Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires"

Transcription

1 Impact positif des mesures de prévention en environnement intérieur sur les patients souffrant de pathologies allergiques et respiratoires Laure Blanchon, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur Mutualité Française Bourgogne

2 SOMMAIRE 1- Des besoins de santé publique : habitat et santé 2- Le Conseil Médical en Environnement Intérieur en Bourgogne 3- Impact positif de suivi des recommandations 4- Autres interventions

3 1- Des besoins de santé publique : habitat et santé

4 1. Des besoins de santé publique : habitat et santé > Moyenne du temps passé à l intérieur du logement : 16h10 mn > ¼ de la population y passe plus de 20 heures (soit 83% du temps) Présence de polluants et allergènes dans l environnement intérieur Tabagisme actif et passif Polluants extérieurs et intérieurs Allergènes (acariens, pollen, insectes ) Activité humaine (bricolage, loisirs, vie quotidienne) > Spécificité locale : 50 % de l habitat bourguignon date d avant 1950 et 30% d avant 1920 Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique - DREAL 03 juin 2014 Laure Blanchon, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur Mutualité Française Bourgogne

5 1. Des besoins de santé publique : habitat et santé Les maladies respiratoires représentent un enjeu majeur de santé publique. 12 millions de français sont concernés par les allergies respiratoires. En France, 13 % des enfants de 11 à 14 ans ont déjà eu de l asthme dans leur vie. En 2006, l asthme concerne 6,7 % de la population en France (Source enquête santé et protection sociale ESPS, IRDES) Coût des allergies et de l asthme : 2 milliards par an (source Ministère de la Santé 2007) Le coût des effets d une mauvaise qualité de l air intérieur en France, calculés selon les indicateurs globaux de détriment sanitaire utilisés par l OMS, sont aujourd hui estimés entre 12,8 et 38,4 milliards d'euros par an (Jantunen et al, 2011).

6 2- Le Conseil Médical en Environnement Intérieur en Bourgogne

7 Organisation du service CMEI en Bourgogne Validation stratégique et gestionnaire Informations recommandations Services supports de la MFB : Service juridique Service communication Service prévention Service gestion administration + Prestations informatiques externes Conseil d Administration Bureau Commission régionale prévention Comité de pilotage Mutualité Française Bourgogne, Mutuelles, ARS, Collectivités locales (ville de Dijon, ville de Chalon-sur- Saône), Conseil Régional de Bourgogne, CHU Dijon, ORS Service Régional CMEI 2 CMEI (1,5 ETP) + secrétariat (0,25 ETP) Conseil scientifique 1 CHU (service de pneumologie) (Professeur Bonniaud) Présidente de l AREFORCAL (Dr Sullerot) 1 représentant des allergologues (Dr Scherer) 1 Représentant des dermatologues (Dr Collet ) 1 Pneumologue libéral (Dr Ravier) 1 Médecin inspecteur de Santé Publique ARS (Dr Carole Boiret) 1 Chercheur en climatologie (Professeur Besancenot) 1 médecin biologiste du Laboratoire de parasitologie-mycologie du CHU de Besançon (Dr Reboux) 1 médecin de santé publique au pôle prévention et promotion de la santé Direction Santé FNMF (Dr Fatima Kartout) 1 économiste santé chargé d étude (Tony Foglia) Mutualité Française Bourgogne (Directeur : G. Gardin) Validation, évaluation, publication

8 Démarche d intervention Prescription médicale spécialiste après bilan allergologique Prise de rendez vous avec le patient Visite au domicile du patient Envoi d un compte rendu de visite Patient et médecin prescripteur - Mesures d hygrométrie, température - Prélèvements biologiques, chimiques - Analyses - Recommandations - Mesures d éviction des allergènes E v a l u a t i o n s Suivi téléphonique à 6/9 mois

9 Bilan au 30 avril 2014

10 Problématiques rencontrées au domicile Constats liés au bâti Des logements de plus en plus isolés, Des systèmes de ventilation absents, non adaptés ou mal entretenus Des moisissures de plus en plus fréquentes Beaucoup de logements en travaux Ventilation individuelle sdb, reliée à l interrupteur

11 Problématiques rencontrées au domicile Constats liés aux allergènes spécifiques De nombreux nids à acariens (tapis, moquette, bureau sous lit superposés)

12 Problématiques rencontrées au domicile Constats liés aux habitudes de vie Peu ou pas d aération des logements Des parfums d intérieurs utilisés très régulièrement De nombreux animaux rencontrés Des aspirateurs non entretenus

13 3- Impact positif de suivi des recommandations* * Évaluation prospective du Conseil Médical en Environnement Intérieur en Bourgogne auprès de 546 patients, neuf mois après la visite : réduction significative de la consommation de médicaments CFA 2014

14 Impact positif de suivi des recommandations Suivi téléphonique à 6/9 mois Méthode suivi téléphonique Bilan au 31 janvier 2014 Patients visités entre novembre 09 et octobre personnes contactées > 546 ont répondu à l entretien téléphonique Suivi des recommandations : 508 personnes (93%) ont suivi tout ou partie des conseils 12% ont suivi tous les conseils 81% ont suivi en partie les conseils 62% ont suivi plus de la moitié des recommandations

15 Suivi des recommandations Motifs déclarés de non suivis des recommandations 11% 6% 8% 9% 35% Budget Difficultés de mise en œuvre autres Manque de temps Pense que cela ne servira à rien 14% 17% Déménagement Oubli

16 Prises d antihistaminiques Réduction significative de la consommation de médicaments 38% 18% Arrêt du traitement 19% 25% Diminution du traitement Même traitement Traitement de secours lié à l asthme Augmentation du traitement 36% 10% 29% 25%

17 Ressenti positif sur la santé des patients Changements observés (commentaires spontanés) Au niveau des habitudes de vie : Plus d aération quotidienne du logement N utilisent plus de désodorisants d intérieurs Nouvelles habitudes en terme d entretien (choix produits ménagers, précautions vis-à-vis du formaldéhyde ) Au niveau de la santé 44% des patients expriment spontanément un changement positif de leur état de santé. > 63% expriment une amélioration de l état de santé > 15% affirment mieux respirer (nez moins pris). > 11% note une diminution ou un arrêt des crises d asthme

18 Etude confirme l'impact très positif du service de Conseil Médical en Environnement Intérieur Changement de comportement des patients par : > une mise en œuvre durable des conseils > une diminution significative de la consommation médicamenteuse à neuf mois.

19 4- Autres interventions

20 Intervention en milieu collectif Intervention dans une micro-crèche > Demande : service hygiène et salubrité de la ville de Chalon sur Saône > Problématique : asthme chez des enfants, réactions allergiques aux yeux chez une employée responsable du nettoyage > Contexte : bâtiment situé dans le centre historique, installation d une seule sortie d air > Intervention : prélèvements fongiques

21 Prévention collective Campagnes d informations sur la QAI (conférences, magazines mutualistes, ) Ateliers Vie Saine (atelier pratique) Sensibiliser le public sur l impact de l environnement et de certaines substances, présentes dans les produits d usage quotidien (cosmétiques, alimentation, mobilier produits ménagers et de bricolage ) sur notre santé. Public : adhérents mutuelles Justin peu d air (Outil pédagogique interactif) Sensibiliser les participants à la problématique des allergènes et polluants en intérieur en leur permettant d en identifier les sources dans l habitat. Public : Relais d Assistantes Maternelles, enfants, personnes en insertion sociales. Autres partenariats développés : CAF, bailleurs sociaux, collectivités locales.

22 Prévention collective Formation des professionnels Former les futurs professionnels sur le thème de la qualité de l air intérieur : - favoriser une meilleure connaissance des différents polluants, - favoriser des comportements responsables afin d éviter et/ou de réduire les sources, - Informer sur les réglementations en vigueur. Public : centres de formation apprentis Bourgogne Des interventions en milieu du travail Depuis décembre 2012, le service est référencé par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) pour réaliser des enquêtes qualité air intérieur en milieu professionnel et dans les établissements scolaires de la région Bourgogne jusqu en 2016.

23 Merci de votre attention Guillaume Gardin (Directeur) Laure Blanchon (CMEI) Martine Bochaton (CMEI) Agnès Mignotte (Assistante technique) Nos partenaires : Pour nous contacter : Mutualité Française Bourgogne Service CMEI 14 rue Jean Giono Dijon Tél : Elles nous soutiennent :

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur

Fiche Action 6.A.4. Conseil Médical en Environnement Intérieur Fiche Action 6.A.4 Conseil Médical en Environnement Intérieur Objectif général 4 : améliorer la qualité de l habitat Objectif spécifique 4.2 : Mieux prendre en compte la qualité de l air intérieur Axe

Plus en détail

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans!

Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! Pourquoi un CMEI? Les maladies chroniques (asthme, allergie ) sont en forte augmentation depuis 20 ans! L air intérieur est plus pollué que l air extérieur! Nouveaux matériaux (bricolage, décoration, )

Plus en détail

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur

Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Cellule de conseil en santé et environnement intérieur Laboratoire d hygiène de la Ville de Paris (LHVP) Béatrice Caullet Conseillère médicale en environnement intérieur 01.44.97.87.80 / beatrice.caullet@paris.fr

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - 07.60.92.13.52 - aurelien.riodel@chu-angers.fr Romain HABEAU 06.29.21.86.46 romain.habeau@chu-nantes.fr SOMMAIRE Pourquoi s

Plus en détail

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions

SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions SOURCES DE POLLUTION DANS NOTRE ENVIRONNEMENT INTERIEUR : diagnostics et solutions Cécile RAMON, Conseillère Médicale en Environnement Intérieur, Atmo Picardie Introduction Présentation d Atmo Picardie

Plus en détail

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation

Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Qualité de l air intérieur : enjeux sanitaires et réglementation Hubert Boulanger ARS Lorraine Marylise Fleury DREAL Lorraine 1 Plan I) Enjeux sanitaires et principaux polluants II) Résultats de la campagne

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

pourlasanté environnementale

pourlasanté environnementale pourlasanté 3 Modules QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR EXTÉRIEUR QUALITÉ DE L EAU pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg Habitat et santé L habitat doit respirer Les partenaires DDASS du Bas-Rhin DDE du Bas-Rhin Centre Antipoison Ville de Strasbourg Service de Pneumologie des HUS A.D.I.L. CAF pour éviter d avoir cela chez

Plus en détail

Marie Christine CHOQUART

Marie Christine CHOQUART Marie Christine CHOQUART La Maison du Souffle = association loi 1901 Le Conseil d Administration Président Docteur -Pierre ELETUFE (M généraliste) Vice - Présidente Mme Sylvie GRIFFOIN (attachée de direction

Plus en détail

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013

Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé Année Universitaire 2012/2013 SERVICE DE LA SCOLARITE Bureau des diplômes d université Réf. / GS/CP/ML Tél. : 04.91.32.43.26 Courriel : campagne.habilitation.du@medecine.univmed.fr Diplôme Universitaire de Conseiller habitat et santé

Plus en détail

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales?

Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Qualité de l'air intérieur : quels enjeux pour les collectivités locales? Olivier Blanchard, EHESP Corinne Mandin, CSTB Page 1 Plan de l exposé La qualité de l air intérieur : quels enjeux? L OQAI en bref

Plus en détail

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique

Séverine KIRCHNER. Qualité de l air intérieur : un enjeu de santé publique >Journée scientifique bi-académique Académie nationale de Pharmacie et Académie des Technologies Qualité de l air : de l échelle locale à l échelle planétaire Compréhension implications 25 01 12 Qualité

Plus en détail

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013

Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 Conférence «bâtiment-santé» 20 novembre 2013 L impact sanitaire d un habitat dégradé ou inadéquat XX/XX/XX La santé environnementale dans les ARS = évaluer, prévenir et gérer les risques sanitaires associés

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux

Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Club Bureaux, 13 novembre 2013 Pour toute information : corinne.mandin@cstb.fr L OQAI

Plus en détail

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry

L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT. 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry AMÉLIORER LA QUALITÉDE L AIR INTÉRIEUR DANS NOS LOGEMENTS L EXPERTISE SANTÉ DANS LE BÂTIMENT 8 mars 2012 Maison des énergies de Chambéry Claire-Sophie COEUDEVEZ Accompagnement MEDIECO Formation & Conseil

Plus en détail

François ALE MA NY Chargé d o pérations Qualité const ruct ion DREA L Limous in

François ALE MA NY Chargé d o pérations Qualité const ruct ion DREA L Limous in François ALE MA NY Chargé d o pérations Qualité const ruct ion DREA L Limous in Qualité de l air intérieur Contexte national et enjeux (Le cadre législatif et réglementaire) I. Constat et prise de conscience

Plus en détail

Si vous cochez une ou plusieurs cases, ce document vous concerne! je fume à l'intérieur de mon logement. j'aère rarement les pièces de mon domicile

Si vous cochez une ou plusieurs cases, ce document vous concerne! je fume à l'intérieur de mon logement. j'aère rarement les pièces de mon domicile UN ENVIRONNEMENT SAIN POUR MON ENFANT Testez vos habitudes. Si vous cochez une ou plusieurs cases, ce document vous concerne! je fume à l'intérieur de mon logement j'aère rarement les pièces de mon domicile

Plus en détail

environnementale pourlasanté environnementale

environnementale pourlasanté environnementale formations pourlasanté Modules 3 Qualité de l air Qualité de l eau Urbanisme durable et santé pourlasanté Pour renforcer les connaissances des professionnels et leur permettre de devenir des intervenants

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur 1 Présentation Air PACA Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l Air (AASQA) Association loi 1901 à but non lucratif Surveillance de la région PACA 40 ans d expérience

Plus en détail

Santé et environnement : la MGEFI sensibilise ses adhérents

Santé et environnement : la MGEFI sensibilise ses adhérents Dossier 9 Santé et environnement : la MGEFI sensibilise ses adhérents Engagée depuis toujours dans la prévention, la MGEFI a décidé de sensibiliser, tout au long de l année 2013, ses adhérents au thème

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

en Provence-Alpes-Côte d Azur

en Provence-Alpes-Côte d Azur Etudes air intérieur menées en Provence-Alpes-Côte d Azur Réseau EQAIR - Expert de la qualité de l air intérieur Constitution d un réseau de compétences pluridisciplinaire régionale en air intérieur Spécialistes

Plus en détail

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile

La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Habitat et vieillissement La vie chez soi, améliorer les pratiques du domicile Diagnostic autonomie et vieillissement Colloque FREGIF Paris Page 1 Le CSTB : au service la qualité et de la sécurité de la

Plus en détail

Nature et impact de la pollution de l air intérieur

Nature et impact de la pollution de l air intérieur Nature et impact de la pollution de l air intérieur Souad Bouallala Service évaluation qualité de l air Souad.bouallala@ademe.fr Mettez de l'air dans vos climats - qualité de Enjeux de la qualité de l

Plus en détail

Humidité/Ventilation

Humidité/Ventilation Humidité/Ventilation Connaître le risque Vendredi 21 juin 2013 - Angers DPPS-DVSS et DT-SSPE Pays de la Loire 1 L humidité agit sur Connaître le risque la structure du bâti par un développement de moisissures

Plus en détail

SANDRINE. La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations. Projet européen

SANDRINE. La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations. Projet européen SANDRINE La prévention des problèmes de santé liés à la pollution intérieure des habitations Projet européen SANDRINE Projet à l initiative de : Inter-Environnement Wallonie & Société Scientifique de Médecine

Plus en détail

Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Conseiller Médical en Environnement Intérieur Conseiller Médical en Environnement Intérieur BILAN des audits 2007/2008 Action CMEI - PRSP 2007 - financée par le Association Agréée pour la Surveillance de la Qualité de l Air en Nord Pas de Calais World

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD

LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD LES RECOMMANDATIONS ET LE RISQUE INFECTIEUX EN HAD Quiz ARLIN Aquitaine Réseau des Ides et cadres hygiénistes d Aquitaine 18 juin 2015 Reco de 2006 en cours d actualisation par groupe de travail : SF2H,

Plus en détail

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures

Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures Les conséquences sanitaires de l exposition aux moisissures P. Germaud Les défis bâtiments & santé, 24 mai 2012 Prévention: objectif prioritaire Voies respiratoires particulièrement vulnérables Voies aériennes

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Jacques Richir, Adjoint au Maire, délégué aux Risques Urbains et Sanitaires Avec le soutien financier

Plus en détail

Un environnement sain dans nos écoles?

Un environnement sain dans nos écoles? Un environnement sain dans nos écoles? Namur, 14 mars 2012 Christelle Manette, chargée de projets Service d Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI-Lux) Plan de l exposé Missions du SAMI-Lux Problématique

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013

La qualité de l air intérieur. Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 La qualité de l air intérieur Présentation Club Construction Durable 20/11/2013 L air que nous respirons On respire : 24h/24h 12 000 L /jour (soit 15kg d air) pour 75m² de poumon (on mange et boit : 3

Plus en détail

Quatrième colloque SEIQA

Quatrième colloque SEIQA Quatrième colloque SEIQA Le jeudi 22 Janvier a eu lieu le quatrième colloque SEIQA à la Fédération française du bâtiment FFB. Médecins, entrepreneurs et scientifiques se sont réunis autour d une même problématique

Plus en détail

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur

Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Le métier de Conseiller Médical en Environnement Intérieur Aurélien RIODEL - Conseiller en Environnement Intérieur 07.60.92.13.52 aurelien.riodel@chu-angers.fr SOMMAIRE Pourquoi s intéresser au domicile

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE?

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? Connaître mon allergie Définition Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d animaux qui sont responsables de l allergie, mais des substances (protéines)

Plus en détail

Le service d aides à domicile

Le service d aides à domicile Le service d aides à domicile Si vous avez besoin d être aidé à votre domicile pour l entretien du linge et de la maison, Si vous résidez sur les communes de SALLES ou de LUGOS, si vous ou l un de vos

Plus en détail

Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne

Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne Le Conseil Médical en Environnement Intérieur (CMEI) en Auvergne 1 Historique Réponse à l appel d offre de l Agence Régionale de Santé pour le développement du métier de CMEI en Auvergne fin 2013 Mutualité

Plus en détail

POSER LA PROBLÉMATIQUE

POSER LA PROBLÉMATIQUE Dans le cadre de l'observatoire régional des prescriptions et du médicament, les Unions Régionales des Caisses d'assurance Maladie de Franche-Comté et de Bourgogne ainsi que les Facultés de Médecine et

Plus en détail

L allergie atteint 40 % de la population et est en constante augmentation.

L allergie atteint 40 % de la population et est en constante augmentation. Asthme et allergies L asthme n est pas toujours allergique mais l allergie mérite d être recherchée. L allergie est une réaction excessive de l organisme par rapport à une substance qui, normalement, devrait

Plus en détail

Comment utiliser. votre test ALLERGENES D ACARIENS? DAILY DI AG

Comment utiliser. votre test ALLERGENES D ACARIENS? DAILY DI AG Comment utiliser votre test ALLERGENES D ACARIENS? Merci d avoir choisi un produit DAILY DIAG. Veuillez lire attentivement cette notice avant d effectuer le test. Une fois votre test effectué, rendez-vous

Plus en détail

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine

La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions. Alexandre OCKLER- Air Lorraine La qualité de l air intérieur Principales sources de pollution et moyens d actions Alexandre OCKLER- Air Lorraine Qualité de l air intérieur Une prise de conscience récente Mode de vie : 22 h sur 24 en

Plus en détail

Présentation du marché espagnol de la santé, les problématiques du secteur de la dépendance, le marché des TIC Santé

Présentation du marché espagnol de la santé, les problématiques du secteur de la dépendance, le marché des TIC Santé Présentation du marché espagnol de la santé, les problématiques du secteur de la dépendance, le marché des TIC Santé Delphine POULAIN, Conseillère Export Santé, Services UBIFRANCE Espagne delphine.poulain@ubifrance.fr

Plus en détail

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 8/02/12 REVUE DES RISQUES LIÉS À UNE MAUVAISE QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR 10 février 2012 Pr. Suzanne DÉOUX Suzanne Déoux docteur en médecine oto- rhino- laryngologie créaion de MEDIECO 1986 ingénierie

Plus en détail

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR *** Hervé PETARD FFTB enjeux de la QAI Qualité de l Air Intérieur principaux polluants contexte législatif, réglementaire et normatif moyens de lutte contre les polluants

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE Le Conseiller Médical en Environnement Intérieur Intérêt et enjeux Anne DRUESNES - Emilie HECQUET En partenariat avec: Introduction - Importance du temps passé en milieu clos - Pollution intérieure > pollution

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants»

Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Présentation de l Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur et du programme d études «Enfants» Mickaël Derbez Observatoire de la Qualité de l air intérieur Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

Plus en détail

Interview Peggy Desmettres et Karine Roger

Interview Peggy Desmettres et Karine Roger Interview Peggy Desmettres et Karine Roger Rôle du Conseiller Médical en Environnement Intérieur (CMEI) INTERVIEW APPA Nord-Pas de Calais www.appanpc.fr 1 Document APPA Nord-Pas de Calais 2008 www.appanpc.fr

Plus en détail

Prévenir... l allergie

Prévenir... l allergie Prévenir... l allergie 26 Serions nous tous des allergiques? NON Les maladies allergiques sont des manifestations anormales de notre corps qui réagit de manière excessive, contre des substances dénommées

Plus en détail

Contexte scientifique

Contexte scientifique Observatoire de la qualité de l air intérieur : Présentation de la campagne nationale dans les immeubles de bureaux Société de médecine de santé au travail, Dauphiné-Savoie 18 juin 2010 Corinne Mandin,

Plus en détail

Le PRSE2 Rhône-Alpes. CoTITA Centre-Est - 14 juin 2012 Bruno Fabres, ARS Rhône-Alpes Yves Eprinchard, DREAL Rhône-Alpes

Le PRSE2 Rhône-Alpes. CoTITA Centre-Est - 14 juin 2012 Bruno Fabres, ARS Rhône-Alpes Yves Eprinchard, DREAL Rhône-Alpes Le PRSE2 Rhône-Alpes CoTITA Centre-Est - 14 juin 2012 Bruno Fabres, ARS Rhône-Alpes Yves Eprinchard, DREAL Rhône-Alpes Santé Environnement Ensemble des interactions entre l homme et son environnement,

Plus en détail

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010 Direction de santé publique L'éthique pour guider la réflexion et influencer l'élaboration des politiques publiques favorables à la santé: le cas des logements insalubres à Montréal JASP 2010 Québec 24

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur

DOSSIER DE PRESSE. Qualité de l air intérieur DOSSIER DE PRESSE Qualité de l air intérieur Sommaire : 1 - Introduction 2 - Quelles sont les sources de pollution de l air intérieur? 3 - Air intérieur : quels risques pour la santé? 4 - Des gestes de

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique La désensibilisation Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique, est actuellement le seul traitement modifiant le cours

Plus en détail

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny

V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny V. Cordebar, M. Guillaso, P. Sergeant, O. Sans, G. Kanny EA 3999 : Maladies allergiques:diagnostic et thérapeutique. Médecine Interne, Immunologie Clinique et Allergologie. Nancy Le malade atopique Notre

Plus en détail

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Air Intérieur : partenariats nationaux Ministère de l environnement (préparation à la réglementation) Campagne nationale Ecoles et crèches

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments

Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments ALE de Saint-Brieuc Jeudi 08 octobre 2015 1 Présentation d Air Breizh La Qualité de l Air Intérieur : Les polluants de l air intérieur

Plus en détail

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN

RNSA AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA CAPTEURS AEROCAP 44 ALLERGOLOGIE DE TERRAIN RNSA Association loi 1901Crée en 1996 par M.THIBAUDON pour poursuivre les travaux du laboratoire d Aérobiologie de l institut PASTEUR à Paris Étude du contenu

Plus en détail

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011

Les naufragés des villes. Le logement. Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Les naufragés des villes Le logement Louis Jacques, Yves Frenette, Stéphane Perron EUS, DSPM, ASSSM 25 mai 2011 Plan Mandats de l équipe Survol de la problématique: Insalubrité et accessibilité Principaux

Plus en détail

Ventiler. Aérer. Prévenir

Ventiler. Aérer. Prévenir Aérer Ventiler Prévenir Avec le soutien financier du Conseil régional de Picardie Projet d actions de sensibilisation et d information en santé environnement INTRODUCTION Longtemps négligée, la pollution

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires. www.ffaair.org 66 Boulevard Saint-Michel - 75006 PARIS Tél. :

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR. Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS DÉCEMBRE 2015 DÉCEMBRE 2015 QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR Bilan des études réalisées dans le cadre d une convention entre AIR LR et l ARS 10, rue Louis Lépine - Parc de la Méditerranée - 34470 Pérols Tél. 04 67 15 96 60

Plus en détail

Pollution atmosphérique, qualité de l air intérieur et maladies. respiratoires pédiatriques : pour une approche transversale

Pollution atmosphérique, qualité de l air intérieur et maladies. respiratoires pédiatriques : pour une approche transversale 9 èmes journées des réseaux bronchiolite 1 & 2 juin 2012 Pollution atmosphérique, qualité de l air intérieur et maladies respiratoires pédiatriques : pour une approche transversale Corinne Schadkowski,

Plus en détail

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé

Asthme. je contrôle. mon souffle. ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe. pratiq santé Asthme ENVI-2013-02-059 - HCP Groupe je contrôle mon souffle pratiq santé Je m informe : l asthme, une pathologie souvent ignorée Qu est-ce que l asthme? (1, 2) L asthme (du latin asthma, «respiration

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012

Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Expérience d une Cellule de Conseil en Santé et Environnement Intérieur à Paris Académie de Pharmacie 7 Mars 2012 Docteur Fabien Squinazi Directeur Laboratoire d hygiène de la ville de Paris fabien.squinazi@paris.fr

Plus en détail

Qualité de l air dans les écoles

Qualité de l air dans les écoles 20 mars 2012 L exemple d une école à Saint Fons CLUB DU DÉVELOPPEMENT DURABLE - GRAND LYON www.air-rhonealpes.fr La campagne pilote de surveillance de la qualité de l air intérieur dans les écoles et crèches

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Risque fongique des patients immunodéprimés au retour à domicile

Risque fongique des patients immunodéprimés au retour à domicile Risque fongique des patients immunodéprimés au retour à domicile Collaboration des services hospitaliers d Hématologie Clinique et du laboratoire de Parasitologie-Mycologie CHU Besançon avec les médecins

Plus en détail

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI)

PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISE POUR ELEVES ALLERGIQUES ALIMENTAIRES (PAI) Etablissement : Année scolaire 20-20 Adresse de l établissement :... Chef d établissement :... Tél. :... Mairie de COORDINATEUR

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES

POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES POLLENS DE GRAMINEES ET DE CEREALES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, Cher patient allergique, Votre allergie

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

LES CONSEILS ANTI-POLLUTION DOMESTIQUE DES 5emes E

LES CONSEILS ANTI-POLLUTION DOMESTIQUE DES 5emes E LES CONSEILS ANTI-POLLUTION DOMESTIQUE DES 5emes E Bonjour, Pour limiter la pollution dans les maisons, MANON vous conseille: -d'ouvrir les fenêtre régulièrement -d'utiliser un aspirateur -de sortir les

Plus en détail

Connaître la qualité de l air intérieur

Connaître la qualité de l air intérieur Connaître la qualité de l air intérieur L Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur Comment savoir si l air que nous respirons chez nous, au travail, à l école, dans les salles de sport, etc. est de

Plus en détail

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE DEFINITION DE POSTE DIRECTION : Direction des Ressources et des Relations Humaines MISSIONS DU SERVICE Mise en oeuvre de la politique de gestion des Ressources Humaines auprès du Conseil Général de la

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ministère du Travail de l Emploi et de la Sécurité Sociale I.N.P.R.P Institut National de la Prévention des Risques Professionnels Décret exécutif-

Plus en détail

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins

Le rhume des foins. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins Le rhume des foins Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez de rhume des foins QU EST-CE QUE L ALLERGIE? L allergie est due à une réactivité anormale du système immunitaire en présence de substances,

Plus en détail

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements

Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 18 avril 2007 L asthme : maladie du monde moderne, origine et traitements Sous l'égide du Comité orléanais de la Fondation pour la Recherche Médicale Avec : - Isabelle COUILLIN,

Plus en détail

VILLE, SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE Santé, qualité de vie et hygiène. Docteur Fabien Squinazi Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

VILLE, SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE Santé, qualité de vie et hygiène. Docteur Fabien Squinazi Laboratoire d hygiène de la ville de Paris VILLE, SANTÉ ET QUALITÉ DE VIE Santé, qualité de vie et hygiène Docteur Fabien Squinazi Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Hygiène (gr. hugieinon «santé») ensemble des principes et des pratiques

Plus en détail

DANS LES ERP (Établissements recevant du public)

DANS LES ERP (Établissements recevant du public) DANS LES ERP (Établissements recevant du public) Chantal JOUANNO, secrétaire d État chargée de l écologie écrivait en 2010: «La qualité de l air intérieur est un axe majeur de progrès en terme de santé-environnement.

Plus en détail

Qualité de l air intérieur :

Qualité de l air intérieur : Qualité de l air intérieur : les politiques publiques et le cadre réglementaire Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement WWW.developpement-durable.gouv.fr Enjeux

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales.

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. Connaître mon allergie L'allergie L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l'allergie au 4ème rang des affections chroniques mondiales. 18 millions de Français sont allergiques (30 % de la population),

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE. Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion.

Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE. Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion. Lycée polyvalent Marie Curie BP 126-81 rue Roger Dijoux 97437 SAINTE ANNE Florence PAYET, Chef de travaux ctx.9741231v@ac-reunion.fr 02 62 94 46 65 Domaine Sanitaire et Social BAC PRO ASSP Accompagnement

Plus en détail

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 1 La Médecine de Prévention dans la fonction publique 2 TEXTES REGLEMENTAIRES Décret 2000-610 du 28/06/2000 modifie D 86442 du 14/03/1986

Plus en détail