Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Education thérapeutique. Quels changements pour les patients au quotidien?"

Transcription

1 Education thérapeutique Quels changements pour les patients au quotidien? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux

2 Rapport Dhumeaux Dépistage Diagnostic Traitement Prévention

3 Education thérapeutique Etendre les objectifs de l éducation thérapeutique au diagnostic, à l évaluation du patient et à la prise en charge des comorbidités Intégrer les associations de malades à la conception et mise en œuvre des programmes Veiller à l accessibilité des programmes d éducation thérapeutique Prendre en compte la qualité de vie

4 Education thérapeutique (rapport OMS Europe) vise à aider les patients pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. elle comprend un soutien psycho-social rendre les patients conscients et informés de leur maladie, des soins, de l organisation et des procédures hospitalières, et des comportements liés à la santé et à la maladie. Ceci vise à les aider à maintenir et améliorer leur qualité de vie.

5 Education thérapeutique Diagnostic Traitement Guérison

6 Les acteurs Hépatologue Infectiologue Infirmière Médecin généraliste Pharmacien Assistante sociale Psychologue Diététicienne Kinésithérapeute Addictologue Associations de malades

7 Etape pré-thérapeutique

8 L étape pré-thérapeutique doit prendre en compte : les caractéristiques du patient, ses besoins, ses connaissances, sa motivation, son environnement social et professionnel les éventuelles comorbidités pouvant retentir sur l évolution de l hépatite C et son traitement l évaluation des risques d interactions médicamenteuses

9 Parler d alcool, c est essentiel Rechercher systématiquement une consommation excessive d alcool et un syndrome métabolique Utiliser les outils adaptés au diagnostic de mésusage des boissons alcoolisées Former les médecins aux techniques d intervention brève sur l alcool Adresser les patients alcoolo-dépendants en consultation d addictologie Proposer un parcours de soin complémentaire aux patients qui ont un syndrome métabolique

10 Parler de la fibrose hépatique Fibrotest Fibromètre Fibroscan

11 Parler du risque de carcinome hépatocellulaire Former les médecins non spécialistes à l identification des patients atteints de cirrhose et les sensibiliser à la mise en place du dépistage échographique semestriel de CHC Créer et structurer des centres spécialisés dans la prise en charge du CHC Favoriser l accès rapide des patients aux centres spécialisés Généraliser l accès aux réunions de concertation pluridisciplinaires de recours

12 Vaccination VHB Vacciner contre l hépatite B en l absence d immunisation, en utilisant des schémas accélérés.

13 En cas d urgence, schéma vaccinal VHB accéléré J0 J7 ou J10 J21 1 an

14 Traitement

15 Etape thérapeutique La durée du traitement varie selon les cas et dépend principalement du génotype viral, de la gravité de l atteinte hépatique, de l échec à un traitement anti-viral antérieur et de son type (répondeur-rechuteur, répondeur partiel, non répondeur). Le suivi thérapeutique doit s assurer du bon déroulement du traitement, de sa tolérance et de son efficacité, mais aussi des besoins du patient, de sa qualité de vie, de l impact sur son environnement familial et professionnel.

16 Décision thérapeutique Mettre en place dans chaque région des réunions de concertation multidisciplinaire pour la prise en charge des cas complexes d hépatites B et C, en impliquant notamment médecin traitant, médecin spécialiste (hépatologue, hépatogastroentérologue, interniste ou infectiologue), médecin compétent en addictologie et travailleur social. Fiche RCP Hépatite C :

17 Traitement de l hépatite C Traiter en priorité, en tenant compte du contexte clinique et de la fibrose hépatique: Les patients F2 Les patients avec manifestations extra-hépatiques Les patients en attente de greffe Quelque soit le degré de fibrose hépatique : traiter les usagers de drogues et les personnes détenues.

18 Nouvelles molécules capside enveloppe C E1 E2 p7 NS2 NS3 NS4A NS4B NS5A NS5B Inhibiteurs de protéase NS3/4 Inhibiteurs de polymérase NS5B Nucleoside/nucleotide Nonnucleoside Inhibiteurs de NS5A Rôle dans le cycle du VHC mal défini

19 Nouveaux traitements Inhibiteurs de protéase SimePREVIR AsunaPREVIR SovaPREVIR VedroPREVIR ABT450PREVIR Inhibiteurs de NS5B SofosBUVIR DasaBUVIR Inhibiteurs de NS5A DaclatASVIR LedipASVIR SamatASVIR OmbitASVIR

20 AMM en 2014 Sofosbuvir Sovaldi Simeprevir Olysio Daclatasvir Daklinza Ledipasvir Janvier Mai Septembre Novembre

21 ATU en 2014 est indiqué pour le traitement de patients adultes atteints d infection virale C chronique : Présentant une maladie à un stade avancé pour lesquels il n existe pas d alternatives thérapeutiques appropriées Ou Sont sur liste d attente pour une transplantation hépatique ou rénale Ou Ont subi une transplantation hépatique et présentent une récurrence de l infection par le virus de l hépatite C.

22 Guérison = réponse virologique soutenue Absence d ARN du VHC 6 mois après l arrêt du traitement Actuellement RVS > 90% Plus d interféron Un à deux comprimés par jour 12 à 24 semaines de traitement

23 Après traitement

24 Juste après l arrêt du traitement Cette étape inclut une première phase de six mois qui permet de déterminer si la réponse virologique soutenue est obtenue ou non. L annonce de la guérison virologique est très attendue par le patient et ses proches.

25 La rechute (rare) En cas de rechute, la déception est importante, avec des réactions comme la remise en cause de l intérêt du traitement et éventuellement de la prise en charge, de l équipe de soins et du choix de traitement. Il s ensuit souvent des phases d abattement, colère, revendication, «envie de tout laisser tomber». La prise en charge est alors particulièrement nécessaire pour que le patient ne perde pas courage et puisse entrevoir d autres solutions.

26 La guérison. Guérison virologique ne veut pas dire guérison de la maladie. L annonce de la guérison peut être vécue comme la fin de l accompagnement et conduire à un sentiment d abandon. Chez les patients cirrhotiques, malgré la guérison, le risque de complications persiste et notamment le risque de carcinome hépatocellulaire. Un suivi semestriel est indispensable. La guérison a un impact sur la vie du patient : insertion professionnelle, qualité de vie Ne pas négliger les comorbidités (addiction, consommation excessive d alcool, obésité, diabète ) et les séquelles du traitement.

27 Conclusion

28 Recommandations rapport Dhumeaux Proposer plus souvent et dans de meilleures conditions (respect de la confidentialité et du secret médical) un dépistage pendant l incarcération et renforcer la politique de réduction des risques. Faciliter la démarche d ouverture des droits sociaux pour la sortie de prison et anticiper et renforcer l accompagnement social à la sortie de prison.

29 Recommandations Faire évoluer les programmes d éducation thérapeutique consacrés à l hépatite C pour tenir compte des futures stratégies sans interféron et sans ribavirine. Etendre les objectifs et le contenu des programmes d éducation thérapeutique au diagnostic, à l évaluation du patient et à la prise en charge des comorbidités. Intégrer les associations de patients à la conception et la mise en oeuvre des programmes d éducation thérapeutique. Veiller à l accessibilité des programmes d éducation thérapeutique pour les patients avec des conditions sociales précaires et dans toutes les régions, y compris outre-mer.

30 Recommandations Élargir les critères de résultats pris en compte dans les programmes d éducation thérapeutique à la qualité de vie des patients et la restauration globale de leur santé, et pas seulement à l éradication du virus Faire évoluer le rôle des soignants non médecins : diagnostic éducatif, réalisation de certains gestes de diagnostic, interventions brèves en addictologie, informations sur les risques de transmission. Pour l hépatite B dont le traitement peut durer plusieurs années, mettre en place des programmes spécifiques d éducation thérapeutique centrés sur l observance sur le long terme.

31 Pour plus d informations Fiches RCP Hépatite C : Journées scientifiques AFEF septembre 2014 (Paris) Recommandations AFEF Hépatite C : 29 mai

32

AEHV-LR 5 ans déjà. Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan

AEHV-LR 5 ans déjà. Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan AEHV-LR 5 ans déjà Hépatite C en 2014 L éducation thérapeutique Selon le rapport d experts DHUMEAUX Dr André-Jean REMY Equipe Mobile Hépatites Centre Catalan des Hépatites Centre Hospitalier de Perpignan

Plus en détail

Hépatite C Un traitement pour tous?

Hépatite C Un traitement pour tous? Hépatite C Un traitement pour tous? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Histoire naturelle de l hépatite C F0 F1 F2 F3 F4 CTP B CTP C HCC (Adapted from Asselah T,

Plus en détail

Construire un parcours de soins

Construire un parcours de soins Rapport Hépatites 2014 Construire un parcours de soins Georges-Philippe Pageaux CHU Saint Eloi, Montpellier M. Bonjour, M. Bourlière, N. Boyer, S. Chevaliez, D. Larrey, V. de Lédinghen, P. Marcellin, D.

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 4 décembre 2014 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 4 décembre 2014 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

Les nouveaux traitements de l hépatite C. Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Les nouveaux traitements de l hépatite C Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Perpignan, le 27 Juin 2014 Qui traiter? Pourquoi traiter? La valeur du Fibroscan prédit la survie chez les malades

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui?

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Dr H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), GH Broca-Cochin Objectif = éradication virale puis Définition de la guérison = ARN

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil

HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil HEPATITE C : vers un traitement oral? Christophe Hézode Hôpital Henri Mondor, Créteil Paris, le 23 Mars 2014 CONFLITS D INTÉRÊT Orateur ou consultant : Abbvie BMS Gllead Janssen MSD Roche Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Traitements de l hépa1te C en 2016 : recommanda1ons de l AFEF et perspec1ves. H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), Hôpital Cochin

Traitements de l hépa1te C en 2016 : recommanda1ons de l AFEF et perspec1ves. H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Traitements de l hépa1te C en 2016 : recommanda1ons de l AFEF et perspec1ves H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Introduc1on Sofosbuvir Sovaldi Simeprevir Olysio Daclatasvir Daklinza

Plus en détail

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité.

Vaincre le VHC : du rêve à la réalité. Depuis la découverte du virus du VHC en 1989, les progrès médicaux dans le traitement de l hépatite C ont connu différentes étapes. L année 2013 signe l ère d une révolution thérapeutique avec l arrivée

Plus en détail

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C

Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C Foire aux questions à l intention des fournisseurs de soins de santé : médicaments pour le traitement de l hépatite C 1. Quels médicaments utilisés pour traiter l hépatite C sont financés? Le 28 février

Plus en détail

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C

Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Recommandations sur la prise en charge de l hépatite C Marc Bourliere, MD Hôpital Saint Joseph Marseille, France 1 er colloque francophone méditerranée VIH / hépatites 27-29 Mars 2015 Alger Conflits d

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre Types de traitement disponibles

Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre Types de traitement disponibles Traitement de l hépatite chronique C et de la NAFLD Journées du Trocadéro 1 octobre 2016 H. Fontaine, Hépatologie (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Types de traitement disponibles Type de molécules Actuellement

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite C en 2015. D Larrey

Prise en charge de l hépatite C en 2015. D Larrey Prise en charge de l hépatite C en 2015 D Larrey L hépatite C, une maladie rare en 2025? 100 000 à 150 000 malades en France 15 000 malades traités par an 2025 ; l hépatite C, une maladie sporadique Mais

Plus en détail

Quelques considérations sur la prise en charge de l'hépatite C après l'avènement des AAD* (hors coinfection VIH)

Quelques considérations sur la prise en charge de l'hépatite C après l'avènement des AAD* (hors coinfection VIH) Quelques considérations sur la prise en charge de l'hépatite C après l'avènement des AAD* (hors coinfection VIH) D.Lacoste 7 ème Journée Régionale du COREVIH Aquitaine 18/03/2014 *Antiviraux d'action Directe

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la santé Ministère de l action et des comptes publics

Ministère des solidarités et de la santé Ministère de l action et des comptes publics Ministère des solidarités et de la santé Ministère de l action et des comptes publics Direction générale de l offre de soins Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins

Plus en détail

Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles

Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles Les hépatites : diagnostic, transmission et traitement Congrès national de l Association Française des Hémophiles Julien Vergniol Hépatologie Hôpital du Haut Lévêque, Pessac 19 mai 2014 Disponible en ligne

Plus en détail

Hépatite chronique C: quelles nouvelles missions pour les psychiatres et les addictologues?

Hépatite chronique C: quelles nouvelles missions pour les psychiatres et les addictologues? Hépatite chronique C: quelles nouvelles missions pour les psychiatres et les addictologues? Lang Jean-Philippe Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales d Alsace ATHS Biarritz 2015 Introduction

Plus en détail

«Information sur la prescription encadrée des nouveaux médicaments actifs contre le virus de l hépatite C»

«Information sur la prescription encadrée des nouveaux médicaments actifs contre le virus de l hépatite C» COMMISSION DES ANTI-INFECTIEUX DE L AP-HP «Information sur la prescription encadrée des nouveaux médicaments actifs contre le virus de l hépatite C» CME du 10 février 2015 Daniel Vittecoq (Président COMAI)

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ Santé publique MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité et sécurité

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Conflits d intérêts Roche : Speaker symposium, board BMS : Speaker symposium, board, soutien recherche MSD : speaker symposium, board Gilead : speaker symposium, board Bayer : speaker symposium Janssen

Plus en détail

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective

Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective Recommandations AFEF juin 2015 Sélection non objective 1 2 3 < F4 F4 Cirrhose Child B Echecs AVD Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf Echec PEG-Riba +/- T-B Naïf & prétraités Sof-sime 12s (G1b)(A) Sof-sim

Plus en détail

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment?

Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Nouvelles thérapeutiques anti-vhc : Pour qui? Quand? Comment? Valérie Canva Hépatologie, CHRU Lille XXII ème Journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST 21/05/2105 Lettre d instruction

Plus en détail

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014

L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni. SFLS Octobre 2014 L hépatite C dans les 20 ans à venir? Philippe Sogni SFLS Octobre 2014 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne

Plus en détail

Emmanuelle Bondon-Guitton Pas de conflits d intérêt Service de Pharmacologie Médicale et Clinique

Emmanuelle Bondon-Guitton Pas de conflits d intérêt Service de Pharmacologie Médicale et Clinique Pharmacologie Médicale Toulouse Médicaments de l hépatite C Emmanuelle Bondon-Guitton Pas de conflits d intérêt Service de Pharmacologie Médicale et Clinique Centre Midi-Pyrénées de PharmacoVigilance,

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015

ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ. Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 ACTUALITÉS SUR LA PRISE EN CHARGE DE L HÉPATITE C CHEZ LE MONOINFECTÉ Dr V.Ozenne Service d hépatogastroentérologie Hôpital Laribosière Le26/01/2015 2014 Janvier Juin Septembre Décembre Sofosbuvir Simeprevir

Plus en détail

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale

Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Traitements de l hépatite C en transplantation rénale Noëlle COGNARD CUEN 03/2015 Virus VHC Petit virus à ARN enveloppé Famille Flaviviridae, genre Hepacivirus 7 génotypes, sous-types Grande hétérogénéité

Plus en détail

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU

ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU ASPECT CLINIQUE ET ÉVALUATION DU TRAITEMENT DE L HÉPATITE C AU SEIN D UNE COHORTE DE PATIENTS CO-INFECTÉS VIH-VHC. N. Bertiaux-Vandaële, H. Montialoux, F. Borsa-Lebas, O. Goria, E. Lerebours, G. Riachi.

Plus en détail

Hépatite C en prison à l'heure des nouveaux traitements

Hépatite C en prison à l'heure des nouveaux traitements 5 ème Université d été de médecine en milieu pénitentiaire Hépatite C en prison à l'heure des nouveaux traitements UN RÉFÉRENTIEL HÉPATITES ET/OU ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE EST-IL APPLICABLE EN MILIEU CARCÉRAL?

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 945 Le 29 mars 2017 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre

Plus en détail

HEPATITE C : vers l éradication. Dr Lionel WANDER Les jeudis de l Europe 10 Décembre 2015

HEPATITE C : vers l éradication. Dr Lionel WANDER Les jeudis de l Europe 10 Décembre 2015 HEPATITE C : vers l éradication Dr Lionel WANDER Les jeudis de l Europe 10 Décembre 2015 Conflits d intérêt en rapport avec le sujet Invitation en congrès en France : Gilead Abbvie Investigateur : étude

Plus en détail

Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques. Bichat, 4 juin 2014

Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques. Bichat, 4 juin 2014 Programme d Education Thérapeutique Hépatites chroniques Bichat, 4 juin 2014 Hépa%tes chroniques virales Centre de référence Hépa%tes Virales: Service d hépatologie Hôpital Beaujon Patrick Marcellin Tarik

Plus en détail

Les Hépatites virales en 2016

Les Hépatites virales en 2016 Les Hépatites virales en 2016 Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales d Alsace Dominique PAYA - Mars 2016 Qu'est ce qu un Service Expert de Lutte contre les Hépatites Virales (SELHV)? Service

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE C

HÉPATITE CHRONIQUE C ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS -1- SOMMAIRE SOMMAIRE...2 AVERTISSEMENT...3 LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS...4 I. ACTES MEDICAUX ET PARAMEDICAUX...4 II. BIOLOGIE...5 III. ACTES

Plus en détail

Compte rendu de séance

Compte rendu de séance Compte rendu de séance Numero unique de document : CSST12-2014033 Date document : Direction : INFHEP Pôle : Maladies Infectieuses Personne en charge : Nathalie Morgensztejn /Caroline Semaille COMITE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LE DEPISTAGE, LES SOINS ET LE TRAITEMENT DES PERSONNES AYANT UNE INFECTION CHRONIQUE AVEC LE VIRUS DE L HEPATITE C

LIGNES DIRECTRICES POUR LE DEPISTAGE, LES SOINS ET LE TRAITEMENT DES PERSONNES AYANT UNE INFECTION CHRONIQUE AVEC LE VIRUS DE L HEPATITE C NOUVELLES RECOMMANDATIONS DE L OMS LIGNES DIRECTRICES POUR LE DEPISTAGE, LES SOINS ET LE TRAITEMENT DES PERSONNES AYANT UNE INFECTION CHRONIQUE AVEC LE VIRUS DE L HEPATITE C NOTE D ORIENTATION NOUVELLES

Plus en détail

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements?

Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Hépatite C : comment traiter en 2015? Quelle est la durée optimale des traitements? Molécules disponibles en France Sofosbuvir Ribavirine PEG interféron Daclatasvir Lédipasvir Siméprévir Indications Sovaldi

Plus en détail

Traitement de l hépatite C : Carré d As

Traitement de l hépatite C : Carré d As Traitement de l hépatite C : Carré d As Christian TREPO Dpt. Hépatologie Hôpital de la Croix-Rousse Unité de recherche sur les hépatites INSERM 1052 LYON Webster Lancet 2015 Evolution de la RVS chez les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 mars 2016 Date d examen par la Commission : 2 mars 2016 daclatasvir DAKLINZA 30 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 3400927941160) B/28 (CIP : 3400927941221) DAKLINZA

Plus en détail

Compte rendu de séance

Compte rendu de séance Compte rendu de séance Numero unique de document :CSST Date document : 31/03/2014 Direction : INFHEP Pôle : Maladies Infectieuses Personne en charge : Nathalie Morgensztejn /Caroline Semaille COMITE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

Education thérapeutique et VHC en milieu carcéral: l expérience du pharmacien

Education thérapeutique et VHC en milieu carcéral: l expérience du pharmacien Education thérapeutique et VHC en milieu carcéral: l expérience du pharmacien Nicolas TERRAIL Pharmacien US de VLM 1 27/10/2015 Le pharmacien Ne prescrit pas Ne fait pas de soins N a pas été bien formé

Plus en détail

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick

Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Bulletin n 947 Le 4 avril 2017 Mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick Cette mise à jour du formulaire pour les régimes de médicaments du Nouveau-Brunswick entre

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

octobre 2015 Hépatite C Mieux connaître l hépatite C Cette brochure a été réalisée avec le soutien de

octobre 2015 Hépatite C Mieux connaître l hépatite C Cette brochure a été réalisée avec le soutien de octobre 2015 Hépatite C Mieux connaître l hépatite C Cette brochure a été réalisée avec le soutien de www.magpatients.org/hepatologie Fibrose et Hépatite Chronique C : pour vous aider à comprendre les

Plus en détail

Du TROD à l ETP, apport de l EQUIPE MOBILE HEPATITES : augmenter la prise en charge de l hépatite C des patients détenus pendant et après leur sortie

Du TROD à l ETP, apport de l EQUIPE MOBILE HEPATITES : augmenter la prise en charge de l hépatite C des patients détenus pendant et après leur sortie Du TROD à l ETP, apport de l EQUIPE MOBILE HEPATITES : augmenter la prise en charge de l hépatite C des patients détenus pendant et après leur sortie REMY André-Jean (1,2,3), BOUCHKIRA Hakim (2), MONTABONE

Plus en détail

AEHV LR. Formation des infirmiers(ères) éducateurs(trices) Montpellier le 03 Mars 2015

AEHV LR. Formation des infirmiers(ères) éducateurs(trices) Montpellier le 03 Mars 2015 AEHV LR Formation des infirmiers(ères) éducateurs(trices) Montpellier le 03 Mars 2015 Prise en charge en éducation thérapeutique des patients en CSAPA Dr Didier RIBARD, Service d hépato-gastroentérologie

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES FAMILLES, DE L ENFANCE ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité et sécurité

Plus en détail

Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Février 2016

Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Février 2016 Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Février 2016 Avec le soutien de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) Présidents Pr Olivier Chazouillères

Plus en détail

14 ième forum SOS Hépatites - 17 novembre 2011

14 ième forum SOS Hépatites - 17 novembre 2011 1 Françoise Faillebin infirmière Anne Degraix coordinatrice 2 Réseau de santé opérationnel depuis février 2007. Financement DRDR puis FISQV. Lien ville / hôpital Prise en charge des malades porteurs d

Plus en détail

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017

Cas à épisodes de Mr S. Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Cas à épisodes de Mr S Pr Gilles Pialoux DESC Séminaire 4 Thématique N 14 30/1/2017 Monsieur S. Patient HSH âgé de 55 ans, coinfécté VIH/VHC(Génotype 3a) sur toxicomanie «ancienne» Sur la plan VIH : depuis

Plus en détail

Rétrocession au Centre Pénitentiaire de Marseille

Rétrocession au Centre Pénitentiaire de Marseille Rétrocession au Centre Pénitentiaire de Marseille Susanna DAVOUST, Audrey FLORNOY, Florent LANET, Valerie AMIRAT-COMBRALIER Pharmacie, Centre Pénitentiaire de Marseille Assistance Publique Hôpitaux de

Plus en détail

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon.

Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. Hépatites C: Quel traitement pour quel patient en 2015? François Bailly, Service d hépatologie, Groupement hospitalier Nord, Lyon. «previr» «asvir» «buvir» NS3-4A PI 1 st gen NS3-4A PI 2 nd gen NS5A-I

Plus en détail

Élargissement du périmètre de remboursement

Élargissement du périmètre de remboursement RECOMMANDATION DU COLLÈGE Prise en charge de l hépatite C par les médicaments antiviraux d action directe (AAD) Élargissement du périmètre de remboursement Date de validation par le collège : 7 décembre

Plus en détail

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE Région : Département :..District :.. Prénom(s) :...Nom : Site :...Numéro d identification du patient : Date de l examen initial : / / 1 Caractéristiques sociodémographiques

Plus en détail

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6

MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 MÉDICAMENTS REMBOURSÉS POUR LE TRAITEMENT DE L HÉPATITE C CHRONIQUE DE GÉNOTYPES 1 À 6 Ce tableau est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du professionnel de la santé. Les informations

Plus en détail

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Docteur Olivier Brasse Médecin généraliste Praticien Attaché Département Addiction-Prévention-Education thérapeutique

Plus en détail

Avis 10 juillet 2013

Avis 10 juillet 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 juillet 2013 COPEGUS 200 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 362 003 9 5) B/42 (CIP : 34009 361 590 8 2) B/112 (CIP : 34009 362 004 5 6) B/168 (CIP : 34009 361

Plus en détail

VHC: Le Virus et sa découverte

VHC: Le Virus et sa découverte Hépatite C VHC: Le Virus et sa découverte Hépatites non A non B? Identification par cdna screening en 1989 Virus de la famille des Flaviviridae Hepacivirus, virus à ARN (mc +) avec une nucléocapside icosaédrique

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Docteur Olivier Brasse Médecin généraliste Praticien Attaché Pôle Addiction-Prévention-Education thérapeutique

Plus en détail

PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH. FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92)

PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH. FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92) PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92) CONTEXTE Prise en charge du VIH très hospitalo-centrée!

Plus en détail

ACTUALISATION STGE 2015 DES RECOMMANDATIONS DU TRAITEMENT DES HEPATITES VIRALES C

ACTUALISATION STGE 2015 DES RECOMMANDATIONS DU TRAITEMENT DES HEPATITES VIRALES C ACTUALISATION STGE 2015 DES RECOMMANDATIONS DU TRAITEMENT DES HEPATITES VIRALES C PARTICIPANTS Société Tunisienne de Gastro-Entérologie (STGE) Société Tunisienne de Pathologie infecjeuse (STPI) Centre

Plus en détail

Traitement de l hépatite C à l ere des combos

Traitement de l hépatite C à l ere des combos 11//15 Traitement de l hépatite C à l ere des combos Pr Albert Tran Hôpital l Archet 2, Hépatologie, Nice E mail : tran@unice.fr Evolution du traitement VHC Boceprevir Interferon Ribavirine Peg-Interferon

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2017 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Juin 2015

Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Juin 2015 Recommandations AFEF sur la prise en charge des hépatites virales C Juin 2015 Avec le soutien de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) Présidents Pr Olivier Chazouillères (APHP

Plus en détail

Recommandations AFEF sur la prise en charge de l hépatite virale C Mars 2017

Recommandations AFEF sur la prise en charge de l hépatite virale C Mars 2017 Recommandations AFEF sur la prise en charge de l hépatite virale C Mars 2017 Avec le soutien de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) Pr Ariane Mallat (APHP Henri Mondor) Pr

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L'INFECTION PAR LE VHC: PLACE DES NOUVEAUX ANTIVIRAUX D'ACTION DIRECTE (AAD)

PRISE EN CHARGE DE L'INFECTION PAR LE VHC: PLACE DES NOUVEAUX ANTIVIRAUX D'ACTION DIRECTE (AAD) PRISE EN CHARGE DE L'INFECTION PAR LE VHC: PLACE DES NOUVEAUX ANTIVIRAUX D'ACTION DIRECTE (AAD) UE pharmacie clinique spécialisée Jeudi 16 avril 2015 Reine KIMBIDIMA Manuela SANCHEZ Simon SCODALVOPE Internes

Plus en détail

EPCLUSA MC Hépatite C chronique

EPCLUSA MC Hépatite C chronique EPCLUSA MC Hépatite C chronique FÉVRIER 2017 Marque de commerce : Epclusa Dénomination commune : sofosbuvir / velpatasvir Fabricant : Gilead Forme : comprimé Teneur : 400 mg - 100 mg Avis d inscription

Plus en détail

Programme DU VIH/hépatites /IST 2015/2016

Programme DU VIH/hépatites /IST 2015/2016 Programme DU VIH/hépatites /IST 2015/2016 Jeudi 10 décembre 2015 (6 heures) 9h-9h30. Accueil. Présentation de l enseignement. Pr Neau 9h30-12h30. Aspects virologiques. Classification des rétrovirus. Structure

Plus en détail

HARVONI MC ET HOLKIRA MC PAK Hépatite C chronique de génotype 1

HARVONI MC ET HOLKIRA MC PAK Hépatite C chronique de génotype 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 1 0 1 0 1 HARVONI MC ET HOLKIRA MC PAK Hépatite C chronique de génotype 1 JUILLET 01 Marque de commerce : Harvoni Dénomination commune : Lédipasvir/sofosbuvir Fabricant : Gilead Forme

Plus en détail

ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C

ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C GUIDE MEDECIN -1- SOMMAIRE SOMMAIRE...2 INTRODUCTION...3 GUIDE MEDECIN POUR L ALD 6 - VHC...4 I. BILAN INITIAL...4 I.1. Objectifs...4 I.2. Professionnels impliqués...4 I.3. Rappel

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction Pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau Qualité et sécurité des soins Personne

Plus en détail

fibrose hépatique Prévalence de la chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France FOCUS

fibrose hépatique Prévalence de la chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France FOCUS FOCUS 17 Prévalence de la fibrose hépatique chez les usagers de drogues fréquentant les Caarud et Csapa d Île-de-France Élisabeth Avril / Directrice de l association Gaïa-Paris En France, la première cause

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement

Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement Prise en charge de l hépatite C Chez les usagers de drogues: De la prévention au traitement Dr Mathieu Rougemont Infectiologue et ancien chef de clinique aux Hôpitaux de Genève, Suisse Conflits d intérêts

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami

Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique. R. Gérolami Carcinome Hépatocellulaire : Evaluation préthérapeutique R. Gérolami Généralités Epidémiologie Evaluation du foie non tumoral Diagnostic du CHC Bilan d extension Classifications CHC : Epidémiologie 620

Plus en détail

Le traitement des hépatites virales B et C

Le traitement des hépatites virales B et C Diplôme Universitaire d Infectiologie, Chimiothérapie Anti-Infectieuse, et Vaccinologie Le traitement des hépatites virales B et C Dr Laurent COTTE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital

Plus en détail

Foie cirrhotique > 90%

Foie cirrhotique > 90% Cirrhose et carcinome hépatocellulaire Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie (1) 1- Forte association avec les maladies chroniques du foie Foie

Plus en détail

Pr Didier Neau. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales. Hôpital Pellegrin

Pr Didier Neau. Service des Maladies Infectieuses et Tropicales. Hôpital Pellegrin Pr Didier Neau Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pellegrin Co-infectionVIH-VHC Séroprévalence en France: 16,5 à 19% (selon les sources) Modes de contamination Epidémiologie Usagers

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

Forum SOS hépatites Lyon 17 et 18 novembre 2011

Forum SOS hépatites Lyon 17 et 18 novembre 2011 Forum SOS hépatites Lyon 17 et 18 novembre 2011 Titre de la Présentation Dr Elisabeth AVRIL GAIA PARIS LE FIBROSCAN Outil de mobilisation et d accès aux soins PLAN Historique du projet Présentation de

Plus en détail

Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère

Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère Recommandations de prise en charge des hépatites B & C en milieu carcéral. Quels accès? Quels accompagnements? Expérience de prise en charge Maison d arrêt de Varces Isère Dr MN Hilleret CHU Grenoble Prométhée

Plus en détail

mai 2016 Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de

mai 2016 Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de magpatients mai 2016 > Hépatite C Co-infection par le VIH Cette brochure a été réalisée avec le soutien de www.magpatients.org/hepatologie MagPat3Def.indd 1 08/06/2016 13:41 Particularités de la co-infection

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE C Actualisation novembre 2007 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

2 juin 2015 Journée nationale de lutte contre les hépatites virales. Les recommandations des patients Pascal Mélin SOS HEPATITES

2 juin 2015 Journée nationale de lutte contre les hépatites virales. Les recommandations des patients Pascal Mélin SOS HEPATITES 2 juin 2015 Journée nationale de lutte contre les hépatites virales Les recommandations des patients Pascal Mélin SOS HEPATITES Suite au forum de SOS hépatites mars 2015 Maintenir un dépistage actif VHC/VHB

Plus en détail

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Évolution des receveurs HCV+ en greffe d organes Utilisation de donneurs anti-hcv

Plus en détail

Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH)

Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) Surveillance hépatique chez les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) Le foie assure de multiples fonctions indispensables à notre organisme. Sa fonction principale est de permettre le passage des éléments

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er avril 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er avril 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er avril 2015 Le projet d avis adopté par la Commission de la transparence le 4 mars 2015 a fait l objet d une audition le 1 avril 2015 VIEKIRAX 12,5 mg / 75 mg / 50

Plus en détail

2 gélules/jour durant 3 mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues

2 gélules/jour durant 3 mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues 2 gélules/jour durant mois pour guérir l hépatite C : l hépatologie enfin à la portée de tous les gastro-entérologues H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale (Pr S. Pol), Hôpital Cochin Molécules en

Plus en détail

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy

L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité. F. PAILLE Nancy L Alcoologie en Médecine Générale et en milieu hospitalier de proximité F. PAILLE Nancy Risque d usage nocif et de dépendance = Interactions : Produit (P) x Individu (I) x Environnement (E) P = facteurs

Plus en détail

PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE

PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE PROPOSITION DE CAHIER DES CHARGES POUR L EDUCATION THERAPEUTIQUE EN NEPHROLOGIE Version de travail CIB_10oct2008 Introduction L organisation Mondiale de la Santé a souligné dans son rapport de 2006 que

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail