Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tumeurs du foie. Item 151. GRANDVALLET Céline DCEM3"

Transcription

1 Tumeurs du foie Item 151 GRANDVALLET Céline DCEM3

2 - Le foie peut être le siège de différentes tumeurs : bénignes ou malignes. - Les différents examens d imagerie sont des outils performants qui nous permettent d en faire le diagnostic.

3 TUMEURS MALIGNES Carcinome hépato-cellulaire Carcinome hépato-cellulaire Cholangiocarcinome Métastases hépatiques Carcinome fibrolamellaire

4 Place des examens d imagerie - Echographie abdominale : - dépistage de CHC sur cirrhose - surveillance hépatique en oncologie - Scanner et IRM : - caractérisent les lésions - bilan pré-thérapeutique - surveillance post-opératoire - Echographie de contraste : - caractérise les lésions

5 CARCINOME HEPATO- CELLULAIRE

6 Généralités - 5% de tous les cancers - 90% des tumeurs hépatiques malignes - Cycle de transformation : nodule de régénération, puis dysplasie et enfin CHC - Soit masse unique, forme infiltrante ou multifocale - Envahissement veineux portal ou hépatique : 40% - Survient sur foie cirrhotique : - VHC - VHB - Alcool - Hémochromatose

7 Critères de Barcelone - Le CHC est un des rares cancers dont la certitude diagnostique peut se faire sans biopsie. Pour un patient cirrhotique il suffit soit : - d une lésion focale supérieure à 2 cm, hypervascularisation artérielle, sur 2 examens radiologiques - d une lésion focale supérieure à 2 cm, hypervasculaire en radiologie et élévation de l alpha-foetoprotéine supérieure à 400 mg/ml

8 Echographie - Lésion homogène hypoéchogène ou - Lésion hétérogène hyperéchogène - Contour hypoéchogène (capsule fibreuse) - Doppler : flux intralésionnel

9 Echographie de contraste - Temps artériel : hyper vascularisation - Temps portal : lavage

10 Scanner - Nodule hypodense - Temps artériel : hypervascularisation - Temps portal et tardif : lavage (wash-out), couronne périphérique rehaussée

11 IRM - T2 : hypersignal - T1 : hyposignal - Temps artériel : hypersignal - Temps portal : hyposignal, rehaussement capsulaire

12 CHOLANGIOCARCINOME INTRAHEPATIQUE

13 Généralités - 9% des tumeurs hépatiques malignes - Se développe aux dépens de l épithélium biliaire - Masse périphérique, bien délimitée - Dilatation d amont des voies biliaires - Foie sain - Favorisé par : - cholangite sclérosante - syndrome de Caroli - lithiase intra-hépatique

14 Echographie - Masse hypoéchogène - Bien limitée - Lobulée - Périphérique

15 Scanner - Masse hypodense - Phase artérielle : rehaussement périphérique - Phase veineuse : prise de contraste concentrique centripète avec épargne de la zone centrale - Phase tardive : rehaussement (fibreux) - Rétraction capsulaire du foie en regard

16 IRM - T2 : hypersignal - T1 : hyposignal - Temps tardif : rehaussement périphérique polylobé puis central (contingent fibreux)

17 METASTASES HEPATIQUES

18 Généralités - Origine diverse : - colon rectum - poumon - prostate - peau - sein - Unique ou multiples - Elles sont hypovascularisées ( sauf cancer endocrine, rein ) - N envahissent pas le tronc porte

19 Echographie - Nodule(s) hypoéchogène(s) - En cocarde

20 Scanner - Nodule(s) hypodense(s) - Faible rehaussement par rapport au foie

21 IRM - T1 : hyposignal ou hyper si hémorragie - T2 : hypersignal intermédiaire, nécrose : hypersignal

22 CARCINOME FIBROLAMELLAIRE

23 Généralités - 1 à 5% des carcinomes hépatocellulaires - Adulte jeune - Sans facteur de risque - Foie sain - Alpha-foetoprotéine souvent normale - Bien délimité, souvent de grande taille, avec parfois cicatrice centrale fibreuse

24 Echographie - Masse volumineuse - Homogène - Unique - Hyperéchogène (60%) - Calcifications souvent présentes - Cicatrice rarement visible, plutôt hyperéchogène

25 Scanner - Masse hypodense bien délimitée, cicatrice centrale, possibles calcifications - Temps artériel : rehaussement de la tumeur, hétérogène - Temps portal : la tumeur devient isodense

26 IRM - T1 : h - masse bien délimitée, lobulée, iso ou hyposignal - cicatrice : hyposignal - T2 : - masse hétérogène, iso ou légèrement hypersignal - cicatrices fibreuses : hyposignal - Temps artériel : rehaussement hétérogène - Temps portal : isosignal

27 TUMEURS BENIGNES Kyste biliaire simple Kyste biliaire simple Angiome Hyperplasie nodulaire et focale Adénome

28 Place des examens d imagerie Echographie abdominale en première intention : - si aspect typique (kyste, angiome) et absence d hépatopathie chronique ou cancer : arrêt des explorations - si aspect atypique ou contexte clinique : compléter par une IRM, scanner, échographie de contraste

29 KYSTE BILIAIRE SIMPLE

30 Généralités - 2.5% des tumeurs hépatiques bénignes - Sphérique à bords nets - En échographie, l aspect typique de la lésion permet d arrêter les explorations en absence d hépatopathie chronique ou de cancer

31 Echographie - Image arrondie - Contours réguliers - Pas de parois - Anéchogène - Renforcement postérieur

32 Scanner - Hypodense - Pas de rehaussement - Densité liquidienne

33 IRM - T1 : hyposignal - T2 : hypersignal liquidien

34 ANGIOME

35 Généralités - 3% des tumeurs hépatiques bénignes - En échographie, l aspect typique de la lésion permet d arrêter les explorations en absence d hépatopathie chronique ou de cancer

36 Echographie - Image arrondie - Hyperéchogène - Homogène - Bien limité - Renforcement postérieur - Souvent périphérique

37 Scanner - Avant injection de produit de contraste : lésion hypodense - Précocement après IV : rehaussement en mottes périphériques - Rehaussement centripète - Temps tardif : persistance du rehaussement

38 IRM - T2 : hypersignal pseudo liquidien - Avant injection de Gadolinium : hyposignal - Précocement après IV : rehaussement en mottes périphériques, centripète - Temps tardif : persistance du rehaussement

39 HYPERPLASIE NODULAIRE ET FOCALE

40 Généralités % des tumeurs hépatiques bénignes - Masse bien délimitée - Aspect caractéristique : cicatrice centrale d aspect stellaire (fibreuse), contenant une artère

41 Echographie - Nodule isoéchogène, homogène - Parfois signal vasculaire de l artère central au Doppler

42 Echographie de contraste - Après l injection : remplissage de l artère centrale visualisée au Doppler - Puis remplissage centrifuge en rayon de roue - Temps tardif : tumeur isoéchogène au parenchyme adjacent

43 Scanner - Lésion : hypodense - Cicatrice centrale : très hypodense - Temps artériel : - Lésion : se rehausse de manière précoce, forte, homogène, fugace - Cicatrice : hypodense - Temps veineux : - Lésion : isodense - Temps tardif : - Cicatrice : hyperdense

44 IRM - T2 : - Lésion : discret hypersignal - Cicatrice : hypersignal - T1 : - Lésion : hyposignal - Cicatrice encore plus en hyposignal - Temps artériel : - Lésion se rehausse - Temps tardif : - Cicatrice se rehausse

45 ADENOME

46 Généralités - Inférieur à 0.001% des tumeurs hépatiques bénignes - Souvent trouvé chez la femme jeune, favorisé par les contraceptifs oraux fortement dosés en oestrogènes et la grossesse - Risque d hémorragie intratumorale (grossesse) - Risque de dégénérescence en CHC : nécessité de résection chirurgicale

47 Echographie Lésion : - Iso, hypo ou hyperéchogène - Parfois hétérogène (hémorragie, nécrose, calcification) - Ronde - Bien délimité - Encapsulée

48 Scanner - Lésion isodense - Après injection : opacification

49 IRM - T1 : lésion hétérogène (calcification, graisse, hémorragie, nécrose) - Temps artériel : rehaussement - Temps portal tardif : homogénisation

50 Biopsie Elle permet de faire le diagnostic différentiel avec une tumeur maligne

51 Merci de votre attention

Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Les tumeurs du foie (151) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Clinique : diagnostic des hépatomégalies PCEM2 Résumé : La principale tumeur maligne du foie est

Plus en détail

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1 DIAGNOSTIC d UNE ou PLUSIEURS LESION(s) CIRCONSCRITE(s) INTRA-HÉPATIQUE(s) UFR Médecine Montpellier Tumeurs Hépatiques 3 situations cliniques * Lésion hépatique de découverte fortuite * Contexte de Cirrhose

Plus en détail

Conduite à tenir devant une masse hépatique focale

Conduite à tenir devant une masse hépatique focale Conduite à tenir devant une masse hépatique focale N.El yousfi, H.El morabit, S.Belabbes, I.Nassar, S.Bouklata Service de Radiologie, CHU Ibn Sina, Rabat, Maroc Introduction La découverte d une masse focale

Plus en détail

Nodule hépatique : quelle attitude adoptée?

Nodule hépatique : quelle attitude adoptée? Rev. méd. Madag. 2013 ; 3(1):219-224 F M C Nodule hépatique : quelle attitude adoptée? Hepatic nodule: what attitude? H.D. Ranoharison*, N.L.H. Rajaonarison Ny Ony, A. Ahmad Service Imagerie Médicale,

Plus en détail

Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur

Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur Bilan diagnostique et préthérapeutique du carcinome hépatocellulaire en scanner multidétecteur SA. Faraoun, N. Debzi, N. Benidir, R. Ouldgougam, SE. Bendib Centre Pierre et Marie Curie, Alger Introduction

Plus en détail

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc

S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc S. EL MOUHADI, R. DAFIRI Service de radiologie pédiatrique Hôpital d enfants-maternité CHU IBN SINA, Rabat, Maroc L hémangiome ou hémangioendothéliome est la tumeur vasculaire bénigne néonatale la plus

Plus en détail

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Examen de 1ère ligne, non-vulnérant et facilement disponible Détection des tumeurs Morphologie du foie : cirrhose Signes d hypertension portale Perméabilité

Plus en détail

Explorations hépatiques Lésions focales

Explorations hépatiques Lésions focales Explorations hépatiques Lésions focales Introduction -Pb fréquent -Découverte fortuite : échographie, anomalies bilan bio -Données de l imagerie : Conditionnent la stratégie thérapeutique : -Lésion bénigne

Plus en détail

Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm, U889,Université Bordeaux 2 et * Inserm U674, PARIS

Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm, U889,Université Bordeaux 2 et * Inserm U674, PARIS H Laumonier, P Bioulac-Sage, Christophe Laurent, Antonio Sa Cunha, J Zucman-Rossi*, C Balabaud, H Trillaud Services de radiologie, Anatomie Pathologique, Chirurgie et Hépatologie- CHU BORDEAUX GREF,Inserm,

Plus en détail

KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE. Service de Radiologie de l hôpital l Tunis. Tunisie

KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE. Service de Radiologie de l hôpital l Tunis. Tunisie KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE Service de Radiologie de l hôpital l Habib Thameur, Tunis. Tunisie INTRODUCTION Les kystes hydatiques abdominaux extrahépatiques: : rares

Plus en détail

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat.

NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. NODULE DU SEIN EN PÉDIATRIE : DU BÉNIN AU MALIN. S.Bellasri, N.Allali, R.Dafiri. Service de Radiologie pédiatrique, Rabat. Introduction Le nodule du sein chez l enfant et l adolescente est une situation

Plus en détail

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*,

Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, JFR 09 Apport de l imagerie dans les tumeurs glomiques des doigts. À propos de 15 cas Saïd AKJOUJ*, Belkacem CHAGAR**, Mohamed MAHI*, Siham SEMLALI*, Touria AMIL*, Ahmed HANINE*, Souâd CHAOUIR*, Amina

Plus en détail

L IRM des tumeurs hépatiques. Pr Olivier ERNST, Dr Brigitte LAURENS Hôpital Claude-Huriez, Lille

L IRM des tumeurs hépatiques. Pr Olivier ERNST, Dr Brigitte LAURENS Hôpital Claude-Huriez, Lille L IRM des tumeurs hépatiques Pr Olivier ERNST, Dr Brigitte LAURENS Hôpital Claude-Huriez, Lille 2-3 2-3 Table des matières Techniques P 4 Tumeurs bénignes P 6 Angiome Hyperplasie nodulaire focale (HNF)

Plus en détail

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques

Introduction. primitive (THP) est rare. Manifestations cliniques et biologiques : non spécifiques Tuberculose hépatique h primitive: A propos de 10 cas. Nassar I*, Errabih I**, Hammani L*, Krami **H.Ouazzani** Imani F. *Service de radiologie. CHU Ibn Sina.. Rabat. Maroc ** Service de Médecine M B.

Plus en détail

Pathologie du Foie et des voies biliaires. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Foie et des voies biliaires. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Foie et des voies biliaires Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le foie normal Le foie normal Pathologie du métabolisme de la bilirubine Ictère

Plus en détail

Il était un(e) foie sur la choline...

Il était un(e) foie sur la choline... Il était un(e) foie sur la choline... Astrid LAURENT BELLUE, DES Anatomie et Cytologie Pathologiques Docteur Élise LE STANC Docteur Didier VILAIN Docteur Astrid GIRMA Service de Médecine Nucléaire Hôpital

Plus en détail

Bruot olivier CHU Brabois Nancy

Bruot olivier CHU Brabois Nancy Bruot olivier CHU Brabois Nancy 1. Les principes l imagerie de diffusion 1. Principes physiques 2. Principes d interprétations 2. Protocole d acquisition 3. Réalisation et intérêts de la virtuel Pet MRI

Plus en détail

Lésions hépatiques bénignes

Lésions hépatiques bénignes Lésions hépatiques bénignes Trucs et astuces pour le diagnostic Hervé Laumonier*, Sébastien Brunot, Hervé Bouin Clinique de Bordeaux Tondu CAFCIM 15 décembre 2012 Responsabilité importante du radiologue

Plus en détail

HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE. Lombard Vincent

HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE. Lombard Vincent HYPERPLASIE NODULAIRE RÉGÉNÉRATIVE Lombard Vincent DEFINITION RAPPEL: = Modifications de l architecture du parenchyme hépatique secondaires à un déséquilibre des apports vasculaires. Parenchyme normal

Plus en détail

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST

Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Journées DESC-SCVO 6 et 7 juin 2011 C. AUDOUY, BREST Tumeurs rares. Classifications diverses: histologie, microscopie, macroscopie, immunohistochimie, radiologie. Tumeurs et lésions kystiques. 1/ Kystes

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

Aspect en IRM des lésions kystiques du pancréas

Aspect en IRM des lésions kystiques du pancréas Aspect en IRM des lésions kystiques du pancréas G.Piana (1), O.Turrini (2), M.Giovannini (3), J-R.Delpero (2), A.Sarran (1) (1) Service d imagerie médicale (2) Service de chirurgie digestive (3) Service

Plus en détail

Module HGE: foie, Pancréas. Service de radiologie du Pr Trillaud Hôpital Saint André

Module HGE: foie, Pancréas. Service de radiologie du Pr Trillaud Hôpital Saint André Module HGE: foie, Pancréas Service de radiologie du Pr Trillaud Hôpital Saint André 1- Rappels radio-anatomiques . . 2- FOIE CAS n 1 Femme de 33 ans Contraception oestro-progestative Échographie

Plus en détail

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH

Tumeur du Sein. Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Tumeur du Sein Service de Pathologie Hôtel-Dieu de France Beyrouth- Liban Juillet 2007 Julien DAHDAH Cas Clinique En Juillet 2006, Patiente de 34 ans, mariée, mère d un enfant de 5 ans, se plaint depuis

Plus en détail

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE

ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE ACTUALITES EN HEPATO-GASTRO- ENTEROLOGIE Dr Bernard WILLEMIN Hépato-Gastro-Entérologue CHG Haguenau Dr Pierre OSWALD Radiologie CHG Haguenau MESSAGE SONORE DU DR BERNARD WILLEMIN NOUS EXPLIQUANT QUELS

Plus en détail

IRM des tumeurs hépatiques malignes solides: recueil de cas cliniques didactiques

IRM des tumeurs hépatiques malignes solides: recueil de cas cliniques didactiques IRM des tumeurs hépatiques malignes solides: recueil de cas cliniques didactiques Gaudon C., Monnier-Cholley L., Derhy S., Kara M., Arrivé L., Menu Y., Cazejust J. Hôpital Saint-Antoine Service de Radiologie

Plus en détail

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY

Tumeur du sein. Présentée par Eliane EL KHOURY Tumeur du sein Présentée par Eliane EL KHOURY Histoire Femme de 59 ans. Il y a 6 ans: apparition d une masse au niveau du QIE du sein droit, de 2x2 cm. Depuis quelques mois: augmentation rapide de la taille

Plus en détail

Voies biliaires. Olivier Lucidarme

Voies biliaires. Olivier Lucidarme Voies biliaires Olivier Lucidarme VB intrahépatiques VB Principale Sgt hilaire Sgt épiploique Sgt rétro duodénopancréatique Sgt intrapariétal VB accessoire Vésicule Canal cystique Lithiase biliaire et

Plus en détail

LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T.

LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T. LES CLES DU COMPTE RENDU SCANOGRAPHIQUE DE L ADENOCARCINOME PANCREATIQUE C. ROUSSEAU-CULLET, P-O. DUBOE, T. ROCHER, R.VIALLE, T. CASSAN, J-P TASU PLAN GENERALITES ANATOMIE DU PANCREAS CHIRURGIE PLACE DE

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS

DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS DIAGNOSTIC ET BILAN D EXTENSION DU CANCER DU TESTICULE A. TOUIMER M. BOUBRIT IMAGERIE MEDICALE CHU BENI MESSOUS INTRODUCTION Rare Tumeurs germinales (95%) -TG séminomateuse (35-45ans) -TG non séminomateuse

Plus en détail

Imagerie des Tumeurs Bénignes du Foie

Imagerie des Tumeurs Bénignes du Foie Imagerie des Tumeurs Bénignes du Foie Alain LUCIANI (1) Imagerie Médicale CHU Henri Mondor (2) Université Paris Est Créteil, Faculté de médecine (3) IMRB INSERM U955 Equipe 18 Objectifs Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Imagerie du foie DCEM 1

Imagerie du foie DCEM 1 Imagerie du foie DCEM 1 Viscère le plus volumineux = 5% à la naissance, puis 2-3% Fonctions très nombreuses : «filtre», glycorégulation, production de sels biliaires,. Vascularisation riche Imagerie du

Plus en détail

Masses kystiques compliquées et complexes du sein de l image échographique à l histologie S.Kechaou, M.Jrad, A.Ayedi,M.Chaabane Ayedi Service de radiologie de l hôpital de l Ariana. Tunis.Tunisie INTRODUCTION

Plus en détail

APPORT DE L IMAGERIE DANS LES INFECTIONS URINAIRES HAUTES M. B RADAI, Y. HENTATI, M. FRIKHA, H. TAYARI, E. KADDOUR, H. FOURATI, E. DAO UED, Z.

APPORT DE L IMAGERIE DANS LES INFECTIONS URINAIRES HAUTES M. B RADAI, Y. HENTATI, M. FRIKHA, H. TAYARI, E. KADDOUR, H. FOURATI, E. DAO UED, Z. APPORT DE L IMAGERIE DANS LES INFECTIONS URINAIRES HAUTES M. B RADAI, Y. HENTATI, M. FRIKHA, H. TAYARI, E. KADDOUR, H. FOURATI, E. DAO UED, Z. MNIF S E RV I C E D I M A G E R I E M É D I C A L E. C H U

Plus en détail

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif

Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif Aspects radiologiques des cancers du sein de phénotype triple négatif M Boisserie-Lacroix, G Hurtevent-Labrot, M Asad-Syed, S Ferron Institut Bergonié Bordeaux Assez abondante littérature en biologie moléculaire

Plus en détail

Le médiastin est classiquement divisé en 3 compartiments. 1: Médiastin antérieur 2: Médiastin moyen 3: Médiastin postérieur

Le médiastin est classiquement divisé en 3 compartiments. 1: Médiastin antérieur 2: Médiastin moyen 3: Médiastin postérieur LE MEDIASTIN: DU PLUS SIMPLE AU PLUS COMPLIQUE D.Ducreux, A Ocelli, S Stolear, E Giordana, L Mondot, B Padovani CHU Nice, Hôpital Pasteur Le médiastin est classiquement divisé en 3 compartiments 1: Médiastin

Plus en détail

MASSES ABDOMINALES DE L ADULTE

MASSES ABDOMINALES DE L ADULTE MASSES ABDOMINALES DE L ADULTE Analyse en Imagerie I. Hanafi, I.R. Ivan, J-P. Palot, L. Dejugnat, B. Menanteau, C. Marcus CHU REIMS Reims - France MASSES ABDOMINALES DE L ADULTE OBJECTIFS - Comment analyser

Plus en détail

Apport de l IRM dans la

Apport de l IRM dans la Apport de l IRM dans la caractérisation tissulaire préopératoire des tumeurs rectales Y MORMECHE, S SEHILI, J MORMECHE, CH CHAMMEKHI, S KHELIFI, A BACCAR, MH DAGHFOUS, A CHERIF TUNIS - TUNISIE PLAN Introduction

Plus en détail

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE

A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE A BERRICH, H ZAGHOUANI, S BOUGUIZENE, M MISSAOUI, S SRIDI, S MAJDOUB, H AMARA, H KHAIRI, D BEKIR, C KRAIEM SOUSSE - TUNISIE INTRODUCTION : Devant une masse pelvienne, il faut tenter de préciser : La localisation

Plus en détail

Thyroide? Nodule?? Cancer???

Thyroide? Nodule?? Cancer??? Thyroide? Nodule?? Cancer??? Plan 1. Anatomie 2. Histologie 3. Cancer 4. Echographie Données de tt CR TIRADS ANATOMIE HISTOLOGIE 2 types d hormones: - H. thyroidiennes: T3 et T4: métabolisme énergétique,

Plus en détail

Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de

Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de diagnostic -volumineuse lésion multiloculée développée

Plus en détail

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst

Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue. Olivier Ernst Diagnostic différentiel d'une tumeur bénigne et d'une tumeur maligne : Le point de vue du radiologue Olivier Ernst Où trouver le cours sur Moodle? Différentiation TB TM : Le point de vue du radiologue

Plus en détail

Cours 32 : Sémiologie pancréatique (Circonstances de découverte des maladies pancréatiques)

Cours 32 : Sémiologie pancréatique (Circonstances de découverte des maladies pancréatiques) UE 3 Appareil Digestif Professeur Ruszniewski Le 14/11/13 de 11h30 à 12h30 Ronéotypeuse : Clara Sekely Ronéolectrice : Pauline Sevrain Cours 32 : Sémiologie pancréatique (Circonstances de découverte des

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson

ABREGE D HEPATO-GASTRO-ETROLOGIE- 2ème édition - Partie «Connaissances» - Octobre 2012 par la CDU-HGE - Editions Elsevier-Masson Chapitre 11 : Item 151 Tumeurs du foie, primitives et secondaires I. Définition II. Epidémiologie III. Circonstances de découverte IV. Eléments de caractérisation V. Démarche diagnostique OBJECTIF PEDAGOGIQUE

Plus en détail

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai 2009 Lésion rénale G solide, unique hypervascularisée, à la phase artérielle; "cicatrice" centrale, homogénéisation à la phase

Plus en détail

Programme du Vendredi 09 juin. Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi

Programme du Vendredi 09 juin. Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi Programme du Vendredi 09 juin Ostéo J Malghem D El Azzouzi Abdomen B Van Beers N Godin Thorax Neuro G Cosnard S Gherbi Accident de moto Douleur à la base du pouce RX: - P1 M1 coupe longitudinale Lésion

Plus en détail

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie

JFR 2006 PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM. Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie PAPILLOME INVERSÉ EVALUATION PAR LA TDM ET L IRM Service d Imagerie Médicale- EPS Charles Nicolle Tunis -Tunisie INTRODUCTION Tumeur naso sinusienne rare : 0,5 à 4% de l ensemble des tumeurs naso sinusiennes

Plus en détail

EPU95-Montmorency Gastro-entérologie Mise à jour du 10 Mai 2007* IMAGERIE & PRISE EN CHARGE DES TUMEURS HEPATIQUES

EPU95-Montmorency Gastro-entérologie Mise à jour du 10 Mai 2007* IMAGERIE & PRISE EN CHARGE DES TUMEURS HEPATIQUES EPU95-Montmorency Gastro-entérologie Mise à jour du 10 Mai 2007* IMAGERIE & PRISE EN CHARGE DES TUMEURS HEPATIQUES Pr. O. Farges Chirurgien Hôpital Beaujon Clichy Séance du 6 mars 2003 1. DECOUVERTE Il

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME

PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME PATHOLOGIE DU SEIN CHEZ L HOMME F Réty (1), M Charlot (1), O Beatrix (2) PJ Valette (1) (1) Service d imagerie, d (2) Service de chirurgie gynécologique Centre Hospitalier Lyon Sud, Pierre Bénite B Rappel

Plus en détail

Dépistage et diagnostic du Carcinome hépatocellulaire. Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers

Dépistage et diagnostic du Carcinome hépatocellulaire. Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Dépistage et diagnostic du Carcinome hépatocellulaire Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Dépistage Pourquoi dépister le CHC Proposer des traitements curatifs Radiofrequence ablation Résection

Plus en détail

Conduite à tenir devant un nodule splénique

Conduite à tenir devant un nodule splénique Conduite à tenir devant un nodule splénique Gayet M, Calmels V, Lazure T*, Gayral F**, Vilgrain V***, Bellin MF Services de Radiologie adultes, *Anatomo-pathologie, **Chirurgie viscérale, CHU Bicêtre ***Service

Plus en détail

Pathologie tumorale hépatique. Daniel Van Gansbeke Clinique d Imagerie Abdominale Service de Radiologie Hôpital Erasme

Pathologie tumorale hépatique. Daniel Van Gansbeke Clinique d Imagerie Abdominale Service de Radiologie Hôpital Erasme Pathologie tumorale hépatique Daniel Van Gansbeke Clinique d Imagerie Abdominale Service de Radiologie Hôpital Erasme Lésions focales hépatiques Classification et description D. Van Gansbeke DES Radiologie

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt CHAPITRE Item 308 (Item 158) Cancer du rein Jean-Philippe Couapel, Karim Bensalah Coordination et relecture : Morgan Rouprêt I. Pour comprendre 4 II. Épidémiologie 5 III. Anatomopathologie 5 IV. Diagnostic

Plus en détail

Savoir interpréter une IRM du foie. S. El Mouhadi, M. Jolibert, P-F. Chaillot, L. Azizi, Y. Menu, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine-Paris

Savoir interpréter une IRM du foie. S. El Mouhadi, M. Jolibert, P-F. Chaillot, L. Azizi, Y. Menu, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine-Paris Savoir interpréter une IRM du foie S. El Mouhadi, M. Jolibert, P-F. Chaillot, L. Azizi, Y. Menu, L. Arrivé Hôpital Saint-Antoine-Paris Objectifs pédagogiques : savoir reconnaitre Les principaux artéfacts

Plus en détail

Prise en charge des nodules thyroïdiens. Dr Béatrice Godouet-Getti 21 Novembre 2013

Prise en charge des nodules thyroïdiens. Dr Béatrice Godouet-Getti 21 Novembre 2013 Prise en charge des nodules thyroïdiens Dr Béatrice Godouet-Getti 21 Novembre 2013 Recommandations Américaines 2009, Européennes 2010, Françaises 2011 Généralités sur les nodules thyroïdiens Nodules cliniques

Plus en détail

A.MAALEJ, H.KETATA, M.ABDELKEFI,Y.GUERMAZI, S.YAICH, K.CHARFEDDINE, KH.Ben Mahfoudh, Z.MNIF SFAX TUNISIE.

A.MAALEJ, H.KETATA, M.ABDELKEFI,Y.GUERMAZI, S.YAICH, K.CHARFEDDINE, KH.Ben Mahfoudh, Z.MNIF SFAX TUNISIE. TUMEURS SOLIDES SUITE A UNE TRANSPLANTATION RENALE A PROPOS DE 5 CAS A.MAALEJ, H.KETATA, M.ABDELKEFI,Y.GUERMAZI, S.YAICH, K.CHARFEDDINE, KH.Ben Mahfoudh, Z.MNIF SFAX TUNISIE. INTRODUCTION Les néoplasies

Plus en détail

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121

Quiz Génito-urinaire. Réponse page 125. Réponse page 122. Réponse page 124. Réponse page 121 GENITO-URINAIRE_8.09._bis_Mise en page 8/09/ : Page Quiz Génito-urinaire Augmentation progressive du PSA ; TR : induration prostatique latérale gauche. Réponse page Homme, 9 ans VIH ; examen de l urine

Plus en détail

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie

A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie A. SALEM, R. BENNACEUR, M. DRISS, S. MEHIRI, H. RAJHI, N. MNIF. Service d'imagerie de l'hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie Aider le radiologue à comprendre les subtilités de la sémiologie en imagerie

Plus en détail

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne

Généralités. Imagerie du cancer de l endomètre. Diagnostic. Echographie pelvienne. Métrorragies : étiologie? Echographie pelvienne Généralités Imagerie du cancer de DES de gynécologie 09 février 2007 Edouard Poncelet, Pr D Vinatier Service d Imagerie médicale, JDF Service de Chirurgie gynécologique, JDF 3 cancer chez la femme (sein,

Plus en détail

Gynécologue et médecin de famille

Gynécologue et médecin de famille Gynécologue et médecin de famille Tous les deux ans dès 50 ans, les femmes sont invitées à faire une mammographie de dépistage dans le cadre d un programme lorsque leur canton ou région en dispose. Le

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

SOMMAIRE MATERIELS ET METHODES RAPPEL ANATOMIQUE ASPECTS IRM CONCLUSION I. INTRODUCTION II. III. IV. V. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL VI.

SOMMAIRE MATERIELS ET METHODES RAPPEL ANATOMIQUE ASPECTS IRM CONCLUSION I. INTRODUCTION II. III. IV. V. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL VI. ASPECT IRM DES METASTASES LEPTOMENINGEES A L ETAGE DORSO-LOMBAIRE Hôpital européen Georges Pompidou H.GHANNEM; V.BRUN; C.MUTSCHLER; L.FOURNIER; P.HALIMI; G.FRIJA SOMMAIRE I. INTRODUCTION II. III. IV. MATERIELS

Plus en détail

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Méthodes d imagerie US, CT, MR Agents de contraste Iode : UIV, CT Toujours faire la balance entre le risque et le bénéfice

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Dr Cassagneau Pierre Service d imagerie Pr Bartoli-Moulin Hôpital de la Timone - Marseille Place de l imagerie en coupe Très limitée Réservée en principe

Plus en détail

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ

RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES. Protocole : RF SEIN RÉSUMÉ Centre Régional de Lutte Contre le Cancer de Bordeaux et du Sud-Ouest 229, cours de l Argonne 33076 Bordeaux Cedex RADIOFREQUENCE DES TUMEURS MAMMAIRES : ETUDE DE FAISABILITE CHEZ DES PATIENTES NON OPEREES.

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER

Sarcomes des tissus mous Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Liposarcome Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Cellule adipeuse Source de cellules souches Source de facteurs de croissance Possibilité

Plus en détail

Tumeurs malignes Tumeurs primitives (sur foie sain) Tumeurs secondaires

Tumeurs malignes Tumeurs primitives (sur foie sain) Tumeurs secondaires Tumeurs malignes Tumeurs malignes Tumeurs primitives (sur foie sain) CHC Formes particulières Carcinome fibro lamellaire Hépatocholangiocarcinome Cholangiocarcinome intrahépatique Cystadénocarcinome biliaire

Plus en détail

Imagerie multimodalité et multiparamétrisue des lésions focales du foie

Imagerie multimodalité et multiparamétrisue des lésions focales du foie Imagerie multimodalité et multiparamétrisue des lésions focales du foie Eléments d interprétation D. Van Gansbeke Hôpital Erasme Bruxelles Imagerie d une lésion focale hépatique Plan de l exposé Partie

Plus en détail

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante

Variation de l aspect l imagerie de l hamartome mammaire chez la femme enceinte et allaitante Variation de l aspect l en imagerie de l hamartome l mammaire chez la femme enceinte et allaitante A. SALEM, S. MEHIRI, N. BOUASSIDA, F. B. AMARA, M. FELFEL, H. RAJHI, R. HAMZA, N.MNIF Service d imagerie

Plus en détail

Liste des diagnostics

Liste des diagnostics Liste des diagnostics Foie Abcès hépatique......................................................... 3 Adénome hépatique...................................................... 6 Angiome hépatique......................................................

Plus en détail

L hyperplasie nodulaire régénérative (HNR) :..quand évoquer le diagnostic?

L hyperplasie nodulaire régénérative (HNR) :..quand évoquer le diagnostic? L hyperplasie nodulaire régénérative (HNR) :..quand évoquer le diagnostic? Simona Arion, Aymeric Guibal, Julien Marsot, Franck Pilleul Lyon 1.Introduction 2.Anatomopathologie 3.Pathogénie 4.Contexte clinique

Plus en détail

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato-

Diagnostic du carcinome hépatocellulaire. (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Diagnostic du carcinome hépatocellulaire Rédacteur : Jean-Claude TRINCHET (1, 2) (1) Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Hôpital Jean Verdier, Service d'hépato- Gastroentérologie, 93140 Bondy. (2) Université

Plus en détail

A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N.

A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N. A.Khelifi(1), A.Beyrem ( 1), A.Arous(1), K.Bourguiba(1), I.Ellouze(1), A.Cherif(2) S.Azzabi(2), N.Khalfallah(2), I.Naccache(1), N.Mnif (1) (1), Service d imagerie médicale, hôpital Charles Nicolle, Tunis.

Plus en détail

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques

Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques Cancer du sein chez l homme: aspects écographiques F. Sarquis (1), M. Castro Barba (1), B. Miller (1), P. Cobos Bombardiere (1), R. Garcia Monaco (1) (1) Service d Imagerie, Hospital Italiano, Buenos Aires,

Plus en détail

ASPECTS SÉMIOLOGIQUES EN ÉCHOGRAPHIE ET TOMODENSITOMÉTRIE FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS. Pr Claude Marcus Enseignement Dirigé PCEM2

ASPECTS SÉMIOLOGIQUES EN ÉCHOGRAPHIE ET TOMODENSITOMÉTRIE FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS. Pr Claude Marcus Enseignement Dirigé PCEM2 ASPECTS SÉMIOLOGIQUES EN ÉCHOGRAPHIE ET TOMODENSITOMÉTRIE FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS Pr Claude Marcus Enseignement Dirigé PCEM2 LISTE DES ITEMS ECN TRAITES 151. Tumeurs du foie, primitives et secondaires.

Plus en détail

Approche diagnostique devant une tumeur supposée bénigne du foie Diagnostic approach for suspected benign tumor of the liver

Approche diagnostique devant une tumeur supposée bénigne du foie Diagnostic approach for suspected benign tumor of the liver Gastroentérologie Clinique et Biologique (2008) 32, S182 S193 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com ACTUALITÉS EN HÉPATOLOGIE Approche diagnostique devant une tumeur supposée bénigne du foie Diagnostic

Plus en détail

Ultrasonographie clinique abdominale et digestive

Ultrasonographie clinique abdominale et digestive { } Ultrasonographie clinique abdominale et digestive Jean-Christophe Letard 1, Denis Sautereau 2, Jean-Marc Canard 3, Laurent Palazzo 4 François Cessot 2 Bertrand Napoléon 5 Christian Boustière 6 (1)

Plus en détail

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension

Dépistage, caractérisation, bilan d'extension UE : Biopathologie moléculaire, cellulaire et tissulaire Imagerie des cancers Date : 08/02/12 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-17h Enseignant : Pr. Trillaud. H Ronéistes : ASSIER Cécilia ceciliaassier@gmail.com

Plus en détail

IMAGERIE DES SURRENALES

IMAGERIE DES SURRENALES IMAGERIE DES SURRENALES Au quotidien, les masses surrénaliennes sont découvertes sur un scanner réalisé pour d'autres raisons. ECHOGRAPHIE Voie intercostale, transhépatique et transsplénique. Visibles

Plus en détail

ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR

ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR ECHOGRAPHIE HEPATO-BILIAIRE : DU NORMAL AU PATHOLOGIQUE I NASSAR Service de Radiologie centrale. CHU Ibn Sina Rabat 14/05/2016 INTRODUCTION Echographie : Examen de première intention Pathologie hépato-biliaire.

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues

Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues Item 308 (Item 158) Cancer du rein Collège Universitaire des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour Comprendre... 3 2. Épidémiologie... 3 2.1. Quelques chiffres... 3 2.2. Les facteurs de risque...

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension IMAGERIE EN CANCEROLOGIE : Détection caractérisation Bilan d extension N. Grenier Imagerie et Cancer L imagerie intervient à tous les stades : - Infra-clinique : dépistage - détection - Clinique : caractérisation

Plus en détail

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques

Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques Artéfact en queue de comète à l échographie hépatique: un signe de maladie des voies biliaires intra-hépatiques T Smayra, L Menassa-Moussa, S Slaba, M Ghossain, N Aoun Hôtel-Dieu de France, Université

Plus en détail

Cancer de la Prostate Quoi de neuf?

Cancer de la Prostate Quoi de neuf? Cancer de la Prostate Quoi de neuf? CAFCIM -10 décembre 2011 Y. LE BRAS Imagerie Diagnostique et Thérapeutique de L adulte CHU Bordeaux Généralités 350 000 nouveaux cas/an en Europe 25% des cancers chez

Plus en détail

TUMEURS FIBREUSES SOLITAIRES DES PARTIES MOLLES : À PROPOS DE 4 CAS

TUMEURS FIBREUSES SOLITAIRES DES PARTIES MOLLES : À PROPOS DE 4 CAS TUMEURS FIBREUSES SOLITAIRES DES PARTIES MOLLES : À PROPOS DE 4 CAS C Duffaut-Andreux, G De Pinieux, H Guerini, S Malan, E Pessis, D Godefroy, J-L Drapé, B Toméno, A Chevrot SERVICE DE RADIOLOGIE B HÔPITAL

Plus en détail

Faculté de Médecine de Marseille

Faculté de Médecine de Marseille Tumeurs du foie, primitives et secondaires (151) Pr Yves Patrice Le Treut, Dr Jean Hardwigsen, Dr Stéphane Garcia, Pr Gilles Houvenaeghel Juin 2005 Objectifs : Diagnostiquer une tumeur du foie primitive

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTOLOGIE. Dr LAFDAL. SA Dr AKPO Geraud

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTOLOGIE. Dr LAFDAL. SA Dr AKPO Geraud UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTOLOGIE Dr LAFDAL. SA Dr AKPO Geraud OBJECTIFS Décrire les différents aspects échographiques des cancers de la prostate Préciser

Plus en détail

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre

LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir. Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre LESIONS ACR3 EN MAMMOGRAPHIE ET ECHOGRAPHIE: définition, conduite àtenir Dr M GAYET, Dr M FONSECA, Dr V CALMELS CHU Bicêtre Définition ACR 3: Anomalie probablement bénigne Risque de malignité inférieur

Plus en détail

SARCOMES DES PARTIES MOLLES ET HÉMATOMES MUSCULAIRES SPONTANÉS

SARCOMES DES PARTIES MOLLES ET HÉMATOMES MUSCULAIRES SPONTANÉS SARCOMES DES PARTIES MOLLES ET HÉMATOMES MUSCULAIRES SPONTANÉS S TAIEB, N PENEL, L VANSEYMORTIER, L CEUGNART CENTRE OSCAR LAMBRET LILLE - FRANCE RÉSUMÉ Sur 487 sarcomes des parties molles pris en charge

Plus en détail

CANCER DU FOIE ET TUMEURS

CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS Foie en santé Foie cirrhotique Tumeur Quelle est la cause du cancer du foie? Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer. Comme

Plus en détail

Item 5 : IRM Hypophysaire

Item 5 : IRM Hypophysaire Item 5 : IRM Hypophysaire Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Indications et contre-indications...1 1. 1 Indications...1 1. 2 Contre-indications... 1 2 Technique...2

Plus en détail

Carcinome hépatocellulaire.

Carcinome hépatocellulaire. Carcinome hépatocellulaire. Epidémiologie, pronostic, dépistage et diagnostic Jean-Claude TRINCHET Hôpital Jean Verdier - 93140 Bondy AP-HP - Université Paris 13 Epidémiologie du CHC Forte association

Plus en détail

Résultats Localisation : incidence sagittale T2 Sus ou sous péritonéale ++ Distance séparant le pôle inférieur de la tumeur du pôle supérieur du sphincter interne =(marge distale ( incidences coronales)

Plus en détail

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008 Imagerie Médicale : Bases techniques Indications, Risques, Bénéfices 1. Imagerie Diagnostique SIM St-Eloi Montpellier J- M BRUEL, B. GALLIX UFR Médecine Montpellier-Nîmes PCEM 2 novembre 2007 1 L'IMAGERIE

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail