Infos. Réforme des rythmes scolaires. Actualités. Votre ville. Vos enfants. Vie associative. Culture. Livraison des logements sociaux.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Infos. Réforme des rythmes scolaires. Actualités. Votre ville. Vos enfants. Vie associative. Culture. Livraison des logements sociaux."

Transcription

1 c ourtry journal municipal - numéro 14 - avril - mai - juin 2013 Infos... Actualités Livraison des logements sociaux Votre ville Budget 2013 Pourquoi une unique pharmacie à Courtry? Lancement des travaux du futur «Centre ville» Vos enfants Réforme des rythmes scolaires : une application complexe... Vie associative Salon de Printemps : une 21ème édition réussie! La Fête du Livre souffle ses 25 bougies et le public est plus que jamais fidèle! Culture Poésie et bouts de ficelle... Réforme des rythmes scolaires

2 Retour sur images 24 février: La Journée récréative, organisée par le Comité d animation en partenariat avec la ville de Courtry a fait des heureux! 28 février : Un nouveau thème qui a fait débat au dernier rendez-vous du café de Sophie : Qu est-ce que la folie? 28 février et 1er mars : Les enfants, tout comme les adultes ont succombé au charme de la princesse Turandot. Un spectacle sublime qui a fait rêver les petits autant que les grands. Les enfants fêtent Mardi Gras avec l Association L Apprenti Sage Courtry Infos - n 14 8 février : Vernissage de Bruno Keip, entouré de Michèle Pélabère, Conseillère générale et Jean-Luc Pilard, maire de Courtry. «La Ferme Tiligolo» s est installée à Courtry pour les enfants de L Accueil de Loisirs, de l Apprenti Sage et de la Farandoline. 23 mars : Bourse aux jouets et à la puériculture organisée par l Apprenti Sage. Rencontre, initiée par l Ecoutille, entre des classes du Collège Maria Callas et le musicien de jazz David Enhco. 12 avril : «Les précieuses ridicules» par la Compagnie Les Arlequins sommaire... Editorial p.3 Actualités p.4 Livraison des logements sociaux Votre ville p.6 Budget 2013 Pourquoi une unique pharmacie à Courtry? Lancement des travaux du futur «Centre ville» Vos enfants p.14 La réforme des rythmes scolaires: une application complexe... Vie associative p.17 Salon de Printemps : une 21ème édition réussie! Fête du Livre : le public est plus que jamais fidèle! Culture p.18 Poésie et bouts de ficelle... Vie citoyenne p.20 Conseil municipal du 28/02. Conseil municipal du 04/04. Infos pratiques p.23 Agenda p.24 Courtry Infos - Journal municipal Mairie de Courtry 52 rue du Général Leclerc Courtry - Tel : Responsable de la Publication : Jean-Luc PILARD - Maire de Courtry Conception et réalisation : Mairie de Courtry Crédits photos : Mairie de Courtry et Associations, sauf crédits particuliers Impression : Rivaton/CN2 Distribution : Société DIFFUZZ Tirage : 2600 ex Dépot légal : Mai 2013

3 Editorial Ce numéro de «Courtry Infos» aborde des sujets importants pour la vie des Courtrysiens : le vote du budget communal, la vente des pharmacies de la rue des Saules et des Ormeaux, la première phase du projet de centre ville, la réforme des rythmes scolaires... sans oublier la vie quotidienne de notre ville. Ainsi, lors du Conseil Municipal du 4 avril, la municipalité a voté la clôture des comptes de la commune de l année 2012 et le budget Un acte fort de la vie politique locale, qui voit la mise en œuvre de ses projets majeurs. Vous pourrez constater que la santé des finances publiques de notre ville se porte bien, puisqu une maitrise rigoureuse des dépenses est engagée depuis longtemps, ce qui nous permet, cette année encore, de dégager une part importante d autofinancement, afin de répondre aux besoins d investissement de la commune sans augmentation du taux des impôts locaux depuis quatre ans. Cependant, malgré une gestion saine et des efforts constants, les dépenses de fonctionnement sont en légère augmentation cette année. Cela s explique notamment par le choix, voté à l unanimité, de municipaliser la crèche associative «La Farandoline» dans l urgence. En effet, cette décision, fait suite à une cessation d activité de l association, décidée par délibération de leur assemblée générale, le 19 mars dernier. Aussi, pour répondre à l impératif de ne pas laisser les parents des enfants inscrits à la Farandoline sans mode de garde, la municipalité reprend à sa charge les frais relatifs à sa gestion et les 7 salariés actuels. Ces dépenses seront compensées par la perception des subventions de la Caisse d Allocations Familiales et du Conseil Général. Nous reviendrons sur ce sujet plus longuement, dans le prochain «Courtry Infos». Par ailleurs, vous découvrirez dans ce numéro la première phase de travaux du futur Centre ville qui débuteront fin 2013, ainsi que les besoins et les motivations qui ont portés ce projet structurant. Enfin, dans le but de lever doutes et part d ombre sur la vente des pharmacies de la rue des Saules et des Ormeaux, nous vous en expliquerons le contexte du regroupement des pharmacies, que nous regrettons, tout comme beaucoup de Courtrysiens et qui n est absolument pas un choix municipal. Vous le constatez, nombre de sujets importants pour l avenir de notre commune et des Courtrysiens. Bonne lecture, Votre Maire Jean-Luc Pilard Le Maire adjoint en charge des finances Denis Prené Courtry Infos - n 14-3

4 Actualités Fête de la musique Appel aux groupes et aux musiciens pour la Fête de la musique! En prévision de la prochaine Fête de la musique, qui aura lieu le vendredi 21 juin à partir de 18h30, la ville de Courtry recherche des groupes souhaitant se produire gratuitement et en public sur les 2 scènes prévues pour l occasion. Si vous faites partie d un groupe, d une chorale, d une fanfare ou pratiquez en solo et si vous souhaitez partager votre passion avec le public, vous êtes invités à vous faire connaître auprès du Service Culturel en communiquant les éléments suivants avant le 15 mai 2013 : Présentation succincte de votre groupe et de son style musical (nom du groupe, nombre de musiciens, instruments...) Les besoins techniques minimum Social Séniors : inscrivez-vous au CCAS! Si vous avez 65 ans et plus, et que vous ne recevez pas encore les informations des Activités du Centre Communal d Action Sociale (CCAS), inscrivez-vous en Mairie, à l accueil ou par téléphone au , pour bénéficier des dispositifs d aide mis en place par le CCAS : - Sortie annuelle, colis de fin d année, allocation annuelle (sous conditions de ressources) - Rotation du minibus pour aller à Carrefour Claye (les lundis) et Leclerc à Villeparisis (les vendredis) - Clic Partage (association qui vous aide dans vos démarches diverses) Projet jeune, aidé par le Conseil Général «Relooker les transformateurs ErDF de Courtry» Vous avez entre 15 et 17 ans? Vous résidez à Courtry ou y êtes scolarisé? La commune de Courtry vous propose de venir une semaine durant les petites vacances scolaires (soit 4 semaines dans l année) pour accomplir une mission d'utilité publique, en échange d une gratification pour financer un projet personnel (permis, Bafa, études...). Cette mission consiste à effectuer un travail de valorisation des transformateurs de la commune pour égayer notre environnement urbain. Le ou les candidats retenus seront accompagnés par un agent communal et placés sous l autorité de la Responsable du Service Enfance-Jeunesse. Infos au Courtry Infos - n 14 Les contraintes horaires éventuelles Lien myspace, démo ou mp3 (si vous en avez) Coordonnées/contact Vous pouvez transmettre ces éléments par courrier ou courriel aux adresses suivantes : Mairie de Courtry - Service Culture 52 rue du G. Leclerc Courtry ou à Le service culturel prendra contact très rapidement avec les groupes pour leur indiquer si leur formation a été retenue et leur donner tous les renseignements relatifs à la manifestation (conditions techniques, horaires de passage, accueil, etc.). Appel à Projet Patrimoine La Ville poursuit la restauration de 3 tableaux du Chemin de Croix, de l Eglise Saint Médard de Courtry. Pour mener à bien ce travail délicat, la Direction des archives du patrimoine de Seine et Marne en a confié la réalisation à Mme Laudet-Kraft, spécialiste de la restauration d œuvres picturales. Cette intervention méticuleuse nécessite de nombreuses heures de travail, afin de redonner tout leur éclat à des oeuvres vieilles de plusieurs siècles. En effet, les tableaux étaient très abîmés, notamment à cause de l humidité des murs. La restauration des œuvres a consisté d une part, à consolider les parties basses de la toile souvent déchirées et à la rigidifier en la doublant et d autre part à nettoyer les couches picturales, à procéder à la réintégration picturale là où il y avait des manques et à poser un vernis final pour homogénéiser l ensemble. Le coût total de cette prestation s élève à 6300 TTC dont 50% est subventionné par le Conseil Général de Seine et Marne.

5 Aménagement urbain Livraison des logements sociaux Les travaux des 60 logements sociaux, situés au 90 rue du Général de Gaulle, touchent à leur fin et les nouveaux habitants devraient prendre possession des lieux d ici peu L insertion des bâtiments dans le tissu urbain existant a été particulièrement soignée. Un cheminement central traversant, exclusivement piétonnier, dessert les 2 unités résidentielles de faible hauteur, orientées est/ouest pour une optimisation maximum des performances thermiques. Le coeur d îlot est aménagé en jardin paysagé. Une récupération des eaux de pluie permettra l entretien et l arrosage des espaces verts. De plus, 64 emplacements de stationnement ont été réalisés en sous-sol, avec un accès direct par la rue du Général de Gaulle. Les personnes à mobilité réduite pourront accéder au parking par un ascenseur. Des emplacements pour les visiteurs ont été prévus à proximité de la résidence, sur la rue de la Fontaine élargie à cet effet. Les espaces disponibles sur les toitures seront végétalisés. L attribution des logements n est pas encore terminée, mais on peut compter d ores et déjà parmi les nouveaux arrivants : 21 Courtrysiens (soit 35%), 10 Chellois (soit 16,6%) soit au total 51,6% qui viennent de communes de Marne et Chantereine, et 18 de communes d Ile-de-France... Il reste encore onze logements qui n ont pas encore été attribués à ce jour. Habitat Modification à la hausse des plafonds de ressources pour le programme «Atout Rénovation» La Communauté d Agglomération Marne-et-Chantereine œuvre désormais depuis un an en faveur de la rénovation du parc privé des habitants du territoire. En effet, l Agglomération propose l attribution d une aide financière en abondement à celles déjà existantes dans le cadre du programme national «Habiter Mieux» de l Etat, de l ANAH et du Conseil Général de Seine-et- Marne, ainsi que la mise en place d une structure délivrant gratuitement des conseils en ingénierie et un accompagnement administratif aux propriétaires désireux de s engager dans la démarche. La grande nouveauté en 2013 est la mise en application, par l ANAH, de nouveaux plafonds de ressources. Ceux-ci entreront en vigueur au 1 er juin 2013, et seront donc valables pour tout dossier de demande de subvention déposé à partir de cette date. Ainsi, ceux qui se sont vu refuser leur demande de subvention en 2012 pour ressources trop élevées, et qui n ont pas encore fait réaliser leurs travaux peuvent dès à présent se renseigner auprès du PACT de Seine-et-Marne, au ou par à Une permanence est assurée tous les mercredis de 9h30 à 12h30 dans les locaux de l Espace Info Energie (31 avenue de la Résistance, Chelles). Les plafonds de ressources sont disponibles sur le site de la ville de Courtry, dans la rubrique «Actualités». Portes ouvertes Les journées portes ouvertes de la carrière de LE PIN-VILLEPARISIS La carrière de gypse Placoplâtre de Le Pin Villeparisis ouvrira ses portes au public les vendredi 21 et samedi 22 juin 2013, de 9h30 à 18h. La visite est conseillée aux adultes et aux enfants de 7 ans et plus. Une tenue adaptée au plein air et des chaussures de marche seront nécessaires aux visiteurs. Les places étant limitées, il est recommandé de s inscrire à l avance : sur le site internet (www.placoplatre.fr), ou par e- mail ou encore par téléphone ( ). Adresse : Rond-point de Montzaigle, à la jonction entre la Route de Villevaudé et la Rue de la Dhuys Villeparisis. Nouvelles entreprises Deux nouveaux artisans ou entreprises viennent de s installer dans la zone de la Régalle à Courtry. L entreprise Ciocan vous propose ses services dans le domaine du bâtiment (platerie, isolation...) Tel : ou Cristian au Mail : L Déco vous propose tout type de travaux décoratifs sur mesure : confection de rideaux, voilage, rénovation de canapé, siège ancien, dessus de lit etc... Mais également, toile de balancelle, galette de chaise et banquette extérieure, fabrication d abat jour. Sans oublier les retouches de vêtements ou de rideaux. Te : / Site : Courtry Infos - n 14-5

6 Votre ville Réunions de quartier... Festivités dans votre ville Brocante/Vide greniers : place aux bonnes affaires! Les connaisseurs savent que pour ne pas passer à côté de l affaire du siècle, il faut se lever de bonne heure... Pour les autres «promeneurs-acheteurs» qui aimez flâner le long des vide-greniers dans l espoir de dénicher quelques petites merveilles, trouver un objet rare, un meuble à retaper, et des souvenirs d antan, ne ratez pas la brocante organisée par le Comité d Animation de Courtry, dimanche 26 mai dans le Parc Lucie & Raymond Aubrac! Pour la prochaine édition de la Fête Communale, le Comité d Animation et la ville de Courtry mettent à l honneur, les héros et les personnages de bandes dessinées et de dessins animés! Le programme des festivités débute, comme chaque année, par le traditionnel défilé costumé des habitants! Laissez place à votre imagination! Nous vous attendons nombreux, petits et grands, déguisés en super héros ou en personnages de dessins animés. Le départ du défilé est prévu des Ormeaux à 10h30. Il sera animé par le Centre équestre de Le Pin «Le Petit Far West» qui revêtira pour l occasion la peau de Lucky 6 - Courtry Infos - n 14 Brocante / Vide greniers Dimanche 26 mai Parc L. & R. Aubrac Nos héros de Bandes dessinées et de dessins animés! Luke et le style band «Steel Vibration» vous accompagnera, en musique! Après la déambulation, il vous donne rendez-vous à l arrivée, dans le Parc L. et R. Aubrac pour un petit concert. Ensuite, à partir de 14h, de nombreux jeux gonflables, trampoline, manège, parcours à destination des plus jeunes, escalade, tyrolienne géante feront le bonheur des enfants. En soirée, les Courtrysiens pourront venir pique-niquer dans le parc. Des barbecues seront mis à leur disposition. Enfin vers 21h30, retraite aux flambeaux, (départ Route de Cossée, côté Ecole Michel Lefèvre) animée par une batucada, suivie, vers 23h, d un grand feu d artifice dans le Parc de la Mairie... Fête Communale Samedi 08 juin De 10h30 à minuit... Parc L. et R. Aubrac Quartier Marché - 11 arpents Devant le supermarché Diagonal Samedi 15 juin à 10h30 Quartier du Stade - Devant La Farandoline Samedi 22 juin à 10h30 Quartier Bourg - Place du G. Leclerc Samedi 21 septembre à 10h30 Quartier Frassati (devant Ecole M. Lefèvre) Samedi 28 septembre à 10h30 marne et Chantereine en fête! Les Vikings débarquent le dimanche 2 juin 2013 sur la base de loisirs de Vaires-sur- Marne! Ce sera la 8ème édition de cette journée festive et ludique, initiée par la Communauté d agglomération, en partenariat avec l UCPA. Accès gratuit de 10h à 17h, au programme : chasse au trésor, activités familiales, activités nautiques, structures gonflables, randonnée «tous à vélo», spectacle en clôture à 17h30. Fête de la musique La programmation n est pas encore bouclée mais vous pouvez d ores et déjà noter dans vos agendas, la date du vendredi 21 juin!! Courtry se mettra au diapason et vous promet une Fête de la musique riche en découverte et en émotion pour vous et vos oreilles. Les groupes se produiront sur deux scènes (une extérieure et une intérieure) en alternance... En espérant que le soleil soit également de la partie, rendez-vous dès 18h30, au niveau du 97 rue Van Wyngène, à l Ecoutille et devant le Gymnase de la Dhuys.

7 ... Commerce Pourquoi une unique pharmacie à Courtry? En septembre 2014, une nouvelle et unique pharmacie ouvrira dans le bourg, face au futur équipement intercommunal qui regroupera la médiathèque et le Conservatoire de musique. Contrarié par la fermeture de la pharmacie de la rue des Saules et mis devant le fait accompli, M. le Maire revient sur le projet de regroupement du pharmacien et explique le contexte de sa mise en place. Achat des deux pharmacies, les dés étaient jetés! Il y a près d un an, en Mai 2012, M. Le Maire découvre tout à fait par hasard que les pharmacies des Ormeaux et de la rue des Saules, ont été vendues à un même acquéreur, pharmacien de profession. Afin d être éclairé sur la situation, il sollicite un entretien auprès de cette personne, nouvellement acquéreur des deux pharmacies, qui lui explique qu il a pour projet de faire un regroupement. Le pharmacien précise que le regroupement implique de déménager de local puisqu une superficie minimum réglementaire de 160 m2 est imposée et qu aucune des pharmacies ne dispose de surface suffisamment grande. Au moment où il s entretient avec M. Le Maire, le pharmacien a déjà entamé des démarches auprès d une agence immobilière et a trouvé un local dans la zone d activité de la Régalle, où il compte ouvrir sa nouvelle officine. M. Le Maire ne cache pas sa stupéfaction et son désarroi d apprendre, d une part, la disparition de la pharmacie des Saules et l ouverture, d autre part, d une nouvelle et unique pharmacie dans la zone de la Régalle En effet, cet achat et cette initiative de regroupement, approuvée, voire encouragée très largement par l Agence Régionale de Santé (ARS), est une affaire de droit privé, tout comme l achat d un pavillon... La ville de Courtry n est pas concernée et n a pas à être consultée. C est avec une grande contrariété que M. Pilard subit le choix et le projet du pharmacien. «La pharmacie de la rue des Saules avait toute sa place dans le quartier sud de Courtry. Elle contribue à son dynamisme et apporte un réel service très apprécié par la population. «Je la vois disparaitre avec autant de contrariété que les habitants des Coudreaux» confie M. le Maire. «Ce n était absolument pas dans la stratégie municipale, bien au contraire, puisque l étude qu on avait menée dans le cadre du projet de ville, démontrait qu à la fois la superette et la pharmacie pouvaient avoir une existence propre, dans le cadre de notre démarche de restructuration des commerces» poursuit-il. L emplacement de l officine dans le bourg : un moindre mal... Dans ce contexte là, les marges de manœuvre de la municipalité pour intervenir sont quasi nulles. M. le Maire a demandé au pharmacien s il était possible de garder la pharmacie des Saules ouverte, comme une annexe, mais au regard de l ARS, le pharmacien est obligé d avoir un seul point de vente. De fait, cette démarche de regroupement fait perdre une pharmacie à Courtry, puisque nous n avons pas le seuil suffisant pour en ouvrir une deuxième. «Nous ne sommes pas d accord avec la fermeture de la pharmacie de la rue des Saules, mais nous y sommes contraints» souligne M. Le Maire M. Pilard fait part de son mécontentement et explique au pharmacien que le choix de la zone de la Régalle n est peut être pas le meilleur qui s offre à lui et que ce n ést pas cohérent, non plus, avec ce que la municipalité souhaite développer à Courtry. «L intervention de la Mairie a été de dire que l emplacement choisi par le pharmacien n était ni cohérent ni pertinent. J ai donc porté à sa connaissance le projet de ville dans le bourg actuel de Courtry, qui venait tout juste d être finalisé (projet de densification et de commercialisation )» explique-t-il. À la vue du projet de ville, le pharmacien a revu sa stratégie et après évaluation, a changé ses projets pour s implanter dans le bourg de Courtry, futur emplacement du Centre ville. Pour que les calendriers de l ouverture de la pharmacie pour l ARS et la première phase de travaux du centre ville coïncident, M. Boudet, le pharmacien des Ormeaux a même repoussé son départ en retraite La future pharmacie Initialement, il n y a donc aucun lien entre ce projet de regroupement qui est le projet du pharmacien et le projet de centre ville qui est lui, municipal. «Au contraire, ce projet de regroupement est un souci supplémentaire pour la commune, dans le cadre de l aménagement de la ville» admet M. le Maire La nouvelle pharmacie qui ouvrira ses portes d ici plus d un an, sera d une superficie de près de 200 m2, elle proposera, outre la vente de médicaments, une large gamme de produits de para-pharmacie et du matériel pour les personnes à mobilité réduite. Cette officine sera tenue par la responsable actuelle de la pharmacie de la rue des Saules : Mme Marie- Laure Even, l associée du nouvel acquéreur. Aussi, la municipalité, consciente des désagréments causés par la fermeture des deux pharmacies et l installation d une nouvelle dans le futur centre ville, notamment pour les personnes âgées, souhaite rassurer les habitants de Courtry et annonce qu elle réfléchit à la manière la plus douce d accompagner cette fermeture. Courtry Infos - n 14-7

8 ... Budget Budget 2013 C est lors du conseil municipal du 4 avril dernier qu a été adopté le budget Un acte fort de la vie politique locale, qui rend possible la mise en oeuvre des projets majeurs de la municipalité. Budget primitif Fonctionnement : ,56 Investissement : ,09 Le contexte budgétaire Dans un contexte de crise économique qui se prolonge et d une perspective de croissance quasi nulle, le maintien des finances publiques demeure la priorité des politiques mises en oeuvre. Face à l immense défi budgétaire de l Etat, qui aura de grandes conséquences sur les budgets locaux, il s agit tout d abord de maîtriser les dépenses de fonctionnement en réalisant des économies, sans accroître les inégalités mais en renforçant l efficacité de l action publique. La Municipalité entend cependant poursuivre son programme et réaliser ses projets. La rigueur avec laquelle a été exécuté le budget 2012, permet encore cette année, de dégager une épargne nette positive afin de répondre aux besoins d investissement de la commune Le compte administratif 2012 Le Compte Administratif 2012 fait ressortir un résultat d investissement déficitaire pour la Section d Investissement d un montant de En Section de Fonctionnement, il fait ressortir un résultat excédentaire d un montant de Le Conseil Municipal a donc affecté une partie du résultat excédentaire de la Section de Fonctionnement à la Section d Investissement, soit la somme de pour financer les restes à réaliser de 2012 et de nouveaux travaux sur l Exercice Une part d autofinancement importante qui permet d investir. Le résultat de la section de fonctionnement 2012 permet de couvrir le besoin de financement de la section d investissement de l exercice 2012 et une affectation au Budget 2013 en section d Investissement, pour financer les restes à réaliser de 2012 et de nouveaux travaux. Cet autofinancement permettra à la commune d équilibrer en grande partie la section d investissement du Budget La capacité d autofinancement de la commune de Courtry est beaucoup plus importante que celle des communes de même strate. *Sources MINEFI ; Les données 2012 ne sont pas encore connues. Il est important de préciser d autre part que l annuité de la dette, déjà très réduite par rapport aux communes de même strate, baissera de manière encore plus sensible à partir de 2016 et surtout à partir de Courtry Infos - n 14

9 Le budget d investissement Les investissements envisagés cette année en matière d équipements s élèvent à Les projets retenus Le sport La réfection de la piste d athlétisme (drainage périphérique, homogénéisation de la piste par l apport de 400 tonnes de matériaux) et de la piste d élan du saut en longueur La création d une maison des sports et d un Club House La réfection du court de tennis couvert Le lancement de la maîtrise d œuvre pour la création d une salle de gymnastique artistique d environ 600 m². L aménagement urbain La réfection de voiries et de trottoirs : création de places de stationnement rue de La Fontaine et rue Van Wyngène ; continuité des travaux de mise aux normes des trottoirs en faveur des personnes à mobilité réduite, en fonction des priorités fixées par le groupe de travail en charge de ce dossier. L achat de terrains en vue de l aménagement futur du centre bourg élargi de Courtry. L enfouissement de réseaux, rue du Général de Gaulle. L aménagement du trottoir au droit du 90 rue du Général de Gaulle jusqu à l angle de la rue de la Dhuys, dans le but d une mise aux normes en faveur des personnes à mobilité réduite et de sécurisation pour tous les usagers. La petite enfance Construction de la crèche : finitions La sécurité Installation d un dispositif de vidéo protection, en vue d améliorer la sécurité des citoyens dans le quartier des Ormeaux et sur le parking de l Espace Jacobsen. L entretien et la sécurité d équipements communaux La mise aux normes d équipements électriques et d accès handicapés de bâtiments communaux (portes, Courtry Infos - n 14-9

10 seuils, toilettes, en fonction des cheminements) le revêtement de sol des aires de jeux des Ormeaux et du parc de l hôtel de ville, Des travaux dans les écoles et les gymnases, et notamment : remplacement des chaudières à gaz du groupe scolaire Michel Lefèvre et du gymnase Pierre Graff par des chaudières à condensation d un rendement supérieur aux chaudières atmosphériques. modernisation des réseaux de chauffage du groupe scolaire Brassens et mise en place d une Gestion Technique du Chauffage en partenariat avec le lycée professionnel Louis Lumière. réfection de l éclairage de la salle principale du gymnase Pierre Graff, le remplacement des revêtements de sols et de faux plafonds suite aux dégâts des eaux. travaux de réfection des sols, murs et plafonds au groupe scolaire Georges Brassens (partie élémentaire). travaux de réfection des plafonds chauffants et d isolation thermique du groupe scolaire Jacques Brel. Les études préliminaires aux travaux de requalification et d isolation thermique de l immeuble du 37 rue des Chênes, appartenant à la commune. Le budget de fonctionnement Les dépenses réelles de fonctionnement s élèvent à et augmentent de 6% par rapport au Budget Primitif 2012, dont le montant était de Cette progression s explique par l intégration des crédits nécessaires au transfert de l activité de l association «La Farandoline» à la commune. En effet, suite à la cessation d activité de cette association, la crèche va être municipalisée à compter du 1er juin Cette décision a un impact sur la masse salariale. Les 7 salariés actuels ont accepté d être repris par la commune. Ces dépenses supplémentaires doivent être compensées par la perception des subventions de la Caisse d Allocations Familiales et du Conseil Général. Ainsi, les dépenses réelles de fonctionnement n augmenteraient que de 2, 90 % par rapport au Budget Primitif 2012 sans les dépenses liées à la crèche. Néanmoins, il y a lieu de préciser que les dépenses réelles de fonctionnement de la commune de Courtry sont moins importantes que celles des communes de même strate. Les charges financières sont toujours en diminution 10 - Courtry Infos - n 14

11 A quoi sert le budget de fonctionnement? Pour fonctionner au quotidien la ville de Courtry définit des priorités. Sur 100 du budget de fonctionnement, la ville utilise... 2 Information et communication Enfance Jeunesse et Sport 14 Education 33 Action sociale Personnes âgées 2 Petite enfance 4 Culture 4 et Animation de la ville Aménagements urbains 7 et Espaces verts 8 Sécurité - Salubrité 26 Administration générale Une masse salariale, reflet de la diversité et de la qualité des services publics proposés aux Courtrysiens. Malgré les efforts constants de la municipalité, pour stabiliser les effectifs par une restructuration des services, il est prévu pour l année 2013 une augmentation de 8.04% des dépenses de personnel par rapport au Budget Primitif Ainsi, outre l augmentation mécanique des salaires (ancienneté...) et des charges patronales (1,45 %), la commune a dû intègrer la rémunération du personnel de la crèche. En effet, suite à de nombreuses difficultés financières, l association «La Farandoline» a souhaité cesser son activité. Face à cette situation, qui mettait les parents des enfants, actuellement inscrits à la Farandoline, en grande difficulté, la municipalité a pris les choses en main et a fait le choix de municipaliser la crèche. Aussi, elle reprend à sa charge le personnel en place et les frais courants (compensés par des subventions). De plus, il était important de maintenir une diversité des offres de mode de garde et préserver un mode de garde collectif sur la commune. La crèche municipale, tout comme la restauration scolaire, représente une part importante de la masse salariale, qui pourrait être imputée sur les services extérieurs, si la municipalité faisait le choix de déléguer à des entreprises privées, comme le font en général beaucoup de collectivités territoriales pour un budget finalement plus élevé : cuisine centrale, ménage dans l ensemble des bâtiments communaux, entretien des espaces verts C est un choix assumé, afin de préserver un service de qualité. C est une des priorités de la municipalité. 56% 3% 4% Subventions aux associations La ville de Courtry subventionne ses partenaires associatifs à hauteur de Ces subventions permettent d aider financièrement les associations locales et les partenaires sociaux-éducatifs pour la mise en place de leurs actions et activités. Pas de hausse du taux d imposition Le Conseil Municipal a décidé cette année encore, de ne pas augmenter le taux des taxes locales : * Taxe d Habitation : % * Taxe Foncière sur les Propriétés Bâties : % * Taxe Foncière sur les Propriétés Non Bâties : 62.76% Si les Courtrysiens ont pu observer une hausse de leurs impôts cette année, elle est due principalement à l augmentation de «l assiette» (valeur locative) et aux décisions des autres collectivités locales. Courtry Infos - n 14-11

12 ... Travaux Lancement des travaux du futur «Centre ville» La première phase de travaux pour le futur Centre ville commencera fin 2013, début 2014, par la construction d un équipement intercommunal, qui regroupera la médiathèque et le Conservatoire de musique, ainsi qu un bâtiment composé de 9 appartements, avec en pied d immeuble une pharmacie. Les motivations de ce projet de centre ville sont nombreuses et répondent à des besoins spécifiques : lieu de rencontre, lieu de proximité et de commerces, logements pour répondre notamment aux besoins des Courtrysiens et aux contraintes de la loi SRU. Aussi le projet de ville se devait de prendre en compte tous ces aspects, afin d être cohérent. Ce centre ville, tant attendu, prendra forme en plusieurs étapes, en tenant compte de la résolution progressive des contraintes de circulation. Entretien avec Jean-Luc Pilard Maire de Courtry Pourquoi avoir choisi le bourg actuel de Courtry, situé au nord de la ville, comme futur centre ville? Il y a plusieurs raisons qui expliquent ce choix. Tout d abord lors d une réunion publique à ce sujet, les Courtrysiens, habitants ou non des Ormeaux, m ont indiqué qu ils appréciaient tout particulièrement ce lieu, ces espaces verts et qu ils y tenaient. Aussi, implanter un centre ville aux Ormeaux avec la construction de la médiathèque et de nouveaux logements R+2 ou R+3, aurait entraîné la suppression des espaces verts, provoquant un trop grand traumatisme. Par ailleurs, la desserte routière trop enclavée n y était pas des plus favorables. L idée de l implantation aux Ormeaux a donc été abandonnée. L élément majeur qui nous a orientés vers ce choix, fut la vente du terrain Gaudrin, situé rue du Général de Gaulle sur une zone constructible. En effet, parce qu elle ne souhaitait pas que ce terrain devienne une opération foncière de droit privé, qu elle ne pourrait maîtriser et sans droit de regard, la municipalité a mis tout en œuvre pour favoriser son achat par la Communauté d agglomération Marne et Chantereine. Parallèlement, l étude urbaine menée, a fait ressortir que l emplacement du bourg actuel comme futur Centre ville était un endroit adapté et stratégique parce qu on pouvait y apporter de la densité, condition nécessaire au développement de commerces, renforcée par le positionnement de la médiathèque. Enfin, le choix de cet emplacement confirme la nécessité de la voie de contournement. Elle pourra plus facilement être obtenue (et trouver des financeurs) grâce à ce projet de ville comportant commerces et habitat. Qu est-il prévu justement en terme de stationnement et de circulation? La problématique de la circulation et du stationnement est identifiée et elle doit trouver une réponse dans le développement de cette opération. La commune y travaille avec le Département et la Communauté d agglomération Marne et Chantereine. Une partie du traitement de la circulation, comme je vous le disais précédemment, passera par le contournement nord de Courtry. Pour le reste, à l heure actuelle nous ne pouvons affirmer le choix de tel ou tel emplacement pour le stationnement, c est encore prématuré. Sachez que c est une des priorités pour ce centre ville mais aussi pour les riverains actuels qui peinent à trouver du stationnement Courtry Infos - n 14 Voie de contournement

13 Le... projet mixte logements/commerces - MC Habitat Un petit immeuble mixte ouvert sur la placette et prolongeant la rue du Général de Gaulle : Surface commerciale de 200m2 bénéficiant d une grande vitrine vers l espace public Une dizaine de logements (T2 et T3) Stationnement en plein air aux abords Le projet d équipement culturel - CAMC m 2 de plancher répartis en 3 niveaux : Bibliothèque, médiathèque - rez-de-chaussée Ecole de musique - 1er étage Espace de pratiques culturelles (auditorium de 164 m 2 ) - 2e étage Courtry Infos - n 14-13

14 Vos enfants... Education Réforme des rythmes scolaires : une application complexe... A la suite de la réunion de concertation du 19 février, les parents d élèves ont voté, à la quasi unanimité, pour le report de la réforme en La municipalité a donc décidé que la semaine de 4 jours et demi n entrerait en vigueur qu à la rentrée En effet, la ville de Courtry ne s oppose pas à la réforme des rythmes scolaires du gouvernement mais conteste la complexité de son application et le peu de temps dont les villes disposent pour appréhender ces changements. Consciente des difficultés induites par cette mesure, la municipalité désire, la mettre en œuvre dans les meilleures conditions possibles, pour les élèves et les parents, tout en proposant une organisation rationnelle sur le plan humain et financier. Elle souhaite également disposer de plus de temps pour construire avec l ensemble des acteurs, une articulation cohérente entre les temps scolaires et périscolaires, afin de proposer des activités adaptées et de qualité, le tout dans des contraintes budgétaires fortes. Le constat L ensemble de la communauté éducative s accorde sur le fait que la semaine de 4 jours (six heures de cours par jour, auxquelles s ajoutent deux heures par semaine d aide personnalisée pour les élèves les plus fragiles) et 144 jours de classe par an, n est pas satisfaisant. Cette extrême concentration du temps scolaire est inadaptée et préjudiciable aux apprentissages : tous les spécialistes du rythme de l enfant en conviennent même si leurs préconisations peuvent ensuite diverger. Les enfants sont stressés et surchargés de travail. La comparaison avec d autres pays européens, obtenant des résultats scolaires meilleurs que ceux de la France, est d ailleurs édifiante. Les principes fixés par le cadre réglementaire national l enseignement sera dispensé dans le cadre d une semaine de neuf demi-journées incluant le mercredi matin ; tous les élèves continueront de bénéficier de 24h de classe par semaine durant 36 semaines ; la journée d enseignement sera, en tout état de cause, au maximum de 5h30 et la demi-journée au maximum de 3h30 ; la durée de la pause méridienne ne pourra pas être inférieure à 1h Courtry Infos - n 14 À titre d exemple, dans le cadre de cette nouvelle organisation du temps scolaire, l ajout de 3h de classe le mercredi matin permettra d alléger les autres journées en moyenne de 45 minutes par rapport à leur durée actuelle. Les conséquences qu impliquent ces changements pour la ville de Courtry Ces changements ne seront pas sans conséquences pour la ville de Courtry, d un point de vue logistique et financier. Cela pourrait avoir un coût supplémentaire important pour la collectivité si elle a, à sa charge, 3h d activités périscolaires en plus par semaine. Ce coût pourrait s élever à (activités périscolaires avec embauche d animateurs, nombre de repas supplémentaires pour la restauration scolaire ). Rien n est arrêté à l heure actuelle et les aménagements possibles sont encore en cours de réflexion avec l ensemble des partenaires...

15 EXEMPLE 1 à savoir!... Ce qui s est passé ces derniers mois à l Accueil de Loisirs Pour le mois de janvier, l équipe d animation a décidé d innover et de travailler sur le thème des «métiers». L objectif était de faire découvrir, aux enfants, un certain nombre de métiers. Au programme, visite des entreprises de la zone de la Régale, du fournil de la boulangerie des Coudreaux et de la caserne des Pompiers de Chelles. L implication des enfants a dépassé l attente de l équipe d animation. C est donc avec beaucoup d envie et d intérêt que les enfants sont allés sur les différents sites et notamment dans la zone industrielle de Courtry. Les gérants des différentes entreprises ont accueilli les enfants avec enthousiasme, prenant du temps sur leurs activités. Deux réalisations ont suivi cette découverte : un journal vidéo et une sculpture (avec des objets illustrants les entreprises visitées) faits par les enfants et exposés à l Accueil de loisirs. Pendant les vacances d hiver, outre les sorties et activités programmées : Plaine oxygène (parc aquatique), initiation roller, skate et trottinette, repas autonome, Carnaval, Royal Kids (jeux en intérieur), cinéma, bowling, l Accueil de Loisirs a organisé une soirée, pour les enfants et les parents, le vendredi 8 mars de 19h30 et 21h30, à laquelle s est rendue une trentaine de participants. Chacun a amené une préparation culinaire ou une boisson. Après le buffet, enfants, parents et animateurs ont partagé un agréable moment grâce au défilé costumé. Un temps de rencontre et d échange privilégiés, entre les familles et l Accueil de loisirs. EXEMPLE 2 La 2 ème semaine des vacances a mis la créativité et le partage à l honneur, avec la préparation du spectacle «un incroyable talent». Démonstrations en tout genre, fous rires et récompenses au programme de cette grande animation. Courtry Infos - n 14-15

16 ... Action culturelle Construire une abstraction... Retour sur l intervention du peintre en résidence auprès des scolaires Depuis l été dernier, la ville de Courtry met gracieusement à la disposition du peintre Bruno Keip un atelier, en échange d actions culturelles pour les habitants de Courtry. Cette année, son projet s adressait aux élèves des classes élémentaires de Courtry. Les cinq classes retenues, ont travaillé sur l abstraction et trouvant un écho à la démarche de l artiste. Ces ateliers se sont déroulés de novembre à fin février et ont touché près de 130 enfants, du CP au CM2 Bruno Keip travaille sur une certaine vision de l abstraction : les rythmes, les temps, les structures, l espace Aussi, il essaie de transmettre sa sensibilité et sa démarche aux enfants pour qu ils construisent et qu ils pensent dans l espace. Car contrairement à ce que l on pourrait croire, l art abstrait est réfléchi et très construit. «La peinture c est aussi cérébral, il faut prendre le temps de comprendre» explique l artiste. La première rencontre entre les enfants et l artiste peintre s est déroulée directement dans son atelier. Après la découverte de la personnalité de Bruno Keip et des nombreuses toiles, commentées par l artiste, les enfants se sont mis à l œuvre très rapidement : une feuille, des crayons, des pastels «On n est pas là pour faire du beau, ni pour épater les copains, faites comme vous ressentez les choses» précisa immédiatement le peintre. Par la suite, les autres séances se sont déroulées dans une salle spécifique à l école J. Brel. Pour amener les enfants à comprendre sa démarche Bruno Keip leur a proposé d utiliser plusieurs techniques : le fusain, la peinture, le collage pour appréhender l espace, la structure, la couleur, les formes, mais aussi la tenue du pinceau Les enfants ont travaillé individuellement puis sur une toile collective où tour à tour chacun venait développer l œuvre collective, construire l espace, en rythme, en fonction du coup de pinceau de l élève précédent. Et aller vers une unité, un équilibre Au cours d un atelier, les enfants ont été distraits par le bruit intempestif d une tondeuse L artiste a profité de cette occasion impromptue pour illustrer l abstraction et s en servir comme moteur de création. Il a demandé aux enfants de reproduire de manière picturale, les sons qu ils entendaient. C était ce bruit, empli de nuances qui devait désormais guider l intention, le mouvement Comprendre les principes de l abstraction et le langage de l artiste pour des enfants (tout comme beaucoup d adultes) n est pas chose facile de prime abord «Il aurait été plus facile pour moi de les éduquer en leur montrant comment dessiner une pomme ou un arbre, alors que la démarche dans laquelle je les ai amenés, est bien plus complexe», précise Bruno Keip. Il faut se servir de sa tête mais aussi de ses émotions. Une grande liberté est permise et en même temps, tout doit pouvoir s expliquer, se justifier. Cela peut être assez déroutant et laisser l artiste en herbe devant une feuille blanche Au fur et à mesure des ateliers, l artiste a constaté avec satisfaction que les enfants avaient évolué dans leur manière d aborder la peinture. «Les enfants ont saisi des choses par rapport au début, certains commençaient à se libérer, dans le toucher, dans la manière de peindre, de tenir le pinceau» Au vernissage de son exposition, qui s est déroulé en février dernier, Bruno Keip s est surpris à entendre les échanges des enfants. Ils regardaient les tableaux différemment, ils les déchiffraient en quelque sorte «Je ne suis pas là pour en faire des artistes, mais pour transmettre quelque chose, les amener à raisonner et à voir ce qui les entoure différemment» conclut l artiste, qui dresse un bilan très positif de ces ateliers. Les travaux des élèves seront exposés à l occasion du vernissage, le mercredi 12 juin, à 19h, Salle Darmon, puis l exposition sera visible jusqu à fin juin, salle des mariages, à la mairie Courtry Infos - n 14

17 Vie associative Renaissance et culture Salon de Printemps : une 21 ème édition réussie! Pour sa 21ème édition, Le Salon de Printemps a accueilli encore une fois, de nombreux visiteurs, amateurs d art, curieux ou connaisseurs... Le public a pu admirer les peintures et sculptures d artistes de la région, et d ailleurs... Plus de 60 artistes ont exposé leurs oeuvres et nombre d entre eux ont été récompensés : Prix du Jury : - Peinture : Le sens en mouvement de Daniel Therasse - Sculpture : Richard dinot pour l ensemble de son oeuvre Prix Renaissance et Culture : - Peinture : Petite princesse du sud de Eric javiol - Sculpture : Un air de fete de Hilda soyer Prix de la ville de Courtry : Night and day de Florence bordenave Prix de la Conseillère Générale Michèle Pélabère : Serge bequet pour l ensemble de son oeuvre Prix de la Conseillère Régionale Claudine Thomas : Les Lougres de Patrick berthault Prix du Député Yves Albarello : Night and day de Florence bordenave Mme Pélabère, Conseillère générale et M. Gesson, maire adjoint en charge de la politique culturelle, aux côtés de Florence Bordenave à l occasion de la remise du Prix de la ville de Courtry Livre en Tête Fête du Livre : le public est plus que jamais fidèle! La Fête du Livre souffle ses 25 bougies et le public est plus que jamais fidèle! Retour en images... Un article, dans le prochain Courtry Infos, sera consacré à l exposition PEF et aux ateliers menés avec les scolaires. Merci à Anne-Marie Boudet pour ces très belles photos. CS Courtry - Gym Agrès Graine de champions! L année commence bien pour la section Gym Agrès du Club Sportif de Courtry... En effet, l équipe «sénior» s est qualifiée pour les Championnats de France qui se dérouleront à Chateauneuf les Martigues les 6, 7 et 8 juin 2013 prochain, et deux équipes «benjamine» et «cadette», se sont qualifiées, quant à elles, à la finale inter-régionale qui aura lieu les 15 et 16 Juin Un grand bravo à toutes ces gymnastes! Vous pouvez suivre l actualité de la section Gym Agrès de Courtry sur leur site : Courtry Infos - n 14-17

18 Culture... Expositions D amour et d Art frais! Laurence Galand et Léonor Barbara, artistes et amies vous invitent à découvrir leurs univers, frais et colorés, jusqu au 17 mai. Fondatrice des Naufrageuses, association destinée à promouvoir l art singulier, Laurence Galand est une artiste complète : plasticienne, peintre, sculpteur. On trouve dans ses peintures modernes et très colorées, un mélange d acrylique, de tissus africains, de lettres découpées dans des cartons d emballages. Le quotidien est source d inspiration pour l artiste : l amour, la place des femmes, l exil, la relation à l autre... Laurence Galand aime glaner, au hasard des plages ou simplement au bout de sa rue, des objets du tout-venant et travailler ensuite, dans son atelier, avec ces objets ramassés. Ses œuvres libèrent et subliment les matières que la marée lui apporte Courtry Infos - n 14 «Les Intérieurs extérieurs» Artiste Peintre d'origine polonaise, Beata Nowakowska-Kiwior a obtenu son diplôme de professeur d'arts plastiques à Cracovie en Pologne. Installée depuis 11 ans à Bagnolet, elle partage sa vie entre ses travaux et l enseignement de sa passion. L artiste présente dans cette exposition des toiles, faisant partie du cycle «Les intérieurs extérieurs». «Je m'intéresse, dans le cycle aux éléments architecturaux, que j'utilise comme prétexte pour évoquer des atmosphères oniriques. On y trouve des contrastes de clair-obscur, des taches de couleurs et des lignes ; différentes perspectives augmentant la dynamique ou apaisant l'atmosphère, que je souhaite montrer. Ces espaces communs de passage sont riches d'histoires et d'anecdotes. Ils nous plongent dans nos souvenirs. En même temps, ce sont les symboles de «nos» intérieurs, pleins de rêves, d'émotions, de fragments de nos vies...» explique l artiste Dans ses réalisations, elle allie des techniques telles que le collage, la peinture et les pastels pour donner forme à son inspiration. Malgré un aspect figuratif, ses tableaux se réfèrent sans cesse à De haut en bas : «Boite» léonor Barbara - «Vendredi» Laurence Galand Dès l enfance, Léonor Barbara a pratiqué l expression plastique en autodidacte puis en fréquentant les ateliers du conservatoire d arts plastiques de Champigny où elle s est initiée à la terre cuite. Elle apprivoise et adapte ses techniques aux besoins de ses inventions, souvent inspirée par le charme des littératures pour enfants, utilisant aussi bien le papier mâché, le polystyrène que les assemblages, les collages ou la terre cuite. Artiste touche à tout, ses créations se font au gré des rencontres humaines et matérielles. «Je suis curieuse de toutes les techniques pour peu quelles soient source d expression personnelle» explique Léonor Barbara. C est donc assez naturellement que ces deux femmes se retrouvent dans leur démarche et vous proposent une exposition collective. Tout comme les artistes singuliers, Laurence Galand et Léonor Barbara revendiquent une certaine spontanéité et envie dans l art, face à l intellectualisme de certains artistes établis Leurs œuvres respectives seront présentées à l occasion de cette exposition, tout comme les «mail art» des Courtrysiens qui auront été reçus à la mairie. Exposition Jusqu au 17 mai 2013 Mairie de Courtry - Entrée libre Horaires : du lundi au vendredi 9h-12h/13h30-17h30 - Samedi : 9h30-12h l imaginaire. Les toiles de Beata Nowakowska-Kiwior vous plongent dans un univers singulier, qui n est pas sans rappeler celui du film expressionniste de Fritz Lang «Le cabinet du Dr Caligari» «Dans cette distorsion du réel, les sujets les plus quotidiens qui paraissent banals ont, en effet, un double sens. La clef qui ouvre de telles portes est là, devant nous. Il suffit de rêver» précise l artiste. L exposition sera visible jusqu au 10 juin Exposition Du 24 mai au 10 juin 2013 Vernissage : le 24 mai à 19h Mairie de Courtry - Entrée libre Horaires : du lundi au vendredi 9h-12h/13h30-17h30 - Samedi : 9h30-12h

19 ... Café de Sophie «L Art et le Beau» Devant certaines œuvres, le spectateur, désemparé, se demande ce qu il peut y avoir de beau dans la production de l artiste, voire si l on peut encore parler d art. Le prochain rendez-vous du Café de Sophie vous invite à vous interroger sur l articulation entre l Art et le Beau Si l on prend la définition attribuée à l œuvre d art, il est dit que c est le résultat de la création esthétique d un artiste. Il convient dès-lors de s interroger sur ce qu est l esthétique, qui est définie comme la science du beau dans la nature et dans l art. L œuvre d art est alors le fruit d une création artistique esthétique et donc belle. Art et beauté semblent donc indissociables. Mais on a coutume aujourd hui de dire que le goût est très relatif Y a- t-il alors autant de définitions du beau qu il y a de personnes et/ou de cultures («Tous les goûts sont dans la nature») ou bien y a-t-il des critères universels de la beauté? Lorsque nous disons «c est beau», nous ne pensons pas que cette appréciation ne vaut que... Théâtre d objet Sur un ton délicat et décalé, le spectacle allie la manipulation d objets sur table et le jonglage de bilboquets, tout en empruntant son esthétique aux vieux films d animation. Vagabundo parle d amour, de partage, d exclusion, de respect et raconte comment se tissent les liens qui nous relient aux autres à travers le périple d un doux rêveur, qui s en va vivre, éprouver et grandir. A travers ses histoires, pour nous-mêmes. En effet, selon Kant : «Le beau est ce qui plaît universellement sans concept». Par ailleurs, la conception du beau varie selon les époques, les cultures et les personnes. Pour les Grecs, la beauté résidait dans l harmonie, la justesse des proportions, la correspondance entre l œuvre et un modèle idéal... Une œuvre d art doit être comprise pour pouvoir être pleinement appréciée. Il faut donc la décoder, pour l appréhender. Par ailleurs, peut-on dire qu une œuvre est belle mais qu elle ne nous plaît pas? En effet, les conventions des arts plastiques ont largement été bousculées au cours du XXe siècle. L œuvre d art s est de plus en plus éloignée de la nécessité de représenter le beau. Les courants d art contemporains ont délibérément coupé le cordon ombilical qui rattachait la création artistique au souci de produire des œuvres de qualité et de la beauté pure. C est d ailleurs sans doute une des raisons majeures de la large incompréhension qui Poésie et bouts de ficelle... Brigitte Pougeoise il pose des questions sur la fragilité des êtres et des matières Un spectacle plein de chaleur humaine, de générosité et pétri de poésie, qui évoque des petits bouts de vie, avec ses moments de détresse et son lot de tendresse. Formé à l école de cirque Fratellini, Lukasz Areski manipule, à la vue du public, ces objets récupérés, rafistolés et leur donne vie, telle une seconde chance. Il transmet des émotions si réelles avec à ses marionnettes qu il se fait lui-même oublier, créant une véritable union entre ces objets et son propre corps. Accessible à partir de 6 ans, Vagabundo veille à proposer une double lecture, pour en faire profiter les parents... De gauche à droite : La Joconde de Léonard de Vinci La Joconde de Léonard de Vinci, revisitée par Basquiat frappe ces formes nouvelles d art auprès du grand public. La beauté a longtemps constitué le critère obligé de l œuvre d art, mais nous pouvons nous demander si le beau réside dans l œuvre elle-même, dans l objet ou dans le regard du spectateur? Cette réflexion sera ponctuée de séances de soundpainting avec Bruno Keip (artiste peintre) et un groupe de 5 musiciens dirigés par François Cotinaud. Les artistes construiront, en direct une toile unique, dictés par les sons et les rythmes Café de Sophie : «L Art et le Beau» mardi 21 mai - 20h30 L Ecoutille - 97 rue Van Wyngène Entrée Libre Le Café de Sophie est un rendez-vous organisé par l association Livre en Tête, l Ecoutille et la ville de Courtry. à partir de 6 ans Brigitte Pougeoise «Vagabundo» Cie Areski Mercredi 15 mai - 14h30 Espace R. Jacobsen Tarif : 5 - Durée : 45 mn Infos et billetterie : (réservation conseillée, jauge limitée) Courtry Infos - n 14-19

20 Vie citoyenne Conseil Municipal du 28 février Etaient présents (17) : M. Jean-Luc PILARD (Maire), M. Alain GANDRILLE, Mme Odile MONTI, Mme Marie-Chantal BAHRI, M. Denis PRENE, Mme Sylvie LEFAUCHEUX, M. Armen HOUBIGUIAN, Mme Nathalie COUDERC, M. Dominique GUIBAUDET, M. José PELOILLE, Mme Danielle MANUEL, M. Patrick PERIN, M. Xavier VANDERBISE, M. Dominique DAVION, M. Olivier DIAZ, M. Jérôme LEBLIC, M. Christian PRIEUX Etaient représentés (11) : M. Jean-Yves GESSON donne pouvoir à M. Alain GAN- DRILLE, Mme Florence DESCHAMPS donne pouvoir à Mme Marie-Chantal BAHRI, Mme Maria ROCHAT donne pouvoir à Mme Danielle MANUEL, M. Yann CHAUFFOUR donne pouvoir à M. Patrick PERIN, Mme Sophie AOURTILANE donne pouvoir à M. Denis PRENE, Mme Angéline GASIOROWSKI donne pouvoir à M. Jean-Luc PILARD, M. Pierre HOUARD donne pouvoir à M. Dominique GUIBAUDET, Mme Evelyne MORTIER donne pouvoir à Mme Sylvie LEFAUCHEUX, Mme Nathalie NGUYEN donne pouvoir à M. Jérôme LEBLIC, Mme Christelle DUPONT donne pouvoir à M. Olivier DIAZ, Mme Martine RERY donne pouvoir à Mme Odile MONTI Etaient absents excusés (5) : Mme Maria ROCHAT, M. Yann CHAUFFOUR, Mme Sophie AOUR- TILANE, Mme Nathalie NGUYEN, M. Daniel BOULICAULT Etait absente (1) : Mme Anne BLANCHOT Débat d Orientation Budgétaire 2013 Rapporteur : Monsieur Denis PRENE Avis de la commune de Courtry sur le projet d adhésion de la commune de Villeparisis à la Communauté d Agglomération Marne et Chantereine Rapporteur : Monsieur Jean-luc PILARD Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré par : 23 voix Pour dont 10 pouvoirs (M. J.Y. GESSON, Mme Fl. DESCHAMPS, Mme M. ROCHAT, M. Y. CHAUFFOUR, Mme S. AOURTILANE, Mme A. GASIOROWSKI, M. P. HOUARD, Mme E. MORTIER, Mme N. NGUYEN, Mme M. RERY) 5 voix Contre dont 1 pouvoir M. X. VANDER- BISE, M. D. DAVION, M. O. DIAZ, M. Ch. PRIEUX, (Mme Ch. DUPONT), EMET un avis favorable sur le projet d extension du périmètre de la Communauté d Agglomération Marne et Chantereine à la commune de Villeparisis, dès lors que la commune de Villeparisis aura pris l engagement d intégrer Marne et Chantereine Licence d entrepreneur de spectacles à solliciter auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Rapporteur : Monsieur Jean-luc PILARD Dotation d Equipement des Territoires Ruraux (DETR) : demandes de subvention 2013 Rapporteur : Monsieur Alain GANDRILLE Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l unanimité, SOLLICITE l aide financière de l Etat, au titre de la Dotation d Equipement des Territoires Ruraux pour l Exercice 2013, pour les réalisations suivantes : - Réhabilitation, pour mise aux normes, de l école élémentaire Georges Brassens et du groupe scolaire Jacques Brel ( ht) - travaux de cheminement et sur trottoir pour la mise en accessibilité de la voirie (rue des trembles et rue des ormeaux) travaux d aménagement et de mise aux normes d aires de jeux publiques pour enfants en bas âge (1010 ) - travaux de défense incendie (3 542 ). Vous pouvez retrouver les comptes rendus sommaires sur dans les panneaux d affichage de la ville et en mairie. - travaux d extension du columbarium du cimetière communal ( ) Avis favorable de la commune de Courtry sur le retrait de la Communauté d Agglomération Marne et Chantereine du Syndicat Mixte Intercommunal d Etudes, de programmation et de Révision du Schéma Directeur de Marne-Nord (SMIEPRSD) Rapporteur : Monsieur Jean-luc PILARD Acquisition des parcelles BB 255 et BB 258 enclavées à l arrière du terrain situé 115 rue du Général de Gaulle Rapporteur : Monsieur Alain GANDRILLE Considérant que dans le cadre de la révision du Plan Local d Urbanisme prescrit dans la délibération du 28 octobre 2008 et de l étude urbaine en cours, il est pressenti la création d une voie entre la ruelle des Processions, la rue des Forgerons et la rue du Général de Gaulle, Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l unanimité, APPROUVE l acquisition des deux parcelles cadastrées BB 255 et BB 258, enclavées à l arrière du terrain sis 115 rue du Général de Gaulle, pour une superficie totale de 211 m², PRECISE que l acquisition de ces biens interviendra au terme d un acte administratif au prix de Club-co : demande de subvention auprès de la Caisse d Allocations Familiales de Seine et Marne et du Conseil Général de Seine et Marne Rapporteur : Monsieur Denis PRENE Classement dans le domaine public de la voie «Allée du Bois de l Etang «Rapporteur : Monsieur Alain GANDRILLE Vu la réalisation de 35 logements locatifs (située au carrefour de la rue Désiré Lefèvre et de la rue Levasseur) par l Office Public de l Habitat Marne et Chantereine Habitat et la création d une rue en impasse dénommée par le Conseil Municipal «Allée du Bois de l Etang» lors de sa séance du 26 mars 2009, Considérant qu il convient de classer cette voie dans le domaine public de la Commune, et que cette procédure de classement est dispensée d enquête publique préalable dans la mesure où les fonctions de desserte et de circulation de cette voie ne sont pas remises en cause, Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, à l unanimité, APPROUVE le transfert dans le domaine public communal de la voie «Allée du Bois de l Etang». Conseil Municipal du 4 avril Etaient présents (19) : M. Jean-Luc PILARD (Maire), M. Alain GANDRILLE, Mme Odile MONTI, M. Jean-Yves GESSON, Mme Marie-Chantal BAHRI, M. Denis PRENE, Mme Sylvie LEFAUCHEUX, M. Armen HOUBIGUIAN, Mme Nathalie COUDERC,M. Dominique GUIBAUDET, M. José PELOILLE, M. Patrick PERIN, Mme Nathalie NGUYEN, M. Xavier VANDERBISE, Mme Christelle DUPONT,M. Dominique DAVION,M. Olivier DIAZ,M. Jérôme LEBLIC,M. Christian PRIEUX Etaient représentés (5) : Mme Florence DESCHAMPS donne pouvoir à Mme Sylvie LEFAUCHEUX, Mme Maria ROCHAT donne pouvoir à Mme Marie-Chantal BAHRI, M. Yann CHAUFFOUR donne pouvoir à M. Dominique GUIBAUDET, Mme Sophie AOURTILANE donne pouvoir à M. Jean-Yves GESSON, 20 - Courtry Infos - n 14

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

ATELIERS D ARTS à Paris

ATELIERS D ARTS à Paris ATELIERS D ARTS à Paris cours et stages pour adultes enfants ados privatisation de l espace les ateliers d arts Rrose Sélavy Marie-Lorraine Benzacar > Créatrice du concept Au cœur du 9ème arrondissement

Plus en détail

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne :

Qu est-ce que l accueil de loisirs? I/ Présentation du gestionnaire. La Haye du Puits : Prétot-Sainte-Suzanne : Qu est-ce que l accueil de loisirs? C est un accueil collectif de mineurs ouvert pendant le temps libre des enfants (mercredis/vacances), ayant une dimension éducative. Il est géré et financé par une collectivité

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal

X k RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015. Ordre du jour. Installation d un nouveau conseiller municipal X k v.ville-chamblyfr RAPPORT DE PRESENTATION DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU SAMEDI 24JANVIER2015 Ordre du jour : Installation d un nouveau conseiller municipal + Compte rendu des décisions prises

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Conseil d école du vendredi 02 mars 2012

Conseil d école du vendredi 02 mars 2012 conseil décole02 03 12.doc page 1 ECOLE Elémentaire Lucie AUBRAC Rue Lucie AUBRAC 14120 MONDEVILLE Conseil d école du vendredi 02 mars 2012 L ordre du jour: 1- Désignation d un secrétaire de séance 2-

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.»

BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» BIENVENUE! «Ce n est pas le temps qui nous change, mais les gens et les évenements qui nous rentrent dedans.» Le Son Art ouvre ses portes et vous offre un lieu unique en son genre. Une priorité : la rencontre

Plus en détail

A propos de l Audit des finances communales

A propos de l Audit des finances communales A propos de l Audit des finances communales (évoqué lors du Conseil municipal de septembre 2014) A la demande de la majorité municipale, un audit a été commandité auprès du cabinet FCL. Les conclusions

Plus en détail

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

Guide des activités. SPORTS et LOISIRS & Renseignements - Inscriptions - Contacts

Guide des activités. SPORTS et LOISIRS & Renseignements - Inscriptions - Contacts Guide des activités SPORTS et LOISIRS & 2015 Renseignements - Inscriptions - Contacts w w w. v i l l e - g r a v e l i n e s. f r EDITO DU MAIRE Madame, Monsieur, Chers enfants et jeunes Chaque année,

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011

COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE Département de la Corrèze Arrondissement de Tulle Canton de Tulle Campagne Nord COMMUNE DE ST-GERMAIN-LES-VERGNES COMPTE RENDU DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 19 SEPTEMBRE

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 29 JUILLET 2015 PROCES-VERBAL Mercredi 29 Juillet 2015, le Conseil Municipal dûment convoqué à 19 heures 30 s est réuni en séance ordinaire sous la présidence de

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012

Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Communiqué 11ème Carnaval des Alpes à Gap Thème «Les insectes et le potager» Mercredi 29 Février 2012 Le collectif carnaval et la ville de Gap organisent le Carnaval des Alpes le mercredi 29 Février 2012.

Plus en détail

Délibération N 2013-10-02 création poste adjoint administratif territorial suite au transfert agent de la Communauté de Communes

Délibération N 2013-10-02 création poste adjoint administratif territorial suite au transfert agent de la Communauté de Communes Le dix octobre deux mil treize à 20h30 s est réuni le Conseil Municipal sous la présidence de Monsieur MORIN Loïc Maire Etaient présents : Ms ALIX PICHOUX REBILLARD Mme POULAIN (Adjoints) Ms KPALMA KRUGLER-

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE Département de la Haute-Savoie Commune de LA MURAZ 74560 Le Conseil Municipal de la Commune de LA MURAZ régulièrement convoqué le 29 août 2014, s est réuni en session ordinaire sous la présidence de Nadine

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU

MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU Département de la Gironde Arrondissement de Lesparre Canton de Castelnau de Médoc

Plus en détail

Le Conseil communautaire a :

Le Conseil communautaire a : Le Conseil communautaire a : - ADOPTÉ le Budget supplémentaire 2012 du Budget principal de la Communauté d agglomération Marne et Chantereine qui s équilibre en dépenses et en recettes à 16.860.001,34

Plus en détail

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature

LE LIEN VOUVANTAIS. LOTISSEMENT LES JARDINS : NEGOCIATION D UN PRET Autorisation de signature LE LIEN VOUVANTAIS FIXATION DES TAUX D IMPOSITION 2015 Afin d aider la Collectivité à fixer le produit attendu au titre de la fiscalité directe locale et à voter les taux d imposition pour le budget primitifs

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

- Devis - Calendrier des fêtes - Subventions aux associations pour 2015 - Projets d investissements 2015 - Questions diverses

- Devis - Calendrier des fêtes - Subventions aux associations pour 2015 - Projets d investissements 2015 - Questions diverses Date de convocation : Date d affichage : Date de réunion : ORDRE DU JOUR : Présents : 3 février 2015 12 février 2015 10 février 2015 - Devis - Calendrier des fêtes - Subventions aux associations pour 2015

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

Du 28 septembre au 17 octobre 2014

Du 28 septembre au 17 octobre 2014 Du 28 septembre au 17 octobre 2014 sur le thème des arts Renseignements au 01 43 98 66 90 vincennes.fr Calendrier des activités Du 28 septembre au 4 octobre Dimanche 28 Bal de 14 h 30 à 18 h * Lundi 29

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

Compte Rendu Sommaire du Conseil Municipal du jeudi 07 avril 2011

Compte Rendu Sommaire du Conseil Municipal du jeudi 07 avril 2011 Compte Rendu Sommaire du Conseil Municipal du jeudi 07 avril 2011 légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique, sous la présidence de Monsieur Jean-Luc PILARD, Maire. Etaient présents

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL du 3 FEVRIER 2014 COMPTE RENDU SOMMAIRE Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales. ETAIENT PRESENTS : MM. Jean-Louis MOLLARD, David MERMOUD,

Plus en détail

activités périscolaires

activités périscolaires Association La Montagne activités périscolaires mars à juin 2014 cirque peinture danse tennis canoë micro fusée vélo roller voile jeux cuisine dessin contes orientation boxe éducative tir à l arc baby-gym

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013.

CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013. CONSEIL MUNICIPAL DE LESGOR du 01 FEVRIER 2013. Le Conseil Municipal s est réuni ce jour, à 20 h 30, sous la présidence de Monsieur le Maire Patrick POSTIS. Présents : Patrick POSTIS, Jacques GAUZERE,

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ----------

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT N o 300 présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE TAVERNY

REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE TAVERNY REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE TAVERNY Comité de quartier «Les Sarments, Vaucelles, Jean-Bouin» Relevé de décisions Réunion du 17/06/09 1 Hôtel de Ville 2 place Charles de Gaulle - 95155 TAVERNY Tel : 01.30.40.27.25

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Conseil Municipal Mercredi 24 septembre 2014 21h

Conseil Municipal Mercredi 24 septembre 2014 21h Présents : MEDEVIELLE Pierre, BOUBEE Alain, PERES Danielle, FRECOURT Laurence, BON Yves, DESSACS Denis, CAUBET Fabienne, BOUAS Aude, GEORG Béatrice, PELOU Thierry, BOSC Hervé, CADEAC Hélène, LAURENTIES

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015

COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015 DEPARTEMENT de LA MAYENNE CANTON DE MAYENNE-OUEST COMMUNE de ST-GEORGES-BUTTAVENT COMPTE-RENDU de la REUNION du CONSEIL MUNICIPAL du MERCREDI 18 Mars 2015 ETAIENT PRESENTS : Gérard BRODIN, Alain MANCEAU,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU 21 Février 2014 Nombre de conseillers en exercice... : 15 Nombre de présents... : 12 Vote par procuration... : 2 Nombre de votants... : 14 Date de convocation

Plus en détail

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00

Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Elections Départementales Dimanche 22 Mars 2015 & Dimanche 29 Mars 2015 Bureau ouvert de 8 heures à 18 h 00 Bulletin n 170 Procédure de vote: Vous ne pouvez pas panacher, les noms des candidats, pas de

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 AVRIL 2014 -------------------- Etaient présents : MMES CONNETABLE, GONNORD, GUIRAUD, PUYGUIRAUD, RAFFAULT, VIEILLY, ZANNIER et Melle WETZ MM. ALLIRAND, ANSART,

Plus en détail

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent

Maître Eventail, Les mains qui fleurissent Contact : Ghislain Foulon shintai@live.fr Tél.: +33 (0)6.82.887.60.36. Comité des Fêtes CRS 53 MARSEI CHICHE Eric 71 AVENUE CLAUDE MONET 13014 MARSEILLE comite.des.fetes.crs53@gmail.com 0664712294 Maître

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 29 Septembre 2014 à 20 H Convocation du 22 Septembre 2014 L'an deux mil quatorze et le vingt-neuf septembre

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES

APPEL À CANDIDATURES APPEL À CANDIDATURES pour 9 locaux à usage de commerces et de services de proximité Rue Saint Blaise Rue du Clos Paris 20 ème Le contenu de l appel à candidatures Contexte et environnement du projet Objet

Plus en détail

Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr

Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr Médiathèque François Mitterrand Place François Mitterrand - 01 46 01 71 30 www.clamart.fr ou http://mediatheque.clamart.fr 2 Vous pouvez bénéficier d un accès autonome aux postes informatiques de l espace

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE. Organisation de la pause méridienne

La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE. Organisation de la pause méridienne La réforme des Rythmes Scolaires : FONTAINE LE COMTE Organisation de la pause méridienne Une réunion a eu lieu en Mairie le 17 octobre 2013 afin de réfléchir à la mise en place de la réforme des rythmes

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE DU VENDREDI 15 NOVEMBRE 2013 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire, P. GOUPIL, R. FOLTETE, B NUYTEN, N. DUPUIS, C. LECHARPENTIER, B. JEAN, L. PARDOEN, DELAUNAY Elodie,

Plus en détail

REUNION du 23 JUILLET 2012

REUNION du 23 JUILLET 2012 REUNION du 23 JUILLET 2012 Le Conseil Municipal s'est réuni le 23 juillet 2012 à 20 h sous la présidence de M. DUCOUT, Maire, en présence de tous les élus. Le procès-verbal de la précédente réunion est

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL D AMFREVILLE Vendredi 19 septembre 2008 PRESENTS : M. X. MADELAINE, Maire ; L.PARDOEN, E.DELAUNAY, R.FOLTETE, C.POUPIN, B.LEDRU, N.DUPUIS, P.GOUPIL, C.LECHARPENTIER, B.NUYTEN

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

Département de l Aisne

Département de l Aisne Département de l Aisne Commune de Montreuil aux Lions COMPTE RENDU DES DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 21 avril 2008 L an deux mil huit, le vingt et un du mois d avril, les membres composant le

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 28 AOUT 2014

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 28 AOUT 2014 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 28 AOUT 2014 Le jeudi 28 août 2014, les membres du Conseil Municipal se sont réunis sous la présidence de M. Mickaël DELAHAYE, Maire. Présents : Mesdames Christelle

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SERCHES DU MERCREDI 30 JUIN 2010

PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SERCHES DU MERCREDI 30 JUIN 2010 PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SERCHES DU MERCREDI 30 JUIN 2010 L an deux mil dix, le trente juin, à 20 heures 30, le Conseil Municipal de la Commune de SERCHES, légalement

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi :

annexe Maison de santé au titre de l exercice 2010. Ce dernier, sur la base des éléments fournis par le programmiste à ce jour, s équilibre ainsi : SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 27 AVRIL 2010 COMPTE-RENDU Sous la présidence de Monsieur Pierre JÉGU, Maire Présents : P. JÉGU, Y. MARTIN, Y. LE GALL, M-P DESPRES, E. MALOEUVRE, O. MONHAROUL, P. HENRY,

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014

COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 COMPTE-RENDU du CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 14 Avril 2014 Etaient présents : PUISSAT L. GAUTHIER M. GOUTTENOIRE M. - TASSAN C. TEINTURIER A. BARAGATTI D. CARRIERE RIGARD-CERISON S. FOURCADE P. THOMAS M.

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Conseil Municipal du 4 novembre 2014

Conseil Municipal du 4 novembre 2014 Conseil Municipal du 4 novembre 2014 L an deux mil quatorze, le quatre novembre, Le Conseil Municipal de la Commune de Cajarc Dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, A la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Construire son été avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Une école de vie La Ville de Reims accompagne avec exigence enfants et jeunes Le but? Permettre à chaque enfant et chaque jeune

Plus en détail

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973

CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 CONSTRUCTEUR DEPUIS 1973 Construire le meilleur, C est avant tout une histoire d hommes Depuis 1973, nous, Maisons Levoye sommes spécialistes de la construction individuelle de standing et de l extension

Plus en détail

13 rue Foch. www.helenis-must.fr

13 rue Foch. www.helenis-must.fr LE SHOWROOM HELENIS MUST, UNE NOUVELLE ADRESSE POUR CONFECTIONNER SUR-MESURE VOTRE APPARTEMENT... LE SHOWROOM HELENIS MUST, 13 rue Foch Montpellier. EN PARTENARIAT AVEC RBC MOBILIER ET SON DESIGN CENTER,

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay

VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay VRAC 21 avril 2007 - Visite au cinéma Casino de Cossonay Un siècle! Par décision du Conseil municipal le 24 février 1896, quelques conseillers communaux de Cossonay fondent, avec le médecin et le pharmacien

Plus en détail

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B LOCAL À LOUER «Quartier du Trapèze Place Jules Guesde BOULOGNE BILLANCOURT Ilot A4 EST B 152, bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 53 53 23 23 Email : contact@devim-commercialisation.com PRÉSENTATION SURFACES

Plus en détail

RELEVE DE CONCLUSION

RELEVE DE CONCLUSION Direction Vie Citoyenne Service Vie Participative CONSEIL DE QUARTIER Tour-Chabot / Gavacherie Du 2 mars 2006 RELEVE DE CONCLUSION PRESENTS : Elus municipaux : Alain BAUDIN, Maire de Niort, Rodolphe CHALLET,

Plus en détail