V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "V. Bourcy UCOG Pays de La Loire. D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL"

Transcription

1 Enquête et sensibilisation sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé des régions Bretagne et Pays de la Loire : focus sur les voies orales V. Bourcy UCOG Pays de La Loire D. Déniel - Lagadec UCOG Bretagne Observatoire dédié au cancer B PL CNRC 2015 jeudi 1 er octobre 2015

2 Le contexte Parcours de santé d une personne âgée souvent plus complexe Relais structure de soins vers domicile de plus en plus précoce Une enquête nationale sur «la prise en charge des cancers ou hémopathies malignes dans les structures gériatriques», (2014 SFGG): un sous-recours à l expertise gériatrique Sensibiliser les professionnels aux nouvelles dispositions Comprendre leurs attentes

3 Implication de 2 types de structures Observatoire dédié au cancer : Rattaché aux OMEDITs Bretagne et PDL depuis 2011 Structure d évaluation et d expertise scientifique en cancérologie UCOG Bretagne et Pays de la Loire

4 LES OBJECTIFS DU PROJET Identifier les pratiques, les difficultés et les besoins des professionnels de santé de nos 2 régions Informer les professionnels sur : la filière oncogériatrique : grille G8 de détection des fragilités (oncodage) + recours aux EOG (Evaluations OncoGériatriques) l utilisation des fiches explicatives «Voies Orales» de l OMEDIT destinées aux patients et aux professionnels de santé 4/28

5 Les Voies Orales anticancéreuses Thérapies orales : 25 % des prescriptions d anticancéreux en 2020 (INCa) Mieux gérer ensemble les problématiques liées aux voies orales : OBSERVANCE - 1/6 des patients suivent bien la prescription (doses, horaires, prises/aliments...) INTERACTIONS - 25 à 75% des patients n ont pas le bénéfice complet du traitement - 1/3 des patients oublient à l occasion => Perte de chance pour le patient - Toxicité : 7 à 10% EFFETS INDESIRABLES - 1 / 4 à 2/3 des patients Interruption de traitement

6 les fiches Voies Orales Fiche patient - Remise pendant la consultation - Support pour explication Fiche professionnel - Jointe au courrier de consultation pour médecin ou confiée au patient - Envoyée au pharmacien avec ordonnance - Fiches consultées par pharmacien et IDE

7

8

9 Quels professionnels? Quels professionnels? Médecin généraliste IDE Libérale Radiothé. Pharmacien Oncologue Spécialiste d organe Hémato. Chirurgien Spécialiste de la cancérologie 9/28

10 LA MÉTHODE Envoi du questionnaire + 3 plaquettes d information : - plaquette Observatoire du cancer + fiches VO - plaquette UCOG + grille G8 - plaquette contacts territoriaux Collaboration des : URPS Médecins libéraux URPS IDE Libéraux URPS Pharmaciens et Conseil de l Ordre des Pharmaciens Réseaux OncoBretagne et OncoPL professionnels sensibilisés 10/28

11 LES QUESTIONNAIRES Les traitements anticancéreux par voie orale Connaissance des structures Le suivi des patients (difficultés et organisation) La grille G8 et les évaluations oncogériatriques Et dans l avenir 11/28

12 LES RÉSULTATS DE L ENQUÊTE

13 LES RÉPONDANTS Méd. Généralistes IDE Pharmaciens Spécialistes Total Effectifs Taux de retour % 13% 9% 7% 8,3% Coordinateur d'ehpad (MG) NON 6% NR 6% Spécialiste d'organe 36% Répartition des spécialistes en cancérologie Oncologie médiacle 25% OUI 88% Chir. Urologique 5% Chir Gynécologique 15% Hématologie 7% Radiothérapie 12%

14 Connaissance des structures Bonne connaissance des UCOG et EOG par les cancérologues mais insuffisamment par les professionnels du premier recours % des professionnels connaissant les UCOG et le principe des évaluations oncogériatriques 100,0% 90,0% 80,0% 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0% connaissance des UCOG connaissance des EOG MG IDE Spécialistes Pharmaciens 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% % des professionnels connaissant l observatoire du cancer MG IDE Spécialistes Pharmaciens

15 LA GRILLE G8 : DÉPISTAGE DES FRAGILITÉS G8 est connue des spécialistes mais pas des généralistes 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 5,3% 26,3% 68,4% Médecins généralistes Utilisation de la grille G8 32,0% 27,2% 24,3% 16,5% Spécialistes Très souvent Souvent Parfois Jamais 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Connaissance de la grille G8 89,9% 8,8% Médecins généralistes 17,6% 82,4% Spécialistes non oui Son utilisation reste à améliorer

16 LES ÉVALUATIONS ONCOGÉRIATRIQUES Evaluation oncogériatrique : une aide à la décision et à la prise en charge La synthèse de l EOG influence votre décision : 13% 10% Jamais 39% 38% Parfois Souvent L'EOG aide les spécialistes à : 5% systématiquement La décision thérapeutique 25% 24% 46% La mise en place d'un suivi La réadaption du traitement Autre

17 LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS AGES Les professionnels rencontrent parfois des difficultés lors de la prise en charge : 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 1,4% 2,4% 3,2% 25,3% 54,8% 19,5% 64,8% 19,2% 23,2% 1,2% 12,4% 83,0% Très souvent Souvent Parfois Jamais 10% 0% 3,7% 3,6% Médecins Généralistes IDE 6,4% 3,3% Spécialistes Pharmaciens Médecins généralistes : - Polymédication (68%), Ordonnances multiples (59%) IDE : - Défaut de communication avec l équipe de cancérologie (63%) Spécialistes : - Gestion de la perte d autonomie (70%) Pharmaciens en officine : - Ordonnances multiples (55%)

18 LES FICHES VOIES ORALES Les professionnels utilisent peu les fiches VO Son utilisation reste à améliorer

19 FICHES VO ET SUJETS AGES LES FICHES «VOIE ORALE» 100% 90% Trouvez vous que ces fiches soient adaptées aux personnes âgées? 80% 70% 60% 50% 53% 57% 58% Pas du tout Un peu 40% 30% 27% 33% 30% 33% 25% 25% Assez Tout à fait 20% 10% 11% 9% 4% 9% 9% 11% 6% 0% Médecins généralistes IDE Pharmacien Spécialiste Élaboration fiches complémentaires pour les sujets âgés (collaboration UCOG)

20 SUIVI DE l OBSERVANCE DES TRAITEMENTS IDE Rencontrez-vous des difficultés dans l observance des traitements? Souvent 17% Très souvent 4% Jamais 7% Parfois 72% Pensez-vous que le suivi du patient âgé traité par Voie Orale est sécurisé et de qualité? Assez 21% Tout à fait 2% Pas du tout 30% Un Peu 47%

21 LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS AGES De quelles informations souhaiteriez vous disposer? Mode d'action des traitements Gestion des polymédications Gestion de la prise de médicaments anticancéreux oraux Gestion des toxicités Gestion des interactions alimentaires et phytothérapies Gestion des interactions médicamenteuses 63% 63% 18% 41% 36% 22% 21% 52% 51% 47% 49% 50% 43% 52% 47% 31% 32% 18% 28% 55% 41% 35% 25% 0% MG IDE Spécialistes Pharmaciens

22 VOS PRATIQUES DANS L AVENIR 00% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 84% 12% 14% 4% Médecins généralistes Concernant la grille G8 23% 63% Spécialistes 91% 93% Impact des informations reçues sur les pratiques Concernant les fiches VO Je ne l utilisais pas et continuerai à ne pas l utiliser Je l utilisais pas et l utiliserai désormais 49% 47% 56% Je l utilisais et continuerai à l utiliser 19% 25% 6% 3% 3% 4% 4% MG IDE Pharmaciens Spécialistes

23 Les actions à venir Formation Soirée d information pour les MG et IDE L de l agglomération nantaises Temps de formation pour les IDE L ou pluriprofessionnelle dans les différents départements (parcours, EOG, effets secondaires) en partenariat avec l URPS IDE et l OMEDIT e-learning pour les pharmaciens Lien ville hôpital Suivi téléphonique pour certains patients traités par VO et transmission aux acteurs de 1 er recours Diffusion des fiches VO pour les personnes âgées Réflexion sur un support pour transmission d information Construction d une étude de faisabilité (en Pays de la Loire) pour étudier l intérêt d un passage de l IDE L au domicile avant le début des traitements

24 Merci pour votre attention L âge «. n interdit rien mais n autorise pas tout» 24

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire :

Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Enquêtes sur la prise en charge des sujets âgés atteints d un cancer auprès des professionnels de santé de Bretagne et Pays de la Loire : Pratiques, difficultés rencontrées et besoins SHS 22 05 2015 Patient

Plus en détail

Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité

Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité Onco-gériatrie L UCOG favorise une prise en charge de proximité Le vieillissement de la population et la forte augmentation de l incidence de la plupart des cancers au-delà de 65 ans font de la prise en

Plus en détail

IPIOPA. UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker

IPIOPA. UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker IPIOPA UCOGpl/URPS pays de la Loire Prix marguerite/teva Véronique Bourcy Pr Laure de Decker Les chimiothérapies orales Avenir de la pharmacologie anticancéreuse : thérapies ciblées. Une voix d administration

Plus en détail

EVALUATION DE L UTILISATION DE LA GRILLE G8

EVALUATION DE L UTILISATION DE LA GRILLE G8 EVALUATION DE L UTILISATION DE LA GRILLE G8 EN CANCÉROLOGIE ET DU RECOURS AUX ÉVALUATIONS ONCOGÉRIATRIQUES Une démarche participative pour sensibiliser les professionnels à l oncogériatrie V. Bourcy Dr

Plus en détail

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE 08/11/2016 Dr Dominique CHARLETY (Grenoble)

Plus en détail

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014

IDE en OncoGériatrie. Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN. 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 IDE en OncoGériatrie Priscille LE BON CLCC Baclesse, IDE coordinatrice UCOG BN 2 ème Journées d Actualités en OncoGériatrie 11 Octobre 2014 1. Présentation 2. IDE en Consultation d OncoGériatrie 3. IDE

Plus en détail

L observance Comment la mesurer et l améliorer

L observance Comment la mesurer et l améliorer L observance Comment la mesurer et l améliorer Catherine Rioufol Pharmacien Plateforme Oncoral - Institut de Cancérologie Hospices Civils de Lyon EMR 3738 -UFR Lyon Sud, UCBL1 catherine.rioufol@chu-lyon.fr

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Danielle PREBAY Pharmacien URPS 23 mars 2017 Analyse de Risques du parcours - patient sous Prescription

Plus en détail

DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL. Missions et difficultés du pharmacien d officine

DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL. Missions et difficultés du pharmacien d officine DISPENSATIONS DES CHIMIOTHERAPIES ORALES : LIEN VILLE-HOPITAL Missions et difficultés du pharmacien d officine 12 e Biennale Monégasque de Cancérologie, 4 février 2016 A L ORIGINE PLAN Enquête auprès de

Plus en détail

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen

Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale. MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Volet Médicament : Prise en charge des patients sous chimiothérapie orale MikaëlDAOUPHARS, Valentin JORET 4 novembre 2014, Rouen Partage d expérience : un pharmacien d officine Par Valentin JORET, pharmacien

Plus en détail

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin

Rôle du pharmacien dans la prise. orales : l expérience du réseau du marsan. MP.Brechet, B.Gosselin Rôle du pharmacien dans la prise en charge des chimiothérapies orales : l expérience du réseau du marsan MP.Brechet, B.Gosselin CONTEXTE Contexte réglementaire : Décret «rétrocession» du 15 juin 2004 Décret

Plus en détail

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017

LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION. Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 LES CONSULTATIONS DE PRIMO PRESCRIPTION Loubna DIOURI IDE Recherche clinique Jeudi 23 mars 2017 Rappel du cadre légal Actions du Plan Cancer ( 2014-2019) afférentes au parcours de soins des patients sous

Plus en détail

Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale. Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients

Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale. Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients Hématologie : Effets indésirables des anticancéreux par voie orale Résultats de l enquête conduite auprès des associations de patients Septembre 2014 Contexte Dans le cadre du Plan cancer 2014-2019, l'institut

Plus en détail

Travaux du Groupe Voies Orales Contre le Cancer VOCC

Travaux du Groupe Voies Orales Contre le Cancer VOCC Travaux du Groupe Voies Orales Contre le Cancer VOCC Participants groupe VOCC B PL Réseaux Onc Oriant (Lorient), le réseau territorial de cancéro de Nantes, OncoKerné (Quimper), et OCLE (Saint Nazaire)

Plus en détail

Formation-Action-Cancer-Education (FACE)

Formation-Action-Cancer-Education (FACE) Appel à projet INCa Education Thérapeutique du Patient et chimiothérapies per os Formation-Action-Cancer-Education (FACE) V. Noirez - Pharmacien CHR Mercy N. Fabié Pharmacien RRC Oncolor AAP - ETP (juin

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT

ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT ONCOGÉRIATRIQUE PAR LES RÉSEAUX GÉRONTOLOGIQUES DU DÉPARTEMENT DE LA VIENNE COORDINATION DE LA PRISE EN CHARGE EN ONCOGERIATRIE CNRC J-L PEFFERKORN - 2 octobre 2014 LES RESEAUX

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail

Fédérer vers de nouvelles organisations. Recherche proposée par le CHU à la région Normandie

Fédérer vers de nouvelles organisations. Recherche proposée par le CHU à la région Normandie Programme RESOCAN Un lien Ville-Hôpital en Cancérologie pour l accompagnement des patients traités par anticancéreux per os PREPS : Programme de recherche sur la performance du système des soins Enjeu

Plus en détail

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes,

Parcours du patient. Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, Réseau Onc Oriant Réseau de Cancérologie Territoire de Santé n 3 Juin 25 Parcours du patient Diagnostic (cliniques, cabinets libéraux : généralistes, spécialistes.) RCP Dispositif autour de l'annonce Traitement

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE

FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE FORMATION AIDE SOIGNANTE SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN SOIN EN ONCOGÉRIATRIE Tranier Alexandrine Réunion d information infirmières et aides soignants 12 septembre 2016 Sommaire Rationnel de l étude Méthodologie

Plus en détail

Travail partagé des coordinateurs de réseau

Travail partagé des coordinateurs de réseau RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE 5 ème Edition Mardi 29 Janvier 2013 Travail partagé des coordinateurs de réseau Mme Nathalie BINOIT Infirmière coordinatrice du réseau Oncologie

Plus en détail

PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES

PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES PLACE DU PHARMACIEN DANS LA GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES THERAPIES CIBLEES ET DES CHIMIOTHERAPIES ORALES - ATTENTES RECIPROQUES ONCOLOGUES/PHARMACIENS 8 novembre 2016 INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN

LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN LES ENJEUX DE LA SURVEILLANCE ARTAGÉE DU CANCER DU SEIN Regards croisés des médecins et des patientes de la région Rhône- Alpes. BARRACHIN Sigrid LABROSSE Hélène, FARSI Fadila, PREAU Marie Présentation

Plus en détail

GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016

GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016 SUIVI A DOMICILE DES THERAPIES CIBLEES ORALES GUIBAUD Séléna (IDE coordinatrice) FLANZY Véronique (pharmacien) 22 septembre 2016 DE PLUS EN PLUS DE PATIENTS TRAITES EN VILLE Les progrès à la fois pharmacologiques

Plus en détail

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils

Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : De nouveaux outils 3 e journée Hygiène et gestion des risques en EHPAD ARLIN Pays de la Loire 1 Dr Elise Rochais 9 octobre 2014, Angers Unité de F.

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DES FONCTIONNEMENTS ET. Quel avenir pour les réseaux et les 3C ARTICULATIONS RRC / RT / 3C. Cliquez pour modifier le style du titre

ETAT DES LIEUX DES FONCTIONNEMENTS ET. Quel avenir pour les réseaux et les 3C ARTICULATIONS RRC / RT / 3C. Cliquez pour modifier le style du titre Cliquez pour modifier le style du titre ETAT DES LIEUX DES FONCTIONNEMENTS ET ARTICULATIONS RRC / RT / 3C Quel avenir pour les réseaux et les 3C Eric Bauvin ACORESCA 1 er octobre 2015 Amiens 1 Cliquez

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Feuille de route régionale. Plan Cancer III

Feuille de route régionale. Plan Cancer III Feuille de route régionale Plan Cancer III 9 ème colloque Inter 3C des 3C 9 et 10 Marseille 6 novembre 2015 Action 2.1 : Garantir aux patients, avec l appui du médecin généraliste ou de l équipe de premier

Plus en détail

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale

VITALink, Suivi des patients sous thérapie orale Barbara POIROT IDE en éducation thérapeutique Centre Paul Strauss bpoirot@strasbourg.unicancer.fr 3 Rue de la Porte de l Hôpital 67065 STRASBOURG CEDEX 03 88 25 24 24 Le 19 novembre 1923, le Centre Régional

Plus en détail

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination

Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Parcours de soins en cancérologie: les défis de la coordination Dr Mario Di Palma Département Ambulatoire JESS 2014, Saint- Etienne Les progrès en cancérologie Progrès techniques: > Nouveaux médicaments

Plus en détail

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale.

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. Monsieur Eric CINI Infirmier Coordinateur Institut Paoli-Calmettes Marseille Le contexte

Plus en détail

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL

ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL ONCOPL, le Réseau Régional de Cancérologie des Pays de la Loire Fabienne Empereur, médecin coordonnateur ONCOPL mardi 4 novembre 2014 1 Missions des RRC «Garantir, à tous les patients atteints de cancer

Plus en détail

Prévention et repérage de la dénutrition des personnes âgées à domicile par les infirmières libérales : vers un nouvel outil connecté?

Prévention et repérage de la dénutrition des personnes âgées à domicile par les infirmières libérales : vers un nouvel outil connecté? Prévention et repérage de la dénutrition des personnes âgées à domicile par les infirmières libérales : vers un nouvel outil connecté? FORUM RÉGIONAL NUTRITION - 5 OCTOBRE 2017 1 Conflits d intérêt Nous

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIE ORALE 1 Partage d expérience Pharmacien Hospitalier Pascale Garnier Clinique Pasteur Evreux Anaïs Breteau- OMEDIT Haute Normandie CONTEXTE Balbutiements

Plus en détail

Coordination Ville / Hôpital autour du Patient

Coordination Ville / Hôpital autour du Patient Coordination Ville / Hôpital autour du Patient rôle complémentaire mentaire des IDEC évaluation des besoins pour le retour à domicile collaboration avec les autres réseaux r territoriaux 2 ème journée

Plus en détail

PROGRAMME D INTERVENTION EN POITOU CHARENTES DES INFIRMIÈRES COORDINATRICES DANS LE PARCOURS PERSONNALISÉ DU PATIENT EN CANCÉROLOGIE

PROGRAMME D INTERVENTION EN POITOU CHARENTES DES INFIRMIÈRES COORDINATRICES DANS LE PARCOURS PERSONNALISÉ DU PATIENT EN CANCÉROLOGIE Virginie BOYER-PRIMAULT Infirmière coordinatrice en cancérologie Pays Thouarsais (79) Marie ARANDA Infirmière coordinatrice en cancérologie Bignoux (86) PROGRAMME D INTERVENTION EN POITOU CHARENTES DES

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie

Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie. Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie Guillaume BONNET IDE UCOG de Picardie UCOG de Picardie 15 septembre 2013 Equipe de coordination Suivi téléphonique des patients en Oncogériatrie 2 ème plan

Plus en détail

«Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées»

«Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées» «Projet d organisation du lien ville-hôpital en Midi-Pyrénées» Point de vue du pharmacien d établissement Dr. Bernard Delmas C.H. Val d Ariège Réunion du 2/06/2014 Le cancer aujourd hui De plus en plus

Plus en détail

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien

Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Accompagner le patient au cours de sa pathologie cancéreuse, place du pharmacien clinicien Etude COMPHOR Appel à projet DGOS 2016 «Mise en œuvre de la pharmacie clinique en Etablissement de Santé» Journée

Plus en détail

Qu est-ce que l oncogériatrie

Qu est-ce que l oncogériatrie Question 1 Qu est-ce que l oncogériatrie Une prise en charge adaptée des personnes âgées atteintes de cancer Une expertise gériatrique en complément de l expertise carcinologique Une approche pluridisciplinaire

Plus en détail

SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE

SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE SERVICE RENDU AU PATIENT PAR UN RÉSEAU TERRITORIAL DE CANCÉROLOGIE TRAVAUX des réseaux d Ile-de-France 3 e Congrès National des Réseaux de Cancérologie CONSTELLATION, ENSEMBLE, GYNECOMED, ONCORIF, ONCOVAL,

Plus en détail

Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique. Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux

Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique. Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux 1 Problématiques De la recherche clinique Oncogériatrique Cécile Mertens Unité de Coordination en OncoGériatrie Institut Bergonié et CHU de Bordeaux 2 Vieillissement de la population et Cancer Espérance

Plus en détail

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015

Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Enquête Régionale «Accès à l information aux Soins Oncologiques de Support (SOS)» Nord Pas-de-Calais 2015 Contexte : Contexte national «élargir l approche du soin en accordant une place systématique aux

Plus en détail

Le cancer au-delà de 65 ans : Connaitre l indispensable

Le cancer au-delà de 65 ans : Connaitre l indispensable Le cancer au-delà de 65 ans : Connaitre l indispensable Médecins, pharmaciens Dates de session PUBLIC CIBLE 21 et 22 septembre 2015 11 et 12 janvier 2016 Chirurgiens oncologues, Spécialistes d organes,

Plus en détail

Présentation Rôle - Missions Mardi 04 Novembre 2014 Caen

Présentation Rôle - Missions Mardi 04 Novembre 2014 Caen Unité de Coordination en Oncogériatrie Présentation Rôle - Missions Mardi 04 Novembre 2014 Caen Historique 1995: 1 ères équipes françaises: Lyon puis Bordeaux Paris 2000-2005: Etat des lieux par les instances

Plus en détail

Patients. Mode d interrogation : Les échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne.

Patients. Mode d interrogation : Les échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne. MÉTHODOLOGIE Méthodologie Etude réalisée auprès de Titulaires - 521 - Equipes - 197 - Echantillon de, national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus s étant rendue en pharmacie

Plus en détail

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO

Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO Interaction de l UCOG-SUD-CRÉTEIL avec la plateforme CALIPSSO 1 Claire QUEVAL cadre de santé Monaco Age Oncologie 19/20 mars 2015 CALIPSSO - 3C Hôpital Henri Mondor 2 Des problèmes fréquents Fréquence

Plus en détail

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités

Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Relations pharmaceutiques ville hôpital : généralités Dr F Pinguet CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer en France 332 000 nouveaux cancers en 2008 contre 160 000 en 1980 145 000 personnes meurent chaque

Plus en détail

Cancer du côlon. 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien

Cancer du côlon. 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien Cancer du côlon 1ères rencontres auvergnates en oncogeriatrie-1 er mars 2016 Sophie Trevis-Pharmacien Patient de 76 ans, opéré d un cancer du colon (FOLFOX en adjuvant) en récidive avec métastases hépatiques

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 1 4 M A R S 2 0 1 7 CHU P O N T C H A I L L O U EXPÉRIMENTATION EN COURS Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif

Plus en détail

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Sommaire 1. Rôle et missions du 3C de territoire 2. Le 3 ème Plan Cancer 3. Actions mises en place par le 3C de territoire

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015

Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015 1 Quelles actualités en Oncogériatrie? Cécile Mertens 27/11/2015 Pourquoi l Oncogériatrie? Quelques chiffres 2 Oncogériatrie Une discipline en plein essor, née en 1983. Alliance entre l oncologie et la

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 Machecoul Challans St Gilles Croix de Vie Les orientations du projet médical : Organiser et adapter le parcours de soins aux besoins de la personne âgée Améliorer la programmation

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 1 Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 15 Septembre 2016 Loïc PHILIPPE (Pharmacien inspecteur de santé publique, ARS Bourgogne-Franche-Comté)) Laure BRUNET (Pharmacien assistant spécialiste, CH de

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017

Conciliation médicamenteuse. Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Conciliation médicamenteuse Journées régionales OMEDIT N-A 19 JUIN 2017 Pourquoi pratiquer la conciliation médicamenteuse? Le médicament = 2ème cause d événements indésirables graves (EIG) évitables liés

Plus en détail

Actualités du RRC ONCAUVERGNE

Actualités du RRC ONCAUVERGNE Actualités du RRC ONCAUVERGNE 17 Mars 2015 Professeur Jacques-Olivier BAY Président du RRC ONCAUVERGNE Organisation des soins Coordination des soins en cancérologie Le pré requis indispensable à la qualité

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé

Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé Fabienne Courdesses-Chargée de mission ETP- Réseau Onco94 Ouest- CNRC -1 er octobre 2015 Onco 94 Ouest en quelques mots Trois

Plus en détail

IDEC en Cancérologie Rencontre entre le CHU et l inter-pôles de Brocéliande du 14 mars 2017

IDEC en Cancérologie Rencontre entre le CHU et l inter-pôles de Brocéliande du 14 mars 2017 Présents : IDEC en Cancérologie Rencontre entre le CHU et l inter-pôles de Brocéliande du 14 mars 2017 R. DERIEUX - ARS Bretagne B. MORDELLET - ARS Bretagne J.HUET - IDEC Réseau Oncarmor D. NIMUBONA Médecin

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

Réunion du réseau d OncoGériatrie. Mardi 18 octobre h Visioconférence

Réunion du réseau d OncoGériatrie. Mardi 18 octobre h Visioconférence Réunion du réseau d OncoGériatrie Mardi 18 octobre 2016-17h Visioconférence 1 Ordre du jour 1. Retour congrès SoFOG et CNRC : rapprochement Réseau Régional de Cancérologie/UCOG, rôle du réseau d oncogériatrie

Plus en détail

8 OCTOBRE MATIN 9H00-10H00 // OUVERTURE (AUDITORIUM) 10h00-11h30. 10h00-11h30

8 OCTOBRE MATIN 9H00-10H00 // OUVERTURE (AUDITORIUM) 10h00-11h30. 10h00-11h30 8 OCTOBRE MATIN 08h00 8H00-9H00 // ACCUEIL 09h00 9H00-10H00 // OUVERTURE (AUDITORIUM) SALLE COLBERT SALLE BONAPARTE AUDITORIUM VAUBAN SALLE PUGET SALLE RAIMU 1 SALLE RAIMU 2 ESPACE SHOW CASE-1 ESPACE SHOW

Plus en détail

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN. Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale.

TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN. Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. TÉLÉMEDECINE : EXPERIENCE DE TERRAIN Programme Infirmier de Télé Suivi à domicile du Sujet âgé sous thérapie orale. Congrès AFSOS Soins de support Session sur la télémédecine Vendredi 14 Octobre 2016 DANO

Plus en détail

Rencontres Qualité-Efficience en EHPAD :

Rencontres Qualité-Efficience en EHPAD : Rencontres Qualité-Efficience en EHPAD : Lutte contre la iatrogénie médicamenteuse en EHPAD : Plan d actions régional de l OMEDIT Juin 2013 Contexte Demande ARS fin 2011 : Définir des priorités d actions

Plus en détail

L Oncogériatrie en région. Un exemple en PACA et en Corse

L Oncogériatrie en région. Un exemple en PACA et en Corse L Oncogériatrie en région Un exemple en PACA et en Corse Le contexte national AAP INCa mars 2011 : Déploiement national UCOG PACA : 2 UCOG UCOG PACA-Ouest : CLCC et CHU de Marseille UCOG PACA-Est : CLCC

Plus en détail

Oncogériatrie de l UPCOG à l UCOG. Dr Sophie Abadie-Lacourtoisie 14 décembre 2012

Oncogériatrie de l UPCOG à l UCOG. Dr Sophie Abadie-Lacourtoisie 14 décembre 2012 Oncogériatrie de l UPCOG à l UCOG Dr Sophie Abadie-Lacourtoisie 14 décembre 2012 Historique et missions: de l UPCOG à l UCOG Création le 26 décembre 2007 d un souhait commun de 3 équipes : Nantes, Angers,

Plus en détail

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL

6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL 6 ème journée inter régionale HAD 15 octobre 2014 Cancérologie en HAD S. BENOIT N. LE MOAL Etat des lieux HAD en Haute Normandie (1) HAD en Haute Normandie (2) Développement de l HAD relativement récent:

Plus en détail

Actions du RRC ONCORUN prévues pour l année 2014

Actions du RRC ONCORUN prévues pour l année 2014 Actions du RRC ONCORUN prévues pour l année 2014 A Qualité des soins en cancérologie en région Objectif opérationnel : Améliorer et promouvoir la qualité de la pratique professionnelle Supervision du bon

Plus en détail

PROJET OBJECTIFS CONSTATS

PROJET OBJECTIFS CONSTATS Dispositif d information et de suivi des patients traités par Anticancéreux Voie ORale au CHR d Orléans (AVOR) Présentation du projet pluridisciplinaire Véronique PRIOU, Pharmacien Danielle BOSQUET, Psychologue

Plus en détail

Dispositif d'annonce - Oncoguyane

Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce - Oncoguyane Dispositif d'annonce: historique 1998: Etats généraux du cancer 2003: Plan cancer ( mesure n 40) 2004: Cahier des charges ( DHOS et LCC) Juin 2004 Mai 2005: expérimentation

Plus en détail

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Docteur Laurence Vanlemmens, oncologue, Centre Oscar Lambret Sophie PERES, cadre de santé, Santélys Journée Régionale Santé A Domicile Santélys

Plus en détail

Patients. Mode d interrogation : Les échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne.

Patients. Mode d interrogation : Les échantillons ont été interrogés par questionnaire auto-administré en ligne. MÉTHODOLOGIE Méthodologie Etude réalisée auprès de - 4043 - Titulaires - 521 - Equipes - 197 - Echantillon de, national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus s étant rendue en

Plus en détail

Comité d éthique et activité libérale. Présentation de travaux Groupe de travail N 2

Comité d éthique et activité libérale. Présentation de travaux Groupe de travail N 2 Comité d éthique et activité libérale Présentation de travaux Groupe de travail N 2 Contexte Comment inclure les problématiques des praticiens libéraux dans un comité éthique local? Fonctionnement du groupe:

Plus en détail

Besoins Educatifs en Cancérologie

Besoins Educatifs en Cancérologie Besoins Educatifs en Cancérologie DU SCSC 19 mai 2017 PLAN Travail en groupe 10 + restitution 10 ETP Définition Contexte Déroulement d un programme Partage d expérience / outil éducatif / IPA en Cancérologie

Plus en détail

Organisation de la prise en charge en

Organisation de la prise en charge en Réunion Régionale Oncomip 30 Avril 2015 Organisation de la prise en charge en Soins Oncologiques de Support Dr Nathalie Caunes-Hilary Responsable du département de Soins de Support IUCT- Oncopole A chaque

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 10 MARS 2017 CHU Pontchaillou - RENNES Expérimentation en cours Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif des infirmiers

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU. Régine CHEVRIER Nancy

CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU. Régine CHEVRIER Nancy CONTRIBUTION DU GROUPE PHARMACIEN DU RESEAU ONCAUVERGNE A L INFORMATION DES ACTEURS DU RESEAU Régine CHEVRIER Nancy 21-09-06 Réseau Oncauvergne: Groupe Pharmacien Création du groupe en 2002 Prise en compte

Plus en détail

FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE

FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE FICHE ACTION QUALITE DES SOINS ET PRISE EN CHARGE GLOBALE Responsable d action: Fadila FARSI Chefs de projet: Majid BRUNET, Hélène LABROSSE-CANAT Assistantes de projet : Marjorie DUMONT, Béatrice LEGUY

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple.

CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE : Élaboration d un circuit d administration du Velcade dans le cadre du traitement du myélome multiple. Projet «Velcadom» Renaud RESPAUD Tours, jeudi 12 novembre 2009 Sommaire

Plus en détail

Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte. Groupes de travail Schéma Régional de Santé

Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte. Groupes de travail Schéma Régional de Santé Elaboration du Projet de Santé Réunion Mayotte Groupes de travail Schéma Régional de Santé 6 avril 2017 Filière cancérologique à Mayotte Les éléments repris dans cette présentation sont issus d un atelier

Plus en détail

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Laëtitia BONNEAU Chef de projet - Cellule Politique régionale du médicament et des produits de santé

Plus en détail

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue

Activité et perspectives. AOG* * du Centre. C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue Oncogériatrie en région r Centre. Activité et perspectives. AOG* * du Centre C Sauger, chargée de missions V Dardaine, oncogériatre E Dorval, oncogastroentérologue * Antenne d Oncogériatrie cancer, âge

Plus en détail

AUDIT REGIONAL DES PRATIQUES EN CANCEROLOGIE NORD PAS DE CALAIS 2013

AUDIT REGIONAL DES PRATIQUES EN CANCEROLOGIE NORD PAS DE CALAIS 2013 AUDIT REGIONAL DES PRATIQUES EN CANCEROLOGIE NORD PAS DE CALAIS 2013 SOMMAIRE METHODOLOGIE... 1 DONNEES REGIONALES ANNEE 2013... 4 1. Caractéristiques du séjour patient... 5 2. Réunion de Concertation

Plus en détail

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS Pré requis : une structure et une organisation des soins de support oncologiques déjà fonctionnelles au sein

Plus en détail

Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé

Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé Benoît HUE, Pharmacien CHU de Rennes Journée OMéDIT Bretagne - 14 septembre 2017 Plan I. Moyens de communication à la disposition

Plus en détail

REUNION GROUPE EVALUATION 3C

REUNION GROUPE EVALUATION 3C REUNION GROUPE EVALUATION 3C Compte rendu Mardi CHU Rennes Réunion Groupe Evaluation 3C Page 1 sur 8 Les présents - André BELIARD, Médecin Coordinateur, 3C Onc Oriant - Catherine BOHEC, Médecin Coordinateur,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE

QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE QUESTIONNAIRE PHARMACIENS ILE DE FRANCE Dans le contexte de la loi HPST et des nouvelles missions attribuées au pharmacien, l URPS Pharmaciens Ile de France souhaite mettre en place un projet de télésanté

Plus en détail

Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R

Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R Groupe de travail EHPAD : travaux en cours et perspectives OMEDIT HAUTE -NORMANDIE E L I S E R E M Y P H A R M A C I E N C O O R D O N N A T E U R GT EHPAD GT EHPAD depuis septembre 2011 EHPAD avec et

Plus en détail

Il était une fois l histoire d un livret

Il était une fois l histoire d un livret Il était une fois l histoire d un livret Conférence régionale des Pharmaciens des EDS de Bretagne Journée régionale du 23 juin 2016 à Pontivy BERTHE-SIMONELLI Sylvaine, Pharmacien, CHS BEGARD SAVARY Lauranne,

Plus en détail

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC

LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC LE PLAN CANCER ORGANISATION DE LA CANCÉROLOGIE EN FC Formation destinée aux Aides Soignantes Jeudi 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE DÉFINITION PLAN CANCER : Organisation de la cancérologie en France

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats

Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats Programme Personnalisé de l Après cancer (P.P.A.C.) Enquête auprès des Médecins généralistes Résultats Dans le cadre du deuxième plan cancer et de ses recommandations, un groupe de travail s est réuni

Plus en détail

Juin Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Dr Jean-François Buyck, Marie-Cécile Goupil, Dr Anne Tallec

Juin Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Dr Jean-François Buyck, Marie-Cécile Goupil, Dr Anne Tallec Connaissance et prise en charge de l'hypercholestérolémie familiale par les médecins généralistes des Pays de la Loire Exploitations du Panel dans le cadre du Projet FH Juin 2016 Observatoire régional

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail