Table des matières. Gynécologie. I. Définition... 5 II. Physiopathologie... 5 III. Tableau clinique... 6 IV. Traitement... 6

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Gynécologie. I. Définition... 5 II. Physiopathologie... 5 III. Tableau clinique... 6 IV. Traitement... 6"

Transcription

1 Table des matières TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Abréviations... V XIX Gynécologie I. Items inscrits dans les modules transversaux 1. Item 26 Anomalies du cycle menstruel. Métrorragies... 5 I. Définition... 5 II. Physiopathologie... 5 III. Tableau clinique... 6 IV. Traitement Item 27 Contraception... 7 I. Méthodes contraceptives... 7 II. Stérilisation féminine et masculine III. Choix d une méthode contraceptive MASSON. La photocopie non autorisée est un délit. 3. Item 28 Interruption volontaire de grossesse I. Modalités réglementaires II. Principales techniques d IVG III. Principales complications Item 29 Stérilité du couple : conduite de la première consultation I. Définition II. Causes de stérilité III. Buts de la première consultation IV. Déroulement de la première consultation pour stérilité du couple V. Bilan complémentaire de première intention IX

2 GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 5. Item 30 Assistance médicale à la procréation : principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques I. Définition II. Techniques d insémination artificielle III. Techniques de FIVETE Item 38 Puberté normale et pathologique I. Puberté II. Puberté pathologique III. Annexe : développement pubertaire selon Tanner Item 40 Sexualité normale et ses troubles I. Physiologie du rapport sexuel normal (ou eupareunie) II. Causes de difficultés sexuelles III. Principaux troubles de la sexualité IV. Comment aborder un trouble de la sexualité? Item 55 Ménopause I. Diagnostic de ménopause II. Examen clinique III. Conséquences de la ménopause IV. Conditions pour envisager un THM V. Ménopause précoce Item 88 Infections génitales de la femme. Leucorrhées Leucorrhées I. Rappels II. Conduite de l examen d une femme consultant pour des leucorrhées anormales III. Étiologies des leucorrhées pathologiques et choix thérapeutiques Salpingites I. Circonstances de survenue des salpingites aiguës et les principaux germes responsables II. Diagnostic clinique de salpingite III. Bilan initial IV. Stratégie thérapeutique V. Principales complications Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : gonococcies, chlamydiose, syphilis I. Principales données épidémiologiques II. Facteurs de risques des IST III. Principales conséquences des IST IV. Diagnostic d IST V. Agents pathogènes X

3 TABLE DES MATIÈRES 11. Item 139 Facteurs de risque, prévention et dépistage des cancers I. Critères pouvant justifier la mise en place d un dépistage II. Les différents types de prévention III. Incidence du cancer dans la population féminine IV. Dépistage du cancer de l ovaire V. Dépistage du cancer de l endomètre VI. Dépistage du cancer du col utérin VII. Dépistage du cancer du sein MASSON. La photocopie non autorisée est un délit. 12. Item 147 Tumeurs du col utérin, tumeur du corps utérin Lésions bénignes du col utérin I. Rappel II. Variations physiologiques du col utérin III. Col inflammatoire IV. Différents types de pathologies tumorales bénignes du col utérin V. Col dystrophique VI. Col métaplasique VII. Col dysplasique VIII. Frottis cervicovaginaux IX. Facteurs de risque du cancer du col X. Comment lire un compte rendu de frottis? Tumeurs malignes du col utérin I. Quels sont les principaux facteurs de risque? II. Circonstances de découverte III. Données de l examen clinique IV. Bilan d extension V. Principaux facteurs pronostiques VI. Principes thérapeutiques VII. Principales complications VIII. Modalités de surveillance clinique et paraclinique d une patiente traitée pour un cancer du col utérin Tumeur du corps utérin I. Facteurs de risque du cancer de l endomètre II. Circonstances de diagnostic III. Stratégie diagnostique devant des métrorragies post-ménopausiques IV. Stratégie thérapeutique devant un carcinome de l endomètre V. Facteurs pronostiques des carcinomes endométriaux Item 153 Tumeurs de l ovaire I. Circonstances de découverte des tumeurs de l ovaire II. Stratégie diagnostique III. Stratégie thérapeutique en cas de suspicion de cancer de l ovaire IV. Suivi post-thérapeutique V. Évolution XI

4 GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 14. Item 159 Tumeurs du sein I. Stratégie diagnostique devant la découverte d un nodule du sein II. Attitude thérapeutique et suivi en cas de lésion bénigne du sein III. Conduite à tenir en cas d écoulement du mamelon IV. Conduite à tenir en cas de mastopathies fibrokystiques V. Conduite à tenir en cas de mastopathies à risque ou lésions frontières VI. Conduite à tenir en cas de lésions infracliniques VII. cancer du sein VIII. Stratégie thérapeutique en cas de cancer du sein IX. Annexes Item 183 Accueil d un sujet victime de violences sexuelles I. Objectifs de la prise en charge d une victime de violences sexuelles II. Accueil et information de la victime III. Étapes de l examen clinique IV. Conduite à tenir V. Rédaction du certificat médical II. Orientation diagnostique devant 16. Item 292 Algies pelviennes chez la femme I. Éléments d orientation diagnostique II. Principaux tableaux cliniques de douleurs pelviennes chroniques cycliques III. Principaux tableaux cliniques de douleurs pelviennes chroniques non cycliques IV. Principaux tableaux de douleurs pelviennes aiguës Item 296 Aménorrhée Aménorrhée primaire I. Démarche diagnostique II. Démarche étiologique Aménorrhée secondaire I. Définitions II. Démarche diagnostique III. Démarche étiologique Item 321 Prolapsus et incontinence urinaire I. Principaux facteurs étiologiques des troubles de la statique pelvienne II. Stratégie diagnostique dans les troubles de la statique pelvienne III. Principes thérapeutiques XII

5 TABLE DES MATIÈRES 19. Item 342 Tuméfaction pelvienne chez la femme I. Étiologies II. Orientations diagnostiques fournies par l interrogatoire III. Orientations diagnostiques fournies par l examen clinique IV. Orientations diagnostiques fournies par les examens complémentaires V. Attitude thérapeutique devant un fibrome utérin : les principes du traitement Item 343 Ulcérations ou érosion des muqueuses génitales I. Conduite à tenir devant une ulcération génitale II. Étiologies des ulcérations génitales III. Maladies et grands syndromes 21. Item 243 Hémorragies génitales chez la femme I. Types d hémorragies génitales II. Étiologies des hémorragies génitales fonctionnelles (HGF) III. Étiologies des hémorragies génitales hautes organiques IV. Investigations paracliniques des pathologies de l endomètre V. Investigations paracliniques des pathologies du myomètre VI. Stratégie des investigations et de traitement devant des ménométrorragies Obstétrique MASSON. La photocopie non autorisée est un délit. I. Items inscrits dans les modules transversaux 22. Item 15 Examen préconceptionnel I. Quelles patientes sont concernées, et quand? II. Quelles informations recueillir? III. Quel examen clinique réaliser? IV. Quels examens biologiques proposer? V. À quels traitements médicamenteux être attentif? VI. Quelles vaccinations proposer? XIII

6 GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE VII. Quelle prévention proposer pour les risques liés au mode de vie et à l environnement? VIII. Conclusion Item 16 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte I. Première consultation II. Consultations des deuxième et troisième trimestres III. Besoins nutritionnels d une femme enceinte IV. Annexe : tableau des examens Item 17 Principales complications de la grossesse Hémorragie I. Hémorragies génitales du premier trimestre II. Hémorragies génitales du troisième trimestre III. Hémorragies de la délivrance Hypertension artérielle gravidique I. Éléments de diagnostic d HTA gravidique II. Évolutions des différents types d HTA au cours de la grossesse III. Objectifs de l examen d une femme enceinte hypertendue IV. Signes cliniques de gravité V. Explorations à réaliser VI. Principes de la prise en charge thérapeutique VII. Modalités du traitement médical antihypertenseur VIII. Conduite à tenir après l accouchement IX. Mesures préventives pour les grossesses suivantes Pré-éclampsie Menace d accouchement prématuré I. Conduite de l examen II. Bilan de la MAP III. Prise en charge thérapeutique IV. Mesures préventives pour une grossesse ultérieure Diabète gestationnel I. Définition II. Conséquences III. Dépistage et diagnostic IV. Principes du traitement Fièvre pendant la grossesse I. Conduite de l examen II. Orientation diagnostique et prise en charge immédiate III. Prise en charge en milieu hospitalier XIV

7 TABLE DES MATIÈRES 25. Item 18 Grossesse extra-utérine I. Principaux facteurs de risque des GEU II. Conduite à tenir en cas de GEU précoce non compliquée III. Conduite à tenir en cas de GEU rompue IV. Conduite à tenir en cas d hématocèle rétro-utérine V. Annexe : schéma général de la prise en charge d une jeune femme présentant des douleurs pelviennes et/ou métrorragie Item 19 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum I. Principaux troubles psychiques de la grossesse et du post-partum II. Facteurs de risque permettant de craindre la survenue de troubles psychiques de la grossesse et du post-partum III. Conduite à tenir en cas de troubles psychiques de la grossesse et du post-partum MASSON. La photocopie non autorisée est un délit. 27. Item 20 Prévention des risques fœtaux Infections bactériennes et grossesse I. Infection cervicovaginale chez la femme enceinte II. Streptocoque du groupe B au cours de la grossesse III. Syphilis IV. Listériose V. Tuberculose Infections parasitaires et virales I. Toxoplasmose II. Infections virales Iso-immunisation sanguine fœto-maternelle (hors programme) I. Définition Physiopathologie II. Diagnostic III. Prise en charge de l incompatibilité fœto-maternelle Médicaments et grossesse I. Particularités de la pharmacocinétique au cours de la grossesse II. Conduite à tenir en fonction des différentes situations rencontrées III. Conduite à tenir en fonction des principaux médicaments tératogènes IV. Conduite à tenir en fonction des principaux médicaments à risque fœtal et/ou néonatal V. Classes de médicaments (et vaccins) ne posant pas de problèmes majeurs en cours de grossesse Tabac et grossesse I. Physiopathologie II. Conséquences d une intoxication tabagique pendant la grossesse III. Prise en charge des femmes enceintes fumeuses IV. Prévention des rechutes après l accouchement XV

8 GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE Alcool et grossesse I. Conséquences au cours de la grossesse II. Évaluation du risque fœtal III. Prévention primaire IV. Prévention secondaire V. Prise en charge de l enfant (prévention tertiaire) Grossesse et toxicomanie I. Conséquences de la dépendance aux opiacés II. Conséquences de l usage de cocaïne ou de crack III. Conséquences de l usage de cannabis IV. Recommandations concernant la toxicomanie Irradiation et grossesse I. Principaux dangers des radiations ionisantes II. Variation en fonction de la nature de l irradiation III. Conduite à tenir en cas d irradiation accidentelle Item 21 Prématurité et retard de croissance intra-utérin : facteurs de risque et prévention I. Conduite de l examen clinique initial d une patiente présentant une MAP II. Examens complémentaires III. Diagnostic différentiel IV. Prise en charge thérapeutique V. Mesures préventives pour une grossesse ultérieure Item 22 Accouchement, délivrance et suites de couches normales I. Travail et délivrance normale II. Accouchement inopiné III. Suites de couches normales Item 23 Évaluation et soins du nouveau-né à terme I. Enquête anamnestique II. État de l enfant à la naissance III. Examen clinique Item 24 Allaitement et complications I. Physiologie de l allaitement maternel II. Bénéfices de l allaitement maternel III. Conseils pour l allaitement IV. Complications de l allaitement Item 25 Suites de couches pathologiques : pathologie maternelle dans les 40 jours I. Éléments cliniques de surveillance pendant les suites de couches XVI

9 TABLE DES MATIÈRES II. Principales causes de fièvre pendant les suites de couches et signes cliniques d orientation III. Prise en charge d une endométrite du post-partum IV. Principales causes d hémorragie génitale pendant les suites de couches et signes cliniques d orientation V. Principales formes de thrombose veineuse du post-partum et signes cliniques d orientation Item 31 Problèmes posés par les maladies génétiques à propos : - d une maladie chromosomique : la trisomie 21, - d une maladie génétique : la mucoviscidose, - d une maladie d instabilité : le syndrome de l X fragile I. Rappels II. Différents types d anomalies chromosomiques III. trisomie IV. Mucoviscidose V. Syndrome de l X fragile Item 93 Infection urinaire. Leucocyturie I. Facteurs pathogéniques des infections urinaires II. Tableaux cliniques III. Explorations IV. Mode évolutif des infections urinaires V. Complications VI. Traitement Item 196 Douleur abdominale aiguë chez une femme enceinte I. Douleurs de la grossesse II. Conduite de l examen III. Diagnostic IV. Conduite à tenir initiale MASSON. La photocopie non autorisée est un délit. 36. Item 218 Syndrome pré-éclamptique I. Définition de la pré-éclampsie II. Évolution naturelle de la pré-éclampsie III. Données de l examen clinique : trois objectifs IV. Conduite à tenir en cas de pré-éclampsie V. Signes de gravité justifiant une extraction immédiate VI. Principes de la prise en charge thérapeutique VII. Principes thérapeutiques en cas d éclampsie Item 37 Maltraitance et enfants en danger. Protection maternelle et infantile I. Mutilations sexuelles féminines (MSF) II. Violences conjugales XVII

10 GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE III. Maladies et grands syndromes 38. Item 233 Diabète sucré de type 1 et 2 préexistants et grossesse I. Diabète de type II. Diabète de type Gynécologie Obstétrique Pratique Cas cliniques Questions Réponses Cas cliniques avec barème Questions Réponses Index XVIII

Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016

Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016 Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016 1. Type d enseignement : Un enseignement théorique en CM en L2 Un stage d enseignement pratique en ateliers

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

La consultation prénatale du premier trimestre

La consultation prénatale du premier trimestre La consultation prénatale du premier trimestre Le plan du cours Introduction DR : BOUCHOUCHA-H La consultation du premier trimestre Étape clinique Étape biologique Examen échographique du premier trimestre

Plus en détail

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie

Collège national des gynécologues et obstétriciens. gynécologie. Le corps féminin à tous les âges de la vie Collège national des gynécologues et obstétriciens Sous la direction du Pr Jacques Lansac Coordonné par le Dr Nicolas EVRARD En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE de la gynécologie Le corps féminin

Plus en détail

Diplôme InterUniversitaire de Formation

Diplôme InterUniversitaire de Formation Diplôme InterUniversitaire de Formation complémentaire en gynécologie et obstétrique pour le médecin généraliste Domaine : Sciences, Technologies, Santé Organisation : Faculté de Médecine DESCRIPTION OBJECTIFS

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

ECOLE DE SAGE-FEMME DE METZ Deuxième année de DEUXIEME PHASE. Lundi 10 Décembre 2007

ECOLE DE SAGE-FEMME DE METZ Deuxième année de DEUXIEME PHASE. Lundi 10 Décembre 2007 Lundi 10 Décembre 2007 Notation : 20 points 3 questions à rédiger chacune sur une copie différente. Il sera tenu compte de l'orthographe, de la présentation et de l'organisation de penser. 1. Indications

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage...

Table des matières. Avant-propos à la deuxième édition... V Introduction... VII Remerciements...IX Abréviations de l'ouvrage... Avant-propos à la deuxième édition................................. V Introduction................................................... VII Remerciements.................................................IX

Plus en détail

couple : conduite de la première consultation

couple : conduite de la première consultation Item 29 - Stérilité du couple : conduite de la première consultation 4 I. DÉFINITION II. CAUSES DE STÉRILITÉ III. BUTS DE LA PREMIÈRE CONSULTATION IV. DÉROULEMENT DE LA PREMIÈRE CONSULTATION POUR STÉRILITÉ

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UTILISATION D IRRADIATEURS DE PRODUITS SANGUINS ET CHOMATOGRAPHES EN PHASE GAZEUSE

DEMANDE D AUTORISATION D UTILISATION D IRRADIATEURS DE PRODUITS SANGUINS ET CHOMATOGRAPHES EN PHASE GAZEUSE MED/IR/01 DIS DEMANDE D AUTORISATION D UTILISATION D IRRADIATEURS DE PRODUITS SANGUINS ET CHOMATOGRAPHES EN PHASE GAZEUSE Je soussigné Nom :... Prénom :... Qualité :... Responsable de l installation désignée

Plus en détail

10/04/2016 1 LE CONTEXTE LES DIFFERENTS SEJOURS A L ETRANGER. LE CONTEXTE LES APPROCHES DU TRAVAIL à L ETRANGER

10/04/2016 1 LE CONTEXTE LES DIFFERENTS SEJOURS A L ETRANGER. LE CONTEXTE LES APPROCHES DU TRAVAIL à L ETRANGER Dr. Philippe HAVETTE Médecin coordonnateur Groupe La Poste 2016 DIUST 1 1 LE CONTEXTE Les différents séjours à l étranger Les approches du travail à l étranger 2 SANTE AU TRAVAIL ET EXPATRIATION Les 3

Plus en détail

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né MODULE 1 : SPECIFICITES DE LA MICROBIOLOGIE ET DE LA PHYSIOPATHOLOGIE APPLIQUEES A LA GYNECOLOGIE, L OBSTETRIQUE

Plus en détail

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques.

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Docteurs Marie-Laure Camp (biologiste), Anastasie Lymperopoulou (gynécologue- obstétricienne), Définition : et Marie-Dominique

Plus en détail

La problématique de l obstétricien

La problématique de l obstétricien La problématique de l obstétricien Dépister selon le nouveau référentiel Organiser la prise en charge pluridisciplinaire sans négliger les FR associés Assurer le bien-être fœtal par un équilibre maternel

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Biosynthèse et mécanisme d'action des stéroïdes sexuels Anne Guiochon-Mantel

Table des matières. Chapitre 1 Biosynthèse et mécanisme d'action des stéroïdes sexuels Anne Guiochon-Mantel Table des matières Chapitre 1 Biosynthèse et mécanisme d'action des stéroïdes sexuels Anne Guiochon-Mantel I Biosynthèse des hormones stéroïdes...2 Il Mécanisme d'action des hormones stéroïdes......4 Chapitre

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

Pathologie de l appareil génital féminin. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie de l appareil génital féminin. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie de l appareil génital féminin Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Anatomie Voies génitales: Vagin Col, et corps utérin Cavite utérine, Endométre

Plus en détail

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Matériel et méthodes Les activités des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal font l objet d un suivi annuel sur un modèle de dossier

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE

B) APPLICATIONS EN CLINIQUE B) APPLICATIONS EN CLINIQUE I) INTRODUCTION Micropathologies thyroïdiennes fréquentes et coûteuses -Hypothyroïdies «infra-cliniques» -Hyperthyroïdies «infra-cliniques» -Micronodules thyroïdiens Dosages

Plus en détail

Devenir médecin Sentinelles

Devenir médecin Sentinelles UNE COLLABORATION ENTRE MEDECINS LIBERAUX ET CHERCHEURS EN FRANCE METROPOLITAINE Devenir médecin Sentinelles Un réseau de médecins généralistes et pédiatres répartis sur le territoire métropolitain français

Plus en détail

16. Grossesse normale.

16. Grossesse normale. 16. Grossesse normale. Objectifs ECN : Diagnostiquer une grossesse et connaître les modifications physiologiques l accompagnant. Énoncer les règles du suivi (clinique, biologique, échographique) d une

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

Module M1.2. Pathologie gynécologique

Module M1.2. Pathologie gynécologique Module M1.2 Pathologie gynécologique Introduction - Vue d ensemble Dr Maryse Fiche Institut Universitaire de Pathologie Lausanne Les objectifs d apprentissage traités dans les cours de gynécopathologie

Plus en détail

AECG 18 septembre 2013

AECG 18 septembre 2013 G.THIOLLIER, B.BARTHIER, A. FAUCONNIER. AECG 18 septembre 2013 Centre hospitalier Intercommunal Poissy St Germain en Laye Mme R, 57 ans Prolapsus extériorisé Gène fonctionnelle sévère Pas de symptôme urinaire,

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Gynécologie Obstétrique Chez le même éditeur Dans la même collection Anatomie pathologique, par le Collège français des pathologistes (CoPath), 2013, 416 pages. Cardiologie, par le Collège National des

Plus en détail

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE

GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE TABLEAUX ECN Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Editions VERNAZOBRES-GREGO Pauline GUEUDRY 184 e à l ECN 99 bd de l Hôpital 75013 Paris Tél. : 01 44 24 13 61 www.vg-editions.com Toute

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive Un cas d aménorrhée primaire Observation interactive Océane née le 1 er octobre 1993 Consulte pour une aménorrhée primaire le 15 juin 2010 à l âge de 16 ans et 8 mois Antécédents : Aînée de 3 enfants Mère

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

DIVERS Les grossesses multiples : 2 types 2 types Jumeau dizygote = placenta bi chorial, bi amniotique.

DIVERS Les grossesses multiples : 2 types 2 types Jumeau dizygote = placenta bi chorial, bi amniotique. DIVERS Les grossesses multiples : 2 types de grossesse gémellaire = monozygote (= vrai jumeaux ; 1 seul oeuf qui se divise en 2 ; moins fréquent) / dizygote (= faux jumeaux ; fécondation de 2 ovules et

Plus en détail

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Rapport d information Femmes et santé, les enjeux d aujourd hui Annick Billon co-rapporteure (Vendée, UDI-UC)

Plus en détail

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I

I. Obstétrique et Gynécologie. Sommaire 01 I 02 I 03 I 04 I 05 I I. Obstétrique et Gynécologie Sommaire 1 I 2 I 3 I 4 I 5 I 6 I 7 I 8 I 9 I 1 I 11 I 12 I Dépistage au cours de la grossesse... 1 grossesse... 1 grossesse extra-utérine... 1 Possibilité de grossesse non-viable...

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE AVERTISSEMENT La plupart des séjours concernés par les affections et situations de prise en charge évoquées dans ce document se déroulant dans le secteur de MCO, les

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

I.6 PROCREATION (6 semaines)

I.6 PROCREATION (6 semaines) I.6 PROCREATION (6 semaines) Les mécanismes de la méiose et de la fécondation sont apparus au cours du temps en association avec des phénomènes physiologiques et comportementaux (reproduction sexuée et

Plus en détail

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES

CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES PETITE ENFANCE (MOINS DE 5 ANS) CIBLES DU PLAN D ACTION RÉGIONAL CIBLE 1 - FAVORISER LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DES ENFANTS VIVANT DANS DES FAMILLES VULNÉRABLES CIBLE 2 - PROMOUVOIR L ALLAITEMENT MATERNEL

Plus en détail

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7. Date Cours Enseignant

Faculté de Médecine. Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7. Date Cours Enseignant Faculté de Médecine Programme de cours DCEM 3 / 2015-2016 1 er semestre Définitif SALLE 7 Date Cours Enseignant Lundi 19/10/2015 Mardi 20/10/2015 15h00-16h30 Mercredi 21/10/2015 Hématurie Physiologie de

Plus en détail

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 Table des matières CHAPITRE 1 EXPLORATIONS EN HÉPATOLOGIE 15 I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 II. TIPS (TRANSJUGULAR INTRAHEPATIC PORTOSYSTEMIC SHUNT 17 OU SHUNT INTRA-HÉPATIQUE PORTO-SYSTÉMIQUE)

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h

Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h Pôles FEMME MERE ENFANT ENDOCRINOLOGIE 1 er semestre : 16.09.2015 au 09.02.2016 Salle G101 (Anciennement ED10) Faculté de Médecine Chaque module est suivi d'un contrôle continu (10 questions) à 18h Dates

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

La consultation de déclaration de grossesse

La consultation de déclaration de grossesse La consultation de déclaration de grossesse Dr Muriel Doret Maître de conférence universitaire - Praticien hospitalier Gynécologie Obstétrique Hôpital Femme-Mère-Enfant Les Jeudi de l Europe 38ième Forum

Plus en détail

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction I] Régulation des naissances Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction 1) Méthodes de contraception et de contragestion Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception, comparer

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SOINS PRENATAUX (1) Soins prénataux constituent une avance significative dans les soins obstétricaux. Soins prénataux sont une pratique universelle.

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Session 2016 Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" Session 2016 (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Gynécologie. Niveau DCEM2. Polycopié National. Mise à jour : 1 mars 2006

Université Pierre et Marie Curie. Gynécologie. Niveau DCEM2. Polycopié National. Mise à jour : 1 mars 2006 Université Pierre et Marie Curie Gynécologie Niveau DCEM2 2003 Polycopié National Mise à jour : 1 mars 2006 2/394 Gynécologie - Polycopié National 2003 Sommaire Sommaire 3 Sommaire 17 Chapitre 1 : Examen

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

La femme enceinte drépanocytaire

La femme enceinte drépanocytaire La femme enceinte drépanocytaire Guide Pratique La drépanocytose : qu est que c est? La drépanocytose est une maladie génétique de l hémoglobine, caractérisée par la présence d une hémoglobine anormale,

Plus en détail

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences»

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» J Daviaud Responsible Assurance Qualité des produits pharmaceutiques SPE/PMU/QADM AEDES -Journées

Plus en détail

PROTOCOLE DE DIAGNOSTIC ANTENATAL

PROTOCOLE DE DIAGNOSTIC ANTENATAL Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@wanadoo.fr Web: http://www.nat78.com

Plus en détail

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Validé par le Dr Bertel Intérêts de l examen prénuptial Obligatoire avant le mariage civil datant < 2 mois, il est divisé en 2 consultations : - Première consultation :

Plus en détail

Il est identique à l'interrogatoire concernant la séméiologie gynécologique.

Il est identique à l'interrogatoire concernant la séméiologie gynécologique. 23/04/2015 POGGETTI Hugues L3 CR : Claire MARIE Hormonologie-reproduction Pr BOUBLI 6 pages HORMONOLOGIE-REPRODUCTION Séméiologie du début de la grossesse Séméiologie du début de la grossesse Plan A. Interrogatoire

Plus en détail

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06

INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE. C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 INFECTION A STREPTOCOQUE A EN MATERNITE PARTICULARITE PRISE EN CHARGE C GIRARDIN sage-femme cadre MATERNITE REGIONALE DE NANCY XVIIè Congrès national de la SFHH -NANTES- 01/06/06 1 I) PARTICULARITE EN

Plus en détail

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt

Thyroïde et grossesse: nouveautés. Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Thyroïde et grossesse: nouveautés Christian Jamin Journées Jean Cohen 2014 Aucun lien d intérêt Pathologies thyroïdiennes de la mère lors d une grossesse et pathologies psy des enfants Hyperthyroïdie maternelle

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE

LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE LES IMAGES PATHOLOGIQUES en HYSTEROSCOPIE 9ème congrès national de la Société Algérienne d'etude et de Recherche sur la Ménopause & 4ème congrès de la FAFEM - 7 et 8 mai 2011 -Alger -Algérie KHODJA.R DAMENE.A

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Cancer de l endomètre

Cancer de l endomètre Cancer de l endomètre Objectifs : Diagnostiquer une tumeur du corps utérin. Expliquer les bases des classifications qui ont une incidence pronostique. Argumenter l attitude thérapeutique. Planifier le

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles.... sans jamais oser le demander. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur... les règles... sans jamais oser le demander. Sommaire Les organes génitaux féminins 4 Le cycle menstruel 6 Les caractéristiques des règles 8 Les modifications

Plus en détail

HPV Human Papilloma Virus

HPV Human Papilloma Virus QuickTime et un décompresseur GIF sont requis pour visualiser cette image. PATHOLOGIE GYNECOLOGIQUE HPV INDUITE J.L.LEROY Hôpital Jeanne de Flandre CHRU LILLE XI Journée e Régionale R de pathologie infectieuse

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

L approche clinique en Médecine Générale. Cours de Séméiologie 2008

L approche clinique en Médecine Générale. Cours de Séméiologie 2008 DCEM 1 Enseignement de la séméiologie 1. Place de la séméiologie dans la démarche médicale : du symptôme au diagnostic de maladie. La CIM-10 et la DSM-IV 2. Spécificité de la : de la demande du patient,

Plus en détail

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale janvier 2010 Pour joindre le service Secrétariat : 02 99 26 59 23 Fax : 02 99 26 59 24 Consultations Du lundi au vendredi

Plus en détail

HyperTension Artérielle de la Femme

HyperTension Artérielle de la Femme HyperTension Artérielle de la Femme Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Particularités physiologiques Femme protégée par les oestrogènes naturels

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ET DE BASES A LA COMMUNICATION MEDICALE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ET DE BASES A LA COMMUNICATION MEDICALE Université de Montpellier I UFR de Médecine DIPLOME UNIVERSITAIRE DE PEDAGOGIE MEDICALE ET DE BASES A LA COMMUNICATION MEDICALE PROJET PEDAGOGIQUE POUR UN SITE INTERNET «INFECTIONS ET GROSSESSE» MEMOIRE

Plus en détail

Selon les recommandation de la HAS 2012 Dr Azizi Fatima Staff MG 04/12/2014

Selon les recommandation de la HAS 2012 Dr Azizi Fatima Staff MG 04/12/2014 Selon les recommandation de la HAS 2012 Dr Azizi Fatima Staff MG 04/12/2014 Introduction La salpingite correspond à une infection tubaire secondaire à l'ascension de germes du vagin à travers le col vers

Plus en détail

DIU D ECHOGRAPHIE GYNECOLOGIQUE ET OBSTETRICALE

DIU D ECHOGRAPHIE GYNECOLOGIQUE ET OBSTETRICALE Pré-programme 2015-2016 DIU D ECHOGRAPHIE GYNECOLOGIQUE ET OBSTETRICALE (Université Paris-Sud et UMPC Paris) Optimisation de l imagerie en mode B V Castaigne G potelle Réglage de l échographe pour le Mode

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé. Guide à l'intention des membres de jurys. de validation des acquis de l'expérience MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES Diplôme d Etat d éducateur spécialisé Guide à l'intention des membres de jurys de validation des acquis de l'expérience 1 / 26 Notice explicative Vous allez prochainement

Plus en détail

DCEM 3 GROUPE 1 ENSEIGNEMENT DE LA GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - MED. TRAVAIL

DCEM 3 GROUPE 1 ENSEIGNEMENT DE LA GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - MED. TRAVAIL Année universitaire 2014-2015 Direction des études Tél : 71 561 087 71 561 161 DCEM 3 GROUPE 1 ENSEIGNEMENT DE LA GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - MED. TRAVAIL 1er Semestre du 07 septembre 2015 au 18 décembre

Plus en détail

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation

Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Sommaire des objectifs par conférence - Demande d accréditation Atelier : Perles cliniques en dermatologie chez l adulte 1. reconnaître les différents types de lésions cutanées; 2. utiliser le diagnostic

Plus en détail

Ovaires : cancer et kystes

Ovaires : cancer et kystes Ovaires : cancer et kystes Le cancer des ovaires : Description Au Canada, une femme sur 70 sera touchée par un cancer de l'ovaire au cours de sa vie. Le cancer de l ovaire est le plus mortel des cancers

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique

Grossesse chez la femme diabétique. Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Grossesse chez la femme diabétique Claire COLMANT Hôpital Bicêtre Service de gynécologie et obstétrique Introduction 0.5 à 1% femmes enceintes présentent un diabète préexistant: 1/3 cas: Diabète de type1

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales

Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Retentissement hormonal de l infection à VIH et des thérapeutiques antirétrovirales Hervé Lefebvre Service d Endocrinologie, INSERM U982, IRIB, CHU et Université de Rouen, France Situation du sujet Les

Plus en détail

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant

Table des matières. Connaissances. I. Orientation diagnostique devant Avant-propos à la troisième édition................................................ Avant-propos à la deuxième édition................................................ Les auteurs...................................................................

Plus en détail

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales :

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales : HYGIENE HOSPITALIERE INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS LIEES OU ASSOCIEES AUX SOINS? Par Monsieur Diène BANE, Ingénieur qualité et Gestion des Risques, Master en Ingénierie des Systèmes de Santé et

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL (DG)

LE DIABETE GESTATIONNEL (DG) LE DIABETE GESTATIONNEL (DG) 4 ANS APRES LES RECOMMANDATIONS ETAT DES LIEUX DANS LE DIAGNOSTIC ET LA PRISE EN CHARGE L EXPERIENCE DU GHICL Dr F. DELECOURT ENDOCRINOLOGIE-DIABETOLOGIE GHICL CH ST PHILIBERT

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 505 CIDR Tous droits de reproduction réservés Conseil technico-commercial aux aviculteurs comme stratégie de promotion vente du

Plus en détail