Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février TVA Conseils, Fribourg et Genève 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information TVA. Quelques points particuliers pour les collectivités publiques. Montreux 15 février 2013. TVA Conseils, Fribourg et Genève 1"

Transcription

1 Information TVA Quelques points particuliers pour les collectivités publiques Montreux 15 février 2013 TVA Conseils, Fribourg et Genève 1

2 TVA Thèmes présentés Nouvelle Loi sur la TVA au Ce qui a changé pour les collectivités publiques Traitement fiscal de la taxe au sac Conséquences pour les communes Prestations fournies au sein de la même collectivité publique Application concrète TVA Conseils, Fribourg et Genève 2

3 Abréviations AFC - TVA = Administration fédérale des contributions, Division principale de la TVA, Berne CA = Chiffre d affaires IP = Impôt préalable LTVA = Loi sur la TVA OTVA = Ordonnance régissant la TVA REDIP = Réduction du droit à la récupération de l impôt préalable TaF = Taux forfaitaires TVA = Taxe sur la valeur ajouté TVA Conseils, Fribourg et Genève 3

4 Nouvelle Loi sur la TVA Assujettissement Durée d application des taux forfaitaires Prestations au sein de la même collectivité publique TVA Conseils, Fribourg et Genève 4

5 Assujettissement (art. 12 LTVA) Principes Les règles s appliquent dès qu un Service d une collectivité publique réalise des recettes imposables à la TVA. Ne doivent pas être prises en considération : Les recettes exclues de TVA Par exemple : tout le domaine de la santé, la formation, la protection de l enfance et de la jeunesse, location et vente immobilière, prestations au sein de la même collectivité publique Les recettes provenant de l exercice de la puissance publique Par exemple : impôts, autorisations diverses (permis de construire, taxe pour chiens, empiètement du domaine public, etc.), amendes Les subventions TVA Conseils, Fribourg et Genève 5

6 Assujettissement Limites (par année) Recettes supérieures à CHF provenant de prestations imposables réalisées avec des tiers autres que des collectivités publiques et Recettes supérieures à CHF provenant de prestations imposables réalisées avec des tiers et d autres collectivités publiques La limite de CHF et plus de CHF est abolie La notion de «prestations analogues» est abolie TVA Conseils, Fribourg et Genève 6

7 Assujettissement Limites (par année) Exemple 1 La Commune A. fournit des prestations de déneigement à : Son propre réseau de routes La Commune B. pour CHF Des particuliers (déneigement de routes et places privées) pour CHF La Commune A. n est pas assujettie à la TVA Elle ne réalise pas de recettes avec des tiers pour plus de CHF TVA Conseils, Fribourg et Genève 7

8 Assujettissement Limites (par année) Exemple 2 La Commune A. fournit des prestations de déneigement à : Son propre réseau de routes La Commune B. pour CHF Des particuliers (déneigement de routes et places privées) pour CHF La Commune A. est assujettie à la TVA Elle réalise des recettes pour plus de CHF à des tiers et pour plus de CHF en tout Elle doit imposer toutes les recettes de ce Service, soit CHF TVA Conseils, Fribourg et Genève 8

9 Assujettissement Cas extrême! Le Service cantonal de l entretien des routes fournit des prestations A sa propre collectivité publique A l OFROU pour l entretien des autoroutes pour CHF A des tiers pour CHF Devient assujetti à la TVA car plus de CHF à des tiers. Doit déclarer : Les prestations à l OFROU Les prestations à des tiers Sans prestations à des tiers ou si prestations à des tiers pour moins de CHF , pas d obligation TVA TVA Conseils, Fribourg et Genève 9

10 TVA Conseils, Fribourg et Genève 10

11 Assujettissement Incidence du changement des limites Le Service de l eau (vente d eau et taxe de raccordement) de la Commune A. n était pas assujettie à la TVA 2008 CHF % TVA due CHF CHF % TVA due CHF Moins de CHF et moins de CHF de TVA Dès 2010 le Service de l eau doit s assujettir à la TVA car la limite de CHF est dépassée TVA Conseils, Fribourg et Genève 11

12 Méthodes pour les décomptes TVA (art. 37 LTVA) Durée d application Méthode effective 10 ans d application Imposition des recettes soumises Déduction de l impôt préalable Correction de la déduction de l impôt préalable si le service est déficitaire ou bénéficie de subventions Méthode attribuée d office Méthode des taux forfaitaires (TaF) 3 ans d application Imposition des recettes soumises selon le taux attribué Livraison d eau TaF de 0.1 % Epuration, déchets TaF de 2.9 % Livraison d énergie (électricité, gaz, chaleur) TaF de 2.9 % TVA Conseils, Fribourg et Genève 12

13 Méthodes pour les décomptes TVA Changement d une méthode à l autre La période d application débute Au 1 er janvier 2010 Au début de l assujettissement si après le 1 er janvier 2010 Changement possible pour les assujettis Méthode effective à méthode des TaF = Méthode des TaF à méthode effective = Changement possible sans délai en cas de : Relèvement des taux de base de la TVA Modifications du TaF pour le secteur concerné TVA Conseils, Fribourg et Genève 13

14 Méthodes pour les décomptes TVA Changement d une méthode à l autre Démarches à effectuer auprès de l AFC dans un délai de 60 jours après la fin de l année civile Passage de la méthode effective à la méthode des TaF = remplir la déclaration d adhésion au TaF Passage de la méthode des TaF à la méthode effective = simple courrier à l AFC Conséquences économiques : aucune! Pas de TVA à récupérer lors du passage à la méthode effective. Pas de TVA à payer lors du passage à la méthode des TaF TVA Conseils, Fribourg et Genève 14

15 Méthodes pour les décomptes TVA Opportunité pour un changement d une méthode! Situation : La Commune A. applique depuis le la méthode des TaF pour son réseau de distribution d eau Recettes de CHF TVA due à 0.1 % = CHF 300. Elle planifie pour les années 2014 à 2016, l équipement de nouvelles zones d habitation pour un investissement total de CHF (CHF de TVA) Les recettes passeront à CHF au terme des investissements TVA Conseils, Fribourg et Genève 15

16 Méthodes pour les décomptes TVA Opportunité pour un changement d une méthode! Commune A. Conséquences TVA en cas de passage de la méthode des TaF à la méthode effective La TVA due sur les recettes à 2.5 % CHF à 2.5 % CHF Au lieu de CHF à 0.1 % 500 Différence par année (à payer en plus) TVA à récupérer sur investissements CHF Après 10 ans d application de la méthode effective, la Commune A. peut revenir à la méthode des TaF Même avant en cas de relèvement des taux de base de la TVA! TVA Conseils, Fribourg et Genève 16

17 Prestations fournies au sein d une même collectivité publique (art. 21, al. 2, ch. 28 LTVA) Depuis le 1 er janvier 2010, les prestations au sein d une même collectivité publique ne doivent plus être déclarées à la TVA Ces sont des recettes exclues de TVA Les règles relatives à l imposition de telles recettes en fonction des anciens critères (à imposer si plus de 50 % de recettes analogues à des tiers autres que des collectivités publiques) n existent plus Thème présenté en détail! TVA Conseils, Fribourg et Genève 17

18 Taxe au sac Principes pour la vente Conséquences pour l assujettissement Dispositions à prendre TVA Conseils, Fribourg et Genève 18

19 Taxe au sac Principes pour la vente Les sacs sont vendus par le secteur de la distribution. Il s agit d une vente imposable à la TVA Les communes peuvent acheter des sacs directement auprès de la Société qui les produit (PetroplastVinora AG) L achat par les Communes est frappé par la TVA La vente par les Communes est également imposable si le Service concerné est assujetti à la TVA en raison du dépassement de la limite de CHF TVA Conseils, Fribourg et Genève 19

20 Répartition du produit de la taxe au sac Exemple pour un sac de 35 lit. CHF 2.00 Le producteur de sac facture CHF 1.92 au revendeur Le revendeur peut récupérer la TVA facturée par le producteur soit 14.2 cts. Le revendeur de sac facture CHF 2.00 au consommateur Le revendeur doit payer la TVA sur la vente du sac au consommateur soit 14.8 ct de TVA Dans le concept vaudois les communes ne sont pas revendeurs de sacs. Elles en font l acquisition au prix normal TVA Conseils, Fribourg et Genève 20

21 Répartition du produit de la taxe au sac Le 80 % du produit de la taxe au sac est versé dans un pot commun, soit CHF 1.60 pour un sac de 35 lit. à CHF 2.00 Le pot commun est redistribué aux communes en fonction du tonnage de leur déchets. Ces montants sont soumis à la TVA pour les communes Les communes utilisent les fonds pour la collecte et l incinération des déchets Ces prestations sont facturées avec la TVA par les entreprises chargées de la récupération et de l incinération GEDREL, VALORSA, SADEC et STRID, etc (STRID possède ses propres sacs taxés) TVA Conseils, Fribourg et Genève 21

22 Taxe au sac Conséquences TVA pour les communes Les recettes suivantes sont imposables à la TVA pour le service «Ordures ménagères et décharge» / Compte 45 Taxes forfaitaires Participation d autres communes aux charges de la déchetterie Distribution par le pot commun Participation de tiers Etc. Si le service est déjà assujetti à la TVA, il doit imposer les recettes provenant de la distribution du pot commun. TVA Conseils, Fribourg et Genève 22

23 Taxe au sac Conséquences TVA pour les communes Si le service n est pas assujetti à la TVA, il doit examiner les conséquences du système de répartition du pot commun Avec la répartition du pot commun, le Service ne dépasse toujours pas la limite de CHF par année = pas d obligation en matière de TVA Avec la répartition du pot commun le Service dépasse la limite de CHF par année = doit s assujettir à la TVA au 1 er janvier de l année qui suit celle où la limite de CHF a été dépassée TVA Conseils, Fribourg et Genève 23

24 Taxe au sac Conséquences TVA pour les communes Exemple avec dépassement de la limite de CHF : La commune de A. a réalisé CHF de recettes imposables en 2011 et 2012 pour le service ordures ménagères et décharge. Le service n est pas assujetti à la TVA Depuis le , les recettes de ce service augmentent de CHF en raison de la distribution par le pot commun La limite de CHF est dépassée pour la première fois en 2013 (CHF ) La Commune de A. doit s assujettir à la TVA dès le TVA Conseils, Fribourg et Genève 24

25 Taxe au sac Assujettissement à la TVA Quelle méthode de décompte faut-il appliquer? Situation A. Le service est déjà assujetti à la TVA, depuis le , pour les «Ordures ménagères et décharge» avec la méthode effective Il doit conserver cette méthode jusqu au Situation B. Le service est déjà assujetti à la TVA, depuis le , pour les «Ordures ménagères et décharge» avec la méthode des TaF Il peut conserver cette méthode ou la changer au (délai au pour faire le changement) ou au TVA Conseils, Fribourg et Genève 25

26 Taxe au sac Quel méthode de décompte? Situation C. Le service devient assujetti à la TVA pour les «Ordures ménagères et décharge» Il peut choisir la méthode de décompte Méthode effective = aucune démarche n est nécessaire Méthode des TaF = demande d autorisation à l AFC au plus tard 60 jours après la réception du numéro de TVA TVA Conseils, Fribourg et Genève 26

27 Taxe au sac Quel méthode de décompte choisir? Chaque commune doit faire elle-même une analyse pour déterminer la méthode la plus intéressante Méthode effective : imposer les recettes à 8.0 % et récupérer la TVA sur les dépenses Méthode des TaF : imposer les recettes à 2.9 % Attention : les recettes pour la récupération de verre peuvent être exclues TVA Exemple : la Société VetroSwiss agit au nom et par ordre de l Office fédéral de l environnement. Le montant reçu est considéré comme une subvention non soumise à la TVA TVA Conseils, Fribourg et Genève 27

28 Taxe au sac Quel méthode de décompte choisir? Un exemple La Commune de A. présente la situation suivante pour son Service des ordures ménagères et décharge Recettes de CHF (y compris CHF de TVA) Charges avec TVA pour CHF (dont CHF de TVA (frais pour collecte des déchets et incinération, frais d entretien de la déchetterie, etc.) Avec la méthode effective TVA due CHF % CHF Impôt préalable TVA due CHF Avec la méthode forfaitaire TVA due CHF % CHF TVA Conseils, Fribourg et Genève 28

29 Prestations au sein de la même collectivité publique Notions Exemples Conséquences TVA Conseils, Fribourg et Genève 29

30 Notions de même collectivité publique Art. 38 de l OTVA Les prestations au sein d une même collectivité publique sont des prestations fournies entre les unités organisationnelles d une commune, d un canton ou de la Confédération (art. 38 de l OTVA) Exemple : le service de l épuration de la Commune de A. est assujetti à la TVA. Il fournit des prestations d épuration à l Administration générale, au Service des écoles ainsi qu au Service de l aménagement Ces prestations sont exclues de TVA Le service de l épuration peut toutefois imposer volontairement les prestations en question TVA Conseils, Fribourg et Genève 30

31 Notion de même collectivité publique Art. 38 de l OTVA Sont réputés unités organisationnelles d une commune, d un canton ou de la Confédération : leurs services et leurs regroupements leurs établissements n ayant pas de personnalité juridique propre et leurs fondations n ayant pas de personnalité juridique propre les établissements ayant une personnalité juridique propre qui appartiennent exclusivement à ces collectivités publiques les personnes morales de droit privé appartenant exclusivement à ces collectivités publiques TVA Conseils, Fribourg et Genève 31

32 Notion de «même» collectivité publique Art. 38 de l OTVA - Exemple La commune de A. détient le 100 % du capital-actions de la SA qui gère l Auberge communale Toutes les prestations imposables fournies par tous les services assujettis de la commune de A. à cette SA sont exclues de TVA Si la commune de A. ne détient pas la totalité du capital-actions de cette SA Toutes les prestations fournies par tous les services assujettis de la Commune de A. sont imposables à la TVA TVA Conseils, Fribourg et Genève 32

33 Assujettissement Notion de «même» collectivité publique Commune de A. Déchets Vins Eau Epuration 100 % 50 % 100 % EMS Centre sportif SA Association communes A. et B. 100 % 90 % Piscine SA Patinoire SA TVA Conseils, Fribourg et Genève 33

34 Prestations au sein de la même collectivité publique Conséquences lors de la réalisation de recettes exclues Différents cas de figure peuvent se présenter si des recettes exclues sont réalisées par un service Situation A Le service prestataire applique la méthode des TaF Le service bénéficiaire applique la méthode des TaF Aucune conséquence pour des recettes exclues de TVA! Il serait totalement inopportun de facturer une TVA non due à un service qui ne peut pas la récupérer puisqu il applique la méthode des TaF TVA Conseils, Fribourg et Genève 34

35 Prestations au sein de la même collectivité publique Conséquences lors de la réalisation de recettes exclues Situation B Le service prestataire applique la méthode des TaF Le service bénéficiaire n est pas contribuable TVA Aucune conséquence pour des recettes exclues de TVA! Il serait totalement inopportun de facturer une TVA non due à un service qui ne peut pas la récupérer puisqu il n est pas assujetti à la TVA Situation C Le service prestataire applique la méthode des TaF Le service bénéficiaire applique la méthode effective Aucune conséquence pour des recettes exclues de TVA! Cependant si la TVA était facturée par le service prestataire au service bénéficiaire celui-ci pourrait la récupérer selon son propre droit TVA Conseils, Fribourg et Genève 35

36 Prestations au sein de la même collectivité publique Conséquences lors de la réalisation de recettes exclues Situation D Le service prestataire applique la méthode effective Le service bénéficiaire n est pas contribuable TVA ou applique la méthode des TaF La réalisation de recettes exclues de TVA va réduire le droit à la récupération de l impôt préalable du service prestataire Par simplification, le service prestataire peut imposer volontairement ses prestations (option d imposition) et conserver ainsi son droit à la récupération de l impôt préalable La TVA due sur les prestations est en principe toujours plus importante que la réduction du droit à la récupération de l impôt préalable. Cette simplification a donc un coût! TVA Conseils, Fribourg et Genève 36

37 Documentation Les documents suivants sont importants pour les collectivités publiques Toutes les publications peuvent être téléchargées ou commandées sur le site Internet de l AFC TVA * Loi sur la TVA Ordonnance régissant la TVA Info TVA 04 Objet de l impôt Info TVA 09 Déduction de l impôt préalable et correction de la déduction de l impôt préalable Info TVA 12 Taux de la dette fiscale nette Info TVA 13 Taux forfaitaires Info TVA 14 Acquisitions de prestations Info TVA 19 concernant le secteur Collectivités publiques * TVA Conseils, Fribourg et Genève 37

38 Merci pour votre attention TVA Conseils Stéphane Gmünder Bd de Pérolles 6 CP 247 Cours de Rive Fribourg 1204 Genève Réserve : les informations contenues dans la présente présentation se rapportent aux informations et pratiques connues à ce jour ( ) publiées ou non par l AFC. Demeurent réservés les changements de pratique ou les interprétations divergentes qui pourraient figurer dans les futures publications de l AFC. TVA Conseils, Fribourg et Genève 38

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010

Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 INDIRECT TAX SERVICES TVA: focus sur quelques évolutions concernant les PME et les start-up Service de la promotion économique Genève : Petit déjeuner du 28 mai 2010 Patrick Conrady Associé Thèmes choisis

Plus en détail

Administration fédérale des contributions AFC

Administration fédérale des contributions AFC Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 07 Option pour l imposition des prestations exclues du champ de l impôt en relation avec des immeubles Département fédéral des finances DFF

Plus en détail

Impôt sur les acquisitions

Impôt sur les acquisitions Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 14 Impôt sur les acquisitions Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication,

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015

Petit déjeuner des PME et start-ups. Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable. Katharina Blattner 27 novembre 2015 Petit déjeuner des PME et start-ups Bases de l assujettissement et déduction de l impôt préalable Katharina Blattner 27 novembre 2015 Sommaire SUJET 3 types d assujettissement pour sociétés suisses 3 Assujettissement

Plus en détail

Collectivités publiques

Collectivités publiques Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 19 concernant le secteur Collectivités publiques Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

Taxe sur la valeur ajoutée

Taxe sur la valeur ajoutée Taxe sur la valeur ajoutée Introduction La taxe sur la valeur ajoutée est une des questions incontournables pour une entreprise, qu elle soit starter ou déjà bien établie. La TVA concerne chaque opération

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA NUMÉRO 1, OCTOBRE 2010 WWW.BDO.CH LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA Éditorial Aperçu des taux légaux de l impôt Les taux de la TVA seront relevés au 1er janvier 2011. Le tableau ci-dessous indique l évolution

Plus en détail

Imposition à la source des artistes

Imposition à la source des artistes 1 Imposition à la source des artistes Notice explicative Table des matières 2 Introduction... 3 Personnes assujetties... 3 Prestations imposables... 4 Calcul de l impôt... 5 Détermination du revenu brut...

Plus en détail

LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE

LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE LA TVA, TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE Qu'est-ce que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA)? La Confédération perçoit, à chaque stade du processus de production et de distribution, un impôt général sur la consommation

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA

LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA NUMÉRO 2, OCTOBRE 2010 WWW.BDO.CH LETTRE D INFORMATION SUR LA TVA PLUS DE VALEUR POUR LES ORGANISATIONS À BUT LUCRATIF? Assujettissement à l impôt Même sous la nouvelle LTVA, la limite de chiffre d affaires

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 07 concernant le secteur Electricité et gaz naturel amenés dans des conduites Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 3 A-1-04 N 117 du 23 JUILLET 2004 TVA. CHAMP D APPLICATION. TAUX. SYSTEMES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. RACCORDEMENT AUX SYSTEMES D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2

THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 Unité 2 Thème 2 Unité 2 COURS Thème 2 THÈME 2... 2 Comprendre et gérer la vente de biens ou de services - Approfondissement 2 SÉQUENCE 1... 3 Les opérations de vente complexes et leur comptabilisation...

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi

Plus en détail

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Administration fédérale des contributions AFC Jean-Luc Boschung 1 Sommaire Principaux changements

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 20 juillet 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi fédérale

Plus en détail

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013

Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Revenus fonciers : comment déclarer votre feuille d imposition en 2013 Vous devez remplir la déclaration N 2044 en plus de votre déclaration sur le revenu si : - Vos revenus fonciers bruts perçus en 2012

Plus en détail

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client

Vous êtes concerné par les. Nouvelles dispositions TVA 2015 1. Vous êtes fournisseur. Vous êtes client Vous êtes concerné par les nouvelles dispositions TVA 2015 A - Introduction Au 1er janvier 2015, de nouvelles dispositions légales entrent en vigueur concernant la prise en charge de la TVA. Ainsi, le

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 06 Nouveau droit comptable; comptabilité simplifiée et limitée dans le cadre de la TVA Département fédéral des finances DFF Administration

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com

Comptabilité, TVA. Nouvelle réglementation et gestion du risque. www.vat-solutions.com Comptabilité, TVA Nouvelle réglementation et gestion du risque www.vat-solutions.com Gestion du risque en matière de TVA Le risque est l effet de l incertitude sur les objectifs* Les risques en matière

Plus en détail

Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Novembre 2009

Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Novembre 2009 Conséquences pratiques de la nouvelle loi sur la TVA Présentation de la nouvelle loi sur la taxe sur la valeur ajoutée Court aperçu sur les changements essentiels de la nouvelle loi sur la TVA Assujettissement

Plus en détail

Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS

Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS SEMINAIRE FIDag Séminaire du 30 novembre 2010 BIENVENUE à TOUS 1 SEMINAIRE FIDAG SUR LA TVA 2 HISTORIQUE 1995 2001 2010 2011 OTVA remplacement IChA par TVA LTVA Introduction de la Loi + OLTVA nltva Introduction

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 25 concernant le secteur Recherche et développement Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans

Plus en détail

17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat

17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat 17 janvier 2012 Groupe Mutuel, Martigny Jean-Pierre Lonfat Dispositions générales Art. 8 Lieu de la prestation de services Règle générale Avant (art. 14) Lieu du prestataire Nouvelle loi (art. 8, alinéa

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GENERALES

I. DISPOSITIONS GENERALES EAU 1. Estavayer-le-Lac, le 15 décembre 2011 REGLEMENT RELATIF A L EVACUATION ET A L EPURATION DES EAUX **************************************************** Le Conseil général vu : - la loi du 22 mai 1974

Plus en détail

Modification et précision de l Info TVA 04 concernant le secteur Industrie du bâtiment

Modification et précision de l Info TVA 04 concernant le secteur Industrie du bâtiment Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 05 Modification et précision de l Info TVA 04 concernant le secteur Industrie du bâtiment Département fédéral des finances DFF Administration

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

Avocats et notaires. Schweizerisch e Eidgenossenschaft C onfédératio n suisse C onfederazion e Svizzera C onfederaziu n svizra

Avocats et notaires. Schweizerisch e Eidgenossenschaft C onfédératio n suisse C onfederazion e Svizzera C onfederaziu n svizra 610.540.17 Brochure n 17 Avocats et notaires Valable à partir du 1 er janvier 2008 Les informations contenues dans cette publication sont à considérer comme un complément aux Instructions sur la TVA. Schweizerisch

Plus en détail

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009

Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick. Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC), Frick Comptes annuels 2009 Fondation Rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Page 1 Compte d exploitation Notes 24.2. -31.12.2009

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

Chapitre 3. Les achats de biens et de services

Chapitre 3. Les achats de biens et de services Chapitre 3 de biens et de services de biens de services Les réductions sur achats de biens et de services, nécessaires à l exploitation, s enregistrent sur la base des pièces justificatives (factures).

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 08 Parts privées Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires Dans cette publication, les notions pouvant

Plus en détail

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME

TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME TVA : LES LIVRAISONS A SOI-MEME 14/10/2011 Lorsqu une entreprise décide de réaliser un investissement dans un nouveau bien destiné à l exploitation, il peut arriver que ce bien soit fabriqué grâce aux

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA 10 concernant le secteur Entreprises de transports publics et de transports touristiques Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20)

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) I. Définition des entreprises totalement exportatrices (art 10) : L article 10 du code d incitation aux investissements a défini les entreprises

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE. Corrigé. Deuxième session. Enseignants responsables :

UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE. Corrigé. Deuxième session. Enseignants responsables : UNIVERSITÉ DE SFAX ÉCOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE Matière : Fiscalité II Corrigé Auditoire : 3 ème année Sciences Comptables Année universitaire 1999/2000 Deuxième session Enseignants responsables : Madame

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Département fiscal 2003 KPMG

Département fiscal 2003 KPMG Optimisation fiscale de votre implantation Alfred Girod - Expert fiscal diplômé KPMG Genève Thèmes Le système fiscal Suisse Les principaux impôts sur les sociétés Les taux d impôts Les taux effectifs

Plus en détail

Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP)

Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues. Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Indication des prix et publicité: les services bancaires et analogues Ordonnance du 11 décembre 1978 sur l indication des prix (OIP) Feuille d information du 1 er janvier 2006 1. Base juridique et but

Plus en détail

Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés)

Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés) Série n 3 Taxe sur la valeur ajoutée (Énoncés) Exercice n 1 Déterminer la récupérable sur les opérations suivantes réalisées par un industriel totalement assujetti au cours du mois de janvier N : 1) Payé

Plus en détail

Comment définir une bonne politique de prévoyance professionnelle?

Comment définir une bonne politique de prévoyance professionnelle? Comment définir une bonne politique de prévoyance professionnelle? Florian Magnollay, Partner Expert-comptable diplômé Expert en finance et en controlling Responsable du marché Assurances Suisse Romande

Plus en détail

Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt

Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt - - 6.00 Ordonnance d application de la loi fédérale sur l impôt anticipé et de l ordonnance fédérale relative à l imputation forfaitaire d impôt du 6 novembre 00 Le Conseil d Etat du Canton du Valais

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale du Le Conseil fédéral suisse, Vu l art., al., de la loi fédérale du 6 octobre 006 sur la politique régionale,

Plus en détail

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?

CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION? Les taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Désormais il existera trois taux différents : 5.5% (maintien) 10% (anciennement 7%)

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations

Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle. Édition 2013 Conseils et informations Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Édition 2013 Conseils et informations 2 Encouragement à la propriété du logement et prévoyance professionnelle Informations générales

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle extra-obligatoire Edition décembre 2009 2 Règlement Sommaire

Plus en détail

RAPPEL DE COURS. La TVA, principes et champ d application. 1. Champ d application de la TVA. 2. Schéma de principe. 3. Les opérations imposables

RAPPEL DE COURS. La TVA, principes et champ d application. 1. Champ d application de la TVA. 2. Schéma de principe. 3. Les opérations imposables La TVA, principes et champ d application RAPPEL DE COURS. Champ d application de la TVA Il est constitué par l ensemble des opérations économiques, c est-à-dire toutes les activités de producteur, de commerçant

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN

MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN MIEUX ORGANISER VOTRE COMPTABILITE POUR REALISER UN BILAN RAPPEL DES FONDAMENTAUX ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE Email : caecp_sarl@orange.fr FONDAMENTAUX La loi du 1 er juillet 1901 n impose

Plus en détail

Règlement des remboursements de frais

Règlement des remboursements de frais Règlement des remboursements de frais de la commune de. pour les collaborateurs et employés communaux La forme masculine est utilisée uniquement dans le but d'alléger le texte et désigne aussi bien les

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries EXTRAITS DU N 45 NOVEMBRE 2010 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries Des

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

La nouvelle loi sur la TVA Généralités, pourquoi, comment?

La nouvelle loi sur la TVA Généralités, pourquoi, comment? La nouvelle loi sur la TVA Généralités, pourquoi, comment? Les petits déjeunersd des PME et des start-up Intervenant Alexandre Sadik Expert fiscal diplômé Associé Tax & Legal Services Responsable du Conseil

Plus en détail

La création d entreprise en Suisse

La création d entreprise en Suisse La création d entreprise en Suisse Sommaire 1. Entreprise individuelle (EI) 2. Succursale d une entreprise étrangère 3. Société à responsabilité limitée (Sàrl) 4. Société anonyme (SA) 5. TVA : Réaliser

Plus en détail

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document.

Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. Disclaimer - Les auteurs déclinent toute responsabilité pour les informations fournies en relation avec le présent document. 21.12.2012 1 Termes et abréviations... 3 2 Réglementation concernant les nouveaux

Plus en détail

Assemblée Générale. Vendredi 10 octobre 2014

Assemblée Générale. Vendredi 10 octobre 2014 Assemblée Générale Vendredi 10 octobre 2014 La réforme de l aide fiscale à l investissement Outre Mer I La «défiscalisation» industrielle conservée II Un nouveau crédit d impôt III Encore quelques zones

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Les modifications des prix et prestations de services demeurent réservées à tout moment. Vous

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL)

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) I. GÉNÉRALITES Lorsqu elle est soumise au régime du réel normal (1), l entreprise doit calculer, chaque mois, le montant de la TVA due à l état. Celle-ci

Plus en détail

Capi 23. Garanties complémentaires En option:

Capi 23. Garanties complémentaires En option: Capi 23 Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21 Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat, le contrat garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire,

Plus en détail

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL

COURS DE FISCALITÉ DES AFFAIRES 3ème ANNÉE (LICENCE) Année 2011 / 2012 UNIVERSITÉ GASTON BERGER SÉNÉGAL LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE LE RÉGIME GÉNÉRAL DU MÉCANISME DE DÉDUCTION Section 1 : Généralités sur le droit à déduction I L objet et la portée du droit de déduction D après un des principes fondamentaux

Plus en détail

Taux forfaitaires. Info TVA 13. Janvier 2011 www.estv.admin.ch. Valable à partir du 1 er janvier 2011

Taux forfaitaires. Info TVA 13. Janvier 2011 www.estv.admin.ch. Valable à partir du 1 er janvier 2011 Janvier 2011 www.estv.admin.ch Info TVA 13 Taux forfaitaires Valable à partir du 1 er janvier 2011 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Remarques préliminaires

Plus en détail

DFF Documentation de base

DFF Documentation de base 15 février 2006 Exemples des changements de pratique en vigueur depuis le 01.01.2005 et le 01.07.2005 dans le cadre de la TVA 1.1. Facturation / adresse Afin que les clients puissent demander la déduction

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

725.111.31 Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé

725.111.31 Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé du 4 décembre 2007 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Département fédéral de

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Nouvelles mesures fiscales

Nouvelles mesures fiscales Nouvelles mesures fiscales Le 21 décembre 2012, le Parlement luxembourgeois a adopté une loi (la «Loi») contenant de nouvelles mesures fiscales applicables aux personnes physiques et aux sociétés à compter

Plus en détail

Département des institutions et de la sécurité. Service des communes et du logement

Département des institutions et de la sécurité. Service des communes et du logement Département des institutions et de la sécurité Service des communes et du logement Division finances communales Commune de FERREYRES Résumé des comptes Année 2014 Cette formule doit parvenir au Département,

Plus en détail

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e...

G 2 05.01 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... G 05.0 - Règlement d exécution de la loi d application des dispositions fédérales e... http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_g_05p0.html Page of 6 4.07.00 Règlement d exécution de la loi d application

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965

Code des taxes assimilées aux impôts sur les revenus 23 novembre 1965 SOMMAIRE I. LÉGISLATION SPECIALE Loi modifiant le régime des sociétés en matière d impôts sur les revenus et instituant un système de décision anticipée en matière fiscale 24 décembre 2002 Arrêté royal

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux

Informations sur les demandes de paiement. Principes généraux Informations sur les demandes de paiement Principes généraux Conditions préalables Le porteur de projet et ses partenaires co-financeurs préfinancent le projet. Le versement de la subvention communautaire

Plus en détail

TVA en bref et info TVA concernant la transition

TVA en bref et info TVA concernant la transition Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la transition 01 TVA en bref et info TVA concernant la transition (sans prise en compte du relèvement des taux d impôt au 1.1.2011) Département fédéral

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Question 1 : Il s agit de la réalisation simultanée de deux projets, l un de renouvellement et l autre

Plus en détail

Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile

Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile Loi de Finance 2010: Nouveautés en Fiscalité Automobile Introduction Présentation des évolution de la loi de finance 2010 impactant la location longue durée: Suppression de la taxe professionnelle (art.

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch

Placements. Tarifs et conditions. www.bcn.ch Placements Tarifs et conditions www.bcn.ch Achats et ventes de titres COURTAGE La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN

LA MICRO-ENTREPRISE. Les éléments clés. 19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN LA MICRO-ENTREPRISE Les éléments clés INTERVENANT Stéphane HERVE CMAR BN SOMMAIRE Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration Les principes du régime de la micro-entreprise Les principes

Plus en détail

Remplacée. basées sur le web

Remplacée. basées sur le web Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 04 Précisions relatives à l Info TVA 02 Assujettissement en relation avec la définition de l activité entrepreneuriale Département fédéral

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

TVA Luxembourg GUIDE PRATIQUE 2014. Benoît Vanderstichelen Associé Deloitte. Et avec la collaboration de Bruno Gasparotto Arendt & Medernach

TVA Luxembourg GUIDE PRATIQUE 2014. Benoît Vanderstichelen Associé Deloitte. Et avec la collaboration de Bruno Gasparotto Arendt & Medernach TVA Luxembourg GUIDE PRATIQUE 2014 Benoît Vanderstichelen Associé Deloitte Et avec la collaboration de Bruno Gasparotto Arendt & Medernach Principes généraux Les règles de localisation des services à partir

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 2044 spéciale N 10335 17 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Quel régime pour mon entreprise? Micro-social et réél simplifié

Quel régime pour mon entreprise? Micro-social et réél simplifié Jeudi 6 novembre 2014 Quel régime pour mon entreprise? Micro-social et réél simplifié organisé par avec le soutien de Lucile BERTHAULT-CLAVIER organisé par avec le soutien de La première question Avant

Plus en détail

Aide sportive - Promotion des athlètes Mémento sur l imposition des sportifs professionnels

Aide sportive - Promotion des athlètes Mémento sur l imposition des sportifs professionnels Aide sportive - Promotion des athlètes Mémento sur l imposition des sportifs professionnels 1. Remarques préliminaires 1.1 Champ d application Les explications suivantes portant sur le traitement des revenus

Plus en détail

Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE)

Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE) Directives sur la redistribution aux entreprises du produit de la taxe sur le CO 2 par les caisses de compensation (DRE) Valables à partir du 1 er janvier 2009 318.106.06 f DRE 2.09 Table des matières

Plus en détail