Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés"

Transcription

1 Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés Vincent Drobinski 9 novembre 2013 Table des matières 1 Gestion de la qualité Dé nitions & concepts de base Dé nition de la qualité Typologie des coûts liés à la qualité Le contrôle technique traditionnel Le contrôle technique a posteriori Le diagramme de Pareto ou méthode ABC La courbe d apprentissage Evolution du contrôle technique vers la qualité totale La qualité totale Méthodes Les coûts cachés 5 3 Annexes Les normes ISO 9000 : le management de la qualité Diagramme de Pareto Le système poka-yoke Diagramme d Ishikawa La roue du progrès de Deming Le Kaizen : logique et exemples

2 Apporter davantage de qualité au client que la concurrence tout en maîtrisant ses coûts, et faire en sorte qu il s en aperçoive, reste l enjeu majeur de toute entreprise. Enjeux stratégiques : la qualité est une condition de la compétitivité de l entreprise, par la di érenciation et la réduction des coûts ; Enjeux humains : la qualité accroît la sécurité ; elle améliore la satisfaction des travailleurs, c est un facteur de motivation ; Enjeux organisationnels : réduction des stocks car moins de pannes et de défauts ; réduction des délais car moins de temps perdu ; Enjeux technologiques : la complexité de certains équipements exige la plus grande rigueur, la moindre erreur peut avoir des conséquences disproportionnées ; Enjeux écologiques : permet de mieux maîtriser les conséquences de l activité sur l environnement. 1 Gestion de la qualité 1.1 Dé nitions & concepts de base Dé nition de la qualité De nition 1 Selon la norme internationale ISO, la qualité c est l ensemble des caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire des besoins. cf Annexes : normes ISO Typologie des coûts liés à la qualité Coûts de la conformité Coûts de la non-qualité : 1.2 Le contrôle technique traditionnel Le contrôle technique a posteriori Le diagramme de Pareto ou méthode ABC La courbe d apprentissage cf Annexe : diagramme de Pareto Exemple : 2

3 Qtés pdtes cumulées H. cumulées Tps unitaire moyen cumulé a b b/a ,2 ==> Représenter la courbe d apprentissage ; ==> Interprétation? Quand la production double de 10 à 20, le temps unitaire moyen cumulé passe de 100 à 80, donc diminue de 20 %. De même quand la quantité passe de 20 à 40, le temps unitaire moyen cumulé diminue également de 20 % (de 80 à 64). Ainsi on dit que l expérience est de 80 % : lorsque la production double, le temps moyen cumulé diminue de 20 %. 1.3 Evolution du contrôle technique vers la qualité totale La qualité totale Méthodes Di érents outils et méthodes de management de la qualité totale (TQM =Total Quality Management) 1. Le système poka-yoke ou les systèmes détrompeurs cf Annexe 2. Les cercles de qualité 3. Diagramme de relations causales, ou diagramme d Ishikawa cf Annexe 4. La roue du progrès de Deming ou cycle PDCA cf Annexe 5. La logique KAIZEN 6. La méthode des cinq "pourquoi" Exemple 1 : Ma voiture ne démarre pas (le problème) 1. Pourquoi? - La batterie n est pas chargée. 2. Pourquoi? - L alternateur ne fonctionne pas. 3. Pourquoi? - La courroie de l alternateur est cassée. 4. Pourquoi? - J ai dépassé la durée préconisée par le constructeur et la courroie était usée. 5. Pourquoi? - Je n ai pas respecté les préconisations du constructeur = la cause racine 3

4 Exemple 2 : Mes dépenses sont plus élevées que prévues (le problème) 1. Pourquoi? - Je dois payer 10% d impôts en plus. 2. Pourquoi? - Je n ai pas rendu ma déclaration à temps. 3. Pourquoi? - Je n avais pas toutes les informations nécessaires sur mon patrimoine. 4. Pourquoi? - Je n ai pas fait évaluer certains biens hérités par expert. 5. Pourquoi? - Je n ai pas trouvé d expert à temps. (la cause première). Exemple 3 : L équipementier automobile Delphi a développé une méthode 5Wx3H (5 Whys, 3 Hows), qui interroge 5 fois le problème et ses causes successives, comme dans les exemples ci-dessus, mais en ajoutant une dimension supplémentaire, le "Comment"... Le questionnement d un problème devient : 1. Pourquoi ce problème est-il apparu? (recherche des causes d apparition) Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi ce problème n a-t-il pas été détecté? (recherche des causes de non détection) Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi le système mis en place a-t-il permis l apparition de ce problème? (causes système, renvoyant au manque d anticipation et aux méthodes de prévention type AMDEC) Pourquoi? Pourquoi? La méthode QQOQCP Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Pourquoi? En gestion on rajoutera souvent Combien? 8. L analyse de la valeur L analyse de la valeur a vu le jour dans les années 50 aux USA chez General Electric et introduite en France dans les années 60. C est une méthode qui analyse un produit et cherche à l améliorer en vue d en augmenter son utilité et d en diminuer son coût. Valeur = (satisfaction de la fonction pour laquelle la produit a été conçu) / (coût du produit) L analyse de la valeur cherche à obtenir au moindre coût les seules fonctions nécessaires et jugées utiles d un produit, tout en améliorant la qualité, la sécurité, la durée du produit. => Question : quelles sont les fonctions du produit qui permettront l adéquation des besoins des clients à l optimisation du coût des moyens? Démarche : Recensement de toutes les fonctions remplies par un produit Mesure du coût de chaque fonction Détermination des fonctions essentielles à conserver et/ou améliorer Détermination des fonctions à créer pour améliorer la satisfaction Choix des fonctions à supprimer Ceci en assurant la recherche du coût minimum tout en conservant la qualité et la sécurité 4

5 C est une méthode de travail en groupe (brainstorming ) Intérêt : Outil d amélioration : cherche meilleure satisfaction du client Outil d économie (minimisation des charges directes lors de la phase de conception des nouveaux produits) Outil d innovation : cette analyse apporte souvent des progrès sur d autres points non prévus au départ. Développe la communication et permet un décloisonnement interne de l organisation Limites : Longue et coûteuse Condition sine qua none : bonne entente des participants et compréhension mutuelle Conclusion Aujourd hui, volonté d un contrôle intégré de la qualité. Qualité totale => action à tous les niveaux de l entreprise et à tous les instants : Etude de la qualité des fournisseurs débouchant sur la certi cation des fournisseurs sélectionnés ; Choix de procédés de fabrication et de procédures administratives pour améliorer la qualité ; Auto-contrôle au niveau des postes de fabrication ; Exploitation des données du service après-vente ; Enquête de satisfaction des clients ; Synthèse des études et contrôle 2 Les coûts cachés 5

6 3 Annexes 3.1 Les normes ISO 9000 : le management de la qualité d après http ://www.iso.org/ La famille ISO 9000 traite du "Management de la qualité". Ce terme recouvre ce que l organisme fait pour satisfaire : aux exigences qualité des clients ; aux exigences réglementaires applicables ; tout en visant : l amélioration de la satisfaction des clients ; l amélioration continue de sa performance dans la réalisation de ces objectifs. Les caractéristiques essentielles d ISO 9000 Les normes de la famille ISO 9000 représentent un consensus international sur les bonnes pratiques du management de la qualité. La famille se compose des normes et lignes directrices relatives aux systèmes de management de la qualité et des normes de soutien associées. ISO 9001 :2008 est la norme qui fournit un ensemble d exigences normalisées pour un système de management de la qualité, indépendamment du domaine d activité et de la taille de l organisme utilisateur, et qu il soit dans le secteur privé ou dans le secteur public. C est la seule norme de la famille en fonction de laquelle les organismes peuvent être certi és - bien que la certi cation ne soit pas une exigence obligatoire de la norme. Les autres normes de cette famille couvrent des aspects spéci ques comme les principes essentiels et le vocabulaire, les améliorations des performances, la documentation, la formation et les aspects nanciers et économiques. Voici pourquoi un organisme devrait appliquer ISO 9001 :2008 Si les clients ne sont pas satisfaits, l entreprise est en péril! Pour qu ils restent satisfaits, elle a besoin de répondre à leurs exigences. La norme ISO 9001 :2008 fournit un cadre bien éprouvé pour adopter une approche systématique de la gestion des processus d un organisme de façon à ce qu il produise régulièrement des produits qui répondent aux attentes des clients. Voici comment fonctionne le modèle ISO 9001 :2008 Les exigences relatives à un système qualité ont été normalisées - mais les organismes et entreprises aiment se considérer comme uniques. Comment ISO 9001 :2008 permet-elle donc la diversité qu illustrent, par exemple, une petite entreprise familiale, une multinationale de la fabrication ayant des composantes de service, un service public, une administration gouvernementale? La réponse est qu ISO 9001 :2008 établit quelles sont les exigences auxquelles votre système qualité doit répondre, mais ne dicte pas comment procéder pour y satisfaire dans un organisme particulier, quel qu il soit. Ceci laisse beaucoup de latitude et de souplesse pour la mise en œuvre dans di érents secteurs économiques et cultures d entreprise ainsi que dans di érentes cultures nationales. 6

7 Véri er que le système fonctionne La norme exige que l organisme lui-même audite son système qualité basé sur ISO 9001 :2008 pour véri er qu il gère avec e cacité ses processus - ou, pour le dire autrement, pour véri er qu il maîtrise parfaitement ses activités. De plus, l organisme peut inviter ses clients à auditer le système qualité a n de leur donner con ance dans le fait que l organisme est capable de livrer des produits ou des services qui répondront à leurs exigences. En n, l organisme peut engager les services d un organisme indépendant de certi cation des systèmes qualité pour obtenir un certi cat de conformité à ISO 9001 :2008. Cette dernière solution a remporté un immense succès sur le marché en raison de la crédibilité associée à une évaluation indépendante. L organisme peut ainsi éviter les audits multiples de ses clients, ou limiter la fréquence ou la durée des audits de clients. Le certi cat peut également servir de référence entre l organisme et les clients potentiels, en particulier lorsque fournisseur et client ne se connaissent pas ou sont très éloignés géographiquement comme c est le cas dans un contexte d exportation. Principes de management de la qualité Le texte ci-dessous est la reproduction intégrale du contenu du document "Principes de management de la qualité". Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management des séries ISO 9000 :2000 et ISO 9000 :2008. Ces principes peuvent être utilisés par la direction pour servir de cadre à l amélioration des performances de l organisme. Ces principes ont été établis sur la base de l expérience et des connaissances collectives des experts internationaux qui participent au Comité technique ISO/TC 176, Management de la qualité et assurance de la qualité. Ce comité est responsable de l élaboration et de la mise à jour des normes ISO Les huit principes de management de la qualité sont dé nis dans l ISO 9000 :2005, Systèmes de management de la qualité - Principes essentiels et vocabulaire et dans l ISO 9004 :2000 Systèmes de management de la qualité - Lignes directrices pour l amélioration des performances. Le document reprend ci-après l énoncé normalisé des principes tels qu ils - gurent dans l ISO 9000 :2005 et l ISO 9004 :2000. Il donne un certain nombre d exemples des avantages à retirer de leur mise en pratique et des actions entreprises d ordinaire par la direction pour appliquer les principes destinés à améliorer les performances de l organisme. Principe 1 : Orientation client Principe 2 : Leadership Principe 3 : Implication du personnel Principe 4 : Approche processus Principe 5 : Management par approche système Principe 6 : Amélioration continue Principe 7 : Approche factuelle pour la prise de décision Principe 8 : Relations mutuellement béné ques avec les fournisseurs 7

8 (...) http ://www.iso.org/iso/fr/iso_catalogue/management_and_leadership_standards/quality_management 8

9 3.2 Diagramme de Pareto Le diagramme de Pareto par criticité est un moyen de classement des problèmes par ordre d importance. Il prend la forme d un histogramme dont les plus grandes colonnes sont à gauche. Il permet de sélectionner des mesures ciblées pour améliorer une situation. L inventeur de ce diagramme est Joseph Juran, le fondateur de la démarche qualité : en 1941, au cours d une tournée de "benchmarking" sur le thème du management de la qualité, il rencontre les dirigeants de General Motors. A cette occasion, il se remémore les travaux de Vilfredo Pareto évoqués par son collègue statisticien Walter Shewhart, alors que tous deux travaillaient aux laboratoires d Hawthorne de la Western Electric : Vilfredo Pareto, économiste italien, avait fait une étude sur la répartition des richesses en Italie mettant en évidence que 80 % des richesses étaient détenues par 20 % de la population. Cette observation est aujourd hui connue sous le nom de loi des 80/20 ou loi de Pareto. Juran en tire l idée que, pour un phénomène, 20 % des causes produisent 80 % des e ets. Par exemple, pour un stock de produits en vente, 80 % du chi re d a aires est généré par 20 % des produits. Il utilisa ce modèle, en le détournant de sa première nalité, mais lui gardera le nom de son auteur initial. Pour Juran, cette répartition s applique pour représenter plusieurs points cruciaux de la démarche industrielle : la répartition des défauts d une production (les 20/80) la détermination des objectifs prioritaires de la politique l approche critique du management de la qualité (boucle de contrôle) Diagramme de Pareto sur les causes des retards au travail (les données sont hypothétiques) (wikipedia.fr) 9

10 3.3 Le système poka-yoke Source : Béranger, P., Les nouvelles règles de la production : vers l excellence industrielle, Dunod, Extrait : Manuel pratique de gestion de la qualité, Collection Afnor Gestion. 10

11 3.4 Diagramme d Ishikawa 11

12 3.5 La roue du progrès de Deming La roue de Deming (de l anglais Deming wheel) est une illustration de la méthode de gestion de la qualité dite PDCA (Plan-Do-Check-Act). Son nom vient du statisticien William Edwards Deming. Ce dernier n a pas inventé le principe du PDCA (la paternité en revient à Walter A. Shewhart), mais il l a popularisé dans les années 1950 en présentant cet outil (sous le nom de cycle de Shewhart, the Shewhart cycle) au Nippon Keidanren, l organisation patronale japonaise. La roue de Deming est un moyen mnémotechnique permettant de repérer avec simplicité les étapes à suivre pour améliorer la qualité dans une organisation. Certains sceptiques traduisent cette abréviation par Please Don t Change Anything ("S il vous plaît, ne changez rien"). La méthode comporte quatre étapes, chacune entraînant l autre, et vise à établir un cercle vertueux. Sa mise en place doit permettre d améliorer sans cesse la qualité d un produit, d une œuvre, d un service, etc. Plan : Préparer, plani er (ce que l on va réaliser) Do : Développer, réaliser, mettre en œuvre (le plus souvent, on commence par une phase de test) Check : Contrôler, véri er Act (ou Adjust) : Agir, ajuster, réagir (si on a testé à l étape Do, on déploie lors de la phase Act) La première étape, Plan, consiste à plani er la réalisation. Elle se déroule généralement en trois phases : Identi cation du problème à résoudre (par exemple à l aide du QQO- QCCP) ou du processus à améliorer. Recherche des causes racines (par exemple à l aide d un diagramme de Pareto, d un diagramme d Ishikawa ou de la méthode des 5 pourquoi). Recherche de solutions avec écriture du cahier des charges et établissement d un planning. L étape Do (en français "faire") est la construction, le développement, la réalisation de l œuvre. Elle est suivie de l étape Check (en français "véri er"), qui consiste à contrôler l aptitude de la solution mise en place à résoudre le problème ou à améliorer le processus. Sont employés à cet e et des moyens de contrôle divers, tels que les indicateurs de performance. Puis l étape Act consiste à agir et réagir, c est-à-dire corriger et améliorer la solution mise en place, voire à standardiser cette solution. L étape Act amène donc un nouveau projet à réaliser, donc une nouvelle plani cation à établir. Il s agit donc d un cycle que l on représente à l aide d une roue. A chaque étape, la roue avance d un quart de tour. Cette avancée représente l action de progresser. De plus, pour éviter de «revenir en arrière», on représente une cale sous la roue, qui empêche celle-ci de redescendre et qui symbolise par exemple un 12

13 système qualité, un système d audits réguliers, ou un système documentaire qui capitalise les pratiques ou les décisions. 13

14 3.6 Le Kaizen : logique et exemples Le Kaizen n est pas une méthode révolutionnaire, mais beaucoup plus un état d esprit que l on met en place et que l on fait vivre, par l implication de l ensemble du personnel. Le Kaizen s explique en général au travers d exemples de réalisations : La réimplantation en U des machines d un atelier permet de passer d un système 5 machines / 3 opérateurs à un système 5 machines / 2 opérateurs. Le reconditionnement en temps masqué de composants livrés en boites de 2000 en nouvelles boites de 4000 réduit la fréquence des arrêts machine pour rechargement. L utilisation de la gravité (énergie gratuite) pour évacuer des pièces ou déchets économise des gestes ; plan de travail percé, les pièces nies tombent dans un conduit qui les mène vers une caisse en contrebas. L ajout d une table-guide sur une plieuse de tôle permet de plier deux tôles à chaque passe, contre une seule à l origine. Cette servante d atelier est un autre exemple de kaizen ; sur la base d une servante standard, un panneau d accrochage d outils a été ajouté, ainsi qu un dévidoir pour rouleau de papier. Cette amélioration a été faite dans le cadre d un projet SMED. 14

15 Le Kaizen n est pas une méthode en soi, car il utilise tous les outils de créativité et de résolution de problèmes classiques. C est beaucoup plus un environnement incitatif et formalisé. Le concept KAIZEN est générique pour tout un ensemble d activités qui peuvent être désignées sous "Kaizen", donc amélioration ; Le SMED, TPM, le zéro-défaut, les Poka-Yoké, le juste à temps, tout cela signi e améliorations et donc en un sens constitue du Kaizen. 15

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale :

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale : Norme ISO ISO signifie International Standards Organization. Il s agit de l organisation internationale de normalisation, qui chapeaute tous les organismes de normalisation nationaux et internationaux.

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01

Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Technicien Qualité QUALIFICATION UIMM N MQ 92 11 89 01 01 Finalité professionnelle Sous le contrôle du responsable qualité (et/ou sécurité-environnement), de l animateur qualité (et/ou sécurité-environnement)

Plus en détail

Du 28 au 30 Avril 2012. Présentation Prof. Miliani et Benstaali

Du 28 au 30 Avril 2012. Présentation Prof. Miliani et Benstaali SESSION I Formation des RAQs Du 28 au 30 Avril 2012 Présentation Prof. Miliani et Benstaali Plan de la présentation Introduction I Le concept de la qualité et son évolution 1- Le concept de la qualité.

Plus en détail

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting

FORMATION. DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 NON CONFORMITE. Polyformation & Consulting FORMATION DELLAOU Othman-BELKERCHA Nabil-MARIAYE Johann V1.0 POLYFORMATION & CONSULTING NON CONFORMITE Animé par les consultants du Cabinet : OJN_CONSULTING Polyformation & Consulting 64, place des papillons

Plus en détail

LES MOYENS DU RESPONSABLE QUALITE

LES MOYENS DU RESPONSABLE QUALITE Les moyens et outils de progrès du RQ = Responsable Qualité RAQ = Responsable Assurance Qualité 1) Quels sont les moyens du Responsable Qualité? 2) Quel sont ses outils de progrès? Les 5S Les 6 basiques

Plus en détail

Les méthodes et les outils de la qualité en santé

Les méthodes et les outils de la qualité en santé Les méthodes et les outils de la qualité en santé SOMMAIRE I - Vocabulaire qualité... 3 II - Quelques méthodes... 6 Méthode PAQ... 7 Programme d Assurance Qualité... 7 L audit... 8 Méthode de résolution

Plus en détail

Déployer et exploiter Lean Six Sigma

Déployer et exploiter Lean Six Sigma Nicolas Volck Déployer et exploiter Lean Six Sigma, 2009 ISBN : 978-2-212-54334-6 Chapitre 1 Lean Six Sigma : origines, spécificités et enjeux Les spécificités de Lean Six Sigma par rapport aux autres

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015

C N F - Tunis. Manuel du stagiaire. Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 C N F - Tunis Manuel du stagiaire Intitulé de l'atelier : Animer la qualité au quotidien Dans un établissement universitaire 1-2-3 juin 2015 Formateur : Pr. Abdellah CHICHI Manuel du STAGIAIRE Page 1 sur

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1

Kaïzen. Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Kaïzen Présentation pour le MFQ Midi- Pyrénées 06/04/2009 SR 1 Sommaire A. Définition et philosophie B. Méthodes et applications C. Quelques Résultats 06/04/2009 SR 2 A Définition et philosophie 1. Qu

Plus en détail

Gestion de parc et qualité de service

Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc et qualité de service Journée Josy, 14 octobre 2008 A. Rivet Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc Fonctions de base GT «Guide de bonnes pratiques» Référentiels et SI ITIL/ISO

Plus en détail

L analyse de processus au service de la gestion des risques

L analyse de processus au service de la gestion des risques L analyse de processus au service de la gestion des risques 1. Pourquoi faire? 2. L analyse des processus : une notion clé Définition Typologie et cartographie Niveaux d approche 3. Une approche pour identifier

Plus en détail

Programme de Formation LEAN Six Sigma GREEN Belt Level

Programme de Formation LEAN Six Sigma GREEN Belt Level Première journée Jours Méthodes et Outils Formateurs DMAIC I. Définir, Mesurer 1. Définir : l environnement, les attendus, l équipe, la charte projet, - Outils : Matrice de sélection, VOC, MPM, diagramme

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management de la série

Plus en détail

Analyser l environnement

Analyser l environnement Analyser l environnement > Analyser pour anticiper > Analyser pour résoudre > Analyser pour anticiper - La grille M.O.F.F. - Le diagramme Causes/Effet - Le benchmarking - Les cercles de qualité 3. MÉTHODES

Plus en détail

Le Lean Management appliqué aux services administratifs

Le Lean Management appliqué aux services administratifs www.avlconsulting.fr Le Lean Management appliqué aux services administratifs Michel BALDELLON 1er avril 2015 Un petit exercice de contrôle de gestion préparatoire (1/2) Une comptabilité fournisseur d un

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Interprétation de la norme ISO 9001 au regard de la philosophie de Deming

Interprétation de la norme ISO 9001 au regard de la philosophie de Deming Interprétation de la norme ISO 9001 au regard de la philosophie de Deming Conférence de Jean-Marie Gogue Le terme assurance de la qualité est apparu aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale. Il

Plus en détail

C.E.S.I.T Comités des EXPLOITANTS DE SALLES INFORMATIQUES et TELECOM I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL

C.E.S.I.T Comités des EXPLOITANTS DE SALLES INFORMATIQUES et TELECOM I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL loitation 1 1 Introduction 1.1. Description du document Ce document présente les grandes lignes du référentiel ITIL exploitants de salles informatiques dans le cadre

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1

Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle. Copyright 2006 Apriso Corporation 1 Operation Execution System (OES) Plateforme Stratégique Pour la performance Industrielle 1 Anciens Processus vs. Nouveaux Processus Ancien Nouveau InitiativesStratégiques 80% REBUT vs. 20% VALEUR 80% VALEUR

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

La démarche " 6 σ " LURE 9/6/2000-

La démarche  6 σ  LURE 9/6/2000- LURE 9/6/2000- I- Introduction II - Historique III - Rappels de statistiques IV - Méthode d'amélioration des processus V - Mise en oeuvre I- Introduction - : Qu'est- ce- que " 6 σ ": une notion statistique

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Audit qualité Programme de formation Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 3 Programme

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE Z.I. Saint Lambert des Levées - 49412 SAUMUR Cedex - France Tél. (+33) 02 41 40 41 40 - Fax. (+33) 02 41 40 41 49 www.castel.fr SOMMAIRE TITRE SECTION TABLE DES MATIERES Domaine

Plus en détail

Conseil, stratégie, organisation,

Conseil, stratégie, organisation, Le pôle Ingénierie des flux Notre vocation : Vous faire bénéficier de notre expertise afin d améliorer la performance de vos organisations pour accroitre la satisfaction de vos clients tout en optimisant

Plus en détail

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance Performance CHANGER VOTRE NIVEAU Management des hommes Au service de la performance Conseil Formation Enseignement 03.85.81.63.99 06.59.51.48.00

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

Le management de la qualité totale. La qualité totale : les outils du développement de la performance des entreprises

Le management de la qualité totale. La qualité totale : les outils du développement de la performance des entreprises Le management de la qualité totale La qualité totale : les outils du développement de la performance des entreprises Résumé : le TQM repose sur un courant d idées dont le but est d optimiser la qualité

Plus en détail

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français.

La 1ère plateforme d'auto-formation. d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. La 1ère plateforme d'auto-formation d'autoen ligne au Lean Manufacturing en français. "Lean Immersion vous propose une formation en ligne au Lean Manufacturing simple, illustrée et 100% francophone qui

Plus en détail

LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING)

LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING) LA METHODE DU COUT CIBLE (TARGET COSTING) Finalité de la démarche Optimiser les performances futures de profit du produit sur l ensemble de son cycle de vie. Prérequis Connaissance élémentaire de la problématique

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

La pratique des décisions dans les affaires

La pratique des décisions dans les affaires Association Française Edwards Deming Une philosophie de l action pour le XXIème siècle Conférence annuelle, Paris, 8 juin 1999 Jean-Marie Gogue, Président de l AFED La pratique des décisions dans les affaires

Plus en détail

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé

intégration tri ogique Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Démarches Processus au service des enjeux de la Santé Sommaire 1. Présentation d IDS Scheer et de ses Partenaires «Santé» 2. Modélisation par les métiers des processus et données clés dans le secteur «Santé»

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

Cours Gestion de projet

Cours Gestion de projet Cours Gestion de projet Assurance Qualité Logiciel Version Date Auteur V1.1 Septembre 2007 Pascal HEYER 1 Assurance Qualité Logiciel Ce document est publié sous la licence libre Creative Commons-BY-NC-SA

Plus en détail

Gestion de la Qualité & le Management de Projet

Gestion de la Qualité & le Management de Projet Gestion de la Qualité & le Management de Projet CHALMANDRIER Alexandre NOWACKI.com Master MBA MS2 21/01/2009 Sommaire Intro...3 1. Notion de l entreprise...error! Bookmark not defined. 2. La qualité...error!

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015

PROGRAMME DE FORMATION INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015 PROGRAMME DE INTER ENTREPRISE ABMAQ 2015 01 02 Détermination des coûts de la non- Métrologie : les concepts - Savoir piloter un SMQ par la maitrise des coûts de non fonction pour la fiabilité des résultats

Plus en détail

Assurance de la qualité Initiation

Assurance de la qualité Initiation Assurance de la qualité Initiation Définition et principe La qualité, c est : L aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences ISO 9000 2000 3.1.1 Série des normes ayant

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS

Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Démarche Qualité et Certification de Service d un cabinet libéral SCP OLLU-RENAUD LE MANS Management de la qualité et Gestion des risques dans la Santé Vendredi 29 Mai 2009 à Strasbourg SCP Drs OLLU et

Plus en détail

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants

Lean. Historique et Principes La réalité terrain La complémentarité Lean-MES. Francis MOUREY SPC consultants Lean Historique et Principes Francis MOUREY SPC consultants C. R. Allen, 1919 TWI, 1940 Jidoka Jidoka T. Ohno JIT Kaizen S. Shingo TPS House,, Cho, 70 s Méthodes japonaises J. Womack & D. Jones K. Ishikawa,

Plus en détail

Certification Lean Master

Certification Lean Master Certification Lean Master Devenez un agent d'influence à valeur ajoutée! Aucun préalable En dix ans, les entreprises québécoises ont fait des pas de géant en intégrant l amélioration continue dans leurs

Plus en détail

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai

Introduction Lean Six Sigma. Présentation. Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée. Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Introduction Lean Six Sigma Association des Actuaires I.A.R.D. 24 mai Présentation Sylvia Gilbert, ing.,cssbb, associée Compte plus de 12 années d expérience en amélioration continue; Black Belt spécialisée

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1

Le Management Lean. Michael Ballé. Excellence Systems Group Consultants 1 Le Management Lean Michael Ballé 1 Le «Gold Mine» Freddy a découvert Toyota en 1975 J étudie les programmes d amélioration depuis 15 ans Beaucoup essayent, peu réussissent, ceux qui réussissent le font

Plus en détail

Préambule. PProlongement de notre Démarche Qualité Totale mise en. une ambition : La création de valeur

Préambule. PProlongement de notre Démarche Qualité Totale mise en. une ambition : La création de valeur Préambule PProlongement de notre Démarche Qualité Totale mise en place dès 1985, la Démarche GEO, GRUAU EXCELLENCE OPERATIONNELLE constitue le moteur de la Performance Gruau. GEO : c est une dynamique

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

TECHNIQUES STATISTIQUES ET COMMERCE INTERNATIONAL

TECHNIQUES STATISTIQUES ET COMMERCE INTERNATIONAL TECHNIQUES STATISTIQUES ET COMMERCE INTERNATIONAL par W. Edwards Deming Bureau du Budget et Université de New-York Courrier de la Normalisation N 109 Janvier-Février 1953 Le Dr Deming, célèbre mathématicien

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS INSTITUT NATIONAL DES TECHNIQUES DE LA DOCUMENTATION

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS INSTITUT NATIONAL DES TECHNIQUES DE LA DOCUMENTATION CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS INSTITUT NATIONAL DES TECHNIQUES DE LA DOCUMENTATION MEMOIRE pour obtenir le Titre professionnel "Chef de projet en ingénierie documentaire" INTD niveau I Présenté

Plus en détail

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System

ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System ISO/CEI 27001:2005 ISMS -Information Security Management System Maury-Infosec Conseils en sécurité de l'information ISO/CEI 27001:2005 ISMS La norme ISO/CEI 27001:2005 est issue de la norme BSI 7799-2:2002

Plus en détail

Démarche qualité en formation professionnelle. François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency

Démarche qualité en formation professionnelle. François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency Démarche qualité en formation professionnelle François GALINOU Vice Président ICPF & PSI Directeur Associé Pedagogic Agency Version 4 Novembre 2011 Qui suis-je? Membre de la Commission Française de Normalisation

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

Maîtriser les processus de l entreprise

Maîtriser les processus de l entreprise Michel CATTAN Nathalie IDRISSI Patrick KNOCKAERT Maîtriser les processus de l entreprise Préface de Vincent MAUREL Président d AREVA NP Sixième édition, 1998, 1999, 2001, 2003, 2006, 2008 ISBN : 978-2-212-54160-1

Plus en détail

1 De la logique de l entreprise au projet managérial

1 De la logique de l entreprise au projet managérial De la logique de l entreprise au projet managérial Caisse à outils du manager en quête de performances managériales!. Rappel de ce qu est la logique de l entreprise Une entreprise se définit comme la somme

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1

Lean Management. Santé au travail. Miguel Lefrançois. Syndicat Sud Renault Trucks. 5 juillet 2012 1 Et Santé au travail Miguel Lefrançois Syndicat Sud Renault Trucks 5 juillet 2012 1 Sommaire Histoire du Lean management ou Lean manufacturing Les grands principes du Lean Quelques exemples du Lean Le chez

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Le Lean Management appliqué à la fonction finance

Le Lean Management appliqué à la fonction finance Le Lean Management appliqué à la fonction finance #LeanFinance Réunion mensuelle APDC 21 mai 2015 Tour de table 2 Programmes d amélioration continue dans la fonction Finance Quelques tendances 54% des

Plus en détail

Acculturation : Amdec AMF : Analyse swot Back- up BBB : Benchmarking BFR : Bipe : Business development Business model

Acculturation : Amdec AMF : Analyse swot Back- up BBB : Benchmarking BFR : Bipe : Business development Business model Lexique Acculturation : Processus par lequel un groupe humain assimile tout ou partie des valeurs culturelles d un autre groupe humain. Amdec (Analyse des modes de défaillance, de leurs effets et de leur

Plus en détail

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI,

Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information. Awatef HOMRI, Orientations de l ANSI pour le Management de la Sécurité des Systèmes d information Awatef HOMRI, ISO27001 Lead Auditor, ITIL Ingénieur en chef, ANSI Awatef.homri@ansi.tn 1 Agenda Management de la Sécurité

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

Management de la Qualité et de la performance

Management de la Qualité et de la performance Rodez, le mardi 28 mai 2013 Management de la Qualité et de la performance Qualité : une nouvelle méthode pour améliorer et faire reconnaitre les performances des TPE/PME! Patrice GARCIA Délégué Régional

Plus en détail

SEMINAIRES SPECIFIQUES

SEMINAIRES SPECIFIQUES 57, bd Abdelmoumen Résidence Al Hadi n B15 Tél 022 47 06 13 /15 - Fax 022 47 06 78/91 mailacf@acf.ma SEMINAIRES SPECIFIQUES AUX ENTREPRISES D ASSURANCES ET DE REASSURANCE MUTUELLES ET CAISSES DE RETRAITE.

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004 votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004 ISO L ISO (Organisation internationale de normalisation) est la source des familles ISO 9000 et ISO 14000 de normes de management de la qualité ou

Plus en détail

Réponse de la FAMH à la consultation concernant la révision de la loi sur l analyse génétique humaine (LAGH)

Réponse de la FAMH à la consultation concernant la révision de la loi sur l analyse génétique humaine (LAGH) FAMH CH-4500 Soleure Office fédéral de la santé publique OFSP Département Biomédecine Genetic Testing Case postale 3003 Berne Soleure, mai 2015 Réponse de la FAMH à la consultation concernant la révision

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies - - - 1 - MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 7 : Utilisation des outils et technologies Novembre 2011 1 - - - 2 - Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 4 Domaine

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 1 : la conception scientifique des organisations Régis Meissonier Maître de Conférences École Polytechnique Université Montpellier II regis.meissonier@univ-montp2.fr

Plus en détail

> innovation. Action «Normalisation» descriptif

> innovation. Action «Normalisation» descriptif Action «Normalisation» descriptif > Pour répondre aux questionnements des entreprises, la CCI Paris Ile-de-France et AFNOR Normalisation proposent aux entreprises de réaliser un pré-diagnostic normalisation

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1

Introduction au LEAN. 17/02/2010 Page: 1 Introduction au LEAN 17/02/2010 Page: 1 Évolution du contexte industriel Les trentes glorieuses (1945-1975) Demande supérieure à l offre Prix de revient, productivité Contrôle de gestion L équilibre (1975-1990)

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr

Architecte. Informatique. Numérique. et Bureautique des Entreprises. www.allinclouded.fr www.flexsi.fr Numérique Architecte Informatique et Bureautique des Entreprises www.allinclouded.fr www.flexsi.fr ID NOS DOMAINES D EXPERTISE Informatique - Bureautique - Audiovisuel - Consommables et accessoires Financement

Plus en détail

Employé Logistique Qualifié niveau 2

Employé Logistique Qualifié niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé Logistique Qualifié niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé Logistique Qualifié niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation

Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation L ingénierie des systèmes complexes Préparation des données d entrée pour la définition d un plan de validation Référence Internet 22745.010 Saisissez la Référence Internet 22745.010 dans le moteur de

Plus en détail

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 I/ HISTORIQUE DE LA QUALITE La qualité est un souci permanent de l homme depuis longtemps. Jusqu au XIX ème siècle, c est l ère artisanale

Plus en détail

DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE

DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE DCG session 2010 UE7 Management Corrigé indicatif DOSSIER 1 ETUDE D UNE SITUATION PRATIQUE 1. Réaliser une analyse du macro-environnement L environnement correspond à l ensemble des éléments extérieurs

Plus en détail

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international H AAUUTTEESS EETTUUDEESS COMMEERRCCIIAALLEESS RRUUEE LLOUUVVRREEXX 144 44000000 LL II EEGEE Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Plus en détail

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity Le management de l énergie L expertise Swiss Electricity Objectifs Construire une vraie politique de management de l énergie Inscrire les actions d amélioration dans la durée Faire la chasse systématique

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction.

Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Exploitation et analyse des données appliquées aux techniques d enquête par sondage. Introduction. Etudes et traitements statistiques des données : le cas illustratif de la démarche par sondage INTRODUCTION

Plus en détail

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management

STRATEGIE LEAN. Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management STRATEGIE LEAN Partie 6 : Initiation à une stratégie complétaire au supply chain management Concept 2 Idée simple : retranscrire partout les contraintes liées à la satisfaction du client! Et ce à la plus

Plus en détail

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean

Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Votre coach en gestion des opérations avec l'approche Lean Complice de votre succès! Serge Bouchard, ASC, C.Dir. serge@bouchard.com 819-473-4248 Coach de gestion & Formateur agréé Emploi-Québec 052793

Plus en détail

Analyse de la valeur Christian Virmaux 06 80 37 03 02 cvirmaux@ispe2m.fr

Analyse de la valeur Christian Virmaux 06 80 37 03 02 cvirmaux@ispe2m.fr Analyse de la valeur Christian Virmaux 06 80 37 03 02 cvirmaux@ispe2m.fr Analyse de la valeur - ICMS 2 1 Sommaire Histoire Définitions Méthodologie Avantages Analyse fonctionnelle Méthode FAST Méthode

Plus en détail

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions

LE GUIDE P C. Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises. La démarche LEAN Responsable en 10 questions LE GUIDE P O P C Amélioration des Performances Opérationnelles et Economiques des Entreprises La démarche LEAN Responsable en 10 questions Guide APOPECO 2012 Témoignage d un chef d entreprise Pierre PHILIPPE

Plus en détail

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante?

Pourquoi la responsabilité sociétale est-elle importante? Découvrir ISO 26000 La présente brochure permet de comprendre les grandes lignes de la Norme internationale d application volontaire, ISO 26000:2010, Lignes directrices relatives à la responsabilité. Elle

Plus en détail