CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77"

Transcription

1 Accusé de réception Ministère de l intérieur Acte Certifié exécutoire Envoi Préfecture : 17/02/2015 Réception Préfet : 17/02/2015 Publication RAAD : 17/02/2015 CONVENTION DE FINANCEMENT D UN LOGICIEL DE GESTION, RÉSERVATION ET PLANIFICATION POUR LE SERVICE PAM 77 Opération référencée : EXXXX sur AP 20XX

2 ENTRE : Le Syndicat des Transports d Ile de France (STIF) dont le siège est situé à Paris 9 e, 41, rue de Châteaudun, représenté par Madame Sophie MOUGARD, en sa qualité de Directrice Générale, agissant en vertu de la délibération n (art ) du 15 mars 2006 dénommé ci après «le STIF» d'une part, ET : Le DÉPARTEMENT de Seine et Marne, représenté par le Président du Conseil général dont le siège est situé à Melun, Hôtel du Département, CS 50377, Melun Cedex, agissant en vertu de la délibération n du de ci-après dénommé «le Bénéficiaire» ou «le Département» d'autre part, IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT : CONTEXTE Conformément aux articles L et suivants du code des transports, le STIF est l autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. La mise en place d un réseau de transport adapté aux besoins des personnes handicapées, sous maîtrise d ouvrage départementale, a été décidée par le conseil du STIF du 10 octobre La loi n du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a confié au STIF de manière exclusive la compétence pour l organisation des transports à la demande et notamment à destination des personnes handicapées. Dans ce cadre, le STIF : - a pour mission de favoriser le transport des personnes à mobilité réduite, - peut, sur des périmètres ou pour des services définis d un commun accord, déléguer tout ou partie de ses attributions, à l exception de la politique tarifaire, à des collectivités locales ou à leurs groupements, autorités organisatrices de proximité, dans le cadre d une convention. C est pourquoi, depuis lors, le STIF conventionne avec les Départements afin de leur déléguer sa compétence en matière de transport des personnes handicapées, sur la base d un règlement régional et d un modèle de délégation de compétence unique. En complément, il intervient par une politique de soutien pour l équipement en systèmes d aide à l exploitation et en systèmes embarqués pour les véhicules adaptés du réseau PAM Ile-de-France. Jusqu à présent la politique d investissement du STIF consistait dans le financement de 50% des systèmes nécessaires au fonctionnement du service, dans les limites de montants plafonds, l autre moitié étant financée dans les coûts de fonctionnement du service. Les exigences quant aux fonctionnalités du système d information étant définies par l annexe VI à la délégation de compétence. Par la délibération n 2012/384 du 13 décembre 2012, le Conseil du STIF a confié au Département de Seine et Marne, dans le cadre d une délégation de compétence d une période de 6 ans, la maîtrise d ouvrage du centre de réservation et de gestion des transports sur son territoire. Un audit réalisé par le STIF en 2013 a permis de formaliser les dysfonctionnements du système d information utilisé depuis l origine du service et de mettre en lumière les limites de l organisation actuelle.

3 Par ailleurs, le Département a attribué l exploitation du service PAM 77 à la société FlexCité dans le cadre d une délégation de service public d une durée de 6 ans à compter du 21 juillet Dans un objectif d amélioration du dispositif et de mutualisation des investissements, le STIF mène une réflexion visant à optimiser les conditions de financements en recherchant notamment une plus grande pérennité et mutualisation des investissements. Dans cette perspective de l optimisation des ressources et du service rendu aux usagers, le STIF souhaite s associer au Département de Seine-et-Marne afin d expérimenter une application informatique d aide à la gestion, à l exploitation et à l information voyageur, alternative à la solution actuelle. OBJECTIFS REGIONAUX ATTENDUS Le système d information du service PAM est une des composantes clefs qui permet le suivi de la prestation et l amélioration de la qualité du service pour le voyageur. A ce titre, les attentes du STIF, des Départements, des Opérateurs, et des usagers relatives au système d information peuvent être regroupées en cinq axes : Optimisation du service (capacité à intégrer des évolutions d offres, garantir régularité et fiabilité du service ) Interopérabilité (gestion des courses inter-pam et de déplacements à l'échelle de la région) Intermodalité (gestion de courses de rabattement sur les lignes régulières accessibles) Amélioration de l'information voyageurs (information en temps réel, suivi des réclamations) Amélioration du suivi de l'exploitation (reporting, homogénéisation des procédures) Tenant compte de ce constat, notamment de l obsolescence du système d information en place et des perspectives envisagées, le Département de Seine et Marne a souhaité dans le cadre du renouvellement du contrat de service PAM 77 mettre en œuvre un nouveau système proposant des fonctionnalités en phase avec les attentes de l exploitation et celles des usagers. Le STIF souhaite y être associé. L'objectif de la présente convention est donc de lancer une expérimentation permettant la mise en place d un nouveau système d aide à la gestion, à l exploitation et à l information des voyageurs pour l opérateur PAM77 et l étude des modalités de généralisation de systèmes similaires à l ensemble de l Ile de France. Il s agit de mettre en place les conditions de réalisation d un système fiable, optimisant l exploitation et contribuant à l amélioration globale du service rendu aux usagers, en tenant compte des conclusions de l audit de 2013, notamment sur la question de l interopérabilité entre les départements et sur la fiabilité des réservations. ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONVENTION La présente convention a pour objet de déterminer les obligations réciproques des deux parties concernant : les modalités de participation financière du STIF à l expérimentation du Département de Seine et Marne décrite à l article 2 de la présente convention (ciaprès désignée (le «Projet»); le respect par le Département de Seine-et-Marne des dispositions de l annexe VI à la convention de délégation de compétence du Stif intitulée «fonctionnalités 3

4 requises pour un logiciel de planification et gestion d un centre départemental de réservation et de gestion des transports spécialisés» complétées des éléments de la présente convention; les conditions de réalisation et d évaluation du dispositif et l établissement d un retour d expérience contribuant au projet PAM francilien. ARTICLE 2 - DESCRIPTION DE L EXPERIMENTATION Le Projet du Département de Seine et Marne consiste dans l expérimentation d un nouveau système d aide à la gestion, à l exploitation et à l information des voyageurs, afin d assurer une couverture fonctionnelle satisfaisante pour le service PAM 77 (ci-après «le Nouveau Système». La société FlexCité 77 a été retenue pour exploiter le service PAM 77 dans le cadre d un contrat de DSP d une durée de six ans à compter du 21 juillet FlexCité 77 utilisera le logiciel VIACITIS de l éditeur NOCRATES comme outil de gestion, d exploitation, et d information voyageurs pour ce service. Le Projet s accompagne de la location de systèmes embarqués permettant une gestion en temps réel de l exploitation (équipement des véhicules en GPS). Le Nouveau Système devra répondre à l ensemble des caractéristiques définies par le STIF dans l annexe VI à la convention de délégation de compétence et mentionnées à l article 3 de la présente convention. L ensemble du Projet fera l objet d un suivi spécifique permettant au STIF de valoriser l expérience acquise par le Bénéficiaire dans le contexte régional et auprès des autres Départements délégataires. ARTICLE 3 - FONCTIONNALITES ATTENDUES DU NOUVEAU SYSTEME Le Bénéficiaire s engage à ce que le Nouveau Système mis en œuvre fiabilise les fonctions de base décrites dans l annexe VI à la délégation de compétence indispensables à l exploitation et comporte des fonctionnalités complémentaires optimisant l exploitation et améliorant le service aux voyageurs. Les fonctionnalités attendues du Nouveau Système peuvent être regroupées en grandes catégories : La gestion des différents référentiels de données utiles au système L intégration des règles d exploitation du service PAM La planification, l optimisation et la régulation des courses selon les contraintes des usagers, du service ou des contraintes externes (congestions, incidents ) L administration et management des ressources de l opérateur de service La description détaillée de ces fonctions sont présentées dans l annexe 1 de la présente convention. Lorsque le STIF engagera, à l échelle régionale avec tous les départements franciliens, une réflexion sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation, le Bénéficiaire travaillera avec son délégataire pour établir les conditions techniques qui permettraient l échange des informations normalisées avec les autres systèmes PAM franciliens. Une proposition sera alors établie par le délégataire et pourra faire l objet d une expérimentation complémentaire en collaboration avec le STIF. 4

5 ARTICLE 4 - EQUIPEMENT DES VEHICULES Dans le cadre du Projet, les véhicules du service du Bénéficiaire seront équipés d un terminal de type Dreevo 4L proposant les fonctionnalités suivantes : - Géolocalisation des véhicules - Suivi des prises en charge usagers - Feuilles de routes électroniques - Mise à jour automatiques des missions - Navigation - Messagerie Il est précisé que ces équipements font l objet d une location et ne sont donc pas destinés à constituer des biens de retour ni de reprise à l issue du contrat d exploitation. L expérimentation concernant le matériel embarqué portera sur la capacité du système à transmettre des informations, fiables et précises, montantes et descendantes optimisant l exploitation du service. ARTICLE 5 - DOCUMENTATION ATTENDUE Afin de permettre la construction, avec la contribution du Bénéficiaire, d un cahier des charges normalisé pour le choix des futurs systèmes d information des services PAM, le Bénéficiaire transmettra au STIF la documentation visée ci-après. Par ailleurs, le Bénéficiaire s engage à obtenir de la part de son délégataire l ensemble de la documentation qui permet, le cas échéant, la mise en place d une étape de réversibilité sur les systèmes mis en place, afin de permettre la prise en charge d un système ou de son équivalent par un tiers en cas de défaillance. Cette documentation pourra être demandée par le STIF à tout moment du Projet. Dans le cas où certains documents seraient couverts par le secret industriel ou commercial, le STIF s engage à signer un accord de confidentialité relatif à ces documents. Les documents visés sont notamment : Les caractéristiques et la documentation d installation, de maintenance et de paramétrage du matériel embarqué. Le contrat d hébergement et notamment les engagements de qualité de service associés (taux de disponibilité, temps de réponses, délai de remise en service en cas de défaillance ) La description de l architecture technique de la solution (avec schéma) La description de l architecture fonctionnelle de la solution (avec schéma) Le(s) guide(s) utilisateurs de chaque élément concerné par l expérimentation Les spécifications de l outil, c est-à-dire la description des fonctionnalités générales du système avec les éventuelles options, modules et/ou développements spécifiques. La description des modes dégradés Le contrat de maintenance de la solution Les guides de formation du personnel FlexCité à l utilisation de la solution 5

6 Pour le suivi du projet les documents attendus sont : la production de facture de la société Nocrates acquittée par FlexCité 77 ; la production de l avis de réception du logiciel, sans réserve, daté, établi par le bénéficiaire de la subvention allouée ; la communication de la date de mise en service ; l'état récapitulatif des dépenses acquittées, visé par le comptable public du Bénéficiaire, précisant le détail par facture (numéro de facture, objet, montant HT et date de paiement), permettant de déterminer le coût définitif du Projet. un contrôle sur site effectué par le STIF ou son représentant, afin de vérifier que les fonctionnalités du nouveau logiciel de gestion et d exploitation du service Pam 77 respectent les dispositions de l annexe VI de la convention de délégation de compétence et de l article 3 de la présente convention ; La réalisation d une évaluation technique et fonctionnelle du dispositif confirmant le bon fonctionnement du Nouveau Système (REX). ARTICLE 6 - SUIVI ET RETOUR D EXPERIENCE Le pilotage du Projet est assuré par le Bénéficiaire, maitre d ouvrage du service PAM 77, en collaboration avec le STIF. Des réunions de suivi seront régulièrement organisées lors des principaux jalons du Projet (vérification de service régulier, mise en service du système). A l issue d une période d exploitation de l outil Viacitis d une durée de 6 mois, le Bénéficiaire mènera un retour d expérience sur le nouveau système mis en place, destiné notamment à valider sa capacité à apporter une réponse efficace et performante aux besoins de l exploitation et des usagers. Ce retour d expérience portera à la fois sur les composantes techniques, humaines et organisationnelles du Projet et permettra de faire une proposition d orientations sur les systèmes et équipements futurs (fonctionnalités, modalités d exploitation, réversibilité ) et sur la politique de financement des investissements du STIF au niveau régional. Pour pouvoir mener à bien cette mission, le Bénéficiaire garantit au STIF qu il aura la capacité à collecter toutes les informations utiles à cette évaluation. A l issue de l expérimentation un comité de pilotage se réunira pour en dresser le bilan et envisager les suites à donner. 6

7 ARTICLE 7 - PARTICIPATION DU STIF AU FINANCEMENT DU PROJET Le coût d investissement de l acquisition du logiciel Viacitis a été estimé au montant de HT La participation financière du STIF aux dépenses d investissement du Projet s élève à un montant maximum de , qui se décompose comme suit : Coût Coût par course ( missions sur 6 ans) * Montant maximum de financement du STIF en M courants Quote-part Montant Logiciel HT 0,264 HT 50% * nombre estimé Le Projet se décompose en trois parties : Le logiciel comprenant la licence, le développement pour s adapter aux spécificités du dispositif Pam 77 et un forfait pour développer de nouvelles fonctionnalités, d une part ; un contrat de maintenance sur 6 ans incluant la correction des anomalies, le support technique, les mises à jour logicielles et cartographiques (fonctionnement), d autre part ; et enfin, la location du matériel embarqué (géolocalisation) sur 6 ans (fonctionnement). Les coûts prévisionnels de fonctionnement du Projet sont détaillés à titre indicatif en annexe 2 à la présente convention. La subvention maximale et non révisable à la hausse d un montant de est allouée par le Stif au Département de Seine-et-Marne qui reversera la totalité de cette subvention à Flexcité 77. ARTICLE 8 - CONDITIONS DE VERSEMENT DE LA SUBVENTION 8.1. Délais relatifs à la transmission de la notification du contrat de DSP Conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier adopté par le Conseil du STIF lors de sa séance du 7 décembre 2011, le Bénéficiaire dispose d un délai de deux ans, à compter de la notification de la convention, pour transmettre au STIF le courrier de notification du contrat de délégation de service public accompagné d une demande de paiement d un premier acompte. A l expiration de ce délai, la subvention du STIF devient caduque et est annulée. Ce délai peut être exceptionnellement prorogé de deux ans par décision de la Directrice Générale du STIF, si le Bénéficiaire établit auprès du STIF, avant l expiration du délai de deux ans, que les retards dans le démarrage du Projet ne lui sont pas imputables. Passé ce délai, la subvention d équipement est désengagée et annulée Délais relatifs à la présentation du solde de l Opération Conformément aux dispositions du règlement budgétaire et financier adopté par le Conseil du STIF lors de sa séance du 7 décembre 2011, le Bénéficiaire dispose, à 7

8 compter de la date de demande de premier acompte, d un délai maximum de quatre années pour présenter le solde du Projet. Passé ce délai, le Bénéficiaire ne peut plus prétendre recevoir la part de subvention non encore versée. ARTICLE 9 - MODALITES DE VERSEMENT DE LA SUBVENTION La subvention du STIF fait l'objet de versements échelonnés qui interviennent sur présentation d un appel de fonds, signé du représentant légal du Bénéficiaire, selon les modalités suivantes : le versement d un premier acompte de 50% sera subordonné après la mise en œuvre opérationnelle, sur la base d une attestation produite par le Bénéficiaire ; le règlement du solde de 50% sera subordonné à l avis favorable exprimé par le comité de pilotage prévu en fin d expérimentation (conformément à l article 6). Les versements sont effectués par le Stif au profit du Département, par virement bancaire. Dès réception de ces versements, le Département reverse ensuite la subvention à la société Flexcité 77. Si le coût définitif du Projet est inférieur au coût prévisionnel du Projet, la subvention accordée par le STIF est ajustée à hauteur de son prorata de cofinancement et selon le cas : - si le montant des paiements déjà effectués par le STIF est inférieur au montant de la subvention du STIF réévalué sur la base du coût définitif du Projet, le solde à verser par le STIF au Bénéficiaire est réduit en conséquence ; - dans le cas contraire, le Bénéficiaire devra reverser au STIF les sommes trop perçues dans un délai maximum de 45 jours à compter de la détermination du coût définitif du Projet. Si le contrôle sur site du STIF ne permet pas de vérifier que les fonctionnalités du nouveau logiciel de gestion et d exploitation du service Pam 77 respectent les dispositions de l annexe VI de la convention de délégation de compétence et l article 3 de la présente convention, le Bénéficiaire devra reverser la subvention perçue du STIF. Les versements sont effectués par le STIF au profit du Bénéficiaire dans les 45 jours suivant la réception de l appel de fonds, par virement aux coordonnées suivantes : - Titulaire du compte : [ ] - Nom de la banque et localisation : [ ] - Code établissement : [ ] - Code guichet : [ ] - Numéro de compte : [ ] - Clé RIB : [ ] - IBAN : [ ] ARTICLE 10 - INVARIABILITÉ DU PROJET Toute modification du Projet doit être expressément autorisée par le STIF. Aucun financement complémentaire ne sera consenti sur le périmètre des investissements prévus aux articles 2 et 3 de la présente convention. 8

9 S il est constaté lors de la visite de contrôle effectuée par le STIF ou son représentant à l issue de l expérimentation que la réalisation n est pas conforme au Projet décrit dans la présente convention, le Bénéficiaire sera mis en demeure de procéder aux adaptations nécessaires. Le versement du solde sera suspendu. Si au terme du délai fixé par le STIF, les adaptations demandées n ont pas été réalisées ou ne sont pas satisfaisantes, les dispositions prévues à l article 17 seront alors mises en œuvre. Dans le cas contraire, le solde de la subvention sera normalement versé, sous réserve que toutes les pièces nécessaires au paiement aient été également fournies. ARTICLE 11 - MAITRISE D OUVRAGE DU BENEFICIAIRE Le Bénéficiaire informe par courrier le STIF, de la date effective de mise en service du nouveau système. Le Bénéficiaire assume l'entière responsabilité du Nouveau Système et de son exploitation, pendant la durée de la convention et notamment en cas de recours formulés par des tiers. Le STIF ne peut, en aucun cas, ni pendant la durée de la présente convention, ni après son expiration, être mis en cause dans les litiges qui résulteraient de l expérimentation, de la présence ou de l'exploitation de ce Système. Le Bénéficiaire se charge, seul ou par l'intermédiaire d'un tiers, de la réalisation de ce Nouveau Système réalisé et de son exploitation. Lorsque la réalisation du Nouveau Système ou son exploitation est confiée à un tiers par le Bénéficiaire, ce dernier s engage à faire respecter les engagements de la présente convention audit tiers. Le Bénéficiaire ne saurait se prévaloir de la défaillance du tiers à qui il aurait confié la réalisation ou l exploitation du Nouveau Système et pour s exonérer des engagements auxquels il a souscrit au titre de la présente convention. ARTICLE 12 - DESTRUCTION, MODIFICATION D AFFECTATION OU REPRISE PAR UN AUTRE TITULAIRE DU NOUVEAU SYSTEME En cas de destruction ou de modification d affectation de l équipement, le Maître d ouvrage en informe préalablement le STIF par lettre recommandée avec accusé de réception 6 mois avant la destruction ou la modification. Dans cette hypothèse, les dispositions de l article 17 seront alors mises en œuvre. A l échéance des contrats d exploitation entre le Bénéficiaire et son délégataire, ou en cas de résiliation en cours du contrat d exploitation, pour quelque cause que ce soit, le Bénéficiaire s assurera que son délégataire cédera les droits d utilisation de ce Nouveau Système en état normal d entretien et de fonctionnement, compte tenu de son âge et de sa destination à leurs successeurs, qui seront désignés par le maitre d ouvrage du service. A défaut, le délégataire remboursera au Bénéficiaire la partie non amortis des investissements subventionnés conventionnellement amorties sur une durée de quatre ans. Le Bénéficiaire remboursera ensuite au STIF lesdites sommes. 9

10 ARTICLE 13 - ENTREE EN VIGUEUR ET DUREE DE LA CONVENTION La présente convention entre en vigueur à compter de sa notification par lettre recommandée avec accusé de réception envoyée par le STIF au Bénéficiaire. La convention produit ses effets à compter du 21 juillet 2014 pour une durée de 6 ans. Sans préjudice de l article 17, la présente convention prend fin au plus tard le 20 juillet ARTICLE 14 - DUREE DE VALIDITE DES INVESTISSEMENTS CONSENTIS DANS LE CADRE DE L EXPERIMENTATION Les investissements réalisés dans le cadre de la présente expérimentation sont valables pour toute la durée du contrat d exploitation confié à la société FlexCité 77. Le Département veillera à ce que les investissements soient réutilisables dans le cadre du contrat d exploitation suivant. Dans le cadre du périmètre de l expérimentation initiale le Bénéficiaire ne pourra prétendre à des financements supplémentaires. ARTICLE 15 - SORT DU NOUVEAU SYSTEME EN FIN DE CONVENTION Le Nouveau Système financé dans le cadre de la présente convention relative au Projet, doit être considéré comme un bien de reprise, conformément au contrat de DSP prévue entre le Bénéficiaire et son délégataire. A l échéance du contrat de DSP entre le Bénéficiaire et son délégataire, ou en cas de résiliation en cours du contrat de DSP, le Bénéficiaire s assurera que le Nouveau Système, financé dans le cadre de la présente convention relative au Projet, pourra être réutilisable dans le cadre du contrat d exploitation suivant par les successeurs de délégataire. Dans ce cadre, l'ensemble des documents (fonctionnels, techniques, retraçant les activités du Nouveau Système,...), codes source, binaires et tous les éléments nécessaires à la reprise des activités du Nouveau Système, objets du présent financement, devront être transmis aux successeurs du délégataire, dont notamment la documentation qui permet la mise en place d une étape de réversibilité sur le Nouveau Système, afin de permettre sa prise en charge par les successeurs. Le Bénéficiaire s assurera aussi que les détenteurs du Nouveau Système subventionné céderont les données afférentes aux successeurs de son délégataire, qui seront désignés par le maitre d ouvrage du service. Les droits d usage et notamment le droit de reproduction, de représentation et d adaptation du Nouveau Système seront cédées aux successeurs et l accès sera maintenue pour le Département et les successeurs, suivant les conditions économiques qui seront établies entre le détenteur du Nouveau Système l et le successeur. ARTICLE 16 - Propriété intellectuelle Dans le cadre de sa réflexion sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation des systèmes PAM franciliens, le Bénéficiaire concède au 10

11 STIF les droits patrimoniaux afférent aux documents visés à l article 5 hormis le contrat d hébergement, le contrat de maintenance et les guides de formation du personnel. Le STIF pourra utiliser ces documents pour pouvoir notamment, sans que cela ne soit limitatif, réaliser des prescriptions, veiller à la cohérence et assurer la coordination d une expérimentation sur les conditions d interopérabilité des logiciels d exploitation et de réservation des systèmes PAM francilien. Dans ce cadre, le Bénéficiaire autorise le STIF à procéder à toute fixation, adaptation et reproduction et adaptation des documents sur tout type de support existant. Le STIF s engage à ne diffuser les documents qu en interne, ainsi qu à ses prestataires dans le cadre strict de leurs missions confiées par le STIF. Le STIF s assurera que ses prestataires s engagent à respecter ces mêmes principes lors de la communication de ces documents. Cette concession est consentie pour l Ile-de-France, à titre gratuit et pour la durée du contrat de DSP conclu entre le Bénéficiaire et son délégataire. Le STIF s engage à signer un accord de confidentialité pour les documents qui sont couvert par le secret industriel et commercial. ARTICLE 17 - RESILIATION La présente convention est résiliée de plein droit en cas de résiliation de la convention de délégation de compétence approuvée par le CA du STIF le 13 décembre 2012 et conclue entre le STIF et le CG 77. Sans préjudice de l article 14, la présente convention peut être résiliée à la demande de l une des parties en cas de résiliation de la DSP conclue entre le CG 77 et la société FlexCité 77. Dans l hypothèse visée à l article 10, la convention est résiliée de plein droit, sans préjudice de tous dommages et intérêts, et les sommes déjà perçues par le Bénéficiaire correspondant à la subvention devront être reversées au STIF. Dans l hypothèse visée à l article 12, la convention est résiliée de plein droit, sans préjudice de tous dommages et intérêts, et la subvention perçue par le Bénéficiaire est alors reversée au STIF en fonction de la durée non exécutée de la présente convention, selon la formule suivante : Participation financière à reverser = ( /6) x nombre d années correspondant à la durée non exécutée. Dans ces deux hypothèses, le STIF émet un titre de recettes exécutoire dans un délai de 45 jours, à l encontre du Bénéficiaire en vue du reversement des sommes susvisées. ARTICLE 18 - FRAIS ET DISPOSTIONS DIVERSES Tous les frais auxquels donnera lieu la présente convention (publication, enregistrement, etc...) seront à la charge du Bénéficiaire. 11

12 ARTICLE 19 - SECRET ET OBLIGATION DE DISCRETION Toutes les informations échangées au cours de l expérimentation menée sont confidentielles. Ces informations ne peuvent, sans autorisation, être communiquées à d'autres personnes que celles qui ont qualité pour en connaître. ARTICLE 20 - Litiges Les parties s engagent à trouver une solution amiable aux différends pouvant survenir lors de l exécution de la présente convention. Les litiges éventuels entre les parties, ne pouvant recevoir de solution amiable, sont déférés au Tribunal Administratif territorialement compétent. Fait à Paris, le en deux originaux. Pour le STIF, La Directrice de l Exploitation Pour le Conseil Général Le Président 12

13 Annexe 1 Fonctionnalités générales attendues de l outil Constitution et renseignement d'une base de données : données opérateurs, clients, véhicules, chauffeurs, accompagnateurs, sous-traitant etc Prise en compte de règles d'organisation règles d'organisation des courses : une course est définie par un départ, une arrivée, un opérateur, un ou plusieurs clients... règles de tarification des courses aux clients Planification des courses (habillage et graphicage) Traitement des demandes en fonction des moyens disponibles Planification de J-1 à J-21 Co-voiturage sous réserve de critères de durée de course Heure de départ ou d'arrivée imposée Traitement du parcours sur une base cartographique : Délais de route en fonction du trajet et de l'heure Placement des courses dans le planning en fonction de la localisation Optimisation des services de transports Allocation dynamique des moyens de l'opérateur : affecter le nombre optimal de véhicules pour répondre à la demande. Apprentissage de l'optimisation de parcours par l'expérience (comparaison prévisions/réalisations) Actualisation en temps réel de la planification, en fonction de l'évolution du service (course annulée...) Édition Édition réglementaire : Feuilles de route Courriers Liste des transports par jour Liste des services crées Récapitulation des transports d un usager Temps de conduite et parcours cumulé des véhicules Historisations (définies dans le cahier des charges du service) Documents nécessaires au rapport d'activité du centre Éditions d'états statistiques et comptables Heures effectuées par les conducteurs Comptabilisation des annulations et refus par jour et créneau horaire Relevés de transports (y compris sous-traitance) Récapitulatifs des transports effectués par jour et par client Récapitulatifs des transports effectués par jour et par mois Régulation Localisation des véhicules (par GPS) Suivi des véhicules par la centrale Position géographique des véhicules Réception d'information d'état du véhicule (client pris, déposé...) Envoi d'information au véhicule : feuille route modifiée... Information des clients en cas de retard ou de situation perturbée Maintenance, dépannage et exploitation technique des logiciels : Contrat de maintenance avec le fournisseur Mise à jour régulière de la base cartographique Procédures d'exploitation technique Voies de progrès et évolutions Règles d'exportation de données vers d'autres centres : les logiciels de réservations des différents départements doivent pouvoir échanger entre eux Suivi des véhicules des autres centres sur son département (en vue de leur confier des courses rentabilisant leur trajet retour). Planification automatique de courses de rabattement : utilisation du réseau de transport en commun adapté au handicap, en fonction de ses horaires Mutualisation avec les autres centres : en cas d'arrivée dans un autre département, le véhicule est proposé à l'autre centre pour une course retour. Prise en charge de courses le jour même et de dernière minute Liste non exhaustive 13

14 Annexe 2 : Montant prévisionnel du coût du Projet à titre indicatif Nature de la dépense Coût sur 6 ans Coût par course ( missions sur 6 ans) Financement Logiciel Viacitis (investissement) Maintenance et mises à jour du logiciel (fonctionnement) Location de boitiers et écrans pour la géolocalisation des véhicules (fonctionnement) HT 0,264 HT par course HT 0,128 HT par course HT 0,27 HT par course TOTAL HT 0,662 HT par course 50% par le Stif, 50% dans le prix des courses 100% dans le prix des courses 100% dans le prix des courses 14

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP 11-152 CONVENTION RELATIVE A LA PARTICIPATION DE LA REGION AU FINANCEMENT

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP 11-152 CONVENTION RELATIVE A LA PARTICIPATION DE LA REGION AU FINANCEMENT

Plus en détail

Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM

Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM ENTRE : Accusé de réception Ministère de l intérieur 60447177 Acte Certifié exécutoire - Le SYNDICAT DES TRANSPORTS D ILE-DE-FRANCE,

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants. Entre les soussignés :

Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants. Entre les soussignés : Contrat régional d exercice sanitaire Appui aux étudiants Entre les soussignés : 92768502 La Région Ile-de-France, représentée par le Président du Conseil Acte Régional Certifié exécutoire agissant en

Plus en détail

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ;

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; CONVENTION-TYPE Entre le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; et le Titulaire «Dénomination sociale» «Forme juridique»

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE FINANCEMENT

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE FINANCEMENT CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE FINANCEMENT Envoi Préfecture AU : TITRE 17/02/2015 DE L AIDE SOCIALE DEPARTEMENTALE Réception Préfet : 17/02/2015 ENTRE Le Département

Plus en détail

Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015

Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20150708-2015-232-DE Date de télétransmission : 08/07/2015 Date de réception préfecture : 08/07/2015 CONVENTION CHEQUE MOBILITE STIF/REGION ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE)

CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) CONVENTION DE VERSEMENT DE SUBVENTION (CODAH / BATIROC NORMANDIE / SCI JACATHOCHA / PLS FRANCE) Entre les soussignés, La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), représentée par son Président, habilité

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION

CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION CONVENTION DE PRESTATIONS INTEGREES POUR L UTILISATION DES OUTILS DE DEMATERIALISATION Société Publique Locale SPL-Xdemat (SPL) 1/9 ENTRE La Collectivité dont le numéro SIRET est, Indiquez ci-dessus le

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 Annexe 3 Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0006 relative à l attribution d une subvention du Département à la Congrégation «La Province de France des Sœurs des Sacrés Cœurs et de l Adoration» ENTRE Le Département

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

CONVENTION APPEL A PROJETS RECHERCHE 2012 PROJET

CONVENTION APPEL A PROJETS RECHERCHE 2012 PROJET Convention n : CONVENTION APPEL A PROJETS RECHERCHE 2012 PROJET Entre L Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), 143-147, boulevard Anatole France - 93285 SAINT-DENIS

Plus en détail

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Condition d'utilisation Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Article 1- Objet : Casa d'arno propose des cours de cuisine pour les particuliers dont les différentes formules

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid LIVRET SERVICE Services en ligne Microsoft for Cegid LS-Services en ligne Microsoft for Cegid-10/2015 PREAMBULE LIVRET SERVICE SERVICES EN LIGNE MICROSOFT FOR CEGID Le Service en ligne Microsoft for Cegid

Plus en détail

Convention pour l utilisation par des opérateurs de service des données de trafic routier produites par la Communauté Urbaine de Bordeaux

Convention pour l utilisation par des opérateurs de service des données de trafic routier produites par la Communauté Urbaine de Bordeaux CARTE BLANCHE CONSEIL COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Convention pour l utilisation par des opérateurs de service des données de trafic routier produites par la Communauté Urbaine de Bordeaux - 1 - ENTRE

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées»

Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» Convention de partenariat pour le dispositif «Eco-chèque logement Midi-Pyrénées» ENTRE La Région Midi-Pyrénées, Collectivité Territoriale, régie par le Code Général des collectivités territoriales, ayant

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : Convention constitutive de groupement de commandes Création d un site internet de covoiturage, hébergement et maintenance du site Internet, proposition d un plan de communication covoiturage Entre les

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 25 JUILLET 2014 DELIBERATION N CR-14/06.430 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et des

Plus en détail

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité.

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité. 2MODELE DE CONVENTION GENERALE ENTRE UNE COLLECTIVITE ET UNE ASSOCIATION (Convention obligatoire lorsque le montant de la subvention dépasse 23 000 ) (Suivant la nature du cosignataire de la convention,

Plus en détail

LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 -

LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 - LA MEMOIRE DE BORDEAUX - PROJET DE BUDGET 2013 - DEPENSES RECETTES Comptes nature prévision 2012 prévisions 2013 Comptes nature prévision 2012 prévisions 2013 2183000 investissement 7010000 ventes et publications

Plus en détail

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit»

Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» REPUBLIQUE FRANCAISE Date de notification de l acte : Convention d'adhésion au dispositif «Chèque Energies - Audit» Entre : La Région Haute-Normandie, Hôtel de Région, 5 rue Schuman, CS 21129, 76174 Rouen

Plus en détail

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT MEDECINS GENERALISTES ENTRE... Sis au... Représentée par......en qualité de...... et dûment mandaté à cet effet, Ci-après dénommé le Médecin ; ET : L Association Santé-Pharma,

Plus en détail

CP 12-304 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE. Article 1 :

CP 12-304 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE. Article 1 : CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 12-304 Article 1 : Décide de participer financièrement au fonctionnement des missions d animation et de développement des pôles touristiques régionaux suivants pour

Plus en détail

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME

AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME AIDE À L HÔTELLERIE DE TOURISME En vue de développer la capacité et la qualité de l hébergement touristique sur le territoire hautmarnais, et d aider à la mise aux normes sécurité et accessibilité des

Plus en détail

ETUDE D OPPORTUNITE DE MIGRATION VERS DES LOGICIELS LIBRES ET DEFINITION D UNE DEMARCHE «INFORMATIQUE VERTE» POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME

ETUDE D OPPORTUNITE DE MIGRATION VERS DES LOGICIELS LIBRES ET DEFINITION D UNE DEMARCHE «INFORMATIQUE VERTE» POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME MARCHES PUBLICS D ETUDES DEPARTEMENT DE LA SOMME DIRECTION DE L INFORMATIQUE ET DES TELECOMMUNICATIONS 43, rue de la République B.P. 32615-80026 AMIENS Cedex 1 : 03 22 71 82 02 : 03 22 71 82 19 Marché

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Parc national des Ecrins Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE passé en application de l'article 28 du Code des Marchés publics CAHIER DES

Plus en détail

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012

CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION ENTREPRISES ET ATTRACTIVITES SERVICE ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE CONVENTION L ATELIER REMUMENAGE 2012 Entre : L Association Atelier Remuménage

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER

REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Fédération Française de Canoë-Kayak 87 quai de la Marne 94340 Joinville le Pont Cedex REGLEMENT INTERIEUR DE LA FEDERATION FRANCAISE DE CANOË-KAYAK ANNEXE 4 : REGLEMENT FINANCIER Sommaire Article I. Objet...3

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 26 Mars 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION DES TRANSPORTS RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

MARCHE PUBLIC. Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général. Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental

MARCHE PUBLIC. Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général. Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental MARCHE PUBLIC Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental Marché n 08 MPA.. ENTRE : Le Département de la Somme,

Plus en détail

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION Volet territorial CPER 2015-2020 INTITULE DU PROJET (détaillé en annexe) : COÛT TOTAL DU PROJET : MONTANT DE SUBVENTION SOLLICITE : TOTAL DES AUTRES AIDES PUBLIQUES

Plus en détail

CONVENTION. Ayant pour objet :

CONVENTION. Ayant pour objet : CADRE RESERVE A L UGAP Date d arrivée du document à l UGAP : N d inscription au répertoire des conventions : Code client UGAP : CONVENTION Ayant pour objet : la mise à disposition d un (de) marché(s) de

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE

CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE CONVENTION DE SUBVENTION ENTRE LE DEPARTEMENT DE L ISERE, GRENOBLE-ALPES METROPOLE ET L ASSOCIATION POUR UN CONSERVATOIRE DE L INFORMATIQUE ET DE LA TELEMATIQUE (ACONIT) ENTRE Le DÉPARTEMENT DE L ISÈRE

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE VALANT REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CHARGES

AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE VALANT REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CHARGES AVIS D APPEL PUBLIC A CONCURRENCE VALANT REGLEMENT DE CONSULTATION ET CAHIER DES CHARGES Fourniture et mise en œuvre d un système de gestion automatisée de temps de travail PROCEDURE ADAPTEE (Article 28

Plus en détail

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ

CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ CHARTE CONTRÔLE & QUALITÉ X La présente charte est établie par l OPCAIM afin de définir les conditions de son intervention conformément à sa mission, tant vis-à-vis des entreprises adhérentes que des organismes

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE

SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) CCAP N : 07-02 du 10 mai 2007 Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Annexe Conv GDXX/15 PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Entre, La Communauté d Agglomération du Grand Dole Dont le siège est fixé Place de L Europe 39100 DOLE Représentée par son Président

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

Barrage d'aubusson d Auvergne

Barrage d'aubusson d Auvergne COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE R E C O N N A I S S A N C E S G E O T E C H N I Q U E S ORIGINAL ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT B.P. 218 38432 Echirolles cedex France Tél. : +33 (0) 4 76 33 40

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

Ligne de Bordeaux à Pointe de Grave (584000)

Ligne de Bordeaux à Pointe de Grave (584000) Convention Relative au financement des travaux de libération et de reconstitution des équipements ferroviaires dans le cadre de la création du pôle multimodal de Blanquefort Ligne de Bordeaux à Pointe

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE PRESTATION LABORATOIRE D ANALYSES BIOLOGIQUES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Nom du Pouvoir adjudicateur CENTRE HELENE BOREL Ayant son siège social AVENUE DU CAHTEAU DU LIEZ 59283 RAIMBEAUCOURT

Plus en détail

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité

Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité CONVENTION FINANCIERE MISE EN SOUTERRAIN DES RESEAUX ETUDES ET TRAVAUX Le SIPPEREC délègue la maîtrise d ouvrage à la Collectivité Mise en souterrain du réseau de distribution publique d'énergie électrique

Plus en détail

Fonds de financement de la transition énergétique

Fonds de financement de la transition énergétique Fonds de financement de la transition énergétique Convention particulière de mise en œuvre de l appui financier au projet «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» Entre La ministre de l

Plus en détail

Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières

Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières Convention de Partenariat Aides au développement de l Aéroport d Epinal-Mirecourt Lignes Aériennes régulières ENTRE : Le DÉPARTEMENT DES VOSGES représenté par son Président, Christian PONCELET, d une part,

Plus en détail

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT :

Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. IL A D ABORD ÉTÉ EXPOSÉ CE QUI SUIT : 1 Annexe 8 CONTRAT EN FAVEUR DU TRES HAUT NIVEAU SPORTIF SEINE-ET-MARNAIS DU CLUB... DISCIPLINE.. EVOLUANT EN. ENTRE ET - LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE Domicilié à l Hôtel du Département 77010 MELUN

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE

21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE POLE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Direction Projets Economiques Centre politiques partenariales et données économiques CONVENTION 2010 21 ème FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D HISTOIRE Entre : - L Association

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES

CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES CONVENTION CONSTITUTIVE D UN GROUPEMENT DE COMMANDES ACQUISITION D UN PROGICIEL POUR LA GESTION DEMATERIALISEE DES DELIBERATIONS ET DES ACTES ADMINISTRATIFS PREALABLEMENT, IL EST EXPOSE QUE : COMPTE TENU

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement

MODELE DE CONVENTION ERDF / <Fournisseur> relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Direction Technique MODELE DE CONVENTION ERDF / relative à la dématérialisation fiscale des factures d acheminement Identification : ERDF-FOR-CF_42E Version : 1 Nombre de pages : 10 Version

Plus en détail

CONTRAT-TYPE DE LA CONSULTANCE INSTITUTIONNELLE À L IRD

CONTRAT-TYPE DE LA CONSULTANCE INSTITUTIONNELLE À L IRD Département Expertise et valorisation (DEV) 44, Bd de Dunkerque CS 90009 13570 MARSEILLE Cedex 02 Sylvain ROBERT Responsable du pôle «Expertise et consultance» Tél : 33 (0)4 91 99 95 27 Mél : sylvain.robert@ird.fr

Plus en détail

Notifiée le : ENTRE. Le CONSEIL REGIONAL DE LORRAINE,

Notifiée le : ENTRE. Le CONSEIL REGIONAL DE LORRAINE, Notifiée le : Convention d ouverture de la plateforme de dématérialisation des procédures de marchés publics LOCAL-TRUST MPE du Conseil Régional de Lorraine au Conseil Général de Meurthe et Moselle et

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Madame Fabienne PADOVANI, Adjointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION Les présentes conditions générales de réservation sont régies par la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP)

Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP) Marché n 22-2015-01 Objet de l appel d offre : Contrat de prestations de publipostage, d édition, de reproduction et de mise sous plis de documents

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage

Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage > Aides FranceAgriMer mars 2012 Amélioration de la qualité sanitaire des céréales / Programme de soutien à l amélioration des systèmes de ventilation dans les silos de stockage échéance au 31 décembre

Plus en détail

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES Article 1 : Objet Le Conseil Général des Yvelines a élaboré un programme de développement des Nouvelles Technologies de I'Information et de la Communication (NTIC) sur

Plus en détail

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pour

Plus en détail

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1»

CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1» CONVENTION DE DÉLÉGATION DE PAIEMENT «Etablissements hospitaliers 1» ENTRE : (nom de l établissement ou du groupement d établissements) Sis au Représenté par.. en qualité de. et dûment mandaté à cet effet,

Plus en détail

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis

II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis II.3. Apprentissage Action : Aides individuelles aux apprentis OBJECTIFS Aider les apprentis et les jeunes assimilés aux apprentis suivant une formation dans les Centres de Formation d Apprentis (CFA)

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2012-8 - 31. de la COMMISSION PERMANENTE. du CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 30/04/2012

DÉLIBÉRATION N 2012-8 - 31. de la COMMISSION PERMANENTE. du CONSEIL GÉNÉRAL. Séance du 30/04/2012 Transmis au préfet du Val-de-Marne au titre du contrôle de légalité et exécutoire le 30/04/2012 DÉLIBÉRATION N 2012-8 - 31 de la COMMISSION PERMANENTE du CONSEIL GÉNÉRAL Séance du 30/04/2012 Autorisation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015

CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 CONVENTION DE PARTENARIAT DE PROJET DANS LE CADRE DU CONTRAT DE VILLE 2015 ENTRE LES SOUSSIGNES La Ville de Rouen, représentée par Caroline Dutarte, Adjointe au Maire, agissant au nom et pour le compte

Plus en détail

I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE

I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE I - LA CERTIFICATION DE COMPETENCE OBJET Les présentes conditions générales de vente précisent les conditions de délivrance et de maintien de la certification de compétence et de la recertification d une

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT 1 ENTRE L université Paris Est Créteil Val de Marne Représentée par son Président Monsieur Luc Hittinger Le collège des Médecins Généralistes Enseignants de Créteil Représenté

Plus en détail

CONVENTION DE FORMATION

CONVENTION DE FORMATION Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Premier ministre CONVENTION DE FORMATION 27 e session nationale «Sécurité et Justice» Ce dossier est constitué de : La Convention de

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS Annexe 2 Entre : Le Département de la Vienne, dont le siège social est situé : place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers cedex, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE

DEMANDE D INFORMATIONS. (Request For Information) SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE Demande d informations - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISÉE RFI_Veille_Automatisée.docx Nom de l entreprise DEMANDE D INFORMATIONS (Request For Information) - SOLUTIONS DE VEILLE AUTOMATISEE R F I S o l u

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 14 AVRIL 2011 DELIBERATION N CR-11/18.257 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DES RESSOURCES HUMAINES Stratégie régionale d'appropriation d'une identité collective spécifique Convention

Plus en détail

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO)

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) Avis Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) 1- Objet de l appel à projet : APPEL A PROJET CRÉATION DE 35 PLACES DE FO Dans le cadre de la

Plus en détail

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS. MAISON DE L EMPLOI DE (Nom )

CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS. MAISON DE L EMPLOI DE (Nom ) Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement République française CONVENTION PLURIANNUELLE D OBJECTIFS MAISON DE L EMPLOI DE (Nom ) Président : Adresse : N de convention : Date de signature

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE

CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE CONDITIONS GENERALES LIEES A L EXECUTION DU MARCHE 1/5 ARTICLE CG.1 : DEFINITIONS DES PARTIES CONTRACTANTES L «adjudicateur» est l AGEFIPH, représentée dans le cadre du marché par son Directeur Général.

Plus en détail

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE

LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE LICENCE DE RÉUTILISATION COMMERCIALE D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA VENDÉE ENTRE : Le Département de la Vendée, représenté par le Président du Conseil général,

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP )

Cahier des Clauses Administratives Particulières ( CCAP ) PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFET DE PARIS Direction de la Modernisation et de l Administration Mission des moyens généraux Bureau des marchés et de la logistique, 75911 PARIS CEDEX 15 pref-marches75@paris.gouv.fr

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE DÉSIGNATION D UN COMMISSAIRE AUX COMPTES À LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DU TARN

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE DÉSIGNATION D UN COMMISSAIRE AUX COMPTES À LA CHAMBRE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DU TARN Chambre de Métiers et de l Artisanat du Tarn Cunac - 112 Route des templiers CS22340 81020 ALBI CEDEX 09 MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE DÉSIGNATION D UN COMMISSAIRE AUX COMPTES À

Plus en détail

CREATION D UN PLAN SPORT EMPLOI CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE A UN PROJET ASSOCIATIF DANS LE DOMAINE SPORTIF AU TITRE DE L ANNEE 2013

CREATION D UN PLAN SPORT EMPLOI CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE A UN PROJET ASSOCIATIF DANS LE DOMAINE SPORTIF AU TITRE DE L ANNEE 2013 CREATION D UN PLAN SPORT EMPLOI CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE A UN PROJET ASSOCIATIF DANS LE DOMAINE SPORTIF AU TITRE DE L ANNEE 2013 Vu le code du sport ; Vu la loi n 2000-321 du 12 avril 2000 relative

Plus en détail

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé,

L'entreprise d'insertion XX (n SIRET : ) représentée par M., Directeur, dont le siège social est situé, Convention-type relative à la mise en œuvre d'une compensation dans le cadre d'un service d intérêt économique général (SIEG) - Entreprise d Insertion - ANNEXE Modèle ENTRE Le Département des Deux-Sèvres,

Plus en détail

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION 4/02/2014 Le

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES MODÈLE DE CONTRAT PR LES INTERMÉDIAIRES (mars 2014) 1 LE PRÉSENT CONTRAT est conclu ENTRE : La Cour pénale internationale, organisation internationale permanente ayant son siège à l adresse suivante :

Plus en détail

FONDS DOM - COMPARTIMENT SAINT-BARTHELEMY

FONDS DOM - COMPARTIMENT SAINT-BARTHELEMY FONDS DOM - COMPARTIMENT SAINT-BARTHELEMY CONVENTION-CADRE Portant attribution d aide publique Avril 2011 1 ENTRE La Collectivité d Outre-mer de Saint-Barthélemy (ci-après la «COM de Saint-Barthélemy»),

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL

ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL ACTE CONSTITUTIF POUR LA CREATION D UN GROUPEMENT DE COMMANDE FOURNITURE DE GAZ NATUREL PREAMBULE Depuis le 1er juillet 2004, le marché du gaz naturel est ouvert à la concurrence. Cette ouverture, d abord

Plus en détail

BULLETIN D INSCRIPTION

BULLETIN D INSCRIPTION BULLETIN D INSCRIPTION ESCAPADE PHOTOGRAPHIQUE 11&12 OCTOBRE 2014 Nombre minimum de participants : 3 (5 maximum) M. Mme Nom Prénom Adresse Code postal Ville Téléphone Email Date de naissance Sea, Sète

Plus en détail