EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA."

Transcription

1 EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. A. Molua Aundu, JM Kabeya, J.Mukaya, P. Katchunga, A. Mbongo Tanzia. Service de Radiologie des Cliniques Universitaires de Kinshasa 15/12/2005 1

2 PLAN I. INTRODUCTION II. GENERALITES III. MATERIEL ET METHODES IV. RESULTATS V. COMMENTAIRES VI. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS VII. REFERENCES 15/12/2005 2

3 I. INTRODUCTION (1) AVC = arrêt brusque du fonctionnement du cerveau par: interruption de la circulation sanguine vers le cerveau : AVC ischémique rupture d un vaisseau cérébral : AVC hémorragique conséquence : apparition soudaine d un déficit neurologique 15/12/2005 3

4 I. INTRODUCTION (2) AVC = Problème de Santé Publique maladie fréquente et grave prise en charge spécialisée et coûteuse: * scanner, Echo-doppler, IRM, artériographie * urgence thérapeutique unité des soins intensifs ou neuro-vasculaire 15/12/2005 4

5 I. INTRODUCTION (3) AVC = quelques statistiques Pays industrialisés Incidence: * augmente avec l âge: > 55 ans risque d AVC double tous les 10 ans * H/F = 2 à 3 entre 55-64ans; H/F= 1> 85 ans. Mortalité * 3 ème cause de mortalité. * Décès: 20% (1 mois), 40% (1 an) 15/12/2005 5

6 I. INTRODUCTION (4) Complications * 1 ère cause de handicap: 50% des patients gardent des lourdes séquelles * 2 ème cause de démence. Kinshasa (RDC) Les statistiques font défaut. Etude locale les AVC constituent 12% de la mortalité de l adulte La précarité de la prise en charge augmentation de la morbimortalité. 15/12/2005 6

7 I. INTRODUCTION (5) Objectifs - Évaluation du temps qui s écoule entre la survenue de la crise d AVC et la réalisation d une imagerie diagnostique (Scanner, écho-doppler) - Évaluation des aspects scanographiques 15/12/2005 7

8 II. GENERALITES (1) II.1. Rappel de la vascularisation cérébrale Encéphale: 2 carotides internes + 2 vertébrales Particularités: - contenue dans une structure osseuse fermée. - nombreux sens des flux - nombreuses angulations vasculaires - absence de parallélisme entre système artériel et veineux - systèmes anastomotiques artériels et veineux nombreux et inconstants. 15/12/2005 8

9 II. GENERALITES (2) Systèmes anastomotiques - Anastomoses intra-extracrâniens artère ophtalmique artères méningées du siphon carotidien anastomoses méningo-corticales -Polygone de Willis - - Réseau anastomotique cortico-pial - - Système perforant et cercle choroïdien 15/12/2005 9

10 Système carotidien 15/12/

11 Polygone de Willis 15/12/

12 Réseau cortico-pial 15/12/

13 Réseau veineux 15/12/

14 II.2.Types d AVC II.2.1. Accidents ischémiques (artériels) Acc isch transitoire: troubles neurologiques focalisés régressant sans séquelles en moins de 24h. Acc isch constitué: déficit atteignant un maximum en quelques heures et durant plus de 24h. Acc isch en évolution: déficit s aggravant sur plusieurs heures et durant plus de 24h. II.2.2. Thrombophlébites cérébrales (veineux) II.2.3.Acc hémorragiques (artériels et veineux) Hématome parenchymateux Hémorragie méningée 15/12/

15 II. GENERALITES (3) II.3. Étiologie des AVC II.3.1. AVC ischémiques - Athérosclérose des vaisseaux du cou - Dissection spontanée des art. cervicales et cérébrales. - Anomalies non athéromateuses de la paroi des art. cervicales et cérébrales (inflammation, génétique ) - origine embolique cardiaque 15/12/

16 II. GENERALITES (4) II.3.2. AVC hémorragiques -HTA -Malformations vasculaires - Infarctus hémorragique - Tumeurs - Angiopathies - Coagulopathies 15/12/

17 II. GENERALITES (5) II.4. CAT en cas des AVC - scanner en urgence : * préalable indispensable à tout traitement * reconnaître l AVC et éliminer les autres causes : hypoglycémie, hystérie, tumeur, épilepsie focale, syncope - Echo-doppler des vaisseaux du cou et transcrânien ( + IRM, artériographie) 15/12/

18 II. GENERALITES (6) - Prise en charge en unités des soins intensifs ou neurovasculaire : Mesures générales: lutte contre l œdème cérébral et les facteurs de mauvais pronostic (TA, Glycémie, température ). AVC ischémique < 6h : fibrinolytique +neuroprotecteurs AVC hémorragique : neuro-chirurgie après évaluation du volume du caillot sanguin. 15/12/

19 III. MATERIEL ET METHODES (1) III.1. MATERIEL - janv 2002-déc 2004: 284 dossiers des malades suivis pour AVC aux Cliniques Universitaires de Kinshasa / RDC - Scanner de 3 ème génération, SHIMADZU SCT 2000 T (1988) - Echo-doppler (malades envoyés en privé pour la réalisation) 15/12/

20 service de réanimation des C.U.K 15/12/

21 Scanner Shimadzu SCT 2000 T 15/12/

22 III. MATERIEL ET METHODES (2) III.2. Méthodes - Etude rétrospective - Analyse des dossiers des malades traités pour AVC documentés ou pas par une imagerie médicale. 15/12/

23 IV. RESULTATS (1) IV.1. Evaluation du temps entre la survenue de la crise et la réalisation de l examen. n(284) % < 24 heures 34 11,9 1j 7j j 30j Scanner non réalisé /12/

24 IV.2. Examen complémentaire: écho-doppler Réalisé Non réalisé n(284) % 6,3 93,7 IV.3. Contrôle scanographique Réalisé Non réalisé n(284) % /12/

25 IV.4. Aspects scanographiques AVC Ischémique (AIT + AVC constitué) AVC hémorragique n(197) % /12/

26 IV.5. Illustrations IV.5.1. AVC ischémiques Homme de 68 ans présentant des AVC ischémiques bilatéraux. Examen réalisé une semaine après la deuxième crise. 15/12/

27 Femme de 65 ans présentant des AVC ischémiques bilatéraux. Examen réalisé 10 jours après la deuxième crise 15/12/

28 IV.5.2. AVC hémorragiques Homme de 71 ans présentant un AVC hémorragique. Examen réalisé 4 jours après la crise. 15/12/

29 Femme de 56 ans présentant une hémorragie méningée sur rupture anévrismale probable. Examen réalisé le premier jour. 15/12/

30 V. COMMENTAIRES (1) V.1. Temps entre la survenue de la crise et la réalisation de l imagerie = très long conséquence : prise en charge retardée morbi-mortalité élevée (décès +++, séquelles +++) causes : - manque de scanner: 1 scanner du gouvernement pour 60 millions d habitants du pays, installé à Kinshasa (8 millions d habitants). - système des urgences inefficace (mauvaises routes, manque d ambulances, unité des SI dépourvue du matériel). - Prix élevé de l examen du scanner (pauvreté). 15/12/

31 V. COMMENTAIRES (2) V.2. Aspects scanographiques : - AVC diagnostiqués au scanner en phase d état ou des séquelles:- ischémie > hémorragie - doute diagnostique: manque d examen complémentaire (écho-doppler, IRM). - Pas de contrôle scanographique : transformation hémorragique? Aggravation? 15/12/

32 V. COMMENTAIRES (3) V.3. Recherche étiologique : - Echo-doppler : rarement réalisé - Artériographie, IRM : non disponibles. 15/12/

33 VI. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS (1) VI.1. Conclusion - Diagnostic scanographique retardé difficulté de prise en charge adéquate morbi-mortalité +++ pauvreté +++ (les handicapés post-avc sont à la charge des familles) - AVC ischémiques > AVC hémorragiques. 15/12/

34 VI. CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS (2) VI.2. RECOMMANDATIONS Responsabilisation de nos gouvernants pour : - Equiper les institutions hospitalières - Former les équipes médicales et paramédicales qualifiées. - Combattre la pauvreté 15/12/

35 VII. REFERENCES (1) 1. Bogousslavsky J., Bonsser MG, Mas JL. Accidents vasculaires cérébraux. Doin éd., MBARAGAN N., LONGO-MBENZA B., TSHIANI K.A, Place de l hypertension artérielle aux Cliniques Universitaires de Kinshasa, Cardiol. Trop, 1984: 10: TAMBWE M., MBALA-MUKENDI M., LUSAMBA D.N, M BUYAMBA-KABANGU J.R, Morbidity and mortality in hospitalised zairean adults, SAMJ, 1995, vol 85,2, MBALA MUKENDI, TAMBWE MJ, LIZWA BB et al, morbidité et mortalité hospitalière de l adulte zaïrois, Panorama Méd, 1994; 5 : /12/

36 REMERCIEMENTS Imagerie Médicale pour Tous (ONG/RDC) 15/12/

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC : une urgence pédiatrique aussi Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC de l enfant : une triple spécificité Spécificité épidémiologique Spécificité étiologique artériopathie ++ cardioembolie

Plus en détail

) ))!! o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Referral and patient transfer Emergency

Plus en détail

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale D.U. de pathologie mini-invasive; Bordeaux, 8 mars 2011 Dr Jérôme Berge, Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, Hôpital

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) L accident vasculaire cérébral, dit aussi «attaque cérébrale», est dû à une interruption brutale de l irrigation sanguine d une zone du cerveau. L interruption

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires

Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Tabagisme et maladies cardiovasculaires Accidents Neurovasculaires Marie Girot Urgences Neurologiques Pôle de l urgence CHRU LILLE marie.girot@chru-lille.fr Jeudi 5 Novembre 2015, SFT LES AVC Chaque année

Plus en détail

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand

Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand Dossier de presse Inauguration de l Unité Neuro-Vasculaire (UNV) du CHU de Clermont-Ferrand par M. François Dumuis, Directeur général de l Agence régionale de santé (ARS), En présence de Mme le Dr Élisabeth

Plus en détail

URGENCES HYPERTENSIVES

URGENCES HYPERTENSIVES Touggourt le 08 /01/2016 URGENCES HYPERTENSIVES Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda INDICATIONS SPECIFIQUES Accident

Plus en détail

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques M Mahi*, A Akhaddar**, J El Fenni*, M Benameur*, S Chaouir*. *Services d Imagerie Médicale ** Service de neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction

Plus en détail

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer : Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice

Prise en charge des AIT. Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Prise en charge des AIT Marie-Hélène MAHAGNE Unité Neuro Vasculaire CHU Nice Définition classique «Déficit neurologique focal d installation brutale, résolutif en moins de 24 heures, d origine vasculaire

Plus en détail

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse Généralités Régulation Prise en charge aux urgences Thrombolyse intra veineuse 125 000 nouveaux cas par an en France 75 % patients AVC > 65 ans 13,5 à 17,9/1000 H si > 75 ans 20 % mortalité au 1er mois

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016

Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Dr. Jean-François Savet CHARNAY LOISIRS 2016 1 DEFINITION Perturbation Soudaine de l irrigation du cerveau 2 Pour vivre: le cerveau a besoin d énergie et d oxygène

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux

Diagnostic et prise en charge des AVC. Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Diagnostic et prise en charge des AVC Dr François ROUANET Département des Urgences, Fédération de Neurologie CHU Pellegrin, Bordeaux Définitions Déficits neurologiques aigus d'apparition soudaine (quelques

Plus en détail

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Artères de l encéphale - Système carotidien. 2 -Système vertébro-basilaire Anastomosés au niveau du polygone de WILLIS (cercle artériel de la base). Veines de l encéphale

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule PRISE EN CHARGE DES AVC Audit organisationnel (ACC1 AVCorg) Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge hospitalière initiale

Plus en détail

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille)

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille) Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires Didier Leys (Lille) Généralités sur les AVC AVC: quelques chiffres Par million d habitants /an: 2400 AVC (75%: 1er AVC) 500 AIT A 1

Plus en détail

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée de l'adulte Cas cliniques commentés http://spiral.univ-lyon1.f/ M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Pr E. JOUANNEAU Neurochirurgie A Hôpital Neurologique

Plus en détail

G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon

G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon G. Fargeix, E. Pomero, C. Billon-Grand, F. Cattin, A. Biondi. Service de Neuroradiologie et Thérapie Endovasculaire, CHRU de Besançon Introduction Complication rare de l injection de produit de contraste

Plus en détail

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14

l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand Paris cedex 14 l Accident Vasculaire Cérébral 185 rue Raymond Losserand 75674 Paris cedex 14 Quelques chiffres marquants Page 2 1 AVC toutes les 4 mn dans le monde. Environ 150 000 nouveaux cas par an en France, la moitié

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

Malformations artérioveineuses cérébrales

Malformations artérioveineuses cérébrales Malformations artérioveineuses cérébrales Xavier Combaz, Pierre Aguettaz, Olivier Levrier, Olivier Arnaud Neuroradiologie Interventionnelle Hôpital Clairval - M arseille Définition Malformation vasculaire

Plus en détail

RMM Infectiologie, septembre 2013

RMM Infectiologie, septembre 2013 RMM Infectiologie, septembre 2013 Complications neurologiques des endocardites infectieuses (EI). Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Dr Dewilde. Urgences, CHSA. Références bibliographiques. 1.

Plus en détail

Les accidents Vasculaires cérébraux

Les accidents Vasculaires cérébraux Les accidents Vasculaires cérébraux Notes sur le cours du Dr Abraham Le 04/11/2009 1 Table des matières 1 Dierentes formes 4 2 Examen clinique 4 3 Conduite du raisonnement clinique 6 3.1 Accident vasculaire?..............................

Plus en détail

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires

Réadaptation après l accident vasculaire cérébral et Unités Neuro Vasculaires ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 COMMUNIQUÉ au nom de la Commission IV (Maladies cardio-vasculaires) Réadaptation après l

Plus en détail

L AVC vu depuis la MPR. Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON!

L AVC vu depuis la MPR. Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON! L AVC vu depuis la MPR Docteur Pierre DECAVEL MCU-PH Service de MPR CHU BESANÇON Définition de l AVC... de l élixir et du flacon, du contenu et du contenant. AVC... AVCs AVC Perte soudaine et non convulsive

Plus en détail

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai?

Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? Ischémie cérébrale : Quel bilan étiologique et dans quel délai? SFR IDF Dec 2013 Julien Savatovsky F. Charbonneau, P. Roux, JC. Sadik, V. Macaigne*, M. Obadia**, F. Héran Service d Imagerie Médicale, Fondation

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC

LA PRISE EN CHARGE DES AVC LA PRISE EN CHARGE DES AVC PAR ALEXIA, SUREKA, ELIMANE ET MARUSCHKA POURQUOI S INTÉRESSER AUX AVC? - Pathologie négligée de la prévention primaire. - Problème important dans la société et d importance

Plus en détail

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support.

Quelles sont les maladies apparentées à la maladie d Alzheimer et comment les reconnaitre? MOOC Alzheimer FUN Session 1 Support. ALZHEIMER : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir. Joël Belmin UPMC Programme TIL Joël Belmin Les maladies apparentées «Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l Alzheimer sans avoir pu le

Plus en détail

Professeur Lounes MEDJEK

Professeur Lounes MEDJEK Le Bulletin du www.a2l.dz Mars 2007 n 12 Professeur Lounes MEDJEK 1 A/ INTRODUCTION L accident vasculaire cérébral (A.V.C) est défini comme un «déficit neurologique soudain d origine vasculaire». Sous

Plus en détail

AVC Une maladie hétérogène

AVC Une maladie hétérogène AVC Une maladie hétérogène Pr. Jean-Louis MAS Journée Recherche et Santé AVC: de la clinique à la physiopathologie Paris, 24 novembre 2015 AVC: une maladie hétérogène Hémorragie méningée 5% 80% Infarctus

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux

Accidents Vasculaires Cérébraux Accidents Vasculaires Cérébraux Dr. Olivier Casez Pôle Neurologie et Psychiatrie Neurologie Générale Neurologie Vasculaire CHU de Grenoble Accidents Vasculaires Cérébraux Données générales et rappels anatomiques

Plus en détail

Annexe 13. Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC

Annexe 13. Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC Annexe 13 Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC A99 Recommandations pour la sélection des données PMSI MCO concernant l AVC I. Sélection des résumés de sortie Seront

Plus en détail

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires EPIDEMIOLOGIE: Pathologie fréquente et grave: Incidence: 150 à 200/100 000/an. Taux de

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque de

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC 1 SOMMAIRE Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Qu est-ce que l on entend par AVC? 4 Que se passe-t-il quand on fait un AVC?

Plus en détail

Les AVC. 2. embolique matériel vient bouché l artère origine : artériel cœur : caillot du cœur qui se détache et vient bouché une artère

Les AVC. 2. embolique matériel vient bouché l artère origine : artériel cœur : caillot du cœur qui se détache et vient bouché une artère Les AVC I. introduction rencontré dans tous les services prise en charge a beaucoup changé : tous laboratoires pharmaceutiques s y intéressent traitement doivent être donnés très tôt : dans 3 heures qui

Plus en détail

Vascularisation artérielle cérébrale

Vascularisation artérielle cérébrale Vascularisation artérielle cérébrale Le cerveau ne peut fonctionner qu'en aérobie pur. Il est donc protégé pour son apport en oxygène artériel par plusieurs niveaux anastomotiques: -même plate-forme de

Plus en détail

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008

Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau. V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Accident ischémique transitoire : un syndrome de menace pour le cerveau V LAUER, Unité Neuro-Vasculaire 25 Septembre 2008 Cas Clinique 1 Patiente de 42 ans Facteurs de risque : tabac, contraception orale,

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

AVC : Imagerie cérébrale: IRM

AVC : Imagerie cérébrale: IRM AVC : Imagerie cérébrale: IRM Séquence de diffusion (DWI): ischémie récente } Sensibilité élevée (83%) >>> TDM (16%) } Diagnostic précoce (dès 30 min ischémie) Les séquences diffusion... Ischémie = arrêt

Plus en détail

La vascularisation cérébrale. Les artères cérébrales

La vascularisation cérébrale. Les artères cérébrales La vascularisation cérébrale Les artères cérébrales La crosse aortique Les sous-clavières Les vertébrales Les carotides communes Les carotides internes Les carotides externes Le polygône de Willis Nolte,

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies intra cérébrales. Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice

Prise en charge des hémorragies intra cérébrales. Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice Prise en charge des hémorragies intra cérébrales Marie-Hélène Mahagne Unité NeuroVasculaire CHU Nice 10 à 30 % des AVC Mortalité à 6 mois de 30 à 50 % Primaires Rupture des petites artères ou artérioles

Plus en détail

TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU

TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU TRAUMATISMES FERMÉS DES VAISSEAUX DU COU Journées en Traumatologie 07/10/2010 Dr HAUTIN Etienne Introduction Pathologie rare (0,1 %) Mortalité (40 %) et morbidité importantes (80 %) Phase initiale : en

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

Journée mondiale de l AVC octobre

Journée mondiale de l AVC octobre DOSSIER DE PRESSE Journée mondiale de l AVC 2013-29 octobre 2013 - www.hpsj.fr Contacts Presse : Agence The Desk Marine Dufour - 01 40 54 19 67 - m.dufour@thedesk.fr GHPSJ - Direction du développement

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2005 NIMOTOP 30 mg, comprimé pelliculé B/90 Laboratoires BAYER PHARMA nimodipine Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière

Plus en détail

AVC du jeune et de l enfant

AVC du jeune et de l enfant AVC du jeune et de l enfant Dr Olivier DETANTE Unité Neuro-Vasculaire, CHU Grenoble Octobre 2010 DES Neurologie Max, 8 ans - Juillet : chute de trampoline (passée inaperçue) puis déficit G transitoire

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique D.U. Prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique 6 décembre 2016 Dr Alice HUTIN SAMU de Paris SMUR Necker Anévrisme de l aorte Anévrisme

Plus en détail

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3

La prévention et la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux - Annexes - Annexe 3 Annexe 3 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial A15 Exemple d organisation de la prise en charge des AVC au sein d une filière : maillage territorial

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac APPORT DE L IRM DANS LES AVC PL CLOUET - Aurillac http://www.rxplc.net INTRODUCTION les accidents vasculaires cérébraux (AVC): 3 ème cause de mortalité et 1ère cause de handicap chronique. 140000 AVC par

Plus en détail

AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT. Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF

AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT. Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF AMELIORER DELAI PRISE EN CHARGE AIT Groupe AIT Dr Odile SOUQUET Dr Laura MECHTOUFF Contexte En Rhône Alpes les AVC représentent 10 000 séjours (PMSI 2013). Les AIT 3200 séjours. Ces AVC et AIT sont en

Plus en détail

IRM Angio-IRM Cas cliniques

IRM Angio-IRM Cas cliniques IRM Angio-IRM Cas cliniques Xavier Combaz Neuroradiologie diagnostique et Interventionnelle Hôpital de la Timone ! IRM Parenchyme Ischémie Pénombre Saignement Perfusion++ Bilan vasculaire ++ Agitation,

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients.

Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients. 21ème Congrès national de la société Algérienne de la Médecine Interne Tlemcen Du 15/05/2015 au 17/05/2015 Accidents vasculaires cérébraux : A propos d une série de 23 patients. D E.Ouail, N Haddadi, L

Plus en détail

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice

Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice Le Malade Polyathéromateux M Baudouy Nice I. Objectifs - Connaître les fréquences d'associations des différentes localisations de la maladie athéroscléreuse. - Connaître l'incidence des associations sur

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

Diagnostic des HSA non-anévrysmales

Diagnostic des HSA non-anévrysmales Tunisie - avril 2011 Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Objectifs Reconnaitre une HSA (isodense, iso ) Proposer une méthode d exploration

Plus en détail

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille

PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES. Mathieu Bataille PATHOLOGIES VASCULAIRES CEREBRALES Mathieu Bataille Epidémiologie Incidence: 1-2/ 1000 hab/ an Soit environ 150 000 nouveau cas / an / en France Prévalence: 4-6/ 1000 hab 3ieme cause de mortalité (après

Plus en détail

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux de dysfonction cérébrale éb avec des symptômes durant plus de 24 heures, pouvant conduire à la mort, sans autre cause apparente

Plus en détail

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE

ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Madame, Monsieur, ANEVRISME DE L AORTE ABDOMINALE Les examens ont permis de mettre en évidence une dilatation importante de l aorte abdominale (anévrisme) qui nécessite une intervention chirurgicale. Afin

Plus en détail

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S

Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Association pour la Formation des Médecins Libéraux D E T R E S S E S N E U R O L O G I Q U E S Le coma: généralités Définition: Perte prolongée de l état de conscience plus ou moins complète,difficilement

Plus en détail

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville

Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires. Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Bilan scientique du 3 e Congrès franco-panafricain de pathologie vasculaires Dr Evariste Bouenizabila CHU de Brazzaville Pas de conflit d interêt SOUS LE HAUT PATR du Ministre de la Santé et de la Population

Plus en détail

Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment?

Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment? Imagerie Cérébrale chez l homme en 2012 Quand? Comment? P. HUGONET Médecin Radiologiste Académie Vétérinaire Paris - 3 Mai 2012 C est précisément la fonction de la science de fournir une représentation

Plus en détail

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir?

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? «Time is muscle» but «Time is brain» too. 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi 29 mars 2013 - Paris Homme, 54 ans, sans antécédent, tabagisme

Plus en détail

La chirurgie carotidienne

La chirurgie carotidienne La chirurgie carotidienne Dr Arnaud Kerzmann CHU de Liège Hôpital Saint Nicolas d Eupen Clinique Saint Joseph de Saint Vith Introduction La sténose carotidienne est la plus part du temps une conséquence

Plus en détail

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose

Table des matières. Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose Table des matières Liste des collaborateurs... Abréviations... Préface... V VI X Hémodynamique, maladie coronaire, athéromatose 1. Athérome, épidémiologie et physiopathologie, le malade polyathéromateux...

Plus en détail

Que faire en 2012 devant une plaque sténosante découverte lors d un examen par Echo Doppler?

Que faire en 2012 devant une plaque sténosante découverte lors d un examen par Echo Doppler? Que faire en 2012 devant une plaque sténosante découverte lors d un examen par Echo Doppler? Docteur Christian PETITJEAN Unité de chirurgie carotidienne Clinique Alleray-Labrouste PARIS Les sténoses asymptomatiques:

Plus en détail

Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique?

Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique? Ischémie cérébrale en cas de dissection artérielle cervicale : mécanisme embolique ou hémodynamique? A.Morel 1, O. Naggara 1, X. Leclerc 2, M. Tisserand 3, M. Chennoufi 1, N. Carpentier 1, R. Souillard

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Prévention des complications (ACC5 AVCprév) Préambule

PRISE EN CHARGE DES AVC Audit de pratiques : Prévention des complications (ACC5 AVCprév) Préambule Audit de pratiques : Prévention des complications (ACC5 AVCprév) Préambule Ce document est issu des audits cliniques réalisés en 2005 lors de l élaboration des référentiels : «prise en charge hospitalière

Plus en détail

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017

Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dossier de neuroradiologie SFR Rhône Alpes Juin 2017 Dr Porta Basile IMADIS TELERADIOLOGIE 24/06/2017 Un détenu en détresse Patient de 71 ans adressé pour suspicion d AVC thrombolysable Hémiparésie gauche

Plus en détail

L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC

L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC L imagerie médicale, au cœur de la prise en charge de l AVC L AVC est un problème majeur de santé publique. En France, il est la première cause de handicap physique acquis de l'adulte, la 2 ème cause de

Plus en détail

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique

Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Accident ischémique transitoire et expertise aéronautique Actualités et place des examens ultrasoniques MARICOURT V, NGUYEN HUYNH S, DIARD A, BISCONTE S Base aérienne 106 Mérignac MC Sylvain NGUYEN HUYNH

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

(registre qualifié )

(registre qualifié ) - Registre Dijonnais des Accidents Vasculaires Cérébraux (registre qualifié 2011-2014) Head : Béjot Yannick, Registre Dijonnais des AVC, Centre d'epidémiologie et de Santé Publique de Bourgogne, EA4184,

Plus en détail

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte.

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 22 QCM SUR 6 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : L anévrysme

Plus en détail

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous?

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous? Déficit moteur transitoire Mme B, 89 ans, autonome à la maison, est hospitalisée pour une hémiparésie droite d installation brutale régressive en 6h. ATCD : HTA, tabagisme 40 PA, AC/FA, AOMI stade II,

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu.

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants Réunion à Brugmann le 3 février 2007 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX : prévention et prise en charge au stade aigu. Par Marie-Dominique

Plus en détail

Rein kystique et Système Nerveux Central

Rein kystique et Système Nerveux Central Rein kystique et Système Nerveux Central Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN Mars 2009 Anévrysmes cérébraux Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse CJN

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral

Accident Vasculaire Cérébral Accident Vasculaire Cérébral GIT 2011 Dr F. DOLVECK SAMU 92 1 Accidents vasculaires cérébraux AVC Définitions Physiologie Épidémiologie Objectif de prise en charge Identification de l AVC Organisation

Plus en détail

Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle

Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle Ça va chauffer! Julien Horion, Mickael Lair, Dr Tollard, Dr Papagiannaki, Pr Gerardin Service de neuroradiologie diagnostique et interventionnelle Antécédents de migraines hémiplégique sporadique Céphalées

Plus en détail

ANNEXES RAPPORT AVC EN RÉGION CENTRE

ANNEXES RAPPORT AVC EN RÉGION CENTRE ANNEXES RAPPORT AVC EN RÉGION CENTRE 2006-2011 Tableau : Codes des diagnostics CIM10 pour AVC et AIT G45 Accidents ischémiques cérébraux transitoires et syndromes apparentés G450 Syndrome vertébro-basilaire

Plus en détail

Prise en charge des AVC

Prise en charge des AVC Prise en charge des AVC Cas clinique n 1 Monsieur P, âgé de 74 ans. Pas d antécédents connus en dehors d une insuffisance veineuse et d antécédents familiaux cardio-vasculaires. Il présente brutalement

Plus en détail