Étude. de l OIP. Créer son entreprise en période d insertion professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude. de l OIP. Créer son entreprise en période d insertion professionnelle"

Transcription

1 Étude de l OIP Créer son entreprise en période d insertion professionnelle Enquête exploratoire auprès d étudiants créateurs d entreprise de Paris Sorbonne Isabelle Hatrisse-Bellec, Observatoire de l Insertion professionnelle élise Verley, Observatoire de l Insertion professionnelle Numéro 6 - Janvier 2010

2 OBSERVATOIRE DE L INSERTION PROFESSIONNELLE Université Paris-Sorbonne (Paris IV) Maison de la Recherche 28, rue Serpente Tél : Maquette et mise en page : Nida Neddam, Service de la Communication Photographies : Olivier Jacquet, Service de la Communication

3 Encadré méthodologique L enquête effectuée sur les créateurs d entreprise s appuie sur deux sources de données distinctes : les enquêtes d insertion menées par l Observatoire de l insertion professionnelle nous ont permis d identifier et de prendre contact avec les quelques ex-étudiants se déclarant créateurs d entreprise (moins de 2% sur l ensemble des répondants aux enquêtes), 3 ans après leur sortie de formation à Paris Sorbonne ; les entretiens semi-directifs effectués auprès d une dizaine d étudiants, visaient à retracer les «carrières» de ces étudiants et nous ont permis, dans une logique compréhensive, d analyser le sens que la création d entreprise prend dans les trajectoires de ces anciens étudiants inscrits dans l une des disciplines de Littérature, Langues, Sciences humaines (LSHS). Quelles que soient les méthodologies mobilisées (questionnaires, entretiens), la faiblesse des effectifs concernés par la création d entreprise, nous conduit à la prudence quant aux généralisations possibles d une telle étude, qui se veut avant tout exploratoire. Elle apporte néanmoins des pistes interprétatives utiles à l analyse des parcours d insertion et à la connaissance des stratégies d adaptation au marché du travail des étudiants issus de formation universitaire de LSHS. étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

4 La création d entreprise constitue rarement un mode d entrée direct sur le marché du travail au cours de la période d insertion des sortants du système universitaire. Peu d étudiants au terme d un cursus universitaire s inscrivent dans une telle démarche. L intégration dans un cycle généraliste à l université semble peu compatible avec cette perspective. Les étudiants font rarement état d un projet de création d entreprise dès lors qu ils intègrent l université et a fortiori quand ils la quittent. Pourtant, certains programmes d enseignement intègrent cette perspective 1, des structures se créent visant à accompagner d éventuels projets de création d entreprise et la loi de modernisation de l économie du 4 août instaure le statut de l autoentrepreneur, pour favoriser le démarrage d activités indépendantes avec de moindres risques L ensemble de ces éléments contribue à interroger la création d entreprise comme mode d insertion professionnelle. Dans les faits, le créateur d entreprise est rarement un jeune diplômé 3, car l acquisition d une expérience professionnelle, la «confrontation aux réalités de terrain» constitue un préalable nécessaire (mais insuffisant) à cette perspective 4. De plus, les étudiants qui engagent un projet de création d entreprise sont rarement issus des filières littéraires (10%) ou de sciences humaines (7%) mais principalement des filières d économie, gestion, droit (40%), de sciences et techniques (23%) 5. Les représentations (explicites ou implicites), véhiculées au sein de certaines universités à vocation généraliste (notamment dans le domaine des Lettres, Sciences Humaines et Sociales...), de l entreprise ou de l entrepreneur 6 participeraient de la mise à distance d un tel type de projet. Le modèle institutionnel français d insertion des jeunes dans le rapport salarial a de fait pour caractéristique une partition des rôles entre le système éducatif et le système productif. Ce cloisonnement institutionnel n est pas sans conséquence sur la construction des représentations du «monde de l entreprise» et sur les situations professionnelles post-universitaires 7, dans un contexte d élévation générale des niveaux de diplôme ayant pour 1 - Il existe des modules de création d entreprise intégrés dans les formations universitaires et au sein même des universités, des services qui facilitent la relation université/entreprise : mission Université - Entreprise de Paris-Descartes, de Paris I. 2 - Loi de modernisation de l économie n du 4 août Selon les données de l APCE de 2006, l âge moyen à la création d entreprise est de 38 ans et demi. 20% des créateurs ont toutefois moins de 30 ans (Source INSEE/Panel SINE 2002). 4 - En 2006, 51% des créateurs d entreprise étaient en activité préalablement à la création d entreprise, 40% au chômage et seulement 9% sans activité professionnelle (Source INSEE/Panel SINE 2006). 5 - Source : jeunes, diplômés et créateur d entreprise INSEE Première N 814 dec Extrait de commentaire d un titulaire d un DESS Audiovisuel à Paris-Sorbonne : «Lors de la création de mon entreprise, 1 an après mon DESS, j'ai voulu contacter les professeurs afin qu'ils m'éclairent sur certains points du métier. Il m'a été objecté qu'une institution publique "ne pouvait décemment" aider une "entreprise privée" à décoller. Le DESS n'est donc pas le port d'attache qu'il promettait d'être.» 7 - Les enquêtes d insertion réalisée par l OIP montre qu une moitié des étudiants s insèrent dans le secteur public et que les projets professionnels (lorsqu ils existent) au moment de l inscription dans un cycle universitaire sont dans leur grande majorité orientés vers l emploi public (et en particulier l enseignement). conséquence des distorsions structurelles croissantes entre flux de diplômés et flux d emplois (Duru-Bellat, 2006). Certes le marché du travail demeure structurellement favorable aux diplômés du supérieur, mais l entrée sur le marché du travail, une fois le diplôme obtenu est devenue difficile pour une part croissante de diplômés (en particulier en LSHS 8 ), et ce en raison du déficit d offres d emploi de débutants par rapport au nombre de jeunes à la recherche d un premier travail. Il en résulte, lors du processus d insertion professionnelle, l apparition de périodes intermédiaires de plus en plus longues, de parcours de plus en plus complexes entre la formation et l emploi, de «zones de turbulences» (Mansuy, Marchand, 2004). Dans ce contexte, on peut envisager la création d entreprise, pour une minorité d étudiants issue des filières de LSHS, comme une alternative professionnelle leur permettant d atteindre une position «stabilisée» dans le système d emploi. Dans cet article, nous nous proposons d étudier à la fois les motifs de la faible projection des étudiants dans la position d entrepreneur ou de travailleur indépendant et d analyser les parcours des étudiants se déclarant «créateur d entreprise». Nous chercherons à comprendre comment un tel projet prend place dans (à la suite de) une carrière universitaire et comment il est rendu possible à l université et au sortir de l université. 8 - Les indicateurs de «qualité» de l insertion professionnelle des diplômés de l université trois ans après la fin des études montrent que ce sont dans ces filières que le taux de chômage est le plus important (16% contre 13% pour l ensemble des diplômés), que les parts de personnes en CDI (59% contre 68%) et/ou occupant un emploi de cadres (27% contre 43 %) sont inférieures aux autres disciplines universitaires (Giret et alii, 2006). 2 ÉTUDE DE L OIP - Numéro 6 Janvier 2010

5 Éléments de constat issus des exploitations des enquêtes d insertion Plus l adéquation formation emploi est a priori «forte» moins la création d entreprise constitue un projet d insertion De l analyse des variables caractérisant les rares étudiants recensés dans les enquêtes d insertion ayant créé leur entreprise, menées par l Observatoire de l insertion professionnelle (OIP), émergent quelques spécificités de ces derniers. On relève ainsi que plus le niveau de formation est élevé et/ou plus le parcours est «professionnalisé», moins la création d entreprise est envisagée ou réalisée. L analyse des questions ouvertes des questionnaires laisse entrevoir une logique spécifique à la création d entreprise ou à l indépendance professionnelle. En effet, de façon unanime, les personnes dans cette situation insistent sur le caractère généraliste de la formation, leur faible spécialisation professionnelle, la faible «préparation aux réalités de terrain», le manque de professionnalisation des formations universitaires. Autre appréciation partagée, l impossibilité de trouver un poste correspondant au niveau d études atteint, «la formation contribue d une façon scandaleuse à la production de chômeurs» et la difficulté à concrétiser les perspectives «annoncées» ou projetées d insertion professionnelle. La création d entreprise, une alternative au «déclassement»? Comme le souligne Grossetti (2007), si «la création d entreprise est souvent considérée dans les travaux d économistes comme un acte individuel associé à la figure de l entrepreneur visionnaire anticipant les opportunités du marché, les situations concrètes de création d entreprise correspondent assez rarement à cette image». La création d entreprise serait moins guidée par «l ambition» que considérée comme un moyen de trouver un emploi pour des personnes en situation «précaire». Appliquée à la catégorie des étudiants en situation d insertion, cette perspective peut s avérer pertinente pour comprendre les projets de création d entreprise. Ainsi, dans le cas des étudiants de l université Paris-Sorbonne, on note que dans les formations pour lesquelles le lien formation-emploi est considéré a priori comme le plus marqué ou tout au moins le moins distendu et où l insertion dans le secteur privé est plus fréquente, notamment les formations de DESS/Master (et/ou éventuellement Doctorat), la création d entreprise est rare, alors que pour les formations plus généralistes où la distorsion est a priori plus forte (Cf. Notes de l OIP, Etudes de l OIP), la création d entreprise peut apparaître (certes encore dans de faibles proportions) comme une alternative au déclassement (conjoncturel) vers lequel les aurait conduit leur itinéraire de formation. En effet, on sait que «les jeunes» occupent une position particulière sur le marché du travail avec un taux de chômage élevé, une part de contrat à durée limitée importante, des salaires faibles comptes tenus de leur niveau de diplôme. Si le diplôme demeure une protection contre le chômage (un jeune diplômé du supérieur a une probabilité trois fois plus faible de se trouver au chômage qu un jeune sans qualification trois ans après sa sortie du système éducatif (Giret et alii, 2006)), l élévation générale du niveau d études est loin de permettre à tous les jeunes de trouver un emploi en rapport avec leur formation. Au cours de la période d insertion, nombre de diplômés se trouvent en situation de déclassement, le plus souvent conjoncturel, qui les conduit à «changer de file d attente» en période de pénurie d emploi. «Les jeunes qui ne trouvent pas de travail correspondant à leur diplôme ont tendance à accepter des postes pour lesquels ils sont surqualifiés» (Fondeur et Minnie, 2004). Cette situation a des conséquences multiples sur la vie professionnelle des jeunes et en particulier sur la satisfaction professionnelle (Giret et alii, op. cit). Les enquêtes d insertion réalisées par l OIP montrent que nombre d étudiants considèrent que leur niveau d études est supérieur au niveau de qualification qu exige l emploi qu ils occupent. Ainsi dans l enquête réalisée fin 2007, auprès des inscrits en DEA, DESS en , 33% des anciens étudiants de niveau DEA (Master recherche) et 17% de ceux de DESS (Master professionnel) déclarent que leur niveau d études est supérieur à l emploi qu ils occupent. Cette perception est partagée par nombre de diplômés accédant au marché du travail, en particulier par ceux qui ont échoué aux concours de la fonction publique (de l enseignement en particulier). La création d entreprise ou «l indépendance professionnelle» peut alors apparaître comme une opportunité de (re)créer cette articulation formation-emploi, en termes de niveau (ils seraient plus nombreux à estimer occuper un emploi «au niveau»), mais aussi en termes de spécialisation (ils seraient plus nombreux à considérer utiliser les compétences acquises au cours de leur formation universitaire). Plutôt que de création d entreprise, il conviendrait de parler de création d emploi en lien avec les compétences acquises ou supposées acquises et avec les aspirations individuelles. En nous intéressant aux créateurs d entreprise de l université de Paris Sorbonne, ce sont les spécificités de cette forme d intégration professionnelle que nous nous proposons d étudier, en tentant de rendre compte tout à la fois des caractéristiques particulières de cette population mais aussi de leur parcours de formation, de leur recherche d emploi et de leur emploi. étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

6 De la formation à l emploi Distance des contenus de formation vis-à-vis du monde du travail Issus de formations dont le lien avec le marché du travail ne leur parait pas évident, les récits des étudiants mettent en avant le décalage existant entre les contenus d enseignement et les attentes du monde professionnel. Ils disent avoir appris «des choses» mais ne savent pas les identifier, les mettre en valeur, et surtout comment et à qui elles peuvent être utiles. Les connaissances sont nombreuses, mais les compétences se veulent avant tout transversales et périphériques. Les acquis généraux de la formation peuvent même être considérés comme une entrave à la recherche d emploi. C est au terme du processus d insertion, lorsqu ils n ont plus à convaincre de leurs aptitudes, qu ils parviennent à les identifier. Le jour où on se retrouve en entreprise, il faut tout réapprendre à zéro, même si on a des bases. ( ) Trois ans de philo, cela m a donné de très bonne qualité d écriture, je pense, une bonne ouverture d esprit, cela m a appris à réfléchir, à tenir une argumentation. Une bonne qualité d argumentation ou une qualité d écriture, de parole. Oui tout ça, c est la fac qui me l a appris et puis l autonomie aussi (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement). Le discours d Arnaud apparaît également comme emblématique de ce cas de figure. Arguant conjointement de l inadaptation des compétences acquises en formation et de la plus-value qu elles constituent. Ces compétences sont inexistantes. Je dis qu elles sont, de mon point de vue en tous cas, inadaptées, mal adaptées (...). J ai une formation littéraire, ça me sert régulièrement. Ca me sert régulièrement parce que l audiovisuel pêche justement par ce défaut-là. C est souvent faire de l image, donner le sentiment qu on peut être exempté de respecter la syntaxe, la grammaire, l orthographe. Par conséquent, quand vous êtes en face d un dirigeant d entreprise qui est issu de telle ou telle famille, il est important d avoir du vocabulaire, de la tenue, de répondre, d avoir de l esprit, de comprendre son humour, mais aussi de pouvoir répondre à un devis de façon convaincante. ( ) Il y a clairement une plus-value dans notre façon de communiquer que je dois aux Lettres et à mes études à la Sorbonne. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle). Cette faible mise en perspective, dans les contenus de formation, des compétences au détriment de savoirs, s articulent à des représentations stéréotypées et uniformisées (de la part des étudiants et du corps professoral) des aspirations et débouchés professionnels. Quel débouché escompté pour un étudiant de Lettres, Langues, Philosophie, sciences humaines, hormis l enseignement? Comment rebondir lorsque l on a échoué à l un des concours de l enseignement? Pareil la plupart on leur dit : «faites le concours» mais moi je dis «arrêtez d envoyer au concours quoi». A mon avis si quelqu un passe le concours, il faut que ce soit quelqu un qui n ait jamais eu de difficultés, ça a l air tellement difficile. Essayer d orienter sur d autres métiers. D autres métiers que prof. (Carole, DEA d histoire de l art, antiquaire) A Toulouse, on étudiait en profondeur trois auteurs par semestre donc on était plus dans une optique recherche. On travaillait beaucoup de texte au corps, très en profondeur. Et, à Paris, on était dans une optique concours complètement différente, donc dix auteurs par cours. ( ) Je ne peux pas me pointer devant un chef d entreprise, je n ai pas de compétences objectives. Je sais écrire, ça c est une compétence objective, je sais lire, ça c est une compétence objective. Mais c est tout! ( ) On n est pas crédible si on se pointe avec des diplômes en sortant de l université en disant, «Bonjour, moi j ai un master de philosophie politique et éthique et je vais vous apprendre comment vous allez gérer votre entreprise». ça ce n est pas possible. (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création) L enseignement à l université, malgré sa richesse, sa diversité est souvent critiqué car exclusivement orienté vers la réussite au concours. Au sortir de formation, il paraît alors difficile de valoriser ses compétences auprès d employeurs du secteur privé. La transition de l université au marché du travail peut alors s avérer difficile. Le problème avec la sociologie, c est que j avais fait un master que je n ai pas eu en plus, et qu il n y a pas de débouchés. On ne trouve pas de boulot avec ça. Et au bout d un moment c était soit des petits boulots à droite à gauche, soit ( ) La socio, c est vrai que ça m a appris plein de choses pour moi-même, pas pour la création d entreprise. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Et donc, au sortir de mon DESS pour ce qui est de la professionnalisation, je me suis trouvé assez désarmé, parce que j avais des connaissances générales, mais pas de connaissances précises qui m auraient permis de postuler à un emploi précis. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Tellement déconnecté de la réalité du milieu. Je m en rends d autant plus compte que je fais maintenant partie de ce monde professionnel musical. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) Les formations censées être «professionnalisantes» sont également critiquées pour leur faible application aux réalités du marché du travail. Un DESS est tout d abord professionnalisant, c est-à-dire qu il est censé vous apporter un métier, vous êtes censé être opérationnel en sortant de ce DESS. Ce n est pas le cas. ( ) Bien qu on ait des compétences, on a acquis des connaissances générales. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Le DESS a été utile pour les contacts, pour le réseau, mais pas pour ce que j y ai appris, pas pour une méthodologie, pas pour 4 ÉTUDE DE L OIP - Numéro 6 Janvier 2010

7 développer des ambitions, pas pour se confronter «en vrai» au monde de la musique classique, non plus. Mais, pour les gens - futurs professionnels comme moi - que j ai pu rencontrer sur les bancs de la fac, les profs et intervenants extérieurs dont j ai pu suivre les cours et que je continue de voir maintenant en dehors. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique). Outre ce décalage entre contenu de formation et monde de l entreprise, le manque d information sur les débouchés potentiels et les faibles perspectives d emploi, hors concours de l enseignement, sont évoqués par l ensemble des étudiants. Et peut-être leur dire (aux étudiants) quels sont les débouchés, et qu il y en a pratiquement pas déjà. Et que s il y a des débouchés, il faut à ce moment là plutôt dire «arrêtez-vous à la licence et faites deux ans de droit, deux de comptabilité», ou je ne sais pas une formation. (Carole, DEA d histoire de l art, antiquaire) Il y a une réalité du marché du monde du travail qu on n apprend absolument pas en cours. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Ce qui me manque sur la partie universitaire c est le manque de réalisme par rapport au monde de l entreprise. (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) Arriver en master sans avoir fait de stage c est une erreur même un stage idiot, n importe quoi, qui ouvre un peu de perspective. (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création) Face à cet éloignement du monde professionnel, et lorsqu ils ne souhaitent pas ou ne parviennent pas à s orienter vers les modèles proposés qui privilégient la recherche et l enseignement, il leur est difficile de valoriser leurs connaissances au détriment de savoir-faire. Créer son emploi Les emplois offerts à l issue de leurs études (hors enseignement), quand ils existent, sont présentés comme n ayant pas de relation directe avec leur formation, si bien que ces jeunes diplômés multiplient les démarches. Face à cette «absence de débouchés» (supposée ou réelle), ils envisagent la création de leur propre emploi. C est ce que confirme l enquête SINE 9 de 2006, qui montre qu en 2006 «64% des nouveaux entrepreneurs déclarent avoir créé leur affaire pour assurer leur propre emploi, soit 10 points de plus qu en 2002» (Kerjosse, 2007). La création d entreprise comme création de son propre emploi constitue un débouché pour ces primo-accédants au marché du travail. Elle leur évite de se confronter à des employeurs peu à-même d apprécier leurs compétences universitaires ou d accéder à une position sociale moins élevée que celle à laquelle ils auraient pu prétendre (eu égard à leur origine sociale et à leur niveau de diplôme). Dans les faits, la peur du déclassement (déclassement subjectif) est beaucoup plus fréquente que le déclassement lui même (déclassement objectif), le diplôme restant le meilleur moyen d accéder à l emploi pérenne (Maurin, 2009). Les perspectives de déclassement, anticipées, conduisent ces jeunes diplômés à peu ou à ne pas se «confronter» au marché du travail et à saisir d autres opportunités, en particulier de collaborations, d alliances avec leurs «futurs associés». J ai d abord cherché du travail dans ma branche, je n en ai pas trouvé. J ai rencontré par contre mes futurs associés qui soit avaient plus d expérience dans l audiovisuel, soit étaient comme moi dubitatifs devant le marché de l emploi et donc on a décidé collectivement de prendre les choses en mains et de créer notre propre emploi, notre propre structure. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) J ai mon associé qui donc est maintenant mon associé qui bossait dans le cinéma et qui m a proposé de s associer et on s est rendu compte que c était plus simple en fait de créer sa boite que si je cherchais. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Je n ai pas créé cette agence pour le plaisir de monter mon entreprise - parce que c est quand même un sacré boulot et beaucoup de démarches - mais simplement parce que c était le bon moment, c était un concours de circonstance. J avais les contacts, la personne avec qui le faire, tout seul je n aurais certainement pas osé. Ça s est fait comme ça. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) L idée de créer quelque chose c est aussi un peu par élimination, c est-à-dire pendant de nombreuses années je me suis dit qu enseigner à la fac ce serait pas mal (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création) Donc j ai passé un an à stagner dans le cabinet de recrutement, pour être clair, professionnellement je me suis pas enrichie, par contre j ai gagné un porte feuille de clients, la connaissance de la région, la connaissance de toutes les boîtes de la région (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) C est à l issue de la formation qu un tel projet émerge. La création d entreprise, n apparaît jamais (à l exception d une étudiante interviewée) comme un projet professionnel, une ambition projetée à un moment ou à un autre de leur itinéraire de formation. Ils procèdent «par élimination», saisissent une «opportunité», s engagent à plusieurs pour limiter les risques. Le principe de collaboration, leur «jeune» âge, le faible investissement consenti, les soutiens financiers dont ils peuvent bénéficier leur permettent de s engager sans «grand» danger dans un tel type de projet. Avec une amie, on en a parlé un moment en rigolant «ce serait très drôle si on montait notre cabinet» et puis finalement on le fait. Donc on va dire que la création est venue à la fois de l opportunité c est-à-dire qu on s est retrouvé toutes les deux au même moment à avoir quitté notre poste et à être dans de bonnes circonstances pour pouvoir le monter. Je pense que pour ce type de projet c est difficile de quitter un poste à proprement parler pour se lancer dans cette aventure avec tout ce que ça induit c est-à-dire le salaire qui chute, le risque qu on prend. ( ) On touche un chômage toutes les deux et les Assedic mettent en place un programme de création d entreprise qui est relativement intéressant. Donc on s est dit si on ne le fait pas maintenant on ne le fera jamais. (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) Les risques sont donc présentés comme minimes. Au mieux, ils accèdent à un emploi qui leur convient 9 - INSEE : enquête SINE (système d'information sur les nouvelles entreprises) étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

8 parfaitement. Au pire, ils ont acquis une expérience qui leur sera utile pour la suite de leur carrière. Jeunes, souvent avec peu d attaches, sans emploi ou dans un emploi «insatisfaisant», sans grande expérience, parfois «inembauchables», ils «ont tout à gagner» ou «rien à perdre» en s engageant dans cette expérience «sans patron». Je n avais pas trop envie d avoir un patron en fait, surtout je suis un peu une sale gosse, donc non je n ai pas vraiment cherché après la fac. ( ) J ai travaillé un an en fait avec une société de musique mais indépendante donc on était trois dans la société, c était une petite structure et je crois que c est peut-être ça aussi qui m a donné envie de ne pas me retrouver dans un truc avec des bureaux alignés, avec 50 collègues dans l open-space. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Les conditions de travail au sein de l agence dans laquelle j étais employé se sont peu à peu détériorées, si bien qu à un moment j en ai parlé avec un collègue et nous nous sommes dit «qu est qu on perd à partir?», «qu est-ce qu on gagne à rester?». C est de là que nous avons pensé qu il serait beaucoup plus pratique et agréable de quitter cette agence pour travailler pour nous dans de meilleures conditions. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) On était inembauchable enceinte. (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) 6 ÉTUDE DE L OIP - Numéro 6 Janvier 2010

9 Les modalités de création d entreprise Des conditions sociales favorables Nous avons vu que la création d entreprise était un projet rarement anticipé par ces étudiants, elle intervient dans les trajectoires de façon impromptue, est favorisée par des rencontres, des échecs ou des encouragements. Toutefois, un certain nombre de pré-requis la favorise. Ces pré-requis relèvent du soutien financier, matériel, psychologique ou affectif. La création d entreprise est avant tout un projet collectif, familial ou amical. Dans le champ social, les créateurs d entreprise identifiés sont, dans leur grande majorité, issus de familles dites «favorisées» (catégories supérieures : enfants de cadres et professions intellectuelles supérieures). Les personnes appartenant à leur environnement social (familles, amis) connaissent le monde de l entreprise et leur apportent un soutien financier, technico-administratif ou relationnel. L aspect financier, en particulier, est rarement présenté comme un frein. Soit les créateurs détiennent un apport, soit leurs besoins sont réduits et ils sont prêts à beaucoup d efforts, de sacrifices, d adaptabilité pour faire fonctionner leur entreprise. Il y a eu d abord un rôle positif d une part puisque mon emprunt privé est un emprunt familial. Positif d autre part puisque nous sommes dans des locaux qui appartiennent à la famille même si nous louons. Nous louons d abord à tarif préférentiel et sans garantie, sans les deux ans de garantie qu on nous demandera ailleurs donc ça c est important. Mais il y a eu aussi un rôle négatif, une autre partie de ma famille, je dirais hypocondriaque et anxieuse, ne supportant pas forcément mes choix, n a plus de contact avec moi, je n ai plus de contact avec elle depuis 3 ans (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle). De mon côté et du côté de mon associé nos familles ont participé financièrement et par leurs encouragements. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) Sur l argent qu on a de côté moi j avais 8000 euros donc de toute façon le prêt était remboursable quoi qu il arrive, on a nos parents derrière, c était c est vraiment ridicule de le refuser quoi. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Mes parents sont antiquaires et moi je suis la cinquième génération d antiquaire. Mon père ça l intéressait pas de me donner le b-a-ba quoi, donc c est pour ça que je me suis orientée vers l histoire de l art. (Carole, DEA d histoire de l art, antiquaire) Outre la détention d un relatif capital économique (familial ou personnel) favorisant la possibilité pratique d engager un tel projet, ces ex-étudiants disposent également d un capital social et culturel indispensable à la «viabilité» de leur projet. Le capital social représente une ressource importante, intensive en connaissances, il «lie les acteurs individuels à des collectifs, crée des interdépendances», structure les «rapports sociaux, de mobilisation, de communication et de reconnaissances» (Krauss, 2009). Les réseaux peuvent alors se substituer au capital économique et permettent d assurer une certaine reconnaissance à leurs détenteurs. De façon complètement privée, il se trouve qu un oncle m a recommandé auprès du directeur d une banque parisienne qui m a reçu extrêmement chaleureusement en me disant «évidemment en tant normal je refuserai votre dossier». L intervention de mon oncle a permis l autorisation du prêt professionnel que je sollicitais. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) Et donc on a eu la chance justement de, comme je vous dis c est vraiment une question de rencontres, (...) on peut dire qu on s est fait aider soit par la famille, soit par les amis pour monter le capital de notre société. (...) On avait beaucoup de gens autour de nous. Moi je connaissais beaucoup d avocats, je connaissais beaucoup de personnes qui eux-mêmes avaient créé leur boîte. En fait on avait un entourage qui nous a permis de trouver des solutions très rapides et on s est fait aussi conseiller par ce système d aide aux entreprises. (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) L acte de création est ancré dans de multiples relations sociales (personnelles et/ou professionnelles), «un entrepreneur ne peut réussir seul, comme acteur isolé, et la mobilisation des relations sociales s avère cruciale pour l accès à des ressources vitales pour son entreprise (Grossetti et al., 2006)» (Krauss, 2009). Les réseaux peuvent aussi se substituer à la formation, au diplôme, comme le souligne Arnaud. L audiovisuel a ceci de particulier, alors on dit que c est une mafia, c est par métaphore bien sûr mais c est un peu vrai en ce sens où tout a lieu par réseau c est-à-dire que c est un milieu où le réseau tient lieu de diplôme et où au contraire le diplôme n apporte...n ouvre aucun réseau. Donc il vaut mieux être surfeur toute l année mais avoir un parent bien implanté que de travailler toute l année et espérer entrer dans une structure telle qu une télévision ou une boîte de prod implantée (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Voilà on fait marcher les réseaux et on fait marcher les copains parce que nous on n a pas d argent pour payer un gros cabinet comptable pour s occuper de nous, surtout pas la première année (...) Dans la mesure où on avait déjà les contacts ( ) Quand on s est lancé, ils nous ont tous dit mais c est génial, mais on va vous aider, nous on va vous soutenir. Et c est vrai ils nous ont aidés, ils nous ont soutenus et quand nous on suggérait un artiste et que bien entendu notre suggestion les intéressait plus qu une autre et c est vrai ça on l a senti les coups de pouce de la part de certains directeurs «allez vous êtes jeunes vous vous lancez, on va prendre vos chanteurs ça c est vrai qu on l a senti.». (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

10 L existence d un «réseau», de «liens forts» (famille ou amis) et de «liens faibles» 10 (diplômés de la promotion, amis d amis, réseau d interconnaissances), favorise la légitimation de leur projet et à plus long terme la pérennité de l entreprise nouvellement créée. Comme le souligne Granovetter (2000), les liens faibles apparaissent comme «des instruments indispensables aux individus pour saisir certaines opportunité qui s offrent à eux, ainsi que pour leur intégration au sein de la communauté». Ces liens permettent de comprendre l engagement dans un tel projet (et la viabilité de ce dernier), puisqu ils constituent des passerelles nécessaires pour «franchir le cap». Ainsi, outre les soutiens concrets, ces anciens étudiants ont pu bénéficier de conseils, d exemples positifs et incitatifs. Lui (mon mari) m a poussé parce qu il est lui-même entrepreneur. Il est issu d une famille d entrepreneurs (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) Lui alors il a déjà créé une entreprise auparavant, donc il y avait aussi pour moi cette passerelle là c est-à-dire que c était quelqu un qui connaissait déjà et qui l avait déjà fait quoi. Et puis donc on est parti comme ça, on a commencé à parler de monter quelque chose (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création) Mon grand frère a aussi fait des démarches pour créer son entreprise. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Quoiqu il en soit, la création reste un projet collectif ou associatif entre anciens étudiants confrontés à des situations similaires. Ils se «lancent donc» à deux ou trois, afin de limiter les risques et de diversifier les compétences. La création d entreprise est souvent le fruit de la rencontre entre plusieurs personnes. Notre société de production a été fondée par trois associés ayant chacun un profil très différent (...) La complémentarité est un des points clé de la réussite, d une part parce qu il faut pouvoir marier les compétences et, d autre part, pour que les rôles soient bien définis, il faut que chacun ait un domaine de prédilection. Dans la pratique chacun s implique également dans le travail des autres, Parce que tout le monde fait tout au final mais chacun a des responsabilités qui sont vraiment très précises, cela dit la répartition des rôles permet à chacun de prendre ses responsabilités. (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) L idée de créer quelque chose moi m est venue depuis longtemps mais je ne voulais pas créer quelque chose tout seul. La grande angoisse c est la solitude du créateur. On s est rendu compte qu on pouvait s entendre philosophiquement, on avait beaucoup de choses à partager. Et puis on s est dit qu en fait on n était pas plus bête que pas mal d autres et qu on pouvait arriver à travailler et à gagner de l argent (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création.) A contrario du réseau personnel, les outils ou relais institutionnels sont rarement mobilisés. La formation complémentaire est peu instrumentée, car considérée comme inadaptée à leur projet ou au domaine d activité. Leur niveau d études leur permet d entreprendre sans recours aux 10 - «La force d un lien est une combinaison (probablement linéaire) de la quantité de temps, de l intensité émotionnelle, de l intimité (la confiance mutuelle) et des services réciproques qui caractérisent ce lien» (Granovetter, 2000, p. 46). divers programmes d aide mis en place par les communes, les Chambres de commerce et d industrie. Lorsqu ils les mobilisent, ils estiment en retirer peu de choses. Les réseaux, le fait de se lancer à plusieurs leur apportent ce qui serait susceptible de leur manquer individuellement. Les démarches de création d entreprise La décision de créer une entreprise se forme donc à plusieurs avec l aide de la famille, d amis, de relations (amis d amis). Une fois ce stade passé, ils entrent dans la phase de création : phase longue, pas ou peu cohérente mais pas non plus sous-estimée. Ils peuvent se confronter alors aux réticences de leurs interlocuteurs. La mise en œuvre pratique est considérée, quelle que soient les soutiens, comme un véritable «parcours du combattant», nouvelle étape de légitimation du projet de création d entreprise et de soi comme chef d entreprise. Ça a été un parcours du combattant. J ai démarché toutes les banques de Paris et toutes nous ont dit «mais c est fantastique vous avez un projet génial, vous êtes jeune, vous êtes motivé, vous connaissez le métier, vous avez un carnet d adresses, c est génial, c est génial ; qu avez vous comme garantie? Ah vous n avez pas de garantie? Vous n avez pas de mise de fonds? Vous n avez pas de patrimoine que vous pouvez mobiliser? Vous n avez pas de garant? Vous n avez pas de parents? Et bien non alors». Nous avons été confrontés à des non massifs de la part de toutes les banques que nous avons sollicitées. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) A cette difficulté de crédibiliser un projet émanant de «jeunes» diplômés, sans grande expérience professionnelle, s ajoutent la lourdeur et la complexité des démarches administratives. C est vrai que 3 mois de blocage de capital, l attribution d un numéro R.C.S qui dure je ne sais pas combien de semaines, c est vrai que une information le matin, l information contraire l après-midi c est écœurant. Voilà donc c est un peu compliqué mais on finit par en venir à bout, voilà pour ce qui est de la création. Ensuite il y a la gestion à long terme, pour laquelle la masse administrative est écrasante. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Les Assedic ont beau vous faciliter la tâche en vous proposant un programme de formation pour la création d entreprise, qui en l occurrence ne nous intéressait pas, d un autre côté ils ne vous disent pas tout non plus. ( ) Le temps de rencontrer toutes ces personnes et d éliminer tous les flous qui règnent partout dans ces bureaux administratifs, c est ce qui nous a pris le plus de temps honnêtement. Un cabinet de recrutement à tout un tas de problématiques juridiques, il faut se renseigner auprès de la CNIL, il y a des choses qu on a le droit de faire et pas le droit de faire. (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) Relativement simple en principe, parce qu il suffit d aller à la chambre de commerce, avoir un numéro de Siret s inscrire voilà. ( ) Il fallait s inscrire à l ANPE même si je n avais jamais travaillé. Donc j avais monté un dossier mais malheureusement, le dossier est tellement compliqué à faire, mais je l ai fait. Je l ai crée au 1er janvier, avant qu ils donnent la réponse et là ils m ont indiqué que il y avait des choses qui n étaient pas suffisamment précises et que pour bénéficier de l aide, il fallait que ces choses soient régularisées avant la création donc c était trop tard pour moi. ( )- 8 ÉTUDE DE L OIP - Numéro 6 Janvier 2010

11 c est quand même des aides intéressantes parce que ça permet de ne pas payer certains impôts la 1ère année mais bon je dirais qu ils font tout pour vous décourager. On perd autant de temps à monter le dossier qu à s investir dans son entreprise. (Carole, DEA d histoire de l art, antiquaire) Malgré le caractère désincitatif des procédures administratives de création d entreprise, ils parviennent à dépasser cette complexité, grâce à une relative disponibilité. Convaincus par leur projet, sans emploi pour la plupart, ils ont le temps de se renseigner, de multiplier les démarches, de se conformer aux temporalités de la création. En fait par opportunité on s est retrouvé, on était disponible...je pense que créer une société ça se fait parce qu on a une intime conviction. C est un projet à long terme et ça se fait par un déclic. Et donc nous notre déclic, c était le fait d être tous les trois disponibles à un moment précis. (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

12 Gérer son entreprise : entre indépendance et abnégation Des besoins réduits, un surinvestissement dans le travail Au regard de la spécificité de leur parcours et de leur profil : jeunes, diplômés, sans emploi, soutenus par des réseaux de proximité ou plus éloignés, ils bénéficient de temps à consacrer au fonctionnement et à la viabilisation de l entreprise. Leurs besoins sont initialement réduits, un ordinateur, un téléphone, puisque la plupart s engage dans des activités de services. Ils peuvent travailler chez eux et donc limiter les frais d installation Non, mon travail je peux le faire de n importe où. Donc je travaille de chez moi en fait. C est l avantage. ( ) je fais mes horaires, je fais mon planning, je travaille de chez moi donc je suis complètement autonome donc ça c est quand même un sacré avantage ; des inconvénients? J ai toutes les charges, toutes les responsabilités, voilà, c est bien mais bon. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Je travaille de chez moi, mon associé travaille de chez lui. Nous n avons pas besoin d être physiquement dans le même bureau dans le sens où nous représentons tous deux les mêmes artistes, mais sur des territoires différents lui pour la France et moi pour Paris et l International (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) Dans l activité de travail, du fait de l absence de recours à une main d œuvre salariée dans un premier temps, ils sont contraints provisoirement à «se déqualifier» et à être polyvalents. Les premiers temps de l activité se caractérisent alors par un (sur) investissement dans le travail. Il convient d assurer la pérennité de l entreprise pour envisager ultérieurement un retour sur investissement. 70 heures au début de la création maintenant un temps plein normal pour tous les deux, lui peut-être un peu plus comme il fait la vidéo. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) L étape pionnière, on est censé donner énormément de son temps, de son énergie. Puis arrive une seconde étape où en fait on est censé d abord avoir des retours sur investissement en termes d argent, de satisfaction, de reconnaissance, dans son travail mais aussi social. C est aussi un moment où on est censé récupérer des heures (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Je sais que je fais mon maximum et je sais que je ne peux pas travailler plus. En ce moment, j y passe toutes mes journées, mes week-ends, mes nuits, je ne fais plus que ça, peut-être parce que c est le début et que j ai envie que ça marche, peut-être parce que je suis une bête de travail et que de toute façon je ne peux pas faire autrement. (...) Lorsque j étais employé, je ne me rendais pas compte de la lourdeur des démarches administratives, mais maintenant nous devons gérer tous les papiers officiels, l Urssaf, les déclarations diverses et variées, les déclarations de TVA, les impôts, les documents qu il faut remplir et renvoyer, les ceci, les cela Tout ça est un peu pesant. Evidemment si nous avions eu beaucoup d argent dès le début, nous aurions pris quelqu un pour s occuper de ça ( ). Quand on est employé, ces préoccupations ne sont pas de notre responsabilité, la paye tombe à la fin du mois, et on sait que quoi qu il arrive on l aura. Quand on crée sa société c est un peu plus compliqué... (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) Avoir une équipe soudée, c est travailler plus quand les autres associés sont moins disponibles, sinon c est impossible car les horaires sont très rudes. On travaille en fait tous les jours, il n y pas de samedis ou dimanches, on travaille du matin au soir. J essaie de caser mes rendez-vous dans la journée et j essaie de faire avancer les différents dossiers tard dans la nuit. (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) Cet investissement, difficilement conciliable avec une vie personnelle, permet de comprendre que la création intervient à un moment de leur vie où ils sont plus à-même d effectuer des «sacrifices». Plus mobiles, rarement engagés dans une vie familiale avec enfants, ayant de moindres contraintes personnelles et temporelles, l entreprise engage tout leur temps «libre». Elle peut également les conduire à repousser d autres projets personnels. Lorsqu on est salarié je trouve qu on dort mieux que lorsqu on est son propre patron! Je ne regrette pas et suis absolument ravi de ce choix (...). Mais c est vrai que c est difficile de tout cumuler surtout en ce moment. C est compliqué de cumuler une vie personnelle épanouie et une vie professionnelle comme celle là, d autant que je vis et travaille toute la journée de chez moi. Mes perspectives pour l avenir seraient plutôt d essayer de recadrer ma vie et pourquoi pas m astreindre «uniquement» à des horaires de bureau! (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) On préserve quand même une vie privée. Je préserve quand même du temps parce que j ai un petit garçon donc.mais c est sûr ça demande beaucoup de temps, c est pas 35 h parce qu'il faut qu on se tienne au courant des ventes, les ventes c est le dimanche la plupart du temps. (Carole, DEA d histoire de l art, antiquaire) J ai une petite fille, j ai l intention d avoir d autres enfants, oui ça va être dur sur la première année parce que c est l année où elle est toute petite et que c est l année où on crée la structure. D un autre côté comme je vous le disais soit on le faisait maintenant soit on ne le faisait jamais. (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) C est parfois difficile d avoir une vie personnelle heureuse, le fait de travailler 24h sur 24 en entreprise vous évite de vous poser la question de la vie personnelle (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Ils acceptent aussi souvent de travailler sans être rémunérés pour cette activité. Dans certains cas leur situation le leur permet : ils sont bénéficiaires du RMI ou d allocations 10 ÉTUDE DE L OIP - Numéro 6 Janvier 2010

13 chômage 11 ou encore sont en emploi pendant cette phase intermédiaire qu est la création. Donc pour l instant on est RMIstes et de toute façon sur la première année on ne prend pas de salaire. Ça c est un inconvénient De travailler énormément pour rien, on n a pas de salaire pour l instant et on est au 70heures/semaine donc. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Pour l instant on a décidé de ne pas créer de société, en fait l idée c est de réduire au maximum les charges fixes donc on s est dit que c était le meilleur moyen, donc Laurent, celui qui fait les sites web avait une URL à son nom, et nous, on s est monté en auto entrepreneur tous les deux puisque ça nous coûte rien pendant deux ans. ( ) Le statut de l auto entrepreneur c était au départ une idée de pouvoir tester des activités, activités complémentaires ou alors tester une activité pour voir si elle fonctionne.(...) Il faut garder cette idée qu on va créer quelque chose sur deux ans. Que même si on a des opportunités de faire d autres choses, on garde toujours à l esprit qu il faut considérer le collectif, on est plusieurs. (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création) Gérer son entreprise, une première expérience professionnelle atypique Outre l investissement temporel la ou les premières années, la création d une entreprise apparaît comme beaucoup plus qu une simple expérience professionnelle. Dans un premier temps, la polyvalence prévaut, afin de pallier à la faiblesse des moyens financiers. Ces jeunes diplômés sont responsables de la bonne «marche» de leur entreprise et donc s autodisciplinent. L absence de subordination responsabilise et octroie un sentiment de liberté et d indépendance valorisé. L organisation, la concentration et de la responsabilité aussi, me prendre en main, et me forcer à me lever le matin puisque comme je travaille de chez moi c est quand même tentant le lit le matin avec le réveil qui sonne, une certaine discipline. (Catherine, M1 de sociologie, société de réalisation de vidéos d entreprise) Dans notre cas, on a franchement le sentiment d avoir vécu plusieurs vies en 3 ans. La création d entreprise est une expérience qui n a absolument rien de commun avec les études par exemple, mais également avec je dirais le continuum d un travail administratif de bureau, mais pas au sens négatif. Il s agit vraiment de se confronter à des réalités qui sont aussi diverses que dépendantes les unes des autres et on est en permanence à changer de casquette, ce qui veut dire changer de langage, changer d appréhension, changer ça, changer de grille de lecture d une situation selon qu on se place du point de vue du chef d entreprise, du directeur commercial, du réalisateur, du monteur voilà comme on est. Comme on a tout les métiers, on apprend la réalité de façon extrêmement diverse dans une même journée parfois. Donc c est une création, à cet égard, extrêmement enrichissante. (Arnaud, DESS de lettres modernes spécialisées, création d une société de production audiovisuelle) Les avantages à être son propre patron sont réels. Pour les horaires par exemple, je sais que si j ai envie de prendre une journée je la prends, je n ai de compte à rendre à personne, sauf à mon associé. Le travail doit être fait, c est tout. S agissant de l organisation de mon travail ou de la gestion des dossiers au quotidien, je fais ce que je veux. Dans mes relations avec mes artistes c est pareil, c est ma responsabilité, je fais comme je veux. Je me fixe moi même mes objectifs et suis le mieux placé pour savoir jusqu où je peux aller. Je suis entièrement responsable et c est tout de même un avantage indéniable. Etre entièrement autonome est extrêmement responsabilisant. (Charles, DESS administration et gestion de la musique, création d une agence artistique) C est parce que contrairement à mon boulot de consultant en Télécom, j éprouve vraiment un réel plaisir à faire ce que je fais (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) Étant mon propre patron, je vais avoir beaucoup d inconvénients c est-à-dire beaucoup de gestion que je n aurais pas à faire si j étais en entreprise. Mais d un autre côté j aurai aussi une certaine liberté que je ne pourrais pas me permettre si j étais en entreprise. La liberté d activité et moi j ai beaucoup souffert dans mon poste précédent. Derrière tout créateur d entreprise il y a un esprit un peu rebelle au système scolaire. C est-à-dire du manque de souplesse, on va bosser pour nous et que ce qu on ramènera comme chiffre d affaires et bien ça sera pour nous, c est satisfaisant aussi (...) Il y a toujours le rêve on se dit quand on est patron, on gagne plein d argent, ce n est pas vrai du tout mais bon c est sûr qu on a le plaisir de créer quelque chose qui est à soi. C est vraiment personnel donc je dirai que c est épanouissant donc forcément quand ça fonctionne (Camille, DESS au CELSA, création d un cabinet de recrutement) On est un peu souvent sous la gouverne d une espèce de chefaillon, de je sais pas quoi, de services, de trucs, donc c était pas possible. Et alors, je dois avoir un problème d autorité probablement. ( ) A part cette liberté? Et bien évidemment il y a le travail d équipe avec quelqu un. Enfin, c est une rencontre aussi, c est une aventure humaine (Fabien, master de philosophie éthique, société de conseil en entreprise en cours de création.) Finalement, au terme de la création, la formation universitaire devient une référence utile, octroie des compétences sociales qui contribuent à «une utilisation et à un entretien intelligents du capital social» (Krauss, 2009) et qui permet de faire face à l ensemble des contraintes pré-décrites. Peut-être que les gens ont moins de mal à nous accorder des rendez-vous quand ils voient nos diplômes Ca les rassure de voir que nos centres d intérêt ne résident pas uniquement dans la musique. D ailleurs, on me demande souvent ce que je fais comme vrai métier en dehors de la musique. En tous cas, le fait de créer une boîte et d en être le responsable, ça peut donner accès tout d un coup à des dirigeants gérant de grandes entreprises. (Jean, DESS administration et gestion de la musique, création d une société de production) 11 - Des dispositifs sont mis en place pour encourager à la création d entreprise. L ACCRE : dispositif destiné aux demandeurs d emplois, aux bénéficiaires de l allocation de solidarité spécifique, du RSA... qui consiste en une exonération de charges sociales pendant un an. L EDEN : dispositif qui prend la forme d une avance remboursable, et entraîne l exonération des cotisations sociales et le maintient de l allocation de solidarité spécifique prévue dans le cadre de l ACCRE. étude DE L OIP - Numéro 6 Janvier

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi

Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour accéder au marché de l emploi Centre de ressources et de recrutement pour les jeunes diplômés issus de l immigration Lancement d une enquête AFIP dans le cadre du colloque Diversité + Université = Chômage? Freins et perspectives pour

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

L élève et la construction de son projet «post-bac»

L élève et la construction de son projet «post-bac» L élève et la construction de son projet «post-bac» Il apprend à se connaître : - Goûts, intérêts, matières et activités préférées - Aptitudes, compétences, points forts, points faibles - Motivation, niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant

Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant Pour un dialogue réussi enseignant parent parent enseignant le mot du médiateur de l éducation nationale Madame, monsieur, Parent, enseignant, vous aurez l occasion, au long de l année scolaire, de vous

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Des études pour un emploi

Des études pour un emploi Consultation «Universités entreprises» http://www.universites-entreprises.com Des études pour un emploi Premiers résultats filière par filière Mai 6 Union nationale interuniversitaire 8 rue de Musset 7516

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de projets dans le domaine éducatif, social ou socioculturel de l Université de Haute-Alsace Vague C

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant ressources humaines

Licence professionnelle Assistant ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant ressources humaines Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel

Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel Pour Faire Quoi? Avec Qui? Quelles Etapes?Quel Budget? Envies & Réalisation Pour Faire Quoi? Un accompagnement personnel afin de faire le point sur sa carrièreet ses choix de formation ou professionnel.

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

L orientation à l université Les étudiants face au processus d orientation

L orientation à l université Les étudiants face au processus d orientation CHOUARRA NOURA (6502) UFR SCIENCES DE L EDUCATION ATER, Sociologie de l éducation EQUIPE PROFEOR UNIVERSITE LIILE 3 L orientation à l université Les étudiants face au processus d orientation Dans une réflexion

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES

CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES CHARTE QUALITE PROXIM SERVICES 1. Principes généraux La marque Proxim Services, dans ses conditions d octroi et d utilisation, est garante de ses trois piliers : la qualité des services rendus au client

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés

Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion informatisée des organisations - progiciels de gestion intégrés Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR Les fondamentaux du prêt d honneur FIR 1. Les finalités du prêt d honneur FIR Par rapport au créateur : Le prêt d honneur constitue un coup de pouce à la création/reprise

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Avant-propos Être photographe professionnel indépendant, c est avant tout concevoir,

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Les femmes et la création d entreprise

Les femmes et la création d entreprise Les femmes et la création d entreprise Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour 30/01/12 - Sondage «Les femmes & la création d entreprise» mené par pour l APCE, CERFRANCE et le Salon des Entrepreneurs

Plus en détail

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées.

BTS - DUT. Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. BTS - DUT Durée de 2 ans. Nombreux exercices pratiques. DUT dans les universités, les BTS dans des lycées. Les DUT permettent plus facilement la poursuite en école de commerce.. Travail soutenu avec 35

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des achats et des ventes à l'international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

Présentation de l échantillon

Présentation de l échantillon Cette année, rien ne va plus pour la filière AES! Après une baisse de 5,4% d inscrits pour l année 2013-2014 par rapport à l année passée, la licence pluridisciplinaire par excellence souffle ses 40 bougies

Plus en détail

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier

Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier Le marché du travail et la relation formation emploi Véronique Deprez Boudier www.strategie.gouv.fr 18 octobre 2013, Conseil National Education Economie De quoi parle-t-on? La «relation formation emploi»

Plus en détail

Enquête sur l apprentissage auprès des dirigeants d entreprises franciliennes

Enquête sur l apprentissage auprès des dirigeants d entreprises franciliennes LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL Enquête sur l apprentissage auprès des dirigeants d entreprises franciliennes Rapport d étude Viavoice pour la Région Île-de-France INSTITUT VIAVOICE Juin 2014 Contacts

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007

Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 2007 OVE résultats Observatoire de la Vie Étudiante de l Université de Provence (Aix-Marseille I) www.up.univ-mrs.fr/ove Numéro 13 Mai 27 Devenir des diplômés de DUT 24, 24 mois après l obtention du diplôme

Plus en détail

Université de Limoges

Université de Limoges Université de Limoges Employabilité : compétences, stratégies, mobilités Les premières années de vie active des jeunes diplômés Réalisation d une étude sur l employabilité des étudiants de l Université

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts plastiques de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé

Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices du futur dispositif de couverture santé Communiqué de Presse E Information sous embargo jusqu au 4/09 à 9h A trois mois de la généralisation de la complémentaire santé collective Des salariés peu informés et plutôt sceptiques quant aux bénéfices

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH)

Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Les cadres dans la banque : quelle carrière, par quel mode d entrée? Nadège VEZINAT (CEE, CMH) Deux enquêtes sur des cadres de la banque L une achevée: sur la professionnalisation des conseillers financiers

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Master Economie (Economics)

Master Economie (Economics) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie (Economics) Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens

LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens LES PROFESSIONNELS DE SANTE ET LE TIERS PAYANT COMPLEMENTAIRE Enquête Mut Santé/TNS Healthcare auprès de 150 pharmaciens Nouvel opérateur de la gestion du Tiers Payant Complémentaire, Mut Santé a souhaité

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines?

Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Qu est-ce que la Gestion des Ressources Humaines? Chapitre 1 La gestion des ressources humaines (GRH) peut être définie comme la gestion des hommes au travail dans des organisations (Martory et Crozet,

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI.

SOMMAIRE ANNEXE 3... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. ANNEXE 4... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. LES SITES... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. SOMMAIRE I) SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE... 3 1) DESCRIPTION DE MA FILIERE ACTUELLE... 3 2) BILAN DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES... 4 3) BILAN DES COMPETENCES PERSONNELLES... 4 II) DESCRIPTION

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Obligatoire (1) Composante Droit - Economie

Plus en détail