CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77"

Transcription

1 Accusé de réception Ministère de l intérieur Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 17/02/2015 Réception Préfet : 17/02/2015 Publication RAAD : 17/02/2015 CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77 Opération référencée : EXXXX sur AP 20XX

2 ENTRE : Le Syndicat des Transports d Ile de France (STIF) dont le siège est situé à Paris 9 e, 41, rue de Châteaudun, représenté par Madame Sophie MOUGARD, en sa qualité de Directrice Générale, agissant en vertu de la délibération n (art ) du 15 mars 2006 dénommé ci après «le STIF» d'une part, ET : Le DÉPARTEMENT de Seine et Marne, représenté par le Président du Conseil général dont le siège est situé à Melun, Hôtel du Département, CS 50377, Melun Cedex, agissant en vertu de la délibération n du de ci-après dénommé «le Bénéficiaire» ou «le Département» d'autre part, IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT : CONTEXTE Conformément aux articles L et suivants du code des transports, le STIF est l autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. La mise en place d un réseau de transport adapté aux besoins des personnes handicapées, sous maîtrise d ouvrage départementale, a été décidée par le conseil du STIF du 10 octobre La loi n du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a confié au STIF de manière exclusive la compétence pour l organisation des transports à la demande et notamment à destination des personnes handicapées. Dans ce cadre, le STIF : - a pour mission de favoriser le transport des personnes à mobilité réduite, - peut, sur des périmètres ou pour des services définis d un commun accord, déléguer tout ou partie de ses attributions, à l exception de la politique tarifaire, à des collectivités locales ou à leurs groupements, autorités organisatrices de proximité, dans le cadre d une convention. C est pourquoi, depuis lors, le STIF conventionne avec les Départements afin de leur déléguer sa compétence en matière de transport des personnes handicapées, sur la base d un règlement régional et d un modèle de délégation de compétence unique. En complément, il intervient par une politique de soutien pour l équipement en systèmes d aide à l exploitation et en systèmes embarqués pour les véhicules adaptés du réseau PAM Ile-de-France. Jusqu à présent la politique d investissement du STIF consistait dans le financement de 50% des systèmes nécessaires au fonctionnement du service, dans les limites de montants plafonds, l autre moitié étant financée dans les coûts de fonctionnement du service. Les exigences quant aux fonctionnalités du système d information étant définies par l annexe VI à la délégation de compétence. Par la délibération n 2012/384 du 13 décembre 2012, le Conseil du STIF a confié au Département de Seine et Marne, dans le cadre d une délégation de compétence d une période de 6 ans, la maîtrise d ouvrage du centre de réservation et de gestion des transports sur son territoire. Un audit réalisé par le STIF en 2013 a permis de formaliser les dysfonctionnements du système d information utilisé depuis l origine du service et de mettre en lumière les limites de l organisation actuelle.

3 Par ailleurs, le Département a attribué l exploitation du service PAM 77 à la société FlexCité dans le cadre d une délégation de service public d une durée de 6 ans à compter du 21 juillet Dans un objectif d amélioration du dispositif et de mutualisation des investissements, le STIF mène une réflexion visant à optimiser les conditions de financements en recherchant notamment une plus grande pérennité et mutualisation des investissements. Dans cette perspective de l optimisation des ressources et du service rendu aux usagers, le STIF souhaite s associer au Département de Seine-et-Marne afin d expérimenter une application informatique d aide à la gestion, à l exploitation et à l information voyageur, alternative à la solution actuelle. OBJECTIFS REGIONAUX ATTENDUS Le système d information du service PAM est une des composantes clefs qui permet le suivi de la prestation et l amélioration de la qualité du service pour le voyageur. A ce titre, les attentes du STIF, des Départements, des Opérateurs, et des usagers relatives au système d information peuvent être regroupées en cinq axes : Optimisation du service (capacité à intégrer des évolutions d offres, garantir régularité et fiabilité du service ) Interopérabilité (gestion des courses inter-pam et de déplacements à l'échelle de la région) Intermodalité (gestion de courses de rabattement sur les lignes régulières accessibles) Amélioration de l'information voyageurs (information en temps réel, suivi des réclamations) Amélioration du suivi de l'exploitation (reporting, homogénéisation des procédures) Tenant compte de ce constat, notamment de l obsolescence du système d information en place et des perspectives envisagées, le Département de Seine et Marne a souhaité dans le cadre du renouvellement du contrat de service PAM 77 mettre en œuvre un nouveau système proposant des fonctionnalités en phase avec les attentes de l exploitation et celles des usagers. Le STIF souhaite y être associé. L'objectif de la présente convention est donc de lancer une expérimentation permettant la mise en place d un nouveau système d aide à la gestion, à l exploitation et à l information des voyageurs pour l opérateur PAM77 et l étude des modalités de généralisation de systèmes similaires à l ensemble de l Ile de France. Il s agit de mettre en place les conditions de réalisation d un système fiable, optimisant l exploitation et contribuant à l amélioration globale du service rendu aux usagers, en tenant compte des conclusions de l audit de 2013, notamment sur la question de l interopérabilité entre les départements et sur la fiabilité des réservations. ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONVENTION La présente convention a pour objet de déterminer les obligations réciproques des deux parties concernant : les modalités de participation financière du STIF à l expérimentation du Département de Seine et Marne décrite à l article 2 de la présente convention (ciaprès désignée (le «Projet»); le respect par le Département de Seine-et-Marne des dispositions de l annexe VI à la convention de délégation de compétence du Stif intitulée «fonctionnalités 3

4 requises pour un logiciel de planification et gestion d un centre départemental de réservation et de gestion des transports spécialisés» complétées des éléments de la présente convention; les conditions de réalisation et d évaluation du dispositif et l établissement d un retour d expérience contribuant au projet PAM francilien. ARTICLE 2 - DESCRIPTION DE L EXPERIMENTATION Le Projet du Département de Seine et Marne consiste dans l expérimentation d un nouveau système d aide à la gestion, à l exploitation et à l information des voyageurs, afin d assurer une couverture fonctionnelle satisfaisante pour le service PAM 77 (ci-après «le Nouveau Système». La société FlexCité 77 a été retenue pour exploiter le service PAM 77 dans le cadre d un contrat de DSP d une durée de six ans à compter du 21 juillet FlexCité 77 utilisera le logiciel VIACITIS de l éditeur NOCRATES comme outil de gestion, d exploitation, et d information voyageurs pour ce service. Le Projet s accompagne de la location de systèmes embarqués permettant une gestion en temps réel de l exploitation (équipement des véhicules en GPS). Le Nouveau Système devra répondre à l ensemble des caractéristiques définies par le STIF dans l annexe VI à la convention de délégation de compétence et mentionnées à l article 3 de la présente convention. L ensemble du Projet fera l objet d un suivi spécifique permettant au STIF de valoriser l expérience acquise par le Bénéficiaire dans le contexte régional et auprès des autres Départements délégataires. ARTICLE 3 - FONCTIONNALITES ATTENDUES DU NOUVEAU SYSTEME Le Bénéficiaire s engage à ce que le Nouveau Système mis en œuvre fiabilise les fonctions de base décrites dans l annexe VI à la délégation de compétence indispensables à l exploitation et comporte des fonctionnalités complémentaires optimisant l exploitation et améliorant le service aux voyageurs. Les fonctionnalités attendues du Nouveau Système peuvent être regroupées en grandes catégories : La gestion des différents référentiels de données utiles au système L intégration des règles d exploitation du service PAM La planification, l optimisation et la régulation des courses selon les contraintes des usagers, du service ou des contraintes externes (congestions, incidents ) L administration et management des ressources de l opérateur de service La description détaillée de ces fonctions sont présentées dans l annexe 1 de la présente convention. Lorsque le STIF engagera, à l échelle régionale avec tous les départements franciliens, une réflexion sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation, le Bénéficiaire travaillera avec son délégataire pour établir les conditions techniques qui permettraient l échange des informations normalisées avec les autres systèmes PAM franciliens. Une proposition sera alors établie par le délégataire et pourra faire l objet d une expérimentation complémentaire en collaboration avec le STIF. 4

5 ARTICLE 4 - EQUIPEMENT DES VEHICULES Dans le cadre du Projet, les véhicules du service du Bénéficiaire seront équipés d un terminal de type Dreevo 4L proposant les fonctionnalités suivantes : - Géolocalisation des véhicules - Suivi des prises en charge usagers - Feuilles de routes électroniques - Mise à jour automatiques des missions - Navigation - Messagerie Il est précisé que ces équipements font l objet d une location et ne sont donc pas destinés à constituer des biens de retour ni de reprise à l issue du contrat d exploitation. L expérimentation concernant le matériel embarqué portera sur la capacité du système à transmettre des informations, fiables et précises, montantes et descendantes optimisant l exploitation du service. ARTICLE 5 - DOCUMENTATION ATTENDUE Afin de permettre la construction, avec la contribution du Bénéficiaire, d un cahier des charges normalisé pour le choix des futurs systèmes d information des services PAM, le Bénéficiaire transmettra au STIF la documentation visée ci-après. Par ailleurs, le Bénéficiaire s engage à obtenir de la part de son délégataire l ensemble de la documentation qui permet, le cas échéant, la mise en place d une étape de réversibilité sur les systèmes mis en place, afin de permettre la prise en charge d un système ou de son équivalent par un tiers en cas de défaillance. Cette documentation pourra être demandée par le STIF à tout moment du Projet. Dans le cas où certains documents seraient couverts par le secret industriel ou commercial, le STIF s engage à signer un accord de confidentialité relatif à ces documents. Les documents visés sont notamment : Les caractéristiques et la documentation d installation, de maintenance et de paramétrage du matériel embarqué. Le contrat d hébergement et notamment les engagements de qualité de service associés (taux de disponibilité, temps de réponses, délai de remise en service en cas de défaillance ) La description de l architecture technique de la solution (avec schéma) La description de l architecture fonctionnelle de la solution (avec schéma) Le(s) guide(s) utilisateurs de chaque élément concerné par l expérimentation Les spécifications de l outil, c est-à-dire la description des fonctionnalités générales du système avec les éventuelles options, modules et/ou développements spécifiques. La description des modes dégradés Le contrat de maintenance de la solution Les guides de formation du personnel FlexCité à l utilisation de la solution 5

6 Pour le suivi du projet les documents attendus sont : la production de facture de la société Nocrates acquittée par FlexCité 77 ; la production de l avis de réception du logiciel, sans réserve, daté, établi par le bénéficiaire de la subvention allouée ; la communication de la date de mise en service ; l'état récapitulatif des dépenses acquittées, visé par le comptable public du Bénéficiaire, précisant le détail par facture (numéro de facture, objet, montant HT et date de paiement), permettant de déterminer le coût définitif du Projet. un contrôle sur site effectué par le STIF ou son représentant, afin de vérifier que les fonctionnalités du nouveau logiciel de gestion et d exploitation du service Pam 77 respectent les dispositions de l annexe VI de la convention de délégation de compétence et de l article 3 de la présente convention ; La réalisation d une évaluation technique et fonctionnelle du dispositif confirmant le bon fonctionnement du Nouveau Système (REX). ARTICLE 6 - SUIVI ET RETOUR D EXPERIENCE Le pilotage du Projet est assuré par le Bénéficiaire, maitre d ouvrage du service PAM 77, en collaboration avec le STIF. Des réunions de suivi seront régulièrement organisées lors des principaux jalons du Projet (vérification de service régulier, mise en service du système). A l issue d une période d exploitation de l outil Viacitis d une durée de 6 mois, le Bénéficiaire mènera un retour d expérience sur le nouveau système mis en place, destiné notamment à valider sa capacité à apporter une réponse efficace et performante aux besoins de l exploitation et des usagers. Ce retour d expérience portera à la fois sur les composantes techniques, humaines et organisationnelles du Projet et permettra de faire une proposition d orientations sur les systèmes et équipements futurs (fonctionnalités, modalités d exploitation, réversibilité ) et sur la politique de financement des investissements du STIF au niveau régional. Pour pouvoir mener à bien cette mission, le Bénéficiaire garantit au STIF qu il aura la capacité à collecter toutes les informations utiles à cette évaluation. A l issue de l expérimentation un comité de pilotage se réunira pour en dresser le bilan et envisager les suites à donner. 6

7 ARTICLE 7 - PARTICIPATION DU STIF AU FINANCEMENT DU PROJET Le coût d investissement de l acquisition du logiciel Viacitis a été estimé au montant de HT La participation financière du STIF aux dépenses d investissement du Projet s élève à un montant maximum de , qui se décompose comme suit : Coût Coût par course ( missions sur 6 ans) * Montant maximum de financement du STIF en M courants Quote-part Montant Logiciel HT 0,264 HT 50% * nombre estimé Le Projet se décompose en trois parties : Le logiciel comprenant la licence, le développement pour s adapter aux spécificités du dispositif Pam 77 et un forfait pour développer de nouvelles fonctionnalités, d une part ; un contrat de maintenance sur 6 ans incluant la correction des anomalies, le support technique, les mises à jour logicielles et cartographiques (fonctionnement), d autre part ; et enfin, la location du matériel embarqué (géolocalisation) sur 6 ans (fonctionnement). Les coûts prévisionnels de fonctionnement du Projet sont détaillés à titre indicatif en annexe 2 à la présente convention. La subvention maximale et non révisable à la hausse d un montant de est allouée par le Stif au Département de Seine-et-Marne qui reversera la totalité de cette subvention à Flexcité 77. ARTICLE 8 - CONDITIONS DE VERSEMENT DE LA SUBVENTION 8.1. Délais relatifs à la transmission de la notification du contrat de DSP Conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier adopté par le Conseil du STIF lors de sa séance du 7 décembre 2011, le Bénéficiaire dispose d un délai de deux ans, à compter de la notification de la convention, pour transmettre au STIF le courrier de notification du contrat de délégation de service public accompagné d une demande de paiement d un premier acompte. A l expiration de ce délai, la subvention du STIF devient caduque et est annulée. Ce délai peut être exceptionnellement prorogé de deux ans par décision de la Directrice Générale du STIF, si le Bénéficiaire établit auprès du STIF, avant l expiration du délai de deux ans, que les retards dans le démarrage du Projet ne lui sont pas imputables. Passé ce délai, la subvention d équipement est désengagée et annulée Délais relatifs à la présentation du solde de l Opération Conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier adopté par le Conseil du STIF lors de sa séance du 7 décembre 2011, le Bénéficiaire dispose, à 7

8 compter de la date de demande de premier acompte, d un délai maximum de quatre années pour présenter le solde du Projet. Passé ce délai, le Bénéficiaire ne peut plus prétendre recevoir la part de subvention non encore versée. ARTICLE 9 - MODALITES DE VERSEMENT DE LA SUBVENTION La subvention du STIF fait l'objet de versements échelonnés qui interviennent sur présentation d un appel de fonds, signé du représentant légal du Bénéficiaire, selon les modalités suivantes : le versement d un premier acompte de 50% sera subordonné après la mise en œuvre opérationnelle, sur la base d une attestation produite par le Bénéficiaire ; le règlement du solde de 50% sera subordonné à l avis favorable exprimé par le comité de pilotage prévu en fin d expérimentation (conformément à l article 6). Les versements sont effectués par le Stif au profit du Département, par virement bancaire. Dès réception de ces versements, le Département reverse ensuite la subvention à la société Flexcité 77. Si le coût définitif du Projet est inférieur au coût prévisionnel du Projet, la subvention accordée par le STIF est ajustée à hauteur de son prorata de cofinancement et selon le cas : - si le montant des paiements déjà effectués par le STIF est inférieur au montant de la subvention du STIF réévalué sur la base du coût définitif du Projet, le solde à verser par le STIF au Bénéficiaire est réduit en conséquence ; - dans le cas contraire, le Bénéficiaire devra reverser au STIF les sommes trop perçues dans un délai maximum de 45 jours à compter de la détermination du coût définitif du Projet. Si le contrôle sur site du STIF ne permet pas de vérifier que les fonctionnalités du nouveau logiciel de gestion et d exploitation du service Pam 77 respectent les dispositions de l annexe VI de la convention de délégation de compétence et l article 3 de la présente convention, le Bénéficiaire devra reverser la subvention perçue du STIF. Les versements sont effectués par le STIF au profit du Bénéficiaire dans les 45 jours suivant la réception de l appel de fonds, par virement aux coordonnées suivantes : - Titulaire du compte : [ ] - Nom de la banque et localisation : [ ] - Code établissement : [ ] - Code guichet : [ ] - Numéro de compte : [ ] - Clé RIB : [ ] - IBAN : [ ] ARTICLE 10 - INVARIABILITÉ DU PROJET Toute modification du Projet doit être expressément autorisée par le STIF. Aucun financement complémentaire ne sera consenti sur le périmètre des investissements prévus aux articles 2 et 3 de la présente convention. 8

9 S il est constaté lors de la visite de contrôle effectuée par le STIF ou son représentant à l issue de l expérimentation que la réalisation n est pas conforme au Projet décrit dans la présente convention, le Bénéficiaire sera mis en demeure de procéder aux adaptations nécessaires. Le versement du solde sera suspendu. Si au terme du délai fixé par le STIF, les adaptations demandées n ont pas été réalisées ou ne sont pas satisfaisantes, les dispositions prévues à l article 17 seront alors mises en œuvre. Dans le cas contraire, le solde de la subvention sera normalement versé, sous réserve que toutes les pièces nécessaires au paiement aient été également fournies. ARTICLE 11 - MAITRISE D OUVRAGE DU BENEFICIAIRE Le Bénéficiaire informe par courrier le STIF, de la date effective de mise en service du nouveau système. Le Bénéficiaire assume l'entière responsabilité du Nouveau Système et de son exploitation, pendant la durée de la convention et notamment en cas de recours formulés par des tiers. Le STIF ne peut, en aucun cas, ni pendant la durée de la présente convention, ni après son expiration, être mis en cause dans les litiges qui résulteraient de l expérimentation, de la présence ou de l'exploitation de ce Système. Le Bénéficiaire se charge, seul ou par l'intermédiaire d'un tiers, de la réalisation de ce Nouveau Système réalisé et de son exploitation. Lorsque la réalisation du Nouveau Système ou son exploitation est confiée à un tiers par le Bénéficiaire, ce dernier s engage à faire respecter les engagements de la présente convention audit tiers. Le Bénéficiaire ne saurait se prévaloir de la défaillance du tiers à qui il aurait confié la réalisation ou l exploitation du Nouveau Système et pour s exonérer des engagements auxquels il a souscrit au titre de la présente convention. ARTICLE 12 - DESTRUCTION, MODIFICATION D AFFECTATION OU REPRISE PAR UN AUTRE TITULAIRE DU NOUVEAU SYSTEME En cas de destruction ou de modification d affectation de l équipement, le Maître d ouvrage en informe préalablement le STIF par lettre recommandée avec accusé de réception 6 mois avant la destruction ou la modification. Dans cette hypothèse, les dispositions de l article 17 seront alors mises en œuvre. A l échéance des contrats d exploitation entre le Bénéficiaire et son délégataire, ou en cas de résiliation en cours du contrat d exploitation, pour quelque cause que ce soit, le Bénéficiaire s assurera que son délégataire cédera les droits d utilisation de ce Nouveau Système en état normal d entretien et de fonctionnement, compte tenu de son âge et de sa destination à leurs successeurs, qui seront désignés par le maitre d ouvrage du service. A défaut, le délégataire remboursera au Bénéficiaire la partie non amortis des investissements subventionnés conventionnellement amorties sur une durée de quatre ans. Le Bénéficiaire remboursera ensuite au STIF lesdites sommes. 9

10 ARTICLE 13 - ENTREE EN VIGUEUR ET DUREE DE LA CONVENTION La présente convention entre en vigueur à compter de sa notification par lettre recommandée avec accusé de réception envoyée par le STIF au Bénéficiaire. La convention produit ses effets à compter du 21 juillet 2014 pour une durée de 6 ans. Sans préjudice de l article 17, la présente convention prend fin au plus tard le 20 juillet ARTICLE 14 - DUREE DE VALIDITE DES INVESTISSEMENTS CONSENTIS DANS LE CADRE DE L EXPERIMENTATION Les investissements réalisés dans le cadre de la présente expérimentation sont valables pour toute la durée du contrat d exploitation confié à la société FlexCité 77. Le Département veillera à ce que les investissements soient réutilisables dans le cadre du contrat d exploitation suivant. Dans le cadre du périmètre de l expérimentation initiale le Bénéficiaire ne pourra prétendre à des financements supplémentaires. ARTICLE 15 - SORT DU NOUVEAU SYSTEME EN FIN DE CONVENTION Le Nouveau Système financé dans le cadre de la présente convention relative au Projet, doit être considéré comme un bien de reprise, conformément au contrat de DSP prévue entre le Bénéficiaire et son délégataire. A l échéance du contrat de DSP entre le Bénéficiaire et son délégataire, ou en cas de résiliation en cours du contrat de DSP, le Bénéficiaire s assurera que le Nouveau Système, financé dans le cadre de la présente convention relative au Projet, pourra être réutilisable dans le cadre du contrat d exploitation suivant par les successeurs de délégataire. Dans ce cadre, l'ensemble des documents (fonctionnels, techniques, retraçant les activités du Nouveau Système,...), codes source, binaires et tous les éléments nécessaires à la reprise des activités du Nouveau Système, objets du présent financement, devront être transmis aux successeurs du délégataire, dont notamment la documentation qui permet la mise en place d une étape de réversibilité sur le Nouveau Système, afin de permettre sa prise en charge par les successeurs. Le Bénéficiaire s assurera aussi que les détenteurs du Nouveau Système subventionné céderont les données afférentes aux successeurs de son délégataire, qui seront désignés par le maitre d ouvrage du service. Les droits d usage et notamment le droit de reproduction, de représentation et d adaptation du Nouveau Système seront cédées aux successeurs et l accès sera maintenue pour le Département et les successeurs, suivant les conditions économiques qui seront établies entre le détenteur du Nouveau Système l et le successeur. ARTICLE 16 - Propriété intellectuelle Dans le cadre de sa réflexion sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation des systèmes PAM franciliens, le Bénéficiaire concède au 10

11 STIF les droits patrimoniaux afférent aux documents visés à l article 5 hormis le contrat d hébergement, le contrat de maintenance et les guides de formation du personnel. Le STIF pourra utiliser ces documents pour pouvoir notamment, sans que cela ne soit limitatif, réaliser des prescriptions, veiller à la cohérence et assurer la coordination d une expérimentation sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation des systèmes PAM francilien. Dans ce cadre, le Bénéficiaire autorise le STIF à procéder à toute fixation, adaptation et reproduction et adaptation des documents sur tout type de support existant. Le STIF s engage à ne diffuser les documents qu en interne, ainsi qu à ses prestataires dans le cadre strict de leurs missions confiées par le STIF. Le STIF s assurera que ses prestataires s engagent à respecter ces mêmes principes lors de la communication de ces documents. Cette concession est consentie pour l Ile-de-France, à titre gratuit et pour la durée du contrat de DSP conclu entre le Bénéficiaire et son délégataire. Le STIF s engage à signer un accord de confidentialité pour les documents qui sont couvert par le secret industriel et commercial. ARTICLE 17 - RESILIATION La présente convention est résiliée de plein droit en cas de résiliation de la convention de délégation de compétence approuvée par le CA du STIF le 13 décembre 2012 et conclue entre le STIF et le CG 77. Sans préjudice de l article 14, la présente convention peut être résiliée à la demande de l une des parties en cas de résiliation de la DSP conclue entre le CG 77 et la société FlexCité 77. Dans l hypothèse visée à l article 10, la convention est résiliée de plein droit, sans préjudice de tous dommages et intérêts, et les sommes déjà perçues par le Bénéficiaire correspondant à la subvention devront être reversées au STIF. Dans l hypothèse visée à l article 12, la convention est résiliée de plein droit, sans préjudice de tous dommages et intérêts, et la subvention perçue par le Bénéficiaire est alors reversée au STIF en fonction de la durée non exécutée de la présente convention, selon la formule suivante : Participation financière à reverser = ( /6) x nombre d années correspondant à la durée non exécutée. Dans ces deux hypothèses, le STIF émet un titre de recettes exécutoire dans un délai de 45 jours, à l encontre du Bénéficiaire en vue du reversement des sommes susvisées. ARTICLE 18 - FRAIS ET DISPOSTIONS DIVERSES Tous les frais auxquels donnera lieu la présente convention (publication, enregistrement, etc...) seront à la charge du Bénéficiaire. 11

12 ARTICLE 19 - SECRET ET OBLIGATION DE DISCRETION Toutes les informations échangées au cours de l expérimentation menée sont confidentielles. Ces informations ne peuvent, sans autorisation, être communiquées à d'autres personnes que celles qui ont qualité pour en connaître. ARTICLE 20 - Litiges Les parties s engagent à trouver une solution amiable aux différends pouvant survenir lors de l exécution de la présente convention. Les litiges éventuels entre les parties, ne pouvant recevoir de solution amiable, sont déférés au Tribunal Administratif territorialement compétent. Fait à Paris, le en deux originaux. Pour le STIF, La Directrice de l Exploitation Pour le Conseil Général Le Président 12

13 Annexe 1 Fonctionnalités générales attendues de l outil Constitution et renseignement d'une base de données : données opérateurs, clients, véhicules, chauffeurs, accompagnateurs, sous-traitant etc Prise en compte de règles d'organisation règles d'organisation des courses : une course est définie par un départ, une arrivée, un opérateur, un ou plusieurs clients... règles de tarification des courses aux clients Planification des courses (habillage et graphicage) Traitement des demandes en fonction des moyens disponibles Planification de J-1 à J-21 Co-voiturage sous réserve de critères de durée de course Heure de départ ou d'arrivée imposée Traitement du parcours sur une base cartographique : Délais de route en fonction du trajet et de l'heure Placement des courses dans le planning en fonction de la localisation Optimisation des services de transports Allocation dynamique des moyens de l'opérateur : affecter le nombre optimal de véhicules pour répondre à la demande. Apprentissage de l'optimisation de parcours par l'expérience (comparaison prévisions/réalisations) Actualisation en temps réel de la planification, en fonction de l'évolution du service (course annulée...) Édition Édition réglementaire : Feuilles de route Courriers Liste des transports par jour Liste des services crées Récapitulation des transports d un usager Temps de conduite et parcours cumulé des véhicules Historisations (définies dans le cahier des charges du service) Documents nécessaires au rapport d'activité du centre Éditions d'états statistiques et comptables Heures effectuées par les conducteurs Comptabilisation des annulations et refus par jour et créneau horaire Relevés de transports (y compris sous-traitance) Récapitulatifs des transports effectués par jour et par client Récapitulatifs des transports effectués par jour et par mois Régulation Localisation des véhicules (par GPS) Suivi des véhicules par la centrale Position géographique des véhicules Réception d'information d'état du véhicule (client pris, déposé...) Envoi d'information au véhicule : feuille route modifiée... Information des clients en cas de retard ou de situation perturbée Maintenance, dépannage et exploitation technique des logiciels : Contrat de maintenance avec le fournisseur Mise à jour régulière de la base cartographique Procédures d'exploitation technique Voies de progrès et évolutions Règles d'exportation de données vers d'autres centres : les logiciels de réservations des différents départements doivent pouvoir échanger entre eux Suivi des véhicules des autres centres sur son département (en vue de leur confier des courses rentabilisant leur trajet retour). Planification automatique de courses de rabattement : utilisation du réseau de transport en commun adapté au handicap, en fonction de ses horaires Mutualisation avec les autres centres : en cas d'arrivée dans un autre département, le véhicule est proposé à l'autre centre pour une course retour. Prise en charge de courses le jour même et de dernière minute Liste non exhaustive 13

14 Annexe 2 : Montant prévisionnel du coût du Projet à titre indicatif Nature de la dépense Coût sur 6 ans Coût par course ( missions sur 6 ans) Financement Logiciel Viacitis (investissement) Maintenance et mises à jour du logiciel (fonctionnement) Location de boitiers et écrans pour la géolocalisation des véhicules (fonctionnement) HT 0,264 HT par course HT 0,128 HT par course HT 0,27 HT par course TOTAL HT 0,662 HT par course 50% par le Stif, 50% dans le prix des courses 100% dans le prix des courses 100% dans le prix des courses 14

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Société Anonyme d Economie Mixte Locale BP 237 20294 BASTIA : 04.95.32.80.55 : 04.95.34.01.14 MARCHE DE PRESTATION DE SERVICES DE NETTOYAGE DES AUTORAILS CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Du 01 janvier 2014 au 31 décembre 2014 1 PRÉAMBULE L agence web MILKCREATION est une société spécialisée dans la réalisation de prestations numériques. Elle intègre les domaines

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION Société Publique Locale SPL-Xdemat (SPL) 1/9 ENTRE La Collectivité dont le numéro SIRET est, Indiquez ci-dessus le

Plus en détail

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON,

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON, REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122339 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 12 Apprentissage Thème : Apprentissage Objet

Plus en détail

Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants. Entre les soussignés :

Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants. Entre les soussignés : Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants Entre les soussignés : 92768502 La Région Ile-de-France, représentée par le Président du Conseil Acte Régional Certifié exécutoire agissant en

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées»

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» ENTRE La Région Midi-Pyrénées, Collectivité Territoriale, régie par le Code Général des collectivités territoriales, ayant

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide :

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide : AIDE A L INVESTISSEMENT DES PME CONVENTION ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES ET LA SOCIETE XXX EN APPLICATION DE L ARTICLE L1511-5 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Date de réception

Plus en détail

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets

Fourniture, installation, reprise de données et maintenance d un logiciel de gestion et de facturation de la Redevance Incitative des déchets Marché public de prestation de service, passé selon une procédure adaptée en application de l article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08

Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 ROYAUME DU MAROC AGENCE POUR LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL DES PREFECTURES ET POVINCES DU NORD DU ROYAUME... Marché : N DAF/AUDIT COMPT FINANCIER/18-08 OBJET : L AUDIT COMPTABLE

Plus en détail

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE.

CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. CONVENTION DE PORTAGE FONCIER AGENCE FONCIÈRE DE LOIRE-ATLANTIQUE COMMUNE / EPCI DE. 1 / 10 ENTRE : L AGENCE FONCIERE DE LOIRE-ATLANTIQUE, Etablissement Public à caractère industriel et commercial dont

Plus en détail

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES ENTRE... Sis au... Représentée par......en qualité de...... et dûment mandaté à cet effet, Ci-après dénommé le Médecin ; ET : L Association Santé-Pharma,

Plus en détail

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20131211-2013-546-DE Date de télétransmission : 16/12/2013 Date de réception préfecture : 16/12/2013 Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition

Plus en détail

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ;

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; CONVENTION-TYPE Entre le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; et le Titulaire «Dénomination sociale» «Forme juridique»

Plus en détail

MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE. Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur

MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE. Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur MARCHE PUBLIC INFORMATIQUE Installation, mise en œuvre, maintenance et support téléphonique du logiciel i-parapheur Procédure de consultation : procédure adaptée en vertu de l article 28 du Code des marchés

Plus en détail

Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015

Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015 CONVENTION CHEQUE MOBILITE STIF/REGION ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

AGENCE DE L'EAU ARTOIS-PICARDIE - N Dossier - N d interlocuteur - Date notification - Montant des opérations - Modalités de la participation - Montant de la participation - Date d atteinte de l objectif

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

CONVENTION BGFIONLINE Conditions Générales

CONVENTION BGFIONLINE Conditions Générales Conditions Générales 1. Objet BGFIBANK SA propose au Client, ce que ce dernier accepte, d accéder à un ensemble de services par INTERNET, notamment bancaires et financiers, et à des informations à caractère

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION QUADRIPARTITE RELATIVE A LA MUTUALISATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L'IMMIGRATION MINISTERE CHARGE DE L OUTRE-MER Représenté par son Délégué en exercice CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Contrat d Assistance Sage

Contrat d Assistance Sage Contrat d Assistance Sage A titre de rappel, il est précisé que les conditions générales d utilisation auxquelles est soumis le client depuis l acquisition des licences restent applicables aux Progiciels

Plus en détail

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet

Conditions Générales de Vente Internet. www.teicee.com. 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN. informatiquetélécominternet informatiquetélécominternet Conditions Générales de Vente Internet www.teicee.com 7, rue Alfred Kastler 14000 CAEN Table des matières 1 Identification de l entreprise 3 2 Objet 3 3 Conditions de vente

Plus en détail

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage

Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Contrat d abonnement mensuel au site extranet SMS FUTUROSOFT Postage Coordonnées FUTUROSOFT Coordonnées CLIENT Raison Social : FUTUROSOFT Société à responsabilité limitée au capital de 109.763 Euros 8-10

Plus en détail

Contrat d abonnement SITE internet

Contrat d abonnement SITE internet WEB-CREATION, LELONG Jean-Charles, 16, rue Caqué 51100 Reims SIRET : 422 130 591 00023 e-mail : contact@mon-coiffeur.fr Contrat d abonnement SITE internet Nom de l entreprise :... Adresse de l entreprise

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du service Livebox phone

Conditions générales d utilisation du service Livebox phone Conditions générales d utilisation du service Livebox phone Les présentes Conditions générales d utilisation relèvent, pour les clients d une offre Orange internet, des conditions générales et des conditions

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DEPARTEMENT ACHATS FINANCES UNITE PARTENARIATS MARCHES PUBLICS 253, avenue du

Plus en détail

APPEL D OFFRES OUVERT ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 : VERSION 2008 DE L'AGENCE NATIONALE D'AVIATION CIVILE

APPEL D OFFRES OUVERT ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 : VERSION 2008 DE L'AGENCE NATIONALE D'AVIATION CIVILE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE *** MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS *** AGENCE NATIONALE D AVIATION CIVILE APPEL D OFFRES OUVERT ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 : VERSION 2008

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INTERcom

CONTRAT DE MAINTENANCE INTERcom CONTRAT DE MAINTENANCE INTERcom Pour un crédit de.points. ENTRE LES SOUSSIGNES SERVICES soft Eurl Dont le Siège social est : 1 er Groupe, Bt B Place du 1 er Mai Alger Ci après dénommer «LE PRESTATAIRE»

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT Par le présent contrat, LES TAXIS BLEUS s engagent à traiter les demandes de taxi du client avec un accès prioritaire par rapport au grand public 24h/24 et 7j/7. En sa qualité

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com

CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com CONTRAT DE PRISE EN REGIE www.express-mailing.com Entre Et La société Axalone France, Société à Responsabilité Limitée au capital de 30.260 Euro, dont le siège social est situé 10, avenue d Anjou 91.940

Plus en détail

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications Contrat de Bureau d enregistrement Contrat de Bureau

Plus en détail

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012

Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Direction Générale Finances et Gestion Direction du Contrôle Interne Délibération n 39 Conseil municipal du 29 juin 2012 Sociétés publiques locales et sociétés publiques locales d aménagement - Dispositif

Plus en détail

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES Décembre 2012 1. Introduction Conscient des enjeux de l innovation, le Ministère de l Industrie, du Commerce

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE ART 28 DU CMP

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE ART 28 DU CMP COLLEGE AIME CESAIRE Tél. : 0262 71 12 65 Fax. : 0262 59 35 58 2 rue de la Laïcité - 97427 ETANG SALE http://college-aime-cesaire.acreunion.fr/ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE ART 28 DU CMP Fourniture de titres

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP )

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP ) PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFET DE PARIS Direction de la Modernisation et de l Administration Mission des moyens généraux Bureau des marchés et de la logistique, 75911 PARIS CEDEX 15 pref-marches75@paris.gouv.fr

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE

DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE DEMANDE D OUVERTURE DE COMPTE N de Client : Cadre réservé à Paris Notaires Services LE CLIENT Raison sociale Groupe Adresse complète Téléphone N SIRET Adresse facturation Forme juridique Fax Code NAF LE

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2013-2018

Programme Local de l Habitat 2013-2018 Programme Local de l Habitat 2013-2018 Fiche-action n 2 Axe 1 : «Assurer et soutenir financièrement une répartition équilibrée de la production sociale» REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AU LOGEMENT LOGEMENTS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. La SAS Loue ton Sam n est pas un prestataire de services de transport.

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. La SAS Loue ton Sam n est pas un prestataire de services de transport. CONDITIONS GENERALES D UTILISATION La société Loue ton Sam, SAS au capital de 8.000, immatriculée au RCS de Saint-Etienne sous le numéro 808 169 882 et dont le siège social est situé 26, rue des Violettes

Plus en détail

4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers

4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers ENTRE ECOLE DES MINES DE NANTES ET OPENPORTAL SOFTWARE 4 rue Alfred Kastler 19, rue du Daguenet 44307 NANTES 49100 Angers Contrat de maintenance des services de Mises à jour et Support des logiciels de

Plus en détail

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit»

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» REPUBLIQUE FRANCAISE Date de notification de l acte : Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» Entre : La Région Haute-Normandie, Hôtel de Région, 5 rue Schuman, CS 21129, 76174 Rouen

Plus en détail

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med. onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.com Adresse : Ilot 128 Route du SAHEL Club des Pins - STAOUELI- Article 01:... -

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK CONDITIONS GENERALES DU SERVICE BANQUE EN LIGNE ECOBANK 1. OBJET Les présentes conditions générales fixent les modalités d accès et de fonctionnement du service de banque en ligne fourni par ECOBANK (le

Plus en détail

MARCHE PUBLIC. Fourniture, installation et maintenance d un système de vidéosurveillance au collège Arthur Rimbaud à AMIENS

MARCHE PUBLIC. Fourniture, installation et maintenance d un système de vidéosurveillance au collège Arthur Rimbaud à AMIENS MARCHE PUBLIC Fourniture, installation et maintenance d un système de vidéosurveillance au collège Arthur Rimbaud à AMIENS Comptable assignataire : Monsieur le payeur départemental Numéro de marché : 07

Plus en détail

Cegid OPEN SECURITE PREMIUM

Cegid OPEN SECURITE PREMIUM Cegid OPEN SECURITE PREMIUM Livret Services Ref_N08_0001 ARTICLE 1 DEFINITIONS Les termes définis ci après ont la signification suivante au singulier comme au pluriel: Demande : désigne un incident reproductible

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE 1/5 ARTICLE CG.1 : DEFINITIONS DES PARTIES CONTRACTANTES L «adjudicateur» est l AGEFIPH, représentée dans le cadre du marché par son Directeur Général.

Plus en détail

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services

Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Conditions générales du contrat Dynatic-Vol de Atral-Services Préambule Dynatic-Vol d Atral services est un service innovant permettant au Client équipé d un boitier télématique, embarqué dans son véhicule,

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNAUTE D AGGLOMERATION PLAINE CENTRALE DU VAL-DE-MARNE - Service Commande publique EUROPARC 14, rue Le Corbusier 94046 CRETEIL cedex Tél: 01 41 94 30 00 MISE EN ŒUVRE D ASSISES

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE

CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE CONTRAT DE PRESTATION DE RECHERCHE ENTRE : INSERM-TRANSFERT SA, Société Anonyme, au capital de 4 573 470 Euros dont le siège est au 101, rue de Tolbiac 75654 PARIS CEDEX 13, représenté par son Président

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : Convention constitutive de groupement de commandes Création d un site internet de covoiturage, hébergement et maintenance du site Internet, proposition d un plan de communication covoiturage Entre les

Plus en détail

Vous trouverez ci-joint le modèle actualisé de convention bilatérale pour l octroi d une subvention du Fonds social européen (FSE).

Vous trouverez ci-joint le modèle actualisé de convention bilatérale pour l octroi d une subvention du Fonds social européen (FSE). Ministère du travail, de l emploi et de la santé DELEGATION GENERALE A L EMPLOI ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE SOUS-DIRECTION DU FONDS SOCIAL EUROPEEN 7, SQUARE MAX HYMANS 75741 PARIS CEDEX 15 Mission

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité CONVENTION FINANCIERE MISE EN SOUTERRAIN DES RESEAUX ETUDES ET TRAVAUX Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité Mise en souterrain du réseau de distribution publique d'énergie électrique

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE PREAMBULE La société ARKILIUM, «le prestataire», est une société prestataire de services qui a développé un savoir-faire et une compétence approfondie dans la conception et

Plus en détail

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES

ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES ANNEXE RELATIVE AUX CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES FICHIERS GEOGRAPHIQUES Préambule La Poste est propriétaire de fichiers informatiques de données géographiques. Lesdits fichiers permettent de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES DEPARTEMENT DE LA SOMME DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI 54, RUE SAINT FUSCIEN - 80000 AMIENS. 03 22 71.83.58 : 03 22 71 81 79 Objet de

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE BANQUE EN LIGNE https://banque.edmond-de-rothschild.fr 1. OBJET Edmond de Rothschild (France), société anonyme au capital de 83.075.820 euros, dont le siège

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ARTICLE PREMIER - Champ d'application Les présentes conditions générales de vente constituent le socle de la négociation commerciale et s'appliquent sans réserve et en priorité

Plus en détail

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S

Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie AS 24 S.A.S Convention de partenariat pour les Certificats d Économies d Énergie N Client : Veuillez SVP, remplir les informations en bleu de la convention et nous la retourner signée à l adresse suivante, avant de

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) Commune de CAZERES/GARONNE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon la procédure adaptée prévue par l article 28 du Code des Marchés Publics MAITRE DE L OUVRAGE : Commune de CAZERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009

Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Conditions Générales d Utilisation et de Vente Au 1er Janvier 2009 Les présentes conditions générales d utilisation et de vente, aussi dénommée «Contrat», sont conclues entres les parties suivantes : -

Plus en détail

Conditions générales de maintenance des logiciels

Conditions générales de maintenance des logiciels Conditions générales de maintenance des logiciels 1. Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions et le contenu des prestations de maintenance fournies par la société

Plus en détail

PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ENTRE :

PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ENTRE : PROTOCOLE TRANSACTIONNEL ENTRE : Le Département de l Aube, Sis 2 rue Pierre Labonde BP394, 10026 Troyes cedex Représenté par Philippe ADNOT, Président du Conseil général de l Aube, Dûment habilité par

Plus en détail

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes :

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Conditions générales de vente PREAMBULE I / Définitions Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Bon Cadeau : désigne le document

Plus en détail

Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny

Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny Musée National du Moyen Âge Thermes et hôtel de Cluny Marché public de fournitures REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION DATE LIMITE DE RECEPTION DES CANDIDATURES : 11 mai 2009 à 17 heures DATE LIMITE

Plus en détail

Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac

Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac ARTICLE 1 DEFINITIONS «Client / Vous» : désigne la personne physique qui souscrit à l Assistance Multimédia Fnac proposée par Fnac pour ses propres

Plus en détail

Sécurisez vos données. Migrez vos données.

Sécurisez vos données. Migrez vos données. Après deux ans d études auprès de nos partenaires, nous avons recensé un nombre important de disfonctionnement : perte de fichiers de contacts, mails, répertoires téléphoniques et agendas. En 1 clic des

Plus en détail

GS1 Data Excellence, INC. CONDITIONS DU CONTRAT DE PARTICIPATION DES PARTENAIRES COMMERCIAUX HORS DES ÉTATS-UNIS

GS1 Data Excellence, INC. CONDITIONS DU CONTRAT DE PARTICIPATION DES PARTENAIRES COMMERCIAUX HORS DES ÉTATS-UNIS GS1 Data Excellence, INC. CONDITIONS DU CONTRAT DE PARTICIPATION DES PARTENAIRES COMMERCIAUX HORS DES ÉTATS-UNIS Les conditions du présent Contrat de participation (le «Contrat de participation») de GS1

Plus en détail

Le présent marché est passé en application des articles 33, 53, 57 et suivants du Code des marchés publics

Le présent marché est passé en application des articles 33, 53, 57 et suivants du Code des marchés publics Relatif à la poursuite du fonctionnement d une application pour la dématérialisation des circuits administratifs concernant la gestion des programmes européens et la mise en place d une application de

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Installation d unités de dessalement. dans les HEBERGEMENTS TOURISTIQUES»

APPEL A PROJETS. «Installation d unités de dessalement. dans les HEBERGEMENTS TOURISTIQUES» APPEL A PROJETS «Installation d unités de dessalement dans les HEBERGEMENTS TOURISTIQUES» 1- Présentation de l appel à projets Une destination touristique se doit, pour maintenir son niveau d attractivité,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE DES SERVICES D INFOGERANCE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE DES SERVICES D INFOGERANCE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE DES SERVICES D INFOGERANCE 1. DEFINITIONS L'infogérance consiste à confier la gestion de toute ou partie d'un système informatique à un prestataire externe à l'entreprise

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DU SITE AMi2.com

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DU SITE AMi2.com CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION DU SITE AMi2.com Les présentes Conditions Générales d Utilisation ont pour objet de définir les modalités selon lesquelles la société AMI2, SARL au capital de 32.000

Plus en détail

Contrat de fourniture de services applicatifs (ASP)

Contrat de fourniture de services applicatifs (ASP) infos@droitbelge.net Contrat de fourniture de services applicatifs (ASP) Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le

Plus en détail

CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93»

CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93» CONTRAT DE SERVICE PUBLIC DEPARTEMENTAL POUR LA TELEASSISTANCE : «TELE ASSISTANCE 93» Entre les soussignés : ADHESION AU SERVICE DE «TELE ASSISTANCE 93» : M, Mme, Mlle (Nom et prénom) Domicilié(e) : Code

Plus en détail

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE Passé en application du nouveau Code des Marchés Publics CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Ce document comprend 8 pages dont celle-ci MARCHE N TA2011/01

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN

CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN CONDITIONS GENERALES YOUSIGN v1.4 A - CONDITIONS APPLICABLES A TOUTES LES PRESTATIONS YOUSIGN Article 1. Définitions Les mots écrits en gras dans le présent article (et repris dans le corps du texte avec

Plus en détail

Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) pour la rédaction et le lancement d une procédure de marché public d assurances

Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) pour la rédaction et le lancement d une procédure de marché public d assurances Assistance à Maîtrise d Ouvrage (AMO) pour la rédaction et le lancement d une procédure de marché public d assurances Cahier des Clauses Particulières (CCP) 1 CHAPITRE PREMIER GENERALITES Article 1. Objet

Plus en détail

IMPRESSION ET CONCEPTION DES SUPPORTS DE COMMUNICATION DU PARC

IMPRESSION ET CONCEPTION DES SUPPORTS DE COMMUNICATION DU PARC CONSULTATION ACCORD-CADRE REFERENCE «COM 2013-06» IMPRESSION ET CONCEPTION DES SUPPORTS DE COMMUNICATION DU PARC NATUREL REGIONAL DES MARAIS DU COTENTIN ET DU BESSIN CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE

CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE CHARTE D UTILISATION DE GÉOANJOU : PLATEFORME MUTUALISEE POUR LE PARTAGE D'INFORMATIONS GEOLOCALISEES EN MAINE ET LOIRE PREAMBULE Dans le cadre du projet Anjou Dynamique Numérique (développement des services

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DES LICENCES ANTI VIRUS SOPHOS MARCHE PUBLIC

RENOUVELLEMENT DES LICENCES ANTI VIRUS SOPHOS MARCHE PUBLIC RENOUVELLEMENT DES LICENCES ANTI VIRUS SOPHOS MARCHE PUBLIC Personne responsable du marché : Monsieur le président du Conseil général Comptable assignataire : Monsieur le payeur départemental Code nomenclature

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS CONDITIONS GENERALES DE VENTE EUROPA ORGANISATION PARTICIPANTS MISES A JOUR AU 1 ER JANVIER 2015 Europa Organisation SA («EUROPA») : Société spécialisée dans l organisation d évènements (congrès / salons

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES PARTICULIERES «Emission de titres de transports train et avion et services annexes» Appel d offres ouvert (Article

Plus en détail

Convention de référencement n

Convention de référencement n Convention de référencement n Entre : La société SAGE, SAS au capital de 500 000 Domiciliée au 10, rue Fructidor 75017 PARIS Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC

COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC Service de Coopération et d Action Culturelle AMBASSADE DE FRANCE AU SENEGAL -------- Pôle de la Coopération Non Gouvernementale COOPERATION DECENTRALISEE ET RESEAU FRANÇAIS DU TRESOR PUBLIC A L ATTENTION

Plus en détail

G.Marin Sites Internet

G.Marin Sites Internet G.Marin Sites Internet 2 rue Pasteur 73200 Albertville N Siret 482 946 274 00040 Assurance Responsabilité Civile Professionnelle HISCOX Dernière modification des Conditions Générales de Vente au 15/06/2015

Plus en détail

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice Cahier des charges Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Environnement Mer et Littoral DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES

Plus en détail

CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB»

CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB» ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT D ACCES AUX SERVICES VIRTUELS DE PAIEMENT SECURISE «PAYZEN BY OSB» La société OCEANIENNE DE SERVICES BANCAIRES, Société anonyme au capital de 160.000.000 F.CFP, immatriculée

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. 1.1 On entend par «Site» le site web à l adresse URL www.creativlink.fr édité par CREATIV LINK.

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION. 1.1 On entend par «Site» le site web à l adresse URL www.creativlink.fr édité par CREATIV LINK. CONDITIONS GENERALES D UTILISATION Les présentes Conditions Générales lient tout Utilisateur du Site à CREATIV LINK à compter de la création d un compte sur le Site afin de bénéficier d une Prestation

Plus en détail