Analyse microéconomique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse microéconomique"

Transcription

1 Analyse microéconomique

2

3

4

5

6 Manuels Perloff J., Microeconomics, 4th Edition Varian H., Introduction à la microéconomie Pindyck R. & Rubinfeld D., Microeconomics Mattei A., Manuel de microéconomie (bureau des polycopiés, dès lundi, 35 Fr) Mattei A., Microéconomie expérimentale Mattei A., Estimation de fonctions de demande désagrégées pour la Suisse

7

8 4.90

9 2004

10

11

12 But de l activité économique Satisfaire les besoins des consommateurs. On produit les biens et les services que les consommateurs demandent. Primauté de la consommation sur la production. On produit pour pouvoir consommer. Galbraith: on consomme pour pouvoir produire. Par l intermédiaire de la publicité, les entreprises créent des besoins chez les consommateurs afin que ceuxci achètent les produits qu elles ont fabriqué. Il faut que les consommateurs achètent des voitures pour pouvoir occuper les ouvriers qui travaillent dans les usines.

13 Auteurs marxistes: la production permet à l individu de s épanouir. L individu se réalise dans son travail. Exemple: les artisans qui sont fiers du travail accompli. Bibliographie sommaire: Galbraith John, L ère de l opulence Packard Vance, La persuasion clandestine Brooks John, The Fate of the Edsel and other Business Adventures

14 Microéconomie Héritière de la théorie des prix. Etude de l activité spécifique des différents agents (consommateurs, producteurs, vendeurs, etc.). Analyse de l équilibre des agents. Etude de l allocation des biens rares. Hypothèse de base: comportement optimisant.

15 Macroéconomie Autrefois: théorie des fluctuations économiques. Depuis Keynes, la macroéconomie étudie les relations entre les agrégats (consommation nationale, revenu national, etc.). Analyse des problèmes de déséquilibre (ex.: chômage). Aujourd hui la frontière est floue. Conclusion: la macroéconomie est la matière traitée dans les cours de macroéconomie

16 Chapitre I Le consommateur

17 Comment expliquer l achat de biens et services Economistes: l achat dépend des préférences des consommateurs et du prix des biens. Autres raisons invoquées: Bulletin du Crédit Suisse 1/02: Le conseiller doit en tout cas avoir des manières et une présentation irréprochables. Quand on sait que 71% des clients achètent un produit parce que le vendeur leur est sympathique, qu il les respecte et leur inspire confiance, on saisit l importance de ce genre de «petits détails».

18 Nestlé, Rapport de gestion 2003: Les acquisitions réalisées dans des secteurs tels que l eau et les glaces, où une large part des ventes relève de décisions d achat impulsives, constituent nos efforts les plus visibles dans ce domaine.

19

20 Préférences et contrainte Préférences: valeurs subjectives représentées par une fonction d utilité: u=f(q 1,q 2 ) où q 1 et q 2 sont les quantités consommées de deux biens. Contrainte budgétaire: le consommateur dispose d un certain revenu consacré à l achat des biens: R=p 1 q 1 + p 2 q 2 où p 1 et p 2 sont les prix. Les prix sont fixes.

21 pente: -p 1 /p 2 q 2 = R/p 2 p 1 /p 2 q 1

22 p 1 = 3

23 p 2 = 4

24 p 1 = 3 ; p 2 = 2

25 R = 18

26 x 4/3 p 1 =2 2 /3 ; p 2 = 4 réel

27

28 4 2 /3 3 1 /3 p 1 =3 Si q 1 5, p 1 = 2 5 x /3 x 3 = 3 1 /3 x /3 x 3 = 24

29

30 46/4=

31

32

33 200: (200-60)/20 = 7 T (9 L), 20 q : (300-60)/20 = 12 T (4 L), q=(300-40)/10 = 26 ; T=16 y=320+60=380, taxe 40 sur sur 80=104, net 276 q=27.6

34 Utilité concave: u=log(x)+log(y) u y x

35 Utilité quasi-concave: u=x 2 y 2

36 Courbes de niveau

37 Isobares

38

39 u=4 u=2 u=1

40

41

42

43

44 Utilité convexe: u= x 2 + y 2

45

46 Satiété avec une coupe Danemark glace indésirable glace satiété chocolat Cas normal chocolat indésirable

47

48

49

50

51 Le modèle du consommateur Les préférences sont exprimées par une fonction d utilité: u=f(q 1,q 2 ) u L utilité marginale est peut-être décroissante (première loi de Gossen) q 1 Le taux marginal de substitution est normalement décroissant (courbe d indifférence convexe) u q1 TMS = u q 2

52 Equilibre du consommateur Le consommateur est en équilibre lorsque le dernier franc dépensé pour l achat des différents biens lui procure la même satisfaction (deuxième loi de Gossen). En d autres termes, le consommateur maximise l utilité sous la contrainte budgétaire. Le taux marginal de substitution sera égal au rapport des prix.

53

54

55 Lagrange: q 1 =-1 2 /3, q 2 =16.25 q 1 = 0, q 2 = 15

56

57 Lagrange: q 1 = 3.69 ; q 2 = 5.54

58

59 q 2? Complexes préférés à A (plus de q 1 et de q 2 ) A Paniers pas préférés à A (achat possible mais A choisi)? q 1

60

61

62

63

64 violation de l axiome faible si q 2 est dans cette région

65

66

67

68 Données mensuelles sur 188 groupes de biens

69

70

71 Quelques expériences 8 biens, 20 périodes, revenu Frs Pouvoir du test: 99.4% 1) 100 étudiants, feuille EXCEL pour réponses Résultat: 44% incohérents 2) 313 consommateurs, questionnaire Individus incohérents 31.3% Conclusion: le comportement individuel de nombreux consommateurs n est pas conforme à la théorie. Par contre, le consommateur moyen ou représentatif est cohérent.

72 La demande La demande du consommateur dépend de son revenu et du prix de tous les biens: tous les biens sont en compétition pour s approprier le revenu du consommateur. Propriété: Pas d illusion monétaire. Si le revenu et tous les prix doublent, la demande ne change pas. Fonction homogène de degré 0. Exemple: le le franc français a été remplacé par l euro. En France, tous les prix et tous les revenus ont été divisés par D après notre modèle, la demande ne doit pas changer.

73 Si les prix sont arrondis vers le haut, alors la demande change. Exemple d un problème d arrondi: en 2002 on a introduit les nouveaux billets en euro. Aux Pays-Bas, un euro valait florins. Les dons aux œuvres d entraide ont augmenté de 11% sans raison apparente. Si on donne 100 au lieu de 200 florins, on augmente les dons de 10.2%. Le la nouvelle lire turque a remplacé l ancienne lire. Division des prix et du revenu par 1 million.

74

75

76 - -

77

78 Elasticité-revenu L effet d une variation du revenu sur la demande est exprimé en utilisant l élasticitérevenu (η). Trois cas: η > 1; Hausse du revenu de 10% hausse de la demande > 10% bien supérieur 0 < η < 1; Hausse du revenu de 10% hausse de la demande < à 10% bien nécessaire η < 0; Hausse du revenu de 10% baisse de la demande bien inférieur

79 Loi d Engel Lorsque le revenu augmente, la part du budget consacré aux biens alimentaires diminue. L élasticité-revenu est inférieure à l unité. Cette loi est valable pour tous les pays mais l élasticité est plus faible dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.

80

81

82

83

84

85

86

87

88 ALIMENTATION

89 BOISSONS ET TABAC

90 PRODUITS DE NETTOYAGE

91 LOYERS

92 HABILLEMENT

93 TRANSPORTS ET COMMUNICATIONS

94 Elasticité-prix Elasticité-prix directe: effet de la variation du prix d un bien sur sa demande. Comme cet effet est normalement négatif, on prend sa valeur absolue (e= ε ): e > 1 demande élastique e < 1 demande inélastique Elasticité-prix croisée: effet de la variation du prix d un bien sur la demande d un autre bien: ε 12 > 0 biens substituts ε 12 < 0 biens complémentaires

95

96

97

98

99

100

101

102

103

104

105 Elasticité-revenu: η 1 > 1: bien supérieur 0 < η 1 < 1: bien nécessaire η 1 < 0: bien inférieur Elasticité-prix: ε 11 =e 11 > 1: bien élastique ε 11 =e 11 < 1: bien inélastique Elasticité-prix croisée: ε 12 > 0: biens substituts ε 12 < 0: biens complémentaires } bien normal

106

107 Si compensé par une hausse du revenu

108 B A Effet de substitution: de A à B

109 B C A Effet de revenu: de B à C

110 B C A Effet total: de A à C

111 B A

112 B A C

113 Effet de revenu et de substitution ET = effet total ES = effet de substitution ER = effet de revenu ET = ES + ER ET: < 0 + < 0 si bien normal < 0 ET: < 0 + > 0 si bien inférieur? encore < 0 si ER < ES > 0 si ER > ES bien Giffen Les biens Giffen sont une curiosité théorique Conclusion générale: La demande diminue lorsque le prix augmente

114

115

116

117

118

119

120 ?

121 Quelques applications 1) Comment calculer le coût de la vie? 2) Faut-il construire une ligne de métro?

122

123

124

125 Indice des prix à la consommation Année de base Pondération ,03, ,06,07 (EBM 06)

126

127

128 Indice des prix à la consommation Calculé depuis 1922 en Suisse Indice Laspeyres avec pondération tirée des budgets des ménages, changée chaque année Prix relevés chaque mois pour alimentation et produits pétroliers, autres 3 ou 6 mois 1046 biens et services 12 groupes principaux, 83 groupes Pondération pour 218 biens (ERC 2004)

129

130 autres équipement boissons al restaurants Loisirs Transports santé habillement logement alimentation

131 Budgets des ménages Environ adresses tirées au sort Demande téléphonique de participation 70% ne sont pas d accord Échantillon aléatoire de 3300 ménages Relevé des dépenses quotidiennes pendant 1 mois (gros travail)

132

133

134

135 p Dupuit: faut-il construire un pont? péage q

136

137

138 Fallait-il construire le tunnel sous la Manche? surplus

139 c 1 = R 1 et c 2 = R 2 somme remboursée A somme empruntée

140 A somme remboursée c 1 = R 1 et c 2 = R 2 somme épargnée

141

142 taux d intérêt = taux de préférence pour le temps

143 B A pente: -(1+i)

144 Effets d une hausse du taux d intérêt Le consommateur a une dette effet négatif: - ES négatif (épargne plus intéressante) - ER négatif (davantage d intérêt à payer) Le consommateur a une épargne? - ES négatif (épargne plus intéressante) + ER positif (revenu de l épargne plus grand) ET souvent encore négatif mais il continue d épargner

145 Taux de prêt < taux d emprunt c 2 -(1+i p ) R 2 -(1+i e ) R 1 c 1

146 Modèle intertemporel et préférences révélées Si i augmente, un individu prêteur le reste c 2 B R 2 A c 1 R 1

147 Modèle intertemporel et préférences révélées Si i diminue, un individu emprunteur le reste c 2 R 2 B A c 1 R 1

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (2/2) La consommation agrégée des ménages : analyse macroéconomique Les ménages (2/2) La consommation

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

Partie I Le consommateur et la demande

Partie I Le consommateur et la demande Partie I Le consommateur et la demande Chapitre 1 La fonction d utilité 1 Plan du cours 1. Le consommateur. 2. La notion d utilité. 3. Les courbes d indifférence. 4. L optimum du consommateur. 5. Exercices.

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Chapitre 2 La demande du consommateur

Chapitre 2 La demande du consommateur Chapitre 2 La demande du consommateur Plan du cours I. La fonction de demande et l élasticité. II. III. Analyse des demandes et des biens correspondants. Demande de loisir et offre de travail I. La fonction

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Microéconomie Financière. 1- Choix intertemporels Exercices corrigés

Microéconomie Financière. 1- Choix intertemporels Exercices corrigés Microéconomie Financière - Choix intertemporels Exercices corrigés. Un individu salarié doit faire des choix intertemporels de consommation sur deux périodes, sa «vie active» (période ) et sa «retraite»

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1 Séance 4 : Offre de travail et de capital Je Révise Offre de travail Le travailleur partage sa journée de 24 heures entre le travail et le loisir de façon à maximiser son utilité. Le travail lui rapporte

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER Epargne et emprunt Calcul actuariel Plan du cours Préambule : la contrainte budgétaire intertemporelle et le calcul actuariel I II III Demandes d épargne

Plus en détail

Plusieurs exercices de la douzième séance de TD

Plusieurs exercices de la douzième séance de TD Plusieurs exercices de la douzième séance de TD Décembre 2006 1 Offre du travail 1.1 énoncé On considère un ménage dont les préférences portent sur la consommation et le temps consacré aux activités non

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1

2/ LA DEMANDE. R1/p1 R2/p1 R3/P1 x1 2/ LA DEMANDE Nous venons de voir dans le capitre précédent du cours, que le coix optimal du consommateur dépend de son revenu et du prix des biens. Nous allons maintenant nous intéresser aux fonctions

Plus en détail

Chapitre 1 : La consommation et l épargne

Chapitre 1 : La consommation et l épargne Chapitre 1 : La consommation et l épargne - 7 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer les différents types de consommation. - Découvrir de quels facteurs dépend la consommation. - Étudier ce qu est

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux

Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux Nom : Prénom : Num Etudiant : Groupe de TD : Introduction à la Microéconomie Contrôle continu Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignants : E. Darmon F.Moizeau B.Tarroux PRECISEZ ICI SI VOUS AVEZ

Plus en détail

ESSEC Cours Wealth management

ESSEC Cours Wealth management ESSEC Cours Wealth management Séance 9 Gestion de patrimoine : théories économiques et études empiriques François Longin 1 www.longin.fr Plan de la séance 9 Epargne et patrimoine des ménages Analyse macroéconomique

Plus en détail

Microéconomie. Alexandre Nshue M. Mokime

Microéconomie. Alexandre Nshue M. Mokime Microéconomie Alexandre Nshue M. Mokime Kinshasa, Juin 2012 Contenu du cours Introduction 1. Analyse du comportement du consommateur 1.1. Analyse des possibilités d action du consommateur 1.2. Préférences

Plus en détail

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet TD : Equilibre Général Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les ménages 2 1.1 Consommation et temps de travail................ 2 1.2 Prix et salaire d équilibre..................... 3 2 Equilibre avec

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE PREMIERE L2 SOMMAIRE 1. Budget horaire global 2. calendrier

Plus en détail

Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? 1? Quels éléments importants déterminent le comportement du consommateur? La consommation des ménages se transforme-t-elle

Plus en détail

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL

UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL UNE EXTENSION DU MODELE DE CONSOMMATION DES MENAGES L'OFFRE DE TRAVAIL I P L A N... A Arbitrage entre consommation et travail B Effets de l'augmentation du salaire C Déterminants de l'offre du travail

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

Une nouvelle analyse sur la théorie d utilité marginale

Une nouvelle analyse sur la théorie d utilité marginale Une nouvelle analyse sur la théorie d utilité marginale Introduction : La plupart des théoriciens économiques défini L utilité marginale comme suit : L utilité marginale d un bien est : l augmentation

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen:. UPC-S2-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par bonne réponse,

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION

THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION CHAP 2 LA REPARTITION DU REVENU DISPONIBLE : CONSOMMATION ET EPARGNE 1 D après le Doc 1 Compléter le schéma suivant L'EXEMPLE DU MENAGE LEROY : (Rappel CHAP 1) Le revenu

Plus en détail

Introduction à l analyse microéconomique Devoir Maison n o 1

Introduction à l analyse microéconomique Devoir Maison n o 1 Introduction à l analyse microéconomique Devoir Maison n o 1 10 novembre 2014 Marianne Tenand Monitorat ENS (2014-2015) marianne.tenand@ens.fr A rendre au plus tard dans mon casier du bâtiment B le mercredi

Plus en détail

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne

Chapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne hapitre 2/ La fonction de consommation et la fonction d épargne I : La fonction de consommation keynésienne II : Validations et limites de la fonction de consommation keynésienne III : Le choix de consommation

Plus en détail

Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur

Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur Séance 4: Consommation, utilité, cardinalité et bonheur Sandra Nevoux Sciences Po Jeudi 24 Septembre 2015 1 / 49 L'essentiel à retenir 1 Revenu et consommation 2 3 4 5 2 / 49 Courbe d'expansion d'engel

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

AES L1 - Economie Générale

AES L1 - Economie Générale - Contrainte budgétaire AES L1 - Economie Générale 2 Choix efficace des ménages Contrainte budgétaire Analyse positive - analyse normative 1 La contrainte budgétaire du ménage 2 Les courbes d indifférence

Plus en détail

GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET

GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET D1 GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET 1- Analyse de la situation. Caroline, 26 ans, a sélectionné un séjour en Espagne d un montant de 420 tout compris, pour ses vacances du 1 er au 15 aout. Elle devra régler

Plus en détail

COURS DE MICROECONOMIE

COURS DE MICROECONOMIE UNIVERSITE DE CARTHAGE FACULTE DE SCIENCES ECONOMIQUES DE NABEUL COURS DE MICROECONOMIE Première année EconomiE 1 Gestion Chargé de cours Jalel BERREBEH Année Universitaire 20121/2013 SOMMAIRE PARTIE I.

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Le financement des investissements par emprunts

Le financement des investissements par emprunts Le financement des investissements par emprunts Définition Pour bien démarrer I) Les emprunts a) Remboursables par amortissements constants b) Remboursables par échéances constantes c) Conclusion sur les

Plus en détail

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nom: Prénom: N étudiant : Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nombre de pages au total: 10 pages + 1 grille réponse Durée de l

Plus en détail

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA sur l économie par Frank Bodmer Economiste indépendant et chargé de cours, Université de Bâle Etude demandée par l Administration fédérale des

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés

Indices des prix à la consommation pour les ménages retraités ou âgés CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Indices des prix à la consommation

Plus en détail

4. L élasticité et ses applications

4. L élasticité et ses applications Le chapitre précédent nous a montré que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre = fonction {prix

Plus en détail

Microéconomie vs Macroéconomie

Microéconomie vs Macroéconomie CONCLUSION Microéconomie vs Macroéconomie Concept commun de base des ressources limitées pour satisfaire des besoins illimités Microéconomie Macroéconomie But : comprendre le processus de décision des

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique Chapitre 1: Introduction à la science économique 1 Objectif: Définir l économique Tous les problèmes économiques proviennent du fait qu il y a rareté : nos besoins excèdent les ressources dont nous disposons

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

Fiche de synthèse : entreprises et ménages

Fiche de synthèse : entreprises et ménages Fiche de synthèse : entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition

Plus en détail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016 TD 2 : L offre de travail 1 Questions de cours 1. On considère un ménage représentatif disposant dans l année

Plus en détail

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006

Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Politiques monétaire et fiscale Cours de M2R Printemps 2006 Ekkehard Ernst OCDE Ekkehard Ernst 1 Introduction et résumé du cours Objectifs Connaître et apprendre les concepts modernes d analyse monétaire

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Gestion du budget familial-1

Gestion du budget familial-1 Gestion du budget familial-1 Qu est-ce qu un budget? A quoi cela sert-il? C est un plan prévisionnel qui nous sert à bien gérer notre argent dans le temps. Le budget est un tableau qui enregistre pour

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

Prof. Stéphane Saussier Université Paris 11

Prof. Stéphane Saussier Université Paris 11 Corrigé de Microéconomie Prof. Stéphane Saussier Université Paris 11 DEUG 1ère Année 1. Les préférences et l utilité Exercice 1 a. Ensemble de paniers de biens Dans l énoncé, on sait que A B D D L K J

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Le financement des investissements

Le financement des investissements Les modes de financement Le crédit aux particuliers Le crédit aux entreprises 1 Les modes de financement L autofinancement Le crédit bancaire Le crédit-bail La location longue durée 2 L autofinancement

Plus en détail

1 Diverses actualisation

1 Diverses actualisation durée : 2 heures Nom de l enseignant : M. Chassagnon NB : documents et calculatrices autorisées Les exercices, sont à faire sur le sujet d examen. Il est demandé de répondre aux questions oui/non type

Plus en détail

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions 0. La science économique n aborde pas directement Comment spéculer en bourse Comment démarrer sa propre entreprise Comment trouver un job bien payé Comment investir ou dépenser intelligemment La science

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève L évolution des modes de consommation Activités pour l élève Introduction Que consomment les Français? Exercice Quel besoin est satisfait dans chaque cas? Pour chacun d entre eux, vous préciserez s il

Plus en détail

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Glossaire Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009), «Glossaire»,

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction à la théorie de l équilibre à prix fixes

Chapitre 1: Introduction à la théorie de l équilibre à prix fixes Chapitre 1: Introduction à la théorie de l équilibre à prix fixes L3 Eco-Gestion/ Faculté de Droit, Sciences Economiques et de Gestion Plan 1 Rappels sur l utilité espérée La représentation des événements

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET

GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET D1 GERER SON BUDGET 1- LE BUDGET 1- Analyse de la situation. Caroline, 26 ans, a sélectionné un séjour en Espagne d un montant de 420 tout compris, pour ses vacances du 1 er au 15 aout. Elle devra régler

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Emprunts

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT

GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT GESTION BUDGETAIRE DES INVESTISSEMENTS LE PLAN DE FINANCEMENT 1- Présentation. Le budget des investissements est concerné par deux catégories de projets : Les projets importants dont les effets financiers

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948

Exemple: Passage pour août 2008 de la base 100=2005 à la base 100=1.1.1948 Glossaire Base de l indice La période de base de l indice correspond à la période où l indice possède la valeur 100. Par exemple un indice base 100 en 2005 signifie que la moyenne des indices mensuels

Plus en détail

Objectifs et plan de la présentation

Objectifs et plan de la présentation Pour une politique plus écologique: taxer l essence, mais quel impact? Prof. Andrea Baranzini Haute École de Gestion de Genève Directeur DAS Management durable: http://sustainablemanagement.ch E-mail:

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 4 la demande du consommateur Correction Questions : 11. Expliquez la différence entre chacun des termes suivants : a. une courbe de consommation-prix

Plus en détail

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION 1 Étape 1 contrôles corrigés 1. 2. Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? D où vient l argent que vos parents dépensent chaque mois? Vos parents dépensent-ils

Plus en détail

1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité... 4. 1.1.2 La théorie ordinale de l utilité... 6

1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité... 4. 1.1.2 La théorie ordinale de l utilité... 6 Microéconomie 1 Table des matières 1 Le calcul économique du consommateur 4 1.1 Préférences et fonction d utilité................................ 4 1.1.1 La théorie cardinale de l utilité............................

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

La demande Du consommateur. Contrainte budgétaire Préférences Choix optimal

La demande Du consommateur. Contrainte budgétaire Préférences Choix optimal La demande Du consommateur Contrainte budgétaire Préférences Choix optimal Plan du cours Préambule : Rationalité du consommateur I II III IV V La contrainte budgétaire Les préférences Le choix optimal

Plus en détail

GLOSSAIRE DES COÛTS SOCIAUX

GLOSSAIRE DES COÛTS SOCIAUX GLOSSAIRE DES COÛTS SOCIAUX Février 1997 CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT GLOSSAIRE DES

Plus en détail

La mesure de l efficacité externe par les taux de rendement interne (1)

La mesure de l efficacité externe par les taux de rendement interne (1) rendement interne (1) Rappel : L éducation peut être considérée comme un investissement dont on peut mesurer : le rendement interne privé (pour l individu), le rendement social (pour la société), le rendement

Plus en détail

5. L élasticité et ses applications

5. L élasticité et ses applications 5. L élasticité et ses applications Nous savons que : Demande = fonction {prix (-), revenus (+/-), prix produits comparables (+/-), goûts (+), anticipations (+/-), nombre de consommateurs (+)}. Offre =

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail