Gestion patrimoniale des ouvrages d'art. Mercuriale des prix de réparation des ouvrages d art. Bron, 18 décembre 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion patrimoniale des ouvrages d'art. Mercuriale des prix de réparation des ouvrages d art. Bron, 18 décembre 2012"

Transcription

1 Gestion patrimoniale des ouvrages d'art Bron, 18 décembre 2012 Mercuriale des prix de réparation des ouvrages d art Christophe AUBAGNAC CETE de Lyon / DL Autun Raphaëlle SADONE CETE de Lyon / DL Lyon / DOA Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

2 Mercuriale des prix de réparations SOMMAIRE 1 - Historique du groupe de travail 2 - Objectifs et bénéfices CETE du Sud-Ouest DIR Atlantique 2

3 1 - Historique du groupe de travail Besoin d'assister les gestionnaires dans l'optimisation de la gestion de leur parc d'ouvrages d'art Groupe de travail : Priorisation des Travaux (SETRA-CETEs : ) Méthode basée sur la recherche du meilleur rapport «coût / bénéfice» 3

4 1 - Historique du groupe de travail GT Priorisation des travaux ( ) - Définition d'une valeur sociétale avant et après réparation - Calcul d'une rentabilité de travaux RTravaux = - Estimation de cette valeur sociétale Vsociétale = Valeur sociétale CoûtTravaux C ISE Vpartie parties Fonction de la voie portée et de l obstacle franchi autre partie Vpartie = Coût partie α Etat partie β partie Critère A : de l'importance de l itinéraire porté par l ouvrage Critère B : du trafic de la voie portée Critère C : de l importance du franchissement Critère D : des conséquences d'une réduction du niveau de service δ vetuste Fonction de l indice d état de la partie Propagation d un désordre à d autres parties Dégradation progressive au fil du temps 4

5 1 - Historique du groupe de travail - Hiérarchisation possible par ouvrages, par familles d'ouvrages,... - Comparaison des rentabilités de travaux R Travaux = Vvaleur sociétale Coût Travaux En s'assurant qu une reconstruction n est pas plus pertinente R Reconstruc tion = V Sociétale à neuf V Sociétale Coût Reconstruc tion actuelle < R Travaux = V Sociétale OA entretenu V Sociétale actuelle CoûtTravaux 5

6 1 - Historique du groupe de travail Premiers tests sur la base d'une étude «IQOA» réalisée en et de P T s E s ET i ce d C in s A e R nl ET o l S se P 13 e d s é T Et u lis a ctu a é r ix Pr => Constitution d'un groupe restreint pour l'élaboration du cahier des charges d un nouveau GT 6

7 1 - Historique du groupe de travail Constituer un catalogue des coûts de réparation à effectuer sur un ouvrage pour le ramener dans un état coté «2» au sens de la méthode IQOA. Intégration à un outil méthodologique de «hiérarchisation des travaux de maintenance des ouvrages», avec un double niveau d utilisation suivant qu on se place du côté du maître d'ouvrage ou du côté du gestionnaire. Le but premier de la Mercuriale est de constituer une aide au «gestionnaire» et non une aide au projeteur (niveau de précision << à celui de l estimation d un projet...). Quel que soit le niveau de détail, les résultats n'exonéreront pas un MOA de programmer des études de diagnostic spécifiques, s appuyant sur des investigations, des recalculs, pour l établissement du projet de réparation. 7

8 2 - Objectifs et bénéfices Hiérarchisation des OA pour le compte du MO (DIT pour le RRN) : Dans le contexte de la politique globale de gestion du patrimoine : approches statistiques sur l évaluation de l effort financier global, sur la simulation de scénarios de programmation, de gestion par itinéraire, par familles d ouvrages particulières Principes envisagés : exploitation, avec Lagora, de la base de données des ouvrages d art, pour établir le coût des travaux nécessaires pour amener chacun d eux à la cote «2» au sens de la méthode IQOA, le module de hiérarchisation combine selon les règles de priorisation choisies par ailleurs, ce coût de travaux avec les valorisations financières des autres critères utilisés dans la méthode «Priorisation des travaux», traitements statistiques sur la liste classée des ouvrages obtenue. => approche la plus simple possible : établissement d une matrice de prix de réparation ( /m2 TTC année «n») par familles d'ouvrages et classes IQOA (du type de celle de 1996). 8

9 2 - Objectifs et bénéfices Hiérarchisation des OA pour le compte du gestionnaire (DIR pour le RRN) : Besoins nécessairement plus fins, pour aider à construire des programmes de travaux optimisés, compte-tenu des contraintes à respecter (enveloppe financière, délais ). Bonne connaissance par le gestionnaire de la situation particulière de chaque OA (état, besoin de travaux ). Principes envisagés : évaluation du montant des travaux à effectuer sur un ouvrage obtenue en cumulant les montants de scénarios types de réparation qui seront utilisés pour procéder à la réparation complète. établissement de scénarios pour chaque type d ouvrage en fonction de la nature des désordres et de leur importance (classe IQOA). Ces scénarios par type d'ouvrage et par classe IQOA doivent nécessairement être en nombre limité (2 ou 3 par exemple) 9

10 2 - Objectifs et bénéfices Objectifs à «court et moyen» termes : * Finalisation de la méthodologie d évaluation du montant des travaux : - définition des macro-prix de réparation (contenu, unité de référence : simple et pertinente) : brique élémentaire de la Mercuriale, répondant aux problématiques du gestionnaire - définition des actions de réparation récurrentes par type d OA et classe IQOA, - définition des scénarios de réparation, combinant ces actions de réparation récurrentes, sensés représenter une certaine généralité par type d OA et classe IQOA, - estimation des prix correspondants (à commencer par les macro-prix): méthodologie d exploitation des résultats d Appels d Offres, prise en compte des Marchés à bons de commande... Note: On essayera de tenir compte des spécificités des OA: spécificités des chantiers liées à l ampleur des travaux, à l'accessibilité à/sur l'ouvrage, aux contraintes environnementales, aux contraintes d'exploitation (voie portée et voie franchie), à la nature du franchissement, ou encore à la situation géographique de l'ouvrage * Finalisation de la méthodologie de priorisation des travaux à destination de l'ensemble des gestionnaires. 10

11 2 - Objectifs et bénéfices Objectifs à «moyen et long» termes : Accès à un observatoire des macro-prix, constitué à partir de données anonymes Aide à l harmonisation de la définition des macro-prix (pour l'etat par l'intégration de la fonctionnalité dans LAGORA), en fiabilisant les données au fil de l'eau Accès à une base de données de coûts de scénarios de réparation multicritères Aide à l'estimation des enveloppes financières des travaux Une gestion de la base de données dans la durée devra être mise en place... 11

12 Mise en place d un site collaboratif sous Alfresco 12

13 Important travail bibliographique sur les «méthodes» existantes 13

14 Inventaire des désordres et scénarios de réparations basé sur les catalogues IQOA 14

15 Définition de macro-prix 15

16 Afin d alimenter une base de données, il est nécessaire de disposer de retours d appels d offres de travaux de réparation => Mise en place d une méthode de recueil et de traitement des données (en cours ) et création d une enquête nationale à destination de tous les gestionnaires d ouvrages: Lancement de l enquête nationale : prévu début enquête ponts : contacts Christophe Aubagnac et Raphaëlle Sadone CETE de Lyon - enquête tunnels : contact David Chamoley CETU. 16

17 Objets traités à court terme : Ponts courants ou faisant l'objet d'un catalogue de désordres IQOA, Tunnels (implication du CETU au groupe de travail) Objets prévus être traités à moyen terme : Murs, Ponts ne faisant pas l'objet d'un catalogue de désordres IQOA Principe de construction de l'enquête Définition du gestionnaire Définition de l ouvrage, de ses caractéristiques et de son environnement Définition des contraintes connues 17

18 - Définition de son état ses caractéristiques 18

19 - Définition de son environnement hauteur libre sous ouvrage, trafic supporté taux de PL si possible contraintes d exploitation contraintes architecturales... - et enfin la «nature» des travaux 19

20 Centralisation de l ensemble des analyses des offres Demande de précisions sur la date, la durée et la teneur des travaux (BPU, Avant-Métré, CCTP, coupes longi et transv de l OA, plans de principe de la réparation, photos...) et la communication de fichiers de préférence au format «non PDF». Résultats rendus anonymes! 20

21 Deux actions menées en parallèle pour alimenter la base de données de la Mercuriale : Enquête nationale pour analyse des résultats d'appels d offres Exploitation des marchés à bons de commande de certaines DIR afin de chiffrer les macro-prix pré-définis associés à des actions récurrentes de travaux (travail commun DIR / CETE à initier début 2013) 21

22 Création d un site internet (sous-site du site PILES du SETRA) dédié pour accompagner le lancement de l enquête, pour la visibilité, la communication sur le projet national Mercuriale développement au CETE de Lyon mise en service dès qu'on aura une «mise de départ» suffisante (ie méthodologie suffisamment avancée et suffisamment de données d'appels d'offres travaux de réparation traitées) - restitution d une information traitée: bibliographie, fichiers préconçus téléchargeables pour le catalogue des macro-prix et le coût de scénarios de réparation pré-définis par famille d'ouvrages... - construction des matrices des coûts au fil de l eau - fiabilisation au fur et à mesure Dans le futur, il est envisagé la création d un outil de calcul interactif ou téléchargeable 22

23 Architecture envisagée du futur site internet : * Rubrique Accueil : Article de présentation des objectifs du site * Rubrique Présentation de la Mercuriale, avec lien vers le rapport bibliographique * Rubrique Collecte des données : Article de présentation de l enquête et de ses objectifs + Lien vers l enquêteur Localisation des données: Carte sous format d image statique ou générée dynamiquement Types d'oa: Article qui présente pour chaque entité (département? région?) : la typologie des ouvrages concernés par la collecte, * Rubrique Estimation des prix : Article de présentation de la démarche globale Méthode de calcul: Toutes les informations intéressant la méthode de calcul Les scénarios utilisés: Toutes les informations décrivant les scénarios utilisés * Rubrique Catalogue des prix : Article de présentation du catalogue et des éventuels éléments concernant son utilisation Le catalogue: dans un premier temps : un fichier préconçu téléchargeable comportant tous les scénarios dans un second temps, si possible, un outil permettant à l internaute de choisir ses paramètres de filtre 23

24 Merci de votre attention Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Mercuriale des prix de réparation des OA

Mercuriale des prix de réparation des OA Centre d études et d expertises sur les risques l environnement, la mobilité et l aménagement Direction Territoriale Ouest Club Régional Ouvrages d Art Saumur, 24 septembre 2014 Mercuriale des prix de

Plus en détail

Stratégie de maintenance des ouvrages d'art par valorisation d'un patrimoine

Stratégie de maintenance des ouvrages d'art par valorisation d'un patrimoine 25/02/2011 Version provisoire Stratégie de maintenance des ouvrages d'art par valorisation d'un patrimoine Sommaire 1 Principes généraux... 9 2 Définition de la valeur sociétale de l ouvrage... 11 3 Calcul

Plus en détail

Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété

Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété Mener à bien son projet de rénovation thermique en copropriété 1 Actualités réglementaires et financières Rôle et positionnement de l'asder 1ères réflexions des copropriétaires Phase d'audit Phase d'etude

Plus en détail

Journée technique Gestion d un patrimoine d ouvrages terrestres Rennes le 04 mars 2015

Journée technique Gestion d un patrimoine d ouvrages terrestres Rennes le 04 mars 2015 Journée technique Gestion d un patrimoine d ouvrages terrestres Rennes le 04 mars 2015 Exemple du Conseil général de Loire-Atlantique Présenté par Denis LEPETIT Gestion du patrimoine d ouvrages d art de

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Chaque année, les entreprises ont de nombreux challenges à relever; adaptation à des contraintes légales nationales, européennes ou internationales, lancement de nouveaux services

Plus en détail

RST déchets 5ème journée

RST déchets 5ème journée RST déchets 5ème journée Problématiques de caractérisation des déchets d'ouvrages d'art CETE / DCEDI / DOA C. MOREAU / 21 juin 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement www.cete mediterranee.fr Préambule

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Gestion des Ouvrages d Art Département du Nord

Gestion des Ouvrages d Art Département du Nord COTITA CG59 - CAMBRAI le 21 juin 212 Gestion des Ouvrages d Art Département du Nord COTITA CG59 - CAMBRAI le 21 juin 212 BOURBOURG Organisation du dispositif de Surveillance BOURBOURG BDOA : 12 agents

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

Une nouvelle jeunesse pour le pont du Teil!

Une nouvelle jeunesse pour le pont du Teil! Chers Collègues et Amis, La délégation Rhône-Alpes appuyée par la délégation Méditerranée de l A.F.G.C. organise une visite du chantier sur la réparation du pont du Teil grâce à l accord et à l assistance

Plus en détail

Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés

Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés Guide pour la surveillance et l'entretien courant des ouvrages d'art liés à la voirie ou son exploitation à l usage des communes et des communautés de communes Direction départementale des Territoires

Plus en détail

Le plan de gestion jardin FICHE PRATIQUE

Le plan de gestion jardin FICHE PRATIQUE Le plan de gestion jardin FICHE PRATIQUE Définition rapide : Un plan de gestion jardin est un document de programmation qui aide le propriétaire ou le gestionnaire à planifier sur une durée déterminée

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION

ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COLLECTIFS PAR L ALE LYON AGGLOMERATION Contact : Alexandre Ducolombier, chargé de mission bâtiment durable Tél : 09.72.39.88.42 Mail : alexandre.ducolombier@ale-lyon.org 1. OBJET

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

LA GESTION DES INTERVENTIONS

LA GESTION DES INTERVENTIONS I INTRODUCTION : Une intervention est effectuée à la suite d un évènement prévu ou non. Les conséquences sur la production, la maintenance, l organisation, la sécurité, etc, seront donc différentes. II

Plus en détail

C.R.O.A. du 04/11/2010 à NANTES

C.R.O.A. du 04/11/2010 à NANTES C.R.O.A. du 04/11/2010 à NANTES PARAPETS ET GARDE-CORPS ******* CRITERES D APPRECIATION DE LA CONFORMITE DES HAUTEURS DES DISPOSITIFS DE RETENUE Jacques BILLON - Division Infrastructures et Environnement

Plus en détail

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION

MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION I - Notions générales. MODULE 1 - DROIT DE LA CONSTRUCTION 1 ) L'organisation de la justice française. L'organisation juridictionnelle : - Les juridictions administratives. - Les juridictions judiciaires.

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES

CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES CONSEIL D'ORIENTATION ÉNERGÉTIQUE DANS LES BATIMENTS CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE Introduction page 2 I - Objectifs du COE page 2 II - Description de la prestation page 2 III - Modalités de réalisation

Plus en détail

Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du bâti. Démarches en région Lorraine

Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du bâti. Démarches en région Lorraine Réunion technique de présentation des modalités d aides en faveur de la rénovation énergétique des logements sociaux 29 avril 2015 Les filières biosourcées et le marché de la rénovation énergétique du

Plus en détail

Plan de modernisation des installations industrielles

Plan de modernisation des installations industrielles Plan de modernisation des installations industrielles 1 Sommaire 1 - Contexte - Introduction 2 - Réglementation 3 - Périmètre 4 - Guides techniques 5 - Synthèse : périmètre-actions 2 1 Contexte - Introduction

Plus en détail

COMMENT BATIR UN PROJET DE PATINOIRE

COMMENT BATIR UN PROJET DE PATINOIRE RENCONTRES PATINOIRES LE MONT DORE - 2007 www.cyberglace.com COMMENT BATIR UN PROJET DE PATINOIRE Le regard du programmiste Définitions Programmiste De plus en plus, le rôle des professionnels de la programmation

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

ACCESSIBILITE DES PERSONNES HANDICAPEES AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

ACCESSIBILITE DES PERSONNES HANDICAPEES AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC ACCESSIBILITE DES PERSONNES HANDICAPEES AUX ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 28/01/2015 La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour «l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Accessibilité et qualité d'usage journée organisée par la DDT 19 à Tulle

Accessibilité et qualité d'usage journée organisée par la DDT 19 à Tulle Accessibilité et qualité d'usage journée organisée par la DDT 19 à Tulle Diagnostics et planification / Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Plus en détail

Appel à projets logement innovant pour les jeunes

Appel à projets logement innovant pour les jeunes Annexe 2 Appel à projets logement innovant pour les jeunes 2015 Objectifs de l appel à projets Dans sa charte d'engagement pour les jeunes, la Région a fait des questions de logement des jeunes une des

Plus en détail

VSC - LITTORAL. Il s'agit d'une méthode globale qui associe des avis de spécialistes et des choix stratégiques du gestionnaire de l'ouvrage.

VSC - LITTORAL. Il s'agit d'une méthode globale qui associe des avis de spécialistes et des choix stratégiques du gestionnaire de l'ouvrage. VSC - LITTORAL 1 - Objectifs : La méthode VSC (Visites Simplifiées Comparées) est un outil d'aide à la gestion d'un patrimoine «d'ouvrages», qui répond à 3 objectifs : accéder à une vue d'ensemble de l'état

Plus en détail

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère?

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? 6e Journée Réseau «Ville Accessible à Tous» : Quelles démarches pour le cadre bâti existant Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? CERTU - Département «Maîtrise Laurent

Plus en détail

CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE DANS LES BATIMENTS

CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE DANS LES BATIMENTS GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES CONSEIL D ORIENTATION ENERGETIQUE

Plus en détail

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur

Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur Union sociale pour l habitat - ADEME AMORCE HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Cahier des charges pour le diagnostic d un réseau de chaleur CONTRAT N T266 01 887 HABITAT ET TERRITOIRES CONSEIL Affaire suivie

Plus en détail

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire

Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Initiation d une base de donnée documentaire et réglementaire Rapport Septembre 2007 Sommaire Chapitre 1 : Présentation de l outil «Base de donnée» du Pays Marennes Oléron.. p.5 1. Définition et principe...

Plus en détail

GLOSSAIRE. Maître d'ouvrage délégué... 2. Maître d'œuvre ou maîtrise d'œuvre... 3. Architecte... 3. Bureau d'étude technique (BET)...

GLOSSAIRE. Maître d'ouvrage délégué... 2. Maître d'œuvre ou maîtrise d'œuvre... 3. Architecte... 3. Bureau d'étude technique (BET)... > Annexes GLOSSAIRE ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP)... 2 GARANTIE DÉCENNALE... 2 GTB (GESTION TECHNIQUE DE BÂTIMENT)... 2 IMMEUBLE DE GRANDE HAUTEUR (IGH)... 2 INTERVENANTS DANS UNE OPÉRATION IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

La Documentation et les Outils en accès libre

La Documentation et les Outils en accès libre La Documentation et les Outils en accès libre Accessibilité : Objectif Ad AP Intervention et réalisation : Matthieu KOMJATI - Direction Territoriale Méditerranée Contribution : Sonia PIGNAL - Direction

Plus en détail

GEOTREK, une application opensource pour la gestion et la valorisation des sentiers. Parc national des Ecrins Juin 2014 / Forum TIC de l ATEN

GEOTREK, une application opensource pour la gestion et la valorisation des sentiers. Parc national des Ecrins Juin 2014 / Forum TIC de l ATEN GEOTREK, une application opensource pour la gestion et la valorisation des sentiers Juin 2014 / Forum TIC de l ATEN 1 EnEn chemin vers le glacier blanc / Pascal Saulay chemin vers le glacier blanc / Pascal

Plus en détail

Bilan Carbone appliqué à une infrastructure

Bilan Carbone appliqué à une infrastructure Infrastructures et changement climatique, Journée technique interrégionale du 15 mai 2009 Bilan Carbone appliqué à une infrastructure Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082

Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Direction technique Infrastructures de transport et matériaux FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Directeur de projets Systèmes d information Trafic et exploitation N VISIO M poste : 1 140 000 082 Voie

Plus en détail

Desserte routière de la ZIP de Fos-sur-Mer Les projets routiers de l'etat (PDMI et SNIT)

Desserte routière de la ZIP de Fos-sur-Mer Les projets routiers de l'etat (PDMI et SNIT) Débats publics Fos Faster Fos Tonkin Réunion thématique FOS TONKIN «Le Chantier» 25 novembre 2010 Desserte routière de la ZIP de Fos-sur-Mer Les projets routiers de l'etat (PDMI et SNIT) Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Documentation commerciale

Documentation commerciale Documentation commerciale SOMMAIRE Description... 3 Gebat 7, progiciel de gestion intégré... 3 Modules... 4 Module «Gestion des affaires»... 5 Module «Gestion des achats»... 6 Demandes de prix... 6 Comparatifs...

Plus en détail

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux?

Révision de la norme européenne : Quels apports pour les maîtres d ouvrage et professionnels de l entretien des réseaux? Norme NF EN 14654-1 «Gestion et contrôle des opérations d'exploitation dans les réseaux d'évacuation et d'assainissement à l'extérieur des bâtiments Partie 1 : nettoyage» Révision de la norme européenne

Plus en détail

D AIDE À L EXPLOITATION

D AIDE À L EXPLOITATION SYSTÈMES D AIDE À L EXPLOITATION P.MARSAUD Juin 2011 UN PEU DE VOCABULAIRE.. L Informatique Industrielle à développé au fil des années de son existence son propre vocabulaire issu de ses métiers et fonctions

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES RELATIVES AUX MARCHES CAP AVENIR 2015-2018. Questions/Réponses en date du 13 janvier 2014

QUESTIONS/REPONSES RELATIVES AUX MARCHES CAP AVENIR 2015-2018. Questions/Réponses en date du 13 janvier 2014 QUESTIONS/REPONSES RELATIVES AUX MARCHES CAP AVENIR 2015-2018 Questions/Réponses en date du 13 janvier 2014 Question n 1 : Le RC précise que le formulaire d'offre se compose de 5 parties, dont 1 : offre

Plus en détail

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement

DECLARATION DE PROJET au titre de l'article L126-1 du Code de l'environnement MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction régionale et interdépartementale, de l'équipement et de l'aménagement Île-de-France Créteil, le 24 juin 2014 Direction des routes

Plus en détail

novembre 2012 AGEFOS PME NORMANDIE AGEFOS PME NORD PICARDIE 1

novembre 2012 AGEFOS PME NORMANDIE AGEFOS PME NORD PICARDIE 1 APPEL D'OFFRE AGEFOS PME NORMANDIE AGEFOS PME NORD PICARDIE Outil GPEC Cahier des charges novembre 2012 AGEFOS PME NORMANDIE AGEFOS PME NORD PICARDIE 1 Sommaire Sommaire... 2 1. Présentation d AGEFOS PME...

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

Étude préalable à l'assainissement des eaux usées ÉTUDE A LA PARCELLE

Étude préalable à l'assainissement des eaux usées ÉTUDE A LA PARCELLE CHARTE QUALITÉ Marne - Meuse - Haute-Marne CCTP Étude à la parcelle - 1/8 - Étude préalable à l'assainissement des eaux usées ÉTUDE A LA PARCELLE Cahiers des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Plus en détail

PROCEDURE ADAPTEE Réalisation d une clôture de sécurité

PROCEDURE ADAPTEE Réalisation d une clôture de sécurité SOCIETE : Chambre de Métiers et de l Artisanat du Val d Oise OPERATION : Site de Villiers-le-Bel 1 lot PROCEDURE ADAPTEE Réalisation d une clôture de sécurité REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET de la consultation

Plus en détail

Citeos center. Solution de gestion d équipements urbains

Citeos center. Solution de gestion d équipements urbains Citeos center Solution de gestion d équipements urbains OBJECTIFS Partager l information en temps réel Faciliter mise en œuvre et mises à jour Paramétrer et utiliser selon ses besoins Sécuriser et personnaliser

Plus en détail

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités

Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie. Description et modalités Aides aux études et autres accompagnements d'experts pour des projets de géothermie Description et modalités 2015 FICHE SYNTHETIQUE Actions éligibles - Etude de faisabilité géothermique - Assistance à

Plus en détail

Observatoire de la Côte d' Azur (CCTP)

Observatoire de la Côte d' Azur (CCTP) Observatoire de la Côte d' Azur Établissement Public à Caractère Administratif Décret 88-384 du 19 avril 1988 Boulevard de l'observatoire BP 4229 06304 NICE CEDEX 4 interconnectant plusieurs sites de CAHIER

Plus en détail

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Parts Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Avec CDK Global, le développement de vos activités liées aux pièces détachées

Plus en détail

Business Intelligence avec SQL Server 2012

Business Intelligence avec SQL Server 2012 Editions ENI Business Intelligence avec SQL Server 2012 Maîtrisez les concepts et réalisez un système décisionnel Collection Solutions Informatiques Table des matières Les éléments à télécharger sont disponibles

Plus en détail

Pour l optimisation des investissements de rénovation. L outil d aide à la décision

Pour l optimisation des investissements de rénovation. L outil d aide à la décision Pour l optimisation des investissements de rénovation L outil d aide à la décision Le secteur de la rénovation fourmille d idées reçues «Rénover fait plonger le rendement et provoque des pertes» «Il faut

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1 - Nom et adresse officiels de la personne publique : Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Président Communauté d Agglomération Bar-le-Duc Sud Meuse (en groupement de

Plus en détail

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie Les sociétés de logement de service public gèrent un parc de

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE

Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Programme Smart Cities Projet Ville de Demain Une APPROCHE DE LA VILLE INTELLIGENTE Pour le grand CASABLANCA Enjeux, actions & opportunités Casablanca, le 23 Septembre 2014 CASABLANCA, SMART CITY 1. Enjeux

Plus en détail

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir

PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER. besoins. charges. I.A.2 Échéances. I.A.3 Utilisateurs. I.A.4 Besoin fonctionnels. I.A.5 Évolutions à venir PHASE SOUS-PHASE MOA MOE POINTS A TRAITER I. La définition des I.A. L'expression des besoins Rédige (spécifie les besoins). Consulte / utilise pour rédiger le cahier des I.A.1 Positionnement stratégique

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

MISSION CONJOINTE DE MAITRISE D'OUVRAGE DELEGUEE ET DE BUREAU D'ETUDES TECHNIQUES AGENCE AUXILIAIRE DE KORHOGO

MISSION CONJOINTE DE MAITRISE D'OUVRAGE DELEGUEE ET DE BUREAU D'ETUDES TECHNIQUES AGENCE AUXILIAIRE DE KORHOGO Zone de titre (Typograhie ITC Avant Garde Gothic) LOT N 7 MISSION CONJOINTE DE MAITRISE D'OUVRAGE DELEGUEE ET DE BUREAU D'ETUDES TECHNIQUES AGENCE AUXILIAIRE DE KORHOGO Zone de mentions diverses (Typographie

Plus en détail

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Valoriser les données internes et externes 3 avril 2014 Ordre du jour UNE INTRODUCTION À L ANALYSE DE DONNÉES Analyse de données et l intelligence

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Table des matières Introduction 1 Chapitre 1 PARTIE 1 ÉMERGENCE D UNE VÉRITABLE DISCIPLINE

Plus en détail

Synthèse du questionnaire en ligne

Synthèse du questionnaire en ligne èmes Rencontres Régionales pour la Biodiversité VENDREDI SEPTEMBRE 0 Université de Caen Basse-Normandie Amphithéâtre Oresme Vers un observatoire régional de la biodiversité en Basse-Normandie Synthèse

Plus en détail

Le réseau routier de Meurthe-et-Moselle

Le réseau routier de Meurthe-et-Moselle Nancy, le vendredi 19 septembre FICHE PRESSE Le réseau routier de Meurthe-et-Moselle Le réseau routier départemental est constitué de 3 350 km de voies, organisé en 3 catégories Le réseau structurant (843

Plus en détail

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ

MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ PROCÉDURE A DESTINATION DES MAITRES D'OUVRAGE DES INVENTAIRES DE ZONES HUMIDES SUR LE FINISTÈRE MODIFICATION D'UN INVENTAIRE VALIDÉ 2 Contexte Cette procédure est proposée par la CAMA et a fait l'objet

Plus en détail

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL

BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL BÂTIMENTS / TRAVAUX PUBLICS TRANSPORT, SERVICES ET COMMERCE INTERNATIONAL A. PRÉSENTATION : BEST ENTREPRISE SARL est une société de droit sénégalais qui intervient dans les Bâtiments/Travaux Publics, le

Plus en détail

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique Décembre 2007 JJ Mois Année La gestion du cycle vie s documents dans la banque détail Société Générale : GED et Archivage électronique 2 Sommaire Contexte : les projets GED et archivage électronique Constat

Plus en détail

dans la gestion technique du bâtiment :

dans la gestion technique du bâtiment : id. BAT ID.BAT : une SSII spécialisée dans la gestion technique du bâtiment : Nous pratiquons les 2 métiers : Ingénierie «informatique» 17 ans de logiciel pour les services techniques Ingénierie «bâtiment»

Plus en détail

CoTITA Ouest Club Investissement. Réunion du 9 juin 2009. Relevé de conclusions

CoTITA Ouest Club Investissement. Réunion du 9 juin 2009. Relevé de conclusions CoTITA Ouest Club Investissement Réunion du 9 juin 2009 Relevé de conclusions I - Ordre du jour * 9h45 : accueil * 10h00-11h00 : Coût des projets routier et dialogue de gestion Présentation de la démarche

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

LE BRIDGE-BOY UN OUTIL INFORMATISE D ASSISTANCE A L INSPECTION DES OUVRAGES D ART

LE BRIDGE-BOY UN OUTIL INFORMATISE D ASSISTANCE A L INSPECTION DES OUVRAGES D ART 1 LE BRIDGE-BOY UN OUTIL INFORMATISE D ASSISTANCE A L INSPECTION DES OUVRAGES D ART DEMARS Philippe, Ingénieur en Chef-Directeur des Ponts et Chaussées GILLES Pierre, Ingénieur des Ponts et Chaussées MOREEL

Plus en détail

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE

ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE ETUDE DE SOL: OBJECTIFS ET FICHE PRATIQUE Objectif d'une étude de sol sur site L'objectif d'une étude de sol d'avant projet de construction (étude géotechnique G12.) est de définir ta contrainte ou portance

Plus en détail

France-Rueil-Malmaison: Installation de dispositifs de sécurité 2015/S 110-199105. Avis de marché. Travaux

France-Rueil-Malmaison: Installation de dispositifs de sécurité 2015/S 110-199105. Avis de marché. Travaux 1/9 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:199105-2015:text:fr:html France-Rueil-Malmaison: Installation de dispositifs de sécurité 2015/S 110-199105 Avis de marché Travaux Directive

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Direction Régionale de l Équipement Haute-Normandie Prendre en compte la gestion des déchets de chantier de travaux publics dans les marchés publics

Direction Régionale de l Équipement Haute-Normandie Prendre en compte la gestion des déchets de chantier de travaux publics dans les marchés publics Direction Régionale de l Équipement Haute-Normandie Prendre en compte la gestion des déchets de chantier de travaux publics dans les marchés publics Guide de recommandations à destination des maîtres d'ouvrage

Plus en détail

OPERATION CŒUR DE VILLAGE : DEMOLITION - RECONTRUCTION D UN BÂTIMENT (espace à vocation associative et périscolaire)

OPERATION CŒUR DE VILLAGE : DEMOLITION - RECONTRUCTION D UN BÂTIMENT (espace à vocation associative et périscolaire) 1 Maître d'ouvrage : Commune de Ste-Euphémie 300, rue de la Mairie 01600 SAINTE EUPHEMIE MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MISSION D'ASSISTANCE A MAITRISE D'OUVRAGE OPERATION CŒUR DE VILLAGE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur (RPA)

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

LE MAIRE ET L INGENIERIE. Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics )

LE MAIRE ET L INGENIERIE. Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics ) LE MAIRE ET L INGENIERIE Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics ) Novembre 2011 Sommaire Introduction...1 I. Rôles et responsabilités

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES VILLE DE WILLEMS PROJET DE REHABILITATION DU SITE CADDY EN POLE ASSOCIATIF ET CULTUREL Missions de diagnostics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d Ouvrage : Ville de Willems HOTEL DE VILLE

Plus en détail

CHAABI LOCATION LONGUE DUREE

CHAABI LOCATION LONGUE DUREE Refonte du site web (Une nouvelle vitrine Internet) CHAABI LOCATION LONGUE DUREE WWW.ChaabiLLD.ma Cahier des charges Rédacteurs du document : Asma HARI Asma.hari@chaabilld.ma 0520151150 0679826501 Version

Plus en détail

Catalogue. Des produits

Catalogue. Des produits Catalogue Des produits Gamme ODT Logiroad offre une solution simple, moins couteuse et représentative du trafic routier : la gamme Observatoire De Trajectoires (ODT). Cette gamme est constituée de plusieurs

Plus en détail

Formation projet informatique. Expression de besoins, définir un besoin informatique

Formation projet informatique. Expression de besoins, définir un besoin informatique Formation projet informatique Expression de besoins, définir un besoin informatique Enjeux L'expression de besoins est le premier document produit, avant même le commencement du projet Détermine le lancement

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS)

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Document réalisé avec le soutien technique de la Introduction Les installations concernées par la Garantie

Plus en détail

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime»

Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» Recensement des bases de données «ouvrages de protection maritime» ARNAUD Georges / LIROT Daniel Présentation du mercredi LRPC de Bordeaux www.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Le cadre de l'étude

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières

COMMUNE D EPERLECQUES. Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE D EPERLECQUES Entretien et rénovation du parc d Eclairage Public - Location, pose et dépose des motifs d illuminations des fêtes de fin d année Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L'ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction R Ressources Unité R3 Comptabilité et finances ANNEXE 3.A: METHODOLOGIE D'EVALUATION DE LA CAPACITE FINANCIERE DES CANDIDATS

Plus en détail

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Conseil Général des Hauts de Seine En partenariat avec les bureaux d étude Trivalor et Nextep Cette action a comme principal

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques RAPPORTS CETE Normandie Centre LRB Laboratoire Régional de Blois Affaire 131550 Cartes de bruit stratégiques Réseau routier national de l'eure Résumé non technique Article 3 du décret du 24 mars 2006 Novembre

Plus en détail

Les ateliers Numériques 2013

Les ateliers Numériques 2013 Les ateliers Numériques 2013 1 2 Sommaire 1. Réalisation d un site internet 1. Les différentes étapes 2. La planification stratégique et la conception 3. Un site internet dans le tourisme 2. Les tendances

Plus en détail

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE Validé par la Commission technique des marchés le 9 décembre 2004 1.1 OBJET DU GUIDE...3 1.2 LE PERIMETRE DU GUIDE...3 1.2.1 Terminologie

Plus en détail

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23

Table des Matières. Table des Figures 7. Introduction Générale 9. Chapitre 1 - Langages de description d architectures matérielles hybrides 23 Table des Figures 7 Introduction Générale 9 1. Outils et plate-formes de construction d application 9 2. Intégration de paradigmes de conception dans le cycle de vie 10 2.1. Equilibrage de charge et équilibrage

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses»

Les outils de la gestion patrimoniale Le logiciel «Casses» Les outils de la gestion patrimoniale des réseaux r d eau. d Le logiciel «Casses» Eddy RENAUD Périgueux le 3 septembre 2008 L équipe «Réseaux» du Cemagref CEMAGREF Groupement de Bordeaux Unité «Réseaux,

Plus en détail

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE

Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE Méthodes de commissionnement adaptées à la GPE En collaboration avec: Julien Caillet Mohamed Elmtiri, Raphael Salvazet!! Myriam Humbert, Didier Meaux!! Frédéric Gal!! Jean Dominique Lenard 1 Objectifs

Plus en détail