LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX"

Transcription

1 SOCIALBAND Présente LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX En 2013 La France compte de nombreuses salles de concerts qui participent à l abondante proposition culturelle. Avoir un lieu dédié aux musiques actuelles est devenu important pour les collectivités afin de séduire les jeunes. Les nombreuses manifestations qui y sont organisées attirent plusieurs millions de spectateurs chaque année. Mais comment les salles de musiques actuelles s y prennent-elles pour communiquer avec leur public sur internet? Quelles plateformes sont privilégiées? Et quelles sont les plus suivies? Chiffres clés : 100 % des salles ont un compte Facebook 87 % des salles ont un compte Twitter 61 % des salles ont un compte Myspace 20 % des salles ont un compte Google +

2 Préambule Pour cette étude, nous avons fait le choix de prendre en considération les 100 plus grandes salles de musiques actuelles (labélisées ou non) sélectionnées en fonction de leur fréquentation et du nombre de concerts organisés à l année. Ont été prises en compte uniquement les salles qui ont une programmation propre et non celles qui louent leur lieu à des producteurs extérieurs. Les espaces dédiés aux musiques actuelles considérés dans notre étude couvrent l ensemble du territoire français. Chaque région en compte une au minimum. La plus représentée est l Ile-de-France avec 17 salles dont 8 situées à Paris. En partant du nombre de concerts organisés chaque année et en prenant comme référence la jauge maximale de chacune des salles, nous avons déterminé une fréquentation annuelle maximale. Ces chiffres sont loin de refléter la réalité, mais il nous semblait plus juste de partir sur une estimation haute et équitable pour tous. Cela signifierait que tous les concerts se jouent dans les grandes salles à guichet fermé. Ce qui est loin d être le cas bien évidemment. La fréquentation annuelle maximale la plus faible est de personnes, alors que la plus importante frôle les personnes! L ensemble des salles étudiées peuvent attirer en moyenne spectateurs maximum par an. La jauge la plus petite peut contenir 220 personnes, alors que la plus grande peut accueillir jusqu à spectateurs. La jauge moyenne des cent salles choisies pour cette étude est de 651 places. Les salles qui organisent le moins d événements proposent une quinzaine de concerts par an, quand les plus actives proposent jusqu à 300 manifestations sur douze mois. Environ 62 concerts sont organisés par an en moyenne dans l ensemble des lieux étudiés. Vous trouverez plus de détails concernant la répartition géographique des salles, leur fréquentation, leur jauge et le nombre de concerts organisés en annexe. Dans cette étude, nous nous intéressons à la présence et à l affluence de ces salles sur l ensemble des réseaux sociaux, ainsi qu à l évolution par rapport à Nous avons fait le choix de ne pas aborder le sujet sensible de l engagement sur Facebook (qui comprend les interactions et les partages) car il est très difficile d obtenir des chiffres fiables sur toute une année. De plus, il devient de moins en moins significatif car le taux diminue considérablement de jour en jour. Selon une étude d Ogilvy, de 12% en octobre 2013, la portée des publications serait passée à 6% en février 2014! Ce qui signifie que de moins en moins de fans voient passer l actualité des pages qu ils aiment. Facebook aurait revu son algorithme pour inciter les professionnels, mais aussi les particuliers, à payer pour augmenter la visibilité de leurs posts.

3 ***Top des salles par nombre de fans sur Facebook Moyenne des 100 salles : fans ( par rapport à 2012) Médiane : fans Total des 100 salles * : Salles Fans Facebook Variation de fans Evolution 2012/ Le Bikini ,21 % 2 Point Ephémère ,03 % 3 Glaz'Art ,44 % 4 Nouveau Casino ,77 % 5 Le Divan du monde ,97 % 6 La Coopérative de Mai ,91 % 7 La Flèche d'or ,75 % 8 La Laiterie ,31 % 9 Ninkasi Kao ,69 % 10 Paloma ,03 % Près d un quart des lieux dépasse les fans. La salle la plus suivie compte fans quand la moins suivie en dénombre 881. On remarque que celles qui rassemblent les plus grandes communautés se trouvent à Paris ou dans des grandes villes et que ce sont celles qui organisent le plus d événements. Le nombre moyen de fans de l ensemble des cent salles étudiées est de Alors que la médiane, qui sépare l échantillon en deux parts égales, est de fans Au total, elles rassemblent plus de fans. ***Les plus fortes variations en nombre de fans sur Facebook Variation moyenne par rapport à 2012 : fans / Médiane : ,5 Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 124,81 % / Médiane : + 36,01 % Salles Variation de fans Fans Facebook Evolution 2012/ Glaz'Art ,44 % 2 Paloma ,03 % 3 Point Ephémère ,03 % 4 Le Bikini ,21 % 5 Le Noumatrouff ,20 % 6 Le Krakatoa ,78 % 7 Run Ar Puns ,79 % 8 Nouveau Casino ,77 % 9 Le Divan du monde ,97 % 10 Ninkasi Kao ,69 % Trois salles ont réussi à attirer plus de fans sur l année écoulée, la moyenne étant de On remarque une évolution assez régulière avec parfois des pics impressionnants. On peut imaginer qu une ou plusieurs campagnes sponsorisées ont été mises en place à ces moments-là sur le réseau pour gagner des fans. En pourcentage, les progressions sont impressionnantes pour certaines salles. Dixhuit d entre-elles ont, au minimum, doublé leur nombre de fans sur Facebook. Il n est pas surprenant de constater que les salles qui ont le plus progressé, sont celles qui avaient un petit nombre de fans en 2013.

4 ***Top des salles : rapport entre le nombre de fans et la fréquentation maximale annuelle Moyenne des 100 salles : 25,88 % Médiane : 18,575 % Salles Ratio Fans / Fréquentation Fréq. an. max annuelle max Fans Facebook 1 La Cigale 99,62 % Le Coatelan 95,24 % Diff'Art 90,01 % Run Ar Puns 89,41 % La Cave aux Poètes 79,73 % Point Ephémère 68,06 % La Lune des Pirates 59,33 % Le Clacson 56,88 % Le Marché Gare 56,86 % Fuzz Yon 55,08 % Les salles des grandes villes ont un potentiel de spectateurs plus important et ont donc logiquement plus de fans sur leur page Facebook. Il est donc important de tout mettre à plat pour un classement plus équitable, en comparant le nombre de fans à la fréquentation maximale des salles, par exemple. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives sur Facebook. Une seule a quasiment autant de fans que de public à l année. Une douzaine dépasse les 50%. Quant aux moins suivies, elles ont attiré un peu plus de 3 % de leur fréquentation annuelle maximale. La moyenne était de 25,88 % en 2013 et la médiane de 18,575 %.

5 ***Top des salles par nombre de followers sur Twitter Moyenne des salles présentes sur Twitter : (+ 782 par rapport à 2012) Médiane : 559 followers Total des salles présentes sur Twitter : Salles Followers Variation de Evolution followers 2012/ Point Ephémère ,99 % 2 La Maroquinerie ,74 % 3 La Flèche d'or ,97 % 4 Nouveau Casino ,90 % 5 Glaz'Art ,20 % 6 Le Bikini ,05 % 7 Stereolux ,16 % 8 Le Trabendo ,41 % 9 L UBU ,83 % 10 La Coopérative de Mai ,89 % Treize salles ont fait le choix de ne pas être présentes sur le réseau (soit 3 de moins qu en 2012). Parmi celles qui ont créé un compte, trois dépassent les followers, contre une seule en Parmi le Top 10, six sont situées à Paris, les autres étant dans de grandes agglomérations. Comme pour Facebook, il y a donc un lien étroit avec la dynamique du lieu. La moitié des salles présentes sur Twitter ont plus de 559 suiveurs, alors que le nombre moyen est de Le nombre cumulé de suiveurs atteint les au total. ***Les plus fortes variations en nombre de followers sur Twitter Variation moyenne par rapport à 2012 : followers / Médiane : Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 136,23 % / Médiane : + 72,12 % Salles Variation de followers Followers Evolution 2012/ Point Ephémère ,99 % 2 La Maroquinerie ,74 % 3 La Flèche d'or ,97 % 4 Nouveau Casino ,90 % 5 Glaz'Art ,20 % 6 Stereolux ,16 % 7 Le Trabendo ,41 % 8 L UBU ,83 % 9 Le Bikini ,05 % 10 Le Divan du Monde ,86 % A deux exceptions près, les plus fortes variations correspondent aux salles les plus suivies. Preuve que ces lieux sont les plus dynamiques sur le réseau. Deux salles ont réussi à attirer plus de followers sur l année écoulée. La variation moyenne est de 851 suiveurs. En pourcentage, les progressions sont importantes pour les salles qui étaient peu présentes sur le réseau en Soixante-six d entre-elles ont, au minimum, doublé leur nombre de followers en 2013.

6 ***Top des salles : rapport entre le nombre de followers et la fréquentation maximale annuelle Moyenne des salles : 4,89 % Médiane : 3,17 % Salles Ratio Followers / Fréq. an. max Followers Fréquentation max 1 Point Ephémère 35,82 % L Antipode 20,90 % La Flèche d'or 20,34 % La Cave aux Poètes 18,09 % Le Trabendo 14,52 % La Maroquinerie 14,46 % L Ubu 13,11 % Glaz'Art 12,91 % Le Grand Mix 10,74 % Le Marché Gare 10,46 % Pour lisser le classement du nombre de followers, il est plus conforme de les comparer à la fréquentation maximale de chaque salle. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives sur Twitter. Le Point Ephémère avec une petite jauge et une fréquentation hétérogène arrive encore en tête avec 35,82 % de spectateurs suiveurs. Dix salles sont suivies par au moins 10 % de leur fréquentation annuelle maximale. La moyenne est de 4,89 % et la médiane légèrement inférieure à 3,17 %. ***Top des salles par nombre de tweets Moyenne des salles présentes sur Twitter : 895 tweets (+ 340 par rapport à 2012) Médiane : 676 tweets Total des salles présentes sur Twitter : Salles Tweets Variation Evolution 2012/ La Sirène ,37 % 2 La Clef ,43 % 3 Le Chabada ,28 % 4 Point Ephémère ,71 % 5 Ninkasi Kao ,78 % 6 La Rodia ,72 % 7 La Flèche d'or ,85 % 8 Glaz'Art ,29 % 9 Nouveau Casino ,88 % 10 Rock School Barbey ,76 % La salle la plus active a tweeté plus de 5000 fois depuis la création du compte. Le nombre moyen de tweets des salles présentes sur Twitter dépasse les 895, alors que la médiane est de 676. Douze ont posté moins de 100 tweets alors que la moyenne est de 895. Au total, tweets ont été postés. On constate qu en moyenne, les salles présentes sur Twitter ont 2,3 followers pour un tweet et que 23% ont plus de tweets que de followers.

7 ***Les plus fortes variations en nombre de tweets Variation moyenne par rapport à 2012 : tweets / Médiane : Evolution moyenne par rapport à 2012 : + 142,33 % / Médiane : + 57,35 % Salles Variation Tweets Evolution 2012/ La Sirène ,37 % 2 La Clef ,43 % 3 Point Ephémère ,71 % 4 Le Chabada ,28 % 5 Fuzz Yon ,08 % 6 L UBU ,34 % 7 La Rodia ,72 % 8 Le VIP ,72 % 9 Le Nouveau Casino ,88 % 10 Glaz'Art ,29 % La salle la plus active en 2013 a tweeté plus de 6 fois par jours en moyenne. Six ont posté aucun tweets, seize ont très peu tweeté (moins de 2 fois par semaine) alors que la moyenne est à un post par jour. Au total, tweets ont été postés par les salles en Parmi les plus fortes progressions en pourcentage, on trouve des salles qui avaient très peu d activité sur Twitter avant 2013 et qui ont depuis développé leur présence sur le réseau. Vingt-cinq lieux ont plus que doublé leur nombre de tweets. La progression moyenne dépasse les 60% sur l ensemble des salles présentes sur Twitter.

8 ***Top des salles par nombre d amis sur Myspace Moyenne des salles présentes sur Myspace : amis (- 290 par rapport à 2012) Médiane : amis Total des salles présentes sur Myspace : Variation moyenne d amis entre 2012 et 2013 : / Médiane : - 47 Evolution moyenne en % par rapport à 2012 : - 21,89 % / Médiane : - 1,24 % Salles Amis Myspace Variation Evolution 2012/ La Flèche d Or ,11 % 2 Glaz'Art ,98 % 3 Le Cabaret Aléatoire ,53 % 4 La Maroquinerie ,14 % 5 Le Marché Gare ,08 % 6 L EMB ,14 % 7 Le Krakatoa ,09 % 8 Le Plan ,26 % 9 Le Point Ephémère ,38 % 10 Le Nouveau Casino ,40 % 61% des salles sont encore présentes sur Myspace (soit huit de moins qu en 2012). Toutefois, la majorité des pages sont laissées à l abandon. Le nombre moyen d amis des salles présentes sur le réseau social musical a diminué en 2013 pour atteindre les La moitié d entre-elles ont moins de amis. Le classement reste quasiment inchangé par rapport à l année précédente, car l évolution moyenne est très faible. Seules deux salles ont gagné de nouveaux amis en 2013, toutes les autres en ont perdu. Cela s explique essentiellement par la suppression de certains comptes. Au total, les salles encore présentes sur Myspace cumulent amis (soit amis de moins qu en 2012). ***Top des salles par nombre d abonnés sur Google + Moyenne des salles présentes sur Google + : 39 Médiane : 20,50 abonnés Total des salles présentes sur Google + : 785 Salles Abonnés Google + 1 La Vapeur Paloma Glaz'Art 61 4 Ninkasi Kao 50 5 La Carène 44 6 La Sirène 42 7 L Astrolabe 33 8 L Epicerie Moderne 29 9 La Poudrière Le Google + commence tout doucement à être utilisé par les professionnels de la musique. Une seule salle avait une page sur le réseau en 2012, contre 20 aujourd hui. Les chiffres sont encore dérisoires, comparés aux autres réseaux. La salle la plus suivie compte seulement 256 abonnés et en moyenne cela ne dépasse pas les 40! Au total, les salles présentes sur Google + cumulent 785 abonnés.

9 Le partage sur les chaînes vidéo 46 % des salles ont une chaîne vidéo spécifique (soit 12 points de plus qu en 2012) : Le partage d images 18 % des salles ont un compte sur un site de partage d images (soit 7 points de plus qu en 2012) :

10 Les blogs 13 % des salles ont un blog en plus de leur site vitrine (soit 6 points de plus qu en 2012) : Les applications mobiles 10 % des salles ont une application mobile (Iphone et/ou Android), soit 3 de plus qu en 2012.

11 Conclusion Facebook est le réseau social le plus utilisé par l ensemble des salles et celui sur lequel les communautés sont les plus grandes, mais l évolution à la baisse des interactions (et du taux d engagement) nous interroge quant à l avenir des pages sur le réseau. Les actualités pourront-elles rester visibles gratuitement? Toujours est-il qu aujourd hui, seule une infime partie des fans voient passer les posts. Son principal concurrent, Twitter, ne censure pas encore les messages et connaît les plus fortes évolutions ces derniers mois, même s il est encore beaucoup moins démocratisé. Myspace, en revanche, est relativement délaissé. Rares sont les salles qui animent encore leur page sur la plateforme. Pire encore, de plus en plus de comptes sont résiliés. Google+ est encore très peu utilisé par les professionnels de la musique, mais grâce à son rattachement à Gmail et à Youtube, notamment, le réseau voit le nombre de comptes augmenter. Reste à convaincre de son utilité pour inciter les internautes à davantage l utiliser. Son intérêt réside surtout dans le référencement puisque les publications sont privilégiées dans le plus important des moteurs de recherche. Mais, au-delà du choix des canaux, pourquoi certains salles sont-elles plus suivies que d autres sur les réseaux sociaux? La situation géographique est déterminante. Les salles parisiennes attirent forcément une clientèle plus large et sont naturellement plus suivies sur les réseaux sociaux. A l inverse, les salles des petites villes attirent un public plus homogène et fidèle. La jauge et le nombre de concerts organisés sont aussi très importants. On peut ainsi en déduire la fréquentation annuelle. Plus une salle attire de spectateurs, plus elle a de chance d être suivie, bien évidemment. Et plus elle est suivie plus elle a de chance d augmenter sa fréquentation. L ancienneté des salles étudiées est également prépondérante. Leur présence plus ou moins récente sur les réseaux sociaux a forcément des incidences car développer une communauté prend du temps et la communication est souvent différente pour un nouveau lieu. Toutefois, certaines salles arrivent à recruter de très nombreux suiveurs sur une année, soit en faisant le buzz, soit en passant par des campagnes sponsorisées. En pratique, l ergonomie des sites internet n est pas à négliger. La présence plus ou moins accessible de liens et la visibilité des boutons pour liker ou follower peuvent avoir une incidence. Une mise à jour régulière de l ensemble des supports (site internet, blog, réseaux sociaux) est primordiale. Un contenu de qualité adapté à la cible permet d attirer de nouveaux internautes et de fidéliser une communauté. Il est important d adopter une stratégie éditoriale créative et riche en contenu. Ceux qui privilégient des infos intéressantes et originales génèrent automatiquement plus d engagement.

12 Pour compléter le site vitrine, certains lieux utilisent un blog pour diffuser de l information et communiquer. En multipliant les canaux, cela bénéficie au référencement. Près de la moitié des salles utilisent un site de partage vidéo. Le partage d images se fait également de plus en plus, que ce soit via un réseau social spécialisé ou non. Une application mobile peut aussi s avérer très utile pour compléter sa communication digitale car de plus en plus d internautes surfent sur des terminaux mobiles. Plus d'une visite sur 5 (20,8%) est issue de mobiles ou de tablettes selon Médiamétrie. Enfin, le dialogue avec les internautes est également essentiel. Une réactivité et une bonne communication avec le public apportent un plus au contenu des posts. La communication digitale est devenue incontournable depuis quelques années et a de plus en plus tendance à remplacer les supports physiques. Toutefois l évolution permanente des réseaux sociaux et leur profusion engendrent parfois quelques interrogations. Comment ne pas se perdre dans la masse? Et comment être sûr d obtenir des retours? Là est tout l enjeu pour ne pas être dépassé et rester à la pointe pour toucher un maximum de personnes.

13 Cette étude évalue la présence et l affluence des 100 plus grandes salles de musiques actuelles (labelisées ou non) sur les réseaux sociaux. *Liste des 100 salles prises en compte pour l étude, en fonction de la fréquentation et du nombre de concerts à l année : Le 106, Les 4 Ecluses, Le 6 par 4, L Abordage, L Aéronef, L Ampli, L Antipode, L Astrolabe, L Autre Canal, Barakason, Big Band Café, Le Bikini, Lo Bolegason, Le Brise-Glace, Bus Palladium, Le Cabaret Aléatoire, Le Café Charbon, Camji, Canal 93, La Carène, Le Cargö, Le Cargo de nuit, La Cartonnerie, La Cave à Musique, La Cave aux Poètes, Le Chabada, Le Chato'do, La Cigale à Nyons, La Citrouille, Le Clacson, La Clef, Le Coatëlan, Le Confort Moderne, La Coopérative de Mai, Les Cuizines, Des Lendemains Qui Chantent, Diff'Art, Le Divan du monde, L Echonova, El Mediator, EMB Sannois, L Empreinte, L Epicerie Moderne, L Espace Julien, L Excelsior, Le Fil, File 7, La Flèche d'or, Le Florida, Le Forum, La Fourmi, Fuzz Yon, La Gespe, Glaz'Art, Le Grand Mix, Le Grillen, Le Krakatoa, La Laiterie, La Luciole, La Lune des Pirates, Le Manège, Le Marché Gare, La Maroquinerie, MJC Picaud - La Tangente, Le Moloco, Le Moulin, Le Moulin de Brainans, La Nef, Ninkasi Kao, Le Normandy, Le Noumatrouff, Le Nouveau Casino, La Nouvelle Vague, L oasis, L Orange Bleue, L Ouvre-Boîte, Paloma, Les Passagers du Zinc, Le Plan, Point Ephémère, La Poudrière, Le Rack'Am, Le Rio Grande, Rock School Barbey, Le Rockstore, La Rodia, Run Ar Puñs, Le Sans Réserve, Le Silex, La Sirène, Stereolux, La Tannerie, Le Tétris, Le Trabendo, Les Trinitaires, L Ubu, La Vapeur, Victoire 2, Le Vip, West Rock Les chiffres de cette étude ont été relevés mi-février 2014 Sources : FEDELIMA, INSEE, Sites et réseaux sociaux des salles Etude réalisée en février 2014 par Anthony Moisson pour SocialBand Communication Digitale et Conseil en Stratégie Web pour les professionnels de la musique Contact : facebook.com/socialband.fr Twitter.com/socialband2

14 ANNEXE

15 Répartition des salles par régions Ile-de-France 17 Nord-Pas-de-Calais 4 Bretagne 9 Bourgogne 4 Rhône-Alpes 8 Alsace 3 Pays-de-la-Loire 8 Haute-Normandie 3 Poitou-Charentes 6 Centre 2 Provence-Alpes-Côte d'azur 6 Champagne-Ardenne 2 Aquitaine 5 Limousin 2 Basse-Normandie 4 Lorraine 2 Franche-Comté 4 Picardie 2 Languedoc-Roussillon 4 Auvergne 1 Midi-Pyrénées 4 La région Ile-de-France est la plus représentée avec 17 salles. Normal pour une région qui rassemble 1/6 ème de la population française. Viennent ensuite la Bretagne (avec 9 salles), région réputée festive à l esprit rock, puis le Rhône-Alpes et les Paysde-la-Loire (avec 8 salles chacune) qui font parties des régions les plus peuplées. Pour les autres territoires, la répartition des salles est globalement proportionnelle au nombre d habitants. La politique des différentes collectivités étant également un facteur déterminant pour l essor des salles de musiques actuelles. Répartition des salles par villes Paris 8 Marseille 3 Rennes 2 Montpellier 2 Lyon 2 La jauge des 100 salles Nous avons fait le choix de ne retenir que la capacité maximale des salles étudiées. Il faut savoir qu un-tiers d entre-elles possèdent également un club ou une salle plus petite. Les structures étudiées sont toutes à taille humaine, allant d une jauge de 220 places pour la plus petite à une jauge de places pour la plus grande. La jauge moyenne des 100 salles choisies pour cette étude est de 651 places, alors que la médiane est de 550. Nombre de concerts des 100 salles L ensemble des 100 salles étudiées organise un peu plus de 62 concerts par an, en moyenne. La moitié organise moins de 45 manifestations par an (la médiane), mais une poignée de salles tirent la moyenne vers le haut avec plus de 150 dates par an. Parmi ces dernières, on trouve logiquement beaucoup de lieux parisiens.

16 Fréquentation annuelle maximale des 100 salles En partant du nombre de concerts organisés chaque année et en prenant comme référence la jauge maximale de chacune des salles, nous avons déterminé une fréquentation annuelle maximale. Nous sommes conscients que ces chiffres sont loin de refléter la réalité, mais n ayant pu obtenir les chiffres exactes pour toutes les structures, il nous semblait plus juste de partir sur une estimation haute et équitable pour tous. Cela signifierait que tous les concerts se jouent dans les grandes salles à guichet fermé. Ce qui est loin d être le cas bien évidemment. L ensemble des salles étudiées peuvent attirer en moyenne spectateurs maximum par an. Mais il est plus juste de retenir la médiane, qui est beaucoup moins élevée avec personnes. La fréquentation annuelle maximale la plus faible est de personnes, alors que la plus importante frôle les personnes! Rapport entre la fréquentation maximale annuelle des 100 salles et le nombre d habitants des villes où elles sont implantées Il est intéressant de mettre en vis-à-vis la fréquentation maximale des salles et le nombre d habitants des villes dans lesquelles elles sont implantées. Ce ratio permet ainsi de repérer les salles les plus actives. Et une majorité de lieux situés dans des petites villes se retrouve dans le haut du classement. La première salle peut accueillir annuellement jusqu à 5,3 fois plus de spectateurs que d habitants. En queue de peloton, on retrouve les salles des plus grandes villes françaises. La dernière salle située à Paris ne peut accueillir que 1% de la population. La moyenne des 100 salles étudiées se situe autour des 62%, alors que la médiane est à 42%. Ces chiffres sont parfois à relativiser, certaines salles étant situées en banlieue de villes beaucoup plus importantes, comme par exemple Feyzin, en périphérie lyonnaise, ou L Echonova, aux abords de Vannes.

LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX

LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX SOCIALBAND Présente LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET LES RESEAUX SOCIAUX Avril 2013 La France compte beaucoup de salles de concerts, réparties sur tout le territoire. Parmi ces lieux culturels, les

Plus en détail

SOCIALBAND Présente. en 2014

SOCIALBAND Présente. en 2014 SOCIALBAND Présente en 2014 Les 20 plus grands festivals de musique français* se portent bien. Ils ont attiré près de 3,45 millions de spectateurs en 2014, soit une augmentation de 9% par rapport à 2013.

Plus en détail

LES FESTIVALS ET LES RESEAUX SOCIAUX

LES FESTIVALS ET LES RESEAUX SOCIAUX SOCIALBAND Présente LES FESTIVALS ET LES RESEAUX SOCIAUX en 2013 La France est une terre de festivals grâce à son important tissu associatif. Plus de 1000 manifestations proposant une programmation de

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

BILAN TRIMESTRIEL JANVIER FEVRIER MARS 2015 WWW.PRONOFOOTBOL.FR

BILAN TRIMESTRIEL JANVIER FEVRIER MARS 2015 WWW.PRONOFOOTBOL.FR BILAN TRIMESTRIEL JANVIER FEVRIER MARS 2015 WWW.PRONOFOOTBOL.FR Voici le deuxième bilan trimestriel de PronofootbOL sur la période janvier février mars 2015. Si le mois de février 2015 marque légèrement

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

À la conquête de la jeune génération : les musées. s ouvrent aux réseaux sociaux.

À la conquête de la jeune génération : les musées. s ouvrent aux réseaux sociaux. 1 À la conquête de la jeune génération : les musées s ouvrent aux réseaux sociaux. Il devient difficile de faire entrer les jeunes dans les musées. Prix attractifs, sensibilisation, tout l arsenal a été

Plus en détail

«Représentation statistiques»

«Représentation statistiques» Scénario indexé dans http://www.educnet.education.fr/ http://www.educnet.education.fr/bd/urtic/maths/ «Représentation statistiques» Evolution de populations : Comparer des séries «Les TICE pour traiter

Plus en détail

BILAN TRIMESTRIEL OCT. NOV. DEC. 2014 WWW.PRONOFOOTBOL.FR

BILAN TRIMESTRIEL OCT. NOV. DEC. 2014 WWW.PRONOFOOTBOL.FR BILAN TRIMESTRIEL OCT. NOV. DEC. 2014 WWW.PRONOFOOTBOL.FR EDITO Voici le premier bilan trimestriel de PronofootbOL sur la période octobre novembre décembre 2014. Nous avons mis en ligne publiquement notre

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

Éducation populaire et réseaux sociaux

Éducation populaire et réseaux sociaux Éducation populaire et réseaux sociaux Panorama de la présence des associations d éduc pop sur Facebook et Twitter janvier 2014 Introduction Il y a 5 ans, quand nous avons créé I love éduc pop, les acteurs

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014

LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014 LES RESEAUX SOCIAUX MARDI 25 FEVRIER 2014 OFFICE DE TOURISME Maison du Patrimoine 2 rue de la Chapelle 66820 VERNET-LES-BAINS Tel : 04 68 05 55 35 www.vernet-les-bains.fr Contact e-tourisme : Emilie /

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 644 Juin 215 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Premier trimestre 215 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Le parc éolien français atteint une puissance

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n Caen le 03/04/2015 Pascal RENAUD Stage Chef de projet marketing et conception de site «Face à la vulgarisation des réseaux sociaux et à l audience qu ils entraînent,

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX CYBERCAMP FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX Pourquoi être présent sur les médias sociaux? Aujourd hui, 70 à 100 % de vos clients sont des internautes! 72 % des français sont des internautes 92 % de ces internautes

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité

Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité Première L 2010-2011 DS4 quartiles et diagrammes en boîtes plages de normalité NOM : Prénom : Exercice 1 : Elections régionales 1999 Le tableau ci-dessous donne les pourcentages des voix obtenues par le

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Les Français et le coût de la banque

Les Français et le coût de la banque Les Français et le coût de la banque Septembre 2013 Contact Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@boomerang-rp.com Sommaire Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie Recueil

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Etude Digitale : Communication des Assurances Marocaines sur le web

Etude Digitale : Communication des Assurances Marocaines sur le web Etude Digitale : Communication des Assurances Marocaines sur le web Occupant le 53 ème rang au niveau international, le Maroc est le 3 ème plus vaste marché d assurance dans le monde arabe. Ce secteur,

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété

Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Exploiter le potentiel d Internet pour sa notoriété Pourquoi il est important d être visible sur Internet? Le client souhaite l information quand il en a besoin. Le client recherche une plus grande interactivité.

Plus en détail

Cours de Community Management Master 2 CAWEB

Cours de Community Management Master 2 CAWEB Cours proposé le 6 janvier 2015 Cours de Community Management Master 2 CAWEB Chargé d enseignement : Max Schleiffer, consultant social media Notre Programme 19/11 : Présentation du métier de Community

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010

Observatoire National des Charges de Copropriété UNIS /novembre 2011/ Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 Les charges de copropriété dans le parc privé en 2010 L Observatoire, un échantillon d immeubles permettant de distinguer deux niveaux d analyse : Le parc des immeubles en copropriété : un échantillon

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN!

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! La stratégie digitale des boutiques textiles en Suisse Romande Dans ce dossier, vous apprendrez: à reconnaître vos opportunités commerciales et marketing sur

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Les médias sociaux : Facebook et Linkedin Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Avant de commencer Veuillez S.V.P. tester votre matériel audio en utilisant l assistant d installation audio. Plan Qu

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google?

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Préparé par l équipe ALM A l attention de la communauté ALM Novembre 2010 Introduction Comme vous le savez

Plus en détail

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes

Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Les charges de copropriété de l année 2005 en Rhône-Alpes Bourg en Bresse, Lyon et Saint Etienne Les charges de l année 2005 L Observatoire National de Charges de Copropriété de la CNAB s est assigné trois

Plus en détail

Challenge Esprit Running 2014

Challenge Esprit Running 2014 Nom de l entité déposante : WEB Stratégies agence annonceur Nom de l annonceur : Caisse D Epargne Groupe BPCE Challenge Esprit Running 2014 DATE DE RÉALISATION : 2014 CATÉGORIE : Communication digitale

Plus en détail

Journée Technique Visibilité 2.0 Anglet - Jeudi 14 mai 2009 ET LA STRATEGIE MARKETING DANS TOUT CA?

Journée Technique Visibilité 2.0 Anglet - Jeudi 14 mai 2009 ET LA STRATEGIE MARKETING DANS TOUT CA? Journée Technique Visibilité 2.0 Anglet - Jeudi 14 mai 2009 ET LA STRATEGIE MARKETING DANS TOUT CA? Le programme «Accompagner, développer et observer l etourisme en Midi-Pyrénées» est financé par l Union

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen:. UPC-S2-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par bonne réponse,

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

www.mediaventilo.com I Juin 2012 Social Media Digest Retour sur l actualité de Mai en images Social Media Digest - Mediaventilo

www.mediaventilo.com I Juin 2012 Social Media Digest Retour sur l actualité de Mai en images Social Media Digest - Mediaventilo www.mediaventilo.com I Juin 2012 Social Media Digest Retour sur l actualité de en images 10 Facebook lance son magasin d applications Facebook a présenté son App Center, un magasin en ligne centralisant

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement

1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement Table des matières 1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement... 2 2. Pour qui?... 2 3. Quand?... 3 4. Comment?... 3 5. À partir de combien de temps?... 4 6. Pour combien de temps?... 4 7. Mise

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012 STRATÉGIES E-MARKETING Mars 2012 7 stratégies e-marketing D après un document réalisé par l ESC Lille 1 Le buzz marketing Le bouche à oreille du web Objectifs Développer sa visibilité Améliorer sa notoriété

Plus en détail

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi?

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Regnier Thomas QUI? Mais qui sont ces pourvoyeurs de popularité jamais en manque de solutions concernant ce sujet? Un jeune

Plus en détail

Optimiser sa présence sur les médias sociaux

Optimiser sa présence sur les médias sociaux Optimiser sa présence sur les médias sociaux Cédric DENIAUD Co-fondateur associé du cabinet conseil Internet, The Persuaders Auteur de MediasSociaux.fr, CedricDeniaud et pour DocNews Cédric Deniaud Cédric

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Internet et les médias sociaux

Internet et les médias sociaux Internet et les médias sociaux Chiffres et tendances 2014 2,5 milliards d internautes à travers le monde Dont 1,9 milliard sur les réseaux sociaux > Soit 74% des internautes 68% des français sont sur les

Plus en détail

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol Pass / 28 Novembre 2012 By Philippe Coudol Un peu d histoire Quelques chiffres Les leviers de la stratégie digitale Les 10 secrets d un bon dispositif La visibilité Sur les moteurs Sur les médias sociaux

Plus en détail

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche?

Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? 9 Référencement et visibilité sur Internet Comment améliorer la visibilité de son site internet sur les principaux moteurs de recherche? Le trafic d un site internet Le référencement naturel Les freins

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK)

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) Par Marie Nicollet Stratégie et Web Marketing PLAN DE LA FORMATION 1. Facebook: état des lieux 2. How-to ; créer une page Facebook 3. Comportements

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE Retours d expériences Ce rapport présente les résultats des projets saisis dans l outil Effinergie Ecomobilité. Il détaille également une analyse des principaux

Plus en détail

23 Octobre 2014 à 15h. Comment faire de la publicité en ligne pour développer votre entreprise?

23 Octobre 2014 à 15h. Comment faire de la publicité en ligne pour développer votre entreprise? 23 Octobre 2014 à 15h Comment faire de la publicité en ligne pour développer votre entreprise? Yannick MOREL Consultant Stratégie Web yannick-morel@web-alliance.fr Référencement Google AdWords Réseaux

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

Services et équipements

Services et équipements société Services et équipements pour personnes âgées le Limousin bien placé Martine Brethenoux Les personnes âgées qui souhaitent rester le plus longtemps possible dans leur logement disposent, en Limousin,

Plus en détail

Optimiser le référencement naturel de son site web

Optimiser le référencement naturel de son site web Rodez, le 15 avril 2011 Les moteurs de recherche Les moteurs utilisés dans le monde Les moteurs utilisés en Europe Où clique un internaute? Référencement «payant» 35-40% des clics sur Google Référencement

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Facebook ADS Du ciblage à la conversion

Facebook ADS Du ciblage à la conversion Facebook ADS Du ciblage à la conversion Mardi 18 Juin 2013 FACEBOOK ADS «LES PUBLICITES FACEBOOK : OPPORTUNITÉS DE TRAFIC ET DE CONVERSION» OBJECTIFS Pourquoi utiliser Facebook ADS? # 1 Recruter des fans

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013

ETAT DES LIEUX DE LA PROFESSION DE CHIRURGIEN-DENTISTE EN REGION RHONE-ALPES OCTOBRE 2013 Service émetteur : Direction de l efficience de l offre de soins Professionnels de santé, Bureau du comité régional de l ONDPS Affaire suivie par : Mireille ALONSO Amandine ROUSSEL Jean-Louis COTART Courriel

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans

Les prélèvements d eau en France en 2009 et leurs évolutions depuis dix ans COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 29 Février 212 Les prélèvements d eau en France en 29 et leurs évolutions depuis dix ans OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 29, 33,4 milliards

Plus en détail

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI)

Août 2013. Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Août 2013 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs de la performance (ADI) Effectifs et masse salariale prévisionnels de l activité

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web

Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Influence de la notoriété des marques sur les visites des sites Web Etude réalisée du 1 er au 31 janvier 2008 sur un périmètre de 553 sites web audités par XiTi. La notoriété d une société, de ses marques

Plus en détail

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans

Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans Les études supérieures sont un des principaux motifs de mobilité dans la vie. Le départ des jeunes, redouté dans de nombreux territoires, commence souvent pour des raisons de poursuites d études. À l échelle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014. Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels

DOSSIER DE PRESSE. Avril 2014. Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels DOSSIER DE PRESSE Avril 2014 Des économies sur le budget de Gaz en vue pour les Professionnels Article paru dans Le Figaro le 07/04/2014 La Société française du gaz et de l électricité (SFGE) se lance

Plus en détail

2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par :

2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par : 2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par : & COMMENT ENTREPRENDRE AU CAMEROUN LE SOCIAL MEDIA MARKETING PAR CÉLINE VICTORIA FOTSO «JE WANDA» 1ERE CYBERCOMMUNAUTÉ AU CAMEROUN

Plus en détail

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion Par MARLÈNE RANCOURT, agente de communication, Communications et vie syndicale, PLQ Une série de boutons conduisent directement

Plus en détail

Audience en progression : 3.035.797 pages vues en 2015!

Audience en progression : 3.035.797 pages vues en 2015! Audience en progression : 3.035.797 pages vues en 2015! Recherche d emplois CVthèque gratuite Communiqués de presse Annuaire des formations Actualité professionnelle + profil de nos visiteurs 10.260 fans

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015

STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 STATISTIQUES DES SITES CENTRE INFFO FEVRIER 2015 Tous les sites de Centre Inffo cumulent 56 160 visites et 175 352 pages vues pour le mois de Février 2015. Les chiffres sont en baisse. Cette diminution

Plus en détail

Dossier statistiques

Dossier statistiques Dossier statistiques Fréquentation touristique de l Office de Tourisme de Gardanne en Pays d Aix Sommaire I. Détail des procédures pour les questionnaires de satisfaction et pour les statistiques de fréquentation.

Plus en détail

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements

De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n spécial Février 2015 De nouveaux indicateurs pour suivre la construction de logements OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Le SOeS diffuse

Plus en détail

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, 18 114 hôtels sont classés, représentant plus de 604 000 chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient 172 000 salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE CONFERENCE DE PRESSE Lourdes, le 20 mars 2013 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES LE DEFI NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Corine LAUSSU Chargée de promotion et de communication Tél. : 05 62 42 77

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Gestion de vos adhésions en ligne

Gestion de vos adhésions en ligne Au service des associations et des clubs Gestion de vos adhésions en ligne Lancez votre campagne d adhésions et gérez le suivi sereinement Au service des associations et des clubs Le site MyGaloo.fr est

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL?

COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL? LAD C. MENES / Shutterstock COMMENT OPTIMISER SON RÉFÉRENCEMENT NATUREL? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 1. DÉFINIR DES MOTS ET EXPRESSIONS CLÉS PERTINENTS

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SMO?

QU EST-CE QUE LE SMO? LAD C. MENES / Shutterstock QU EST-CE QUE LE SMO? Février 2014 Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 LE SMO C EST QUOI? Le terme SMO (Social Media Optimization) désigne

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail