2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle"

Transcription

1 L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè g p à p b y phgph p. G L P P 6, é , é A-C, Px (92) b : M : P éè L é pé L L Sy V b N bê R p jx é 2012 CLEMI 1

2 C p - éé? L é gb ffé à p 240 jx é (422 é), 390 ég (576 é) 244 yé (391 é) éé pb 2011 j Chq é hq j bj p CLEMI. L x q ppé éé éé OCCE. L hè ép féq é à j é. L CLEMI ff p é p xpé q j f éb. L. L p x g gé. If pq V pz p ; yé g, k pb. V pz ég ééhg.g, à bq «P éè» p «Jx yé». C jx é p éé pbé wb. Fhz z- égé! L R p jx yé É É CLEMI C g é f Mè É 391 b, Vg P Té : Fx : Mè hp:// D pb : F R Ré : Éè é() jx Cp, gph géé : P Fy C H L é jx : Thy L, P Fy, C H, Mj L, CLEMI, q N R, F Hy, Pk Mg Ib C OCCE. É,,, ff : Thy L, Mj L, Sph M R à p C pf CLEMI M pg : Gph, A Ch ISBN : Ip : J P Ip 11 B Sébp, CS F P x 01 Ipé éb 2012 j É N hx pp 10 é L R p jx yé. L CLEMI y éèb p q 10 épô péggq pbé fé. C épô p yé p É. E ff, hq hé, gé, é CLEMI q é p q pz x. V z É p q p x é x jx ég x jx yé. P é 2011/2012, j j éé à é pé, à fè à Sy. D é, éé p éè bé x q y. Ef, f œ q é «à è». O, L R p jx yé p î q éè, é(), (), q, phgph, pè, é éé. V ê p p. U pp p b pb à 24 S p é é ( 2013). L 2011/2012 jx yé x! À ég é! B, F R, CLEMI Cp œ «Pè- é» g. D bî p pp... N fbqé bî q y pè. N pé g p q g p. T p é. N bh p q ù bî. L pè bî é p, hé b : é bî. L xè é é : é bî f g g p bh. L è é b, é éé pp pp pè. C é è! Mh, Sh, P, Jy (CM1) Pè- Q - q f? O ff pè q f. Pq? P Pp Pè q 6. C z- f? O pè? C q é é pè à p q é. O é, pp V à P. Sh, Aï (CE2) L P pp 17, 2012, é p L M, Dph (25) A : F V p P C F é pbq, fxé p b p P C g è j x pf é q p ff. Sx épp P éb g p, p q pé q j x péggq fb y xé, h pè P à É L R p jx yé g. C : Phpp Pg Té : b : L OCCE (Off C Cpé à É) féè pé. L pé éè é y, pb. L é j pp pégé pé, é x é é p p péh jx éq é à yé pb. D pé, éè pb géé ép h b. E pp pq péggq : pé, é èg, g pj,,, gp, p, j é. C : OCCE b, Rgh PARIS Té : B f,? Rz- à bq «P éè» CLEMI Lz D N éè, gz bg f yé CONCOURS NATIONAL jx yé É - Cèg - Lyé - A éb gé p : L p j p é U 2 ph : 1) U hq é à jx «pp» bg f 2) T jx «pp», bg f éé p ég é, pp : px é éq phgphq U fh- pé p hq j pp 2 CLEMI R p jx é 2012

3 À L ÉCOLE T Q q p p hq j b f é? P, w, égg, p é, ff. L w Exf!!! V z! M pz qq q : q f jé? P, CM2A pé q. Iw : Pq ê-? L : J gé p 20. J hg é j j é, p p pf. Dp b p ê-? Ç f 14. [ ] Q f- p jé? Chq j, j pép f q g à à é x q à. J f b, j pp p é, j j -, j g éè q f bê. J g f j èg, j px y -. J éè. Q f-? J ç j. J pép p J pép. [ ] Az- pbé? J pb q p à é, éé x. Q z- p q z-? C q j p g é q p b à é. C q j p g éè. Chf 21, 2012, é éé pbq, P 14 (75) Iw Sy 100 % Nff : q g é? Sy : L g q bp f. C p pp jx, h x f. L é h q ff. C f à gé ( éè Nffè é p!). Pq - h ê j f? P q j ê g f. E é jx, ç q x. D p, f p p g jé. [ ] P E Y V 100 % Nff - L P Vx é 14, fé 2012, é Nffè (34) M î M î pô g, b yx. E éè q f, q Nh f p q E b. E h b x q. E p bz, p h p Në p Në. À pq éé, b fé î à é à é. Ef, j î è à p, b, à By à P, é ; hq, f gû! A, pé p -ê CM1B L K 12, fé 2012, é R-R B, Chpgy--M (94) L éqp g B.D. P CE2 T p-ê p,, é, b p x ffé é. D, pf,. M y x q p é é. N pp x î p q q p. [ ] N pé q. [ ] Ag Q ô é? M f yg é. [ ] A q z-? L I y fè q j bp,, E. E b pé q j é,. A, 9 L,, «bébé». O pp «bébé», «bébé» p, j b ç. Rh, 6 J. L fè, é bg,. L P Sw 25, j. 2012, hôp A- T, P 12 (75) L Lp éé 21, b 2011, é L-Chê-V, Lp (34) Eqê : é é JM g 1, pb 2011, é J-M, Oy (94) D : A, 8 T, 11 J ff, b p b. [ ] Q f? P f é (g ), f C.A.P. [ ] Q j z-? J. Cb h f- p j? J 7h p j. Az-? O, j b. Az- g à x éè é? O. D y pb, z- jz p pp p. R p jx é 2012 CLEMI 3

4 E L O C À L É è é f P è x, y,! L g p E x p, é. é p jx p b Th p q U, éè é. I D pp Th. Pq? P q pé é q ù hb. S è ffé ô. I hb g hg p q q ép p. I p à é, p b. M é jg f é à. I ppé bj q p f p pé : jgé q b, x. I ê f é è pé à. N, pp p é gfq! P éé, à jg b. C é ô. I é, j, q p p Th L hx hâ, j hx hé. E bh, yx, E g b fé, j b b. M Ax hx j, p. S p, p g, p g, h g. Jh S yx, j. E z bz, bh, b f, g, hx b p b. Lÿ b,. E p. E p b b. E è g. Mh [...] N h Q éé Lé, j y q j b, q é. J é. Apè qq, j ép p p. L p é 4h : à Cb, M. J p xè à 19h Bx. J é à f hx. J q p p j é à é j p q Fç q p q j p. Ç, j à éé. Pf, j p à pé g Tg. J p x f q è q p jé g 14 h. M, ç é p f. Bj 24, éb 2011, é J-M, Syx (16) 4 Gë L C bh 9, éb 2011, é Gg (57) R q p x ê. L J é 3, j 2012, é P. Kg, L Q--B (94) L éè. [ ] L éè pé î f p é à è Ay Wh. [ ] L (CE1) L pg yè L CE1A C p f q py. [ ] N é x q p. N h q é. L Pp A : Ug (CM2) L Ob 1, 2012, é Gé, D (59) L J CM1 j 2012, é MBh, M-B (93) L éè ( ) L ff x éè q é, h, p égé [ ] Ig : Ax, P, M Rphë L C bh 9, éb 2011, é éé Gg (57) CLEMI R p jx é 2012

5 ACTUALITÉS E F À é pé, pp y xp q éq. U f gq ég : ff Mh. L é pé [ ] V ppx ( p) pp é : N Skzy gg p gâ ; b pô p ; g f q p f. Fç H (PS) ég g hx p f p p hx ; h pô p ég p h. M L P (FN) péfé Fç x ég p, g,. Fç By (MD) p ff gh-, p é x p. Dq Vp (Répbq S) Nh Ah (L Oè) J-L Méh (F Gh) - p x ; - g pô p p h ; - h bf. L É Apè 19, 2012, é éé Apè, P 17 (75) S j é Pé() J p f ég f. J j p (x q) p Në p f ( q p pf x). J p hôpx. J f q y x x. J b px g. J b f g. [ ] V,, z Q ph Pé? Zéphy 29, 2012, ZEP S-Yz--S, Céz (33) N é [ ] M é. [ ] O pp. O p Pé. O é. M y p j-à. O bî pè y qq q pp. Apè ggé pé, Pé F. M L é A à Z V, x «V,, p q». Ché «V, é». Bh «V, é». Oé «V, é, h p p». Ak «V, qq Pé». My «V,». Sh À B 3, 2012, é L-B, P 11 (75) «V,». Ak «V, p q é». A C CE2/CM1 M B Ph gp Bhw (67) E- p,? [ ] D py, g p p p h pé. (L) [ ] C p, p pp. (Ax) [ ] L Ob 1, 2012, é p Gé, D (59) L Pé, h p q p. M O pp. I y q p j, q p é yé, q p é hôpx, q p g,. Eb, f g. Sy Q x CP : ç à q pé épbq? L If É P-Ng 11, j 2012, é P-Ng, Vgy (88) Aff Mh L , à T, é : J p p pq f. Q p, q g. C f-à, p. U, j p q. J j f. J p j px p à f q j p. P à p ; é f. P f. L P gz C 47, 2012, é D-C, Mp (34) L pé pp L T Mb éé é : Mh Mh, 23, Fç g gé. I f 7 : 3, pf 3 f. Mh Mh é à A Qï ( hf é B L). I p éjà fppé œ é fâhé è. I éé é gâ à è à. [ ] L CM1 M Rg, 6. Ph , gp Bhw (67) R p jx é 2012 CLEMI 5

6 ACTUALITÉS D Cf g é ; pp b, p é ; «Igé» b. C hè éhpp p x j é. L g Afgh C g -- é? C g q OTAN è gé. E éé éhé p p OTAN, 11 pb Apè, gp A-Qï b hf é O B L éé ppx É- U é. Q f g Afgh? L OTAN f j 1 p g. L F, Ry-U É-U f g p ép. Q b? C gp q q p à p xp p f, p j b. Q g f--? L f OTAN 2014 M g p f p. L f fgh éé pp. B Fç E 10 g, 75 fç b. A égé p Ax, M Mhé L Œ É 11, p. 2011, é Féx-Ry, M--Oèz (26) E Afgh, éè pé M , N Afgh, 150 éè b pé. J pè, x ê. V 20, qq- x à hôp é g. P q p py g, p q b p q f à é, p. Tb : p b p p () g è. A.S. / L.C. / L.T. / G.F. L P F 393, 2012, é éé Sz (74) Sy [ ] Dp qq, Sy pgé x p : «b» ég y ôé é Bh E-A. S é f p 6000 p éb hé y pq bé p x bp f! L É Apè , é éé Apè, P 17 (75) E Sy E Sy, y ég Bh E-A p g q hb p. I y p bb. Dx j p p qê, pp Éh B W D. [ ] Éh B éé hé p bb H. E é pêhé p à. M f, éé éé é F, y. C è gx q f, p q qé p ég q p Sy. Kwh, CM2 C M 2, 2012, é éé C A B, P 19 (75) L Igé C, q. I : «B», C «A». S, : «M!» Mï Ak P Égyp H Mbk p g, 11 fé, à f. L 28 b 2011, Égyp éé ppé à p pé. L f h ppé y p h p f. E 17 p é. E, Égyp hx. U f q pp Of Zk : «N è hx ê à pp x é». E pp p pè f à é. M.M. / H.C. L P F 379, éb 2011, é éé Sz (74) 11 Spb 2001 N f p q ç f 10 q x W T C, à Mh (Nw Yk) ff. Ç pé é. À 8H46, 11 pb, p. L hb p q g. À 9h03, é. hb p, b. L x ff p p pè h. À 9h37, p Pg*. qq p, éé q hp Py. I y q, h é. C éé p O B L** -éqp ( gp A Qï). b, 2763 à Nw Yk 189 à Whg. C éè éé é p éép à. E Lé * L Pg b ép Déf ( éé) x É-U? à f (pyg à 5 g). ** B L hg A Qï, gp. Dp 2001, é h p hhé. é é Pk, 1 M L P béé 7, éb 2011, é Gg-C, Gb (38) L J T 15, j 2012, é R-Chp, P 3 (75) 6 CLEMI R p jx é 2012

