SPEAK STYLING. Maison suisse de la beauté DOBI-INTER SA Tél +41 (0) Fax +41 (0)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPEAK STYLING. Maison suisse de la beauté DOBI-INTER SA Tél +41 (0) Fax +41 (0)"

Transcription

1 M b B- +41 (0) Fx +41 (0) wwwb F 8048 Zü B 569 F 1163 y 10 W wwww K YG è 54 B W 64

2 f f à y j f f x k ç y f M è q è M x à q ù q : j b ff y q x x y f ç G b W wwwb Fx y f W z f è V M b q f M 4 V H M 10 X 4 1 H M M 18 Y Y H F 7 4 VM MH y y M k 3 X H y M HY 2

3 4 VM Y M V K M wwwb Fx

4 6 VM K «VM» V M V MM F : W Y M HF 1865 k x ôb à fî x xè b : B M y M f x VM M è HF 1995 HF 2595 b fxb à x è è-x : B M V x f x èx x x f f by f y fxb f HF 1460 à b y ô x fxb : B f x è-x b f M By f b q x 150 B B M b HF 1460 è fx b q x b è-x x : V M f f x x è-x b M z M : f f ff f GÉ : 1 GÉ : 2 wwwb Fx HF 1995 f b f f à x è è-x G F y x HF 1460 b : y fxb fè x x b q x b x M f k Fx HF 1995 HF 2595 x èx ff f f à x è è-x : B q M B B f x à b ff b : V x : M f x x q x k b : M x V f x x è-x M z M : f j B B M z M : f j f x b q M z M : f f ff f GÉ : 3 18 HF 395 f k à x : B q f M k x x x f f x x f à b M M V X È F» M Q B Y V Ô «B F M B G W

5 8 M M VM V X 80 w b à j k q k à M V H f f B É M X y F É : q G x M B X q x b k f f M b à wwwb Fx VM f f F f 0 f 7 M M f f à x î f q Y Q Z É É M É M G K k FÈ : M X f x ç f z x b x à f f f z à f k M q f b V 9

6 10 Y K M wwwb Fx

7 K «MH» V M V MM F : W «Q F F É H W M G» B Y V B VV MF y F : F M V f q x ff y M b k GÉ : 1 wwwb Fx HF 1895 F b f q y b è x y ô y F M BB è FWG FM B -f HM MG y HF 1865 è k à f fè b y x è y : f x q M f M x ff 100 HF 1575 b ff à q f à x è y : F M Fw F q x f è-x b è x f à GÉ : HF 1460 y b è x q f à f à b 1 è jq à 220 q 2 f b : B M è è è à b 13

8 14 x Y X K M wwwb Fx

9 16 x K «X» V M V MM F : «FF M FF F Q» w Z y k X H fxb HF HF 1275 y k à b à x è x y V ff -ff x à fxb x b fxb : V M z x è y bff x è-x fè : F M x q x à H HF G HF 2045 ç k f bff fè b è V : F M f x f k bff b x B G M è ff fxb Y G ff HF 1275 x y f x b b f q ê fxb : f q M G q x f b 100 HF 1575 f fxb à b à x ff f y V : F à x M y f x bff x x è-x x â f F G fbb x f HF 1275 â f k fxb à ff à f : M x x x b k f 125 GÉ : 3 wwwb Fx HF 1575 ç f f à b à f à x ff f y V : M F ff x f x f à q y f x x è f k «ff» q x à b M z M : f j Fx GÉ : 2 17 GÉ : 4

10 18 Y H K M wwwb Fx

11 K «H»V M V MM F : «H : H V B X J M G b XY X» b M b à b 25 HMM GH y b J B b HF 995 fè à q y xf ff -f è x ff f y V : M x ê ff É x f y b ff -f à x : q M J B f x f y M z M : f j B GÉ : 1 wwwb Fx

12 22 HY Y Y K H M wwwb Fx

13 ÉM V V FM HY 25 HY M : Y fxb f y y Fx y 45 y y y ff b y f x f b y f f HF 2045 Éb fx y fxb y è à x y V : M Fxb F f x q y è M z M : f q GÉ : 2 wwwb Fx HF 1695 HF 2195 y fxb q y 45 à x f x q y V : V M y Fx x à b y - y q ff x 45 M z M : f q HF 1695 HF 2195 y y q y à x f x q y V : V M y y à b f x f y M z M : f q GÉ : HF 1695 HF HF 1695 HF 2195 y f x f ô y f à x ff y V y f f fx y à x ff y V : V M à b x fx y : V M b à b f x fx y M z M : f q M z M : f q GÉ : 4 GÉ : 4+

14 26 HY HY FM V M H f q à f è É V œ b É f f à : f f M f f ê f wwwb Fx Y 27

15 M wwwb Fx Y É M V K

16 b f è ê b f 31 V è x x Y /0 4 M 3/0 à G VÉ É F F G K V V 04 x ê 45 à è + ) 1 q 8 (1 : ê 0/8 /0 4 f M b + 19% b! M q 1) 4% (1 : à ff à Y 04 w ß f z f V b -fö è wwwb Fx y V x M q à x x - è - è y M M q x ê x b G f k» Fx M «f f y y 2 0 x è x è à - ê è â y

17 W V q f x J» É «W G B F 4/0 V à b x ô b x b è x ê x 1 0 q è j F q x ff b x b W 33 F B xy x è q x F x B q x 15) è 6% (1 : ff Y G y f z : ê è wwwb Fx q ê b f M f y y x f y x è- f f f b 4 è è b x M q y f x œ f q G

18 x V x y y X H É 7/0 HÉ X É Ô É x M y V 1 0 ê x Fx à x f q à x B xy F M x B M! ) M 5 M 1 (1 : 9% - F x ) 1 9% (1 : 1 Y q q à G ê è ô y f f f q q wwwb Fx x è b x - è W f y G x f f f à y W 3 0 q F x M - f b» «b ff y 35

19 ff V x V 4/0 ) G ( X V H V HÉ É Ô É F f à f ê q â è jq à H ff Q ê M f x à ô è X W à 8 4 /1 7 f M x q q b q 12% q ê F B x y Y ê x q q ô è à wwwb Fx x b x - è W x f b x f f x f à y W y y G M G q fè F à ff b k y 37

20 qff V ç F x V É ÉG x G M Q F B G Y : x è b x b! M M è H QFF è à ô f 45 ê! M ) 1 9% (1 : f 1 (1 : 1) + b! M 5 x q Y ê G y f b k f ê - x x ç f j x wwwb Fx y + x è è- f f b y M q x y 39

21 w V x /0 9 8/0 à G É É É ÉG F G f 1 W 0 x ê q q B - f q x q f w k b q + b B y x + F q B % 9 x F H f ky! f M (3 : 1)! M ) 1 : + 19% (1 y + Y x 90 G - b x - f wwwb Fx y f M x q x è x - è b y y W à f f M M f f 41

22 f x f k F É x b % b É È 20 /0 6 F : À K f à f ê ê è ô è V 04 Y wwwb Fx b f b b W X b G M G q x k f y 43 Q q ) 15 + xy 2% (1 : 1 (1 : 1) w F B xy M /89+ + F M V B ô M f q % b 2 1 à F B b q H f j q à V à ê è x jà è à f ê x y x x f f b è W x 2 0 b f y W à f y

23 x è q f y /0 5 4/0 à FF À F K f ê q q à j ê è H f Q ê b è à q y q + xy F B q ) 5 1 : (1 6% F B Y G q * J B M q y wwwb Fx è f 45 ô y x è W x è- f f b à 5 * b 2 f V 45

24 F 47 F M V VX YG W F = V V FM MÉQ GÉ : 1 = V FM V M GÉ : 2 GÉ : 3 GÉ : 4 VM W y VM by f Fw F z x fxb f y Fx f B B B B f X VM k MH W f X V f f G y Fx x F H * b à b 25 J B B* HY GÉ : 4+ wwwb Fx MM É : M H y y HMM GH Y B y y F G y b y y

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a.

3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. 3. Caractéristiques et fonctions d une v.a. MTH2302D S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2015 (v2) MTH2302D: fonctions d une v.a. 1/32 Plan 1. Caractéristiques d une distribution 2. Fonctions

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

Structures algébriques

Structures algébriques Structures algébriques 1. Lois de composition s Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Soient E et F deux ensembles. Une loi de composition externe

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre

L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre Projet E- QUAL + L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre Synthèse d une étude statistique exploratoire Centre de didactique Universitaire Université de Fribourg

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés

MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés MATHEMATIQUES APPLIQUEES Equations aux dérivées partielles Cours et exercices corrigés Département GPI 1ère année Avril 2005 INPT-ENSIACET 118 route de Narbonne 31077 Toulouse cedex 4 Mail : Xuan.Meyer@ensiacet.fr

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p.

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p. Modèles de Calcul Yassine Lakhnech Yassine.Lakhnech@imag.fr 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG Modèles de Calcul Start p.1/81 Équipe pédagogique Cours : Saddek Bensalem et Yassine Lakhnech

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée.

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée. Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1 Antispam individuel pour la Messagerie évoluée Guide Utilisateur SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LE SPAM?...3 1.1. DEFINITION...3 1.2.

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie

CRYPTOGRAPHIE. Signature électronique. E. Bresson. Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr. SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie CRYPTOGRAPHIE Signature électronique E. Bresson SGDN/DCSSI Laboratoire de cryptographie Emmanuel.Bresson@sgdn.gouv.fr I. SIGNATURE ÉLECTRONIQUE I.1. GÉNÉRALITÉS Organisation de la section «GÉNÉRALITÉS»

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

BTS BANQUE TECHNIQUES BANCAIRES E5B MARCHÉ DES PROFESSIONNELS SESSION 2014. Durée : 5 heures. Coefficient : 6

BTS BANQUE TECHNIQUES BANCAIRES E5B MARCHÉ DES PROFESSIONNELS SESSION 2014. Durée : 5 heures. Coefficient : 6 BTS BANQUE TECHNIQUES BANCAIRES E5B MARCHÉ DES PROFESSIONNELS SESSION 2014 Durée : 5 heures Coefficient : 6 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE

DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE CEGACIA Centre de gestion agréé du commerce et de l industrie de l Aisne Rue Antoine Parmentier Zac la Vallée 02100 SAINT QUENTIN DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE De

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

A009 Maîtrise des enregistrements

A009 Maîtrise des enregistrements 28.11.2014 Version 11 Page 1 de 8 A009 Maîtrise des enregistrements Modifications : pages 2, 5 South Lane Tower I 1, avenue du Swing L-4367 Belvau Tél.: (+352) 2477 4360 Fa: (+352) 2479 4360 olas@ilnas.etat.lu

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP

Livret de formules. Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Version 2: 13.11.2014 Livret de formules Calcul Professionnel Boulangère-Pâtissière-Confiseuse AFP Boulanger-Pâtissier-Confiseur AFP Economie d entreprise Boulangère-Pâtissière-Confiseuse CFC Boulanger-Pâtissier-Confiseur

Plus en détail

Systèmes de renseignement électronique évolutifs

Systèmes de renseignement électronique évolutifs 43740/3n Logiciel de radiodétection et de radiolocalisation R&S RAMON Systèmes de renseignement électronique évolutifs Avec les systèmes de radiodétection et de renseignement électronique de la famille

Plus en détail

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables

Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables Chapitre VI Fonctions de plusieurs variables 6. 1 Fonctions différentiables de R 2 dans R. 6. 1. 1 Définition de la différentiabilité Nous introduisons la différentiabilité sous l angle des développements

Plus en détail

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus.

CABLECAM de HYMATOM. Figure 1 : Schéma du système câblecam et détail du moufle vu de dessus. CABLECAM de HYMATOM La société Hymatom conçoit et fabrique des systèmes de vidéosurveillance. Le système câblecam (figure 1) est composé d un chariot mobile sur quatre roues posé sur deux câbles porteurs

Plus en détail

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0 Pondération : le 1 er chiffre représente le nombre d heures de théorie, le 2 e chiffre représente le nombre d heures de laboratoire et le 3 e chiffre représente le nombre d heures de travail personnel.

Plus en détail

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Escalade niveau 1 Nicolas Terré De la compétence attendue aux thèmes d étude La compétence attendue en escalade est globale : «Choisir

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

Plateforme FX and MM Trading de HSBCnet - Visite guidée

Plateforme FX and MM Trading de HSBCnet - Visite guidée Plateforme FX and MM Trading de HSBCnet - Visite guidée Avril 2014 Pour commencer Comment se connecter à la plateforme FX and MM Trading de HSBCnet Pour les utilisateurs de HSBCnet seulement : 1. Ouvrez

Plus en détail

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour.

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour. Ó ² ¼ù ² «½ ±² ¼«Ô ª»óÔ ²¹» ÓßÒËÛÔ Üù ÒÍÌÎËÝÌ ÑÒÍ ÜÉÝóÔÝïîïïÍ ñ ÜÉÜóÔÜïìïÕÝÍ Verrouillage enfant Le système de verrouillage enfant empêche que les enfants appuient sur un bouton et modifient le programme

Plus en détail

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散

文 档 密 级 : 机 密 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 文 档 密 级 : 机 密 Huawei VoIP Solution 华 为 机 密, 未 经 许 可 不 得 扩 散 Sommaire Aperçu sur la technologie de la VoIP Points clés Produits VoIP VOIP-Integration Integration de Voix et Données Réseaux Séparés PSTN

Plus en détail

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes.

WebInfoRoute. Gestion de l'information routière. outil développé en partenariat avec le. Conseil Général des Hautes-Alpes. WebInfoRoute Gestion de l'information routière outil développé en partenariat avec le Conseil Général des Hautes-Alpes Sommaire L'information routière dans les Hautes-Alpes Patrouilles Viabilité hivernale

Plus en détail

Indice LEVAGE MANUTENTION

Indice LEVAGE MANUTENTION portada (FOTO) Indice 1 LEVAGE 2 MANUTENTION LEVAGE foto de levage 1 1.A. SCHEMA DE MONTAGE 1. Vérin GROB 4. Accouplements élastiques 2. Renvoi d angle 5. Paliers pour arbre de liaison 3. Arbres de liaison

Plus en détail

Motorleistungssteigerung / Tuning moteurs

Motorleistungssteigerung / Tuning moteurs Motorleistungssteigerung / Tuning s ugmentation de puissance Leistung BT entspr. ca. Puissance BT TV 8,0 % incluse Caddy, Caddy 4-Motion (Typ 2K) 1VD 246 1.9 TDI BJB 3VD 382 1VD5 02 1VD5 17 3VD7 25 a 3VD7

Plus en détail

prévues par la législation belge et les frais. le versement diminué des frais et des éventuelles taxes ou cotisations.

prévues par la législation belge et les frais. le versement diminué des frais et des éventuelles taxes ou cotisations. Conditions Générales Les présentes conditions générales décrivent le fonctionnement et les possibilités offertes par votre contrat Article 1 QUE FAUT-IL ENTENDRE PAR? LA COMPAGNIE : contrat est souscrit.

Plus en détail

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3 Annexes Annexe A : Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3... A.2 Annexe B : Format des fichiers générés et utilisés par CADBEL... A.11 Annexe C : Calcul de la résistance au flambement

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Sommaire ! " +$% & , & & & ) . & / 2, %

Sommaire !  +$% & , & & & ) . & / 2, % #$%%&%' Sommaire #$% & '() *$% % +$% &, & & & $% $% ). & / 01/ 2, % Fiche n 1 : Réfléchir sur son projet avec le Point Accueil Installation ) ) ) ))) ) ) ) Le projet personnel : # $ % $ & ' (& ) Le projet

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables et changements de variables

Fonctions de plusieurs variables et changements de variables Notes du cours d'équations aux Dérivées Partielles de l'isima, première année http://wwwisimafr/leborgne Fonctions de plusieurs variables et changements de variables Gilles Leborgne juin 006 Table des

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables

Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Notes du cours MTH1101N Calcul I Partie II: fonctions de plusieurs variables Fausto Errico Département de mathématiques et de génie industriel École Polytechnique de Montréal Automne 2012 Table des matières

Plus en détail

Construction de l'intégrale de Lebesgue

Construction de l'intégrale de Lebesgue Université d'artois Faculté des ciences Jean Perrin Mesure et Intégration (Licence 3 Mathématiques-Informatique) Daniel Li Construction de l'intégrale de Lebesgue 10 février 2011 La construction de l'intégrale

Plus en détail

I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés F BM F BM F BM F BM F B M F B M F B M F B M 20 20 80 80 100 100 300 300

I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés F BM F BM F BM F BM F B M F B M F B M F B M 20 20 80 80 100 100 300 300 I3, Probabilités 2014 Travaux Dirigés TD 1 : rappels. Exercice 1 Poker simplié On tire 3 cartes d'un jeu de 52 cartes. Quelles sont les probabilités d'obtenir un brelan, une couleur, une paire, une suite,

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre

Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre Systèmes de Systèmes de et de relèvement s R&S TMS Des solutions flexibles pour la surveillance du spectre 43886/5 Fig. 1 R&S TMS200 avec options: fonctionnement ici comme station fixe avec les antennes

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign requirements, applicable from 13 April 2010.

The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign requirements, applicable from 13 April 2010. Philips Lighting, GBU Fluorescent Lamps, Global Product Marketing Mathildelaan 1, 5611 BD Eindhoven The Netherlands Date: March 2010 The table below is part of Commission Regulation (EC) No 245/2009 Ecodesign

Plus en détail

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Frédéric Jean Unité de Mathématiques Appliquées ENSTA Le 02 février 2006 Outline 1 2 3 Modélisation Géométrique d un Robot Robot

Plus en détail

Unocode 299 * * * * Le maximum dans la reproduction par code. Machine conforme aux normes CE

Unocode 299 * * * * Le maximum dans la reproduction par code. Machine conforme aux normes CE Unocode 299 Machine conforme aux normes CE Unocode 299 Unocode 299 est une machine électronique Silca à tailler les clés servant à reproduire des clés plates pour cylindres et automobiles. Il s agit d

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Cloud pour applications PC SOFT Tarification

Cloud pour applications PC SOFT Tarification Cloud pour applications PC SOFT Tarification Date d entrée en vigueur de cette tarifi cation : 26 mai 2014 16:44 Présentation Le Cloud pour applications PC SOFT met à votre disposition des plateformes

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1

Cryptographie RSA. Introduction Opérations Attaques. Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Cryptographie RSA Introduction Opérations Attaques Cryptographie RSA NGUYEN Tuong Lan - LIU Yi 1 Introduction Historique: Rivest Shamir Adleman ou RSA est un algorithme asymétrique de cryptographie à clé

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS)

Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) Diagnostic Gaz à effet de serre de l Institut National de Recherche en Sécurité (INRS) 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : INRS, Association loi 1901 Code NAF : 7219Z Code SIREN

Plus en détail

Réunion GATE Équipement E3

Réunion GATE Équipement E3 Réunion GATE Équipement E3 E3 : Réalisation d'un système de détection Cherenkov autonome et modulaire Assemblage de plusieurs modules développés dans le cadre du programme ANR NECTar Julien Bolmont pour

Plus en détail

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre

Assembleur. Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Assembleur Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre INTRODUCTION Logiciel utilisé Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre MEMOIRE Mémoire Faculté I&C, André Maurer, Claude Petitpierre Mémoire

Plus en détail