DELIBERATION N CR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DELIBERATION N CR"

Transcription

1 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CR DELIBERATION N CR DU 17 NOVEMBRE 2016 PROTOCOLE DE COLLABORATION ENTRE LA REGION ILE-DE-FRANCE, LES SERVICES DECONCENTRES DE L ETAT ET LA DIRECTION REGIONALE DE L ADEME ELABORATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME REGIONAL POUR L EFFICACITE ENERGETIQUE (PREE) ABROGATION DU DISPOSITIF D AIDE AUX PROPRIETAIRES PARTICULIERS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général des collectivités territoriales ; VU Le Code de l environnement ; VU Le Code de le Construction et de l Habitation ; VU Les articles 22 et 188 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte promulguée le 17 août 2015 ; VU Le contrat de plan État-Région Île-de-France signé le 9 juillet 2015 par le Conseil Régional d Île-de-France et le Préfet de région ; VU La délibération CR du 30 septembre 2010 relative à la politique énergie climat ; VU La délibération CR du 23 juin 2011 approuvant le Plan Régional pour le Climat ; VU La délibération CR du 23 novembre 2012 relative à la «politique régionale énergieclimat : en route vers la transition énergétique» ; VU La délibération CR du 22 novembre 2012, relative à l approbation du SRCAE ; VU La délibération CR du 22 novembre 2013 relative au renforcement des mesures en faveur de l efficacité énergétique et de lutte contre la précarité énergétique et sociale dans les politiques régionales en faveur du logement et énergie-climat ; VU La délibération CR du 18 décembre 2015 relative aux délégations d attributions du conseil régional à sa commission permanente ; VU La délibération CR du 21 janvier 2016 portant prolongation du règlement budgétaire et financier ; VU Le budget 2016 de la Région Ile-de-France ; VU Le rapport CR relatif à l adoption du plan régional pour la qualité de l air (Changeons d Air en Île-de-France) ; VU Le rapport n CR présenté par madame la Présidente du Conseil Régional d Ile-de-France ; VU L avis de la commission des Finances ; VU L avis de la commission du logement et de la politique de la ville ; VU L avis de la commission du développement économique, de l emploi et de l innovation ; VU L avis de la commission de la formation professionnelle et de l apprentissage; VU L avis de la commission de l environnement et de l'aménagement du territoire. APRES EN AVOIR DELIBERE ENV NRJ PREE +abrogation particuliers31octlivré.docx 04/11/16 11:11:00

2 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CR Article 1 Approuve le protocole de collaboration entre la Région Ile-de-France, l Etat et la Direction Régionale de l Ademe Ile-de-France portant sur l élaboration et la mise en œuvre du Programme Régional pour l Efficacité Energétique, figurant en annexe 1 à la présente délibération et autorise la Présidente du Conseil Régional à le signer. Le Programme Régional pour l Efficacité Energétique se substituera au protocole de collaboration une fois son élaboration terminée et son contenu approuvé. Article 2 Abroge, à compter du 1 er janvier 2017, le règlement d attribution des subventions régionales aux propriétaires particuliers pour la mise en œuvre d équipements de production d énergie renouvelable (solaire thermique et photovoltaïque, pompe à chaleur géothermale) et l installation de toitures végétalisées approuvé à l article 5 de la délibération n CR du 1 er octobre La Présidente du Conseil Régional d Ile-de-France VALERIE PECRESSE ENV NRJ PREE +abrogation particuliers31octlivré.docx 04/11/16 11:11:00

3 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CR ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : PROTOCOLE DE COLLABORATION ENTRE LA REGION ILE-DE- FRANCE, LES SERVICES DECONCENTRES DE L ETAT ET LA DIRECTION REGIONALE DE L ADEME. ELABORATION ET MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME REGIONAL POUR L EFFICACITE ENERGETIQUE (PREE) ENV NRJ PREE +abrogation particuliers31octlivré.docx 04/11/16 11:11:00

4 4 CR Elaboration et mise en œuvre du Programme Régional pour l Efficacité Energétique PREE Protocole de collaboration entre la Région Ile-de-France et Les services déconcentrés de l Etat et la Direction Régionale Ile-de-France de l ADEME Préambule / Eléments de contexte La rénovation énergétique performante des bâtiments et la régulation du marché afin d en améliorer l efficacité sont des enjeux partagés par les services déconcentrés de l Etat, la Direction Régionale Ilede-France de l ADEME et la Région Ile-de-France. Le but est d améliorer les conditions d habitation des franciliens sur les plans sanitaires et environnementaux tout en optimisant le confort thermique et les impacts économiques de la rénovation et en maîtrisant les pollutions induites par le secteur du bâtiment. Ces objectifs ont donné lieu à la réalisation d exercices de prospective, dont le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) est la production principale. Ce dernier affiche un objectif de logements et 6 millions de m2 de tertiaire réhabilités par an d ici à 2020 en Ile-de-France, ce qui est en cohérence avec les objectifs fixés par la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV). Le Programme Régional pour l Efficacité Energétique (PREE) : inscrit dans l article 188 de la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV), promulguée le 17 août 2015, il est défini sur un périmètre très ciblé (cf. annexe 2), tout en élargissant les thématiques à aborder au tertiaire privé. La Région est consacrée par cette loi comme étant l Institution légitime pour assurer le pilotage de ce programme, dont le périmètre optimal de mise en œuvre est régional. Le PREE repose sur le déploiement de Plateformes Territoriales de la Rénovation Energétique (PTRE), qui devront assurer la mise en œuvre du Service Public de Performance Energétique dans l Habitat (SPEEH), évoqué quant à lui, à l article 22 de la LTECV. D autres points complémentaires sont également à traiter dans ce cadre : les modulations régionales du cahier des charges du «passeport énergétique», la formation des professionnels du bâtiment, la prise en main des données de consommation ainsi qu un volet dédié au financement des rénovations énergétiques. Il a été convenu de formaliser le cadre de collaboration des services de la Région Ile-de-France, de l Etat et de la Direction Régionale Ile de France de l ADEME pour l élaboration de ce programme régional et son suivi, en établissant le présent Protocole de collaboration. Le PREE a vocation à poursuivre au niveau régional l initiative conduite avec la déclinaison du Plan de Rénovation Energétique de l Habitat (PREH) et de capitaliser sur ses réalisations en 2017, les deux exercices ayant des objets similaires et non exclusifs. Pour plus de lisibilité, il est donc proposé que le PREE se substitue pour l Ile-de-France au PREH tout en intégrant les développements que ce dernier a d ores-et-déjà apportés. 1

5 5 CR De fait, le périmètre proposé dans la loi LTECV pour le PREE va être repris dans une logique inclusive, afin d intégrer l ensemble des thématiques qui ont connu un développement dans le cadre du PREH comme les travaux portant sur la mention «Reconnu Garant de l Environnement» des professionnels et sur la qualité de la construction. Il est à noter que le PREE couvre les bâtiments des différents parcs : tertiaire, résidentiel privé individuel et collectif et les logements locatifs sociaux des organismes d «Habitations à Loyers Modéré» (HLM). Enfin, un développement spécifique sera réservé à la thématique de la lutte contre la précarité énergétique. Article 1 : Objet du protocole de collaboration Ce protocole a pour objet de définir un cadre pour le travail collectif pour l élaboration du PREE entre les services de la Région, les services déconcentrés de l Etat et de la Direction Régionale Ile de France de l ADEME, sous le pilotage de la Région. Ce cadre repose sur l organisation de comités techniques (dont la fréquence de réunion sera à minima bimestrielle) et de réunions des groupes de travail dont les sujets et les périmètres exacts seront définis lors du premier comité technique. En tout état de cause, les axes de travail doivent intégrer a minima les sujets précédemment développés dans le cadre du PREH et ceux imposés par la loi (cf. l article 188 de la LTECV). Concrètement, les groupes de travail auront à : D une part, poursuivre les actions menées sur les 3 objectifs du PREH : Enclencher la décision de rénovation, par l accompagnement des particuliers, des personnes morales et des collectivités Financer la rénovation, en apportant des aides, Mobiliser les professionnels et adapter leurs compétences pour garantir la qualité des rénovations. D autre part, développer les actions imposées par les objectifs assignés au PREE dans la loi, qui sont au nombre de 7 : Définir un plan de déploiement des plateformes territoriales de la rénovation énergétique ; Promouvoir la mise en réseau de ces plateformes en vue de la réalisation d un guichet unique, sous coordination des financeurs, Définir un socle minimal en matière de conseils et de préconisations relatifs aux travaux concernés fournis par les plateformes, en fonction des spécificités du territoire régional ; Etablir les modulations régionales du cahier des charges du «passeport énergétique» ; 2

6 6 CR Proposer des actions pour la convergence des initiatives publiques et privées en matière de formation des professionnels du bâtiment en vue d assurer la présence de professionnels qualifiés sur l ensemble du territoire régional ; Définir en lien avec les plateformes territoriales de la rénovation énergétique les modalités d accompagnement nécessaires à l appropriation par les consommateurs des données de consommation d énergie ; De plus, le PREE prévoit un volet dédié au financement des opérations de rénovation énergétique qui vise à favoriser la meilleure articulation possible entre les aides publiques, à encourager l implication des acteurs bancaires et à mettre en place un réseau d opérateurs de tiers-financement, en premier lieu la SEM Energies POSIT IF. La Région Ile-de-France assurera la coordination des travaux et des études et interviendra en appui de l Etat et de la Direction Régionale de l ADEME, de manière transversale, pour accompagner les signataires dans leurs réalisations, dont ils conserveront le pilotage. Article 2 : Orientations et objectifs communs Poursuite des démarches et groupes de travail engagés précédemment Le protocole de mise en œuvre du PREH en lle-de-france a constitué un cadre de lancement à plusieurs démarches et groupes de travail thématiques, impliquant l ensemble des partenaires franciliens. Toutes ces réalisations ont vocation à nourrir le PREE et annoncent de nouveaux développements, comme l indispensable implication des partenaires bancaires et des compagnies d assurances. Le déploiement des Plateformes Territoriales de la Rénovation Energétique (PTRE) et la mise en œuvre du Service Public de la Performance Energétique de l Habitat (SPPEH). Le déploiement du PREE prendra pour base, parallèlement aux points listés dans la loi, les avancées et orientations issues de l Appel à Manifestation d Intérêt de 2014 sur les PTRE : mobilisation des acteurs, acculturation des Conseillers Info Energie, accompagnement des territoires moteurs Lancé conjointement par la Direction Régionale Ile de France de l ADEME et la Région Ile-de-France, il regroupe, à l heure de la rédaction de ce Protocole de collaboration, 3 lauréats, issus du réseau francilien des Agences Locales de l Energie et du Climat et des Espaces Info Energie. Ces associations, formellement reconnues comme portant des PTRE par la LTECV, sont le socle du déploiement du SPPEH dont la définition du périmètre n est pas encore arrêtée et qui fera l objet du travail collectif cadré par le présent protocole. Elargissement à d autres thématiques complémentaires L article 188 de la LTECV, s il a l avantage d être précis et concis dans les attendus, circonscrit fortement les démarches à la seule logique de performance énergétique des bâtiments. Il est incontournable d inscrire cette démarche collective d élaboration du PREE en y intégrant les problématiques sanitaire et environnementale, mais également d optimisation des externalités économiques induites par les travaux de rénovation énergétique. 3

7 7 CR Ainsi, la prise en compte des enjeux de qualité de l air, intérieur comme extérieur, de développement des filières d éco-matériaux et de réemploi et d appui sur la mobilisation de l épargne locale dans une optique d économie circulaire, seront notamment encouragés. Les engagements et futures réalisations propres à chacun des partenaires sont reportés en annexe au présent Protocole de collaboration. Article 3 : Gouvernance de la mise en œuvre du protocole Le présent protocole d accord rappelle que : Le PREE pourra constituer un des volets du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) Le PREE pourra s inscrire dans le cadre du Schéma Régional de l Habitat et de l Hébergement (SRHH) dont l instance de gouvernance est le Comité Régional de l Habitat et de l Hébergement (CRHH). Les parties s engagent à articuler et harmoniser ces deux démarches dans le cadre des comités techniques d une part, et des comités de pilotage respectifs du SRCAE et du SRHH d autre part. Le CRHH sera notamment mobilisé, en parallèle du comité de pilotage du SRCAE, en tant qu instance de consultation et information des propositions d orientation du PREE. Les modalités de fonctionnement et de gouvernance de ces deux instances pourraient être amenées à évoluer en Les comités techniques de mise en œuvre du présent protocole se réuniront sur une base bimestrielle afin de compiler les avancées des démarches et de formaliser les demandes de validation des orientations à suivre auprès du comité de pilotage. Article 4 : Suivi et évaluation Les missions de suivi et d évaluation seront assurées par les signataires, qui pourront associer d autres organismes de portée régionale sur la thématique de la rénovation énergétique. Article 5 : Durée et révision du protocole La signature du PREE lui-même mettra un terme au protocole. Il est prévu que le PREE soit présenté au vote du Conseil Régional courant Le PREE comportera les nouvelles modalités de coopération entre les services de la Région Ile-de-France, les services déconcentrés de l Etat et ceux de la Direction Régionale Ile de France de l ADEME. Article 6 : Descriptif des annexes au protocole Les annexes 1, 2 et 3 font partie intégrante du présent Protocole d accord. 4

8 8 CR Calendrier Le présent Protocole est soumis pour approbation au Conseil Régional des 17 et 18 novembre 2016 et prendra effet à compter de la date d apposition de la troisième signature des partenaires. Signatures Fait à Paris, en trois exemplaires, le Pour le Conseil Régional Île-de-France, La Présidente Pour l ADEME Le Président Valérie PECRESSE Bruno LECHEVIN Pour l Etat, Le Préfet de région Jean-François CARENCO 5

9 9 CR Annexe 1 : Attentes propres à chaque Institution signataire Attentes de la Région Concourir à la réalisation des objectifs du Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE), Impulser la massification des réhabilitations énergétiques des logements des franciliens, Jouer pleinement son rôle de Chef de file climat-air-énergie, concrétisé et formalisé (cf. loi MAPTAM), Asseoir la région comme échelon pertinent pour coordonner les études, diffuser l information et promouvoir les actions en matière d efficacité énergétique (cf. article 188 LTECV) Coordonner les réalisations des collectivités infrarégionales. Clarifier les missions du Service Public de la Performance Energétique de l Habitat (SPPEH) et lui fixer des objectifs ambitieux. Attentes des services déconcentrés de l Etat Mettre en œuvre le SRCAE, Enclencher la décision de rénovation par l accompagnement des particuliers, Financer la rénovation énergétique en apportant des aides et tendre à harmoniser les écoconditionnalités, Mobiliser la filière professionnelle pour une meilleure qualité des rénovations, Compléter les actions sur la réhabilitation du logement par des actions similaires ou adaptées aux différents types de bâtiments tertiaires privés, Intégrer au PREE les plans d action d amélioration de l efficacité énergétique du tertiaire public. Attentes des services de la Direction Régionale de l ADEME Ile-de-France Renforcer l'animation régionale du binôme ADEME/Région, Conforter le rôle central du réseau Rénovation Info Service/Espace Info Energie dans l'accompagnement des ménages vers la rénovation énergétique de leurs logements, Faire évoluer le réseau vers une mission de service public local de la rénovation énergétique élargissant leurs champs d'actions, Développer et pérenniser les plateformes de la rénovation dans leurs missions de structuration de l'offre locale de rénovation énergétique, Mobiliser les outils et les formations de l'ademe dans l'accompagnement à la montée en compétence de ces réseaux, Accélérer la mise en œuvre des plateaux PRAXIBAT pour la formation initiale et continue des artisans, Elargir la problématique énergétique initiale à une approche transversale se préoccupant de confort, de santé et de réduction des impacts sur l'environnement en s'appuyant notamment sur la démarche Bâtiment Durable Francilien. 6

10 10 CR Annexe 2 : Article 188 de la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte relatif au Programme Régional pour l Efficacité Energétique. Article 188 I. La région constitue l échelon pertinent pour coordonner les études, diffuser l information et promouvoir les actions en matière d efficacité énergétique. Elle favorise, à l échelon des établissements publics de coopération intercommunale, l implantation de plateformes territoriales de la rénovation énergétique mentionnées à l article L du code de l énergie et le développement d actions visant à lutter contre la précarité énergétique en matière de logement, en application de l article L du même code. Elle est garante de la bonne adéquation entre l offre de formation des établissements de formation initiale et les besoins des entreprises pour répondre aux défis techniques de construction en matière de transition énergétique. II. Le I de l article L du code de l environnement est complété par un 4 ainsi rédigé : «4 Un programme régional pour l efficacité énergétique, qui définit les modalités de l action publique en matière d orientation et d accompagnement des propriétaires privés, des bailleurs et des occupants pour la réalisation des travaux de rénovation énergétique de leurs logements ou de leurs locaux privés à usage tertiaire. «Le programme régional pour l efficacité énergétique s attache plus particulièrement à : «a) Définir un plan de déploiement des plateformes territoriales de la rénovation énergétique, mentionnées à l article L du code de l énergie ; «b) Promouvoir la mise en réseau de ces plateformes en vue de la réalisation d un guichet unique ; «c) Définir un socle minimal en matière de conseils et de préconisations relatifs aux travaux concernés fournis par les plateformes territoriales, en fonction des spécificités du territoire régional ; «d) Arrêter les modulations régionales du cahier des charges du passeport énergétique ; «e) Proposer des actions pour la convergence des initiatives publiques et privées en matière de formation des professionnels du bâtiment, en vue d assurer la présence, en nombre suffisant, de professionnels qualifiés sur l ensemble du territoire régional ; «f) Définir, en lien avec les plateformes territoriales de la rénovation énergétique, les modalités d accompagnement nécessaires à la prise en main, par les consommateurs, des données de consommation d énergie mises à leur disposition conformément à l article L du code de l énergie. 7

11 11 CR «Le programme régional pour l efficacité énergétique prévoit un volet dédié au financement des opérations de rénovation énergétique. Celui-ci vise à : «favoriser la meilleure articulation possible entre les différentes aides publiques ; «encourager le développement d outils de financement adaptés par les acteurs bancaires du territoire ; «mettre en place un réseau d opérateurs de tiers-financement. «Le président du conseil régional soumet pour approbation une proposition de programme régional pour l efficacité énergétique au représentant de l État dans la région. «La mise en œuvre du programme régional pour l efficacité énergétique s appuie sur le réseau des plateformes territoriales de la rénovation énergétique et, dans leurs domaines de compétences respectifs, sur l Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie, sur l Agence nationale de l habitat, sur les agences départementales d information sur le logement, sur les agences locales de l énergie et du climat, sur les agences d urbanisme, sur les conseils d architecture, d urbanisme et de l environnement, sur les agences régionales de l énergie et, plus généralement, sur le tissu associatif partenaire. «Le président du conseil régional associe également l ensemble des acteurs concernés, notamment les professionnels du secteur du bâtiment, les établissements de crédit et les associations représentant ou accompagnant les propriétaires et les locataires.» 8

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Rapport pour le conseil régional MARS 2016 Présenté par Valerie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOUVEAU

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-981 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION 07/10/10 10:10:00 4 Université Paris 8 Extension de l IUT de Montreuil Convention de cofinancement n 10 ES 03 La Région Ile-de-France,

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les artisans et entreprises prêts à travailler en groupement Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012

RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19. au CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 25/06/2012 Direction de l'action sociale Service insertion RAPPORT N 2012-3 3. 1. 19 au CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 25/06/2012 Plan stratégique départemental d'insertion 2012-2014. Vingt ans après l instauration du

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON

APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON BIM DECATHLON 2017 APPEL À MANIFESTATION D INTERET : PRE SELECTION D OUVRAGES PUBLICS OU PRIVES A REHABILITER EN BIM POUR LE CONCOURS BIM DECATHLON 2017 1 1. PREAMBULE Le BIM est un pilier pour soutenir

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

PARTENARIAT EDITORIAL*

PARTENARIAT EDITORIAL* 7 e APPEL D OFFRES 2017 2019 PARTENARIAT EDITORIAL* * Le partenariat éditorial est ouvert à des éditeurs juridiques et techniques pouvant satisfaire le besoin d information des cabinets sur la matière

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Etes-vous prêts pour les chantiers de demain?

Etes-vous prêts pour les chantiers de demain? Etes-vous prêts pour les chantiers de demain? CONTEXTE L efficacité énergétique Attente des clients : Vivre dans un habitat confortable et peu consommateur Faire appel à des professionnels compétents Opportunités

Plus en détail

Notice à l'attention des candidats à la mission d'organisme Unique (OU) Dossier de candidature

Notice à l'attention des candidats à la mission d'organisme Unique (OU) Dossier de candidature PRÉFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Toulouse, le 20 février 2012 Service Biodiversité et Ressources Naturelles Notice à l'attention

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

PREAMBULE A LA CHARTE DES STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE, DECLARATIONS D ENGAGEMENT

PREAMBULE A LA CHARTE DES STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE, DECLARATIONS D ENGAGEMENT Le Ministre de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement Le Ministre de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Le Ministre délégué à l Emploi, au Travail et à l Insertion

Plus en détail

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE

CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE CULTURE EUROREGION DEUX APPELS A CANDIDATURES EN 2012 : AXE 1 : APPEL A PROJETS STRUCTURANTS AXE 2 : BOURSES A LA MOBILITE I - CONTEXTE Les membres de l Eurorégion Pyrénées-Méditerranée souhaitent valoriser

Plus en détail

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010

Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 Nouvelle procédure d autorisation par appel à projet Dossier de presse 30 juillet 2010 1 Sommaire Une réforme pour qui? Une réforme pour quoi? Objectifs et bénéfices attendus - Répondre plus rapidement

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion

PRÉFECTURE DE LA REUNION. Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion PRÉFECTURE DE LA REUNION Direction Régionale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion Le 10 juillet 2014 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE À LA RÉUNION APPEL À PROJETS GESTION

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2)

Appel à projets. Pour la réalisation d un accompagnement à l Approche Environnementale de l Urbanisme (AEU2) La Direction Régionale de l ADEME Guadeloupe, En collaboration avec le CAUE de Guadeloupe, dans le cadre du Réseau d Urbanisme Durable de Guadeloupe Appel à projets Pour la réalisation d un accompagnement

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

3èmes Rencontres Nationales de l Urbanisme Durable

3èmes Rencontres Nationales de l Urbanisme Durable 3èmes Rencontres Nationales de l Urbanisme Durable 8 et 9 Juin 2016 Pavillon Royal 1 Route de la Muette Neuilly, 75116 Paris OUTILLER LES TERRITOIRES ET LES VILLES POUR REUSSIR LA TRANSITION ENERGETIQUE

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales

Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Le développement de la fonction emploi-rh de proximité au sein des CAPEB départementales Les missions de la CAPEB (régionale et départementale) Le positionnement de la fonction emploi-rh Le référentiel

Plus en détail

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE

LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE LIVRET D APPUI TECHNIQUE AU TUTEUR EN ENTREPRISE AFPA AUVERGNE V.04/06 Sommaire OBJECTIF du LIVRET D APPUI TECHNIQUE...2 LE TUTORAT DANS LA LOI...3 CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION DES TUTEURS EN ENTREPRISE...4

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 AVRIL 2013 DELIBERATION N CR-13/06.158 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de développement qualitatif de

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014

Plan de Rénovation Énergétique. Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Plan de Rénovation Énergétique Présentation aux professionnels du bâtiment lundi 29 septembre 2014 Qu est-ce que le Plan de Rénovation Énergétique? IIIII 29 sept. 14 Plan national de rénovation de 500

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPROBATION DES STATUTS ET ADHESION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE A L

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

World café / Les co-bénéfices des PCET

World café / Les co-bénéfices des PCET World café / Les co-bénéfices des PCET Comment une collectivité peut-elle faire de son Plan climat-énergie territorial (PCET) un projet fédérateur sur le climat et l énergie mais également un outil permettant

Plus en détail

Abattement TFPB en ZUS

Abattement TFPB en ZUS Abattement Septembre 2015 TFPB en QPV USH - Service Politiques urbaines et sociales Abattement TFPB en ZUS cadre réglementaire : article 62 de la loi de finances 2015 Application d un abattement de 0 %

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL

POLITIQUE D ACHAT LOCAL POLITIQUE D ACHAT LOCAL 1. VISION... 2. PORTÉE... 3. PÉRIODE D'APPLICATION 4. RESPONSABILITÉS 5. PRINCIPES DIRECTEURS 5.1 VITRINE DE CHOIX POUR LES PRODUITS RÉGIONAUX 5.2 PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ DE ALIMENTS

Plus en détail

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010

CIRCULAIRE DGER/SDI/C2010-2018 Date: 02 novembre 2010 MINISTERE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation Sous-direction

Plus en détail

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD.

COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Mise en place de la Autorité créatrice COMED CCAPEX CESI Obligatoire. Obligatoire Outil du PDALPD. Préfet par arrêté. Comité responsable du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2 Annexe 4.1. Décision n o 2004-02 de la séance du 10 juin 2004 SEANCE DU 10 JUIN 2004 Référence : CP2 DECISION N 2 Lors de sa séance du 10 juin 2004, le Haut Conseil du commissariat aux comptes a délibéré,

Plus en détail

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION

NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION 1 NANTES METROPOLE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU PATRIMOINE IMMOBILIER ECONOMIQUE COMMUNAUTAIRE RAPPORT DE PRESENTATION CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 2 PREAMBULE Nantes Métropole a confié la gestion

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr.

Préfecture de Guadeloupe Sous-Préfète chargée de mission Rue Lardenoy 97100 BASSE TERRE. aapess@guadeloupe.pref.gouv.fr. Soutien de l économie sociale et solidaire APPEL A PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE Le dossier complet est à déposer à minuit au plus tard le 15 juillet 2016 sous forme postale à Préfecture de Guadeloupe

Plus en détail

LOGEMENT SOCIAL. Politique régionale en matière de logement social

LOGEMENT SOCIAL. Politique régionale en matière de logement social LOGEMENT SOCIAL Politique régionale en matière de logement social 1 700 000 à 800 000 nouveaux arrivants à l horizon 2030 sur l ensemble de la région, Face à des enjeux prégnants soit un besoin prévisionnel

Plus en détail

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Adoption des Statuts par le Conseil d administration de France Bois Forêt (FBF) le 10.12.2015 et l Assemblée générale extraordinaire du 06.01.2016. Les

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE

CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE RAPPORT AU CONSEIL GENERAL Direction Générale des Services Direction de la Solidarité 81 CHARTE QUALITÉ DES SERVICES D AIDE À DOMICILE Par délibération du 2 juillet 2007, notre assemblée a adopté son schéma

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014.

Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014. Référentiel d INTERMEDIATION LOCATIVE (sous-location/bail glissant) Version mise à jour du 24/12/2014. 1 2 SOMMAIRE 1. Le cadre d intervention... 3 1. le cadre juridique... 3 2. le dispositif d intermédiation

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015

PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015 PROJET CULTURAS (PS2.2.04) Culture et tourisme actif et soutenable Valorisation touristique du patrimoine archéologique AVIS DE CONSULTATION N 62/2015 Art.1. Objet de l avis L Office National du Tourisme

Plus en détail

Les aides financières pour les copropriétés. 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2

Les aides financières pour les copropriétés. 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2 Les aides financières pour les copropriétés Maîtrise de l énergie et énergies renouvelables Mai 2016 Sommaire 1. Chronologie générale... 2 2. Les aides aux diagnostics... 2 2.1 Diagnostic énergétique...

Plus en détail

Articulation des PCET avec le SRCAE. La rénovation énergétique des bâtiments

Articulation des PCET avec le SRCAE. La rénovation énergétique des bâtiments Articulation des PCET avec le SRCAE La rénovation énergétique des bâtiments Les enjeux du Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat (PREH) - un enjeu écologique : réduction des consommations énergétiques

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8

2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc... 5. 3. La gouvernance du contrat local de santé du Médoc... 8 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé du Médoc...

Plus en détail

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire :

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : 1- Spécificités du parc parisien et priorités politiques 2- Les dispositifs parisiens d incitation à la rénovation

Plus en détail

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005

Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Amélioration de la performance énergétique des bâtiments : une nouvelle réglementation pour tous les bâtiments neufs, la RT2005 Les textes réglementaires Le décret relatif aux caractéristiques thermiques

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR DIRECCTE PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR POLE ENTREPRISES, EMPLOI ET ECONOMIE SERVICE DES ENTREPRISES DEPARTEMENT REDRESSEMENT ECONOMIQUE Marseille, le 19 avril

Plus en détail

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail.

Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. Accord collectif national de la branche Caisse d Epargne sur l amélioration des Conditions de Travail. 1 ère partie :! Evaluation de la charge! Mesure et maitrise du temps de travail! Espaces d autonomie!

Plus en détail

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE SERVICES RENCONTRES ANIMATION FORMATION D ANGOULEME CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - Document commun aux lots n 1 et n 2- SMPI Magelis V1 8/3/2013 1/8 SOMMAIRE 1. Objets de

Plus en détail

Appel à Candidature. Entrepreneur social

Appel à Candidature. Entrepreneur social Appel à Candidature Entrepreneur social «Etude de faisabilité et création d un espace de co-working sur la commune de Tournefeuille» 1) Eléments de contexte Depuis 2006, La Maison de l emploi et de la

Plus en détail

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes :

Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3. 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : Programme Local de Formation Interfilières 2013 Entre-deux-Mers Graves Sauternes ANNEE 3 1) Le territoire Entre-deux-Mers Graves Sauternes : 2) Stratégie et bases du projet interfilières 2011 2013 Depuis

Plus en détail

L habitat économe, pour quoi faire?

L habitat économe, pour quoi faire? Exposition L habitat économe, pour quoi faire? Afin de sensibiliser et informer les habitants et consommateurs aux enjeux relatifs aux économies d énergie, la Confédération Nationale du Logement a créé

Plus en détail

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale»

Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» 1 Programme de formation : «Coordonner et dynamiser un conseil local de santé mentale» Actuellement, plus de 100 Conseils locaux de santé mentale (Clsm) sont opérationnels dont plus de la moitié ont une

Plus en détail

Fiche 5 - La Société wallonne du Logement

Fiche 5 - La Société wallonne du Logement Fiche 5 - La Société wallonne du Logement La Société wallonne du Logement est un organisme à gestion séparée de la Région wallonne, créée par le Code wallon du logement et de l'habitat durable, qui détermine

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME ARTICLE 1 er : FINALITES Règlement d Application La finalité de ce dispositif

Plus en détail

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES

Convention de partenariat entre. L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France L ACADEMIE DE VERSAILLES Convention de partenariat entre L ARMEE DE TERRE Commandement militaire de l Ile-de-France et L ACADEMIE DE VERSAILLES entre les soussignés : ACADEMIE DE VERSAILLES Rectorat Boulevard de Lesseps 78017

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015

Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 Stratégie ministérielle de développement durable de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 2014-2015 1. Aperçu de l'approche du gouvernement fédéral concernant le développement

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION

SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION SCHEMA ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS 2007-2012 2012 0 SCHEMA DEPARTEMENTAL ACCUEIL HEBERGEMENT INSERTION DU PAS-DE-CALAIS Préambule 4 Préambule Le présent document constitue le troisième

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

Faire des économies en copropriété : c est possible!

Faire des économies en copropriété : c est possible! Faire des économies en copropriété : c est possible! Le dispositif d'accompagnement à la rénovation énérgétique des copropriétés en Bourgogne avec le réseau des Espaces INFO ÉNERGIE en Bourgogne La rénovation

Plus en détail

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable

Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable CRÉDIT PHOTO : GETTYIMAGES - FÉVRIER 2008-07102 - Ce document est imprimé sur papier certifié PEFC. 10-31-1143 Guide des achats publics à base de bois Être un acteur responsable Édition de février 2008

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.4.2008 C(2008)1329 RECOMMANDATION DE LA COMMISSION concernant la gestion de la propriété intellectuelle dans les activités de transfert de connaissances

Plus en détail

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015

CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 l CRITERES DE SELECTION PO FSE ETAT MARTINIQUE 2014-2020 Version consolidée par le CSI du 27 Novembre 2015 Le Programme Opérationnel (PO) FSE Martinique Etat 2014-2020 adopté par la Commission européenne

Plus en détail

AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE

AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE AIDE A L AMELIORATION DE L HABITAT POUR DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES REGLEMENT D OCTROI D UNE AIDE FINANCIERE Préambule : La Communauté de Communes du Chardon Lorrain a inscrit dans son projet de

Plus en détail

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30

Page 1. Juin 2015. RADDHO, Mermoz x Pyrotechnie, Villa N 11 Email: raddho@orange.sn, Tél : 33 865 00 30 Organisation Non Gouvernementale ayant Statut spécial à l ECOSOC aux Nations Unies, membre observateur à la Commission Africaine des Droits de l Homme et des Peuples (CADHP) de l Union Africaine Juin 2015

Plus en détail

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION Direction de l Urbanisme Service de l Action Foncière 2016 DU 72 Secteur Chapelle International (18e) - Acquisition en VEFA auprès de SOGARIS d un volume abritant un data center. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie

Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE Président de la République PARIS du 02 au 04 novembre 2 01 Les Rencontres 2015 Bois-Forêt-Climat de la Francophonie 5 A"Paris" LE 3ème FORUM FRANCO-QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée.

Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée. MENESR 22 Mai 2006 Document n 5 Guide pour les fondateurs présentant un projet de Fondation de coopération scientifique ayant pour objet un réseau thématique de recherche avancée. Les réseaux thématiques

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014

Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le Fond Local d Initiatives Jeunes Règlement 2014 Le F.L.I.J. est un dispositif d aide aux jeunes porté par l association Cambrésis Ressources en partenariat avec la Direction territoriale de Cambrai pour

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015

APPEL A PROJETS 2015 PREFET DE LA CORSE-DU-SUD DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DIRECTION GENERALE ADJOINTE DES SOLIDARITES ET DE LA SANTE APPEL A PROJETS 015 CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3261 Convention collective nationale IDCC : 1611. ENTREPRISES DE LOGISTIQUE DE

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DELEGATION A LA POLITIQUE DE LA VILLE ET A L INTEGRATION 2012 DPVI 152 - Subventions à 5 associations (15.385 euros) menant des actions au titre de la Politique de la Ville sur le Quartier de la Goutte

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail