UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE BIBLIOGRAPHIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE BIBLIOGRAPHIE"

Transcription

1 UNIVERSITE DES ANTILLES ET DE LA GUYANE FACULTE DE DROIT ET D'ECONOMIE DE MARTINIQUE Année universitaire MASTER DE DROIT PRIVE MASTER DE DROIT DES AFFAIRES DROIT BANCAIRE COURS : M. René KIMINOU Maître de Conférences à l'uag. Avocat à la cour d'appel de Fort-de-France. BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES : A - DROIT BANCAIRE FRANCAIS 1 ) Ouvrages généraux BONNEAU Thierry, Droit Bancaire, Domat, Montchrestien. CASSOU Pierre Henri, la réglementation bancaire, SEFI. DEKEUWER DEFOSSEZ, Droit bancaire, mémentos, Dalloz. DELEBECQUE Philippe, GERMAIN Michel, Traité de Droit commercial (Rippert et Roblot, T.2, L.G.D.J.). GALVADA Christian, STOUFFLET Jean, Droit du crédit, T.1 et 2. Droit bancaire, Litec. GRUA François, Les contrats de base de la pratique bancaire, Litec. RIVES-LANGE Jean-Louis, CONTAMINE RAYNAUD Muriel, Droit bancaire, Dalloz. PIEDELIEVRE Stéphane, Droit bancaire, Thémis, PUF. SOUSI-BOUSI Blanche, Lexique de banque et de bourse, Dalloz. Divers auteurs : Les banques entre droit et économie, L.G.D.J

2 2 ) Ouvrages spéciaux CERLES Alain, le cautionnement et la banque, Revue Banque Edition. 15 ans d'application de la loi Dailly, Revue Banque Edition. BRUNEAU Chantal, Revue Le crédit bail mobilier banque éditeur. GAUDIN Michel, le crédit au particulier, SEFI. Le crédit et ses garanties, ouvrage collectif, Jurisclasseur. LIKILLIMBA Guy-Auguste, Le soutien abusif d'une entreprise en difficulté, Bibliothèque de Droit de l'entreprise. LUBOCHINSKY Catherine, Les taux d'intérêt, Dalloz. ROUTIER Richard, Obligations et responsabilités du banquier, Dalloz B - DROIT BANCAIRE INTERNATIONAL 1 ) Ouvrages généraux MATTOUT Jean-Pierre, Droit bancaire international, Revue Banque. SOUSI-ROUBI Blanche, Droit bancaire européen, Dalloz. 2 ) Ouvrages spéciaux CAPRIOLI Eric, A., Le crédit documentaire, évolution et perspectives, bibliothèques de Droit de l'entreprise. PRUM André, La garantie à première demande, Litec. II - REVUES - Revue de Droit Bancaire et financier. - Banque Magazine Banque et Droit Dalloz Revue de Jurisprudence de Droit des Affaires Revue de Jurisprudence Commerciale

3 Revue trimestrielle de Droit commercial J.C.P. éd. E III - COURS - NEAU-Le DUC Philippe, Cours de Droit bancaire, Dalloz. IV - CODES Codes de Commerce Code Monétaire et Financier Code de la consommation

4 PLAN DU COURS INTRODUCTION I - L'objet du Droit bancaire. II - L'évolution du Droit bancaire A) L'informatisation de l'activité bancaire B) L'internationalisation de l'activité bancaire III - Les sources du Droit bancaire A) Les sources nationales 1) la loi 2) la jurisprudence 3) les usages et pratiques professionnelles B) Les sources communautaires C) Les sources internationales 1 ière PARTIE : L'ENVIRONNEMENT DE L'ACTIVITE BANCAIRE TITRE I - L'ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL DE L'ACTIVITE BANCAIRE Chapitre 1 - Les organismes exerçant l'activité bancaire Section 1 - Les établissement de crédit 1 - L'objet des établissements de crédit A) La réception des fonds du public 1 ) la définition positive des fonds reçus du public a) la remise b) la remise des fonds par un tiers 2 ) La définition négative des fonds reçus du public B) Les opérations de crédit 1 ) L'avance de fonds et promesse 2 ) Le crédit par signature 3 ) Les opérations à titre onéreux C) La mise à disposition ou la gestion de moyens de paiement

5 1 ) Les moyens de paiement 2 ) Le transfert de fonds 3 ) La mise à disposition ou la gestion 2 - La nature des établissements de crédit I) Les établissements de crédit admis au statut bancaire A) Les banques B) Les banques mutualistes ou coopératives 1 ) Le Crédit Agricole Mutuel 2 ) Le Crédit Mutuel 3 ) Les banques populaires 4 ) Le crédit coopératif C) Les caisses d'épargne et de prévoyance D) Les caisses de crédit municipal E) Les sociétés financières F) Les sociétés financières spécialisées II) Les établissements de crédit exclus du statut bancaire A) L'exclusion totale du statut bancaire 1 ) Le Trésor Public 2 ) La Banque de France 3 ) Les services financiers de la poste 4 ) La caisse des dépôts et consignations 5 ) Les instituts d'émission B) L'exclusion partielle entreprises 3 - L'agrément des établissements de crédit A) L'obtention de l'agrément 1 ) L'agrément par le comité des établissements de crédit et des d'investissement 2 ) L'agrément unique B) L'effet de l'agrément : le monopole des établissements de crédit

6 Section 2 - La coopération entre établissements de crédit 1 - La mise en place des associations professionnelles 2 - L'échange d'informations professionnelles A) Le fichier bancaire des entreprises (FIBEN) B) Le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) et le service central des risques. C) Le fichier central des chèques (F.C.C.), le fichier national des chèques irréguliers (FNCI), la centralisation des retraits de cartes bancaires (CRCB) et la centrale des incidents de paiement (CIP). CHAPITRE II - Les organismes contrôlant et coordonnant l'activité bancaire Section 1 - Les organismes communautaires 1 - Le système européen des banques centrales 2 - La banque centrale européenne Section 2 - Les organismes nationaux 1 - Le comité consultatif du secteur financier 2 - Le comité consultatif de la législation et de la réglementation financières 3 - Le comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement 4 - La commission bancaire TITRE II - L'ENVIRONNEMEMT JURIDIQUE DE L'ACTIVITE BANCAIRE CHAPITRE I - Le droit commun applicable à l'activité bancaire Section 1 - Le droit civil applicable à l'activité bancaire 1- Droit civil et formation de contrat bancaire A) Le consentement des parties B) La capacité des parties 1) La capacité des personnes physiques a) le mineur b) le majeur protégé c) le conjoint 2) La capacité des personnes morales

7 2 - Droit civil et contenu de contrat bancaire A) La prohibition de l'anatocisme B) L'interdiction du taux usuraire 1 ) Le domaine d'application de l'interdiction 2 ) Le calcul du taux usuraire 3 ) La sanction de l'usure 3 - Droit civil et exécution de contrat bancaire s/ 1- L'opposabilité aux clients des conditions générales des contrats bancaires s/ 2- Le silence du client après réception d'un relevé de compte ou d'un avis d'opéré. A) Le silence vaut - il renonciation du client? B) Le silence vaut - il preuve du consentement à l'opération décrite? C) Le silence gardé par le client vaut-il approbation de compte? s/ 3- La responsabilité du banquier A) La nature des obligations du banquier 1 ) L'obligation d'information 2 ) L'obligation de vigilance et de prudence a) en cas d'anomalie matérielle b) en cas d'anomalie intellectuelle c) la portée de l'obligation de vigilance 3 ) L'obligation au secret professionnel B) La nature de la responsabilité du banquier 1 ) La responsabilité civile délictuelle a) la responsabilité du fait personnel du banquier b) la responsabilité du fait du préposé 1 ) La responsabilité contractuelle Section 2 - Le droit pénal applicable à l'activité bancaire 1- Les infractions concernant l'exercice illégal de l'activité bancaire 2- Les infractions relatives à la réalisations d'opérations bancaires CHAPITRE II - Le droit spécial encadrant l'activité bancaire

8 Section 1 - Les règles prudentielles 1 - Le contenu des règles prudentielles A) - Les fonds propres B) - Les ratios 1 ) Le ratio de couverture ou coefficient de solvabilité 2 ) Le ratio de division des risques 3 ) Le coefficient de liquidité 4 ) Le coefficient de fonds propres et des ressources permanentes 2 - Le contrôle Section 2 - La défaillance des établissements de crédit 1 - L'invitation des actionnaires à soutenir leur établissement 2 - L'ouverture d'une procédure de redressement et de liquidation judiciaire 3 - L'adhésion à un fonds de garantie. IIiéme PARTIE LE CONTENU DE L'ACTIVITE BANCAIRE S/PARTIE I - LE CONTENU DE L'ACTIVITE BANCAIRE INTERNE :LA BANQUE ETL'ENTREPRISE TITRE I : L'ACTIVITE BANCAIRE PRINCIPALE : LES OPERATIONS DE BANQUE Chapitre 1 : Les opérations de caisse Section 1 : Les opérations de réception de fonds S/Section 1 : Les opérations de dépôt en banque 1 : Le régime juridique du dépôt + 2 : Les modalités du dépôt

9 A) Les dépôts à terme B) Les comptes sur livret C) Les comptes d'epargne S/Section 2 : Les comptes en banque 1 : La nature du compte A) Un document comptable B) Une convention 2 : Les rôles du compte A) Un rôle comptable B) Un moyen de règlement C) Un instrument de garantie 3 : Le compte ordinaire : Le compte de dépôt s/ 1 : L' ouverture du compte A) Les personnes pouvant ouvrir un compte 1) Les personnes physiques et morales 2) Le droit au compte B) Les formalités d'ouverture du compte 1) L'exigence d'une convention écrite 2) L'obligation de contrôle a) L'identité du client b) Le domicile du client s/ 2 : Le fonctionnement du compte I - La tenue du compte II - La rémunération du compte A) La réception des intérêts 1) Les intérêts créditeurs 2) Les intérêts débiteurs B) Les commissions 1) La fixation 2) La modification III - La saisie du compte A) Les saisies de droit commun 1 ) La saisie attribution

10 a) Le domaine d'intervention b) Les effets de la saisie attribution 2 ) Les saisies particulières 1 ) L'avis à tiers détenteur 2 ) Le paiement des pensions alimentaires s/ 3 : La clôture du compte A) Les clauses 1 ) La durée du compte a) La clôture du compte à durée déterminée b) La clôture du compte à durée indéterminée 2 ) L'évènement affectant le client a) L'incapacité du client b) Le décès du client c) Les procédures collectives d) Le défaut d'opérations B) Les effets de la clôture a) Les frais de clôture b) Les intérêts c) Le compte arrêté 4 : Le compte courant I - L'ouverture du compte courant A) La nécessité d'un élément intentionnel B) L'exigence d'un élément matériel 1 ) La créance constitutive d'une remise 2 ) La réciprocité des remises compte II - Le fonctionnement du compte courant A) L'entrée de créances en compte 1 ) Le principe de l'affectation de la généralité des créances au 2 ) Les créances concernées 3 ) Les modalités d'entrée en compte a) L'entrée en différé

11 compte courant b) L'entrée en disponible B) Les effets d'entrée en compte 1 ) L'indivisibilité des créances 2 ) L'extinction des créances et sûretés III - La clôture du compte A) La créance du solde B) La contre passation des effets de commerce après la clôture du 5 : Le compte indivis A) L'origine B) Le régime juridique 6 : Le compte joint A) L'origine B) Le régime juridique 1 ) La solidarité active 2 ) La solidarité passive 3 ) La saisie du compte joint Section 2 : La circulation des fonds s/section 1 : La circulation par moyens de paiement classiques 1 : La circulation par chèque I - La délivrance des formules de chèque A) La liberté du banquier d'accepter ou de refuser la délivrance B) Les vérifications du banquier C) La validité du chèque 1 ) Les conditions tenant à la forme a) Les mentions obligatoires Les mentions pré imprimées Les mentions portées par le tireur b) Les mentions facultatives 2 ) Les conditions tenant au fond a) Une condition subjective : la capacité du tireur b) Une condition objective : la cause de l'engagement II - L'émission de chèque A) L'existence d'une provision

12 1 ) Le moment d'existence de la provision 2 ) La nature de la provision B) Le transfert de la propriété de la provision III - Le paiement du chèque A) La présentation du chèque au paiement 1 ) Les délais de présentation 2 ) Le lieu de présentation 3 ) La transmission du chèque B) Le paiement du chèque 1 ) L'obligation de vérification a) L'exactitude de la signature b) Le défaut de provision 2 ) L'obligation de payer a) L'obligation de payer les chèques d'un inférieur à quinze euros b) La faculté de payer en cas de provision partielle C) Le défaut de paiement : le chèque sans provision 1 ) L'encadrement civil du chèque sans provision a) Les mesures de police bancaire L'obligation d'alerte du banquier L'injonction de ne plus émettre de chèque L'obligation de régularisation b) Le recours du bénéficiaire impayé Le recours cambiaire du porteur Le défaut d'extinction de la créance fondamentale 2 ) L'encadrement pénal du chèque sans provision 2 : La circulation par effets de commerce s/section 2 : La circulation par moyens de paiement nouveaux 1 : Le virement et ses dérivés I - Le virement A) L'ordre de virement B) Les effets du virement

13 II - Les dérivés du virement A) L'avis de prélèvement B) La lettre de change relevé (L.C.R.) C) Le télépaiement ou paiement en ligne 2 : Les cartes de crédit et de paiement s/ 1 : Les catégories des cartes bancaires A) Les cartes de retrait B) Les cartes de paiement C) Les cartes de crédit s/ 2 : Le régime juridique des cartes bancaires I - Le contrat entre l'émetteur et le titulaire de la carte (contrat porteur) A) Les parties au contrat B) La durée du contrat C) Les obligations des parties 1 ) Les obligations de l'émetteur 2 ) Les obligations du client porteur de la carte II - Le contrat entre l'émetteur et le fournisseur (adhérent) A) Les obligations des parties 1 ) Les obligations du commerçant fournisseur 2 ) Les obligations du banquier B) Les utilisations frauduleuses 1 ) Les fraudes émanant du titulaire 2 ) Les fraudes émanant des tiers c) La fraude au moyen d'une carte falsifiée d) La fraude au moyen d'une carte falsifiée ou contrefaite Chapitre 2 : Les opérations de crédit S/Chapitre : La notion de crédit Section 1 : Le contenu de la notion 1 : Les définitions du crédit A) La définition légale B) La définition pratique 2 : La classification du crédit

14 A) La classification tenant à la durée 1 ) Le crédit à court terme 2 ) Le crédit à moyen terme 3 ) Le crédit à long terme B) La classification tenant à la destination du crédit 1 ) Les crédits liés et non liés 2 ) Les crédits des différents " postes" du bilan Section 2 : La rémunération du crédit 1 : La rémunération par " agios " 2 : La rémunération pour service rendu S/Chapitre 2 : Les modalités de crédit Section 1 : Les crédits sans mobilisation de créances 1 : Le prêt d'argent A) Le régime juridique général 1 ) Les conditions de conclusion du prêt 2 ) Les intérêts générés par le prêt 3 ) Les conséquences du prêt B) Le régime juridique du prêt à la consommation 1 ) Le régime juridique du crédit mobilier 2 ) Le régime du crédit immobilier 2 : L'ouverture de crédit A) La nature du crédit B) La destination du crédit C) La cessation du crédit 3 : Le crédit-bail ou leasing s/ 1 - Le régime juridique général s/ 2 - Les régimes juridiques particuliers A) Le régime juridique du crédit-bail mobilier 1 ) La publicité du contrat a) La publicité au greffe du tribunal de commerce b) La publicité dans les livres comptables 2 ) Le contenu des droits des parties a) Du locataire sur l'objet

15 b) Du locataire à l'égard du fabricant-vendeur c) Du locataire à l'égard de la banque bailleresse B) Le régime juridique du crédit-bail immobilier C) Le régime juridique du crédit-bail sur fonds de commerce 4 - Le prêt participatif 5 - Les crédits par signature Section 2 : Les crédits avec mobilisation de créances 1 : L'escompte A) La notion d'escompte B) La conclusion de la convention d'escompte C) Les conséquences de la convention d'escompte 2 : L'affacturage A) La notion B) La nature C) Le contenu 1 ) Le rapport factor-adhérent 2 ) Le rapport factor-débiteur 3 : Le bordereau Dailly A) Les conditions 1 ) Les conditions de fond 2 ) Les conditions de forme B) Les effets 1 ) Entre les parties 2 ) A l'égard des tiers C) La notification D) L'acceptation 4 : Le crédit de mobilisation de créances commerciales (C.M.C.C.) 5 : L'avance sur le marché s/chapitre 3 : Les garanties du crédit

16 Section 1 : Les garanties autonomes 1 : La garantie à première demande A) La nature juridique B) Le contenu C) Les effets 2 : Les crédits stand-by Section 2 : Les garanties accessoires 1 : Les sûretés personnelles A) Le cautionnement 1 ) Un cautionnement solennel 2 ) Un contrat synallagmatique 3 ) La prohibition des cautionnements excessifs B) La lettre de confort 2 : Les sûretés réelles A) Le nantissement 1 ) Le nantissement avec dépossession 2 ) Le nantissement sans dépossession B) L'hypothèque TITRE II - L'ACTIVITE BANCAIRE COMPLEMENTAIRE Chapitre 1 : Le service de coffre-fort Section 1 : Le contrat de coffre-fort 1 : La conclusion du contrat 2 : La terminaison du contrat Section 2 : La saisie des objets placés dans un coffre-fort 1 : Le fondement 2 : Les modalités Chapitre 2 : Le service des valeurs Section 1 : Les services offerts aux particuliers

17 1 : Le service de garde des titres 2 : Le service d'achat vente de titres 3 : Le service de gestion de patrimoine Section 2 : Les services offerts aux entreprises. S/PARTIE II - LE CONTENU DE L'ACTIVITE BANCAIRE INTERNATIONALE : LA BANQUE ET LE COMMERCE INTERNATIONAL TITRE I : LES OPERATIONS BANCAIRES INTERNATIONALES Chapitre 1 : Les opérations internationales de crédit par caisse Section 1 : Les préfinancements S/Section 1 : La COFACE S/Section 2 : Les modalités de préfinancement 1 : Les crédits de préfinancements spécialisés A) Le montant du crédit de préfinancement B) La durée du crédit de préfinancement C) Les taux D) Les garanties et modalités de remboursement 2 : Les crédits de préfinancement de remboursement Section 2 : Les financements principaux 1 : La mobilisation des créances nées à l'étranger (M.C.E. ou M.C.N.E) A) Les conditions et modalités de la mobilisation B) Les garanties du banquier mobilisateur C) Le régime juridique international de la cession de créance 1 ) La loi applicable à la cession de créance 2 ) La convention C.N.U.D.C.I. sur la cession de créance dans le commerce international. 3 ) La loi applicable à la compensation 2 : L'affacturage international A) Le mécanisme juridique international B) Le régime juridique international : La convention d'ottawa 3 : Les crédits fournisseurs à moyen et long terme

18 A) La nature des créances finançables 1 ) Les conditions 2 ) La durée 3 ) Le montant B) La nature des organismes intervenant à l'opération 1 ) La commission des garanties et du crédit du commerce extérieur 2 ) La COFACE et la police d'assurance risque crédit 4 : Le crédit acheteur A) La mise en place du crédit acheteur 1 ) La procédure d'instruction 2 ) La négociation et la mise en place 3 ) L'utilisation a) le crédit " monobloc" b) le crédit avec progressifs 4 ) Le remboursement B) Les modalités du crédit acheteur 1 ) Le crédit acheteur en devises 2 ) Les protocoles bancaires 3 ) Les accords cadres 4 ) Les crédits en " pure cover " ou " garantie pure " 5 ) Les crédits en euro sans garantie de la COFACE 5 : La location financière internationale : le leasing A) Les différentes formes de l'opération 1 ) Au plan français 2 ) Au plan international B) L'identification de la location financière internationale C) Le régime juridique du leasing 1 ) La loi applicable 2 ) La convention d'ottawa Chapitre 2 : Les opérations internationales de crédit par signature Section 1 : Le crédit documentaire 1 : Les intervenants 2 : La nature du crédit A) Le crédit révocable

19 B) Le crédit irrévocable a) Le crédit irrévocable non confirmé b) Le crédit irrévocable confirmé 3 : L'exécution du crédit documentaire A) Le contrôle de la banque 1 ) Les documents de prix a) La facture commerciale b) La facture consulaire c) La facture douanière 2 ) Les documents de transport a) Le connaissement maritime b) La lettre de transport maritime non négociable c) Le connaissement de transport multimodal d) La lettre de transport aérien e) La lettre de voiture internationale C.M.R. f) La lettre de voiture internationale Cotif g) Les récépissés postaux ou de sociétés de courrier express h) Les documents d'assurance i) Les documents annexes B) Le règlement par la banque Section 2 : La garantie à première demande 1 : Les intervenants 2 : Les variétés de garantie A) La garantie sur simple demande B) La garantie à première demande justifiée C) La garantie documentaire D) La lettre de crédit stand-by 3 : Le régime juridique A) Les règles de la chambre de commerce internationale B) La convention C.N.U.D.C.I. TITRES II : LE CONTENTIEUX DES OPERATIONS BANCAIRES INTERNATIONALES

Note expresse www.iedom.fr

Note expresse www.iedom.fr Incidents de paiement sur chèques, incidents sur crédits aux particuliers et droit au compte NUMERO 1 JUILLET 23 Cette note actualise et complète les informations de la Note expresse n 4 parue en novembre

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes

GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes 13 septembre 2005 GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes Ce glossaire a été élaboré sous l égide du CCSF. Il est conçu à des fins purement informatives, et destiné à vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 8 : La Gestion des Moyens de Paiement I)- Principe Généraux : 1)- Utilité des

Plus en détail

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Sous section 1 Le chèque bancaire Fonctions Retrait Crédit Preuve Garantie Avantages et inconvénients Bénéficiaire Créancier

Plus en détail

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements 1 L organisation du système bancaire I Principes L article L 311.1 du Code monétaire et financier précise les missions d un établissement de crédit : «Les établissements de crédit sont des personnes morales

Plus en détail

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives

TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives L.G.DJ TRAITÉ DE DROIT COMMERCIAL G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain Philippe Delebecque Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Michel Germain Professeur à l'université

Plus en détail

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis 09/10/2015 ANNEXE N 1 A LA CIRCULAIRE N 91 22 DU 17 DECEMBRE 1991 1 FORMULAIRE TYPE DU BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE Banque : STUSID BANK I TAUX D'INTERET Barème applicable à compter du : 2015/2016 A

Plus en détail

DROIT BANCAIRE. Institutions - Comptes - Operations Services. IltCC. 2 e edition. Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, 75001 Paris

DROIT BANCAIRE. Institutions - Comptes - Operations Services. IltCC. 2 e edition. Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, 75001 Paris Christian Gavaida Professeur de droit commercial et bancaire ä l'universite de Paris I Pantheon-Sorbonne Jean Stoufflet Professeur ä la Faculte de droit et de science politique de l'universite de Clermont-Ferrand

Plus en détail

Section 1. - Statut des établissements de crédit. PARTIE 1 Les acteurs du droit bancaire 13/11/2011. Introduction Définition du droit bancaire

Section 1. - Statut des établissements de crédit. PARTIE 1 Les acteurs du droit bancaire 13/11/2011. Introduction Définition du droit bancaire Introduction Définition du droit bancaire Objet du droit bancaire Origine Sources Evolution Année 1930 Loi de 1941/1945 Loi du 24 janvier 1984 Désintermédiation Diversification des services Marché unique

Plus en détail

Introduction... 3. Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5. Titre 1 Les instruments de crédit... 7. Chapitre 1 La lettre de change...

Introduction... 3. Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5. Titre 1 Les instruments de crédit... 7. Chapitre 1 La lettre de change... Introduction... 3 Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5 Titre 1 Les instruments de crédit... 7 Chapitre 1 La lettre de change...11 I. L émission de la lettre de change...12 1. Les conditions

Plus en détail

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS Formation 12 Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS A - LES OUTILS INTERNES DE L'ENTREPRISE 1 - Le service commercial

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE

TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE TARIFS ET CONDITIONS APPLICABLES A LA CLIENTELE 1 er JUILLET 2015 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE OUVERTURE TRANSFORMATION CLOTURE Ouverture d'un compte avec remise de la Convention

Plus en détail

L essentiel des techniques bancaires

L essentiel des techniques bancaires Jean-Marc Béguin Arnaud Bernard L essentiel des techniques bancaires Éditions Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54115-1 Sommaire Sommaire Introduction...............................................

Plus en détail

A - TAUX DEBITEURS APPLICABLE AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERET SONT LIBRES TAUX EN % L'AN CATEGORIES DE CREDITS TAUX MINI MAX

A - TAUX DEBITEURS APPLICABLE AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERET SONT LIBRES TAUX EN % L'AN CATEGORIES DE CREDITS TAUX MINI MAX A - TAUX DEBITEURS APPLICABLE AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERET SONT LIBRES CODE TAUX EN % L'AN CATEGORIES DE CREDITS TAUX MINI MAX T1 T11 FINANCEMENT A COURT TERME ESCOMPTE D'EFFETS DE TRANSACTION

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Livret Solidarité du Crédit Municipal de Paris Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité

Livret Solidarité du Crédit Municipal de Paris Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité Livret Solidarité du Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité Article 1 : DEFINITION DU COMPTE SUR LIVRET «LIVRET SOLIDARITE» Le Livret Solidarité du est un compte d'épargne

Plus en détail

CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK

CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK I TAUX D INTERET TAUX DEBITEURS CATEGORIES DE CREDITS CONDITIONS DE BANQUE AMEN BANK FINANCEMENT A COURT TERME ESCOMPTE D EFFET DE TRANSACTION INFERIEUR OU EGAL A 90 JOURS TAUX EN % L AN arrêté le 08/06/2004

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL 1. OPERATIONS DE CAISSE 101. MISE A DISPOSITION Mise à disposition à nos caisses, ou sommes à disposition non domiciliées, retirées en espèces ou transférées chez un confrère sur instruction du bénéficiaire.

Plus en détail

Principales conditions tarifaires applicables aux professionnels agriculteurs et entreprises

Principales conditions tarifaires applicables aux professionnels agriculteurs et entreprises Principales conditions tarifaires applicables aux professionnels agriculteurs et entreprises En vigueur au 1 er janvier 2010 La banque au quotidien les crédits L épargne Les opérations internationales

Plus en détail

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage

Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Droit des contrats spéciaux : distribution, entremise, entreprise, louage Auteur(s) : Corinne Saint-Alary-Houin Présentation(s) : Professeur de Droit privé et de sciences criminelles Leçon 1 : Introduction

Plus en détail

Compte sur Livret Logement Social. Conditions Générales

Compte sur Livret Logement Social. Conditions Générales Compte sur Livret Logement Social Conditions Générales 1 - Conditions d ouverture et de détention Le Compte sur Livret Logement Social est un compte d épargne. Il peut être ouvert par tout Organisme d

Plus en détail

commercial international

commercial international M Larcier Droit commercial international Patrick Saerens William Pissoort larcier Table des matières Préambule Introduction générale 1 1. Champ d'application 2 1.1 Conflits de lois 2 1.2 Conflits de juridictions

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION

LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION LE FINANCEMENT DE L EXPLOITATION Objectif(s) : o o o o Escompte des effets de commerce, Cessions de créances, Affacturage, Subventions d'exploitation. Pré-requis : o Fonctionnement des comptes financiers.

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS CONCOURS INTERNE D ASSISTANT TECHNIQUE des 18 et 19 décembre 2006 Document n 2 8 pages

Plus en détail

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005

HORS SÉRIE. GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE LES MINI-GUIDES BANCAIRES. décembre 2005 FEDERATION BANCAIRE FRANCAISE HORS SÉRIE GLOSSAIRE des opérations bancaires courantes décembre 2005 LES MINI-GUIDES BANCAIRES Comme elles s y étaient engagées devant le Comité Consultatif du Secteur Financier,

Plus en détail

TITRE I : TAUX D'INTERET

TITRE I : TAUX D'INTERET 1/8 TITRE I : TAUX D'INTERET I 1. TAUX DEBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERET SONT LIBRES. T 1. T 1.1 T 1.2 CATEGORIE DE CREDITS I11. Financement à court terme Es d's de transaction

Plus en détail

Principales Abréviations

Principales Abréviations 204053 Principales Abréviations CCI :. Chambre de Commerce International. CREDOC :.. crédit documentaire. INCOTERMS.international commercial terms. LTA :. Lettre de Transport Aérien. OMC :...Organisation

Plus en détail

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL INTRODUCTION 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL CHAPITRE 1 : LA NAISSANCE DU SYSTÈME 13 A - Le marchand 13 B - La banque 15 C - Le droit 16 D - Les assurances 16 CHAPITRE 2 : LES 3 ROUAGES

Plus en détail

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES

CGB_ENTREPRISES_2006.qxd 21/07/06 16:54 Page 1 ENTREPRISES ENTREPRISES Entreprises Sommaire Sommaire Services au quotidien page 4 Tenue de compte Cartes Autres services Dates de valeurs Fonctionnement de compte page 6 Opérations au crédit du compte Opérations

Plus en détail

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 Mise à jour le 14 avril 2008 TITRE I : TAUX D INTERET A- TAUX DÉBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTÉRÊT SONT

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. 1.Le budget de trésorerie 2.Le plan de trésorerie 3.La trésorerie à très court terme :

Gestion Financière. Gestion Financière. Plan du cours. 1.Le budget de trésorerie 2.Le plan de trésorerie 3.La trésorerie à très court terme : Université de Nice-Sophia Antipolis Institut Universitaire de Technologie Nice-Côte d Azur Département Gestion des Entreprises et des Administrations Gestion Financière La Gestion de la Trésorerie Directeur

Plus en détail

INTRODUCTION 3 1. TAUX D INTÉRÊT POUR LES COMPTES DE PASSIF DES CLIENTS 4 2. PRÊTS, CRÉDITS, DÉPASSEMENTS ET DÉCOUVERTS 4

INTRODUCTION 3 1. TAUX D INTÉRÊT POUR LES COMPTES DE PASSIF DES CLIENTS 4 2. PRÊTS, CRÉDITS, DÉPASSEMENTS ET DÉCOUVERTS 4 Tarifs en vigueur INTRODUCTION 3 TARIFS 1. TAUX D INTÉRÊT POUR LES COMPTES DE PASSIF DES CLIENTS 4 1.1 PAR TYPE 1.2 REMBOURSEMENT ANTICIPÉ DE DÉPÔTS À TERME FIXE 2. PRÊTS, CRÉDITS, DÉPASSEMENTS ET DÉCOUVERTS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL 1. OPERATIONS DE CAISSE 101. MISE A DISPOSITION Mise à disposition à nos caisses, ou sommes à disposition non domiciliées, retirées en espèces ou transférées chez un confrère sur instruction du bénéficiaire.

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS Annexe au n o 197 Jeudi 25 août 2005 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE JOURNAL OFFICIEL LOIS ET DÉCRETS Code monétaire et financier Partie réglementaire Annexe au décret n o 2005-1007 du 2 août 2005 34002 JOURNAL OFFICIEL

Plus en détail

Comment ouvre-t-on un compte bancaire?

Comment ouvre-t-on un compte bancaire? Comment ouvre-t-on un compte bancaire? Sans compte-chèques, la vie de tous les jours serait bien compliquée. Si la loi accorde à toute personne un droit au compte bancaire, l'ouverture d'un tel compte

Plus en détail

CONDITIONS DE BANQUE

CONDITIONS DE BANQUE CONDITIONS DE BANQUE I- CONDITIONS GENERALES DU COMPTE 1.1 Conditions d'ouverture et de clôture du compte Montant en FCFA 1.1.1 Ouverture de compte (avec remise de la Convention de compte) 1.1.1.1 Compte

Plus en détail

BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE

BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE I TAUX D'INTERET CATHEGORIES TAUX A - TAUX D'INTERETS DEBITEURS (*) I - FINANCEMENT A COURT TERME T 1. - Escompte d'effets de transaction inférieur ou égal à 90 jours T

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE TABLE DES MATIERES PARTIE GENERALE TITRE PRELIMINAIRE CHAPITRE I - Les diverses sortes d'obligations 23 CHAPITRE II - La preuve des obligations

Plus en détail

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier

CONTRATS SPECIAUX. édition. Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier CONTRATS SPECIAUX édition Daniel Mainguy Professeur à la faculté de droit de Montpellier TABLE DES INTRODUCTION SECTION NOTION DE CONTRATS SPÉCIAUX 4 SECTION 2 ÉVOLUTION DES CONTRATS SPÉCIAUX 10 SECTION

Plus en détail

Professionnels. Conditions générales de Banque

Professionnels. Conditions générales de Banque Conditions générales de Banque Professionnels Le présent document indique les principales commissions généralement appliquées à notre clientèle à compter du 11/01/2010. Celles-ci ne sont pas limitatives

Plus en détail

Conditions Générales de Banque

Conditions Générales de Banque Conditions Générales de Banque REMUNERATION DES DEPOTS A LA CLIENTELE: CLES DE REPARTITION DE L'ENVELOPPE DES PROFITS A : Pour les titres participatifs (bons de caisse), les comptes de dépôt affectés et

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CHÈQUES BANCAIRES : CARACTÉRISTIQUES, CHÈQUE SANS PROVISION, OPPOSITION SUR UN CHÈQUE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 CHÈQUES BANCAIRES : CARACTÉRISTIQUES, CHÈQUE SANS PROVISION, OPPOSITION SUR UN CHÈQUE CHÈQUES BANCAIRES : CARACTÉRISTIQUES, CHÈQUE SANS PROVISION, OPPOSITION SUR UN CHÈQUE Le chèque bancaire Introduction Introduit en France par la loi du 14 juin 1842, le chèque est un moyen de paiement

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009

CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009 CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les entreprises Janvier 2009 sommaire FONCTIONNEMENT DU COMPTE P.1 SUIVI DU COMPTE P.1 INFORMATIONS ET DOCUMENTS P.1 MOYENS DE PAIEMENT Cartes Bancaires Chèques

Plus en détail

Les opérations bancaires

Les opérations bancaires Les opérations bancaires Formation professionnelle duale en assistant bancaire Madagascar 1 Table des matières 1 LE CIRCUIT ECONOMIQUE 12 1.1 Flux monétaires et flux de marchandises dans le circuit économique

Plus en détail

CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE»

CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE» CONVENTION d'ouverture de COMPTE «LIVRET JEUNE» Agence :... Code agence :... ICC du titulaire :... N de compte :... Intitulé du compte :... Titulaire Mme Mlle M. Autre :... Nom :... Prénom(s) :... Nom

Plus en détail

OBJECTIFS : SAVOIR - Appréhender les principes juridiques concernant le chèque impayé. TEMPS PREVU : 0 h 30

OBJECTIFS : SAVOIR - Appréhender les principes juridiques concernant le chèque impayé. TEMPS PREVU : 0 h 30 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie

Plus en détail

La lettre de change ou traite

La lettre de change ou traite 1 Le règlement Le règlement est l opération par laquelle un acheteur remet au vendeur, sous diverses formes, l équivalent de la marchandise reçue. L acheteur et le vendeur ont pris des accords au préalable

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Conditions de Banque Avril 2010

Conditions de Banque Avril 2010 I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres I- Financement à court terme Catégories de crédit Taux en % L'An Min Max T.1 Escompte d'effets de transaction

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

LA REGLEMENTATION BANCAIRE

LA REGLEMENTATION BANCAIRE ? Pierre-Henri CASSOU LA REGLEMENTATION BANCAIRE Préface de Jean-Claude TRICHET Gouverneur de la Banque de France Collection Banque et Stratégie dirigée par Christian de Boissieu SEFI Sommaire VII SOMMAIRE

Plus en détail

Le factor peut régler par anticipation tout ou partie du montant des créances transférées.

Le factor peut régler par anticipation tout ou partie du montant des créances transférées. AFFACTURAGE 17/07/2014 L AFFACTURAGE ou «FACTORING» L affacturage ou «factoring» consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire, appelé «adhérent», à une société d affacturage ou «factor»,

Plus en détail

La responsabilite du banquier en droit bancaire prive luxembourgeois

La responsabilite du banquier en droit bancaire prive luxembourgeois LES DOSSIERS DU JOURNAL DES TRIBUNAUX 55 La responsabilite du banquier en droit bancaire prive luxembourgeois Alex Schmitt avocat a la Cour, Bonn Schmitt Steichen, LL.M. Harvard Law School, maitre d'enseignement

Plus en détail

articles 157 7, 206 5 et 1739 A du Code Général des impôts («CGI»); et décret n 79-730 du 30 Août 1979.

articles 157 7, 206 5 et 1739 A du Code Général des impôts («CGI»); et décret n 79-730 du 30 Août 1979. Convention Livret A CONVENTION Convention LIVRET A Compte DE DEPOT de ET dépôt DE CONVENTION DE COMPTE SERVICES BANCAIRES DE LA CAISSE D EPARGNE Conditions Générales (en vigueur à compter du 1 er août

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

LIVRET GRAND PRIX. Conditions Générales

LIVRET GRAND PRIX. Conditions Générales LIVRET GRAND PRIX Conditions Générales 1 Ouverture et détention du Livret Grand Prix 1.1 Conditions d ouverture et de détention Le Livret Grand Prix est un compte d épargne. Il peut être ouvert par : -

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque

Glossaire. Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque Glossaire Pour bien comprendre le vocabulaire de la banque A COMME... AGIOS Également appelés «intérêts débiteurs», les agios sont les intérêts dus à la banque, lorsqu un compte présente un solde débiteur

Plus en détail

BANQUE DE TUNISIE BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE. février-12

BANQUE DE TUNISIE BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE. février-12 A-TAUX DEBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERETS SONT LIBRES TAUX EN % L'AN CATEGORIES DE CREDIT I-FINANCEMENT A COURT TERME T 1 Escompte d"effets de transaction inférieur ou égal à 90

Plus en détail

Particuliers I. FONCTIONNEMENT DE COMPTE CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AU 01/01/2011. ARRETES MENSUELS des comptes

Particuliers I. FONCTIONNEMENT DE COMPTE CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AU 01/01/2011. ARRETES MENSUELS des comptes Particuliers CONDITIONS GENERALES APPLICABLES AU 01/01/2011 I. FONCTIONNEMENT DE COMPTE ARRETES MENSUELS des comptes INTERETS DEBITEURS Découvert Les agios sont décomptés au taux de base bancaire de la

Plus en détail

TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES

TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES Entreprises TARIFS au 1 er janvier 2015 CONDITIONS APPLIQUéES aux opérations bancaires Conditions appliquées à la clientèle Entreprises Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Voici les principales conditions

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2

- 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 - 05 - GESTION DE LA TRESORERIE D EXPLOITATION PARTIE 2 Objectif(s) : o Pré-requis : Relation de la variation de la Trésorerie d'exploitation avec l'excédent Brut d'exploitation (E.B.E.) et la variation

Plus en détail

CONDITIONS DE BANQUE SEPTEMBRE 2011. I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres

CONDITIONS DE BANQUE SEPTEMBRE 2011. I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres CONDITIONS DE BANQUE SEPTEMBRE 2011 BIAT I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres I Financement à court terme Catégories de crédit Taux en % L'An

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 64 64 ACTIVITÉS DES SERVICES FINANCIERS, HORS ASSURANCE ET CAISSES DE RETRAITE Cette division comprend les activités de collecte et de redistribution

Plus en détail

PROTECTION DES CONSOMMATEURS DE SERVICES FINANCIERS. - Cas du Maroc -

PROTECTION DES CONSOMMATEURS DE SERVICES FINANCIERS. - Cas du Maroc - PROTECTION DES CONSOMMATEURS DE SERVICES FINANCIERS - Cas du Maroc - BEYROUTH Octobre 2010 Le Royaume du Maroc Superficie 710 850 km² Environ 31 Millions d habitants (55% de taux d urbanisation) PIB par

Plus en détail

Le compte bancaire est un compte ouvert. Foire aux questions. Le COMPTE et son fonctionnement. Trouvez des réponses à vos questions.

Le compte bancaire est un compte ouvert. Foire aux questions. Le COMPTE et son fonctionnement. Trouvez des réponses à vos questions. Foire aux questions Trouvez des réponses à vos questions Aout 2014 Le COMPTE et son fonctionnement Le compte bancaire est un compte ouvert par la banque à un ou plusieurs clients proposant des services

Plus en détail

CONDITIONS APPLICABLES AUX OPERATIONS DE LA CLIENTELE

CONDITIONS APPLICABLES AUX OPERATIONS DE LA CLIENTELE BANQUE TOGOLAISE POUR LE COMMERCE ET L'INDUSTRIE CONDITIONS APPLICABLES AUX OPERATIONS DE LA CLIENTELE L'énumération des commissions indiquées dans le présent répertoire n'a pas un caractère exhaustif.

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Entreprises Applicables à la clientèle au 1er Février 2015 BANK AUDI FRANCE 1 1- EXTRAIT STANDARD DES TARIFS VALEUR Commission de tenue de compte Abonnement permettant de gérer ses

Plus en détail

Principales conditions tarifaires. en vigueur au 1 er janvier 2014. Entreprises

Principales conditions tarifaires. en vigueur au 1 er janvier 2014. Entreprises Principales conditions tarifaires en vigueur au 1 er janvier 2014 Entreprises Sommaire Banque au quotidien... p. 3 Tenue de compte... p. 3 Relevés de comptes... p. 3 Autres services... p. 3 Banque à distance...

Plus en détail

LA BANQUE FIDUCIAL A VOS CÔTÉS

LA BANQUE FIDUCIAL A VOS CÔTÉS LA BANQUE FIDUCIAL A VOS CÔTÉS Nous connaissons bien vos activités et savons toute l énergie et le temps que vous déployez pour développer vos entreprises. Avec la Banque FIDUCIAL, nous avons voulu une

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

professionnels Guide des prix de nos produits et services

professionnels Guide des prix de nos produits et services J U I L L E T 2 0 0 5 Guide des prix de nos produits et services professionnels Opérations courantes Vos besoins de financements Ser vices télématiques Vos titres et placements avec l'étranger Extrait

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES CONDITIONS TARIFAIRES Des produits et services proposés par Groupama Banque Applicables au 1 er JANVIER 2015 Clientèle DES PROFESSIONNELS AGRICOLES Des artisans, commerçants et prestataires de services

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS

CONDITIONS ET TARIFS PAYS-BAS FRANCE Allemagne BELGIQUE GRANDE BRETAGnE ESPAGNE ITALIE CONDITIONS ET TARIFS Produits et Services pour les particuliers Janvier 2009 sommaire FONCTIONNEMENT DU COMPTE P.1 SUIVI DU COMPTE P.1

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

L du 02 août 2003 (Mém. n 112 du 14 août 2003, p.2364)

L du 02 août 2003 (Mém. n 112 du 14 août 2003, p.2364) Loi du 2 août 2003 portant - modification de la loi modifiée du 5 avril 1993 relative au secteur financier; - modification de la loi modifiée du 23 décembre 1998 portant création d'une commission de surveillance

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Mlle Bâ Aminata Master EI 2 ème année COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Année Universitaire 2009/2010 Mr Crapanzano 1 Sujet : Vous êtes analyste dans une banque, votre client est un intermédiaire,

Plus en détail

COMPTES COURANTS D'ASSOCIES

COMPTES COURANTS D'ASSOCIES COMPTES COURANTS D'ASSOCIES 08/06/2015 Afin d'améliorer la trésorerie d'une société, les associés peuvent, outre le recours aux emprunts ou découverts bancaires, décider d'augmenter le capital social ou

Plus en détail

I - OUVERTURE DU COMPTE A - Conditions de souscription : Conditions : L ouverture du compte est gratuite et peut être demandée par une ou deux

I - OUVERTURE DU COMPTE A - Conditions de souscription : Conditions : L ouverture du compte est gratuite et peut être demandée par une ou deux I - OUVERTURE DU COMPTE A - Conditions de souscription : Conditions : L ouverture du compte est gratuite et peut être demandée par une ou deux personnes physiques, solidaires dans ce cas l une de l autre,

Plus en détail

MODALITES DE COMPTABILISATION DES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE

MODALITES DE COMPTABILISATION DES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE MODALITES DE COMPTABILISATION DES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE COMPTES DE CLASSE 5. COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les flux de valeurs ainsi que les opérations réalisées avec les

Plus en détail

Professionnels TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES

Professionnels TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES Professionnels TARIFS au 1 er janvier 2015 CONDITIONS APPLIQUéES aux opérations bancaires Conditions appliquées à la clientèle de Professionnels* Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Voici les principales conditions

Plus en détail

CONDITIONS DE BANQUE. Applicables à compter du 04 Octobre 2015

CONDITIONS DE BANQUE. Applicables à compter du 04 Octobre 2015 CONDITIONS DE BANQUE Applicables à compter du 04 Octobre 2015 1. Gestion de compte Date valeur Intérêts Commissions et Frais 1.1. Ouverture & Clôture de comptes DZD et Devises 1.2. Frais de tenue de compte

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

ALGERIA CONDITIONS DE BANQUE. Applicables à compter du 04 Janvier 2015

ALGERIA CONDITIONS DE BANQUE. Applicables à compter du 04 Janvier 2015 ALGERIA CONDITIONS DE BANQUE Applicables à compter du 04 Janvier 2015 1. Gestion de compte Date valeur Intérêts Commissions et Frais 1.1. Ouverture & Clôture de comptes DZD et Devises 1.2. Frais de tenue

Plus en détail

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015

TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 TARIFS CLIENTS PROFESSIONNELS Au 15 avril 2015 OPÉRATIONS DANS LE CADRE DE L ESPACE «SEPA» Le SEPA est un espace unique de paiement en euros entre pays membres (Etats membres de l union Européenne ainsi

Plus en détail

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ;

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ; Délibération n 480-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

Conditions de Banque JANVIER 2012

Conditions de Banque JANVIER 2012 Conditions de Banque I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres I- Financement à court terme Catégories de crédit Taux en % L'An Min Max T.1 Escompte

Plus en détail

ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS

ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS BARÈME ENTREPRISES, PROFESSIONNELS ET ASSOCIATIONS CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AU 1 ER SEPTEMBRE 2013 (EN F.CFP - TSS 5 % INCLUSE) V2 1 OUVERTURE, FONCTIONNEMENT ET SUIVI DE VOTRE COMPTE > Ouverture,

Plus en détail

Arrangement concernant les services de paiement de la poste

Arrangement concernant les services de paiement de la poste Arrangement concernant les services de paiement de la poste Les soussignés, Plénipotentiaires des Gouvernements des Pays-membres de l Union, vu l article 22.4, de la Constitution de l Union postale universelle

Plus en détail

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA

Département de la CORSE DU SUD. COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Département de la CORSE DU SUD COMMUNE de GROSSETO PRUGNA Acte d Engagement Marché de travaux Les Services Techniques Mairie annexe de Porticcio Tel : 04.95.25.29.27 Fax : 04.95.25.06.21 BP 93 Email :

Plus en détail

EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES AU 1 ER JUILLET 2015

EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES AU 1 ER JUILLET 2015 EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES AU 1 ER JUILLET 2015 CONVENTION CLARTÉ PARTICULIERS La Convention Clarté du Crédit Mutuel représente le prix de vos services que nous nous engageons à vous communiquer

Plus en détail

Table des matières. Le chèque

Table des matières. Le chèque Le chèque Table des matières L utilisation...2 Le délai de validité...2 Les mentions obligatoires...2 Le montant :...2 La signature :...2 L'opposition...3 Les cas d'opposition :...3 La procédure :...3

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail