Gestion et finance internationales, 10e éd.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion et finance internationales, 10e éd."

Transcription

1 Gestion et finance internationales, 10e éd. David Eiteman, Northwestern University Arthur Stonehill, Oregon State University Michael Moffett, American Graduate School of international management M-H Bouchet, CERAM Sophia-Antipolis George Langlois, ENS Cachan Patrick Salin, UQAM Montréal Table des matières détaillée Chapitre 1 : Objectifs financiers et gouvernance d entreprise Qu est-ce que la mondialisation? Les quatre moteurs de la mondialisation En quoi la gestion financière mondiale est-elle si spécifique? Quel est l objectif majeur de la gestion? La gouvernance d entreprise. La réglementation de la gouvernance d entreprise Chapitre 2 : L environnement monétaire international Concepts Terminologie de base Historique du système monétaire international Les différents régimes de taux de change Le cas du dollar canadien Chapitre 3 : La balance des paiements La balance des paiements (BDP) La mobilité du capital Mini-cas : La crise turque, détérioration de la balance des paiements et crise financière. Chapitre 4 : Les conditions internationales de parité de taux de change Les conditions de parité entre les monnaies Les taux d intérêts Chapitre 5 : La détermination des taux de change Les déterminants des taux de change des devises La méthode d analyse des taux de change par la balance des paiements La méthode de prévision des taux de change par les actifs de marché La crise mexicaine ( ) La crise des NPI d Asie ( ) La crise russe (1998)

2 La crise brésilienne (1999) La crise argentine La prévision des taux de change en pratique Chapitre 6 : le marché des changes L étendue géographique du marché des changes. Les fonctions du marché des changes Les participants au marché des changes Les transactions du marché interbancaire La taille du marché des changes Les taux de change et les cotations Chapitre 7 les produits dérivés du marché des changes Les futures de devises étrangères Le prix et l évaluation des options La sensibilité du prix de l option De la prudence dans l utilisation des options Mini-cas : le courtier félon, Nicholas Leeson. Chapitre 8 : Le risque de transaction Les types d exposition au risque de change Pourquoi couvrir? La mesure de l exposition au risque de transaction Le risque de transaction de Dayton Manufacturing La gestion du risque de transaction en pratique Mini-cas : Lufthansa et l achat de 20 Boeing 737 Étude cas : ZAPA Chemical et Buba Chapitre 9 : Le risque de change économique Les caractéristiques du risque de change économique La mesure de l impact du risque de change économique Illustration avec le cas «Roxia S.A.» La gestion stratégique du risque de change économique Les méthodes dynamiques de gestion du risque de change économique Mini-cas : le risque de change économique des activités européennes de Toyota Chapitre 10 : le risque de change de consolidation Généralités sur le change Degré d autonomie d une filiale Monnaie de fonctionnement Méthodes de conversion Méthode du cours de clôture Méthode du coût historique Normes françaises de conversion Filiales autonomes situées dans les pays à forte inflation Exemple de conversion : Roxia Inc.

3 Gestion du risque de change de consolidation Évaluation de la performance Mini-cas : Élimination du risque sur le dollar Chapitre 11 : Le coût et l accessibilité au capital Le coût moyen pondéré du capital (CMPC) La demande pour les titres étrangers : le rôle des investisseurs internationaux Étude de cas: Novo Industri A/S Le coût du capital des EMN comparé aux entreprises nationales La résolution d un paradoxe : le CMPC des EMN est-il réellement plus élevé que pour les entreprises nationales? Mini-cas :Bang & Olufsen et Philips NV Chapitre 12 : Le financement mondial des capitaux propres Construction d une stratégie de financement des capitaux propres à l échelle mondiale L impact sur le prix de l action de la cotation simultanée sur plusieurs Bourses et de l émission des titres Les obstacles à la pluralité des cotations et à la vente d actions à l étranger La transparence est une lame à double tranchant Chapitre 13 : La structure financière et les emprunts sur les marchés internationaux La structure financière optimale La structure financière optimale et les EMN La structure financière des filiales étrangères Les marchés des eurodevises Les marchés internationaux des emprunts Le marché obligataire international Le financement des projets Chapitre 14 : Le risque de taux d intérêt La gestion du risque de taux d intérêt Roxia Inc. : le swap pour obtenir un taux d intérêt fixe Roxia : un swap de dollars à taux variable contre des francs suisses à taux fixe Le risque de contrepartie Un cas d illustration : un swap croisé de devises à trois, dos à dos Chapitre 15 : Théorie et stratégie de l investissement direct à l étranger L avantage comparatif Imperfections du marché et rationalité des EMNs Avantage comparatif durable et transférable Le paradigme NAI et l internalisation Où investir? Comment investir à l étranger : Les différentes modalités d internationalisation

4 Étude de cas : Suez Chapitre 16 : Evaluation et Gestion du Risque Politique Estimer et gérer les risques politiques : Qu est-ce que le Risque-Pays? Les éléments spécifiques du risque-pays : le risque de transfert Les éléments spécifiques du risque-pays : le risque culturel et institutionnel Mini-cas : Un exemple de stratégie en faveur du développement durable : le cas de Starbucks et celui de Malongo Cas : Côte d Ivoire : Du Cacao au Chaos Chapitre 17 : Stratégie fiscale internationale Principes de fiscalité Fiscalité des implantations internationales d entreprises françaises La TVA et le commerce extérieur Prévention de l évasion fiscale Résumé Suggestions de lectures Mini-cas : Romania Comunicatii et sa filiale offshore de Chypre Étude de cas : Stanley Works et la délocalisation du siège social Chapitre 18. Projets d investissements transnationaux Complexité de l étude d un projet d investissement à l étranger Point de vue local ou point de vue de la société mère Exemple : Cemex s implante en Indonésie Application de la théorie des options Mini-cas : Entrée de Roxia sur le marché chinois une application de la théorie des options Annexe : Prise en compte du risque dans les investissements à l étranger Étude de cas : Beijing International Club Corporation (BICC) Chapitre 19. Fusions, prises de contrôle et évaluations transfrontalières Fusions et prises de contrôle transfrontalières Processus des prises de contrôle transfrontalières Gouvernance des sociétés et droits des actionnaires Évaluations transfrontalières Étude de cas : Faux-pas dans le luxe : Gucci et LVMH Chapitre 20. Théorie du portefeuille et diversification internationale Diversification internationale et risque Internationalisation du portefeuille national Marchés nationaux et performance des actifs Le modèle d équilibre des actifs financiers (MEDAF) dans le cadre international Chapitre 21. Délocalisation des fonds

5 Cascade Pharmaceutique SA Circuits des transferts de fonds Prix de transfert Redevances et rémunération des services Distributions transfrontalières de dividendes Termaillage : rééchelonnement des transferts de fonds Centres de refacturation Mini-cas : Ford Asie-Pacifique Chapitre 22. Gestion du besoin en fonds de roulement des EMN Gestion du besoin en fonds de roulement Gestion internationale de la trésorerie Financement du besoin en fonds de roulement Mini-cas : Honeywell et Pakistan International Airways Chapitre 23. Financement du commerce international La relation commerciale Le dilemme commercial Avantages du système Éléments d une opération d import-export Risques commerciaux internationaux Lettre de crédit Lettre de change Connaissement Politiques publiques d aide au financement des exportations Procédés de financement du commerce Affacturage Échange compensé Mini-cas : les couches ultra minces Precious de Croswell International Chapitre 24. Questions approfondies de finance internationale Ratio de couverture de change Ingénierie financière et gestion du risque Instruments de seconde génération pour la gestion du risque de change Options exotiques Annexe A : Théorie de la valeur des options de change

ASPECTS ACTUELS DES PROJETS D INVESTISSEMENTS TRANSNATIONAUX

ASPECTS ACTUELS DES PROJETS D INVESTISSEMENTS TRANSNATIONAUX ASPECTS ACTUELS DES PROJETS D INVESTISSEMENTS TRANSNATIONAUX Elena Dobre OVIDIUS Université de Constanta Roumanie edobre2010@gmail.com Anca Stanciu OVIDIUS Université de Constanta Roumanie castan22us@yahoo.com

Plus en détail

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] 2011-2012 Les examens Finance d entreprise avancée [FN2] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

1 Les forces motrices de la mondialisation : entre vouloir et pouvoir... 12

1 Les forces motrices de la mondialisation : entre vouloir et pouvoir... 12 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 5 Préface... 7 Introduction... 11 1 Les forces motrices de la mondialisation : entre vouloir et pouvoir... 12 A De l idéologie à la volonté politique... 12 B L enjeu

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE 7 e édition TABLE DES MATIÈRES 939 QUATRIÈME PARTIE: LES ACTIFS CONDITIONNELS ET LEURS APPLICATIONS 12 La théorie des options 439 1. Le concept d option 440

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015

Notice annuelle en date du 23 octobre 2015 Titres de la Série Investisseurs à moins d indication contraire (et titres de Série Conseillers, Série F, Série Institutionnelle, Série M, Série O, Série R, Série F5, Série T5, Série T, Série E, Série

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Chapitre 31. Évaluation des projets internationaux

Chapitre 31. Évaluation des projets internationaux Chapitre 31 Évaluation des projets internationaux Notations utilisées F Devise s f flux de trésorerie en devises taux de change au comptant (à l incertain) taux de change à terme (à l incertain) r EUR

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE I] PERSPECTIVE HISTORIQUE QUANT A L EVOLUTION DU CAPITALISME 1. L ère du Gold-index : en quoi l or permet-il un rééquilibrage automatique de la BP? 2. Les accords

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

(Compréhension des principes économiques)

(Compréhension des principes économiques) EXAMEN DE CERTIFICATION UV 3 - ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE ET FINANCIER (Compréhension des principes économiques) 1. LES FONDEMENTS DE L ÉCONOMIE RÉELLE Opérations et acteurs de la vie économique 1.1 La production

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Négociation. Compensation. Formation

Négociation. Compensation. Formation www.m-x.ca Négociation Compensation Formation Information de marché Réglementation La Bourse de Montréal est la bourse de produits dérivés financiers au Canada. Elle offre aux investisseurs particuliers

Plus en détail

Calendrier des examens - Session de contrôle Juin 2015 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion

Calendrier des examens - Session de contrôle Juin 2015 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion 1 ère Année 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion LUNDI 08/06/2015 MARDI 09/06/2015 MERCREDI 10/06/2015 JEUDI 11/06/2015 VENDREDI 12/06/2015 SAMEDI 13/06/2015 LUNDI 15/06/2015 MARDI

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de six mois closes les 3 mars (en milliers

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux

Identifier les modes de financement de l activité économique et comprendre le fonctionnement du marché des capitaux Module 6 : Comprendre comment l'activité économique est financée et analyser les conséquences de la globalisation financière 6.1 : Identifier les modes de financement de l'activité économique et analyser

Plus en détail

[Aucun étudiant ne. sera autorisé à passer les examens sans la présentation de sa carte d'étudiant.].

[Aucun étudiant ne. sera autorisé à passer les examens sans la présentation de sa carte d'étudiant.]. [Aucun étudiant ne sera autorisé à passer les examens sans la présentation de sa carte d'étudiant.]. 1 ère Année 1 ère Année Licence Appliquée en Informatique de Gestion Mercredi 11/06/2014 Jeudi 12/06/2014

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Coefficient. 1 ère année. 2 ème année. 3 ème année. 4 ème année. Volume horaire par semaine (Cours magistral)

Coefficient. 1 ère année. 2 ème année. 3 ème année. 4 ème année. Volume horaire par semaine (Cours magistral) 1 ère 2 ème 3 ème 4 ème Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Département : Sciences de Gestion Programme des études Enseignements Volume horaire par semaine

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine

La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine La montée du renminbi Pendant les trois dernières décennies, le PIB chinois a connu une croissance

Plus en détail

Non-résidents impliqués dans des projets miniers canadiens: Considérations fiscales

Non-résidents impliqués dans des projets miniers canadiens: Considérations fiscales Non-résidents impliqués dans des projets miniers canadiens: Considérations fiscales Mercredi, le 28 novembre 2012 Table des matières I. Structure organisationnelle de l investissement II. Financement de

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

Turquie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Turquie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Turquie Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars

Plus en détail

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014

États financiers condensés consolidés. du premier trimestre 2015. Aux 31 mars 2015 et 2014 Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. États financiers condensés consolidés du premier trimestre 2015 Aux 31 mars 2015 et 2014 SRM158-1(15-03) PDF Ces états financiers consolidés

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie :

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : -Une fonction d unité de compte, elle permet de comparer la valeur des différents biens, -Une fonction de

Plus en détail

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques

Cercle Finance du Québec. La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Cercle Finance du Québec La gestion active dans le cadre de la gestion des risques Patrick De Roy, FSA, FICA, CFA, FRM, CERA Chef de la pratique des placements et de la gestion des risques Colloque du

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT

RÉFÉRENTIEL FINANCEMENT GÉNÉRALE Lexique et abréviations utilisées par l auteur MODULE 1 Introduction MODULE 2 Compréhension de l environnement MODULE 3 Établissement d une stratégie de financement MODULE 4 Planification de la

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15

1.3. Les marchés boursiers... 13 Les principales places boursières mondiales... 15 Notations courantes............................................................. Préface à l édition française.................................................... Les auteurs.........................................................................

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI

CAHIERS GRAPHIQUE MACROBOND WS/BSI UNE APPROCHE PEDAGOGIQUE DE L EVOLUTION DES AGREGATS MACROECONOMIQUES ET FINANCIERS Page 2. Le Risque de change dans les pays émergents Page 3. Les Rôles des Taux d Intérêts des Banques Centrales Page

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015

Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 1 Université Paris 1 Panthéon Sorbonne UFR Gestion Sorbonne M1 Gestion Financière 2 2014-2015 Organisation pratique L enseignant et l équipe pédagogique Prérequis utiles pour le cours Supports pédagogiques

Plus en détail

L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro

L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro L impact des opérations avec l extérieur sur la création monétaire dans la zone euro Les données disponibles pour 1998 et le premier semestre 1999 indiquent, pour l agrégat monétaire M3 de la zone euro,

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

Trackers et ETF actifs

Trackers et ETF actifs LES FONDS COTÉS EN BOURSE Trackers et ETF actifs Profitez de la tendance Suscitant un intérêt grandissant auprès des investisseurs, tant professionnels que particuliers, les fonds cotés en bourse et tout

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE

MODÈLE D'APPLICATION GESTION DE LA TRÉSORERIE GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTIE 2 CAS PRATIQUES PARTIE 3 MODÈLE D APPLICATION Bibliographie Annexes PAGE VII Notions théoriques 1 INTRODUCTION... 1 1.1 Qu est-ce que la gestion de trésorerie?...

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III En date du 31 mars 2014 Table des matières APERÇU DU DOCUMENT... 3 ENTITÉ FAISANT LA DÉCLARATION... 3 GESTION DES RISQUES

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements...

table des matières PARtie i introduction Notations courantes... XXIII Les auteurs... XXV Avant-propos... XXVII Remerciements... table des matières Notations courantes............................................................... XXIII Les auteurs......................................................................... XXV Avant-propos.......................................................................

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Position de la FCCQ dans le cadre de la consultation publique tenue par l Autorité des marchés financiers 29 juin 2011 555,

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/9 30/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 2

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL COFINIMMO : QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

AUGMENTATION DE CAPITAL COFINIMMO : QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES AUGMENTATION DE CAPITAL COFINIMMO : QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES SOUSCRIPTION A L OFFRE Q1 : Quel est le but de cette offre? Le produit net de l'augmentation de capital, à supposer que celle-ci soit entièrement

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis AG Protect+ Best Performance 1 Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Quelle est, à l heure actuelle, la meilleure stratégie pour bien investir? Miser sur

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Ras al-khaimah Géographie Situation générale Ras al-khaimah fait partie des sept émirats des Émirats Arabes Unis et se trouve à environ 100 kilomètres au nord-est de Dubaï dans la partie sud du golfe Persique.

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de TABLE DES MATIÈRES. MOYENNE DES TREIZE SOLDES MENSUELS DE LA DETTE 04... 5. COÛT MOYEN DE LA DETTE 04... 7. DESCRIPTION DE LA DETTE D HYDRO-QUÉBEC AU DÉCEMBRE 04...

Plus en détail

Fonds d investissement Tangerine

Fonds d investissement Tangerine Fonds d investissement Tangerine Prospectus simplifié Portefeuille Tangerine revenu équilibré Portefeuille Tangerine équilibré Portefeuille Tangerine croissance équilibrée Portefeuille Tangerine croissance

Plus en détail

Observations aux fins du budget fédéral 2015

Observations aux fins du budget fédéral 2015 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances de la Chambre des communes finapbc-cpb@parl.gc.ca Observations aux fins du budget fédéral 2015 Résumé Nous vous remercions de nous permettre de vous faire connaître

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme UE 4 Comptabilité et Audit Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Information comptable

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

Politiques et procédures en matière de gestion de risques

Politiques et procédures en matière de gestion de risques Introduction Politiques et procédures en matière de gestion de risques La Banque africaine de développement a établi et applique diverses politiques et procédures visant à réduire ou à limiter son exposition

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III En date du 30 juin 2015 Table des matières 1. Champ d application... 2 Entité faisant la déclaration... 2 Cadre de travail pour la gestion

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte :

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte : PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Conforme aux normes européennes Présentation succincte : Code ISIN de l OPCVM : Dénomination : Forme juridique : Compartiment : Nourricier : Gestionnaire administratif

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE

COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE COÛT ET DESCRIPTION DE LA DETTE Page de 6 7 Le coût moyen réel de la dette est de 6,779 % pour l'année 0, comparativement à 7,0 % pour l'année 0. Le taux retenu par la Régie pour l'année 0 était de 7,00

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS

LA BALANCE DES PAIEMENTS LA BALANCE DES PAIEMENTS Définition : Document statistique qui enregistre toutes les transactions économiques effectuées pendant une période donnée entre les résidents d un pays (région, union) et le reste

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises BIENVENUE CHEZ. BIENVENUE CHEZ VOUS. constitue une approche différente

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

4.3 4.3.1 BILAN 200 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2014. Actif. ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux

4.3 4.3.1 BILAN 200 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2014. Actif. ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux 4/ ÉLÉMENTS FINANCIERS États financiers sociaux / 4.3 États financiers sociaux 4.3.1 BILAN Actif (en euros) Actif Immobilisé Immobilisations incorporelles 5 209 299 Participations dans entreprises liées

Plus en détail

Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis

Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Règlement de gestion du fonds Post Optima FINVEX 08/2023 Exposition à 100% de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis Ce règlement de gestion est applicable au fonds Post Optima

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail