Association de professionnels en droit de passage et immobilier du Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association de professionnels en droit de passage et immobilier du Québec"

Transcription

1 Association de professionnels en droit de passage et immobilier du Québec Présenté par Gilles Gaudet, urbaniste Chef de section - Planification 9 mai 2013

2 Plan de la présentation 1. Qu est-ce que la CSEM 2. Notre mission 3. Notre fonctionnement 4. Notre réseau 5. Nos usagers 6. Servitudes 7. Contraintes 8. Argumentaire général 9. Processus à suivre 10. Règlement sur les réseaux câblés 11. Avantages de l enfouissement

3 1. Qu est-ce que la CSEM Organisme créé en vertu de la Charte de la Ville de Montréal La Ville doit instituer une Commission des services électriques Organisme à but non lucratif Créée en 1910

4 1. Qu est-ce que la CSEM Territoire de juridiction: ensemble de la Ville (19 arrondissements) Villes reconstituées: réseaux construits par la CSEM entre les «fusions» et «défusions» (2002 à 2006)

5 1. Qu est-ce que la CSEM (suite) La Ville délègue à la CSEM certains de ses pouvoirs: - Gestion des réseaux aériens - Application du règlement sur les réseaux câblés Seul organisme de son genre en Amérique du nord

6 1. Qu est-ce que la CSEM (suite) Pourquoi? 1907 : Rapport de la Canadian Fire Underwriters Association - recommande d enfouir les fils dans le centre-ville Les fils sont la cause d un grand nombre d incendies (complication du travail des pompiers) 17 compagnies d électricité en 1910

7 1. Qu est-ce que la CSEM (suite) Les compagnies d assurances doivent augmenter leurs tarifs ou refusent carrément de fournir leurs services Difficile, voire impossible, pour les bureaux d assurances de faire de l argent à Montréal Montréal, ville la plus dangereuse au Canada

8 2. Notre mission Planifier, construire, entretenir et administrer des conduits souterrains assurant la distribution de l énergie électrique et les liaisons par télécommunications. Mission additionnelle Favoriser l enfouissement des câbles et des fils aériens, conformément aux orientations et politiques de la Ville (Règlement municipal sur la CSEM no )

9 3. Notre fonctionnement La CSEM: - Adopte des règles relatives à l'usage des conduits souterrains et à l administration des affaires relevant de sa compétence - Dresse les plans et devis des conduits souterrains - Autorise les appels d offres et reçoit les soumissions pour les travaux de construction des conduits souterrains - Exerce seule la direction et la surveillance de la construction et de l'entretien de ces conduits

10 3. Notre fonctionnement (suite) Possède son propre conseil d administration (5 membres): - Président (nommé par le gouvernement du Québec) - Deux membres nommés par la Ville - Un membre nommé par Hydro-Québec - Un membre nommé par les usagers des conduits (excluant la Ville et Hydro-Québec)

11 3. Notre fonctionnement (suite) Conseil d administration Direction Président - CSEM Vérificateur Division Administration des Ressources humaines et Financières Division Soutien technique et Informationnel Division Gestion du réseau Module Gestion de projets Division Planification, conception, devis et normalisation Division Réalisation des travaux

12 4. Notre réseau Près de 700 km de rues (principalement dans les limites de l ancienne Ville de Montréal) Plus de 22 millions de mètres de conduits dont plus de 30 % sont libres pour une meilleure flexibilité Plus de structures (puits d accès, chambres de transformateurs, socles pour appareils hors sol) Plus de bâtiments y sont reliés Plus de 300 structures et plusieurs massifs de conduits sous servitudes (mise à jour en cours)

13 4. Réseau actuel de la CSEM

14 5. Nos usagers 80 utilisateurs-usagers 19 arrondissements

15 6. Servitudes 6.1 Projet d amélioration des infrastructures souterraines 6.2 Projet d insertion en milieu bâti 6.3 Projet de conversion (enfouissement ou déplacement hors rue) 6.4 Projet de type promoteur (ouvertures de nouvelles rues) 6.5 De plus en plus de servitudes sont requises 6.6 Appareils hors sol

16 6.1- Projet d amélioration des infrastructures Éléments facilitant Volonté politique et du milieu pour l amélioration des infrastructures (aqueduc, égout, etc.) Programme d amélioration locale rendant plus flexible la conception du réseau Éléments sensibles Sélection des fonds servant Négociations avec tous les propriétaires concernés Prise en compte du bâti et des aménagements en place

17 6.2- Projet d insertion en milieu bâti Éléments sensibles Tout ajout d équipements n est pas bien perçu Encombrement des espaces libres : - Impacts visuels - Exigences réglementaires - Exigences des usagers (accessibilité et dégagement) Sélection du fonds servant Négociation à la pièce

18 6.3- Projet de conversion (déplacement hors rue) Éléments sensibles Ajout de câbles et équipements en arrière lot (ruelle) Sélection du fonds servant (surplomb et sur bâtiment) Négociation avec tous les propriétaires concernés Répondre aux besoins de desserte des entreprises impliquées Prise en compte du bâti et des aménagements en place

19 Éléments facilitant 6.4- Projet de type promoteur (prolongement de réseau) Négociation avec un seul intervenant (convention de travaux et engagement de servitudes signés avant les travaux) Promoteur motivé à la réalisation du projet Conception plus flexible Éléments plus sensibles Sélection des emplacements destinés aux équipements hors sol Exigences des usagers concernés (besoins actuels vs futurs) Réglementation en vigueur

20 6.5- De plus en plus de servitudes Pourquoi? - Difficultés pour trouver un emplacement: Densité urbaine Encombrement de l espace public

21 6.5- De plus en plus de servitudes - Nouveaux usages et types d aménagement

22 6.5- De plus en plus de servitudes (suite) Ruelle: - Dégagement pour le passage de véhicules - Utilisation par les riverains (ex.: stationnement) - «ruelle verte» et «ruelle blanche»

23 6.5- De plus en plus de servitudes (suite) - Règlements prohibant: - Le prolongement de réseaux aériens - Les appareils hors sol dans les emprises de rue, les cours avant et les parcs, de même que dans les nouveaux projets - «Explosion» des télécoms: - Nouveaux joueurs (communications sans-fil) - Nouvelles technologies (fibre optique) - Ajout d appareils ou agrandissement des appareils existants

24 Hydro-Québec 6.6- Appareils hors sol

25 Télécoms 6.6- Appareils hors sol

26 6.6- Appareils hors sol Borne de raccordement commune (B.R.C.) Source: MCM structures Source: MCM structures

27 6.6- Appareils hors sol Autres Bornes pour véhicule électrique Source: MCM structures Source: H-Q

28 7. Contraintes Règlement sur les réseaux câblés (détermine l emplacement des appareils hors sol) Plan directeur des recommandations d enfouissement Règlementation d urbanisme (zonage, PIIA, PAE, PPCMOI) Aménagement paysager ou écran Zone tampon Secteur totalement enfoui

29 7. Contraintes (suite) Intégration des besoins de l ensemble des usagers (accessibilité et dégagement) Respect des normes techniques (ex.: distance séparatrice p/r conduite de gaz naturel, Hydro- Québec)

30 7. Contraintes (suite) Impacts sur les activités de voirie et de protection des incendies

31 7. Contraintes (suite) Propriétaire (cédant): - «Pas dans ma cour» - Justification face à l emplacement retenu - Craintes p/r à la valeur foncière - Réaménagement / réfection des surfaces - Conditions spéciales (ex.: heures d accès commerce) Compensation ou dédommagement monétaire (on vise 0$)

32 8. Argumentaire général Miser sur l enfouissement («cela va être beau») / Embellir le quartier Assurer une insertion harmonieuse (aménagement paysager, emplacement le moins dérangeant, utilisation d installations et/ou servitudes existantes) Minimiser les coûts (au bout du compte c est le citoyen qui paye) Assurer l équité envers les citoyens Permettre l utilisation des nouveaux services et des nouvelles technologies Moyen de construction avec le moins d impact (ex.: Forage dirigé)

33 9. Processus à suivre Définir le projet avec l ensemble des usagers (CSEM = intégrateur technique) Utiliser les installations et servitudes existantes (lorsque possible) Prévoir des alternatives Développement Négocier avec le propriétaire Usagers et Utilisateurs (besoins) Réglementation municipale CSEM Arpenteur/ négociateur Contentieux/ notariat Milieu

34 9. Processus à suivre (suite) Ultimes décisions Le coût du fonds servant est évalué en fonction de la superficie requise, de sa valeur marchande et du bénéfice que le cédant tirera des travaux d enfouissement Si les démarches n aboutissent pas, l expropriation permettra de mettre un terme aux négociations et de démarrer les travaux

35 10. Règlement sur les réseaux câblés Charte de Montréal Règlement sur la CSEM Plan d urbanisme Règlement sur les réseaux câblés

36 10. Règlement sur les réseaux câblés (suite) Charte et règlement sur la CSEM: Missions confiées à la Commission des services électriques Plan d urbanisme (adopté en 2004) Viser à rehausser la qualité de l aménagement du domaine public Parmi les moyens de mise en œuvre proposés : - Soutenir l élaboration et la mise en œuvre du Plan directeur d élimination des fils et des poteaux - Élaborer un règlement visant à rendre obligatoire la distribution électrique câblée souterraine dans les secteurs nouvellement urbanisés

37 10. Règlement sur les réseaux câblés (suite) Objectifs: Fournir un outil normatif objectif Uniformiser les normes et les critères Favoriser l étalement du réseau enfoui Confirmer la volonté municipale en matière d aménagement urbain Faire en sorte que l image de Montréal soit à la hauteur de celle des autres grandes villes du monde

38 10. Règlement sur les réseaux câblés (suite) Quelques obstacles: Conditions de service d électricité Offre de référence: réseau aérien, avec des poteaux de bois, en avant-lot Extrait du document «Conditions de service d électricité 2013» Impacts: Coûts des services souterrains sont assumés par les clients

39 10. Règlement sur les réseaux câblés (suite) La première version (règ ) est entrée en vigueur en mai 2009 Régit les dispositions suivantes : Installation de poteaux Prolongement d un réseau câblé Branchement des nouvelles constructions Appareils hors sol (emplacement et dimensions) Appareils et équipements installés sur un poteau (emplacement et dimensions) Intégration du plan directeur des recommandations d enfouissement

40 10. Règlement sur les réseaux câblés (suite) Révision de 2012: Ajustements p/r aux problématiques rencontrées dans l application Ajout de définitions (précisions) Dispositions pour des antennes de télécommunications Obligation pour les propriétaires de convertir leurs installations

41 11. Avantages de l enfouissement Offre une plus grande protection contre les intempéries Assure une continuité de services lors d événements climatiques extrêmes Permet une meilleure planification des interventions sur le réseau

42 11. Avantages de l enfouissement (suite) Facilite le travail des pompiers lors d interventions d urgence Élimine les structures encombrantes de l espace public, libère le champ visuel et dégage les façades

43 11. Avantages de l enfouissement Élimine l émondage agressif ce qui favorise la bonne santé des arbres et maintient leurs fonctions utilitaires (écran solaire, purificateur d air, etc.)

44 On ne fait pas que des heureux

45 Merci de votre attention

Nouveau règlement sur les réseaux câblés

Nouveau règlement sur les réseaux câblés Nouveau règlement sur les réseaux câblés Commission des services électriques de Montréal Déroulement de la présentation Mise en situation - Petite histoire de la création de la CSEM - La CSEM depuis 2000

Plus en détail

Anjou: des outils pour un. arrondissement vert et en santé

Anjou: des outils pour un. arrondissement vert et en santé Anjou: des outils pour un arrondissement vert et en santé 18 mars 2015 Contexte - géographique Source: Ville de Montréal Contexte - géographique Rivière-des-prairies / Pointes-aux-trembles Montréal Est

Plus en détail

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE

PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE PROJET DE RECONSTRUCTION ET D ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX À LA VILLE DE DRUMMONDVILLE Julie René, Ing Chef de division gestion des infrastructures TABLE DES MATIÈRES Préambule (mise en contexte des projets

Plus en détail

Lotissement et réseaux de distribution souterrains Guide des bonnes pratiques

Lotissement et réseaux de distribution souterrains Guide des bonnes pratiques Lotissement et réseaux de distribution souterrains Guide des bonnes pratiques C est avec beaucoup de fierté qu Hydro-Québec, Bell Canada, Vidéotron ltée et l Union des municipalités du Québec vous présentent

Plus en détail

Conseil permanent des réseaux techniques urbains (RTU)

Conseil permanent des réseaux techniques urbains (RTU) Conseil permanent des réseaux techniques urbains (RTU) par : Denis Bordeleau Directeur Technologies Bell Canada INFRA 2013 - Québec, les 2, 3 et 4 décembre Plan de la présentation Projets terminés 2 Projets

Plus en détail

OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION. réseau. aérosouterrain. En collaboration avec :

OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION. réseau. aérosouterrain. En collaboration avec : OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION réseau aérosouterrain En collaboration avec : réseau aérosouterrain Le réseau aérosouterrain est un compromis avantageux entre des lignes aériennes et un réseau souterrain.

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC

DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC DOSSIER D INFORMATION NOTIFICATION DU PUBLIC PROJET D IMPLANTATION D UNE TOUR DE TÉLÉCOMMUNICATION 105, RANG ST-MARC LES ÉBOULEMENTS, QUÉBEC LE 26 AVRIL 2011 1- L objectif de couverture cellulaire Rogers

Plus en détail

Note. DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal

Note. DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal Note DESTINATAIRE : M. Alain Cardinal Secrétaire général Office de consultation publique de Montréal EXPÉDITEUR : Pierre Bélec Cadre responsable du Chantier sur la démocratie et secrétaire du Sommet de

Plus en détail

LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Procès-verbal d une séance extraordinaire du Conseil municipal de la Ville de Brownsburg-Chatham, tenue le 25 septembre

Plus en détail

Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs

Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs Bitume Québec 11 e congrès annuel Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs Jean Carrier ing., M.Ing. Chef d équipe Direction des transports Division

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Le PIIA : Approches et expériences

Le PIIA : Approches et expériences Le PIIA : Approches et expériences JOURNÉE DE FORMATION L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE D URBANISME LE 27 OCTOBRE 2012 L EXPÉRIENCE DE LA VILLE DE SAINTE-JULIE LA VITRINE AUTOROUTIÈRE ORDRE DU JOUR Présentation:

Plus en détail

La commission scolaire a pour fonctions d entretenir ses biens meubles et immeubles et se dote d outils nécessaires, savoir :

La commission scolaire a pour fonctions d entretenir ses biens meubles et immeubles et se dote d outils nécessaires, savoir : Commission scolaire des Hautes-Rivières P O L I T I Q U E! DATE SERVICE : CODE : R M P 06 PROCÉDURES : PR 01 DIRECTIVES : RESSOURCES MATÉRIELLES D APPROBATION : 21 juin 1999 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 99.06.21

Plus en détail

demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015

demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015 demandes de services municipaux règlement sur les ententes relatives aux infrastructures Présentation des travaux Le 11 novembre 2015 Plan de présentation 1. Problématiques 2. Mandat 3. Équipe 4. Divers

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS

TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS MRC de Sept-Rivières 106, rue Napoléon, bureau 400, Sept-Îles (Qc) G4R 3L7 T 418 962-1900 F 418 962-3365 info@mrc.septrivieres.qc.ca www.mrc.septrivieres.qc.ca TNO LAC-WALKER ET RIVIÈRE-NIPISSIS Résumé

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE

BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE VILLAGE DE SENNEVILLE BROCHURE D INFORMATION CONSTRUCTION, RÉNOVATIONS, RÉPARATION ET AMÉNAGEMENTS PAYSAGERS À SENNEVILLE Jacques Perreault, inspecteur JANVIER 2013 BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

Système de gestion des décisions des instances Sommaire décisionnel

Système de gestion des décisions des instances Sommaire décisionnel Système de gestion des décisions des instances Sommaire décisionnel Identification Numéro de dossier : 1100963044 Unité administrative responsable Niveau décisionnel proposé Sommet - Contrat de ville -

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD

PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD Stratégie de protection d un réseau cyclable sur ancienne emprise ferroviaire : le cas du Parc linéaire Le P tit Train du Nord HISTORIQUE ET CONTEXTE Inaugurée en 1876,

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN

LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN LES ASL : UN MODE D APPROPRIATION DE SON QUARTIER ET UN ENJEU POUR L URBANISATION MAITRISEE DE BUSSY SAINT- GEORGES Un enjeu politique Le contrôle et la gestion des espaces urbanisés sont des enjeux de

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire

Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion du territoire Le Parlement Jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 57 E LÉGISLATURE Projet de loi n 4 Loi sur l étalement urbain Présenté par M. Benjamin Tanguay Ministre des affaires municipales et de la gestion

Plus en détail

9 ème Séminaire FRATEL

9 ème Séminaire FRATEL 9 ème Séminaire FRATEL 3 & 4 avril 2012 Le déploiement de la fibre optique Table ronde 2 Quelle mutualisation du génie civil et des infrastructures en France? Jérôme Coutant Membre du Collège de l ARCEP

Plus en détail

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE Dans le cadre du schéma directeur, les orientations en matière d urbanisme commercial ont affirmé la nécessité d une meilleure maîtrise du développement commercial en périphérie

Plus en détail

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Les transports. Les transports sont les fils conducteurs d une communauté. Ils façonnent le tissu urbain qui influe sur notre santé économique,

Plus en détail

Les règlements municipaux. Urbanisme

Les règlements municipaux. Urbanisme Les règlements municipaux Urbanisme Permis de construction Sur l ensemble du territoire de la Ville, tout projet d installation, de construction, de transformation, d agrandissement, d ajout de bâtiments

Plus en détail

PROSPECTUS - LOCATION

PROSPECTUS - LOCATION PROSPECTUS - LOCATION 405-411, Boul.St-Germain, Rimouski Jacques Coté Courtier immobilier agréé Courtage immobilier commercial Cell: 418-750-2848 Site web: www.gothaimmobilier.com Courriel: affaires@gothaimmobilier.com

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES Le présent guide traite de la réalisation d un projet d enfouissement de lignes de distribution existantes à la demande d une

Plus en détail

INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE

INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE Vendredi 26 septembre 2014 À la mairie de Gonneville LE SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D ÉNERGIES DE LA MANCHE (SDEM50) Le Syndicat Départemental

Plus en détail

Séance de consultation publique

Séance de consultation publique Séance de consultation publique particulier Construction d un bâtiment résidentiel dérogatoire Rue Saint-Dominique 25 février 2014 Autoriser, sur le lot 2 003 130 du cadastre du Québec, la construction

Plus en détail

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration du Conseil administratif 17.10.

Evolution du message : Validé par : Quand : Suivi par : Décision de commencer l élaboration du Conseil administratif 17.10. VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : Définitive FIGÉE LE : Evolution du message

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et. qui lui ont fait part de leurs commentaires, suggestions et

Commission permanente sur le développement économique et urbain et. qui lui ont fait part de leurs commentaires, suggestions et Commission permanente sur le développement économique et urbain et Recommandations sur la v LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET URBAIN ET La commission remercie vivement les citoyens

Plus en détail

M. le maire Denis Lapointe déclare la séance ouverte. 2014-11-600 ACQUISITION DE SERVITUDES DANS L'ÉCOPARC INDUSTRIEL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD

M. le maire Denis Lapointe déclare la séance ouverte. 2014-11-600 ACQUISITION DE SERVITUDES DANS L'ÉCOPARC INDUSTRIEL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil de la Ville de Salaberry-de- Valleyfield tenue le lundi 24 novembre 2014, à 18 heures, à la salle réservée aux délibérations du conseil, sise au 2 e

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

RÉSEAUX CÂBLÉS. Guide. en matière de distribution souterraine

RÉSEAUX CÂBLÉS. Guide. en matière de distribution souterraine RÉSEAUX CÂBLÉS Guide en matière de distribution souterraine Table des matières 4 Le pour et le contre de la distribution souterraine 4 Un atout indéniable pour les résidents 5 Un enjeu stratégique pour

Plus en détail

Étaient présents également Madame Louise St-Pierre, greffière ainsi que Monsieur Jean Langelier, directeur général.

Étaient présents également Madame Louise St-Pierre, greffière ainsi que Monsieur Jean Langelier, directeur général. Lundi 18 août 2014 Procès-verbal de la séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Saint-Pascal tenue le lundi 18 août 2014, à 20 h 30, à la salle du conseil de l'hôtel de ville. ÉTAIENT

Plus en détail

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009 ÎLOTS DE FRAÎCHEUR VERDISSEMENT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TRANSPORT ACTIF CHANGEMENTS CLIMATIQUES ÉNERGIE RENOUVELABLE APPAREILS ÉCOÉNERGÉTIQUES Le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

Union des municipalités du Québec

Union des municipalités du Québec Union des municipalités du Québec Montréal, février 1999 Madame, monsieur, C est avec beaucoup de fierté qu Hydro-Québec, Bell Canada et l Union des municipalités du Québec vous présentent le guide : Lotissements

Plus en détail

réseau souterrain avec appareils électriques enfouis

réseau souterrain avec appareils électriques enfouis OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION réseau souterrain avec appareils électriques enfouis En collaboration avec : réseau souterrain avec appareils électriques enfouis Avec cette option, la distribution de

Plus en détail

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre consultations citoyennes Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre 2 novembre 2015 19 h à 21 h / école l'équinoxe La Ville de Laval a le plaisir de vous présenter les grandes lignes d un

Plus en détail

Rencontre d informationd

Rencontre d informationd Rencontre d informationd «Projet d habitations d unifamiliales jumelées es» rue du Clos-du du-petit-mont Mercredi 12 décembre19 h 00 Déroulement de la rencontre 1. Mot de bienvenue 2. Présentation des

Plus en détail

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville

L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville L innovation au service du développement durable : les écoquartiers de la Pointe-aux-Lièvres et de la Pointe-D Estimauville Charles Marceau Coordonnateur aux grands projets économiques Des écoquartiers,

Plus en détail

Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec

Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec Code de Sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) BOMA Québec 13 mars 2012 Plan Présentation I - Législation actuelle pour les bâtiments occupés II - Futur Code de sécurité III - Structure du Code de sécurité

Plus en détail

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL

PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL PROGRAMME MULTIPARTENAIRES ENFOUISSEMENT DES RÉSEAUX CÂBLÉS SUR DES SITES D INTÉRÊT PATRIMONIAL ET CULTUREL Au détour d une route de campagne, au hasard d une promenade dans une ville, le voyageur découvre

Plus en détail

ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES. Programme Embellir les voies publiques

ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES. Programme Embellir les voies publiques ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES Programme Embellir les voies publiques EMBELLIR LES VOIES PUBLIQUES UN PROGRAMME POUR REVITALISER LES ESPACES URBAINS Hydro-Québec est heureuse de présenter

Plus en détail

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express

DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE. Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express Ville de CLAMART DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE Aménagement De la place de la Gare de Clamart Dans le cadre de l arrivée de la ligne 15 Grand Paris Express RELATIF AU DECLASSEMENT D UNE EMPRISE COMMUNALE située

Plus en détail

Faire une demande de service

Faire une demande de service Faire une demande de service Alimentation de nouvelles unités Nouveaux besoins sur une ligne existante Enfouissement d une ligne existante à la demande d une municipalité Guide pratique à l usag e des

Plus en détail

5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation

5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation 5 CARTOGRAPHIE 5.1 Responsabilités du Centre de traitement des demandes de localisation Le Centre de traitement des demandes de localisation exploite un système d information utilisant des bases de données

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 REFONTE RÈGLEMENTAIRE PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 CHAPITRE 4 : DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES 10 NOVEMBRE 2011 Dispositions applicables à toutes les zones Table des

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Dérogation mineure et PIIA

Dérogation mineure et PIIA Procès-verbal de la réunion 15-01 du Comité consultatif d urbanisme, arrondissement de Saint-Hubert, tenue le 14 janvier 2015 à 14 h, dans la salle G-265, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane,

Plus en détail

l aménagement numérique en pratique CG.seineetmarne www.seine-et-marne.fr

l aménagement numérique en pratique CG.seineetmarne www.seine-et-marne.fr l aménagement numérique en pratique CG.seineetmarne www.seine-et-marne.fr Département moteur en matière d aménagement numérique, le Conseil général de Seine-et-Marne œuvre depuis 2004 pour améliorer la

Plus en détail

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2

À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL. www.momentoimmobilier.com. 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 À VENDRE OU À LOUER LOCAL COMMERCIAL 7110, boul. Hamel Québec (QC) 2400 pi 2 Espace commercial au rez de chaussée Pignon sur rue Stationnements intérieurs exclusifs Positionnement stratégique, à proximité

Plus en détail

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau

Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau 1971 ST-LOUIS, GATINEAU (QUÉBEC) J8T 4H6 R.B.Q 2592 3533-93 Mémoire déposé dans le cadre de la révision du schéma d aménagement et de développement de la Ville de Gatineau Lots 3 966 254 et 2 957 115 MISE

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif

Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Bâtir des collectivités qui appuient le transport collectif Les mécanismes d aménagent du territoire pour appuyer les transports collectifs Congrès annuel 2009 de l'association Canadienne du transport

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DRUMMONDVILLOISE EN MATIÈRE DE CONTRÔLE ARCHITECTURAL

L EXPÉRIENCE DRUMMONDVILLOISE EN MATIÈRE DE CONTRÔLE ARCHITECTURAL LE PIIA: APPROCHES ET EXPÉRIENCES Journée de formation de l AQU Samedi le 27 octobre 2012 L EXPÉRIENCE DRUMMONDVILLOISE EN MATIÈRE DE CONTRÔLE ARCHITECTURAL Le cas de l affichage sur le boulevard Saint-Joseph

Plus en détail

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013 Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs Présenté par Michel Coté ing MBA Présenté par Michel Coté, ing MBA Juin 2013 Présentation Michel Côté ing. MBA GESTION DE CONSTRUCTION FORMATION

Plus en détail

Approches en matière de PIIA

Approches en matière de PIIA Approches en matière de PIIA Démarche méthodologique PIIA - Beloeil à la Ville de Beloeil AQU 27 octobre 2012 Portrait de la Ville de Beloeil Située en Montérégie; En bordure de la rivière Richelieu et

Plus en détail

Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608

Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608 Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608 Décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES, INTERPRÉTATIVES

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions.

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions. Merci de vous inscrire pour vos questions dans le registre à l entrée de la salle Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROJET. À l usage de la Municipalité Date Demande no. Taxes municipales à jour Oui Non Coût 25.00 $

DESCRIPTION DU PROJET. À l usage de la Municipalité Date Demande no. Taxes municipales à jour Oui Non Coût 25.00 $ À l usage de la Municipalité Demande no. No de matricule Permis no. Taxes municipales à jour Oui Non Coût 25.00 $ Zone P.I.I.A NOM DU PROPRIÉTAIRE ADRESSE DES TRAVAUX ADRESSE POSTALE VILLE CODE POSTAL

Plus en détail

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon

LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY. Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon LA SÉCURITÉ D ABORD SUR LES SITES DE PÊCHE BLANCHE À SAGUENAY Présentation CALM 2013 9 octobre Par Marc-André Grenon PLAN DE PRÉSENTATION Portrait Situation avant Problèmes rencontrés Solutions Questions

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action

Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Àl avant-gardedel économiequébécoise, aucoeurd unimmenseparcnaturel. Schémad aménagementet dedéveloppementrévisé Pland action Adoptéle6juin2011 Schéma d aménagement et de développement Plan d action Table

Plus en détail

Programme de compensation des GES de Ville de Laval

Programme de compensation des GES de Ville de Laval Programme de compensation des GES de Ville de Laval Jacinthe Rousseau, Conseillère en Environnement Ville de Laval Fédération Canadienne de municipalités Conférence sur les collectivités durables - Février

Plus en détail

Avantages de la technologies GeoAutomation

Avantages de la technologies GeoAutomation Avantages de la technologies GeoAutomation Précision Nous vous offrons la solution de cartographie mobile la plus précise présentement disponible sur le marché. Programme d'efficacité géospatiale Nous

Plus en détail

URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations

URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations URBASOFT-AUTORISATION Gestion des processus des permis et autorisations Pour qui? URBASOFT-AUTORISATION assiste le gestionnaire municipal dans le cadre des démarches administratives des activités d urbanisme

Plus en détail

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS

Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Plan d action 2014-2017 LUTTE À L INSALUBRITÉ DES LOGEMENTS Responsabiliser les propriétaires Impliquer les locataires Objectifs Le Plan d action de lutte à l insalubrité des logements de la Ville de

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION Généralités MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 1. La demande doit être conforme aux règlements de construction,

Plus en détail

DEMANDE DE DÉROGATION MINEURE OU D AUTORISATION

DEMANDE DE DÉROGATION MINEURE OU D AUTORISATION DEMANDE DE DÉROGATION MINEURE OU D AUTORISATION Les renseignements personnels apparaissant sur cette demande sont recueillis conformément à la Loi sur l accès à l information municipale et la protection

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007 VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113 27 avril 2007 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS

Plus en détail

NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ

NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ CHAPITRE 11 NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT ET AUX ACCÈS À LA PROPRIÉTÉ 11.1 NORMES RELATIVES AU STATIONNEMENT 11.1.1 Dispositions générales Les exigences relatives au stationnement hors rue s appliquent

Plus en détail

L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS ANGELL

L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS ANGELL COMMISSION DE L AMÉNAGEMENT DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PORTANT SUR LE PROJET DE PLAN MÉTROPOLITAIN D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT MÉMOIRE DE : L ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DU BOIS

Plus en détail

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de Seine du 29 mai 2007 SOMMAIRE 1. Le quartier du Pont de Sèvres aujourd hui 2. Le projet d aménagement

Plus en détail

Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve

Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve Créé par Laurent S.Christin, étudiant et Mathieu Dionne, enseignant en collaboration avec le CACE à la suite de la formation technique

Plus en détail

La fibre optique arrive à Saint-Just Saint-Rambert

La fibre optique arrive à Saint-Just Saint-Rambert La fibre optique arrive à Saint-Just Saint-Rambert THD42 qu est-ce que c est? Le projet Déploiement d un réseau en fibre optique à l habitant (FttH) Construction sous Maîtrise d Ouvrage Publique Exploitation

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

Rencontre d information 27 septembre 2006 Projet de résidence pour personnes âgées 2, rue de la Sœur-Éléonore-Potvin

Rencontre d information 27 septembre 2006 Projet de résidence pour personnes âgées 2, rue de la Sœur-Éléonore-Potvin Rencontre d information 27 septembre 2006 Projet de résidence pour personnes âgées Plan de présentation 1. Le site 2. Historique des interventions récentes (projets et modifications réglementaires) 3.

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE Caractéristiques 8655, RUE DE GROSBOIS MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX RÉVISÉ : 975 000 $ Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 8655,

Plus en détail

R-CCU-2014-08-11 / 115

R-CCU-2014-08-11 / 115 Extrait du procès-verbal de la 194 e séance du Comité consultatif d urbanisme tenue le 11 août 2014 Projet de développement visant l ouverture d une nouvelle rue 515 à 599, boulevard du Plateau, 229 à

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220

RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220 Province de Québec MRC Brome-Missisquoi VILLE DE SUTTON RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE NUMÉRO 220 CONSIDÉRANT QU en vertu de la Loi

Plus en détail

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS Un réseau électrique sous pression MAÎTRISER LA VÉGÉTATION POUR RÉDUIRE LA FRÉQUENCE ET LA DURÉE DES INTERRUPTIONS Près de 40 % des pannes d électricité sont causées

Plus en détail

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions

Chapitre 8 Normes relatives aux constructions CHAPITRE 8 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET AUX USAGES TEMPORAIRES 8.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Les constructions et usages temporaires sont des constructions et usages autorisés pour une période de

Plus en détail

BUDGET 2013. Contenu

BUDGET 2013. Contenu Budget 2013 Contenu Pages Budget 2013 Faits saillants 3 Sommaire par activité 4 Revenus 5 Dépenses par fonction 6 Dépenses par objet 7 Nouveau rôle d évaluation 2013-2014-2015 Définition 8 Augmentation

Plus en détail

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007

VILLE DE MONT-LAURIER. RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113. 27 avril 2007 VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS Règlement numéro 113 27 avril 2007 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT RELATIF AUX USAGES CONDITIONNELS

Plus en détail