7 ACTUALITÉS D D ph Jp, à p gby, p p, hz j è éé q qé p. Jp : éjà L Fkh, y éjà, p g g ph q, p g ph é p Thby p j gé fy pq éé pé, à. E 3300 p pé p, q q q p é p. À ph, bâ é. I pbb h f. T f. D p hé p ph (Myg, Iw, Fkh) g éb, q é jp h éb f. L é p, p xê g p h. L Jp j b. G Lé L Z Mg 5, 2012, é p Chbg (19) L Jp : 8 pè [...] D Jp g? Mgé x pé à, 23 h Fkh. D bx j 13 à 27 y ppé, û g p q p p b. O «è» x éè é p p. D é éé éé, é x é, ég ég p égé. L Jp - éé? I gx p gé. L P B éb 2011, é éé B, Th (68) L L, p bp, p j b q p. T b qé é. N, p p xgè p p. [ ] Q - q? O p p q É ép p g gg p z. O q É. M pbè, q É q py f, p à py. A, pyé p p bh. [ ] P py p b, p b p h. O, pé, p. D p, y p q f, y p p g hôg. C : L É p b f f x p. I y g âg ép à p q p p gp. M x. N : E f,, p ffé q y. N, p é ; q g. L g j f bq p q p û Gè. O p. E, p à g à p, ê p p j. [ ] N C L P béé 7, éb 2011, é Gg-C, Gb (38) Rgby, f L gby p è phyq. L x é 10 éé bé pé. L P B é é éé B, Th (68) M. L p gby [ ] L p gby é û à b E N-Zé. L Fç b x éf p f A Bk, éqp N-Zé. Dp x, A Bk ph p. Apè h gfq, F p p p (8 à 9). N f éé. N é j éqp F p p. C ép q h jé é p é, q qq h é y, q j è b jé f p gg bg éé. À q «- éé à pé?», L pp x. U p ép q q Fç Th D, j MRC (b gby Mp) é é b ppé à f. E, q z- à j pè éf f, éz M Lè î? É, L, M, Pp L P Gz C 46, éb 2011, é D-C, Mp (34) R p jx é 2012 CLEMI 7

8 b V SO É T É I C L Q - q? L, b. Q è, p p f g. L è, p, p q p f h g q g. Sh, é, è é pb, p? D. x f F, q éjà ç f éj, p x j M, j p q h éh x, p q ç f hg. Cé L f q [ ] O p f f p Uf. D f, f q è, hp,, f q, q. E ê f q à g. O q h à é, j, j E pé p q. E béé Uf D : Pq y py ù f? Jf : P q f p, f q f gg p p g. C. O : L ç p à f. Q y p z, f q f. [ ] R : E- q j? Jf : M p jx. T g j f bî g, bî ç p ê. T, p q, p. I jx, j bp b. M, j, p bp. E C : E- q q à é? O : C, éjà x p à é, pqé q F x q f F à é. I y p f q gégph, q q xz q z à é. Mh : E- q p, g q p x? Jf : Là, ç ép. Cx q x hp géé h p q x p, y q ph. C p ç q g p. O f,. L Éh...é 15, fé 2012, é éé J-S, Mp (34) 8 L, q bgé. P xp, q bgé à é. Fb L bg, p b p q ç f p ç f œ p g. Sh L, q bg q h. O p f. L h,. S ê à, p h, p à. Eh U p p, û pg, h,, ç f. L, ç p p éf. Ab [ ] E- q p à é f? O, p q q, q gg, q. L L P J Cx éb 2011, é J-C, Bèg (33) Ê hpé Q hpé, p p j à éé. P xp, béq p p. S, p p q î p g. D, p p q x, p y p. L Cp f H-W 2, 2012, é H-W, Vx--V (69) L œ à é Céz! L CE2-CM2 éé pp é à pg h œ. P q éè, é p p gp p pé pj : y p q b ( bî, pâ hygè à ). L œ p f fé p q éé é [ ] CE2/CM2 Céz Zéphy 28, j 2012, ZEP S-Yz--S, Céz (33) L pè Bp g -b p z g p py h x p f. I y p g q, q f, f f, q pf è. C f œ. I f L L à Rë, L J 26,. 2011, é L, Dkq (59) Lé q f 1, éb 2011, é éé Lé-Gb, Dx (28) CLEMI R p jx é 2012

9 À L ÉCOLE Sp Pq p,, gby, é j x pé p p p j éqp. L h Lç/Ly J é à h fb : Vé Lç Fb Oypq Ly. [ ] Pp, fè é à p «J» -à- b b. J p, é p h fb q j. Q Ly é fb, hé. A, q Lç é gé. [ ] P h, j Ly f p f. P xp, à, Ly b gg Lç p p q p b. [ ] L b pé x f p Lç f p Ly. C q f 2 : 0 p Ly. I y p f b y. O p q b é p Ly. Q p, é éç. U f é b, hff p h h q p Lç p. [ ] N é ê Lç b jé. M, é p h [ ] C é p b j! Jééy L J é 15, j 2012, é p pbq, S-E--B (85) V : [ ] O f jx : p p. I y p ê p p p p p. Ax Dép : f p jq à f p. Nëy C é g p q p, bg. E ç f p p q j p q j b. M p âhé. My [ ] Rz : p f, à q p, p. M p f p pè hg p. E p f. Gb A! 1, fé 2012, é P, Chy--R (94) L q yp 2012 Q - q yp à A Ch? C -jé éé p. L f ê gpé y ffé ép. I f f pf pb p pp p à. [ ] Oy Ch, éè CE2 : «J q j p. O y p q gg. A q 2è, é j!» Chp, éè CM2 : «J é b é. J jb q b.» Ty Spp, éè CM2 : «C q p gêé, p f p ggé T-h, p.» Iw éé p M Jypq Oyp Chf 21, 2012, é éé pbq, P 14 (75) D, Né CM2 Ph , gp Bhw (67) EPS Rgby : p! L CE2/CM1 f p E.P.S. L fg yb J 1 éb, p fg E.P.S S y fg à 4 2, ç pp f p, é p q f éqb. [ ] Sh S O f fg. L p p p q p p, p ég, p, p p p. Ibh Mf [ ] L p,, j p éqb : g bj éqb. I Ah L Rz 7, é. 2011, é N L Rz, Ly (69) «J p! J y q é, f f p p j ç!» E «J q j b fgé pè é gby!» Mx «L j, f, ( à py p) M, î S P Rgby. J, f qè é b!!!! O pp à f pqg, éhffé p f h x éqp p q b.» Zé L P Cx 8, j 2012, é Bgx (86) L gby p L p CM2 L P é P 1, éb 2011, é éé P, P (07) D, Cé Zé / CM2 L J é 1, j. 2012, é P Kg, L-Q--B (94) R p jx é 2012 CLEMI 9

10 L p E L O C É N ê b À L f, x à b L é é p. C! U à é! [ ] U j,, A b L. I é : «L, y h!!!». A éb, L y q é bg. M q, b h. E b bg, éè g. E û p. Apè, p ph q p b gâ. O p é. P-ê q f q pé p p. P-ê q h h q éfg. P-ê q L é hz b! C q, q h é x. O p q bô, b Lé O âh, h b é 2012 b é! L CP CE1 M. P L J Sé 9, fé 2012, é éé V Hg, Dy (50) N ég ph D ég ph. [...] L ph b à p bâ ; p x h f (Cé). I g (T). C x p (Më). [...] Chq, à g f (Bbé), p p p q pq p (L) h, p b (R). L ph f p f (L). I p f pb, bébé ph (L A). P, Ly L ppé ph hz x p p. L K 75, b 2011, é Mgx (33) 10 L 5 éb, éégé é é p h p p b pp gé Bî. Và q h : L P Lé 3, éb 2011, é Lé-Lgg, By (93) N p bê L éè CP C L é à hh p bê q hb é. D qê, ppé éé g ffé yp. [ ] E b g, é q gp. I hb pè b,, f p p. I gpé q pè- è q f p h. E h, h. Apè hh gz ppé p, pp q g f p f p q pf, œf g ( ) : (pyphg). Q g, pç q p g q p : âg, p q j g. L é pg ép pé. C p (q p è p) p q p. [ ] L éè CP L P Eqy 57, pb 2011, é A. Lp, Eqy-N-D (14) L P J C éb 2011, é J-C, Bèg (33) CLEMI R p jx é 2012 D x L ég hbè P : 20 g - T : 14 E p jq à 11 œf. [...] L P : 100 g - T : 25 - L p 2 3 é 3 à 5 œf. L éè é Ax. L g L h pph L h f, h, ù x p à fg. P à h, é à fbq g Yk Cèg. S, à b pq, bâ, éé éb ff g. N fbqé b g p p, b f ï g bé, Dp, p b ég b, ég hbè, g-gg, x, p. Mê é pgé bg. L Éh G 8, 2012, RPI G, Ax (64)

11 ART & CULTURE Cé L b, q! L j éph pg h pp, pé pg h. Séq é. L G b [ ] L G b. C x f x g ffé q b. E q gp f gg, p b p. À épq, f gç ég p. P xp, à é, y f î gç î. M, y f q é égé gç q é p g p g q x. C f hf x b b x. L CP/CE1 N é f : L G b A Chb Mh Sg. «[ ] J b é p q y x p : Lg V. C é p bg P Gb.» J «L g b, q è b qq. Apè, p bgé h b.» Lï «[ ] À, é f g P Gb, pq à V.» Bî «J b é q P Gb : «À y, q x!» T L CE2 L P g f 259, b 2011, é p S-O-L-P (14) J Dj ç x É-U J Dj, 24 fé à L Ag, ç O f Th A. L è J Dj ç é U g, f q f è, pg Ax Ly. I f f à è : B N, OSS 117, 2, 99 f, C-qê L fè I é ê g é. P éj à é, é é. P, q é U g, f, à q è é é. J Dj p é p f. A, à ffh g é f : L fè. [ ] L É Apè 0, , é Apè, P 17 (75) T T à g pg b é. L BD pp Hgé. A éb f, Hgé péé f p T. I éé p p é S Spbg q f f. C h j p q b b b. I hè é x h à p q px. T é g qê p é b q pp L. C yb ù f p Hk q whky. I ê fé à p q q b Rkh g. L f éé è é g yhè, p ph b é. N bp é f, b p q y bp h. [ ] L éè CM1A Ch T 1, j 2012, é M-Ch B, Vy--S (94) L é [ ] N é é f : b J-Fç Lg. D h pgé ù y hâ, j f, fê ç p q à é b p q p A y pg f = «Tp» ( p) ; pg p f ê p p p : «Pf» (p f) «Rf» (q f f p p). [ ] L J CE2A 2, 2012, é éé P, Chy--R (94) D: Mgx Ihb L If Pp 2, fé 2012, é éé P, Chy--R (94) D : Sh R p jx é 2012 CLEMI 11

12 ART E R U T L U C & L J G L ff : Q z- p j h M L? B û, j hx, hb.», è Aêz bg! Tz, à «b q p éè, pz p M. D V. œ g,, J f P é, p. hpg? J p é é hx è? D, gfq. p Péféz- g b? J hx q? Où péféz- èh? L ê q pyg è b? Ç f J bé, z- f à? Ç f 50 p. J 306 Q L, è ég. V z é 4 j. A. Ah Lé My Réépg 44, 2012, é H, Ab (60) L L A à é A pb, CM1/CM2 é L A. C q f éé œ : p. S phgph p. N-U. I Lg f é f î Ré q fé f p. [ ] N yé à pq. [...] D, p ppî g, pg,, p Lg f pè é. N é p éé p œ p é. U œ : g b. A j, y p L A à é. H, ph! L K 75, b 2011, é Mgx (33) 12 À è P K b Zh Gb, é pp bx é h pé. P é à è P K, b : 1 -f bh 15x11 1 y HB 1 bî f p y 1 f à p f [ ] É y HB pé p. Chq h péé. Rp f. Ch 3 4 f h. C p é hg. Rp f à p y. L éè CPB R p : H M E, bé p M N b L. N yé p à è M. D b, p g f pp p f f h x. Apè, é h p f pg. E épé f pp L pé à K L P J Py 2 11, b 2011, é Py 2, M (13) L P B 2012, é B, Th (68) R b é Dp é, q pq jx éé. E pp R F. E p p [.] N é Chq j pp à! [ ] L é pyg V Ggh b. Lq, p q ff pyg. Nw Thé C. (CE2) L C Eq 9, 2012, é éé Eq-G, M (13) Ax C ( ) C p é. I éé «b», bg f é p «b», p fé pq ô épé. M éé p f f. C q - éé. CLEMI R p jx é 2012 L J F 9, j 2011, é p L F, Lzh (56)

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

Fiche technique. " Cible/Echantillon " Mode de recueil " Dates de terrain

Fiche technique.  Cible/Echantillon  Mode de recueil  Dates de terrain v, r v «L qé d»? q c pr v Sfr dg d é d r Pré TNS Fch chq " Cb/Ech " Md d rc " D d rr 1001 ré cf ccpé Âgé d 18 p I d p TNS Sfr 267 000 dr Frc L rprévé d c éch ré pr méhd d q : âg, x, prf d rvwé, cr d cvé

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

DÉCLARATION DES REVENUS 2014

DÉCLARATION DES REVENUS 2014 2042 N 10330 * 19 14 DÉCLARATION DES REVENUS 2014 direction générale des finances publiques Vous déposez une déclaration pour la première fois Cochez > Vous avez déjà déposé une déclaration. Indiquez :

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Maths MP Exercices Fonctions de plusieurs variables Les indications ne sont ici que pour être consultées après le T (pour les exercices non traités). Avant et pendant le T, tenez bon et n allez pas les

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE Les engagements : CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS Une réponse du banquier dans un délai de 15 jours Une motivation

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879-

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879- Chapitre 9 REVOIR > les notions de points, droites, segments ; > le milieu d un segment ; > l utilisation du compas. DÉCOUVRIR > la notion de demi-droite ; > de nouvelles notations ; > le codage d une

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB)

CULTURE GÉNÉRALE Histoire de l Art (RC) Philosophie (FB) RE ANNÉE SEMESTRE PRATIQUE ET INITIATION Dessin d observation et projet (FL [cd] + PC [a] + JMH [b]) Couleur / peinture (PC [cd] + AO [ab]) Espace / Volume (CLT [cd] + AT [ab]) Design (FC [ab] GG [cd])

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques?

Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? Feuillet 3 CAHIER DE CATÉCHÈSE famille Dans le noir, je l'entends qui m'appelle ÉTAPE1 Comment chercher des passages dans la Bible à partir de références bibliques? (livre, chapitre et verset) Le mot «Bible»

Plus en détail

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4

LISTE DES CODES TESTS MOTEURS, HVTS, CLUTCHS, MODE 03/O4 LIT TT TU, HVT, LUTH, / LNT AIN TU 1/11 1/11 1/11 F TU (fonction choix k7) /1 /1 /1 GIT TU /1 /1 /1 TN TU 6/16 6/16 6/16 VNTIL PTIQU 7/17 7/17 7/17 ANNING TU ALL TU LN TU 1 1 1 II TU UNT TU TU PLATAU L

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

MEMBRE CERTIFIÉS 2013-2014

MEMBRE CERTIFIÉS 2013-2014 A.B.A. EXTERMINATION 49, rue Aqueduc, bureau 1 Victoriaville (Québec) G6P 1M2 Téléphone : 819-751-0324 Courriel : info@abaextermination.com Site Internet : www.abaextermination.com A.P.E. INC. 325, 104e

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques

La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques La géométrie du triangle III IV - V Cercles remarquables - Lieux géométriques - Relations métriques III. Cercles 1. Cercle d'euler 2. Droite d'euler 3. Théorème de Feuerbach 4. Milieux des segments joignant

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0

>> TECHNIQUES DE COMPTABILITÉ ET DE GESTION 410.B0 Pondération : le 1 er chiffre représente le nombre d heures de théorie, le 2 e chiffre représente le nombre d heures de laboratoire et le 3 e chiffre représente le nombre d heures de travail personnel.

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Escalade niveau 1 Nicolas Terré De la compétence attendue aux thèmes d étude La compétence attendue en escalade est globale : «Choisir

Plus en détail

W i r e l e s s B o d y S c a l e - i B F 5 T h a n k y o u f o r p u r c h a s i n g t h e W i r e l e s s B o d y S c a l e i B F 5. B e f o r e u s i n g t h i s u n i t f o r t h e f i r s t t i m

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse

rf( 1 f(x)x dx = O. ) U concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse page 8 AGREGATIN de MATHEMATIQUES: 1991 1/5 externeanalyse concours externe de recrutement de professeurs agreg6s composition d analyse NTATINS ET DGFINITINS Dans tout le problème, R+ désigne l intervalle

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION

DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION DOSSIER DE DEMANDE D AVANCE : NOTICE D UTILISATION Le dossier de demande d avance est composé : - d un formulaire électronique de demande à compléter par la librairie - de pièces complémentaires indispensables

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Bureaux régionaux de la CSST

Bureaux régionaux de la CSST salaire horaire minimum en vigueur au, du nombre () J9P 6B1 () G5L 7P3 () G6W 7P7 () G4R 1Y1 () G4Z 2Z4 () J1J 2C3 163, boulevard de () G4X 2V1 () H5B 1H1 () J6E 7N2 () J7Y 3R8 () H7S 2G6 () J4K 5B7 MAURICIE

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Du Premier au Second Degré

Du Premier au Second Degré Du Premier au Second Degré Première Bac Pro 3 ans November 26, 2011 Première Bac Pro 3 ans Du Premier au Second Degré Sommaire 1 Fonction Polynôme du second degré 2 Fonction Polynôme du Second Degré: Synthèse

Plus en détail

Simulation de variables aléatoires

Simulation de variables aléatoires Chapter 1 Simulation de variables aléatoires Références: [F] Fishman, A first course in Monte Carlo, chap 3. [B] Bouleau, Probabilités de l ingénieur, chap 4. [R] Rubinstein, Simulation and Monte Carlo

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F.

FILTRATION FILTRATION FILTRE CAV COMPLET FILTRE SEPAR FILTRE PURFLUX. Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67 F. CAV COMPLET F.17107 M14150 F.17108 12-20 F.17109 M14-150 ELEMENT : F.296 SEPAR ELEMENT : F. F.SE200010 F.SE20005 PURFLUX F.PO ELEMENT : F. F.CN135 Commandes Tél : 04 93 90 62 94 Fax : 04 93 90 65 67 67

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences Annex 05, page 1 Proposition FR pour éliminer le mot "divers(e, es)" de la version française de la CIB Mai 2003 dans la colonne "Observations" indique que nous sommes d'accord avec la solution proposée

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

CALCUL DES PROBABILITES

CALCUL DES PROBABILITES CALCUL DES PROBABILITES Exemple On lance une pièce de monnaie une fois. Ensemble des événements élémentaires: E = pile, face. La chance pour obtenir pile vaut 50 %, pour obtenir face vaut aussi 50 %. Les

Plus en détail

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme étection et Estimation GEL-64943 Hiver 5 Tests Neyman-Pearson Règles de Bayes: coûts connus min π R ( ) + ( π ) R ( ) { } Règles Minimax: coûts connus min max R ( ), R ( ) Règles Neyman Pearson: coûts

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que

De même, le périmètre P d un cercle de rayon 1 vaut P = 2π (par définition de π). Mais, on peut démontrer (difficilement!) que Introduction. On suppose connus les ensembles N (des entiers naturels), Z des entiers relatifs et Q (des nombres rationnels). On s est rendu compte, depuis l antiquité, que l on ne peut pas tout mesurer

Plus en détail

Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail)

Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail) Liste des variables du Fichier Activité professionnelle des individus (localisation à la zone d'emploi du lieu de travail) Nom de variable ZELT Libellé Zone d'emploi du lieu de travail Précisions sur modalités

Plus en détail

Polynômes à plusieurs variables. Résultant

Polynômes à plusieurs variables. Résultant Polynômes à plusieurs variables. Résultant Christophe Ritzenthaler 1 Relations coefficients-racines. Polynômes symétriques Issu de [MS] et de [Goz]. Soit A un anneau intègre. Définition 1.1. Soit a A \

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux

Fonctions de plusieurs variables. Sébastien Tordeux Fonctions de plusieurs variables Sébastien Tordeux 22 février 2009 Table des matières 1 Fonctions de plusieurs variables 3 1.1 Définition............................. 3 1.2 Limite et continuité.......................

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 août 2015 Enoncés 1 Proailités sur un univers fini Evènements et langage ensemliste A quelle condition sur (a,, c, d) ]0, 1[ 4 existe-t-il une proailité P sur

Plus en détail

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15

l u N D I 15 M D I D I 3 17 J u D I N D D I I M N C h COuPE Du PrEsIDENT OPEN 104 FEuChErOllEs EAuBONNE s1 20h15 COuPE Du OPEN 104 EAuBONNE s2 20h15 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 1 1 6-boc caendie 220415_6 agenda 2006 p218-237 23/04/2015 15:36 Page 2 36 31 août PTB 2015 37 38 7 14 1 8 15 OP 104 1 2015 OP PT Té BO

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé Chapitre 15 Applications informatiques Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé deux applications informatiques téléchargeables gratuitement sur le site www.digilex.ch. La première

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008 S 37 S 38 S 39 S 40 S 41 Lundi 10 septembre 2007 Lundi 17 septembre 2007 Lundi 24 septembre 2007 Lundi 1 octobre 2007 Lundi 8 octobre 2007 M. Pillier cours 1/5 M. Pillier cours 3/5 10h00 présentation des

Plus en détail

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à

Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à Quelles solutions pour des établissements de santé à consommation d énergie annuelle inférieure à 100 kwh/m²? Rapport final Convention ADEME 04 07 C0043 Référence ARMINES 41204 Référence CSTB DDD/PEB -

Plus en détail