Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO)"

Transcription

1 Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO) MAI

2 SOMMAIRE Quelques données chiffrées Place des NACO dans la Fibrillation Auriculaire Non Valvulaire (FANV) HAS juillet 2013 Indications et posologies des NACO ANSM avril

3 QUELQUES DONNÉES CHIFFRÉES EN assurés CAFAT et AMG Sud bénéficiaient d une prise en charge en Longue Maladie dont au titre d une pathologie cardiaque. Sur les 11 premiers mois de l année, la CAFAT a remboursé : boites d AVK (+1,2% par rapport à 2012) pour un montant de près de 18,7 millions XPF, boites de NACO (contre 956 boites en 2012 soit +337,3%) pour un montant de plus de 39,7 millions de XPF. 3

4 PLACE DES NACO DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE NON VALVULAIRE LES AVK : LA RÉFÉRENCE LES NACO : L ALTERNATIVE. En présence de FANV les antivitamines K restent le traitement antithrombotique de référence. Les NACO (ASMR V) ne représentent qu une alternative aux AVK du fait de l absence : De supériorité clinique démontrée dans les études, (RE-LY : Pradaxa vs Warfarine ; ROCKET AF : Xarelto vs Warfarine) D antidote (problématique en cas d intervention chirurgicale en urgence), De test, en pratique courante, permettant l évaluation de l efficacité et de l observance du traitement. 4

5 LES AVK : LA RÉFÉRENCE LES NACO : L ALTERNATIVE Il n est pas recommandé de modifier le traitement par AVK pour les patients dont l INR est stable ou ceux atteints de dyspepsie ou de gastrite. Le choix entre AVK et NACO se fait au cas par cas en fonction notamment des facteurs suivants : L âge, Le poids, La fonction rénale, La qualité prévisible de l observance, Le souhait du patient après information adaptée, 5

6 LES AVK : LA RÉFÉRENCE LES NACO : L ALTERNATIVE La prescription des NACO peut être une alternative thérapeutique notamment pour : Les patients sous AVK pour lesquels le maintien de l INR dans la zone cible (entre 2 et 3) n est pas habituellement assuré malgré une observance régulière, Les patients pour lesquels les AVK sont contre indiqués ou mal tolérés, qui ne peuvent pas les prendre ou qui acceptent mal les contraintes liées à la surveillance de l INR. 6

7 NACO : INDICATIONS et POSOLOGIES Source : ANSM INDICATION PRADAXA (Dabigatran) XARELTO (Rivaroxaban) ELIQUIS (Apixaban) 75 mg 110 mg 150mg 2,5 mg 10 mg 15 mg 20 mg 2,5 mg 5 mg Prévention des évènements thromboemboliques veineux post-chirurgies programmées pour prothèse totale de hanche ou de genou. Prévention de l AVC & de l embolie systémique chez les patients adultes avec FANV associée à un ou plusieurs facteurs de risque. Traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) & récidives sous forme de TVP & d embolie pulmonaire suite à une TVP aiguë Prévention des évènements athéro-thrombotiques chez des patients adultes suite à un SCA 1 en association avec de l AAS 2 seul ou avec de l AAS et Clopidogrel ou ticlopidine Situation à risque hémorragique 2 gélules en 1 prise par/jour - 2 gélules en 1 prise/jour - - Situation à risque hémorragique 1 gélule 2 fois/jour 1 gélule 2 fois/jour par jour - - Situation à risque hémorragique / jour 2 fois/jour pendant 21 jours puis 20 mg/jour Situation à risque hémorragique : /jour au-delà de J22 par jour /jour à partir de J22 2 fois/jour - Situation à risque hémorragique 2 fois/jour 2 fois/jour fois/jour SCA 1 : Syndrome Coronaire Aigu AAS 2 : Acide acétylsalicylique 7

8 NACO : INDICATIONS et POSOLOGIES SITUATIONS À RISQUE HÉMORRAGIQUES NÉCESSITANT UNE POSOLOGIE ADAPTÉE Source : ANSM Prévention TEV post-chirurgie Prévention de l AVC et de l embolie systémique en cas de FANV Prévention de l AVC et de l embolie systémique en cas de FANV Traitement TVP & EP/ Prévention des récidives sous forme de TVP & d EP à partir de J22 Prévention de l AVC et de l embolie systémique en cas de FANV PRADAXA 75 mg 2 gélules en 1 prise par jour PRADAXA 110 mg 1 gélule 2 fois par jour XARELTO 15 mg en 1 prise par jour ELIQUIS 2,5 mg 2 fois par jour Insuffisance rénale modérée (Clcr 1 : ml/min) Administration concomitante de Vérapamil, Amiodarone ou Quinidine (inhibiteurs de Pgp) Age 75 ans PRADAXA 75 mg 1 gélule en 1 prise par jour Doit être envisagé en cas d insuffisance rénale modérée + Vérapamil Age 80 ans Administration concomitante de Vérapamil En fonction du risque de saignement et du risque de thrombose : - Age ans - Insuffisance rénale modérée (Clcr 1 : ml/min) - Gastrite, oesophagite ou Reflux Gastro-Oesophagien Autre patient présentant un risque augmenté de saignement Insuffisance rénale modérée (Clcr 1 : ml/min) Insuffisance rénale sévère (Clcr 1 : ml/min) Chez les patients présentant au moins 2 des caractéristiques suivantes : - Age 80 ans - Poids corporel 60 kg - Créatinine sérique 1,5 mg/dl (133 µ mol/l) Insuffisance rénale sévère (Clcr 1 : ml/min) Clcr 1 : Clairance de créatinine (selon la formule de Cockroft) 8

9 NACO : INDICATIONS et POSOLOGIES Les NACO n ont pas démontré leur efficacité dans la fibrillation auriculaire liée à une pathologie valvulaire ni dans la prévention des thromboses de valves ELIQUIS (Apixaban) et PRADAXA (Dabigatran) sont déconseillés chez la femme enceinte et contre indiqués chez la femme allaitante XARELTO (Rivaroxaban) est contre indiqué chez la femme enceinte ou allaitante 9

10 10

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Dr Adnan El Jabali, Cardiolgue,CH Bagnols-sur-Cèze Il existe actuellement 3 molécules : - (Pradaxa), inhibiteur direct du facteur IIa (ou de la thrombine). - (Xarelto),

Plus en détail

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques

Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Les anticoagulants bénéfices cliniques et risques iatrogéniques Dr Lotfi Boudali 27/11/2013 Chef pôle produits cardiovasculaire, thrombose, métabolisme et obésité Direction des médicaments en cardiologie,

Plus en détail

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7

Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 Julien Pineau Homme 77 ans. Golfeur HTA sous ramipril 10 mg. FA découverte 2010, dyspnée effort. Cardioversion chimique 2012 récidive FA. Cardiologue choisi CEE (7 novembre) puis sotalol 80 matin et soir.

Plus en détail

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie Anticoagulants oraux et Gériatrie 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie CHA2DS2-VASc Insuffisance cardiaque : 1 point HTA : 1 point Age 75 ans : 2 points Diabète : 1 point

Plus en détail

Anticoagulants oraux : des recommandations à la pratique en gériatrie

Anticoagulants oraux : des recommandations à la pratique en gériatrie Anticoagulants oraux : des recommandations à la pratique en gériatrie Bilan étude «Prescription des anticoagulants oraux : analyse pharmaceutique et évaluation des interventions» PLAN Contexte Données

Plus en détail

Anticoagulants oraux :

Anticoagulants oraux : Anticoagulants oraux : quels outils de minimisation du risque? François CHAST Fabienne BLANCHET Eloïse DANIAU-CLAVREUL 1 Le CESPHARM : comité d éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française

Plus en détail

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Anvers 03.12.16 - PLAN Place des anticoagulants oraux directs: Efficacité, sécurité et commodité d emploi Y-a-il

Plus en détail

Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1

Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1 1 Anticoagulants oraux Mécanisme d action N 1 Le Dabigatran ( Pradaxa) agit en inhibant le facteur Xa Faux : c est un anti-thrombine 2 Pharmacocinétique Dabigatran Rivaroxaban Apixaban Pic d activité 2

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LE BON USAGE DES ANTICOAGULANTS ORAUX EN ETABLISSEMENT DE SOINS? Dr Orso Fran. Journée e OMEDIT Centre Val de Loire

COMMENT AMELIORER LE BON USAGE DES ANTICOAGULANTS ORAUX EN ETABLISSEMENT DE SOINS? Dr Orso Fran. Journée e OMEDIT Centre Val de Loire COMMENT AMELIORER LE BON USAGE DES ANTICOAGULANTS ORAUX EN ETABLISSEMENT DE SOINS? Dr Orso Fran François LAVEZZI, Cardiologue Journée e OMEDIT Centre Val de Loire CH Blois, 17 décembre d 2015 1 D OÙ JE

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Guide pour le prescripteur

Guide pour le prescripteur Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Eliquis de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Evolution des ventes des anticoagulants oraux en France de janvier 2008 à septembre 2013

Evolution des ventes des anticoagulants oraux en France de janvier 2008 à septembre 2013 Evolution des ventes des anticoagulants oraux en France de janvier 2008 à septembre 2013 Introduction Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) font, comme tous les nouveaux médicaments, l objet d un suivi

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LIXIANA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

Quel anticoagulant pour quel patient? Professeur Atul Pathak Pharmacologie Toulouse

Quel anticoagulant pour quel patient? Professeur Atul Pathak Pharmacologie Toulouse Quel anticoagulant pour quel patient? Professeur Atul Pathak Pharmacologie Toulouse «Quel anticoagulant pour quel patient»? Les publications,«prestigieuses», montrent dans leur majorité la non-infériorité

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Leur but : thrombose = entité univoque le traitement des thromboses n est pas unique - Les antiplaquettaires - Les anticoagulants = antithrombotiques - Les fibrinolytiques

Plus en détail

A. Morin, H. Desmurs Clavel, T. Vial, P. Ffrench, V. Chamouard, A. Long, J. Ninet

A. Morin, H. Desmurs Clavel, T. Vial, P. Ffrench, V. Chamouard, A. Long, J. Ninet Hémorragies graves sous Anticoagulants Oraux Directs Étude épidémiologique sur 18 mois aux Hospices Civils de Lyon A. Morin, H. Desmurs Clavel, T. Vial, P. Ffrench, V. Chamouard, A. Long, J. Ninet Service

Plus en détail

Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2

Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2 Gremillet C 1, Bertoletti L 1,2, Chapelle C 2, Mismetti P 1,2, Boissier C 1,2 1. Médecine Vasculaire et Thérapeutique, CHU de St-Etienne 2. Groupe de Recherche sur la Thrombose, Université de St-Etienne

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Mise à jour des Recommandations 2013 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 18 mars 2013 EPU CHALONS EN CHAMPAGNE 17 SEPTEMBRE 2013 ESC = European Society of

Plus en détail

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Xarelto 2,5 mg; 15 mg et 20 mg de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique

Plus en détail

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES ATELIER ANTICOAGULANTS: Comment maîtriser les risques? Batistina CRUCHAUDET (Lyon) LES

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COUMADINE 5 mg, comprimé sécable Boîte de 30 DUPONT PHARMA Warfarine sodique Liste I Date de l=amm : 2 mai

Plus en détail

Implementation of a tool for the pharmaceutical analysis of prescriptions of direct oral anticoagulants and interest of its application in practice

Implementation of a tool for the pharmaceutical analysis of prescriptions of direct oral anticoagulants and interest of its application in practice Synthèse J Pharm Clin 2014 ; 33 (4) : 179-87 Mise en place d un outil d aide à l analyse pharmaceutique des prescriptions d anticoagulants oraux directs et intérêt de son application dans la pratique courante

Plus en détail

AVC ischémique : traitement antithrombotique sur mesure. Sylvain Lanthier MD OD CSPQ Neurologue, CHUM Professeur agrégé, UDM

AVC ischémique : traitement antithrombotique sur mesure. Sylvain Lanthier MD OD CSPQ Neurologue, CHUM Professeur agrégé, UDM AVC ischémique : traitement antithrombotique sur mesure Sylvain Lanthier MD OD CSPQ Neurologue, CHUM Professeur agrégé, UDM Objectifs 1. Bénéfices et risques hémorragiques associés à la mono et polythérapie

Plus en détail

Guide de prescription

Guide de prescription Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LIXIANA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Luxembourg,

Plus en détail

Quels anti-thrombotiques dans l'acfa? Comment les prescrire?

Quels anti-thrombotiques dans l'acfa? Comment les prescrire? Quels anti-thrombotiques dans l'acfa? Comment les prescrire? Concepteurs/Organisateurs/Animateurs Docteur Claire BERLIOZ, Dr Christian COMTE Experts Docteur Jean-François AUPETIT ; Cardiologue ; Hôpital

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CAMILLERI Elise EUROMED CARDIO Samedi 16 janvier 2015 LES ANTICOAGULÉS Pas de données exactes sur le nombre d anticoagulés MAIS Le risque de faire une

Plus en détail

E. Andrès (1) ; M. Mecili (2) ; AA. Zulfiqar (3) ; O. Keller (1) ; K. Serraj (4) ; R. Mourot-Cottet (1)

E. Andrès (1) ; M. Mecili (2) ; AA. Zulfiqar (3) ; O. Keller (1) ; K. Serraj (4) ; R. Mourot-Cottet (1) Phénotype clinique et impact des comorbidités chez des patients sous anticoagulation au long cours Déterminants du choix des anticoagulants A propos d une étude rétrospective de 417 patients E. Andrès

Plus en détail

L INFO-PHARMACO DU DÉPARTEMENT DE PHARMACIE. Guide clinique et de conversion avec le rivaroxaban (Xarelto ) Posologies du Xarelto recommandées

L INFO-PHARMACO DU DÉPARTEMENT DE PHARMACIE. Guide clinique et de conversion avec le rivaroxaban (Xarelto ) Posologies du Xarelto recommandées L INFO-PHARMACO DU DÉPARTEMENT DE PHARMACIE Guide clinique et de conversion avec le rivaroxaban (Xarelto ) Fibrillation auriculaire non valvulaire Posologies du Xarelto recommandées Adultes * Clcr 30 à

Plus en détail

Patients à très haut risque pour lesquels il vaut mieux ajourner l'intervention si possible

Patients à très haut risque pour lesquels il vaut mieux ajourner l'intervention si possible Risque thromboembolique en cas d interruption Risque thromboembolique faible Fibrillation auriculaire non valvulaire sans AVC, CHADS score 1-2 (tableau 2.) Thromboembolie veineuse > il y a 12 mois Embolie

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Arrêt AVK et relais par héparine

Arrêt AVK et relais par héparine Arrêt AVK et relais par héparine Risque thrombo-embolique élevé Relais pré et postopératoire par héparine (HNF ou HBPM) à doses curatives Autres cas : en post-opératoire, relais par héparine à doses curatives

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Divulgation des conflits d intérêt potentiels

Divulgation des conflits d intérêt potentiels NOUVEL ANTICOAGULANT ORAL LE DABIGATRAN Etienne Villeneuve, MD Résident 2 Divulgation des conflits d intérêt potentiels Aucun conflit d intérêt Dabigatran (Pradax MD MD ) Par Boehringer Ingelheim Dabigatran

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Fibrillation auriculaire : traitement antithrombotique

Fibrillation auriculaire : traitement antithrombotique La prévention des embolies en cas de fibrillation auriculaire repose avant tout sur un traitement antithrombotique (antivitamine K ou antiagrégant plaquettaire). (n 245, p. 849) Lire aussi les Idées-Forces

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

les anticoagulants oraux directs (AOD)

les anticoagulants oraux directs (AOD) ACADEMIE NATIONALE DE MEDECINE RAPPORT/ 10 Juin 2014 les anticoagulants oraux directs (AOD) (antérieurement appelés «nouveaux anticoagulants oraux» ou NACO) par Gilles BOUVENOT, Jean-Paul BOUNHOURE, Jean-Louis

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Chaque comprimé pelliculé contient 15 mg d edoxaban (sous forme de tosilate).

Chaque comprimé pelliculé contient 15 mg d edoxaban (sous forme de tosilate). Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels de la santé déclarent tout effet

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants et Antiagrégants plaquettaires

Nouveaux Anticoagulants et Antiagrégants plaquettaires Nouveaux Anticoagulants et Antiagrégants plaquettaires Semestre 1 UE Pharmacologie 10 mars 2015 - Christophe Maritaz - Chronologie des anticoagulants Place des anticoagulants: traitement et prévention

Plus en détail

Carte de dosage. Pfizer PFE Switzerland GmbH Schärenmoosstrasse 99 Case postale 8052 Zürich

Carte de dosage. Pfizer PFE Switzerland GmbH Schärenmoosstrasse 99 Case postale 8052 Zürich Reférénces: 1. Fragmin (daltéparine): information professionnelle actuelle sur www.swissmedicinfo.ch. 2. Rasmussen MS et al. Prolonged prophylaxis with dalteparin to prevent late thromboembolic complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL Fibrillation auriculaire en médecine générale Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE Les entretiens de médecine générale du GHICL Samedi 7 novembre 2015 Prévalence (%) Cardiologie Prévalence de la FA avec l âge

Plus en détail

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON FA et Traitement Antithrombotique Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON Epidémiologie The Framingham Study. Arch Intern Med. 1987; 147(9): 1561 1564 Bénéfice

Plus en détail

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Xarelto 2,5 mg; 15 mg et 20 mg de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS

ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS Faculté de Médecine & Pharmacie Département de Médecine Générale ACTUALITE DES ANTICOAGULANTS Dr Pierrick ARCHAMBAULT JETL 12 janvier 2017 1 Les anticoagulants : Médicaments indispensables et incontournables

Plus en détail

Pradaxa est un médicament qui contient le principe actif dabigatran étexilate. Il est disponible sous la forme de gélules (75, 110 et 150 mg).

Pradaxa est un médicament qui contient le principe actif dabigatran étexilate. Il est disponible sous la forme de gélules (75, 110 et 150 mg). EMA/47517/2015 EMEA/H/C/000829 Résumé EPAR à l intention du public dabigatran étexilate Le présent document est un résumé du rapport européen public d évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

(BOEHRINGER INGELHEIM)

(BOEHRINGER INGELHEIM) Société pharmaceutique (BOEHRINGER INGELHEIM) 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Pradaxa 150 mg, gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque gélule contient 150 mg de dabigatran etexilate (sous

Plus en détail

Comparaison des Accidents et de leurs Circonstances sous Anticoagulants Oraux. DPC: Mieux prescrire les anticoagulants oraux

Comparaison des Accidents et de leurs Circonstances sous Anticoagulants Oraux. DPC: Mieux prescrire les anticoagulants oraux Comparaison des Accidents et de leurs Circonstances sous Anticoagulants Oraux DPC: Mieux prescrire les anticoagulants oraux Déroulement L étude CACAO : pourquoi? Le protocole Le DPC Ressources pour l investigateur

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Syndrome Coronaire Aigu (SCA) ECG initial Diagnostic d entrée SCA avec élévation ST SCA sans élévation ST Elévation des troponines Troponine normale ECG final

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Le diaporama de la prof sera disponible sur le site internet des ronéos Les Anti-vitamines K (AVK) sont des anticoagulants non optimums (fenêtre thérapeutique étroite,

Plus en détail

Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique

Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique Item 175 : Prescription et surveillance d'un traitement antithrombotique Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Héparines... 3 I.1 Pharmacocinétique et mode d administration...4 I.2

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES. INDICATIONS Affections thrombo-emboliques veineuses profondes

TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES. INDICATIONS Affections thrombo-emboliques veineuses profondes TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE: INDICATIONS ET PROBLEMES PRATIQUES L objectif de ce numéro thématique est de proposer une synthèse des informations disponibles concernant le traitement antithrombotique de

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée?

Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée? Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de risque d une concentration plasmatique élevée? Flore-Anne Mutte To cite this version: Flore-Anne Mutte. Anticoagulants oraux directs : quels facteurs de

Plus en détail

AVK - HEPARINES GENERALITES :

AVK - HEPARINES GENERALITES : AVK - HEPARINES GENERALITES : Indications validées (AMM) 600 000 patients (1 % de la population) Respect posologies, durées de traitement HBPM -> remplace HFN sous cutanée Indications fonction dossier

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er avril 2015 ELIQUIS 5 mg, comprimé pelliculé B/60 (CIP : 34009 267 841 0 2) B/100 (CIP : 34009 583 807 3 0) ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé B/60 (CIP : 34009 419

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures.

Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures. Conduite à tenir devant une suspicion de phlébite après 18 heures. Hôtel Mercure d Évreux le 10 mai 2012 Dr Philippe GALLI Les nouveaux anticoagulants Pourquoi de nouveaux anticoagulants? Héparine : voie

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 6 juillet 2005 LOVENOX 6 000 UI anti-xa / 0,6 ml, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 2 seringues sans système

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Troubles du rythme cardiaque

Troubles du rythme cardiaque + Troubles du rythme cardiaque DFASP2 UE Dispensation Dr Yohan Audurier 28 octobre 2016 y-audurier@chu-montpellier.fr + Définitions 2 L arythmie correspond à un rythme cardiaque non sinusal. Un rythme

Plus en détail

Dans cette indication, les

Dans cette indication, les réalités Cardiologiques # 9_Janvier Les NCOs dans la F évaluation du bénéfice clinique net des nouveaux anticoagulants dans la F Les antagonistes de la vitamine K (VK) sont efficaces dans la prévention

Plus en détail

THÈSE. Etude descriptive de la Prescription des Anticoagulants Oraux dans des cabinets de Médecine Générale

THÈSE. Etude descriptive de la Prescription des Anticoagulants Oraux dans des cabinets de Médecine Générale Université Toulouse III Paul SABATIER Faculté de Médecine Année 2016 2016 TOU3 1086 THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE SPÉCIALITÉ MÉDECINE GÉNÉRALE Présentée et soutenue publiquement le

Plus en détail

Il est important de retenir que

Il est important de retenir que L avancée des anti-xa Deux études et plusieurs mises au point ont confirmé les notions déjà entrevues dans les études disponibles ; nous allons en effet bientôt disposer de nombreux nouveaux anticoagulants

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient en fibrillation atriale sous anticoagulant? Programme ETAP

L éducation thérapeutique du patient en fibrillation atriale sous anticoagulant? Programme ETAP L éducation thérapeutique du patient en fibrillation atriale sous anticoagulant? Programme ETAP Service de Cardiologie Pr Ariel Cohen Ernesto Brito Infirmier d Éducation Thérapeutique 14/01/2016 Pharmacie

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS

MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS MONOGRAPHIE DE PRODUIT INCLUANT LES RENSEIGNEMENTS POUR LES PATIENTS SUR LES MÉDICAMENTS PrLIXIANA Comprimés d édoxaban (sous forme de tosylate d édoxaban monohydraté) Comprimés pelliculés à 15 mg, à 30

Plus en détail

Anticoagulants oraux et iatrogénie.

Anticoagulants oraux et iatrogénie. Anticoagulants oraux et iatrogénie. Agnès Lillo-Le Louët Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP, Paris. Fédération de Pharmacovigilance d Ile de France. 2 Disclosures Dr Agnès Lillo-Le Louët Research

Plus en détail

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Brocq F-X. 1, Capilla E.², Gomis J-P. 1 Gommeaux H. 1, Monteil M. 1 1- Centre d Expertise Médicale

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Eliquis 2,5 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 2,5 mg

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

Recommandations de prophylaxie thrombo-embolique consensus ACCP mise à jour. Dr Noel Baille Cardiologue

Recommandations de prophylaxie thrombo-embolique consensus ACCP mise à jour. Dr Noel Baille Cardiologue Recommandations de prophylaxie thrombo-embolique consensus ACCP mise à jour Dr Noel Baille Cardiologue American College of Chest Physicians (ACCP) état des lieux de la prévention, du traitement et de la

Plus en détail

Les nouveaux antithrombotiques (en dehors de l héparine et des AVK)

Les nouveaux antithrombotiques (en dehors de l héparine et des AVK) Les nouveaux antithrombotiques (en dehors de l héparine et des AVK) Cibles des AVK et des héparine XII XI IX VIII VII X UF and LMWH AT V Warfarin II I Fibrin Clot Médicaments anticoagulants de référence

Plus en détail

Les antithrombotiques ont pris

Les antithrombotiques ont pris Gestion d un surdosage et d un accident en anticoagulants Résumé : Les antithrombotiques, AVK et nouveaux anticoagulants oraux (NACO), ont apporté, apportent et apporteront des bénéfices majeurs lorsque

Plus en détail

Prise en charge d un patient sous. NACO en situation d urgence: le point de vue du clinicien

Prise en charge d un patient sous. NACO en situation d urgence: le point de vue du clinicien Prise en charge d un patient sous NACO en situation d urgence: le point de vue du clinicien Pr G Pernod Unité de Médecine Vasculaire Grenoble ACNBH ODPC N 1495 42 ème Colloque National des Biologistes

Plus en détail

ANTICOAGULATION ORALE. mise au point

ANTICOAGULATION ORALE. mise au point ANTICOAGULATION ORALE mise au point INTRODUCTION venviron 600 000 patients traités par antivitamines K chaque année (environ 1 % de la population). vaccidents hémorragiques des AVK = 1er rang des accidents

Plus en détail

Épisodes et points clés

Épisodes et points clés SYNTHÈSE, GUIDE PARCOURS DE SOINS FIBRILLATION ATRIALE (FA) Épisodes et points clés Épisode 1 FA non compliquée : du diagnostic à la prescription du traitement initial Toute suspicion de FA doit être confirmée

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse

E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse E02 E02 Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse. I n t r o d u c t i o n L évaluation du risque thromboembolique veineux doit être systématique pour tout patient, hospitalisé ou

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Ce que vous devez savoir sur les AODs. Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017

Ce que vous devez savoir sur les AODs. Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017 Ce que vous devez savoir sur les AODs Journée scientifique en médecine transfusionnelle 2017 Stéphanie Cloutier Le 8 novembre 2017 Conflits d intérêts 2017 Actions de compagnie: Ø Stéphanie Cloutier Consultation

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1)

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) Occlusion d une veine par un caillot sanguin Localisation préférentielle : les membres inférieurs Souvent asymptomatique THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE FACTEURS

Plus en détail