pour vous! Le Répit & Repos est fait Dossier de presse Conférence de presse Mardi 3 avril 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pour vous! Le Répit & Repos est fait Dossier de presse Conférence de presse Mardi 3 avril 2012"

Transcription

1 ,, Le Répit & Repos est fait pour vous! Conférence de presse Mardi 3 avril 2012 Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : Fax :

2 SOMMAIRE 1 Maison de l Aide à la Personne GIP SAP Historique Une réponse innovante Le dispositif... 5 Volet 1 : Une bourse d heures... 7 Volet 2 : L accueil aidants aidé, Les Séjours Grand Air... 8 Volet 3 : L accueil de jour et l accueil temporaire en famille d accueil... 8 Photos : Daniel Lebon - Bruno Bamba

3 Maison de l Aide à la Personne GIP SAP (Groupement d Intérêt Public dédié au développement des Services A la Personne) 1 LE GIP SAP : UNE RÉPONSE POLITIQUE INNOVANTE AUX PROBLÉMATIQUES DES SERVICES À DOMICILE HISTORIQUE : LA NÉCESSITÉ DE STRUCTURER LE SECTEUR Les services d aide à la personne sont en pleine expansion à La Réunion et représente un potentiel d emplois non négligeable. Face au fort taux de chômage dans l île, le Conseil Général a souhaité, en sa qualité de Chef du social, structurer ce secteur à travers la création d un Groupement d Intérêt Public. Il était nécessaire d organiser le «marché des services à la personne» en un secteur d activité professionnel capable d offrir des services diversifiés et de qualité, capable de structurer des filières de métiers puisque, à La Réunion comme en métropole, le secteur rencontre plusieurs freins et obstacles : n une offre encore trop limitée et mal répartie géographiquement, n un accès perçu comme trop complexe, n une insuffisante attractivité des métiers liée à un déficit d image ainsi qu à l organisation et aux conditions de travail. 3

4 LE GIP SAP : UNE RÉPONSE INNOVANTE Le Groupement d Intérêt Public Services à la Personne (GIP SAP) est une réponse institutionnelle commune voulue par ses membres fondateurs (Association des Maires de La Réunion, Conseil Régional et Conseil Général). Ils ont tenu à lui donner les missions suivantes : n donner une réponse globale afin de coordonner et d associer au sein d une même structure des personnes publiques (Etat, Collectivités locales...) et des personnes privées (associations, particulier...) les activités de services à la personne, n mettre en commun des moyens d évaluation permettant de mesurer et de garantir la qualité et la continuité de la prise en charge au meilleur coût. n d en faire un laboratoire qui ferait de l ingénierie et de l expertise pour accompagner les structures et les porteurs de projets dans leur domaine d activité (processus, tableaux de bord, innovations...). Le GIP SAP se veut un centre de responsabilité légère et performante, raison pour laquelle il a reçu l agrément préfectoral le 1 er octobre 2010 pour la période 2010 à 2014 qui lui confère un statut juridique solide confortant le choix des membres fondateurs sur cette forme d organisation. SES MISSIONS n Soutenir la croissance des structures n Promouvoir une logique de diversification et d innovation n Consolider les structures du secteur n Améliorer la qualité des emplois et donc du service COORDONNÉES : 13 rue Fénelon Saint-Denis Tél. : Fax :

5 2 LE DISPOSITIF A/ LE CONTEXTE L INSEE prévoit en 2030, personnes âgées de plus de 60 ans, soit le ¼ de la population totale de La Réunion. Sur le territoire réunionnais, les situations d incapacité et de dépendance apparaissent plus précocement, et le processus de vieillissement intervient plus tôt, c est-à-dire en moyenne dès 50 ans. Selon l ORS, sur la base de l enquête HID (Handicaps-incapacités-dépendance) 2004 réalisée à La Réunion, 2 personnes âgées aidées sur 3 (30 000) le sont uniquement par leur entourage. Sur les aidants, les non professionnels sont majoritaires : 70 % des aidants soit environ personnes, sont des aidants non professionnels et sont quasi-exclusivement des membres de la famille. Il apparaît également que 3 adultes handicapés sur 4 (environ ) reçoivent une aide régulière en raison de leur état de santé. C est ainsi que personnes aident les adultes handicapés à accomplir les actes de la vie courante. Dans 8 cas sur 10, l aide apportée est uniquement non professionnelle. La Caisse Nationale de Solidarité pour l Autonomie (CNSA) définit comme suit un aidant familial : «Toute personne qui vient en aide, à titre non professionnel, en partie ou totalement, à une personne âgée dépendante ou une personne handicapée de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne» Guide de l aidant familial B/ LA RÉPONSE «Le droit au répit est le besoin légitime qui reconnaît, à la personne en situation de handicap et à son entourage, la possibilité de souffler moralement et physiquement». C est sur ce constat que le projet «répit repos» a été voulu et annoncé par Nassimah DINDAR, Présidente du Conseil Général, dès novembre 2010, à l issue du colloque de lancement du GIP SAP. Pour y parvenir, la mise en place de ce dispositif a été inscrite dans le projet de mandature , un chantier visant à soulager les familles en charge de personnes dépendantes ou en situation de handicap. L épuisement est reconnu comme une des principales causes de maltraitance au sein de la famille des personnes âgées ou handicapées. Face à la souffrance des familles, épuisées et parfois isolées, il a été décidé d améliorer leur qualité de vie ainsi que de celle des personnes fragiles dont ils ont la responsabilité. L urgence est d offrir une palette de services auxquels l aidant pourrait faire appel, en fonction de sa situation, de ses besoins, afin de le soulager du quotidien. 5

6 Répit & Repos est un dispositif gagnant-gagnant Au-delà du simple plaisir procuré, c est souvent une nécessité physique et psychologique pour certaines familles. Il existe différentes solutions de Répit 1 - L accueil de jour 2 - L accueil temporaire 3 - Les accueillants familiaux 4 - Séjours et vacances Une expérimentation d un service de répit pour les familles a été mise en place dès novembre 2011 avec l évaluation de 200 familles afin de tester les outils d évaluation et de préparer le déploiement prévu dès janvier

7 Le dispositif VOLET 1 : UNE BOURSE D HEURES 2 types de bourse d heures : Une aide au répit Un accompagnement de l aidant à domicile Bourse d heures (12 jours par an) soit 96 h. L AIDE AU RÉPIT Remplacer à son domicile par des professionnels formés l aidant familial pour qu il puisse prendre un répit. ACCOMPAGNEMENT DE L AIDANT AU DOMICILE Proposer à l aidant d être aidé et accompagné à son domicile par un professionnel formé pour lui permettre d acquérir ou de retrouver une certaine autonomie individuelle et sociétale. L attribution de la bourse d heures est soumise systématiquement à une évaluation au domicile de l aidant par une infirmière du GIP SAP. Elle a pour but d évaluer l environnement et le besoin de l aidant en termes de répit et d accompagnement. Les aidants peuvent s accorder des moments de répit par le biais d un «crédit d heures» qui se concrétise par l intervention à la carte d un professionnel formé relevant d un service prestataire agréé. 7

8 VOLET 2 : L ACCUEIL AIDANTS AIDÉ, LES SÉJOURS GRAND AIR Cette action répond aux orientations de la politique d action sociale menée par la collectivité sur l accès aux vacances et loisirs des familles réunionnaises et plus particulièrement des populations à difficultés sociales, en situation de handicap, de dépendance. L action Grand Air consiste à proposer une offre d accueil aidant et aidé adaptée sur un temps cours (2 à 4 jours) dans les centres de loisirs avec hébergement tels que le Village corail à Saint-Gilles les Bains ou encore les Thermes de Cilaos. Séjour Grand Air (4 jours-3 nuits). VOLET 3 : L ACCUEIL DE JOUR ET L ACCUEIL TEMPORAIRE EN FAMILLE D ACCUEIL L hébergement temporaire en famille d accueil constitue une alternative entre le maintien à domicile et l hébergement en établissement. Chaque famille peut accueillir jusqu à 3 personnes à son domicile. À ce jour, sur le territoire réunionnais, 443 familles d accueil proposent 769 places d accueil permanent et 36 places d accueil temporaire. ACCUEIL DE JOUR Il s agit de permettre aux familles d accueil volontaires de proposer un service d accueil de jour. ACCUEIL TEMPORAIRE L offre d accueil temporaire en famille d accueil existe déjà sur notre territoire (36 places) mais ne bénéficie d un taux de remplissage maximal que pendant les vacances scolaires ou les périodes de fête. La proposition est d utiliser ce réseau de familles d accueil existant afin de proposer une offre de répit sur une durée plus courte, tout en favorisant le remplissage de l accueil temporaire. Volet 3 : 6 jours. 8

9

10 Communication du Conseil Général Tél. : Fax : Photos : Daniel Lebon - Alexandre Rivière - Bruno Bamba

ESPACE REYDELLET JEUDI 30 OCTOBRE 2014 INAUGURATION DU CAFÉ DES AIDANTS

ESPACE REYDELLET JEUDI 30 OCTOBRE 2014 INAUGURATION DU CAFÉ DES AIDANTS JEUDI 30 OCTOBRE 2014 ESPACE REYDELLET INAUGURATION DU CAFÉ DES AIDANTS Une réponse adaptée aux besoins des Aidants Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21

Plus en détail

SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat

SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat SOLUTION 1 Comité de suivi du plan Alzheimer 24 mars 2011 Direction générale de la cohésion sociale Dr Jean-Philippe Flouzat Solution 1 du plan Alzheimer Evaluation des dispositifs existants : accueil

Plus en détail

Inauguration. de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes. Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie

Inauguration. de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes. Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie Photos : Daniel Lebon / Bruno Bamba / D.R. Inauguration de l établissement d Hébergement pour Personnes âgées autonomes Samedi 17 décembre 2011 Rue du frère Scubilion à Sainte-Marie Dossier de presse Communication

Plus en détail

L accueil temporaire. Cadre législatif et juridique. Réunion d information tout public Métropole Lilloise

L accueil temporaire. Cadre législatif et juridique. Réunion d information tout public Métropole Lilloise Cadre législatif et juridique Réunion d information tout public Métropole Lilloise Objectifs de l accueil temporaire: Favoriser des périodes de répit pour les personnes en situation de handicap, leur apporter

Plus en détail

Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap

Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap Faire face aux enjeux de l avancée en âge des personnes en situations de handicap La CNSA et ses missions Établissement public créé par la loi du 30 juin 2004, missions renforcées par la loi du 11 février

Plus en détail

L action de GRA en matière de gérontologie

L action de GRA en matière de gérontologie Direction cohésion sociale / Service gérontologie L action de GRA en matière de gérontologie Journée dépendance du 8 mars 2012 La compétence Gérontologie CONTEXTE: Suite à l Analyse des Besoins sociaux

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

Présentation de la Maison Loire Autonomie

Présentation de la Maison Loire Autonomie L u n d i 8 o c t o b r e 2 0 1 2 dossier de presse Présentation de la Maison Loire Autonomie par Bernard BONNE, président du Conseil général et Claude BOURDELLE, vice-président du Conseil général chargé

Plus en détail

politique d insertion :

politique d insertion : Photo : Bruno Bamba politique d insertion : UNE ANNONCE FORTE DU CONSEIL GÉNÉRAL 24 avril 2013 Dossier de presse Direction de la Communication Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 www.cg974.fr PHOTOGRAPHIE

Plus en détail

MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE

MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE MSA BEAUCE CŒUR DE LOIRE Plan d Action Sanitaire et Sociale 2011-2015 www.msa-beauce-coeurdeloire.fr Ce plan : Un nouveau plan d action sanitaire et sociale pour les 5 années à venir 2011 2015 adopté lors

Plus en détail

AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES

AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES AIDE SOCIALE PERSONNES ÂGÉES PERSONNES HANDICAPÉES 1 AIDE SOCIALE PERSONNES AGÉES - PERSONNES HANDICAPÉES Aide personnalisée à l autonomie, prestation compensatoire du handicap, Téléassistance, chèque

Plus en détail

«Bien vieillir en Haute-Savoie»

«Bien vieillir en Haute-Savoie» ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉ «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 Bilan à mi-parcours du schéma gérontologique départemental «Le plan d actions «Bien vieillir en Haute-Savoie» 2013-2017 adopté et

Plus en détail

V i v r e e n s e m b l e

V i v r e e n s e m b l e F V i v r e e n s e m b l e 98 Schéma directeur pour l autonomie et la participation des personnes handicapées à Paris > F - vivre ensemble Dans le programme d études, se référer aux études : Enfance handicapée

Plus en détail

REVENDICATION DE L APF SUR LES AIDANTS 1 FAMILIAUX

REVENDICATION DE L APF SUR LES AIDANTS 1 FAMILIAUX REVENDICATION DE L APF SUR LES AIDANTS 1 FAMILIAUX L APF est depuis longtemps mobilisée sur cette question des aidants en l abordant sur des approches différentes : parents, fratrie, conjoints, Depuis

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

Bulle d Air Une expérience innovante de baluchonnage en Alpes du Nord

Bulle d Air Une expérience innovante de baluchonnage en Alpes du Nord Bulle d Air Une expérience innovante de baluchonnage en Alpes du Nord Journée Nationale ASS MSA 17 septembre 2015 Bagnolet Contexte et historique de la création de Bulle d Air Un historique fort de la

Plus en détail

C O N S E I L G É N É R A L. Journée Départementale des Personnes âgées

C O N S E I L G É N É R A L. Journée Départementale des Personnes âgées Journée Départementale des Personnes âgées Jardin de l État Dimanche 3 octobre 2010 Dossier de Presse Direction de la Communication du Conseil Général - courriel : presse@cg974.fr - Tél. : 0262 21 86 30

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale La protection sociale est le cœur d activité de KLESIA. Véritable

Plus en détail

Le parcours résidentiel de la personne âgée. Le 19 mars

Le parcours résidentiel de la personne âgée. Le 19 mars Le parcours résidentiel de la personne âgée RESTITUTION DU DIAGNOSTIC DE BESOINS PAYS DE LIFFRÉ Le 19 mars 2015 1 SOMMAIRE I : ETAT DES LIEUX II : A LA RENCONTRE DES ACTEURS CONCERNES III : PROPOSITIONS

Plus en détail

LANCEMENT DU CAFE DES AIDANTS DU BOURBONNAIS

LANCEMENT DU CAFE DES AIDANTS DU BOURBONNAIS DOSSIER DE PRESSE 11 SEPTEMBRE 2014 LANCEMENT DU CAFE DES AIDANTS DU BOURBONNAIS CONTACT ODILE MERIAU, PSYCHOLOGUE TEL. : 06 88 05 79 70 / o.meriau@ch-moulins-yzeure.fr SOMMAIRE 1. Les aidants : une situation,

Plus en détail

Générations Mutualistes

Générations Mutualistes Générations Mutualistes Accompagner les familles tout au long de la vie Un réseau de 750 établissements et services mutualistes dans toute la France Un engagement au service du mieux-vivre de la personne

Plus en détail

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019

Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Dossier de presse Présentation du Schéma départemental de l Autonomie 2015/2019 Poitiers, le 30 janvier 2015 Bruno BELIN, Premier Vice-Président du Conseil Général chargé des Solidarités, a réuni les partenaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RENCONTRE DEPARTEMENTALE DES JEUNES EN MISSION DE SERVICE CIVIQUE EN LOZERE

DOSSIER DE PRESSE RENCONTRE DEPARTEMENTALE DES JEUNES EN MISSION DE SERVICE CIVIQUE EN LOZERE CABINET COMMUNICATION DOSSIER DE PRESSE RENCONTRE DEPARTEMENTALE DES JEUNES EN MISSION DE SERVICE CIVIQUE EN LOZERE JEUDI 1 JANVIER 016 A 10 H 00 PREFECTURE - SALLE DES FETES- MENDE En présence de : M.

Plus en détail

LA MOBILITÉ DES SÉNIORS Des services mobilité pour un gain d autonomie

LA MOBILITÉ DES SÉNIORS Des services mobilité pour un gain d autonomie LA MOBILITÉ DES SÉNIORS Des services mobilité pour un gain d autonomie L association Wimoov accompagne, depuis sa création, les personnes en insertion socioprofessionnelle et les travailleurs précaires

Plus en détail

Schéma départemental de soutien à l autonomie

Schéma départemental de soutien à l autonomie Schéma départemental de soutien à l autonomie 2014-2019 Département de la Seine-et-Marne PHASE DE CONCERTATION Cahier des charges des groupes de travail thématiques Méthodologie et objectifs des groupes

Plus en détail

L INSTITUT DU MAINTIEN A DOMICILE, FONDE

L INSTITUT DU MAINTIEN A DOMICILE, FONDE COMMUNIQUE DE PRESSE 2010 MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES L INSTITUT DU MAINTIEN A DOMICILE, FONDE PAR LA SOCIETE INDEPENDANCE ROYALE, RECOMPENSE LE RELAIS DES FAMILLES EN LUI REMETTANT

Plus en détail

Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants

Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants Tableau des différents services spécifiques pour les proches Aidants Types de services Présentation Aspects réglementaires Tutelles Prises en charge Services réglementés pérennes La garde itinérante de

Plus en détail

Baromètre Dépendance vague Dépendance : les Français songent de plus en plus à s'y préparer personnellement. Baro.

Baromètre Dépendance vague Dépendance : les Français songent de plus en plus à s'y préparer personnellement. Baro. Baromètre Dépendance vague 8-2016 Dépendance : les Français songent de plus en plus à s'y préparer personnellement A propos de l étude Étude réalisée par TNS Sofres pour La Banque Postale Prévoyance du

Plus en détail

25 NOUVEAUX «CDISABLES» RENFORCENT LA GRANDE FAMILLE DU CONSEIL GÉNÉRAL

25 NOUVEAUX «CDISABLES» RENFORCENT LA GRANDE FAMILLE DU CONSEIL GÉNÉRAL 25 NOUVEAUX «CDISABLES» RENFORCENT LA GRANDE FAMILLE DU CONSEIL GÉNÉRAL Lundi 15 octobre 2012 Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 www.cg974.fr Le

Plus en détail

Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est

Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est DOSSIER DE PRESSE Accueil en Meurthe-et-Moselle des financeurs de la prévention de la perte d autonomie du Grand Est La Meurthe-et-Moselle a été choisie pour accueillir le 1 er juin 2016 à l Hôtel du département

Plus en détail

L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES

L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES 1 ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE Aide personnalisée à l autonomie, prestation compensatoire du handicap, Téléassistance, chèque solidarité

Plus en détail

Maisons d Accueillants Familiaux Politique foncière : terres en friche Programme Départemental d Insertion Programme Pluri-annuel d Investissements

Maisons d Accueillants Familiaux Politique foncière : terres en friche Programme Départemental d Insertion Programme Pluri-annuel d Investissements DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse PRÉ-SÉANCE PLÉNIÈRE Maisons d Accueillants Familiaux Politique foncière : terres en friche Programme Départemental d Insertion Programme Pluri-annuel d Investissements

Plus en détail

L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES

L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES L'APA L'ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE PERSONNES ÂGÉES 1 ALLOCATION PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE Aide personnalisée à l autonomie, prestation compensatoire du handicap, Téléassistance, chèque solidarité

Plus en détail

PALAIS DE LA SOURCE EMPLOIS AIDÉS

PALAIS DE LA SOURCE EMPLOIS AIDÉS VENDREDI 12 DÉCEMBRE 2014 PALAIS DE LA SOURCE EMPLOIS AIDÉS LES PROPOSITIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 LE MOT DE LA

Plus en détail

L AVANCÉE EN ÂGE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Le contexte national

L AVANCÉE EN ÂGE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Le contexte national . L AVANCÉE EN ÂGE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Le contexte national Quelques chiffres : Environ 3 personnes handicapées de 6 ans en France Une espérance de vie des personnes handicapées en très

Plus en détail

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public

1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 valeur : la solidarité 3 grandes missions de service public réaffirmées pour être aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités 2

Plus en détail

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées

dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées j e u d i 1 1 f é v r i e r 2 0 1 0 dossier de presse Le schéma départemental des personnes handicapées Par Bernard BONNE, Président du Conseil général de la Loire et Claude BOURDELLE, Vice-président du

Plus en détail

Les objectifs du service civique

Les objectifs du service civique Direction régionale Jeunesse, Sports, Cohésion sociale d Auvergne Les objectifs du service civique Offrir à toute personne volontaire l opportunité de s engager, de donner de son temps à la collectivité

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

ARS / DA Actualisation 2016

ARS / DA Actualisation 2016 ARS / DA Actualisation 2016 PRogramme Interdépartemental d ACcompagnement des handicaps et de la perte d autonomie (PRIAC) 2012-2019 Secteur personnes en situation de handicap CRSA 20/10/2016 octobre 2016

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 1 nouveau nom 1 valeur : la solidarité

Plus en détail

S.E.M.CO.D.A. DEFINITION DES ORIENTATIONS POUR L ATTRIBUTION DES LOGEMENTS

S.E.M.CO.D.A. DEFINITION DES ORIENTATIONS POUR L ATTRIBUTION DES LOGEMENTS S.E.M.CO.D.A. DEFINITION DES ORIENTATIONS POUR L ATTRIBUTION DES LOGEMENTS Conformément à l article R 441-9 du Code de la Construction et de l Habitation, le conseil d administration doit définir la politique

Plus en détail

SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE

SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE Présentation Assemblée Départementale 18 Octobre 013 SCHEMA DES SENIORS ET DE L AUTONOMIE 013-017 Assurer la continuité des parcours de vie 1 - Etat des Lieux Bilan Schéma 006-010 Données démographiques

Plus en détail

PRÉVOYANCE-SANTÉ 2017 L ACTION SOCIALE POUR PRENDRE SOIN DES SALARIÉS

PRÉVOYANCE-SANTÉ 2017 L ACTION SOCIALE POUR PRENDRE SOIN DES SALARIÉS PRÉVOYANCE-SANTÉ 2017 L ACTION SOCIALE POUR PRENDRE SOIN DES SALARIÉS Chômage, divorce, handicap, retraite, dépendance, événement familial Chaque moment sensible de la vie suscite des besoins particuliers.

Plus en détail

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain

Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Bureau International du Travail Jeudi 2 octobre 2014 Prévenir et surmonter l isolement de la personne âgée les propositions de réponses du Conseil Général de l Ain Monsieur Jacques RABUT Vice-président

Plus en détail

a activités supplémentaires du CDSA 64 : a diverses conventions signées (Agence Régionale de a 4 postes : 1 poste d agent administratif à temps plein

a activités supplémentaires du CDSA 64 : a diverses conventions signées (Agence Régionale de a 4 postes : 1 poste d agent administratif à temps plein MONOGRAPHIES PÉRENNISATION D EMPLOIS Projets et partenariats à la croisée des domaines du sport, du handicap et du médico-social L exemple d un Comité Départemental Sport Adapté (Pyrénées-Atlantiques)

Plus en détail

Signature de la convention entre le Conseil Général de la Vendée et la Caisse d Allocations familiales

Signature de la convention entre le Conseil Général de la Vendée et la Caisse d Allocations familiales Signature de la convention entre le Conseil Général de la Vendée et la Caisse d Allocations familiales Mardi 2 avril 2013 à 17h30 Caisse d allocations familiales Le Conseil Général de la Vendée et la Caisse

Plus en détail

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD

Action Sanitaire et Sociale MIDI-PYRENEES SUD MIDI-PYRENEES SUD LA DECENTRALISATION SOCIALE : 1er volet : Loi du 22 juillet 1983 Cette loi confie aux départements une compétence en matière d aide sociale légale et en matière de prévention sanitaire.

Plus en détail

Animateur en gérontologie. UNMFREO 58 rue Notre Dame de Lorette PARIS

Animateur en gérontologie. UNMFREO 58 rue Notre Dame de Lorette PARIS Animateur en gérontologie UNMFREO 58 rue Notre Dame de Lorette 75009 PARIS Définition du métier (1) L animateur en gérontologie est un professionnel capable de mettre en œuvre un projet global d animation

Plus en détail

Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne. Réunion d installation du 25 mai 2016

Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne. Réunion d installation du 25 mai 2016 Conférence des Financeurs (CDF) de la prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de la Dordogne Réunion d installation du 25 mai 2016 1 Définition un des dispositifs phares de la loi n 2015-1775

Plus en détail

DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES

DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES «L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées» Jeudi 14 Mars 2013, Palais des congrès de Pontivy DONNÉES DE CADRAGE SUR LES PERSONNES HANDICAPÉES VIEILLISSANTES Rachelle LE DUFF, Conseillère

Plus en détail

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile

Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile Informations générales sur les métiers de l accueil à domicile Sommaire. Films sur les 3 métiers. Présentation de l institution. Définitions juridiques ou légales. Dossier administratif - Échanges - Ateliers:.

Plus en détail

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile

Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile Prise en charge à domicile : vers une coordination personnalisée des parcours de santé à domicile 15 décembre 2016 Santélys Association Association loi 1901 reconnue d utilité publique créée en 1900 Santé

Plus en détail

L Etablissement Public Foncier Local de la Savoie :

L Etablissement Public Foncier Local de la Savoie : L Etablissement Public Foncier Local de la Savoie : un outil d action foncière opérationnel au service des collectivités locales Dossier de Presse Un établissement public aux fondations solides L EPFL

Plus en détail

Présentation du service solidarité du territoire du Vercors. 24/09/2014 Territoire du Vercors

Présentation du service solidarité du territoire du Vercors. 24/09/2014 Territoire du Vercors Présentation du service solidarité du territoire du Vercors 1 24/09/2014 Le Conseil Général de l Isère Les services départementaux sont organisés en 14 directions centrales et 13 directions territoriales.

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Février Dossier de presse. Journée Portes Ouvertes le 28 février à 14 heures 30

Février Dossier de presse. Journée Portes Ouvertes le 28 février à 14 heures 30 LORIENT : La maison de retraite des Petites Sœurs des Pauvres trouve une seconde vie et se développe en devenant "La Maison des Tamaris" d Adef Résidences Lorient Dossier de presse Février 2017 Journée

Plus en détail

La Boussole. le Pôle ressources pour l emploi, la formation et l insertion

La Boussole. le Pôle ressources pour l emploi, la formation et l insertion La Boussole le Pôle ressources pour l emploi, la formation et l insertion La Boussole est le Pôle ressources du Territoire du Pays d Aubagne et de l Étoile - Métropole Aix-Marseille- Provence pour l emploi,

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT. sur la mise en œuvre d emplois d avenir entre l État, et la Ville de Tourcoing

CONVENTION D ENGAGEMENT. sur la mise en œuvre d emplois d avenir entre l État, et la Ville de Tourcoing CONVENTION D ENGAGEMENT sur la mise en œuvre d emplois d avenir entre l État, et la Ville de Tourcoing Convention d engagements concernant les emplois d avenir entre l État, Convention d engagements sur

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 2 : Développer l offre médico-sociale en établissements et en services de soins et de bien-être et d écoute adaptée Organiser le

Plus en détail

Partenariat avec l association EPOC. Réunion AORIF, le 25 octobre 2016

Partenariat avec l association EPOC. Réunion AORIF, le 25 octobre 2016 Partenariat avec l association EPOC Réunion AORIF, le 25 octobre 2016 1 Sommaire 1. Contexte d intervention et présentation de l association EPOC 2. Le partenariat 3F EPOC 3. Evaluation et pistes de travail

Plus en détail

En favorisant l accueil familial, le Conseil général de l Orne donne du sens à la solidarité entre les générations!

En favorisant l accueil familial, le Conseil général de l Orne donne du sens à la solidarité entre les générations! L accueil familial constitue, pour les personnes âgées et handicapées adultes qui ne peuvent vivre seules, une alternative intéressante à une entrée en établissement. Ce petit livret a été conçu pour apporter

Plus en détail

L'aide à domicile : Mieux connaitre les métiers et les emplois Niort, le 20 juin 2017

L'aide à domicile : Mieux connaitre les métiers et les emplois Niort, le 20 juin 2017 L'aide à domicile : Mieux connaitre les métiers et les emplois Niort, le 20 juin 2017 mission OREF Eléments de contexte Une augmentation des populations âgées En région Nouvelle-Aquitaine, 28% de la population

Plus en détail

20 OCTOBRE 2014 CLÔTURE DE L ÉTUDE RELATIVE AUX AIDANTS FAMILIAUX À LA RÉUNION

20 OCTOBRE 2014 CLÔTURE DE L ÉTUDE RELATIVE AUX AIDANTS FAMILIAUX À LA RÉUNION 20 OCTOBRE 2014 LUNDI H É M I C Y C L E CLÔTURE DE L ÉTUDE RELATIVE AUX AIDANTS FAMILIAUX À LA RÉUNION Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45 «La population

Plus en détail

Le Parcours des 7 Vents

Le Parcours des 7 Vents Le Parcours des 7 Vents Inauguration le 2 juin 2015 Lorsque nous avons commencé en 2010 cette aventure de création de jardin, nous étions loin d imaginer tout ce qui pouvait naître dans les différents

Plus en détail

Projet Départemental Essonne

Projet Départemental Essonne 91 Projet Départemental Essonne 2016-2020 La Fondation des Amis de l Atelier en France Depuis plus de 50 ans, la Fondation des Amis de l Atelier, reconnue d utilité publique, accueille et accompagne 2

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Dispositif pour le départ en vacances des aidants familiaux. Un répit mérité. S engager pour les vacances de ceux qui aident

Dispositif pour le départ en vacances des aidants familiaux. Un répit mérité. S engager pour les vacances de ceux qui aident Dispositif pour le en vacances des aidants familiaux Un répit mérité S engager pour les vacances de ceux qui aident Sommaire LES ENJEUX DU SOUTIEN AUX AIDANTS 4 De la difficulté d être aidant 4 Le projet

Plus en détail

Plateforme de Répit et d Aide aux aidants

Plateforme de Répit et d Aide aux aidants Plateforme de Répit et d Aide aux aidants 8,3 millions d aidants accompagnent quotidiennement un proche malade, en situation de handicap et quel que soit son âge Vous accompagnez régulièrement un proche

Plus en détail

Projet Associatif Les Capucins

Projet Associatif Les Capucins PROJET ASSOCIATIF 2014-2018 2 SOMMAIRE Préambule 5 Historique 6 Finalités 8 Missions 9 Valeurs 10 Membres 11 Orientations stratégiques 12 Conclusion 14 Glossaire 3 4 Préambule La nécessité de rendre autonome

Plus en détail

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France.

Plus en détail

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE

RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE 16, Bd de la Pointe Jarry ZI JARRY 97 122 BAIE-MAHAULT 0590 97 44 43 0690 09 97 22 RESPONSABLE DE SECTEUR SERVICE A LA PERSONNE TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Gérer, Manager, Commercialiser PROCHAINE

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE À destination des membres du réseau de l UNIOPSS Septembre 2015 INTRODUCTION En 2010, l État a mis en place le Service Civique pour répondre à l importante demande de projets

Plus en détail

Etude de l impact économique du tourisme sur l Île de La Réunion. Tourisme Hôtellerie Loisirs Mars 2012

Etude de l impact économique du tourisme sur l Île de La Réunion. Tourisme Hôtellerie Loisirs Mars 2012 Etude de l impact économique du tourisme sur l Île de La Réunion Tourisme Hôtellerie Loisirs Mars 2012 Sommaire ¾ Introduction ¾ Données d ensemble sur les 6 communes étudiées34 ème édition ¾ Niveau d

Plus en détail

11ème journée départementale de la gérontologie. Le pôle aidant/aidé de l Association D aide aux Personnes A Domicile (ADPAD)

11ème journée départementale de la gérontologie. Le pôle aidant/aidé de l Association D aide aux Personnes A Domicile (ADPAD) 11ème journée départementale de la gérontologie Le pôle aidant/aidé de l Association D aide aux Personnes A Domicile (ADPAD) 2 Une création innovante en Limousin autour de 3 axes: «Le pôle aidants/aidés

Plus en détail

L accueil des adultes handicapés dans les établissements et services médico-sociaux en 2010

L accueil des adultes handicapés dans les établissements et services médico-sociaux en 2010 L accueil des adultes dans les établissements et services médico-sociaux en 2010 Les établissements et services médico-sociaux sont toujours plus nombreux pour répondre aux besoins d accueil et d accompagnement

Plus en détail

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA

16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA DOSSIER DE PRESSE 17 décembre 2015 CONTRAT LOCAL DE SANTÉ ARDENNE RIVES DE MEUSE : 16 ACTIONS POUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES Contacts presse Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse

Plus en détail

ANNEXE PRESENTATION DES MODALITES DE SOUTIEN DE LA REGION EN FAVEUR DES PLIE SUR LA FONCTION «INGENIERIE»

ANNEXE PRESENTATION DES MODALITES DE SOUTIEN DE LA REGION EN FAVEUR DES PLIE SUR LA FONCTION «INGENIERIE» ANNEXE PRESENTATION DES MODALITES DE SOUTIEN DE LA REGION EN FAVEUR DES PLIE SUR LA FONCTION «INGENIERIE» Dans le cadre de sa politique volontariste en faveur de l emploi et de son nouveau dispositif «Contrat

Plus en détail

dossier de presse Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant et de l Adulte

dossier de presse Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant et de l Adulte v e n d r e d i 2 6 n o v e m b r e 2 0 1 0 dossier de presse 75 ans de l ADSEA 42 par Bernard BONNE, président du conseil général Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

Résaida 27. L aidant est celui qui soutient au quotidien un proche âgé ou en situation de handicap

Résaida 27. L aidant est celui qui soutient au quotidien un proche âgé ou en situation de handicap Résaida 27 L aidant est celui qui soutient au quotidien un proche âgé ou en situation de handicap Résaida 27 : un programme gratuit au service des aidants En 2003, le Département de l Eure a lancé un programme

Plus en détail

L AIDE A DOMICILE : LES NOUVEAUX OBJECTIFS POUR LES DEPARTEMENTS

L AIDE A DOMICILE : LES NOUVEAUX OBJECTIFS POUR LES DEPARTEMENTS L AIDE A DOMICILE : LES NOUVEAUX OBJECTIFS POUR LES DEPARTEMENTS Source : HOSPIMEDIA L actualité des territoires de santé 1 Aide à domicile : Les départements bénéficieront de moyens supplémentaires s

Plus en détail

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél Dossier de presse Dispositif Famille Gouvernante UDAF de Loire-Atlantique Contact presse : Quentin ROBION Tél. 02.51.80.30.05 info@udaf44.asso.fr www.udaf44.fr L UDAF 44, en général L Union Départementale

Plus en détail

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi»

EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» EHPAD HORS LES MURS «Fil A Soi» Une maison de retraite à domicile Une FILière gériatrique pour l Accompagnement A domicile, car il est plus agréable de vivre chez SOI. Coordination des différents acteurs

Plus en détail

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées

Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Siadpa Service infirmier d aide à domicile aux personnes âgées Livret d accueil Siadpa 10, rue de la Paix 01 40 85 65 75 Sommaire Votre admission La demande d admission Page 4 Les professionnels du Siadpa

Plus en détail

En 2015, le Service Civique a fêté ses 5 ans Créé par la loi du 10 mars 2010

En 2015, le Service Civique a fêté ses 5 ans Créé par la loi du 10 mars 2010 En 2015, le Service Civique a fêté ses 5 ans Créé par la loi du 10 mars 2010 Article L.120-1 du code du service national "Le Service Civique a pour objet de renforcer la cohésion nationale et la mixité

Plus en détail

2016 DFPE 283/DASCO/DJS

2016 DFPE 283/DASCO/DJS Direction de la Famille et de la Petite Enfance 2016 DFPE 283/DASCO/DJS : Approbation de la signature de l avenant 2017-2018 au contrat enfance jeunesse 2015-2018 entre la Caisse d Allocations Familiales

Plus en détail

AUTONOMIE. manuel de l accueillant(e) familial(e)

AUTONOMIE. manuel de l accueillant(e) familial(e) AUTONOMIE manuel de l accueillant(e) familial(e) Jean-Jacques Barbaux Président du Département de Seine-et-Marne Vivre dans un cadre familial avec la présence d une personne qui permet un accompagnement

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers

CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers CentreNationald Innovation Santé Autonomie et Métiers www.cnisam.fr DOSSIER DE PRESSE La Maison du Limousin Paris 22 septembre 2009 Contacts presse : Michelle DENIS-GAY ou Corinne PECHER contact@cnisam.fr

Plus en détail

Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA

Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA PRODUCTIONS THEMATIQUES Avril 2009 Accompagnement de la Fédération Départementale de l UNA DLA de la Dordogne (24) Région Aquitaine Objet de l accompagnement Bénéficiaires de l accompagnement Structuration

Plus en détail

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A

L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A N L I D A I R E S U N A N I M E M E N T S O L I A N I M E M E N T S O L I D A I R E S U N A L I D A I R E S U N A N

Plus en détail

Seniors en Vacances Les vacances au service du bien-vieillir. Dossier de Presse 2015

Seniors en Vacances Les vacances au service du bien-vieillir. Dossier de Presse 2015 Seniors en Vacances Les vacances au service du bien-vieillir Dossier de Presse 2015 Contact Presse ANCV : Muriel Droin - Tél. 01 34 29 51 94 -mdroin@ancv.fr Agence Nationale pour les Chèques-Vacances 26,

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

Coordonnateur de services à la personne

Coordonnateur de services à la personne Coordonnateur de services à la personne D où peuvent-ils venir? Assistant de service social Conseiller en économie sociale familiale (CESF) Educateur de jeunes enfants Responsable de secteur (services

Plus en détail

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe

Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe 1 Le concept de handicap rare Emergence d une problématique complexe Cette notion est introduite dans la politique du handicap pour répondre aux personnes ne bénéficiant pas d accompagnement adapté du

Plus en détail

RURBACTIVITES. Projet du territoire centre de la Martinique. LEADER Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale

RURBACTIVITES. Projet du territoire centre de la Martinique. LEADER Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale RURBACTIVITES Projet du territoire centre de la Martinique LEADER 2007-2013 Liaisons Entre Actions de Développement de l Économie Rurale QU EST-CE QUE LEADER? LEADER 2007-2013 fait suite à trois Programmes

Plus en détail

La Branche de l aide à domicile

La Branche de l aide à domicile La Branche de l aide à domicile gagne à être connue! Une branche professionnelle forte et structurée La Branche de l aide à dom répond à l évolution Une branche forte et structurée qui va de l avant La

Plus en détail