Commission spéciale des anti-infectieux Prescription des antibiotiques dans Pharma

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commission spéciale des anti-infectieux Prescription des antibiotiques dans Pharma"

Transcription

1 Commission spéciale des anti-infectieux Prescription des antibiotiques dans Pharma 18/11/2015 Groupe de travail : S. Bevilacqua B. Demoré F. Goerhinger S. Hénard C. Pulcini - E. Boschetti

2 Méthodologie Objectif du groupe de travail Prescription des antibiotiques dans le logiciel Pharma Allier recommandations documents de référence Instruction du 19/06/2015 relative à la mise en œuvre de la lutte contre l antibiorésistance Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques» (11/2013) Instruction du 16/07/2012 et son annexe concernant l indicateur composite de bon usage des antibiotiques (ICATB.2) La Task force : Propositions du groupe de travail spécial pour la préservation des antibiotiques (06/2015) Avec possibilités techniques du logiciel Pharma

3 3 grands principes Tous les antibiotiques devront être prescrits dans Pharma quel que soit le service (Services de réanimation et soins continus compris). Prescription possible de tous les antibiotiques par tous les prescripteurs. Différentes mesures de bon usage encadrant la prescription

4 Mesure 1 Durée de prescription et ré-évaluation Prescription de tous les antibiotiques pour une durée maximale de 7 jours quelle que soit l indication Ré-évaluation unique de l antibiothérapie à J3

5 Paramétrer, par produit, la durée maximale de prescription : 7 jours et la ré-évaluation unique à 3 jours

6 Durée de prescription

7 Durée de prescription

8 Apparition d un icône pas de blocage particulier Ré-évaluation de l antibiothérapie à 72 h

9 Ré-évaluation de l antibiothérapie à 72 h

10 Mesure 2 Indication de l antibiothérapie Saisie obligatoire de l indication Application aux antibiotiques du principe de la saisie dans Pharma des médicaments remboursés en sus de la T2A Paramétrage préalable pour toutes les molécules, tous les dosages, toutes les formes galéniques

11 Mesure 2 Indications proches de celles présentes sur l ordonnance «papier» Antibioproph. DUREE PRESCRIPTION 1 jour Antibioth. PROBABILISTE - PULMONAIRE Antibioth. proba. - ORL Antibioth. proba. - UROL. Antibioth. proba. - CUTANE, TISSU MOU Antibioth. proba. - CARDIO-VASCULAIRE Antibioth. proba. - NEURO-MENINGE Antibioth. proba. - MATERIEL, CATHETER Antibioth. proba. - BACTERIEMIE Antibioth. proba. - GENITAL Antibioth. proba. - ABDOMINAL Antibioth. proba. - OEIL Antibioth. proba. - OSTEO-ARTICULAIRE Antibioth. proba. - NEUTROPENIE Antibioth. proba. - FIEVRE ISOLEE Antibioth. proba. AUTRE (A justifier dans la zone «commentaire» de cette page) Antibiothérapie DOCUMENTEE - PULMONAIRE Antibiothérapie doc. - ORL Antibiothérapie doc. - UROL. Antibiothérapie doc. - CUTANE, TISSU MOU Antibiothérapie doc. - CARDIO-VASCULAIRE Antibiothérapie doc. - NEURO-MENINGE Antibiothérapie doc. - MATERIEL, CATHETER Antibioth. doc. - BACTERIEMIE Antibiothérapie doc. - GENITAL Antibiothérapie doc. - ABDOMINAL Antibiothérapie doc. - OEIL Antibiothérapie doc. - OSTEO-ARTICULAIRE Antibiothérapie doc. - NEUTROPENIE Antibiothérapie doc. - AUTRE (A justifier dans la zone «commentaire» de cette page)

12 La saisie est rendue obligatoire par paramétrage dans Pharma.

13

14 Mesures 3 Bon usage 1 Encourager le relais IV/per os pour les molécules présentant une très bonne biodisponibilité BACTRIM INJ, CIFLOX INJ, DALACINE INJ, METRONIDAZOLE INJ, ORNIDAZOLE INJ, OFLOXACINE INJ, RIFAMPICINE INJ, ROVAMYCINE INJ, TAVANIC INJ, ZYVOXID INJ. Paramétrage pour toutes les molécules citées, tous les dosages

15 Mesures 3 Bon usage 1 PENSER AU RELAIS IV PER OS POUR CETTE MOLECULE SI : Le tube digestif est fonctionnel (le patient peut s alimenter ou a une alimentation entérale par SNG, absence de diarrhée, vomissements, iléus, malabsorption). La bactérie probable ou isolée est sensible à l antibiotique choisi pour le relais. Situations particulières où la décision quant au relais doit être individualisée (avis référent conseillé) : Présence d hémocultures positives (bactériémie) Infection à point de départ indéterminé Suspicion de méningite endocardite Neutropénie

16

17 Mesures 3 Bon usage 2 Encourager la substitution de la Ceftriaxone pour le Cefotaxime Message apparaît dans une fenêtre dès la prescription de Ceftriaxone «Si le patient nécessite par ailleurs une voie veineuse, pensez à substituer la Ceftriaxone par du Cefotaxime, SAUF LORS DU TRAITEMENT D UNE INFECTION DIGESTIVE».

18

19 Mesures 3 Bon usage 3 Message apparaissant dans une fenêtre si prescription de certains antibiotiques Calqué sur les recommandations de l instruction de 06/2015 Avis d un référent peut-être requis pour les antibiotiques considérés comme critiques dans le document de 2013 de l ANSM Paramétrage Pharma

20 Mesures 3 «Antibiotique de dernier recours vis-à-vis des Bon usage 3 cocci à Gram + DAPTOMYCINE(CUBICIN) inj./linezolide (ZYVOXID) inj., buv. et cp/ceftaroline (ZINFORO) inj./ceftobiprole (MABELIO) inj./vancomycine (VANCOMYCINE) inj. et TEICOPLANINE (TARGOCID) inj./ bactéries à Gram - COLISTINE (COLIMYCINE) inj./tigecycline (TYGACIL) inj./ertapeneme (INVANZ) inj./imipeneme/cilastatine (TIENAM IV) inj./meropenem (MERONEM) inj./thiamphenicol (THIOPHENICOL) inj. et cp/temocilline (NEGABAN) inj. cocci à Gram + et des bactéries à Gram - FOSFOMYCINE (FOSFOCINE) inj. prescription initiale limitée à 3 jours, nouvelle prescription nécessaire au-delà de 3 jours, avis de référent avant le 3 ème jour et à nouveau au 7 ème jour.»

21

22 Mesures 3 Bon usage 3 «Antibiotiques particulièrement générateurs de résistance : AMOXICILLINE-AC. CLAV (AUGMENTIN) inj. et formes orales/cefamandole (KEFANDOL) inj./cefazoline IV (CEFACIDAL) inj./cefepime (AXEPIM) inj./cefoxitine IV (MEFOXIN) inj./cefotaxime (CLAFORAN) inj./ceftazidime (FORTUM) inj/ceftriaxone (ROCEPHINE) inj./cefuroxime (ZINNAT) per os et inj./cefixime (OROKEN) per os/cefotiam HEXETIL (TAKETIAM) per os/cefpodoxime (ORELOX) per os, CIPROFLOXACINE (CIFLOX) inj. et per os, LEVOFLOXACINE (TAVANIC) inj. et per os, LOMEFLOXACINE (LOGIFLOX), NORFLOXACINE (NOROXINE) per os, OFLOXACINE (OFLOCET) inj. et per os, PEFLOXACINE (PEFLACINE) per os Rem : Pour la MOXIFLOXACINE (IZILOX) inj. et per os, noter dans Pharma l avais de la Comission spécialisée «Traitement des infections respiratoires et dans les quelques cas de Tuberculose à bacilles résistants ou de contre-indication à un anti tuberculeux majeur». prescription initiale limitée à 3 jours, nouvelle prescription nécessaires après J3».

23

24 Validation pharmaceutique Création d un groupe produit «Antibiotiques» Requête pour isoler les prescriptions d antibiotiques possible Validation pharmaceutique Vérification de la concordance indications Pharma et DX care pendant 1 mois Equipe infectiologue/pharmacien à poursuivre selon les mêmes modalités? Prescription connectée donc présentiel? Hôpital d enfants à inclure?

25 Communication Après validation par la CME Différentes voies «L info hebdo» du CHU Envoi d un mail auprès des médecins (dont assistants et internes) et des cadres de santé Envoi d une information papier avec les caisses de médicaments Envoi d une information dans le document joint au bulletin de salaire

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables

Guide de reconstitution et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Guide de et d administration des principaux Anti-infectieux injectables Edition Février 2013 Ce guide peut être

Plus en détail

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-GAUDENS COMMISION DES ANTIBIOTIQUES GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Agranulocytose fébrile Pneumopathies communautaires bactériennes score de Fine sans critère de gravité

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris.

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris. ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT). Hôpital Armand- Trousseau. Paris. Présidente du Groupe «Reproduction, Grossesse et Allaitement» AFSSAPS.

Plus en détail

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010

Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Résultats du 1 er tour Le 29 novembre 2010 Dr BIRGÉ, Président du GLAM Mlle VORKAUFER, Thésarde 1 Un audit du GLAM Réalisé en partenariat avec le réseau Antibiolor Adressé aux 2300 médecins généralistes

Plus en détail

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE

PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE PROTOCOLE D ANTIBIOTHERAPIE HEBERGEMENT SEPTIQUE CLINIQUE D ORTHOPEDIE- TRAUMATOLOGIE CHRU LILLE Plan 1) règles générales de l antibiothérapie dans le domaine des infections ostéo- articulaires a- prélèvements

Plus en détail

Guide du bon usage des antibiotiques aux urgences

Guide du bon usage des antibiotiques aux urgences Guide du bon usage des antibiotiques aux urgences Mise à jour mars 2004 C.H.U. Jean Verdier Comité des antibiotiques, Comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES

Plus en détail

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES I - GENERALITES Deux classes d'antibiotiques : Les bactéricides, qui détruisent les germes Les bactériostatiques qui inhibent les germes 1) DEUX TYPES DE GERMES Saprophytes,

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES

INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES INFECTIONS URINAIRES COMMUNAUTAIRES 1 Définitions Infections pouvant atteindre tous les segments de l arbre urinaire Gravité variable: de la simple cystite à l urosepsis. 2 Définitions Forme simple ou

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 20 novembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 20 novembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 20 novembre 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 20 janvier 1999 (J.O. du

Plus en détail

QUIZZ. A vos boîtiers! Dr Anissa BOUAZIZ Infectiologie

QUIZZ. A vos boîtiers! Dr Anissa BOUAZIZ Infectiologie QUIZZ A vos boîtiers! Dr Anissa BOUAZIZ Infectiologie Cas clinique n 1 Vous accueillez ce vendredi une patiente de 79 ans, adressée par le service des urgences pour décompensation cardiaque gauche. ATCD

Plus en détail

L Antibio-prophylaxie

L Antibio-prophylaxie Version : F 1/10 L Antibio-prophylaxie NE S APPLIQUE QU AUX INTERVENTIONS CITEES DANS LES TABLEAUX TOUTE TRANSGRESSION DE CE PROTOCOLE ENGAGE LA RESPONSABILITE DU PRATICIEN L administration de l antibiotique

Plus en détail

Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002

Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002 Recommandations de Bonne Pratique en antibiothérapie Nov 2002 Standards de pratique, déterminant ce qu il est approprié de faire, lors de la mise en œuvre de stratégies préventives, diagnostiques et/ou

Plus en détail

Traitement anti-infectieux ambulatoire

Traitement anti-infectieux ambulatoire Traitement anti-infectieux ambulatoire Prescription et suivi Dr Cédric Arvieux - CHU de Rennes - Université de Rennes 1 - unité SeRAIC Objectifs Savoir surveiller un traitement antibiotique ambulatoire

Plus en détail

Lecture et Interprétation de l antibiogramme

Lecture et Interprétation de l antibiogramme Lecture et Interprétation de l antibiogramme Nantes 07.10.2005 Jocelyne Caillon Bactériologie Hôpital de Nantes Pourquoi tester la sensibilité aux antibiotiques? Indications de l antibiogramme (1) Aide

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides

Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides VRE-GRE Entérocoque résistant à la Vancomycine Entérocoque résistant au Glycopeptides Dr.Véronique Erard, HFR Février 2012 Entérocoques Cocci gram positifs Chez l homme: présence Tractus gastro-intestinal

Plus en détail

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires

Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Prise en charge des méningites bactériennes communautaires Table des matières Description du cas clinique Méningite bactérienne 4 Exercice : Quelle est la conduite à tenir? 5 Exercice : Examen biologique

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques

INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques INFECTIONS URINAIRES - Bonnes pratiques antibiotiques Dr Loïc Epelboin Service Maladies Infectieuses et tropicales GH Pitié-Salpêtrière Journée de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Plus en détail

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard

Aline Fallet IDE. Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard Aline Fallet IDE Réanimation médicale et infectieuse Hôpital Bichat Cl.Bernard L évoca'on d une méningite se fait sur les signes cliniques suivants Céphalées 87% Nausées 74% Raideur de nuque 83% Température

Plus en détail

Cas clinique infection ORL

Cas clinique infection ORL Cas clinique infection ORL... 1 Infections ORL... 2 Angine à streptocoque béta hémolytique du groupe A (SGA)... 2 Otite moyenne purulente... 3 Sinusites purulentes... 4 Cas cliniques bronchites... 4 Bronchites

Plus en détail

Dossiers de conférences de consensus

Dossiers de conférences de consensus Dossier N 1 Une jeune femme de 17 ans est amenée aux urgences de votre hôpital par le SAMU pour malaises associés à des vomissements et des douleurs abdominales. La famille de cette patiente vous informe

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne

Présentation e-learning Infections urinaires. Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Présentation e-learning Infections urinaires Camille Reliquet Pharmacien Unité de coordination de l OMéDIT Bretagne Objectifs du module de e-learning Optimiser la prise en charge des infections urinaires

Plus en détail

Bon usage de l antibiothérapie en EHPAD

Bon usage de l antibiothérapie en EHPAD Bon usage de l antibiothérapie en EHPAD Absence de conflit d'intérêt pour le sujet traité Bernard Pradines, spécialiste en gériatrie, formation et conseil http://www.geriatrie-albi.fr/ fragilité Ce qui

Plus en détail

Guide Guide pratique des Antibiotiques EHPAD. CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2013 1

Guide Guide pratique des Antibiotiques EHPAD. CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2013 1 Guide Guide pratique des Antibiotiques EHPAD en EHPAD CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2013 1 L objectif de ce document est de rationaliser la prescription des antibiotiques sur le secteur

Plus en détail

Revue de pertinence des fluoroquinolones dans les établissements de santé en Lorraine : résultats r. T Doco-Lecompte

Revue de pertinence des fluoroquinolones dans les établissements de santé en Lorraine : résultats r. T Doco-Lecompte Revue de pertinence des fluoroquinolones dans les établissements de santé en Lorraine : résultats r après s le 2 è me tour T Doco-Lecompte pour le réseau r Antibiolor Conflits d intd intérêts : Objectifs

Plus en détail

INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES

INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES INDICATIONS ET MODALITES DE L ANTBIOTHERAPIE DES MENINGITES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES H. GEORGES SERVICE DE REANIMATION. CH TOURCOING Introduction Mortalité à la phase aigue : 20 % exigence dans le choix

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie)

ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE. Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie) ANTIBIOTIQUES ET GROSSESSE Prof. P. Emonts (Service de Gynécologie Obstétrique) Dr. J. Janssens (Service de Néphro Immuno Infectiologie) Nature des risques 1. Tératogène : malformatif durant les deux premiers

Plus en détail

Prise en charge des aplasies fébriles

Prise en charge des aplasies fébriles Prise en charge des aplasies fébriles Moins de 500 PNN (ou susceptible de l être dans les 48 heures) Température sup. ou égale à 38 2 fois à au moins 1 heure d intervalle ou sup. ou égale à 38 5 une fois

Plus en détail

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale 1 RAPPEL DES ACTIONS ANTIBIOTIQUES portées par l Assurance Maladie

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

Infections à Vibrio vulnificus

Infections à Vibrio vulnificus Infections à Vibrio vulnificus Une maladie infectieuse émergente en Nouvelle-Calédonie? Martine NOEL Service des actions sanitaires DASS-NC Marc MIKULSKI Département d anesthésie réanimation CHT G Bourret

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE : BON USAGE DES FLUOROQUINOLONES ET DES CEPHALOSPORINES 3ème génération

ANTIBIOTHERAPIE : BON USAGE DES FLUOROQUINOLONES ET DES CEPHALOSPORINES 3ème génération ANTIBIOTHERAPIE : BON USAGE DES FLUOROQUINOLONES ET DES CEPHALOSPORINES 3ème génération DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme à la méthode de la HAS

Plus en détail

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain

Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice. Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Mise en œuvre d une politique des anti-infectieux au CHU de Nice Dr Florence Lieutier, Dr Véronique Mondain Constats et contexte Thèse 2004 : 25 à 30% d antibiothérapies inutiles; 25 % d inappropriées

Plus en détail

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Murielle Galas, Gaëlle Dunoyer, Claude Olive, Rafaëlle Théodose, François Lengellé, Patrick Hochedez,

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

4ème enquête sur la prescription des Antibiotiques SPA 2012 ou SPA-4

4ème enquête sur la prescription des Antibiotiques SPA 2012 ou SPA-4 4ème enquête sur la prescription des Antibiotiques SPA 2012 ou SPA-4 A l'occasion de la Journée Européenne sur les Antibiotiques (European Awareness Day) du 18 novembre 2012, et pour la quatrième année

Plus en détail

Un chat à vous couper le souffle.

Un chat à vous couper le souffle. Un chat à vous couper le souffle. Quizz en Infectiologie Hentzien M, Robbins A, Bani-Sadr F 1 M.O 66 ans ATCD : Anévrysme Aorte Abdominale, prothèse aorto-bi-iliaque en 2010 Tabagisme AIT en 2009 UGD hémorragique

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR

TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR ORDONNANCE COLLECTIVE Nº 02 TRAITEMENT DE LA DIARRHÉE DU VOYAGEUR en vigueur à la clinique Priva Santé La révision du contenu de la présente ordonnance est sous la responsabilité de : Dominique Landry

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 4 février 2000 (JO du 9 février 2000) AMOXICILLINE BIOGARAN 1 g, poudre

Plus en détail

Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations

Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations Prise en charge des infections urinaires en ville : les nouvelles recommandations Terminologie (1) On distingue : Infections urinaires simples = sans FdR de complication : Cystites aiguës simples, Pyélonéphrites

Plus en détail

Les infections urinaires

Les infections urinaires Les infections urinaires 1 Epidémiologie C est une multiplication de germes dans l urine vésicale et/ou les tissus de l appareil urinaire. La fréquence maximale de ces infections survient chez la femme

Plus en détail

Définition. Découverte des ATB. Structure bactérienne. Caractéristiques. Indications. VERGRIETE Laurence/ Les antibiotiques

Définition. Découverte des ATB. Structure bactérienne. Caractéristiques. Indications. VERGRIETE Laurence/ Les antibiotiques Définition ATB = substance produite par des microorganismes vivants ou substance analogue obtenue par synthèse, capable d inhiber in vivo, la multiplication de micro-organismes pathogènes (action bactériostatique)ou

Plus en détail

Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest

Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest Enquête de prévalence de l utilisation des anti-infectieux en 2013 dans les établissements de l Inter-région Ouest Dr Erika FONTAINE, Pharmacien hygiéniste Marion PERENNEC, Biostatisticienne Maryvonne

Plus en détail

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Présentation du cas clinique Mr S, 73 ans Hospitalisé en août 2014 pour une récidive d endocardite

Plus en détail

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Dr Loïc EPELBOIN Service des Maladies Infectieuses et Tropicales 8 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France Université Pierre et

Plus en détail

Infections liées aux accès vasculaires Atelier GERICCO avril 2012

Infections liées aux accès vasculaires Atelier GERICCO avril 2012 Infections liées aux accès vasculaires Atelier GERICCO avril 2012 Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes 1 1- Epidémiologie 2 Question-Discussion Le risque infectieux lié

Plus en détail

Infection des dispositifs intravasculaires

Infection des dispositifs intravasculaires Infection des dispositifs intravasculaires Diagnostic et prise en charge Dr Olivier Lesens Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Clermont-Ferrand Les questions Syndrome fébrile chez un patient ayant

Plus en détail

Infections en chirurgie prothétique. tique Particularités s du genou

Infections en chirurgie prothétique. tique Particularités s du genou Infections en chirurgie prothétique tique Particularités s du genou Dr J.HUMMER Dr M. MELET AGREG GECO 19 Janvier 2009 Problématique Aucune étude comparative Notamment un temps versus deux temps Des expériences

Plus en détail

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INTRODUCTION ILA: complication fréquente et grave dans l évolution de la cirrhose 8 à 30% malades hospitalisés avec ascite Une des principales

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE Dr N. Bercault 2011 Types d'antibiothérapie Prophylactique Pré-emptive Curative Infection Infection Colonisation + Infection + Facteurs de risque + Ponctuelle Plusieurs J Plusieurs

Plus en détail

et mupirocine/chlorhexidine

et mupirocine/chlorhexidine Etude de l évolution des résistances bactériennes sous décontamination digestive sélectiveet et mupirocine/chlorhexidine chlorhexidinesur une période de quatre ans en réanimation médicale Mémoire de DESC

Plus en détail

Antibiotiques les plus importants en ambulatoire

Antibiotiques les plus importants en ambulatoire Antibiotiques les plus importants en ambulatoire Philip E.Tarr a,mona Schweizer a,markus Lampert b,caroline Chapuis-Taillard c, Enos Bernasconi d,laurence Senn e Quintessence P Le praticien a intérêt à

Plus en détail

«Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament»

«Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament» «Gestion de la pharmacie et organisation du circuit du médicament» Prestations proposées par M. (Réactualisation 2010) Á moduler selon vos besoins 1 Contexte/Enjeux/Objectifs : La sécurisation du circuit

Plus en détail

Les quinolones et fluoroquinolones

Les quinolones et fluoroquinolones V29 QUINOLONES Les quinolones et fluoroquinolones Ce sont des ATB d origine purement synthétique, l'apparition sur le marché dans les années 1980 de la norfloxacine, ofloxacine, ciprofloxacine, péfloxacine

Plus en détail

Médicaments et grossesse

Médicaments et grossesse Médicaments et grossesse Dr Elisabeth ELEFANT Centre de Référence sur les Agents Tératogènes www.lecrat.org Hôpital Armand Trousseau Pathologies maternelles et grossesse Séminaire de formation continue

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES

INFECTIONS URINAIRES INFECTIONS URINAIRES Terminologie IU simples Cystite ou PNA aiguë simple IU à risque de complication Cystite aigue ou PNA à risque de complication Prostatite IU graves: PNA et prostatites associées soit

Plus en détail

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation 23 (2004) 1020 1026 RÉFÉRENTIELS CONFÉRENCE D EXPERTS TEXTE COURT 2004 Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves Société française d anesthésie

Plus en détail

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades Antibiothérapie en chirurgie dentaire Principes généraux Profil des malades Sujets considérés comme sains Cardiopathies sans risque d endocardite infectieuse Risque A (sujets à risque d infection locale

Plus en détail

Recommandations thérapeutiques

Recommandations thérapeutiques s thérapeutiques Antibio-guide Mise à jour le 25/06/2009 Ce guide prescription des antibiotiques reprend en partie les propositions faites par la commission des antibiotiques de l'assistance Publique -

Plus en détail

Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège

Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège Staphylocoques dorés résistant à la méticilline «SARM» Eric Firre Médecine interne/ hygiène hospitalière CHR Citadelle Liège Slide Bart Gordts Slide : Anne SIMON Slide : Marc STRUELENS Slide : Marc STRUELENS

Plus en détail

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves

Antibiothérapie probabiliste des états septiques graves Société française d anesthésie et de réanimation en collaboration avec la Société de réanimation de langue française Société de pathologie infectieuse de langue française Société de microbiologie Médecine

Plus en détail

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie?

Définition. Conduite à tenir devant un syndrome septicémique. Quand évoquer une septicémie? Quand évoquer une septicémie? Conduite à tenir devant un syndrome septicémique Dr Vincent Le Moing Dr Christina Psomas Maladies Infectieuses et Tropicales CHRU de Montpellier Février 2011 Définition = bactériémie = présence de bactéries

Plus en détail

Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments?

Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments? 5 avril 2011 «Pharmaco-épidémiologie» Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments? Dr Philippe Tcheng Vice-Président Affaires Publiques et Gouvernementales France

Plus en détail

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte.

Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte. Item 154. Septicémie/Bactériémie/Fongémie de l'adulte Objectifs nationaux (ECN) Connaître les portes d'entrée et les localisations secondaires les plus fréquentes

Plus en détail

Etude bactériologique des matériels explantés

Etude bactériologique des matériels explantés Etude bactériologique des matériels explantés Indications à l ablation et attentes du clinicien vis-à-vis de l analyse Matériels endovasculaires et ostéoarticulaires J.M. Besnier Maladies Infectieuses

Plus en détail

Recommandations sur l usage des ANTIBIOTIQUES en première intention au cours des infections communautaires

Recommandations sur l usage des ANTIBIOTIQUES en première intention au cours des infections communautaires Recommandations sur l usage des ANTIBIOTIQUES en première intention au cours des infections communautaires Texte relu et mis à jour en avril 2014 Recommandations sur l usage des antibiotiques en première

Plus en détail

Épidémiologie des infections

Épidémiologie des infections Épidémiologie des infections Epidémiologie des maladies infectieuses Définition de l épidémiologie: stricto sensus: «étude des épidémies» (épidémio descriptive) étude des facteurs déterminants et favorisants

Plus en détail

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013

L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 L infection urinaire en bactériologie et l ECBU (Examen Cyto-Bactériologique des Urines) Hélène Guillon-Petitprez 23 Octobre 2013 Epidémiologie Prévalence +++ chez la femme : au début de la vie sexuelle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 juillet 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 8 septembre 2005 (JO du 3 août 2007) TAVANIC 500 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

Le Suivi Systématique de la Pneumonie Acquise en Communauté. Présenté par. Daniel Brazeau, MD. Document révisé avec:

Le Suivi Systématique de la Pneumonie Acquise en Communauté. Présenté par. Daniel Brazeau, MD. Document révisé avec: Le Suivi Systématique de la Pneumonie Acquise en Communauté Présenté par Daniel Brazeau, MD Document révisé avec: Dr Steeve Goulet, pneumologue, CHRR Dr Harold Bernatchez, microbiologiste-infectiologue,

Plus en détail

3emes Rencontres de Cancérologie de Centre Alsace

3emes Rencontres de Cancérologie de Centre Alsace 3emes Rencontres de Cancérologie de Centre Alsace Colmar, 22 octobre 2008 Médecine générale et cancer HYPERTHERMIE en cours de chimiothérapie Dr Bruno Audhuy Onco-hématologie Pôle Oncologie, Hôpital Pasteur,

Plus en détail

Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2006

Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2006 livret antibio 24/01/06 18:38 Page 1 Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2006 Adultes ::: Enfants ::: Néonatologie livret antibio 24/01/06 18:38 Page 2 Avant-propos Plusieurs enquêtes réalisées

Plus en détail

CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE

CHIMIOTHERAPIE ANTICANCEREUSE PHARMACOLOGIE INTRODUCTION LES ANTIBIOTIQUES E.M ATB_AI_AINS 2010-2011 1 LES FAMILLES THERAPEUTIQUES LES PSYCHOTROPES Les différents médicaments agissant sur les troubles du système nerveux. LES ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Bon usage Mise au point Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Actualisation Octobre 2008 MESSAGES CLÉS L évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones

Plus en détail

Prise en charge de l aplasie fébrile. Unité des Grands Enfants Département de Pédiatrie Génétique Médicale CHU MORVAN - BREST

Prise en charge de l aplasie fébrile. Unité des Grands Enfants Département de Pédiatrie Génétique Médicale CHU MORVAN - BREST Prise en charge de l aplasie fébrile Unité des Grands Enfants Département de Pédiatrie Génétique Médicale CHU MORVAN - BREST 1 La préparation Un tableau de prévision des entrants (tableau fiche en T) Un

Plus en détail

Antibiothérapie parentérale à domicile. Dr Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier de Chambéry

Antibiothérapie parentérale à domicile. Dr Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier de Chambéry Antibiothérapie parentérale à domicile Dr Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier de Chambéry 1 Une pratique de plus en plus fréquente Intérêt économique Impact de la T2A

Plus en détail

Médicaments anti-infectieux et Grossesse

Médicaments anti-infectieux et Grossesse Médicaments anti-infectieux et Grossesse Dr Catherine Vauzelle Centre de Référence sur les Agents Tératogènes (CRAT) Hôpital Armand Trousseau www.lecrat.org CEMI 18 Institut Pasteur 15 mars 2013 La nature

Plus en détail

Prof Yves Humblet 22 mai 2014

Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Prof Yves Humblet 22 mai 2014 Mr DemS, 56 ans, atteint de cancer de prostate Admis aux urgences pour fièvre à 38 3 au J8 post chimiothérapie Pas de comorbidité, bon EG, pas de frisson, toux grasse Pas

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques Les médicaments génériques ou Copies ou Médicaments essentiellement similaires Dr. Pascal Bonnabry, PD Pharmacien-chef Février 2002 Aspects pharmacologiques et pharmaceutiques Les génériques Pharmacocinétique

Plus en détail

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques

Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Antibiothérapie des infections courantes: aidez-nous à sauver les antibiotiques Quoi de Neuf au HNFC 7 Juin 2016 Vincent GENDRIN, service des Maladies Infectieuses Antibio-résistance: un péril grave Texte

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA CONSOMMATION RESEAU ATB RAISIN DES ANTIBIOTIQUES EN 2014 RESEAU D ALERTE, D INVESTIGATION

SURVEILLANCE DE LA CONSOMMATION RESEAU ATB RAISIN DES ANTIBIOTIQUES EN 2014 RESEAU D ALERTE, D INVESTIGATION RESEAU D ALERTE, D INVESTIGATION ET DE SURVEILLANCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES RAISIN SURVEILLANCE DE LA CONSOMMATION DES ANTIBIOTIQUES EN 2014 RESEAU ATB RAISIN GUIDE D UTILISATION DE L OUTIL INFORMATIQUE

Plus en détail

Infectiologue transversal : un nouveau métier?

Infectiologue transversal : un nouveau métier? Infectiologue transversal : un nouveau métier? Dr P Pavese CHU de Grenoble Avril 2014 Consultations sollicitées en infectiologie Infectiologue Médecin X part importante de l activité des infectiologues

Plus en détail

Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf?

Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf? Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf? Journées Régionales d Infectiologie 2015 Prof. Céline PULCINI (Infectiologie, Nancy) Au niveau international Au

Plus en détail

Infections urinaires (ITU)

Infections urinaires (ITU) Infections urinaires (ITU) Plan Considérations générales Bactériurie asymptomatique Infections urinaires chez la femme Non compliquées Compliquées Infections urinaires récidivantes Infections urinaires

Plus en détail

RHINO-SINUSITES AIGUES

RHINO-SINUSITES AIGUES RHINO-SINUSITES AIGUES RAPPEL ANATOMIQUE RAPPEL ENDOSCOPIQUE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE IMMUNITE LOCALE IgA Cils IMMUNITE LOCALE 1 ostium par sinus 1 ostium : libre dans un méat libre SEMEIOLOGIE DES RHINO-SINUSITES

Plus en détail

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006

Cas clinique. Hôpital Mahosot. Service maladies infectieuses. Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 Cas clinique Hôpital Mahosot Service maladies infectieuses Dr Vilada, Dr Chen Xi, 2006 1 Homme, 47 ans, fonctionnaire, résident à district : Pakgnouam, province Vientiane Motif d hospitalisation : fièvre

Plus en détail

Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte

Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte Les nouvelles recommanda/ons du traitement des infec/ons urinaires de l adulte D. Boutoille Maladies Infec3euses et Tropicales CHU de Nantes 1 Pourquoi une actualisa/on? Précédentes recommanda3ons datant

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

Que faire en cas d antécédent ou d apparition d infections bactériennes ou virales?

Que faire en cas d antécédent ou d apparition d infections bactériennes ou virales? 1 Prise en charge pratique des patients sous anti-il1 Que faire en cas d antécédent ou d apparition d infections bactériennes ou virales? Evidence Based Medicine Recommandations officielles Avis des experts

Plus en détail

Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP. H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin.

Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP. H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin. Enquête de prévalence 2007 des infections nosocomiales en HAD AP-HP H. Ittah-Desmeulles, B. Migueres, B Silvera, L Denic, M Brodin. Spécificités de L HAD AP HP 820 places, 19 unités de soins, 1 secteur

Plus en détail

du chu de Clermont-ferrand et des établissements de santé de la région auvergne édition 2014

du chu de Clermont-ferrand et des établissements de santé de la région auvergne édition 2014 du chu de Clermont-ferrand et des établissements de santé de la région auvergne 1 édition 2014 Introduction Qu ils soient utilisés pour le traitement des infections ou leur prophylaxie, les antibiotiques

Plus en détail

Méningites à Pasteurella multocida. A propos de 5 observations

Méningites à Pasteurella multocida. A propos de 5 observations Méningites à Pasteurella multocida. A propos de 5 observations J. Beytout (1), A. Coste (1), N. Mrozek (1), R. Baraduc (1), N. Saroul (1), V. Achim (1), O. Lesens (1) (1) CHU, Clermont-Ferrand Introduction

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2005

Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2005 Guide de prescription des antibiotiques en urgence 2005 1 Avant-propos Plusieurs enquêtes réalisées ces dernières années démontrent que 20 à 50% des prescriptions d antibiotiques sont inappropriées dans

Plus en détail

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS

Présentation du travail effectué autour du projet NADIS Présentation du travail effectué autour du projet NADIS SOMMAIRE Appel d offre pour le logiciel Hébergement de Nadis Les contrats Présentation de Nadis Architecture générale de la plateforme Nadis Quelques

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant

Dossier 1. N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte. N 331 Coma non traumatique chez l adulte et chez l enfant Dossier 1 N 245 Diabète sucré de types 1 et 2 de l enfant et de l adulte Complications : Diagnostiquer un diabète chez l enfant et l adulte. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail