Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expression cutanée des reactions médicamenteuses"

Transcription

1 Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

2 Exanthème médicamenteux Un terme très large! Les dias suivantes montreront qu il se cache une multitude de manifestations cutanées hétérogènes derrière ce terme, avec différents niveaux de mise en danger du patient. C est pourquoi une évaluation correcte n est pas seulement indispensable pour le patient, mais aussi pour le médecin.

3 Allergies médicamenteuses 15% de tous les effets secondaires médicamenteux sont dus à des allergies aux médicaments

4 Evaluation d un exanthème Il est souvent impossible de déterminer l origine de l exanthème (médicamenteux, infectieux, para-infectieux, auto-immun, etc.) à l aide de la morphologie Seulement la description macroscopique précise (photo) le moment précis du début de l exanthème et la liste des médicaments pris donnent un premier indice de la cause sous-jacente

5 La règle des «7» Une sensibilisation primaire prend souvent 7 jours avant que l exanthème n apparaisse Un aggravation de l exanthème peut être vue jusqu à 7 jours après l arrêt du médicament incriminé (NB: ne pas arrêter le nouveau médicament en cas d aggravation dans les 7 jours après l arrêt du médicament incriminé) Un exanthème peut apparaître jusqu à 7 jours après l arrêt du médicament.

6 Réaction immunologique contre un médicament En principe, un médicament peut provoquer toutes les formes de réactions immunitaires Cependant, un patient montrera typiquement le même type de réaction immunologique contre le même médicament s il est réexposé, par exemple: Réaction de type immédiate contre la pénicilline lors de la première fois Réaction de type immédiate contre la pénicilline lors de la réexposition Réaction de type retardée contre un Sulfonamide lors de la première fois Réaction de type retardée contre un Sulfonamide lors de la réexposition

7 Exanthème médicamenteux (1) Urticaire sèvere Erythème multiforme Exanthème maculopapuleux Exanthème maculopapuleux Angioèdeme Chute de la tension artérielle Syndrome de Stevens Johnsons Syndrome de Lyell Absence de tous les symptômes suivants Fièvre, éosinophilie importante, élévation importante des transaminases, gonflement de ganglions Signes de danger (un signe est suffisant) Fièvre Eosinophilie importante Élévation importante de transaminases Gonflement de ganglions Un foyer urticarien isolé dure moins de 24h On peut continuer sous certaines circonstances

8 Exanthème (Distribution des fréquences) Exanthème maculopapuleux Exanthème maculopapuleux Urticaire sèvere Angioèdeme Erythème multiforme Syndrome de Stevens Johnsons Syndrome de Lyell Absence de tous les symptômes suivants Fièvre, éosinophilie importante, élévation importante des transaminases, gonflement de ganglions Signes de danger (un signe est suffisant) Fièvre Eosinophilie importante Élévation importante de transaminases Gonflement de ganglions Un foyer urticarien isolé dure moins de 24h On peut continuer sous certaines circonstances 75-90% 5-15% 5-10% %

9 Exanthème médicamenteux (2) (rare) Vasculite urticarienne Vasculite Exanthème pustuleux généralisé Erythème pigmenté fixe Persistance des foyers urticariens isolés de plus de 24h Pétéchies Penicilline Cephalosporine Diagnostic différentiel Folliculite infectieuse Sulfamethoxazole AINS Hyperpigmentations

10 Exanthème médicamenteux (3) (rare) Dermatose autoimmune bulleuse Dermatose autoimmune Dermatose lichénoïde Psoriasis Exemples: Pemphigoïde bulleux Dermatose linéaire à IgA assocciée à la vancomycine Lupus induit par les médicaments Minocycline Inhibiteurs TNFalpha Etc. Tetracyclines Etc. Provocation/Aggravation: Bêta-bloquant Interféron alpha Lithium Aggravation: (Hydroxy-)chloroquine On peut continuer sous certaines circonstances

11 et il existe encore quelques autres «exanthèmes», qui ne seront pas mentionnés

12 Exanthème (Distribution des fréquences) Exanthème maculopapuleux Exanthème maculopapuleux Urticaire sèvere Angioèdeme Erythème multiforme Syndrome de Stevens Johnsons Syndrome de Lyell Absence de tous les symptômes suivants Fièvre, éosinophilie importante, élévation importante des transaminases, gonflement de ganglions Signes de danger (un signe est suffisant) Fièvre Eosinophilie importante Élévation importante de transaminases Gonflement de ganglions Un foyer urticarien isolé dure moins de 24h On peut continuer sous certaines circonstances 75-90% 5-15% 5-10% %

13 L exanthème maculo-papuleux Deux formes: 1. L exanthème maculo-papuleux simple 2. L exanthème maculo-papuleux dans le contexte d un syndrome d hypersensitivité (DIHS/DRESS)

14 L exanthème maculo-papuleux L exanthème maculo-papuleux est typiquement dû à une réaction retardée médiée par les TH2. La cytotoxicité est à l arrière plan. Pichler, Ann Intern Med 2002; Lerch/Pichler, Curr Opin Allergy Clin Immunol 2004

15 Exanthème maculo-papuleux Exanthème maculo-papuleux Dans un contexte de DHIS/DRESS Souvent pas de différence dans la morphologie cutanée

16 Exanthème maculopapuleux Exanthème maculopapuleux dans un contexte de DHIS/DRESS Pas d autres manifestations, ou seulement de faible intensité Eosinophilie ou / et Perturbation des tests hépatiques ou / et Lymphadénopathie ou / et Fièvre

17 DRESS (Drug rash with Eosinophilia and systemic symptoms) 1. La première manifestation apparaît typiquement seulement après un minimum de 14 jours de la prise médicamenteuse. 2. Le risque est le plus élevé entre la 2 ème et la 8 ème (jusqu à la 12 ème) semaine après le début de la prise médicamenteuse 3. Souvent, on constate une infection virale concomitante (HHV-6, CMV, EBV etc.) 4. L évolution est souvent plus longue et des récidives peuvent apparaître après l arrêt des stéroïdes. 5. Occasionnellement, il faut considérer un traitement par IVIG ou Acyclovir/Gancyclovir.

18 6. Les anti-épileptiques aromatiques (Phenytoine, Carbamazepine, Barbiturates) sont des causes fréquentes. 7. Des médicaments comme les sulfonamides aromatiques, l allopurinol et les pénicillines sont également des causes fréquentes 8. Il faut garder à l esprit qu en cas d augmentation des doses des antiépileptiques et de l allopurinol, la fréquence d apparition d un DRESS est également augmentée en dehors de la fenêtre de 2 à 12 semaines 9. L allopurinol est dose-dépendant concernant la provocation d un DRESS. Il n y a presque jamais de DRESS sous allopurinol 100mg. 10. La manifestation cutanée la plus fréquente est un exanthème maculo-papuleux, les autres manifestations cutanées sont décrites plus rarement

19 Exanthème médicamenteux (2) (rare) Vasculite urticarienne Vasculite Exanthème pustuleux généralisé Erythème pigmenté fixe Persistance des foyers urticariens isolés de plus de 24h Pétéchies Penicilline Cephalosporine Diagnostic différentiel Folliculite infectieuse Sulfamethoxazole AINS Hyperpigmentations

20 Pustulose aigüe généralisée exanthématique (AGEP) (Beylot et al., 1980) L AGEP est une maladie aigüe, qui apparaît typiquement sous prise d anti-infectieux et se manifeste par les symptômes suivants: 1. Pustules stériles non-liées aux follicules, au niveau du tronc avec comme sites de prédilection les surfaces de flexion 2. Fièvre 3. Les femmes sont plus souvent touchées que les hommes 4. Il n y a pas de neutrophiles/éosinophiles en règle générale 5. L arthrite n est pas un symptôme typique (En cas de présence, il faut penser à un psoriasis pustuleux)

21 Pustulose aigüe généralisée exanthématique (AGEP) L AGEP est une réaction de type IVd. Elle se distingue par un recrutement de neutrophiles à travers une surproduction de IL-8/CXCL-8 Pichler, Ann Intern Med 2002; Lerch/Pichler, Curr Opin Allergy Clin Immunol 2004

22 Pustules nonliées aux follicules

23 Diagnostic différentiel de l AGEP

24 La stratégie diagnostique pour l AGEP 1. Anamnèse 2. Biopsie cutanée avec en plus immunofluorescence directe (Afin d inclure/exclure des dépôts d immunoglobulines dans la peau, qui sont vues dans les maladies autoimmunes bulleuses) 3. Frottis à la recherche de champignons, virus et bactéries

25 Médicaments déclencheurs L hydroxychloroquine, la terbinafine et le diltiazem ne sont pas des causes typiques d allergies médicamenteuses, à l exception de l AGEP.

26 Exanthème médicamenteux (1) Urticaire sèvere Erythème multiforme Exanthème maculopapuleux Exanthème maculopapuleux Angioèdeme Chute de la tension artérielle Syndrome de Stevens Johnsons Syndrome de Lyell Absence de tous les symptômes suivants Fièvre, éosinophilie importante, élévation importante des transaminases, gonflement de ganglions Signes de danger (un signe est suffisant) Fièvre Eosinophilie importante Élévation importante de transaminases Gonflement de ganglions Un foyer urticarien isolé dure moins de 24h On peut continuer sous certaines circonstances

27 Syndrome de Stevens Johnson Nécrolyse épidermale toxique «Syndrome de Lyell»

28 Nécrolyse épidermale toxique/syndrome de Lyell La nécrolyse épidermale toxique est typiquement due à une réaction retardée médiée par la cytotoxicité. Pichler, Ann Intern Med 2002; Lerch/Pichler, Curr Opin Allergy Clin Immunol 2004

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44 Merci Dr. S. Schroeder

45 Allergies aux pollens Allergie aux médicaments Allergie aux aliments Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Tests immunobiologiques dans le DRESS

Tests immunobiologiques dans le DRESS Tests immunobiologiques dans le DRESS PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Maculo-papular exanthema (MPE) Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) Mortality 10% Toxic epidermal

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Toxidermies A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Introduction Médicament Effet thérapeutique recherché Effets indésirables (tous organes++) Le médicament fait partie de quasiment toutes les listes

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A172 A178 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie.

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 148 - Février 2015 SOMMAIRE 1) Physiopathologie des réactions allergiques 2) Allergie aux béta-lactamines 3) En pratique 4) Quizz Le mot de la rédaction Les symptômes d une allergie

Plus en détail

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Olivier Clément (Paris), Pascale Dewachter (Paris), Anika Fichelle (Paris), Jean-Yves Gauvrit (Rennes), Didier

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN CONDUITE A TENIR DEVANT «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN MOTIFS DE RECOURS Contact avec un allergène connu Eruption cutanée, bulles Œdème de la face Gène respiratoire, détresse

Plus en détail

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 «De l acnéau psoriasis pustuleux généralisé, il n est pas d affection dermatologique qui ne puisse être déclenchée, aggravée ou simulée

Plus en détail

Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie Allergies médicamenteuses Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Allergies médicamenteuses 1. Définition, classification 2. Signes cliniques Interrogatoire t Manifestations cliniques 3. Diagnostic différentiel

Plus en détail

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Conduite à tenir devant des érosions et ulcérations génitales et orales...

Plus en détail

Allergies médicamenteuses

Allergies médicamenteuses Allergies médicamenteuses Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Allergies médicamenteuses 1. Définition, classification 2. Signes cliniques Interrogatoire Manifestations cliniques 3. Diagnostic différentiel

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen. HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.fr PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITIONS Réaction immédiate : < 1

Plus en détail

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique!

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Pr David LAUNAY launayd@gmail.com @DLaunay Service de Médecine Interne. Unité d'immunologie Clinique CNRMR Maladies Autoimmunes et Systémiques Rares Hôpital

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Anaphylactique) Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte T spécifique

Anaphylactique) Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte T spécifique γ Miseenjeudel immunité spécifique Réactions immédiates (Angiooed( Angiooedème,,Choc Anaphylactique) IgE spécifique Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte

Plus en détail

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies

Que faire pour mieux préciser la nature et la répartition des anomalies Homme 60 ans. Pas d ATCD. Origine française; vit au Gabon. Découverte récente d une infection VIH avec immunodépression sévère (CD4+ à 50/mm3) Pancytopénie et fièvre Scanner initial. Quels sont les éléments

Plus en détail

ALLERGIES MEDICAMENTEUSES

ALLERGIES MEDICAMENTEUSES ALLERGIES MEDICAMENTEUSES Conduite pratique du diagnostic Professeur Pascal DEMOLY Exploration des Allergies Maladies Respiratoires - INSERM U454 Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU de Montpellier ALLERGIES

Plus en détail

Allergie médicamenteuse et intolérance aux antidouleurs

Allergie médicamenteuse et intolérance aux antidouleurs Allergie médicamenteuse et intolérance aux antidouleurs En collaboration avec la Commission de spécialité de la Société Suisse d Allergologie et d Immunologie (SSAI) Auteurs Prof. Dr méd. Werner J. Pichler,

Plus en détail

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol

Renseignements posologiques. Taro-Clobetasol Renseignements posologiques Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol crème USP, 0,05 % p/p Taro-Clobetasol Pr Propionate de clobétasol pommade USP, 0,05 % p/p Classe thérapeutique Corticostéroïde topique

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêt

Déclaration de conflits d intérêt Déclaration de conflits d intérêt Introduction Cas Clinique 1 Mr X 62 ans ethylotabagique HTA Hypercholestérolémie Découverte d une tuberculose pulmonaire en 2009 Traitement de 6 mois avec observance difficile

Plus en détail

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr «Angioedemes médicamenteux m : quel risque, quelles explorations» Frédéric ric BérardB Service d Allergologie d et Immunologie Clinique Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr Dans la plupart

Plus en détail

DEFICITS IMMUNITAIRES. Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012

DEFICITS IMMUNITAIRES. Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012 DEFICITS IMMUNITAIRES Pr O Lambotte Service de Médecine Interne Immunologie Clinique CHU Bicêtre INSERM U1012 Déficits immunitaires Avant tout : déficits immunitaires secondaires Infections: VIH mais aussi

Plus en détail

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques 28 février 2013 Denis Comte Chef de clinique Service d immunologie et allergie CHUV Introduction 75 millions d examens radiologiques avec injections

Plus en détail

Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse

Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse RÉSUMÉ Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse Table de matières 4 AVANT-PROPOS 5 DÉFINITIONS 5 CLASSIFICATIONS 8 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Allergies aux pénicillines chez l enfantl. enfant. JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV

Allergies aux pénicillines chez l enfantl. enfant. JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV Allergies aux pénicillines p chez l enfantl enfant JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV 12.02.2009 Monica, 2006 Fillette de 2 ans, BSH Le 2.01.2008: antibiothérapie par amoxicilline pour OMA

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Cas 1 Ces lésions cutanées douloureuses sont apparues sur les membres inférieurs d une patiente. Par ailleurs, l état de santé général de celle-ci est bon. Les lésions purpuriques

Plus en détail

Allergie aux antibiotiques

Allergie aux antibiotiques L anaphylaxie: mythes et réalités Allergie aux antibiotiques quand la coupe déborde! Louis Paradis et Anne Des Roches 4 Hadès, le frère de Zeus et de Poséidon,est invité au grand buffet de l Olympe.Dieu

Plus en détail

Formation continue IAL 12.02.2015. Allergie au valaciclovir. Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV

Formation continue IAL 12.02.2015. Allergie au valaciclovir. Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV Formation continue IAL 12.02.2015 Allergie au valaciclovir Julien Vionnet Service d Immunologie et d Allergie CHUV Plan de la présentation A. Présentation du cas B. Eléments théoriques Présentation du

Plus en détail

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge?

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? A rash under telaprevir, how to manage? N. Dupin 1, B. Milpied 2, L. Allanore 3, N. Wallet-Faber 1, V. Mallet 4, S. Pol 4 ( 1 Service de dermatologie, hôpital

Plus en détail

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PARTIE III : RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES PARENTS/DU TUTEUR PR SYNAGIS (poudre lyophilisée) palivizumab Ce document constitue la troisième et dernière partie de la «monographie du produit» publiée

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Anik Lepage, résidente IV, dermatologie, Montréal as n 1 e jeune homme présente des placards brunâtres au cou, aux aisselles et aux aines depuis quelques années. Il s agit d

Plus en détail

Conférence FLASH DERMATO

Conférence FLASH DERMATO Conférence FLASH DERMATO Item 109: Acné Séborrhée + kératinisation infundibulaire + propionibacterium acnes => inflammation chronique follicule pilosébacée Diagnostic clinique: Séborrhée Lésions rétentionnelles:

Plus en détail

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions

Plus en détail

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 Copyright CMIT ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2006 - Item 94 page 1 ITEM N 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT LES OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et distinguer une rougeole, une rubéole, un herpès, un mégalérythème épidémique,

Plus en détail

page: 70 alphabétique Chapitre 4: Urticaires image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: 70 alphabétique Chapitre 4: Urticaires image causes lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante Chapitre 4: Urticaires page: 70 Urticaires Urticaires de contact page: 71 4.1 Urticaires de contact Urticaire de contact au latex Papules urticariennes survenant dans les minutes qui suivent le port de

Plus en détail

KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens, 3 MS Dryden, 4 H Bhattacharyya, 5 M Kunkel, 5 A Baruch 5

KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens, 3 MS Dryden, 4 H Bhattacharyya, 5 M Kunkel, 5 A Baruch 5 Efficacité et tolérance du linézolide (LZD) versus vancomycine dans le traitement des infections compliquées de la peau et des tissus mous (ICPTM) documentées à SARM KMF Itani, 1 J Weigelt, 2 DL Stevens,

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés

Amoxiclav Sandoz 500 mg comprimés pelliculés Notice 1/5 Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud URTICAIRE CHRONIQUE Actualités et controverses www.allergolyon.org

Plus en détail

Les aspects dermatologiques des MICI

Les aspects dermatologiques des MICI Les aspects dermatologiques des MICI E. Delaporte Lille Aucun lien d intérêt Je condamne l appropriation sauvage (le pillage) iconographique à l aide de tablettes, smart-phones, i-phones Je déplore vivement

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Delphi 0,1 % crème Acétonide de triamcinolone Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005)

Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Orientations diagnostiques devant un érythème (314) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie. Résumé : L'érythème est une rougeur

Plus en détail

La pemphigoïde bulleuse

La pemphigoïde bulleuse La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à vous informer sur la pemphigoïde

Plus en détail

1- Définition. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques

1- Définition. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques ALLERGIES MEDICAMENTEUSES Allergies médicamenteuses Pascal DEMOLY Allergologie - INSERM U657 Département de Pneumologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU de Montpellier 1- Définition 2- Formes cliniques

Plus en détail

Les angioedèmes. Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble

Les angioedèmes. Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble Les angioedèmes Laurence Bouillet Centre nationale de Référence des Angioedèmes Clinique universitaire de médecine interne CHU de Grenoble Démarche face à un angioedème Première étape: Est-ce bien un angioedème?

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

DRESS Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms

DRESS Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms DRESS Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms Delphine Staumont-Sallé Unité d exploration des toxidermies Service de Dermatologie CHRU Lille 4ème Journée Régionale de Pharmacovigilance et

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Item 314 : Exanthème - Erythrodermie

Item 314 : Exanthème - Erythrodermie Item 314 : Exanthème - Erythrodermie Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 CAT devant un éxanthème fébrile...1 ENC : OBJECTIFS Devant un exanthème ou une érythrodermie, argumenter

Plus en détail

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Néphropaties Hypertension artérielle IEC Insuffisance cardiaque Prescriptions 2010 128 millions Mahmoudpour et al., 2013 Poole

Plus en détail

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE

VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE VOTRE MÉDECIN VOUS PROPOSE DES TESTS D ALLERGIE Information générale Pour vous, pour la vie Qu est-ce qu une allergie? Le mot allergie est utilisé pour décrire une réaction indésirable du corps à une substance

Plus en détail

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Pathologies cutanées liées au froid Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Chamonix 5 septembre 2009 Multiples pathologies de gravité et d étiologie variables Pathologies

Plus en détail

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis?

Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Quoi de neuf dans la prise en charge du psoriasis? Nathalie QUILES TSIMARATOS Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Ce que nous savons Le psoriasis Affection dermatologique très fréquente,

Plus en détail

Aspects cliniques de l urticaire chronique. Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux

Aspects cliniques de l urticaire chronique. Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux Aspects cliniques de l urticaire chronique Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux La définition de l urticaire chronique est clinique C est une dermatose, érythémateuse et papuleuse, prurigineuse et fugace, évoluant

Plus en détail

L'allergie à la penicilline

L'allergie à la penicilline L'allergie à la penicilline Cas clinique Consultation en EPHAD pour un retour d'hospitalisation Pneumopathie basale droite avec décompensation cardiaque globale Traitée à l'ephad par Amoxicilline, transfert

Plus en détail

Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective?

Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective? Colloque de Pharmacologie Clinique Genève Vaud Fondation pour la Promotion de l'enseignement et de la Recherche en Pharmacothérapie - Pharma-Flash Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective?

Plus en détail

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité L ŒDÈME de QUINCKE revisité FMC du Chalonnais - 10/01/2013 P. SCHERER 2 questions préalables L œdème de Quincke a-t-il toujours une localisation laryngée? L œdème de Quincke est il toujours allergique?

Plus en détail

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Auteurs Cendrine Godet (*) Jean-Pierre Frat (**) Cédric Landron (*) Lydia Roy (***) Paul Ardilouze (****) Jean-Pierre Tasu (****) (*)

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement. Nathalie Gunera-Saad

URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement. Nathalie Gunera-Saad URTICAIRE CHRONIQUE: clinique, diagnostic, traitement Nathalie Gunera-Saad Définition et Clinique ÿ Latin: urtica (= ortie), dermatose inflammatoire fréquente de la peau et/ou des muqueuses ÿ Superficielle:

Plus en détail

Maladies systémiques induites par les médicaments

Maladies systémiques induites par les médicaments Maladies systémiques induites par les médicaments Dr Agnès Duquesne Département de Pédiatrie Consultation de Rhumatologie pédiatrique Hôpital Edouard Herriot - Lyon Critères d une maladie induite N existe

Plus en détail

Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA

Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA synthèse Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA Rev Med Suisse 2014 ; 10 : 864-8 M. M. Bergmann J. Villard J.-C. Caubet Drs Marcel M. Bergmann et Jean-Christoph Caubet

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie B. Lauwerys Service de Rhumatologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Novembre 2009 Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde X Polyarthrite

Plus en détail

ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques

ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques ANGIOEDEMES NON-HISTAMINIQUES Aspects cliniques et biologiques David LAUNAY Service de Médecine Interne Centre National de Référence de la Sclérodermie Hôpital Claude-Huriez CHRU Lille Sylvain DUBUCQUOI

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons.

Traitements topiques. Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames. Soulagent les démangeaisons. SANS ORDONNANCE Solutions pour le bain et la douche : Huiles Farine d avoine Sels d Epsom Sels de al Mer Morte Utiliser conformément aux instructions figurant sur l emballage. Aident à éliminer les squames.

Plus en détail

MARS 2016 MÉDICAMENT ANTIBIOTIQUES PHARYNGITE-AMYGDALITE CHEZ L ENFANT ET L ADULTE

MARS 2016 MÉDICAMENT ANTIBIOTIQUES PHARYNGITE-AMYGDALITE CHEZ L ENFANT ET L ADULTE MARS 2016 MÉDICAMENT ANTIBIOTIQUES Le présent guide d usage optimal s adresse aux professionnels de la santé. Il est frni à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du clinicien. Les recommandations

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

Virus Herpes et DRESS syndrome

Virus Herpes et DRESS syndrome Virus Herpes et DRESS syndrome V. Descamps Service de Dermatologie Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris DRESS Drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms Drug-induced hypersensitivity syndrome

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères 22/9/2015 Dr Xavier Van der Brempt pneumo-allergologue Allergopôle, Clinique Saint-Luc, Namur (Belgique) xavier@bremptallergy.be Quelques

Plus en détail

INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10% Fréquence +++ Démarche rigoureuse : Confirmer ou infirmer l alle

INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10% Fréquence +++ Démarche rigoureuse : Confirmer ou infirmer l alle REACTIONS ALLERGIQUES ET PSEUDO-ALLERGIQUES AUX BETALACTAMINES. K. Boussetta - S. Bousnina Hôpital d enfants de Tunis INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10%

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale

Cefadroxil Sandoz 500mg/5ml poudre pour suspension orale Notice 1/5 Lisez attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Conservez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Consultez votre médecin ou votre pharmacien

Plus en détail

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com La processionaire et l Homme Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com 1 Introduction La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa, TP) provoque des lésions cutanées

Plus en détail

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie?

La maladie Qu est-ce que la pemphigoïde bulleuse? Combien de personnes sont atteintes de la maladie? PEMPHIGOÏDE BULLEUSE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENPEMPHIGOIDE BULLEUSE Deuxième fiche d information pour les malades PREMIERE FICHE D'INFORMATION AUX PATIENTS Les fiches d'informations ont été rédigées

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

Concerne: réactions cutanées graves associées à la Capécitabine (Capecitabine Accord )

Concerne: réactions cutanées graves associées à la Capécitabine (Capecitabine Accord ) Les Direct Healthcare Professional Communications (DHPC) sont des courriers envoyés aux professionnels de la santé par les firmes pharmaceutiques, afin de les informer de risques potentiels apparus lors

Plus en détail

Perenterol forte 250 mg capsules

Perenterol forte 250 mg capsules Traduction interne inofficielle de la notice allemande Notice : Information de l utilisateur Perenterol forte 250 mg capsules Pour les enfants à partir de 2 ans et les adultes Levure sèche de Saccharomyces-cerevisiae

Plus en détail

~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau

~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau ~ 1 ~ LES DIFFERENTS TYPES DE MALADIES BULLEUSES AUTO- IMMUNES ET TOXIQUES Intervention du Professeur Jean Claude Roujeau Ce titre est très général, raison pour laquelle je risque de vous décevoir car,

Plus en détail

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB régulateurs M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB : population hétérogène Foie fœtal et moelle osseuse B1 Plasmocytes Moelle osseuse T2-MZP LB de la zone marginale Périphérie Cellules souches LB immatures

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail