Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05"

Transcription

1 CH FICHE de POSTE Coordonnateur de gestion des risques associés aux soins Ref. Création le : 13/12/2011 MAJ : le 02/05/2013 Rédacteur : Validation par le service : Validation par la cellule qualité : Version n 05 LIAISON HIERARCHIQUE - Coordonnateur général des soins LIAISONS FONCTIONNELLES - Président de CME - Président de la CQSS - Directeur de la stratégie - EQSS - Responsables médicaux et Cadres - Responsables et membres des comités techniques et «personnes ressources» dans le domaine de la qualité et la sécurité des soins - Ensemble des professionnels de l établissement QUOTITE 50% COMPETENCES Décret 12 novembre 2010 et Circulaire du 18 nov Relatifs à la lutte contre les événements liés aux soins Le coordonateur de la gestion des risques associés aux soins aura lors de son cursus universitaire et/ou professionnel acquis des connaissances en gestion des risques liés à la prise en charge des patients, démarche qualité, management Objectifs généraux - aider la CME à élaborer le programme d actions pour l amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins - veiller à la mise en œuvre du programme d actions - contribuer au déploiement et au renforcement d une culture de sécurité pour l ensemble des professionnels - prévenir l apparition des événements associés aux soins Si un événement survient - diminuer ou supprimer les effets dommageables, - éviter que l événement ne se reproduise. MAJ Page 1

2 Travaille en collaboration avec le responsable médical de la gestion des risques, l EQSS et les professionnels médicaux ou paramédicaux ressources impliqués dans la gestion des risques associés aux soins (conformément à la circulaire) MISSIONS GENERALES (Circulaire du 18 novembre 2011) Apporter un appui stratégique au président de la commission médicale d établissement et au représentant légal de l établissement de santé, en matière d amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, Apporter conseil et expertise méthodologique à la commission médicale d établissement pour l élaboration du programme d actions, Contribuer à la lisibilité du programme d actions par les professionnels de l établissement et les autorités, favoriser son appropriation par les acteurs directs, Assurer une cohérence des actions engagées par les différents professionnels impliqués dans la gestion des risques associés aux soins, que ceux-ci soient directement liés aux patients ou liés à la vie hospitalière (vigilances, EOH, risques directement associés à la pratique de soins, risques professionnels, risques environnementaux, risques techniques, risques liés aux travaux, ou autres risques ayant un impact pour la sécurité du patient Assurer une cohérence de la démarche de gestion des risques associés aux soins avec les différents projets de l établissement dans les domaines de la qualité, de l évaluation des pratiques, du développement professionnel continu, de la certification d établissement, de l accréditation d activités ou encore notamment de l accréditation des médecins des spécialités à risques S assurer de l effectivité, dans l établissement, des dispositifs de vigilance et de signalement (Circulaire du 18 novembre 2011) Contribuer par son expertise méthodologique à la définition des orientations stratégiques de l établissement en matière de qualité et de sécurité des soins et à l élaboration du programme d actions pour la qualité et la sécurité des soins ACTIVITES Mise en œuvre au CH Membre de : la CME, la CQSS, du bureau qualité, la CSIRMT (Rex), la CRUQPC, du COMEDIMS, du CSTH Au regard des orientations nationales, des recommandations, des indicateurs QSS, des inspections, des EI et EPR survenus ds l établissement, des résultats de l enquête «CLARTE» Participe en collaboration avec l EQSS, et les professionnels impliqués dans la gestion des risques associés aux soins, notamment l EOH, les responsables des comités techniques, le responsable du MAJ Page 2

3 management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse, la personne compétente en radioprotection à: - la définition du programme pluriannuel Q et SS - la définition des objectifs annuels - la définition des indicateurs de suivi - l évaluation annuelle de l état d avancement des plans d action - au réajustement des objectifs pour l année n+1 Utilise les TB institutionnels en priorité et élabore ses propres outils Dans le cadre du plan de formation continue, participe à la diffusion de la culture de sécurité et au développement de la culture de signalement auprès des professionnels (en lien avec les experts et les responsables des comités techniques) En collaboration avec les pilotes du CREx et l EQSS - Met en place une formation destinée aux paramédicaux Identifier et veiller à la diffusion de l expertise méthodologique relative à la prévention, l identification, l analyse, la récupération et la réduction des évènements indésirables associés aux soins - définit les objectifs annuels de formation et le contenu à transmettre - assure les journées de formation en interne «pack qualité et sécurité des soins» - évalue l impact de la formation : «à chaud» et à moyen terme - Assure des actions de prévention / information / formations ponctuelles - Au sein des UF - Au cours des réunions «cadres de santé», CSIRMT, réunions de pôle.. Assure la communication du programme pluri annuel de gestion des risques auprès de l encadrement Met en œuvre le projet «CLARTE» (2012 et 2013) (participation de l établissement à l expérimentation des indicateurs relatifs à l évaluation de la culture de sécurité dans les unités de soins sélectionnées) - Mise en place de l enquête, accompagnement des cadres, saisie des MAJ Page 3

4 questionnaires (88% de taux de retour), retour des résultats aux instances et dans les pôles - Définition du plan d action avec les professionnels au regard des résultats Participe à l élaboration et la formalisation des cartographies des risques en collaboration avec l EQSS et les professionnels de terrain et en référence au groupe de travail RSQ sur la base - du processus du parcours patient, - des EI ou EPR signalés Participer à l identification des risques a priori en collaboration avec les différents experts pour la définition du programme d actions et de ses indicateurs de suivi Veiller à l analyse des événements indésirables en relation avec celle des plaintes et des réclamations, avec les pôles et les secteurs d activités Contribuer à l organisation et au développement du recueil de données internes en lien avec la sécurité des soins Elabore avec les acteurs de terrain, les plans d actions pour éviter ou diminuer les risques d EI ou réduire leurs conséquences Participe aux réunions d analyse des EI (ALARM, RMM ) Anime les RMMM au SAU Membre de la cellule qualité et gestion des risques Pilote dans les CREX identitovigilance et Prise en Charge Médicamenteuse : participation aux réponses aux propositions de l ARS suite à l instruction de septembre 2012 et mise en œuvre des CREx est devenue une action forte en 2012 Destinataire de toutes les FEI - côte et fait le suivi les FEI liées aux soins, les transmets au référent concernés pour obtenir une réponse - définit avec l EQSS, le médecin référent et les pilotes des CREX les EIG à analyser - accompagne les professionnels pour l analyse, la mise en place des plans d actions et leur suivi de toutes les plaintes et les CR d expertise de CRCI - définit avec l EQSS et les pilotes des CREX les plaintes à analyser des CR et plans d action suite aux RMM et aux analyses «ALARM» MAJ Page 4

5 des EI et EPR non déclarés sur le logiciel des signalements IN externes (INVs) des signalements d erreurs médicamenteuses (OMEDIT) des EI déclarés à l ARS Toute information permettant de repérer - un risque lié aux soins, le mesurer et tout mettre en œuvre pour le maîtriser - d autres risques (non liés aux soins) et les transmettre aux experts concernés Diffuser les informations : animer des réunions trimestrielles (DS / DSQRM), informations au cours des réunions institutionnelles : CODIR, CME, instances de pôles, «cadres de santé», CSIRMT Participe aux réunions de crise lors de la survenue des événements indésirables graves associés aux soins. En CQSS et en collaboration avec le médecin responsable de la gestion des risques et l équipe qualité et gestion des risques participe Veiller à la mise en œuvre du programme d actions en collaboration avec les différents experts et personnes ressources (EOH, vigilants, responsable du management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse, personnes compétentes en radiophysique médicale et en radioprotection, ) et les chefs de projet identifiés dans le programme Coordonner une veille scientifique et réglementaire Développer ses connaissances - à la coordination des actions avec les différents acteurs de la gestion des risques : vigilances et sécurité sanitaires, EOH, CHSCT, CSTH, COMEDIMS pour lutter contre les événements associés aux soins - à l évaluation annuelle de l état d avancement des plans d action de gestion des risques - au recueil des indicateurs de suivi Favorise les échanges partagés pluridisciplinaires et pluri-professionnelles et la transversalité et la mutualisation entre les différents secteurs d activités cliniques, médico-techniques, logistiques, managériaux (Crex, Rex en CSIRMT)) Coordonne le réseau des référents qualités et sécurité des soins en charge de la lutte contre les évènements indésirables associés aux soins par la mise en œuvre des actions permettant l amélioration de la qualité et la sécurité des soins» Participe aux formations liées à sa mission de coordonnateur de gestion des risques associés aux soins MAJ Page 5

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg

Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques Centre Hospitalier de Dieppe. «Rencontre des métiers de la Santé» Mai 2011 Strasbourg Coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins, missionné auprès du président de la CME, un an avant le décret. «C est possible et ça fonctionne!» Isabelle Poullain Ingénieur Gestion des Risques

Plus en détail

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

POLITIQUE D AMELIORATION CONTINUE DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Page 1 sur 6 SYNTHÈSE DU DOCUMENT Objectif(s) : Domaine d application : Lien avec d autre(s) document(s) : Références réglementaires et/ou recommandations : Mots clés (4) : Emplacement dans la G.E.D. Réf.

Plus en détail

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres

Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres èmes Rencontres du Réseau Qualité-Risques Picardie 22 juin 2016 Coordonnateur de la gestion des risques associes aux soins - ROLE ET MISSIONS Résultats de l enquête auprès des membres du réseau Anne-Cécile

Plus en détail

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues

Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Les compétences attendues du directeur des soins et les missions qui lui sont dévolues Françoise Zantman Directrice de la Direction des soins et des activités paramédicales de Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

La démarche du CHU d Angers

La démarche du CHU d Angers Management intégré des risques dans un établissement de santé CENTRE HOSPITALIER La démarche du CHU d Angers MC. MOLL Médecin délégué à la qualité et à la gestion des risques Proposition 1 La gestion des

Plus en détail

Réseau Qualité Picard

Réseau Qualité Picard Réseau Qualité Picard Démarche Gestion des risques 22 juin 2016 SOMMAIRE Les missions de la DGRQC DGRQC : Service certifié Liaisons fonctionnelles Instances d appui Culture des risques Formations Communication

Plus en détail

Gestion des risques en établissement de santé privé

Gestion des risques en établissement de santé privé Gestion des risques en établissement de santé privé Dr Jean Luc BARON Président de la CNPCMEHP 29/03/2011 1 Les particularités des CME des établissements privés Tous les praticiens sont membres de droit

Plus en détail

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le décret du 12 novembre 2010 et la lin Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le plan de l exposé Introduction et parti pris Mai 2006 Les circulaires de 2009 La CME dans la loi HPST :

Plus en détail

Management de la qualité et des risques

Management de la qualité et des risques Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Management de la qualité et des risques Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier Définition de la

Plus en détail

Attendus en matière de conformité réglementaire

Attendus en matière de conformité réglementaire GESTION DES RISQUES CONCERNANT LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Attendus en matière de conformité réglementaire Dominique DESUZINGES Consultante formatrice dans les domaines pharmaceutiques Conformité

Plus en détail

Liste de nos formations

Liste de nos formations Secteurs Sanitaire - Médico Social - Aide à la personne Secteurs Environnement et santé Liste de nos formations Réalisables en inter établissements ou en intra et à distance. 2017 Equipe pluridisciplinaire

Plus en détail

Formation CREX et RMM

Formation CREX et RMM Formation CREX et RMM Formation DPC : Orientation n 3 : contribuer à l'implication des professionnels de santé dans la qualité et la sécurité des soins ainsi que dans la gestion des risques Le Contexte

Plus en détail

Mise en œuvre des Comités de Retour d Expériences (CREX) Accompagnement d une structure d appui et d expertise

Mise en œuvre des Comités de Retour d Expériences (CREX) Accompagnement d une structure d appui et d expertise Mise en œuvre des Comités de Retour d Expériences (CREX) Accompagnement d une structure d appui et d expertise Journée CCLIN-Ouest Jeudi 3 avril 2014 Le Réseau QualiSanté Structure d appui et d expertise

Plus en détail

Enregistrement PM5 EN Charte de fonctionnement du centre de coordination en cancérologie Constellation TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3

Enregistrement PM5 EN Charte de fonctionnement du centre de coordination en cancérologie Constellation TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3 Page : 2 / 9 Table des matières TABLE DES MATIERES 2 PREAMBULE 3 FORME ET MEMBRES DU 3C CONSTELLATION 3 LE 3C EN SYNTHESE 4 FORMALISATION DU 3C 5 MISSIONS DU 3C 5 FONCTIONNEMENT DU 3C 6 A. ARTICULATION3C

Plus en détail

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS Référence : PR/PHAR/ 008- A Page : Page 1 sur 8 Objet : Cette procédure a pour objet de définir les modalités de signalement, d enregistrement et de traitement d un événement indésirable lié à l administration

Plus en détail

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques

Revue de morbidité mortalité et gestion des risques L EPP : la mise en place de la RMM dans un Centre Régional de Lutte Contre le Cancer (CRLCC). Son articulation avec la certification dans sa version 2010 et avec la gestion des évènements indésirables

Plus en détail

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013

Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 La qualité et la sécurité dans les établissements de santé et les EHPAD Celine Petitpoisson Responsable Qualité/Gestionnaire des risques 29 novembre 2013 1 Plan de la présentation Présentation de l Association

Plus en détail

Mettre en place la gestion des risques dans le cadre de l hygiène

Mettre en place la gestion des risques dans le cadre de l hygiène Mettre en place la gestion des risques dans le cadre de l hygiène Dr Isabelle Verheyde Praticien anesthésiste réanimateur CH Roubaix Coordonnateur gestion des risques lies aux soins Directrice médicale

Plus en détail

Sécurité, composante critique de la qualité

Sécurité, composante critique de la qualité Sécurité, composante l expérience de l Anaes en France Henri Parent Madrid, 8 février 2005 HP Madrid 8 février 2005 1 2 remarques préliminaires l Anaes n est pas la seule institution nationale, loin s

Plus en détail

Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen

Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen Évaluation et prévention des risques psycho-sociaux Catherine Auger DRH CHU-Hôpitaux de Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 PLAN 1. CHU-Hôpitaux de Rouen : présentation 2. La prévention des RPS : des

Plus en détail

REX LOGICIOVIGILANCE

REX LOGICIOVIGILANCE REX LOGICIOVIGILANCE UC : Unité de Coordination de l Omédit Pilotes du groupe de travail : P Assicot (pharmacien, CH Lannion, bureau de la conférence des pharmaciens de Bretagne) R Le Reun (médecin, responsable

Plus en détail

Rapport «Le circuit du médicament. à l hôpital. Muriel DAHAN. de santé publique Conseillère. Pharmacien inspecteur général. des établissements

Rapport «Le circuit du médicament. à l hôpital. Muriel DAHAN. de santé publique Conseillère. Pharmacien inspecteur général. des établissements Rapport «Le circuit du médicament à l hôpital» Muriel DAHAN Pharmacien inspecteur général de santé publique Conseillère générale des établissements de santé Inspection générale des affaires sociales Journée

Plus en détail

POLITIQUE «QUALITE, GESTION DES RISQUES ET SECURISATION DES SOINS»

POLITIQUE «QUALITE, GESTION DES RISQUES ET SECURISATION DES SOINS» POLITIQUE «QUALITE, GESTION DES RISQUES ET SECURISATION DES SOINS» ORIENTATIONS STRATEGIQUES ET OBJECTIFS PRIORITAIRES POUR LA PERIODE 2014 2018 L'engagement dans une démarche d amélioration continue de

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL N 2 N 23 JUIN Objectifs et outils de prévention des risques professionnels

GROUPE DE TRAVAIL N 2 N 23 JUIN Objectifs et outils de prévention des risques professionnels NEGOCIATION SANTÉ ET SÉCURITS CURITÉ AU TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE GROUPE DE TRAVAIL N 2 N 23 JUIN 2009 Objectifs et outils de prévention des risques professionnels Source : Bureau B9 1/26 CALENDRIER

Plus en détail

La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR

La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR La cartographie des risques en balnéothérapie un outil de la gestion des risques en hygiène en SSR Dr Isabelle Verheyde : Praticien anesthésiste réanimateur CH Roubaix Directrice médicale Réseau santé

Plus en détail

Identité et Sécurité des patients. La politique nationale sur la

Identité et Sécurité des patients. La politique nationale sur la Identité et Sécurité des patients La politique nationale sur la sécurité de l identité Dr Muriel Eliaszewicz Bureau Qualité et Sécurité des Soins Direction Générale de l Offre de Soins Identité et Sécurité

Plus en détail

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD 1 Note introductive (chapô) Le développement durable a été défini dans le rapport élaboré par la commission Bruntland, comme «la capacité des générations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2017-129 du 3 février 2017 relatif à la prévention des infections associées aux soins NOR : AFSP1629493D

Plus en détail

Déclaration interne des infections nosocomiales dans le cadre des. aux soins)

Déclaration interne des infections nosocomiales dans le cadre des. aux soins) Déclaration interne des infections nosocomiales dans le cadre des évènements indésirables (associées aux soins) O. Traoré Médecin hygiéniste Coordonnateur risques associés aux soins CHU Clermont Fd Gestion

Plus en détail

Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives. CHU de Nantes

Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives. CHU de Nantes Identito-vigilance : Constats, plan d actions et perspectives CHU de Nantes Dr. Nathalie SURER CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CONTEXTE DE LA DÉMARCHE INSTITUTIONNELLE Pas de réglementation

Plus en détail

Promotion de la Qualité de Vie au Travail et Prévention des Risques Psycho-Sociaux au Centre Hospitalier de Laon: Vers une gestion intégrée?

Promotion de la Qualité de Vie au Travail et Prévention des Risques Psycho-Sociaux au Centre Hospitalier de Laon: Vers une gestion intégrée? Promotion de la Qualité de Vie au Travail et Prévention des Risques Psycho-Sociaux au Centre Hospitalier de Laon: Vers une gestion intégrée? PICARDIE «Journée régionale dédiée à la prévention des Risques

Plus en détail

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité

L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité 38e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier - 29 septembre 2009 L Accréditation : qui fait quoi? Installation et fonctionnement d une Cellule Qualité A. Daunizeau Lens Lens et son hôpital

Plus en détail

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR

Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) COLMAR Michèle WALDVOGEL Responsable assurance qualité et gestion des risques GROUPE HOSPITALIER DU CENTRE ALSACE (GHCA) 68003 COLMAR Plan Présentation du Groupe Hospitalier du Centre Alsace Contexte et objectifs

Plus en détail

DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU DEVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU DPC Sous titre JNEP des IBODE Deauville Jeudi 30 mai 2013 Monique MONTAGNON Collaboratrice HAS SOMMAIRE I : DEFINITIONS II : REGLEMENTATION III : Les ACTEURS du DPC

Plus en détail

Profil de Poste Cadre de santé formateur à l école d IADE et à l IFA

Profil de Poste Cadre de santé formateur à l école d IADE et à l IFA Page : 1/8 Sommaire 1- Identification du poste 2- Abréviations et références 3- Missions et activités 4- Niveau de compétences et capacités requises 5- Position hiérarchique et fonctionnelle 6- Caractéristiques

Plus en détail

PRESENTATION DE L OMEDIT Nord Pas-de-Calais

PRESENTATION DE L OMEDIT Nord Pas-de-Calais PRESENTATION DE L OMEDIT Nord Pas-de-Calais 08/02/2007 Jean-Marc TRIVIER Pharmacien Coordonnateur Réunion APHNEP CONVENTION CONSTITUTIVE (1) CHAMPS D ACTION : - Analyse et suivi des pratiques relatives

Plus en détail

ZERO accident lié aux événements «qui ne devraient jamais arriver»

ZERO accident lié aux événements «qui ne devraient jamais arriver» Service émetteur : Direction de l offre de soins et de l accompagnement Affaire suivie par : Dr Patrick ZAMPARUTTI Pharmacien Inspecteur de Santé Publique Courriel : patrick.zamparutti@ars-sante.fr Téléphone

Plus en détail

Juin 2016 RETEX REQUA

Juin 2016 RETEX REQUA Démarche certification V2014 «Quel rôle pour un pilote de thématique dans la préparation et au cours de la visite au CENTRE ORTHOPEDIQUE MEDICO-CHIRURGICAL?» RETEX REQUA Juin 2016 Certification V2014 Murielle

Plus en détail

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales les activités 211 Explication des points redistribués Explications sur la redistribution des points par type établissement

Plus en détail

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice

Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice RENCONTRE REGIONALE QUALITE / SECURITE DES SOINS Mardi 9 juin 2015 Retour d expérience V2014 C.A.L.M.E. Illiers-Combray Isabellee LE HOUEROU Responsable Qualité Michèle AMORFINI - Directrice I L établissement

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE A VISITE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER D AUCH. Allée Marie Clarac BP AUCH

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE A VISITE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER D AUCH. Allée Marie Clarac BP AUCH ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE A VISITE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER D AUCH Allée Marie Clarac BP 382 32008 AUCH Octobre 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates

Plus en détail

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF 1. GRADE, METIER, EMPLOI Grade Attaché d administration hospitalière (ou équivalent) Emploi Responsable de gestion administrative et financière du CRA Métier Responsable Administratif et Financier () %

Plus en détail

Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins?

Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins? Le DPC v2, outil de la qualité et de la sécurité des soins? Dr Sylvia Benzaken Vice Présidente CME CHU Nice Pr Patrice François, CHU Grenoble IQSS 24 Juin 2016 SB " DPC et Q et S soins" 1 Les épisodes

Plus en détail

FICHE DE POSTE Cadre de santé formateur

FICHE DE POSTE Cadre de santé formateur 1/2 1/ ORGANISATION DU POSTE 1.1/ Métier : cadre de santé formateur Code ROME : M1402 Code métier : 05X10 1.2/ Poste : Nom de la personne recrutée : Grade : Cadre de santé 1.3/ Positionnement dans l organigramme

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales

Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Retour d Expérience - Signalement d infections nosocomiales Objectif : A partir d un événement signalé par un établissement de santé (via le dispositif créé par le décret n 2001-671 du 26 juillet 2001),

Plus en détail

Plan de l intervention Journée annuelle de prévention des infections associées aux soins

Plan de l intervention Journée annuelle de prévention des infections associées aux soins Plan de l intervention La SRA Ile de France Place et rôle de la structure régionale d appui à la qualité et à la sécurité dans le dispositif régional Dr Henri BONFAIT - Trésorier du Grrifes - Hôpital Franco-Britannique

Plus en détail

Le projet qualité et sécurité. Le projet Qualité et sécurité Page 1 sur 11

Le projet qualité et sécurité. Le projet Qualité et sécurité Page 1 sur 11 Le projet Qualité et sécurité 2013-2017 Page 1 sur 11 Sommaire 1. POLITIQUE QUALITE SECURITE DE L ETABLISSEMENT... 3 2. LE MANAGEMENT DU PROJET QUALITE SECURITE... 3 2.1. L impact de la réglementation

Plus en détail

Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien

Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien Les exigences en matière de sécurité de la prise en charge médicamenteuse sont-elles excessives? Agnès Piquet-Gauthier Pharmacien 1 La prise en charge médicamenteuse Un processus complexe, hétérogène,

Plus en détail

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur:

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur: Intervenant pour l OMéDIT Bretagne Dr Mélanie CHACOU Pharmacien Membre de l unité de coordination Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en 2014 Dr Pascale MAHE

Plus en détail

ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE

ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE ASSOCIATION FRANCAISE DES INFIRMIERS DE SANTÉ PUBLIQUE Rennes 9 octobre 2008 Edith Chapitreau Infirmières de santé publique Cadre législatif Synthèse des fiches de postes Compétences spécifiques des IDESP

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux.

FICHE DE POSTE. Il est placé sous la hiérarchie du directeur de la mission locale de Bordeaux. Bordeaux, le 13 avril 2015 FICHE DE POSTE Emploi repère CCN : Responsable de secteur Cotation 15 Intitulé de poste : Responsable de secteur Garantie Jeunes CONTEXTE ET DEFINITION La Garantie Jeunes est

Plus en détail

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Les processus supports vont faciliter la mise en place de la gestion des risques associés aux soins. Celle-ci est étroitement

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE Poste tenu par : Responsable hiérarchique : Le Chef du Service 1) DENOMINATION DU POSTE : DESCRIPTION DE POSTE Adjoint au Chef de Service Aide Sociale à l'enfance Grade et filière ATTACHE ou ATTACHE PRINCIPAL

Plus en détail

DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU

DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU Journée d enseignement de l ALIADE DPC DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU Samedi 11 octobre 2014 Limoges Sylvie LE ROUGE, CSS - Responsable qualité / gestion des risques - GHNV 2 Qu est-ce que le DPC?

Plus en détail

Visite de risques : analyse des risques a priori

Visite de risques : analyse des risques a priori Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Visite de risques : analyse des risques a priori Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

Tableau de bord généralisé : indicateurs de suivi du compte qualité. Objectif/ cible. Management Q et GR. Certification. Management Q et GR 100%

Tableau de bord généralisé : indicateurs de suivi du compte qualité. Objectif/ cible. Management Q et GR. Certification. Management Q et GR 100% Tableau de bord généralisé : indicateurs de suivi du compte qualité Type d'actions Libellé de l'indicateur Groupe pilote Objectif/ cible 2015 2016 2017 Evolution/ atteinte cible Actions proposées Niveau

Plus en détail

AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL

AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL AUDIT PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN ETABLISSEMENT DE SANTE OU MEDICO SOCIAL Outil élaboré par le groupe de travail interrégional «Gestion des risques» du CClin Ouest Septembre 2016 Définition de l

Plus en détail

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015 Contrat Local de Santé Comité Syndical du 03 Novembre 2015 1 Contexte Le Contrat Local de Santé, c est : Une innovation de la loi Hôpital, patients, santé, territoires HPST - Journal Officiel du 22 juillet

Plus en détail

Les méthodes de DPC pour la biologie médicale. Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS

Les méthodes de DPC pour la biologie médicale. Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS Les méthodes de DPC pour la biologie médicale Sylvia Benzaken, CHU Nice Laurence Chazalette, HAS 1 Historique 1. Avant 1996 : FMC et EPP = un devoir déontologique (art.11) 2. Ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

La mise en place des RMM «erreurs médicamenteuses»

La mise en place des RMM «erreurs médicamenteuses» La mise en place des RMM «erreurs médicamenteuses» O. KRESEC-CAPELLE, pharmacien A. TICCA, gestionnaire des risques 3èmes rencontres régionales 8 octobre 2015 Contexte Erreur médicamenteuse (EM) Omission

Plus en détail

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ

CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ CHARTE DU CENTRE DE COORDINATION EN CANCÉROLOGIE (3C) DU CENTRE HOSPITALIER DE RODEZ Préambule Vu le Plan Cancer 2003-2007 Vu la circulaire n DHOS/SDO/2005/101 du 22 février 2005, relative à l organisation

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS

BILAN DES EXPERTS-VISITEURS BILAN DES EXPERTS-VISITEURS AUCUN ECART: Droit du patient Parcours patient Urgences et soins non programmés Risque infectieux BILAN DES EXPERTS-VISITEURS ECARTS: Secteur naissance: Pas d identification

Plus en détail

Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME)

Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME) IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES Règlement intérieur de la Conférence médicale d établissements (CME) 1 Préambule En vertu de l article L6161-2 du Code de la Santé Publique et du décret n 2010-1325

Plus en détail

VIIème Journée rouennaise addictions. Schéma régional d addictologie Haute Normandie

VIIème Journée rouennaise addictions. Schéma régional d addictologie Haute Normandie VIIème Journée rouennaise addictions Schéma régional d addictologie Haute Normandie 2009 2013 1 Eléments de contexte Contexte réglementaire Dispositifs médico sociaux loi janvier 2002 rénovant l action

Plus en détail

CREX sur la Prise en Charge Médicamenteuse dans les unités de soins : Retour d expérience du CHR Metz-Thionville

CREX sur la Prise en Charge Médicamenteuse dans les unités de soins : Retour d expérience du CHR Metz-Thionville CREX sur la Prise en Charge Médicamenteuse dans les unités de soins : Retour d expérience du CHR Metz-Thionville Dr Grégory RONDELOT ABCPH TROYES 3 octobre 2014 Objectifs de la Présentation Présenter les

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES 534 Ressources humaines Le domaine fonctionnel Ressources humaines regroupe les emplois ayant pour objectif de gérer, mobiliser et développer les ressources humaines, valoriser l engagement des personnels

Plus en détail

Mise en place du DPC des professionnels de santé

Mise en place du DPC des professionnels de santé Mise en place du DPC des professionnels de santé CME 13 novembre 2012 Pr Daniel SERENI Pdt du Comité d Orientation de Formation Médicale Continue Dr Chef du Dpt du DPC Médical Dr Nicole PERIER DPM Qualité

Plus en détail

Séminaire National sur l organisation de la prévention des infections associées aux soins. Qualité, sécurité et gestion des risques

Séminaire National sur l organisation de la prévention des infections associées aux soins. Qualité, sécurité et gestion des risques Séminaire National sur l organisation de la prévention des infections associées aux soins Qualité, sécurité et gestion des risques Région Aquitaine Suzanne MANETTi (MISP-DRASS) Bertrice LOULiERE (OMEDIT)

Plus en détail

Observatoire de la Violence CHU Nîmes

Observatoire de la Violence CHU Nîmes Observatoire de la Violence CHU Nîmes Plan Social 2006-2010 Prévention de la violence Inscription au sein du Projet Social 2006-2010, à travers la définition d un Plan Pluriannuel de Prévention des Risques

Plus en détail

Le système de santé français

Le système de santé français Le système de santé français Grand public, bénévoles, représentants Ressort territorial : Départemental Système sanitaire, système médico-social, protection sociale, établissements de santé (publics/privés/espic),

Plus en détail

Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques

Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques au CHU de Nice Coordination des Vigilances Sanitaires et de la Gestion des Risques Pôle Qualité Risques Hygiène T2A Information Santé Publique JF

Plus en détail

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion

Le projet de soins. UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion Le projet de soins UE 3.2 S2 Projet de soins Promotion 2015-2018 Plan 1. Introduction 2. Définition du projet 3. Les projets en structure de soins 4. Le projet de soins individualisé : 4.1. L argumentation

Plus en détail

L évaluation des pratiques professionnelles en technologie et médecine transfusionnelles

L évaluation des pratiques professionnelles en technologie et médecine transfusionnelles L évaluation des pratiques professionnelles en technologie et médecine transfusionnelles Maryse PUNTOUS Hôpital Haut-Lévèque CHU de Bordeaux 5ème journée : «Actualités et perspectives» REHAL Vendredi 12

Plus en détail

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly 91290 ARPAJON 01 64 90 62 00 fax 01 60 83 47 70 csst@eps-etampes.fr FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA Localisation Equipe de liaison et de soins en Addistologie

Plus en détail

Le développement professionnel continu (DPC) des professionnels de santé

Le développement professionnel continu (DPC) des professionnels de santé Le développement professionnel continu () des professionnels de santé Dr Pascal GOUEZEL 1 = une obligation LOI n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la

Plus en détail

Programme qualité sécurité et tableaux de bord d indicateurs. La communication au service du résultat

Programme qualité sécurité et tableaux de bord d indicateurs. La communication au service du résultat Programme qualité sécurité et tableaux de bord d indicateurs La communication au service du résultat Colloque qualité, risque, évaluation 26 octobre 2012 Problématique de départ Avant 2010 Existence d

Plus en détail

ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION

ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION ATTESTATION DE MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE DE PROGRES EN SANTE AU TRAVAIL AMEXIST II PROJET DE GRILLE D EVALUATION Préambule : ce second niveau permet de définir l'appropriation et la mise en œuvre concrète

Plus en détail

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité

de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité de la Certification à la Valorisation de la Démarche Qualité IFSI 2, 3 et 4 avril 2013 Maika BERROUET Ingénieur- Chef de projets CCECQA «N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos

Plus en détail

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans K. Vancoetsem Unité d Hygiène Hospitalière et Gestion des Risques CHU de Grenoble Congrès biologie

Plus en détail

Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone

Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone sud Historique 28 décembre 2013 cas zéro : Guinée Alerte

Plus en détail

ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012

ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012 ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE JANVIER 2011 AVRIL 2012 RETOUR D EXPÉRIENCE EHPAD de 119 lits hébergement complet H.L. Buis les Baronnies 5 octobre 2012 ÉVALUATIONS INTERNE ET EXTERNE 1 CHOIX DES PÉRIODES

Plus en détail

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015)

Certification V2014. Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) Présentation synthétique (COPIL Qualité et Gestion des Risques : 27 janvier 2015) 1 Objectifs de la Evaluer le niveau de maturité des établissement sur chaque thématique Renforcer la capacité des établissements

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux

encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux Loi HPST : Les réseaux de santé sont-ils encore à la mode? Atelier : loi HPST et réseaux La loi HPST ne supprime pas les réseaux de santé - mais elle introduit de nouvelles formes d organisation (maisons

Plus en détail

Diplôme Universitaire PHARMACIEN MANAGER. Proposition. mercredi 3 février 2016

Diplôme Universitaire PHARMACIEN MANAGER. Proposition. mercredi 3 février 2016 Diplôme Universitaire PHARMACIEN MANAGER Proposition mercredi 3 février 2016 Fondement de la création du DU constat Difficulté de positionnement du pharmacien manager dans les structures sanitaires et

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

D P C Méthodes Modalités. Dr THEBAUT, collège HAS Organismes de DPC 21 mars 2013 OGDPC

D P C Méthodes Modalités. Dr THEBAUT, collège HAS Organismes de DPC 21 mars 2013 OGDPC D P C Méthodes Modalités Dr THEBAUT, collège HAS Organismes de DPC 21 mars 2013 OGDPC 1 Décrets DPC du 30 décembre 2011 Ont défini le DPC et le contenu de l obligation des professionnels : «Le DPC comporte

Plus en détail

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO La recherche paramédicale hors CHU Retour d expérience à travers un projet portant sur l impact d un programme de soins de support sur le bien être des sujets en séance de dialyse Christine STERVINOU Directrice

Plus en détail

Management de la Qualité et gestion des Risques

Management de la Qualité et gestion des Risques Management de la Qualité et gestion des Risques Retour d expérience en psychiatrie V. BLY, Directrice clinique Belle Allée 1 Qualité et Gestion des Risques 5 juin 2012 Sommaire La V2010 : retour d expérience

Plus en détail

ONCFS 28/06/2016 Avis n Contexte

ONCFS 28/06/2016 Avis n Contexte ONCFS 28/06/2016 Avis n 16-216 AVIS DE VACANCE D EMPLOI, A POURVOIR A COMPTER DU 1 er NOVEMBRE 2016 A pourvoir par voie interne ou en externe, en position normale d activité ou par voie de détachement

Plus en détail

Plan d Actions Qualité de Vie au Travail

Plan d Actions Qualité de Vie au Travail AXE 1- Piloter les changements en intégrant leurs impacts sur les conditions de travail Action 1 : Formaliser une méthodologie nationale de conduite des changements (objectif SDRH) Anticiper les impacts

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès»

CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» CENTRE HOSPITALIER «Jean Pagès» Avenue du Clos Mignot 37230 LUYNES Téléphone : 02.47.55.30.30 Télécopie : 02.47.55.60.65 POSTE DE CADRE DE SANTE Unité de Soins Palliatifs (80%) équipe de Nuit (20%) Centre

Plus en détail

DU PROGRAMME DE DEPISTAGE DES CANCERS ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP)

DU PROGRAMME DE DEPISTAGE DES CANCERS ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP) DROME ARDECHE PREVENTION CANCERS 9 RUE MELIES 26000 VALENCE TEL : 04.75.43.04.61 E-mail : pmoulin@dapc.fr MEDECIN COORDONNATEUR ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP) DROME-ARDECHE PREVENTION

Plus en détail

POLITIQUE QUALITE / SECURITE DES SOINS VERSION /2016

POLITIQUE QUALITE / SECURITE DES SOINS VERSION /2016 POLITIQUE QUALITE / SECURITE DES SOINS VERSION 3 2012/2016 Politique élaborée puis validée par la commission qualité sécurité des soins (Q2S) le 31 mai 2012, validée par le COPIL le 12 juin 2012 validée

Plus en détail

Le référent douleur. Pascale WANQUET-THIBAULT Cadre supérieur de Santé, Responsable pédagogique, Amae- Santé

Le référent douleur. Pascale WANQUET-THIBAULT Cadre supérieur de Santé, Responsable pédagogique, Amae- Santé Le référent douleur Pascale WANQUET-THIBAULT Cadre supérieur de Santé, Responsable pédagogique, Amae- Santé Plan de la communication Introduction Rappel concernant la structuration de l organisation de

Plus en détail

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique

Le circuit du médicament, réglementation et organisation. Le médicament dans la prise en charge thérapeutique détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Le circuit du médicament, réglementation et organisation La gouvernance Comment est organisée la gouvernance du médicament à l hôpital?...5210 Les contrats de pôles

Plus en détail

PROFIL DE POSTE CADRE SUPEIEUR POLE ONCO/HEMAO

PROFIL DE POSTE CADRE SUPEIEUR POLE ONCO/HEMAO REDACTEUR VERIFICATEUR (S) APPROBATIEUR(S) NOMS J. Guillout J. Bourinat M. Sinemon FONCTIONS Cadre supérieur de santé Coordinatrice générale des soins DRH DATES SIGNATURES 1 - SITUATION DU POSTE : Le cadre

Plus en détail