" LYON LYON

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "" 69006 LYON 69002 LYON"

Transcription

1 Professeur Paul -Emile DUROUX Mademoiselle Franoise BLANCHARD 31, Boul evard des Belges 24, rue Thomas s in " LYON LYON \( Monsieur Charles FAVRE 1onsieur Xavier de BOCCARD 33, cours de la Li berte 16, chemin du Plat -..: LYON ECULL Y Monsieu r Jean PERDRIX Monsieur Joseph BURTIN 21, aven ue des Beaumes 53, chein Croix-Berthet -< VALENCE OULLINS Mon sieur Rene CASSI ER Monsieu r Raymond DEBRIEUX x 45, Avenue B. Buyer 59, rue Pierre Brunier LYON CALUIRE " Monsieur Marcel GRATTESOL Monsieur A.-M. GORDIANI " 140, cours Emi le Zola 7, rue Mo1i ere VILLEURBANNE LYON Monsieur Jacques BERTRAND Monsieur Stephane HENRY 151, rue de Crequi 12, place Gutenberg l: >( LYON CALU IRE Monsieur Denys BANSSILLON Monsieur A.-M. LANGE 'J( 1, rue Tete d'or 30, r ue J. Perrin LYON VALENCE Tel. (75) Monsi eur Bernard BARTHALAY Mademoi sel l e Sylvie MICHEL Residence St Irenee - 23, Bd des Cas to rs 18, rue Marechal Foch x LYON BOURG LES VALENCE Tel. (75) , Monsieu r Andre-Pierre DARTEI L Monsieur Jean PERRIER y 90, rue Bossuet 105, avenue A. Fleming LYON CAL UIRE Monsieur Fran o is LAROCHE Monsieur Jean-Luc PREVEL 83, rue Chaziere 12, rue A. Bollier LYON LYON Mo nsieu r Henr i MAS Mademoi sel le Colette REVEYRAND 30, r ue Victor Hugo 49, rue Garibaldi LYON LYON Monsieur Jean-Franci s BILLION Mons i eur Bertrand SAINT GAL de PONS 84, avenue de Saxe 8, quai Marechal Joffre LYON LYON Mad ame Monique BARTHALAY Monsieur Patrick SZYNKA Residence St Irenee - 23, Bd des Castors 17, bis rue Charles Richard LYON LYON Monsieur Claude FE RRAND 22, rue des Lissieres DA N E

2 Union des Federalistes Europeens REGION RHONE-ALPES 26, rue Sala LYON - Telephone (7) COMPT E-RENDU DU COMIT E DIREC TEU R DU 22,11,1980 A OULLINS Presents Excuses MM. BANSjJLLON, BARTHALAY, BERTRAND, De BOCCARD, Mme BOUVARD-BAR11IALAY, CASSIER, DARTEIL, DEBRIEUX; DUROUX, FAVRE, GORDIANI, GRATTESOL, LAROCHE, MAS, PERRIER, PREVEL, SAINTGAL, SZI NKA. M. BILLON (pouvoir PREVEL) ; Melle BLANCHARD (pouvoir SZINKA) ; M. HENRY (pouvoir DARTEIL) ; M. LANGE (pouvoir SAINTGM) ; Melle MICHEL (pouvoir GORDIANI) ; M. PERDRIX (pouvoir CASSIER) ; Melle REVEYIUlliD (pouvoir PERRIER). N.B. M. DEBRIEUX informe I e Comite Directeur que M. purand-gautiiier lui a demand e de Ie representer. Le President est i me que cet t e demande est irrecev able conformement a la decision de la COlmni s sion Fran cais e du 5 juillet M. DEBRIEUX conteste vivement la legalite de cette decisi on. Le President DUROUX ouvre la s eanc e a 15 h 15. II rappelle que cette r eunion du Comite Directeur a ete preced ee d'une action publique annoncee par voie de pres se et organisee par la section d' Oullins ; ce qui explique la presence des r csp on sables de cette section a notre r eunion du Comite Directeur. Le Prof es s eur DUROUX insiste sur sa vol onte d' etre l 'element Alp es. d'union de l' equipe Rhone Avant de passer a l'ordr e du jour Ie President souli gne que l'urgen ce des prochaine s an ne cs sera pou r t ous l es mili t ants l a sens i b i l isat i on a l' e sprit f ed eraliste qui devra pen e t r er toute s l e s co uches d 'electeurs ains i que l a cla s s e polit i que. 1/ - Changement de s i ege Depui s p1usieurs moi s cette question a ete etudiee compte t enu de l ' expiration du bail du l ocal rue Sala e t de l 'intentibn du pr opr i e t air e GC ne pas I e r en ouveler aux Hospices Civil s de Lyon. Le Professeur DUROUX propose une solution de r echange qui consist e a fixer I e siege de l 'UEF Rhone-Alpe s a 1a Maison de l' Eur ope qui e s t a Lyon I e foyer naturel de l 'europeisme dont l e s fede ra1istes son t l' avan t - ga r de. Le President demande l ' avis de ch ac un avant de pa s ser HH. GORDI ANI, DARTEIL, DEBRIEUX e t PREVEL. au vote. Pren nent l a parole Confor mement a l' arti cle 5 des St atuts de l 'Association, cette propos1t1on est soumi s e au vot e. Resu l tats : su r 25 pre s ents ou repre sen tes, 18 voix POUR, 2 CONTRE et 5 ABSTEN TIONS. En consequence, a partir du 1er j anvier 1981, i e s1egc de l 'As sociation ser a transf ere a 1a Haison de l' Eur ope, 16, Place Bel lccour a LYON. A ce su jet, I e Secretaire G e n r a l fai t r ema r quer que l es r euni ons du Bureau se tiendron t cette adresse taus les premi ers lundi s du mo i s a partir de 19 heures.... /...

3 - 2 - La permanence du mercred i es t a dater du 1er J anv e r 1981 main tenue de 18 h a 20 h a 1a Ma i son de l 'Europe. 2/ - Cooptation La demission de Roger GAG NE ayan t ete enr egi s t ree lors du Comite Directeur qui s'est t enu a MODANE Ie 7 j uin 1980, I e Secretai re General propose 1a cooptat i on de Joseph BURTI N, President de l a sec t i on d'oullins, pour occuper I e siege vacant; cette pr oposition es t acceptee a l'unani mite. 3/ - Adhes i ons et co tisat i ons 1981 Un r appe l de cotisation s a ete lance. Parallelement, en accord avec I e Bureau, Henri MAS a r edige e t fait parvenir une l ettr e a t ou s l es signatai res de la petition. M. BURTI N po s e 1a qu estion de s co t isat ions pour 1es j eun e s dont I e montant ne dev r ait pas r epre s enter un obstac l e pour l eu r adhes i on eventu el1e au Mouvement. 11 e s t decide de limiter 1a cotisa tion a 15 F pour l e s j eune s non salaries ; ce mont ant sera inte gr a1 emen t ver s e a la r egion, Ie budge t de 1a r egion pr enant en charge l a quote pa r t f rancaise e t europeenne. 4/ - Int er vent i on Bernard BARTaLAY B. BARTHALAY r app elle la stra t e gi e du Mouvement d' i c i a l a prochai ne e lection eur opeenne de evoque "l' ap r e s-stra sb our g" et rappelle qu e SPINELLI a ete I e rapporteur off iciel sur l a que s t i on des res sources propres de 1a Communautc. B. BARTII ALAY f onde beclucoup d 'es poir dans l' init i a t i ve de SPINELLI de la creation d 'un intergroupe inf ormel dit " Club du Cr o codil e" visant a en gager une a ct i on au Parlement europeen pour la r e f or me des institutions col11l11unaut a ires e t Ie renforcement de leur capacite de de cision. A. DARTE IL soulign e l a rapidite ave c l a que lle I e Comite Federal de Luxemhour g a appliqu e l e s r e soluti on s et decisions de Strasbourg. Est a1 0rs pres entc I e texte de base de 1a pe t i t i on, support ac t ue l de 1a c ampagne pour Ie Gouvernement europe en. 5/ - Petition Des propositions sont faites afi n de renforcer 1e s t erme s de cette petition, ci-joint, I e t ex t e adopte par I e Comite Di r ecteur. 6/ - Note d'inf orma t i on sur 1e s travaux du Par1emen t eu r opeen M. GRATTESOL signa1e que Ie financement de l a r eali sa t i on et de la diffusion e s t pris en cha r ge par 1a t r e sor er i e f r an ca i se du Nouvement;. De ce fait les membres de l a Commi.s s i.on Franc a i s e recevront regu 1ierement ce documen t. 7/ - Formation Henri HAS pre s ente I e progral11l11e du prochain cycle de formation plu s scmin a i re de de ux jours ; voir pr ogr amme joint. soiree de reflexions... /...

4 - 3-8 / - Cr ocodile Rene CASSIER r appe l l e l ' obj ecti du Club e t I e contenu du pr emi er nume r o de l a r evue cen t r e su r une analyse de l a paralysi e des mecan i smes decis i onnels de l a Communau t c. 9/ - Que sais-j e? "Le Federalisme" Le texte de B. BARTHALAYa e t e remis a l 'editeur. Le President propose d'organiser une presentation de l 'ouvrage dans une gr ande librairie lyonnaise des sa parution. 10/ - Prochaine r eunion du Comi te Directeur Elle se tiendra I e SAMEDI 14 MARS 1981 a notre nouveau siege. 16. Plac e Bel l ecour. La reunion est l ev ee a 17 h 15. Q",,.. r R. CASSIER

5 U N I O N E U R 0 P EE N N E DES FED ER A LI S T E-S ( NOUVEMENT FEDE RALISTE EUROPE EN ) R ; G I OI J " RI:.Qn e - Al pe s " - 26, r u e Sal a LYON t el.( 78) PRESIDENT : - Pro f e ss Gur M. J EUNE de l' U ni v er si t Cl a ud e Ber na r d ( Mede ci ne ) t t E. Fr a n c oi s BAUDASSE CONI TE d ' HON NEUR Ume Jos e tte J a cques BI LLION - I n du s t r i el M. A nd r BOUCHERLE 1'1. Pau l CHEVR OT li, Re ne FRI ARD t. Henr i GUERI PEL Il. J a c ou es LAIJIBE Wi'. Au gu s t e PINTON n, Joseph SERVOS - An c i en Pr esident "Rh Cl n e -A l pes" du "Mouve me n t f ederali s te eur op een" Professe ur a l ' Uni v e r sit e s cien t i f i que e t med i ca l e de GRENO BLZ Re sponsabl e d ' Ass o cia t ions de J eun e s s e e t d ' Edu ca t i on p opul a i re - Del e gue departeme ntal de 1 ' Edu ca t i on nationa l e Anc i e n Pre s i de n t "Rh one- Al p e s " du Mou v eme n t f e 8r ali s t e franga is " La F e d e r a t i on " Pr ofess eur ho n orail'e a l a Facul te de Dro i t de LYON. Me mb re de la Commiss ion e xecut i v e c on f e dera l e For c e Ouv r i e r e - Vice Pre s i dent du Comit e 6c on omi qu e e t s ocial Rhon e -A l pe s. Presi dent du Cent r e r e gi on a l d ' E c h n ges int ernationa ux RhCln e -Alpes. Senateu r - Ma i r e de MO NT ELI MAR( Dr 8me ) Pr esi de n t du Cons e i l ge n e r a l de l a Dr 6me - Pr esi de n t r gio n a l du Con s eil des Commune s d 'E uro p e. Agre ge de l ' Unive r s i t e - Se na teur h onorail'e. - Avocet a la Cour d ' App e l de LYON Pr e s i dent de l a " elai SON de l IEUItOPE" a LYON

6 IE I Union des Pederalistes Buropeens REGION RHONE-ALPES 26, rue Sala LYON - Telephone m COMPOSITION DU COMITE DIRECTEUR BUREAU President : Pr ofesseur Paul- Emile DUROUX ; vi c e-pres idents: Charles FAVRE, Jean PERDRIX Sec r e t a i r e Gen era l : Rene CASSIER ; Adjoi nt au Secretai re General : Marc el GRATTESOL ; Treso r ier : Jacques BERTRAND. MEMBRES DU BUREAU Deny s BAN SSI LLON ; Bernard BARTHALAY Andre-Pierre DARTEIL, Franois LAROCHE Henri MAS. AUTRES MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR Jean-Francis BILLION ; Monique BOUVARD-BARTHALAY ; Franoise BLANCHARD ; Xavier DE BOCCARD ; Raymond DEBRIEUX ; Louis-Georges DURAND-GAUTHIER ; Albert GORDIANI Stephane HENRY ; Sylvie MICHEL ; Jean PERRI ER; Jean-Luc PREVEL ; Col ette REVEYRAND ; Bertrand St GAL DE PONS; Patri ck SZYNKA. MEMBRES DU COMI TE FEDERAL EUROPEEN DE L 'UEF - elus au Congr es de Strasbourg de s et 16 mars 1980 Bernard BARTHALAY e t Andre-Pierre DARTEI L. LIST E DES COMMISSIONS DE TRAVAIL Ana lys e federalis te de l a situation politique ; Relations avec la presse locale et regionale Action sur l es parlementaires europeens Di f f usion de la pres se du Mouv eme nt ; Re l ations avec les forces pol i tique s et sy ndicales Revision des statuts. Les commissions ont une fonction d' etude et travaillent s ous la r es pons abi l i t e politique du Bureau. R. CASSIER insiste pour que ces commi s s i ons deviennent des f oyers de reflexion et d'initiatives.

7 PARIS, Ie 8 decembre Bureau de Paris: 75, Champs-Ely sees Paris Tel. (1) lvlon s i eu r PAYANT 24, avenue E. Herr iot DECI NES Direction Cher Monsi eur, J e vou s r emer cie tres vivement de m'avo i r ecrit une l e t t r e aussi s ympat hi que. J e dois di re qu eipers onnellement, appartenant apr- es Libe r a t i on au M.R.d?, j'etais parti san de l 'armee europeenne...- Bien entendu, :e l l e posait de nombreux prob1 emes mai s e l 1e appor t a i t une sol uti on constructi ve a bien d 'autres problemes e t,. j e crois qu ' elle consti t uait un pas ve r s cette unite e u ropeenn el '.,: )) '-/ './ t II ce qu i ne signifie pas qu' il n' y aurai t plus de patrie. La J e vo us prie d 'agreer, Che r Monsieur, l ' expression de mes s en t iment s distingues. / Henri AMO UROUX 14, Rue de la Chartte LYON Tel. (7)

8 -""", I.) 'J \' '" " \ "...,. \\ - '" '\1 --., '. \ \-),... <, \." 'J " '0 N l '. "',, \\ -, "'" '"" ':J '. ",, \ \J"t '.. \ ", '\ '., '-,.. ".. -, J,l.. ". "., " '... ',. '. '., " / '....,,., '.. "," '" ',' t, -,...,. -' ':' C:'.,,. 0, ' ".,. '<s, -,. J. '... - ;. '-.. - ':'\ " ',, ; ;. ) ;; '1-. -, \,.- r>; '" i'... '.. '..J

9 :, ; ".'! f l ": : -. t ;..'7--: 7 '"')""'?-7;1---- )7.)1- :;J..1-JJt7 I >-;..'-:::-; j )," o7 1-,.!r.' (/ t' n(,.? 17F 1>7-:7' Pf/ f/]-{.137 >I,.?r7U11J1 )l7 7./ V'" /'J 1'"",t ""17/;?-? :'71" "IJ ""11rY / e-ul r -/-;>. '/!- fl " I c(/ 'r. I > -;,1;> 7./:.;.:;/.-/!-!:7,),tt- n- : ;,f" <"/:'1 6 /l- (/;Jl 7 V.7<;J;"'? / t // :JJP11./.Jc? J/,/7,?'?)"? t-r»..:j--:'1 'V77Y //,ry!7 :Y 7;;h :} j '? ;;;"{-I r:;{w7 d;:7 f1" ''W';'? 7/'" wi --(ji1? p-,, C-P'/t ;:?,' t/?? /? jl. 'JV1 (-JIf { 7 rl,t:?( 0 9 -'/ /)'VJJC" ;;. {arll..y / ' # (,'2''/.;'.-7 7/1.t : )-'1 "7/(?,' -y.:;' :.7), i.' ;, /z;' :7 {/np;v,v ' '/ (..J f /, tl ',;:/ I-i IJ7-;t ),' C-. I V.J:',;.7;.f I,P C/? -:/ :;r4;7,.-;jj p l,-e 1 v'j."l--(t-/l? ;/.7 -/.:> r 7-/. <t:: 171? 7,,?,:nS-j / _,/7.7rYu..t..- "' '7;;' )../7'1 0 v...11-f/.;7jv,-:j ;>,-(!/ijz;. i/",)t/. _??,:-"vr.'<;t-- 7.,.--n/tl! J :'!.-f('(j /;;' / "". Y :7-,l :-7'J:'71'r;t7U-;I..;77 ::r;;'r>»» V l.., ",,/ ( -? ';;'Jl'/) "7 / "'-.;?!1 1J. f? JT- '1.?---(/ ' "''P' /:, 'Jf,?7-0r-J-.:?1/ -' ) / 7,-7.' (..c,' \ v /.v;;".,? /' t;?7 (.-J.[I;? r1-,n.,,;;i;'??:1':" ( }7.,n.{f l t)')! v '( )--J v)\ Y:iJ::> n?',4 nt/-- f./lrt:?->7,?7 fj /J-,.?t- _i1 t'.:rv:.h<:» \ J1';r? ;:J.>, -...( 1/ ' -,,(.7 -/ 7 -ri \ <c./d/( ;j",-- ;n -A TJ;I J.t.'? /?/<.J1,''Yl-{. :? :? I':) / /"} )- ';- Vb,,,,,/?!;.:J t:p :' 'l','j :?J..; \...- J )...,I J (/ J/" 7 ;;,'Y " (:f (A :? ":Z-l.?'i,.Z,;..7z "-' C ' " r: -/

10 P R :!tsi D ldi\fc E D E L A R E PUB L I Q U E Paris, Ie CAB/R P/ 5 Re ference a rappeler Le Chef de Cabinet f'i.onsieur, Votre lettre est bien parvenue a nsieur le President de la R publique. C'est avec beaucoup d'attention que le Chef de l'etat en a pris connaissance. 11 m' a charge de vous rerrercier. Veuillez agreer, sieur, l'assurance de IrES sent.irrerrts di.st.inques et les mei.ll.eurs. Miche l M)SSER

11 :,,". -." A,..., -

12 (, \ \... "\ i:'--. t' ".,. ", f\ 1\ I \" ' I(\ '\ I \ \ I ; ", \.l [' \ i \ \ \. " ",, ;> r-, r-, I \::.. ro, 1',) r": '. >::; 'v r-, e., v- L..:...

13 DPARTEMENT DU RHONE REPUBLIQUE FRAN9AISE SAINT FONS, Ie 23 Decemb r e V ILLE DE SAINT-FONS ( 7 ) FS / JP Monsi eur DAR TEIL 90, ru e Bo ssuet L YON Ch er Andr e, J e viens d e f aire r em plir l e Bull e tin d 'Adh esion ma is avan t d e 1 ' a d r e sser a vec ma co t is a t ion j e so uhai terais conn aitre u n pe u p l us l a c o mposi tion d u g r o upe q u i va p ren d r e responsabi l i t e du ucr o c o d i l e u s ur l e p lan l yon n ais. J' a i e te ave r t i de l a f ormati on d e ce g ro upe e t j ' a i mal h eu r eus em e nt, r a t e un e r eun ion PARIS avec A l ti r o SPINEL L I dont m' a v ait i n f orme, en temps util e, CA RTAN ; je c r ois, d 'ai l l eu r s, q u e de ce f ait CA RTA N m ' e n f ait r e p r o c h e. Co rdialement. SER USCLA T, S enat eur-maire.

14 END F E L....--M_ ISO 9660 FORNASINI MICROFILM SERVICE:;

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent

Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent Mutuelle Saint Christophe assur ances Amélioration de la qualité du f i chi er cl i ent D. BAFFEREAU 1 Sommai r e Présentation de l a Mut uel l e Sai nt - Chr i st ophe assur ances Contexte d amélioration

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l

EN SER VIC E DE GA RD. r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD r a p p o r t d u p r o f e s s i o n n e l Document à conserver au service de garde I D E N T I F I C A T I O N D U S E R V I

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Du côté de la Recherche > Managemen t de projet : p1 L intégration des systèmes de management Qualité -Sécurité- Environnement : résultats d une étude empirique au Maroc Le co ntex te d es p roj et s a

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES OXYCOUPAGE ET SOUDAGE A L ARC ELECTRIQUE MODULE N :08 ELECTRICITE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION R ECHERCH E ET INGENIERIE DE F ORMA TION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N :08

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

Quellesénergies pour demain

Quellesénergies pour demain Vie d'entreprise Loiret LARÉPUBLIQUE DU CENTREMARDI 5 AVRIL 2011 47 ENBREF AGROALIMENTAIRE LSDH conditionner a le lait bio des magasins U L accor daété signé lors de l assemblée générale de Bi o lait,

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement

Demande. de bourse scolaire départementale. Année scolaire 2015/2016. Important. Délégation à l animation. Vous êtes actuellement Délégation à l animation Direction de l éducation, de la jeunesse et du sport Pôle éducation et sport At te nt ion : Pour déposer une demande de bourse scolaire départementale, il est impératif d avoir

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

La santé de votre entreprise mérite notre protection.

La santé de votre entreprise mérite notre protection. mutuelle mclr La santé de votre entreprise mérite notre protection. www.mclr.fr Qui sommes-nous? En tant que mutuelle régionale, nous partageons avec vous un certain nombre de valeurs liées à la taille

Plus en détail

Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en

Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en R É F É R E N C E S Expérience, savoir-faire, et toujours le même enthousiasme! À l écoute de nos clients, pour apporter des réponses simples, concrètes, efficaces, en conjuguant réalisme et imagination,

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena

La vente : votre nouvelle compétence. Viroune Pholsena La vente : votre nouvelle compétence Viroune Pholsena Conseillère éditoriale : Michelle Fayet La méthode PACTERA est une méthode déposée. Dunod, Paris, 2013 ISBN 978-2-10-070567-2 Introduction Vendre son

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l O.N.S.S. pour 2009 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne

RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne RT 2012 un an après 28 Novembre 2013 - Narbonne Page 1 MAF PRÉSENTATION Page 2 MAF et EUROMAF Assureurs des concepteurs du bâtiment Depuis 1931, la MAF permet aux architectes d exercer leur métier en garantissant

Plus en détail

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations Professeur Ce document est destiné aux pr ofesseurs de l établissement. Il explique t outes les saisies n écessaires à la gestion des notes d un professeur. ( https://www.viescolaire.net/ ) Dans ce chapitre

Plus en détail

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP -----------------------------------

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- Module n 3 : «Règles d exécution en AE et CP» Programme des Nations Unies pour le développement Plan de la présentation La comptabilité

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Le présent dossier de demande de bourse d études pour l étranger est composé de :

Le présent dossier de demande de bourse d études pour l étranger est composé de : Com m issa r ia t gé né r a l a ux Re la tions inte r na tiona le s D E L A CO MMU N A U T E FRA N ÇA I SE D E BE L G I Q U E MI N I ST È RE D E L A RÉ G I O N W A L L O N N E D ir e c tion gé né r a le

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures Tél (00228) 22326950/ 22210250 Autoris ations pour : Exercice en qualité de

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10

Sommaire. Le RSA, c est quoi? 4. Qui peut en bénéficier? 5. Mes droits. Mes obligations et engagements. La commission RSA 10 mode Notes Sommaire Le RSA, c est quoi? 4 Qui peut en bénéficier? 5 Mes droits l L allocation RSA l L accompagnement Mes obligations et engagements l Mes démarches d insertion l Mes démarches administratives

Plus en détail

Autoris ations pour :

Autoris ations pour : MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Direction de l Economie Division des Relations Economiques et Financières Extérieures REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail-Liberté-Patrie Autoris ations pour : Exercice

Plus en détail

Addendum Multi-Sociétés

Addendum Multi-Sociétés Addendum Multi-Sociétés Ce manuel a été rédigé par Alain Bellebouche et Jérôme Guyon consultants-formateurs sur le logiciel spaiectacle. spaiectacle est un logiciel développé et édité par Addendum multi-sociétés

Plus en détail

L'important C'est la rose

L'important C'est la rose L'important 'est la rose Gilbert ecaud rr: M. de Leon opista: Felix Vela 200 Xiulit c / m F m m 7 9. /. m...... J 1 F m.... m7 ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - ro - se. rois - oi qui oi

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d étude

Cahier des charges pour un appel à projet d étude Cahier des charges pour un appel à projet d étude Etude portant sur la faisabilité du déploiement de Serious Games sur les terminaux mobiles et/ou fixes pour la formation des salariés de la vente en jardinerie.

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

file://c:\mes%20documents\web%20expert\www%20pointeuses%20net%20version%204\presence\sol...

file://c:\mes%20documents\web%20expert\www%20pointeuses%20net%20version%204\presence\sol... Page 1 de 9 Cliquez sur l'animation pour retourner à l'accu eil T erminal de pointage limité à 50 personnes par terminal (un site per met la pr ésence d'un seul terminal gérant 50 personnes; le logiciel

Plus en détail

Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis

Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis L UNION FAIT LA FORCE - EENDRACHT MAAKT MACHT Service Public Fédéral FINANCES Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis - 2013 - Contenu Remarque importante!

Plus en détail

PARLEMENT DE WALLONIE

PARLEMENT DE WALLONIE PARLEMENT DE WALLONIE COMMISSION DES POUVOIRS LOCAUX, DU LOGEMENT ET DE L'ÉNERGIE BULLETIN DES TRAVAUX Date : mardi 29 septembre 2015 Heure : 9h19 et 14h04 Lieu : Parlement de Wallonie, Bâtiment Saint

Plus en détail

DOSSIER N 1 MISE EN PLACE DE TOUS LES FICHIERS NÉCESSAIRES À LA GESTION COMMERCIALE

DOSSIER N 1 MISE EN PLACE DE TOUS LES FICHIERS NÉCESSAIRES À LA GESTION COMMERCIALE C I L G ST I C C I A L CIL GSTI CCIAL DSSI 1 IS PLAC D TUS LS FICHIS ÉCSSAIS À LA GSTI CCIAL. Date des travaux : 5 novembre. Fiches techniques : n 8, 9. La modification de la «date machine» s effectue

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

Résumé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans"

Résumé de l'avis de l'académie des sciences L'enfant et les écrans Résé de l'avis de l'académie des sciences "L'enfant et les écrans" http://wwwacademiesciencesfr/activite/rapport/avis0113pdf réalisé par Gilles Moneyrol, conseiller pédagogique TCE en Gironde (circonscriptions

Plus en détail

L ascensi on ful gurante de l I nternet mobi l e

L ascensi on ful gurante de l I nternet mobi l e L ascensi on ful gurante de l I nternet mobi l e En général 18,3 millions de Français connectés à l internet mobile en septembre 2011. +34% par rapport à 201 0 6 millions de Français se connectent tous

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à proposition de Diagnostic / Conseil RH

Cahier des charges pour un appel à proposition de Diagnostic / Conseil RH Cahier des charges pour un appel à proposition de Diagnostic / Conseil RH Mise en concurrence pour une intervention de Conseil Délégation régionale du FAFSEA : POITOU-CHARENTES CdC-Diag/Conseil n 12/007/2013

Plus en détail

Les Points Relais Potager City

Les Points Relais Potager City Les Points Relais Potager City 1er arrondissement La Vieille Réserve TERREAUX Le mercredi de 14h30 à 19h30 1 place Tobie Robatel 69001 LYON à 300 m du métro Hôtel de ville LYON 2è arrondissement In Cuisine

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE DYNAMIQUE Dix ans de passion

VERS UNE NOUVELLE DYNAMIQUE Dix ans de passion Naviguer Explorer Découvrir Vibrer Rêver Transmettre Comprendre MUSÉE DE L HISTOIRE MARITIME DE NOUVELLE-CALÉDONIE MUSÉE ASSOCIATIF LOI 1901 Relier Être relié 2 3 VERS UNE NOUVELLE DYNAMIQUE Dix ans de

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

L'association BioTrace... p.3. Le Congrès BioTrace 2016... p.5. Le Master DTEC-Bio... p.7. Les Congrès Précédents... p.9

L'association BioTrace... p.3. Le Congrès BioTrace 2016... p.5. Le Master DTEC-Bio... p.7. Les Congrès Précédents... p.9 COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONGRES BIOTRACE 2016 L'association BioTrace... p.3 Le Congrès BioTrace 2016... p.5 Le Master DTEC-Bio... p.7 Les Congrès Précédents... p.9 2 L association BIOTRACE (loi 1901), créée

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 29 Septembre 2014 à 20 H Convocation du 22 Septembre 2014 L'an deux mil quatorze et le vingt-neuf septembre

Plus en détail

office national de sécurité sociale

office national de sécurité sociale office national de sécurité sociale Rémunérations et périodes rémunérées déclarées pour 2010 office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Rémunérations et périodes rémunérées

Plus en détail

Assistants Autrichiens en France. WIENER NEUSTADT 27 et 28 août 2007

Assistants Autrichiens en France. WIENER NEUSTADT 27 et 28 août 2007 Assistants Autrichiens en France WIENER NEUSTADT 27 et 28 août 2007 CENTRE INTERNATIONAL D ÉTUDES PÉDAGOGIQUES CIEP Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV

&RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV SRXU &RQVHLO5pJLRQDO 1RUG± 3DVGH&DODLV (WXGH GHIDLVDELOLWpG XQHILOLqUHUpJLRQDOHLQIRUPDWLTXH HQ 2SHQ6RXUFH ª 6RPPDLUH / REMHWGHO pwxgh /HVSURMHWVHWDSSOLFDWLRQVHQ13'& /HVDWRXWVHWIDLEOHVVHVGHODUpJLRQ /HVFRQVWDWV

Plus en détail

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype

APE. Les Mésanges bleues. École des mésanges bleues 2010 - illustration // déclinaison logotype Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - APE Les Mésanges Bleues C40 M5 J0 N0 C70 M15 J0 N0 C8540 M50 J0 N0 C88 M88 J85 N15 Les Mésanges bleues - Association de parents d élèves - C0 M20

Plus en détail

Trouver un hébergement /un logement

Trouver un hébergement /un logement VEILLE SOCIALE TELEPHONIQUE FOYER NOTRE DAME DES SANS-ABRI - Tout public APPEL GRATUIT Orientation, signalement, écoute Accueil inconditionnel - 24h/24h 7 jours sur 7 Cet appel vous permettra d obtenir

Plus en détail

Meyzieu, le 19 janvier 2006. «Nom» «Adresse_1» «Adresse_2» «CP» «Ville» A l attention de «T itre_dir» «Nom_Dir» Directeur d Etablissement

Meyzieu, le 19 janvier 2006. «Nom» «Adresse_1» «Adresse_2» «CP» «Ville» A l attention de «T itre_dir» «Nom_Dir» Directeur d Etablissement ZAC Avenue de Satolas Green 69330 Pusignan France t: +33 (0) 472 45 36 00 f: +33 (0) 472 45 36 99 www.stryker.fr Meyzieu, le 19 janvier 2006. «Nom» «Adresse_1» «Adresse_2» «CP» «Ville» A l attention de

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d étude

Cahier des charges pour un appel à projet d étude 1 Cahier des charges pour un appel à projet d étude Besoins des TPE agricoles en matière de diagnostic et de conseil pour gérer les compétences et les qualifications de leurs salariés. FAFSEA National

Plus en détail

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. Thuraya SatSleeve Thuraya SatSleeve Hotspot www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche L'aventure continue... Vous rêvez de vous perdre

Plus en détail

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e

EN SER VIC E DE GA RD. é v a l u a t i o n a n n u e l l e Dossier pour T HANDICAPÉ E L INTÉGRATION D UN ENFAN EN SER VIC E DE GA RD é v a l u a t i o n Document de travail à conser ver au ser vice de garde P A R T I E A R E N S E I G N E M E N T S G É N É R A

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S C H A P I T R E 6. 1. L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S Article 6.1.1. Objectif Le présent

Plus en détail

COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010

COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010 COMMUNE DES MOUTIERS EN RETZ. COMPTE-RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU JEUDI 24 JUIN 2010 Nombre de Conseillers - en exercice : 14 - présents : 11 - votants : 12 L'an deux mille dix, le Vingt Quatre

Plus en détail

1. Précautions générales

1. Précautions générales 1. Précautions générales 1.1. CONDITIONS GÉNÉRALES ET CONTRATS TYPE 1.1.1. Intéressant pour la plupart des commerçants Quasi tous les commerçants ont intérêt à avoir des con ditions générales (sur le bon

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

An n ex e I Les inst ructions et les not es sont disponibles à la fin du docum ent.

An n ex e I Les inst ructions et les not es sont disponibles à la fin du docum ent. An n ex e I Les inst ructions et les not es sont disponibles à la fin du docum ent. CON TRAT DE FORM ATI ON POUR LES M OBI LI TES DE STAGE Le st ag iair e Nom ( s) Prénom ( s) Date de naissance Nat ionalit

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE année universitaire 2015-2016 Diplôme Universitaire Préparation Mentale Appliquéeà la PerformanceSportive Formation Continue Se former tout au long de la vie Photo _ _ _ _ _ _ _

Plus en détail

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons

Noël des enfants qui n'ont plus de maisons Chur SS Piano CLAUDE DEBUSSY Noël des enants qui n'ont lus de maisons (1915) Charton Mathias 2014 Publication Usage Pédagogique maitrisedeseinemaritimecom Yvetot France 2 Note de rogramme : Le Noël des

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

L architecture en action

L architecture en action L AE au service de l efficacité de l entreprise - 2008 Communication, reproduction ou utilisation interdites sauf autorisation préalable d Arismore. No communication, reproduction or use without prior

Plus en détail

Présentation du Centre Hospitalier Pierre Oudot

Présentation du Centre Hospitalier Pierre Oudot Logique de «plateaux» : Présentation du Centre Hospitalier Pierre Oudot - 2 plateaux de médecine de 81 lits (3 unités de 27 lits) - 1 plateau de chirurgie + HdS de 93 lits (3 unités de 31 lits) - 1 plateau

Plus en détail

Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois

Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois Ingénierie du Trafic et des Systèmes d exploitation Etude des déplacements générés par les principales zones d activités de l aire du SCOT de l Artois Rapport de la phase 1 Profil d accessibilité du Parc

Plus en détail