBJECTIFS DU SCORING SÉLECTION DES RISQUES PRÉVISION DES DÉFAUTS SUIVI ET CONTRÔLE Pierre-Louis GONZALEZ Différents types de

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

SESAM construction d une source de données synthétique

SESAM construction d une source de données synthétique SESAM construction d une source de données synthétique Journées suisses de la statistique - 8.08.2008 Sommaire Contexte Projet SESAM Processus de couplage Contenu de la future BDD Points ouverts Perspectives

Plus en détail

Apprentissage Statistique. Bureau d étude :

Apprentissage Statistique. Bureau d étude : Apprentissage Statistique Bureau d étude : Score d appétence en GRC Hélène Milhem IUP SID M2 2011/2012 Institut de Mathématiques de Toulouse UMR CNRS C5219 Equipe de Statistique et Probabilités Université

Plus en détail

Baromètre cancer 2010

Baromètre cancer 2010 Sous la direction de François Beck Arnaud Gautier Baromètre cancer 2010 Baromètre cancer 2010 Baromètre cancer 2010 Sous la direction de François Beck Arnaud Gautier Préface de Agnès Buzyn et Thanh Le

Plus en détail

Rapport 2011 - Phishing-Initiative.com. http://www.phishing-initiative.com

Rapport 2011 - Phishing-Initiative.com. http://www.phishing-initiative.com http://www.phishing-initiative.com Un projet de : L action de Phishing-Initiative en 2011 Ce document est sous licence Creative Commons «CC BY-NC-SA 3.0» 1 Il peut être diffusé librement, mais toute utilisation

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

L analyse de la gestion de la clientèle

L analyse de la gestion de la clientèle chapitre 1 - La connaissance du client * Techniques utilisées : observation, recherche documentaire, études de cas, études qualitatives (entretiens de groupes ou individuels, tests projectifs, analyses

Plus en détail

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE Kampala Uganda du 15-18 Novembre 2009 DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE ALE Franck, Assistant

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Lettres / Langues et Sciences Humaines LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications

Plus en détail

Tutoriel INFOGREFFE Dématérialisation des formalités au RCS Le dépôt des comptes annuels

Tutoriel INFOGREFFE Dématérialisation des formalités au RCS Le dépôt des comptes annuels Tutoriel INFOGREFFE Dématérialisation des formalités au RCS Le dépôt des comptes annuels 1 Le portail de l information légale sur les entreprises et des formalités au Registre du Commerce et des Sociétés

Plus en détail

MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE POUR LA REALISATION D UN SONDAGE TELEPHONIQUE AUPRES DES HABITANTS DE L AGGLOMERATIONGRENOBLOISE

MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE POUR LA REALISATION D UN SONDAGE TELEPHONIQUE AUPRES DES HABITANTS DE L AGGLOMERATIONGRENOBLOISE MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE POUR LA REALISATION D UN SONDAGE TELEPHONIQUE AUPRES DES HABITANTS DE L AGGLOMERATIONGRENOBLOISE LOT UNIQUE CAHIER DES CHARGES Etabli en application du Code des Marchés

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 Sommaire p. 4 L'image du statut d'autoentrepreneur Présenta)on des résultats - Juin 2010

Plus en détail

Baromètre sur le financement et

Baromètre sur le financement et pour Baromètre sur le financement et - Vague 17 - Contacts : Flore- Aline Colmet Daâge / Guillaume Chevalier 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402

Plus en détail

Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission?

Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission? PRÉSENTÉ À L ASSOCIATION DES CADRES SCOLAIRES DU QUÉBEC, 11 AVRIL 2014 Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission? Prisonnier du cadre imposé par la loi ou habilité à faire

Plus en détail

TMS les données belges relatives à la lombalgie

TMS les données belges relatives à la lombalgie TMS les données belges relatives à la lombalgie Pr Philippe Mairiaux Université de Liège «Comment prévenir les TMS?», Bruxelles, 22 octobre 2007 Epidémiologie de la lombalgie en population générale (Inserm

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2014

Observatoire des Services Clients 2014 Observatoire des Services Clients 2014 Septembre 2014 Contact BVA Marie-Laure SOUBILS - marie-laure.soubils@bva.fr 06 20 26 22 50 Contact Viséo Conseil Ludovic NODIER lnodier@viseoconseil.com 00 33 1 71

Plus en détail

Méthode d enquête du Baromètre santé 2014

Méthode d enquête du Baromètre santé 2014 Méthode d enquête du Baromètre santé 2014 Jean-Baptiste Richard Arnaud Gautier Romain Guignard Christophe Léon François Beck* Direction des affaires scientifiques, Institut national de prévention et d

Plus en détail