L activité physique et le diabète. CHU Ste-Justine, Montréal, Canada Section Diabète

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L activité physique et le diabète. CHU Ste-Justine, Montréal, Canada Section Diabète"

Transcription

1 L activité physique et le diabète CHU Ste-Justine, Montréal, Canada Section Diabète Activité physique EFFETS DE L EXERCICE PHYSIQUE SUR LA SANTÉ Chez le diabétique comme chez le non diabétique, faire de l activité physique régulièrement apporte beaucoup de bénéfices : Améliore la condition physique et la coordination; Aide à contrôler le poids; Diminue plusieurs facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires; Apporte un sentiment de bien-être et réduit le stress; Rehausse l image et l estime de soi; Développe certaines habiletés sociales (coopération, travail d équipe, socialisation ). L exercice ne doit pas être considéré comme une prescription ou une obligation pour améliorer le contrôle du diabète. L exercice doit être plaisant pour votre enfant et devrait être encouragé selon ses goûts et ses aptitudes. EFFETS DE L EXERCICE SUR LE DIABÈTE L entraînement physique régulier (pratique d une activité physique au moins 3 ou 4 fois par semaine) peut avoir un effet bénéfique sur le contrôle des glycémies. Il augmente la sensibilité à l insuline la rendant ainsi plus efficace! L exercice régulier diminue le pic hyperglycémique après un repas ainsi que les besoins en insuline. On recommande de faire 30 minutes d activité physique modérée par jour, à TOUS les jours!

2 EFFETS DE L EXERCICE SUR LE CONTRÔLE GLYCÉMIQUE Pendant la pratique d une activité physique, on note des effets directs sur la glycémie. L exercice entraîne une consommation de glucose par les muscles sollicités. La glycémie peut donc varier à la baisse (hypo) pendant ou plusieurs heures après la période de sport. Ainsi, pendant l exercice, les muscles ont besoin d énergie. Ils utilisent les réserves musculaires de glycogène, puis ils vont utiliser le glucose en circulation dans le sang. Ce glucose est produit par le foie (à partir des réserves de glycogène) ou est fourni par les glucides consommés. RISQUE D HYPOGLYCÉMIE PENDANT L ACTIVITÉ! Éventuellement, après un exercice prolongé, la glycémie pourra continuer de chuter puisque l organisme continuera d utiliser le glucose pour refaire ses réserves. RISQUE D HYPOGLYCÉMIE TARDIVE ENTRE 2 À 12 HEURES APRÈS L ACTIVITÉ! Parfois, l exercice peut, dans un premier temps, entraîner une augmentation de la glycémie due à l effet de certaines hormones comme, par exemple, l adrénaline. Ceci se produit plus souvent lors d une activité intense. Dans un deuxième temps, la glycémie se met à chuter. Outre le risque d entraîner une hypoglycémie pendant ou après l activité physique (si celle-ci n est pas compensée par une collation glucidique adéquate), l exercice peut aggraver une hyperglycémie et déséquilibrer le diabète si le contrôle est mauvais en raison d un manque d insuline. Il est donc important de comprendre comment ajuster en conséquence les diverses composantes du traitement de son diabète : l insuline et l alimentation. Même pendant l exercice, une certaine quantité d insuline est nécessaire : l exercice ne peut remplacer l insuline!

3 PRÉCAUTIONS À PRENDRE POUR FAIRE DE L EXERCICE EN TOUTE QUIÉTUDE Il est important de réaliser que l effet de l exercice sur le corps est différent pour chaque personne. Il est donc préférable de se fier aux expériences personnelles, en mesurant fréquemment la glycémie avant, pendant et après l exercice, pour bien comprendre comment réagit votre enfant. Souvenez-vous... La glycémie devrait être entre 7 et 10 mmol/l avant de débuter l exercice. Si la glycémie est supérieure à 17 mmol/l et qu il y a de l acétone dans les urines, il est déconseillé de faire de l exercice. Pour une période d exercice de moins de 20 minutes, il n est pas nécessaire de faire des ajustements au plan alimentaire ou même à l insuline. Pour toute activité physique, il est important de prévoir une collation supplémentaire ou d augmenter le contenu en glucides de la collation habituelle. Pendant les périodes prolongées d exercice, il faut boire beaucoup de liquides pour éviter la déshydratation.

4 CONSEILS PRATIQUES GÉNÉRAUX On vous propose des modifications à apporter au niveau des doses d insuline ou de l alimentation, ou les deux, et se sera à vous d apprendre à ajuster ces composantes. Pour un exercice non planifié, il est souvent question d ajouter des suppléments de collation et de surveiller la glycémie (pas d ajustement d insuline). Pour un exercice planifié, des modifications au niveau de l insuline et/ou de l alimentation sont à envisager. Ceci dépend de : la durée de l activité; l intensité de l activité; la glycémie au moment de commencer l activité; le laps temps entre l activité et la prise d un repas ou d une collation. A. AJUSTEMENT DE LA DOSE D INSULINE En cas d effort prévisible, il y a 3 possibilités d ajustement à faire : 1. Il est possible de manipuler les doses d insuline; 2. Il est possible d augmenter ses apports glucidiques au moment des repas et des collations; 3. Il est possible de manipuler les doses d insuline et les apports glucidiques. Par exemple : Si une activité est prévue 2 heures après le repas du souper, il sera possible de diminuer la dose d ultra-rapide. Si une activité a lieu toute la journée, comme du ski, il sera possible de manipuler les doses d insuline ultra-rapide et intermédiaire et, en même temps, d augmenter les apports glucidiques. Discutez-en avec votre médecin afin qu il vous aide à établir un plan approprié selon vos besoins.

5 De combien doit-on diminuer l insuline ultra-rapide? La diminution est généralement de 10 à 20 % de la dose selon l intensité de l exercice. Parfois les diminutions peuvent atteindre 40 à 50 % de la dose d ultra-rapide c est du cas par cas! Exemple : Chaque diabétique doit développer sa propre recette! Mikaël joue au tennis pendant 2 heures après son déjeuner. Habituellement, il prend environ 7 unités d UR le matin. Après plusieurs essais, Mikaël trouve qu une diminution de 30 % de la dose lui convient le mieux pour l intensité de ses matchs. 7 unités (30 % = 2,1 unités) Mikaël se donne donc 5 unités d UR le matin. Il faut noter qu il est possible que Mikaël doive également prendre 2-3 collations glucidiques pendant l activité, ainsi qu une autre collation ou son repas après le match. (Voir Tableau par activité physique). B. AJUSTEMENT DE L ALIMENTATION Avant l activité : Si tu viens de prendre ton repas ou si ta glycémie est > 10 mmol/l sans cétone, il n est pas nécessaire de prendre des aliments glucidiques en plus de ton plan alimentaire habituel. Si ta glycémie est < 7 mmol/l, tu dois prendre une petite collation de 10 à 20 g de glucides (voir le tableau à la page suivante pour des exemples). Pendant l activité : Si l activité est de faible intensité : Si l activité est de moyenne intensité : Si l activité est de forte intensité : Il n est pas nécessaire de consommer d aliments durant l exercice en prévention d une hypoglycémie. Prévoir 10 à 20 g de glucides par heure d exercice. Prévoir 10 à 20 g de glucides par 30 minutes d exercice.

6 Après l activité : Si tu pratiques ton activité en avant-midi ou en après-midi, tu prendras ta collation habituelle après ta période de sport. Si tu pratiques ton activité physique en soirée, assure-toi de prendre une collation légèrement plus riche en glucides et ajoute une source de protéines pour prévenir l hypoglycémie durant la nuit. EXEMPLES D ALIMENTS FACILES À CONSOMMER Aliments 10 g glucides 15 g glucides 20 g glucides portion portion portion Gatorade 175 ml 250 ml 325 ml Powerade 200 ml 325 ml 425 ml Jus de fruits 85 ml 125 ml 175 ml Sucette glacée (Faite de vrai jus) 1 bâton 1 ½ bâton 2 bâtons Fruit to-go 3/4 barre (9 g) 1 ¼ barre 1 ½ barre (18 g) Yogourt en tube 1 tube (7 g) 2 tubes (14 g) 3 tubes (21 g) Yogourts à boire : Yop (200 ml) Danino Go (93 ml) DanActive (93 ml) 1/3 contenant (9 g) 2/3 contenant 2/3 contenant ½ contenant (13 g) 1 contenant 1 contenant 3/4 contenant (20 g) 1 1/3 contenant 1 1/3 contenant Raisins secs (Sun-Maid) 1 mini boîte (11g) 1 ½ mini boîte (17 g) 2 mini boîtes (22 g) Barre tendre (30 g) ½ barre 2/3 barre 1 barre Fruit 1 grosse prune 1 petite poire 20 raisins frais Crème glacée 75 ml 125 ml 150 ml

7 TABLEAU PAR ACTIVITÉ PHYSIQUE Précaution avant : si tu pratiques un sport au-delà de 1h30 après un repas, tu dois vérifier ta glycémie. Si ta glycémie est < 7 mmol/l, tu dois prendre une collation. Sports Intensité Pendant et Après Tennis, soccer, hockey, ski de fond, aérobie, athlétisme. Natation, ski alpin Forte Moyenne soutenue 1 heure : Prendre 10 à 20 g de glucides à la moitié de la période de sport et une collation après. 2 heures : Prendre de 10 à 20 g de glucides 2 à 3 fois durant le sport et une collation après. 3 heures : Prendre de 10 à 20 g de glucides 4 à 5 fois durant le sport et une collation après. 1 heure : Prendre une collation de 10 à 20 g de glucides avant et après la période. 2 heures : Prendre une collation de 20 à 40 g de glucides avant l exercice et ta collation prévue après. Patin, ballet, gymnastique Entraînement musculaire Journée de vélo Marche en montagne Glissades d eau ou sur neige Moyenne Moyenne Forte soutenue Forte soutenue Moyenne soutenue 1 journée de ski : Prendre 2 collations de 10 à 20 g de glucides l avant-midi et 2 collations de 10 à 20 g de glucides l après-midi. 1 heure : Prendre une collation de 10 à 20 g de glucides avant et après la période. 2 heures : Prendre 3 collations de 10 à 20 g de glucides avant, pendant et après l exercice. Prendre de 10 à 20 g de glucides pour chaque heure d entraînement musculaire et terminer avec la collation habituelle. Prendre de 10 à 20 g de glucides aux 30 minutes. La façon la plus simple de les consommer est de boire des breuvages contenant des glucides. Prendre de 10 à 20 g de glucides aux 30 minutes. Prendre 2 collations de 10 à 20 g de glucides l avant-midi et 2 collations de 10 à 20 g de glucides l après-midi. Pour toute activité pratiquée en soirée, ajouter 15 g de glucides + des protéines à la collation habituelle.

8 ATTENTION!!! Si une activité physique a eu lieu dans la journée, il est important de réaliser que les effets hypoglycémiants peuvent parfois durer jusqu à 2 à 12 heures après l exercice même si la glycémie a eu tendance à s élever au moment de l exercice, elle peut chuter par la suite, lorsque l enfant dort. Il faut donc être plus prudent le soir et augmenter la collation de soirée en ajoutant une source de protéine. Ne pas injecter l insuline dans une région musculaire qui sera soumise à une activité intense. Exemple : si votre enfant fait de la course, ne pas injecter l insuline dans la cuisse. Certaines activités sont plus à risque pour le diabétique puisque l hypoglycémie pourrait avoir des conséquences plus graves : plongée sous-marine, saut en parachute, alpinisme Si ces activités intéressent votre enfant, il devrait en discuter avec le médecin. Renseigner les professeurs d éducation physique et les entraîneurs sur le diabète et les précautions à prendre lors d un exercice physique prolongé. Si possible, enseigner à un intervenant ou à un accompagnateur la façon d administrer le glucagon. Appliquer les règles de sécurité propre à chaque sport (équipement protecteur, casque, ). L enfant devrait porter le bracelet ou le médaillon indiquant qu il est diabétique. Ne pas oublier de s hydrater, surtout s il fait chaud!

Activité physique chez le diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Activité physique chez le diabétique. Dr Brahim RAHFANI Activité physique chez le diabétique Dr Brahim RAHFANI Introduction Le sport est un élément essentiel du traitement au même titre que l alimentation ou le médicaments Les muscle utilisent le sucre pour

Plus en détail

Diabète de type 1 et activité physique. Catherine Leroux, Dt.P., étudiante à la maîtrise, IRCM

Diabète de type 1 et activité physique. Catherine Leroux, Dt.P., étudiante à la maîtrise, IRCM 1 Diabète de type 1 et activité physique Catherine Leroux, Dt.P., étudiante à la maîtrise, IRCM Bénéfices Améliore: Condition cardio-respiratoire Profil lipidique (cholestérol) Tension artérielle Sensibilité

Plus en détail

Conférence #3. Nutrition du nageur. Bien s hydrater pour une performance optimale

Conférence #3. Nutrition du nageur. Bien s hydrater pour une performance optimale Conférence #3 Nutrition du nageur Bien s hydrater pour une performance optimale Mai 2015 Stéphanie Ménard, Dt.P Nutritionniste BIEN S HYDRATER POUR UNE PERFORMANCE OPTIMALE Quantité d eau dans le corps

Plus en détail

UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE. Document destiné aux enseignants

UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE. Document destiné aux enseignants UN ENFANT, UN ADOLESCENT DIABÉTIQUE À L ÉCOLE Document destiné aux enseignants Sommaire Définition du diabète page 5 Traitement page 6 Glycémie page 7 Administration d insuline page 8 Alimentation pages

Plus en détail

Activité physique et diabète associé à la fibrose kystique Les bénéfices pour votre santé

Activité physique et diabète associé à la fibrose kystique Les bénéfices pour votre santé Activité physique et diabète associé à la fibrose kystique Les bénéfices pour votre santé Le diabète et la fibrose kystique ne vous empêchent pas de faire de l activité physique. Au contraire, bouger vous

Plus en détail

Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade

Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade Diabète de type 1 Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un professionnel

Plus en détail

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation)

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation) Fiches pratiques sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Par Louise Tremblay, infirmière, M.Ed. Diabète Québec Révisé par Ghisline Pellerin, infimière clinicienne et Lucie Lefebvre, infirmière 7 Module Hyperglycémie

Plus en détail

Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade

Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade Pour gérer votre diabète lorsque vous êtes malade Diabète de type 1 pompe à insuline Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC L enseignement étape par étape est un incontournable pour l apprentissage du lecteur FreeStyle InsuLinx. Nous souhaitons que ces étapes vous permettront de faciliter le cheminement des utilisateurs. Ce

Plus en détail

Menu type du sportif

Menu type du sportif Menu type du sportif On ne mange pas de la même façon en période d entraînement, avant l effort, pendant l effort, ou même après. tous les jours et lors de l entraînement Petit déjeuner Un produit laitier

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Avez-vous mangé plus qu à l habitude ou augmenté votre consommation de glucides?

sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Avez-vous mangé plus qu à l habitude ou augmenté votre consommation de glucides? Fiches pratiques sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Par Louise Tremblay, Infi rmière, M. Ed. - Diabète Québec. Hyperglycémie (glycémie supérieure à 6 mmol/l, à jeun et avant les repas, et supérieure

Plus en détail

Par Julie Héroux et Nathalie Bisaillon, Techniciennes en diététique Sabrina Ste-Marie, Kinésiologue

Par Julie Héroux et Nathalie Bisaillon, Techniciennes en diététique Sabrina Ste-Marie, Kinésiologue Par Julie Héroux et Nathalie Bisaillon, Techniciennes en diététique Sabrina Ste-Marie, Kinésiologue L apport en calories; Doit être suffisant! Est ton carburant! Est important pour la croissance. Métabolisme

Plus en détail

( Alimentation Sportive )

( Alimentation Sportive ) Clinique Santé au Naturel ( Alimentation Sportive ) > Le sport en lui même fait peu maigrir mais il fait mincir, en remodelant la silhouette par une diminution

Plus en détail

Capsule. santé. Bien manger pour ne pas s épuiser!

Capsule. santé. Bien manger pour ne pas s épuiser! 2 Capsule santé # Bravo! Équipe Desjardins Entreprises Bécancour-Nicolet-Yamaska et Caisse Desjardins de Nicolet, vous êtes dans l action depuis plus de 60 jours. Plus que le tiers de votre concours à

Plus en détail

Les Glucides. Session 4

Les Glucides. Session 4 Les Glucides Session 4 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine 2 Répartition de l énergie Dans le cadre d'un programme de contrôle de poids, il est recommandé d'augmenter la proportion

Plus en détail

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie

Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie Corrigé du bac 2015 : SVT spécialité Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L

Plus en détail

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ Notions de physiologie La filière anaérobie anacide. (c est l énergie utilisée par les sprinters vélo ou sur 100m) La filière aérobie. La filière anaérobie acide (lactique).

Plus en détail

Le Sport. Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques. Les règles de base de l alimentation du sportif

Le Sport. Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques. Les règles de base de l alimentation du sportif Le Sport L Alimentation des Sportifs Problème N 1 du Sportif : la constitution de ses réserves énergétiques Les règles de base de l alimentation du sportif Pendant la période d entraînement Composition

Plus en détail

LA NUTRITION LES ADOS

LA NUTRITION LES ADOS BRIGITTE LASTRADE Brigitte Lastrade a été, de 1988 à 2000, membre de l équipe canadienne de judo. Elle est détentrice de 9 titres canadiens dont 6 en senior dans 3 catégories de poids différentes. Athlète

Plus en détail

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo

Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre. Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo Alimentation et diabète : tout est une question d équilibre Les Gens Qui, illustration de Laura Liedo PROGRAMME 1. On peut devenir diabétique à force de consommer trop de sucre 2. On doit arrêter de manger

Plus en détail

4- Activités physiques

4- Activités physiques 4- Activités physiques Prévenir les parents en cas d activité physique inhabituelle, intense et/ou prolongée (ex : piscine, sortie ) Avoir du sucre N 4 et des collations à portée de main ou autre produit

Plus en détail

L HYPOGLYCEMIE. Il est nécessaire de savoir prévenir l hypoglycémie dans un certain nombre de situations à risques par un comportement adapté.

L HYPOGLYCEMIE. Il est nécessaire de savoir prévenir l hypoglycémie dans un certain nombre de situations à risques par un comportement adapté. L HYPOGLYCEMIE L hypoglycémie est une urgence qu il faut traiter sans attendre. C est souvent une angoisse chez les patients, pas toujours verbalisée. Pour cela il faut la reconnaitre par les signes physiques

Plus en détail

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents

APPROCHE DIETETIQUE. 1. Les glucides ou hydrates de carbones ou sucres lents APPROCHE DIETETIQUE L équilibre alimentaire au quotidien fait partie des règles de base de la pratique d un sport. Il est important d avoir une alimentation naturelle, équilibrée, et variée. Le poids doit

Plus en détail

La Boucle et ses besoins énergétiques. 1- Les deux et trois jours avant La Boucle (16 et 17 juin 2016)

La Boucle et ses besoins énergétiques. 1- Les deux et trois jours avant La Boucle (16 et 17 juin 2016) La Boucle et ses besoins énergétiques Dans l infolettre du 16 février dernier, nous avons abordé des notions d alimentation et d hydratation pour optimiser votre préparation physique à La Boucle. Le jour

Plus en détail

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012

Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 Dr Françoise LEVITTA - DIAPASON 36 - mars 2012 AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE INDICATIONS DE L A.S.G dans le DIABÈTE DE TYPE 2 Recommandations H.A.S (avril 2011) Ø INSULINOTHÉRAPIE EN COURS: u 2 à 4 /JOUR:

Plus en détail

Les bienfaits du sport sur la santé de la personne diabétique

Les bienfaits du sport sur la santé de la personne diabétique Les bienfaits du sport sur la santé de la personne diabétique Pr Nicolas Paquot Département de Médecine interne Service de Diabétologie, Nutrition et Maladies métaboliques CHU Sart-Tilman, 4000 Liège Une

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS

ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS ALIMENTATION DU JEUNE JOUEUR DE TENNIS LES ENFANTS QUI FONT DU SPORT ET SONT EN PÉRIODE DE CROISSANCE ONT-ILS DES BESOINS NUTRITIONNELS PARTICULIERS? Croissance + Sport = Besoins énergétiques Besoins en

Plus en détail

Le diabète de l enfant. Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014

Le diabète de l enfant. Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014 Le diabète de l enfant Dr A de RAPHELIS SOISSAN Avril 2014 Définition Le diabète c'est avoir trop de sucre dans le sang. On dit que c'est un diabète sucré Attention! On n'a pas un diabète sucré parce qu'on

Plus en détail

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE GARDERIE

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE GARDERIE CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE EN GARDERIE 1 CONSEILS PRATIQUES POUR L'ENFANT DIABÉTIQUE EN GARDERIE Ces informations ont pour but de présenter aux intervenants les notions essentielles à

Plus en détail

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE MILIEU SCOLAIRE

CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE MILIEU SCOLAIRE CONSEILS PRATIQUES POUR L ENFANT DIABÉTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE 1 CONSEILS PRATIQUES POUR L'ENFANT DIABÉTIQUE EN MILIEU SCOLAIRE Ces informations ont pour but de présenter aux enseignants les notions essentielles

Plus en détail

Unité de Formation Commune aux Activités. Nutrition

Unité de Formation Commune aux Activités. Nutrition Unité de Formation Commune aux Activités Nutrition Pourquoi dépense-t-on de l eau? 1. De base 2. Liée à l effort - Travail musculaire - Refroidir le corps au cours de l effort Nous sommes constitués à

Plus en détail

Fiche Pratique - Les collations Les Collations

Fiche Pratique - Les collations Les Collations Les Collations Pourquoi sont-elles importantes? Quand les prendre? Que manger? L équilibre alimentaire de la femme enceinte implique de manger deux fois mieux et non pas deux fois plus. Pendant la grossesse

Plus en détail

Hydratation. L alliée indispensable du sportif : L EAU. Au quotidien : 1,5 litre pour les femmes 2,5 litres pour les hommes

Hydratation. L alliée indispensable du sportif : L EAU. Au quotidien : 1,5 litre pour les femmes 2,5 litres pour les hommes Hydratation L alliée indispensable du sportif : L EAU Au quotidien : 1,5 litre pour les femmes 2,5 litres pour les hommes Composant majoritaire de notre organisme... 1 Qu est ce que je risque si je ne

Plus en détail

Cyclotourisme et santé. boisson du cyclotouriste conseils d hydratation

Cyclotourisme et santé. boisson du cyclotouriste conseils d hydratation Cyclotourisme et santé boisson du cyclotouriste conseils d hydratation Hydratation du cyclotouriste L eau est indispensable pour maintenir des performances correctes Le Sodium est indispensable à l équilibre

Plus en détail

L HYDRATATION DU SPORTIF

L HYDRATATION DU SPORTIF L HYDRATATION DU SPORTIF L eau représente 60 % du poids du corps, nous ne possédons pas de réserves en eau, seul l eau que nous buvons constitue nos apports. En état de jeûne alimentaire, l organisme peut

Plus en détail

L ASTHME, C EST QUOI?

L ASTHME, C EST QUOI? L ASTHME, C EST QUOI? L asthme est une inflammation chronique des bronches, qui se manifeste par : - essoufflement anormal - toux sèche, survenant souvent la nuit ou à la suite d un exercice - sifflements

Plus en détail

Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive

Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive Sucre(s) et glycémie, petits éléments de diététique sportive Une observation lors de la sortie trail blanc dans le Vercors m a interpelée : 2 étudiants (pour ne pas les nommer) prenaient régulièrement

Plus en détail

ENFANT DIABÉTIQUE DE TYPE 1

ENFANT DIABÉTIQUE DE TYPE 1 ENFANT DIABÉTIQUE DE TYPE 1 Nom de l enfant : QUESTIONNAIRE À L'INTENTION DES PARENTS Date de naissance : / / Date du diagnostic de diabète : / / Année Mois Jour Année Mois Jour Pour les questions suivantes,

Plus en détail

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI

Acidocétose diabétique. Dr Brahim RAHFANI Acidocétose diabétique Dr Brahim RAHFANI Définition C est une Complication aigue du diabète résultant de la carence sévère d'insuline Elle se définit de façon arbitraire par un ph < à 7,2 et une hyperglycémie

Plus en détail

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics

Prévention. Le diabète. Conseils. Mutuelle des agents des services publics Prévention Le diabète Conseils Mutuelle des agents des services publics Le diabète 3,5 millions de personnes touchées par le diabète en France, dont 500 000 ignorent qu elles sont diabétiques. Ces chiffres

Plus en détail

Enfant diabétique. Pompe à insuline en milieu scolaire

Enfant diabétique. Pompe à insuline en milieu scolaire Enfant diabétique Pompe à insuline en milieu scolaire Nom, prénom de l enfant : Montréal, le Madame, Monsieur, La présente est pour vous informer que l enfant cité ci haut, lequel fréquente votre établissement

Plus en détail

BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc

BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc BIEN MANGER POUR MIEUX PERFORMER Natation Gatineau 18 mars 2017 Jacynthe Lafrenière Dt.P M.Sc Ma petite introduction Nutritionniste Maitrise en science de l activité physique Doctorat en nutrition Consultations

Plus en détail

Alimentation & pratique du golf. Célia FLAMENT ZINZONI Diététicienne libérale, Nîmes 1

Alimentation & pratique du golf. Célia FLAMENT ZINZONI Diététicienne libérale, Nîmes 1 Alimentation & pratique du golf Célia FLAMENT ZINZONI Diététicienne libérale, Nîmes 1 La pratique du golf Faire un parcours de 18 trous c'est : en moyenne 6 km de marche ponctués d'instants qui nécessitent

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES RÈGLES D OR POUR OPTIMISER VOTRE PRÉPARATION POUR LA BOUCLE COMMUNIQUÉ #2 Dans le 1er communiqué, nous avons abordé des notions de base en matière d alimentation et d hydratation pour optimiser votre préparation

Plus en détail

Activité physique, diabète et santé du cœur

Activité physique, diabète et santé du cœur Activité physique, diabète et santé du cœur Philippe Briand, B. Sc. Kinésiologue Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Risques liés à l inactivité Mort prématurée

Plus en détail

Diabetes Mellitus. Définition:

Diabetes Mellitus. Définition: Diabetes Mellitus Diabète sucré Définition: Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, la glycémie étant la concentration de glucose

Plus en détail

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité

1. Objet et domaine d application. 2. Responsabilités. 3. Déroulement de l activité 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit la réalisation de l épreuve de jeune permettant d étudier les mécanismes de régulation de la glycémie au cours du jeûne. 2. Responsabilités Ce

Plus en détail

L ALIMENTATION EXERCICE

L ALIMENTATION EXERCICE L ALIMENTATION EXERCICE 1 Lis les mots à voix haute. Valeur nutritive Alimentation saine Aliment Consommation Groupes alimentaires Guide alimentaire Protéines Vitamines Poissons Minéraux Lait Produits

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2017 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT

PROGRAMME D ENTRAINEMENT 2017 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT PRÉSENTATION Le Grand défi Pierre Lavoie est fier d annoncer le retour de David Veilleux et de son entraineur, Pierre Hutsebaut, pour l élaboration

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE

ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE 1 ACTIVITE PHYSIQUE ET DIABETE DE TYPE 2 : DU NIVEAU DE PREUVE A LA MISE EN PRATIQUE Pr Martine Duclos Service de Médecine du Sport et des Explorations Fonctionnelles, CHU Gabriel Montpied; Laboratoire

Plus en détail

L hypoglycémie est une diminution du taux de sucre dans le sang (glycémie) sous les valeurs normales (moins de 4 mmol/l).

L hypoglycémie est une diminution du taux de sucre dans le sang (glycémie) sous les valeurs normales (moins de 4 mmol/l). Introduction Le présent module a pour but de vous informer au sujet de l hypoglycémie. Il porte sur les causes de l hypoglycémie, les symptômes et les traitements associés, ainsi que sur la prévention.

Plus en détail

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits

L intervention nutritionnelle et ses bienfaits L intervention nutritionnelle et ses bienfaits Sonia Fortin, Dt. P. Nutritionniste et coordonnatrice de recherche Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Diabète Maladie

Plus en détail

LE DIABETE ET LE SPORT

LE DIABETE ET LE SPORT LE DIABETE ET LE SPORT ESI 2 ème année Groupe 14-F ESTUBLIER Jean-François FERREIRA FERNANDEZ Patricia FERNANDEZ Sandy FERMO Magali FINA Pricillia Bibliographie : Internet infirmiers.com, diabète et sport

Plus en détail

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI L hypoglycémie Docteur Brahim RAHFANI Définition L hypoglycémie c est diminution du taux de glucose dans le sang au-dessous des valeurs normales Une hypoglycémies définie par une glycémie inférieure à

Plus en détail

Renseignements utiles pour les femmes ayant le diabète de type 1 ou 2 qui envisagent une grossesse

Renseignements utiles pour les femmes ayant le diabète de type 1 ou 2 qui envisagent une grossesse Renseignements utiles pour les femmes ayant le diabète de type 1 ou 2 qui envisagent une grossesse Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils

Plus en détail

Aide-mémoire pour le calcul des glucides

Aide-mémoire pour le calcul des glucides Gestion du diabète Aide-mémoire pour le calcul des glucides www.bayerdiabetes.ca MC simplesvictoires Client: Bayer Inc. Remus Negut Date: Jan 4, 2010 File: 4491 BAYER Carb Counting Guide.FR Size: 148.5w

Plus en détail

La thérapie combinée. Ajustement de la thérapie combinée. Étapes par étapes. L insulinothérapie. 6. L autogestion de l insulinothérapie

La thérapie combinée. Ajustement de la thérapie combinée. Étapes par étapes. L insulinothérapie. 6. L autogestion de l insulinothérapie L insulinothérapie 6. L autogestion de l insulinothérapie Étapes par étapes La thérapie combinée Insuline basale Humulin N ou Novolin ge NPH (injectée au coucher) Insuline basale longue durée Lantus ou

Plus en détail

Les normes au niveau du traitement. Lignes directrices au niveau du traitement CJD 2003

Les normes au niveau du traitement. Lignes directrices au niveau du traitement CJD 2003 Les normes au niveau du traitement Lignes directrices au niveau du traitement CJD 2003 Les éléments du traitement Objectif général Appliquer les éléments du traitement et ajuster ces éléments en fonction

Plus en détail

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation)

(glycémie supérieure à 7 mmol/l, à jeun et avant les repas, ou supérieure à 10 mmol/l, 2 heures après le début d un repas ou d une collation) Fiches pratiques sur l hyperglycémie et l hypoglycémie Par Louise Tremblay, infirmière, M.Ed. Diabète Québec Révisé par Ghisline Pellerin, infimière clinicienne CHRTR et Lucie Lefebvre, gestionnaire d

Plus en détail

Insuffisance surrénale

Insuffisance surrénale Insuffisance surrénale Avertissement Ce document présente des renseignements généraux. Il ne vise pas à remplacer les conseils d un professionnel qualifié. Consultez un professionnel de la santé pour savoir

Plus en détail

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques

20/01/2014. Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1. Prise en charge du sujet DT1. - Bénéfices / risques Prise en charge du sujet DT1 Prescrire l activité physique chez le sujet diabétique de type 1 - Bénéfices / risques S. Lemoine-Morel Université Rennes 2 ENS Cachan Laboratoire M2S Pratique d AP (exercice)

Plus en détail

TD. Régulation de la glycémie

TD. Régulation de la glycémie TD. Régulation de la glycémie 1. Mise en évidence de la régulation de la glycémie A - Evolution de la glycémie A.1 A jeune, quelle est la valeur de la glycémie? Qu observe-t-on lors de l ingestion de glucose

Plus en détail

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes

Glycémie et diabète. aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes Glycémie et diabète! PLAN 1 La digestion et les enzymes A) Le rôle de la digestion aliment = source d'énergie et de carbone pour les organismes hétérotrophes digestion : permet la transformation de glucides

Plus en détail

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17

Spécificités de diabète de l enfant. Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 Spécificités de diabète de l enfant Dr. F. OULD BABA ALI MOSTAGANEM 12/05/17 AMINA, 10 ans, vous est adressée par son médecin traitant pour suspicion de diabète devant syndrome cardinal typique (perte

Plus en détail

Approche simplifiée. Approche avancée. Diabétique traité à l insuline (injections multiples ou pompe) Toute personne diabétique. Pour qui?

Approche simplifiée. Approche avancée. Diabétique traité à l insuline (injections multiples ou pompe) Toute personne diabétique. Pour qui? Par Martine Desrosiers Nutritionniste IUCPQ Communauté de pratique en diabète Reproduction interdite 1. Étapes détaillées du calcul simplifié des glucides Approche simplifiée Approche avancée Pour qui?

Plus en détail

Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015

Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015 Quelle alimentation pour le plongeur? 14 mars 2015 Diététicienne (49) AVOIR une alimentation équilibrée et variée C est-à-dire: celle recommandée pour tous. Consommez 3 produits laitiers par jour, en privilégiant

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

Glossaire sur le diabète

Glossaire sur le diabète Glossaire sur le diabète Si vous avez le diabète, voici certains termes que votre médecin ou votre diététiste est susceptible d utiliser. Le fait de savoir ce que ces termes signifient peut vous aider

Plus en détail

Présentation des ateliers sur le diabète. Par Nadia Bouffard, nutritionniste et Réjean Goulet, infirmier

Présentation des ateliers sur le diabète. Par Nadia Bouffard, nutritionniste et Réjean Goulet, infirmier Présentation des ateliers sur le diabète Par Nadia Bouffard, nutritionniste et Réjean Goulet, infirmier Plan de la présentation Clientèle des personnes amputées à l IRDPQ Objectifs Valeurs Philosophie

Plus en détail

Aptitude aérobie - Concepts - Composantes

Aptitude aérobie - Concepts - Composantes Aptitude aérobie - Concepts - Composantes CESA AGFF - 2017 VO 2 max (ml.min -1.kg -1 ) Coût Énergétique (ml.kg -1.m -1 ) Endurance aérobie (%VO 2 max) VAM (km/h) Composantes de l aptitude aérobie VO 2

Plus en détail

2. BIEN S ALIMENTER AVANT, PENDANT ET APRÈS UN EFFORT

2. BIEN S ALIMENTER AVANT, PENDANT ET APRÈS UN EFFORT 2. BIEN S ALIMENTER AVANT, PENDANT ET APRÈS UN EFFORT 2.1 Ce qui prime le jour de la compétition En vue d une compétition, on vise principalement à s assurer que l athlète est bien hydraté(e) et qu il

Plus en détail

Qui suis-je? Mai 2004

Qui suis-je? Mai 2004 Mai 2004 Index Qui suis-je? Page 3 Voici ma famille Page 4 Personnes avec qui communiquer en cas d urgence et numéros Page 5 Renseignements médicaux Page 6 Communication Page 10 J aime manger Page 11 L

Plus en détail

les signes et les Qu est-ce qu une hypoglycémie? Si je ne suis pas diabétique, ai-je un risque

les signes et les Qu est-ce qu une hypoglycémie? Si je ne suis pas diabétique, ai-je un risque Diabétique, je m'informe sur les signes et les conséquences d'une hypoglycémie L hypoglycémie n est pas une maladie, mais un manque de sucre dans le sang. Elle est fréquente chez les diabétiques traités

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour

des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique Hôpital de jour ORDONNANCE COLLECTIVE Ajuster des traitements médicaux, des thérapies médicamenteuses, des médicaments ou autres substances : Ajuster le dosage d insuline lors du suivi de la clientèle diabétique No: D.1

Plus en détail

Alimentation du sportif

Alimentation du sportif Alimentation du sportif Séverine Chédel, diététicienne diplômée HES, Neuchâtel www.espace-nutrition.ch Fédération suisse de ski nautique et wakeboard Macolin, 5 avril 2014 Ma formation et mes expériences

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016

Régulation de la glycémie et diabètes. Maestris /2016 Régulation de la glycémie et diabètes Maestris - 2015/2016 La glycémie Glycémie : taux sanguin de glucose A jeûn : 0,8 à 1g /L de sang (glycémie normale 1g/L) Après un repas : hyperglycémie 1,2 g/l En

Plus en détail

Recommandations pour une saine alimentation à l intention des personnes qui souffrent du diabète et d'hypoglycémie

Recommandations pour une saine alimentation à l intention des personnes qui souffrent du diabète et d'hypoglycémie Recommandations pour une saine alimentation à l intention des personnes qui souffrent du diabète et d'hypoglycémie Le diabète et l'hypoglycémie (sucre) On parle d hypoglycémie lorsque le taux de glucose

Plus en détail

THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION. Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal

THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION. Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal THERMOREGULATION, DESHYDRATATION ET REHYDRATATION Gymnase du Bugnon OC sport Mornod Pascal Plan du cours Métabolisme et production de chaleur Facteurs influençant la thermorégulation Acclimatation Défaillance

Plus en détail

Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O.

Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O. Vincent MORVAN, BEES 2 Roller skating Louis MORVAN, Ostéopathe D.O. L ALIMENTATION DU SPORTIF Les groupes alimentaires La digestion Planification des repas L ALIMENTATION DU SPORTIF Les groupes alimentaires

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE TITRE Page 1 de 5 HYPOGLYCÉMIE CODE MEDS 2011-OC-02-18 (Résolution 2014-CMDP-2720) RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE Non Oui-identifiez Surveillance clinique et traitement de l hypoglycémie

Plus en détail

Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications

Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications Faire le ramadan avec un diabète : indications et contre-indications 1. Que se passe-t-il dans l organisme lorsque l on jeûne (d un point de vue physiologique)? Le glucose est indispensable à la vie, puisque,

Plus en détail

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe

LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe L LE BUREAU Présidente Vices-Présidents Secrétaire Trésorier Nathalie Vallognes Christophe Rohée Gisèle Riou Jacques Riou Patrick Lamothe LES COMMISSIONS Financière Statuts et Règlements Arbitrage Jacques

Plus en détail

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2016 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT

PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2016 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT 20 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT PRÉSENTATION Le Grand défi Pierre Lavoie est fier d annoncer le retour de David Veilleux et de son entraîneur, Pierre Hutsebaut, pour l

Plus en détail

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies)

7 mmol/l 6,5-7 mmol/l * 7-9 mmol/l * 5,3 mmol/l. (Eviter les hypoglycémies) Contrôles biologiques en pratique Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.2 FICHE soignants Objectifs de contrôle glycémique selon le profil du patient Pour la plupart des patients

Plus en détail

Outil d autosurveillance de la glycémie

Outil d autosurveillance de la glycémie http:///ressourcesfrancaises/outil-dautosurveillance-de-la-glycemie Modèle de mesure de la glycémie suggéré : Le présent calculateur peut vous renseigner sur le modèle de mesure de la glycémie qui convient

Plus en détail

On planifie un voyage?

On planifie un voyage? Bien Vivre avec le diabète On planifie un voyage? Escapades de ski en hiver, courts séjours, longues envolées et vacances exotiques ces occasions doivent d être soigneusement planifiées si vous êtes diabétiques

Plus en détail

GUIDE A L INTENTION DES PARENTS

GUIDE A L INTENTION DES PARENTS GUIDE A L INTENTION DES PARENTS A) LES INSTALLATIONS Chaque équipe dispose d un vestiaire qui lui est réservé. Ce vestiaire est barré lorsque l équipe est absente, nous recommandons tout de même de n y

Plus en détail

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION

L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION L ALIMENTATION DU SPORTIF EN COMPÉTITION La compétition pour un sportif est l aboutissement de nombreux efforts. C est pourquoi il est important d avoir une alimentation appropriée afin de mette toutes

Plus en détail

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange?

pour votre santé Étape 1 Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Est-ce que notre santé dépend aussi de ce que l on mange? Mangez et bougez Les sportifs sont-ils en meilleure santé que les non sportifs? Étape 1 pour votre santé aussi de ce que l on mange? Est-ce que notre santé dépend L alimentation agit-elle sur les performances

Plus en détail

En collaboration avec PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2016 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT

En collaboration avec PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 2016 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT En collaboration avec PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT 201 RÉALISÉ PAR DAVID VEILLEUX ET SON ENTRAÎNEUR PIERRE HUTSEBAUT PRÉSENTATION Le Grand défi Pierre Lavoie est fier d annoncer le retour de David Veilleux

Plus en détail

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT AVANCÉ PRISE DE MASSE

VOTRE PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT AVANCÉ PRISE DE MASSE LA PRISE DE MASSE, QU EST-CE QUE C EST? C est un gain de poids essentiellement sous forme de muscle et probablement d un peu de gras, car ce programme est destiné à ceux qui ont vraiment du mal à grossir

Plus en détail

Fondements du ski - Apprendre les bases

Fondements du ski - Apprendre les bases Fondements du ski - Apprendre les bases GROUPE D ÂGE CATÉGORIE DE SKIEUR PRIORITÉS PÉRIODES CRITIQUES DE DÉVELOPPEMENT 6-7 ans U8 Apprendre à se déplacer. Développer les habiletés motrices globales. Initier

Plus en détail

JE PRENDS DU LITHIUM. Guide d information pour l usager. Pour vous, pour la vie

JE PRENDS DU LITHIUM. Guide d information pour l usager. Pour vous, pour la vie JE PRENDS DU LITHIUM Guide d information pour l usager Pour vous, pour la vie Le lithium fait partie de la classe des stabilisateurs de l humeur. C est un élément simple, qu on retrouve naturellement dans

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE PRÉPARATION POUR UNE COLONOSCOPIE AVEC PICO-SALAX ou PURG-ODAN ou GoLYTELY

INSTRUCTIONS DE PRÉPARATION POUR UNE COLONOSCOPIE AVEC PICO-SALAX ou PURG-ODAN ou GoLYTELY INSTRUCTIONS DE PRÉPARATION POUR UNE COLONOSCOPIE AVEC PICO-SALAX ou PURG-ODAN ou GoLYTELY 7 jours avant l'examen: Aller llez à la pharmacie et achetez les produits suivants: 1 boîte de PICO-SALAX ou PURG-ODAN

Plus en détail

4. Quelles sont les activités que tu préfères pour occuper tes temps de loisirs? (Coche toutes les cases appropriées.)

4. Quelles sont les activités que tu préfères pour occuper tes temps de loisirs? (Coche toutes les cases appropriées.) SONDAGE SUR LA CONSOMMATION DE BOISSONS ÉNERGISANTES CHEZ LES ADOLESCENTS Informations générales 1. Âge 13 ans 14 ans 15 ans 16 ans 17 ans 2. Sexe Féminin Masculin 3. Région de résidence Bas-Saint-Laurent

Plus en détail

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant...

Les Diabète. Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Les Diabète Diabète insipide, diabète gras, diabète insulinodépendant... Il y a de nombreux diabètes. Le mot diabète, d'origine grecque, signifie «je passe au travers». Ce titre est sans doute dû à l une

Plus en détail