Actualités. Dossier. Les métiers d'art dans le département des Landes (p 13 à 16) Une loi favorable aux petites et moyennes entreprises. (p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités. Dossier. Les métiers d'art dans le département des Landes (p 13 à 16) Une loi favorable aux petites et moyennes entreprises. (p."

Transcription

1 3 e trimestre 2005 N 72 Actualités Une loi favorable aux petites et moyennes entreprises. (p. 6) Prix SEMA 2004 Le magazine de la chambre de métiers et de l'artisanat des Landes Anne-Marie MÉOULE Prix SEMA 2003 Agnès CARLINET Prix SEMA Cathy BLANC Prix SEMA Daniel BEAURON Dossier Les métiers d'art dans le département des Landes (p 13 à 16) Prix SEMA 2000 Gilles CARON INFO Une nouvelle identité visuelle (p. 5)

2 Vous avez toujours voulu avoir une boîte à vous. 1 CRÉATEUR D ENTREPRISE SUR 3 NOUS FAIT DÉJÀ CONFIANCE - Banque Fédérale des Banques Populaires, 5 rue Leblanc, Paris Cedex 15 Siren RCS Paris. A la Banque Populaire, nous savons combien votre projet vous tient à cœur. Experts de la création comme de la reprise d'entreprise, nos conseillers vous accompagnent dans sa réalisation. Financement, gestion quotidienne de votre activité, assurance, prévoyance... ils répondront à toutes vos questions et vous apporteront toutes les solutions pour consolider l'avenir de votre entreprise.

3 édito Marcel LARCHÉ fête la Saint- Honoré avec les artisans boulangers (Peyrehorade, le 18 mai 2005). L 'actualité ne choisit pas ses meilleures périodes et, malgré l été, ne s est pas mise en vacances. C est d abord la chambre de métiers et de l artisanat qui à l occasion de son assemblée générale, à la fin du mois de juin, a délibéré sur l utilité de l échangeur de Roquefort pour le développement économique de toute une région, englobant une grande partie de la Haute lande. Elle a également exprimé son inquiétude de constater un blocage des fonds européens venant financer des actions dans lesquelles elle a engagé de nombreux artisans. Ces deux délibérations sont détaillées dans les pages qui suivent. C est ensuite le vote par l assemblée nationale du projet de loi en faveur des petites et moyennes entreprises. Parmi les mesures importantes, le statut du conjoint a été officialisé, le travail des apprentis, dimanches et jours fériés, autorisé et réglementé. Un crédit d impôt de trois jours de revenu est accordé au chef d entreprise pour sa formation. La reconnaissance de l activité des esthéticiennes en matière de massages sans finalité médicale est actée. De plus, une réforme des plus-values professionnelles dans la prochaine loi de finances et une réforme mesurée de la loi GALLAND sont attendues. Enfin, c est une triste nouvelle qui a assombri le début de l été. Michel AIMÉ, qui venait juste de prendre sa retraite d élu de la chambre de métiers et de l artisanat depuis trois mois, est décédé soudainement. Nous venons de perdre une figure de l artisanat qui a porté haut et loin nos valeurs et celles de son métier. A son épouse et ses enfants, je renouvelle mes condoléances et les assure de mon soutien, mais également de celui de la chambre de métiers et de l artisanat. p4 à 12 Nouvelle identé visuelle Adishatz Michel Loi en faveur des PME Succès croissant Une première à Hossegor Un MOF raconte Un maillon de plus Explication de taxes Artisan, maître artisan Flash fiscal et social p13 à 16 Les métiers d'art dans le département des Landes p17 à 21 Le contrat d'apprentissage Le contrat de professionnalisation m 2 en six mois Plan d'action régional C'est la rentrée, on se forme! p22 à 24 La relève assurée Une aide précieuse Un nouveau droit pour tous p25 à 26 Des indicateurs... au beau fixe 10 ans déjà! Sommaire REF Marcel LARCHÉ Président de la chambre de métiers et de l'artisanat des Landes Rédaction - administration : Chambre de métiers et de l'artisanat des Landes - 41, av. Henri Farbos Mont-de-Marsan - Tél Fax Directeur de la publication : Marcel LARCHÉ - Coordination magazine et photos : Claudine VIDAL - Illustrations : Mathilde LOSSERAND - Réalisation : TOUTATIS 4, av. de Morlanne Saint-Sever - Impression : Imprimerie CASTAY Aire-sur-l Adour - Régie publicitaire : Chambre de métiers et de l'artisanat des Landes - Tirage : 6800 exemplaires - Commission paritaire : 2166 ADEP Dépôt légal : 3 e trimestre ISSN Nos services proches de vos entreprises B 1, rue Jules verne DAX Tél. : Fax B Centre administratif 21, rue E. Branly BISCARROSSE Tél. : Fax B Résidence Thalassa 2, rue du Marais LABENNE Tél. : Fax

4 Actualités Maryse PEPAY remercie l'assemblée. Elle vient de recevoir la médaille de la reconnaissance artisanale. La chambre de métiers et de l artisanat a tenu son assemblée générale de printemps le 27 juin. Premier exercice de présidence pour Marcel LARCHÉ, élu en assemblée générale constitutive le 4 avril dernier. Assemblée générale Nouvelle identité visuelle Ala tribune, on trouve notamment Isabelle CAILLETON, conseillère générale déléguée au commerce et à l artisanat, Maurice PRAUD élu le 12 avril à la présidence de la chambre régionale de métiers et de l artisanat, Bernard MONCERE, directeur des services fiscaux landais et François HAREL, délégué régional au commerce et à l artisanat. En tout début d assemblée, le président LARCHÉ demandera aux membres élus d observer une minute de silence en mémoire de Michel AIMÉ (ci-contre). Les réalisations budgétaires 2004 seront ensuite examinées. La consolidation des comptes de la chambre de métiers et de l artisanat (CMA) et de l école professionnelle des métiers (EPM) affiche un total des produits de pour un total des charges de La différence, un résultat courant de , s'explique par un excédent pour l établissement consulaire de et un déficit pour le centre de forma- tion d apprentis de Le résultat est cependant insuffisant pour, d une part, augmenter le fonds de roulement de la CMA et, d autre part, mettre en œuvre des investissements nécessaires au développement et au maintien de l immobilier. Chiffres clés jeunes en formation à l'epm 506 contrats d apprentissage dans les métiers de l'artisanat 112 salariés CMA + EPM taxe d apprentissage Les charges ainsi que les produits de la CMA représentent environ 36% du montant global, contre 64% pour l école professionnelle. 72 4

5 Actualités Hommage L œil sur Adishatz Michel Le président Marcel LARCHÉ, au nom de l ensemble de ses collègues élus et du personnel de l établissement consulaire, salue la mémoire de Michel AIMÉ, décédé «le 21 juin. Il témoigne. Pendant 15 ans, Michel AIMÉ a participé aux destinées de notre établissement, élu à notre conseil d administration en 1989, puis membre du bureau de notre compagnie de 1995 jusqu à avril Maître-artisan de la première heure, Michel n aura de cesse de promouvoir les produits de qualité. Notamment au sein de l association «Bœuf de Chalosse» qu il crée en 1989 ou du syndicat des bouchers landais qu il préside de 1984 jusqu au 1 er janvier de cette Les sujets composant l actualité du secteur de l artisanat landais sont tour à tour discutés. Parmi eux, l assemblée pose notamment son attention sur deux thèmes, particulièrement graves à ses yeux : les subventions européennes et l échangeur de Roquefort. année. Aux côtés de notre chambre et de ses amis des métiers de bouche, il sera l un des piliers des opérations de promotion menées durant les successives Semaines du goût. 35 apprentis Pendant toutes ces années, Michel AIMÉ est un inconditionnel de la formation. Conseiller de l enseignement technologique, il comprend très tôt que la formation des jeunes en apprentissage est indispensable pour assurer l avenir de Des subventions qui n arrivent jamais Le 9 juin dernier, à Bordeaux, en comité régional présidé par Alain ROUSSET et Alain GEHIN, respectivement président du conseil régional et préfet de région, les élus de l artisanat ont encore une fois défendu avec force et vigueur les dossiers de nos entreprises artisanales. Or, un nouveau report de décision est intervenu. Depuis deux ans, le réseau des métiers s efforce de mener des actions en faveur des entreprises avec l appui des élus territoriaux. Deux opérations de restructuration de l artisanat et du commerce (ORAC) sont en cours sur le département. La première, sur les cantons de Montfort-en-Chalosse et Mugron, concerne 27 entreprises qui attendent de subventions. La seconde, sur le nord-est landais, cantons de Villeneuve-de-Marsan, Roquefort et Gabarret, intéresse 15 entreprises qui attendent de subventions. Et pourtant, les dossiers d investissement de ces entreprises ont tous reçu la validation d un comité départemental placé sous la tutelle du préfet. Ensuite, ces mêmes dossiers doivent être présentés en comité régional. C est pourquoi, nos élus accueillent avec inquiétude le report de l instruction de ces dossiers au plan régional à fin Archives CMA Semaine du goût 17/10/2002. Michel AIMÉ explique les bienfaits du carpaccio de bœuf. sa profession. Il formera ainsi, dans sa maison dacquoise du quartier Saint-Vincent, pas moins de 35 apprentis. Michel AIMÉ nourrissait une vraie passion pour son métier. Il fut d ailleurs un ambassadeur hors pair pour l artisanat : il savait parler de son métier, du savoir-faire de ses amis bouchers et bouchers-charcutiers et exportait ses connaissances hors de notre département, voire même au-delà des frontières de l Hexagone. De l homme, on connaissait sa figure joviale, ses yeux rieurs et sa passion pour la bonne chère, les bons vins et les bons cigares. Très attaché aux valeurs de la culture landaise, gastronomiques comme sportives, c est un collègue et ami très cher qui nous quitte. Il nous manque déjà» B septembre Sauf que la plupart des chefs d entreprise concernés ont aujourd hui déjà réalisé leurs investissements! Des interventions politiques sont prévues. A suivre Echangeur de Roquefort Dans le cadre du futur tracé de l autoroute A65 Langon/ Pau, la communauté de communes de Roquefort a sollicité notre chambre consulaire afin d appuyer la réalisation d un échangeur autoroutier sur son territoire. Durant l assemblée, Marcel LARCHÉ a fait adopter une délibération pour soutenir ce projet. «Sans cet échangeur, la zone du nord-est landais et une partie de la Haute-Lande resteraient à l écart de tout développement économique. Avec à terme une disparition IDENTITÉ VISUELLE Cette assemblée générale sera également l occasion de révéler la nouvelle signature institutionnelle de la CMA. Tout commence en décembre 2003 quand le secrétaire d Etat au commerce et à l artisanat, Renaud DUTREIL donne son accord au changement de nom des chambres de métiers. Pour mieux marquer leur secteur d activité, elles deviennent le 4 novembre 2004 «chambres de métiers et de l artisanat». Dans le même temps, la notion de réseau s impose progressivement dans les CMA. Chacun prend conscience de la nécessité de se fédérer pour assurer son propre avenir départemental. La volonté d unifier l identité visuelle des 106 chambres voit alors rapidement le jour. Ne dit-on pas que l union fait la force? Une même identité visuelle aussi. Désormais, la lettre C de Chambre, véritable geste graphique, exprime une dynamique forte vers le futur, mais aussi le profil d une main stylisée. De couleur rouge, symbole d enthousiasme et de passion. Les lettres M pour Métiers et A pour Artisanat sont logotypées à la manière de la signature «L Artisanat. Première entreprise de France», bien connue du grand public depuis que le FNPCA* a lancé des campagnes de communication pour valoriser notre secteur d activité. Quatre couleurs contrastées symbolisent les quatre secteurs d activité que sont l alimentation, le bâtiment, la production et les services. * Fonds national de promotion et de communication de l'artisanat. 5 72

6 Actualités 72 Un projet de loi en faveur des PME vient d être adopté par le Parlement le 13 juillet dernier. Cette loi, désormais, répertoriée n du 2 août 2005, fait écho à des revendications fortes de l artisanat. Le secteur tout entier s'en félicite. 6 Assemblée générale - Nouvelle identité visuelle (suite) Elodie SAINT-GENEZ félicitée par le président. Entreprises Loi en faveur des PME Parti, revenu Suite aux résultats du référendum du 29 mai dernier, une nouvelle équipe gouverne le pays depuis le 2 juin avec, à sa tête, Dominique de VILLEPIN. Concernant notre secteur, le ministre nommé est Renaud DUTREIL qui avait déjà exercé ces mêmes fonctions de mai 2002 à mai En déclarant que l emploi se trouve dans les TPE, le premier ministre place l artisanat au cœur de son dispositif de lutte contre le chômage. Parmi les principales mesures récemment adoptées, citons les suivantes. Statut du conjoint du chef d entreprise rendu obligatoire : conjoint collaborateur, conjoint salarié ou conjoint associé, sans augmentation des charges pesant sur les plus petites entreprises. Statut de gérant-mandataire pour l exploitant d un fonds artisanal. Alignement du droit des coopé- quasi certaine des principales activités artisanales». Sur ce territoire, on dénombre en effet 352 entreprises artisanales, soit 800 emplois. Or, depuis 10 ans déjà, on constate une stagnation économique. «Cet échangeur autoroutier constitue une chance unique de développer l économie à l intérieur des terres. Le maintien de nos missions sur l emploi, l insertion et l animation des centres bourgs et villages sont étroitement liés à la réalisation de cet équipement sur ce territoire» ajoute le président. Avant de conclure ses travaux, le conseil d administration recevra Elodie SAINT-GENEZ, ratives artisanales sur celui des SARL, fixant le nombre maximal d associés à 100 contre 50 jusqu à présent. Enregistrement et gestion administrative des contrats d apprentissage par les CMA, avec contrôle a posteriori. Suppression de la taxe sur les salaires des enseignants dans les CFA. Autorisation du travail des apprentis mineurs les dimanches et jours fériés dans les secteurs où ces jours sont travaillés. Création d un médiateur de l apprentissage. Exonération des charges sur les salaires des apprentis jusqu au terme de leur contrat d apprentissage. Provisions pour dépenses Les entreprises individuelles de moins de 20 salariés et les EURL pourront réaliser des provisions pour dépenses de mise en conformité et pour investissement, sous condition d une création ou d une reprise dans un délai de trois ans. Dans ce cas, la déduction fiscale sera limitée à par an pendant trois jeune fleuriste championne de France, qui vient de disputer à Helsinki les 38 e Olympiades des métiers parmi 600 autres candidats âgés de moins de 23 ans. Classée 5 e, Elodie mérite les honneurs de ses aînés. Au travers de son expérience, la CMA entend démontrer que l apprentissage d un métier peut déboucher sur une véritable réussite professionnelle, doublée d une réussite personnelle. La jeune fille est venue accompagnée de son maître d apprentissage, Maryse PEPAY. Celle qui, quatre années durant, le temps du CAP puis du BP, a transmis à la jeune fille toutes les ficelles du métier B ans. Un crédit d impôt, plafonné à 40 heures de travail par année civile, est voté pour favoriser la formation du chef d entreprise. Report au 1 er janvier 2008 de l entrée en vigueur de la réforme des Fonds d assurance formation (FAF) des travailleurs indépendants. Reconnaissance de l activité des esthéticiennes en matière de massages esthétiques, ou plus exactement de «modelages esthétiques de confort, sans finalité médicale». Pour ce qui est de l alignement de la fiscalité des plus-values professionnelles sur celles des plus-values immobilières, le ministre Renaud DUTREIL s engage à proposer une réforme dans la loi de finances pour Il l annonçait déjà lors de son discours en assemblée générale de l APCM le 21 juin : «Il faut favoriser l investissement dans l économie. Il n y a aucune raison pour que l investissement dans l entreprise soit taxé au bout de 15 ans, alors que l investissement dans l immobilier bénéficie d un régime avantageux» B

7 Faites de la création, 7 e Succès croissant Nous sommes à Hossegor, Dax, Mont-de- Marsan et Biscarrosse les 31 mai, 1 er, 2 et 3 juin. C est la 7 e édition des journées de la création et reprise d entreprise organisées conjointement par les deux chambres consulaires CMA et CCI. 25 professionnels du réseau Entreprendre en France vont accueillir près de 400 visiteurs, avides de conseils pour créer ou bien reprendre une entreprise. Nous remercions les quatre municipalités qui contribuent chaque année au succès croissant de ces rendez-vous empreints de professionnalisme, mais aussi de convivialité. Chaque jour, les 25 professionnels du réseau Entreprendre en France et les conseillers des chambres consulaires proposent des entretiens individuels aux porteurs de projet. Ensemble, ils élaborent un plan de travail autour d une idée de création ou de reprise d entreprise. L objectif de ces journées est de proposer les services d un réseau de partenaires aux compétences reconnues. Les membres de ce réseau aident le candidat à la création ou reprise à prendre en main son projet dans un but d installation durable et de développement futur. La plupart des sollicitations interviennent dans quatre catégories : 1B Comment acquérir des capacités nouvelles? 2B Comment bénéficier de prestations de service? 3B Comment accroître la faisabilité financière du projet? 4B Comment maîtriser l environnement économique? Laurent LAFITTE a reçu un Coup de cœur à Hossegor le 31 mai Les conseils avisés des partenaires, experts-comptables, assureurs, avocats, organismes de caution, banques, autres experts permettent d apporter des réponses concrètes à ces questions. Coups de coeur Ces 7 e Faites de la création ont donné lieu à la mise en valeur de créateurs repreneurs d entreprise, baptisés Coups de cœur. B Laurent LAFITTE, boucher à Saint-Vincent-de-Tyrosse B Denis DOUET, électricien à Rivière B Michel WILDE, affûteur à Hagetmau B Cédric CAVALIER, boucher à Ychoux. Félicitations à ces artisans B Actualités L œil sur CRÉATION ET REPRISE D'ENTREPRISE, 4 e! Du jeudi 6 au mercredi 12 octobre, une manifestation nationale dédiée aux porteurs d un projet de création ou de reprise d entreprise donnera l occasion aux 106 chambres de métiers et de l'artisanat de communiquer sur leur offre de services. A Limoges le 3 octobre, un événement à l initiative de la CMA de la Haute-Vienne marquera le lancement de cette semaine qui se déclinera partout en France sur le thème de la Reprise d entreprise par les salariés. Durant les 4 premiers jours de juin, votre CMA a déjà largement communiqué sur ces thèmes (voir ci-contre). A suivre SEMAINE DU GOÛT 16 e! Envie de faire découvrir vos talents, vos produits, vos savoir-faire à tous ceux qui vous entourent, petits et grands? Du lundi 10 au dimanche 16 octobre, la 16 e édition de la Semaine du goût donnera rendez-vous à des milliers de manifestations dans tout le pays sur le thème du goût. A suivre Trophées des commerçants et artisans landais Une première à Hossegor Archives CMA Semaine du goût (2000-Dax). La CMA et la CCI des Landes organisent, au Jaï Alaï à Hossegor, le 1er octobre, la première édition des Trophées des commerçants et artisans landais. Huit trophées vont être décernés sur des thèmes qui prouvent le dynamisme du secteur des très petites entreprises landaises : B Service à la clientèle B Accueil point de vente B Jeune entrepreneur B Croissance et développement B e commerce B Reprise d entreprise B Marketing et communication B Association des artisans commerçants. Les dossiers des candidats sont examinés en jury devant un huissier de justice, le 6 septembre. Trois entreprises sont nominées par catégorie. La meilleure du trio repartira avec un trophée le 1 er octobre. Plus de artisans commerçants vont recevoir une invitation. Seuls, les 350 premiers à retourner leur coupon-réponse participeront à cette soirée prestige! B Contact Monique DUPOUY

8 Actualités Jean-Pierre DUVERGER devant son œuvre. Le XXIII e concours des Meilleurs ouvriers de France est lancé. Vous disposerez de l année 2006 et 2007 pour étudier vos sujets et vous préparer à devenir peut-être l un de ceux qui recevra sa médaille des mains du président de la République dans les salons de l Elysée! Concours Meilleurs ouvriers de France Un MOF raconte Pour en savoir plus sur ce fameux concours ouvert aux métiers de l artisanat, de l industrie et des services, homologué par l éducation nationale à BAC + 2, ARTISAN LANDAIS a voulu recueillir le témoignage d un Meilleur ouvrier de France landais. Le voici parti rejoindre la limite de la Haute lande en empruntant la N134, puis la D14. Destination : LUGLON. Cette ravissante commune rurale abrite 307 habitants ; restauré, l habitat ancien y a retrouvé tout son lustre d Antan. Une fontaine moderne sinusoïdale, dont les courbes gracieuses ont été pensées par des élèves compagnons du devoir, étonne et ravit les visiteurs. Rencontre ARTISAN LANDAIS va retrouver Jean-Pierre DUVERGER, plombier chauffagiste de 57 ans, associé dans son affaire à Pascal et Michel. Notre hôte détient le titre de Meilleur ouvrier de France depuis 1977 dans la discipline Plomberie-sanitaire. Bonjour Jean-Pierre. Pouvezvous nous dire comment l idée vous est venue de présenter ce concours? Durant mes huit années de compagnonnage, je prenais du plaisir à visiter les expositions nationales du travail. J examinais les pièces. J observais les œuvres. J étais jeune et devenir l Un des Meilleurs ouvriers de France m enthousiasmait. A l issue de mon tour de France, j ai donc tenté l aventure. Et que vous a apporté ce titre? Sur un plan professionnel, se porter candidat au concours permet tout d abord de vérifier son niveau de compétences et de se mesurer par rapport à sa profession. Au plan personnel, le titre de MOF développe plusieurs vertus : l engagement de soi, la volonté, la patience, la concentration, l organisation. L obtention du titre apporte ensuite une reconnaissance sociale et permet d affirmer sa notoriété. Encore que dans le secteur du bâtiment cette notoriété est moindre, comparativement aux métiers de bouche où le col de veste bleu blanc rouge est un signe distinctif que la clientèle reconnaît aisément. Quels conseils donneriez-vous à de jeunes candidats? Ne pas hésiter à s engager. Artisans, compagnons, apprentis qui avez décroché une médaille d or au concours Un des Meilleurs apprentis de France, lancez-vous. Ce titre peut également vous ouvrir les portes de l enseignement professionnel. Ensuite, n ayez pas peur de vous rapprocher d un MOF. Il vous conseillera, vous soutiendra et vous encouragera. Tout homme de métiers doit en effet retransmettre son propre capital de connaissances. Propos recueillis par Claudine VIDAL 72 8 Une fontaine prestigieuse au cœur de Luglon. Vous avez jusqu au 31 décembre 2005 pour vous inscrire. Appelez le commissaire départemental des MOF, Claude Contact LAC, pour tous renseignements complémentaires B Claude LAC

9 Actualités Chaîne des artisans landais Un maillon de plus La Chaîne des artisans landais a 24 ans. En effet, elle prend pour emblème La cigogne bâtisseuse le 1 er juillet Et aujourd hui, 1 er juillet 2005, elle emménage dans un lieu mythique de Dax : le boulevard des sports, face au stade! Alors que le bois de pin des Landes subit une forte concurrence dans son propre massif, il doit absolument reconquérir des parts de marché en bois structure et bois de décoration. A Rion des Landes, les 23, 24 et 25 septembre, son image sera valorisée auprès des professionnels et du grand public. Près d un quart de siècle, c est le temps qu il aura fallu à la Chaîne des artisans landais pour aboutir à ce maillon de plus : la construction d une bâtisse de 720 m 2 sur deux niveaux dotée de salles de réunion, bureaux d étude, bureaux de dessin, sans oublier un hall d exposition à l étage. Mais retournons brièvement à ses débuts. Jouer groupé Juillet 1981 : 59 artisans pactisent avec la cigogne. Arrive Pour mieux se positionner sur le marché de la construction, la Chaîne constitue une union de 9 coopératives dans lesquelles vont s activer 105 entreprises. Valoriser l artisanat traditionnel, les ressources locales (entre Henri EMMANUELLI, président du conseil général des Landes, coupe le ruban. Trois journées de promotion Vendredi 23, des professionnels de la filière bois se rencontreront. Ils effectueront une analyse de la situation à la lumière de témoignages apportés par des scientifiques et des utilisateurs de bois de pin des Landes. Des exposés et débats ponctueront la journée*. Samedi 24 et dimanche 25 : ouverture au grand public qui pourra visiter une exposition bois structure et bois déco présentée par les étudiants de la filière et rencontrer les hommes de l art. autres le pin), le concept architectural. Promouvoir les techniques nouvelles et le concept de construire au pays avec les artisans du pays. Privilégier le travail entre artisans et jouer groupé au lieu de travailler pour des constructeurs. Tels sont les grands principes qui régiront le groupement d entreprises durant toutes ces années. Aujourd hui, la Chaîne des artisans landais, présidée depuis toujours par Bernard FARTOUAT, a su renouveler 70% des adhérents de la première heure. Ses ressources humaines s évaluent à 110 entreprises. En terme d emplois, la Chaîne compte 12 salariés au lieu du siège et, par le biais du chiffre d affaire généré par les 9 coopératives, contribue à la pérennisation de 160 autres emplois. Un formidable outil de travail vient de sortir de terre ; il conforte la réussite passée de la structure et offre aux futures générations d artisans du bâtiment un remarquable appareil de promotion B Artisans, professionnels du bois, vous tenez une place importante dans la filière. Votre avis d utilisateur doit être entendu et pris en compte. Venez nous rejoindre à INNOVAPIN B Contact Jean-Marc CAZEAUX * 9h00 : Présentation de la filière 9h30 : Construire en bois, oser construire en pin des Landes - 11h00 : Comment s organiser pour construire en pin des Landes? - 11h30 : Le pin des Landes dans la décoration - 12h00 : Comment valoriser la certification PEFC dans la commercialisation du Pin des Landes? - 12h30 : Visite officielle - 14h30 : Présentation du Plan bois construction environnement. L œil sur LA CHAÎNE DES ARTISANS LANDAIS - EN BREF 9 coopératives regroupent 110 entreprises du bâtiment : les Chaînes des artisans d Albret à Mont-de-Marsan, du Bas-Armagnac à Villeneuve-de-Marsan, Bati-Luy à Tilh, du Cap de Gascogne à St-Sever, de la Chalosse à Sort-en-Chalosse, Côte-Sud à Capbreton, du Pays de la Hire à Préchacq, Mézossais à Mézos et Roquefortois à Roquefort. En 2004, signature de 136 dossiers pour un chiffre d affaire de TTC dont 105 constructions et 31 rénovations. En 24 ans, la Chaîne a déjà construit près de 2000 maisons. DU CULTUREL DANS UN GARAGE Une exposition de peintures à l huile se tient jusqu au 30 septembre à Mimizan, route de la plage, dans le hall du garage CAIGNIEU et fils. Exposer dans un garage, c est déjà inédit. Mais l histoire est plus originale encore. Deux amis d enfance gersois se retrouvent après quelque vingt années sans nouvelles. L un, Claude CAHUZAC, s adonne à la peinture ; l autre partage sa vie professionnelle entre garage, atelier et station service. Bref, pour fêter leurs retrouvailles, ils imaginent cette exposition intitulée La grande vague multicolore. Venez découvrir les œuvres de Claude CAHUZAC, spécialisé dans la reproduction de grands maîtres, tels que Renoir, Van Gogh, Monet, Léonard de Vinci etc. 9 72

10 Actualités Publi-rédactionnel Photo Laurent Pascal Halte à l intox! Non, les aéroports ne renchérissent pas le coût du transport aérien. Oui, les passagers sont sans doute des vaches à lait! Ce qui est certain, c est que pour un billet acheté, il existe cinq taxes, trois percepteurs... mais un seul payeur : le passager. Alors, qu y a-t-il réellement derrière ces taxes, dites d aéroport? Explications. Aéroport Pau-Pyrénées Explication de taxes! Ces taxes sont toujours payées par le passager au départ, et ce, autant de fois qu il quitte un aéroport. Ex : sur un trajet aller/retour Pau/Lyon/Marseille, le passager paiera quatre fois les taxes d aéroport dont deux fois à Lyon... B Redevance passager QW. Elle revient directement à l aéroport. Avant, elle était intégrée dans le prix affiché par la compagnie. Depuis quelques années, les compagnies l externalisent en bas du billet. A Pau, en 2005, elle est de 3,58. Avec passagers en 2004, aller/retour tous vols confondus, et passagers au départ, vous trouvez là 13% du chiffre d affaire total de l aéroport. C est la partie la plus faible, mais aussi la plus juste, de ce que l on appelle à tort les taxes d aéroport. Cette redevance sert à payer les infrastructures d accueil du passager... en clair, l aérogare. B Taxe d aviation civile FRSE. Uniforme sur l ensemble des aéroports français (130 millions de passagers aller ou retour), elle est perçue par l Etat et reversée aux aéroports. Elle finance le fonctionnement de l administration de l aviation civile, à hauteur de 4,48 par passager. B Taxe aéroport FRTI. Malheureusement inflationniste depuis le 11 septembre 2001, cette taxe d aéroport créée en juillet 2001 finance les charges et dépenses de sûreté et de sécurité de l aéroport, en terme de matériel et de personnel. A Pau, elle est de 9,50. Perçu par la compagnie, cet impôt est reversé à l aviation civile qui le redonne ensuite à l aéroport. Elle constitue désormais 1/3 du chiffre d affaire annuel de l aéroport. B Taxe sûreté et carburant YQ. Tout s arrêterait là si les compagnies n avaient pas elles aussi ajouté leurs propres charges de sûreté et même de carburant en bas du billet. Ainsi, les compagnies perçoivent directement une vraie recette qui compense, certes, leurs charges, mais sous un habillage habile... En résumé et chiffres à l appui, un billet aller/retour Pau/ Paris Roissy-CDG, au tarif de 371,06, inclut donc 54,18 de taxes d aéroport. Sur ce montant de taxes, l aéroport Pau-Pyrénées perçoit seulement 13,08. A noter que sur ce montant-là, 9,50 sont affectés à la sûreté et à la sécurité B Bons plans pour l automne Madère, Egypte, Malte, Chypre... autant de destinations vacances cet automne au départ de l aéroport Pau Pyrénées! Avec le concours des partenaires voyagistes Top of Travel, Thomas Cook et Conseil Voyage, quelques offres de vols vacances restent disponibles : départ Madère le 22 septembre pour 599 HT, départ Egypte le 24 septembre à partir de HT, départ Malte le 30 septembre pour 539 HT et départ Chypre le 14 octobre pour 499 HT B

11 Actualités Qualification Artisan, maître artisan L œil sur SALON DU GABARDAN, 2 e Vous maîtrisez votre technique. Vous formez des apprentis ou vous donnez des cours. Vous êtes moteur pour votre secteur professionnel local ou national. Vous souhaitez voir grandir votre travail ailleurs que devant vos yeux. Alors, demandez votre qualification d artisan ou de maître artisan. Depuis de nombreuses années, la reconnaissance de la qualification professionnelle est une revendication fondamentale du secteur des métiers. Elle répond à une exigence de technicité et de qualité. Dans cet esprit, la loi du 5 juillet 1996 réaffirme la nécessité, voire l exigence, d une qualification professionnelle pour les métiers de l artisanat. Les conditions pour obtenir les titres de qualification, qualités d artisan et de maître artisan, sont redéfinies. Artisan La qualité d ARTISAN est délivrée aux chefs d entreprises titulaires d un diplôme au moins équivalent au CAP ou au terme de six années d immatriculation au répertoire des métiers. Maître artisan Le titre de MAITRE ARTISAN est attribué de droit par le président de la chambre de métiers et de l artisanat aux chefs d entreprises titulaires du brevet de maîtrise, après deux ans de pratique professionnelle. Une commission régionale de qualification peut MAITRE ARTISAN dans deux autres cas. 1 B Le chef d entreprise est titulaire d un diplôme au moins équivalent au brevet de maîtrise, après deux ans de pratique professionnelle. En plus, il justifie de connaissances en gestion et en psycho pédagogie au moins équivalentes aux unités de valeur du brevet de maîtrise. 2 B Le chef d entreprise est immatriculé depuis dix ans au moins au répertoire des métiers et prouve, à défaut de diplôme, un savoir-faire reconnu au titre de la promotion de l artisanat ou de la participation à des actions de formation. Ces titres de qualification s identifient chacun à un logo, de couleur bleu ou rouge. Ces logos, véritables outils de promotion, sont disponibles auprès de nos services. Leur utilisation reste cependant réglementée : seuls les titulaires de ces qualifications peuvent s en prévaloir. Pour tout renseignement ou retrait de dossier, contactez le répertoire des métiers B également attribuer le titre de Contact Association de maîtres artisans Place des arènes à Gabarret. Les premiers jours d automne enveloppent le Gabardan de couleurs orangées ce 26 septembre Près de 500 visiteurs se pressent autour des 17 exposants. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette première édition un véritable succès. Ravi, le président de l association des artisans et commerçants en pays Gabardan, Patrice LARTIGUE, voit de nouveaux adhérents venir grossir les rangs de son association. Désormais 106 adhérents, contre 96 l an passé, veulent faire découvrir les richesses de leur territoire. Avec sa bonhomie et son enthousiasme habituels, il annonce «Le second salon sera plus beau encore que le premier! Des nouveautés en matière d animations avec notamment les écoles et le collège du canton, les agriculteurs. Sans oublier, pour les sportifs et amoureux de la nature, un rallye qui traversera 15 communes. Rendez-vous tous dimanche 25 septembre. Plus de 20 exposants vous attendront pour vous faire passer une agréable journée! La chambre de métiers et de l artisanat compte dans ses fichiers 114 maîtres artisans inscrits au répertoire des métiers. Forte de plus de 70 adhérents, actifs ou retraités, la nouvelle association souhaite se doter de moyens pour réaliser des actions de communication lors d un certain nombre d événements. Actions de communication pour sensibiliser les artisans aux conditions d obtention du titre de maître artisan, mais aussi pour valoriser ce titre et les métiers associés auprès du grand public. Le président de l association, Jean DESCOUBES, pâtissier à Tartas, rappelle d ailleurs «que les jeunes en formation initiale doivent avoir comme point de mire cette recherche de qualification professionnelle. Celle-ci s inscrit en effet dans la continuité d un cursus de formation initiale et doit représenter un challenge pour tous les professionnels, jeunes et moins jeunes, en quête d une reconnaissance de qualification professionnelle» B Jean-Marc CAZEAUX Contact

12 Actualités Flash fiscal et social SMIC Seul et unique Enfin, c est arrivé : un SMIC unique au lieu de six depuis la Loi AUBRY relative à la réduction du temps de travail. En effet, différentes garanties mensuelles de rémunération existaient selon la date de passage de l entreprise aux 35 heures. Or, aujourd hui, le SMIC horaire est enfin harmonisé. Il passe au 1 er juillet 2005 à 8,03 pour tous, au lieu de 7,61, soit une augmentation de 5,5%. Le SMIC mensuel, pour une durée légale de 35 heures, passe lui à 1.217,91 B Apprentis moins de 18 ans Au 1 er juillet 2005, le salaire horaire minimum légal pour les apprentis de moins de 18 ans est le suivant : Jeunes travailleurs Au 1 er juillet 2005, le salaire horaire minimum légal des jeunes de moins de 18 ans, autres que les apprentis, et ayant moins de 6 mois de pratique professionnelle est le suivant : B moins de 17 ans 6,424 B entre 17 et 18 ans 7,227 B Sécurité sociale Fixé pour la période du 1 er janvier 2005 au 31 décembre 2005, le plafond de la sécurité sociale est désormais le suivant : B au mois B à la quinzaine B à la semaine 581 B à la journée 116 B Risques professionnels L assurance maladie met à la disposition des employeurs landais un site Internet consacré aux risques professionnels. Ce site compte trois espaces principaux : 1 B prévention 2 B indemnisation 3 B cotisations. Tous les acteurs de l entreprise, dirigeants et salariés en priorité, peuvent y trouver une information professionnelle de choix. Mais aussi, responsables du personnel, CHSCT, délégués du personnel et syndicaux ou bien médecins B 1 ère année 25% du SMIC, soit 2, e année 37% du SMIC, soit 2, e année 53% du SMIC, soit 4,2559 Mais attention, dans certains secteurs d activité, les pourcentages retenus peuvent être légèrement plus élevés (exemple : coiffure). Dans d autres secteurs, la base de calcul peut être un salaire minimum conventionnel de branche et non le SMIC. Contactez notre service apprentissage B Contact Karine LALANNE Contact

13

14 Dossier Photo archives CMA oct Oeuvre de Hervé LE GOFF, fondeur d'art à Angresse. ll y a un an et demi paraissait au Journal Officiel, l arrêté du 12 décembre 2003, fixant la liste des métiers de l artisanat d art. Cette liste (voir page 16), composée de 217 métiers et spécialités, compte 19 domaines d activité. Annoncée depuis longtemps, elle vient combler un vide juridique et répondre aux attentes des professionnels des métiers d art. Désormais, votre répertoire des métiers compte une section Artisan d art. Pour vous identifier à cette section, vous devez simplement vous faire connaître auprès de ce service. Les métiers d'art dans le département des Landes Trait d union entre le passé et le futur, l esprit et la main, l esthétique et la fonction, les métiers d art fondent un des socles essentiels de notre patrimoine culturel. Représentant plus de 224 entreprises dans les Landes, ils constituent un pôle important de notre économie. Ils sont l héritage de précieux savoir-faire élaborés au fil des siècles. Les métiers d art ont toujours puisé dans leur histoire une inspiration nourricière tout en épousant les courants esthétiques de leur époque. Les métiers d art peuvent être de restauration, de création ou bien de tradition. Les premiers protégent et conservent notre patrimoine. Les seconds le renouvellent. Les troisièmes marient les gestes hérités du passé aux technologies nouvelles. Ateliers unipersonnels, entreprises familiales, artistes, salariés d entreprises de luxe, professions libérales, le savoir-faire des artisans des métiers d art s exerce dans des entités juridiques et économiques diverses. De l artisan, seul dans son atelier, qui traduit la volonté de son client, au professionnel qui travaille au sein d une entreprise, les professionnels des métiers d art adoptent différents statuts sociaux, juridiques et fiscaux : B artisans inscrits aux chambres de métiers et de l artisanat ; B artistes affiliés à la maison des artistes ; B et professions libérales non réglementées. Plusieurs critères participent au choix des intéressés : dominante artistique ou artisanale de l activité, prépondérance de l activité manuelle ou intellectuelle, mode de production manuel ou partiellement mécanisé et taille de l entreprise. Les entreprises au statut artisanal sont cependant majoritaires, définies comme «personnes physiques ou morales n employant pas plus de dix salariés, exerçant à titre principal ou secondaire une activité de production, de transformation, de réparation ou de prestation de service». Ce sont essentiellement de très petites entreprises, entreprises unipersonnelles ou familiales. Nouvelles qualifications Tout professionnel des métiers d art peut désormais afficher sa qualification d Artisan d art ou de Maître artisan en métiers d art. Comme Guy PENDANX, devenez Maître artisan en métiers d art. La première, la qualification d Artisan d art, est reconnue de droit par le président de la chambre de métiers et de l artisanat à tout titulaire d un diplôme équivalent à un CAP au minimum ou qui justifient d une durée d inscription de six ans au répertoire des métiers, section des métiers d art. La seconde, la qualification de Maître artisan en métiers d art, est attribuée aux professionnels inscrits au répertoire des métiers depuis dix ans au moins. Ceux-ci doivent de plus remplir certaines conditions de diplôme, de titre ou d expérience concrétisant la réelle maîtrise d une technique qui procède de la tradition, faisant appel à la fabrication manuelle et à la transformation de la matière. Commission métiers d art Parmi les trente six membres élus au conseil d administration de la CMA, huit siègent à la commission des métiers d art. Celle-ci définit les orientations du programme d actions à conduire pour maintenir et développer les entreprises du secteur des métiers d art et de création du département. Annie BARANTIN coiffeuse à Mimizan Cathy BLANC décoratrice en arts de la table à Cazères sur Adour Daniel BOURDENX taxi à Dax Françoise DENIS photographe à Mont-de-Marsan Catherine DUBOSCQ coiffeuse à Mont-de-Marsan Jean-Noël LABEQUE boucher à Léon Guy PENDANX ferronnier d art à Pouillon Philippe RETOURS tapissier décorateur à Dax 72 14

15 Dossier Résultats de l'enquête S inscrire à la section Artisan d art du répertoire des métiers n est ni automatique, ni obligatoire. Cependant, notre objectif est de constituer un véritable fichier d entreprises landaises exerçant à titre principal ou secondaire une activité définie dans la liste d artisans d art parue au JO en décembre C est pourquoi votre CMA a lancé en mai dernier une vaste enquête auprès de 224 ressortissants potentiels. A ce jour, seules 90 entreprises ont répondu, soit 40%. Nous espérons que les 134 autres entreprises nous retournent leur questionnaire. Voici les premiers résultats de l enquête. Création Restauration exercent l'activité d'artisanat d'art à titre principal Chiffre d'affaires Pour 90 questionnaires retournés Classe de métiers 68% 48% 50% 82% Fabrication traditionnelle 49% 56% Fabrication de petites et moyennes séries ont un diplôme équivalent au moins au CAP ont plus de 6 ans d'inscription au RM Production 17% 41% 71% 79% réalisent plus de 50% de leur chiffre d'affaires dans leur métier Fabrication d'objets touristiques Fabrication de pièces uniques Estimation du fichier landais Mode de distribution Vente indirecte, dont : 18% en salon professionnel - 17% par revendeur 16% en galerie d'artisanat d'art 12% sur site touristique et culturel - 8% en foire exposition 10% 18% 75% Exportation Vente directe, dont : 75% en atelier - 40% en foire exposition 33% en boutique - 13% sur marché Age des entreprises Le répertoire des métiers estime à 224 le nombre d entreprises artisanales landaises qui mériteraient l estampille Métiers d art. Présentation de ces entreprises. Sociétés 22% 78% Entreprises individuelles Moins de 2 ans Plus de 10 ans De 6 à 10 ans Secteur d'activité Art floral 5 Arts et traditions populaires 6 Arts graphiques 9 Arts mécaniques / jeux-jouets 6 Bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, horlogerie 19 Bois 69 Cuir 8 Décoration (tous matériaux) 2 Facture instrumentale 7 Métal 7 Métiers liés à l architecture 3 Mode 10 Pierre 11 Tabletterie 7 Terre 28 Textile 20 Verre 7 St-Vincent de-tyrosse St Martin de Seignanx Parentis-en-Born 15 Peyrehorade De 2 à 5 ans Répartition géographique 3 Pissos Sore 5 Mimizan 5 6 Sabres Labrit 4 Morcenx Mont-de-Marsan Castets 4 7 Tartas Soustons Grenade Dax Montfort 4 St-Sever 27 Mugron 10 3 Aire/Adour 25 Amou Hagetmau Pouillon 8 Geaune Roquefort Gabarret 3 Villeneuve-de-Marsan 15 72

16 Dossier Cathy BLANC, déléguée départementale SEMA. Discourir sur les métiers d art sans évoquer la Société d encouragement aux métiers d art (SEMA) est chose impossible. Placée sous la tutelle du ministère des PME, du commerce et de l artisanat, la SEMA est une association loi 1901 reconnue d utilité publique. Elle a pour but de dynamiser le secteur des métiers d art, en France et à l international. Parmi ses nombreuses missions, elle sensibilise et informe les jeunes sur les perspectives d emplois qu offrent les métiers d art. Elle encourage et assure la promotion des métiers d art ; cela se traduit notamment par l existence d une galerie d exposition parisienne accessible aux professionnels et par l édition de Métiers d art magazine qui dresse un panorama complet de l actualité des métiers d art. Mais l organisation du Prix SEMA constitue le fer de lance de ses actions. Ce prix met à l honneur alternativement les Rencontre Bonjour Cathy. Dites-nous quels sont les principales actions que vous avez menées depuis votre nomination? L organisation du prix SEMA tient une part importante dans notre dispositif. Egalement, notre ministère organise depuis 2002 des journées nationales de communication et de rencontre avec le grand public. En octobre 2004, nous avons donc organisé, en partenariat avec votre chambre consulaire, deux expositions : l une à Tartas, l autre à Saint- Vincent-de-Tyrosse et trois circuits d ateliers portes ouvertes. Au total, 60 artisans d art landais ont pu ainsi rencontrer leur public. professionnels des métiers de la tradition, de la création contemporaine et de la conservation du patrimoine ou restauration. La SEMA dispose également de délégués locaux, à l échelon régional et départemental, pour relayer ses actions sur le terrain. Ils représentent la SEMA auprès des décideurs locaux : préfecture, conseil régional, conseil général, organismes consulaires et professionnels, etc. Ils interviennent pour la mise en place de programmes régionaux de métiers d art pour assurer un développement durable à ce secteur d activité. ARTISAN LANDAIS s est rendu chez Cathy BLANC, déléguée départementale de la SEMA depuis février 2004, pour la questionner sur ses principales missions B A quand la prochaine édition? Du 19 au 22 octobre 2006 dans un lieu qui reste à choisir parmi les sites les plus prisés de notre département. Si vous deviez formuler un seul vœu, lequel serait-ce? Valoriser les métiers d art au travers d expositions de prestige. J entends par là trouver un lieu de qualité pour servir d écrin à nos œuvres. Et y présenter des productions de qualité. A savoir que seuls les fabricants pourraient exposer, vendre et se prévaloir alors d appartenir à la famille des artisans d art. Non les revendeurs qui limitent leur activité à acheter aux uns pour revendre aux autres. Propos recueillis par Claudine VIDAL Art floral Fabricant de compositions florales. Fabricant de fleurs artificielles-parurier floral. Arts du spectable Costumier. Décorateur de théâtre. Perruquier-posticheur. Arts et traditions populaires Canneur-rempailleur. Cirier. Charron. Fabricant et restaurateur de coiffes. Fabricant et restaurateur de manèges. Forgeron. Pareur. Pelletier. Poêlier. Mégissier. Parcheminier. Peaussier. Arts graphiques Calligraphe. Dominotier -marbreur sur papier à la main. Doreur sur cuir. Doreur sur tranche. Enlumineur. Fabricant de papier. Fabricant de papier peint. Graphiste. Infographiste. Maquettiste. Graveur et fondeur de caractères. Imagier au pochoir. Imprimeur en héliogravure. Imprimeur en lithographie. Imprimeur en sérigraphie. Imprimeur en taille-douce (gravure en creux sur métal au burin, à l eau forte ). Imprimeur en typographie. Photographe de mode. Photographe illustrateur. Relieur. Restaurateur de reliures. Restaurateur de dessins et estampes. Restaurateur de papier. Restaurateur de tableaux. Arts mécaniques / jeux-jouets Fabricant et restaurateur d automates. Fabricant et restaurateur de jeux et jouets. Fabricant et restaurateur de maquettes. Fabricant et restaurateur de soldats de plomb. Fabricant et restaurateur d objets miniatures. Marionnettiste. Modéliste. Bijouterie - Joaillerie - Orfèvrerie - Horlogerie Batteur d or (Tireur d or). Bijoutier en métaux précieux. Bijoutier fantaisie. Chainiste. Ciseleur. Doreur sur métal. leur sur cadrans. Graveur. Héraldiste. Diamantaire. Fabricant et restaurateur d horloges, carillons, pendules, aiguilles, balanciers. Glypticien (graveur sur pierres fines). Gnomoniste (fabricant de cadrans solaires). Joaillier. Lapidaire. Médailleur (métaux précieux). Orfèvre. Pétissier (fabricant de couverts en argent). Polisseur (en bijouterie). Restaurateurs de montres de collection. Sertisseur. Bois Doreur-ornemaniste. Laqueur. Peintre sur bois. Ebéniste. Restaurateur de meubles. Encadreur. Menuisier en sièges. Marqueteur. Marqueteur de pailles. Pipier. Rotinier. Sculpteur ornemaniste (bois). Sculpteur statuaire (bois). Tourneur sur bois. Vannier. Vernisseur finisseur - vernisseur au tampon. Cuir Bottier main. Fourreur. Gainier. Gantier. Maroquinier. Sellier. Sculpteur sur cuir. Taxidermiste. Décoration (tous matériaux) Décorateur étalagiste. Mosaïste. Peintre en décor. Staffeur-stucateur gypsier. Facture instrumentale Archetier. Fabricant et restaurateur d anches. Facteur et restaurateur d accordéons. Facteur et restaurateur de clavecins et épinettes. Facteur et restaurateur de harpes. Facteur et restaurateur de percussions. Facteur et restaurateur de pianos. Facteur et restaurateur d instruments à corde anciens. Facteur et restaurateur d instruments à vent en bois. Facteur et restaurateur d instruments à vent en métal (cuivre, argent, or ). Facteur et restaurateur d instruments de musique mécanique. Facteur et restaurateur d instruments traditionnels. Facteur et restaurateur d orgues. Luthier. Luthier en guitare. Luminaire Fabricant et restaurateur d abat-jour. Fabricant et restaurateur de lustres et luminaires. Métal Armurier. Bronzier. Carrossier. Coutelier. Ciseleur. Damasquineur (incrustation par martelage de filets d or, argent, cuivre). Doreur. Argenteur. leur (sur métal). Graveur. Dinandier. Ferronnier. Fondeur. Campanologue. Fondeur de cloches et sonnailles. Médailleur (sur métal). Potier d étain. Sculpteur ornemaniste (sur métal). Sculpteur statuaire. Métiers liés à l architecture Ardoisier. Briquetier. Chaumier. Couvreur : fabricant et restaurateur de toitures spéciales Couvreur ornemaniste. Escaliéteur. Fabricant de girouettes et d éléments de faîtage. Fabricant et restaurateur de charpentes. Charpentier de marine. Fabricant et restaurateur de dallages. Fabricant et restaurateur de toitures. Lauzier. Maçon. Maîtreâtrier. Menuisier. Métallier-serrurier. Parqueteur. Paveur-dalleur. Tuilier. Mode Chapelier. Corsetier. Eventailliste. Formier. Modiste. Plumassier. Modéliste. Tailleur-couturier. Pierre Fontainier. Graveur sur pierre. Marbrier. Marqueteur de pierres dures. Sculpteur ornemaniste (pierre). Sculpteur statuaire (pierre). Tailleur de pierre - appareilleur schisteur. Tourneur sur pierre. Tabletterie Bimbelotier (fabricant de bibelots). Boutonnier. Brossier. Cornier. Ecailliste. Fabricant de cannes. Graveur sur ivoire et autres matériaux d origine animale. Ivoirier. Lunetier. Nacrier. Tabletier (fabricant de boîtes-nécessaire de voyage). Terre Céramiste. Modeleur-Mouleur. Restaurateur de faïence et de porcelaine. leur. Peintre fileurdoreur. Peintre sur faïence. Peintre sur porcelaine. Pipier de terre cuite. Santonnier. Potier de grès. Potier de porcelaine. Potier de terre cuite. Potier raku. Textile Brodeur. Dentellier. Ennoblisseur textile Moireur (travail sur tissu). Fabricant de tapis. Rentrayeur (restaurateur de tapis et tapisseries). Fabricant d objets décoratifs en tissus (patchworks, tissus appliqués, coussins, drapeaux ). Lissier. Passementier. Peintre décorateur sur tissu. Restaurateur de textiles. Tapissier d ameublement/tapissier décorateur. Tisserand (fabricant de tissu). Veloutier (fabricant de tissu en velours). Verre leur (verre). Graveur (verre). Tailleur. Flaconneur. Maître-verrier (ou vitrailliste). Restaurateur de vitraux. Miroitier d art. Bombeur de verre. Fileur de verre. Restaurateur d objets en verre ou en cristal. Verrier à la main (soufflage de verre). Verrier au chalumeau

17 Le contrat d'apprentissage Fondé sur un véritable partenariat entre l apprenti, une entreprise et un centre de formation, l apprentissage est un cursus de formation reposant sur l alternance. Ce mode de formation est sanctionné par un diplôme. Descriptif du contrat d apprentissage. Public visé Jeunes de 16 à 25 ans. Des dérogations à l âge limite existent dans certains cas : création ou reprise d une activité, travailleur handicapé, rupture du précédent contrat pour cause indépendante de la volonté de l apprenti, nouveau contrat conduisant l intéressé à un niveau de diplôme supérieur. Durée du contrat Durée déterminée de 1 à 3 ans. Formation 400 heures minimum par an en CFA et temps de travail en entreprise. L apprenti est placé sous la responsabilité d un maître d apprentissage. Les diplômes vont du CAP au diplôme d ingénieur, en passant par le bac professionnel et par des titres à finalité professionnelle enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles. Incitations financières Aide à l embauche : R 915 à la signature du contrat. Mais le jeune ne doit pas posséder un diplôme supérieur au niveau V (CAP, BEP) et seules les entreprises occupant au plus 20 salariés peuvent y prétendre. Indemnité de soutien à l effort de formation : R par année de formation, si le jeune a moins de 18 ans à la signature du contrat R par année de formation, si le jeune a 18 ans et plus à la signature du contrat. Crédit d impôt : R pour chaque apprenti employé au moins 6 mois au cours de l année N-1. Jusqu à pour l emploi d un apprenti handicapé ou bénéficiaire de l accompagnement personnalisé. Exonérations R Entreprises de moins de 11 salariés ou inscrites au répertoire des métiers (RM) : exonération de l ensemble des charges patronales et salariales (sauf cotisation supplémentaire accident du travail et retraite complémentaire). R Entreprises de 11 salariés et plus non inscrites au RM : exonération uniquement de sécurité sociale et d assurance chômage au taux minimum obligatoire. Contact Karine LALANNE Fiche pratique Législation Rémunération Calculée en pourcentage du SMIC selon l âge de l apprenti et sa progression dans son cursus de formation. Ou bien en pourcentage du salaire minimum conventionnel correspondant à l emploi occupé, si celui-ci est plus favorable ans * ans + 21 ans 1 ère année 25% 304,47 41% 499,33 53% 645,48 2 e année 37% 450,62 49% 596,76 61% 742,91 3 e année 53% 645,48 65% 791,62 78% 949,95 * 15 ans si le jeune est issu d une classe de 3 e Dans le cas d une formation complémentaire d une année (exemples : diplômes connexes ou mention complémentaire), une majoration de 15% s applique par rapport à la dernière rémunération perçue. -18 ans ans + 21 ans Après un contrat de 2 ans 52% 633,30 64% 779,44 76% 925,59 Après un contrat de 3 ans 68% 828,16 80% 974,32 93% 1.132,

18 Fiche pratique Législation Le contrat de professionnalisation Pour favoriser l accès à une qualification professionnelle des jeunes et des demandeurs d emploi tout au long de leur vie professionnelle, la loi du 4 mai 2004 crée un nouveau contrat en alternance : le contrat de professionnalisation. Celui-ci remplace depuis le 1 er octobre 2004 les «anciens» contrats d insertion : contrats de qualification jeunes et adultes, d adaptation et d orientation. Public visé Jeunes de 16 à 25 ans sortis du système éducatif. Demandeurs d emploi de 26 ans et plus. Durée du contrat Ce contrat peut être à durée déterminée, pour une période de 6 à 12 mois, ou indéterminée. Il comporte une action de professionnalisation, d une durée minimale de 6 à 12 mois, quelle que soit la durée du contrat. Elle est l objet du contrat s il est à durée déterminée et doit se situer en début de contrat, s il s agit d un contrat à durée indéterminée. Cependant, cette durée minimale peut être portée à 24 mois en cas d accord de branche, pour les personnes sorties du système éducatif sans qualification professionnelle reconnue ou quand la nature des qualifications l exige. Formation Le contrat de professionnalisation doit permettre au salarié d acquérir une qualification : R enregistrée dans le répertoire national des certifications professionnelles, R ou reconnue dans les classifications d une convention collective nationale de branche, R ou figurant sur une liste établie par la commission paritaire nationale de l emploi d une branche professionnelle. Les actions d évaluation, d accompagnement et de formation représentent entre 15% et 25% de la durée totale du contrat ou de l action de professionnalisation (pour les CDI). Leur durée est au minimum de 150 heures. Ce contrat de professionnalisation doit permettre une personnalisation des parcours de formation, en fonction du niveau et des acquis professionnels du salarié. Incitations financières Pour les jeunes de moins de 26 ans et les demandeurs d emploi de 45 ans et plus, les entreprises bénéficient d une exonération des charges patronales (assurances sociales, accident du travail et maladies professionnelles et allocations familiales) sur les rémunérations versées, dans la limite du SMIC. Cette exonération porte sur la durée du CDD ou de l action de professionnalisation dans le cas d un CDI. Contact Karine LALANNE Rémunération Calculée en pourcentage du SMIC selon l âge et le niveau de qualification du bénéficiaire avant qu il entame son action de professionnalisation. Ou bien en pourcentage du salaire minimum conventionnel si celui-ci est plus favorable ans ans + 26 ans Qualification inférieure au bac pro ou titre ou diplôme professionnel de même niveau 55% 669,85 65% 791,64 Qualification égale ou supérieure au bac pro ou titre ou diplôme professionnel de même niveau 70% 852,53 80% 974,32 SMIC ou 85% de la rémunération conventionnelle si plus favorable 72 18

19 Economie Equipement commercial m 2 en six mois A mi-étape de cette année 2005, nous faisons le point sur les dossiers examinés en CDEC (Commission départementale d'équipement commercial) et les tendances lourdes qui, malheureusement, sont défavorables à l artisanat. Déjà 24 dossiers instruits durant ce premier semestre (voir tableau), contre 21 sur toute l année La CMA votera 9 fois contre des projets, notamment de discount alimentaire et de bricolage. On constate en effet une poussée du discount alimentaire ; en prenant des parts de marchés aux grandes surfaces, ce type de distribution confirme localement une tendance, également observée au plan national. Bricolage en force Par ailleurs, concernant les magasins de bricolage, alors que les tendances sur ce marché vont vers un resserrement des prix pour se diriger vers des ventes en discount, le département demeure particulièrement attractif pour les enseignes de bricolage. Rappelons que nous dénonçons régulièrement les méthodes peu orthodoxes pratiquées par certaines. Cellesci vendent à des taux de TVA réduite des matériaux mis en oeuvre par des chefs d entreprises, souvent en entreprise individuelle avec peu de salariés, lesquels se retrouvent en totale dépendance commerciale avec l enseigne. De plus, la surdensité actuelle des surfaces de vente de bricolage sur le département aura fatalement des conséquences sur la qualité des matériaux et produits proposés, en regard des tensions prévisibles sur les prix. Les surdensités d équipement commercial observées dans l ensemble des secteurs du commerce et de l artisanat demeurent toujours présentes dans des proportions inacceptables, laissant de moins en moins de place au commerce et à l artisanat de proximité landais B A retenir AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Sur le seul pays Adour Landes Océanes, 18 dossiers ont reçu un avis favorable avec principalement les projets du Grand Mail et de la zone côté Lac de Saint- Paul-lès-Dax. Ce phénomène pourrait être légitimé par les indicateurs de croissance démographique favorables sur le sud des landes et sur l agglomération dacquoise. Or, la fréquentation touristique est en phase de ralentissement et l activité thermale cherche un second souffle. Mais l équipement commercial ne fléchit pas pour autant sur cette zone, au détriment de l artisanat et du commerce de proximité local. STATISTIQUES En six mois seulement m 2 de surfaces commerciales supplémentaires ont été demandés m 2 ont été accordés par la CDEC, dont m 2 de création et m 2 d'extension de surface de vente. Commune Enseigne Activité Création Extension Avis CMA Avis CDEC Aire-sur-l Adour Point Vert Bricolage, jardinerie 1 188,00 - NON NON Aureilhan Bigmat Bricolage 982,00 - NON NON Hagetmau Mr Bricolage Bricolage - 886,00 NON OUI Lit-et-Mixe Maïsadour Bricolage, jardinerie 1 200,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax E. Leclerc Bazar saisonnier ,00 OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Animalerie ANIMAL & Co 441,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Dépôt vente EASY cash 500,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Equipement de la maison 462,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Equipement de la maison 245,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Jardinerie DUBIS ,00 OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Motoculture DESTRIAN 320,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble DUBIS Piscinier ART DE L EAU 347,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble LASAOSA Bazar 1 950,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble LASAOSA Intersport et dépôt vente -280,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble LASAOSA Piscinier Piscines de France 1 010,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Ensemble LASAOSA Supermarché discount Netto 670,00 - OUI OUI Saint-Paul-lès-Dax Bricomarché Bricolage ,00 NON NON Saint-Pierre-du-Mont Netto Supermarché discount 650,00 - NON OUI Saint-Vincent-de-Tyrosse Tendance 2000 Meuble - décoration 370,00 - NON OUI Soustons E.Leclerc Jardinerie 1 350,00 - NON OUI Saint-Sever Brico Pro Bricolage 2 687,00 - NON NON Saint-Sever Netto Supermarché discount 650,00 - NON OUI Tarnos Agest Caravaning ,00 OUI OUI Tarnos Briconautes Bricolage ,00 OUI OUI 19 72

20 Economie Accompagner le cédant et le repreneur d une entreprise est une mission phare pour la CMA et les pouvoirs publics. Les pouvoirs publics s intéressent de plus en plus à la transmission et reprise des entreprises. Après le conseil général des Landes, c est au tour du conseil régional d Aquitaine de se mobiliser. Il propose une série d enveloppes financières pour aider les repreneurs et les cédants d entreprise artisanale. Transmission et reprise d'entreprise Plan d'action régional Dans les Landes, 37% des artisans landais ont plus de 50 ans. Version optimiste, leurs entreprises changeront de mains dans les 10 ans. Version pessimiste, des cessations d activité sans repreneur génèreront des pertes d emplois dramatiques : emplois salariés sont concernés. C est dire, on le répète inlassablement, si l inquiétude et la réflexion sur ce sujet sont aussi importantes que les enjeux économiques. Repreneur, votre projet doit être sérieux, fiable. Fort de solides compétences professionnelles et de qualités humaines avérées, vous devez faire partager votre projet aux salariés de la future entreprise. Cédant, de votre côté, préparez votre transmission. Mise aux normes du matériel, laboratoire ou atelier, formation des salariés, développement commercial, autant d atouts pour maintenir, voire augmenter, la valeur de votre entreprise et son attractivité. Ne laissez jamais péricliter votre outil au prétexte que vous songez à le transmettre. Repreneurs comme cédants, à la CMA, des conseillers préparent avec vous, dans des conditions optimales pour les deux parties, le projet d acquisition ou de transmission. Le conseil régional d Aquitaine a présenté son plan régional d appui à la transmission d entreprise le 11 avril dernier. Ce plan régional offre de nouvelles aides dans quatre domaines : B le financement, B le conseil, B la formation, B la structuration. L instance régionale s appuie sur le service économique de votre CMA pour assurer la promotion et les premières instructions de dossiers. Renseignezvous rapidement auprès de notre responsable du pôle Création reprise transmission B Contact Monique DUPOUY

LISTE DES METIERS DE L'ARTISANAT D'ART Métiers liés à la création, Métiers liés à la restauration du patrimoine, Métiers de tradition

LISTE DES METIERS DE L'ARTISANAT D'ART Métiers liés à la création, Métiers liés à la restauration du patrimoine, Métiers de tradition LISTE DES METIERS DE L'ARTISANAT D'ART Métiers liés à la création, Métiers liés à la restauration du patrimoine, Métiers de tradition Domaine Métier Spécialité Art floral 1 Fabricant de compositions florales

Plus en détail

Nomenclature des métiers d art

Nomenclature des métiers d art Nomenclature des métiers d art Domaine Métier Spécialité Art floral Fabricant de compositions florales Fabricant de fleurs artificielles Parurier floral Arts du spectacle Costumier Décorateur de théâtre

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A

ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A Le 17 décembre 2013 ARRETE Arrêté du 12 décembre 2003 fixant la liste des métiers de l artisanat d art. NOR: ECOA0320025A Le secrétaire d Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l artisanat,

Plus en détail

mai 2005 Arrêté ministériel 12.12.03 - liste officielle des Métiers de l'artisanat d'art - codes APRM correspondants

mai 2005 Arrêté ministériel 12.12.03 - liste officielle des Métiers de l'artisanat d'art - codes APRM correspondants Art floral 1 Fabricant de compositions florales (fab fleurs feuillages fruits artificiels) 36.6E-F1 2 Fabricant de fleurs artificielles-parurier floral (fab accessoires décoratifs du vêtement) 36.6E-B1

Plus en détail

Nomenclature des Métiers d Art Ateliers d Art de France

Nomenclature des Métiers d Art Ateliers d Art de France Extrait de l article 1 des statuts d Ateliers d Art de France : «Il a été formé sous le couvert de la loi du 21/03/1884 une association groupant des professionnels français de la céramique d art et de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE AU TITRE DE MAÎTRE D'ART

DOSSIER DE CANDIDATURE AU TITRE DE MAÎTRE D'ART Date de réception du dossier par la MMA : DOSSIER DE CANDIDATURE AU TITRE DE MAÎTRE D'ART Promotion 2010 A compléter et à retourner impérativement avant le 28 février 2010 au : Ministère de la culture

Plus en détail

Concours «Les Noëls de l Art» 2015 Règlement

Concours «Les Noëls de l Art» 2015 Règlement Concours «Les Noëls de l Art» 2015 Règlement ARTICLE 1 ER ENTITES ORGANISATRICES La Ville de Reims organise le Concours «Les Noëls de l Art» en partenariat avec. la Chambre de Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

Liste officielle des Métiers de l'artisanat d'art Arrêté Ministériel 12.12.2003

Liste officielle des Métiers de l'artisanat d'art Arrêté Ministériel 12.12.2003 Liste officielle des Métiers de l'artisanat d'art Arrêté Ministériel 12.12.2003 Code et libellé acivité 14.13Z-A Modéliste-styliste 14.13Z-B Fabrication de vêtements féminins sur mesure 14.13Z-C Fabrication

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Concours «Les Noëls de l Art» 2016 Règlement

Concours «Les Noëls de l Art» 2016 Règlement Concours «Les Noëls de l Art» 2016 Règlement ARTICLE 1 ER ENTITES ORGANISATRICES La Ville de Reims organise le Concours «Les Noëls de l Art» en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015

chos Tourisme Métiers d Art en Champagne-Ardenne La filière Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 138 - Janvier 2015 N 138 - Janvier 2015 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne La filière Métiers d Art en Champagne-Ardenne Photo : Calligraphie Crédit Photo : Sommaire La filière

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

LE CONTRAT (voir notice cadre G) CADRE RÉSERVÉ A L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION (voir notice cadre E)

LE CONTRAT (voir notice cadre G) CADRE RÉSERVÉ A L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION (voir notice cadre E) de l établissement d apprentissage et prénom - organisme où est versé le salaire Volet 1 destiné au service d enregistrement de l établissement d apprentissage et prénom - organisme où est versé le salaire

Plus en détail

Liste des Métiers de l Artisanat d Art

Liste des Métiers de l Artisanat d Art Liste des Métiers de l Artisanat d Art Métiers liés à la création, Métiers liés à la restauration du patrimoine, Métiers de tradition 1 13/06/2008 Arts graphiques Arts mécaniques / jeux-jouets 18 Calligraphe

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés.

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés. de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du contrat

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature

Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature Pôle des Métiers d'art Est Ensemble Dossier de candidature Pourquoi une charte «Pôle Métiers d Art - Est Ensemble»? Poursuivant la politique volontariste de soutien aux métiers d art initiée par la Ville

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

CFA Métiers du Tourisme

CFA Métiers du Tourisme CFA Métiers du Tourisme Centre de formation et d apprentissage aux métiers du tourisme pour les Entreprises, Associations & Collectivités MONTPELLIER - NARBONNE - PERPIGNAN Qui sommes nous? Un CFA spécialisé

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter. La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI Vos contacts : Chefs d Entreprises de PME-PMI vous souhaitez recruter Un(e) collaborateur(trice) pour le former au métier d assistant(e) de gestion La solution le Brevet de Technicien Supérieur AG PME-PMI

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION

LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION Infodoc Législation/Réglementation Formation Continue et Professionnelle Mai 2015 n 96 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

pour INNOVER Giovanni Consultants Innovation & Intelligence Économique Cabinet conseil assistance et formation Marketing Management Commercial

pour INNOVER Giovanni Consultants Innovation & Intelligence Économique Cabinet conseil assistance et formation Marketing Management Commercial Carrier Carrossier Carrossier réparateur Cartonnier Céramiste Chaisier Chapelier Charcutier traiteur Charpentier Chaudronnier Chaudronnier tôlier Chauffagiste Les Chocolatier confiseur Chromeur 8 Ciseleur

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

Nomenclature des métiers d art. Art Floral : Fabricant de compositions florales ; Fabricant de fleurs artificielles ;

Nomenclature des métiers d art. Art Floral : Fabricant de compositions florales ; Fabricant de fleurs artificielles ; Nomenclature des métiers d art Art Floral : Fabricant de compositions florales ; Fabricant de fleurs artificielles ; Arts du spectacle : Costumier, Décorateur de théâtre ; Perruquier-posticheur ; Arts

Plus en détail

Conducteur. de Taxi CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE 2004-2005

Conducteur. de Taxi CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE 2004-2005 Conducteur de Taxi CRÉATION ET DÉVELOPPEMENT DE L ENTREPRISE 2004-2005 la collection Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38 95 - mcbg@tele2.fr - www.memometier.com

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 parrainé par MNRA, la mutuelle des artisans PRÉAMBULE A l occasion du salon Les Fèvres 2015 qui se déroulera les 16, 17 et 18 octobre prochain dans l enceinte

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier?

L ARTISANAT. Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? L ARTISANAT Vous êtes artisan et vous recherchez un local d activité adapté à votre métier? CBRE, le numéro un mondial en conseil immobilier d entreprise vous propose une sélection de locaux d activités

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie,

NOR: PMEA0420017D. Version consolidée au 5 août 2011. Sur le rapport du ministre d Etat, ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 5 août 2011 DECRET Décret n 2004-1165 du 2 novembre 2004 relatif aux c onseils de la formation institués auprès des chambres de métiers et de l artisanat de région, des chambres régionales de métiers

Plus en détail

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE

LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE LES EGCiales 2011 CONCOURS NATIONAL DE NEGOCIATION COMMERCIALE A L ESC SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Communiqué de presse Fiche technique du concours Présentation du réseau EGC Les partenaires

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010

RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 SOMMAIRE I. PRESENTATION DU FAFCEA... P3 II. PRiORITES ET MODALITES DE PRISES EN CHARGE DU FAFCEA EN 2010... P4 III. L ACTIVITE EN 2010... P8 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA Le Fonds

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

Introduction : Les métiers du bâtiment

Introduction : Les métiers du bâtiment Introduction : Les métiers du bâtiment Le jeudi 13 Janvier 2011, nous avons visité le CFA d Agnetz plusieurs métiers nous ont été présentés : Carreleur, Peintre, Menuisier, Plaquiste, Maçon, Plombier,

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE

TAXE D APPRENTISSAGE NOUVELLE RÉGLEMENTATION 2015 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES Des CCI partout en France, une CCI près de chez vous pour vous simplifier la taxe. À L ÉCOUTE AU QUOTIDIEN Nos conseillers vous renseignent

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

es dirigeants arantie chômage Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi

es dirigeants arantie chômage Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi arantie chômage es dirigeants Une solution simple et complète pour s assurer le maintien d un revenu fixe en cas de perte d emploi L assurance n est plus ce qu elle était. la meilleure protection en cas

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

envisagez-vous d exercer?

envisagez-vous d exercer? Quelle activité envisagez-vous d exercer? UN DES PARAMÈTRES IMPORTANTS dans le choix d un statut juridique est la nature même de l activité. Est-elle commerciale, artisanale, industrielle ou civile? Certaines

Plus en détail

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1

Le guide de l apprentissage 2014-2015. Page 1 Le guide de l apprentissage 2014-2015 Page 1 Bienvenue au CFA Sport et Animation Rhône-Alpes Le CFA* Sport et Animation Rhône-Alpes est, depuis 1996, l acteur régional unique de la formation par l apprentissage

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Schéma Directeur de l Artisanat

Schéma Directeur de l Artisanat Schéma Directeur de l Artisanat Rapport d étape Actions 2010-2012 Nouvelle-Calédonie Conseille, accompagne, soutient les artisans Mot du Président Introduction 53 % des objectifs du Schéma Directeur réalisés

Plus en détail

Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015

Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015 Livret descriptif du CQP Concepteur 3D bijouterie / joaillerie (CAO/DAO) janvier 2015 Les C.Q.P. Qu est-ce le C.Q.P.? Le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) est une reconnaissance professionnelle

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3015 Convention collective nationale IDCC : 1561. CORDONNERIE MULTISERVICE ACCORD

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle La lettre du N 4 Décembre 2005 La réforme de la formation professionnelle La formation professionnelle est un moyen de développer rapidement et efficacement les compétences des hommes et des femmes de

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE

CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE CONTRAT D APPRENTISSAGE : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

Journée départementale de la création d entreprise

Journée départementale de la création d entreprise Dossier de presse Journée départementale de la création d entreprise Une journée pour tester son projet page 1 Le programme page 2 Des rencontres virtuelles page 3 Les chiffres de l artisanat page 4 à

Plus en détail

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP

réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP réponses à vos questions sur la protection sociale du BTP Guide réalisé par PRO BTP en partenariat avec la FFB «Ce guide est destiné aux futurs créateurs et à tous ceux qui se sont déjà lancés dans l aventure

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART LORRAINE LORRAINE IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART INSTITUTIONNELS Conseil Régional Président Jean-Pierre MASSERET Mission Métiers d Art Terre de Lorraine Christophe DE LAVENNE 11,

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS

sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS sourstrsoavaillependants NON EMPLOYEURS Source d infos : ANSP ( Agence National de Services à la Personne )du 16 décembre 2008 TRAVAILLEURS INDEPENDANTS NON EMPLOYEURS En tant que travailleur indépendant

Plus en détail

Club Qualité Apprentissage

Club Qualité Apprentissage Club Qualité Apprentissage DOSSIER DE PRESSE Lundi 16 juin 2003 Contact presse : Valérie Charrière-Villien Tél. 04 72 40 58 37 charriere@lyon.cci.fr SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Le Club Qualité Apprentissage

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 Loi de finances rectificative 2013 du 29 décembre 2013 Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, l emploi et la démocratie sociale Loi de finances

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business?

Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? présente Vous êtes à la tête d une petite entreprise et vous souhaitez booster votre business? Vous avez créé récemment votre start-up et vous cherchez des soutiens pour accélérer votre croissance? Vous

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Nomenclature des métiers d art :

Nomenclature des métiers d art : Nomenclature des métiers d art : Liste officielle des métiers d art publiée au JO le 27 décembre 2003 et consultable sur http://www.metiersdart-artisanat.com Domaine Métier Spécialité 1 Art floral Fabricant

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DEMANDE DE SUBVENTION 2015 1, place François MITTERRAND 90100 DELLE Tel : 03.84.36.66.66 Fax : 03.84.36.66.67 Date de remise : avant le 2 mars 2015 CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION : Dossier reçu le : N de dossier : DEMANDE DE SUBVENTION

Plus en détail

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère

Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Le parcours du télétravailleur indépendant en Lozère Télétravail, coworking, travail indépendant : quels cadres (1/2)? Bibliographie : Guide de l auto-entrepreneur du RSI http://www.lautoentrepreneur.fr/

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail