La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir"

Transcription

1 La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir

2 «Tout s écoule, tout change», disaient les Grecs dans l Antiquité. Une maxime qui reflète la complexité croissante du monde des affaires. Mais qu en est-il du classique romain, tout aussi connu, «nil novi sub sole» (rien de neuf sous le soleil)? Paradoxe insoluble ou reflet des défis de la réalité quotidienne? En ce qui concerne l univers de la comptabilité, il s agit sans aucun doute de la seconde option. D une part, les comptables et experts-comptables doivent maîtriser des règles, des techniques et des conditions qui ne cessent d évoluer. D autre part, ils veillent à la continuité et à la cohérence des informations dont les organisations ont besoin pour progresser. Ce qui explique pourquoi, comme dans bon nombre de civilisations anciennes, les comptables et experts-comptables jouent aujourd hui un rôle clé dans la vie économique. Les comptables et experts-comptables possèdent une compétence essentielle depuis des millénaires : ils mobilisent et perfectionnent des techniques qui leur permettent de s adapter à des prescriptions, à des environnements de travail, à des modèles commerciaux et à des règles sociales en constante évolution. Pourtant, certains prétendent que cette discipline professionnelle serait bel et bien sur le déclin. L ordinateur prendrait le relais et rendrait toute intervention humaine superflue! Et ce n est pas la seule hypothèse qui remette en question la place de la comptabilité. Ces affirmations ont fourni matière à l élaboration de ce livre blanc à l occasion du vingtième anniversaire d Accountemps en Belgique (2010). Les comptables et experts-comptables possèdent une compétence essentielle depuis des millénaires La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 2

3 L opinion des professionnels du métier! Ont participé à cet entretien : Chris Buyse, CFO chez Thrombogenics. Peter Deelen, directeur Accounting & FSSC chez Agfa Graphics S.A. Francis Deraedemaeker, Head of Accounting & Treasury chez Fortis Real Estate S.A. Chris Leyssens, directrice de Robert Half International. Henk Rogiers, CFO du Kinepolis Group. Sofie Schoofs, assistante chez BDO Hasselt. Vincent van den Bulck, expert-comptable et associé chez BDO. Patrick Vanderperre, professeur de comptabilité à la HUB et collaborateur externe du service d étude de SBB Accountants. Membre de la commission de stage de l IEC. de g. à dr. Chris Buyse Peter Deelen Francis Deraedemaeker Chris Leyssens Henk Rogiers Sofie Schoofs Vincent van den Bulck Patrick Vanderperre Comme dans bon nombre de civilisations anciennes, les comptables et experts-comptables jouent aujourd hui un rôle essentiel dans la vie économique La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 3

4 Un métier qui a de l avenir Que pense Chris Leyssens de cette affirmation : les comptables et experts-comptables sont-ils voués à devenir inutiles? En tant que directrice de Robert Half International, elle connaît le métier et la carrière mieux que personne. «Les logiciels financiers et les applications ERP reprennent effectivement de plus en plus de tâches liées aux transactions. Cela est dû à la fonctionnalité croissante des progiciels, mais aussi au fait que les entreprises introduisent de plus en plus de processus end-to-end. Un ordre d achat correctement enregistré par la production, les ressources humaines, l informatique ou n importe quel autre service peut ainsi bénéficier d un traitement administratif fluide, de la réception de la livraison à l approbation de la facture et au paiement final. Est-ce une menace pour le travail, et donc pour la fonction et l avenir des métiers comptables? C est plutôt un avantage, car les autres services font de plus en plus souvent appel aux comptables et experts-comptables. L automatisation et l intégration des processus permettent de libérer du temps pour répondre à cette demande.» «Ce n est pas la première fois que l on annonce la disparition de la classe financière intermédiaire», déclare Peter Deelen, directeur Accounting & FSSC chez Agfa Graphics S.A. à Mortsel. «Personnellement, je constate l évolution inverse. La comptabilité et les tâches financières associées (par exemple l élaboration des comptes analytiques) fournissent en effet la matière première des informations de gestion. Ces informations sont pratiquement diffusées dans tous les services, ce qui incite l ensemble des collaborateurs à faire appel à la comptabilité. Le service financier a donc tout à gagner à ce que les ordinateurs prennent en charge plus de tâches transactionnelles.» Ce n est pas la première fois que l on annonce la disparition de la classe financière intermédiaire La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 4

5 Rôle de liaison Chris Buyse, CFO de Thrombogenics, ne pense pas que les comptables risquent de se faire remplacer par les ordinateurs. Au contraire, il s attend même à ce que leur rôle de soutien se renforce. «Ils agissent plutôt comme des éléments de liaison entre les différents départements. On peut déjà l observer dans des organisations plus petites. L expert-comptable y fait office d expert généraliste et fait souvent appel à des spécialistes externes en fonction des besoins.» Vincent van den Bulck, expert-comptable et associé chez BDO, est entièrement d accord. Il compare l expert-comptable à un médecin de famille. «Tout comme le meilleur généraliste est au courant des antécédents et des conditions de vie de ses patients, l expert-comptable connaît l approche spécifique de l entreprise et l environnement de travail de ses collaborateurs. Les spécialistes externes doivent souvent s appuyer sur sa connaissance pour pouvoir mener leur mission à bien.» Aujourd hui, lorsqu il s agit d initiatives et d analyses importantes, des services tels que le marketing, la R&D, les RH, la production ou la vente ont tendance à impliquer spontanément le département financier. De ce fait, le terrain de la comptabilité s est considérablement étendu, ce qui exige une connaissance d autres thèmes, mais aussi une bonne dose de sens des affaires. Qui plus est, il s agit de plus en plus de missions clairement définies. «Que ce soit au sein des entreprises ou dans les bureaux de comptabilité, il faut impérativement suivre les dossiers de A à Z», explique Patrick Vanderperre, professeur de comptabilité à la Hogeschool- Universiteit Brussel (HUB), qui possède également une grande expérience pratique en tant qu expertcomptable. «Les métiers comptables doivent donc être familiarisés avec différents marchés pour pouvoir gérer les conséquences de cette place plus centrale dans l organisation.» Henk Rogiers, CFO du Kinepolis Group, est lui aussi convaincu du rôle de liaison de la comptabilité dans le monde des affaires. C est la raison pour laquelle son organisation a rapatrié ses comptables et experts-comptables vers le siège central. «Le fait de réunir les savoir-faire de nos collaborateurs au sein d une seule équipe nous permet d offrir un service de meilleure qualité. Le travail en équipe renforce la disponibilité du service de comptabilité.» La suppression des comptables sur site et le regroupement des ressources au sein d une organisation centrale ont permis aux membres de l équipe d augmenter leur valeur ajoutée grâce à des contacts plus fréquents avec leurs collègues du service financier ou commercial. Tout comme le meilleur généraliste est au courant des antécédents et des conditions de vie de ses patients, l expert-comptable connaît l approche spécifique de l entreprise et l environnement de travail de ses collaborateurs La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 5

6 Communication et contenu Par définition, une meilleure collaboration et des contacts professionnels favorisent la communication. Et même si la concertation repose toujours sur les connaissances et le contenu, les relations humaines jouent aussi un plus grand rôle qu il y a une vingtaine d années pour les métiers de la comptabilité. «Les comptables et experts-comptables doivent avoir un meilleur sens du contact qu autrefois», a compris Peter Deelen, qui a complété sa formation financière par des études de marketing. Il préfère parler de sens du contact, plutôt que de communication, parce que ce terme décrit mieux le besoin et risque moins de tomber dans l exagération. «Ils ne doivent pas devenir des pros de la com ou du marketing. Il est plus important de pouvoir travailler en équipe avec d autres services et de pouvoir s adresser clairement à ces collègues à propos de leur domaine de spécialité.» Forte de ses contacts fréquents avec les diplômés des hautes écoles et des universités, Chris Leyssens exprime la même préférence. «Il est difficile de trouver le bon équilibre entre le contenu et les compétences sociales nécessaires dans l environnement de travail actuel», confirme-t-elle. «À une époque, cet équilibre semblait quelque peu perdu. En dernière année, une bonne partie de l attention était focalisée sur les aspects de développement personnel, comme la communication», renchérit Patrick Vanderperre. «Aujourd hui, c est différent. Le plan de formation est fonctionnel, l accent est mis sur le contenu. Même si la mentalité actuelle joue aussi un rôle, car l étudiant moyen maîtrise mieux la langue et le relationnel que les générations précédentes.» Sofie Schoofs, tout juste engagée au poste d assistante chez BDO à Hasselt, le confirme dans la pratique. Elle a terminé ses études d expert-comptable fiscaliste à la Provinciale Hogeschool Limburg en 2008 et a délibérément choisi de travailler comme expert-comptable. Sofie Schoofs se souvient avec satisfaction de son stage effectué en France, qui lui a permis de s affirmer et de prouver son intérêt pour les contacts internationaux. Mais parce que le contenu prime, elle a décidé de suivre une formation complémentaire post-baccalauréat en «Tax and Management Accounting» afin d être encore mieux préparée pour entrer sur le marché du travail. «Ce contenu complémentaire s est révélé utile, car la technicité de mes formations m est d une aide précieuse.» Nouvelle venue dans le métier, Sofie Schoofs se félicite de son choix : «Le travail en équipe, la diversité des tâches et des dossiers, et le fait de pouvoir apprendre de mes collègues Mon job est réellement passionnant!» La mentalité actuelle joue aussi un rôle, car l étudiant moyen maîtrise mieux la langue et le relationnel que les générations précédentes La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 6

7 Mais le grand public sait-il tout cela? Qu en est-il de l image de la formation et de la profession? «La seule chose qui m agace encore parfois après vingt ans de carrière», concède Vincent van den Bulck, «c est la mauvaise image que l on se fait de notre spécialité. Les jeunes se font manifestement une fausse idée de la dynamique et des possibilités de carrière dans la comptabilité.» Pourtant, d après Patrick Vanderperre (HUB), les effectifs d étudiants ont augmenté avec l arrivée d élèves issus de filières techniques et professionnelles, ce qui indique une amélioration globale de l image du métier. «Mais il faut en effet améliorer l information sur le contenu du travail et les possibilités. Les candidats ont notamment tendance à sous-estimer les potentialités qui s offrent à eux après la formation, ce qui les pousse à renoncer au profit de formations plus à la mode.» Les jeunes se font manifestement une fausse idée de la dynamique et des possibilités de carrière dans la comptabilité. La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 7

8 Les tendances pour les années à venir Affirmer que la profession est très variée et offre une large palette de possibilités est encore bien en dessous de la réalité. Tous les interlocuteurs s accordent d ailleurs à le dire. «Malgré mes vingt années d expérience, je continue à apprécier la variété, le travail d équipe et les contacts sociaux. D après moi, toutes les tendances indiquent même que le métier devrait devenir encore plus agréable à l avenir, pour autant que ce soit possible!», témoigne Vincent van den Bulck, visiblement enthousiaste. Quelles sont ces tendances? La première tendance est liée à l internationalisation croissante, qui a pour effet d élargir considérablement le domaine de travail. «Même les petites entreprises se lancent dans l international. Les comptables et experts-comptables doivent donc se familiariser avec les techniques commerciales locales. Conséquence : des opérations, des environnements de travail et des contacts plus variés», explique Vincent van den Bulck. Ce qui n implique pas nécessairement plus de complexité, mais plus de diversité. Notamment parce que les comptables et experts-comptables doivent aider leurs collègues de l administration du personnel, de la production et des autres départements à établir et à interpréter les chiffres de l étranger. D après Francis Deraedemaeker, Head of Accounting & Treasury chez Fortis Real Estate S.A., le domaine de travail devient de plus en plus complexe. «Les métiers de la comptabilité gèrent les dossiers de A à Z. La méthode de comptabilisation de certaines transactions peut avoir des répercussions décisives sur la représentativité des rapports et sur le statut fiscal (par ex. en ce qui concerne les amendes évitables) à un moment ultérieur. Nous sommes donc obligés de prendre en compte de plus en plus d aspects différents lors du traitement comptable.» Chris Buyse insiste sur la question de la conformité. «Ce travail exige une grande précision. Avec la gestion des délais, c est l une des compétences essentielles des comptables et expertscomptables. Dans ce domaine, la direction de l entreprise s appuie sur le département financier», déclare le CFO de Thrombogenics, qui possède une grande expérience internationale. La comptabilité veille donc à la conformité de l administration financière et à l établissement des rapports en la matière. «Et attention, la matière peut être très vaste. Les rapports annuels et les autres documents obligatoires contiennent de nombreuses informations qui ne sont pas financières au sens strict, mais qui doivent néanmoins être correctes.» Avec la gestion des délais, la précision est l une des compétences essentielles des comptables et experts-comptables La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 8

9 Une autre tendance concerne le développement rapide de la numérisation et l intégration croissante des processus. Il suffit de penser par exemple à l automatisation des processus de commande ou à la facturation électronique. «L ère de la facturation électronique approche à grands pas», estime Henk Rogiers de Kinepolis. «Bientôt, beaucoup plus d opérations pourront être effectuées par la voie électronique. Et cela sera même nécessaire, car c est le meilleur moyen d allier excellente qualité des départements financiers, maîtrise des coûts et rapidité.» Certains s attendent à ce que les départements financiers qui sont incapables de fournir un service de qualité pour un faible coût de fonctionnement doivent se résoudre à sous-traiter. Mais nous vous en dirons plus à ce sujet dans les paragraphes qui suivent. D après plusieurs de nos interlocuteurs, l accélération de la numérisation pourrait rendre moins visibles un nombre croissant d étapes du processus. De ce fait, la plupart des collaborateurs et des utilisateurs perdraient ainsi leur vue d ensemble. Henk Rogiers, notamment, s attend à ce que les directions d entreprises et les cadres se reposent sur les connaissances des comptables et expertscomptables. Les meilleures organisations pourraient choisir de déléguer la responsabilité des processus à leur département financier dans le but de réduire la complexité. L augmentation de la numérisation présenterait donc un double avantage : d une part, de meilleures performances pour l organisation et, d autre part, une véritable simplification. Tendance suivante : la nécessité de conserver une vue d ensemble pour compenser la spécialisation croissante au sein des entreprises. Cette évolution reflète la pression d une société économique de plus en plus complexe, mais aussi le rôle plus central du département financier, dont les attributions sont désormais plus larges (gestion des risques, participation à la gestion du changement, fonction de supervision dans la budgétisation et les prévisions financières ). C est justement pour cela que les métiers de la comptabilité doivent conserver une vue globale de l entreprise. Ils devront l exploiter pour informer et assister les autres services et départements dans le cadre du travail par projet, mais aussi pour fournir des informations ou des avis spécifiques à certains managers. Comme d autres, Peter Deelen et Henk Rogiers pensent que la sous-traitance motivée uniquement par des raisons de coûts devrait régresser au bénéfice des centres de services partagés ou «shared service centers» (SSC) de proximité. Pourquoi? Pour une meilleure qualité des processus financiers et du reporting. Les comptables et experts-comptables sont à la source des informations que l équipe de direction utilise pour prendre ses décisions de gestion. Plus grandes seront la qualité de ces informations, la capacité du service financier à les combiner et la rapidité avec laquelle elles seront fournies, plus les décisions stratégiques seront efficaces. Mais la qualité est étroitement liée à la connaissance spécifique de l activité. Un centre de services financiers a l avantage de beaucoup mieux maîtriser le domaine que n importe quel sous-traitant, lointain ou non. Pour beaucoup, la sous-traitance exclusivement basée sur le coût, qui génère des chiffres à très bas prix, ne permettrait pas de produire des analyses directrices. L ère de la facturation électronique approche à grands pas. C est le meilleur moyen d allier qualité, maîtrise des coûts et rapidité La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 9

10 La cinquième tendance est liée au renforcement de l impact direct de la comptabilité sur le résultat. Au-delà du strict minimum, qui consiste à fournir des chiffres exacts en temps utile, les métiers de la comptabilité vont de plus en plus souvent générer un bénéfice supplémentaire. Par exemple, si le service financier détecte des fuites de revenus et y met un terme sans délai, le résultat va nécessairement augmenter. S il structure efficacement les différents types de coûts et veille à faire une clôture rapide, il sera mieux en mesure d identifier et d éliminer un poste de dépenses devenu incontrôlable en prenant des mesures adéquates de réduction des coûts, ce qui aura pour effet immédiat d améliorer le résultat final. «La comptabilité ne doit pas se limiter aux seules écritures», déclare également Francis Deraedemaeker. «Plus elles sont élaborées avec précision, meilleurs sont les rapports, et donc aussi les prévisions. Une bonne planification des flux financiers permet de mieux cerner les besoins en financement, ce qui implique généralement l obtention de meilleures conditions.» La sixième tendance suscite la controverse. Du fait de la place plus centrale de la comptabilité au sein des organisations, Chris Buyse s attend à ce que la fonction du comptable ou de l expert-comptable se confonde avec celle du contrôleur. Peter Deelen partage cette idée. Il observe que les responsables commerciaux font de plus en plus souvent spontanément appel aux métiers de la comptabilité dans le cadre de «business analyses» et de discussions. Dans ce contexte, ne serait-il pas logique de franchir le pas vers la fourniture de conseils proactifs, ce qui relève typiquement de la fonction du contrôleur? Henk Rogiers n est pas de cet avis. «Permettez-moi d utiliser une analogie avec le monde des rallyes automobiles. Le responsable de la comptabilité est la personne qui, avec le concours de ses collaborateurs, connaît parfaitement le «moteur financier» de l entreprise. À l exemple du monteur, l expert-comptable mobilise ses connaissances techniques pour régler le moteur de la voiture. Autrement dit : pour optimiser les processus financiers. Le contrôleur, quant à lui, conseille les responsables commerciaux. Il fait office de copilote et accompagne le conducteur tout au long du parcours. Il s agit donc de deux professions totalement différentes, avec des attributions distinctes.» Pratiquement tous nos interlocuteurs s accordent toutefois sur la nécessité, pour les comptables et experts-comptables, de dépasser de plus en plus les limites de leur spécialité à l avenir. Pour cela, ils se basent sur le fait que dans un nombre croissant d organisations, le CFO est ou va devenir le bras droit du chef d entreprise. Tandis que le directeur général se concentre sur l environnement externe des relations commerciales et de la vente, il/elle compte sur le CFO pour atteindre les objectifs stratégiques au sein de l organisation. En règle générale, ce travail passe par la réalisation de projets, pour lesquels le CFO va à son tour se reposer sur son équipe. Les comptables et experts-comptables vont donc jouer un rôle plus actif dans le travail par projet, et même diriger des groupes de travail. Une bonne planification des flux financiers permet de mieux cerner les besoins en financement, ce qui implique généralement l obtention de meilleures conditions La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 10

11 Bon, meilleur, le meilleur En résumé, même si seules quelques-unes de ces tendances devaient se confirmer, le métier de comptable et d expert-comptable offrira si possible encore plus d opportunités de carrière et de diversité dans les années à venir. Dans quelle mesure le bagage nécessaire va-t-il devoir évoluer? Sera-t-il plus lourd, ou simplement différent? Quelles sont les spécificités d un comptable ou d un expert-comptable performant? Pour les connaisseurs, cette dernière question est mal formulée. Il n existe en effet pas de description de fonction standard pour les comptables et experts-comptables. Il ne peut donc pas non plus y avoir de profil unique. «Dans la mesure où de plus en plus d étudiants optent pour des formations technico-financières comme la comptabilité, le profil des diplômés se diversifie inévitablement», explique Patrick Vanderperre. «Qu il s agisse des employeurs ou des diplômés, tous fondent leurs choix sur leurs spécificités individuelles et sur les besoins du marché. Grâce à la grande diversité des environnements de travail, il y en a pour tous les goûts. Ce qui semble idéal dans une organisation peut être moins important dans une autre.» «Certaines spécificités professionnelles de base s appliquent évidemment à tous les comptables et experts-comptables», croit savoir Chris Leyssens après toutes ces années passées au service des entreprises et des candidats. «Qu ils intègrent une entreprise ou un bureau de comptabilité, ils doivent encore et toujours posséder une base technique solide. Une bonne capacité de raisonnement logique et de réflexion en termes de processus représente une deuxième exigence générale.» Qu en est-il de la personnalité du comptable ou expert-comptable? Existe-t-il un environnement prédestiné, par exemple pour le choix de travailler dans une entreprise ou dans un bureau de comptabilité? «Ce choix est formulé de manière trop restrictive, car la grande diversité qui caractérise le domaine financier se traduit par la grande variété des environnements de travail, pour les débutants comme pour les professionnels expérimentés», estime la directrice de Robert Half International. Certaines personnes préfèrent la variété des tâches qu offrent typiquement les PME. D autres choisissent la combinaison de technicité et de contacts avec la clientèle en intégrant un bureau de comptabilité. Ceux qui se passionnent pour la dimension internationale trouveront leur bonheur dans des groupes Quelles sont les spécificités d un comptable ou d un expert-comptable performant? La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 11

12 d exportation de petite ou de grande envergure. Si l attachement au produit est important, il peut être indiqué d opter pour l industrie ou pour un prestataire de services spécialisé, comme une banque.» Conclusion : il existe suffisamment d environnements différents offrant une combinaison d éléments susceptibles de satisfaire les débutants ou de permettre aux professionnels chevronnés de progresser encore davantage, éventuellement par le biais d un passage en externe. Au-delà de celles décrites par Chris Leyssens, quelles sont les autres aptitudes que nos interlocuteurs jugent importantes chez un comptable ou un expert-comptable? «Le fait qu une personne se familiarise avec le domaine de travail de l entreprise, y compris la réglementation», dit Peter Deelen, ce qui correspond bien à la mission de conformité. D après Chris Buyse, un bon comptable ou expertcomptable doit aussi savoir prendre des initiatives (ce qui s inscrit parfaitement dans la tendance relative au travail par projet) et avoir à cœur d améliorer l efficacité. Vincent van den Bulck complète en décrivant la visée du bureau de comptabilité : «Le bon comptable est objectif et honnête avec ses clients. Il ou elle doit pouvoir s adapter aux nombreux types de clients externes, ce qui exige une bonne capacité d écoute.» Le respect des délais, la gestion du stress et l esprit d équipe figurent également sur la liste de tous nos interlocuteurs, y compris celle d une débutante comme Sofie Schoofs. Plus encore que les autres, Henk Rogiers insiste sur le fait que les comptables et experts-comptables doivent être des facilitateurs : des professionnels qui apportent une valeur ajoutée en interprétant les données chiffrées en fonction des besoins de l entreprise. «Mais toujours dans le souci de l efficacité et de la maîtrise du coût de ce service.» Du haut de ses 40 années d expérience, Francis Deraedemaeker nous a résumé sa vision des choses : «Je trouve surtout important que les comptables et experts-comptables puissent travailler de manière autonome. Ils n ont pas besoin de beaucoup de soutien mais en cas de problème ou de risque important, ils doivent venir spontanément discuter et demander conseil à leur responsable.» Il apprécie également que ces professionnels voient au-delà de leur propre domaine de spécialité. «En tenant compte des défis auxquels sont confrontés les autres services, ils peuvent éviter pas mal de confusion ou même de frustration à leurs collègues. Pour ce faire, ils doivent prendre contact de manière proactive avec les services concernés lorsque des transactions ou des options comptables risquent d avoir des répercussions sur ceux-ci.» Les comptables et experts-comptables sont des professionnels qui apportent une valeur ajoutée en interprétant les données chiffrées en fonction des besoins de l entreprise La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 12

13 Conclusion Les participants à ce livre blanc sont unanimes : la profession de comptable ou d expert-comptable est extrêmement variée et donc passionnante. C est une conséquence directe de la grande diversité des entreprises concernées et de la forte implication dans le quotidien de l organisation tout entière. Les professionnels qui optent pour une carrière dans la comptabilité trouveront sans aucun doute ce qu ils cherchent. Tous les interlocuteurs expliquent d ailleurs leur choix avec enthousiasme, même si certains ont entre-temps choisi d occuper un poste de direction. En plus de la variété des tâches, ils soulignent la multiplicité des opportunités de carrière, qui devrait encore augmenter d après eux. Aujourd hui, la comptabilité nécessite encore une bonne dose de technique. Ceux qui entrent dans la profession doivent donc avoir la passion des chiffres et de la thématique financière dans le monde de l entreprise. Les comptables et experts-comptables ne doivent pas non plus craindre les responsabilités. Car l époque du travail de bureau statique et solitaire est depuis longtemps révolue. Ceux qui travaillent dans le domaine font désormais partie intégrante de la vie des affaires. Leur travail a évolué et ne se limite plus à la simple administration financière. Notamment parce qu ils sont devenus de véritables fournisseurs d informations, les professionnels de la finance jouent aujourd hui un rôle pleinement actif dans les opérations de gestion journalière. Et il semble bien que leur implication soit vouée à se renforcer encore davantage. D une part parce que les entreprises, sous l influence de nombreuses parties prenantes, dont les pouvoirs publics, ont de plus en plus besoin de connaissances financières commerciales pour les besoins de leur administration. D autre part parce que l orientation vers les résultats exige une bonne compréhension des chiffres, et donc des conseils spécialisés. C est la raison d être de la tendance actuelle qui préconise que les comptables et experts-comptables, en plus de posséder de solides connaissances techniques, misent davantage sur des compétences personnelles telles que la maîtrise des langues et la communication, prennent une place plus importante dans les processus de changement et conservent une vue d ensemble. Ceux qui seront bien préparés dans ce sens se verront sans aucun doute proposer d excellentes opportunités professionnelles, mais aussi des défis passionnants. La profession de comptable ou d expertcomptable est extrêmement diversifiée et passionnante. L époque du travail de bureau statique et solitaire est depuis longtemps révolue! La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 13

14 Impact et image L expérience des participants à ce livre blanc élaboré à l occasion du 20e anniversaire d Accountemps montre que les comptables et experts-comptables envisagent leur métier avec enthousiasme. Dans les entreprises, ils sont spontanément impliqués dans les activités opérationnelles comme dans le processus décisionnel. Cette reconnaissance est un facteur de motivation important pour les nouvelles recrues, mais aussi pour les professionnels chevronnés qui ont contribué à cette publication. Dans le monde de l entreprise, ces experts financiers bénéficient donc d une image positive. Certains d entre eux sont cependant irrités par la mauvaise image qui circule auprès du grand public. Si cette représentation totalement dépassée ne semble avoir aucune origine évidente à première vue, elle explique toutefois pourquoi un certain nombre ne s engagent pas dans cette voie professionnelle. C est regrettable, car il existe un réel besoin de comptables et d experts-comptables qualifiés. Cela signifie surtout que les organisations professionnelles, les instituts de formation, les employeurs et les décideurs politiques ont un rôle à jouer dans les «relations publiques» de la profession. La diffusion d une image correcte ne pourra qu être bénéfique pour toutes les parties concernées. Plus de 20 ans d expérience! Accountemps fête ses 20 années de présence sur le marché belge ( ). Depuis le lancement de ses activités, la société privilégie une approche ciblée sur la sélection de professionnels comptables et financiers. Forte de cette approche spécialisée, Accountemps maîtrise son marché mieux que personne. Les managers à la recherche de ressources pour leur département financier savent qu Accountemps comprendra et transposera leurs besoins pour leur proposer les meilleurs collaborateurs. Les comptables et autres experts financiers à la recherche de nouveaux défis professionnels ne trouveront nulle part ailleurs autant d offres d emploi, de conseils et de possibilités d accompagnement dans leur spécialité. Accountemps : depuis plus de 20 ans, le plus grand spécialiste du travail temporaire pour profils comptables et financiers Le logo Accountemps en 1990 La comptabilité, plus que jamais un métier d avenir 14

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées

La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées La business intelligence pour une meilleure visibilité sur l activité et des décisions plus avisées 3 Sommaire Introduction 3 Introduction 5 Défi à relever : le surplus de données 6 Quatre aspects essentiels

Plus en détail

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT 2 A PROPOS Il existe de nombreux critères afin de devenir une entreprise prospère et compétitive

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Un concept central aujourd hui : les compétences dans le monde du travail

Un concept central aujourd hui : les compétences dans le monde du travail Introduction Un concept central aujourd hui : les compétences dans le monde du travail En devenant une notion clé de la gestion des ressources humaines, le concept de compétence a progressivement élargi

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne IBM Software Business Analytics IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne 2 IBM Cognos - FSR Automatisation des processus de reporting interne IBM Cognos Financial Statement Reporting

Plus en détail

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé

Les défis du développement du gouvernement électronique. Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé Les défis du développement du gouvernement électronique Par Edwin Lau Résumé par Gérard Mongbé La révolution numérique a engendré une pression sur les gouvernements qui doivent améliorer leurs prestations

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

Management development et mobilité

Management development et mobilité Daniel Held : Management development et mobilité Paru dans : Persorama, no 4, 1996 sous le titre «Devoir apprendre en permanence». Résumé Le Management development connaît aujourd hui des remises en question

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité»

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Ron Lamb Président, Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Lorsque le calme

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM CHAPITRE 8 l S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM évolution des attentes ne cesse de pousser les entreprises

Plus en détail

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition

Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition Comment... Mettre à profit toute l expertise d un Manager de Transition À Propos De Management Resources 2 Definir Vos Besoins 4 Tirer Profit Du Potentiel D un Manager De Transition 5 Une Relation Réussie

Plus en détail

Introduction. Pourquoi ce livre?

Introduction. Pourquoi ce livre? Introduction Pourquoi ce livre? La gestion de projet est un processus à la fois courant et complexe de nos organisations. Courant car la culture du travail en «mode projet» fait partie du vocabulaire et

Plus en détail

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe

Groupe d experts-conseils de Solutions de décision. Solutions de pointe pour entreprises de pointe Groupe d experts-conseils de Solutions de décision Solutions de pointe pour entreprises de pointe Vue d ensemble Les entreprises d aujourd hui font face à de nombreux défis. Problèmes Tandis que le comportement

Plus en détail

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement

Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Credit Suisse Invest Le nouveau conseil en placement Vos besoins au centre Credit Suisse Invest Mandate Expert Partner Compact 2 / 20 4 Des arguments qui font la différence Profitez d un conseil en placement

Plus en détail

Comparateur de prix et Guide de voyages

Comparateur de prix et Guide de voyages Comparateur de prix et Guide de voyages Dossier de Presse Septembre 2009 CONTACT PRESSE Agence Valeur D image Solenn PETITJEAN 04.76.70.93.54-06.24.75.20.82 s.petitjean@valeurdimage.com 3 Historique de

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Voici donc un ensemble de questions piège posées par les recruteurs ainsi que nos conseils pour y répondre au mieux. Quelles sont vos principales

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CA

Exigences en matière d expérience pratique des CA Exigences en matière d expérience pratique des CA 2010 Énoncé de mission de l ICCA Notre mission consiste à renforcer la confiance du public envers la profession de CA en agissant dans l intérêt public

Plus en détail

SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES

SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES SOUMISSION DE LA PART DE HONDA CANADA INC. ET DES SERVICES FINACIERS HONDA INC. AU MINISTÈRE DES FINANCES CONCERNANT LA LOCATION-BAIL DE VÉHICULES INTRODUCTION Honda Canada Inc. et les Services Financiers

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes

LA MÉTHODOLOGIE. 1 re phase : créer un groupe de consultation et de travail. 2 e phase : définir besoins et contraintes LA MÉTHODOLOGIE Choisir une solution informatique pour le traitement de la paye implique de respecter une méthodologie de travail afin de pouvoir comparer efficacement les différents produits existants

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour les prestataires de services : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Le cloud computing : vue d ensemble Les sociétés de services du monde entier travaillent dans un environnement en pleine

Plus en détail

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote

Tout sur le processus CPQ Configure Price Quote Configure Price Quote Comment vendre plus et mieux vos produits et services complexes SOMMAIRE CPQ? Kézaco?. 2 Quand doit-on avoir recours à une solution CPQ? 4 Quelles sont les offres CPQ disponibles?

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Charte du management des risques du groupe La Poste

Charte du management des risques du groupe La Poste Direction de l'audit et des Risques du Groupe Direction des Risques du Groupe Destinataires Tous services Contact Béatrice MICHEL Tél : 01 55 44 15 06 Fax : E-mail : beatrice.michel@laposte.fr Date de

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

financière GESTION MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA

financière GESTION MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA GESTION financière MICROSOFT BUSINESS SOLUTION AXAPTA GESTION FINANCIERE Le module Gestion Financière de Microsoft Business Solutions-Axapta vous aide à développer efficacement votre activité tout en conservant

Plus en détail

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Prof. Dr. Werner DELFMANN Département planification opérationnelle et logistique, Université de Cologne (Allemagne) Dipl- Kfm. Martin

Plus en détail

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance

Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance LIVRE BLANC Le temps est venu d implanter un CRM et un système de gestion de la connaissance Une vision détaillée des fonctions de CRM etde Gestion de Connaissances dansl environnement commercial actuel.

Plus en détail

Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante

Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante LIVRE BLANC Novembre 2010 Gestion de projets et de portefeuilles pour l entreprise innovante accélérer le taux de rendement de l innovation James Ramsay Consultant principal, Gouvernance de la zone Europe,

Plus en détail

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées?

La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? La planification des RH et la dotation en personnel : comment sont-elles reliées? Contexte Nous entendons dire : «La planification des RH constitue le fondement de la dotation en personnel sous la nouvelle

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances

Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale. Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada. kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale Points de vue sur la situation des talents en finances au Canada kpmg.ca/lafonctionfinances Le talent redéfini en fonction de l économie mondiale

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise Article paru dans la revue de l Association des Directeurs de Comptabilité et de Gestion, décembre 2007. Management de transition Une réponse au besoin de sécuriser l organisation financière de l entreprise

Plus en détail

La bonification d impôt pour investissement adaptation de l art 152bis LIR

La bonification d impôt pour investissement adaptation de l art 152bis LIR La bonification d impôt pour investissement adaptation de l art 152bis LIR 1. Le taux de la bonification d impôt pour investissement Le taux de la bonification complémentaire a été ramené de 12 à 10% avec

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI

VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI VOUS RECHERCHEZ UN MANAGER QUI A FOI DANS LES FAITS ET NON DANS LES MOTS? NON OUI Sommaire 2 4 5 5 6 6 7 9 Faire face à une croissance soudaine, remplacer temporairement un cadre supérieur, restructurer,

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Le développement d affaires Notre concept unique d accompagnement à l indépendance

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Tourisme Secteur Sciences humaines et sociales Domaine 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6 Implantation

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR JUILLET 2012 L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MÉTHODOLOGIE Les résultats présentés dans cette étude sont le fruit d une enquête qualitative réalisée en mai-juin 2011 pour mieux cerner la pratique

Plus en détail

Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? Le référentiel de compétences du master en sciences informatiques de l'ucl.

Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? Le référentiel de compétences du master en sciences informatiques de l'ucl. université catholique de louvain louvain-la-neuve, belgique Quel profil pour les futurs professionnels de l'informatique? raisonner théorie appliquer apprendre examens concevoir bachelier référentiel universitaire

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

Programme de partenariat Uniserv

Programme de partenariat Uniserv Programme de partenariat Uniserv La qualité des données par le leader du marché européen. Uniserv est le plus grand fournisseur européen de solutions de qualité des données. Le Data Management combinaison

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Enquête publique ISO 9001 et commentaires français sur le DIS

Enquête publique ISO 9001 et commentaires français sur le DIS Enquête publique ISO 9001 et commentaires français sur le DIS par Dori Nissan Chef de projet en charge de la Commission de Normalisation AFNOR "Qualité et Management" Qu est-ce que l enquête publique et

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 SOMMAIRE I. Introduction 02 II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 III. Présentation de l'association 05 a. Présentation juridique et géographique 05 b. Présentation de

Plus en détail

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNNES ENTREPRISES DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBÉRALES POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

agility made possible

agility made possible DOSSIER SOLUTION Flexibilité et choix dans la gestion d infrastructure Le SI peut-il répondre aux attentes métier face à la complexité croissante des infrastructures et aux importantes contraintes en termes

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

Profession GRAPHISTE INDÉPENDANT. Julien Moya Éric Delamarre

Profession GRAPHISTE INDÉPENDANT. Julien Moya Éric Delamarre Profession GRAPHISTE INDÉPENDANT Julien Moya Éric Delamarre Introduction Graphiste de formation ou autodidacte, professionnel déjà en exercice ou étudiant en fin de cursus, vous avez ouvert ce livre parce

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé Eric, analyste programmeur diplômé d un Master Informatique et aide à la décision Ce fascicule est centré

Plus en détail

Foire aux questions. : Campagne Savoir décider

Foire aux questions. : Campagne Savoir décider Mise à jour : 2009-12-08 Foire aux questions. : Campagne Savoir décider Voici la liste des questions auxquelles vous trouverez réponse dans les pages qui suivent. 1. Pourquoi lancer une nouvelle campagne

Plus en détail

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion QHSE Un développement constant De 1992 à 2012, l IFA de Rambouillet a connu une croissance forte et ininterrompue. Aujourd hui,

Plus en détail

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL»

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» La représentation de l activité des entreprises, dans les normes comptables

Plus en détail

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services

Paroles d expert. ITIL V3, accélérateur de la stratégie de services 33 3 3 3 ITIL V3, accélérateur de la stratégie de Dans le référentiel ITIL V2, les ouvrages Business Perspective, Plan to Implement, et ceux traitant des processus eux-mêmes, ont, à divers degrés, abordé

Plus en détail

L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise

L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise ))))))) CAILLEAU PNEUS PROFIL + ))))))) Secteur : Equipements automobiles Activité : Pièces

Plus en détail

La reddition de comptes

La reddition de comptes Bureau du vérificateur interne Votre référence en gestion, risque et contrôle La reddition de comptes Novembre 2005 TABLE DES MATIÈRES Page 1. Introduction... 1 2. Une définition de la reddition de comptes...

Plus en détail

SERVICES DE SUPPORT CLIENTS. Le support dont vous avez besoin. À tout moment, partout et selon vos préférences.

SERVICES DE SUPPORT CLIENTS. Le support dont vous avez besoin. À tout moment, partout et selon vos préférences. SERVICES DE SUPPORT CLIENTS Le support dont vous avez besoin. À tout moment, partout et selon vos préférences. SERVICES DE SUPPORT CLIENTS D EMC : UNE COMBINAISON UNIQUE DE SPÉCIALISTES, DE PROCESSUS,

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

CV, les clés de la réussite

CV, les clés de la réussite CV, les clés de la réussite Robert Half a recensé les astuces et les méthodes pour rédiger un CV gagnant Premier contact avec le futur recruteur ou employeur (cabinet de recrutement, agence d intérim,

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

Le rôle d un tableau de bord

Le rôle d un tableau de bord CHAPITRE 1 Le rôle d un tableau de bord Introduction «Trop d informations tue l information.» Proverbe japonais Sur le plan théorique, un tableau de bord est un outil de reporting regroupant différents

Plus en détail

GTA : les nouveaux spécialistes des TI

GTA : les nouveaux spécialistes des TI GTA : les nouveaux spécialistes des TI QUÉBEC Date : Lieu : Université Concordia, École de gestion John-Molson www.btmtalentmashquebec.ca Faites partie de nos commanditaires et de nos exposants Chris Drummond,

Plus en détail

Améliorer durablement la qualité de l audit. Juin 2014

Améliorer durablement la qualité de l audit. Juin 2014 Améliorer durablement la qualité de l audit Juin 2014 L enjeu Selon les résultats du plus récent cycle d inspection du Conseil canadien sur la reddition de comptes (CCRC), sur le plan de la qualité de

Plus en détail

Experts-comptables et conseils fiscaux : quo vadis?

Experts-comptables et conseils fiscaux : quo vadis? 3 Profession Experts-comptables et conseils fiscaux : quo vadis? Les tendances dans le secteur financier des professions du chiffre Kristian Vanderwaeren Directeur Tax & Finance Kluwer Professeur HUB Fiscale

Plus en détail

Guide d entretien concernant les secrétaires de l IUT Guide d entretien concernant l assistante de direction

Guide d entretien concernant les secrétaires de l IUT Guide d entretien concernant l assistante de direction Années universitaires : 2006-2007 Introduction I- Présentation générale du métier Polyvalence du métier Qualités requises Avantages et inconvénients Féminisation du métier II- Comparaison secteur privé

Plus en détail

Témoignage client SAP Non-ferreux Campine. Grâce à une intégration des processus axée sur l avenir, Campine est parée pour 100 ans

Témoignage client SAP Non-ferreux Campine. Grâce à une intégration des processus axée sur l avenir, Campine est parée pour 100 ans Témoignage client SAP Non-ferreux Campine Grâce à une intégration des processus axée sur l avenir, Campine est parée pour 100 ans Campine Industry Non-ferreux Products and Services Trioxyde d antimoine,

Plus en détail

Groupe d experts sur les sciences humaines

Groupe d experts sur les sciences humaines Groupe d experts sur les sciences humaines Rapport Le rôle accru des sciences humaines dans le 7 e programme-cadre Le 7 e programme-cadre (7 e PC) marque une nouvelle étape de l inclusion des sciences

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE UN PROJET DE SITE WEB? Typologie des sites web Les sites «vitrines» Les sites de «marque» Les sites «catalogues» Les sites marchands Site web et stratégie commerciale Etapes clés de la

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 IES 3 SOMMAIRE Paragraphes OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 DES PROFESSIONNELS COMPTABLES... 13-18 ENSEIGNEMENT GENERAL... 19 24 Novembre 2006

Plus en détail

Tâches et fonctions types Tâches et fonctions types Tâches et fonctions types Leadership

Tâches et fonctions types Tâches et fonctions types Tâches et fonctions types Leadership Raison d être Raison d être Raison d être Gérer les aspects scientifiques et opérationnels du fonctionnement d un laboratoire de recherche ou d une installation spécialisée qui offre des services d analyse,

Plus en détail

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple)

Votre entreprise Le titre du poste que vous recherchez Le nom du candidat Exemple : Note concernant la candidate Tremblay (exemple) Votre spécialiste en acquisition de talents Symbiose Ressources humaines 514-448-5630 info@symbioserh.net Tabledesmatières NoteconcernantlacandidateTremblay(exemple)...1 Résumédelacandidature(exemple)...2

Plus en détail