Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux."

Transcription

1 Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux. Expérimentation combinant essais mécaniques et approche microstructurale Myriam Duc, Aurélie Maloula, Lamis Makki Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, Paris Division mécanique des sols et des roches et géologie de l ingénieur. 1

2 Le cas des pays tempéré : la France Les sols argileux réagissent aux changements de leur teneur en eau Moins d eau Retrait Etat initial Plus d eau Gonflement Volume La France sinistrée max retrait initial min gonflement w r w P w L w max Teneur en eau Les pays humides s intéressent au retrait (peu étudié) responsable des pathologies 2

3 Pathologies Sécheresses >> pathologies coûteuses (depuis 1989 > 4,5 M d euros). Pas de règles de construction obligatoires en France pour les bâtiments. Source Site web du BRGM (1) Evapo-transpiration (2) Evaporation (3) Absorption by roots (4) Clay layer (5) Clay sheet (6) Interstitial water Project MISS in LCPC 3

4 Pour comprendre le comportement des constructions.comprendre le comportement du sol. Déterminer l amplitude de déformation du sol pour adapter les fondations des maisons individuelles Caractériser la sensibilité du sol au retrait gonflement Opération de recherche LCPC 11M065 et Projet ANR ARGIC Thèse de L. Makki (2009) Sécheresses >> catastrophes naturelles critères CATNAT : rapport météo et présence d argiles sensibles D autres paramètres jouent un rôle!! densité du sol nombre de cycles d humidification-séchage Teneur en carbonates 4

5 Caractériser la sensibilité du sol : obtenir des courbes de retrait pour connaître la déformation du sol en fonction des variations hydriques e = V vides /V solide Courbe de retrait d après Cornelis et al. (2006) Point d entrée d air 5

6 Un essai de retrait libre volumique automatisé (fiche technique à la disposition des laboratoires intéressés) 6 Makki et al.. (2008) SEC 2008, Presses du LCPC, pp

7 Sols choisis pour comparer argiles et marnes Carrière de Villeparisis (Seine et Marne) Minéralogie AV 2007 Argile < 2µm 78% Phase majoritaire Quartz MB 2007 Argile < 2µm 81% Quartz Argile verte de Romainville Marne de Pantin Marne bleue d Argenteuil Gypse Kaolinite 5% Illite 60% Kaolinite 10% Illite 50% Gonflement Montmo. 35% * Semi-quantification de la fraction argileuse Feldspath trace Montmo. 40% 3,1% CaCO 3 Dolomite Calcite 34,4% CaCO 3 7

8 Influence des carbonates sur le retrait des sols (Déformations) Eprouvettes intactes w R w R ε vol Argile verte déformation volumique e o 0,77 w 27% ε vol 17,3% PEA PEA Marne bleue 0,84 30% 11% Marne bleue : plus lâche et plus humide >> moins déformable!! Les carbonates seraient responsables du blocage de la déformation et de la forme de la courbe? PEA PEA 8

9 Influence des carbonates sur le retrait des sols Les carbonates seraient responsables du blocage de la déformation et de la forme de la courbe? o Décarbonatation de la marne bleue (enlever les carbonates) o Carbonatation de l argile verte (ajouter des carbonates) Duc M., Makki L., Maloula A., Magnan J-P. (2009), XIV International Clay Conference, Castellaneta Marina, juin 2009, 9Italie

10 Remaniement: remaniement du sol sous forme de boue : sol compacté et humidifié pour retrouver l état initial du sol intact Le remaniement modifie la structure du sol (les déformations augmentent) Décarbonatation de la marne bleue (Déformations) Volume deformation (%) Disturbed D Undisturbed Disturbed green clay W Disturbed W Water content w(%) Décarbonatation Forme de la courbe de retrait 3 parties >> 2 parties La déformation volumique diminue après la décarbonatation par rapport au sol remanié W ε vol remanié W > ε vol décarbonaté (?) 10

11 Carbonatation de l argile verte (Déformations) Remaniement: remaniement du sol sous forme de boue : sol compacté et humidifié pour retrouver l état initial du sol intact Le remaniement modifie la structure du sol (les déformations diminuent) Volume deformation (%) Disturbed Disturbed W Blue marl W Undisturbed Disturbed RC Water Water content content w(%) w(%) Carbonatation Forme de la courbe de retrait 2 parties >> 3 parties La déformation volumique diminue après la carbonatation par rapport au sol remanié W ε vol remanié W > ε vol décarbonaté 11

12 Essais de retrait avec argile verte remaniée W + gypse ou chaux ou billes de verre ou alumine... W R argile verte remaniée W = 16% 12 Une action spécifique des carbonates sur la forme de la courbe de retrait...

13 Porosimétrie mercure et microscopie électronique à balayage environnemental Pour comprendre les changements de structure lors du retrait en relation avec le comportement mécanique du sol ESEM quanta 400 de chez FEI Poromercure Micromeritics IV (Ecole Centrale Paris) 13

14 Influence des carbonates sur le retrait des sols (microstructure) Eprouvettes intactes : argile verte et marne bleue après le retrait <6nm Pores associés aux carbonates? carbonates Argile verte ( µm) Marne bleue 20 µm 20 µm 200 µm 200 µm 14

15 Sol décarbonaté Décarbonatation / carbonatation (microstructure) marne bleue 50 µm 500 µm carbonates ( µm) 10 µm argile verte Porosité associée aux carbonates 200 µm Sol carbonaté 15

16 Conclusions Comportement de retrait gonflement du sol : amplitude de déformation nature de l argile présence de carbonates Structure du sol héritée de son histoire géologique et donc du remaniement du sol Apport de l ESEM et de la porosimétrie : vers un modèle physique du sol Les carbonates bloquent les déformations dans les sols marneux >> teneur en carbonate dans les classifications de sol Attention : cycles de séchage-humidification >> déstructuration et mouvement des particules : les marnes tassent ou gonflent progressivement parfois plus que les argiles. Le gonflement ou le retrait dans les sols argileux s exprime dès le premier cycle. sol dense >> pas de retrait sol lâche >> pas de gonflement >> densité (ou e) dans les classifications de sols 16

17 5000 Nouvel équipement de diffraction de rayons X au LCPC Paris (division MSRGI) Chambres environnementales : changement de phases en température (jusqu à 1200 C) et au cours d une humidification/séchage (Hr 95%, 60C) 4000 Lin (Counts) Amorphisation de la kaolonite (transformation en métakaolin à T C croissante) Temp.: 99 C Temp.: 199 C Temp.: 300 C Temp.: 400 C Temp.: 501 C Temp.: 503 C Temp.: 514 C Temp.: 525 C Temp.: 536 C Temp.: 548 C 2-Theta - Scale Temp.: 559 C Temp.: 570 C Temp.: 581 C Temp.: 592 C Temp.: 601 C Temp.: 31 C Lin (Counts) Gonflement Humidity: 9.6 % Humidity: 14.4 % Humidity: 19.7 % Humidity: 24.5 % Humidity: 29.2 % Humidity: 34.6 % Humidity: 39.7 % Humidity: 44.5 % Humidity: 49.4 % Humidity: 54.1 % Humidity: 59. % Humidity: 64.4 % 2-Theta - Scale Humidity: 69.5 % Humidity: 74.5 % Humidity: 79.5 % Humidity: 84.6 % Humidity: 89.5 % de la bentonite à 30 C de 9% à 90% Hr 17

18 Merci de votre attention 18

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT ROLES OF MICROSTRUCTURE AND MINERALOGICAL COMPOSITION OF CLAY

Plus en détail

Méthodologie d étude de la sensibilité des sols au retrait-gonflement

Méthodologie d étude de la sensibilité des sols au retrait-gonflement LES PLÉNIÈRES 28 DU LCPC Sciences et techniques du Génie Civil JOURNÉES GÉOTECHNIQUE SEILLAC, les 18-2 novembre 28 Méthodologie d étude de la sensibilité des sols au retrait-gonflement Méthodologie d étude

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet

Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet Projet ARGIC Module B Quelques formations géologiques argileuses étudiées dans le cadre du projet Armines-Centre de Géosciences, BRGM, ECP-LMSSMat, ENPC- CERMES, Fondasol, INERIS, INPL-LAEGO, INRA, Insavalor-LGCIE,

Plus en détail

Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS

Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS BREVET EUROPÉEN N 0 851 064 Les injections de Résine de Polyuréthane Expansive (RPE) ne se limitent pas à la consolidation

Plus en détail

Le traitement des sols à la chaux, éléments fondamentaux

Le traitement des sols à la chaux, éléments fondamentaux Le traitement des sols à la chaux, éléments fondamentaux Journée Technique CFMS Valorisation des Sols Fins 3 Décembre 2008 Paris Par V.Lelong Lhoist France Sommaire La chaux aérienne Le sol fin, les argiles

Plus en détail

Les essais de laboratoire pour la caractérisation de l aptitude d un sol argileux au retrait et gonflement

Les essais de laboratoire pour la caractérisation de l aptitude d un sol argileux au retrait et gonflement Les essais de laboratoire pour la caractérisation de l aptitude d un sol argileux au retrait et gonflement Projet ANR ARGIC Tâches 19 et 20 Myriam DUC Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC)

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Les ciments, liants hydrauliques

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Les ciments, liants hydrauliques Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Les ciments, liants hydrauliques Définition Norme NF P 15-301 de 1994 : «Le ciment est un liant hydraulique, c est-à-dire une matière

Plus en détail

COMPORTEMENT CYCLIQUE DU LOESS NON SATURE DU NORD DE FRANCE

COMPORTEMENT CYCLIQUE DU LOESS NON SATURE DU NORD DE FRANCE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) COMPORTEMENT CYCLIQUE DU LOESS NON SATURE DU NORD DE FRANCE Jean Paul KARAM 1, Yu Jun CUI 1, Jean-Marc TERPEREAU

Plus en détail

ESSAI DE RETRAIT POUR UNE MEILLEURE CLASSIFICATION DE LA SENSIBILITÉ DES SOLS À LA SÉCHERESSE

ESSAI DE RETRAIT POUR UNE MEILLEURE CLASSIFICATION DE LA SENSIBILITÉ DES SOLS À LA SÉCHERESSE ESSAI DE RETRAIT POUR UNE MEILLEURE CLASSIFICATION DE LA SENSIBILITÉ DES SOLS À LA SÉCHERESSE SHRINKAGE TEST FOR BETTER CLASSIFICATION OF THE SENSITIVITY OF SOILS TO DROUGHT Lamis MAKKI, Myriam DUC, Niculai

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations LE RETR AIT-GON FLEMENT DES ARGI LES / 1 1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations On qualifie de risque géologique tout incident catastrophique engendré suite à des phénomènes

Plus en détail

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Mécanique Jean-François BOCQUET (MdC) Laurent BLERON (Prof) Transfert de masse Romain Rémond (MdC) Chimie, Anatomie Arnaud BESSERER (MdC) Marie Christine

Plus en détail

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Valéry Ferber LCPC Sommaire Objectifs Tassements induits par l humidification des sols fins compactés Conception

Plus en détail

Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace

Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace Des outils bien adaptés à une régie de l irrigation efficace JÉRÉMIE VALLÉE, agr., Attaché de recherche - IRDA Hôtel Gouverneurs, Trois-Rivières, 17 février 2015 Plan de présentation Caractérisation du

Plus en détail

RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS

RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS Hossein Nowamooz To cite this version: Hossein Nowamooz. RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS. Engineering Sciences [physics].

Plus en détail

Développement d un système de micropesée au sein de l ESEM : application à l étude du retrait-gonflement des argiles

Développement d un système de micropesée au sein de l ESEM : application à l étude du retrait-gonflement des argiles Journées SEMPA 2013 27 au 29 mars 2013 Développement d un système de micropesée au sein de l ESEM : application à l étude du retrait-gonflement des argiles Tatiana MAISON (1), Jean-Bernard KAZMIERCZAK

Plus en détail

Mécanique des sols. Chapitre I Caractéristiques physiques et classification Chapitre II Eau dans le sol. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols. Chapitre I Caractéristiques physiques et classification Chapitre II Eau dans le sol. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols Chapitre I Caractéristiques physiques et classification Chapitre II Eau dans le sol Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Introduction à

Plus en détail

Mardi 18 juin 2013 Limoges

Mardi 18 juin 2013 Limoges Construire en terre : passé, présent futur! Pascal MAILLARD - Responsable Projets R&D Mardi 18 juin 2013 Limoges 1 Sommaire Historique et techniques de construction Construire en terre aujourd hui Caractérisation

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme

DOCUMENTATION TECHNIQUE. Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme DOCUMENTATION TECHNIQUE Routes n 89 Septembre 2004 Le traitement des sols à la chaux et/ou aux liants hydrauliques pour l exécution des remblais et des couches de forme Le traitement des sols en place

Plus en détail

APPLICATIONS DE L ARGILE CRUE EN CONSTRUCTION

APPLICATIONS DE L ARGILE CRUE EN CONSTRUCTION APPLICATIONS DE L ARGILE CRUE EN CONSTRUCTION Le projet AGROMOB GRIGOLETTO Sophie A, PAUL Julien C, LEBEAU Frédéric B, COURARD Luc A, MOUTSCHEN Patrick C A Génie Minéral, Matériaux et Environnement, Université

Plus en détail

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France)

Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) Le rôle de CCR dans le régime d indemnisation des catastrophes naturelles. Séisme de Lambesc (1909 - Sud-est de la France) MACIF le 12 mai 2013 1 Rôle de la réassurance fractionner les risques afin de

Plus en détail

CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DE RETRAIT-GONFLEMENT DE L ARGILE DE BAVENT

CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DE RETRAIT-GONFLEMENT DE L ARGILE DE BAVENT CARACTÉRISATION DU COMPORTEMENT DE RETRAIT-GONFLEMENT DE L ARGILE DE BAVENT CHARACTERISATION OF THE SWELLING-SHRINKAGE BEHAVIOUR OF BAVENT CLAY Myriam DUC 1, YuJun CUI 2, Anh-Minh TANG 2, Lamis MAKKI 1,

Plus en détail

Le traitement de sol.

Le traitement de sol. Le traitement de sol. 1 ) Intro : Pourquoi un traitement à la chaux? Les sols fins ont naturellement une qualité médiocre qui empêche de les utiliser en l état. Ils peuvent gonfler, devenir plastique en

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE Alain DEGIOVANNI Yves JANNOT 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LES PRINCIPALES MÉTHODES DE MESURE DE

Plus en détail

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton C. Lanos, C. Baux, Y. Mélinge LGCGM EA 3913 Equipe MT-Rhéo Rennes, France. Christophe.lanos@univ-rennes1.fr

Plus en détail

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables

Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables Traitement des sols fins compactés : contribution à la reconnaissance des conditions défavorables d à la prise Thèse Tangi Le Borgne Directeur de thèse : F. Masrouri (LAEGO) Conseillers d étude : O. Cuisinier

Plus en détail

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses

Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Groupe d'étude des Matériaux Hétérogènes Rôle de l humidité sur les propriétés thermiques et électriques de zircones poreuses Mouna Zouaoui, Benoit Nait-Ali, Nicolas Glandut, David Smith SFT Journée thématique

Plus en détail

Stabilisation des sols traités à la chaux et leur comportement face au gel Thèse soutenue le 21 avril 2015 par Thi-Thanh-Hang NGUYEN

Stabilisation des sols traités à la chaux et leur comportement face au gel Thèse soutenue le 21 avril 2015 par Thi-Thanh-Hang NGUYEN Stabilisation des sols traités à la chaux et leur comportement face au gel Thèse soutenue le 21 avril 2015 par Thi-Thanh-Hang NGUYEN Directeur de thèse : Yu-Jun CUI (ENPC) Co-encadrants : Anh-Minh TANG

Plus en détail

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Pr. M.Quéneudec-t Kint, Dr.HDR. R.M.Dheilly Ingénierie des Matériaux et Procédés - Unité de recherche EPROAD EA 4669 - SFR Condorcet CNRS 3417-7,

Plus en détail

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US

Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Résonance Acoustique BF Spectroscopie US Eric Auguste CRESCENZO Théorie de la résonance acoustique BF Sous l effet d un choc, une pièce se met à vibrer selon plusieurs modes de vibrations et de façon indépendante

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC

Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT GHYMAC Modélisation des variations aléatoires combinées de température et d humidité dans l environnement des ouvrages Denys BREYSSE - Myriam CHAPLAIN Philippe MALAURENT Matériaux et ouvrages sensibles à l environnement

Plus en détail

Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X

Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X Plateforme d Imagerie, de Mesures en Microscopie et d Analyses par Diffraction des Rayons X Utilisation de la microscopie pour la caractérisation structurale et morphologique de mélanges de polymères immiscibles

Plus en détail

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA Journées Techniques organisées avec l appui du Sétra et sous l égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA JF Serratrice

Plus en détail

Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux

Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux Suivi hydrogéophysique in situ du phénomène hydratation-dessiccation des sols argileux CHRETIEN M. *,**, LATASTE J-F. *, FABRE R. * * Université Bordeaux 1- Laboratoire GHYMAC ** B.E Ingénierie Géotechnique

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé

Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé Loïc DIVET Colloque «Le Pont» - Toulouse les 8 et 9 octobre 2013 Introduction Les dégradations de béton par incendie sont rares pour les

Plus en détail

Analyse des sinistres liés au retraitgonflement des sols argileux en Gironde.

Analyse des sinistres liés au retraitgonflement des sols argileux en Gironde. Analyse des sinistres liés au retraitgonflement des sols argileux en Gironde. Marie Chrétien*, ** Richard Fabre* Alain Denis* Antoine Marache* *Université Bordeaux 1, Centre de Développement des Géosciences

Plus en détail

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Journée hommage au Professeur Jean Biarez «Du Grain à l Ouvrage» mercredi 12 mars 2008 Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Modèle de comportement

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE

LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 6 Lyon (France) LES EFFETS DE LA SECHERESSE SUR LES CHAUSSEES A FAIBLE TRAFIC DANS LA REGION CENTRE Yasmina BOUSSAFIR Laboratoire

Plus en détail

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Direction territoriale Ile-de-France Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Laboratoire d Eco-Matériaux / Unité Matériaux Bâtiment I. Le béton de chanvre Depuis 1990 le béton de chanvre

Plus en détail

LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction

LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction de : Pr. Angélique Léonard Pr. Azzedine Belhamri Pâte

Plus en détail

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration

Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration. Identifier les facteurs qui influencent la transpiration 1. Objectifs : Objectifs de savoir: Connaître les structures de la plante responsables de la transpiration Identifier les facteurs qui influencent la transpiration Etablir la relation entre l'absorption

Plus en détail

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES 1. Contexte de l étude + Objectifs 2. Caractérisation des lixiviats 3. Performances du couplage de procédés 4. Conclusion générale Étude menée au STRI/LHC

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Projet ARGIC. (Analyse du Retrait-Gonflement et de ses Incidences sur les Constructions) Projet ANR-05-PRGCU-005 Rapport final

Projet ARGIC. (Analyse du Retrait-Gonflement et de ses Incidences sur les Constructions) Projet ANR-05-PRGCU-005 Rapport final Projet ARGIC (Analyse du Retrait-Gonflement et de ses Incidences sur les Constructions) Projet ANR-05-PRGCU-005 Rapport final BRGM/RP-57011-FR mai 2009 Projet ARGIC (Analyse du Retrait-Gonflement et de

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Besoins en données «sols» dans les études de génie civil. Contributions potentielles des bases de données IGCS

Besoins en données «sols» dans les études de génie civil. Contributions potentielles des bases de données IGCS Besoins en données «sols» dans les études de génie civil Contributions potentielles des bases de données IGCS O. SCHEURER B. BARAKAT Institut polytechnique Lasalle Beauvais avec la participation de C.

Plus en détail

Yves NOACK CEREGE, UMR 7330 AMU-CNRS BP 80 13545 AIX en Provence Cedex 4 noack@cerege.fr. Financement : OHM-BMP et Communauté du Pays d'aix

Yves NOACK CEREGE, UMR 7330 AMU-CNRS BP 80 13545 AIX en Provence Cedex 4 noack@cerege.fr. Financement : OHM-BMP et Communauté du Pays d'aix MANGEBAUX : Le stockage des boues rouges déshydratées sur le site de Mangegarri (commune de Bouc Bel Air) : quel impact sur la pollution atmosphérique particulaire? Yves NOACK CEREGE, UMR 7330 AMU-CNRS

Plus en détail

PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL. Retrait-gonflement des sols argileux

PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL. Retrait-gonflement des sols argileux PORTER A CONNAISSANCE COMMUNAL Retrait-gonflement des sols argileux COMMUNE DE NANS-LES-PINS EDITION 2008 Mise à jour mars 2011 1 Sommaire LE PHÉNOMÈNE... 5 L IMPACT SUR LES CONSTRUCTIONS... 7 LA CARTOGRAPHIE

Plus en détail

Identification et pathologie du patrimoine en ciment naturel de la région de Marseille

Identification et pathologie du patrimoine en ciment naturel de la région de Marseille Identification et pathologie du patrimoine en ciment naturel de la région de Marseille Myriam Bouichou Elisabeth Marie-Victoire - Philippe Bromblet - Claire Valageas - Luca Baldazzi Les ciments naturels

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

Apport d un nouveau dispositif pour améliorer l estimation du retrait-gonflement des argiles

Apport d un nouveau dispositif pour améliorer l estimation du retrait-gonflement des argiles Apport d un nouveau dispositif pour améliorer l estimation du retrait-gonflement des argiles Tatiana Maison, Jean-Bernard Kazmierczak, Farid Laouafa, Patrice Delalain To cite this version: Tatiana Maison,

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

Différentes échelles, depuis l échelle atomique des constituants des structures minérales, jusqu à la texture de la roche, l affleurement et le

Différentes échelles, depuis l échelle atomique des constituants des structures minérales, jusqu à la texture de la roche, l affleurement et le Différentes échelles, depuis l échelle atomique des constituants des structures minérales, jusqu à la texture de la roche, l affleurement et le paysage roches: mélanges de minéraux minéraux: composés solides

Plus en détail

Stabilisation d un sol gonflant par l ajout de lait de chaux.

Stabilisation d un sol gonflant par l ajout de lait de chaux. Stabilisation d un sol gonflant par l ajout de lait de chaux. Zineb BELABBACI* 1, Sidi Mohamed AISSA MAMOUNE* & Abdelmalek BEKKOUCHE** * Laboratoire RISAM, faculté de Technologie, Université Aboubekr Belkaïd

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal CETE de Lyon DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot Page 1/16 Introduction

Plus en détail

Généralités sur les accéléromètres

Généralités sur les accéléromètres Généralités sur les accéléromètres AllianTech 2010 Spécialiste de la mesure dynamique 12 rue traversière Gennevilliers 92230 Téléphone: 01 47 90 77 77 Fax: 01 47 33 32 20 Généralités et principe de fonctionnement

Plus en détail

Les enrobés avec chaux hydratée : solution au désenrobage? Par : Michel Paradis, ing. M. Sc. Journée bitume - 26 mars 2002 Trois-Rivières 1 Problématique 2 Désenrobage Présentation - Définition - Évolution

Plus en détail

Une alternative à la décontamination : la

Une alternative à la décontamination : la Une alternative à la décontamination : la séquestration de la chlordécone dans les sols Thierry Woignier (CNRS/IRD/ PRAM-IMBE), y g ( ), P. Fernandes (Cirad), L. Rangon( IRD), A. Soler (Cirad), F. Clostre(

Plus en détail

ÉTUDE D UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES LŒSS JURASSIENS

ÉTUDE D UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES LŒSS JURASSIENS ÉTUDE D UNE NOUVELLE CARACTÉRISATION DES LŒSS JURASSIENS Meryl Nussbaumer, Université de Neuchâtel Loraine Martignier, Université de Lausanne Luc Scherrer, Université de Neuchâtel Eric Verrecchia, Université

Plus en détail

CHAPITRE II Expérimentations 33

CHAPITRE II Expérimentations 33 PLAN Introduction générale 1 Introduction 1 1) Présentation de notre objet d étude : la parcelle agricole 1 2) Les différents processus du bilan hydrique 1 3) Cadrage du projet de thèse par rapport aux

Plus en détail

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique.

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique. Panneaux derivés du bois Panneaux de fibres Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition : Panneau dit de "

Plus en détail

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience CFMS, CFGI 18 janvier 2007 Catherine Jacquard Sommaire pathologie des constructions: Méthodologie d étude Etude statistique de la pathologie:études

Plus en détail

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol

Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol Christelle SENECHAL Sepia Conseils Contexte de l étude Promotion des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales Zone urbaine : peu d espace disponible au sol < Toit stockant Toiture > végétalisée

Plus en détail

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo)

Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Le devenir des minéraux de type amiante dans les conditions de surface : fibrogenèse (Massif du Koniambo) Christine Laporte-Magoni Géochimiste Laboratoire PPME, EA3325 UNC 1 Contexte du Projet Que sont

Plus en détail

Etude Du Comportement Mécanique Des Marnes De La Grande Kabylie (Algérie) Pour Une Utilisation Dans La Construction Routière

Etude Du Comportement Mécanique Des Marnes De La Grande Kabylie (Algérie) Pour Une Utilisation Dans La Construction Routière Etude Du Comportement Mécanique Des Marnes De La Grande Kabylie (Algérie) Pour Une Utilisation Dans La Construction Routière O. BOUDLAL a, M. KHATTAOUI b, M. DJEMAI c, T. DJEBRA d a. Maitre de conférences,

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

I) Veille Technologique

I) Veille Technologique L objectif du programme solaire de la Fondation Océan Vital est de diminuer les coûts de production en axant ses travaux sur : - l approvisionnement des cellules - l amélioration du procédé d encapsulation

Plus en détail

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION mail: d2geo@yahoo.fr Page 1/6 PLAN DE FORMATION Formation réalisée en deux partie distinctes Durée totale de la formation 2 jours Présentation Cette première partie est enseignée en trois modules: a) Notions

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Impact de la sécheresse sur les constructions

Impact de la sécheresse sur les constructions Impact de la sécheresse sur les constructions ANR-ARGIC - Prévention et Traitement des dommages Synthèse des travaux des partenaires de l axe A Jean-Bernard KAZMIERCZAK 1 / 17 Contenu de l exposé 1 Prévention

Plus en détail

DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE

DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE DES BÉTONS PLUS DURABLES GRÂCE À L ADJONCTION DE GRANULATS DE PNEUS USAGÉS NON RÉUTILISABLES «Les plastiques et caoutchoucs pour un bâtiment performant et durable» 6 et 7 novembre 2013 - Paris Aliapur

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Caractérisation du réseau de bulles d air dans un béton par analyse d image

Caractérisation du réseau de bulles d air dans un béton par analyse d image Caractérisation du réseau de bulles d air dans un béton par analyse d image Sourdun Journées Techniques OA 9, 10 mai 2012 S. BOUTEILLE, Ch. HERBERT Jeudi 10 mai 2012 Sébastien BOUTEILLE / CETE de Lyon

Plus en détail

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Relation portance - succion Jacques PARAIRE Géologue Groupe des techniques routières Laboratoire régional de Saint-Brieuc INTRODUCTION RÉSUMÉ Cet article

Plus en détail

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 Les Propriétés Superficielles et Interfaciales des Liants Surfaces et interfaces Caractérisation des interfaces

Plus en détail

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R141584-A1

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R141584-A1 RAPPORT D ESSAIS Normes NF P90112 (2008) & XP P90111 (1998) Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement GRAVE DRAINANTE 0/20 MM JOHANN DÜRO GMBH & CO

Plus en détail

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage Dr H. Bréquel, Responsable département Recherche 1 1 /20 CONTEXTE ET

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre I Résistance au cisaillement des sols Chapitre I Propriétés physiques

Plus en détail

INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS PROGRAMME ANR BIOREACTEUR PRECODD 2006. WORKSHOP de RESTITUTION FINALE Jeudi 17 septembre 2009 INSA de LYON

INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS PROGRAMME ANR BIOREACTEUR PRECODD 2006. WORKSHOP de RESTITUTION FINALE Jeudi 17 septembre 2009 INSA de LYON INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS BIOACTIVE DE NOUVELLE GÉNÉRATION PROGRAMME ANR BIOREACTEUR PRECODD 2006 WORKSHOP de RESTITUTION FINALE Jeudi 17 septembre 2009 INSA de LYON 17/09/2009 Conception des

Plus en détail

Minéralogie des roches mères

Minéralogie des roches mères CENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE NANOSCIENCE DE MARSEILLE Minéralogie des roches mères Alpes du Sud (France) 1 cm O. Grauby, J. Berthonneau, R. Pellenq & A. Baronnet Marcellus shale (USA) GAZ ET HUILES DE

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable

Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable Résistance au feu de structures en béton: matériaux avancés et béton durable Mark F. Green Queen s University at Kingston Auteurs: John Gales Tom Parker Hamze Hajiloo Martin Noël Duncan Cree Luke Bisby

Plus en détail

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques Université Paris 12 Val de Marne Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Charbel AFIF JSE 2008 5 mai 2008 Le système atmosphérique

Plus en détail

Institut Clément Ader

Institut Clément Ader A00 TRIBOMETRE PION/DISQUE- FAIBLE CHARGE (site d Albi) PRINCIPE Mesurer le coefficient de frottement entre un pion et un disque animé d un mouvement rotatif continu (éventuellement chauffé par induction).

Plus en détail

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012

SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 SEL & STOCKAGES Grégoire Hévin - Direction Technique Journée GEP AFTP 12 janvier 2012 Particularités du sel Abondance géologique Faible porosité (étanche) = 1%, K=10-21 m 2 Grande solubilité (lessivage)

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7

Rapport action tuffeau. CAHIER n 7 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 7 Maison troglodyte Montsoreau Visite : 20 mars 2011, Figure 1 1 : Prise de vue

Plus en détail