Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne"

Transcription

1 Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45

2 Sommaire I. Des incidents à la création des IGC les missions des IGC II. La connaissance du risque lié aux cavités souterraines en milieu urbain Phénomènes dangereux III. La surveillance Diagnostics, cartographie de la susceptibilité IV. La mitigation du risque Les travaux en zone de carrières souterraines 2/45

3 I. Des incidents à la création des IGC En région parisienne phénomène encore classique 3/45

4 Événements historiques Accidents autour des voies publiques causés par l effondrement d anciennes carrières : Accident de la rue d Enfer le 17 décembre 1774 : 7 fontis successifs Effondrement du boulevard Saint-Michel le 29 avril 1777 : fontis de 21 m de profondeur Création de l IGC Paris 4/45

5 effondrement => Création de l IGC 78 5/45

6 Les missions de l IGC de Paris et de la petite couronne Connaissance du risque Information du public Surveillance Mitigation du risque lié aux cavités 6/45

7 Connaissance du risque Compréhension des phénomènes Études géologiques, hydrogéologiques Identification des zones à risques Campagne d investigations géotechniques Collecte et conservation des données Cartes géologiques Bases de données (dissolution du gypse, incidents) Suivi des niveaux piézométriques Atlas des cartes des carrières (458 cartes au 1000ème) 7/45

8 Zone d intervention de l IGC Connaissance des risques Carrières exploitées depuis l époque gallo-romaine jusqu à aujourd hui Zones de dissolution du gypse Sablières Argiles 8/45

9 La cartographie de l IGC Connaissance des risques Cartes aux 1/1000 : Limites de carrière Consolidations des domaines privé & public Données de sondage Incidents (fontis, décompressions, ) Cartes géologiques au 1/5 000 Données de sondage Topographie 9/45

10 Les carrières vues d aujourd hui 10/45

11 II. Les risques liés aux cavités souterraines en milieu urbain La ville s est installée au dessus des carrières qu elle a créées. Elle s expose désormais à leurs dégradations naturelles et inéluctables. Forte exposition des biens et des personnes : 2 millions de personnes en zone sous-minée Pression foncière importante Facteurs aggravants nombreux (réseaux d eau, de chaleur, drainage des eaux de pluies ) 11/45

12 Risques liés à la dégradation des anciennes carrières à ciel ouvert - Tassement des remblais hétérogènes (flaches) - Affouillement des remblais (vides créés) déclenchés par les fuites des réseaux d eau, égouts, collecteurs et branchements particuliers, puisards,... Conséquences : destructuration du bâti (fissures, fragilisation de la structure) 12/45

13 Risques liés à la dégradation des anciennes carrières souterraines - Les affaissements, les effondrements localisés ou fontis : Principal mode de dégradation d une carrière souterraine Décollement des bancs du ciel de carrière (ciel tombé) à l origine de la formation d une cavité remontant vers la surface dont la forme rappelle celle d une cloche le vide ne vient pas à jour, et peut provoquer un affaissement important par remontée des décompressions en surface le vide vient à jour en remontant jusqu à la surface et crée un vide de plusieurs mètres à plusieurs dizaines de mètres de diamètre, Conséquences : rupture du bâti ou de l ouvrage, voire ruine 13/45

14 14/45

15 Fontis sous un pavillon 15/45

16 16/45

17 Fontis carrière de gypse 17/45

18 Affaissement sur exploitation souterraine 18/45

19 Mécanisme du fontis 19/45

20 Puits qui débourre 20/45

21 Les facteurs aggravants Influence des facteurs internes: Géométrie de l étage : hauteur de recouvrement, épaisseur des bancs de toit et de pied (poinçonnement des piliers) Superposition aléatoire des piliers entre les étages. Influence de facteurs externes : L eau : variation de la teneur en eau des terrains de recouvrement, et dans le matériau, circulation d eau (nappe, karst actifs ou non, fuites) La végétation L activité humaine (circulation, construction, types d assainissement) 21/45

22 Superposition d étages 22/45

23 Meudon exemple dans la Craie : - karst - faille fontis - phénomène de versants 23/45

24 Effet de la végétation Venues d eau 24/45

25 Cavités naturelles en Île-de-France : la dissolution du gypse Ante ludien Ludien Définition de nouvelles zones réglementaires et non réglementaires 25/45

26 III - Surveillance : 300km de galeries 1er cas carrière visitable car confortée par cloutage, boulonnage du toit, voûtes, maçonneries : visuel, mesures, peinture 2ème cas carrière inaccessible : sondages et si galeries rectilignes vides, forages conservés avec passages caméra réguliers 3ème cas secteur de dissolution du gypse ante ludien, sondages et forages conservés avec passage possible de sonde Gamma Ray régulier 4ème cas cavité sous eau, passage d un sonar qui donne le volume de la cavité. 26/45

27 Sous Paris: galeries municipales maçonnées Mais derrière les maçonneries, que se passe-t-il? => Sondages aussi 27/45

28 Une visite «diagnostic» 28/45

29 Niveau de susceptibilités Niveau de susceptibilité Zone sèche Présence d eau Fontis isolé, zones de fontis rapprochés, traversant plusieurs étages, superposition de plusieurs étages, Très fort Très fort Ciel tombé, superposition de deux étages, ciel/19sol en mauvais état, puits d accès non ceinturé Fort Fort à Très fort Carrière bourrée, puits ceinturés non jointoyés Modéré Modéré à Fort Zones traitées, remblayées, puits d accès ceinturés et jointoyés Faible Faible à Modéré Le choix dépend de l avis de l observateur 29/45

30 Un exemple de carte de susceptibilité Zone la plus chaotique Marque le début de l exploitation du banc de roche (toit du faciès du Calcaire grossier) au Nord de cette bande Augmentation de l exploitation de l étage supérieur Ennoiement de l étage inférieur Marque la fin de l exploitation de l étage inférieur 30/45

31 IV - Mitigation du risque Possibilité de traiter le risque à la parcelle Consolidation de la carrière par injection Consolidation par piliers maçonnés Réalisation de fondations spéciales, adaptées au projet de construction ou d aménagement Définition des règles de l art => 4 notices techniques Réalisation de consolidations du domaine public Avis de l IGC lors de l instruction des PC : 2000/an Prescription ou recommandation de travaux (en application d arrêtés préfectoraux et des PPR) 31/45

32 Choix de la confortation Les techniques de prévention passives : visent à protéger la construction ou sa fondation des dégradations dues à l évolution de la carrière - Superficielles : radiers, longrines - Profondes : pieux forés ou puits de béton réduire l impact en surface Les techniques de prévention actives : consistent à intervenir dans la cavité pour éviter son effondrement (piliers maçonnés, boulonnage ou injections en carrière) réduire la probabilité de survenance 32/45

33 Pieux ou puits manuels 33/45

34 Micropieux 34/45

35 Murs masque en carrière 35/45

36 Exemple de piliers maçonnés sous un bâtiment neuf 36/45

37 Consolidation traditionnelle par maçonneries Carrière de Calcaire Grossier 37/45

38 Fontis et chantiers d injection carrière partiellement vide 38/45

39 Remplissage de galeries vides sous le périphérique 39/45

40 40/45

41 Traitement voisin qui a déclenché l apparition et le remontée rapide d un fontis en 1994 Autres fontis autour Association de quartier avec la commune pour traiter la zone. 41/45

42 Qui est responsable des anciennes carrières? Art 552 du Code Civil : «La propriété du sol emporte la propriété du dessus et du dessous.» Ni l ancien exploitant Ni la collectivité ni l État C est au propriétaire de prendre toute les mesures nécessaires de mise en sécurité de sa parcelle. Niveau d information Incidence financière 42/45

43 Dispositions types à prendre Pour tous : réduction des phénomènes aggravants (surveillance des raccordements de réseaux d eau, ) attention aux infiltrations d eau de pluie Pour les constructions futures : inconstructibilité ou dispositions particulières Pour l existant : réalisation d études de reconnaissance, éventuellement de travaux, procédure d arrêté de péril en cas de fontis (jusqu à expropriation), 43/45

44 Conclusion Les cavités souterraines Invisibles et imprévisibles Coûteuses Passionnelles 44/45

45 FIN Merci de votre attention

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Commune d'annet-sur-marne

Commune d'annet-sur-marne PREFECTURE DE SEINE ET MARNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT PROJET SERVICE ETUDES ET PROSPECTIVE Commune d'annet-sur-marne ------------- Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPR)

Plus en détail

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Mise en place d opérations de réduction du risque Partie 1 : Elaboration du PPRN Mouvement de Terrain

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations

Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Prise en compte des cavités naturelles ou anthropiques pour le dimensionnement des fondations (ANTEA - Thierry PIRRION) 1 Sommaire 1.

Plus en détail

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation

Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Dissolution du gypse à Paris : efficacité et carences de la réglementation Anne-Marie Prunier Leparmentier, Olivier David, Madeleine Schönberg Inspection générale des carrières (IGC) - 3, avenue du colonel

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France Québec, 8 mai 2013 Marie DEGAS Jean-Marc WATELET Direction des Risques du Sol et du sous-sol sol Plan de l exposl

Plus en détail

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013

«Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «Le sous-sol parisien: carrières, métros et projets du Grand-Paris» Paris 4 avril 2013 «.des épopées métropolitaines à la conquêtes du sous sol parisien.» LE RÉSEAU EXPRESS RÉGIONAL D'ÎLE-DE- FRANCE Alain

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Commune de Quevauvillers (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau BRGM/RP-60682-FR

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

COMMUNE DE CRÉGY-LÈS-MEAUX

COMMUNE DE CRÉGY-LÈS-MEAUX PRÉFECTURE DE SEINE-ET-MARNE Direction Départementale de l Équipement et de l'agriculture de Seine-et-Marne Service Environnement et Prévention des Risques Pôle Risques et Nuisances Vu pour être annexé

Plus en détail

Fondations et infrastructures. Plusieurs types de pathologies liés à une mauvaise gestion des interfaces peuvent affecter l ouvrage.

Fondations et infrastructures. Plusieurs types de pathologies liés à une mauvaise gestion des interfaces peuvent affecter l ouvrage. Fondations et infrastructures A.2 1/5 Fondations et sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces entre le sol et les fondations pour les bâtiments collectifs et tertiaires.

Plus en détail

Direction des Risques du Sol et du Sous-sol DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DU NORD

Direction des Risques du Sol et du Sous-sol DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER DU NORD RAPPORT D ÉTUDE 18/07/2014 DRS-13-132929-05874B Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour la réduction du risque lié à la présence d une cavité souterraine Phase 2 : Démarche type pour la gestion du risque

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION

7.3 PLAN LOCAL D URBANISME AUTRES ELEMENTS D INFORMATION PIECE COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) APPROBATION COMMUNE DE VILLENEUVE-LE-COMTE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE (77) PLAN LOCAL D URBANISME PIECE 7.3 AUTRES ELEMENTS D INFORMATION APPROBATION VU POUR ETRE ANNEXE A LA DELIBERATION DU : 18 NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Commune de Beaumont sur Oise REGLEMENT

Commune de Beaumont sur Oise REGLEMENT DEPARTEMENT DU VAL D OISE ------------------o------------------- PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENT DE TERRAIN Liés aux ouvrages souterrains Article L 562-1 du code de l'environnement Commune

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l usage des particuliers De nombreuses communes sont situées

Plus en détail

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers

La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Symposium on Innovation and Technology in The Phosphate Industry - SYMPHOS May 6-10, 2013 Agadir, Marocco La surveillance appliquée à la gestion des risques géotechniques miniers Méthodes et Technologies

Plus en détail

Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance

Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance Pierre Durst Division géothermie Cadre règlementaire: régime légal des mines décret

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003

INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES. du 15 janvier 2003 INSPECTION GÉNÉRALE DES CARRIÈRES du 15 janvier 2003 Travaux de consolidations souterraines exécutés par injection pour les carrières de Calcaire Grossier, de gypse, de craie et les marnières 3, AVENUE

Plus en détail

DELIBERATION N CP 15-505

DELIBERATION N CP 15-505 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 15-505 DELIBERATION N CP 15-505 DU 9 JUILLET 2015 HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015 LA

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DU RISQUE MOUVEMENTS DE TERRAIN CHAVILLE. Note de présentation ANCIENNES CARRIÈRES ET GLISSEMENTS DE TERRAIN

PLAN DE PRÉVENTION DU RISQUE MOUVEMENTS DE TERRAIN CHAVILLE. Note de présentation ANCIENNES CARRIÈRES ET GLISSEMENTS DE TERRAIN Vu, pour être annexé à mon arrêté de ce jour, Le 29 Mars 2005 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE le Préfet des Hauts de Seine signé : Michel DELPUECH direction départementale de l Equipement Hauts-de-Seine

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Les risques naturels et technologiques majeurs

Les risques naturels et technologiques majeurs Mise à jour : janvier 2013 Les risques naturels et technologiques majeurs Les risques naturels Les procédures de prise en compte des risques naturels En janvier 2012, 596 communes sont couvertes par au

Plus en détail

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain»

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» 1. Déroulement de l étude 2. Rappel des aléas retenus 3. Enjeux et Risques 4. Reconnaissances complémentaires 5. Résultats et recommandations

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015

HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES LORS DE LA COMMISSION D APPEL D OFFRES DU 12 JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER LES MARCHES ATTRIBUES

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre

Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de Pointe-à-Pitre Impacts de l élévation du niveau de la mer lié au changement climatique dans la région de PointeàPitre Convention DEALBRGM (déc. 2010) Rapport BRGM/RP60857FR (mars 2012) Contenu & objectifs Région pointoise

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires Margaret Herbaux responsable thématique «Risques mouvement de terrain» Session 21 mai 2015 1/28 Plan 1) Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO. Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO. Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016 NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016 Sommaire 1.! Le projet du Grand Paris Express et l avancement de la ligne 15 sud 2.! L insertion de la gare Châtillon-Montrouge

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN)

Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPRN) Mouvements différentiels de terrain liés au phénomène de retrait-gonflement des sols argileux dans le département du Lot-et-Garonne Projet de

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Nord Juin 2012 Sommaire 1.Traitement des constructions

Plus en détail

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie

Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Qu est-ce que la Carte géologique de la Wallonie Ministère de la Région wallonne Direction générale des Ressources naturelles et de l Environnement Division de la Prévention et des Autorisations Direction

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

MOUVEMENTS DE TERRAIN

MOUVEMENTS DE TERRAIN MOUVEMENTS DE TERRAIN 63 64 L'exploitation souterraine de la pierre de Savonnières a cessé en 2002 2 320 000 m3 de roche exploitée ont laissé 173 kilomètres de galeries sur 83 hectares. Les carrières de

Plus en détail

2. Conclusions des investigations complémentaires.

2. Conclusions des investigations complémentaires. - cas n 3, la protection des personnes peut être obtenue par la réalisation de travaux nécessitant au préalable un diagnostic «sommaire» par un bureau d études «structures» généralistes ; - cas n 4, la

Plus en détail

REQUALIFICATION DE L HOPITAL DE L ANTIQUAILLE, LYON

REQUALIFICATION DE L HOPITAL DE L ANTIQUAILLE, LYON REQUALIFICATION DE L HOPITAL DE L ANTIQUAILLE, LYON REQUALIFICATION DE L HOPITAL DE L ANTIQUAILLE, LYON MASMEJEAN Bruno CFMS 3 octobre 2008 1 Le site de l Antiquaille Cathédrale Saint Jean Hôpital de l

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse

Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse Préfecture des Landes Direction départementale des Territoires et de la Mer Dossier d information sur le retrait gonflement des sols argileux sur la commune d Yzosse Avril 2010 Préface Etape finale de

Plus en détail

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines CFMR Séance du 8 décembre 2011 Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines Mehdi GHOREYCHI Ancien président du CFMR, INERIS Les principaux gisements miniers souterrains français Charbon Sel Fer Aluminium

Plus en détail

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale

CETE de l'ouest DLRC d'angers. communal. Description générale CETE de l'ouest DLRC d'angers Contexte général Broc Visite du 29 novembre 2012 La réunion s'est tenue avec M. Chevallier, maire de la commune. Le Maire est présent sur la commune depuis près de 70 ans,

Plus en détail

PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES ARGILES

PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAIT-GONFLEMENT DES ARGILES PRECONISATIONS EN MATIERE DE CONSTRUCTION SUR DES TERRAINS LIES AU PHENOMENE DE RETRAITGONFLEMENT DES ARGILES Les aléas : Niveau d'aléa Définition Nul ou négligeable Zones sur lesquelles la carte n'indique

Plus en détail

Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques

Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques Journée CFGI «La géothermie de minime importance» Sinistres liés aux sondes géothermiques investigations géologiques Par Anne-Valérie Barras Au commencement.staufen, en Allemagne Sur la base des informations

Plus en détail

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.

POSE DES CAPTEURS P.1/9. AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo. POSE DES CAPTEURS HORIZONTAUX ET VERTICAUX AJ TECH rue du pays blanc 44 350 St MOLF Tel : 02 40 62 55 40 Fax : 02 40 62 55 45 e-mail : aj-tech@wanadoo.fr P.1/9 SOMMAIRE CONCEPTION... 3 PROFONDEUR D ENFOUISSEMENT

Plus en détail

Connaissance et prévention des risques liés au sous-sol de la Ville d Amiens Diagnostic géologique détaillé de la carrière souterraine «Monstrelet»

Connaissance et prévention des risques liés au sous-sol de la Ville d Amiens Diagnostic géologique détaillé de la carrière souterraine «Monstrelet» Connaissance et prévention des risques liés au sous-sol de la Ville d Amiens Diagnostic géologique détaillé de la carrière souterraine «Monstrelet» Rapport final BRGM/RP-57430-FR février 2010 Connaissance

Plus en détail

Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols

Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols Plan de prévention des risques de mouvements de terrain (PPRMT) consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols Réunion publique du 17 janvier 2012 Le PPRMT actuellement soumis à enquête publique,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL CIVIL Préparation de la mission 1. Analyse du document de la reconnaissance 2. Estimation des moyens à mettre à œuvre 3. Planification de la mission avec le topographe Programme de la mission 1. Visite

Plus en détail

VILLA INDIVIDUELLE. 5 pièces de 140 m 2 habitable. Commune de Saint-Cergue, chemin des Clairvaux / parcelle n 206. Visualisation 3D 760'000.

VILLA INDIVIDUELLE. 5 pièces de 140 m 2 habitable. Commune de Saint-Cergue, chemin des Clairvaux / parcelle n 206. Visualisation 3D 760'000. VILLA INDIVIDUELLE 5 pièces de 140 m 2 habitable Commune de Saint-Cergue, chemin des Clairvaux / parcelle n 206 Visualisation 3D 760'000.- Une villa individuelle, un rêve d indépendance Vous avez désormais

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Retrait-gonflement des argiles

Retrait-gonflement des argiles RAPPORTS Service risques et sécurité Unité prévention des risques Février 2015 Retrait-gonflement des argiles Note de présentation de l aléa et de recommandations Préfet du Finistère Direction Départementale

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers PREFECTURE DU LOT DOSSIER COMMUNAL D INFORMATION sur les risques naturels et technologiques à destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers BASSIN DE RISQUE «CARENNAC A SAINT-CERE»

Plus en détail

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture

RAPPORT. Passage piétons souterrain. Gare SNCF de Clamart SERVICE HYGIENE ARCHITECTE CONSEIL MAIRIE DE CLAMART. NSE architecture MAIRIE DE CLAMART SERVICE HYGIENE NSE architecture ARCHITECTE CONSEIL Place Maurice GUNSBOURG Tél : 01-46-62-35-35 Fax : 01-46-62-35-68 Tél : 01.46.62.36.47 34 rue de TURIN 75008 PARIS Tél : 09 54 79 33

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

1) IDENTIFICATION DU BATIMENT

1) IDENTIFICATION DU BATIMENT OUTILS DIAGNOSTICS P. TOURTEBATTE Page 1 PHT AUTEUR DE LA FICHE / COORDONEES 1) IDENTIFICATION DU BATIMENT NOM DE L EDIFICE ET REFERENCES Date de rédaction de la fiche : Renvoi aux fiches d inventaires

Plus en détail

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe LES EFFETS DE SITE TOPOGRAPHIQUES Amplification des secousses provoquée

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux

Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Réduction des eaux parasites dans les réseaux d égouts municipaux Colloque «Tous en action pour la St-François» Conférence de Michel Cyr 11 juin 2013 1 Plan de la présentation 1 : Contexte et définitions

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS P R E F E C T U R E D E P A R I S N 3 BIS du 14 février 2006 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS de la Préfecture de et de la Préfecture de Police L INTEGRALITE DU DE LA PREFECTURE DE PARIS ET DE LA PREFECTURE

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

Le Service Public de l Assainissement Non Collectif (SPANC)

Le Service Public de l Assainissement Non Collectif (SPANC) Le Service Public de l Assainissement Non Collectif (SPANC) Etat d avancement et présentation des conclusions après 3 années de contrôles. Conseil Communautaire du 11 mai 2010 Déroulement de la présentation

Plus en détail

I. PRESENTATION DU PROJET

I. PRESENTATION DU PROJET MF/MM SEANCE DU 11 DECEMBRE 2006 2006/7274 - DEMANDE D'AUTORISATION D'EFFECTUER DES TRAVAUX D'EXHAURE ET DE REJET EN NAPPE DES EAUX DU TAPIS DRAINANT POUR LA MISE A SEC D'UN PARKING SOUTERRAIN SITUE SOUS

Plus en détail

REQUETE EN REFERE EXPERTISE

REQUETE EN REFERE EXPERTISE A Monsieur le Président du Tribunal administratif de CERGY-PONTOISE REQUETE EN REFERE EXPERTISE POUR : Le syndicat des copropriétaires de l immeuble dénommé «Résidence LES ORMES» sis au 6-12, Avenue Jean

Plus en détail

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL

Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL Notice de montage et d entretien des cuves à enterrer DUBORAIN Gros volume XL 8 500 L 10 000 L Code : 37353 Code : 37354 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, les

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service

Bac tampon pour piscines à débordement. Installation Mise en service Bac tampon pour piscines à débordement Installation Mise en service SOMMAIRE LA LIVRAISON Page 2 PREPARATION DU TERRAIN, TERRASSEMENT..Page 3 POSE D UNE CUVE GEOASIS...Page 5 KIT ANTI SOULEVEMENT.Page

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES

RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE COMMUNE DE BOURG ARGENTAL ----------- ETUDE DE DIAGNOSTIC DE FONCTIONNEMENT DU RESEAU D ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES ET USEES RAPPORT DE PHASE 3 RESULTATS DES INSPECTIONS TELEVISEES

Plus en détail

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières

COMMUNE DE VIRIAT. Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES. Cahier des Clauses Particulières COMMUNE DE VIRIAT Procédure adaptée REALISATION DES BRANCHEMENTS PARTICULIERS D EAUX USEES ET PLUVIALES Cahier des Clauses Particulières Maître d Ouvrage : Commune de VIRIAT (Ain) Maître d œuvre : Services

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Mise en Place d un Assainissement Non Collectif De Type : Fosse Toutes Eaux avec Epandage souterrain en sol naturel A ETABLIR

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Direction la prévention des pollutions et des risques Paris, le 14 mai 2008 Sous-direction de la prévention

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction

Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Géothermie de moyenne profondeur et standards de construction Renaud Marcelpoix Fabrice Rognon www.csd.ch Février 2014 Sommaire Nouveaux standards de construction : l intérêt de la géothermie de moyenne

Plus en détail

Les renforcements de sol

Les renforcements de sol Karim BOUDERSA - KELLER Fondations spéciales Les renforcements de sol et la règlementation 1ère Rencontres Franco-Algériennes de la Géotechnique du Forage et des Fondations Alger les 17 et 18 juin 2014

Plus en détail

Autorisation des sondes géothermiques: carte interactive

Autorisation des sondes géothermiques: carte interactive Amt für Wasser Office des eaux OED, janvier 2009 und Abfall et des déchets Rolf Tschumper Bau-, Verkehrsund Energiedirektion des Kantons Bern Direction des travaux publics, des transports et de l énergie

Plus en détail

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques

Le puits du RD10. 1 - Le projet de l A86 à l ouest. 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques Le puits du RD10 1 - Le projet de l A86 à l ouest Le puits du RD10 2 - Le puits du RD10, fonctions et caractéristiques 3 - La géologie rencontrée, et la solution structurelle associée 4 - Les travaux et

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014

Service Public d Assainissement Non Collectif. Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 Service Public d Assainissement Non Collectif Réunion d information Marmagne 18 septembre 2014 TERRITOIRE COMMUNAUTAIRE 95 610 habitants sur 27 communes 3 900 foyers non raccordés au réseau public soit

Plus en détail

Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre

Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre Journée CFMS du 01/10/2008 - La pratique de la géotechnique De l'étude préliminaire au traitement d'un sinistre Gestion des études et aléas géotechniques : Centre commercial et d affaires Le Kremlin Bicêtre

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES :

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L inspection, le diagnostic et la classification d une installation septique dans le cadre d un relevé sanitaire (no 4) Agenda de présentation 1. Base de données

Plus en détail

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE Maître d ouvrage : Opération : Situation des études et travaux : Version 1.0 Février 2005 SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions générales...

Plus en détail

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Sommaire > Appuis aux administrations > Cartographie des risques liés à la géothermie de minime importance Appuis aux

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE 1/27 DIRECTION DE LA SECURITE ET DU CABINET PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL- 13056-04 modifiant l arrêté n IAL- 13056-03 du 20 août 2010 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail