Le Dossier Patient Informatisé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Dossier Patient Informatisé"

Transcription

1 Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse

2 Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les objectifs stratégiques du CHU, notamment par la mise en place d un dossier patient partagé entre tous les acteurs participant aux soins.» Le Schéma Directeur des Systèmes d Information Le Schéma Directeur des Systèmes d Information a fait du Dossier Patient Informatisé (D.P.I) sa priorité.

3 Le contexte ( 2 ) Le système d information hospitalier (S.I.H.) doit répondre aux nouvelles exigences réglementaires; le déploiement d un DPI performant devient un enjeu majeur. Tarification à l activité et nouvelle gouvernance Contrat de bon usage du médicament Accréditation, certification Dossier médical personnel Décret confidentialité Loi HPST La mise en œuvre de ces nouvelles exigences a imposé des évolutions profondes du système d information avec en particulier un nombre croissant d interconnexions entre les différents domaines: Médical et Médico-technique Administratif et Logistique, Analytique

4 Les points faibles du système actuel La gestion de l unité de soins et du dossier patient est éclatée par fonctions sur des logiciels différents, compliquant la tâche des équipes médicales et soignantes dans la prise en charge quotidienne du patient ( logiciels de GAM, de dossier médical, de saisie d activité ). Il n existe pas de dossier médical commun, mais des dossiers patients de services. La fiabilisation du système est difficile du fait de la multiplicité de logiciels et d interconnexions entre des progiciels très hétérogènes et pour beaucoup vieillissant. Les prescriptions informatisées sont très peu déployées

5 Les objectifs du D.P.I Simplifier Stabiliser Optimiser Partager les informations Un dossier unique et homogène ( ORBIS ): passer de plusieurs logiciels non communicants et hétérogènes à une structure unique et homogène permettant de créer, consulter, partager et échanger des informations pour la prise en charge du patient. Le dossier patient doit devenir le véritable portail d accès médical du S.I.H. Unique: un seul outil pour traiter l ensemble des fonctions de gestion de l unité de soins et du dossier patient Homogène: même outil utilisé par l ensemble des services des pôles cliniques

6 Les objectifs du D.P.I (2) Un contenant structuré: Faciliter l accès en saisie et en consultation des données communes: les informations sont classées. la structure du dossier est commune à l ensemble des services mais permet d intégrer les spécificités de chaque spécialité. Améliorer la continuité des soins entre les différents services : le dossier commun est accessible par les différents intervenants des services lors de la prise en charge du patient

7 Les objectifs du D.P.I (3) Qualité des informations saisies: Supprimer les recopies d information Structurer la saisie de l information avec des champs facultatifs et des champs obligatoires. Contrôler la cohérences des informations saisies grâce à des outils métiers (pour les prescriptions médicamenteuses: contrôles d allergies, de posologie..) Assister les utilisateurs dans la saisie en leur donnant accès à une documentation en ligne (notice des médicaments, précautions pour les examens complémentaires, protocoles, ) Aider dans l organisation des tâches journalières (génération du plan de prélèvement à partir des prescriptions de biologie, informatisation des processus avec le workflow).

8 La couverture fonctionnelle du D.P.I : Dossier médical du patient Dossier administratif du patient Dossier de soins du patient Liaison avec la logistique Portail médical Pilotage médico-économique Liaison avec les plateaux techniques médicaux Liaison avec les plateaux médico-techniques Un système fortement intégré, centré sur le circuit du patient

9 Le scénario prévisionnel de déploiement: Le déploiement sur l ensemble des pôles va s appuyer sur 2 paliers successifs: Palier MISE EN PLACE DU DOSSIER PATIENT INFORMATISE COMMUN ET DES COMMUNICATIONS ENTRE LES SERVICES Palier INFORMATISATION DOSSIER DE SOINS, PRESCRIPTION ET CIRCUITS AVEC PLATEAUX MEDICO-TECHNIQUES

10 Les impacts techniques du projet Garantir une sécurité maximale ( disponibilité, capacité, confidentialité ) : Infrastructure redondante et bien dimensionnée, P.R.A., cartes de professionnel de santé Privilégier la mobilité : WIFI, portabilité, clients légers Rendre le système interopérable : intégration du DPI avec le SIH, EAI, normes d échange Communiquer avec l extérieur : Plate-forme régionale, connecteurs DMP

11 Les impacts organisationnels Structurer une équipe et une méthodologie projet : des compétences nombreuses et variées autour de la notion d assistance à maîtrise d ouvrage ( médicale, soignante et secrétaire médicale ) Accompagner les changements organisationnels: l informatisation doit être un levier pour optimiser les organisations ( glissement de tâches entre acteurs, circuit patient complexe ). Il faut envisager dès le début du projet les critères d évaluation du ROI. «Bétonner» la formation et l assistance : Des moyens considérables pour former environ 7000 utilisateurs au CHU ( externalisation de la formation auprès d AGFA, mise à disposition de 7 salles équipées et dédiées, 300 référents de pôle et de service formés spécifiquement, assistance fonctionnelle interne, pool interne IDE de remplacement )

12 Le bilan du projet à ce jour Des difficultés importantes rencontrées par l éditeur pour : Franciser le produit ( qui équipe 30 % des hôpitaux allemands ) S intégrer avec la GAM de l établissement ( liaison bidirectionnelle ) Un dérapage important du planning : 1 an et 1/2 de retard Une mobilisation maintenue pour les services pilotes, mais un «effet tunnel» pour le reste de l établissement

13 Les perspectives Des signes encourageants : Le projet toulousain a été reconnu et soutenu dans le cadre d Hôpital 2012 Des hôpitaux importants ont signé avec AGFA, ce qui pérennise la solution sur le marché français La phase pilote est derrière nous; début de déploiement «industriels» sur les autres pôles Le périmètre fonctionnel du palier 2 est davantage abouti ( prescription des médicaments et dossiers de soins notamment ), et laisse espérer un déploiement plus rapide.

14 MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances.

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances. psy Spécial Sud Management Information médicale Facturation Contrôle de gestion Activités médico-techniques Pharmacie Ressources humaines Hygiène Management des pôles Développement durable Qualité Concours

Plus en détail

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 1 Pourquoi faire évoluer le contrôle de gestion? T2A Nouvelle Gouvernance

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique

A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique ÆGLÉ Informatique médicale - FRANCE 3, avenue des Béguines BP 28555 95892 Cergy-Pontoise Cedex Tél. : +33 (0)1 34 20 25 00 - Fax : +33 (0)1 34

Plus en détail

CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE. Le 14/05/06 Version 1.2

CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE. Le 14/05/06 Version 1.2 CH ROYE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME D'INFORMATION DOSSIER DE SYNTHESE Le 14/05/06 Version 1.2 FICHE DE MISE A JOUR Diffusion Monsieur PREVOTEAU Directeur, Monsieur GOURDAIN Chef de projet Mr Richard GAINES,

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN Journée Hôpital 2012, 20 septembre 2012 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Position et enjeux

Plus en détail

DPI Sciences Pharmaceutiques

DPI Sciences Pharmaceutiques DPI Sciences Pharmaceutiques Villars 10 10 sept. 08 08 Dr P. Cohen Chef de projet DOPHIN FHVi Facteurs clés de succès d un SICL Adéquation clinique Adéquation métier Moyens Besoins utilisateurs Processus

Plus en détail

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS DRH/ RRH service RH / Fait le 09/04/2010 PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE Directeur adjoint chargé du système d information Pourvu A pourvoir NATURE DU POSTE LOCALISATIONS Centre Hospitalier de Saint

Plus en détail

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr alité? CHU REIMS C Marcus, H Gomes, P Hornoy, S Roesch, R Husson, B Menanteau Reims - France Dossier Patient Informatisé Objectifs : Rappeler la structure du

Plus en détail

L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise

L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise L indispensable alignement technique et organisationnel sur la stratégie de l entreprise François GUERDER Responsable pôle technique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg V3 Alignement stratégique? Dépense

Plus en détail

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn

Plus en détail

Programme Hôpital numérique

Programme Hôpital numérique Programme Hôpital numérique Boite à outils pour l atteinte des pré-requis Fiches pratiques Octobre 2012 Direction générale de l offre de soins Sommaire 1. LE PROGRAMME HOPITAL NUMERIQUE... 3 2. LE SOCLE

Plus en détail

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion PEDRON Denis Référent Restauration Département de la Politique Logistique Secretariat Général PLAN de L INTERVENTION Historique

Plus en détail

Atlas 2015 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers. Direction générale de l offre de soins

Atlas 2015 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers. Direction générale de l offre de soins Atlas 2015 des SIH Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers Direction générale de l offre de soins Mai 2015 Sommaire 1 INTRODUCTION 4 2 PARTIE 2 : LES OBSERVATOIRES 6 2.1. L observatoire

Plus en détail

Itransport au CHR Metz-Thionville

Itransport au CHR Metz-Thionville 23 mai 2012 Metz 29 e Journées nationales d étude et de perfectionnement de l Unaibode Itransport au CHR Metz-Thionville Frédérique LESAGE Cadre de santé, masseur-kinésithérapeute CHR Metz-Thionville Quelques

Plus en détail

Externalisation du DATA-CENTER (2010-2011)

Externalisation du DATA-CENTER (2010-2011) Retour d expérience sur les conditions de l infogérance des données de santé Martine Autran, DSI CH de Gonesse Présidente du Collège des DSIO Déléguée de la région Ile-de de-france 1 Chemin vers l'externalisation

Plus en détail

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L Identifiant National Santé (INS) Delphin HENAFF-DARRAUD Point du programme sur l INS Le constat L absence d identifiant

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

GCS e-santé ARCHIPEL. Présentation du SI régional de télésurveillance. 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1

GCS e-santé ARCHIPEL. Présentation du SI régional de télésurveillance. 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1 GCS e-santé ARCHIPEL Présentation du SI régional de télésurveillance 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1 UNE SOLUTION GLOBALE la santé connectée aux services des patients 26/06/2015

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Retour d expérience CHU de Nîmes CAREMEAU - MCO 853 lits - SSR 182 lits - Psy 110 lits SERRE CAVALIER - SLD, EHPAD 500 lits 1845 lits

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE JOURNEE REGIONALE DE LA BIOLOGIE MEDICALE HOSPITALIERE EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE 30 juin 2015 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux La coopération

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

L accès sécurisé. aux données. médicales

L accès sécurisé. aux données. médicales L accès sécurisé aux données médicales Le décret confidentialité N 2007-960 du 15 mai 2007 La responsabilité personnelle des chefs d établissement et des médecins vis-à-vis de la confidentialité des données

Plus en détail

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes Février 2015 / V1 Retour d expérience des établissements de

Plus en détail

Journée stratégie santé 2009

Journée stratégie santé 2009 Journée stratégie santé 2009 Intégration orientée SOA des outils médico administratifs du Groupe Hospitalier Saint Vincent Paris - 9 avril 2009 JF DURELLE Responsable Informatique - GHSV Intégration orientée

Plus en détail

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Isabelle GIBAUD Consultante au Syndicat Interhospitalier de Bretagne Co-chair vendor IHE-FRANCE Sommaire 1 Périmètre

Plus en détail

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques.

Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée des risques. PROJET D ETABLISSEMENT 2009-2013 (165 LE PROJET QUALITE ET GESTION DES RISQUES Il permet d optimiser la prise en charge, d améliorer la qualité médicale du service rendu et d instaurer une gestion coordonnée

Plus en détail

Introduction. Philippe DOMY

Introduction. Philippe DOMY Introduction Philippe DOMY Le constat «L hôpital français, en général, ne saurait ni acheter ni gérer un projet SI.» Le constat Et pourtant, sur le papier, la France dispose de nombreux atouts. 1/3 Les

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations ENJEUX Le cadre légal de l'hébergement des données de santé à caractère personnel est fixé par l article L.1111-8 du code de la santé publique, précisé par le décret 2006-6 du 4 janvier 2006 s agissant

Plus en détail

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé

Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information Décisionnel dans les établissements de santé Méthodologie des S.I. : T2A, gouvernance et pilotage *** Les enjeux du Système d Information d Décisionnel dans les établissements de santé Anne GAGNARD, 18 juillet 2007 Le système d'information décisionnel

Plus en détail

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE Note d Orientation Propositions concrètes CLIO Santé Janvier 2012 P RESCRIPTION ELECTRONIQUE E_PRESCRIPTION Comment déployer la prescription électronique 1. INTRODUCTION... 2 2. L ORDONNANCE PAR VOIE ELECTRONIQUE...

Plus en détail

S2H Solutions to Healthcare

S2H Solutions to Healthcare «La maitrise est performance» S2H Solutions to Healthcare S2H 2011 / Page 1 S2H: Qui sommes-nous? Plus de 10 ans d expérience SAP SANTE en France Connaissance accrue des métiers de santé et de leurs réglementations

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

Référentiels d Interopérabilité

Référentiels d Interopérabilité INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Cahier des charges Janvier 2011 Mesure 18 : Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France SOMMET ANTILOPE ZONE FRANCE SUISSE 20 MAI 2014 Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France François Macary ASIP Santé L'agence des systèmes d'information partagés de santé L ASIP Santé est l

Plus en détail

AVIS D EXPERT : COMPRENDRE COMMENT METTRE EN PLACE UN

AVIS D EXPERT : COMPRENDRE COMMENT METTRE EN PLACE UN AVIS D EXPERT : COMPRENDRE COMMENT METTRE EN PLACE UN ACCES A DISTANCE POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE Référence Avis Expert ANAP_Comprendre comment mettre en place un accès à distance pour les professionnels

Plus en détail

4 ème session : axe stratégique «compétences SI»

4 ème session : axe stratégique «compétences SI» 4 ème session : axe stratégique «compétences SI» Sylvie Grastilleur, ANAP Anne Metzinger, directrice des ressources humaines, Centre hospitalier du Mans, représentante adrhess Situation Besoins en compétences

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

La législation de la biologie médicale

La législation de la biologie médicale La législation de la biologie médicale PARIS ANTAB 22 octobre 2010 A-M GALLOT et M BALLEREAU La législation laisse une entière liberté d organisation... elle est toutefois construite pour inciter (très)

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE

LA BIOLOGIE DELOCALISEE LA BIOLOGIE DELOCALISEE ASPECTS REGLEMENTAIRES, ORGANISATIONNELS ET FINANCIERS Dominique Lasne, Necker Cadre règlementaire Analyse de biologie médicale Art L-6211-1 à L. 6222-5 et R 6211-1 à R. 6221-10

Plus en détail

Analyse de processus management du risque infectieux Certification HAS V2014

Analyse de processus management du risque infectieux Certification HAS V2014 Analyse de processus management du risque infectieux Certification HAS V2014 Anne-Claire Guille des Buttes Cadre supérieur de santé Hygiène et gestion des risques CHU Nantes Rappel V2010 Certification

Plus en détail

Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement

Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement Retour d expérience : Pérenniser la création des DMP en établissement Ladislas Karsenty, Directeur des Systèmes d Information du CHU d Amiens Stéphane Routier, Directeur de Projet du GCS e-santé Picardie

Plus en détail

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I.

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc Partage d expériences G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc

Plus en détail

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON Profils IHE Retour d expérience CHU BESANCON Contexte Centre Hospitalier Universitaire de BESANCON 4800 agents 1200 lits sur deux sites Parc applicatif composite nécessitant des interfaces multiples :

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

COMITE REGIONAL DE SECURITE DES SIS

COMITE REGIONAL DE SECURITE DES SIS COMITE REGIONAL DE SECURITE DES SIS RESTITUTION DE L ENQUETE REGIONALE SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTEMES D INFORMATION EN SANTÉ CRSSIS Poitou-Charentes Vincent PASCASSIO GCS Esanté Poitou-Charentes Le 16 décembre

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé Bureau des systèmes d information

Plus en détail

Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S)

Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S) RÉFÉRENTIELS Politique Générale de la Sécurité des Systèmes d Information de Santé (PGSSI-S) Comité Technique GCS Santé Alsace 21 mars 2014 Anne Bertaud Vladimir Vilter PGSSI-S Sommaire Les enjeux de la

Plus en détail

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENTS DES PROJETS TIC SANTÉ Patrick OLIVIER Directeur de la Stratégie ARS Ile de France XX/XX/XX Sommaire Les Agences régionales de santé Contexte

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé

La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé La dématérialisation des échanges grâce aux messageries sécurisées de santé HOPITECH - Angers 10 Octobre 2014 Vladimir Vilter ASIP Santé Comment échanger par mail les données de santé des patients facilement

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Mise en service des bâtiments hierry VELEINE coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - mise en service du Nx CHU d'amiens

Plus en détail

Protection des données personnelles et sécurisation des données

Protection des données personnelles et sécurisation des données Protection des données personnelles et sécurisation des données Journées d études des documentalistes et archivistes des ministères sociaux Paris, 2 février 2012 Jeanne BOSSI, Secrétaire générale de l

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine Premières rencontres - Aquitaine. TIC & Santé, Bordeaux 20 Juin 2008 Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Plus en détail

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012 Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS Novembre 2012 Franck Jolivaldt DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT LOGICIELS 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT LOGICIELS 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 SEGMENT LOGICIELS 25 JUIN 2012 Equipe du segment logiciels Parrain Leader Membres Prénom Nom Fonction Etablissement Robert Reichert Sylvie Delplanque Daniel Morisi Acheteur UGAP Délégué interrégional

Plus en détail

Gynéco. Le logiciel de gestion de votre cabinet médical au quotidien.

Gynéco. Le logiciel de gestion de votre cabinet médical au quotidien. AxiSanté 5 Gynéco Le logiciel de gestion de votre cabinet médical au quotidien. Le logiciel de gestion de votre cabinet médical au quotidien. Dossier patients - Télétransmission - Planning - Messagerie

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Le dossier Médical Personnel ou DMP aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Chronologie du DMP

Plus en détail

Mise en place d un plan d Assurance Qualité du Dossier Patient

Mise en place d un plan d Assurance Qualité du Dossier Patient Mise en place d un plan d Assurance Qualité du Dossier Patient Mireille Cosquer*, Myriam Turluche**, Béatrice Le Vu*, Bernard Asselain***, Alain Livartowski* Institut Curie Service d Information Médicale*

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience

Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience Informatiser le circuit du médicament au sein des établissements de santé Guide pratique de méthodologie fondé sur l expérience Comité Régional du Médicament et des Dispositifs Médicaux Pays de la Loire

Plus en détail

Atlas 2014 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers

Atlas 2014 des SIH. Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers Atlas 2014 des SIH Etat des lieux des systèmes d information hospitaliers Direction générale de l offre de soins Mai 2014 Sommaire 1 INTRODUCTION 4 2 PARTIE 2 : LES OBSERVATOIRES 6 2.1. L observatoire

Plus en détail

LANCEMENT DU PACS MIDI-PYRENEES

LANCEMENT DU PACS MIDI-PYRENEES Mercredi 14 Novembre 2012 LANCEMENT DU PACS MIDI-PYRENEES Amphithéâtre Pavillon de Télémédecine, Institut Européen de Télémédecine Le projet de PACS mutualisé, RIS et support à la Téléradiologie en région

Plus en détail

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon

Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon Auditabilité des SI Retour sur l expérience du CH Compiègne-Noyon 8 avril 2015 DGOS Rodrigue ALEXANDER 1 Le CH Compiègne-Noyon Territoire de santé Oise-Est (Picardie) issu d une fusion au 1/01/2013 1195litsetplaces(MCO,SSR,HAD,USLD,EHPAD)

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Réussir un projet Intranet 2.0

Réussir un projet Intranet 2.0 Frédéric Créplet Thomas Jacob Réussir un projet Intranet 2.0 Écosystème Intranet, innovation managériale, Web 2.0, systèmes d information, 2009 ISBN : 978-2-212-54345-2 Sommaire Démarche générale de l

Plus en détail

Guide des indicateurs des pré-requis et des domaines prioritaires du socle commun

Guide des indicateurs des pré-requis et des domaines prioritaires du socle commun Guide des indicateurs des pré-requis et des domaines prioritaires du socle commun Direction générale de l offre de soins Avril 2012 Préambule Le présent document constitue le guide des indicateurs et valeurs

Plus en détail

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé Jean-François Parguet Directeur pôle Référentiels Architecture & Sécurité de l ASIP Santé Sommaire Dématérialisation

Plus en détail

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine

Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Challenge start-up Maître de cérémonie Christian Fillatreau, Président du Cluster TIC Aquitaine Sanilea Régulation des transports et des soins Performance, simplicité, connectivité, intuitivité, mobilité

Plus en détail

Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants

Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants Octobre 2009, Vichy Trois structures bientôt réunies au sein de l ANAP Une première approche des processus de maintenance préventive, bâtiment neufs et bâtiments existants Agence Nationale d Appui à la

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ

GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ 2 e édition Mai 2012 www.dmp.gouv.fr GuideDMP_ASIP_Couv.indd 1 27/04/12 11:35 2 - GUIDE PRATIQUE DU PROJET DMP EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ INTRODUCTION

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé?

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Atelier de Prospective n 7 Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Aujourd hui et demain Aujourd hui : Déploiement : Les DPI sont en cours de généralisation

Plus en détail

Etablissement Public de Santé Mentale Morbihan Rue de l Hôpital BP 10 56896 SAINT-AVE CEDEX

Etablissement Public de Santé Mentale Morbihan Rue de l Hôpital BP 10 56896 SAINT-AVE CEDEX Etablissement Public de Santé Mentale Morbihan Rue de l Hôpital BP 10 56896 SAINT-AVE CEDEX SCHEMA DIRECTEUR du SYSTEME D INFORMATION (S.D.S.I.) Direction des Finances, de la Contractualisation et du Système

Plus en détail

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar

Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar FHF Rhône Alpes quels systèmes d information pour le parcours de santé? Communiquer avec la médecine de ville, l exemple de Montélimar Nadiège Baille, Directrice du CH de Montélimar 09/11/2015 CH MONTELIMAR

Plus en détail