Transfert intergénérationnel d un contrat d assurance vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transfert intergénérationnel d un contrat d assurance vie"

Transcription

1 Transfert intergénérationnel d un contrat d assurance vie Introduction On utilise souvent l assurance vie comme moyen pour transmettre un capital à la génération suivante au décès, mais le contrat d assurance vie peut aussi être utilisé à cette fin du vivant de l assuré de manière avantageuse sur le plan fiscal. En effet, la Loi de l impôt sur le revenu (la «Loi») permet le transfert en franchise d impôt d un contrat d assurance dans certaines circonstances précises. Dans le présent bulletin Actualité fiscale, nous examinons les règles fiscales qui régissent le transfert en franchise d impôt et les possibilités qu il offre en matière de planification. Transferts entre personnes ayant un lien de dépendance Normalement, quand un titulaire transfère un intérêt dans son contrat d assurance vie à une personne avec laquelle il a un lien de dépendance ou à une personne à titre gratuit, il est présumé avoir cédé le contrat moyennant une somme égale à la valeur de cet intérêt conformément au paragraphe 148(7) de la Loi. Le paragraphe 148(9) de la Loi stipule que cette «valeur» est égale à la valeur de rachat («VR») du contrat et qu elle est nulle s il n y a pas de valeur de rachat. Ainsi, la somme incluse dans le revenu du titulaire est égale au montant de la VR du contrat qui excède le coût de base rajusté («CBR») du contrat. Transfert en franchise d impôt à un enfant Cependant, la Loi permet dans certains cas où le transfert est fait à une personne ayant un lien de dépendance que le produit soit égal au CBR du contrat; le transfert est alors en franchise d impôt. Le cessionnaire est présumé avoir acquis un intérêt dans le contrat pour une valeur égale au CBR. Le paragraphe 148(8) de la Loi permet le transfert en franchise d impôt à un enfant si : 1. le contrat est transféré à titre gratuit à l enfant du titulaire et 2. la personne assurée est un enfant du titulaire ou du cessionnaire. Les règles fiscales qui régissent les transferts en franchise d impôt étant complexes, il faut accorder une attention particulière au libellé du paragraphe 148(8) de la Loi. Les nombreuses lettres d interprétation technique de l Agence du revenu du Canada («ARC»), dont nous faisons mention dans la présente, témoignent de la complexité de ces règles. La définition du terme «enfant» est très large. La définition donnée au paragraphe 148(9) de la Loi inclut celle du paragraphe 70(10). Cette disposition étend la définition aux petits-enfants, aux arrièrepetits-enfants et aux personnes de moins de 19 ans qui sont entièrement à la charge du contribuable et dont celui-ci a la garde. On trouve une définition élargie du terme «enfant» au paragraphe 252(1) de la Loi. Par exemple, la Loi permet un transfert en franchise d impôt lorsque le grand-père ou la grand-mère est titulaire du contrat, son fils est l assuré et le petit-fils est le cessionnaire. 1

2 La définition du terme «enfant» couvre les enfants nés du conjoint du contribuable, ainsi que ceux qui sont nés du conjoint d un enfant du contribuable. Prenons le cas d une famille reconstituée, sur trois générations. L enfant né d un conjoint est considéré comme celui de l autre conjoint en vertu de l alinéa 252(1)(c) de la Loi, qui stipule qu est considéré comme un enfant l enfant de l époux ou conjoint de fait du contribuable. L enfant d une famille reconstituée est aussi considéré comme l enfant des grands-parents de la famille reconstituée en vertu du paragraphe 70(10) de la Loi, qui stipule que les petits-enfants d un contribuable sont assimilés à ses enfants. Étant donné que les enfants d un conjoint sont considérés comme ceux de l autre, ils sont aussi considérés comme ceux des grandsparents de la famille reconstituée. Cependant, pour qu un transfert puisse être effectué en franchise d impôt, il faut que le destinataire soit considéré comme un «enfant» au sens de la Loi au moment du transfert. Dans la lettre d interprétation n o E5, l ARC s est exprimée sur le maintien du lien de parenté entre un enfant adulte et son beau-père ou sa belle-mère après le décès de son père ou de sa mère. Dans un tel cas, l enfant adulte n est plus considéré comme un enfant de son beau-père ou de sa belle-mère, puisqu il n a à aucun moment été entièrement à charge de ce dernier ou cette dernière, qui ne l a pas adopté de droit ou de fait. Dans le même ordre d idée, en cas de décès du père ou de la mère d un enfant, on considère que ce dernier et son beau-père ou sa bellemère n ont plus de lien de parenté créé par le mariage, puisque le mariage est présumé dissous par le décès. La définition du terme «enfant» n étant plus applicable, le contrat ne peut pas être transféré en franchise d'impôt. La situation est la même en cas de rupture du mariage avant le transfert. La définition du terme «enfant» peut aussi englober les neveux et nièces qui étaient entièrement à la charge du contribuable et dont le contribuable avait la garde et la surveillance en droit ou de fait avant qu ils atteignent l âge de 19 ans, ou qui étaient entièrement à la charge du contribuable après avoir atteint l âge de 19 ans. L application de la définition du terme «enfant» peut dépendre, dans ce cas, de celle de l expression «entièrement à la charge» et peut varier d un cas à l autre. La lettre d interprétation technique n o de l ARC, datée du 17 octobre 2001, confirme que le transfert en franchise d impôt n est pas permis lorsque le contrat est transféré à l enfant du titulaire et que ce dernier est l assuré au titre du contrat. Le contrat doit être transféré directement à l enfant. Il ne peut pas être transféré à une fiducie, même si le bénéficiaire de la fiducie est un enfant qui serait normalement admissible au transfert en franchise d impôt à titre «d enfant» (voir la lettre d interprétation technique n o datée du 19 janvier 1999). Lors de la table ronde 2008 de la Conference for Advanced Life Underwriting («CALU»), on a demandé à l ARC si les dispositions du paragraphe 148(8) de la Loi s appliquaient lorsque l intérêt dans un contrat d assurance vie était transféré à une personne mineure ou mentalement incapable de gérer ses biens et qui était représentée par un tuteur aux biens. L ARC a répondu que le fait de nommer un tuteur aux biens pour gérer les finances d un mineur ou d une personne qui est mentalement incapable de le faire elle-même n a pas de répercussions sur la propriété de l intérêt dans le contrat puisque le tuteur aux biens agit uniquement au nom de la personne incapable. Le bien en question (l intérêt dans le contrat d assurance vie) appartient toujours à l enfant. Toutes les autres conditions étant remplies, l ARC a confirmé que le paragraphe 148(8) s appliquait et que le contrat pouvait être transféré à l enfant en franchise d impôt (voir la lettre d interprétation technique n o C6 datée du 29 avril 2008). Il faut aussi prêter attention à la disposition selon laquelle un enfant du titulaire du contrat ou du cessionnaire est la personne assurée au titre du contrat. L ARC a émis de nombreux commentaires sur cette question. L ARC a fait valoir que le mot «la» semble indiquer qu il ne peut y avoir qu un seul assuré (même si tous les assurés sont des enfants). Lors de la Table ronde sur la politique fiscale tenue par la CALU en 2004, on a discuté du cas d un contrat couvrant deux assurés. Les deux assurés étaient les enfants du titulaire et celui-ci souhaitait transférer le contrat à l un des deux enfants. L ARC a indiqué que le transfert ne pourrait pas être fait en franchise d impôt dans ce cas-là, car le paragraphe stipule qu un enfant doit être «la» personne assurée; par conséquent, un seul assuré au titre du contrat pourrait être le cessionnaire pour que le transfert soit effectué en franchise d impôt (voir la lettre d interprétation technique n o C6 datée du 4 mai 2004). Dans son commentaire daté du 29 août 2005 (n o E5), l ARC a voulu établir si le paragraphe 148(8) de la Loi s appliquait dans une situation où l un des parents (le père ou la mère) et son enfant étaient assurés au titre du contrat au moment de son établissement. Par la suite, la 2

3 couverture sur la tête du père ou de la mère, selon le cas, a été résiliée, ce qui laissait l enfant seul assuré au moment du transfert du contrat. L ARC a confirmé que le paragraphe 148(8) de la Loi s applique généralement quand le titulaire transfère un contrat d assurance vie à titre gratuit à son enfant et que l enfant du titulaire ou du cessionnaire est la personne assurée au titre du contrat. L ARC a toutefois indiqué que le retrait d un des assurés au titre d un contrat sur plusieurs têtes pourrait avoir des conséquences fiscales. Dans d autres interprétations techniques, l ARC a précisé que pour déterminer si une telle modification était fondamentale et constituait ou non une disposition aux termes de l alinéa 148(10)d) de la Loi, il fallait se baser sur les faits. La lettre d interprétation n o C6 datée du 3 mai 2005 traitait d un contrat sur deux têtes dont le capital-décès était payable au dernier décès et dont les assurés étaient le père ou la mère et son enfant. L enfant était le titulaire successeur (aussi appelé titulaire en sous-ordre) désigné dans le contrat. Au décès du père ou de la mère, le contrat devait être transféré à l enfant. L ARC a indiqué qu au moment du décès il n y aurait plus qu un assuré au titre du contrat sur deux têtes, en l occurrence l enfant. Toutes les autres conditions étant remplies, l ARC a conclu que le paragraphe 148(8) de la Loi s appliquerait et que le contrat pourrait être transféré à l enfant en franchise d impôt. Dans la lettre d interprétation n o E5 datée du 12 décembre 2005, on a demandé à l ARC de donner son avis sur une autre question touchant un contrat d assurance souscrit sur deux têtes avec capital-décès payable au dernier décès. La question était de savoir si un contrat couvrant deux personnes lors de son établissement serait admissible au transfert en franchise d impôt prévu par le paragraphe 148(8) de la Loi si l un des assurés décédait avant le transfert. L ARC a répondu qu en général, le fait qu il y ait eu plus d un assuré au titre du contrat lorsqu il a été établi n empêchait pas le transfert du contrat à son CBR, conformément au paragraphe 148(8) de la Loi, pourvu qu il n y ait qu un seul assuré au titre du contrat lors du transfert. Dans la lettre d interprétation n o datée du 19 mai 2005, on demandant à l ARC si le beau-père ou la belle-mère d un enfant adulte continuait d être lié (du point de vue fiscal) à ce dernier après le décès du père ou de la mère de l enfant. L ARC a répondu que lorsque le beau-père ou la belle-mère est lié(e) par les liens du mariage à un enfant adulte, lors de la rupture du mariage par suite d un divorce ou du décès du conjoint, le beau-fils ou la belle-fille adulte cessera d être lié(e) «par les liens du mariage» ou «par les liens du sang» aux parents ainsi qu aux frères et sœurs du conjoint décédé. Si un contrat d assurance vie est transféré après le divorce ou le décès du conjoint, le beau-fils ou la belle-fille adulte n est pas considéré(e) comme un «enfant» au sens de la Loi au moment du transfert. Par conséquent, les conditions énoncées au paragraphe 148 (8) ne seraient pas remplies dans ce cas et le contrat ne pourrait pas être transféré en franchise d impôt. De plus, l ARC a confirmé dans la lettre d'interprétation technique n o du 5 juin 2013 qu un contrat détenu conjointement par les parents et transféré à un enfant sera admissible à un transfert en franchise d impôt. Le paragraphe 148(8) s applique lorsque l intérêt du titulaire d un contrat d assurance vie est transféré à son enfant à titre gratuit et que la personne dont la vie est assurée en vertu du contrat est un enfant du titulaire. L'ARC a précisé que le fait que le contrat était détenu conjointement par les parents avant le transfert n'empêchait pas, en soi, le transfert du contrat à son coût de base rajusté conformément au paragraphe 148(8) de la Loi. Le paragraphe 148(8) fait expressément référence à «l'intérêt du titulaire d'une police», ce qui couvrirait les intérêts respectifs de l'un ou l'autre des titulaires du contrat. Bref, la Loi permet le transfert en franchise d impôt d un contrat d assurance vie dans certaines circonstances précises. Il faut noter que le paragraphe 148(8) ne s applique pas aux contrats de rente. Transfert du contrat d assurance et titulaire successeur Le paragraphe 148(8) de la Loi, qui permet le transfert en franchise d impôt, ne s applique pas dans le cas d un contrat transféré du père ou de la mère à un enfant par testament (voir la lettre d interprétation technique n o datée du 15 février 1995). Au décès du titulaire du contrat, le contrat est d abord transféré à la succession puis à l enfant, ce qui entraîne la disposition du contrat. Dans ce cas précis, il y a disposition du contrat par le titulaire décédé et tout gain réalisé sur le contrat sera inscrit dans la dernière déclaration de revenus du défunt. (À noter que les pratiques administratives varient d un assureur à l autre et qu il arrive parfois que le T5 soit émis à la succession, et non au défunt, dans de telles circonstances.) Pour résoudre ce problème, on peut nommer l enfant titulaire successeur ou titulaire en sous-ordre. L ARC a confirmé que le transfert en franchise d impôt serait alors permis (voir la lettre d interprétation technique n o datée du 3 septembre 1996). Quand un titulaire successeur est 3

4 désigné, le contrat n est pas inclus dans la succession; il est plutôt transféré au titulaire successeur désigné. Si le titulaire successeur est un enfant aux termes du paragraphe 148(8) de la Loi, le transfert en franchise d impôt est autorisé à condition que les autres exigences de cette disposition soient respectées. Il est à souligner qu un tel transfert ne devrait se faire que si l enfant a au moins 16 ans, âge à partir duquel il est réputé être apte à gérer un contrat d assurance (voir l article 202 de la Loi sur les assurances de l Ontario). En général, la désignation d un titulaire successeur permet en outre de réduire les exigences administratives. Quand un titulaire successeur est désigné, il n est pas nécessaire d obtenir une copie homologuée ou notariée du testament et il y a moins de formulaires à remplir, ce qui permet d épargner temps et argent. De plus, comme le contrat est transmis directement au titulaire successeur sans passer par la succession, il est à l abri des créanciers de la succession. Transfert en franchise d impôt d un contrat au conjoint lorsque l assuré est un enfant Avec une saine planification, la propriété conjointe peut aussi permettre le transfert en franchise d impôt d un contrat d assurance. Si un contrat sur la tête d un enfant est détenu conjointement par le père et la mère (conjoints), au décès de l un ou l autre son intérêt dans le contrat est transféré au conjoint survivant à son CBR, conformément au paragraphe 148(8.2) de la Loi. Le conjoint survivant pourra plus tard transférer le contrat à l enfant en franchise d impôt en vertu du paragraphe 148(8) de la Loi. Au moment de mettre en place une entente de propriété conjointe, il faut tenir compte des conséquences que pourrait entraîner l incapacité de l un des cotitulaires. Comme les deux titulaires doivent autoriser par écrit toutes les opérations visant le contrat, l incapacité de l un aurait pour effet de limiter ce que l autre peut faire du contrat. Pour remédier à ce problème, il faudrait dresser une procuration générale visant l ensemble des biens, dans laquelle on traiterait expressément de la capacité du mandataire de gérer le contrat au nom du titulaire devenu inapte. Il peut aussi y avoir transfert en franchise d impôt au conjoint quand un contrat sur la tête d un enfant est transféré par testament au conjoint survivant conformément au paragraphe 148(8.2) de la Loi. Par la suite, le contrat pourra être transféré en franchise d impôt par le conjoint survivant à l enfant, à condition que les exigences stipulées au paragraphe 148(8) aient été respectées. Possibilités de planification La capacité de transférer avec report d impôt un intérêt dans un contrat d assurance vie ouvre un large éventail de possibilités en matière de planification fiscale et successorale. En résumé, le transfert intergénérationnel d un contrat d assurance permet le surprovisionnement d un contrat établi sur la tête d un enfant ou d un petit-enfant par le père, la mère, le grand-père ou la grand-mère, puis son transfert à l enfant ou au petit-enfant, de manière à placer et transférer le patrimoine de façon avantageuse sur le plan fiscal. En général, ce type d entente est passé entre le père ou la mère et un enfant. Le grand-père ou la grand-mère pourrait aussi assurer un enfant d âge adulte et transférer le contrat à un petit-enfant. La méthode suivante est aussi courante : le grand-père ou la grand-mère assure son petit-enfant, puis transfère le contrat à un enfant d âge adulte qui plus tard le transférera au petit-enfant. Comme nous l avons indiqué plus haut, on peut aussi planifier de manière à profiter des dispositions relatives au transfert en franchise d impôt à un conjoint, qui transfère ensuite le contrat à un enfant ou un petitenfant. Toutes ces situations sont autant d exemples où le fractionnement du revenu entre parents ou grands-parents et enfants ou petits-enfants est possible. Le contrat d assurance vie sert souvent d instrument d épargne à imposition reportée en vue d une dépense future, comme les frais d études universitaires d un enfant ou l achat d une maison. L autre facteur important à prendre en considération est «l assurabilité». L assurance souscrite sur la tête d un enfant aujourd hui demeurera en vigueur même si l enfant devient plus tard inassurable. Pourvu que l enfant ou le petit-enfant ait au moins 18 ans au moment du transfert, le gain imposable réalisé plus tard au rachat ou à la disposition du contrat sera attribué à l enfant et non au père, à la mère, au grand-père ou à la grand-mère. Toutefois, si le transfert en franchise d impôt est effectué et que le contrat est racheté avant que l enfant ait atteint l âge de 18 ans, les règles d attribution s appliquent. Le gain réalisé sur le contrat par suite de sa disposition entre alors dans le revenu du père, de la mère, du grand-père ou de la grand-mère, ce qui annule l avantage du transfert en franchise d impôt. Lorsque l enfant atteint 18 ans, les règles d attribution ne s appliquent plus et ce, même si l enfant était mineur lorsque le transfert en franchise d impôt a eu lieu. 4

5 Le montant du provisionnement d un contrat exonéré et de son accroissement avec report d impôt est limité. En général, le montant exonéré d impôt est fonction de l âge de l assuré, de la durée du contrat et du capital assuré. Plus l assuré est jeune et le capital assuré est modeste, plus le montant exonéré est faible. En règle générale, le capital assuré des contrats établis sur la tête de jeunes assurés est relativement peu élevé, à moins que la fortune familiale ne justifie une couverture plus importante. Par conséquent, quand l assuré est d âge mineur, le faible montant exonéré pourrait nuire à la constitution de valeurs de rachat importantes. Une des méthodes permettant de créer de plus importantes valeurs de rachat est de souscrire un contrat dont le titulaire initial est le grand-père ou la grand-mère et l assuré, le père ou la mère. Le grand-père ou la grand-mère peut transférer la propriété du contrat au petit-enfant. Selon ce scénario, le grand-père ou la grand-mère pourrait décéder avant que l enfant n ait atteint l âge de 18 ans. Pour parer à cette éventualité, il peut désigner son conjoint (grand-père ou grand-mère) comme titulaire successeur du contrat, et celui-ci ou celle-ci pourra le transférer par la suite au petit-enfant. Le contrat pourrait aussi être transféré en franchise d impôt en vertu du paragraphe 148(8) au père ou à la mère assuré(e), mais le transfert subséquent au petit-enfant ne serait pas admissible en vertu du paragraphe 148(8). Une autre façon d utiliser le contrat à des fins de planification consisterait pour l enfant ou le petitenfant à utiliser la valeur de rachat comme garantie pour obtenir un prêt. Dans ce scénario, le père, la mère, le grand-père ou la grand-mère verse des fonds au contrat d assurance vie de sorte que la valeur du contrat augmente avec report d impôt, sans dépasser la limite d exonération. Quand l enfant ou le petit-enfant a atteint au moins l âge de 18 ans, le contrat lui est transféré en franchise d impôt. Plus tard, quand l enfant a besoin de fonds, il peut céder le contrat d assurance en garantie d un prêt bancaire. Il peut utiliser cet argent pour payer ses frais d études postsecondaires, faire une mise de fonds à l achat d une maison ou pour faire des placements. Le prêt peut être structuré de manière à ce qu aucun remboursement ne soit exigé avant le décès de l assuré. Cependant, les institutions bancaires pourraient avoir des réticences si le grand-père ou la grand-mère souscrivait le contrat sur la tête de l un des petits-enfants et, par la suite, transférait le contrat au père ou à la mère. Cela semblerait douteux pour l institution, car le titulaire et l assuré seraient deux personnes différentes. Comme la stratégie de l emprunt est complexe, il est important d en discuter avec un expert en tenant compte de l ensemble du plan successoral du particulier. Éléments à prendre en considération avant de transférer un contrat L un des principaux risques que présente le transfert d un contrat d assurance vie pour le père, la mère, le grand-père ou la grand-mère est qu il perde le contrôle de l argent qu il y a placé. Il est possible de remédier à ce problème en désignant un bénéficiaire irrévocable. En se désignant bénéficiaire irrévocable de son contrat, le père, la mère, le grand-père ou la grand-mère pourrait conserver le contrôle du contrat après le transfert. Plus tard, il pourrait céder le contrôle par simple voie de consentement. Quand un intérêt dans un contrat est transféré à un enfant ou petit-enfant et que celui-ci est marié, il se peut que les lois régissant le patrimoine familial entrent en jeu. Dans certaines provinces, l intérêt dans un contrat d assurance vie peut être inclus dans le patrimoine familial et faire partie des biens partagés à la rupture du mariage. Il est donc important de bien choisir le moment du transfert, et celui-ci ne devrait pas avoir lieu si la situation familiale du cessionnaire est incertaine. Dans la plupart des provinces, la législation stipule que toute personne âgée d au moins 16 ans est apte à passer un contrat exécutoire. Par conséquent, aucun contrat d assurance ne devrait être transféré à une personne de moins de 16 ans. L application des règles d attribution devrait aussi être prise en considération. Toutefois, si le transfert en franchise d impôt est effectué et que le contrat est racheté avant que l enfant ait atteint l âge de 18 ans, les règles d attribution s appliquent. Le gain réalisé sur le contrat par suite de sa disposition entre alors dans le revenu des parents ou des grands-parents. 5

6 Compte tenu des deux éléments ci-dessus, il est préférable pour des raisons tant juridiques que fiscales de ne pas transférer un contrat à une personne de moins de 18 ans. Autres possibilités de planification Une autre façon de répondre aux exigences du paragraphe 148(8) de la Loi est de créer une fiducie qui serait titulaire du contrat d assurance vie afin de transférer celui-ci à un enfant. (Pour en savoir plus sur l utilisation des fiducies, reportez-vous au bulletin Actualité fiscale intitulé «Les fiducies un outil de planification».) Une fiducie peut être provisionnée dans le but de payer les primes d assurance afin que le contrat demeure en vigueur au profit de l enfant. Le fait que la fiducie soit titulaire du contrat d assurance permet d éviter que celui-ci soit détenu par une personne d âge mineur et de parer à l éventualité que le conjoint, le père ou la mère devienne inapte. Plus tard, à un moment opportun, les fiduciaires pourraient transférer en franchise d impôt le contrat à un enfant (par exemple une nièce ou un neveu), qui est bénéficiaire du capital de la fiducie (en conformité avec le paragraphe 107(2) de la Loi). La fiducie pourrait prévoir des solutions de rechange quant à la distribution du produit de l assurance pour le cas où l enfant décèderait avant le cédant (l auteur du transfert). Comme il a été mentionné plus haut, le transfert d un contrat existant à une fiducie est considéré comme une disposition qui pourrait créer un gain sur contrat imposable. Conclusion Le transfert d un contrat d assurance est un moyen efficace sur le plan fiscal de transmettre un patrimoine. Il est nécessaire de suivre de près les dispositions de la Loi à l égard des transferts en franchise d impôt afin qu elles soient respectées et que le transfert du contrat puisse être fait en franchise d impôt. En général, le transfert d un contrat d assurance vie s intègre dans des stratégies de planification ayant pour but, notamment, le paiement des frais d études universitaires, l achat d une maison ou le financement de placements. Mise à jour : avril 2015 Le Service Fiscalité, retraite et planification successorale de Manuvie rédige régulièrement divers articles. Cette équipe, composée de comptables, de conseillers juridiques et de professionnels de l assurance, fournit des renseignements spécialisés sur des questions touchant le droit, la comptabilité et l assurance vie, ainsi que des solutions à des problèmes complexes de planification fiscale et successorale. En publiant ces articles, Manuvie ne s engage pas à fournir des conseils professionnels d ordre juridique, comptable ou autre. Pour obtenir ces types de conseils, on aura recours aux services d un spécialiste. Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention des clients. Le présent document est protégé par le droit d auteur. Il ne peut être reproduit sans l autorisation écrite de Manuvie. Le nom Manuvie, le logo qui l accompagne, les quatre cubes et les mots «solide, fiable, sûre, avant-gardiste» sont des marques de commerce de La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers qu elle et ses sociétés affiliées utilisent sous licence. 6

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

Disposition des contrats d assurance vie

Disposition des contrats d assurance vie Disposition des contrats d assurance vie Introduction Les titulaires de contrat sont tenus d inclure dans leur revenu imposable tous les gains réalisés à la disposition d une partie ou de la totalité des

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail

La propriété d un contrat d assurance vie : guide à l intention des conseillers professionnels

La propriété d un contrat d assurance vie : guide à l intention des conseillers professionnels La propriété d un contrat d assurance vie : guide à l intention des conseillers professionnels Unité de Planification Fiscale et Successorale Qui détient l assurance vie? Votre client a besoin d une assurance

Plus en détail

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Il faut tenir compte de divers éléments au moment de choisir le titulaire d un contrat d assurance vie. Le présent

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Le point de vue du particulier L assurance vie est bien connue pour sa capacité de procurer des liquidités qui permettent de

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par une société Introduction Le présent bulletin Actualité fiscale examine les questions et conséquences fiscales à prendre en considération lorsqu

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Convention de partage de la prime Modèle

Convention de partage de la prime Modèle Convention de partage de la prime Modèle Les parties détiennent conjointement le contrat d assurance vie. Le titulaire du capital-décès (CD) (normalement, le capital assuré) paie «un montant raisonnable»

Plus en détail

Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés

Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés Comptabilisation des contrats d assurance vie et d assurance maladies graves détenus par des sociétés Introduction Une société peut être titulaire d un contrat d assurance vie pour diverses raisons, notamment

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Compte de dividendes en capital

Compte de dividendes en capital Compte de dividendes en capital Introduction Au Canada, l imposition des sociétés privées repose sur le principe fondamental de l intégration. Le bénéfice réalisé par une société privée et distribué à

Plus en détail

Rentes garanties. Chacun des avantages ci-dessus est discuté plus en détail dans les pages qui suivent.

Rentes garanties. Chacun des avantages ci-dessus est discuté plus en détail dans les pages qui suivent. Rentes garanties La structure financière «adossée» ou fondée sur une «rente garantie» est un concept très familier pour la plupart des planificateurs financiers. Elle décrit la situation selon laquelle

Plus en détail

Le régime privé d assurance-maladie (RPAM)

Le régime privé d assurance-maladie (RPAM) Le régime privé d assurance-maladie (RPAM) Introduction En général, les RPAM sont très avantageux sur le plan fiscal : pour les employeurs, les cotisations sont déductibles et pour les employés, les cotisations

Plus en détail

Imposition des contrats d assurance maladies graves détenus par des particuliers

Imposition des contrats d assurance maladies graves détenus par des particuliers Imposition des contrats d assurance maladies graves détenus par des particuliers Introduction Le présent bulletin Actualité fiscale traite de la nature de l assurance maladies graves et de son imposition

Plus en détail

GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE

GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE GUIDE SUR LES FIDUCIES D ASSURANCE Il est important pour vous d avoir des options... pour transmettre vos économies à la génération suivante. Si vous désirez prévoir

Plus en détail

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES

PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES PARTAGE DES INTÉRÊTS DANS UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS ET DES COMPTABLES Conventions d assurance-vie en copropriété et d assurance-vie en partage des coûts et bénéfices La

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

Avances sur police. I. Aperçu général

Avances sur police. I. Aperçu général Avances sur police Plusieurs contrats d assurance (comme les polices d assurance vie universelle) permettent aux titulaires de polices d affecter des dépôts au volet placements d un compte permettant le

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Planification financière pour les personnes de même sexe

Planification financière pour les personnes de même sexe Planification financière pour les personnes de même sexe Le 20 juillet 2005, l adoption de la Loi sur le mariage civil, qui appuyait l accès au mariage des conjoints de même sexe au Canada entier, a marqué

Plus en détail

Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise

Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise Solutions d assurance pour les propriétaires de petite entreprise Les petites entreprises échouent pour diverses raisons : manque de planification, gestion déficiente, financement inadéquat, ralentissement

Plus en détail

16 Solut!ons pour planifier vos finances

16 Solut!ons pour planifier vos finances Quelles options s offrent à vous en cette saison des REER? 16 Solut!ons pour planifier vos finances Coup d œil sur les fonds communs et les fonds distincts Vous savez sûrement que vous devriez cotiser

Plus en détail

Introduction Futures modifications au test d exonération

Introduction Futures modifications au test d exonération Test d exonération Introduction Aux fins de l impôt sur le revenu, un contrat d assurance vie est considéré comme un contrat exonéré ou comme un contrat non exonéré. Dans le cas d un contrat exonéré, le

Plus en détail

L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective

L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective L assurance individuelle dans les régimes d assurance collective Introduction On utilise parfois les régimes d assurance collective pour procurer à certains groupes d employés, par exemple les cadres,

Plus en détail

Protection contre les créanciers et assurance vie

Protection contre les créanciers et assurance vie Protection contre les créanciers et assurance vie Introduction En général, les biens d un particulier ou d une entité constituent pour les créanciers une garantie en cas du non-paiement de dettes, peu

Plus en détail

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Solutions d assurance-vie progresse, les affaires aussi Protection de la vie Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Augmentez le flux de trésorerie de votre entreprise grâce à une police d assurance-vie

Plus en détail

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire

SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT. Aide-mémoire SOLUTIONS DE LA BANQUE MANUVIE POUR DES CONTRATS D ASSURANCE PERMANENTE DONNÉS EN GARANTIE D UN PRÊT Aide-mémoire 1 Solutions de la Banque Manuvie pour des contrats d assurance permanente donnés en garantie

Plus en détail

Demande de modification mineure

Demande de modification mineure 1, Complexe Desjardins 95 St. Clair Avenue West ontréal (Québec) H5B 1E2 Toronto ON 4V 1N7 Assurance Épargne Demande de modification mineure Remplir le formulaire EN LETTRES AJUSCULES. Instructions Veuillez

Plus en détail

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta

Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Addenda au Compte de retraite immobilisé (CRI) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre

Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 11 Mettez vos bénéfices non répartis à l œuvre De nombreux propriétaires d entreprise ont accumulé des sommes

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Compte d épargne libre d impôt LES FAITS

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Compte d épargne libre d impôt LES FAITS SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Compte d épargne libre d impôt LES FAITS Tout ce que vous devez savoir au sujet des comptes d épargne libre d impôt (CELI) Avant 2009, bien des

Plus en détail

Stratégie de transfert du patrimoine familial GUIDE DU CONSEILLER

Stratégie de transfert du patrimoine familial GUIDE DU CONSEILLER Stratégie de transfert du patrimoine familial MD GUIDE DU CONSEILLER Table des matières Introduction... 2 Que doivent faire les clients?...3 Transfert de propriété...3 Établissement de la police...4 Les

Plus en détail

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek

Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Planifier la période après le décès : Fiducies testamentaires Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Août 2015

Plus en détail

Compte d épargne libre d impôt LES FAITS

Compte d épargne libre d impôt LES FAITS Compte d épargne libre d impôt LES FAITS Tout ce que vous devez savoir au sujet des comptes d épargne libre d impôt (CELI) Avant 2009, bien des Canadiens plaçaient leur épargne dans un régime enregistré

Plus en détail

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI)

LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) LES FAITS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Tout ce que vous devez savoir au sujet des CELI Avant 2009, la plupart des Canadiens plaçaient leurs épargnes dans un REER, puisque leurs cotisations étaient

Plus en détail

L assurance-vie. Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions

L assurance-vie. Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions L assurance-vie Caractéristiques Ι Atouts Ι Solutions L assurance-vie Caractéristiques 3 Atouts 7 Solutions 8 2 Caractéristique du contrat d assurance-vie Un contrat d assurance- vie est un contrat en

Plus en détail

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples

Attention au piège des contrats d assurance vies multiples Attention au piège des contrats d assurance vies multiples décembre 2014 L une des raisons qui rendent attrayants les contrats d assurance-vie détenus par des sociétés, c est la possibilité de produire

Plus en détail

UN REVENU sur lequel VoUs pouvez compter

UN REVENU sur lequel VoUs pouvez compter Les rentes Manuvie UN REVENU sur lequel vous pouvez compter Un revenu sur lequel vous pouvez compter Les Canadiens qui prennent leur retraite aujourd hui sont en meilleure santé et beaucoup plus actifs

Plus en détail

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1

Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 19 Profitez au maximum de votre garantie à l échéance 1 De nombreuses personnes détiennent des contrats à

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal

Date d acquisition ou d établissement de la police. Traitement fiscal NOTES EXPLICATIVES CRITÈRE D EXONÉRATION DES POLICES D ASSURANCE-VIE LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU La Loi de l impôt sur le revenu (la Loi) prévoit des règles concernant l imposition du revenu gagné sur

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À

FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE PRIMERICA DU CANADA FONDS SIMPLE BON SENS ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS CRI DE L ONTARIO Votre addenda Vous trouverez ci-joint l addenda relatif à l immobilisation

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 5 Retirer des fonds d un régime immobilisé Les fonds de pension constituent une source importante de revenu

Plus en détail

Transmission d un chalet Le garder dans la famille

Transmission d un chalet Le garder dans la famille Transmission d un chalet Le garder dans la famille BIBLIOTHÈQUE D ARTICLES ÉDUCATIFS - PLANIFICATION SUCCESSORALE Introduction L article qui suit a été préparé pour vous permettre de clarifier certaines

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager (Québec) Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec Page 1 de 6 inc. a droit aux prestations de retraite qui sont régies par la (nom du constituant en caractères d'imprimerie) Loi du, et il désire transférer ces montants dans un Fonds de revenu viager (FRV)

Plus en détail

L assurance-santé au Canada

L assurance-santé au Canada L assurance-santé au Canada Guide sur la fiscalité L assurance-santé et la tutelle, les procurations et les fiducies Décembre 2013 La vie est plus radieuse sous le soleil Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants

Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds en catégorie de société de Manuvie : des solutions de placement fiscalement avantageuses pour les épargnants Les fonds de placement structurés en catégorie de société offrent de multiples avantages

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance

Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Un guide pour le conseiller Le Régime de retraite assurée d entreprise de BMO MD Assurance Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Table des matières Introduction au

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises

La cession en garantie d une assurance-vie : un outil de planification financière pour les particuliers et les entreprises À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS CRÉER UN EFFET DE LEVIER AVEC UN CONTRAT D ASSURANCE-VIE GUIDE À L INTENTION DES AVOCATS, DES COMPTABLES ET DES CONSEILLERS EN ASSURANCE La cession en garantie d une

Plus en détail

Rupture du mariage Assurance vie et droits de propriété

Rupture du mariage Assurance vie et droits de propriété Rupture du mariage Assurance vie et droits de propriété La rupture d un mariage peut avoir une incidence importante sur les plans successoraux qui comprennent de l assurance vie. L assurance vie souscrite

Plus en détail

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société

Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Les incidences fiscales de l assurance vie détenue par une société Au moment de souscrire une police d assurance, il est important de se demander si le titulaire devrait être une personne ou une société.

Plus en détail

Guide de planification testamentaire

Guide de planification testamentaire Servez-vous de ce guide de planification testamentaire avant de rencontrer votre avocat ou notaire pour rédiger votre testament. L information qu il renferme vous sera utile pendant vos entretiens avec

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide de planification testamentaire

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide de planification testamentaire SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide de planification testamentaire Table des matières Glossaire... 1 Introduction... 2 Votre patrimoine... 2 Vos légataires Votre conjoint...

Plus en détail

VIVRE AVEC CONFIANCE.

VIVRE AVEC CONFIANCE. VIVRE AVEC CONFIANCE. Pour mieux vous démontrer le rôle de l assurance-vie au sein de cette stratégie, nous utiliserons des illustrations comportant les éléments suivants : une compagnie (OPCO), une société

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF

ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF PLACEMENTS AGF INC. ADDENDA RELATIF À L IMMOBILISATION DES FONDS AGF FRV DU FÉDÉRAL REERI DU FÉDÉRAL FRVR DU FÉDÉRAL REIR DU FÉDÉRAL Addenda relatif à l immobilisation des fonds Vous trouverez ci-joint

Plus en détail

Imposition des sociétés

Imposition des sociétés Imposition des sociétés Introduction L imposition des sociétés est un sujet qui revêt une grande importance pour toute personne qui s occupe de planification financière ou successorale. La mise en place

Plus en détail

Planification successorale

Planification successorale Planification successorale Suzanne Désy L.L.B, D.D.N, Pl. Fin Aujourd hui Fiducie exclusive au conjoint Compte de dividende en capital (CDC) Règle sur la minimisation des pertes Fiducie exclusive au conjoint

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR

Bulletin fiscal. Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR Bulletin fiscal Septembre 2011 PLACEMENTS EFFECTUÉS DANS UN REER OU UN FERR À certaines conditions, un particulier peut utiliser les fonds de son REER autogéré ou de son FERR autogéré pour investir sous

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé Retirer des fonds d un régime immobilisé S T R A T É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É N o 5 Les fonds de pension constituent une source importante de revenu de retraite, mais les restrictions

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société

FONDS DE PLACEMENT MPPM. Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société FONDS DE PLACEMENT MPPM Regroupement par ménage et réductions de frais de gestion Fonds en catégorie de société Donnez de la valeur à vos placements Les Mandats privés de placement Manuvie Fonds de placement

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous

CIG d Investissements Manuvie. Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous CIG d Investissements Manuvie Sécurité pour votre portefeuille, Choix et souplesse pour vous Les CIG * d Investissements Manuvie DES CARACTÉRISTIQUES NOVATRICES ADAPTÉES À VOS BESOINS DE PLACEMENT 1. Profitez

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

Legs de biens personnels par testament

Legs de biens personnels par testament Legs de biens personnels par testament La Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l intestin (FCMII) se consacre à la découverte d un traitement curatif pour la maladie de Crohn et la colite

Plus en détail

Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015

Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015 Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Demande d ouverture d un compte d épargne libre d impôt (CELI) - janvier 2015 La Série SunWise Essentiel 2 est un contrat de rente individuelle à capital variable

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie

Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie Lignes directrices pour la tarification financière de l assurance-vie Assurance personnelle Remplacement du revenu Préservation du patrimoine Le maximum d assurance personnelle offert, basé sur le revenu

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées

22 Solut!ons pour planifier vos finances. Des stratégies éprouvées 22 Solut!ons pour planifier vos finances Des stratégies éprouvées pour améliorer vos finances L avenir que vous bâtissez aujourd hui est celui dont vous profiterez demain Seriez-vous rassuré de savoir

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010.

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010. Bulletin de politique n 1 Date de publication : le 21 avril 2010 Dernière mise à jour : le 25 mai 2010 Compte de retraite immobilisé (CRI) Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans

Plus en détail

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE

À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE À L INTENTION DE VOTRE FAMILLE Votre conjoint ou vos proches auront de nombreuses décisions à prendre au moment de votre décès. Nous espérons que la présente brochure leur facilitera la tâche lorsque

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 Jamie Golombek CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com

Plus en détail

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet?

Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? BMO Assurance Programme de protection du patrimoine Vous arrive-t-il de rêver à l avenir de votre chalet? Grâce à une planification adéquate, vous pouvez préserver ce joyau familial. Le saviezvous? À votre

Plus en détail

L essentiel sur. L assurance vie

L essentiel sur. L assurance vie L essentiel sur L assurance vie Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital, pour soi-même ou ses proches. A la fin du

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail