Actualités sur la maladie cœliaque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités sur la maladie cœliaque"

Transcription

1 10 ème journée de Mascara 17 mars 2017 Université Mustapha Stambouli Actualités sur la maladie cœliaque

2 Définition - Une entéropathie chronique Intolérance permanente à la gliadine du blé et aux prolamines apparentés Origine auto-immune Associée des manifestations systémiques Sujets génétiquement prédisposés Atrophie villositaire totale ou subtotale European guidelines 2012

3 Composition de la farine

4 Définition Une entéropathie chronique Intolérance permanente à la gliadine du blé et aux prolamines apparentés Origine auto-immune Associée des manifestations systémiques Sujets génétiquement prédisposés Atrophie villositaire subtotale ou totale European guidelines 2012

5 Constat 20% 80% Anticorps négatifs 30 % des caucasoïdes sont DQ2 ou DQ8 Modèle de l iceberg. D aprés Fasano et Catassi

6 Epidémiologie Prévalence: 1/200 à 1/100 en Europe et aux États-Unis les sujets de type caucasien. Afrique du Nord La MC reste exceptionnelle chez les Noirs africains, les Chinois et les Japonais La MC a deux pics de fréquence entre 20 et 40 ans. Pic à 3 ans 80% si gluten à 6 mois de vie 20% si gluten à 1 an de vie G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010) T. Lamireau, H. Clouzeau / Pathologie Biologie 61 (2013) e2 e1 e4

7 Evolution de l incidence de la maladie cœliaque aux Etats-Unis depuis 30 ans. D après Murray et al

8 Peptide (33-mer): Peptide 31-49: Médecine des maladies Métaboliques - Février Vol. 9 - N 1

9 Critères diagnostiques cliniques Signes digestifs Diarrhée chronique ou intermittente 40-70% Ballonnement abdominal. 70% Nausées et vomissements % Constipation chronique. 33% Douleurs abdominales récidivantes 26 30%

10 Signes extra-digestifs Mauvaise prise pondérale % Retard de croissance. Retard pubertaire, aménorrhée Anémie ferriprive / carence martiale réfractaire 3 à 15 % Éruption herpétiforme Augmentation des transaminases Douleurs osseuses, fractures sur ostéopénie 1 a` 3 % Aphtose buccale récidivante Hypoplasie de l émail dentaire Fatigue chronique 60-80% Mouterde O, et al. Les manifestations de la maladie coeliaque chez l enfant. Pathol Biol (Paris) (2011), doi: / j.patbio

11 Enfants à risque Diabète de type I 3 à 7% Déficit en IgA 7 à 10% Hépatite et cholangiopathies auto-immunes 6% Thyroïdite auto-immune 3 à 5% Trisomie 21 5 à10% Syndrome de Turner Syndrome de Williams Apparentés de 1er degré 10 à 25% Mouterde O, et al. Les manifestations de la maladie coeliaque chez l enfant. Pathol Biol (Paris) (2011), doi: / j.patbio

12 Critères diagnostiques paracliniques Le syndrome biologique d absorption Les examens biologiques d absorption classiques ( protides, albumine, fer,ca, lipides, TP, vit..) pour sélectionner les malades en vue d une biopsie jéjunale ont un intérêt très limité pour le Dc de la MC (en plus de leur coût): Perturbations dans les formes digestives patentes. Résultat d un retentissement nutritionnel. Ostéodensitométrie osseuse. Mouterde O, et al. Les manifestations de la maladie coeliaque chez l enfant. Pathol Biol (Paris) (2011), doi: / j.patbio G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

13 La sérologie Anticorps anti-gliadine 1958, sensibilité de 100% chez les enfants de moins de 2 ans Anticorps anti-endomysium 1983,sensibilté et spécificités bonnes VPP:100% Anticorps anti-transglutaminases 1997,sensibilté et spécificités très bonnes, facile à faire. Les anticorps dosés sont de type A Toujours demander un taux IgA totales Si le taux d IgA totales est diminué (déficit présent chez 0,5 à 3% des cœliaques ), basculer sur le taux d IgG G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010) Immuno-analyse et biologie spécialisée (2009) 24,

14

15 P. Roujon et al. / Pathologie Biologie 61 (2013) e44 e39 e46

16 ESPGHAN 2012 : Histologie Biopsies multiples: - au moins une au bulbe. - au moins quatre au duodénum.

17 Le diagnostic histologique repose sur la mise en évidence d une atrophie villositaire, le plus souvent totale ou subtotale, associée à une augmentation des LIE et d une hyperplasie des cryptes. L atrophie prédomine au niveau du grêle proximal mais peut s étendre sur l ensemble de l intestin grêle. G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

18

19 Traitement Régime sans gluten Il est indispensable de supprimer scrupuleusement: - Farines de blé, d orge, de seigle, d avoine ; - Produits issus de dérivés de ces farines :biscottes, chapelure, pâtes, semoule, mais aussi entremets -Préparations industrielles pouvant contenir du gluten: moutarde, sauce tomate, chocolat, poisson pané.. Intérêt d une diététicienne G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

20 Régime sans gluten G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

21 Corriger carences et désordres -Réhydratation et correction des anomalies électrolytiques. -Supplémentation: polyvitaminique (vitamine D, acide folique ) et minérale : fer, calcium, magnésium et zinc. -Equilibration de la ration alimentaire et adaptation aux besoins caloriques. -Alimentation hypercalorique. G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

22 Évolution sous régime Effet spectaculaire Correction des troubles du comportement en 2 à 3 jours. l'enfant retrouve son appétit Normalisation des selles en quelques jours Reprise pondérale dans les jours qui suivent. Rattrapage statural 2 à 3 ans après pondéral Normalisation de la vitesse de croissance se après 2 ans. Effacement des conséquences nutritionnelles en plusieurs mois Normalisation des principales constantes biologiques après un an de régime sans gluten, Effacement des lésions histologiques en quelques mois à quelques années. La muqueuse souvent presque normale après un an

23 Surveillance du régime sans gluten Intolérance au gluten transitoire : 5 à7 %. 10 % des adolescents deviennent histologiquement tolérants au gluten. Atrophie villositaire asymptomatique:20 à 30% régime sans gluten : pour 3-4 ans; épreuve de rechute 5 et 7 ans. surveillance régulière clinique, biologique reprise du régime sans gluten si pas de tolérance clinique ou biologique Dans tous les cas, reprise entre 25 et 40 ans Avant une grossesse. Le RSG reste actuellement le seul traitement de la MC et doit être prescrit à vie G. Malamut, C. Cellier / La Revue de médecine interne 31 (2010)

24 Complications Déminéralisation osseuse (50 % des cas). Maladie auto-immune associée : -Diabète de type 1, -Thyroïdite auto-immune, -Dermatite herpétiforme Cancer : -2 fois plus -lymphome non hodgkinien:30-40 fois - Régime sans gluten pendant 5 ans ramenait le risque d'affection maligne chez les cœliaques au niveau de celui de la population générale

25 L avenir Inhibiteurs de l action de la Zonuline (qui augmente la perméabilité des jonctions serrées intercellulaires (tight junctions) de l épithélium intestinal pour diminuer l entrée de la gliadine par la voie paracellulaire) Inhibiteurs de la transglutaminase tissulaire : Elafin Vaccination pour induire une tolérance au gluten Complément enzymatique pour mieux digérer le gluten ( en proposant des enzymes d origine bactérienne telles que des prolylendopeptidases pour augmenter la digestion intraluminale des peptides du gluten) Des protéases du blé qui clivent la gliadine in vitro en petits fragments a priori non toxiques l AMG 714, anticorps monoclonal humanisé antiinterleukine15

26 Arbre décisionnel de la MC 1 Arch Pediatr 2014;21:241-4.

27 Conclusion La maladie cœliaque est une affection accessible à un traitement simple mais contraignant, le RSG. La maladie cœliaque est une affection dont le Dg doit être soulever devant des signes récurrents L identification récente des multiples présentations cliniques et l amélioration des outils diagnostiques permettent de mieux diagnostiquer et de prendre en charge les patients cœliaques

28 L identification récente des multiples présentations cliniques et l amélioration des outils diagnostiques permettent de mieux diagnostiquer et de prendre en charge les patients cœliaques. chez l enfant et l adulte, régime sans gluten au diagnostic d une maladie symptomatique, pour plusieurs années au moins chez le premier, à vie chez le second. chez l enfant (devenu) «silencieux» (aucun symptôme clinique ni biologique de malnutrition) le maintien d un régime normal ou le retour à celui-ci pourrait être discuté à l absolue condition d une surveillance rigoureuse de la reprise, vers 25 ans, ou de toute façon avant une grossesse Il s agit alors de prévenir les risques spécifiques à la maladie chez l adulte ; surveillance prolongée pour les adolescents ou jeunes adultes dont la maladie n est plus que «latente» régime sans gluten chez l enfant. Pathol Biol (Paris) (2011), doi: /j.patbio

29 Bibliographie * Afdiag.fr Association Française Des Intolérants Au Gluten. Accessed March 14, *Broughton, Sophie E., Jan Petersen, Alex Theodossis, Stephen W. Scally, Khai Lee Loh, Allan Thompson, Jeroen van Bergen, et al. Biased T Cell Receptor Usage Directed against Human Leukocyte Antigen DQ8-Restricted Gliadin Peptides Is Associated with Celiac Disease. Immunity 37, no. 4 (October 19, 2012): doi: /j.immuni *Cerf-Bensussan, Nadine, and Bana Jabri. La Maladie Cœliaque : Une Maladie Auto-Immune Induite Par Un Antigène Alimentaire. Médecine/sciences 17, no. 11 (November 2001): doi: /medsci/ *FASANO, Alessio. L intolérence au gluten, Pour la Science, no. 388 (2010): * Maladie Coeliaque. World Gastroenterology Organisation Practice Guidelines, Français. * Maladie coeliaque Colloque médicaux. AFDIAG, * Maladie coeliaque Colloque médicaux. AFDIAG, * Maladie coeliaque Colloque médicaux. AFDIAG, * Maladie Coeliaque de L adulte. EM-Consulte. Accessed March 14, *Petersen, Jan, Veronica Montserrat, Jorge R Mujico, Khai Lee Loh, Dennis X Beringer, Menno van Lummel, Allan Thompson, et al. T-Cell Receptor Recognition of HLA-DQ2 gliadin Complexes Associated with Celiac Disease. Nature Structural & Molecular Biology 21, no. 5 (April 28, 2014): doi: /nsmb *Kuby Janis. Récepteurs et Signalisation Des Lymphocytes T. In Immunologie. Dunod 7, *Sollid, Ludvig M, and Knut E.A Lundin. Celiac Disease, n.d. *Unité d enseignement Biologie Cellulaire de M.Kramer.

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot Introduction Ø Maladie digestive fréquente Ø Physiopathologie bien connue Ø Maladie dysimmunitaire

Plus en détail

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten UTL Essone Novembre 2014 Docteur Martine Hervé Allergologue CHI Créteil Problèmes de terminologie Allergies au gluten (principale protéine du blé): En «langage

Plus en détail

MALADIE COELIAQUE (MC)

MALADIE COELIAQUE (MC) MALADIE COELIAQUE (MC) PATHOLOGIE DIAGNOSTIC THERAPIE Conférencière : Virginie Grandjean-Ceccon Diététicienne Nutritionniste HISTORIQUE - Le terme de coeliaquie vient de la racine grecque «Koeliakos»qui

Plus en détail

Présentation de la MC selon la nouvelle classification

Présentation de la MC selon la nouvelle classification Pathologies intestinales: mise à jour et nouvelle réalité diagnostique Présenté par NUTRISIMPLE, équipe de diététistes- nutritionnistes nutrisimple.com 1-877- 427-6664 info@nutrisimple.com Présentation

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

La maladie cœliaque. Le lien au gluten

La maladie cœliaque. Le lien au gluten La maladie cœliaque Le lien au gluten Santé Canada est le ministère fédéral qui aide les Canadiennes et les Canadiens à maintenir et à améliorer leur état de santé. Nous évaluons l innocuité des médicaments

Plus en détail

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque

Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque La maladie cœliaque Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie Hôpital St ELOI CHU demontpellier Maladie plurifactorielle Facteurs de prédisposition génétique Facteurs environnementaux Réponse immune

Plus en détail

Diagnostiquer une maladie cœliaque

Diagnostiquer une maladie cœliaque Diagnostiquer une maladie cœliaque Pr Jean-Dominique de Korwin Département de Médecine interne CHU Nancy-Hôpitaux de Brabois-BPC Université de Lorraine Jd.dekorwin@chu-nancy.fr 03 83 15 53 05 AMMPU Faulquemont,

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Rappels : troubles fonctionnels intestinaux Score diagnostique : les critères de Rome

Plus en détail

Maladie coeliaque de l adulte

Maladie coeliaque de l adulte Maladie coeliaque de l adulte Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM EMI 02-12 - Paris Paris 2007 Maladie coeliaque Collaborations N Cerf- Bensussan (INSERM EMI

Plus en détail

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque I. Lustenberger 1 *, P. Wiesel 2, A. K. So 1, J. C. Gerster 1. 1 Service de Rhumatologie et Réhabilitation, Hospices CHUV, Lausanne, Suisse 2

Plus en détail

L INTOLERANCE AU GLUTEN FREQUENTE PARMI LES POPULATIONS DU SUD DU MAROC

L INTOLERANCE AU GLUTEN FREQUENTE PARMI LES POPULATIONS DU SUD DU MAROC 1 Association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques الجمعيت المغزبيت ألمزاض المناعت الذاتيت والجهاسيت Moroccan Autoimmune and Systemic Diseases Association L INTOLERANCE AU GLUTEN FREQUENTE

Plus en détail

Maladie cœliaque : faut-il dépister?

Maladie cœliaque : faut-il dépister? Maladie cœliaque : faut-il dépister? Ch. CELLIER, (Paris) Tirés à part : Christophe CELLIER - Service de Gastro-entérologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 rue Leblanc - 75015 Paris. La maladie

Plus en détail

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé!

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! MISES AU POINT Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! Publié le 12/08/2009 D. DE BOISSIEU Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Devant une cassure de la courbe de poids chez le nourrisson, le

Plus en détail

La maladie cœliaque au-delà du régime sans gluten

La maladie cœliaque au-delà du régime sans gluten L intestin dans tous ses états La maladie cœliaque au-delà du régime sans gluten Isabelle Doucet 2 M me Raymond est une patiente que vous connaissez bien.vous connaissez aussi ses multiples plaintes vagues

Plus en détail

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Pathologie du Lymphocyte intraépithélial La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris iagnostic d une atrophie villositaire Pathologie du lymphocyte

Plus en détail

Programme de certification sans gluten. Jim McCarthy Directeur général Association canadienne de la maladie cœliaque

Programme de certification sans gluten. Jim McCarthy Directeur général Association canadienne de la maladie cœliaque Bienvenue Jim McCarthy Directeur général Association canadienne de la maladie cœliaque Le droit à la sécurité alimentaire et le Programme de certification sans gluten QMI-SAI Global Symposium sur la sécurité

Plus en détail

Item 179 : Prescription d'un régime diététique

Item 179 : Prescription d'un régime diététique Item 179 : Prescription d'un régime diététique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Règles de base de la prescription d'un régime alimentaire... 1 2 Principaux régimes...2 ENC :

Plus en détail

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Journée DES Décembre 2010 Docteur Frédérique TIXIER Service endocrinologie et diabétologie pédiatriques Hôpital Femme Mère Enfant Lyon Bron HYPOTHYROÏDIE CONGENITALE

Plus en détail

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES DIAGNOSTIC POSITIF Définition : selles - trop abondantes P > 300g/j - et/ou trop fréquentes > 3/j - et/ou trop liquides

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres SÉMINAIRE INFECTIONS INTESTINALES IFMT 8 12 sept 2003 M. STROBEL M Strobel. IFMT. sept. 2003 1 Diarrhées : rappel des

Plus en détail

Comprendre la MALADIE COELIAQUE

Comprendre la MALADIE COELIAQUE Comprendre la Qu est-ce que la maladie cœliaque? La maladie cœliaque est un trouble des intestins causé par une réaction à l ingestion de gluten, une protéine que l on retrouve dans le blé, le seigle et

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

CEREALES, GLUTEN INTOLERANCES ALIMENTAIRES

CEREALES, GLUTEN INTOLERANCES ALIMENTAIRES CEREALES, GLUTEN INTOLERANCES ALIMENTAIRES Véronique de Saint Front Nutritionniste www.nutritionniste-toulouse.fr Plan Féculents et Céréales Protéines et gluten Intolérance au gluten Hypersensibilités

Plus en détail

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Dosage pondéral des Ig! é à â à é é é é é é â é Electrophorèse des protides (1) " Explorent : 1) Inflammation 2) Immunoglobulines 3) Foie

Plus en détail

De la maladie cœliaque c lymphome T

De la maladie cœliaque c lymphome T De la maladie cœliaque c au lymphome T Dr Virginie Verkarre Pr Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades Pr Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou Mme M, 60 ans B. intestinale Maladie

Plus en détail

2. Indications (Figure 2)

2. Indications (Figure 2) Conseil de pratique Techniques et indication de l entéroscopie Rédacteur : Gabriel Rahmi Documents de référence : Di Caro S, May A, Heine DG et al; DBE-European Study Group. The European experience with

Plus en détail

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique Maladie Coeliaque Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté René Descartes - INSERM U989 - Paris Maladie coeliaque Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire -

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

Douleurs abdominales chroniques : place des

Douleurs abdominales chroniques : place des Douleurs abdominales chroniques : place des nouveaux tests dans la démarche diagnostique Expert: Dr Marc Girardin, chef de clinique, Service de gastro-entérologie, HUG Animatrice: Dr Melissa Dominicé Dao,

Plus en détail

Les maladies chroniques intestinales

Les maladies chroniques intestinales Bibliomed Dossiers thématiques à propos de Septembre 2015 01 Les maladies chroniques intestinales Sommaire 776 Syndrome de l intestin irritable (SII): une approche clinique 778 Syndrome de l intestin irritable:

Plus en détail

Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive. Ammppu section de Metz 3 février 2015

Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive. Ammppu section de Metz 3 février 2015 Gérer une carence martiale et la rattacher à une pathologie digestive Ammppu section de Metz 3 février 2015 Quelques chiffres sur la carence martiale! 2 à 5 % des hommes et femmes ménopausées (18 à 20%)!

Plus en détail

Allergie ou intolérance alimentaire?

Allergie ou intolérance alimentaire? Allergie ou intolérance alimentaire? Problématique Le mot «allergie» est communément utilisé pour désigner une «réaction anormale» à la prise d un aliment, suspecté de cette réaction et entraînant divers

Plus en détail

Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN

Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN Docteur Philippe NAVARRO Gastro-entérologue www.docteurnavarro.info REGIME SANS GLUTEN Le régime sans gluten constitue le traitement exclusif de la maladie coeliaque et la réponse à ce traitement fait

Plus en détail

Titre : «RESUME DES INTERVENTIONS PARTIE 1 Ŕ NUTRITION DU SPORT» Auteur(s) : Collectif. Catégorie : Sport Santé - Diaporama, 35 vues.

Titre : «RESUME DES INTERVENTIONS PARTIE 1 Ŕ NUTRITION DU SPORT» Auteur(s) : Collectif. Catégorie : Sport Santé - Diaporama, 35 vues. Titre : «RESUME DES INTERVENTIONS PARTIE 1 Ŕ NUTRITION DU SPORT» Auteur(s) : Collectif. Catégorie : Sport Santé - Diaporama, 35 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur

Plus en détail

Qu est-ce que Helicobacter pylori? Source: http://www.medicaltribune.net/put/default.htm Le cycle de vie (pathogénie) de l Helicobacter pylori

Qu est-ce que Helicobacter pylori? Source: http://www.medicaltribune.net/put/default.htm Le cycle de vie (pathogénie) de l Helicobacter pylori HELICOBACTER PYLORI Qu est-ce que Helicobacter pylori? L Helicobacter pylori est une bactérie intestinale qui cause la majorité des ulcères dans l estomac et dans le duodénum. Ils se développent dans des

Plus en détail

La maladie coeliaque et les maladies NCGS. (Non Celiac Gluten Sensitivity): une perspective. Jacqueline Lagacé, Ph.D.

La maladie coeliaque et les maladies NCGS. (Non Celiac Gluten Sensitivity): une perspective. Jacqueline Lagacé, Ph.D. La maladie coeliaque et les maladies NCGS (Non Celiac Gluten Sensitivity): une perspective Jacqueline Lagacé, Ph.D. Conflits d intérêts Je n entretient aucune relation personnelle avec des intérêts commerciaux

Plus en détail

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie:

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: MYÉLOME MULTIPLE Myélome Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: 1% des cancers, 10% des hémopathies Plus fréquent chez les hommes,

Plus en détail

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT

ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT ALD 8 DIABÈTE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT GUIDE MÉDECIN -1- SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 GUIDE MEDECIN ALD 8 - DIABETE DE TYPE 1 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT... 4 I. BILAN INITIAL... 4 I.1.

Plus en détail

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI - Prise en

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple - juillet 2010 - Bilan au diagnostic A visée diagnostique Bilan clinique OMS. Douleurs osseuses, tuméfactions osseuses. Bilan biologique Hématologique

Plus en détail

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON

DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON DIAGNOSTIC D UNE MALADIE DE WILSON ATP7B S. BARGE 11/12/2009 INTRODUCTION Syndrome «hépato-lenticulaire» Maladie génétique RARE Accumulation toxique tissulaire de cuivre libre Transmission autosomique

Plus en détail

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie,

Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation. Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Maladie de Castleman à expression mésentérique. À propos d une observation Alexandra FOURNEL, interne, Service d Anatomo-Pathologie, Introduction La maladie de castleman ou hyperplasie angio folliculaire

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS

NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS NUTRITION, INFLAMMATION ET CANCERS Dr Michel LALLEMENT Chirurgien des CLCC - Onco-nutrition Clinique Wilson - ANTIBES --- Clinique Oxford - CANNES TRAITEMENTS DE L'HPI 1 Traitement symptomatique 2 Traitement

Plus en détail

Item 107 : Voyage en pays tropical:conseils avant le départ, pathologies du retour :fièvre, diarrhée

Item 107 : Voyage en pays tropical:conseils avant le départ, pathologies du retour :fièvre, diarrhée Item 107 : Voyage en pays tropical:conseils avant le départ, pathologies du retour :fièvre, diarrhée Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Conseils avant le départ...1 2 Pendant le

Plus en détail

Quelle prise en charge pour un malade qui se plaint d un ballonnement abdominal?

Quelle prise en charge pour un malade qui se plaint d un ballonnement abdominal? Quelle prise en charge pour un malade qui se plaint d un ballonnement abdominal? Philippe DUCROTTE (CHU Rouen) 19eme Réunion GHIF 12.06.2010 Ballonnement abdominal Plainte digestive la plus fréquente SOFRES

Plus en détail

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE Fier commanditaire de 1 TEST DE DÉPISTAGE SEPTIN9 Votre professionnel de la santé peut utiliser

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne

Actualités dans la SEP. Docteur Sophie Géhin. Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne Actualités dans la SEP Docteur Sophie Géhin Cabinet de Neurologie Clinique du Tonkin - Villeurbanne PLAN I. Epidémiologie et étiologie II. Présentation clinique et évolution III. Critères diagnostiques

Plus en détail

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble ALCOOLISME: CONCEPT MAL DEFINI OMS: 3 verres pour H 2 verres pour F - Usage éventuellement à risque

Plus en détail

Item 303 : Diarrhée chronique

Item 303 : Diarrhée chronique Item 303 : Diarrhée chronique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définitions... 1 2 Interrogatoire et examen clinique...2 2. 1 Interrogatoire...1 2. 2 Examen clinique... 1 3 Examens

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

Centre Médical Kousmine de Vevey

Centre Médical Kousmine de Vevey Centre Médical Kousmine de Vevey Rue de la Madeleine 39 1800 Vevey Tél: 021/922 49 55 www.kousmine.ch Découvrir et gérer une intolérance au gluten et aux produits laitiers En Suisse, plus de 1 million

Plus en détail

Diarrhées chroniques du nourrisson Un diagnostic auquel il faut penser. Dr D. Weynants, 2007

Diarrhées chroniques du nourrisson Un diagnostic auquel il faut penser. Dr D. Weynants, 2007 Diarrhées chroniques du nourrisson Un diagnostic auquel il faut penser Dr D. Weynants, 2007 Cas clinique (1) L.C. garçon de 7 mois AA : Diarrhées explosives, aqueuses depuis 1 mois Bon état général, pas

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

«La santé dans l assiette»

«La santé dans l assiette» XIIe FORUM ASCA 14 NOVEMBRE 2015 «La santé dans l assiette» INTOLERANCES ALIMENTAIRES : UN PHENOMENE, PLUSIEURS CAUSES Dr Nathalie Calame EMERGENCE DES ALLERGIES ET INTOLERANCES Augmentation des allergies

Plus en détail

QUANTA Lite TM Gliadin IgA II 704525 Uniquement pour Diagnostics In-Vitro Complexité de CLIA: Haut

QUANTA Lite TM Gliadin IgA II 704525 Uniquement pour Diagnostics In-Vitro Complexité de CLIA: Haut QUANTA Lite TM Gliadin IgA II 704525 Uniquement pour Diagnostics In-Vitro Complexité de CLIA: Haut Application QUANTA Lite TM Gliadin IgA II est un test ELISA (Enzyme-Linked Immunosorbent Assay) pour la

Plus en détail

GAMMAPATHIES MONOCLONALES

GAMMAPATHIES MONOCLONALES GAMMAPATHIES MONOCLONALES Karim E. Abou-Nassar, MD, FRCPC Hématologue CSSSG Professeur adjoint, Université d Ottawa Qu est-ce qu une gammopathie monoclonale? Prolifération de plasmocytes clonaux pouvant

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

VIDEO-CAPSULE. D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE

VIDEO-CAPSULE. D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE VIDEO-CAPSULE D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE Qu apporte la vidéo capsule? => vision de la muqueuse de l intestin grêle Non vue par Rx Plus facile que l entéroscopie (rarement

Plus en détail

Chirurgie de l obésité

Chirurgie de l obésité Chirurgie de l obésité Place du médecin généraliste dans l équipe pluridisciplinaire Jean-Pierre Lamandé Médecin généraliste Médecin coordonnateur du réseau ROMDES Jean-Pierre Lamandé 1 Les protagonistes

Plus en détail

Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé

Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé Conduite à tenir devant un amaigrissement involontaire isolé Pr P Cathébras Médecine interne Principe général L'amaigrissement est un signe aspécifique. Il est rarement réellement isolé et la démarche

Plus en détail

Intolérances alimentaires: survol

Intolérances alimentaires: survol Symposium de Swissmilk pour les professionnels de la nutrition Les intolérances alimentaires Dans les pays occidentaux, les intolérances alimentaires sont très répandues et semblent même être en augmentation:

Plus en détail

Prof. Olivier CHAZOUILLERES

Prof. Olivier CHAZOUILLERES Prof. Olivier CHAZOUILLERES Cholangite sclérosante Savoir évoquer une cholangite sclérosante Savoir évoquer le diagnostic Connaître les différents traitements et les modalités de surveillance Conflits

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire?

CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ. Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CHIRURGIE DE L OBÉSITÉ Quel rôle pour le médecin traitant dans le parcours pré-opératoire? CRITÈRES DE CHOIX DES PATIENTS - IMC supérieur ou égal à 40 kg/m2 - IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 avec un facteur

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE)

LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) LE CANCER DE L ESTOMAC (CANCER GASTRIQUE) Docteur Laurianne Jolissaint (CHU Jean Mingoz, Besancon), Docteur Bruno Buecher, (Institut Curie, Paris), & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme Avant- propos Le présent ouvrage a pour but de faciliter l enseignement de la physiologie dans le cadre du BTS diététique. Pour ce faire, nous avons respecté scrupuleusement le cadre du programme d enseignement

Plus en détail

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications > 15 e Journée de Réflexion < sur l Endoscopie Digestive en France Samedi 26 janvier 2013 Paris, Eurosites Georges V Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications Docteur Gilles Lesur, Boulogne-Billancourt

Plus en détail

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie Compte rendu d hospitalisation hépatite C À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS HOPITAL DU BON SECOURS Service d HEPATHOLOGIE du Professeur

Plus en détail

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 Table des matières CHAPITRE 1 EXPLORATIONS EN HÉPATOLOGIE 15 I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 II. TIPS (TRANSJUGULAR INTRAHEPATIC PORTOSYSTEMIC SHUNT 17 OU SHUNT INTRA-HÉPATIQUE PORTO-SYSTÉMIQUE)

Plus en détail

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte

Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Item 16, 17, 20 et 21 : Alimentation de la femme enceinte Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUES :... 2 I Rappels physiologiques

Plus en détail

VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie

VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie ETUDE DE LA CARENCE EN VITAMINE B12 TOUIL.FZ; BENTAHAR. I; ACHICHI. A; HAMDI.S. Service d hématologie - CHU de Sétif - Algérie INTRODUCTION Anémies carentielles : problème de santé publique Anémies microcytaires

Plus en détail

Premier document international pour la définition de la sensibilité au gluten (Gluten Sensitivity)

Premier document international pour la définition de la sensibilité au gluten (Gluten Sensitivity) Premier document international pour la définition de la sensibilité au gluten (Gluten Sensitivity) Conférence de consensus sur l'intolérance au gluten, Londres 11/12 février 2011 Professeur Alessio Fasano,

Plus en détail

Cas clinique. H. Ben Brahim Service des Maladies Infectieuses EPS Fattouma-Bourguiba. Monastir. http://www.infectiologie.org.tn

Cas clinique. H. Ben Brahim Service des Maladies Infectieuses EPS Fattouma-Bourguiba. Monastir. http://www.infectiologie.org.tn Cas clinique H. Ben Brahim Service des Maladies Infectieuses EPS Fattouma-Bourguiba Monastir Un homme de 23 ans, sans antécédents pathologiques notables consulte pour des douleurs épigastriques irradiant

Plus en détail

Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP?

Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP? Symposium organisé par l association Compostelle ça marche 2 et 3 novembre 2013 Les métaux lourds, un facteur de déclenchement de la SEP? Réflexion sur les métaux lourds, et soins homéopathiques et phytothérapeutiques

Plus en détail

Fréquence de prescription des examens de biologie médicale

Fréquence de prescription des examens de biologie médicale examens de biologie médicale SOMMAIRE 1. OBJET 1 2. FREQUENCE DE PRESCRIPTION DES EXAMENS 2 3. REFERENCES 5 Toute impression de ce document sans l'en-tête contenant sa référence et sa version en haut de

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME!

TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME! TROUBLES FONCTIONNELS DIGESTIFS DEFINITIONS CADRE NOSOLOGIQUE! CRITERES DE ROME! 1998 : Prévalence des symptômes dans la population générale française 6000 sujets..4817 questionnaires (80.3%)

Plus en détail

Cœliaque et Intolérance au gluten : une perspective médicale. Dr Luc Rochon Gastroentérologue Hôpital Montfort

Cœliaque et Intolérance au gluten : une perspective médicale. Dr Luc Rochon Gastroentérologue Hôpital Montfort Cœliaque et Intolérance au gluten : une perspective médicale Dr Luc Rochon Gastroentérologue Hôpital Montfort Journées Montfort 2015 Divulgation du présentateur Enseignant : Dr Luc Rochon Relations avec

Plus en détail

FR anti CCP Marqueurs Sérologique de la maladie Céliaque

FR anti CCP Marqueurs Sérologique de la maladie Céliaque ISSN 0778-8371 ISP Rue J. Wytsman, 14 B-1050 BRUXELLES SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

Surveillance de la Maladie de Gaucher

Surveillance de la Maladie de Gaucher Surveillance de la Maladie de Gaucher CETG 24 mars 2006 Christian LAVIGNE CHU Angers 1 Maladie de Gaucher Maladie rare traitement efficace, coûteux, astreignant prototype de thésaurismose curable incertitude

Plus en détail

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1

DR VALÉRIE FOUSSIER. Diabète de type 1 Introduction Le diabète de type 1 et 2 concerne 3 millions de personnes en 2011 avec une prépondérance marquée pour le diabète de type 2. Véritable épidémie, cette maladie est un problème de santé publique,

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE

CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE DE LA THYROIDE * Groupe médico-chirurgical 25 avenue Jean MEDECIN 0600 NICE FREDERIC BRACCINI L attitude à adopter devant la découverte d un nodule thyroïdien revient

Plus en détail

N 25 : ELEVATION DES TRANSAMINASES (AMINOPEPTIDASES)

N 25 : ELEVATION DES TRANSAMINASES (AMINOPEPTIDASES) N 25 : ELEVATION DES TRANSAMINASES (AMINOPEPTIDASES) par L. Buswell et H. Stalder INTRODUCTION La découverte fortuite d'une perturbation des tests hépatiques est un phénomène fréquent et concerne environ

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia PRISE EN CHARGE D UN ICTERE A Brams, Viscéralis, Synergia F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia CAS CLINIQUE Monsieur X, âgé de 69 ans, vous consulte pour un ictère associé à une altération de

Plus en détail

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS

ADLF Alsace-/ 22.05.2007 / Colmar BONJOUR A TOUTES ET A TOUS BONJOUR A TOUTES ET A TOUS Éléments sur la législation et l allégation «Sans Gluten» 22.05.07 ADLF Alsace Sommaire 1 Étiquetage des produits du commerce ou produits industriels A Cadre législatif de cette

Plus en détail

Proposez à vos clients de tester leur santé

Proposez à vos clients de tester leur santé Proposez à vos clients de tester leur santé Une nouvelle ligne de tests de santé personnels vient d'être commercialisée. Objectif: permettre aux utilisateurs de vérifier la présence d'éventuelles prédispositions,

Plus en détail

La diarrhée chronique :

La diarrhée chronique : : par où commencer? Par Jean-Daniel Baillargeon, MD, FRCPC Présenté à la Journée gastro-entérologique de l Université de Sherbrooke pour l omnipraticien, le 30 mai 2003. La diarrhée chronique est une condition

Plus en détail

Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge

Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge Hypothyroïdie de l enfant Diagnostic et prise en charge Dinane Samara-Boustani Service d Endocrinologie, Diabétologie et Gynécologie Pédiatriques Pr Polak Centre des Maladies Endocriniennes Rares de la

Plus en détail

Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement

Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement Items 295, 42 : Conduite à tenir devant un amaigrissement Collège des Enseignants du Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Recherche de signes

Plus en détail

d un diététicien à propos des maladies inflammatoires de l intestin? Dr Arnaud Colard CHC, Liège

d un diététicien à propos des maladies inflammatoires de l intestin? Dr Arnaud Colard CHC, Liège Qu attend un gastroentérologue de la collaboration d un diététicien à propos des maladies inflammatoires de l intestin? Dr Arnaud Colard CHC, Liège Réponses! 1. Connaissance des MICIs 2. Connaissance de

Plus en détail