Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés"

Transcription

1 Partie II - Comptabilité de gestion - compléments Chapitre 08 - Gestion de la qualité et coûts cachés Vincent Drobinski 9 novembre 2013 Table des matières 1 Gestion de la qualité Dé nitions & concepts de base Dé nition de la qualité Typologie des coûts liés à la qualité Le contrôle technique traditionnel Le contrôle technique a posteriori Le diagramme de Pareto ou méthode ABC La courbe d apprentissage Evolution du contrôle technique vers la qualité totale La qualité totale Méthodes Les coûts cachés 5 3 Annexes Les normes ISO 9000 : le management de la qualité Diagramme de Pareto Le système poka-yoke Diagramme d Ishikawa La roue du progrès de Deming Le Kaizen : logique et exemples

2 Apporter davantage de qualité au client que la concurrence tout en maîtrisant ses coûts, et faire en sorte qu il s en aperçoive, reste l enjeu majeur de toute entreprise. Enjeux stratégiques : la qualité est une condition de la compétitivité de l entreprise, par la di érenciation et la réduction des coûts ; Enjeux humains : la qualité accroît la sécurité ; elle améliore la satisfaction des travailleurs, c est un facteur de motivation ; Enjeux organisationnels : réduction des stocks car moins de pannes et de défauts ; réduction des délais car moins de temps perdu ; Enjeux technologiques : la complexité de certains équipements exige la plus grande rigueur, la moindre erreur peut avoir des conséquences disproportionnées ; Enjeux écologiques : permet de mieux maîtriser les conséquences de l activité sur l environnement. 1 Gestion de la qualité 1.1 Dé nitions & concepts de base Dé nition de la qualité De nition 1 Selon la norme internationale ISO, la qualité c est l ensemble des caractéristiques d un produit ou d un service qui lui confèrent l aptitude à satisfaire des besoins. cf Annexes : normes ISO Typologie des coûts liés à la qualité Coûts de la conformité Coûts de la non-qualité : 1.2 Le contrôle technique traditionnel Le contrôle technique a posteriori Le diagramme de Pareto ou méthode ABC La courbe d apprentissage cf Annexe : diagramme de Pareto Exemple : 2

3 Qtés pdtes cumulées H. cumulées Tps unitaire moyen cumulé a b b/a ,2 ==> Représenter la courbe d apprentissage ; ==> Interprétation? Quand la production double de 10 à 20, le temps unitaire moyen cumulé passe de 100 à 80, donc diminue de 20 %. De même quand la quantité passe de 20 à 40, le temps unitaire moyen cumulé diminue également de 20 % (de 80 à 64). Ainsi on dit que l expérience est de 80 % : lorsque la production double, le temps moyen cumulé diminue de 20 %. 1.3 Evolution du contrôle technique vers la qualité totale La qualité totale Méthodes Di érents outils et méthodes de management de la qualité totale (TQM =Total Quality Management) 1. Le système poka-yoke ou les systèmes détrompeurs cf Annexe 2. Les cercles de qualité 3. Diagramme de relations causales, ou diagramme d Ishikawa cf Annexe 4. La roue du progrès de Deming ou cycle PDCA cf Annexe 5. La logique KAIZEN 6. La méthode des cinq "pourquoi" Exemple 1 : Ma voiture ne démarre pas (le problème) 1. Pourquoi? - La batterie n est pas chargée. 2. Pourquoi? - L alternateur ne fonctionne pas. 3. Pourquoi? - La courroie de l alternateur est cassée. 4. Pourquoi? - J ai dépassé la durée préconisée par le constructeur et la courroie était usée. 5. Pourquoi? - Je n ai pas respecté les préconisations du constructeur = la cause racine 3

4 Exemple 2 : Mes dépenses sont plus élevées que prévues (le problème) 1. Pourquoi? - Je dois payer 10% d impôts en plus. 2. Pourquoi? - Je n ai pas rendu ma déclaration à temps. 3. Pourquoi? - Je n avais pas toutes les informations nécessaires sur mon patrimoine. 4. Pourquoi? - Je n ai pas fait évaluer certains biens hérités par expert. 5. Pourquoi? - Je n ai pas trouvé d expert à temps. (la cause première). Exemple 3 : L équipementier automobile Delphi a développé une méthode 5Wx3H (5 Whys, 3 Hows), qui interroge 5 fois le problème et ses causes successives, comme dans les exemples ci-dessus, mais en ajoutant une dimension supplémentaire, le "Comment"... Le questionnement d un problème devient : 1. Pourquoi ce problème est-il apparu? (recherche des causes d apparition) Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi ce problème n a-t-il pas été détecté? (recherche des causes de non détection) Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi le système mis en place a-t-il permis l apparition de ce problème? (causes système, renvoyant au manque d anticipation et aux méthodes de prévention type AMDEC) Pourquoi? Pourquoi? La méthode QQOQCP Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Pourquoi? En gestion on rajoutera souvent Combien? 8. L analyse de la valeur L analyse de la valeur a vu le jour dans les années 50 aux USA chez General Electric et introduite en France dans les années 60. C est une méthode qui analyse un produit et cherche à l améliorer en vue d en augmenter son utilité et d en diminuer son coût. Valeur = (satisfaction de la fonction pour laquelle la produit a été conçu) / (coût du produit) L analyse de la valeur cherche à obtenir au moindre coût les seules fonctions nécessaires et jugées utiles d un produit, tout en améliorant la qualité, la sécurité, la durée du produit. => Question : quelles sont les fonctions du produit qui permettront l adéquation des besoins des clients à l optimisation du coût des moyens? Démarche : Recensement de toutes les fonctions remplies par un produit Mesure du coût de chaque fonction Détermination des fonctions essentielles à conserver et/ou améliorer Détermination des fonctions à créer pour améliorer la satisfaction Choix des fonctions à supprimer Ceci en assurant la recherche du coût minimum tout en conservant la qualité et la sécurité 4

5 C est une méthode de travail en groupe (brainstorming ) Intérêt : Outil d amélioration : cherche meilleure satisfaction du client Outil d économie (minimisation des charges directes lors de la phase de conception des nouveaux produits) Outil d innovation : cette analyse apporte souvent des progrès sur d autres points non prévus au départ. Développe la communication et permet un décloisonnement interne de l organisation Limites : Longue et coûteuse Condition sine qua none : bonne entente des participants et compréhension mutuelle Conclusion Aujourd hui, volonté d un contrôle intégré de la qualité. Qualité totale => action à tous les niveaux de l entreprise et à tous les instants : Etude de la qualité des fournisseurs débouchant sur la certi cation des fournisseurs sélectionnés ; Choix de procédés de fabrication et de procédures administratives pour améliorer la qualité ; Auto-contrôle au niveau des postes de fabrication ; Exploitation des données du service après-vente ; Enquête de satisfaction des clients ; Synthèse des études et contrôle 2 Les coûts cachés 5

6 3 Annexes 3.1 Les normes ISO 9000 : le management de la qualité d après http ://www.iso.org/ La famille ISO 9000 traite du "Management de la qualité". Ce terme recouvre ce que l organisme fait pour satisfaire : aux exigences qualité des clients ; aux exigences réglementaires applicables ; tout en visant : l amélioration de la satisfaction des clients ; l amélioration continue de sa performance dans la réalisation de ces objectifs. Les caractéristiques essentielles d ISO 9000 Les normes de la famille ISO 9000 représentent un consensus international sur les bonnes pratiques du management de la qualité. La famille se compose des normes et lignes directrices relatives aux systèmes de management de la qualité et des normes de soutien associées. ISO 9001 :2008 est la norme qui fournit un ensemble d exigences normalisées pour un système de management de la qualité, indépendamment du domaine d activité et de la taille de l organisme utilisateur, et qu il soit dans le secteur privé ou dans le secteur public. C est la seule norme de la famille en fonction de laquelle les organismes peuvent être certi és - bien que la certi cation ne soit pas une exigence obligatoire de la norme. Les autres normes de cette famille couvrent des aspects spéci ques comme les principes essentiels et le vocabulaire, les améliorations des performances, la documentation, la formation et les aspects nanciers et économiques. Voici pourquoi un organisme devrait appliquer ISO 9001 :2008 Si les clients ne sont pas satisfaits, l entreprise est en péril! Pour qu ils restent satisfaits, elle a besoin de répondre à leurs exigences. La norme ISO 9001 :2008 fournit un cadre bien éprouvé pour adopter une approche systématique de la gestion des processus d un organisme de façon à ce qu il produise régulièrement des produits qui répondent aux attentes des clients. Voici comment fonctionne le modèle ISO 9001 :2008 Les exigences relatives à un système qualité ont été normalisées - mais les organismes et entreprises aiment se considérer comme uniques. Comment ISO 9001 :2008 permet-elle donc la diversité qu illustrent, par exemple, une petite entreprise familiale, une multinationale de la fabrication ayant des composantes de service, un service public, une administration gouvernementale? La réponse est qu ISO 9001 :2008 établit quelles sont les exigences auxquelles votre système qualité doit répondre, mais ne dicte pas comment procéder pour y satisfaire dans un organisme particulier, quel qu il soit. Ceci laisse beaucoup de latitude et de souplesse pour la mise en œuvre dans di érents secteurs économiques et cultures d entreprise ainsi que dans di érentes cultures nationales. 6

7 Véri er que le système fonctionne La norme exige que l organisme lui-même audite son système qualité basé sur ISO 9001 :2008 pour véri er qu il gère avec e cacité ses processus - ou, pour le dire autrement, pour véri er qu il maîtrise parfaitement ses activités. De plus, l organisme peut inviter ses clients à auditer le système qualité a n de leur donner con ance dans le fait que l organisme est capable de livrer des produits ou des services qui répondront à leurs exigences. En n, l organisme peut engager les services d un organisme indépendant de certi cation des systèmes qualité pour obtenir un certi cat de conformité à ISO 9001 :2008. Cette dernière solution a remporté un immense succès sur le marché en raison de la crédibilité associée à une évaluation indépendante. L organisme peut ainsi éviter les audits multiples de ses clients, ou limiter la fréquence ou la durée des audits de clients. Le certi cat peut également servir de référence entre l organisme et les clients potentiels, en particulier lorsque fournisseur et client ne se connaissent pas ou sont très éloignés géographiquement comme c est le cas dans un contexte d exportation. Principes de management de la qualité Le texte ci-dessous est la reproduction intégrale du contenu du document "Principes de management de la qualité". Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management des séries ISO 9000 :2000 et ISO 9000 :2008. Ces principes peuvent être utilisés par la direction pour servir de cadre à l amélioration des performances de l organisme. Ces principes ont été établis sur la base de l expérience et des connaissances collectives des experts internationaux qui participent au Comité technique ISO/TC 176, Management de la qualité et assurance de la qualité. Ce comité est responsable de l élaboration et de la mise à jour des normes ISO Les huit principes de management de la qualité sont dé nis dans l ISO 9000 :2005, Systèmes de management de la qualité - Principes essentiels et vocabulaire et dans l ISO 9004 :2000 Systèmes de management de la qualité - Lignes directrices pour l amélioration des performances. Le document reprend ci-après l énoncé normalisé des principes tels qu ils - gurent dans l ISO 9000 :2005 et l ISO 9004 :2000. Il donne un certain nombre d exemples des avantages à retirer de leur mise en pratique et des actions entreprises d ordinaire par la direction pour appliquer les principes destinés à améliorer les performances de l organisme. Principe 1 : Orientation client Principe 2 : Leadership Principe 3 : Implication du personnel Principe 4 : Approche processus Principe 5 : Management par approche système Principe 6 : Amélioration continue Principe 7 : Approche factuelle pour la prise de décision Principe 8 : Relations mutuellement béné ques avec les fournisseurs 7

8 (...) http ://www.iso.org/iso/fr/iso_catalogue/management_and_leadership_standards/quality_management 8

9 3.2 Diagramme de Pareto Le diagramme de Pareto par criticité est un moyen de classement des problèmes par ordre d importance. Il prend la forme d un histogramme dont les plus grandes colonnes sont à gauche. Il permet de sélectionner des mesures ciblées pour améliorer une situation. L inventeur de ce diagramme est Joseph Juran, le fondateur de la démarche qualité : en 1941, au cours d une tournée de "benchmarking" sur le thème du management de la qualité, il rencontre les dirigeants de General Motors. A cette occasion, il se remémore les travaux de Vilfredo Pareto évoqués par son collègue statisticien Walter Shewhart, alors que tous deux travaillaient aux laboratoires d Hawthorne de la Western Electric : Vilfredo Pareto, économiste italien, avait fait une étude sur la répartition des richesses en Italie mettant en évidence que 80 % des richesses étaient détenues par 20 % de la population. Cette observation est aujourd hui connue sous le nom de loi des 80/20 ou loi de Pareto. Juran en tire l idée que, pour un phénomène, 20 % des causes produisent 80 % des e ets. Par exemple, pour un stock de produits en vente, 80 % du chi re d a aires est généré par 20 % des produits. Il utilisa ce modèle, en le détournant de sa première nalité, mais lui gardera le nom de son auteur initial. Pour Juran, cette répartition s applique pour représenter plusieurs points cruciaux de la démarche industrielle : la répartition des défauts d une production (les 20/80) la détermination des objectifs prioritaires de la politique l approche critique du management de la qualité (boucle de contrôle) Diagramme de Pareto sur les causes des retards au travail (les données sont hypothétiques) (wikipedia.fr) 9

10 3.3 Le système poka-yoke Source : Béranger, P., Les nouvelles règles de la production : vers l excellence industrielle, Dunod, Extrait : Manuel pratique de gestion de la qualité, Collection Afnor Gestion. 10

11 3.4 Diagramme d Ishikawa 11

12 3.5 La roue du progrès de Deming La roue de Deming (de l anglais Deming wheel) est une illustration de la méthode de gestion de la qualité dite PDCA (Plan-Do-Check-Act). Son nom vient du statisticien William Edwards Deming. Ce dernier n a pas inventé le principe du PDCA (la paternité en revient à Walter A. Shewhart), mais il l a popularisé dans les années 1950 en présentant cet outil (sous le nom de cycle de Shewhart, the Shewhart cycle) au Nippon Keidanren, l organisation patronale japonaise. La roue de Deming est un moyen mnémotechnique permettant de repérer avec simplicité les étapes à suivre pour améliorer la qualité dans une organisation. Certains sceptiques traduisent cette abréviation par Please Don t Change Anything ("S il vous plaît, ne changez rien"). La méthode comporte quatre étapes, chacune entraînant l autre, et vise à établir un cercle vertueux. Sa mise en place doit permettre d améliorer sans cesse la qualité d un produit, d une œuvre, d un service, etc. Plan : Préparer, plani er (ce que l on va réaliser) Do : Développer, réaliser, mettre en œuvre (le plus souvent, on commence par une phase de test) Check : Contrôler, véri er Act (ou Adjust) : Agir, ajuster, réagir (si on a testé à l étape Do, on déploie lors de la phase Act) La première étape, Plan, consiste à plani er la réalisation. Elle se déroule généralement en trois phases : Identi cation du problème à résoudre (par exemple à l aide du QQO- QCCP) ou du processus à améliorer. Recherche des causes racines (par exemple à l aide d un diagramme de Pareto, d un diagramme d Ishikawa ou de la méthode des 5 pourquoi). Recherche de solutions avec écriture du cahier des charges et établissement d un planning. L étape Do (en français "faire") est la construction, le développement, la réalisation de l œuvre. Elle est suivie de l étape Check (en français "véri er"), qui consiste à contrôler l aptitude de la solution mise en place à résoudre le problème ou à améliorer le processus. Sont employés à cet e et des moyens de contrôle divers, tels que les indicateurs de performance. Puis l étape Act consiste à agir et réagir, c est-à-dire corriger et améliorer la solution mise en place, voire à standardiser cette solution. L étape Act amène donc un nouveau projet à réaliser, donc une nouvelle plani cation à établir. Il s agit donc d un cycle que l on représente à l aide d une roue. A chaque étape, la roue avance d un quart de tour. Cette avancée représente l action de progresser. De plus, pour éviter de «revenir en arrière», on représente une cale sous la roue, qui empêche celle-ci de redescendre et qui symbolise par exemple un 12

13 système qualité, un système d audits réguliers, ou un système documentaire qui capitalise les pratiques ou les décisions. 13

14 3.6 Le Kaizen : logique et exemples Le Kaizen n est pas une méthode révolutionnaire, mais beaucoup plus un état d esprit que l on met en place et que l on fait vivre, par l implication de l ensemble du personnel. Le Kaizen s explique en général au travers d exemples de réalisations : La réimplantation en U des machines d un atelier permet de passer d un système 5 machines / 3 opérateurs à un système 5 machines / 2 opérateurs. Le reconditionnement en temps masqué de composants livrés en boites de 2000 en nouvelles boites de 4000 réduit la fréquence des arrêts machine pour rechargement. L utilisation de la gravité (énergie gratuite) pour évacuer des pièces ou déchets économise des gestes ; plan de travail percé, les pièces nies tombent dans un conduit qui les mène vers une caisse en contrebas. L ajout d une table-guide sur une plieuse de tôle permet de plier deux tôles à chaque passe, contre une seule à l origine. Cette servante d atelier est un autre exemple de kaizen ; sur la base d une servante standard, un panneau d accrochage d outils a été ajouté, ainsi qu un dévidoir pour rouleau de papier. Cette amélioration a été faite dans le cadre d un projet SMED. 14

15 Le Kaizen n est pas une méthode en soi, car il utilise tous les outils de créativité et de résolution de problèmes classiques. C est beaucoup plus un environnement incitatif et formalisé. Le concept KAIZEN est générique pour tout un ensemble d activités qui peuvent être désignées sous "Kaizen", donc amélioration ; Le SMED, TPM, le zéro-défaut, les Poka-Yoké, le juste à temps, tout cela signi e améliorations et donc en un sens constitue du Kaizen. 15

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale :

Parmi elles, deux ont accédé à un statut véritablement mondial et sont aujourd hui entièrement intégrées à l économie mondiale : Norme ISO ISO signifie International Standards Organization. Il s agit de l organisation internationale de normalisation, qui chapeaute tous les organismes de normalisation nationaux et internationaux.

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.1 Principes PDCA

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité I.1 Principes PDCA Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principes PDCA Approche processus Politique Organisation Ressources Plans d actions 2 Né aux États-Unis dans le milieu

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance

L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance L accompagnement p e r s o n n a l i s é de votre performance Performance CHANGER VOTRE NIVEAU Management des hommes Au service de la performance Conseil Formation Enseignement 03.85.81.63.99 06.59.51.48.00

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ SOMMAIRE Chapitre - Introduction 4. A qui s adresse cet ouvrage? 4.2 Dans quelle situation utiliser cet ouvrage? 4.3 Comment utiliser cet ouvrage? 4 Chapitre 2 - Kaizen et Démarche qualité 5 2. Dans quel

Plus en détail

Processus : les outils d optimisation de la performance

Processus : les outils d optimisation de la performance Yvon Mougin Processus : les outils d optimisation de la performance Préface de Pierre MAILLARD Directeur Général de L Institut de Recherche et de Développement de la Qualité, 2004 ISBN : 2-7081-3022-6

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

L évolution des systèmes de management

L évolution des systèmes de management 1 L évolution des systèmes de management 1.1 L évolution du marché De nouvelles donnes du marché sont apparues depuis la publication de la version 1994 des normes de la série ISO 9000. Les versions 2008

Plus en détail

INTERVENTION LEAN JUIN 2015

INTERVENTION LEAN JUIN 2015 INTERVENTION LEAN JUIN 2015 163, Rue de Kiem L 8030 Strassen Tél : +352 26 00 87 01 Fax : +352 26 00 87 02 21 Avenue le Corbusier CS 30028 F 59042 Lille Cedex Tél. : +33 (0) 3 20 12 52 50 Fax : +33 (0)

Plus en détail

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes

Guide de conduite de petits projets. Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Guide de conduite de petits projets Méthode extraite du management de projet E.E.M. en 10 étapes Christian Coudre Janvier 2007 Étape 0 : Préparation du projet Étape 1 : Collecte des informations Étape

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DE LA MARP

LES FICHES OUTILS DE LA MARP LES FICHES OUTILS DE LA MARP (Méthode d analyse et de résolution de problèmes) - Votre support de formation LES FICHES OUTILS Un ou plusieurs outils peuvent être utilisés au cours d une ou plusieurs étapes

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE Z.I. Saint Lambert des Levées - 49412 SAUMUR Cedex - France Tél. (+33) 02 41 40 41 40 - Fax. (+33) 02 41 40 41 49 www.castel.fr SOMMAIRE TITRE SECTION TABLE DES MATIERES Domaine

Plus en détail

S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT. Deming : un nom prédestiné :

S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT. Deming : un nom prédestiné : S55-2 PROGRES CONTINU ET MANAGEMENT Deming : un nom prédestiné : 1 La qualité Il s'agit de trouver le juste équilibre permettant d'éliminer au maximum la non-qualité, afin d'obtenir un bon degré de satisfaction

Plus en détail

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles

Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Méthodes et outils de l analyse des pratiques professionnelles Dr Nelly LE REUN, DIU soignant en gérontologie, Brest, 9 mai 2012 11/05/2012 1 Formation initiale Formation continue: acquisition de nouvelles

Plus en détail

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel

Séance 3. et Lean Manufacturing. JAT et LM. Séance 3 - Juste à Temps et Total Quality Management. Corine Bardel Séance 3 Juste-à-Temps et Lean Manufacturing Magement industriel et Gestion de projet C. BARDEL@2007 1 Juste-à-temps & Lean Manufacturing Juste-à-temps et le Lean Manufacturing sont le cœur du système

Plus en détail

Les Cahiers QSE I) LES ENJEUX D UN SYSTÈME DE MANAGEMENT INTÉGRÉ QUALITÉ - SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT. 1) Introduction...6-7. 2) Contexte...

Les Cahiers QSE I) LES ENJEUX D UN SYSTÈME DE MANAGEMENT INTÉGRÉ QUALITÉ - SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT. 1) Introduction...6-7. 2) Contexte... I) LES ENJEUX D UN SYSTÈME DE MANAGEMENT INTÉGRÉ QUALITÉ - SÉCURITÉ ENVIRONNEMENT 1) Introduction...6-7 2) Contete...8 à 10 3) Des enjeu Qualité, Sécurité, Environnement qui sont liés...11 4) Intérêts

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Document d introduction Certification Norme ISO 50001

Document d introduction Certification Norme ISO 50001 Document d introduction Certification Norme ISO 50001 28 septembre 2012 Alix JOUENNE CEC - Courtois Energies Conseil 255 Avenue Galilée Parc de la Duranne 13857 Aix-en-Provence Cedex 3 Tel : 04.42.16.60.15

Plus en détail

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001.

La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. La hausse des coûts de l énergie a-t-il un impact sur votre organisation? Contrôlez-les à l aide de l ISO 50001. Décollez avec l ISO 50001 et BSI. Notre expertise peut transformer votre organisation. Depuis

Plus en détail

Système de Management de la Qualité

Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER HISTORIQUE LES NORMES QU EST CE QUE LA QUALITE? CONSTRUIRE SON SMQ (Système Maitrise Qualité) - Politique qualité - Maitrise de la qualité HYGIENE

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES

LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES LA CERTIFICATION ISO/IEC 20000-1 QUELS ENJEUX POUR LES ENTREPRISES Philippe Bourdalé AFAQ AFNOR Certification A2C dans le Groupe AFNOR Les métiers du groupe AFNOR Besoins Clients Normalisation Information

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION

ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION ORGANISATION INDUSTRIELLE CONCEPTION MÉCANIQUE MÉTHODES INDUSTRIALISATION Philosophie : La formation est pour l entreprise un outil qui renforce sa compétitivité et constitue pour l individu la clé de

Plus en détail

En positionnant la formation comme un soutien à la performance, on portera l impact de ses interventions sur les résultats de l organisation.

En positionnant la formation comme un soutien à la performance, on portera l impact de ses interventions sur les résultats de l organisation. Edito La formation au service des priorités de l Organisation Les organisations misent beaucoup sur la compétence de leurs employés, cadres et dirigeants. La formation est aujourd hui un moyen privilégié

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...

Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise... Sommaire Introduction générale...15 Chapitre 1 Problématique de la gestion de la communication interne entre les fonctions-clé de l entreprise...21 Objectifs du chapitre 1...23 Les enjeux des acteurs du

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ

DEVENIR ANIMATEUR QUALITÉ Objectif général : A l issue de la formation, le participant sera capable de : Comprendre le rôle et les missions de l animateur qualité Acquérir les méthodes nécessaires pour mener les missions de l animateur

Plus en détail

Gestion des risques en stérilisation

Gestion des risques en stérilisation Gestion des risques en stérilisation 1. Définition de base AMDEC: Analyse des Modes de Défaillance, de leurs Effets et de leur Criticité. 2. Type d AMDEC : domaine d application L AMDEC procédé L AMDEC

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2

DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 DUT Qualité Logistique Industrielle et Organisation Plan formation Semestres 1 et 2 A. ENSEIGNEMENTS DE SPECIALITE I. Entreprise (Modules 114 115 116) I.1. Approche économique (M114) a) Entreprise et production

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

Cours Gestion de projet

Cours Gestion de projet Cours Gestion de projet Assurance Qualité Logiciel Version Date Auteur V1.1 Septembre 2007 Pascal HEYER 1 Assurance Qualité Logiciel Ce document est publié sous la licence libre Creative Commons-BY-NC-SA

Plus en détail

Avant-propos. L IS0 9001 facile. Volume 1 : Planifier et mettre en œuvre la démarche

Avant-propos. L IS0 9001 facile. Volume 1 : Planifier et mettre en œuvre la démarche Avant-propos Avant-propos Votre objectif Vous souhaitez améliorer la qualité des produits ou des prestations de service de votre entreprise. Il existe un référentiel international, la norme ISO 9001:2008,

Plus en détail

Les bases de la Démarche Qualité

Les bases de la Démarche Qualité Les bases de la Démarche Qualité 02 octobre 2014 Virginie Boulanger virginie.boulanger@cnrs-dir.fr Définition Le terme «qualité» pouvant être ambigu, vue sa multiplicité de sens, sa définition a été précisée

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations 23 mars 2013 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 Audit interne Page 5 Audit fournisseur Page 6 Développement

Plus en détail

Leçon 6. Juste à temps : principes

Leçon 6. Juste à temps : principes Leçon 6 Juste à temps : principes L'objectif principal de la leçon est de connaître et de comprendre la philosophie du juste à temps A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : définir les

Plus en détail

Gestion de la Qualité & le Management de Projet

Gestion de la Qualité & le Management de Projet Gestion de la Qualité & le Management de Projet CHALMANDRIER Alexandre NOWACKI.com Master MBA MS2 21/01/2009 Sommaire Intro...3 1. Notion de l entreprise...error! Bookmark not defined. 2. La qualité...error!

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

QED CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000. Fév. 2002 1

QED CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000. Fév. 2002 1 CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000 Fév. 2002 1 CONCEPTS ET PRINCIPES Pourquoi un SMQ? La démarche qui s appuie sur un SMQ incite les organismes à analyser les

Plus en détail

ISO 9001:2015 mode d emploi

ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 ISO 9001:2015 mode d emploi ISO 9001 est une norme qui établit les exigences relatives à un système de management de la qualité. Elle aide les entreprises et organismes à gagner en efficacité

Plus en détail

ISO 9000 version 2000 : management des processus

ISO 9000 version 2000 : management des processus 2001-2002 ISO 9000 version 2000 : management des processus David ROUSSE SOMMAIRE I - Avant propos 3 II - Introduction 3 III - Concept de processus 3 IV - Identification des processus 4 V - Pilotage des

Plus en détail

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9 Catalogue des formations 21 septembre 2012 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 EFQM Page 5 Audit interne Page 6 Audit fournisseur

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT MENER UNE DEMARCHE QUALITE?

POURQUOI ET COMMENT MENER UNE DEMARCHE QUALITE? POURQUOI ET COMMENT MENER UNE DEMARCHE QUALITE? Jeudi 25 Mars 2004 Quelques définitions... Label : mot anglais qui signifie étiquette. Marque spéciale créée par un syndicat professionnel et apposée sur

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

Colloque ISO 9001: 2015

Colloque ISO 9001: 2015 À la découverte d ISO 9001 Colloque ISO 9001: 2015 Plan de la présentation ISO ISO 9001 Certificats Avantages 7 grands principes Évolution Survol de la norme Questions ISO «International Organisation for

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Sensibilisation au management de la Qualité

Sensibilisation au management de la Qualité Sensibilisation au management de la Qualité Check Act Do Plan CTHT/CTCP 17 juin 2010 SMQ 1 OBJECTIFS : Connaître les principes du management de la Qualité Identifier les intérêts d une démarche Qualité

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN QUALITE-OUTILS METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

La matrice Indicateurs ou

La matrice Indicateurs ou La matrice Indicateurs ou Un outil simple pour bien démarrer sa démarche ISO 9001:2000 Actions Services Qualité Philippe Engrand / Consultant Associé - Auditeur ICA philippe. engrand @ as-qualite. com

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

L'Innovation Participative pour toutes les Entreprises. «Innovation Participative» est une marque déposée appartenant à EDF

L'Innovation Participative pour toutes les Entreprises. «Innovation Participative» est une marque déposée appartenant à EDF L'Innovation Participative pour toutes les Entreprises «Innovation Participative» est une marque déposée appartenant à EDF Un principe : essayer de faire simple, d aller à l essentiel dans l esprit du

Plus en détail

Organisation Lean-Sigma

Organisation Lean-Sigma Organisation Lean-Sigma Lean 6-Sigma : Contexte et Historique 6-Sigma Approche Américaine Qualité Produit (origine : Motorola puis General Electric) Dispersion en 1980 Production Caractéristique Clé DMAIC

Plus en détail

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE

LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE LE «COQ» ET LES COUTS RESULTANT DE LA NON-QUALITE Finalité de la démarche Evaluer les coûts résultant de la non-qualité.. Prérequis Notions élémentaires sur la démarche qualité et ses outils. 1 Les définitions

Plus en détail

ORGANISATION INDUSTRIELLE (auteur : Schoefs) GLOSSAIRE ILLUSTRE

ORGANISATION INDUSTRIELLE (auteur : Schoefs) GLOSSAIRE ILLUSTRE ORGANISATION INDUSTRIELLE (auteur : Schoefs) GLOSSAIRE ILLUSTRE A.M.D.E.C. Fiche 1 Analyse de déroulement Fiche Analyse de la Valeur Fiche 3 Chaînons (méthode des) Fiche Cinq S (méthode des) Fiche Gantt

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 SMSI Oui! Certification? Peut être Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 «L homme honorable commence par appliquer ce qu il veut enseigner» Confucius 23 octobre 2008 Agenda 1. L'ISO 27001 : pour

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015

Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Principales évolutions de l ISO 9001 v2015 Préparez-vous en toute sérénité! «Management de la qualité en recherche clinique à l hôpital» 19 novembre 2015 Programme Panorama des normes ISO 9001:2015 (et

Plus en détail

Principes fondamentaux de la gestion du temps. Si j avais le temps je. Est-ce applicable à tous? Oui. à différents degrés

Principes fondamentaux de la gestion du temps. Si j avais le temps je. Est-ce applicable à tous? Oui. à différents degrés Principes fondamentaux de la gestion du temps n Si j avais le temps je Est-ce applicable à tous? Oui à différents degrés 1 La dispersion de l information L organisation n est pas la seule solution L organisation

Plus en détail

La mise en œuvre de la chaîne logistique

La mise en œuvre de la chaîne logistique H P I T R E 1 La mise en œuvre de la chaîne logistique n Que peut apporter la logistique à l entreprise? Depuis 1980, les entreprises ont considérablement rénové et optimisé leurs outils industriels, des

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise GUIDE PRATIQUE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI ENTRETIEN professionnel L article 1er de l accord national

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

Sommaire DÉMARRER UNE DÉMARCHE QUALITÉ. Chapitre 1. Introduction... 1. C est quoi au juste la qualité?... 1

Sommaire DÉMARRER UNE DÉMARCHE QUALITÉ. Chapitre 1. Introduction... 1. C est quoi au juste la qualité?... 1 Sommaire Introduction... XI Chapitre 1 DÉMARRER UNE DÉMARCHE QUALITÉ 1. C est quoi au juste la qualité?... 1 1.1 De la qualité attendue à la qualité perçue... 1 1.2 Qualité et performance : les enjeux

Plus en détail

www.sac-consulting.com.tn

www.sac-consulting.com.tn www.sac-consulting.com.tn SOMMAIRE I. Présentation II. Les services 1. Mise à niveau 2. Recrutement 3. Formation 4. Certification ISO 5. Assistance technique 6. Création des logiciels 7. Audit social III.

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management de la série

Plus en détail

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007 L ALAMBIC Diagnostic Développement Durable MFQ Franche-Comté - 2006/2007 1 Le Développement Durable, un outil de management global, une démarche de progrès «Certains sentent la pluie à l avance d autres

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Cours OMAV La qualité en entreprise

Cours OMAV La qualité en entreprise Cours OMAV La qualité en entreprise Introduction Bien que le concept de qualité remonte à l'antiquité, avec l'industrialisation au XX`- siècle, il prend une dimension scientifique. Le contrôle à partir

Plus en détail

Culture d entreprise

Culture d entreprise SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Culture d entreprise BP 5158 101 Antananarivo - MADAGASCAR (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27000 Troisième édition 2014-01-15 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Plus en détail

Votre objectif. Notre ambition. Avant-propos. > à noter

Votre objectif. Notre ambition. Avant-propos. > à noter Avant-propos Avant-propos Votre objectif Vous souhaitez réussir un projet d amélioration ou développer une démarche jusqu à l obtention du certificat attestant sa conformité à un référentiel international

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL AUDIT ETUDE CONSEIL FORMATION CERTIFICAT N FS 607186 CATALOGUE DE FORMATION DE DERYEL INTERNATIONAL Ce catalogue est élaboré dans le but de présenter les séminaires de formation du Groupe DERYEL INTERNATIONAL.

Plus en détail

CAOPR. CAO et Prototypage Rapide. Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel

CAOPR. CAO et Prototypage Rapide. Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel . Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Industriel CAO et Prototypage Rapide CAOPR La démarche de conception De l'idée au produit Du développement de l'idée à la commercialisation du produit

Plus en détail

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille

«Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille «Le bon plan est celui qui vous permet de réaliser ce qui compte pour vous» Dominique Vincent, MBA, CIM Vice-présidente, gestionnaire de portefeuille Un plan financier clair et simple est synonyme de tranquillité

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Direction de la Qualité et de l Innovation

Direction de la Qualité et de l Innovation Direction de la Qualité et de l Innovation Présentation de la démarche Qualité du Courrier 2010 Auteur : Pierre AGULLO Entité : DQI Document : Interne Version : V 1 Date : 26 / 03 / 2010 1 L histoire d

Plus en détail

Présentation Six Sigma

Présentation Six Sigma Université Hassan II Aïn Chock Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales Casablanca Présentation Six Sigma Travail présenté Travail présenté par: par: TAYEB TAYEB Wifak Wifak HARBAL HARBAL

Plus en détail