LES services de la Direccte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES services de la Direccte"

Transcription

1 Dynamiques territoriales en Pays de la Loire Séminaire organisé par le pôle 3 E Angers 29 juin 2012 Jérôme Migne directeur régional adjoint de la Direccte, responsable du Pôle 3 E (entreprises, emploi, économie) LES services de la Direccte ont souhaité, lors du séminaire tenu à Angers le 29 juin 2012, mettre en valeur les opérations partenariales menées sous différentes formes, pour appuyer le développement économique local, au bénéfice des populations et des entreprises ligériennes. Comme le précise Jérôme Migne, directeur régional adjoint de la Direccte, responsable du Pôle 3 E (entreprises, emploi, économie) : «Ces démarches fédèrent des acteurs nombreux (collectivités territoriales, services de l État, chambres consulaires, organisations professionnelles, associations )». Parce qu elles lient compétitivité des entreprises, attractivité des territoires et développement des ressources humaines, elles participent à une «gestion territoriale de l economie, de l emploi et des compétences». «Il n existe pas de méthodologie-type dans les démarches territoriales mais des conditions de réussite» POUR Olivier Mériaux, la GPEC territoriale et la GTEEC ce n est pas la même chose ; les méthodes de travail sont différentes. Si la première est centrée sur les enjeux des entreprises mais susceptible d être traitée sur un plan territorial, la seconde cible plutôt les enjeux du territoire qui concernent des priorités en matière de développement ou de gestion des mutations économiques et sociales. Les démarches territoriales concentrent de nombreux objectifs : mieux informer (les employeurs et les actifs), mieux recenser et relayer (besoins des employeurs, besoins des actifs, besoins indirectement connectés à l emploi), mieux mutualiser (les compétences, les besoins de formation). Ainsi l atteinte de ces objectifs va permettre d encourager, de soutenir les projets des entreprises et les projets des actifs. Une démarche territoriale s appuie toujours sur une logique de projet et une logique d acteurs et, selon la densité du territoire, celle-ci peut-être plus ou moins difficile à positionner. Enfin, de manière générale, c est souvent lorsque nous sommes dans l adversité que les partenariats se renforcent et qu un dialogue social territorial peut se mettre en place. Olivier Mériaux, AMNYOS Consultants Chercheur à Sciences Po (UMR Pacte, Grenoble) Ce séminaire est co-financé par l Union européenne

2 Joseph Coëdel, chef du service développement économique des territoires Pierrick Tranchevent, président du Pays de Haute-Mayenne Marie-Line Dasse, adjointe au maire de Château-Gontier Jacques Courtin, responsable études et action territoriale à la CCI de la Mayenne Christine Bannier, chargée de mission économique à la CMA de la Mayenne Mobiliser des outils quand l attractivité devient un enjeu pour le territoire L attractivité se révèle être un enjeu majeur pour permettre le développement d un territoire, comme nous le montrent les travaux réalisés dans le Nord-Mayenne et le Sud- Mayenne, où les services de la Direccte ont su déployer des dispositifs spécifiques en plus de ceux de l État (système d exonérations sociales et fiscales) et des financements mobilisés par le biais des agences publiques (OSEO, Pôle emploi, Ubifrance et Atout France) pour permettre aux entreprises d être certes plus attractives mais aussi plus compétitives. En effet, comme le précise Joseph Coedel, chef du service développement économique des territoires, économie et tourisme : «le territoire de la Mayenne a aujourd hui regagné de la population : c est qu il a su mettre en avant ses points forts.» Concrètement, le Pays de Haute-Mayenne a finalisé en 2009 un ORAC (Opération de restructuration de l artisant et du commerce) qui a permis au territoire «d être reconnu comme une organisation efficiente», comme le spécifie M. Pierrick Tranchevent président du Pays de Haute-Mayenne, vice-président de la communauté de communes du Pays de Mayenne, maire de Jublains «et de pouvoir initier un nouvel ORAC sur le développement durable». De son côté, la ville de Château-Gontier a bénéficié d une dynamisation de son centre-ville par la modernisation des vitrines et la reprise de fonds de commerce vacants. Cette ORAC fut une réussite, car «de nouvelles enseignes commerciales sont venues s installer» précise M me Marie-Line Dasse, adjointe au maire de Château- Gontier. Dans ces démarches partenariales, les chambres consulaires ont joué un rôle de facilitateur et d animateur de projet très important, en se faisant le relais des politiques publiques. «L excellence d un territoire, c est l excellence des acteurs mais c est aussi l excellence des relations entre les acteurs», précise Joseph Coedel. 2 Pour Jacques Courtin, responsable de service à la CCI de la Mayenne, «la réussite d un projet de territoire s appuie sur une volonté politique forte pour définir un projet de développement, une stratégie de territoire, un projet de territoire partagé par l ensemble des acteurs et une implication de chacun de ces acteurs». Un plan d action opérationnel pour attirer les cadres en Mayenne Le déficit de cadres sur un territoire représente un enjeu important car les cadres jouent le rôle de moteur au sein d une économie locale et ils participent à la fixation de l emploi local. En effet, il est estimé qu une création d emploi «cadre» génère 2,1 emplois au total. Suite à une enquête réalisé auprès des entreprises, le territoire mayennais envisagerait, pour 2012, de recruter 387 cadres, dont 44 % dans l industrie et 31 % dans les services. Pour pallier les difficultés de recrutement, le territoire s est rassemblé autour d un projet fédérateur en déployant des actions concrètes : conception de supports de communication ciblés vers les cadres actifs pour présenter les atouts de la Mayenne, valorisation des potentiels d emploi à travers des opérations collectives de promotion, facilitation de l intégration avec la mise en relation de candidats à la mobilité ou nouvellement arrivés avec des personnes-ressources pour les accueillir, les informer et les conseiller. Plus d infos sur cette démarche de GTEC :

3 Laurence Artaud-David responsable du service accès et retour à l emploi Philippe Dechouppes, directeur de l animation territoriale de la CCI Nantes- Saint-Nazaire Stéphanie Rothureau, chargée de mission du pôle sécurisation de l emploi et des compétences au conseil régional des Pays de la Loire Carine Geffroy, directrice du développement économique de la communauté de communes du Pays d Ancenis Alain Brouillet, directeur territorial délégué de Pôle emploi Laurent Bouyer, directeur du CBE d Ancenis Une charte d engagement pour donner de la valeur à l action LES situations de crise sont souvent à l origine des mobilisations territoriales et les enjeux ne situent plus sur l attractivité d un territoire mais sur l identification d outils pour répondre à Les 4 volets de la charte d engagement Un volet économique à destination des entreprises à travers la CAPE (cellule d appui aux projets d entreprise). Cette cellule, pilotée par la CCI, vise à faciliter la réponse aux besoins et la réalisation de projets des entreprises. Un volet compétences qui veille à la valorisation des actifs sur le territoire et qui cherche des solutions innovantes pour répondre aux problématiques compétences des entreprises du territoire. l urgence de préserver ses emplois sur son territoire. En ce sens, le Pays d Ancenis a réussi à mobiliser de nombreux acteurs institutionnels et des entreprises pour mettre en place une démarche de gestion territoriale des emplois et des compétences en réactivité avec la situation difficile qu elle traversait lors de la crise subie par les entreprises locales en Le diagnostic préalable de la situation a ainsi permis de définir un plan d action concret pour répondre à l urgence, mais aussi en le pérennisant pour ne plus avoir à subir la situation mais plutôt bénéficier d un outil d anticipation des mutations économiques sur le territoire. C est à travers une charte d engagement, regroupant 24 signataires, que cet outil a vu le jour. Ce dispositif permet de soutenir les entreprises, les Points de vue compétences et les emplois du territoire. Comme le précise Laurence Artaud-David, responsable du service accès et retour à l emploi de la Direccte : «la démarche a été initiée dans un contexte de désastre économique mais nous avons voulu créer des outils structurels plutôt que conjoncturels». Le plan d action territorial défini par la charte d engagement est une démarche globale partenariale ambitieuse mais qui trouve sa réussite dans un comité de pilotage au plus près du territoire, des réseaux déjà en place avec une implication des différents acteurs. Un volet reclassement qui est «activable» dans les situations de fortes mutations économiques. Un volet accueil-information-orientation qui permet d expérimenter l organisation d un réseau de proximité dans la perspective du déploiement de lieux labellisés «Orientation pour tous» Autour de chaque volet est constitué un comité technique composé chacun d un pilote. «Cette démarche partenariale fonctionne car elle est conviviale ; on a tout à gagner car cela étend notre champ de connaissances, les entreprises se sentent accompagnées et cela permet aussi d avoir une vision plus large et partagé du territoire». «Pour réussir ce type de démarche, il faut prendre le temps d instaurer une confiance entre les différents partenaires et s assurer de leur engagement avant de lancer le projet». 3

4 Alain Unvoas, chargé de mission service développement industriel et innovation du conseil régional Pays de la Loire Christophe Houeix directeur développement du territoire de la CCI de Maine-et-Loire Philippe Simon, Chargé de mission filière mécanique matériaux du service compétitivité des entreprises de la Direccte Pays de la Loire Jean-Michel Boukobza, directeur de l unité territoriale de Maine-et-Loire de la Direccte Pays de la Loire Françoise Clair, déléguée générale de l association Menuiserie avenir Philippe Renard directeur général de la société Renoval Alain Jaunault Consultant expert associé du cabinet Catalys Conseil Quand les enjeux d un territoire rejoignent ceux d une filière Former pour sécuriser Les objectifs de la démarche territoriale mise en place veulent former aux métiers de l industrie et pas seulement aux métiers de la menuiserie. Les salariés peuvent ainsi transférer leurs compétences. Dans cette logique, la démarche s intègre parfaitement dans la sécurisation des parcours profesionnels des salariés mais aussi du territoire. La collectivité, lien entre les enseignants et les entités économiques Les acteurs et les entreprises de la filière menuiserie industrielle s accordent sur le besoin de travailler sur les représentations des métiers qui sont plutôt perçues négativement par les jeunes générations. Aujourd hui, évoquer le terme d automatisation peut rapidement être associé à «travail à la chaîne». La filière a besoin d opérateurs en commande numérique mais ce n est pas un métier qui est aujourd hui culturellement intégré. Un lien devrait donc se construire entre le système éducatif et les entités économiques. LA filière menuiserie industrielle, très dynamique sur le bassin choletais, s est inscrite dans une démarche territoriale au travers de la création d une association «menuiserie avenir» qui regroupe aujourd hui 37 entreprises, principalement réparties dans le bassin choletais et le nord Vendée. 4 La convergence entre l association «menuiserie avenir» et le territoire a permis d identifier des objectifs à atteindre : facilitation des recrutements, adapter les formations à la réalité des métiers, faire reconnaître les métiers de la menuiserie, faire du territoire un pôle de référence en formation aux métiers de la menuiserie. Pour Philippe Renard, directeur général de la société Renoval La Direccte a joué un rôle primordial dans l impulsion et la coordination des acteurs mais aussi en tant que financeur aux côtés du conseil régional. De leur côté, les entreprises adhérentes de «menuiserie avenir» ont dû se redéfinir une vision stratégique qui n était plus seulement celle de leur entreprise mais celle de leur filière. Comme le précise Philippe Renard, directeur général de la société RENOVAL : «l inscription dans cette démarche nous a permis de se repositionner industriellement et de développer la polyvalence» et «d ouvrir aussi aux femmes issues de la confection et de la chaussure, l accès à des métiers historiquement masculins». «L intérim n est pas utilisé pour pallier les variations saisonnières mais comme la première étape d un processus intégratif».

5 IL n ya pas de recette pour faire de la GTEEC mais plutôt de bons ingrédients, comme : > de la confiance, du réseau, de la cohésion ; > un portage politique fort; > une conduite de projet qui jouera le rôle de catalyseur. loir se mobiliser avec eux», selon Olivier Mériaux. La présentation de ces démarches territoriales démontrent que la situation de crise n est pas la seule à pouvoir générer, fédérer autour d une envie commune. Parce qu un réseau territorial fertile peut se construire à froid, dans une démarche d anticipation. tre de mobiliser les acteurs tout au long de la démarche. Ce séquencement est d autant plus important qu il apporte des éléments évaluatifs du processus en cours. Comme le souligne Olivier Mériaux, il faut faire attention à ne pas épuiser les partenaires dans ces démarches territoriales et se montrer vigilant pour éviter que «le local ne devienne un bocal». En effet, la démarche de GTEEC s inscrit dans une dynamique de changement qui fait la place aux autres, afin de définir un projet collectif. Par ailleurs, «plus les entreprises voient des institutionnels en ordre de bataille, plus elles vont vou- Si toute démarche territoriale s inscrit dans le temps, les entreprises et les institutionnels souhaitent des résultats rapidement. L importance d un séquencement du projet en différentes étapes qui présentera des résultats intermédiaires apparaît comme indispensable pour permet- Comme l a souligné Richard Samuel, préfet de Maineet-Loire : «ces success-stories en matière de GTEC sont dues en grande partie à la capacité du porteur du projet à fédérer les acteurs» Unité régionale 22 mail Pablo-Picasso BP NANTES CEDEX 1 5

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Si on parlait performance par la qualité

Si on parlait performance par la qualité Si on parlait performance par la qualité Programme Qualité Progressive Salon de l Industrie Nantes le 19 mars 2014 Jean-Claude CHARRIER La qualité en France La qualité au 7 ème rang des valeurs des entreprises

Plus en détail

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire

Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire Enquête sur les besoins de compétences dans les secteurs Cosmétique Pharmaceutique Agroalimentaire du bassin d emploi de Blois. Etude réalisée par Jean Luc VEZON et Manuel CASIMIRO 41 janvier 2008 Objectifs

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale?

Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Les ateliers d Aravis Vous avez dit GPEC...Territoriale? Atelier n 2 du 01 Juillet 2011 Les entreprises au cœur de la GPEC T Expérimentation MODEL 74 (bassin d Annecy) Extraits du bilan en cours Chantal

Plus en détail

Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui. Constat quantitatif. Le contenu du questionnaire

Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui. Constat quantitatif. Le contenu du questionnaire Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui ATELIERS REGIONAUX DE L ORIENTATION Atelier 6 : Diagnostic et GPEC sur l espace territorial 23 NOVEMBRE 2010 Constat quantitatif 10 réponses sur 42

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012.

Conférence sociale. Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE. Juillet 2012. Conférence sociale Table ronde N 5 «Réunir les conditions du redressement productif» Contribution des CCI DE FRANCE Juillet 2012 Page 1 Introduction Si la production va mal en France, c est d abord en

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire

Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DE L AGROALIMENTAIRE Thème 4 - «Emploi et formations, attractivité, conditions de travail» Conforter et développer l emploi dans le secteur agroalimentaire 19 décembre

Plus en détail

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Groupe de travail Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Version du 5 décembre 2011 Présents Jérémy Houstraëte, Cabinet Alixio Didier Dugast, MDEF de Sénart Yannick

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la signature de la Charte des relations fournisseurs responsables par Meda Manufacturing 19 décembre 2013 Monsieur le Maire, Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Introduction : Problématique de filière et degré d éloignement avec la GEC

Introduction : Problématique de filière et degré d éloignement avec la GEC Projet VICTOR (secteur verrier) faciliter les mobilités professionnelles et qualifier par la VAE Annick Vandaele et Sophie Maurel CETE-APAVE Introduction : Problématique de filière et degré d éloignement

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ Dossier de presse Lundi 10 février 2014 18h00 Amphitéâtre du centre de formation Pierre Cointreau de la CCI de Maine-et-Loire UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif

Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Thématique 1 : La Gouvernance du dispositif Comment rendre le pilotage du dispositif de Formation Professionnelle Continue plus efficace, efficient, cohérent et performant pour répondre aux 3 enjeux que

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Plan filière régional industries automobile, aéronautique et mécanique. Celine.maze@direccte.gouv.fr

Plan filière régional industries automobile, aéronautique et mécanique. Celine.maze@direccte.gouv.fr Plan filière régional industries automobile, aéronautique et mécanique 1 Celine.maze@direccte.gouv.fr PLAN FILIERE INDUSTRIES AUTO AERO MECA Ile-de-France 2013 Accompagnement à la stratégie Développement

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES 1. Principes généraux La marque Proxim Services, dans ses conditions d octroi et d utilisation, est garante de ses trois piliers : la qualité des services rendus au client

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires?

Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires? Économie et développement durable : Quelles stratégies pour les territoires? Atelier de l Observatoire, 24 et 25 septembre 2009, Créteil Le développement durable appelle les territoires à préserver et

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Journée Innovation Nutritionnelle. 9 mai 2012

Journée Innovation Nutritionnelle. 9 mai 2012 Journée Innovation Nutritionnelle 9 mai 2012 1 Qui sommes-nous? Association Régionale pour le Développement des Industries Alimentaires d Aquitaine Organisation professionnelle représentative des industries

Plus en détail

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT ************ Introduction : Pourquoi cette feuille de route régionale? La promotion et le développement des démarches de GPECT se trouvent au cœur

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE

COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE ENTREPRISES TOUTES NOS COMPÉTENCES DÉSORMAIS SOUS LA MÊME ENSEIGNE les-industries-technologiques.fr Malgré le contexte économique actuel, le sujet de préoccupation qui arrive en tête pour les chefs d entreprise

Plus en détail

ST Relais des mutations économiques 1. Problématique & Enjeux

ST Relais des mutations économiques 1. Problématique & Enjeux 1. Problématique & Enjeux Apporter une réponse à la problématique posée par le Ministre : «Quelle peut-être la contribution des services à la revalorisation et/ou revitalisation/désindustrialisation des

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Commission formation insertion emploi Accueil de M.Bénédic, mot de bienvenue et rappel de l ordre du jour ainsi que rappel de

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION

AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE CHARGÉ(E) DE MISSION PROJETS INNOVANTS SERVICE DEVELOPPEMENT ET INNOVATION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction du Développement

Plus en détail

Fiche de Poste Chargé de mission développement économique

Fiche de Poste Chargé de mission développement économique Fiche de Poste Chargé de mission développement économique 1) CANDIDATURES A ADRESSER : à date limite de dépôt : le 2 février 2009 2) CONTETE ET FINALITE DU POSTE Contexte du Pays de Vierzon Situé à l Ouest

Plus en détail

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Tél +33 (0)4 13 94 04 39 / Fax +33 (0)4 13 94 04 10 2 Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Jacques Pfister, Président de la CCI

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés

INDUSTRIES DE SANTÉ. 6 DÉFIS RH À relever en soutien de la compétitivité des entreprises et de l évolution professionnelle des salariés La lettre d information des défis RH lancés pour les entreprises de la filière Industries de santé INDUSTRIES DE SANTÉ Avril 2014 n 1 ACtionS/déveLoPPement/emPLoi/ComPétenCeS 6 DÉFIS RH À relever en soutien

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés

LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? Objectifs. La GPEC en quelques dates clés LA GTEC ou GPEC territoriale : De quoi parle-t-on? ATELIERS REGIONAUX DE L ORIENTATION Atelier 6 : Diagnostic et GPEC sur l espace territorial 23 NOVEMBRE 2010 Objectifs Remettre en perspective le cheminement

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt. Ballots

Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt. Ballots Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt Ballots DOSSIER DE PRESSE 5 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

Accord cadre régional de coopération pour le Soutien et l accompagnement des entreprises du secteur automobile et de leurs salariés

Accord cadre régional de coopération pour le Soutien et l accompagnement des entreprises du secteur automobile et de leurs salariés Accord cadre régional de coopération pour le Soutien et l accompagnement des entreprises du secteur automobile et de leurs salariés Stratégie globale pour les années 2013/2015 en Poitou-Charentes ENTRE

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE DE PERFORMANCE PROVOCATEUR DE PERFORMANCE PROVOCATEUR Notre société s est créée en 1996 autour d une ambition forte. Apporter une réponse globale, personnalisée et innovante à nos clients pour les aider

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

PRÉSENTATION DES TRAVAUX DU COMITE OPERATIONNEL TERRITORIAL ECONOMIE EMPLOI FORMATION COTEEF Vire

PRÉSENTATION DES TRAVAUX DU COMITE OPERATIONNEL TERRITORIAL ECONOMIE EMPLOI FORMATION COTEEF Vire PRÉSENTATION DES TRAVAUX DU COMITE OPERATIONNEL TERRITORIAL ECONOMIE EMPLOI FORMATION COTEEF Vire Objectifs de l Animation Territoriale : accompagner les territoires Cette animation territoriale commune

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail