Séance du 13 novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance du 13 novembre 2014"

Transcription

1 Séance du 13 novembre 2014 L an deux mille quatorze, le jeudi 13 novembre à 20h30, le Conseil Communautaire du Canton de Valmont, s est réuni en la salle de la Ferrère de LIMPIVILLE, en séance publique. Monsieur Laurent Vasset préside la séance et demande la désignation d un secrétaire de séance, M Régis GOSSELIN propose sa candidature que le conseil investit à l unanimité. La feuille de présence a été signée par les membres présents suivants : Sont présents : MM. Jean-Louis PANEL, Laurent VASSET, Éric HAUCHARD, Denis HEBERT, Gérard COLOMBEL, Yannick MOUICHE, Paul LE GUEN, Mme Marie-José LARCHER DUJARDIN, M. Régis GOSSELIN, Joël FREGER, Jean-Claude TREPIED, Rémy TAILLEFER, Didier CHEDRU, Éric SCARANO, Mme Sabrina CORRUBLE, Mme Annie LAVENU, M. Alain BAZILLE, Mme Thérèse AFFAGARD, MM. Claude LEFEBVRE, André GELEBART, André-Pierre ROUSSEL, Jean-Louis NAVARRE, Mmes Isabelle AUVRAY, Danièle CAMINADE, M. Alain ANQUETIL. Absents excusés : M. Michel RENAULT, Mme Christiane HERVIEUX. Le quorum étant atteint, le Président ouvre la séance. Le Président informe l Assemblée qu au premier point de l ordre du jour, était prévue une intervention de pôle emploi, toutefois cette intervention est reportée à une date ultérieure. 1/ Compte-rendu de la séance du 2 octobre 2014 Le Président propose aux conseillers communautaires de se prononcer sur le compte-rendu du conseil communautaire du 2 octobre Le Conseil Communautaire, unanime, adopte le compte rendu de la séance du 2 octobre Arrivée de M. Jean-Louis Panel. 2/ Installation d un nouveau conseiller communautaire Le Président rappelle que suite au décès de Pierre Gobbé, délégué titulaire de la commune de Saint Hélène Bondeville, il convient de procéder à l installation des nouveaux conseillers communautaire. Vu le décès de M Pierre Gobbé, conseiller communautaire pour la commune de Sainte Hélène Bondeville, Page 1 sur 14

2 Vu le tableau du Conseil Municipal de la Commune de Sainte Hélène Bondeville en date du 29 septembre 2014 ; Le Conseil Communautaire déclare installer dans leurs fonctions, M Didier Chédru en qualité de conseiller communautaire titulaire et de M Éric Rousselet en qualité de conseiller communautaire suppléant. 3/ Election au sein des commissions communautaires Vu l installation de M Didier Chédru, conseiller communautaire de la Commune de Sainte Hélène Bondeville, levée, A l unanimité, le Conseil Communautaire, élit Monsieur Didier CHEDRU au sein de la commission «Développement économique et évolution structurelle». 4/ Désignation d un représentant à l association Caux Seine Développement Vu le décès de M Pierre Gobbé, représentant auprès de Caux Seine Développement ; Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau représentant en remplacement de Pierre Gobbé, levée. M. Didier Chédru a obtenu 24 voix, M. Didier Chédru, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé représentant de la CCCV auprès de l association Caux Seine développement. 5/ Désignation de représentants à Seine Maritime Numérique Vu le décès de M Pierre Gobbé, délégué titulaire auprès du Syndicat Mixte «Seine Maritime Numérique» ; Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau délégué en remplacement de Pierre Gobbé, levée. M. Didier Chédru a obtenu 24 voix, M. Didier Chédru, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé délégué titulaire de la CCCV auprès de Seine Maritime Numérique. 6/ Désignation de représentants au Syndicat Mixte de Traitement et de Valorisation des Déchets Vu le décès de M Pierre Gobbé, délégué titulaire auprès du Syndicat Mixte de Traitement et de Valorisation des déchets (SMITVAD) ; Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau délégué en remplacement de Pierre Gobbé, levée. Page 2 sur 14

3 M. Alain Anquetil a obtenu 25 voix, M. Alain Anquetil, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé délégué titulaire de la CCCV auprès du SMITVAD. Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau délégué suppléant en remplacement d Alain Anquetil, levée. M. Jean-Louis Panel a obtenu 25 voix, M. Jean-Louis Panel, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé délégué suppléant de la CCCV auprès du SMITVAD. 7/ Désignation de représentants à l Office de Tourisme Intercommunal du Canton de Valmont Vu le décès de M Pierre Gobbé, membre titulaire du comité de direction de l Office de Tourisme Intercommunal (OTI) du Canton de Valmont ; Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau membre en remplacement de Pierre Gobbé, levée. M. Rémy Taillefer a obtenu 25 voix, M. Rémy Taillefer, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé membre titulaire de la CCCV auprès de l Office de Tourisme Intercommunal du Canton de Valmont. En l absence de candidat au poste de membre suppléant de la CCCV auprès de l Office de Tourisme du Canton de Valmont, le poste est laissé vacant. 8/ Désignation de représentants au Syndicat Mixte La Piscine Vu le décès de M Pierre Gobbé, délégué titulaire auprès du Syndicat Mixte La Piscine ; Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau délégué en remplacement de Pierre Gobbé, levée. M. Gérard Colombel a obtenu 25 voix, M. Gérard Colombel, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé délégué titulaire de la CCCV auprès du Syndicat Mixte La Piscine. Considérant qu il convient de procéder à la désignation d un nouveau délégué suppléant en remplacement de Gérard Colombel, levée. Page 3 sur 14

4 M. Régis Gosselin a obtenu 25 voix, M. Régis Gosselin, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé délégué suppléant de la CCCV auprès du Syndicat Mixte La Piscine 9/ Participation pour une carte de car Vu les statuts de la Communauté de Communes du Canton de Valmont ; Le Président propose à l Assemblée de procéder au versement d une somme de 65 à une famille pour laquelle le Conseil Général n a pas pris en compte la participation de 65 de la Communauté de Communes du Canton de Valmont pour le financement de la carte de car. En effet, la participation demandée à la famille s est élevée à 130, alors qu elle n aurait dû être que de 65, déduction faite de la participation de la CCCV. Le Président ajoute qu il s agit d une situation exceptionnelle et propose de verser ces 65 directement à la famille. Le Conseil Communautaire, unanime, décide de : - verser 65 à M et Mme Romuald Auzou pour l enfant Quentin 57 rue de Rouen Toussaint - d inviter son Président à signer tout document se rapportant à cette décision. 10/ Budget principal : délibération modificative n 3 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu la délibération du 5 mai 2014 adoptant le budget primitif de la Communauté de Communes du Canton de Valmont, Vu la délibération n 599 du 3 juillet 2014 portant délibération modificative n 1 sur le budget principal de la Communauté de Communes du Canton de Valmont ; Vu la délibération n 611 du 2 octobre 2014 portant délibération modificative n 2 sur le budget principal de la Communauté de Communes du Canton de Valmont ; Alain Anquetil, Vice-Président de la CCCV, propose au conseil communautaire de réaliser les mouvements ci-dessous. Ces mouvements sont relatifs à la décision prise précédemment par le conseil communautaire concernant la carte de car : Désignation Fonctionnement Diminution Dépenses Augmentation Diminution de crédits Recettes Augmentation D : Autres fournitures 65,00 0,00 0,00 0,00 TOTAL 011 : Charges à caractère général 65,00 0,00 0,00 0,00 D-6714 : Bourses et Prix 0,00 65,00 0,00 0,00 Total : 67 : Charges exceptionnelles 0,00 65,00 0,00 0,00 Total Fonctionnement 65,00 65,00 00,00 0,00 Total Général 0,00 0,00 Le Conseil communautaire, unanime, invite son Président à réaliser les mouvements ci-dessus. Page 4 sur 14

5 11/ Budget annexe ZA du Martel : délibération modificative n 1 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu la délibération du 5 mai 2014 adoptant le budget primitif ZA du Martel de la Communauté de Communes du Canton de Valmont, Alain Anquetil, Vice-Président de la CCCV, propose au conseil communautaire de réaliser les mouvements ci-dessous. Ces mouvements sont relatifs au remboursement à la commune d Angerville la Martel des travaux d éclairage public du parc du Martel. Les crédits n ont pas été inscrits au bon compte lors de l élaboration du budget primitif. Désignation Fonctionnement Diminution Dépenses Augmentation Diminution de crédits Recettes Augmentation D-605 : Achats de matériel, équipements et travaux 0, ,00 0,00 0,00 TOTAL 011 : Charges à caractère général 0, ,00 0,00 0,00 D-678 : Autres charges exceptionnelles ,00 0,00 0,00 0,00 Total : 67 : Charges exceptionnelles ,00 0,00 0,00 0,00 Total Fonctionnement , ,00 00,00 0,00 Total Général 0,00 0,00 Le Conseil communautaire, unanime, invite son Président à réaliser les mouvements ci-dessus. 12/ Budget annexe actions économiques : délibération modificative n 1 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Vu la délibération du 5 mai 2014 adoptant le budget primitif Actions économiques de la Communauté de Communes du Canton de Valmont ; Alain Anquetil, Vice-Président de la CCCV, propose au conseil communautaire de réaliser les mouvements de crédits ci-dessous. Désignation Fonctionnement Diminution Dépenses Augmentation Diminution de crédits Recettes Augmentation D-6811 : Dotations aux amortissements 0,00 589,00 0,00 0,00 TOTAL 042 0,00 589,00 0,00 0,00 D-023 : Virement à la section d investissement 589,00 0,00 0,00 0,00 Total : ,00 0,00 0,00 0,00 Total Fonctionnement 589,00 589,00 00,00 0,00 Investissement D-2313 : Constructions 0,00 500,00 0,00 0,00 R : Frais d études 0,00 0,00 0,00 500,00 TOTAL 041 0,00 500,00 0,00 500,00 R- 021 : Virement de la section de fonctionnement 0,00 0,00 589,00 0,00 Total 021 0,00 0,00 589,00 0,00 R : Autres communes, bâtiments et installations 0,00 0,00 0,00 589,00 Total : 040 0,00 0,00 0,00 589,00 Total Investissement 0,00 500,00 589, ,00 Total Général 500,00 500,00 Page 5 sur 14

6 Le Conseil communautaire, unanime, invite son Président à réaliser les mouvements ci-dessus. 13/ Cadences d amortissement Vu la délibération n 506 du 19 décembre 2013 fixant les cadences d amortissement pour les immobilisations des budgets de la CCCV ; Alain Anquetil propose au Conseil Communautaire de compléter la délibération relative aux durées d amortissement des immobilisations des budgets de la CCCV avec les éléments suivants Compte Libellé Durée d'amortissement 2033 Frais d'insertion 5 ans Subventions autres communes 5 ans 2088 Autres immobilisations incorporelles 2 ans Le Conseil Communautaire, unanime, décide de compléter la délibération n 506 avec les cadences cidessus. 14/ Règlement de la déchetterie Jean-Louis Navarre, Vice-président en charge de la rudologie, donne lecture du projet de règlement de déchetterie. Il précise que le règlement a été revu et quelques points ont été modifiés par rapport à la précédente version comme par exemple le fait d apposer une vignette pour les voitures qui fréquentent la déchetterie : REGLEMENT DE LA DECHETTERIE ARTICLE 1 er : OBJET DU REGLEMENT Le présent règlement fixe les modalités de fonctionnement de la déchetterie, les conditions d'accès des usagers, les fonctions du gardien. ARTICLE 2 : ROLE DE LA DECHETTERIE La déchetterie implantée sur la commune de Theuville aux Maillots a pour rôle de : Permettre aux habitants du Canton de Valmont d'évacuer les déchets non collectés par le service des ordures ménagères, dans de bonnes conditions (espace clos et gardienné) Permettre aux commerçants / artisans de faire traiter (moyennant paiement) leurs déchets dans des conditions réglementaires Limiter la multiplication des dépôts sauvages sur le territoire des communes du Canton Economiser les matières premières en recyclant certains déchets : bois, papiers, cartons, ferrailles, huiles moteurs usagées, verre, emballages ménagers, textile Page 6 sur 14

7 ARTICLE 3 : HORAIRES D'OUVERTURE Eté (du 1 er avril au 30 septembre) Hiver (du 1 er octobre au 31 mars) Jours de la semaine Horaires d'ouverture Soit Horaires d'ouverture Soit Lundi (Accès pour les professionnels 9h00-12h00) 5 heures (Accès pour les professionnels 9h00-12h00) 4 heures 13h30-18h30 13h30-17h30 Mardi 13h30-18h30 5 heures 13h30-17h30 4 heures Mercredi 9h00-12h00 13h30-18h30 8 heures 9h00-12h00 13h30-17h30 7 heures Jeudi Fermeture - Fermeture - Vendredi 13h30-18h30 5 heures 13h30-17h30 4 heures Samedi 9h00-12h00 13h30-18h30 8 heures 9h00-12h00 13h30-17h30 7 heures Dimanche Fermeture - Fermeture - Total 31 heures 26 heures ARTICLE 4 : DECHETS ACCEPTES Sont acceptés les déchets ménagers suivants : Bois Ferrailles et métaux non ferreux Cartons Déchets verts Déchets encombrants Gravats, matériaux de démolition et de bricolage Huiles de vidanges, huiles végétales (huiles alimentaires) Batteries de véhicules Déchets dangereux des ménages : restes de peinture et pots, acides, bases, solvants, phytosanitaires en quantité raisonnable (pas de professionnels). Textiles Néons et ampoules à économie d énergie Piles Emballages ménagers (bouteilles plastiques, emballages métalliques, cartonnettes, briques alimentaires) Journaux / magazines Verre ARTICLE 5 : DECHETS INTERDITS Sont interdits tous les déchets qui ne sont pas autorisés à l article 4. ARTICLE 6 : PLATE-FORME DE DEPOT DE DECHETS VERTS La plate-forme de dépôt de déchets verts est à la disposition des particuliers, des entreprises et des communes du Canton de Valmont qui seuls sont autorisés à déposer leur chargement de déchets verts. Page 7 sur 14

8 Sont considérés comme déchets verts, tous les déchets de pelouses et de branches. Les branches ne doivent pas dépasser un diamètre de 20 cm. Les souches, racines, troncs et autres déchets annexes sont formellement interdits. ARTICLE 7 : LIMITATION DE L'ACCES A LA DECHETTERIE L'accès à la déchetterie est réservé exclusivement aux habitants du Canton de Valmont. Un justificatif de domicile peut être sollicité. L'accès à la déchetterie est limité aux véhicules de tourisme éventuellement munis d'une remorque, ou aux véhicules inférieurs à 3m 3 ou 3,5 T de charge utile non attelés. Les véhicules municipaux, syndicaux ou de la Communauté de Communes du Canton de Valmont auront accès à la déchetterie quel que soit le tonnage. Cependant, en cas de gros volumes, les services municipaux ou ceux de la Communauté de Communes devront avertir le gardien de la déchetterie 48 heures à l'avance. Concernant les déchets des artisans / commerçants de la Communauté de Communes du Canton de Valmont, l'accès est payant pour les déchets de l'activité selon le tarif fixé par la collectivité. ARTICLE 8 : STATIONNEMENT DES VEHICULES DES USAGERS Le stationnement des véhicules des usagers de la déchetterie n'est autorisé que pour le déversement des déchets dans les bennes et conteneurs. Les usagers devront quitter cette plate-forme dès le déchargement terminé afin d'éviter tout encombrement sur le site de la déchetterie. ARTICLE 9 : FONCTION DU GARDIEN Le gardien a pour rôle : D'assurer l'ouverture et la fermeture de la déchetterie, celle-ci étant fermée de façon à empêcher l'accès en son absence, D'entretenir en bon état l'ensemble de la déchetterie et du matériel, D'accueillir et d'assister les usagers et de veiller à la bonne utilisation des équipements, De tenir à jour les éléments statistiques nécessaires à la gestion de la déchetterie, De tenir à la disposition des usagers un cahier de vœux et réclamations, De veiller d'une manière générale au respect du règlement intérieur, Veiller au respect des consignes de sécurité. ARTICLE 10 : COMPORTEMENT DES USAGERS L'accès à la déchetterie, et notamment les opérations de déversement des déchets dans les conteneurs, les manœuvres automobiles, se font aux risques et périls des usagers. Les usagers doivent : Veiller à bâcher leur remorque pour éviter tout envol ou chute d objet sur la voie publique, Respecter les règles de circulation sur le site (arrêt à l'entrée, limitation de vitesse à 10 km/h, sens de rotation ), Laisser les aires de circulation en bon état de propreté, Respecter les instructions du gardien, Ne pas descendre dans les bennes lors du déversement des déchets, Ne pas se livrer au chiffonnage et à toute récupération : Toute récupération d'objets dans les bennes est formellement interdite. ARTICLE 11 : INTERDICTION DE FUMER Interdiction formelle à tous visiteurs et salariés de fumer sur le site. En cas d'incendie dans une benne, INTERDICTION à quiconque (visiteurs et personnel) de descendre dedans. ARTICLE 12 : SEPARATION DES MATERIAUX Il est demandé aux usagers de séparer les matériaux énumérés à l'article 4 et de les déposer dans les conteneurs ou bacs prévus à cet effet. ARTICLE 13 : MESURES A RESPECTER EN CAS D ACCIDENT Page 8 sur 14

9 La déchetterie est équipée d une boîte à pharmacie de premiers soins Pour toute blessure d un usager ou du personnel nécessitant des soins médicaux urgents, faire appel au service de secours concerné : soit le 18 pour les pompiers, soit le 15 pour le SAMU. ARTICLE 14 : INFRACTION AU REGLEMENT Toute livraison de déchets interdits tels que définis à l'article 5 sera considérée comme une infraction au règlement. Les usagers doivent respecter les consignes du présent règlement ou celles indiquées par le personnel de la C.C.C.V. D'une manière générale, toute action visant à entraver le bon fonctionnement de la déchetterie, est passible d'un procès-verbal. Les agents de la C.C.C.V peuvent refuser l accès à la déchetterie en cas de non-respect du présent règlement. En cas de non-respect du présent règlement, la C.C.C.V ne pourra être tenue responsable des dommages, litiges ou accidents survenus dans l enceinte de la déchetterie. TOUS LES USAGERS NON A JOUR DE LEUR PAIEMENT ET NON RESPECTUEUX DU RÈGLEMENT OU DU PERSONNEL POURRONT SE VOIR REFUSER L ACCES A LA DECHETTERIE. FIN DU REGLEMENT Vu les statuts de la communauté de communes du Canton de Valmont ; Le Conseil Communautaire, unanime, Adopte le règlement de la déchetterie communautaire de Theuville aux Maillots annexé à la présente délibération, Inviter son Président à signer le dit règlement. 15/ Rudologie : tarification incitative Jean-Louis Navarre, Vice-Président en charge de la Rudologie rappelle en préambule que la gestion des ordures ménagères coute de plus en plus chère. L étude d une tarification incitative s inscrit dans le but de limiter les tonnages d OMR (ordures ménagères résiduelles. Puis Jean-Louis Navarre informe l Assemblée que la commission rudologie, réunie le 29 octobre 2014, ainsi que le Bureau communautaire, réuni le 3 novembre 2014, ont décidé de proposer au conseil communautaire de passer à une tarification incitative pour le financement du service rudologie, ainsi qu un passage de la TEOM (Taxe d Enlèvement des Ordures Ménagères) à la REOM (Redevance d Enlèvement des Ordures Ménagères). Il s agira de financer le service rudologie, non plus par la taxe prélevée sur le foncier et assise sur la valeur locative des locaux ; mais par une redevance au foyer abondée d une participation en fonction du volume d ordures ménagères collecté au porte-à-porte. Jean-Louis Navarre donne ensuite lecture des enjeux de la tarification incitative : POURQUOI Le contexte législatif : La Redevance Incitative est obligatoire au 1 er janvier 2014, le passage en tarification incitative pour les collectivités à la TEOM n est pas obligatoire à ce jour, les lois Grenelle et la loi de finances 2012 laissent penser que ce système sera imposé à l horizon L attribution d aides par l Etat : Les aides à l investissement versées par l ADEME sont assurées pour les collectivités ayant délibéré en 2014 pour un passage en tarification incitative, mais ces Page 9 sur 14

10 aides ne le seront plus par la suite au vu du caractère obligatoire que devrait prendre la tarification incitative. Le contexte environnemental : Aujourd hui, sur les communes avec le système «Erreur de Tri», la production annuelle d ordures ménagères est d environ 165 kg/hab/an (plus de 200 kg/hab/an pour les autres). Les collectivités qui ont choisi un passage en redevance incitative ont réduit ce ratio à 130 kg/hab/an. Le principe de «consommateur-payeur» : Il s agit de responsabiliser l usager consommateur (éco-gestes lors de l achat, recyclage des matériaux dès que possible ). Les activités polluantes sont de plus en plus taxées, la réduction des ordures ménagères va en ce sens. Des tarifs adaptés au service : La tarification doit être liée à l utilisation du service : elle comprend donc une part variable en plus d une part fixe. Ainsi il s agit de faire payer l usager pour un service (comme l eau, le gaz, l électricité ). Plus un usager utilise ce service, plus il paye. Aujourd hui la facture de l usager est totalement déconnectée de l utilisation du service (valeur locative du logement, bases d impositions communales ). Page 10 sur 14

11 AVANTAGES/INCONVENIENTS D UN PASSAGE EN REDEVANCE INCITATIVE (RI) Intérêts de la Ri Inconvénients Avantages Contexte législatif Contexte environnemental Si la collectivité ne s engage pas d ici le 14 novembre, les aides ADEME seront perdues du fait du caractère obligatoire de la TEOMi à court terme (2017) Aide de l état possible si engagement de la collectivité avant le 14 novembre 2014 Conformité par rapport à la norme éditée par l INRS/ CNAMTS - meilleures conditions de travail pour les agents de collecte.) Responsabilise l usager (facture en fonction de l utilisation du service), prise de conscience qu il peut agir sur sa production de déchets et avoir une incidence sur sa facture) Baisse des tonnages de déchets ultimes significative (130kg/an/hab contre 200kg/an/hab actuellement) Usager Organisation/ Financement Les familles nombreuses seront impactées Des foyers verront leur charge augmenter En l absence de modulation de la part fixe au nombre de membres du foyer, les familles nombreuses payeraient plus le service de collecte (camion de collecte ne passe qu une fois). Gestion du fichier des redevables (moyens humains nécessaires) Pas de redevance si logement vacant Prise en charge des impayés Avancement de trésorerie suivant la fréquence de facturation Amélioration du geste de tri Dotation de bacs pour tous les foyers Paiement au service rendu et à la quantité déposée Des foyers verront leur charge diminuer Les contributions élevées liées à de fortes valeurs locatives disparaitront Récupération des 8% facturés pour la TGP Facturation à la composition du foyer : justification plus aisée auprès des usagers Part fixe et part variable modulables Mode d organisation modulable Budget annexe et équilibré : gestion transparente Page 11 sur 14

12 Jean-Louis Navarre précise que l intégralité du budget ne peut pas être établi sur l incitatif ; il faut, en effet, sécuriser le budget, et notamment les charges fixes du service. Il pourrait être imaginé par exemple : 75% de part fixe et 25% en part variable. Ces éléments seront à travailler, dans une autre phase, avec le bureau d étude. Éric Scarano demande comment sera déterminée la part fixe. Jean-Louis Navarre explique qu elle sera notamment déterminée par le nombre de personnes composant le foyer. Joël Trépied souligne que cela nécessitera une étude importante pour connaitre la composition des ménages du territoire. Eric Scarano demande comment seront prises en compte les grandes maisons du littoral, car ce sont les gros contributeurs actuellement, qui ne paieront plus. Jean-Louis Navarre ajoute qu un tarif spécifique pourra être déterminé pour les résidences secondaires. Laurent Vasset est conscient que pour les résidences secondaires, il faudra définir des critères adaptés et qu il existe pour cela quelques leviers. Il ajoute que concernant la part fixe, celle-ci peut aller de 55 à 95 % du montant de la redevance. L étude en cours met en évidence 75 % en part fixe. Si on fait le choix d être plus incitatif, l équilibre budgétaire n est plus assuré. Par ailleurs, la part fixe intègre également toutes les charges de déchetterie qu il faut garantir. Le passage en redevance implique obligatoirement la création d un budget annexe et donc l équilibre budgétaire. Eric Scarano précise que l aspect incitativité du financement du service ne pose pas de problème, mais un transfert de charges va être fait des uns chez les autres. Il n y aura pas de critère de revenu pris en compte dans ce principe. Jean-Louis Navarre rappelle que la CCCV aura de toute façon l obligation d intégrer une part d incitativité dans son financement. Si le choix se fait maintenant, elle a la possibilité de bénéficier de subventions. Par ailleurs, les coûts de traitement des OMR vont continuer d augmenter, il faut donc diminuer les tonnages. Alain Bazille souligne qu il s agit d un sujet sensible, le ramassage n est pas le seul aspect des ordures ménagères puisqu il y a aussi le financement de la déchetterie. Il y a une vigilance à avoir face à un transfert lourd pour certaines catégories de contribuables. Joël Trépied demande s il y aura un bac par famille. Le Président précise que c est le principe de la levée qui est retenu, les familles seront donc équipées en bac. Le principe de la redevance incitative devra être au plus juste pour chaque catégorie de foyer. Jean-Louis Panel estime qu il ne faudra pas trop lisser les catégories de redevance pour ne perdre le caractère incitatif. Chaque personne doit assumer ses déchets, c est une question de dignité. Il faut que chacun paye ses déchets. Le Président explique que le travail de l ambassadrice de tri est payant car les gens trient plus. Les grandes familles restent un point de vigilance à garder à l esprit lors de la poursuite de l étude. Le Président ajoute également que le passage à une redevance incitative ne fera pas baisser les coûts du service. Rémy Taillefer reprécise que plusieurs questions sont donc posées ce soir : choix ou non d un passage à une tarification incitative, quel pourcentage de part fixe et de part variable et quelles sont les exceptions à gérer. A l issue de ces échanges, le Président donne lecture du projet de délibération, puis la soumet au vote de l assemblée. Vu les statuts de la Communauté de Communes du Canton de Valmont ; Page 12 sur 14

13 Vu l avis favorable de la commission rudologie réunie le 29 octobre 2014 ; Vu l avis favorable du bureau communautaire réuni le 3 novembre 2014 ; M. le Président rappelle que les communes ou leurs groupements, sont tenus d'assurer la collecte et l'élimination des déchets ménagers, ainsi que celle des déchets non ménagers qui peuvent être collectés et traités sans sujétions techniques particulières. Suite au Grenelle de l environnement, le mode de financement de ce service devra inclure une part incitative dans un délai de 5 ans. L instauration d une tarification incitative permet en effet l application du principe consommateurpayeur aux usagers du service. Le conseil communautaire, unanime après en avoir délibéré, décide, Article 1 er : D'instituer une redevance d'enlèvement des ordures ménagères dite «incitative», applicable sur le territoire communautaire. Cette redevance d'enlèvement des ordures ménagères, dite «incitative» ou REOMI, sera calculée en fonction du service rendu sur le principe de la levée. Article 2 : D instaurer cette redevance incitative des ordures ménagères résiduelles, au plus tard, au 1 er janvier 2018 sur l ensemble du territoire communautaire. Article 3 : D affermir la tranche conditionnelle 1 du marché ABBD qui consiste en l étude détaillée du scénario choisi. Article 4 : De fixer à l issue de cette phase d étude la date de la mise en œuvre, les modalités de tarification de la redevance d enlèvement des ordures ménagères et ainsi que l adoption d un règlement de redevance incitative applicable à tout usager. Article 5 : De solliciter les subventions à intervenir auprès de l ADEME et du Conseil Général pour la mise en œuvre de cette redevance incitative et les investissements qui y sont liés. Article 6 : D autoriser le Président à signer tous les documents nécessaires à cet effet.» Jean-Louis Navarre informe l ensemble des membres de l Assemblée que des petites poubelles de récupération des piles usagers se trouvent sur les tables pour les mettre à disposition dans les mairies. 16/ Restitution des décisions prises par le Bureau Communautaire Le Président informe l Assemblée des décisions prises par le Bureau Communautaire : Assurance statutaire : adhésion au contrat groupe du CDG : CNP Assurances/Dexia SOFCAP Le Conseil Communautaire donne acte de la restitution de cette information. 17/ Lieu du prochain conseil communautaire Paul Le Guen demande quand seront données les affiches sur les risques encourus en cas de dépôt sauvage pour les mettre à proximité des colonnes de tri. Page 13 sur 14

14 Celles-ci lui seront apportées en commune directement. Le Président informe l Assemblée que la réunion annuelle avec l ensemble des conseillers municipaux se tiendra le mercredi 17 décembre 2014 à 18h30, le lieu reste encore à déterminer. 18/ Lieu du prochain conseil communautaire Le Président propose à l Assemblée de se prononcer sur le lieu du prochain conseil communautaire. Le Conseil Communautaire, unanime, fixe à Toussaint le lieu du prochain conseil communautaire, sous réserve de la disponibilité de la salle. L ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 21h45. Lauren VASSET Président Régis GOSSELIN Secrétaire de séance Page 14 sur 14

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM

Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM Règlement intérieur des utilisateurs des déchèteries du SEMOCTOM fonctionnement des déchèteries ARTICLE 1 : DÉFINITION D UNE DECHETERIE. La déchèterie est un espace clos et gardienné où les particuliers

Plus en détail

Règlement intérieur de la Déchetterie

Règlement intérieur de la Déchetterie Direction des Services Techniques et du Développement Durable Règlement intérieur de la Déchetterie NE/TECH/002/DECHET/V4 Article 1 : Rôle de la déchetterie La déchetterie permet aux clétiens d évacuer

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES INTERCOMMUNALES Le Président de la Communauté de Communes du Pays de Pont-Château Saint-Gildas-des-Bois, VU le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment

Plus en détail

Règlement intérieur de la déchèterie communautaire

Règlement intérieur de la déchèterie communautaire Règlement intérieur de la déchèterie communautaire Adopté par délibération en date du 1er juin 2015 V ARTICLE 1 : Rôle de la déchèterie La déchèterie a pour rôle : - De permettre aux habitants de la Communauté

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DECHETERIE INTERCOMMUNALE DE L AVANCE. Accès réservé aux résidants de la Communauté de Communes

REGLEMENT INTERIEUR DECHETERIE INTERCOMMUNALE DE L AVANCE. Accès réservé aux résidants de la Communauté de Communes REGLEMENT INTERIEUR DECHETERIE INTERCOMMUNALE DE L AVANCE Accès réservé aux résidants de la Communauté de Communes ARTICLE 1 ROLE DE LA DECHETERIE L unité implantée sur la commune d Avançon a pour rôle

Plus en détail

DECHETTERIES REGLEMENT INTERIEUR

DECHETTERIES REGLEMENT INTERIEUR SYNDICAT MIXTE DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES ORDURES MENAGERES DE LA REGION DES FLANDRES DECHETTERIES REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 1 ACCES AUX DECHETTERIES Les déchetteries du SMICTOM DES FLANDRES implantées

Plus en détail

REGLEMENT DES DECHETTERIES

REGLEMENT DES DECHETTERIES Règlement des déchetteries. Page 1 sur 7 Service SIRED 35 Rue de la Quemine 71500 Branges Tél : 03 85 76 09 77 REGLEMENT DES DECHETTERIES Article 1 : OBJET DU REGLEMENT Le présent règlement a pour objet

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHÈTERIES FIXES COMMUNAUTAIRES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHÈTERIES FIXES COMMUNAUTAIRES COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION EST ENSEMBLE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHÈTERIES FIXES COMMUNAUTAIRES ARTICLE 1 - ROLE DE LA DECHETERIE La déchèterie est un équipement clos et gardienné qui a pour but d accueillir

Plus en détail

ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE. Règlement intérieur

ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE. Règlement intérieur ACCEPTATION DES DECHETS PROFESSIONNELS EN DECHETTERIE Règlement intérieur Article 1 : désignation de la déchetterie. Ce règlement intérieur s applique aux deux déchetteries communautaires de la Communauté

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHETTERIES DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS FLÉCHOIS

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHETTERIES DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS FLÉCHOIS RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES DÉCHETTERIES DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS FLÉCHOIS Le Président de la Communauté de Communes du Pays Fléchois, Vu la loi du 15 juillet 1975, modifiée par la loi du 13 juillet

Plus en détail

Règlement de réception

Règlement de réception Gestion des déchets Règlement de réception des déchets dans les déchetteries www.annemasse-agglo.fr SOMMAIRE... 1 SOMMAIRE... 2 Chapitre I - Généralités... 3 Article 1 : Définition de la déchetterie...

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA DECHETTERIE DE LIMAY

REGLEMENT INTERIEUR DE LA DECHETTERIE DE LIMAY COMMUNAUTE DE COMMUNES DES COTEAUX DU VEXIN REGLEMENT INTERIEUR DE LA DECHETTERIE DE LIMAY Toute personne entrant sur le site de la déchetterie est soumise au règlement intérieur ci-dessous, adopté en

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE MUZILLAC ARTICLE 1 DEFINITION Les déchetteries de «Kerbodo» à Muzillac, de «Saint Michel» à Le Guerno et de «Théra» à Péaule sont ouvertes

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE L ARC MOSELLAN

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE L ARC MOSELLAN REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE L ARC MOSELLAN Déchèterie de GUENANGE : boulevard de la Tournaille Déchèterie de KOENIGSMACKER : rue de la Gare Déchèterie d ABONCOURT

Plus en détail

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS

RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Direction de la Propreté et de l Eau Service Technique de la Propreté de Paris RÉGLEMENT INTERIEUR DES DÉCHETTERIES ET ESPACES PROPRETÉ PARISIENS Préambule : La préservation et l amélioration de la qualité

Plus en détail

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement)

Attribution des poubelles en logement collectif (3 foyers minimum par logement) Mise en place de la redevance incitative : Information aux syndicats/propriétaires/bailleurs de logements collectifs La Communauté de Communes du Kochersberg et de l Ackerland a adopté depuis le 1 er juillet

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets. ménagers et assimilés Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Chapitre 1 - Dispositions générales Objet et champ d application du règlement L objet du présent règlement est de définir les conditions et modalités

Plus en détail

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative

Service collecte et gestion des déchets. Le guide de la Redevance Incitative Service collecte et gestion des déchets Le guide de la Redevance Incitative Des premiers résultats encourageants! Pourquoi la Redevance Incitative? Le passage à la redevance incitative modifie nos principaux

Plus en détail

A R R Ê T É D U P R É S I D E N T

A R R Ê T É D U P R É S I D E N T ACTE RENDU EXÉCUTOIRE compte tenu de : la publication le : 02/04/2010 la transmission à la Sous-préfecture le : 03/04/2010 Acte original consultable au Service des Assemblées, Hôtel de Communauté 24, rue

Plus en détail

Déchets professionnels

Déchets professionnels 2015 info service+ Des questions? Des informations complémentaires? Des problèmes d équipements? Un changement de situation? Le professionnel est invité à contacter directement le Syndicat du Val de Loir

Plus en détail

Direction. 1 responsable de service

Direction. 1 responsable de service PRESENTATION DU SERVICE DECHETS La collecte des déchets ménagers, la gestion des déchèteries ainsi que les transports jusqu aux installations de traitement sont réalisés par le personnel communautaire.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE RIBEAUVILLE Approuvé par délibération N 2009-5-44 du 8 décembre 2009

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE RIBEAUVILLE Approuvé par délibération N 2009-5-44 du 8 décembre 2009 1, rue Pierre de Coubertin 68151 RIBEAUVILLE Cedex REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETERIES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE RIBEAUVILLE Approuvé par délibération N 2009-5-44 du 8 décembre 2009 ARTICLE

Plus en détail

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels

Déchèteries du SYELOM. Mode d emploi pour les professionnels Déchèteries du SYELOM Mode d emploi pour les professionnels Sommaire Page Edito du Président 3 Qu est ce que le SYELOM? 4 Quels sont les professionnels 6 acceptés? Vous êtes professionnels? 7 Vous devez

Plus en détail

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS Délibération n 3 MISSIONS SPECIALES DU PRESIDENT ET DES VICE PRESIDENTS Vu le code général des collectivités territoriales et en particulier ses articles L2123-17 à L2123-24-1, Monsieur, Président, Messieurs

Plus en détail

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu

La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchetterie intercommunale Fium Orbu-Castellu La déchèterie intercommunale est située sur le chemin de l ancienne voie ferrée entre Abbazia et Ghisonaccia. Le dépôt de déchets est gratuit et réservé

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher

pratique Guide Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher Guide pratique SMIEEOM Val de Cher Trions plus, trions mieux pour payer moins SMIEEOM Val de Cher - 22, rue de Gâtines - 41110 SEIGY Tél. : 02 54 75 76 66 - Fax : 02 54 75 76 60 - sieeomvaldecher@wanadoo.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES Révision : D Page 2 sur 14 INTEGRE DU TRI ET DE TRANSFERT DE CANNES LIEU-DIT "FAISSE LONGUE" A CANNES I Poste de Bascule / pesée Article 1 : Rôle du poste de bascule / pesée : Le poste de bascule réalise

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE C Les consignes de tri et les dates de collecte de vos produits résiduels DANNEMARIE GOMMERSDORF CONTACT de LA PORTE D ALSACE Communauté de communes de la région de Dannemarie ;

Plus en détail

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES

ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Commune de ARRETE N REGLEMENT DE LA COLLECTE DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Le maire de la commune de.. Vu les directives européennes Vu la loi n 75-633 du 15 juillet 1975 Vu le code général des collectivités

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

VILLE DE CHATEL-ST-DENIS. Centre de tri de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES

VILLE DE CHATEL-ST-DENIS. Centre de tri de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES VILLE DE CHATEL-ST-DENIS de Fossiaux OUVERT DES LE 24 MAI 2008 GUIDE D UTILISATION POUR LES MENAGES Préambule La Commune de Châtel-St-Denis est doté d un nouveau centre de tri, «En-Fossiaux», inauguré

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Comité Syndical du Mercredi 04 Février 2015. De la Communauté de Communes du Pays de Saône et Madon :

Compte rendu de la réunion du Comité Syndical du Mercredi 04 Février 2015. De la Communauté de Communes du Pays de Saône et Madon : Compte rendu de la réunion du Comité Syndical du Mercredi 04 Février 2015 L an deux mil quinze, le quatre février à vingt heures trente, le Comité Syndical, légalement convoqué le vingt deux janvier deux

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE Marché public de prestation de services à bons de commande CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché passé selon la procédure d appel d offres conformément aux articles 33 et 77 du code des marchés

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Exercice 2004 2 SOMMAIRE Présentation du service Environnement 1) Organisation

Plus en détail

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Approuvé par délibération du 17 décembre 2012 1 Table des matières Redevance incitative d enlèvement des ordures

Plus en détail

VILLE DE THIONVILLE 8- ANNEXE RELATIVE AU TRAITEMENT ET A L'ELIMINATION DES ORDURES MENAGERES PLAN LOCAL D'URBANISME

VILLE DE THIONVILLE 8- ANNEXE RELATIVE AU TRAITEMENT ET A L'ELIMINATION DES ORDURES MENAGERES PLAN LOCAL D'URBANISME VILLE DE THIONVILLE PLAN LOCAL D'URBANISME 8- ANNEXE RELATIVE AU TRAITEMENT ET A L'ELIMINATION DES ORDURES MENAGERES P.L.U. approuvé par Délibération du Conseil Municipal du 21 décembre 2013 Le Maire Bertrand

Plus en détail

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE

GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE GUIDE DE LA TARIFICATION INCITATIVE www.sirtom-region-brive.net Sommaire Un nouveau service page 3 La réduction des déchets, une obligation pages 4-5 Les équipements pages 6-9 Les modalités de collecte

Plus en détail

Guide pratique de la Redevance Incitative

Guide pratique de la Redevance Incitative Guide pratique de la Redevance Incitative Ernest NAVARRE, Président. Michel HÉRIEAU, Vice-Président en charge de la commission Collecte et traitement des Déchets. La loi relative à la mise en œuvre du

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

de la reom à la redevance incitative

de la reom à la redevance incitative de la reom à la redevance incitative Comment est calculée cette redevance? 1 La part foyer Elle est identique pour tous les foyers quelle que soit la taille du bac. Elle correspond aux frais fixes générés

Plus en détail

1 2010-02-05 APPROBATION DU PROCES VERBAL DU 23 NOVEMBRE 2009

1 2010-02-05 APPROBATION DU PROCES VERBAL DU 23 NOVEMBRE 2009 DEPARTEMENT DU CALVADOS - ARRONDISSEMENT DE LISIEUX - PROCES VERBAL SICDOM DE LA REGION ORBEC LIVAROT VIMOUTIERS Séance du Vendredi 05 Février 2010 Date de convocation : Le 22 janvier 2010 Le vendredi

Plus en détail

COURTISOLS. Déchèterie. > Adresse Route de Marson, lieu-dit St Martin. > Horaires déchèteries du Symsem

COURTISOLS. Déchèterie. > Adresse Route de Marson, lieu-dit St Martin. > Horaires déchèteries du Symsem Déchèterie > Adresse Route de Marson, lieu-dit St Martin COURTISOLS > Horaires déchèteries du Symsem Mardi : 14h-18h Jeudi : 9h-12h30 / 14h-18h Samedi : 14h-18h > Déchets autorisés Verre Ferraille et métaux

Plus en détail

David BUSTIN Vice-Président en charge de l environnement et de la gestion des déchets DATES DE RATTRAPAGE DES JOURS FÉRIÉS SANS COLLECTE.

David BUSTIN Vice-Président en charge de l environnement et de la gestion des déchets DATES DE RATTRAPAGE DES JOURS FÉRIÉS SANS COLLECTE. EDITION 2015 JOURS DE COLLECTE Commune Tri - OM Déchets verts Anzin Jeudi Lundi Artres Vendredi Mardi Aubry-du-Hainaut Jeudi Lundi Aulnoy-lez-Valenciennes Vendredi Mardi Beuvrages Jeudi Lundi Bruay-sur-l

Plus en détail

Guide des déchetteries. SIVOM des cantons du pays de Born. www.sivom-du-born.fr

Guide des déchetteries. SIVOM des cantons du pays de Born. www.sivom-du-born.fr Guide des déchetteries SIVOM des cantons du pays de Born B i a s - B i s c a r r o s s e B o u r g - B i s c a r r o s s e P l a g e - L a b o u h e y r e - L i p o s t h e y - L ü e - M é z o s - M i

Plus en détail

Conseil Syndical du 21 septembre 2015

Conseil Syndical du 21 septembre 2015 Syndicat Mixte du Pré-Bocage 14260 Aunay sur Odon Conseil Syndical du 21 septembre 2015 L an deux mil quinze, le vingt-et-un septembre à 20 h 00, le Conseil Syndical, légalement convoqué, s est réuni à

Plus en détail

Guide. tri. déchets ménagers. des GUIDE PRATIQUE À CONSERVER

Guide. tri. déchets ménagers. des GUIDE PRATIQUE À CONSERVER Guide du tri des déchets ménagers GUIDE PRATIQUE À CONSERVER 2 Editorial Depuis septembre dernier, la Communauté de Communes a modifié l organisation de la collecte des ordures ménagères. Cette nouvelle

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr

le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr PLUS BELLE A VALLÉE AVEC LE TRI le guide du tri 2015 Comment mieux gérer mes déchets? Pour tout renseignement 03 89 77 50 32 ou sur www.cc-vallee-munster.fr Les consignes de tri Dans la poubelle Dans le

Plus en détail

Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables

Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables Zone E 1 MANSPACH Les consignes de tri et les dates de collectes de vos produits résiduels et recyclables WOLFERSDORF «Mieux tu achètes, mieux tu compostes, plus tu tries moins tu paies!» Communauté de

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

guide Ensemble, faisons du tri une seconde nature GENTILLY FRESNES LE KREMLIN-BICÊTRE L HAŸ-LES-ROSES VILLEJUIF service déchets service déchets

guide Ensemble, faisons du tri une seconde nature GENTILLY FRESNES LE KREMLIN-BICÊTRE L HAŸ-LES-ROSES VILLEJUIF service déchets service déchets guide tri du Ensemble, faisons du tri une seconde nature service déchets service déchets 01 41 24 22 80 01 41 24 22 80 ARCUEIL CACHAN GENTILLY service déchets 01 41 24 22 80 FRESNES LE KREMLIN-BICÊTRE

Plus en détail

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr

Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr Communauté de Communes de la Basse-Zorn 34, rue de La Wantzenau - 67720 Hoerdt Tél : 03 90 64 25 50 Site : www.cc-basse-zorn.fr NOUVEAU SYSTEME DE COLLECTE DES DÉCHETS MÉNAGERS Weitbruch Gries Kurtzenhouse

Plus en détail

MAIRIE DE VILLIERS EN BIERE

MAIRIE DE VILLIERS EN BIERE REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE VILLIERS EN BIERE COMPTE-RENDU SOMMAIRE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 18 octobre 2012 Présents : MM. GATTEAU, PIERQUIN, DOTHEE, TRUCHON, ROUX, PELLISSIER, BODOT, LELONG,

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

Communauté de communes. de la Baie du Kernic

Communauté de communes. de la Baie du Kernic Communauté de Communes de la Baie du Kernic Communauté de communes de la baie du Kernic REGLEMENT DE SERVICE DES DECHETS MENAGERS COLLECTE DES DECHETS MENAGERS Vu les délibérations du Conseil de la Communauté

Plus en détail

L exploitation du service est assurée sur l ensemble du territoire du SIRATROM de La Guerche-sur-l'Aubois selon les fréquences énoncées ci-après :

L exploitation du service est assurée sur l ensemble du territoire du SIRATROM de La Guerche-sur-l'Aubois selon les fréquences énoncées ci-après : Délibération n 2 Convention de prestation de service avec le SIRATROM CONVENTION DE PRESTATIONS DE SERVICE Entre : le SMIRTOM du Saint-Amandois, domicilié Avenue Gérard Morel 18200 DREVANT, représenté

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015

Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015 Compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du Jeudi 21 Mai 2015 Le conseil municipal s'est réuni à la mairie de Salavre, le jeudi vingt-et-un mai deux mil quinze à dix-neuf heures trente minutes,

Plus en détail

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS

PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES PREMIERS SAPINS guide de la REDEVANCE INCITATIVE à la réduction, au tri et à une meilleure gestion des déchets PAYS DES PORTES DU HAUT-DOUBS COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFONTAINE-VERCEL // COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

Création : V1-Décembre 2003

Création : V1-Décembre 2003 Création : V1-Décembre 2003 Mise à jour V1-Juin2005 V2-Décembre2005 V3-Juin 2007 V4-Février 2008 V5-Octobre 2008 V6-Octobre 2010 du comité syndical : V7-Octobre 2014 V8-Juin2015 SOMMAIRE Article 1 : Champ

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES ARGUENON-HUNAUDAYE MARCHE DE TRANSFERT ET TRAITEMENT DES DECHETS DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Lots n 1, 2, 3, 4, 5, 8 Avril 2010 PROCEDURE

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s

R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s R è g l e m e n t d e l a c o l l e c t e d e s d é c h e t s m é n a g e r s Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon : 02.98.69.10.44 Télécopie : 02.98.69.01.91

Plus en détail

Calendrier des levées Anières 2015. Conservez-moi!

Calendrier des levées Anières 2015. Conservez-moi! Calendrier des levées Anières 0 Conservez-moi! Le nouveau calendrier du CoHerAn Pour faire suite au «tous ménages» envoyé récemment, les communes du CoHerAn, avec l aide d un mandataire spécialisé et en

Plus en détail

La gestion des déchets et le tri en habitat collectif

La gestion des déchets et le tri en habitat collectif La gestion des déchets et le tri en habitat collectif Guide à l usage des responsables de la gestion des déchets en immeubles Le tri, un geste au quotidien. La collecte sélective en immeubles : grâce à

Plus en détail

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr

déchets ménagers Collecte en apport aux colonnes Tél. 02 43 94 86 50 www.syndicatvaldeloir.fr info service + Organisation de la collecte Demandez l autocollant «Stop pub»! Si vous ne souhaitez pas recevoir de publicités dans votre boîte à lettres, une seule solution : l autocollant «Stop pub»!

Plus en détail

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!»

«Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Tout savoir sur la prochaine tarification du service d enlèvement des déchets ménagers «Ne soyons pas spectateurs, mais acteurs de nos déchets!» Face à l opacité d un système ne répondant plus à la politique

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015

MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 MAIRIE D AURADÉ CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DE SÉANCE DU 25 FÉVRIER 2015 Le Conseil Municipal s est réuni le mercredi 25 février 2015 à 20h30, sur convocation régulière et sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Conseil Syndical du 8 mars 2012

Conseil Syndical du 8 mars 2012 Syndicat Mixte du Pré-Bocage 14260 Aunay sur Odon Conseil Syndical du 8 mars 2012 Etaient présents : HAURET Christian, BERNARD Claude (remplace Pierre SALLIOT), BISSON François, BONNEVALLE Marcel, CAER

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Décret n 2000-404 du 11/05/00 relatif au rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d élimination

Plus en détail

Lettre info environnement

Lettre info environnement S O M M A I R E : 1-Edito du Président 2-Equipement des Professionnels et Particuliers en containers ordures ménagères 3-Les Permanences en Mairie et au bâtiment technique 4 Les Modalités de distribution

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-JULIEN-MONTDENIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 MARS 2012

COMMUNE DE SAINT-JULIEN-MONTDENIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 MARS 2012 Membres présents : TOURNABIEN Marc, maire, LESIEUR Evelyne, RAVIER Marc, BOCHET Marcel, THIAFFEY Jean-François, CHOMAZ Josiane adjoints, BOIS Yves, BUFFAZ Bernadette, CHARVIN Denis, COLLOMBET Corinne,

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014

PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 PROCÈS-VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DE DOLLOT SÉANCE DU 29 MARS 2014 Le Samedi Vingt Neuf Mars Deux Mil Quatorze à 10h00, le Conseil Municipal régulièrement convoqué s est réuni en séance publique dans

Plus en détail

CONTACT de LA PORTE D ALSACE

CONTACT de LA PORTE D ALSACE CALENDRIER DE TRI ZONE A BELLEMAGNY BRETTEN DIEFMATTEN ETEIMBES GILDWILLER GUEVENATTEN HECKEN SAINT-COSME STERNENBERG TRAUBACH-LE-BAS TRAUBACH-LE-HAUT Les consignes de tri et les dates de collecte de vos

Plus en détail

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles

COMMUNE DE SALES. Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles COMMUNE DE SALES Horaires d ouverture Mardi de 18h00 à 19h00 Vendredi de 17h30 à 19h00 Samedi de 09h00 à 11h30 Déchetterie Route de la Joretta, 1625 Sâles Toute l année Toute l année Toute l année Points

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012 MAIRIE DE DAMBENOIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 6 DECEMBRE 2012 Tous les Conseillers municipaux sont présents sauf : Absents excusés : MM. Michel PAGE, Laurent JOLIVET donne pouvoir à Philippe

Plus en détail

Les verres, bocaux et bouteilles en verre

Les verres, bocaux et bouteilles en verre Guide pratique du tri Les poubelles R pour protéger l et vos éc Trier ses déchets, ce n est pas seulement un geste citoyen bénéfique à l environnement, c est aussi un moyen de faire des économies en réduisant

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Mardi, 24/03/2009 à 19h00 en la Mairie de Hatten BP 60023 Mairie de Hatten 1 Place de la Mairie 67690 Hatten - : 03 88 800 500 Conseillers élus :... 20

Plus en détail

le guide du tri 2015

le guide du tri 2015 le guide du tri 2015 2 / 3 Une fois bien vidés, vos emballages seront valorisés Emballages métalliques Une astuce pour savoir quels sont les emballages plastiques qui se recyclent : ce sont ceux qui ont

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés

Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés Page 1 sur 9 Règlement de collecte des déchets ménagers et assimilés ARTICLE 1 : OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1 : Objet Le présent règlement fixe, à l intérieur du périmètre de ramassage des déchets

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL DEPARTEMENT DE L'ISERE REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objectif de permettre l utilisation de la salle du mail pour la satisfaction pleine et entière

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES BROCHURE DESTINÉE A ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE DE LA PART INCITATIVE DE LA TAXE D ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES SOMMAIRE I- AVANT-PROPOS I.1- LES TROIS MODES DE FINANCEMENT DU SERVICE PUBLIC D ÉLIMINATION

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS

CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS CONTRAT DE GESTION DES DECHETS NON MENAGERS CONTRAT N : Entre le Syndicat mixte Intercommunal de ramassage et de Traitement des Ordures Ménagères (SIRTOM) de la Région Flers-Condé, dont le siège est situé,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Mardi 10 juin 2014. Commission Environnement

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Mardi 10 juin 2014. Commission Environnement COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT Mardi 10 juin 2014 ORDRE DU JOUR 1/Installation de la nouvelle commission: Présentation de la commission Périodicité des réunions Dossiers 2014/2015 en cours

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010

PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 1 PROCES-VERBAL de la SEANCE du CONSEIL D'ADMINISTRATION du CCAS du 17 décembre 2010 La séance est ouverte à 9 h12 heures, présidée par Madame Liliane BOUDIA, Adjointe au Maire et, qui fait l'appel nominal

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU MARCHÉ «REHABILITATION DU HAUT DE QUAI DE LA DECHETERIE (Z.A. DE L OSERAYE 44390 PUCEUL)»

CAHIER DES CHARGES DU MARCHÉ «REHABILITATION DU HAUT DE QUAI DE LA DECHETERIE (Z.A. DE L OSERAYE 44390 PUCEUL)» CAHIER DES CHARGES DU MARCHÉ «REHABILITATION DU HAUT DE QUAI DE LA DECHETERIE (Z.A. DE L OSERAYE 44390 PUCEUL)» ANNÉE 2010 MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA REGION DE NOZAY 9 rue de l église

Plus en détail

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages.

Le recyclage, ou la. deuxième vie des emballages. Le recyclage, ou la deuxième vie des emballages. 19 avenue Joseph Reinach 04 000 DIGNE LES BAINS sydevom-com@wanadoo.fr Tel : 04 92 36 08 52 Fax : 04 92 36 07 03 www.sydevom04.fr Sommaire Je trie, donc

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 20 JUIN 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 20 JUIN 2014 DEPARTEMENT DES VOSGES Arrondissement de NEUFCHATEAU Canton de CHATENOIS Mairie de CHATENOIS 1 Rue de Lorraine BP 40 88 170 CHATENOIS : 03.29.94.51.09 Fax : 03.29.94.59.40 Courriel : ville-chatenois88@wanadoo.fr

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Ordre du Jour : COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014

COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE. Ordre du Jour : COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014 COMPTE-RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 11 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le onze avril à 20h30, les délégués du Conseil Communautaire de la communauté

Plus en détail

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée.

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Du 11 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le onze avril à dix neuf heures, le Conseil Communautaire, régulièrement convoqué, à la date du 31 mars 2014,

Plus en détail

LA LETTRE DU S.I.E.O.M.

LA LETTRE DU S.I.E.O.M. N 18 Déc. 2012 LA LETTRE DU S.I.E.O.M. Mot du président La volonté de proposer un service de ualité et de contenir les coûts de fonctionnement du SIEOM est un souci constant. Le taux d imposition est le

Plus en détail