Présentation par Madame Véronique CANTIN de la structure Mission Locale Vendée Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation par Madame Véronique CANTIN de la structure Mission Locale Vendée Atlantique"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE LA REUNION DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES DE L ILE DE NOIRMOUTIER DU JEUDI 6 JUIN 2013 Présentation par Madame Véronique CANTIN de la structure Mission Locale Vendée Atlantique Lors de la séance du 7 mars 2013, il avait été proposé que les actions portées par la MLVA sur le territoire de l'ile de Noirmoutier soient présentées à l'assemblée communautaire ; dans ce cadre, Madame Véronique CANTIN, Directrice de la Mission Locale Vendée Atlantique, présente les missions de la structure. A partir du document, joint au présent compte-rendu, Madame Véronique CANTIN présente le fonctionnement interne de la MLVA. Elle précise que la personne référente qui intervient le lundi, dans les locaux de la MES, est Madame Laurence CHAGNEAU. Elle indique ensuite que le nombre de jeunes ayant un contact avec la MLVA a baissé depuis 2008 avec 102 jeunes suivis contre 82 en Elle informe ensuite le Conseil communautaire que les jeunes suivis ont peu de qualification mais que le système de partenariat mis en place sur le territoire et les formations initiales sont efficaces. Elle précise ensuite que 83% des jeunes sont logés chez leurs parents. Madame Véronique CANTIN poursuit sa présentation en rappelant que les objectifs de la MLVA sont l'accueil, l'information et l'orientation des jeunes. C'est un service de proximité qui intervient en complément des actions du service de la Maison de l'emploi et de la Solidarité sur l'ile de Noirmoutier. L'un des axes d'intervention de la MLVA est l'accompagnement des parcours : - en veillant à la mise en œuvre et au bon déroulement du parcours du jeune par un soutien et un suivi régulier - en favorisant l'accès des jeunes aux différents dispositifs existants en matière de santé, logement., etc Madame Véronique CANTIN indique par ailleurs qu'à ce jour, s'agissant des offres de formation, les axes décidés par la Région ne sont pas connus. Elle ajoute, qu'à l'heure actuelle, peu d'offres sur le littoral existent en emploi pérenne (130 CDI à temps plein). Cependant, l'accès à l'emploi a finalement très peu baissé sur le canton de l'ile de Noirmoutier. En 2012, 48 jeunes avaient accédé à un emploi, une formation ou un contrat en alternance. La MLVA est très attentive aux jeunes les plus en difficulté. Sur l'île, d'autres structures accompagnent les jeunes, la MES notamment. Il faut compter environ un an pour qu'un jeune accède à l'emploi. Madame Véronique CANTIN poursuit son exposé en évoquant les autres missions portées par la MLVA : expertise et observatoire actifs du territoire. La MLVA constitue un relais d'information des actions de la collectivité auprès des jeunes. 1 / 27

2 Avant d'achever sa présentation, Madame Véronique CANTIN communique des éléments financiers de 2012 : - plus de 1 million de ressources, avec le soutien des collectivités en 2013 qui ont un poids plus important dans le budget que la Région ; - les dépenses, essentiellement constituées de la masse salariale. A l'issue de cette intervention, des questions sont soumises à Madame Véronique CANTIN. Monsieur Noël FAUCHER s'interroge quant au devenir des jeunes de la mission locale. Pour Madame Véronique CANTIN, le passage par la MLVA est vraiment une «chance» pour ces jeunes ; c'est, selon elle, un vrai accompagnement. Elle ajoute que ces personnes bénéficient d'un réel suivi après le passage par la MLVA. Monsieur Marc DANO relève que le nombre de jeunes suivis est en diminution. Il souligne que le poids des jeunes est toutefois de plus en plus important dans la population totale. Il se questionne sur la prise en charge des jeunes après 25 ans. Madame Véronique CANTIN estime que très peu de jeunes n'ont pas trouvé de solution après 25 ans. De plus, elle constate que lorsqu'ils restent longtemps à la MLVA, c'est généralement le signe de problèmes plus profonds. Monsieur Marc DANO en conclut qu'il convient donc d'être vigilant avec les statistiques. Madame Véronique CANTIN relève que beaucoup d'entreprises accueillent des jeunes en formation, ce qui est très positif. Les élus n'ayant plus de question, Monsieur Noël FAUCHER la remercie pour son intervention. Madame Véronique CANTIN quitte la réunion à 18h COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE L ILE DE NOIRMOUTIER DU JEUDI 6 JUIN 2013 L'an deux mil treize, le jeudi 6 juin à 18 heures 45, les membres du Conseil de la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier, régulièrement convoqués, se sont réunis en séance ordinaire à la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier. Étaient présents : Monsieur Noël FAUCHER, Président, Messieurs Jacques OUDIN (jusqu'au point FIN Décision modificative n 2 au Budget principal), 1 er Vice-Président, Guy MODOT, 2 ème Vice-Président, Jean GAUTIER, 3 ème Vice-Président, Madame Marie-France LÉCULÉE, 4 ème Vice-Présidente, Messieurs Benoît LE MIÈRE, 5 ème Vice-Président, Arnaud THIBAUD, 6 ème Vice-Président, Madame Mireille FROMENTIN, 7 ème Vice-Présidente, Monsieur Jean-Paul GUITTONNEAU, 8 ème Vice-Président, Mesdames Hélène COQUILLON, Annie DEVINEAU, Sylviane GASNIER, Huguette JOUVET, Christelle RICHARD (sauf pour le point ASS Subvention à l'erhin), Anicette VARNAJO, Déléguées communautaires, Messieurs Jacques BOZEC, Robert BURGAUDEAU, Christian BURON, Marc DANO, Claude DUBOIS, Tony ERCEAU, Hervé GALLAIS (jusqu'au point DIA), Claude MARTIN, Yves PERROCHEAU, Gabriel SOULARD, Délégués communautaires. Excusés ayant donné procuration : Madame Éliane FRIOUX, pouvoir à Robert BURGAUDEAU ; Messieurs Jean-Charles MARTINEAU, pouvoir à Noël FAUCHER ; Philippe NAUD, pouvoir à Jacques BOZEC. Absents/Excusés : Madame Christelle RICHARD (pour le point ASS Subvention à l'erhin), Messieurs Hervé GALLAIS (à partir du point DIA), Jean-Joseph FOUASSON, et Jacques OUDIN (à partir du point FIN Décision modificative n 2 au Budget principal) / 27

3 NOMINATION DU SECRÉTAIRE DE SÉANCE Madame Mireille FROMENTIN est élue secrétaire de séance. Monsieur Noël FAUCHER propose d'inscrire à l'ordre du jour deux délibérations à la fin du Conseil communautaire en points 11 et 12 et le point d'informations deviendrait le point 13. Ces 2 points sont : la question des extractions de granulats au large de l'ile de Noirmoutier ; une décision modificative en finances. Le Conseil communautaire accepte à l'unanimité l'inscription à l'ordre du jour de ces deux points. APPROBATION DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL DU 11 AVRIL 2013 Le compte-rendu du Conseil communautaire du 11 avril 2013 n'appelant pas d'observation, il est approuvé à l'unanimité des membres présents. Les débats du Conseil communautaire sont enregistrés par une personne du public. ASSOCIATIONS Madame Christelle RICHARD, intéressée au dossier, quitte la séance. 1) Subvention à l'association ERHIN (École de Roller Hockey de l'ile de Noirmoutier) Le Président présente la demande de subvention sollicitée par l'association «ERHIN» à hauteur de pour la formation de ses entraîneurs en vue de l'obtention du Brevet d'initiation fédéral. Il précise que l'association compte plus de 100 membres, dont 60 enfants de 5 à 12 ans domiciliés dans les quatre communes de l'île, et qu'elle participe aux compétitions officielles départementales. Le Président précise que l'association a engagé 750 de frais pour une première session de formation et qu'une seconde session est prévue pour les mois à venir pour le même montant. La Commission «Culture, communication, NTIC», a examiné cette demande lors de sa réunion du 18 avril 2013 et a donné un avis favorable pour l'attribution de la subvention demandée. Elle propose d'attribuer un premier versement de 750 et le second versement de 750 sur présentation des justificatifs de participation à la 2 ème session de formation. Il est précisé que le coût d'inscription à l'association est de 15 pour les 5/10 ans, 20 pour les 10/15 ans, et 25 pour les plus de 15 ans. - Vu l'avis favorable de la Commission «Culture, communication, NTIC» du 18 avril Vu le budget primitif décide d'attribuer à l'association «ERHIN» une subvention de pour la formation des entraîneurs au brevet d'initiation fédéral qui sera versée sous forme d'un acompte de 750 complété par un deuxième versement de 750 sur présentation des justificatifs de participation à la 2 ème session de formation, - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. Madame Christelle RICHARD entre à nouveau en séance. 2) Subvention 2013 à «Génération Music (1, 2, 3, ACTION!)» Le Président présente aux membres du Conseil communautaire la demande de subvention sollicitée par l'association Génération Music qui organise des spectacles de variétés de chants et de danses avec des membres amateurs à L'Épine et Noirmoutier en l'ile. 3 / 27

4 L'Association sollicite pour 2013 une subvention exceptionnelle de auprès de la Communauté de Communes afin de couvrir ses charges de locations de salles et l'achat de costumes pour le spectacle de mars La Commission «Culture, Communication, NTIC» réunie le 18 avril 2013 propose d'attribuer à l'association une aide de au regard de l'intérêt intercommunal présenté par les activités de cette association. Le Président précise que les spectacles de l'association «Génération Music» ont déjà eu lieu. Monsieur Jean GAUTIER en souligne la qualité. - Considérant l'avis favorable de la Commission "Culture, Communication, NTIC" - Vu le budget primitif 2013 le Conseil communautaire décide, à l'unanimité : - d'accorder une subvention de à l'association «Génération Music (1, 2, 3, ACTION!)», - de donner pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. 3) Utilisation de la piscine couverte par le club sportif «Ile de Noirmoutier Triathlon» - Subvention complémentaire 2013 Le Président rappelle que la Communauté de Communes prend en charge les créneaux à la piscine Océanile utilisés par les deux clubs sportifs «Ile de Noirmoutier Triathlon» et «Euro Plongée» dans le cadre des dispositions de la convention de Délégation de Service Public pour l exploitation du Centre aquarécréatif sur l Ile de Noirmoutier. Le club «Ile de Noirmoutier Triathlon», ayant un nombre de licenciés en forte augmentation, utilise désormais 5 heures de créneaux par semaine contre 2 heures les années précédentes. La Communauté de Communes a décidé par délibération en date du 24 janvier 2013 de fixer sa participation à correspondant à un volume horaire de 108 heures par an. Ce volume horaire ayant doublé, cette participation s'avère insuffisante. La Commission «Culture, communication, NTIC» a examiné la demande du club «Ile de Noirmoutier Triathlon» de bénéficier d'une prise en charge complémentaire et propose de fixer la participation de la Communauté de Communes pour l'année scolaire 2012/2013 à afin de permettre au club de couvrir une partie de ses frais d'entraînement qui s'élèveront à plus de par an. Monsieur Noël FAUCHER indique que deux jeunes de Noirmoutier se sont qualifiés et ont fait un beau parcours sportif. Monsieur Benoît LE MIÈRE pense qu'il est nécessaire d'être vigilant sur l'augmentation du nombre de participants et sur une augmentation simultanée de la subvention accordée. Pour le Président, les «inflations» d'effectifs ne sont pas si fréquentes et, généralement, les aides financières apportées sont liées au nombre de participants. Madame Marie-France LÉCULÉE relève qu'il s'agit de jeunes qui se structurent sur une activité sportive : il est, selon elle, important d'accompagner de telles actions associatives. Monsieur Noël FAUCHER pense que la vitalité des clubs sportifs sur l'ile mérite un soutien. Monsieur Benoît LE MIÈRE partage ces remarques mais considère important d'être toutefois vigilant. - Vu les dispositions de l article 6.3 de la convention de Délégation de Service Public pour l exploitation du centre aquarécréatif sur l Ile de Noirmoutier, signée le 23 décembre 2009 entre la SA Christian BODIN et la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier - Vu la délibération du Conseil communautaire du 24 janvier 2013 portant sur l utilisation de la piscine couverte par les clubs sportifs «Ile de Noirmoutier Triathlon» et «Euro Plongée» - Vu l'avis favorable de la commission «Culture, communication, NTIC» du 18 avril / 27

5 - décide de prendre en charge une partie des créneaux supplémentaires utilisés par le club sportif «Ile de Noirmoutier Triathlon» pour l'année sportive 2013, dans le cadre des dispositions de la convention de Délégation de Service Public susvisée pour l exploitation du centre aquarécréatif sur l Ile de Noirmoutier, correspondant à une participation de complémentaire portant à le montant maximum de la participation de la Communauté de Communes pour l'année scolaire 2012/2013, - prend note que la Communauté de Communes prend en charge les créneaux à la piscine Océanile utilisés par les deux clubs sportifs «Ile de Noirmoutier Triathlon» et «Euro Plongée» dans le cadre des dispositions de la convention de Délégation de Service Public pour l exploitation du centre aquarécréatif sur l Ile de Noirmoutier, - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. SÉCURISATION DES POPULATIONS ET DES BIENS FACE A LA MER 1) Programme d'actions de Prévention contre les Inondations Action 7-T-1 : renforcement et rehausse des digues Sud du Gois - Demande de labellisation PSR et Action 7-T-3 : renforcement et rehausse de la digue du Polder de Sébastopol Sud (600 ml) - Demande de labellisation PSR Monsieur Guy MODOT rappelle que, dans le cadre du Programme d'actions de Prévention contre les Inondations (PAPI), labellisé le 12 juillet 2012, il a été prévu de réaliser : - l'action 7-T-1 relative au renforcement et rehausse des digues Sud du Gois, - l'action 7-T-3 relative au renforcement et rehausse de la digue du Polder de Sébastopol. L'objectif de ces actions est : - de renforcer et de rehausser à la cote de + 5,10 m NGF plusieurs linéaires des digues suivantes : digue des Mattes sur 700 ml, digue de la Plaine sur 1500 ml, digue de Grande Rouche sur 1000 ml, - de renforcer et de rehausser à la cote de + 5,10 m NGF le tronçon Sud de la digue de Sébastopol (600 ml). Il est précisé que les missions de conception d'avant-projet et de montage des dossiers «Plan Submersion Rapide» (PSR) et des demandes d'autorisations ont été engagés dès février Le montant global de l'action 7-T-1 est estimée à HT. Le phasage des travaux se fera sur 3 années : entre 2013 et Le montant global de l'action 7-T-3 est estimée à HT. Le démarrage des travaux est prévu à l'automne Obligation d'une labellisation Plan de submersion rapide PSR Ces actions entrent dans le cadre des opérations de lutte contre les submersions marines. A ce titre, elles peuvent prétendre à un financement par l'intermédiaire d'une labellisation des projets dans le cadre du Plan de Submersions Rapides PSR. Les plans de financement prévisionnels sont les suivants : Financement Action 7-T-1 Financement Action 7-T-3 État : 40 % HT État : 40 % HT Région : 15 % HT Région : 15 % HT Département : 15 % HT Département : 15 % HT CCIN : 30 % HT CCIN : 30 % HT La Commission Régionale de Gestion Durable du Littoral en Pays de la Loire est l'organisme compétent pour l'instruction des dossiers éligibles au Plan de Submersions Rapides (PSR). Elle est composée de l État, représenté par ses services de la Direction Régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement (DREAL) et de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), de la Région des Pays de la Loire et du Département de la Vendée. Autorisations administratives Ces opérations bénéficient d'une autorisation au titre de la loi sur l'eau accordée en 2007 (arrêté Préfectoral n 07 DDE335 complété 08/ par l'arrêté n 08DDE092). Néanmoins, la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier devra obtenir au préalable les autorisations relatives aux procédures liées la loi sur l'eau (arrêté préfectoral complémentaire). Une actualisation de l'étude d'incidence «eau» et «Natura 2000» réalisée en 2005 sera nécessaire. Enfin, compte tenu de la proximité du site inscrit du Gois, les avis de l'architecte des Bâtiments de France ABF, de l Inspecteur des Sites et de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites CDNPS seront recueillis. 5 / 27

6 Monsieur Noël FAUCHER fait part de son souhait que les travaux débutent en Il ajoute que les demandes d'autorisation sont nombreuses et variées. Il estime que la stratégie nationale, actuellement débattue, n'est pas rassurante mais il importe que le PAPI se traduise rapidement en travaux. Il espère vivement que ces travaux se feront rapidement. Il ajoute, qu'à ce jour, le service Mer de la Communauté de Communes fait au mieux en fonction des demandes des services administratifs. Il souligne que le PAPI doit être remanié pour porter réellement les travaux indispensables. Il espère, par ailleurs, que la proposition faite par Madame Delphine BATHO pour les digues de la Charente Maritime permettra à l'ensemble du littoral de bénéficier des mêmes souplesses pour réaliser les travaux nécessaires. - Vu le Programme d'actions de Prévention contre les Inondations labellisé le 12 juillet Vu la convention fixant le rôle et les compétences de la Commission Régionale de Gestion Durable du Littoral, signée le 9 mars Vu l'avis de la Commission «Sécurisation des populations et des biens face à la mer» réunie les 04/04/13 et 02/05/13 - approuve les plans de financement ainsi que les dossiers de demande de labellisation correspondant, - décide de déposer les dossiers de demande de labellisation PSR à la Commission de Gestion Durable du Littoral en Pays de la Loire afin de solliciter les financements de l État à hauteur de 40 %, de la Région à hauteur de 15 % et du Département à hauteur de 15 %, - décide de déposer les dossiers réglementaires nécessaires à l obtention des autorisations administratives, - autorise le Président à signer les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. 2) Cession SCI Pointe de la Fosse Demande de financement pour sécurisation du trait de côte Monsieur Guy MODOT rappelle aux membres du Conseil communautaire l'érosion importante du trait de côte de la Pointe de la Fosse sur la commune de Barbâtre. Lors des tempêtes de l'hiver 2012, le mur de protection longeant les parcelles de la SCI de la Pointe de la Fosse a été fragilisé en plusieurs points. Compte tenu, d'une part, de la proximité immédiate des infrastructures de la voirie communale et des infrastructures du pont et, d'autre part, de l'importance du phénomène d'érosion, une intervention en urgence sous maîtrise d'ouvrage de la Communauté de Communes a permis de sécuriser temporairement le linéaire en mai Le coût de cette opération s'est élevé à 4 185,31 HT. Au vu de ces enjeux, il a été proposé à la SCI Pointe de la Fosse l'acquisition d'une bande de terrain, d'environ 16 m de large sur 300 m de long, le long du littoral sur les parcelles cadastrées AS n 143, 144, 145, 146, 147, 148, 149, 150, 151, 152, 153, 154 et 155 pour une surface de m 2 pour l'euro symbolique et la répartition des frais engagés comme suit : SCI de la Pointe de la Fosse : 50 % du montant de l'intervention de mai 2012 ; Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier : 50 % du montant de l'intervention de mai 2012 et 100 % des coûts relatifs à la cession (géomètre-expert, frais notariés). A la suite des marées de fort coefficient de janvier et février 2013, la situation s'est détériorée à tel point que l'ouvrage s'est totalement affaissé à deux endroits sur plusieurs dizaines de mètres. Pour sécuriser ces deux brèches et préserver les enjeux en arrière, la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier a procédé à un rechargement en sable du trait de côte complété par un talus en enrochements. Le coût de la prestation s'est élevé à 8 384,50 HT. Dans le même temps, un avant-projet de protection pérenne du trait de côte consistant en la réalisation d'un nouvel ouvrage a été élaboré en mars 2013 et estimé à HT (maîtrise d œuvre comprise). Au titre de la défense face à la mer, le 2 mars 2013, Monsieur Gilles BODIN, gérant de la SCI de la Pointe de la Fosse, a confirmé par l'intermédiaire d'un courrier de son conseil Maître MASSONNEAU son accord quant à la cession pour l euro symbolique d'une bande de terrain d'environ 16 mètres le long du littoral. 6 / 27

7 L'action visant à mettre en œuvre une structure pérenne pour un montant estimé à HT entre dans le cadre des opérations de gestion du trait de côte. A ce titre, elle peut prétendre à un financement par l'intermédiaire de la stratégie régionale de gestion durable du trait de côte. Le plan de financement prévisionnel est le suivant : État :...25 % HT Région :...15 % HT Département :...15 % HT CCIN :...45 % HT Il est précisé que la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier n'interviendra pour la réalisation d'un nouvel ouvrage qu'à la seule condition d'être propriétaire de la bande des 16 mètres. La Commission Régionale de Gestion Durable du Littoral des Pays de la Loire est l'organisme compétent pour l'instruction des dossiers répondant au cadre de la stratégie régionale de gestion durable du trait de côte. Elle est composée de l État, représenté par ses services de la Direction Régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement (DREAL) et de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM), de la Région des Pays de la Loire et du Département de la Vendée. Monsieur Noël FAUCHER souhaiterait que des études soient portées sur les causes de l'érosion sur le site de la Fosse. Monsieur Jacques OUDIN approuve. Il estime que s'agissant des observations du trait de cote, le travail assuré par l'observatoire du littoral de la Communauté de Communes doit être mis en avant. Le Président précise, qu'actuellement, l'observatoire du littoral relève l'érosion, néanmoins les raisons de cette érosion ne sont pas connues et il n'appartient pas à l'observatoire du littoral de les déterminer. Il se réjouit que le Conseil Général, par l'accord de Monsieur Jacques OUDIN, soit favorable pour porter une telle étude. Monsieur Claude MARTIN s'interroge quant à la différence de subventionnement de l État entre les différentes délibérations soumises au Conseil. Monsieur Noël FAUCHER répond que les subventions sont différentes selon qu'elles sont ou non financées dans le cadre du PAPI. Monsieur Tony ERCEAU signale que le comblement a pratiquement disparu au niveau de la Fosse et que la brèche s'est accentuée. - Considérant l avis favorable de la Commission «Sécurisation des populations et des biens face à la mer» du 2 mai 2013 pour l acquisition pour l'euro symbolique d'une bande de 16 mètres de large longeant le littoral - Considérant l avis défavorable de la Commission «Sécurisation des populations et des biens face à la mer» du 2 mai 2013 quant à la demande de Monsieur Gilles BODIN d exonération de toute participation financière aux opérations de sécurisation réalisées en Considérant que la sécurisation du trait de côte situé au droit des parcelles constitue un enjeu majeur au regard de la protection des infrastructures routières communales et départementales - accepte la cession pour l'euro symbolique de tout ou partie des parcelles situées sur la commune de Barbâtre et cadastrées AS n 143, 144, 145, 146, 147, 148, 149, 150, 151, 152, 153, 154 et 155, propriétés de la SCI de la Pointe de la Fosse, - accepte que la Communauté de Communes prenne en charge tous les frais liés à la cession des parcelles, - décide de déposer le dossier de demande de subvention à la Commission de Gestion Durable du Littoral des Pays de la Loire pour solliciter les financements de l État à hauteur de 25 %, de la Région à hauteur de 15 % et du Département à hauteur de 15 %, - décide de déposer les dossiers réglementaires nécessaires à l obtention des autorisations administratives, - autorise le Président à signer les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire, notamment l'acte de cession à intervenir avec la SCI de la Pointe de la Fosse. 7 / 27

8 3) Réalisation d'aménagements de stabilisation du trait de côte / liaison perré de la Loire - les Éloux : signature d'un avenant n 1 au marché de maîtrise d œuvre avec le cabinet ARCADIS (N M- MER) Le Président rappelle aux membres du Conseil communautaire qu'un marché de maîtrise d œuvre a été notifié le 9 janvier 2013 au bureau d'études ARCADIS (sous-traitants : BIO-LITTORAL, SIAUDEAU, DHI) dans le cadre de la réalisation d'aménagements de stabilisation du trait de côte / liaison perré de la Loire - les Éloux, sur la côte Ouest au niveau de L'Épine et de La Guérinière. Cette étude a pour objectif de mettre en œuvre l'opération qui consiste à créer, allonger et restructurer douze épis le long de la côte située entre la pointe de la Loire et le port de Morin, en partant du Sud vers le Nord afin de stocker et capter le sable circulant par le transit sédimentaire du Nord au Sud. Ces opérations sont inscrites au PAPI en deux actions distinctes : d'une part l'action 7T9 sur le secteur Sud pour 1,57 M (depuis la pointe de la Loire jusqu'à l épi dit des Éloux), et d'autre part l'action 7T10 sur le secteur Nord pour 1,72 M (depuis l'épi de la Mougendrie jusqu'à la cale du Moulin de la Bosse). Ce marché est d'un montant de HT (tranche ferme). En cours d'étude, le Conseil communautaire, réuni le 11 avril 2013, a décidé de la nécessité de compléter, sur le secteur Sud et en fonction de la situation actuelle, les solutions proposées par l'étude initiale intitulée «Liaison perré de la Loire Les Éloux, réalisation d'une étude hydrosédimentaire et d'impact», commandée en 2008 au bureau d'études DHI. Ces compléments consistent à intégrer à l'avant projet : - un rechargement en sable sur le secteur Sud non prévu initialement, avec étude de la prise de matériaux sur la flèche sableuse du bas estran - une période d'observation et définition d'un protocole de suivi du trait de côte pour mesurer le retour à l'équilibre de la plage et d'un niveau d'estran garantissant la sécurité des populations situées en arrière. Considérant que la décision du Conseil communautaire réuni le 11 avril 2013 implique des compléments non prévus, indispensables pour répondre techniquement et réglementairement aux services instructeurs en vue de l'obtention des autorisations de travaux Considérant qu'une mission complémentaire au marché de maîtrise d œuvre existant est indispensable à la bonne réalisation de l'opération et que cette mission complémentaire ne remet pas en cause les délais du marché Considérant les éléments prévus dans cette mission complémentaire, à savoir : - Avant Projet : - analyse et étude de la faisabilité de l emprunt sur la flèche sableuse - définition du rechargement à effectuer sur le secteur Sud - protocole de suivi des perrés - intégration de ces éléments à l avant-projet initial (prise en compte de la non réutilisation des enrochements des perrés, consolidation de l AVP, ) - Études réglementaires : - inventaire des communautés benthiques dans la zone de gisements potentiel pour recharger la plage des Éloux - intégration des éléments de complémentaires de l Avant-Projet à l étude d impact initiale Considérant que le coût de cette mission complémentaire s'élève à 9 800,00 HT, qu'il est nécessaire de signer un avenant n 1 à l'actuel marché ARCADIS et que le nouveau montant du marché (tranche ferme) s'élèvera donc à ,00 HT soit ,42 TTC Considérant les objectifs poursuivis, à savoir assurer le maintien du trait de côte, la préservation du patrimoine paysager et environnemental de l'île, la pérennisation des systèmes de protection naturels assurés par le cordon dunaire vis-à-vis des habitations situées en contrebas sur les communes de L'Épine et de La Guérinière Est évoquée la nécessité de vérifier l'efficacité du système afin d'apprécier ensuite l'éventuel démantèlement des perrés. Monsieur Jacques OUDIN est sceptique : il ne comprend pas comment les enrochements peuvent être retirés sans impact pour la retenue du sable. Pour lui, la notion préalable consistant à retirer l'enrochement n'est pas logique. 8 / 27

9 Monsieur Robert BURGAUDEAU ajoute que la côte a reculé devant le site des Éloux ; à ce jour, ce phénomène ne s'explique pas, ce qui est très regrettable. Monsieur Hervé GALLAIS s'interroge quant à la date des travaux. Monsieur Noël FAUCHER répond qu'ils sont prévus pour 2014 si les autorisations administratives sont délivrées. Monsieur Robert BURGAUDEAU souligne que les perrés sont autorisés sur l'ile de Ré. - Vu le Programme d'actions et de Prévention des Inondations labellisé le 12 juillet 2012, et les subventions attribuées dans ce cadre par l État (40%), la Région (15%) et le Département (15%) - Vu l'étude hydrosédimentaire commandée à DHI par la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier en 2008 intitulée «Liaison perré de la Loire les Éloux, réalisation d'une étude hydrosédimentaire et d'impact» - Vu l'étude d'avant projet commandée au bureau d'études ARCADIS en Vu le recul fort et la nécessité d'intervenir urgemment et de manière prioritaire sur le secteur du trait de côte situé entre l'épi des Éloux et la pointe de la Loire, dit secteur Sud - Vu les compléments d'information apportés lors de la séance du Conseil communautaire du 11 avril Considérant la nécessité de solliciter le bureau d'études chargé de la maîtrise d œuvre pour des prestations complémentaires imprévues - Considérant le coût de ces nouvelles prestations - décide de passer un avenant n 1 au marché de maîtrise d'oeuvre signé avec le Cabinet ARCADIS dans le cadre des travaux d'aménagement pour la stabilisation du trait de côte - Liaison perré de la Loire - les Éloux à hauteur de 9 800,00 HT. Le nouveau montant du marché (tranche ferme) s'élèvera donc à ,00 HT soit ,42 TTC, - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à intervenir dans cette affaire. 4) Observatoire du Littoral : participation aux journées REFMAR du 17 au 21 juin 2013 à Saint Mandé Le Président informe le Conseil communautaire de la tenue des Journées REFMAR, organisées par le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (S.H.O.M.) qui se tiendront à Saint Mandé (94160), la semaine du 17 au 21 juin Les journées du Réseau de référence des observations marégraphiques (REFMAR) sont l'occasion de rassembler les différents producteurs de données marégraphiques avec les utilisateurs des observations du niveau de la mer mises à disposition sur le portail REFMAR. Elles s organisent en 2 temps : du 17 au 19 juin : journées scientifiques (retour d expérience sur l'exploitation des données marégraphiques, surcotes, niveaux extrêmes, modélisation hydrodynamique, système d'alerte..) du 20 au 21 : journées techniques: ateliers pédagogiques d'information et de recommandation sur l'observation du niveau marin, animés par les services du S.H.O.M. Au vu des thèmes abordés et du projet de marégraphe dans le port de l'herbaudière (partenariat avec le S.H.O.M.), il est proposé que Monsieur Martin PAILLART, Technicien du Service Environnement, SIG Observatoire du Littoral, en charge du suivi technique de l'évolution du trait de côte et du PPRL, assiste à ces journées, dont l inscription est gratuite. Un compte-rendu sera réalisé à l'issue de ces journées et transmis au Conseil communautaire. Le Président propose au Conseil communautaire de prendre en charge les frais liés à cette participation, ces derniers étant estimés à environ 400. Selon Monsieur Jacques OUDIN, il est important que les services participent à ces formations. Il signale avoir saisi le S.H.O.M pour connaître, sur 150 ans, les données relatives à l'élévation du niveau de la mer. Aucune réponse ne lui ayant jamais été fournie, il souhaite que le S.H.O.M soit de nouveau sollicité pour connaître l'augmentation du niveau de la mer sur 150 ans. Monsieur Noël FAUCHER y est favorable. 9 / 27

10 - Vu l'intérêt que représente ce colloque pour l'apport de connaissances nouvelles au pôle environnement et notamment au service SIG Observatoire du Littoral - Vu les problématiques actuelles en matière d'amélioration des connaissances des risques et des aléas de submersion marine - Vu le partenariat à venir avec le S.H.O.M. dans le cadre de l'installation prochaine du marégraphe de l'herbaudière - accepte que Monsieur Martin PAILLART participe aux journées Techniques REFMAR organisées par le S.H.O.M, du 17 au 21 juin prochain, - décide de prendre en charge les frais se rapportant à ce déplacement (frais de transport, repas et d'hébergement), - prend acte qu'un compte-rendu de cette participation sera restitué à l'assemblée délibérante, - autorise le Président à signer les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE / ZA 1) Convention CMA Attribution d'une aide pour un stage Passeport Pour Entreprendre (PPE) Madame Marie-France LÉCULÉE rappelle que : - suite à la délibération du Conseil communautaire du 27 janvier 2012, la Communauté de Communes a signé une convention de partenariat avec la Chambre de Métiers et de l'artisanat de Vendée le 3 février 2012 pour une période de 23 mois (du 3 février 2012 au 31 décembre 2013), - cette convention propose diverses aides financières aux entreprises artisanales de l île, notamment la prise en charge d'une partie du coût du stage Passeport Pour Entreprendre (PPE), obligatoire en cas de création d'une entreprise à la Chambre des Métiers et de l'artisanat de Vendée, - suite à l'avenant validé par délibération du 7 mars 2013, de nouveaux tarifs 2013 de la CMA ont été actés. Madame Marie-France LÉCULÉE informe le Conseil communautaire de la proposition de convention avec les entrepreneurs suivants qui ont réalisé un stage PPE : N action 3 option 2 Participation au stage PPE/2 au 12/04/ option 1 Participation au stage PPE/13 au 24/05/2013 Action Identité de l'entrepreneur Montant de l'action Monsieur Mickaël DROUARD, projet de création de supports de publicité mobiles Monsieur Romuald GUÉRIN AE maçonnerie, L Épine Prise en charge de la Communauté de Communes 497,00 298,2 soit 60% 663,00 397,80 soit 60% La Commission «Action économique, Emploi et Développement touristique» du 18 avril 2013 propose au Conseil communautaire l'attribution de ces aides. Monsieur Claude DUBOIS s'étonne de l'existence de formateurs pour les projets de création de supports de publicité. Madame Marie-France LÉCULÉE explique qu'il s'agit de formation sur la gestion des entreprises et non sur des métiers spécifiques. Monsieur Noël FAUCHER confirme qu'il s'agit en effet de formation généraliste sur l'entreprise. - Considérant la convention de partenariat signée avec la Chambre de Métiers et de l'artisanat de Vendée signée le 3 février 2012 pour une durée de 23 mois - Considérant l'avenant validé par délibération du 7 mars 2013, actant les nouveaux tarifs de la CMA pour l'année Vu la participation de Messieurs Mickaël DROUARD et Romuald GUÉRIN à un stage PPE de la Chambre de Métiers et de l'artisanat de Vendée - Vu l'avis de la Commission «Action économique, Emploi et Développement touristique» du 18 avril / 27

11 valide l'attribution d'une aide financière aux entrepreneurs suivants : N action 3 option 2 Participation au stage PPE/2 au 12/04/ option 1 Participation au stage PPE/13 au 24/05/2013 Action Identité de l'entrepreneur Montant de l'action Prise en charge de la Communauté de Communes Monsieur Mickaël DROUARD, projet de 497,00 298,2 soit 60% création de supports de publicité mobile Monsieur Romuald GUÉRIN AE maçonnerie, L Épine 663,00 397,80 soit 60% - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. 2) Très Haut Débit Adhésion au SyDEV Monsieur Jacques BOZEC présente ce point. Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment ses articles L , L , L et L , Vu la délibération du comité syndical du SyDEV en date du 23 avril 2012 relative à l adhésion des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, Vu l arrêté préfectoral en date du 6 septembre 2012 portant modification des statuts du SYDEV, Vu l arrêté Préfectoral en date du 16 octobre 2012 portant modification des statuts de la Communauté de Communes de l'île de Noirmoutier, permettant à la Communauté de Communes d exercer la compétence «communications électroniques d intérêt intercommunal», Vu la délibération du Conseil communautaire en date du 7 mars 2013 relative à sa demande d adhésion au SyDEV, Vu la délibération du comité syndical du SyDEV du 12 avril 2013 relative à la révision des statuts du SyDEV, Considérant que le Très Haut Débit représente un enjeu important pour les entreprises, les collectivités et les particuliers nécessitant une organisation au niveau départemental, et est inscrit dans le Schéma Départemental d Aménagement Numérique approuvé par le Conseil Général de la Vendée en date du 1 er décembre 2011, Considérant que le SyDEV, Établissement Public de Coopération Intercommunale regroupant les 282 communes de Vendée et propriétaire de l ensemble du réseau de distribution d électricité Basse et moyenne Tension de la Vendée, est en mesure d exercer la mission «communications électroniques» sur le territoire vendéen conjointement avec le Conseil Général de la Vendée, ainsi que d autres compétences, notamment l éclairage public, Considérant que le Comité syndical du SyDEV a décidé par délibération en date du 12 avril 2013 d une révision statutaire, Considérant que cette nouvelle révision statutaire a pour objet de permettre notamment : - l adhésion des EPCI à fiscalité propre, le SYDEV devenant un syndicat mixte fermé à la carte, - l adaptation des compétences pour tenir compte de l adhésion des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, - l introduction d une nouvelle compétence «communications électroniques» dans les statuts du SyDEV complétant la compétence existante et visant notamment à permettre au SyDEV d exercer la compétence pour les points d'intérêt général et la montée en débit Considérant que l adhésion de la Communauté de Communes au SyDEV et l adoption du projet de statuts entraîne un transfert des compétences obligatoires prévues à l article 5-2 du projet de statuts, Considérant que conformément à l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, l adhésion de la Communauté de Communes au SyDEV est subordonnée à l accord des conseils municipaux des communes membres, 11 / 27

12 Considérant que le Comité Syndical du SyDEV a, par délibération en date du 12 avril 2013, donné son accord à l adhésion de la Communauté de Communes de l'île de Noirmoutier, - décide de l adoption des statuts du SyDEV joints en annexe de la présente délibération, - décide de son adhésion au SyDEV et du transfert des compétences obligatoires précisées à l article 5-2 du projet de statuts, - transfère au SyDEV la compétence «communications électroniques» conformément à l article 5-4 du projet de statuts du SyDEV dans les termes suivants : «En lieu et place des adhérents qui le souhaitent, sur le fondement de l article L du Code Général des Collectivités Territoriales, le SyDEV est compétent pour : - Les points d intérêt général : la réalisation et l exploitation de réseaux de communications électroniques à partir des points d arrivée des réseaux d intérêt départemental sur le territoire communautaire jusqu aux points de mutualisation inclus, tels que ces points sont définis par la décision n de l ARCEP en date du 14 décembre 2010 précisant les modalités de l accès aux lignes de communications électroniques à très haut débit en fibre optique sur l ensemble du territoire à l exception des zones très denses, ou jusqu aux points d intérêts intercommunaux ; - La montée en débit : la réalisation, l'exploitation et la maintenance de points de raccordements mutualisés conformément à la décision de l'arcep n du 14 juin 2011 et de l'offre de référence de France Télécom pour la création de points de raccordements mutualisés dans sa version en vigueur à la date de réalisation de ces points de raccordement mutualisés ; - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. 3) Mise en place du réseau Très Haut Débit Le département de la Vendée est engagé dans la mise en œuvre du Schéma Directeur Territorial d'aménagement Numérique, qui fixe comme objectif le raccordement du département au Très Haut Débit, avec un programme réparti en trois axes opérationnels : - la montée en débit pour foyers à travers l'équipement de 84 sous-répartiteurs, - la création d'une boucle locale par canton, raccordant des points d'intérêt général dans chaque commune, pour 22 M d', - le raccordement de tous les foyers (FFTh à domicile) de onze communes sélectionnées, sous réserve de leur engagement financier. Par délibération en date du 12 avril 2012, la Communauté de Communes s'engageait dans le STDAN en validant le projet de montée en débit sur quatre sous-répartiteurs de l'île et la création d'une boucle locale de fibre optique. La liste de 35 points d'intérêt général à raccorder était également validée, et une somme de était inscrite au budget 2012 pour la réalisation des études de faisabilité préalables. Par ailleurs, par délibération en date du 21 juin 2012, la Communauté de Communes a procédé à une modification statutaire lui permettant d'exercer la compétence «communications électroniques d'intérêt intercommunal». A la demande du SyDEV, le Conseil communautaire a délibéré à nouveau le 7 mars dernier pour demander son adhésion au Syndicat Départemental d Énergie et d Équipement de la Vendée, dont la deuxième étape est proposée au Conseil communautaire du 6 juin Ces démarches d'adhésion devraient permettre d'aboutir à la création d'une structure juridique partenariale entre le SyDEV et le Conseil Général pour porter la maîtrise d'ouvrage du projet. Par courrier du 7 février 2013, le Conseil Général de la Vendée précisait l'avancée du dossier. Le marché concernant le raccordement des points d'intérêt général devrait être lancé au second trimestre Concernant la montée en débit, un appel d'offres pour l'amélioration du débit a été lancé en septembre Déclaré infructueux, il a été relancé et devrait être attribué prochainement. Les premiers travaux devaient commencer à l'automne 2013 et la Communauté de Communes a pour cela renouvelé une inscription budgétaire afin de les financer. La réalisation de ces travaux d'amélioration du débit et de mise en place d'une boucle locale raccordée au Très Haut Débit est essentielle pour le territoire de l'île de Noirmoutier. D'une part, l'île de Noirmoutier est située à plus d'une demi-heure d'un centre hospitalier et peut être considérée comme en zone blanche médicale. 12 / 27

13 A ce titre, et dans le cadre du projet de Maison de santé pluridisciplinaire, le développement de techniques médicales avancées utilisant les technologies de la télémédecine représente une solution pour lutter contre la désertification médicale. D'autre part, le territoire peut se prévaloir, face à d'autres cantons de Vendée, d'une exception d'insularité qui justifie, pour assurer un développement économique équilibré et durable, un investissement prioritaire et ciblé sur des activités à haute valeur ajoutée améliorant la continuité territoriale et l'attractivité économique du territoire. Pour Monsieur Noël FAUCHER, le THD sur l'ile de Noirmoutier constitue en quelque sorte une «autoroute» qui permettra le désenclavement du territoire et accompagnera le développement économique. Monsieur Jacques BOZEC s'engage à défendre avec conviction le dossier devant le SYDEV. Il ajoute qu'un échéancier des travaux sera sollicité. - Vu l intérêt du déploiement du THD sur le territoire de l'ile de Noirmoutier le Conseil communautaire décide, à l'unanimité : - de demander au Conseil Général de la Vendée et au SyDEV de considérer le territoire de l'île de Noirmoutier comme prioritaire dans la planification des travaux d'amélioration du débit et de création de la boucle locale en très haut débit, - de donner pouvoir au Président pour signer toutes les pièces à intervenir sur ce dossier. MAISON DE L EMPLOI ET DE LA SOLIDARITÉ 1) Convention de coopération avec Pôle Emploi pour l'année 2013 Madame Marie-France LÉCULÉE rappelle au Conseil que depuis près de 20 ans, la Communauté de Communes et le Pôle Emploi, via son agence locale de Challans, agissent en complémentarité dans le domaine de l emploi. Ce partenariat s'exprime au travers d une convention de coopération, renouvelée annuellement et destinée à sceller les volontés des deux partenaires et à formaliser les complémentarités de leurs interventions. L'objectif prioritaire de cette convention est de renforcer le service de proximité apporté aux demandeurs d'emploi au sein de la Maison de l'emploi et de proposer aux employeurs une offre de service de qualité. Ainsi, la collaboration entre la Maison de l'emploi et le Pôle Emploi permet de : - favoriser le recueil des offres d'emploi du territoire de l'ile de Noirmoutier au bénéfice des demandeurs d'emploi et de faciliter la mise en relation entre l'offre et la demande, - concourir à une meilleure connaissance du marché du travail, - favoriser l'accès des demandeurs d'emploi de l'ile de Noirmoutier aux offres d'emploi par le développement des services à distance de Pôle Emploi via des accès Internet publics disponibles sur le territoire, - faciliter l'accès des demandeurs d'emploi aux services de Pôle Emploi par la réalisation d'une permanence de conseillers Pôle Emploi sur le territoire pour la réalisation des entretiens de suivi sur rendez-vous. La convention de coopération est jointe au dossier du Conseil communautaire. Madame Marie-France LÉCULÉE souligne que les relations se sont améliorées sur le plan institutionnel. Elle ajoute que les chiffres de l'emploi sur l'intercommunalité de Noirmoutier sont moins catastrophiques que sur d'autres territoires. Elle souligne également l'importance du rôle de la MES qui permet la circulation des offres et des demandes d'emploi. Elle estime que la coopération entre la Communauté de Communes et Pôle Emploi permet de faire émerger l'offre : elle rappelle qu'en 1995, une seule offre d'emploi était proposée. Elle précise, par ailleurs, qu'il y a beaucoup de travail partenarial à la marge ne figurant pas dans cette convention mais qui existe. Monsieur Noël FAUCHER ajoute que les engagements écrits de Pôle Emploi sont limités.il précise également que les bons résultats constatés à propos des chiffres du chômage montrent la pertinence de la collaboration entre la MES et Pôle Emploi dans le cadre d'un ancrage et d'une proximité du territoire, ce qui est le cas de la MES. Il fait part de sa satisfaction et souligne l'engagement des agents de Pôle Emploi. 13 / 27

14 - Vu l'avis favorable de la Commission «Action économique, emploi, développement touristique et promotion du territoire» réunie le 18 avril Considérant l'importance d'un tel partenariat sur le territoire le Conseil communautaire décide, à l'unanimité : - de renouveler la convention de coopération avec le Pôle Emploi pour l'année 2013, - de donner pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à ce dossier. 2) Participation aux rencontres nationales des MIFE, les 13 et 14 juin 2013, à Chambéry Le Président informe le Conseil communautaire de la tenue des rencontres nationales des MIFE qui se tiendront à Chambéry le 13 et 14 juin 2013, sur le thème «Développement des compétences et mutations sociétales». La Maison de l'emploi adhère au réseau INTERMIFE depuis de nombreuses années. Ces rencontres annuelles sont l'occasion d'échanger avec les autres MIFE de France, de participer à des conférences sur l'orientation, l'emploi, la formation, de suivre les évolutions des politiques et des méthodes d'accompagnement et de s'interroger sur l'actualité de l'emploi. Le programme des rencontres et le courrier d'invitation sont joints au dossier du Conseil communautaire. Appartenant au réseau, et au vu des thématiques développées lors de ces journées, il est proposé que Madame Céline MANDIN, Directrice de la Maison de l'emploi et de la Solidarité, participe à ces rencontres. Un compte-rendu sera réalisé à l'issue de ces journées et transmis au Conseil communautaire. Le Président propose au Conseil communautaire de prendre en charge les frais afférents à cette participation au vu des frais réels engagés, ces derniers étant estimés à environ 500. Monsieur Noël FAUCHER précise que cette participation permettra également à Madame Céline MANDIN de créer des liens pour le projet de partenariat Mer/Montagne en cours. Monsieur Claude DUBOIS s'interroge sur les échanges entre les structures. Madame Marie-France LÉCULÉE indique qu'ils sont effectifs et en souligne l'importance. Le Président, s'agissant des coopérations Mer/Montagne, souligne que le Groupement d'employeurs essaie d'accompagner au mieux ces échanges mais signale que cela est difficile car les spécificités des territoires sont très différentes. - accepte la participation de Madame Céline MANDIN aux rencontres nationales des MIFE les 13 et 14 juin 2013, à Chambéry, - décide de prendre en charge les frais se rapportant à ce déplacement (frais de transport, de repas et d'hébergement) sur justificatifs et aux frais réels, - prend acte qu'un compte-rendu de cette participation sera restitué à l'assemblée délibérante, - autorise le Président à signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de ce dossier. COMMUNICATION / PROMOTION DU TERRITOIRE 1) Envoi postal du journal «Ile Actu» «Ile Actu» est le journal d'informations publiques de la Communauté de Communes, enregistré sous le numéro ISSN : Réalisé par le Service «Communication» de la Communauté de Communes sous la direction du Président, il paraît quatre fois par an et est imprimé à environ exemplaires. Il est diffusé par un service externalisé dans toutes les boîtes aux lettres des résidants principaux de l'île de Noirmoutier, y compris les Stop Pub. 14 / 27

15 Il est également envoyé par mail à tous ceux qui le souhaitent après inscription sur une liste de diffusion. Il peut aussi être téléchargé à partir du site Internet, et la version papier peut être retirée auprès de l'accueil de la Communauté de Communes ou des mairies de l'île. La Communauté de Communes a reçu plusieurs demandes émanant de personnes, plus particulièrement des résidents secondaires, qui ne reçoivent pas le journal «Ile Actu» dans leur boîte aux lettres et souhaitent avoir une version papier. Pour cela, il est proposé de mettre en place une formule d'abonnement, couvrant les frais d'envois postaux qui équivalent à 1,50 par numéro. Le formulaire d'abonnement pourra être rempli à la Communauté de Communes ou sur le site Internet. Les personnes intéressées auront la possibilité de demander un numéro ou un abonnement pour l'année, renouvelable par tacite reconduction. - Considérant la demande portant sur l'envoi postal du journal «Ile Actu» - décide de mettre en place un tarif pour l'envoi postal du journal de la Communauté de Communes, «Ile Actu», à raison de 1,50 par numéro, - décide de proposer une formule d'abonnement annuel pour le journal «Ile Actu», renouvelable par tacite reconduction, - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. COLLECTE ET VALORISATION DES DÉCHETS 1) Colloque National pour la Prévention et la Gestion des Déchets dans les territoires - Rencontre Technique pour la R437 et la sécurisation des conditions de travail dans la collecte Monsieur Benoît LE MIÈRE informe le Conseil communautaire de la tenue : - du colloque national pour la Prévention et la Gestion des déchets à Paris les 25 et 26 juin de la rencontre technique sur la R437 (Recommandation CRAM) et la sécurisation des conditions de travail dans la collecte à Paris le 27 juin Le colloque propose les thèmes suivants: - prévention des déchets : quelles sont les évolutions probables pour la consommation des ménages? Quel avenir pour l'économie de fonctionnalité, la consommation collaborative? A quelles conditions? Quels impacts sur la production des déchets? Peut-on concilier développement et réduction des déchets? - les Responsabilités Élargies des Producteurs (REP) : la REP peut-elle inciter à concevoir et fabriquer autrement? - les déchets dans les entreprises : le rôle d entraînement des collectivités et des relais - les performances et la maîtrise des coûts : optimisation du service public de gestion des déchets : quels leviers? Au vu des thèmes abordés pendant le colloque et la journée technique sur la sécurité dans la collecte, il est proposé que Madame Estelle DUPAS puisse y participer. Cette dernière participera à la 2 ème journée du colloque le 26 juin 2013 et à la journée technique du 27 juin Monsieur Benoît LE MIÈRE précise les tarifs pour ces journées : - journée au colloque : 100 l'inscription - journée à la rencontre technique : gratuit Un compte-rendu sera réalisé à l'issue de ces journées. Il est proposé au Conseil communautaire de prendre en charge les frais liés à ces participations au vu des frais réels engagés, ces derniers étant estimés à environ / 27

16 Monsieur Jacques OUDIN, s'adressant à Monsieur Jacques BOZEC, demande si Trivalis ne pourrait pas porter une politique de transformation des roches plus cohérente. Monsieur Benoît LE MIÈRE précise qu'il est difficile de trouver des points géographiques stratégiques permettant aux entreprises de récupérer ces roches. - accepte la participation de Madame Estelle Dupas au colloque sur la Prévention des Déchets et à la Journée technique sur la R437 les 26 et 27 juin 2013, - décide de prendre en charge les frais se rapportant à ce déplacement (frais d'inscription, de transport, de repas et d'hébergement) sur justificatifs et aux frais réels, - autorise le Président à signer les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. TRANSPORTS 1) Bus de l'île Convention relative au financement des transports des voyageurs sur le réseau CAP VENDÉE conclue entre la Communauté de Communes et le Conseil Général de Vendée pour l'année 2013 Monsieur Arnaud THIBAUD rappelle qu'afin de limiter la circulation automobile et faciliter les déplacements des personnes pendant la période estivale, les élus communautaires ont expérimenté, en 2010, et renouvelé en 2011 et 2012, en partenariat avec le Conseil Général de la Vendée, la mise en place sur le territoire de l'ile de Noirmoutier d'un transport estival intercommunal sur la période juillet/août. Ce service est dénommé «Bus de l île». Un bilan de la fréquentation de ce bus a été présenté à la Commission «Transports» : trajets ont été enregistrés sur la période du 6 juillet au 1 er septembre 2012 contre en 2011 et en La stabilisation du nombre de trajets autour de démontre l'intérêt de cette action sur le territoire de l'ile de Noirmoutier. Le coût du trajet avait été fixé à 0,50 pour l'usager. Au vu de ces chiffres et selon les termes de la convention signée en 2012 entre la Communauté et Communes et le Conseil Général, ce service a coûté à la structure intercommunale 3 840, 90. Les statistiques de fréquentation par station pour la saison 2012 sont jointes au dossier du Conseil communautaire. La Commission «transports» a dressé le bilan de la saison, lors de la réunion du 21 mars 2013, en liaison avec les services du Conseil Général et ceux de la société de transports Sovetours chargée de la ligne 171 sur le territoire insulaire et ce afin, d'une part, d'améliorer le service rendu pendant la période estivale 2012 et, d'autre part, d'établir une nouvelle convention pour la saison A l'issue de cette réunion, un nouveau projet de convention, joint à la présente délibération, a été rédigé et est soumis à l assemblée délibérante. Il sera notamment relevé les éléments suivants : - la période de mise en service du Bus de l'île est du samedi 6 juillet au samedi 31 août compris - les conditions financières sont les suivantes : le tarif unique applicable au ticket à l'unité est 0,50 le trajet, et une indemnisation de la Communauté de Communes comme suit : de 0,80 par voyage jusqu à voyages (base été 2012), de 0,60, par voyage, pour toute augmentation du nombre de voyages inférieure à 50%, soit pour le nombre de voyages compris entre et (inclus), de 0,40 par voyage, pour toute augmentation du nombre de voyages supérieure à 50% par rapport à la base 2012 (5 487), soit pour le nombre de voyages supérieur à 8 230, 16 / 27

17 Le tableau ci-dessous présente, pour information, un bilan prévisionnel en fonction du nombre de trajets et du montant demandé aux usagers : Nombre de trajets Coût prévisionnel pour la Communauté de Communes Jusqu'à voyages Coût à la charge de la CDC : 0,80 par voyage soit 4 389,60 De à voyages Coût à la charge de la CDC : 0,60 par trajet soit 6 035,40 pour trajets (soit 4 389,60 pour les premiers trajets ,80 pour les autres) De à voyages Coût à la charge de la CDC : 0,40 par trajet : 8 743,40 pour trajets (6 035,40 pour les premiers trajets pour les suivants) Après avoir délibéré, - Vu le budget 2013 de la Communauté de Communes - Vu la proposition de la Commission»Transports» réunie le 21 mars 2013 de renouveler l'opération «Bus de l'île» sur le territoire de l'ile de Noirmoutier - Vu la proposition faite par le Conseil Général de conclure une convention relative au financement du transport des voyageurs sur le réseau CAP VENDÉE, telle que jointe à la présente délibération - approuve le projet de convention joint à la présente délibération, - fixe le tarif par trajet et par voyageur à 0,50 pour les voyages réalisés à l'intérieur du territoire insulaire, - autorise le Président à signer le projet de convention relative au financement du transport des voyageurs sur le réseau CAP VENDÉE conclue entre la Communauté de Communes et le Conseil Général de Vendée pour la période du samedi 6 juillet au samedi 31 août 2013 compris, ci-joint, et toutes pièces à intervenir sur ce dossier. AFFAIRES FONCIÈRES 1) Convention de mise à disposition d'un terrain pour réaliser un parc de stationnement estival La Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier est propriétaire d'un terrain jouxtant le bâtiment communautaire et l'aire d accueil des gens du voyage. La superficie de la parcelle est de m². Confrontée à des difficultés de stationnement lors de la saison estivale, la commune de Noirmoutier en l'ile souhaite renouveler la location du terrain pour la période du 1 er mai au 31 août 2013 afin de réaliser un parc de stationnement estival «gratipark». Le Bureau communautaire avait examiné cette demande en 2012 et avait proposé au Conseil communautaire de fixer le montant du loyer payé en contrepartie de cette mise à disposition du terrain à 500 pour l'ensemble de la période. Les services techniques municipaux pourront intervenir en amont et aval de cette période pour la préparation du terrain et sa remise en l'état. - Vu le projet de convention de mise à disposition du terrain joint à la présente délibération - autorise Monsieur Jacques OUDIN, 1 er Vice-Président de la Communauté de Communes, à signer la convention de mise à disposition d'un terrain pour du parc de stationnement estival, - valide le prix de 500 payé par la commune de Noirmoutier en l'ile en contrepartie de l'utilisation du terrain jouxtant le bâtiment de la Communauté de Communes et l'aire d'accueil des gens du voyage, d'une superficie de m 2, - autorise le Président à signer toutes les pièces nécessaires à la conclusion de cette affaire. 17 / 27

18 MARTROGER 1) Association Les Amis du Martroger - Avenant à la convention Monsieur Jean GAUTIER précise qu'une convention a été passée avec l'association "Les Amis du Martroger" portant sur la mise à disposition du navire pour la réalisation du programme de navigation du Martroger III pour les années 2012 à Conformément aux dispositions de l'article 3 de la convention, la Commission "Activités Maritimes, Portuaires et Nautiques", lors de la réunion du 22 mars 2013, a validé le programme de navigation pour 2013 correspondant à une cinquantaine de jours de sorties en mer avec notamment la participation à la semaine du Golfe dans le Morbihan, des régates à vocation sociale (Le Grand Largue, La Régate des Oursons), des stages de découverte du large pour les jeunes de l'île, des escales à l'ile d'yeu, Pornic, L'Aiguillon sur Vie, Les Sables d'olonne, Oléron, La Rochelle et la participation aux manifestations nautiques autour de l'île. La Commission a examiné lors de la réunion du 24 avril 2013 la demande de subvention sollicitée par l'association à hauteur de 600 par an pour lui permettre de régler les dépenses courantes de petit matériel et d'entretien. La convention prévoit que les frais d'entretien et de maintenance du navire sont pris en charge par la Communauté de Communes, sur présentation de devis fournis par l'association. Cette procédure s'avère contraignante voire impossible pour les petites dépenses d acquisition de petit matériel (accastillage...) et d'entretien pendant les escales. La Commission a émis un avis favorable à cette demande sous réserve que la subvention soit versée en fin d'année sur présentation de justificatifs. La Commission a également examiné le programme et la demande de subvention exceptionnelle sollicitée par l'association à hauteur de pour l'organisation, les 22 et 23 juin 2013, de la fête des 80 ans du Martroger. Cette manifestation a pour objectif de mettre à l'honneur "les phares et balises", de remercier les acteurs de la rénovation, d'associer les métiers de la construction navale, de la voilerie et les groupements à caractère patrimonial maritime. Il est prévu au programme de cette fête un rassemblement d'une vingtaine de bateaux patrimoniaux, une navigation en flottille de l'herbaudière au port de Noirmoutier, la remontée du port, la visite des bateaux invités, des animations et expositions sur le port de Noirmoutier. Le budget de la fête des 80 ans du Martroger s'élève à et correspond aux frais d'animation (fanfare) et de réception des équipages. La Commission a émis un avis favorable à l'attribution de cette subvention au vu de son caractère exceptionnel pour la promotion du patrimoine maritime. Madame Annie DEVINEAU se réjouit que le Martroger ait été vu dans l'émission «Les Carnets de Julie». - Vu la convention passée entre l'association "Les amis du Martroger" et la Communauté de Communes en date du 17 mars 2012 approuvée par délibération en date du 1 er mars Considérant l'avis favorable de la Commission "Activités Maritimes, Portuaires et Nautiques" réunie les 22 mars et 24 avril 2013, sur le programme de navigation 2013, la demande de prise en charge des frais d'accastillage et de petit entretien à hauteur de 600 et la subvention exceptionnelle de pour l'organisation de la fête des 80 ans du Martroger - approuve l'avenant à la convention «Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier / Association «Les Amis du Martroger» » tel qu'annexé à la présente délibération, - donne pouvoir au Président pour signer toutes les pièces à intervenir dans cette affaire. FONCTIONNEMENT 1) Assujettissement de la Maison de santé pluridisciplinaire à la Taxe sur la Valeur Ajoutée Le Président rappelle que l assujettissement à la TVA consiste, d'une part, à reverser à l État la TVA collectée auprès des usagers ou des contractants, lors de la perception des produits des services, pour le cas d'espèce des loyers auprès des professionnels des services de santé et, d'autre part, à récupérer auprès de l État la TVA acquittée par la collectivité pour les dépenses attachées à ces services, notamment pour toute la phase de réalisation de la Maison de santé pluridisciplinaire. 18 / 27

19 L assujettissement à la TVA prend alors la forme de déclaration trimestrielle, rapprochant la TVA à reverser de celle à récupérer. Si les locations de locaux nus à usage professionnel sont exonérées de TVA (article 261 D, 2 du Code Général des Impôts, CGI), l'article 260, 2 du CGI, dispose que peuvent faire l'objet d'une option pour imposition volontaire les locations de locaux nus à usage professionnel consenties pour les besoins de l'activité d'un preneur assujetti à la TVA. Les articles 193 à 195 A de l'annexe II du CGI énoncent que le choix de l'option à l assujettissement à la TVA doit être formulé de façon express auprès du service des impôts des entreprises, afin de pouvoir exercer le droit à déduction. Se pose la question du montant du loyer et donc l'augmentation répercutée pour les professionnels de santé. La séance est suspendue. Madame Frédérique CHARRIER précise que les modalités financières, telles que prévues dans les conventions signées en novembre 2012 avec les professionnels de santé intéressés, restent inchangées. La séance reprend. Monsieur Noël FAUCHER informe le Conseil communautaire que la subvention FNADT de a été accordée ; il précise que sur 6 projets, 3 se sont vu accorder cette subvention, dont la Maison de Santé Pluridisciplinaire de l'ile de Noirmoutier. - Vu les articles et et les articles 193 à 195 A de l'annexe II du Code Général des Impôts le Conseil communautaire décide, à l'unanimité : - d'opter pour l'imposition volontaire à la TVA les locations de locaux nus à usage professionnel de la Maison de santé pluridisciplinaire consenties pour les besoins de l'activité des preneurs assujettis, - de déclarer que les tarifs de location de la Maison de santé pluridisciplinaire sont formulés TTC, étant précisé que les modalités financières telles que prévues dans les conventions signées en novembre 2012 avec les professionnels de santé intéressés restent inchangées, - de prendre note que les recettes et dépenses correspondantes seront inscrites au budget 2013 et aux suivants, - de donner pouvoir au Président pour signer toutes les pièces nécessaires à ce dossier. SECURISATION DES POPULATIONS ET DES BIENS FACE A LA MER Le Président indique que ce point est inscrit suite à des informations récentes sur cette question des granulats. 1) Motion du Conseil communautaire concernant l'extraction de granulats marins au large de l'ile de Noirmoutier Selon le principe constitutionnel de précaution : «Lorsque la réalisation d un dommage, bien qu incertaine en l état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d attributions, à la mise en œuvre de procédures d évaluation des risques et à l adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.» Depuis 1999, par décret du 9 avril 1998 et par arrêté préfectoral en date du 12 juillet 1999, une autorisation d extraction de granulats marins a été accordée et court jusqu'en 2018, sur le site du Pilier. Il est précisé que la quantité d'extraction annuelle autorisée s élève à m3, ce qui porte à plus de de m3 le volume global sur 20 ans. 2 autres sites, dont la concession et l autorisation d'ouverture de travaux miniers sont en cours pour 30 ans, se concentreraient au large de l île de Noirmoutier : la zone d'exploration minière, nommée "Astrolabe", située à l'ouest de l'ile de Noirmoutier, à l'extérieur des 12 miles marins, et le site de Cairnstrath (A, B et SN2). Il est précisé que la quantité d'extraction annuelle autorisée pour l'ensemble de ces sites s élèverait à m3, ce qui porte à plus de de m3 le volume global sur 30 ans. 19 / 27

20 Le relevé des conclusions d'une réunion de concertation qui s'est tenu le 12 avril 2013 à la Préfecture de Région est joint au dossier. Ce relevé indique, notamment, qu'il a été décidé de reprendre l'instruction de ces 2 projets Astrolabe et Cairnstrath. Par délibération en date du 10 septembre 2010, les élus communautaires s'étaient positionnés sur ce dossier en soulignant l'inquiétude constante et renouvelée des professionnels de la pêche, et souhaitant qu'elle soit prise en compte et que des prescriptions particulières soient mises en œuvre pour limiter les effets induits par le panache turbide lié à l'exploitation. Par une motion adoptée, lors de sa séance du 20 janvier 2011, le Conseil communautaire de l'ile de Noirmoutier avait émis un avis défavorable au projet "Astrolabe" au regard, notamment, de ses conséquences désastreuses sur la ressource halieutique, pour l'activité de la pêche mais également pour l'équilibre du transit hydrosédimentaire de l'ile de Noirmoutier. Cette motion avait été transmise au Président de la Commission d enquête publique «Extraction de granulats marins / Concession Astrolabe», à Messieurs les Préfets de Loire-Atlantique et de Vendée ainsi qu'aux Présidents des Conseils Régional et Départemental. Par courrier en date du 25 septembre 2012, le Président de la Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier interpellait Monsieur Jean-Marc AYRAULT, Premier Ministre, sur cette question. **** Considérant que les travaux menés dans le cadre du Grenelle de la Mer, en juillet 2009, retranscrits dans le Livre Bleu concernant les ressources minérales, relève : «les ressources minérales du fond de la mer (granulats, hydrocarbures, gaz) semblent très importantes, quoique encore peu connues. Le potentiel exploitable semble s accroître à mesure de l exploration des grands fonds et des progrès techniques. Mais qu'avant de développer l extraction minière en mer, il est nécessaire de s assurer que ces activités soient les moins préjudiciables possibles aux écosystèmes marins.», Considérant les engagements pris, dans ce cadre, sur la question des activités d'extraction par faible profondeur et notamment : le paragraphe 11. b du Livre Bleu actant la nécessité de mener au préalable des études sur les potentialités d exploitation des ressources incluant les conditions améliorées de dialogue entre les usagers à partir de bases scientifiques partagées et ceci, dans un cadre formel au delà de la seule consultation, le paragraphe 11.d du même Livre décidant l'élaboration d'un guide méthodologique sur l'évaluation des incidences sur les sites sensibles des projets d extraction pour les installations soumises à autorisation, Considérant le rapport d'étape 2009/2011 du Grenelle de la Mer édité en 2012, prévoyant : «le Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement finalisera dans les toutes prochaines semaines une stratégie nationale en matière d extraction de granulats marins qui devrait être adoptée en juin Elle est destinée à concilier le développement durable des activités d extraction, la protection de l environnement et le maintien des activités de pêche et de plaisance.», Considérant que le sable est une ressource naturelle non renouvelable, Considérant que l'extraction massive du sable marin engendre la création de fosses profondes et artificielles qui tendent en permanence à se combler naturellement par le glissement du sable à proximité et que les plages proches sont alors susceptibles d'être déséquilibrées, Considérant les réalités économiques de ce dossier, à savoir que 2% des matériaux de construction proviennent des granulats marins en France, soit environ 7,5 millions de tonnes et considérant l'absence d'études économiques sur l'alternative à l'extraction, notamment par le recyclage des milliards de tonnes de granulats actuellement mis en décharge, Considérant que le sable joue un rôle essentiel dans la protection des côtes et l'équilibre des écosystèmes marins et que l'impact des tempêtes, de l'érosion naturelle et de l'augmentation du niveau marin, se trouve amplifié par ces extractions, Considérant que les zones de dragage des fonds marins au large de l'ile de Noirmoutier sont fréquentées par une cinquantaine d unités de pêche, Considérant que, au large du Pilier, des marées menées en 2012 ont révélé un secteur devenu impropre au chalutage avec de gros blocs de pierre, Sur le même secteur, la Ligue de Protection des Oiseaux relève qu'il n'existe aucune étude d'impact sur les frayères de sole en Baie de Bourgneuf ; en effet, sur un fond raboté, sans sable, la reproduction de poissons plats est compromise, entraînant une diminution de la nourriture pour les oiseaux, 20 / 27

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

MAIRIE DE LA TAILLÉE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 20 JUIN 2013

MAIRIE DE LA TAILLÉE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 20 JUIN 2013 MAIRIE DE LA TAILLÉE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 20 JUIN 2013 L an deux mil treize, le vingt juin, à 20 H 30, le Conseil Municipal de la commune de LA TAILLÉE, dûment convoqué, s est réuni,

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Commission des routes, des transports et des bâtiments. Aménagement environnement Réseau routier (921)

Commission des routes, des transports et des bâtiments. Aménagement environnement Réseau routier (921) 118 REUNION DU 28 JANVIER 2011 COMMISSION PE.RMANENTE Conseil Général Pôle aménagement environnement Service gestion duréseau routier Hôtel du Département 27, boulevard de Strasbourg BP 528-61017 ALENÇON

Plus en détail

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011

COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 COMMUNE DE CHAMBORÊT COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 NOVEMBRE 2011 Objet : Demande de subvention Chaufferie bois Conseil Régional du Limousin FEDER DETR Le Maire expose au Conseil Municipal qu'il

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétences «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» BUTLEN Jean-Baptiste MEDDE/DEB/AT Ministère

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 29/05/2015 Reçu en préfecture le 29/05/2015 Affiché le ID : 033-200010049-20150520-20150520_020-DE

Envoyé en préfecture le 29/05/2015 Reçu en préfecture le 29/05/2015 Affiché le ID : 033-200010049-20150520-20150520_020-DE DÉLIBÉRATION N 20150520-020 MONTÉE EN DÉBIT COBAS Envoyé en préfecture le 29/05/2015 Le réseau du Syndicat Mixte Gironde Numérique a été construit sur la base d'un tracé reflétant le besoin des acteurs

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire

Sous la présidence de Monsieur Fabrice HERDÉ, Maire Séance ordinaire du 20 NOVEMBRE 2014 Sous la présidence de Monsieur, Présents : M., Indemnité de Conseil au Trésorier de la Commune ----------------------------------------------------------------- VU

Plus en détail

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité.

SEANCE du 31 JANVIER 2014. Le compte rendu de la précédente séance est lu et adopté à l unanimité. SEANCE du 31 JANVIER 2014 Nombre de membres : en exercice : 11 L an deux mille quatorze, présents : 10 le 31 janvier à 20 heures 30, votants : 10 le conseil municipal de la commune de LOUPIAC, dûment convoqué,

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention

Envoyé en préfecture le 05/10/2015 Reçu en préfecture le 05/10/2015 Affiché le ID : 032-243200417-20150923-2015_05_13-DE. Avenant n 2 à la Convention Avenant n 2 à la Convention Opération Programmée d Amélioration de l Habitat de Revitalisation Rurale de la Ténarèze Entre : La Communauté de Communes de la Ténarèze représentée par son Président, M. Gérard

Plus en détail

6) EFFACEMENT RESEAU TELEPHONIQUE RD 109 LA SABLEYRE & LE TAUZIN AUTORISATION DE SIGNER UNE CONVENTION

6) EFFACEMENT RESEAU TELEPHONIQUE RD 109 LA SABLEYRE & LE TAUZIN AUTORISATION DE SIGNER UNE CONVENTION 6) EFFACEMENT RESEAU TELEPHONIQUE RD 109 LA SABLEYRE & LE TAUZIN AUTORISATION DE SIGNER UNE CONVENTION Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que France TELECOM envisage de procéder à une extension

Plus en détail

DELIBERATIONS. (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014

DELIBERATIONS. (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014 DELIBERATIONS (Délibérations du CONSEIL) CONSEIL du 10/10/2014 Le présent document regroupe l'ensemble des délibérations accompagnées de leur(s) annexe(s), classés par élus rapporteur et par compétences.

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Monsieur le maire donne lecture du compte rendu de la séance du 15 juin 2015. Le Conseil approuve ce compte rendu

Monsieur le maire donne lecture du compte rendu de la séance du 15 juin 2015. Le Conseil approuve ce compte rendu COMPTE RENDU réunion du Conseil municipal du 1 er juillet 2015 Sous la présidence de monsieur Morlat, Etaient présents : Mmes Boisseau, Coutant, Masson, Nicolas, Mrs Breton, Patouillard, Simon. Absents

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL République Française Département de l'isère Commune de Saint-Jean-Le-Vieux COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL L'an deux mil treize, le 15 mai, le Conseil Municipal de la commune de Saint-Jean-le-Vieux dûment

Plus en détail

COMMUNE DE MOLITG LES BAINS. Compte rendu de la séance du 15 juillet 2015

COMMUNE DE MOLITG LES BAINS. Compte rendu de la séance du 15 juillet 2015 COMMUNE DE MOLITG LES BAINS Compte rendu de la séance du 15 juillet 2015 Date de convoncation: 09/07/2015 Date du conseil: 15/07/2015 Heure de la séance: 18 h 30 Présents : Jean Marc PACULL, Marie Françoise

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

SESSION ORDINAIRE DU 19 JANVIER 2015 à 20 heures 30.

SESSION ORDINAIRE DU 19 JANVIER 2015 à 20 heures 30. Commune de St Martial d Albarède Session du 19 Janvier 2015. Feuillet n 1 SESSION ORDINAIRE DU 19 JANVIER 2015 à 20 heures 30. Date de convocation : 13 JANVIER 2015. Affiché le 22 JANVIER 2015. L'an deux

Plus en détail

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement

Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement. Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Fonds national d'accompagnement vers et dans le logement DREAL de Midi-Pyrénées Cahier des charges de l'appel à projets

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ENTRE : Le Syndicat Mixte Gironde Numérique, crée à compter du 1 er août 2007 Domicilié Hôtel du Département Esplanade C. de Gaulle

Plus en détail

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées

Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Intervention de l AGEFIPH dans le champ du Maintien dans l Emploi des personnes handicapées Mme Fabiola BERIZIKY Chargée d Etudes et de Développement AGEFIPH PACA CORSE Journée «Maintien dans l Emploi»

Plus en détail

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ;

Vu le décret n 2005-1225 du 29 septembre 2005 instituant une aide au financement de la formation à la conduite et à la sécurité routière ; Convention entre l Etat et l établissement d enseignement relative aux prêts ne portant pas intérêt destinés aux formations à la conduite de véhicules de catégorie B et à la sécurité routière Vu le code

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU C.S.A. DE LA BA 123

REGLEMENT INTERIEUR DU C.S.A. DE LA BA 123 REGLEMENT INTERIEUR DU C.S.A. DE LA BA 123 CHAPITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1-1 CHAMP D'APPLICATION Le règlement intérieur a pour objectif de doter l'association d'un règlement, applicable à toutes

Plus en détail

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU JEUDI 26 MAI 2011

REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU JEUDI 26 MAI 2011 REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT BAUZELY SEANCE DU JEUDI 26 MAI 2011 Date convocation : 21/04/11 L an deux mille onze et le jeudi vingt-six mai à vingt et une heures,

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-direction de l administration générale et de l équipement Service des Affaires Juridiques et Financières 2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales

Plus en détail

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes)

DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015. DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) DELIBERATIONS 28 AVRIL 2015 DCM N 2015/42 * Convention avec la société GEFRECOM (Implantation sociétés allemandes) Le Maire indique au conseil municipal qu il serait bon de favoriser l implantation de

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014 40/2014 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICPAL SEANCE DU 11 SEPTEMBRE 2014 Présents Mesdames DUREN, et TOUJAS, Messieurs BIROU, CHAMBORD, ESCOFET, GRACY, HAGET, LADEBESE, MERCEUR, PEREIRA

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Département de la gestion des directeurs Unité des directeurs d établissements sanitaires sociaux et médico-sociaux Dossier suivi

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

ordre du jour ci-après :

ordre du jour ci-après : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 MARS 2013 Séance ordinaire du 28 mars 2013 à 18 heures Sous la Présidence de Monsieur SCHWEIZER Christian, Maire Présents : MM. SCHWEIZER, LEONARD, HENRY, STIBLING,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du vendredi 10 février 2012 à 20h30 L'AN DEUX MIL DOUZE, le 10 février, à 20h30, le Conseil Municipal de la commune de JOSSIGNY, légalement convoqué le 03

Plus en détail

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents

I - Convocation et transmission de l ordre du jour et des documents Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail d établissement public du Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 25 JUILLET 2014 DELIBERATION N CR-14/06.430 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et des

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

*************** Recettes d investissement

*************** Recettes d investissement Mairie de Cauffry 123 Route de Mouy 60290 CAUFFRY DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL du 26 Novembre 2012 N 2012 4 L an deux mil douze, le vingt-six novembre, à dix-huit heures trente, les membres du Conseil

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007

Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Plan de concertation locative de l Office Municipal d HLM de Clichy la Garenne Révision du 7 mars 2007 Préambule L article 193 de la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 NOVEMBRE 2006 L an deux mille six, le jeudi 23 novembre à 20 heures 30, le Conseil Municipal, convoqué le 17 novembre, s est réuni en ses lieux habituels

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 14 MARS 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 4 MARS 203 DELB-203020 - RESSOURCES HUMAINES - ACCES A L'EMPLOI TITULAIRE - PROGRAMME PLURIANNUEL - CENTRE DE GESTION - CONVENTION - SIGNATURE - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN,

Plus en détail

184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 Conseil Régional du 04 novembre 2013 ----------- Annexe au rapport spécifique «Politique

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 04 NOVEMBRE 2015 (Convocation du 26/10/2015)

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 04 NOVEMBRE 2015 (Convocation du 26/10/2015) SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU MERCREDI 04 NOVEMBRE 2015 (Convocation du 26/10/2015) L an deux mil quinze, le mercredi quatre novembre à vingt heures trente minutes, le conseil municipal de la commune

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES

DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES DEMANDE D AIDE A LA MISE EN CONFORMITE DES RACCORDEMENTS AUX EAUX USEES Cadre réservé à l administration Date de dépôt N dossier Mairie des Herbiers Direction des services techniques 6 rue du Tourniquet

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation

OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation N 2015-019 OBJET : Modernisation de la voirie communale 2015 : résultat de la consultation Par délibération du 20 janvier 2015, il a été décidé de lancer une consultation d entreprises pour la modernisation

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSISTANCE GENERALE A LA DIRECTION ET A LA GESTION DE LA SOCIETE CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE 1. ADHESION A UN RESEAU PROFESSIONNEL... 4 1.1. VEILLE ET TRANSFERT D'INFORMATIONS...

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013

CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 16 OCTOBRE 2013 EN EXERCICE 14 Présents 11 Absents 03 Votants 12 Le seize octobre deux mille treize à vingt heures trente, le Conseil Communautaire de la Communauté de Commune

Plus en détail

APPEL A PROJETS 1. CONTEXTE ET ENJEUX

APPEL A PROJETS 1. CONTEXTE ET ENJEUX APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT D'UN FONDS D'INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ (FIP) VISANT A MOBILISER L'ÉPARGNE DES PARTICULIERS ET RENFORCER LES FONDS PROPRES DES ENTREPRISES DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES 1.

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14

REGLEMENT FINANCIER FFCV- Règlement Financier validé à l assemblée générale du 12/12/04 page 1 sur 14 REGLEMENT FINANCIER page 1 sur 14 Article 1 - Objet Le Règlement Financier est établit conformément aux directives du Ministère chargé des Sports et à l article 107 du Règlement Intérieur de la FFCV En

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

Renforcer le tissu relationnel entre les habitants d un même quartier, Encourager les citoyens à la réalisation d actes de prévention élémentaires,

Renforcer le tissu relationnel entre les habitants d un même quartier, Encourager les citoyens à la réalisation d actes de prévention élémentaires, EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------------------------ LE QUINZE JUIN 2015 ------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : ÉCONOMIE Version du 06/10/2015 à 09:57:55 PROGRAMME 343 : PLAN 'FRANCE TRÈS HAUT DÉBIT' MINISTRE CONCERNÉ : EMMANUEL MACRON, MINISTRE DE L ÉCONOMIE,

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération

Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Mise en place d un Système d Informations Géographiques d agglomération Rapporteur : M. Jean-Pierre TAILLARD, Vice-Président Commission n 5 séance des 26/05/04, favorable 23/03/05 et 20/05/05 Bureau séance

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015 Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE Lundi 23 Novembre 2015 LA COMPÉTENCE : AIDE AUX COLLECTIVITÉS L IDENTITÉ VISUELLE DE LA COMPÉTENCE RAPPEL DU CONTEXTE En septembre 2014 ont

Plus en détail

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn

CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011. pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn CONVOCATION du Conseil Municipal du 15 novembre 2011 pour la Réunion du vendredi 25 novembre 2011 à 20 h 30 mn Ordre du Jour Taxe communale sur la consommation finale d électricité Réforme de la fiscalité

Plus en détail

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU

Fiche de financement. Troglodytes. Troglodytes C. PETITEAU Fiche de financement Troglodytes C. PETITEAU Troglodytes TROGLODYTES Constats Une offre de sites de visite troglodytiques significative (13 sites) mais une offre d hébergements et une capacité d accueil

Plus en détail

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013

MAIRIE DE MONTMAIN. Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 MAIRIE DE MONTMAIN Séance du Conseil Municipal du 30/08/2013 L an deux mil treize, le 30 août à 19 heures, le conseil municipal, légalement convoqué s est réuni, salle de la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 NOVEMBRE 2013

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 NOVEMBRE 2013 PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 07 NOVEMBRE 2013 Les membres du conseil municipal se sont réunis le jeudi 07 novembre 2013, à 19h, salle de la mairie, sous la présidence de Monsieur André

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Commune de CLERMONT HAUTE-SAVOIE COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22 MAI 2015 Présents : C. VERMELLE, M.LIARD, R. ARIIS, D.THEVENET, G.CLAVIOZ, E. BONNOT, S. VIRET, C. ORNSTEIN, P.MONOD

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES

FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES RÈGLES SPÉCIFIQUES FICHE PRATIQUE 02 LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUELLES SONT LES RÈGLES À SUIVRE POUR L'ÉLABORATION DE VOTRE PROJET

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 22 DECEMBRE 2009 L an deux mille neuf, le vingt deux décembre, le Conseil Communautaire s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de Monsieur Patrick PETITJEAN,

Plus en détail