Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011"

Transcription

1 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1

2 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs génétiques (VKORC1) et alimentation Métabolisation CYP2C9: interaction médicaments Liaison protéique élevée Monitoring contraignant Thrombose Fenêtre thérapeutique étroite Saignement Index thérapeutique étroit Efficacité et sécurité dépendent de la qualité du contrôle de l INR. Dose Ansell et al., Chest 2004; Hirsh et al., Chest

3 Nouveaux anticoagulants Objectifs : Administration orale Biodisponibilité constante Eviter métabolisation par enzymes microsomiaux hépatiques Amélioration index thérapeutique Moindre liaison protéique Réduction interactions médicamenteuses Cible unique AVK 3

4 Nouveaux anticoagulants Initiation Coagulation Pathway TF/VIIa New medications Tissue Factor Pathway Inhibitors TFPI, NAPc2, VIIa inhibitors Thrombin generation X IX IXa Inhibitors, IXa antibody, VIII inhibit. Protein C Activators IXa VIIIa APC, thrombomodulin. Xa Inhibitors Xa Va ATIII-mediated Xa inhibitors fondaparinux, idraparinux II Direct Xa inhibitors rivaroxaban, apixaban, edoxaban Thrombin activity IIa Thrombin Inhibitors Hirudin, bivalirudin, argatroban, ximelagatran, dabigatran 4

5 Nouveaux anticoagulants Objectifs Administration orale Biodisponibilité constante Eviter métabolisation par enzymes microsomiaux hépatiques Amélioration index thérapeutique Pas monitoring Moindre liaison protéique Cible unique AVK Caractéristiques Communes Administration orale Prodrogue (inhib. thrombine) Biodisponibilité : anti-iia < anti-xa Constante >> AVK Dose-effet linéaire Petites molécules : action au sein du thrombus? Pas monitoring (habituel) Inhibiteurs réversibles : sécurité accrue? 5

6 Dabigatran etexilate Pradaxa Inhibiteur direct thrombine, actif par voie orale Inhibe thrombine libre et fixée au caillot Dose fixe, pas de monitoring Biodisponibilité : 6,5%, stable (+acide tartrique) Peu interaction alimentaire : Cmax retardé Prodrogue, convertie par estérase sérique et hépatique Action rapide : Cmax : 2-4 h (retardé le jour intervention) 6

7 Dabigatran etexilate Pradaxa 25-35% liaison protéique 85% élimination rénale; 6% fécale Métabolisation hépatique Indépendant cyt P450 Substrat de la glycoprotéine P T1/2 : heures Dialysable Pas utilisation chez femme enceinte. 7

8 Dabigatran etexilate Pradaxa Inhibiteurs glycoprotéine P quinidine amiodarone (+50-60%) verapamil clarithromycine Inducteurs glycoprotéine P rifampicine, millepertuis, carbamazepine : à éviter Substrats glycoprotéine P kétoconazole : contre-indiqué 8

9 Dabigatran etexilate Pradaxa prévention, orthopédie PTH et PTG Etude Dose Nbre pts TVP, EP mortal hgies majeures PTH j enoxa 40 mg 897 6,7% 1,6% dabig. 150 mg 874 8,6% 1,3% Re-Novate dabig. 220 mg 880 6% 2% PTG 6-10 j enoxa 40 mg ,7% 1,3% dabig. 150 mg ,5% 1,3% Re-Model dabig. 220 mg ,4% 1,5% 9

10 Dabigatran etexilate Pradaxa prévention en chirurgie orthopédique Méta-analyse 3 études Enoxaparin Dabigatran 220 mg Dabigatran 150 mg Episodes tromboemboliques majeurs TVP proximale, EP et mortalité saignements majeurs 3,3 % 3 % 3,8 % 1,4 % 1,4 % 1,1 % Friedman et al. Thromb Res 2010;126: Wolowacz et la. Thromb Haemost 2009;101:

11 Dabigatran etexilate Pradaxa prévention en chirurgie orthopédique RE-MOBILIZE (PTG) % lower efficacy 40 Dabigatran 220 mg Dabigatran 150 mg Enoxaparine 2 x 30 mg ,7 31,1 25,3 less bleeding (NS) 0 0,6 0,6 1,4 Total VTE Prox+PE Major bleeding CR bleeding RE-MOBILIZE Ginsberg et al. J. Arthroplasty 2009;24:1-9 11

12 Dabigatran etexilate Pradaxa Prévention prothèse hanche et genou Efficacité non inférieure et risque hémorragique équivalent par rapport aux HBPM Pas hépatotoxicité, ni augmentation ACS Débuté 1-4 heures après intervention 220 mg/j ou 150 mg/j (sujet âgé, insuffisance rénale Cl Cr ml/min, amiodarone); 1/2 dose jour intervention Remboursement Bf; PTH : 35j; PTG: 10j Prix public : 4,39 /j 12

13 Dabigatran etexilate et Fibrillation auriculaire (RELY) N = patients FA à risque stroke Randomisation 3 groupes : Dabigatran : 110 mg 2x/j Dabigatran : 150 mg 2x/j Warfarine Aveugle Ouvert Suivi médian : 2 ans (+ RELY-ABLE study) Résultats : Stroke et embolie systémique Saignements Connolly S et al. N Engl J Med 2009;361:

14 Dabigatran etexilate et Fibrillation auriculaire (RELY) Stroke ou embolie systémique Connolly S et al. N Engl J Med 2009;361:

15 Dabigatran etexilate 150 mg BID compared with warfarin for stroke prevention in AF Favours dabigatran 150 mg BID Favours warfarin Stroke or systemic embolism Stroke Haemorrhagic stroke Ischaemic or unspecified stroke Non-disabling stroke Disabling or fatal stroke Relative risk Error bars = 95% CI; BID = twice daily Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: ; Connolly SJ et al. N Engl J Med 2010;363: Disclaimer: Dabigatran etexilate is not approved for clinical use in stroke prevention in atrial fibrillation outside the US and Canada. This information is provided for medical education purposes only. Please be aware that there may be national differences between countries regarding specific medical information, including licensed uses, so please check local prescribing information for further details. 2 15

16 Dabigatran etexilate 110 mg BID compared with warfarin for stroke prevention in AF Favours dabigatran 110 mg BID Favours warfarin Stroke or systemic embolism Stroke Haemorrhagic stroke Ischaemic or unspecified stroke Non-disabling stroke Disabling or fatal stroke Relative risk Error bars = 95% CI; BID = twice daily Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: ; Connolly SJ et al. N Engl J Med 2010;363: Disclaimer: Dabigatran etexilate is not approved for clinical use in stroke prevention in atrial fibrillation outside the US and Canada. This information is provided for medical education purposes only. Please be aware that there may be national differences between countries regarding specific medical information, including licensed uses, so please check local prescribing information for further details. 1 16

17 Dabigatran etexilate et Fibrillation auriculaire (RELY) Warfarine Dabigatran 2 x 110 mg Dabigatran 2 x 150 mg Stroke ou embolie Stroke (total) Stroke hémorragique Hémorragie majeure Hémorragie intracrânienne 1,69%/an 1,53%/an 1,11%/an 1,57%/an 1,44%/an 1,01%/an 0,38%/an 0,12%/an 0,1%/an 3,36%/an 2,71%/an 3,11%/an 0,74%/an 0,23%/an 0,3%/an = significatif 17

18 Dabigatran etexilate et Fibrillation auriculaire (RELY) Dyspepsie + fréquente sous dabigatran Augmentation hémorragies digestives sous dabigatran 150 mg 2x Infarctus myocarde : risque accru sous dabigatran versus warfarine (+ 1/250) Possibilité choix posologique : 150 mg versus 110 mg 2x/j Connolly S et al. N Engl J Med 2009;361:

19 A phase III, randomised, double blind, parallel-group study of the efficacy and safety of oral dabigatran etexilate (150 mg bid) compared to warfarin (INR ) for 6 month treatment of acute symptomatic venous thromboembolism, following initial treatment (5 10 days) with a parenteral anticoagulant approved for this indication. Schulman et al. N Engl J Med 2009; 361:

20 RE-COVER Trial Design Singledummy period Double-dummy period Warfarin placebo Dabigatran etexilate 150 mg bid Warfarin placebo Dabigatran etexilate placebo bid 30 days follow up Objective confirmation of VTE 72 h Warfarin Initial parenteral therapy Warfarin (INR ) E E= enrolment R= randomization R Until INR 2.0 at two consecutive measurements (8-11 days) 6 months End of treatment 20

21 Risque de récidive thromboembolique et mortalité Estimated Cumulative Risk (%) Dabigatran Warfarin No. at risk Months Since Randomization Dabigatran was non-inferior to warfarin for prevention of recurrent or fatal VTE (P<0.001 for both hazard ratio and risk difference criteria). 21

22 Dabigatran etexilate et Maladie thromboembolique (RECOVER) Traitement TVP - EP Phase initiale (5-10 jours) par HBPM/Fondaparinux Ensuite comparaison dabigatran 150 mg 2x/j versus warfarine, pour une durée totale de 6 mois Efficacité comparable dans les 2 groupes Taux similaire d hémorragies sévères Réduction sous dabigatran des hémorragies sévères et cliniquement significatives et de l ensemble des hémorragies Fréquence dyspepsie (3%) Schulman et al. N Engl J Med 2009; 361:

23 Rivaroxaban Xarelto Inhibiteur facteur Xa, actif par voie orale Dose fixe, pas de monitoring Biodisponibilité : 80% Peu interaction alimentaire : Cmax retardé et augmenté. Liaison albumine : 90-95% Action rapide; Cmax : 2-4 h T1/2 : 7-11 h (12-15h chez sujet âgé) 23

24 Rivaroxaban Xarelto Elimination mixte : rénale (1/3) et métabolisation hépatique (CYP3A4-3A5-2J2) (2/3) (élimination bilio-fécale 50%, rénale 50%) Substrat de la glycoprotéine P Interactions médicamenteuses peu nombreuses mais stratégiques : inhibiteurs Cyt3A4 et glycoprotéine P (ketoconazole > fluconazole, ritonavir, clarithromycine) ou inducteurs (rifampcine) 24

25 Rivaroxaban Xarelto en prévention orthopédie : PTH et PTG Etude Dose Nbre pts TVP, EP mortal hgies majeures PTH 35 j Record1 PTG j Record3 PTG j Record4 Enoxa 40 mg Riva 10 mg Enoxa 40 mg Riva 10 mg Enoxa30mg2x Riva 10 mg ,7% 0,1% 1,1% 0,3% 18,9% 0,5% 9,6% 0,6% 10,1% 0,3% 6,9% 0,7% 25

26 Rivaroxaban Xarelto en prévention orthopédie : PTH et PTG pool analysis Record Thromboembolie symptomatique + mortalité Eriksson et al. J Bone Joint Surg Br 2009; 91:

27 Rivaroxaban Xarelto en prévention orthopédie : PTH et PTG pool analysis Record Saignements Enoxaparin Rivaroxaban % 6 4,5 3 5,30 5,60 5,50 5,90 1,5 2,50 3,00 0 0,20 0,30 Hgie majeure Hgie non maj Hgie clin signif Toute hgie Eriksson et al. J Bone Joint Surg Br 2009; 91:

28 Rivaroxaban Xarelto Prévention prothèse hanche et genou Efficacité supérieure sans augmentation significative du risque hémorragique par rapport aux HBPM Pas augmentation hépatotoxicité, ni ACS Débuté 6-8 heures après intervention 10 mg/j. Remboursement Bf; PTH : Q2/2011; PTG: 10j Prix public : 5,92 /j 28

29 Rivaroxaban et TVP Einstein - DVT Einstein investigators N Engl J Med

30 Rivaroxaban Einstein - DVT Efficacité : récidive TVP/EP, mortalité Einstein investigators N Engl J Med

31 Rivaroxaban Einstein - DVT Sécurité : hémorragies graves 31

32 Apixaban Inhibiteur facteur Xa, actif par voie orale Dose fixe, pas de monitoring Biodisponibilité : 52% Liaison albumine : 90-95% Action rapide; Cmax : 2 h T1/2 : 12 h Métabolisation (CYP3A4) (50%) et élimination multiple : biliaire : 75% rénale : 25% 32

33 Nouveaux Anticoagulants Molécule Prévention Orthopédie Fibrillation auriculaire TVP EP Efficacité Risque Hémorrag Efficacité Risque Hémorrag Efficacité Risque Hémorrag 300 mg Dabigatran = = Pradaxa 220 mg = = = Rivaroxaban Xarelto =? = = = TVP 33

34 Nouveaux Anticoagulants Status Décembre 2010 Prévention Fibrillation TVP Molécule Orthopédie auriculaire EP Data AMM Disp/ Rb Data AMM Disp/ Rb Data AMM Disp/ Rb Dabigatran Pradaxa USA Canad Rivaroxaban Xarelto TVP

35 Nouveaux Anticoagulants Administration orale, y compris phase précoce. Dose fixe, sans monitoring. Compliance? Pas d interaction alimentaire significative. Interactions médicamenteuses réduites mais réelles. Voies élimination variées et selon molécules. Réduction coûts administration (versus HBPM). Selon les cas, profil efficacité/sécurité équivalent ou supérieur aux AVK. Possibilité de choisir la molécule ou la posologie en fonction du profil individuel du patient : recherche d une efficacité accrue ou d un risque hémorragique moindre, pathologies ou médications associées. 35

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa Cas clinique n 1 Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? Indications et contre-indications Dre Françoise Boehlen Prof. Jean-Luc Reny & Prof. Arnaud Perrier Updates de Médecine interne générale 21

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Situation Recommandations Grade HBPM SC (DIE plutôt que BID; 2C) Fondaparinux SC 1B 1B TVP ou

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Aspects pratiques du traitement de la MTEV

Aspects pratiques du traitement de la MTEV JFA Aspects pratiques du traitement de la MTEV 1 er février 2013 Isabelle Mahé Hôpital Louis Mourier Médecine Interne APHP, Université Paris 7 Conflits d intérêt Conseil en développement Daiichi Sankyo,

Plus en détail

Symposium NTHC 3 Avril 2014

Symposium NTHC 3 Avril 2014 Traitement Anticoagulant chez le sujet âgé Symposium NTHC 3 Avril 2014 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Incidence MTEV et âge 600 Incidence Rate

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton Les Nouveaux Anti- Thrombotiques DESC Réanimation Médicale Limoges Sept 2008 B. Honton La coagulation pour les Nuls LA PROBLEMATIQUE en réanimation SEPSIS et ARDS: Activation de la voie extrinsèque Augmentation

Plus en détail

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine Les nouveaux anticoagulants oraux Pierre Avinée EPU B Septembre 2012 Anticoagulants:pourquoi des nouveaux? Héparines Voie parentérale (1 à 3 fois par jour) Surveillance biologique (HNF) Risque: TIH, ostéoporose

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Situation clinique : «prévention de la MTEV» Femme, 72 ans, poids = 87 kg, taille = 1,56

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Grande journée de Charleroi. Cas cliniques en biologie clinique: quoi de neuf docteur? M.Lambert

Grande journée de Charleroi. Cas cliniques en biologie clinique: quoi de neuf docteur? M.Lambert Grande journée de Charleroi 15 janvier 2010 Cas cliniques en biologie clinique: quoi de neuf docteur? M.Lambert Cas N 1: bilan phospho-calcique Femme 64 ans Polyarthrite rhumatoide R/ methylprednisolone

Plus en détail

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis Nouveaux anticoagulants oraux : mécanisme d action et données pharmacocinétiques New oral anticoagulants: mechanism of action and pharmacokinetic properties X. Delavenne 1,2, P. Zufferey 2,3 X. Delavenne

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine

le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine le médicament du mois Dabigatran étexilate (Pradaxa ) : anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif de la thrombine P. Lancellotti (1), A.J. Scheen (2) RÉSUMÉ : Le dabigatran étexilate (Pradaxa ), administrable

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

49 e CONGRES DE L A.M.U.B.

49 e CONGRES DE L A.M.U.B. 49 e CONGRES DE L A.M.U.B. Actualités dans la prise en charge de la TVP J.C. WAUTRECHT Service de Pathologie Vasculaire Hôpital Erasme Session PATHOLOGIES VASCULAIRES Modérateurs : Drs D. DE TAVERNIER,

Plus en détail

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Jau Lab.Hématologie

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir?

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? L intérêt des NACOs ne se limite pas à la prévention du risque thrombo-embolique dans la FA non valvulaire. En effet, ces molécules

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

NACO (NOAC) en pratique

NACO (NOAC) en pratique NACO (NOAC) en pratique Avantages et inconvénients Le point de vue du clinicien E. FERRARI. CHU Nice. Conflits d intérêts Actelion Astra BMS Cephalon Lilly Pfizer Roche Novartis Sanofi MSD Leo Bayer Actelion

Plus en détail

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier La Fibrillation Atriale Pr Philippe Chevalier Epidémiologie de la fibrillation atriale Le profil, la distribution Les causes La progression La prévention primaire Démographie U.S. population x 1000 Population

Plus en détail

Actualités et thromboses

Actualités et thromboses Actualités et thromboses 6 novembre 2012 Soirée multidisciplinaire AMNC Marie BENICHOU, Corinne BRAUNSTEIN, Cécile CAZORLA, Erwan CHOBLET, Rachid EL BELGHITI, Michèle-Paule FIORENTINO, Hervé LEVENES, Jessyca

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE Pierre-Marie Roy Professeur de Thérapeutique & Médecine d Urgence L UNAM Université d Angers Département de Médecine

Plus en détail

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anti thrombotiques Dr. Isabelle GOUIN-THIBAULT Hématologie biologique Groupe Hospitalier Hôtel Dieu Cochin Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anticoagulants Faut-il une surveillance

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang!

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire le dabigatran? Lisez ce qui suit! Un intervalle thérapeutique

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine

DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine Dr Corinne FRERE Service d Hématologie Biologique, CHU Timone, Marseille INSERM UMR-S 1076, Aix-Marseille Université

Plus en détail

02/06/15 LES ANTICOAGULANTS. Temps plaque:aire. clou hémosta8que ou thrombus blanc. Ac8va8on Adhésion Agréga8on

02/06/15 LES ANTICOAGULANTS. Temps plaque:aire. clou hémosta8que ou thrombus blanc. Ac8va8on Adhésion Agréga8on 02/06/15 Les 3 étapes de l'hémostase LES ANTICOAGULANTS u Hémostase primaire Temps vasculaire Vasoconstric8on Temps plaque:aire Ac8va8on Adhésion Agréga8on - Transforma8on de la prothrombine en thrombine

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Dr Michel Delecroix

Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Dr Michel Delecroix 1 Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique : du changement! Lille le 22 janvier 2009 Dr Michel Delecroix 2 Epidémiologie ETEV en Europe 2004 : 500 000 cas EP : 300 000 cas Les déçès liés aux ETEV et

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Mouna ZAHLANE Service de Médecine Interne CHU Mohammed VI - Marrakech Introduction Large prescription des anticoagulants: préventif et curatif La iatrogénicité secondaire aux

Plus en détail

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS»

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» Dinan Port Lanvallay Jeudi 21 mai 2015 Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne LA PRISE

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique

Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique le point sur Nouveaux anticoagulants oraux : données pharmacologiques à connaître pour la pratique clinique Rev Med Suisse 2014 ; 10 : 319-24 X. Delavenne S. Laporte P. Mismetti Dr Xavier Delavenne Laboratoire

Plus en détail

La fibrillation atriale (FA)

La fibrillation atriale (FA) Anticoagulants oraux directs et fibrillation atriale non valvulaire Une évolution majeure dans la prise en charge des patients n L arrivée des anticoagulants oraux directs (AOD), dabigatran, rivaroxaban

Plus en détail

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux , rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux Damian Ratano a, Philippe Beuret a, Sébastien Dunner b, Alain Rossier b, Marc Uhlmann b, Gérard Vogel b, Nicolas Garin b Quintessence

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs)

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) A. Da Costa CHU Saint-Etienne Septembre 2013 Avec l aide du Pr Mismetti CHU Saint Etienne (NOACs) : AC oraux

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS Professeur Patrick JEGO - Service de Médecine Interne Rennes, mercredi 8 janvier 2014 Monsieur L, 92 ans, passe en FA permanente. Que faites vous?

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs

Les anticoagulants oraux directs Les anticoagulants oraux directs Pr Nadine Ajzenberg Département d hématologie et d Immunologie Biologiques Hôpital Bichat, Paris nadine.ajzenberg@bch.aphp.fr 13 février 2015 Anticoagulants oraux directs

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Geneviève Cyr, B. Pharm., M. Sc., BCPS Pharmacienne, Institut de cardiologie de Montréal Chargée de cours et clinicienne associée, Université de Montréal 15 mai 2013 Objectifs

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy

Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy Les nouveaux anticoagulants sur le marché en Europe? N. Rosencher, L Bellamy Departement d Anesthésie, Hôpital Cochin (AP-HP) Résumé La grande majorité des anticoagulants actuellement sur le marché agissent

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux chez le sujet âgé : état des lieux au centre hospitalier gériatrique du Mont d Or et proposition de guides de bon usage

Nouveaux anticoagulants oraux chez le sujet âgé : état des lieux au centre hospitalier gériatrique du Mont d Or et proposition de guides de bon usage Nouveaux anticoagulants oraux chez le sujet âgé : état des lieux au centre hospitalier gériatrique du Mont d Or et proposition de guides de bon usage Anne Delhoume To cite this version: Anne Delhoume.

Plus en détail

QUOI DE NEUF? EN MALADIE THROMBOEMBOLIQUE

QUOI DE NEUF? EN MALADIE THROMBOEMBOLIQUE QUOI DE NEUF? EN MALADIE THROMBOEMBOLIQUE Montebello 2014 Dr Luc Moleski Spécialiste en médecine interne Objectifs Connaître les indications et les limites des nouveaux traitements Participer à un survol

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Dr F Volot CRTH- Centre de Coagulopathie Département de maladie thromboembolique Dijon Conflits d intérêt Baxter Bayer CSL Behring LFB Novonordisk Pfizer

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE?

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? Maxime Fournet, J-Claude Daubert, CHU Rennes - Service de Cardiologie - 2 Rue Henri Le Guilloux 35033 RENNES Cedex 9 I. INTRODUCTION D e

Plus en détail

le médicament du mois Rivaroxaban (Xarelto ) : nouvel anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif du facteur Xa

le médicament du mois Rivaroxaban (Xarelto ) : nouvel anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif du facteur Xa le médicament du mois Rivaroxaban (Xarelto ) : nouvel anticoagulant oral, inhibiteur direct sélectif du facteur Xa A.J. Scheen (1) RÉSUMÉ : Le rivaroxaban (Xarelto, Bayer Schering Pharma), couronné par

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire

Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire Accidents des anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hôtel-Dieu Paris Groupe d Intérêt en Hémostase Périopératoire Conflits d intérêt LFB Octapharma CSL-Behring Bayer BMS-Pfizer

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Cardiologie FORMATION CONTINUE Une avancée pharmacologique Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Pharmacologie, indications et implications des NAOs. Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014

Pharmacologie, indications et implications des NAOs. Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014 Pharmacologie, indications et implications des NAOs Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014 AODs: Anticoagulants oraux directs TSOACs : target-specific oral anticoagulants Stéphanie Cloutier,

Plus en détail