CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE"

Transcription

1 D1 LA MATURATION DE L ENFANTL Première partie CROISSANCE et MATURATION ÂGE DENTAIRE Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF

2 PLAN I Croissance staturale et pondérale 1.1 Croissance staturale 1.2 Croissance pondérale 1.3 Rapport taille/poids II Maturation sexuelle III Age dentaire 3.1 Maturation et éruption dentaire 3.2 Méthodes de détermination - par dénombrement (quantitatives) - radiographiques (qualitatives) 3.3 Facteurs influençant l évolution dentaire

3 Le thérapeute (Pédiatre, orthodontiste ) s intéresse au développement harmonieux de l enfant qui lui est confié développement ontogénique

4 L évolution ontogénique Jeune adulte Nouveau-né Adolescent Nourrisson Enfant

5 CROISSANCE SOMATIQUE et MATURATION Le développement de l individu (de la période embryonnaire à l âge adulte) est sous la dépendance de 2 phénomènes indissociables Maturation organique (organogenèse) Croissance somatique (morphogenèse)

6 La croissance somatique Multiplication cellulaire Augmentation du corps en taille et en volume Débute dés la période fœtale Caractérise l enfance et l adolescence Le tissu osseux est le tissu le plus spécifiquement concerné (de 0,50m à la naissance à 1,75m à l âge adulte) Constitue l aspect quantitatif du développement (taille, poids, surface corporelle)

7 La maturation Processus de différenciation des tissus selon lequel un organe devient pleinement apte à remplir sa fonction Constitue l aspect qualitatif du développement (développement de la fonction et modification de la forme) On distingue essentiellement : Maturations - osseuse - dentaire - sexuelle - psychologique et intellectuelle Qui s apprécient à partir d indices de maturation

8 Pour un moment donné, les différents indices de maturation concourent à la détermination d un âge biologique de l individu La comparaison de l âge biologique et de l âge civil permet d apprécier l état de développement de l individu (précocité ou retard) par rapport à la moyenne d une population de référence

9 Indicateurs de croissance et de maturation (DEPLAGNE) Développement de l individu Somatique Croissance Maturation Taille staturale Poids Surface corporelle Age dentaire Age osseux Maturation sexuelle Critères neurologiques Rapports anthropométriques Psychologique Quotient Intellectuel Développement psycho-affectif

10 I CROISSANCES STATURALE ET PONDÉRALE

11 Croissance différentielle des organes et des segments du corps Lymphoïde Croissance très rapide du cerveau Croissance presque nulle des organes sexuels avant la puberté Croissance rapide puis involution des tissus lymphoïdes Neural Somatique Génital

12 1/2 Croissance allométrique des segments du corps Modification de l allure générale et des proportions du corps 1/4 1/7 Croissance allométrique = différence dans la croissance relative entre une partie du corps et une autre (tête/corps, tronc/jambes, bras/jambes, mains/pieds, )

13 Étude de la croissance morphologique Étude statique (observation transversale) Comparer un enfant aux autres enfants de son âge Courbes moyennes et écarts de dispersion Tenir compte du sexe, du pays, de l époque, du niveau social Étude dynamique (observation verticale) Mensurations successives d un même individu Permet l observation et des prévisions

14 Courbe de croissance Courbe de croissance Valeurs réelles de la taille ou du poids dans le temps (cm ou Kg) Taux de croissance (vitesse de croissance) Augmentation de taille ou de poids par unité de temps (cm / an ou Kg / an) Rythme de croissance (accélération de la croissance) Taux de croissance par unité de temps

15 I.1 Croissance staturale

16 Assis : Tête et tronc Debout : Stature totale

17 Courbes de croissance staturale selon le sexe

18 TAUX DE CROISSANCE COURBE MOYENNE DU TAUX DE CROISSANCE STATURALE (BJORK) MINIMUM PREPUBERTAIRE PIC PUBERTAIRE CROISSANCE TERMINEE AGE INFANTILE (0 à 6 ans) JUVENILE (6 à 11 ans) ADOLESCENCE (11 à 17 ans) ADULTE

19 Taux de croissance staturale selon le sexe

20 I.2 Croissance pondérale

21 Courbes de croissance pondérale selon le sexe Courbes similaires selon le sexe Accélérations vers 7 ans et prépubertaire (11ans) Plateau plus précoce et plus faible chez la fille Variations individuelles importantes

22 Taux de croissance pondérale selon le sexe S accélère à partir de 7 ans et prépubertaire Importantes disparités entre les individus

23 I.3 Rapport taille/poids

24 FILLES GARCONS AGE Taille Poids Taille Poids cm Kg cm Kg 12 mois mois mois 79, mois mois ans 1/ ans ans 1/ ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans ans Croissance somatique de l individu

25 somatogramme

26 Astérix et Obélix

27 Indice de Masse Corporelle IMC = P/T² Poids (Kg) / Taille² (m) Applicable à l adulte de 20 à 65 ans IMC (Kg/m²) < 18,5 18, Interprétation Poids insuffisant Poids normal Excès de poids Obésité, classe I Obésité, classe II > 40 Obésité, classe III (Organisation Mondiale de la Santé)

28 Ossature et poids idéal Poignet (cm) Taille (cm) Estimation du poids idéal (en Kg) en fonction de la stature (en cm) et du tour de poignet (en cm)

29 La croissance staturo-pondérale n est pas globalement un bon indicateur du développement et de comparaison Grandes disparités individuelles de la taille et du poids à âge égal Corrélation faible entre les deux Indicateurs usuels de maturation Maturation dentaire Maturation osseuse Maturation sexuelle

30 II MATURATION SEXUELLE

31 Adolescence et puberté Passage de l état d enfant à celui d adulte Adaptation du corps à la fonction de reproduction Durée de l adolescence : 6 ans environ 9-10 ans à 16 ans chez la Fille 12 ans à 18 ans chez le Garçon Plusieurs types de modifications : Génitales : acquisition de la maturation sexuelle Corporelles : poussée de croissance, modifications de la silhouette et des proportions du corps Psychiques : modifications de la personnalité et du comportement

32 Appréciation de la maturation sexuelle Par dosage hormonal (taux de Gonadotrophine) Par examen des caractères sexuels secondaires (stades de TANNER, 1962) Chez le garçon - pilosité pubienne et axillaire - barbe et mue de la voix - développement des organes génitaux externes (verge et testicules) Chez la fille - développement des seins - développement de la pilosité pubienne - apparition des règles

33 STADES DE TANNER Glandes mammaires : 5 stades «S» du stade 1 infantile au stade 5 adulte Organes génitaux masculins : 5 stades «G» volume testiculaire, développement du scrotum et de la verge Pilosité pubienne : 5 stades «P» Pilosité axillaire : 5 stades «A»

34 G Maturation sexuelle plus précoce chez la fille Développements des seins et testiculaire à peu prés synchrones (11 à 15 ans) F Le développement de la pilosité pubienne est plus tardif et plus long chez le garçon Puberté féminine environ 1 an après le pic de croissance avec l apparition des règles

35 Le déroulement de l adolescence présente des particularités chronologiques Une très grande variabilité individuelle La séquence des phénomènes est à eu prés constante, mais les dates de leur apparition peuvent varier dans des limites très larges Des écarts de ± 3 ans restent encore physiologiques L âge de l adolescence biologique est en diminution constante depuis 100 ans En opposition avec l adolescence sociale qui se prolonge de plus en plus

36 TAUX DE CROISSANCE Poussée e de croissance staturo-pond pondérale Gain total de stature : Fille = 20 cm entre 10 et 14 ans Garçon = 25 cm entre 12 et 16 ans PIC PUBERTAIRE Aspect «macroskèle» par croissance différentielle des membres et du tronc MINIMUM PREPUBERTAIRE CROISSANCE TERMINEE Évolution de la morphologie corporelle INFANTILE (0 à 6 ans) JUVENILE (6 à 11 ans) ADOLESCENCE (11 à 17 ans) AGE ADULTE

37 Evolution de la morphologie corporelle Garçon Augmentation du poids (épaississement du squelette et augmentation des masses musculaires) Les épaules et le thorax s élargissent Fille Épaississement du pannicule adipeux (visage, glandes mammaires, hanches, fesses) Élargissement du bassin

38 III ÂGE DENTAIRE Maturation et éruption dentaires Méthodes de détermination Facteurs influençant l évolution dentaire

39 3.1 MATURATION et ÉRUPTION DENTAIRES

40 La dentition Ensemble des phénomènes d éruption et de développement des organes et des arcades dentaires La maturation dentaire Ensemble des étapes par lesquelles la dent parvient à un complet développement Comprend l odontogenèse et l éruption dentaire Age dentaire Age dentaire Stade de dentition atteint à chaque âge civil par la moyenne des sujets (Maturation dentaire / âge civil)

41 DENTITION 1 3 Maturation dentaire et éruption

42 Les 10 stades de l établissement de la denture (DEMOGE) Denture Phases Dents présentes ou en cours d apparitiond Temporaire 1 2 Constitution de la denture temporaire Denture temporaire stable De l apparition des centrales temporaires à celle des 2èmes molaires temporaires I II III IV V 3 Constitution de la denture mixte De l apparition de la dent de six ans, ou du remplacement d une centrale, à celui des latérales Mixte 4 Denture mixte stable 1 2 III IV V 6 5 Constitution de la denture adolescente Remplacement des molaires temporaires et des canines temporaires 6 Denture adolescente stable Constitution de la denture adulte jeune Apparition des dents de douze ans Adulte 8 Denture adulte jeune stable Constitution de la denture adulte complète Apparition des dents de sagesse 10 Denture adulte complète

43 3.2 MÉTHODES DE DÉTERMINATION Méthodes par dénombrement (quantitatives) Méthodes radiographiques (qualitatives)

44 Méthodes par dénombrement (quantitatives)

45 Basées sur les dates d éruption des dents lactéales et permanentes Tableau chronologique de CHAPUT Diagramme de HURME Méthode de CHATEAU

46 Evolution de la dentition temporaire Dents Apparition des germes Début de la minéralisation Terminaison de l émail Eruption Fermeture de l apex Début de résorption Chute I II 3ème semaine i.u 4ème mois i.u 4ème mois i.u 1 mois ½ 2 mois ½ 6-12 mois 18 mois 24 mois 4 ans 5 ans 7 ans 8 ans III 5ème mois i.u 9 mois mois 36 mois 7 ans 10 ans IV V 10ème semaine i.u 5ème mois i.u 6ème mois i.u 6 mois 10 mois mois mois 30 mois 36 mois 6 ans 8 ans 9 ans 11 ans (d après CHAPUT)

47 Evolution de la dentition permanente Dents permanentes Apparition des germes Début de la minéralisation Terminaison de la couronne Éruption Fermeture de l apex ème mois i.u 4 mois 5 ans 7 ans 10 ans ème mois i.u 1 an (12-22) 4 mois (32-42) 5 ans 8 ans 10 ans ème mois i.u 5 mois 6 ans 10 ans 15 ans Naissance 2 ans 7 ans 9 ans 13 ans mois 2 ans 6 ans 11 ans 13 ans ème mois i.u Naissance 7 ans 6 ans 10 ans mois 3 ans 3 ans 12 ans 16 ans ans 10 ans 16 ans 17 ans 20 ans (d après CHAPUT)

48 Diagramme de HURME (1949) Ages moyens d apparition des dents chez les enfants de race blanche exprimé en années et mois par arcade et par sexe Intervalle M ± σ Travail portant sur cas

49 Méthode de CHATEAU Pour établir l âge dentaire entre 6 et 12 ans Age dentaire = Nombre de dents permanentes évoluées Formule simple et rapide, mais aléatoire entre 8 et 9 ans car basée sur l évolution d une dent par an dans les 4 secteurs Influencée par la chute prématurée ou le retard de rhizalyse des dents temporaires

50 Méthodes radiographiques (qualitatives) Plus précises

51 monoradiculées Basées sur les stades de minéralisation dentaire pluriradiculées

52 NOLLA (1960) 10 stades de développement

53 Stades de maturation des dents permanentes pour les garçons (NOLLA) A G E ,2 6,5 7,5 8,2 8,8 9,3 9,7 10 DENTS MANDIBULAIRES DENTS MAXILLAIRES ,5 3,2 2,6 1,1 5,0 0,7 4,3 3,4 3,0 2,0 1,0 4,2 1,0 5,7 4,2 3,5 2,2 6,2 2,0 5,4 4,5 3,9 3,0 2,0 5,3 2,0 6,8 5,1 4,4 3,3 7,0 3,0 6,4 5,5 4,8 4,0 3,0 6,4 3,0 7,7 5,9 5,2 4,3 7,7 4,0 7,3 6,4 5,6 4,9 4,0 7,4 4,0 8,5 6,7 6,0 5,3 8,4 5,0 0,8 8,2 7,2 6,3 5,7 4,9 8,2 5,0 9,1 7,4 6,8 6,2 9,0 5,9 1,4 8,8 8,0 7,0 6,5 5,8 8,9 5,8 1,0 9,5 8,0 7,5 7,0 9,5 6,7 1,8 9,4 8,7 7,7 7,2 6,6 9,4 6,5 1,8 9,8 8,6 8,2 7,7 9,8 7,4 2,0 9,7 9,3 8,4 7,9 7,3 9,7 7,2 2,3 9,1 8,8 8,3 9,9 7,9 2,7 10 9,9 8,8 8,6 8,0 9,8 7,8 3,0 9,6 9,4 8,9 8,4 3,5 10 9,2 9,2 8,7 8,3 4,0 9,8 9,7 9,4 8,9 4,5 9,6 9,6 9,3 8,8 4,9 10 9,7 9,3 5,3 9,8 9,8 9,6 9,3 5,9 10 9,7 6,2 9,9 9,9 9,9 9,6 6,6 10 7,3 10 7,7 7,6 8,0

54 Stades de maturation des dents permanentes pour les filles (NOLLA) A G E ,3 6,6 7,6 8,5 9,3 9,8 10 DENTS MANDIBULAIRES DENTS MAXILLAIRES ,7 3,4 2,9 1,7 5,0 1,6 4,3 3,7 3,3 2,6 2,0 4,5 1,8 6,0 4,4 3,9 2,8 5,2 2,8 5,4 4,8 4,3 3,6 3,0 5,7 2,8 7,2 5,4 4,9 3,8 7,3 3,9 6,5 5,8 5,3 4,6 4,0 6,9 3,8 8,1 6,3 5,8 4,8 8,1 5,0 7,4 6,7 6,2 5,6 4,9 7,9 4,7 8,9 7,2 6,7 5,7 8,7 5,9 1,8 8,3 7,6 7,0 6,5 5,8 8,7 5,6 9,5 8,0 7,5 6,6 9,3 6,7 2,1 9,0 8,4 7,8 7,3 6,6 9,3 6,5 2,1 9,9 8,7 8,3 7,4 9,7 7,4 2,3 9,6 9,1 8,5 8,1 7,4 9,7 7,2 2,4 10 9,2 8,9 8,1 10 8,1 3,2 10 9,6 9,1 8,7 8,1 10 7,9 3,2 9,7 9,4 8,6 8,6 3,7 10 9,5 9,3 8,7 8,3 4,3 10 9,7 9,1 9,1 4,7 9,8 9,7 9,3 9,0 5,4 10 9,4 9,5 5, ,7 9,5 6,2 9,7 9,7 6,5 10 9,7 6,8 10 9,8 6,9 9,8 7,3 10 7,5 10 8,0 8,0 8,7

55 Détermination de l âge dentaire d après NOLLA

56 Exemple clinique Fillette de 7-8 ans d âge civil Quadrant inférieur gauche : I 1 = stade 10 M 1 = stade 9 I 2 = stade 9 M 2 = stade 6 C = stade 7 P 1 = stade 7 P 2 = stade 6 Somme totale = 54 Correspondant à un âge dentaire de 7,5 ans

57 Lille Edification coronaire et radiculaire selon la règle r des tiers

58 3.3 FACTEURS INFLUENÇANT L ÉVOLUTION DENTAIRE Facteurs généraux Facteurs locaux

59 Facteurs généraux g intrinsèques La race et le groupe ethnique (HILL, 1942) Races noires : Maturation et éruption dentaire plus précoces Races jaunes et blanches : Pas de différences chronologiques Méridionaux plus précoces

60 Facteurs généraux g intrinsèques Le sexe Filles plus précoces que les garçons Écart maximal vers ans Cette différence s inverse pour l éruption de la 3ème molaire L hérédité L avance ou le retard ont un caractère génotypique et familial (ADLER, 1963 GARN et LEWIS, 1956)

61 Facteurs généraux g intrinsèques La typologie Les brachycéphales et euryprosopes présentent une précocité d éruption par rapport aux dolichocéphales et leptoprosopes (ADORNI et BRACESI)

62 Facteurs généraux g physiologiques La maturation staturo-pondérale et sexuelle La taille et le poids - Concordance entre poids et taille élevée et éruption précoce - Un retard statural s accompagne d un retard dentaire et inversement La puberté - a âge égal, les enfants pubères présentent une précocité d éruption (CLEMENS, DAVIES et PICKETT 1953) - synchronisme entre apparition des premières règles et l évolution de la deuxième molaire (LEWIS, 1960)

63 Facteurs généraux g pathologiques Troubles endocriniens Hypo et hyperthyroïdie Hypogonadisme Mais agissent plus sur la croissance osseuse que sur le développement dentaire Malnutrition et carences vitaminiques Retard d éruption par carence vitaminique (Vit. A et Vit. D) Radiations ionisantes Agénésies, malformations, retard de maturation et d éruption

64 Facteurs locaux physiologiques L arcade considérée Les dents mandibulaires sont plus précoces que leurs homologues maxillaires Variations d ordre d éruption pour les canines et premières prémolaires (4, 3 3, 4) et (33, 34, 43, 44) L agénésie Unitaire ou multiple (oligodontie) Retard souvent généralisé des autres dents

65 Facteurs locaux pathologiques Caries proximales nécrose pulpaire Caries proximales des dents lactéales Tassements alimentaires et phénomènes inflammatoires Nécrose pulpaire de la dent lactéale Accélération de la rhizalyse et l éruption du germe sous-jacent

66 Facteurs locaux pathologiques Perte prématurée d une dent lactéale Si < 2 ans avant la date de chute normale Accélération de l éruption de la dent permanente Si chute > 2 ans, ou longueur radiculaire < 1/3 ou ½ Retard d éruption (tissu cicatriciel et résorption osseuse)

67 Facteurs locaux pathologiques Dysharmonie Dento-Maxillaire par manque de place Difficulté d éruption (17), rétention r (13) par DDM

68 Facteurs locaux pathologiques Persistance anormale d une dent lactéale Défaut de rhizalyse Ankylose de la dent déciduale

69 Retard d éruption par défaut d de rhizalyse 14 ans

70 Ankylose 65 Ankylose 65

71 Facteurs locaux pathologiques Obstacles à l éruption Brides et freins hypertrophiques Dents surnuméraires, odontomes Kystes et tumeurs Ankylose de la dent permanente

72 Hypertrophie du frein labial supérieur Responsable de rétention ou de diastème inter-incisif

73 RETENTIONS D ORIGINE D MUQUEUSE Incisives pré-éruptives en rétention muqueuse

74 Rétentions 12 et 32 par odontome 12 32

75 Rétentions par kyste

76 Ankylose 47 Ankylose 16

LES TROUBLES DE L ERUPTION

LES TROUBLES DE L ERUPTION LES TROUBLES DE L ERUPTION On peut distinguer les accidents d éruption (survenant au cours de l éruption physiologique ou pathologique), les éruptions précoces et les retards d éruption. 1. ACCIDENTS D

Plus en détail

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille

LA PUBERTE NORMALE. Economique : difficultés nutritionnelles, carence d'apport. II/ Les étapes cliniques de la puberté chez la fille LA PUBERTE NORMALE I/ Généralités 1.Définition Période où le corps se transforme physiquement (taille, sexuellement) et où il y a un changement psychologique, affectif, mental. Dure plusieurs années. 2.Age

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Hypogonadisme. Axe gonadotrope

Hypogonadisme. Axe gonadotrope Hypogonadisme Axe gonadotrope Différentiation sexuelle pré-natale chez le fœtus male Activité de l axe Gonadotrope Testostérone Période fœtale 1 à 6 mois «mini puberté» 29 Septembre 2010 Puberté / Adulte

Plus en détail

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10

Retard de Croissance Prépubertaire. et Retard Pubertaire Simple. Livret N 10 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire Simple Livret N 10 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 27/04/09 1 Retard de Croissance Prépubertaire et Retard Pubertaire

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE TROIS ÉTAPES ESSENTIELLES dans le développement de la glande mammaire la vie embryonnaire la puberté la lactahon LA PATHOLOGIE est presque toujours BÉNIGNE

Plus en détail

physique sur le développement global de l enfant a bien été abordée, réciproquement l effet du développement sur la pratique d activité physique l a

physique sur le développement global de l enfant a bien été abordée, réciproquement l effet du développement sur la pratique d activité physique l a INTRODUCTION «L enfance a des manières de voir, de penser, de sentir, qui lui sont propres ; rien n est moins sensé que de vouloir y substituer les nôtres.» [ROUSSEAU, Émile II] Cet ouvrage est un hommage

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire

Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire Puberté: avance, retard Ce qu il ne faut pas faire Pr Michel Polak Endocrinologie Pédiatrique INSERM U845 Hôpital Necker Enfants Malades. Paris Développement des caractères sexuels secondaires chez la

Plus en détail

PUBERTÉ PRÉCOCE. Jeudi 21 novembre 2013.

PUBERTÉ PRÉCOCE. Jeudi 21 novembre 2013. PUBERTÉ PRÉCOCE Docteur Louise MONTAGNE Endocrinologie, gynécologie et diabétologie pédiatriques Clinique de Pédiatrie Saint Antoine Hôpital Saint Vincent de Paul, Lille Jeudi 21 novembre 2013. Caroline,

Plus en détail

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux

IRM DE LA MOELLE OSSEUSE. Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux IRM DE LA MOELLE OSSEUSE Dr Hamidou DEME Ancien interne des Hôpitaux OBJECTIFS Décrire la composition et la distribution normale des différentes moelles osseuses en fonction de l âge Connaître le signal

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS. 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte des objectifs de l eps

DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS. 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte des objectifs de l eps DEVELOPPEMENT DES ADOLESCENTS ET EPS 1. Définition 2. Spécificité des adolescents Nicolas DOMBROWSKI, Agrégé EPS, 2010 3. Quels problèmes professionnels pose le développement des adolescents pour l atteinte

Plus en détail

Etude de l existence d éléments anxieux ou dépressifs chez 30 filles présentant une puberté précoce ou avancée

Etude de l existence d éléments anxieux ou dépressifs chez 30 filles présentant une puberté précoce ou avancée Etude de l existence d éléments anxieux ou dépressifs chez 30 filles présentant une puberté précoce ou avancée Soutenance de mémoire du DES de pédiatrie, Fanny RICHARD Vendredi 8 octobre Introduction (1)

Plus en détail

Développement de l enfantl croissance et maturation

Développement de l enfantl croissance et maturation Psychopédagogie des APS Développement de l enfantl croissance et maturation Introduction Pour optimiser l enseignement de l EPS aux enfants et adolescents, il est nécessaire d avoir quelques connaissances

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Orthophonie 2 ème année TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF Faculté d Odontologie Université de Lille 2 AVERTISSEMENT Une partie des images qui constituent ce document

Plus en détail

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive

Un cas d aménorrhée primaire. Observation interactive Un cas d aménorrhée primaire Observation interactive Océane née le 1 er octobre 1993 Consulte pour une aménorrhée primaire le 15 juin 2010 à l âge de 16 ans et 8 mois Antécédents : Aînée de 3 enfants Mère

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

L enfant et le sport

L enfant et le sport Spécificités de l enfant L enfant et le sport Croissance L enfant n est pas un adulte en miniature Petite enfance : première année de vie Enfance: de une année à l adolescence Adolescence: correspond au

Plus en détail

Puberté Quoi de neuf?

Puberté Quoi de neuf? Puberté Quoi de neuf? A. Linglart Avec l aide de V. Merzoug, C. Bouvattier et C. Adamsbaum agnes.linglart@bct.aphp.fr INSERM U986 et endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Bicêtre-Paris Sud

Plus en détail

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis

Sémiologie endocrinienne masculine. Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Sémiologie endocrinienne masculine Pr Patrick VEXIAU Endocrinologie Diabétologie Hôpital Saint-Louis Anatomie génitale masculine a-scrotum btesticules cépididyme d-canal déférent eglandes de Cowper fvésicules

Plus en détail

Garçons. Filles. Développement des qualités psychologiques et physiologiques en fonction de l âge. 18-25 Post-pubertaire 17-25 13-17 13-16 10-12

Garçons. Filles. Développement des qualités psychologiques et physiologiques en fonction de l âge. 18-25 Post-pubertaire 17-25 13-17 13-16 10-12 Evolution de la préparation physique chez les jeunes sportifs Fabien Bertrand Evolution Développement des qualités psychologiques et physiologiques en fonction de l âge. Garçons 18-25 Post-pubertaire Filles

Plus en détail

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires

Estimation de l âge. 2.3 A partir de phénomènes dégénératifs de certaines surfaces articulaires A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Estimation de l âge Mise en garde préalable : Les différentes méthodes présentées ici ne constituent pas une liste exhaustive et sont parfois choisis pour

Plus en détail

Pathologies Pathologies de la Reproduction.

Pathologies Pathologies de la Reproduction. Pathologies de la Reproduction. Le but de cet article n est pas de donner un cours obstétrical mais d apporter quelques notions relatives à la reproduction chez la chienne. Règle à retenir. Oubliez le

Plus en détail

Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en. période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation.

Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en. période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation. Variabilité de la la maturation osseuse du poignet en période pré et et per pubertaire. Comparaison des méthodes d évaluation. N Colavolpe *, K Chaumoître *, P Kbaier *, O Dutour **, H Chaudet ***, M Panuel

Plus en détail

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel

Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006. Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Colloque cyclisme fémininf Besancon 02.12.2006 Besançon 02 décembre d 2006 Docteur gérard nicolet comité de Franche-comté Avec jocelyne beillot et fabrice michel Besançon 02 décembre d 2006 CYCLISME FEMININ

Plus en détail

Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- les premières années.

Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- les premières années. 1 Le développement somatique de l enfant de 0 à 6 ans I. Définition Le développement somatique concerne la croissance pondérale (c est- à- dire l évaluation du poids) et staturale (c est- à- dire l évaluation

Plus en détail

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique

AMH et testostérone chez l homme de l âge fœtal à l âge adulte, dosage plasmatique cristal de proprionate de testostérone Différenciation sexuelle embryonnaire et fœtale La Recherche hors série n nov.00 homme semaines /: différenciation des cordons séminifères et des cellules de Sertoli

Plus en détail

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire

UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire UE MCF Goldsmith L'éruption dentaire Eruption dentaire: processus de croissance complexe qui implique les dents et les tissus environnants. C est un événement post-natal : dans les mois ou les années après

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL. De la naissance à la puberté. Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1

LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL. De la naissance à la puberté. Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1 LE DEVELOPPEMENT SOMATIQUE DE L ENFANTL De la naissance à la puberté Auxiliaires de puériculture 2014/2015 Module 1 Le développement somatique correspond à l'ensemble des phénomènes physiques qui contribuent

Plus en détail

Puberté normale et pathologique

Puberté normale et pathologique Sommaire 1 - Puberté 2 - Puberté pathologique Points essentiels Puberté normale et pathologique I. La puberté Définition : C est l ensemble des manifestations cliniques et biologiques qui mènent de la

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 6 : La dent Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Implantation disposées

Plus en détail

Dysharmonie dentodentaire

Dysharmonie dentodentaire Chapitre 6 Dysharmonie dentodentaire ndré Pujol PLN DU CHPITRE Étiologie et fréquence 246 Diagnostic 246 Traitement 249 Orthodontie de l enfant et du jeune adulte 2013, Elsevier Masson SS. Tous droits

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004

ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 2003-2004 ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE 1 Commission scolaire de la Beauce-Etchemin Élèves du secondaire 23-24 Avec l arrivée de plusieurs nouveaux éducateurs physiques, il peut être utile de faire un rappel

Plus en détail

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE

Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Module 3 : 036 RETARD DE CROISSANCE STATURO-PONDÉRALE Validé par le Dr Gandemer Dé nitions - Normale staturo-pondérale = valeurs de taille et de poids comprises entre + 2 DS et 2 DS (ou entre le 3 e et

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire

Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Chapitre 5 : devenir apte à se reproduire Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre

Plus en détail

DES GYNECOLOGIE LILLE

DES GYNECOLOGIE LILLE DES GYNECOLOGIE LILLE 13-02 02-0909 PUBERTE NORMALE PUBERTES PRECOCES J. WEILL PUBERTE NORMALE Puberté Edvard Munch.1863 DEFINITION : Période de transition entre l enfance et l âge adulte caractérisée

Plus en détail

CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs de développement de l'enfant / Partie 2

CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs de développement de l'enfant / Partie 2 L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 26 mars 2014 Modifié le 09 Octobre 2014 Catégorie : CAP Petite Enfance CAP Petite Enfance / EP1 / Les facteurs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Les fonctions du système génital chez l homme

Les fonctions du système génital chez l homme 1 Les fonctions du système génital chez l homme Une fonction exocrine : production des spermatozoïdes (= spermatogenèse) Une fonction endocrine : sécrétion de testostérone Spermatogenèse La spermatogenèse

Plus en détail

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant

Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Hypothyroïdie du nouveau-né et de l enfant Journée DES Décembre 2010 Docteur Frédérique TIXIER Service endocrinologie et diabétologie pédiatriques Hôpital Femme Mère Enfant Lyon Bron HYPOTHYROÏDIE CONGENITALE

Plus en détail

La femme et le sport

La femme et le sport Généralités : Filles: Restent à la maison Faibles, frêles Garçons: Athlétiques et forts Doit faire du sport pour son développement La femme et le sport Les filles avaient une éducation sportive différente

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Développement physique

Développement physique Développement physique Le développement physique En 4 à 6 ans selon les individus vont s opérer sur les plans physique et hormonal un ensemble de transformations majeures qui feront de l enfant un adulte

Plus en détail

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE)

INDICATEURS PERINATALITE - PETITE ENFANCE 2012* DIRECTION PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE PETITE ENFANCE (PMI PE) 1 DONNES PERINATALES Année HautsdeSeine Note 1A DONNEES DEMOGRAPHIQUES INSEE, INSERM Nouveaunés vivants domiciliés 2012 24 790 Taux de natalité (nouveaunés vivants pour 1000 habitants) 2012 15,6 pour 1000

Plus en détail

Psychologie de l Adolescent

Psychologie de l Adolescent Psychologie de l Adolescent Elaboré par: Walid Selmi Assistant en Sciences Humaines Appliquées aux APS selmiwalid13@yahoo.fr Session de Formation d arbitrage 1 er, 2 ème,3 ème degré Judo, Ju-Jutsu, Aïkido

Plus en détail

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37

Remarque :...47 TABLE DES MATIÈRES III...37 INTRODUCTION... 7 Comprendre son enfant par le langage des dents... 7 La bouche : un théâtre qui révèle des secrets... 7 Une dent, une phase... 7 Avertissement... 9 Comment lire ce livre?... 10 Mise en

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte. Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né

Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte. Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né Séquence 1 Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né Objectif Indiquer différents tests réalisés à la naissance. En

Plus en détail

Dents et Hygiène dentaire

Dents et Hygiène dentaire Dents et Hygiène dentaire Compétences : - Connaître les fondements d une hygiène dentaire. - Savoir qu il y a succession de deux dentitions. - Avoir compris et retenu quelques caractéristiques du fonctionnement

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Accouchement, délivrance, suites de couche normales

Accouchement, délivrance, suites de couche normales Accouchement, délivrance, suites de couche normales CHAPITRE 3 Item 22 Accouchement, délivrance, suites de couche normales. Objectifs : Expliquer les différentes phases du travail et de l accouchement.

Plus en détail

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE

LA DENTITION BASSOM.FRANCOISE.ACADEMIE.DE.LILLE LA DENTITION Objectifs BAC PRO + Certification BEP Etre capable d annoter le schéma d une dent Etre capable d indiquer l ordre chronologique d apparition des dents (dentition temporaire, dentition définitive)

Plus en détail

PUÉRICULTURE (enfant sain)

PUÉRICULTURE (enfant sain) Puériculture 1 PUÉRICULTURE (enfant sain) EVOLUTION "Puériculture" : 1865 Soin à l'enfant sain Médecine préventive Pédiatrie (1872) Tout ce qui concerne l'enfant malade et les soins et les traitements

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

Place de l anorexia athletica chez la jeune sportive intensive Questions posées La pratique sportive est-elle elle un facteur de risque ou de protection? L engagement sportif serait-il il un moyen de mettre

Plus en détail

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation Odontologie Pédiatrique La Première Consultation 1 ère Consultation Etape incontournable, Nombreux renseignements Dr MOULIS D2 2011 1 2 1 ère Consultation Motif de consultation : Urgence?? Etat de Santé

Plus en détail

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE.

DS Procréation. Correction OBLIGATOIRE. DS Procréation. Correction 04/09 Partie 2.1 : (3 points) Procréation OBLIGATOIRE. La différenciation sexuelle débute au cours de la vie embryonnaire et se termine à la puberté. Elle est sous contrôle génétique

Plus en détail

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Vous accueille et vous informe

Vous accueille et vous informe L équipe de soins Vous accueille et vous informe Endocrinologie, Maladies Osseuses, Génétique et Gynécologie Médicale Professeur Jean-Pierre Salles, Responsable d Equipe Médicale Professeur Maïthé Tauber

Plus en détail

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION

A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule PROCREATION PROCREATION DU SEXE GENETIQUE AU SEXE PHENOTYPIQUE A. AMH B. Testostérone C. Canaux de Wolff D. Canaux de Muller E. Gène SRY F. Protéine TDF G. Ovaire H. Testicule 1 A. AMH B. Testostérone C. Canaux de

Plus en détail

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition

Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments. Direction de la Nutrition Les principaux types de malnutrition et les déficiences en micronutriments Direction de la Nutrition PLAN Les causes de la malnutrition Les différents types de malnutrition Les déficiences en micronutriments

Plus en détail

Module 3 : 035 DÉVELOPPEMENT BUCCODENTAIRE ET ANOMALIES

Module 3 : 035 DÉVELOPPEMENT BUCCODENTAIRE ET ANOMALIES Module 3 : 035 DÉVELOPPEMENT BUCCODENTAIRE ET ANOMALIES Validé par le Dr Gamby Dents de lait comme vues sur une radio de face 55 54 53 52 51 61 62 63 64 65 85 84 83 82 81 71 72 73 74 75 Dents dé nitives

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel

PUBERTÉ. Dr. Valérie M. Schwitzgebel PUBERTÉ Dr. Valérie M. Schwitzgebel Division d endocrinologie pédiatrique et diabétologie Hôpital des Enfants HUG Genève Valerie.Schwitzgebel@hcuge.ch PHYSIOLOGIE DE LA PUBERTÉ DÉFINITION CHANGEMENTS PHYSIQUES

Plus en détail

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus)

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) RACINES (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) Les dents sont constituées, comme les plantes, de racines invisibles à l'œil

Plus en détail

La croissance de l enfant et de l adolescent. Poids Taille Puberté Obésité

La croissance de l enfant et de l adolescent. Poids Taille Puberté Obésité La croissance de l enfant et de l adolescent Poids Taille Puberté Obésité Cas clinique Amélie est un très beau bébé de 1 mois. Sa maman, en venant acheter ses vitamines à la pharmacie, vous fait part des

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Les indices anthropométriques

Les indices anthropométriques Les indices anthropométriques Construction, enjeux et analyse statistique Gilles CAPON UR 106 - «Nutrition, Alimentation, Sociétés» Institut de recherche pour le développement Plan Concepts Calcul des

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

(Eurasier) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06.

(Eurasier) FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06. FEDERATION CYNOLOGIQUE INTERNATIONALE (AISBL) SECRETARIAT GENERAL: 13, Place Albert 1er B 6530 Thuin (Belgique) 16.06.1999 / FR Standard FCI N 291 EURASIEN (Eurasier) Cette illustration ne représente pas

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

Croissance staturale et émergence de la puberté

Croissance staturale et émergence de la puberté Barange Emmanuel et Etienne Pierre 17 novembre 2011. Sémiologie, Croissance staturale et émergence de la puberté, David Briard. Croissance staturale et émergence de la puberté On parlera très peu de l'adolescence

Plus en détail

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique

Ontogénèse et régulation moléculaire. Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Ontogénèse et régulation moléculaire Professeur H Copin Histologie Embryologie Cytogénétique Généralités Homme (homo-sapiens-sapiens) : dentition hétérodonte-diphyodonte Début dentition : 6 ème semaine

Plus en détail

Hypothyroïdie. Livret N 15 b

Hypothyroïdie. Livret N 15 b Hypothyroïdie Livret N 15 b Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 28/04/09 1 Hypothyroïdie Livret N 15 b Cette brochure a été conçue à l origine par Fernando Vera et le Professeur

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale La face est la première séquence anatomique que toute personne malade présente au médecin. Cette «figure», qui transcrit si abruptement les émotions et souvent l angoisse du patient, représente une mine

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

La croissance de l enfant

La croissance de l enfant La croissance de l enfant Introduction Enfants et adolescents ne doivent jamais être assimilés à des adultes en miniature. Les différents segments corporels ne se développent pas au même rythme selon l

Plus en détail

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse

Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse Mécanismes Généraux et bases de l organogenèse 1. Introduction 2. Le calendrier du développement 3. La période embryonnaire 4. La période foetale 5. Le devenir des feuillets embryonnaires Les dérivées

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Hyperplasie Congénitale des. Glandes Surrénales. Livret N 6

Hyperplasie Congénitale des. Glandes Surrénales. Livret N 6 Hyperplasie Congénitale des Glandes Surrénales Livret N 6 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 23/04/2009 1 Hyperplasie Congénitale des Glandes Surrénales Livret N 6 Cette brochure

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone.

La fonction de reproduction chez l homme. I. Le testicule produit des spermatozoïdes et une hormone : la testostérone. La fonction de reproduction chez l homme Introduction On étudie le fonctionnement de l appareil génital chez l homme adulte. Problématiques : Comment fonctionne l appareil génital de l homme adulte? Son

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE PEDIATRIE CROISSANCE STATURO- PONDERALE ET MATURATION

TRAVAUX PRATIQUES DE PEDIATRIE CROISSANCE STATURO- PONDERALE ET MATURATION TRAVAUX PRATIQUES DE PEDIATRIE CROISSANCE STATURO- PONDERALE ET MATURATION L âge chronologique(ac): est l âge réel calculé en fonction de la date de naissance. L âge statural : (AS): est l âge estimé à

Plus en détail

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires. (Jean-Louis Ainardi, février 2012) ARTICLE N 1: Nous savons, maintenant, ce que les juges entendent par DCC. Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010

DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES. Delphine Maret 11/03/2010 DETERMINATION DE L AGE A PARTIR DE METHODES DENTAIRES Delphine Maret 11/03/2010 I. Dent en anthropologie Organe dentaire : potentiel d investigation Constituée des tissus les plus durs de l organisme Témoin

Plus en détail

Chirurgie extractive :

Chirurgie extractive : Chirurgie extractive : subtilités et avantages de la CCAM Pour éviter les erreurs et parfaitement comprendre la CCAM, notre spécialiste Me Rudyard Bessis a décortiqué toute la Classification commune médicaux.

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail