DÉMONTER LE MYTHE : CAPACITÉ DES LOCATAIRES DE TORONTO, D EDMONTON ET DE VANCOUVER DE DEVENIR PROPRIÉTAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉMONTER LE MYTHE : CAPACITÉ DES LOCATAIRES DE TORONTO, D EDMONTON ET DE VANCOUVER DE DEVENIR PROPRIÉTAIRES"

Transcription

1 DÉMONTER LE MYTHE : CAPACITÉ DES LOCATAIRES DE TORONTO, D EDMONTON ET DE VANCOUVER DE DEVENIR PROPRIÉTAIRES JUILLET 2011

2 SOMMAIRE Dans le secteur du placement immobilier tout comme dans la société en général, au moins deux mythes perdurent au sujet des locataires : 1. Tous les locataires aspirent à devenir propriétaires 2. La plupart des locataires ne peuvent pas se permettre d acheter une maison Ces deux énoncés sont faux. Les données recueillies en vue de la rédaction du présent rapport montrent qu un pourcentage substantiel de locataires de, d et de pourraient acquérir un domicile dans la région métropolitaine où ils habitent (au cœur de la ville ou en banlieue). Tableau 1 Pourcentage de locataires qui auraient pu acquérir une propriété dans la région métropolitaine où ils habitaient en % 50% 58% Contrairement à plusieurs études qui utilisent le revenu médian de tous les ménages et le prix médian de toutes les maisons vendues pour déterminer l abordabilité de l accession à la propriété, le présent rapport tient compte du revenu des ménages locataires et des données relatives aux ventes réelles du produit de choix des accédants à la propriété, soit l appartement en copropriété. Une part importante des ménages qui disposent d un revenu suffisant pour devenir propriétaires sont tout de même locataires. Cela laisse présumer que l achat d un domicile ne constitue probablement pas une priorité pour eux. La location leur permet peut-être de répondre à d autres besoins personnels ou liés à leur style de vie, lesquels ne sont pas nécessairement très bien compris par les propriétaires d immeubles d appartements. Le choix des locataires peut s expliquer comme suit, notamment : Les locataires décident parfois de louer dans un lieu en particulier (où ils n ont pas les moyens d acheter) plutôt que d être propriétaires ailleurs dans la région Rôle de la réglementation des loyers Dans les régions où les loyers sont fortement réglementés, certains locataires qui habitent le même appartement depuis plusieurs années peuvent également y demeurer parce qu ils profitent ainsi d un loyer mensuel peu élevé. S ils déménageaient que ce soit pour louer ou pour acheter cela leur coûterait beaucoup plus cher par mois pour se loger. 2 Démonter Le Mythe : Capacité Des Locataires de, D et de de Devenir Propriétaires

3 Les locataires peuvent choisir de consacrer moins de temps à leurs déplacements en louant un appartement (les statistiques montrent que le trajet quotidien des locataires est plus court) La location permet à certains d épargner, que ce soit pour accumuler un acompte, acquitter des dettes ou effectuer, à leur guise, des dépenses non essentielles Les locataires peuvent apprécier le fait qu un appartement loué exige peu d entretien et offre beaucoup de souplesse il suffit de payer le loyer et quelqu un d autre s assure de l entretien de l immeuble et de l appartement; de plus, en cas de changement d emploi, il est facile de déménager Il est important de comprendre ce qui pousse les particuliers à revenu moyen et élevé à louer ou à acheter pour élaborer une stratégie de gestion et de placement immobiliers. PORTÉE Les investisseurs, les promoteurs et les autres acteurs qui participent à la conception et à l entretien des logements locatifs ont tendance à considérer que tous les locataires font partie de la même catégorie, c est-à-dire celle des gens qui ne sont pas capables d acheter ou qui ne sont pas prêts à le faire, dans le cas des nouveaux arrivants dans la ville. La nouvelle recherche réalisée par Conseillers immobiliers GWL inc. (CIGWL) suggère que la décision des locataires est fondée sur des motivations plus complexes. Pour être fructueuse, une stratégie de gestion d immeubles d appartements, en particulier dans le secteur des propriétés récentes et à loyer élevé, doit toujours tenir compte du fait que les locataires ont le choix. Ainsi, les propriétaires d appartements et les promoteurs immobiliers doivent s assurer que leurs immeubles sont attrayants pour les locataires, maintenant et à l avenir. Une recherche effectuée précédemment par CIGWL, comprenant un sondage Harris/Décima réalisé auprès de personnes en novembre 2009, a révélé l importance relative pour les locataires d habiter à proximité des bassins d emploi, des transports et des commodités. Un immeuble situé dans un tel emplacement attirera et retiendra probablement davantage les locataires qui sont capables de payer un loyer supérieur pour être proches de tout ce dont ils ont besoin et prêts à le faire. Nombre de ces emplacements comptent des appartements en copropriété, mais la location permet souvent d y vivre pour moins cher par mois, quelquefois beaucoup moins cher. Démonter Le Mythe : Capacité Des Locataires de, D et de de Devenir Propriétaires 3

4 MÉTHODOLOGIE CALCULER L ABORDABILITÉ DE L ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ POUR LES LOCATAIRES Le rapport habituel de comparaison des prix médians au revenu médian ne fonctionne pas L utilisation du prix médian des maisons et du revenu médian des ménages d une ville ou d une région métropolitaine donnée ne fournit pas beaucoup d information sur l abordabilité de l accession à la propriété pour les locataires (même si ce rapport est largement utilisé pour évaluer l abordabilité). Comme l a révélé et expliqué la société de conseil Urban Futures, le prix médian de vente est dévié par le pourcentage élevé de maisons qui sont achetées par des ménages qui sont déjà propriétaires et qui ont recours à leur avoir net. Par conséquent, le prix de ces maisons n est pas pertinent pour les accédants à la propriété potentiels qui sont actuellement locataires. De plus, le revenu médian des ménages est assez peu utile puisqu il englobe le revenu de propriétaires et de locataires, de même que d étudiants ou d autres personnes qui vivent avec leurs parents pas seulement celui des locataires. Une meilleure approche Pour comprendre la capacité des locataires d accéder à la propriété et les possibilités qui s offrent à eux, et pour savoir si ces données se sont améliorées ou détériorées au cours des dernières années, CIGWL a fait appel à Urban Futures qui a examiné la question. Urban Futures s est servi du revenu réel des ménages qui louent leur logement et du prix réel de vente des propriétés habituellement choisies par les accédants soit les appartements en copropriété dans les régions métropolitaines de, de et d. Cela a permis d obtenir une perspective plus significative quant à l abordabilité de l accession à la propriété pour les locataires. Analyse du prix de vente des appartements en copropriété Les appartements en copropriété sont un des produits de choix des accédants dans les grandes villes canadiennes, ce qui en fait évidemment le type de produit à prendre en considération pour établir l abordabilité de l accession à la propriété. Urban Futures a obtenu les données concernant le prix de vente de la chambre d immeuble de et d, et de la société Landcor Data Corporation pour. Urban Futures a ensuite divisé en déciles (dixièmes) les prix de vente des appartements en copropriété pour chaque ville en Par exemple, 10 % des appartements en copropriété vendus dans la région métropolitaine de ont coûté moins de $. On peut donc se demander quel est le pourcentage de locataires qui pourraient se permettre d acheter une maison de $ ou moins. La réponse est 50 %, compte tenu du revenu des ménages qui sont locataires. 4 Calcul du revenu des ménages locataires Urban Futures a commencé par se servir des résultats du recensement de 2006 relativement au revenu dans les régions métropolitaines de, de et d ; le recensement permet de distinguer les ménages qui sont locataires de ceux qui sont propriétaires. Le revenu de 2006 a été majoré en fonction de l Enquête sur la population active mensuelle, qui présente un taux de rémunération hebdomadaire moyen, pour correspondre à la situation en En se fondant sur le pourcentage de différence de rémunération de 2006 à 2010, Urban Futures a estimé la variation de revenu des locataires. 1 Pour des exemples d utilisation des prix et revenus médians pour calculer l abordabilité, voir les données de Recherche économique RBC (2011), de la Cité de (2011) et d Hulchanski (2006). Démonter Le Mythe : Capacité Des Locataires de, D et de de Devenir Propriétaires

5 Estimation de la capacité à acheter une maison à partir du revenu Ensuite, Urban Futures a calculé le revenu nécessaire pour acquérir une propriété dont le prix se situe dans le décile (dixième) le moins élevé pour tous les appartements en copropriété vendus, en se fondant sur les hypothèses suivantes. Tableau 2 Paramètres du prêt hypothécaire Variable Amortissement brut de la dette Quotité de financement Acompte Amortissement (années) Taux d intérêt fixe pendant 5 ans Valeur 27% 90% 10% % Amortissement brut de la dette: L analyse présume que 27 % du revenu des ménages est alloué aux paiements hypothécaires ordinaires. Quotité de financement et acompte: Les locataires versent un acompte correspondant à 10% de la valeur de la propriété qu ils souhaitent acquérir, ce qui représente une quotité de financement de 90 %. Amortissement: Les acheteurs acquittent leur prêt hypothécaire sur une période de 30 ans. Taux d intérêt: Un taux d intérêt hypothécaire fixe de 5,65 % pendant cinq ans est utilisé dans l analyse pour 2010 (un taux de 6,64 % a été utilisé pour 2006). Prenez note que les hypothèses ci-dessus pourraient être considérées comme plutôt prudentes. Les banques offrent souvent des prêts correspondant à un amortissement brut de la dette pouvant atteindre 40 % et un bon négociateur peut probablement obtenir un taux d intérêt inférieur à celui indiqué ou choisir un prêt hypothécaire à taux variable. Cela dit, certains locataires peuvent avoir d autres dettes à rembourser comme un prêt étudiant. Les hypothèses sont un moyen adéquat, mais simplifié d estimer le revenu nécessaire pour être propriétaire de son domicile. Mesure du changement en matière d abordabilité Urban Futures a également eu recours à la même méthodologie ainsi qu aux hypothèses précitées pour calculer les possibilités d accès à la propriété en 2006, sauf pour le taux hypothécaire, qui était de 6,64 % à ce moment-là. Fait à noter, l abordabilité de l accession à la propriété s est améliorée pour les locataires de, et pour ceux de et d elle n a que quelque peu diminué (voir le tableau 3). 5 Démonter Le Mythe : Capacité Des Locataires de, D et de de Devenir Propriétaires

6 Tableau 3 Sommaire de l abordabilité de l accession à la propriété pour les locataires Région Premier décile du prix de vente des appartements en copropriété Ménages locataires qui ont les moyens d acheter Premier décile du prix de vente des appartements en copropriété Ménages locataires qui ont les moyens d acheter <$213,900 37% <$161,000 40% <$152,500 58% <$105,000 63% <$165,300 50% <$142,400 46% Avertissements: Les calculs effectués donnent une perspective statistique différente quant aux options des locataires. Évidemment, ce ne sont pas tous les ménages locataires ayant un revenu élevé qui pourraient obtenir un prêt hypothécaire, pour différentes raisons. Certains ont peut-être une mauvaise cote de crédit en raison de cartes de crédit impayées ou d autres choix financiers. Le ménage pourrait également être composé d un ou deux nouveaux immigrants qui ne sont pas admissibles à un prêt hypothécaire tant qu ils n ont pas obtenu leur résidence permanente (ou la citoyenneté). Un membre du ménage a peut-être récemment déclaré faillite. Tableau 4 Région métropolitaine Revenu annuel du ménage nécessaire pour acheter une maison bon marché (2010) 38,585 $ 49,563 $ 35,563 $ Certains acheteurs potentiels pourraient également avoir un revenu légèrement moins élevé que les seuils indiqués au tableau 4, mais disposer d économies ou d un héritage leur permettant de verser un acompte plus important. L objectif du présent rapport ne consiste pas à déterminer le nombre exact de locataires en mesure de devenir propriétaires, mais à montrer que la location constitue souvent un choix, et ce, bien plus fréquemment qu on le présume. Comprendre la situation du marché de la location en milieu urbain sous cet angle a des répercussions considérables sur la stratégie de placement (ainsi que sur la politique du logement). Démonter Le Mythe : Capacité Des Locataires de, D et de de Devenir Propriétaires 6

7 LISTE DE BUREAUXS 650 West Georgia Street Suite 3000, BC V6B 4N7 Tel: Fax: Calgary 700 9th Ave SW Suite 2700 Calgary, AB T2P 3V4 Tel: Fax: Commerce Place nd Street Suite 208, AB T5J 4G8 Tel: Fax: Winnipeg 433 Main Street Suite 800 Winnipeg, MB R3B 1B3 Tel: Fax: Corporate Office 330 University Avenue Suite 300, ON M5G 1R8 Tel: Fax: Yonge Street Suite 300, ON M5E 1G4 Tel: Fax: Mississauga Sussex Centre 90 Burnhamthorpe Rd. W Suite 500 Mississauga, ON L5B 3C3 Tel: Fax: Markham Trillium Executive Centre 675 Cochrane Drive Suite 101, West Tower Markham, ON L3R 1B8 Tel: Fax: Ottawa 255 Albert Street Suite 502 Ottawa, ON K1P 6A9 Tel: Fax: Montreal 2001 University Street Suite 1820 Montreal, PQ H3A 2A6 Tel: Fax: Halifax Purdy s Wharf Upper Water Street Halifax, NS B3J 3N3 Tel: Fax: (Multi-Residential) 200 University Avenue 9th Floor, ON M5H 3C9 Tel: Fax: Questions, comments or additional information: Wendy Waters, Ph.D. Director Portfolio Analysis & Research Services GWL Realty Advisors Inc. Amy Vandervelde Manager Portfolio Analysis & Research Services GWL Realty Advisors Inc. Please direct all media inquires to: Michele Walkau Vice President, Corporate Resources GWL Realty Advisors Inc

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis

RÉGLEMENTATION DES MEMBRES. avis RÉGLEMENTATION DES MEMBRES avis Personne-ressource : L. Boyce : (416) 943-6903 - lboyce@ida.ca RM0281 Le 12 avril 2004 À l ATTENTION DE : Personnes désignées responsables Chefs des finances Destinataire(s)

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

ouvrir De ...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL ouvrir De nouvelles portes aux logements abordables...grâce à l assurance prêt hypothécaire de la SCHL 65404 À titre d organisme national responsable de l habitation, la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008

Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 Genworth Financial Canada Moniteurs des nouveaux acheteurs de maison Décembre 2008 2008 Genworth Financial, Inc. Tous droits réservés. Commentaire de spécialiste Les résultats du sondage suivant indiquent

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013

Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Portrait régional de la rénovation au Québec 2010-2013 Table des matières Faits saillants... 5 1) La rénovation, une composante importante du secteur de l habitation... 8 Graphique 1 : Répartition des

Plus en détail

TYPES D ENTREPRISES SECTION C DE LA PUBLICATION FAIRE DES AFFAIRES AU CANADA DE STIKEMAN ELLIOTT. STIKEMAN ELLIOTT S.E.N.C.R.L., s.r.l.

TYPES D ENTREPRISES SECTION C DE LA PUBLICATION FAIRE DES AFFAIRES AU CANADA DE STIKEMAN ELLIOTT. STIKEMAN ELLIOTT S.E.N.C.R.L., s.r.l. TYPES D ENTREPRISES SECTION C DE LA PUBLICATION FAIRE DES AFFAIRES AU CANADA DE STIKEMAN ELLIOTT Stikeman Elliott S.E.N.C.R.L., s.r.l. Droit des affaires canadien. Partout dans le monde. Stikeman Elliott

Plus en détail

Coordonnées de l administrateur SEDI

Coordonnées de l administrateur SEDI Coordonnées de l administrateur SEDI Pour des problèmes techniques tels que : réinitialisation du mot de passe réinitialisation de la clé d accès messages d erreur Pour des questions ayant trait à l inscription

Plus en détail

bulletin Kenneth A. Nason Secrétaire de l Association

bulletin Kenneth A. Nason Secrétaire de l Association bulletin Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Jane Tan Analyste de l information, Politique réglementaire (416) 943-6979 BULLETIN N 3491 Le 9 décembre 2005 Statuts

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants

ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT ASSOUPLISSEMENTS RELATIFS AUX LOGEMENTS ABORDABLES Assurance prêt hypothécaire pour propriétaires-occupants À titre d organisme national responsable de l

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

Décembre 2014 Votre source d information en matière de rémunération des hauts dirigeants

Décembre 2014 Votre source d information en matière de rémunération des hauts dirigeants Communiqué sur la rémunération des hauts dirigeants Canada Numéro 2 Décembre 2014 Votre source d information en matière de rémunération des hauts dirigeants > Rémunération des hauts dirigeants Composition

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel

Ouvrir un compte personnel www.iiroc.ca 1 877 442-4322 Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Investment

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier

Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier Spécialiste du stationnement en environnement hospitalier VINCI Park : partenaire-investisseur, gestionnaire et consultant VINCI Park est une filiale de VINCI, le numéro un mondial des concessions, de

Plus en détail

bulletin Personne faisant l objet des sanctions disciplinaires

bulletin Personne faisant l objet des sanctions disciplinaires bulletin Personnes-ressources : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Kathryn Andrews et Ricardo Codina BULLETIN N o 3283 Avocats, Mise en application Le 11 mai 2004 (416) 364-6133 Mesure

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

OFFRE. Feuille de route en vue de l achat d une maison

OFFRE. Feuille de route en vue de l achat d une maison OFFRE Feuille de route en vue de l achat d une maison Faire affaire avec un courtier ou agent immobilier Votre courtier ou agent peut vous aider à : Les courtiers et agents ont l expérience nécessaire

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Ouverture d esprit. Orientation claire.

Ouverture d esprit. Orientation claire. Rétrospective Financière 214 Ouverture d esprit. Orientation claire. À La Souveraine, nous nous efforçons d être une source de solutions fiables en assurance axée sur le risque pour nos courtiers et clients.

Plus en détail

Un fonds de prévoyance a-t-il un impact sur le succès d un nouveau projet de copropriétés résidentielles?

Un fonds de prévoyance a-t-il un impact sur le succès d un nouveau projet de copropriétés résidentielles? Un fonds de prévoyance a-t-il un impact sur le succès d un nouveau projet de copropriétés résidentielles? Par Andréanne Lavallée Directrice principale Juillet 2012 Résumé L auteure se penche sur la notion

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec. Présenté à la Ville de Québec

Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec. Présenté à la Ville de Québec Réflexions en marge du règlement visant l interdiction de la conversion en condos dans la Ville de Québec Présenté à la Ville de Québec Québec, mars 2011 Québec et Est du Québec 1750, avenue de Vitré,

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES

OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE TABLE DES MATIÈRES MÉMORANDUM D8-9-3 Ottawa, le 10 mai 2001 OBJET APPROVISIONNEMENTS DE DÉFENSE ET MODALITÉS CANADO-AMÉRICAINES SUR LA PRODUCTION ET LA MISE AU POINT DU MATÉRIEL DE DÉFENSE Ce mémorandum décrit les conditions

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

bulletin Modifications des articles 9 et 10 du Règlement 100 de l ACCOVAM relatives aux options sur devises compensées par la CCCPD

bulletin Modifications des articles 9 et 10 du Règlement 100 de l ACCOVAM relatives aux options sur devises compensées par la CCCPD bulletin Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Jane Tan Analyste de l information, Politique réglementaire BULLETIN N 3466 416-943-6979 Le 3 octobre 2005 Statuts

Plus en détail

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST (auparavant Westfield Real Estate Investment Trust)

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST (auparavant Westfield Real Estate Investment Trust) États financiers consolidés intermédiaires de ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST Trimestres terminés les 31 mars 2007 et 2006 (non vérifié) Bilans consolidés intermédiaires (en milliers de dollars) 31

Plus en détail

VOTRE GUIDE HYPOTHÉCAIRE DE PLANIFICATION. Stéphane Bruyère

VOTRE GUIDE HYPOTHÉCAIRE DE PLANIFICATION. Stéphane Bruyère VOTRE GUIDE DE PLANIFICATION HYPOTHÉCAIRE GracieusetÉ DE Stéphane Bruyère VOTRE GUIDE DE PLANIFICATION HYPOTHÉCAIRE TABLE DES MATIÈRES LE PRÉSENT GUIDE DE PLANIFICATION HYPOTHÉCAIRE EXPLIQUE QUATRE ÉTAPES

Plus en détail

Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés

Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés Revue du marché hypothécaire canadien les risques sont faibles et maîtrisés Janvier 2010 Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning Économiste en

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider.

Nous sommes là pour vous aider. Processus de résolution des plaintes de BMO Groupe financier Nous sommes là pour vous aider. Chaque fois que vous aurez besoin de nous parler, nous tendrons l oreille et nous vous écouterons. Vous avez

Plus en détail

L ABONNÉ À TMX SELECT. Beacon Securities Ltd. (87) Téléc. : (902) 425-5237 1669 rue Granville, Halifax (Nova Scotia), B3J 1X2

L ABONNÉ À TMX SELECT. Beacon Securities Ltd. (87) Téléc. : (902) 425-5237 1669 rue Granville, Halifax (Nova Scotia), B3J 1X2 L ABONNÉ À TMX SELECT AltaCorp Capital Inc. (003) Tél. : (647) 776-8250 Bureau 1100, 888 avenue 3 e Sud-Ouest, Calgary, (Alberta) T2P 5C5 Barclays Capital Canada Inc. (90) Tél. : (416) 863-8900 Bureau

Plus en détail

Grandes lignes de la stratégie de portefeuille et d investissement

Grandes lignes de la stratégie de portefeuille et d investissement Grandes lignes de la stratégie de portefeuille et d investissement Mai 2013 Pensimo Management SA Obstgartenstrasse 19 Case postale 246, CH-8042 Zurich T +41 43 255 21 00 E welcome@pensimo.ch www.pensimo.ch

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE EN VUE DE L ACHAT D UNE MAISON

FEUILLE DE ROUTE EN VUE DE L ACHAT D UNE MAISON FEUILLE DE ROUTE EN VUE DE L ACHAT D UNE MAISON Faire affaire avec un courtier ou agent immobilier VOTRE COURTIER OU AGENT PEUT VOUS AIDER À : Les courtiers et agents ont l expérience nécessaire pour vous

Plus en détail

location de bureaux Stephen Léopold Président du conseil Avison Young Québec partenariat. performance. Solutions immobilières intelligentes

location de bureaux Stephen Léopold Président du conseil Avison Young Québec partenariat. performance. Solutions immobilières intelligentes Le marché de location de bureaux à partenariat. performance. 2011 Stephen Léopold Président du conseil Avison Young Solutions immobilières intelligentes Immeubles à bureaux de : les «blue-chips» canadiennes

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS

DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS DEMANDE D AIDE À LA MISE DE FONDS Le volet Accédants du Programme d investissement dans le logement abordable a pour objet d aider les personnes et les ménages admissibles en leur accordant un prêtsubvention

Plus en détail

b. le ratio de dette Un autre ratio parfois utilisé est celui du total des dettes sur le revenu brut. Celui-ci ne devrait pas dépasser 40%.

b. le ratio de dette Un autre ratio parfois utilisé est celui du total des dettes sur le revenu brut. Celui-ci ne devrait pas dépasser 40%. Finances immobilières A. Louer vs. Acheter Louer Avantages Pas de frais d entretien Pas d impôts fonciers Certains loyers incluent les services publics Pas besoin d entretenir la propriété Assurance peu

Plus en détail

Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010

Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010 Guide de dépôt Bourse de Toronto, T3 2010 Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à revenu fixe

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement)

TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement) Ce document est offert par la Banque Nationale, ses filiales et les entités de son groupe à titre informatif seulement. TROUSSE DESTINÉE AUX COURTIERS (Québec seulement) MARS 2015 TOUT-EN-UN... 3 REMISE

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007 SOGC Junior Members Committee Online Elective Catalogue 2006 2007 UPDATED MAY 2006 THIS DOCUMENT CAN ALSO BE FOUND AT: WWW.SOGC.ORG IN THE JUNIOR MEMBERS SECTION Online Elective Catalogue Page 1 of 18

Plus en détail

Opportunité d investissement n 13

Opportunité d investissement n 13 Opportunité d investissement n 13 EN BREF Objectif de collecte : 375 960 Montant de la part : 5 371 Nombre de parts : 70 Rendement annuel avant impôt : 7 % Type de bien : Commerce 28m² Localisation : Enghien-les-Bains

Plus en détail

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON

Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON Viridian LA SOUPLESSE À VOTRE FAÇON VOTRE COMPTE VIRIDIAN DÉCOUVREZ LA DIFFÉRENCE Votre compte à honoraires Viridian est un compte de premier ordre de conseils de pleins exercices, offert par Raymond James

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Programmeurs : un marché en plein essor

Programmeurs : un marché en plein essor Programmeurs : un marché en plein essor Graphique La croissance de l emploi des programmeurs en informatique a été forte. milliers milliers 400 400 Programmeurs en informatique et Autres professions scientifiques

Plus en détail

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE

LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE LES CLÉS D UNE RETRAITE PLUS SÛRE CFA Institute est à l avant-garde du comportement éthique dans les marchés d investissement et une source de connaissances respectée au sein de la communauté financière

Plus en détail

Confiance envers le marché hypothécaire canadien

Confiance envers le marché hypothécaire canadien Confiance envers le marché hypothécaire canadien Mai 2012 Préparé pour : l Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning Économiste en chef de l ACCHA Confiance envers

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

Hydro-Québec : une grande entreprise québécoise

Hydro-Québec : une grande entreprise québécoise Hydro-Québec : une grande entreprise québécoise Récemment, Hydro-Québec a été la cible de plusieurs critiques. Journalistes et chroniqueurs de toutes sortes commentent sur l efficacité de l entreprise

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

L épargne-retraite : Pas de solution unique

L épargne-retraite : Pas de solution unique L épargne-retraite : Pas de solution unique L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières afin de mieux

Plus en détail

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010

TROUSSE D'INFORMATION Mise à jour : Novembre 2010 Mise à jour : Novembre 2010 Centres Hypothécaires Dominion Inc. 2215 Coquitlam Avenue Port Coquitlam BC V3B 1J6 Sans frais : 1 888 806-8080 À propos des Centres Hypothécaires Dominion Centres Hypothécaires

Plus en détail

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension

Présentation. Villeray Saint-Michel Parc-Extension Villeray Saint-Michel Parc-Extension Présentation Villeray Saint-Michel Parc-Extension est l un des arrondissements centraux de la ville de Montréal. Bordés au nord par Ahunstic-Cartierville et Montréal-Nord,

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Dans le cadre des efforts soutenus du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Louer c est possible. Un programme qui facilite l accès au logement

Louer c est possible. Un programme qui facilite l accès au logement Un programme qui facilite l accès au logement Contexte Évolution du déficit Déficit régional 3 millions La Pampa 9% x 2 1 698 CABA 12% 1,4 million 1 254 Entre Ríos Santa Fe 19% 21% 750 600 Argentina Argentine

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ

LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES LE REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DES HYPOTHÈQUES : SOYEZ INFORMÉ Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques À propos de l Agence de la consommation en matière

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Version PDF Ottawa, le 8 février 2011 Appel aux observations Instance visant à examiner le bien-fondé d exiger des fournisseurs de services VoIP mobiles et

Plus en détail

RRI. Le régime de retraite individuel Une solution sensée pour les cadres supérieurs et les chefs d entreprises

RRI. Le régime de retraite individuel Une solution sensée pour les cadres supérieurs et les chefs d entreprises RRI Le régime de retraite individuel Une solution sensée pour les cadres supérieurs et les chefs d entreprises Une solution sensée pour les cadres supérieurs et les chefs d entreprises Pour une majorité

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Guide de Référence. Assurance prêt hypothécaire SCHL pour les immeubles collectifs (5 logements et plus) AU CŒUR DE L HABITATION

Guide de Référence. Assurance prêt hypothécaire SCHL pour les immeubles collectifs (5 logements et plus) AU CŒUR DE L HABITATION Guide de Référence Assurance prêt hypothécaire SCHL pour les immeubles collectifs (5 logements et plus) AU CŒUR DE L HABITATION introduction La présente publication contient un sommaire des droits de demande,

Plus en détail

TROUSSE MÉDIA NUMÉRIQUE OUTFRONT MÉDIA

TROUSSE MÉDIA NUMÉRIQUE OUTFRONT MÉDIA TROUSSE MÉDIA NUMÉRIQUE OUTFRONT MÉDIA OUTFRONT média Numérique fait partie intégrante du paysage urbain dynamique d aujourd hui et offre aux annonceurs une plate-forme percutante grâce à la flexibilité

Plus en détail

Programme de prêts investissement

Programme de prêts investissement Brochure Programme de prêts investissement Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 14 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et de

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date)

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) Ce plan d affaires contient des renseignements confidentiels et exclusifs et ne peut être copié ou diffusé sans l autorisation écrite de Monsieur

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Mises de fonds et documentation requise

Mises de fonds et documentation requise Mises de fonds et documentation requise VÉRIFICATION DE L AVOIR PROPRE L avoir propre est le montant que l emprunteur verse à titre de mise de fonds à l achat de cette propriété. Les exigences relatives

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché

Avis relatif à l intégrité du marché Avis relatif à l intégrité du marché 28 novembre 2003 N 2003-025 Acheminement suggéré : Négociation, et Affaires juridiques et Conformité LIGNES DIRECTRICES SUR LES OBLIGATIONS DE SUPERVISION DE LA NÉGOCIATION

Plus en détail

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8

GROUPE D OPC AGF. FONDS ÉQUILIBRÉS ET DE RÉPARTITION DE L ACTIF Fonds canadiens 1, 2, 3, 5, 7, 8. FONDS D ACTIONS Fonds canadiens *1, 3, 5, 7, 8 GROUPE D OPC AGF offrant des titres de la série OPC, de série D, de série F, de série J, de série O, de série Q, de série T, de série V, de série W et de la série Classique (selon les indications) Notice

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur.

I. Vous devez commencez par prendre l espérance de vie du vendeur. Vous voulez déterminer une rente viagère d un bien libre de toute occupation, une valeur d un bien occupé la vie durant du vendeur et la rente viagère correspondante : Vous devez intégrer de multiples

Plus en détail

Gestion de portefeuilles RBC

Gestion de portefeuilles RBC Gestion de portefeuilles RBC Plus qu un investissement Que vous y recouriez pour assurer une croissance à long terme ou tirer un flux de trésorerie régulier de votre épargne, le programme Gestion de portefeuilles

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

Location et location à bail de matériel automobile

Location et location à bail de matériel automobile N o 63-242-X au catalogue. Bulletin de service Location et location à bail de matériel automobile 2006. Faits saillants Le total des revenus des sociétés de location et de location à bail du matériel automobile

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Spécialiste de réinstallation au Canada

Spécialiste de réinstallation au Canada Spécialiste de réinstallation au Canada Toujours offrir un service exceptionnel aux clients. Voilà notre mission. Et qui disait que rédiger un énoncé de mission serait compliqué? dadarelo.ca Toujours offrir

Plus en détail

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français.

La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. INVESTISSEMENT LOCATIF ET DEFISCALISATION DANS LA MAISON INDIVIDUELLE La maison individuelle, le rêve de 75% des Français. C est indéniable, trois français sur quatre souhaitent vivre en maison individuelle.

Plus en détail

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011

Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Contrat de bail à loyer Adaptation du loyer selon le critère du rendement net (269 CO) Cas pratiques Daniel Ferrier 04/2011 Bases légales Art. 269 CO Les loyers sont abusifs lorsqu ils permettent au bailleur

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Manuvie Un La majorité des Canadiens gèrent leurs finances comme suit : 1. Ils déposent leur revenu et autres actifs

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

Mobilité Accompagnement Vos droits

Mobilité Accompagnement Vos droits Mobilité Accompagnement Vos droits Les différentes mobilités Un salarié qui ouvre droit à plusieurs types de mobilités, ne peut prétendre au cumul du bénéfice des aides associées à ces différentes mobilités.

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD

COMMENTAIRE. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD 16 juillet 213 LES MÉNAGES CANADIENS SONT PLUS ENDETTÉS QUE LES MÉNAGES AMÉRICAINS, MAIS UNIQUEMENT PAR SUITE DU RÉCENT DÉSENDETTEMENT AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

bulletin Sanctions disciplinaires infligées à Trevor Scott Morrison Contravention à l article 1 du Statut 29

bulletin Sanctions disciplinaires infligées à Trevor Scott Morrison Contravention à l article 1 du Statut 29 bulletin Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Paul Smith Avocat, Mise en application BULLETIN N 3374 (604) 331-4764 Le 23 décembre 2004 Discipline Sanctions disciplinaires

Plus en détail