Les nouveaux anticoagulants oraux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouveaux anticoagulants oraux"

Transcription

1 Les nouveaux anticoagulants oraux Geneviève Cyr, B. Pharm., M. Sc., BCPS Pharmacienne, Institut de cardiologie de Montréal Chargée de cours et clinicienne associée, Université de Montréal 15 mai 2013

2 Objectifs d'apprentissage Connaître les nouveaux anticoagulants oraux et leurs principales études d'efficacité Comparer les nouveaux anticoagulants entre eux et avec les anticoagulants classiques Discuter de la place des nouveaux anticoagulants oraux dans l'arsenal thérapeutique

3 Plan de la présentation Introduction Mécanisme d'action Les nouveaux anticoagulants oraux Comparaison Informations pratiques Conclusion

4 Introduction Les anticoagulants classiques sont couramment utilisés : Prévention de l'avc en FA Traitement ou prévention de la TVP ou EP Remplacement de valves cardiaques métalliques Des nouveaux médicaments anticoagulants ont été approuvés dans les dernières années

5 Introduction Plusieurs études d efficacité des nouveaux anticoagulants Indications approuvées: Thromboprophylaxie en chirurgie orthopédique (hanche ou genou) Prévention de l AVC en FA Traitement de la TVP et de l EP et/ou prévention des récurrences

6 Facteur de risque Insuffisance cardiaque congestive CHADS 2 Résult at 1 Hypertension 1 Âge 75 1 Diabète 1 AVC / ICT / thromboembolie 2 CHA 2 DS 2 -VASc Facteur de risque Insuffisance cardiaque congestive Résultat Hypertension 1 Âge 75 2 Diabète 1 AVC / ICT / thromboembolie Maladie vasculaire Âge : 65 à 74 ans

7 Selon les recommandations de la SCC: presque tous les patients avec FA seront anticoagulés Adjusted Stroke Rate (%/year) % % % 2.8% 4.0% 5.9% 8.5% CHADS 2 Score OAC is recommended in these pa9ents % of AF pacents: 7% 27% 30% 19% 13% 4% 0.3% Cairns JA, et al. Can J Cardiol. 2011;27: Gage BF, et al. JAMA. 2001;285:

8 Tiré de: Skanes et coll CCS Atrial Fibrillation Guidelines. Can J Cardiol 2012; 28: Guidelines canadiens 2012 Fibrillation auriculaire

9 Bénéfices de l anticoagulation en FA Stase sanguine dans les oreillettes cause une risque de formation de caillot et donc d'embolie FA risque d AVC de 3 à 6 fois 1 à 20%/année selon facteurs de risque 50% mortalité ou invalidité permanente Antiplaquettaires et anticoagulants ont démontré efficacité à diminuer le risque d AVC en FA l l ASA RR 19% vs placebo ASA + clopidogrel RR 11% vs ASA l Warfarine RR 68% Cairns JA, Connolly S, McMurtry S, Stephenson M, Talajic M, and the CCS Atrial Fibrillation Guidelines Committee. Canadian Cardiovascular Society Atrial Fibrillation l Guidelines mortalité 2010 : 1,6%/année Prevention of Stroke and Systemic Thromboembolism in Atrial Fibrillation and Flutter. Canadian Journal of Cardiology 2011;27:74-90.

10 Anticoagulation is Underutilized in High-risk AF Patients (Data from the Canadian Stroke Network) Preadmission treatment in patients with known AF who were admitted with acute ischemic stroke and were classified as high risk for systemic emboli according to published guidelines (n=597) Dual antiplatelet therapy No antithrombotics 29% 2% 30% Warfarin subtherapeutic 10% Single antiplatelet agent 29% Warfarin therapeutic Gladstone DJ, et al. Stroke. 2009;40: In addition, only 18% of AF patients who had a previous stroke had a therapeutic INR of warfarin at the time of stroke

11 Estimation de l utilisation de l anticoagulation chez les patients FA 60%: pas d anticoagulation. Pourquoi? 40% difficulté de suivi 35% refus du patient 20% non prescrit (CHADS =1) 15% haute probabilité de non-adhérence du patient Tiré de: Samsa et coll. Arch Intern Med 2000;160:967 et Connolly SJ et coll. NEJM 2011

12 L anticoagulant idéal Prise orale uniquotidienne Aucune interaction médicamenteuse Efficacité prévisible et rapide pour plusieurs indications prévention des complications court-moyen-long termes Pas d ajustement en IR ou IH Peu ou pas d effet indésirable Antidote disponible Aucun monitoring requis Large index thérapeutique Coût modeste Comprimé sécable, écrasable, facile à conserver

13 Cascade de la coagulation La coagulation = homéostasie entre actions procoagulantes et anticoagulantes 4 principales composantes régulent cette homéostasie: Les parois des vaisseaux sanguins (endothélium) Les plaquettes Le système de coagulation Le système fibrinolytique

14 Cascade de la coagulation Étapes de la réponse vasculaire à une brèche: Vasoconstriction (muscle lisse) Activation plaquettaire (adhésion et aggrégation) pour former le bouchon plaquettaire Activité procoagulante pour former la fibrine qui stabilise le bouchon plaquettaire Image tirée de:

15 Cascade de la coagulation

16 Nouveaux anticoagulants Inhibiteur direct de la thrombine (IIa) Dabigatran (Pradaxa MC ) Inhibiteurs du facteur Xa Rivaroxaban (Xarelto ) Apixaban (Eliquis ) Edoxaban (non commercialisé à ce jour) Autres en étude cliniques

17 Les nouveaux anticoagulants Précautions à l'utilisation : Risque accru de saignement (HASBLED) Moins de 18 ans ou plus de 75 ans IRC (<30 ml/min ou <25 ml/min pour apixaban) AINS ou antiplaquettaires ISRS ( risque saignement) Maladies valvulaires Sténose mitrale Remplacement valvulaire biologique ou mécanique

18 Dabigatran (Pradaxa MC ) Caractéristiques Capsule contient de l'acide tartrique pour améliorer l'absorption (intolérances possibles) Ne pas ouvrir capsule Laisser capsule dans alvéole métallique jusqu'à l'administration PK, PD : effet anticoagulant relié à Cp Pt anticoagulé 2h après la prise T 1/2 = h 18h si Clcr 30 à 50 ml/min 27h si Clcr 30 ml/min Éliminé au rein à 80%

19 Dabigatran (Pradaxa MC ) Indications et contre-indications Indications : Prévention de la thrombo-embolie veineuse suite à une arthroplastie du genou ou de la hanche Prévention de l'avc et embolie systémique en FA Contre-indications : IRC (Clcr < 30 ml/min) Saignements actifs ou lésions associées Hypersensibilité au dabigatran Traitement systémique concomitant avec inhibiteur puissant de la PGP (ketoconazole)

20 PGP: pompe à efflux

21 Médicaments à éviter avec dabigatran (inhibiteurs PGP) Verapamil Dronedarone, quinidine, amiodarone Clarithromycine Ritonavir, saquinavir Cyclosporine, tacrolimus Ketoconazole (contre-indiqué) Rifampicine (à éviter)

22 Dabigatran (Pradaxa MC ) RE-LY Comparaison dabigatran (110 et 150 mg BID) vs warfarin (INR 2 à 3) pour prévenir AVC en FA N = 18113, CHADS moyen = 2,1, durée 2 ans Résultats : 110 mg aussi efficace que warfarine Moins de saignements majeurs 150 mg plus efficace que warfarine Autant de saignements Plus d IM et de saignements GI avec dabigatran Si Clcr 30 à 50 ml/min ou risque de saignement Connoly SJ et coll. Dabigatran versus warfarin in patients with atrial fibrillation. NEJM 2009;361:

23 Dabigatran Résumé Avantages: 150 mg BID plus efficace que warfarine Dose inférieure si risque de saignement: 110 mg Moins d interactions et monitoring que warfarine Moins de saignements fatals que warfarine Couvert RAMQ Inconvénients: BID Emballage original, capsule entière Plus de saignement GI et infarctus que warfarine Élimination en IR Dyspepsie Pas d antidote

24 Rivaroxaban (Xarelto ) Caractéristiques Petit comprimé, facile à avaler Peut être coupé ou écrasé PK, PD : effet anticoagulant relié à Cp Pt anticoagulé 2-4h après la prise T ½ = 5 à 9 h Personnes âgées: 11 à 13 h Éliminé au rein à 33% Prendre dose 15 et 20 mg avec repas

25 Rivaroxaban (Xarelto ) Indications et contre-indications Indications : Prévention TVP et EP post-op orthopédie Prévention AVC en FA Traitement des TVP (et EP) SCA (non officielle) Contre-indications : Grossesse et allaitement, hémorragie active ou récente, traitement concomittant avec inhibiteur ou inducteur puissant du CYP3A4 et inhibiteur puissant PGP, hépatopathie avec coagulopathie, hypersensibilité

26 Médicaments contre-indiqués avec rivaroxaban Inhibiteurs puissants du CYP3A4 et PGP: Ketoconazole, posaconazole, voriconazole, itraconazole, Ritonavir Inducteur puissant du CYP3A4: Rifampicine Phenytoine, carbamazepine, phenobarbital

27 Rivaroxaban (Xarelto ) Étude ROCKET-AF Comparaison rivaroxaban (20 mg die) vs warfarin (INR 2 à 3) pour prévenir AVC en FA Moins d interactions et monitoring que N = 14264, warfarine CHADS moyen = 3,4, durée 1,6 ans Résultats : Rivaroxaban aussi efficace que warfarine Autant de saignements majeurs Moins d'hémorragies intracrâniennes et de saignements fatals Si Clcr 30 à 50 ml/min : 15 mg po die Patel MR, et coll. Rivaroxaban versus warfarin in nonvalvular atrial fibrillation. NEJM 2011;365:883-91

28 Rivaroxaban Résumé Avantages: DIE Dose ajustée si IR Moins d interactions et monitoring que warfarine Moins de saignements fatals que warfarine Possibilité d antidote Comprimé peut être coupé ou écrasé Couvert RAMQ Inconvénients: Pas plus efficace que la warfarine Élimination en IR Plus de saignements GI que warfarine

29 Apixaban (Eliquis ) Caractéristiques Récemment commercialisé au Canada Petit comprimé, facile à avaler 5 mg po BID sauf: 80 ans, 60 kg, créat 133 2,5 mg po BID Pt anticoagulé 3-4h après la prise T ½ = 12 h Éliminé au rein à 25%

30 Indication : Apixaban (Eliquis ) Indications et contre-indications Prévention de la TVP chez les patients post-op orthopédie Prévention de l AVC en FA Contre-indications : Hémorragie active importante et/ou lésions associées Hépatopathie avec coagulopathie Traitement concomitant avec inhibiteur puissant CYP3A4 ou PGP Hypersensibilité au médicament

31 Apixaban (Eliquis ) étude ARISTOTLE Comparaison apixaban (5 mg BID) vs warfarin (INR 2 à 3) pour prévenir AVC en FA N = 18201, CHADS moyen = 2,1, durée 1,8 ans Résultats : Apixaban plus efficace que warfarine Moins de saignements majeurs et intracrâniens Moins de mortalité Granger CB et coll. Apixaban versus warfarin in patients with atrial fibrillation. NEJM 2011;365:

32 Apixaban (Eliquis ) étude AVERROES Comparaison apixaban (5 mg BID) vs aspirine (81 à 324 mg) pour prévenir AVC en FA N = 5599, CHADS moyen = 2,1, durée 1,1 ans Patients non candidats à la warfarine Résultats : Apixaban plus efficace que aspirine Pas plus de saignements majeurs ou intracraniens!! Connolly SJ et coll. Apixaban in patients with atrial fibrillation. NEJM 2011;364:

33 Apixaban Résumé Avantages: Plus efficace que warfarine Diminue la mortalité Dose ajustée si risque de saignement Moins d interactions et monitoring que warfarine Moins de saignements fatals que warfarine Inconvénients: BID Élimination en IR Pas d antidote Non couvert par RAMQ (à ce jour)

34 Comparaison des «pilules»

35 Comparaison des nouveaux anticoagulants Nom du médicament Dabigatran etexilate Pradax MC Rivaroxaban Xarelto Apixaban Eliquis Compagnie Boehringer- Ingelheim Bayer Pfizer Mécanisme d action Inhibiteur direct de la thrombine Inhibiteur direct du facteur Xa Inhibiteur direct du facteur Xa Temps demi-vie h 7-11 h 8-15 h Délai d action 1,5 h 2-4 h 3-4h Élimination rénale 80% 33% inchangé, 33% métabolites inactifs 25%

36 Comparaison Coûts mensuels et couverture assurance Nom du médicament Dabigatran etexilate Rivaroxaban Apixaban Dose utilisée pour prévention de la FA 110 mg po BID 150 mg po BID 15 mg po die (si Clcr ml/min) 20 mg po die 5 mg po BID Coût mensuel 124$ 105$ 190$ Couverture RAMQ (pour prévention AVC en FA) Médicament d exception (code CV155) Médicament d exception (code CV155) Non

37 Effets indésirables Effets indésirables Warfarine Dabigatran 150 mg (RELY) % (RR) Rivaroxaban (ROCKET-AF) % (RR) Apixaban (ARISTOTLE) % (RR) Saignements majeurs Saignements fatals Saignements intracrâniens Infarctus du myocarde 3,09-3,4% 3,11% (0,93) 3,6% (1,05) 2,13%* (0,69) 0,5-1,8% 1,45%* (0,81) 0,2%* (0,40) 0,3% 0,7-0,8% 0,30%* (0,40) 0,5%* (0,71) 0,33%* (0,42) 0,5-1,1% 0,75%* (1,38) 0,9% (0,81) 0,61% (0,88) Saignements 0,86-2,2% 1,51%* (1,50) 3,2%* (1,45) 0,76% (0,89) GI majeurs * Si statistiquement significatif

38 Nouveaux anticoagulants vs warfarine: AVC ou emboli Nouveaux anticoag meilleur Warfarin meilleur Gracieuseté du Dr Peter Guerra Connolly S et al NEJM 2009; Patel M et al NEJM 2011; Granger C et al NEJM 2011

39 Nouveaux anticoagulants vs warfarin: saignement intracranien Nouveaux anticoag meilleur Warfarin meilleur Gracieuseté du Dr Peter Guerra Connolly S et al NEJM 2009; Patel M et al NEJM 2011; Granger C et al NEJM 2011

40 Nouveaux anticoagulants vs warfarin: mortalité (toute cause) Nouveaux anticoag meilleur Warfarin meilleur Gracieuseté du Dr Peter Guerra Connolly S et al NEJM 2009; Patel M et al NEJM 2011; Granger C et al NEJM 2011

41 Informations pratiques saignement, que faire? Saignement mineur (épistaxis, ecchymose, ménorragie) : méthodes contrôle local, si inefficace peut sauter 1-2 doses et reprendre à dose réduite si indiqué Saignement modéré (HDH ou HDB) : cesser anticoagulant et traiter le saignement si possible, transfuser si anémie Saignement majeur ou menaçant la vie : cesser anticoagulant, transfuser si anémie, traitement aggressif de la cause du saignement (pas d'effet du plasma ou cryoprécipité)

42 PFC = plasma frais congelés, CCP-4f = concentré de complexe prothrombique à 4 facteurs soit Octaplex ou Beriplex, facteur VII activé recombinant Dabigatran : Informations pratiques saignement, que faire? lavage gastrique ou charbon activé Pas d'effet mesuré des PFC, CCP-4f, Facteur VIIar Hémodialyse (enlève environ 65% du médicament) Rivaroxaban : non dialysable renversé par CCP-4f (50 UI/kg) Apixaban : Charbon activé PFC (?) Facteur VIIar

43 Renversement de l'effet du rivaroxaban avec CCP-4f Eerenberg ES et coll. Reversal of rivaroxaban and dabigatran by prothrombin complex concentrate: A randomized placebo-controlled, crossover study in healthy subjects. Circulation 2011;124

44 Cessation avant une procédure à risque de saignement Temps d'élimination : varie selon molécule et fonction rénale Dabigatran : 13 à 27 heures Cesser 2 à 6 jours pré-procédure Rivaroxaban : 12 heures Cesser 2 jours pré-procédure Apixaban: 8 à 15 heures Cesser 2 jours pré-procédure Délai d'action : 2-4 h

45 Principes: Comment passer d un anticoagulant à l autre? Évaluer le délai d action et le temps d élimination selon le patient (fonction rénale) Éviter d avoir 2 médicaments à dose thérapeutique pendant période prolongée Essayer d obtenir la fin d action d un médicament qui correspond au début d action de l autre médicament

46 Comment passer d un anticoagulant à l autre? Héparine IV à nouvel anticoagulant: Cesser héparine IV et administrer au même moment le nouvel anticoagulant HFPM à nouvel anticoagulant: Administrer le nouveau anticoagulant 0 à 2h avant la prochaine dose prévue d HFPM

47 Comment passer d un anticoagulant à l autre? Warfarine à nouvel anticoagulant: Cesser warfarine et mesurer l INR Rivaroxaban: débuter lorsqu INR < 2,5 Dabigatran: débuter lorsqu INR < 2 Nouvel anticoagulant à la warfarine: Débuter warfarine, mesurer INR jour 2 (continuer nouvel anticoagulant). Si INR > 2,0, on peut cesser le nouvel anticoagulant. NB que les nouveaux anticoagulants influencent l INR, donc le mesurer au creux thérapeutique selon monographie

48 Tests de laboratoire Dabigatran ECT : relation linéaire avec concentration dabigatran PT (INR) et aptt : affecte résultat, qualitativement Rivaroxaban PT (INR) : relation linéaire dose-réponse (dépend du réactif) APTT : affecte résultat, qualitativement Anti-Xa : affecté à la hausse (si calibré pour rivaroxaban, est relié à Cp) Apixaban PT (INR) TCA Anti-Xa (Rotachrom) Concentrations plasmatiques des médicaments: possible mais non disponible

49 Conclusion Mise à jour essentielle car plusieurs nouveautés Utilisation grandissante = nouvelles données Plusieurs avantages vs warfarine Pas chez les patients avec valves Choix éclairé à faire pour chaque patient Indication Caractéristiques du patient IR, comorbidités, E2, adhérence au traitement Risque de saignement

50 Lecture suggérée

51 Références Cairns JA et coll. Canadian Cardiovascular Society Atrial Fibrillation Guidelines 2010: Prevention of Stroke and Systemic Thromboembolism in Atrial Fibrillation and Flutter. Can J Cardiol 2011;27:74-90 The Executive Steering Committee, on behalf of the ROCKET AF Study Investigators. Rivaroxaban Once daily, oral, direct factor Xa inhibition compared with vitamin K antagonism for prevention of stroke and embolism trial in atrial fibrillation: Rationale and design of the ROCKET AF study. Am Heart J 2010;159:340-7.e1 Patel MR et coll. Rivaroxaban versus Warfarin in Nonvalvular Atrial Fibrillation. N Engl J Med 2011;365: (et le supplementary appendix) Monographies de l'héparine non fractionnée, daltéparine, rivaroxaban, warfarine, dabigatran, consultées en octobre 2012, disponibles au: Eerenberg ES et coll. Reversal of rivaroxaban and dabigatran by prothrombin complex concentrate: A randomized, placebo-controlled, crossover study in healthy subjects. Circulation 2011;124

52 Références Schulman S, Crowther MA. How I treat with anticoagulants in 2012: new and old anticoagulants, and when and how to switch. Blood 2012;119: Spinler SA, Shafir V. New oral anticoagulants for atrial fibrillation. Circulation 2012;126: Stewart RAH. Clinical trials of direct thrombin and factor Xa inhibitors in atrial fibrillation. Curr Opinion Cardiol 2011;26: Mavrakanas T, Bounameaux H. The potential role of new anticoagulants in the prevention and treatment of thromboembolism. Pharmacol Ther 2011;130:46-58 Bassand JP. Review of atrial fibrill outcome trials of oral anticoagulant and antiplatelet agents. Europace 2012;14: Piccini JP, et coll. Oral factor Xa inhibitors for the prevention of stroke in atrial fibrillation. Curr Opinion Cardiol 2010;25: Bommer WJ. Current and future alternatives to warfarin for the prevention of stroke in atrial fibrillation. Crit Pathways in Cardiol 2012;11:45-54.

53 Références Wisler JW, Becker RC. A guidance pathway for the selection of novel anticoagulants in the treatment of atrial fibrillation. Crit Pathways in Cardiol 2012;11: Soff GA. A new generation of oral direct anticoagulants. Arterioscler Thromb Vasc Biol 2012;32: Solomon MD et coll. Cost-effectiveness of pharmacologic and invasive therapies for stroke prophylaxis in atrial fibrillation. J Cardiovasc Med 2012;13: The EINSTEIN Investigators. Oral rivaroxaban for the treatment of symptomatic pulmonary embolism. N Engl J Med 2012;366: The EINSTEIN Investigators. Oral rivaroxaban for symptomatic venous thromboembolism. N Engl J Med 2010;363: Mega JF et coll. Rivaroxaban in patients with a recent acute coronary syndrome. N Engl J Med 2012;366: 9-19.

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md )

Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Informations sur le rivaroxaban (Xarelto md ) et l apixaban (Eliquis md ) Préambule Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang!

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire le dabigatran? Lisez ce qui suit! Un intervalle thérapeutique

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament :

En considérant que l effet anticoagulant du dabigatran débute dans les 2 heures suivant la prise du médicament : Informations sur le dabigatran (Pradaxa md ) Préambule : Ce document présente plusieurs informations utiles pour les prescripteurs afin de les aider lors de l utilisation du dabigatran (Pradaxa md ). L

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs

Plus en détail

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie Webinaire de l INESSS présenté par Mélanie Tardif,

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas?

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Mario Wilhelmy et Sarah Janecek Vous voulez prescrire...? Lisez ce qui

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie

Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie Traitement par le rivaroxaban en anesthésiologie Version compacte des recommandations du groupe d experts «Rivaroxaban and anesthesiology» Version compacte de l édition révisée en novembre 2013* *Toutes

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

Aspects pratiques du traitement de la MTEV

Aspects pratiques du traitement de la MTEV JFA Aspects pratiques du traitement de la MTEV 1 er février 2013 Isabelle Mahé Hôpital Louis Mourier Médecine Interne APHP, Université Paris 7 Conflits d intérêt Conseil en développement Daiichi Sankyo,

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Pharmacologie, indications et implications des NAOs. Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014

Pharmacologie, indications et implications des NAOs. Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014 Pharmacologie, indications et implications des NAOs Stéphanie Cloutier, hématologue Le 24 septembre 2014 AODs: Anticoagulants oraux directs TSOACs : target-specific oral anticoagulants Stéphanie Cloutier,

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Cardiologie FORMATION CONTINUE Une avancée pharmacologique Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau?

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Les arythmies Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Michael Benzazon et Nicolas Bussières 5 M me Effa se présente à votre cabinet, car elle a depuis peu des palpitations.

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux

Dabigatran, rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux , rivaroxaban et apixaban: le point sur les nouveaux anticoagulants oraux Damian Ratano a, Philippe Beuret a, Sébastien Dunner b, Alain Rossier b, Marc Uhlmann b, Gérard Vogel b, Nicolas Garin b Quintessence

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 30 octobre 2012 Bulletin no 1 / 2012-2013 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La première réunion du Comité de pharmacologie de l année 2012-2013 a eu lieu le 30 octobre 2012. RÉSUMÉ EN QUELQUES

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs)

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) A. Da Costa CHU Saint-Etienne Septembre 2013 Avec l aide du Pr Mismetti CHU Saint Etienne (NOACs) : AC oraux

Plus en détail

2015-01-29 OBJECTIFS INTRODUCTION CONFLITS D INTÉRÊT POTENTIEL L ANTICOAGULANT IDÉAL N EXISTE PAS ENCORE LES ANTICOAGULÉS

2015-01-29 OBJECTIFS INTRODUCTION CONFLITS D INTÉRÊT POTENTIEL L ANTICOAGULANT IDÉAL N EXISTE PAS ENCORE LES ANTICOAGULÉS LES NACOS: LES (MOINS) NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX. OBJECTIFS 1. Renforcer nos connaissances pharmacologiques des NACOs 2. Revoir les indications approuvées pour leur utilisation Montebello 2015 Dr Luc

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

NACO (NOAC) en pratique

NACO (NOAC) en pratique NACO (NOAC) en pratique Avantages et inconvénients Le point de vue du clinicien E. FERRARI. CHU Nice. Conflits d intérêts Actelion Astra BMS Cephalon Lilly Pfizer Roche Novartis Sanofi MSD Leo Bayer Actelion

Plus en détail

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min)

Apixaban. Rivaroxaban. Dabigatran (Pradaxa ) (Xarelto ) (Eliquis ) 6X (ClCr 10-30ml/min) dapté et modifié de: J.Eikelboom et l. Circulation. 2010;121:1523-1532 Apixaban (Eliquis ) Rivaroxaban (Xarelto ) Dabigatran (Pradaxa ) Mécanisme d action Inhibiteurs directs du FXa Inhibiteur direct du

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS?

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? BERTIN NKODIA R1 MEDECINE DE FAMILLE INTRODUCTION METHODES RESULTATS

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle 1. Généralités : Alternative aux AVK surtout si INR instable, risque hémorragique globalement identique aux AVK, éducation nécessaire, pas de contrôle biologique d efficacité nécessaire, par contre contrôle

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS

ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS ACCIDENT AUX NOUVEAUX ANTI-COAGULANTS Btissame Betari Symposium 8 Avril 2014 1 Cas clinique Mr V. 86 ans ATCD : HTA, ACFA traitée par Xarelto Mode de vie : Vit avec sa femme en pavillon Autonome, marche

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

New oral anticoagulants, treatment of lower limbs deep venous thrombosis and non-valvular atrial fibrillation: a call to information!

New oral anticoagulants, treatment of lower limbs deep venous thrombosis and non-valvular atrial fibrillation: a call to information! Éditorial Sang Thrombose Vaisseaux 2012 ; 24, n o 6 : 261-5 Nouveaux anticoagulants dans la prise en charge de la pathologie thromboembolique veineuse et du risque thromboembolique de la fibrillation atriale

Plus en détail

Actualités et thromboses

Actualités et thromboses Actualités et thromboses 6 novembre 2012 Soirée multidisciplinaire AMNC Marie BENICHOU, Corinne BRAUNSTEIN, Cécile CAZORLA, Erwan CHOBLET, Rachid EL BELGHITI, Michèle-Paule FIORENTINO, Hervé LEVENES, Jessyca

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux?

1 - Que faut-il retenir sur les anticoagulants oraux? La nouvelle convention pharmaceutique offre l opportunité aux pharmaciens d accompagner les patients traités par anticoagulants oraux au long cours afin de prévenir les risques iatrogéniques. Les anticoagulants

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION

XARELTO (RIVAROXABAN) 2,5 MG - 15 MG - 20 MG, COMPRIMÉS PELLICULÉS GUIDE DE PRESCRIPTION Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament Xarelto 2,5 mg; 15 mg et 20 mg de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux

Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux Dr A.Lillo-Le Louët, Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) Paris-HEGP Avec avec Dr P.Lainé, CRPV - Angers Préambule Directeur du Centre Régional

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

La fibrillation atriale (FA)

La fibrillation atriale (FA) Anticoagulants oraux directs et fibrillation atriale non valvulaire Une évolution majeure dans la prise en charge des patients n L arrivée des anticoagulants oraux directs (AOD), dabigatran, rivaroxaban

Plus en détail

Chef du service de cardiologie Co- ges2onnaire médical cardiovasculaire CHUM Professeur agrégé de médecine Université de Montréal

Chef du service de cardiologie Co- ges2onnaire médical cardiovasculaire CHUM Professeur agrégé de médecine Université de Montréal Conseils pra,ques ou perles cliniques sur l u,lisa,on des nouvels an,coagulants oraux (NACOs): transi,on ini,a,on - arrêt du Rx George Honos MD FRCPC FACC Chef du service de cardiologie Co- ges2onnaire

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU

SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU SÉCURISATION DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS TRAITÉS PAR DABIGATRAN ET RIVAROXABAN AU CH DE HAGUENAU APHAL - 24/09/2013 Dr Sébastien BUFFLER - Cardiologue Audrey FUSS - Interne en pharmacie Contexte

Plus en détail

L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013?

L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013? L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013? Raymond Roudaut Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque CHU de Bordeaux Pôle Cardio-thoracique Université Bordeaux Segalen

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies par les NACO et autres protocoles

Prise en charge des hémorragies par les NACO et autres protocoles Prise en charge des hémorragies par les NACO et autres protocoles de SU en évolution Objectifs Comprendre que les NACO sont largement utilisés en pratique clinique Discuter des protocoles nouveaux et en

Plus en détail

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Dr C Braunstein / Dr R ElBelghiti 06.11.2012 Silencieuse?? FA : définitions ESC : Guidelines for the management

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anti thrombotiques Dr. Isabelle GOUIN-THIBAULT Hématologie biologique Groupe Hospitalier Hôtel Dieu Cochin Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anticoagulants Faut-il une surveillance

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Guide d utilisation Les nouveaux anticoagulants oraux (NACO) Inhibiteur direct de la thrombine DABIGATRAN Pradaxa md Capsules 110 et 150 mg * Inhibiteurs directs du facteur Xa 10 10 10 15 15 15 20 20 20

Plus en détail

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Professeur Jérôme RONCALLI Service de Cardiologie A CHU de Toulouse Mise à jour juin 2013 Coeur et Sport, Toulouse le 23 Novembre 2012 Principale

Plus en détail