Les électrons dans les solides

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les électrons dans les solides"

Transcription

1 Physique statistique (PHY433) Électrons dans les solides R = ρ L S Amphi 7 Résistivité Les électrons dans les solides Gilles Montambaux 13 mars au moins 25 ordres de grandeurs entre un bon métal et un bon isolant 2 Électrons dans les solides Rappels facteur d occupation d un état quantique d énergie k B T Plan du cours I. Rappel sur le gaz parfait de fermions Fermi-Dirac II. Électrons dans un cristal, effet du réseau périodique III. Conducteurs et isolants IV. Semiconducteurs Les propriétés physiques dépendent de la structure du spectre au voisinage du niveau de Fermi Les électrons situés loin du niveau de Fermi ne peuvent pas échanger d énergie C = γt 3 4

2 Rappels Nombre de particules Pour caractériser un gaz d électrons, il faut d abord évaluer son énergie (ou sa température) de Fermi nombre d électrons Z ²F nombre d états d énergie inférieure à ² F densité d états D(²) ² Énergie interne facteur de Fermi N = N = 2 V 4π (2π) k3 F D(²)d² = N < (² F ) = 2 V µ 3/2 4π 2m²F (2π) 3 3 h 2 ²( ~ k)= h2 k 2 2m d =3 k B T F = ² F =(3π 2 ) 2/3 h2 ρ 2/3 2m ρ = N V D(²) =2 V 4π 2 (2m) 3/2 h 3 ² ² Dans un métal (sodium), ρ m 3 ² F 3 ev T F K ev k B T 1 ev K ²( ~ k)= h2 k 2 2m D(²) ² d/2 1 en dimension d 5 T T F A température ambiante, les électrons d un métal forment un gaz fortement dégénéré Électrons dans un solide Électrons dans un solide Électrons libres? NON! Cette approximation est-elle valable? Difficile! Hamiltonien des électrons Interaction entre les électrons «Problème à N corps» Interaction entre les électrons Électrons libres hamiltonien à 1 corps : «facile» Difficile! Interaction avec les noyaux fixés aux points d un réseau périodique Conducteurs, isolants, semiconducteurs, transistors, magnétisme, (supraconducteurs)! 7 8

3 Électrons dans un solide Électrons dans un solide Difficile! Difficile! «Problème à N corps» Interaction entre les électrons «Problème à N corps» Interaction entre les électrons hamiltonien à 1 corps : «facile» Difficile! Ordres de grandeur : L interaction coulombienne (écrantée) augmente avec la densité a distance moyenne entre électrons Dans beaucoup de situations, on peut négliger l interaction entre électrons ou l intégrer dans un problème à un corps effectif (champ moyen) L énergie cinétique typique augmente encore plus vite Il existe des situations où l interaction e-e joue un rôle essentiel : «physique des électrons fortement corrélés», un des grands challenges de la physique moderne 9 L interaction coulombienne devient négligeable dans la limite de haute densité 10 Électrons dans un solide Électrons dans un solide : potentiel effectif périodique Difficile! Approximation de champ moyen On remplace le potentiel vu par l électron i de la part de tous les autres, par un potentiel moyen, le même pour tous les électrons. Ce potentiel effectif dépend lui-même de la densité des autres électrons «Problème à un corps» potentiel périodique cf: physique statistique 2 Chaque électron se déplace dans le potentiel moyen dû aux atomes et aux autres électrons 12

4 Un électron dans un potentiel périodique Un électron dans un potentiel périodique Deux approches possibles Exemple 1D faible cf. PHY430, amphi 2 électron presque libre fort électron fortement lié la méthode des liaisons fortes la méthode des liaisons fortes Un électron dans un potentiel périodique Un électron dans un potentiel périodique N atomes N atomes Spectre de si on connait les solutions de? 15 On diagonalise h dans le sous-espace des états fondamentaux Combinaison linéaire d orbitales atomiques 16

5 Retour sur le double puits cf. PHY311, amphi 4 Retour sur le double puits On diagonalise h dans le sous-espace des états fondamentaux h est une matrice 2x2 17 amplitude tunnel intégrale de transfert intégrale de saut dépend de la distance a entre les atomes On diagonalise h dans le sous-espace des états fondamentaux h est une matrice 2x2 18 Éléments de matrice Retour sur le double puits cf. PHY311, amphi 4 h 11 = hr 1 h R 1 i = ² ' ² 0 h 21 = hr 2 h R 1 i = t Le couplage tunnel lève la dégénérescence des niveaux atomiques 20

6 Retour sur le double puits cf. PHY311, amphi 4 Un électron dans un potentiel périodique, d=1 E Évolution typique des niveaux en fonction de la distance entre atomes a 21 On diagonalise h dans le sous-espace des états fondamentaux Hamiltonien = matrice N x N 22 Éléments de matrice Un électron dans un potentiel périodique, d=1 cal périodiques généralise t nl décroit très vite avec la distance n l, supposé nul au-delà 1 er voisins cf. molécule de benzène PHY430, amphi 3 hr l h R l i = ² ' ² 0 hr n h R l i = t si n = l ± 1 24

7 Un électron dans un potentiel périodique, d=1 Un électron dans un potentiel périodique cal périodiques généralise Vecteurs propres généralise le cas de deux atomes (solutions symétrique et antisymétrique) et satisfait la périodicité du réseau (Théorème de Bloch ) + Quantification par les cal périodiques Un électron dans un potentiel périodique Un électron dans un potentiel périodique, d=1 E ² k = ² 2t cos ka (Première zone de Brillouin) a + Quantification par les cal périodiques ² k = ² 2t cos ka N valeurs de k 27 Quasi-continuum de 2 N états dans une bande de largeur 4 t(a) SPIN 28

8 Un électron dans un potentiel périodique, d=1 E E Un électron dans un potentiel périodique, en dimension d ² k = ² 2t cos ka a Généralisation : Un électron dans un potentiel périodique, dimension d réseau cubique Bande interdite ou «Gap» a a dx ² ~k = ² 2t cos k ν a ν=1 Plusieurs états atomiques plusieurs bandes 2 (2l+1) N états dans chaque bande Électrons sur un réseau carré Électrons sur un réseau carré ² ~k = ² 2t(cos a +cos a) surface de Fermi ² ~k = ² 2t(cos a +cos a) surface de Fermi ² ~k ² ~k 2N états dans une bande d énergie (s) 2N états dans une bande d énergie (s) Le nombre d électrons fixe le niveau de Fermi Le nombre d électrons fixe le niveau de Fermi 31 32

9 Électrons sur un réseau carré Électrons sur un réseau carré ² ~k = ² 2t(cos a +cos a) surface de Fermi ² ~k = ² 2t(cos a +cos a) ² ~k ² ~k 2N états dans une bande d énergie (s) Le nombre d électrons fixe le niveau de Fermi Pour une bande demi-remplie, la surface de Fermi est un carré! 33 Pour une bande peu remplie, la surface de Fermi est isotrope ² ~k = ² 4t + ta 2 k 2 = ² min + h2 k 2 m eff = 2m eff Masse effective h2 2ta 2 34 Électrons sur un réseau cubique Électrons sur un réseau cubique ² ~k = ² 2t(cos a +cos a +cosk z a) ² ~k = ² 2t(cos a +cos a +cosk z a) surface de Fermi surface de Fermi Pour une bande peu remplie, la surface de Fermi est isotrope ² ~k = ² min + h2 k 2 2m eff k z k z La masse effective peut être très différente de la masse «nue» de l électron Métaux ~ 0,5-20 Semiconducteurs ~ «Fermions lourds» ~ 1000 m eff = h2 2ta 2 35 Métaux ~ 0,5-20 Semiconducteurs ~ «Fermions lourds» ~ 1000 Bande demi-remplie 36

10 La surface de Fermi du cuivre Densité d états (liaisons fortes) D(²) D(²) D(²) d=1 d=2 d=3 1 ²/t ²/t ²/t Cte ² ² ² ~k = ² max h2 k 2 2m eff 37 ² ~k = ² min + h2 k 2 2m eff 38 Conclusions importantes E E Bande interdite ou «Gap» a métaux et isolants Dans un cristal (potentiel périodique), les états électroniques permis sont répartis en bandes d énergies séparées par des gaps. Ces bandes sont d autant plus larges que les états atomiques se recouvrent Le spectre en bord de bande est quadratique avec une masse effective 2 (2l+1) N états dans chaque bande 39 40

11 Bandes d énergie dans un métal : l exemple du sodium Z=11 Bandes d énergie dans un isolant : l exemple du néon Z=10 N atomes N atomes 11 N électrons Bande de valence 10 N électrons Bande de valence Bande de conduction Bande de conduction Les bandes pleines ne conduisent pas Les bandes pleines ne conduisent pas Bas de la bande de conduction N électrons libres de masse effective La bande de conduction est vide Isolant Gap ~20 ev ~ K Si le gap est de l ordre de 1eV «Semiconducteur» 42 Électrons dans les solides * L approximation de particules libres (qui néglige les interactions entre électrons) est souvent une bonne approximation. * Le potentiel périodique du réseau modifie radicalement la dynamique des électrons «bandes» d énergies séparées par des «gaps». ²( ~ k)= h2 k 2 2m e ²( ~ k) non isotrope * Les bandes pleines ne conduisent pas. * Isolant : la bande de conduction est vide (toutes les bandes sont pleines) Les semiconducteurs * Métal : la bande de conduction est partiellement remplie. * En extrema de bande, ²( ~ k)=² min + h2 k 2 2m eff les électrons se comportent comme des fermions libres de masse m eff 44

12 Un semiconducteur est un isolant à petit gap Ge: gap = 0,7 ev Si : gap = 1,1 ev Résistivité Résistivité 46 Porteurs de charge dans un semiconducteur Porteurs de charge dans un semiconducteur T=0K isolant T finie Bande de valence pleine Bande de conduction vide bande pleine - p(t) électrons (-e) = BV bande pleine + p(t) «trous» (+e) BC Gap ~1eV 47 «trous» dans la b. valence électrons dans la b. conduction

13 Électrons dans la bande de conduction Électrons dans la b. de conduction et trous dans la b. de valence BV BC On procède de même pour calculer en posant Trous dans la bande de valence Nombre de porteurs BV BC Loi d action de masse (indépendante de ) neutralité électrique BV BC 51 Le niveau de Fermi est au milieu du gap

14 Nombre de porteurs Nombre de porteurs dans un semiconducteur «intrinsèque» * Variation rapide en température silicium silicium silicium * Pente impuretés impuretés Applications : thermistors Concentration de porteurs «intrinsèques» par atome Une faible concentration d impuretés change complètement le nombre de porteurs semiconducteurs «extrinsèques» Dopage «n» : impuretés donneuses Dopage «p» : impuretés acceptrices Niveau «donneur» L atome de phosphore apporte un électron supplémentaire très faiblement lié autour de l ion P+ Niveau «accepteur» L atome de bore piège un électron de la bande de valence atomes de phospore libèrent électrons dans la BC N a atomes de bore libèrent trous dans la BV BV BC n(t ) ' N d BV BC p(t ) ' N a Semiconducteur «n» 55 Semiconducteur «p»

15 Les semiconducteurs dopés, briques de base pour l électronique La LED : recombinaison des trous et des électrons La diode np p : trous libres n : électrons libres p n bloque le passage du courant le courant ne passe pas le courant passe Les semiconducteurs dopés, briques de base pour l électronique Le transistor à effet de champ Prochain amphi V < 0 V > 0 8. Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Rayonnement du corps noir, loi de Planck Equilibre thermique soleil terre, effet de serre Rayonnement fossile de l univers La tension de grille V (gate voltage) contrôle le passage du courant 60

Chapitre 3. Densité d états dans les bandes de valence et de conduction

Chapitre 3. Densité d états dans les bandes de valence et de conduction Chapitre 3 Densité d états dans les bandes de valence et de conduction Distribution statistique et occupation des bandes II.2.1 Semiconducteur non dégénéré II.2.2 Semiconducteur intrinsèque II.2.3 Semiconducteur

Plus en détail

Plan du cours. C. Delerue - ISEN

Plan du cours. C. Delerue - ISEN Plan du cours Semiconducteurs : Rappels N3 Semi-conducteur intrinsèque Semi-conducteur extrinsèque Courants de conduction et de diffusion Semi-conducteur inhomogène Semi-conducteur hors équilibre Nanosciences

Plus en détail

LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS

LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS Doc 1 : Etude expérimentale de l évolution de la conductivité des solides avec la température : Une étude expérimentale permet de distinguer les

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE

NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE NOTIONS DE PHYSIQUE DU SOLIDE Joël Redoutey Structure de l'atome isolé Modèle de Bohr exemple : atome d'hydrogène Force d'attraction (loi de Coulomb) Force centrifuge q 2 F 1 = 4πε 0 r 2 F 2 = m 0v 2 L'orbite

Plus en détail

Les détecteurs à semi-conducteurs. Silicium et germanium en physique nucléaire. L.Lavergne Du détecteur à la mesure - Roscoff

Les détecteurs à semi-conducteurs. Silicium et germanium en physique nucléaire. L.Lavergne Du détecteur à la mesure - Roscoff Les détecteurs à semi-conducteurs Silicium et germanium en physique nucléaire L.Lavergne Du détecteur à la mesure - Roscoff 2007 1 Contenu Généralités sur le semi-conducteur Technologie des détecteurs

Plus en détail

Conducteurs et isolants : Bandes d énergie :

Conducteurs et isolants : Bandes d énergie : Compétences travaillées : Savoir extraire, exploiter et organiser des informations Communiquer et argumenter en utilisant un vocabulaire scientifique adapté Analyser un résultat expérimental Formuler des

Plus en détail

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 10: Les molécules et les solides

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 10: Les molécules et les solides PHYS-H-2 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Les molécules et les solides Jean-Marc Sparenberg 211-212 1 / 13 1 Approximation de Born-Oppenheimer 2 États électroniques et liaison chimique Ion

Plus en détail

Nom : Prénom : Num. étudiant :

Nom : Prénom : Num. étudiant : Université Montpellier 2 Master EEA, 1 ère année Examen de Physique des Composants (GMEE108) durée 2 heures 28/03/2012 Aucun documents autorisés. Aucun téléphone sur les tables. Calculatrices autorisées.

Plus en détail

Notes de cours : Électronique. Jean-Baptiste Théou

Notes de cours : Électronique. Jean-Baptiste Théou Notes de cours : Électronique Jean-Baptiste Théou 12 septembre 2009 Chapitre 1 Présentation Il y a deux parties en électronique : L électronique analogique, qui traite les signaux continues (Voix, tension,

Plus en détail

LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS

LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS LA CONDUCTIVITE DANS LES CONDUCTEURS ET SEMI CONDUCTEURS Doc 1 : Etude expérimentale de l évolution de la conductivité des solides avec la température : Une étude expérimentale permet de distinguer les

Plus en détail

Particules identiques en mécanique quantique

Particules identiques en mécanique quantique Le cours PH432 7 blocs de mécanique quantique + 11 blocs de physique statistique sondage en ligne cette semaine Particules identiques en mécanique quantique Chapitre 16 http://www.enseignement.polytechnique.fr/physique/

Plus en détail

Partie IV: Propriétés électriques et magnétiques des matériaux

Partie IV: Propriétés électriques et magnétiques des matériaux Partie IV: Propriétés électriques et magnétiques des matériaux Chapitre 12 Propriétés électriques Les propriétés électriques souvent distinguent le plus un matériau de l autre (métal - isolant). Les principes

Plus en détail

1. Théorie des bandes d'énergie dans les solides

1. Théorie des bandes d'énergie dans les solides É.C.XI - CONDUCTEURS ET SEMI-CONDUCTEURS 1 1. Théorie des bandes d'énergie dans les solides Lorsque deux atomes sont proches, leurs interactions modifient leurs niveaux (et sous-niveaux) d'énergie électroniques

Plus en détail

Electricité - Electronique 5

Electricité - Electronique 5 Electricité - Electronique 5 Programme Officiel : Notion de physique du solide Semi-conducteurs Jonction PN : étude théorique Effet transistor Transistor bipolaire et transistor à effet de champ : étude

Plus en détail

Semi-conducteurs. Chapitre 1

Semi-conducteurs. Chapitre 1 Semiconducteurs Chapitre 1 Dans ce chapitre, on donnera quelques notions de base sur les matériaux semiconducteurs. On définira les semiconducteurs intrinsèques et ceux dopés types P et N. Nous étudierons

Plus en détail

Contacts semiconducteur-métal Diode Schottky

Contacts semiconducteur-métal Diode Schottky Contacts semiconducteur-métal Diode Schottky Contact entre un semiconducteur dopé n et un métal A l équilibre (contact), des charges négatives vont s écouler du semiconducteur (dopé n) vers le métal. Le

Plus en détail

Cours électronique Chapitre 5: Les Diodes

Cours électronique Chapitre 5: Les Diodes Cours électronique Chapitre 5: Les Diodes 1 I-Introduction : Une diode est un élément de circuit non linéaire. La loi d Ohm telle que vue aupravant ne s applique plus de la même façon. II- Constitution

Plus en détail

Éléments de physique des semi-conducteurs

Éléments de physique des semi-conducteurs Éléments de physique des semi-conducteurs Résumé Intermédiaires entre isolants et conducteurs, les semi-conducteurs ont des propriétés mises à profit dans les composants électroniques. Quelques considérations

Plus en détail

Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation. Caméras CCD & Imagerie numérique

Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation. Caméras CCD & Imagerie numérique Master 1 Information, Signal, Image, Instrumentation Caméras CCD & Imagerie numérique PLAN DU COURS I Notions sur les semi-conducteurs et interactions rayonnement-matière 1 Bandes d énergie, semi-conducteurs

Plus en détail

Introduction à la physique des états de Mott-Hubbard. Guillaume Baffou - novembre 2007

Introduction à la physique des états de Mott-Hubbard. Guillaume Baffou - novembre 2007 Introduction à la physique des états de Mott-Hubbard Guillaume Baffou - novembre 2007 www.guillaume.baffou.com 1 Expérience de pensée Imaginons un cristal métallique, disons un cristal de cuivre, dont

Plus en détail

CHAPITRE X. Les Semi-conducteurs. Les conducteurs :.. Les isolants :.. Les semi-conducteurs :.

CHAPITRE X. Les Semi-conducteurs. Les conducteurs :.. Les isolants :.. Les semi-conducteurs :. CHAPITRE X Les Semi-conducteurs A. Généralités : Il existe 3 grands types de matériaux : Les conducteurs :... Les isolants :... Les semi-conducteurs :.. B. Notions physiques sur les semi-conducteurs :

Plus en détail

Chapitre 1 : Les semi-conducteurs

Chapitre 1 : Les semi-conducteurs LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 23.08.04 1 Chapitre 1 : Les semi-conducteurs 1. Introduction: conducteurs et semi-conducteurs 1.1 Les conducteurs: ~ conductivité qui décroît avec la température T (augmentation

Plus en détail

TP3 électronique: 2. Les diodes. Silvio Orsi Antonello Miucci

TP3 électronique: 2. Les diodes. Silvio Orsi Antonello Miucci TP3 électronique: 2. Les diodes Silvio Orsi (Silvio.Orsi@unige.ch) Antonello Miucci (antonio.miucci@cern.ch) Les Semi-conducteurs bande de conduction band gap (bande interdite) 6 ev 1 ev 0 ev bande de

Plus en détail

Transistor MOS. Transistor MOS Types de transistors

Transistor MOS. Transistor MOS Types de transistors Transistor MOS n n n Semi-conducteur Transistor nmos Transistor pmos andre.stauffer@epfl.ch Transistor MOS Types de transistors La technologie CMOS (MOS complémentaire) utilisée dans ce cours comporte

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Physique Statistique Chapitre 9 Gaz idéal de Bosons et de ermions Introduction Il existe deux types de particules en physique : Les fermions ont un spin entier : e a un spin s =, He 3 a un spin s = Les

Plus en détail

1-IÈRE PARTIE: ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE

1-IÈRE PARTIE: ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE 1-IÈRE PARTIE: ÉLECTRONIQUE ANALOGIQUE 1. DES CHARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DE LA MATIÈRE CONDENSÉE 1.1. INTRODUCTION Pour pouvoir comprendre comment les semi-conducteurs fonctionnent, il est utile, de

Plus en détail

Symétries et physique quantique

Symétries et physique quantique 7.4 & 15.5 Symétries et physique quantique Quiz de bienvenue Soit une rotation, représentée par l opérateur dans l espace de Hilbert, ce qui signifie qu une fonction d onde tournée sous l action de cette

Plus en détail

1.2. Description: semiconducteur intrinsèque Figure 1: semiconducteur intrinsèque Définitions

1.2. Description: semiconducteur intrinsèque Figure 1: semiconducteur intrinsèque Définitions 1.1. Introduction 1.2. Description: semiconducteur intrinsèque 1.3. Description: semiconducteur extrinsèque de type n 1.4. Description: semiconducteur extrinsèque de type p 1.5. Commentaires 1.1. Introduction

Plus en détail

Introduction à la physique des plasmas

Introduction à la physique des plasmas à la physique des plasmas S. Mazevet Laboratoire de Structure Electronique Département de Physique Théorique et Appliquée Commissariat à l Energie Atomique Bruyères-Le-Châtel, France p-1/21 Table of contents

Plus en détail

Symétries et physique quantique

Symétries et physique quantique 7.4 & 15.5 Symétries et physique quantique Quiz de bienvenue Soit une rotation, représentée par l opérateur dans l espace de Hilbert, ce qui signifie qu une fonction d onde tournée sous l action de cette

Plus en détail

TD Physique des composants partie 1

TD Physique des composants partie 1 TD Physique des composants partie 1 A) Semiconducteurs à l équilibre 1-Densités volumiques a. A quelle classe de matériaux appartient le silicium? b. Donner la structure cristallographique du silicium

Plus en détail

Glossaire de définitions

Glossaire de définitions Glossaire de définitions L objet de la physique statistique est l étude de systèmes avec un grand nombre de degrés de liberté. Le calcul de valeurs moyennes de grandeurs physiques dans le cadre de modèles

Plus en détail

, M L. et M J. L expression du facteur de Landé :

, M L. et M J. L expression du facteur de Landé : III3b théorie du paramagnétisme Rappels : sur les niveaux d E d un atome Nombre quantique orbital total L = ml Les valeurs L = 0, 1,, 3, 4 sont associées à des niveaux électroniques désignés par une lettre

Plus en détail

L3 Physique et Applications Partiel de physique des composants. Corrigé

L3 Physique et Applications Partiel de physique des composants. Corrigé UERSTE PARS-SUD ETRE D'ORSAY L3 Physique et Applications Partiel de physique des composants AEE 01-013 8 février 013 orrigé - hoix de matériaux semiconducteurs Afin de répondre aux questions suivantes,

Plus en détail

Les semi-conducteurs - Jonction PN

Les semi-conducteurs - Jonction PN Les semi-conducteurs - Jonction PN Les semi-conducteurs Un semi-conducteur est un élément qui présente une conductivité électrique intermédiaire entre celle des métaux et celle des isolants Exemples (Silicium,

Plus en détail

Chapitre 2. I.3 Concept de masse effective. I.4 Concept de trou. I.5 Impuretés

Chapitre 2. I.3 Concept de masse effective. I.4 Concept de trou. I.5 Impuretés Chapitre 2 I.1. Notions de base «Approche chimique» I.1.A. Introduction I.1.B. Orbitales atomiques I.1.C. Orbitales moléculaires et structure de bande I.1.D. Principaux semiconducteurs I.1.D.a Semiconducteurs

Plus en détail

Structure électronique des solides

Structure électronique des solides Structure électronique des solides Lien gap/couleur des semi conducteurs graphite Si CdSe ZnSe SiC GaN diamant metal 0 1.1 1.8 2.7 Gap croissant 2.9 ev 3.5 5.5 Jean-Sébastien Filhol Cours GMCH207: propriétés

Plus en détail

Diamagnétisme et paramagnétisme. µ!" dia

Diamagnétisme et paramagnétisme. µ! dia Diamagnétisme et paramagnétisme H = H 0 + µ B B!".L!" + e 8m (B!"!r " ) terme diamagnétique H dia!" " si B = Bu z H dia = e 8m B!"! " " u z!(xu x + yu " # y) $ % e = H dia toujours positif µ!" dia =! "H

Plus en détail

Spectroscopie des solides

Spectroscopie des solides Spectroscopie des solides 7.1 Structures de bande Voici les structures de bande de deux matériaux, A et B. Dans les deux cas, la ligne horizontale représente le niveau de Fermi et les énergies sont données

Plus en détail

Physique Statistique

Physique Statistique Paris 7 PH 402 2002 03 Physique Statistique EXERCICES Feuille 7 : Statistiques quantiques 1 Gaz de fermions ultra-relativistes On considère un gaz de fermions libres et indépendants de masse m et de spin

Plus en détail

NANOMATERIAUX ET APPLICATIONS (PHY 569B)

NANOMATERIAUX ET APPLICATIONS (PHY 569B) NANOMATERIAUX ET APPLICATIONS (PHY 569B) 1. Les semi-conducteurs désordonnés (ex : silicium amorphe hydrogéné) 2. Les semi-conducteurs partiellement ordonnés (silicium nano-polycristallin) 3. Applications

Plus en détail

Susceptibilité à Q: électrons libres

Susceptibilité à Q: électrons libres Susceptibilité à Q: électrons libres Effet de la dimensionalité: bande parabolique!! 0 (Q)!! 0 (Q = 0)!( q,0)!(0,0) 1 D 1D 3D 0 0 k unctions for different dimensions. The lower the dimensio F Q q modèle

Plus en détail

!"#$%&'()*+,*"&+)(*"$-*'+$(.*/"0")"#$%&'()*+,*"&+)( Résumé du paramagnétisme (-54(,*+.(/ %&'()*+,-%.%)(*/ $"# 5.2-3&2')-T 6742+)-3&89/- (x)

!#$%&'()*+,*&+)(*$-*'+$(.*/0)#$%&'()*+,*&+)( Résumé du paramagnétisme (-54(,*+.(/ %&'()*+,-%.%)(*/ $# 5.2-3&2')-T 6742+)-3&89/- (x) "$%&'()*+,*"&+)(*"$-*'+$(.*/"0")"$%&'()*+,*"&+)( Résumé du paramagnétisme 1+33.4+(-54(,*+.(/ %&'()*+,-%.%)(*/ m T "g P g P kt ¹ moments localisés sans interaction x { f x x x,.*0,.*0 ¹ ¹ $ x " $" 5.-3&')-T

Plus en détail

La jonction PN. Brahim HARAOUBIA

La jonction PN. Brahim HARAOUBIA La jonction Brahim HARAOUBIA 1 LA JOCTIO 1) otion sur la structure de la matière 1.1) Les différents types d atomes Les matériaux sont constitués d un assemblage d atomes. Un élément chimique bien défini

Plus en détail

Détecteurs Semi-conducteurs. Beaucoup d extraits de l ancien cours de DEA CPM de Sylvie Dagoret-Campagne (LPNHE maintenant au LAL)

Détecteurs Semi-conducteurs. Beaucoup d extraits de l ancien cours de DEA CPM de Sylvie Dagoret-Campagne (LPNHE maintenant au LAL) Détecteurs Semi-conducteurs Beaucoup d extraits de l ancien cours de DEA CPM de Sylvie Dagoret-Campagne (LPNHE maintenant au LAL) 1 Bandes en énergie dans un solide Les électrons se répartissent dans des

Plus en détail

Séances 5, 6, 7 : isolants, conducteurs et semi conducteurs. Applications

Séances 5, 6, 7 : isolants, conducteurs et semi conducteurs. Applications THÈME : MATÉRIAUX Partie structure et propriétés Séances 5, 6, 7 : isolants, conducteurs et semi conducteurs. Applications 1) Recherches préliminaires Définir les termes suivants : - «Matériau» (en plus

Plus en détail

Approche documentaire : Conduction dans les semi-conducteurs

Approche documentaire : Conduction dans les semi-conducteurs Approche documentaire : Conduction dans les semi-conducteurs 1 Bandes d énergie et porteurs libres dans un semi-conducteur Dans un atome isolé les énergies des électrons ne peuvent prendre que des valeurs

Plus en détail

SEMI CONDUCTEURS. I L'atome

SEMI CONDUCTEURS. I L'atome SEMICONDUCTEURS I L'atome Il comprend un noyau constitué de : protons (p) : charge 1,6 10 19 C (m = 1,67 10 27 kg), neutrons (n) : charge nulle (m = 1,67 10 27 kg), et des électrons (e ) charge 1,6 10

Plus en détail

Ordres de grandeur. - échelle terrestre :

Ordres de grandeur. - échelle terrestre : Ordres de grandeur - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle humaine : d 10 1 m M 1 Kg - échelle terrestre : d M 7 10 25 10 m Kg - échelle humaine :

Plus en détail

Blocs du tableau périodique

Blocs du tableau périodique Lignes et Colonnes du tableau périodique Chaque ligne du tableau périodique est appelée période Sur une même période, n est constant (même niveau d énergie) Sur une même ligne, Z croit (g -> d) donc nombre

Plus en détail

Propriétés des semiconducteurs

Propriétés des semiconducteurs Chapitre 1 Propriétés des semiconducteurs 1.1 Introduction à la physique du solide 1.1.1 Problématique La physique du solide nous apprend que l on peut distinguer deux types de solide : ceux pour lesquels

Plus en détail

Séance de Spécialité n o 25 Diode et redressement. 1 Conducteurs et semi-conducteurs

Séance de Spécialité n o 25 Diode et redressement. 1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 25 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

Chapitre 9: Détecteurs basés sur l ionisation dans les semiconducteurs

Chapitre 9: Détecteurs basés sur l ionisation dans les semiconducteurs Chapitre 9: Détecteurs basés sur l ionisation dans les semiconducteurs 1 Contenu Introduction aux semiconducteurs Jonction p-n utilisée comme détecteur Détecteurs au silicium Détecteurs au germanium Autres

Plus en détail

Lycée Viette. II. Dualité onde corpuscule

Lycée Viette. II. Dualité onde corpuscule Lycée Viette Aspect TSI 1 corpusculai ire de la lum mière II. Dualité onde corpuscule 1. Introduction En mécanique classique ( newtonienne ) la matière est un ensemble de points matériels appelés corpuscules

Plus en détail

PHYSIQUE DE LA MATIÈRE CONDENSÉE

PHYSIQUE DE LA MATIÈRE CONDENSÉE PLAN DU COURS PHYSIQUE DE LA MATIÈRE CONDENSÉE 1. Structure électronique des solides cristallins 1.1. Électron dans un potentiel périodique. Relation de dispersion. 1.. Bandes d énergie. Électrons quasi-libres

Plus en détail

Plan. 1. Introduction 2. Comment fabriquer? 3. Propriétés 4. Applications 5. Conclusions

Plan. 1. Introduction 2. Comment fabriquer? 3. Propriétés 4. Applications 5. Conclusions Graphène Plan 1. Introduction 2. Comment fabriquer? 3. Propriétés 4. Applications 5. Conclusions I. Introduction: Graphène 2-dimensionnel réseau hexagonal de carbone d épaisseur d'un atome unique Base

Plus en détail

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI)

La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) La loi d Ohm et l effet Joule (Cours X et XI) Dans un métal, les électrons de conduction sont libres de se déplacer. Comme pour les molécules d un gaz, ils sont animés d un mouvement erratique et changent

Plus en détail

Élément chimique. Isotope. Stabilité. rayonnement α A A 4. rayonnement β + A Z X Z 1 AY

Élément chimique. Isotope. Stabilité. rayonnement α A A 4. rayonnement β + A Z X Z 1 AY Noyau et électrons Définition : Atome Un atome est une entité électriquement neutre, constituée d un noyau chargé positivement et de n e électrons chargés négativement liés au noyau et formant le cortège

Plus en détail

Cours de Physique des Solides. Les Nanotubes de Carbone

Cours de Physique des Solides. Les Nanotubes de Carbone Cours de Physique des Solides Les Nanotubes de Carbone Quelques données historiques Jusqu en 1985, seulement 2 états cristallins connus du carbone graphite diamant 1985: découverte des Fullerènes 1991:

Plus en détail

Concours Doctorat 3 ème Cycle (LMD) Spécialité : Physique des Matériaux Programme des épreuves écrites

Concours Doctorat 3 ème Cycle (LMD) Spécialité : Physique des Matériaux Programme des épreuves écrites Concours Doctorat 3 ème Cycle (LMD) Spécialité : Physique des Matériaux Programme des épreuves écrites 1 ère EPREUVE Matériaux diélectriques et magnétiques, polymères et composants électroniques à semi-conducteurs.

Plus en détail

Problème : l atome d hélium et les molécules He 2, He 3

Problème : l atome d hélium et les molécules He 2, He 3 ECOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2001 CONTRÔLE HORS CLASSEMENT DU COURS DE PHYSIQUE PHY 432 Mardi 29 avril 2003, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des transparents,

Plus en détail

Électronique. Jean Duveau Marcel Pasquinelli Michel Tholomier. 2 e édition

Électronique. Jean Duveau Marcel Pasquinelli Michel Tholomier. 2 e édition Électronique IUT 1 re année Jean Duveau Marcel Pasquinelli Michel Tholomier 2 e édition Dunod, 2011, 2017 11 rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com ISBN 978-2-10-076309-2 Table des matières Avant-propos...

Plus en détail

À rendre le vendredi 04 novembre 2016

À rendre le vendredi 04 novembre 2016 DM n o 4 Approche documentaire : Conduction dans les semi-conducteurs À rendre le vendredi 04 novembre 2016 But de l approche documentaire : décrire la conductivité des semi-conducteurs les types de porteurs

Plus en détail

Concentration de porteurs en surface dans une structure Métal-Isolant-Semiconducteur

Concentration de porteurs en surface dans une structure Métal-Isolant-Semiconducteur 1 Concentration de porteurs eurface dans une structure Métal-Isolant-Semiconducteur Introduction: Les transistors MOS sont utilisés dans un très grand nombre de montages, qu ils soient linéaires ou numériques

Plus en détail

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Physique statistique (PHY433) Amphi 8 Le contrôle Le contrôle (3 h) aura lieu le lundi 27 mars de 14h à 17 h Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Aucun document autorisé. Tablette, ordinateur

Plus en détail

3) Les électrons dans le solide

3) Les électrons dans le solide 3.7.1 Métaux isolants semi-conducteurs 3.7 Comprendre les structures de bandes Métal DE ( ) E F Isolant E DE ( ) E F Eg 3eV Isolant Eg 2eV Semi-conducteur E g E 1 Gap direct Gap indirect E E Bande de conduction

Plus en détail

DM n 3 : Matériaux semi-conducteurs et diffusion thermique dans un fil électrique

DM n 3 : Matériaux semi-conducteurs et diffusion thermique dans un fil électrique DM n 3 DM n 3 : Matériaux semi-conducteurs et diffusion thermique dans un fil électrique A rendre pour le Jeudi 20 Octobre L énoncé comporte deux exercices indépendants : Exercice : Conduction dans les

Plus en détail

L3 Physique et Applications. Partiel de Physique des Composants Durée 3 heures

L3 Physique et Applications. Partiel de Physique des Composants Durée 3 heures UNIVERSITE PARIS-SUD CENTRE D'ORSAY L3 Physique et Applications ANNEE 2013-2014 7 mars 2014 Partiel de Physique des Composants Durée 3 heures Documents non autorisés. Calculatrices autorisées. Les téléphones

Plus en détail

PROJETS EXPÉRIMENTAUX

PROJETS EXPÉRIMENTAUX Université Paris Sud Master et magistère de physique fondamentale PROJETS EXPÉRIMENTAUX DE PHYSIQUE STATISTIQUE Projet Effet Seebeck Projet Semiconducteur http://hebergement.u-psud.fr/projetsdephysiquestatistique

Plus en détail

PROPRIETES ELECTRIQUES D'UN SEMICONDUCTEUR

PROPRIETES ELECTRIQUES D'UN SEMICONDUCTEUR 1 PROPRIETES ELECTRIQUES D'UN SEMICONDUCTEUR I BUT Les semiconducteurs sont des matériaux dont la conductivité, intermédiaire entre celles des isolants et celles des conducteurs, varie de plusieurs ordres

Plus en détail

Le cours de physique. Principes de la mécanique quantique. Outils pour le cours de mécanique quantique. Quand a-t-on besoin de la mécanique quantique?

Le cours de physique. Principes de la mécanique quantique. Outils pour le cours de mécanique quantique. Quand a-t-on besoin de la mécanique quantique? 18 blocs pour apprendre la mécanique quantique et la physique statistique Résonance magnétique Principe du laser Le cours de physique Structure des atomes M.Q. + P.S. Nature du "réel" Physique des solides

Plus en détail

TP2 : diodes. Laboratoire de Physique III - Electronique Année Sergio Gonzalez Sevilla

TP2 : diodes. Laboratoire de Physique III - Electronique Année Sergio Gonzalez Sevilla TP2 : diodes Laboratoire de Physique III - Electronique Année 2015-16 Sergio Gonzalez Sevilla Sergio.Gonzalez@unige.ch Sevilla Théorie des semi-conducteurs Modèle atomique Plusieurs modèles de l atome

Plus en détail

IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 2ème partie Damien JACOB

IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 2ème partie Damien JACOB IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 2ème partie Damien JACOB 08-09 Les diodes I. Conduction dans le solide 1. Introduction Un matériau conducteur est un matériau qui

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS: RAPPELS ET FONDAMENTAUX

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS: RAPPELS ET FONDAMENTAUX PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS: RAPPELS ET FONDAMENTAUX A: Éléments d histoire des semiconducteurs - des questions des pionniers D: Quelques éléments de réponse - métal, isolant, semiconducteur - semiconducteurs

Plus en détail

Exercices, Données, Formulaire, Semi conducteurs

Exercices, Données, Formulaire, Semi conducteurs Eercices, onnées, Formulaire, Semi conducteurs Page sur 7 A. Vocabulaire Concentration, densité de porteurs, dopage, densité de courant, énergie, bandes permises, interdite, gap, mobilité, conductivité,

Plus en détail

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission :

La première série, découverte par Balmer (visible), comprend quatre raies démission : 11 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE Une bonne partie de nos connaissances actuelles sur la constitution des atomes et des molécules provient d expériences dans lesquelles la lumière et la matière s influencent

Plus en détail

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons

Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Physique statistique (PHY433) Amphi 8 Le contrôle Le contrôle (3 h) aura lieu le vendredi 1 er avril de 14h à 17 h Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Aucun document autorisé. Tablette, ordinateur

Plus en détail

III Diodes. Qu'est-ce que la diode?

III Diodes. Qu'est-ce que la diode? III Diodes III-1 Introduction : Les composants électroniques tels que les diodes, les transistors et les circuits intégrés sont fabriqués à partir d un matériau semi-conducteur. Qu'est-ce que la diode?

Plus en détail

Chapitre 7. Transistor MOS. Transistor MESFET Jonction métal-semiconducteur Diode Schottky MESFET Transistor MODFET/HEMT Transistor «Quantique»

Chapitre 7. Transistor MOS. Transistor MESFET Jonction métal-semiconducteur Diode Schottky MESFET Transistor MODFET/HEMT Transistor «Quantique» Transistor MOS Chapitre 7 Introduction Jonction Métal/Oxyde/Semiconducteur Diode MOS idéale Diode MOS réelle MOSFET principe MOSFET courant drain Effets d une grille courte MOS ultime Transistor MESFET

Plus en détail

Chapitre 1 LE PHENOMENE DE RESONANCE PARAMAGNETIQUE ELECTRONIQUE

Chapitre 1 LE PHENOMENE DE RESONANCE PARAMAGNETIQUE ELECTRONIQUE Table des matières Chapitre 1 LE PHENOMENE DE RESONANCE PARAMAGNETIQUE ELECTRONIQUE 1.1 Qu est-ce qu une expérience de spectroscopie? 1.1.1 Les échanges d énergie entre matière et rayonnement 1.1.2 Les

Plus en détail

Constantes fondamentales - Conversion d'unités... 1

Constantes fondamentales - Conversion d'unités... 1 Table des matières Avant-propos.......................................................V Constantes fondamentales - Conversion d'unités........................... 1 1 - Le phénomène de résonance paramagnétique

Plus en détail

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments

Atomistique. Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments Atomistique Structure du noyau Représentation et configuration électronique Classification périodique des éléments BARBIER Olivia GUESSOUM Salah L2 Médecine Les particules élémentaires I. Les constituants

Plus en détail

gaz de photons Physique statistique (PHY433) Le contrôle Amphi 8 Gilles Montambaux Le contrôle aura lieu le mardi 31 mars de 9h à 12 h

gaz de photons Physique statistique (PHY433) Le contrôle Amphi 8 Gilles Montambaux Le contrôle aura lieu le mardi 31 mars de 9h à 12 h Physique statistique (PHY433) Amphi 8 Le contrôle Le contrôle aura lieu le mardi 31 mars de 9h à 12 h Thermodynamique du rayonnement, gaz de photons Aucun document autorisé. Tablette, ordinateur et téléphone

Plus en détail

Les LEDs, éclairage du futur, économies d'énergie et effet rebond

Les LEDs, éclairage du futur, économies d'énergie et effet rebond Les LEDs, éclairage du futur, économies d'énergie et effet rebond Jean-Yves Duboz, CRHEA 45 59 27 novembre 2014 Histoire de l éclairage (classique) soleil feu huile - 4M - 0.7M - 20k homme Pétrolebougie

Plus en détail

6) Magnétisme des solides

6) Magnétisme des solides 6.1 Origine du magnétisme 6.1.1 Moment magnétique orbital de l électron L rp mrvu e I T ev e L r m Traitement classique ev r IS r u mrvu I L u Moment cinétique orbital e - v L Moment magnétique orbital

Plus en détail

L interaction entre matière et rayonnement, des masers aux lasers

L interaction entre matière et rayonnement, des masers aux lasers L interaction entre matière et rayonnement, des masers aux lasers Chapitre 6 Albert Einstein, 1879-1955 Charles Townes, né en 1915 Comment atomes et molécules interagissent avec le rayonnement Approche

Plus en détail

MATERIAUX SEMICONDUCTEURS

MATERIAUX SEMICONDUCTEURS Département de Physique Filière SMP Semestre 5 - PHYSIQUE DES MATERIAUX I Chapitre 9 MATERIAUX SEMICONDUCTEURS Pr. A. Belayachi belayach@fsr.ac.ma SOMMAIRE 1. Approche qualitative de la notion de bandes

Plus en détail

Cours d électronique THEORIE SUR L ELECTRONIQUE LES COMPOSANTS DE BASE

Cours d électronique THEORIE SUR L ELECTRONIQUE LES COMPOSANTS DE BASE Cours d électronique THEORIE SUR L ELECTRONIQUE LES COMPOSANTS DE BASE La théorie sur l électronique - les composants de base - Table des matières générales TABLE DES MATIERES PARTIE N 1 : La description

Plus en détail

Physique des Semi-conducteurs

Physique des Semi-conducteurs Physique des Semi-conducteurs Dr. AH. SOUICI E-mail : abdelhafid.souici@univ-bejaia.dz Groupe de Cristallographie et Simulation des Matériaux Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux et Catalyse Faculté

Plus en détail

La vie des étoiles. Problème: expliquer une source dʼénergie énorme pendant des milliards dʼannées. Impossible à expliquer avant le XX ème siècle

La vie des étoiles. Problème: expliquer une source dʼénergie énorme pendant des milliards dʼannées. Impossible à expliquer avant le XX ème siècle La vie des étoiles Problème: expliquer une source dʼénergie énorme pendant des milliards dʼannées Impossible à expliquer avant le XX ème siècle Temps chimique C + 2O CO 2 typiquement: e chim ~ 1 ev ~ 10-19

Plus en détail

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME

CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME CHAPITRE III LE MODELE QUANTIQUE DE L'ATOME 1 INTRODUCTION Le début de ce siècle a vu la naissance d'une nouvelle mécanique adaptée à ces objets minuscules. Cette nouvelle mécanique à reçut le nom de mécanique

Plus en détail

Chapitre 4 Bandes d énergie, semi-conducteurs

Chapitre 4 Bandes d énergie, semi-conducteurs Chapitre 4 Bandes d énergie, semi-conducteurs 1 Sommaire I. Semi-conducteurs 1. Conduction dans les solides 2. Constitution et structure 3. Couleurs des semi-conducteurs 4. Dopage des semi-conducteurs

Plus en détail

2 E 1 c 2 2 E t 2 = 0 (.1)

2 E 1 c 2 2 E t 2 = 0 (.1) Rayonnement 1 Ondes électromagnétiques et photons L objet de ce chapitre est d appliquer les méthodes de la physique statistique à l étude du rayonnement thermique. On sait que l on peut associer une énergie

Plus en détail

Propriétés optiques des nanostructures de semi-conducteurs

Propriétés optiques des nanostructures de semi-conducteurs Propriétés optiques des nanostructures de semi-conducteurs Christophe Voisin, LPA, Groupe Optique cohérente et non linaire. 12 novembre 2007 Introduction Pourquoi faire de l optique des nanostructures?

Plus en détail

Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments

Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments Chapitre 1 Structure et propriétés de l atome - Classification périodique des éléments Résumé du cours Structures nucléaire et atomique L atome est formé d un noyau et d un cortège d électrons. Le noyau

Plus en détail

Mesure des grandeurs physiques

Mesure des grandeurs physiques Les buts de cet amphi 1. Comprendre la signification physique du formalisme mis en place Quelle est l information acquise lors d une mesure? Mesure des grandeurs physiques Formulation du principe 3, d

Plus en détail

La physique électrique

La physique électrique Introduction La physique décrit les phénomènes naturels observables dans tous les milieux, que ce soit mécanique, nucléaire, thermique, cosmique, électriques, ou autre. Des relations mathématiques permettent

Plus en détail

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission :

Niveaux d énergie et transitions pour l atome d hydrogène. A la première série, découverte par Balmer (visible), correspondent les raies d émission : 8 CHAPITRE II SPECTROSCOPIE ATOMIQUE I - INTRODUCTION L'objet de la spectroscopie atomique est de mesurer et d'expliquer les longueurs d'onde lumineuses : soit émises par des atomes excités, c'est la spectroscopie

Plus en détail